Le site et ses installations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le site et ses installations"

Transcription

1 CARTE D IDENTITE Site de Chinon Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Le centre nucléaire de production d électricité (CNPE) de Chinon s étend sur 155 hectares en bordure de Loire. Implanté au sein du Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine, il est installé sur le territoire de la commune d Avoine à l Ouest du département d Indre-et-Loire (37), situé sur la rive gauche de la Loire à michemin entre Tours et Angers. Le CNPE de Chinon emploie plus de 1300 salariés d EDF et 300 salariés d entreprises extérieures, et fait appel, pour réaliser les travaux lors des arrêts pour maintenance des unités de 800 à 1500 intervenants supplémentaires. Activités du site La centrale nucléaire a produit 25,8 milliards de kwh en 2011, soit environ 5,6 % de la production d électricité française d EDF. Cette production représente l équivalent de 40 fois l agglomération de la ville de Tours. INB du site i Obtenir des informations sur le cadre législatif et réglementaire des INB (à venir) L ensemble des installations regroupe : quatre unités de production d électricité en fonctionnement, trois unités en cours de déconstruction, l atelier des matériaux irradiés (appelé AMI), un magasin inter régional (appelé MIR) de stockage de combustible neuf destiné aux réacteurs de la filière à eau pressurisée REP du parc nucléaire français. Le CNPE de Chinon a connu deux périodes de construction : Chinon A de 1956 à 1966 et Chinon B de 1976 à Pendant la première période, trois unités de puissance croissante, de la filière Uranium Naturel Graphite Gaz (UNGG) ont été mises en service : Chinon A1 (ou EDF 1) en 1963 d une puissance de 70 MW (arrêtée en 1973 et transformée en musée appelé «La Boule»), Chinon A2 en 1965 d une puissance de 210 MW (arrêtée en 1985), Chinon A3 en 1966 d une puissance de 480 MW (arrêtée en 1990). Ces réacteurs, en phase de déconstruction, correspondent aux installations nucléaires de base n 133, 153 et 161. La deuxième période d exploitation a commencé en 1976 avec le début des travaux de la première des quatre unités de 900 MW de la filière Réacteur à Eau Pressurisée (REP) de Chinon B. Le couplage au

2 réseau a été réalisé en 1982 pour Chinon B1, 1983 pour Chinon B2, 1986 pour Chinon B3 et 1987 pour Chinon B4. Ces réacteurs correspondent aux installations nucléaires de base n 107 (Chinon B1 et B2) et 132 (Chinon B3 et B4). Le site de Chinon accueille également l Atelier des Matériaux Irradiés (AMI). Il s agit d un ensemble d installations et de laboratoires, chargé des examens, contrôles et expertises métallurgiques, mécaniques et chimiques sur les différents matériels radioactifs des centrales EDF. L AMI a été construit en 1959 à proximité d EDF 1, première centrale nucléaire d EDF. A partir des années 1989, l AMI a répondu aux demandes des premiers réacteurs graphite gaz puis à celles des réacteurs de la génération à eau pressurisée. L atelier a pour mission d appuyer la direction du parc nucléaire et d apporter des aides et assistance aux centrales. Cette installation correspond à l installation nucléaire de base n 94. Enfin, un Magasin Inter Régional (MIR) de stockage de combustible neuf destiné aux réacteurs du parc nucléaire français est également installé sur le site, il constitue l installation nucléaire de base n 99. Repères, évolution du site Démarrage du chantier de construction UNGG 1963 à Mise en service de l unité de production de Chinon A1 - A2 - A3 Fin des années Démarrage du chantier de construction REP Arrêt de production de Chinon A et Mise en service des unités de production n 1 et n Fin du démantèlement partiel de Chinon A Arrêt de production de Chinon A2, le démantèlement partiel est aujourd hui terminé Transformation de Chinon A1 en Musée de l Atome 1986 et Mise en service des unités de production n 3 et n Arrêt de production de Chinon A à ère visite décennale des 4 unités de production La centrale obtient la certification environnementale ISO Il s agit de la 1ère centrale nucléaire en France à obtenir cette certification ème visite décennale de l unité de production n La centrale obtient la certification ISO ème visite décennale de l unité de production n ème visite décennale de l unité de production n ème visite décennale de l unité de production n 4. Pour en savoir plus sur l actualité du site Prévention des risques Démarche de prévention des risques i Obtenir des informations sur la démarche de prévention des risques (à venir)

3 Risque sismique : La sismicité de la région du site de Chinon est prise en compte avec plusieurs séismes d intensité épicentrale VII et deux d intensité VII-VIII sur l échelle MSK qui se sont produits par le passé dans un périmètre de 100 km autour du site. Parmi les sept événements capables d induire une intensité sur site de VII MSK, trois se situent à plus de 200 km de distance, sur la faille de Quimper-Angers. Malgré l éloignement pour le dimensionnement des installations, ces séismes sont considérés comme pouvant se reproduire sous le site. Le Séisme maximal historiquement vraisemblable (SMHV) correspond à plusieurs séismes de caractéristiques (magnitude, profondeur) différentes mais de même intensité épicentrale (VII MSK). L événement le plus pénalisant est donc considéré dans le dimensionnement du site de Chinon. A la conception puis lors des réexamens périodiques de sûreté, le dimensionnement parasismique de l installation a recours à des pratiques d ingénierie robustes qui s appuient sur des hypothèses et des méthodes pénalisantes qui génèrent des marges. Risque inondation : Le niveau d inondation, pour lequel le site de Chinon est dimensionné, est conforme au référentiel en vigueur. Conformément à la Règle fondamentale de sûreté (RFS) en vigueur, la Côte majorée de sécurité déterminée pour le CNPE de Chinon correspond au niveau atteint par une crue dont le débit est obtenu en majorant de 15 % le débit de la crue millénale. Risque aérien : La protection des installations nucléaires contre les risques externes liés à l activité humaine, telles que les chutes d avion, les actes de malveillance ou de terrorisme, a été prise en compte par les pouvoirs publics et EDF depuis le démarrage des centrales. Quel que soit l événement initiateur d un accident (séisme, inondation, chute d avion, etc.), l exploitant s assurera de garantir l alimentation électrique et le refroidissement de ses installations pour limiter les conséquences de l accident sur l environnement et les populations. Risque légionelle : Les circuits de refroidissement à aéroréfrigérants des centrales nucléaires entraînent, par conception, un développement de légionelles. En effet, les légionelles sont présentes dans l eau des rivières et la température à l intérieur des circuits de refroidissement entraîne leur développement. EDF a réalisé beaucoup d études et apporté des réponses aux questions de l impact de ces légionelles présentes dans l eau, donc potentiellement dans le panache qui s élève autour des sites. Parallèlement, des travaux ont été menés sur l impact des produits biocides injectés pour éliminer ces légionelles. A Chinon, pour respecter les valeurs guide de concentration en légionelles définies par l ASN, deux stations de traitement chimique de l eau à la monochloramine ont été installées en 2005 : une station pour traiter les aéroréfrigérants de l INB 107 et une station pour traiter les aéroréfrigérants de l INB 132. Ce traitement est adapté à la lutte contre la prolifération des amibes. Un laboratoire spécifique a été installé sur le site pour assurer la surveillance de l efficacité du traitement. Risque amibe : Le CNPE de Chinon peut être confronté au risque de prolifération des amibes, qui sont naturellement présentes dans les cours d eau en amont des installations et transitent par leurs circuits de refroidissement. Les amibes trouvent en effet un terrain de développement favorable dans l eau des circuits de refroidissement dits fermés des centrales. Depuis 2010, les condenseurs des unités de production 1 à 4 sont composés de tubes en inox (supprimant l effet biocide des anciens tubes en laiton), dont la température est comprise entre 25 et 45 C. Afin d éviter tout risque pour la santé publique, EDF réalise un traitement biocide de l eau des circuits de refroidissement

4 des centrales concernées. Ce traitement, à base principalement de monochloramine, utilisé aussi pour le traitement anti-légionnelle, garantit une concentration en Naegleria fowleri constamment inférieure au seuil de 100 amibes pathogènes par litre, recommandé par les autorités sanitaires. Organisation Afin de faire face à des situations de crise de sûreté nucléaire ou de sécurité classique, une organisation spécifique est définie. Elle identifie les actions à mener et la responsabilité des acteurs. Validée par l Autorité de sûreté nucléaire, cette organisation est déterminée par le Plan d urgence interne (PUI) applicable à l intérieur du périmètre du site et définie en cohérence avec le Plan particulier d intervention (PPI) de la préfecture de l Indre-et-Loire. Pour tester l efficacité du Plan d Urgence Interne, le CNPE de Chinon réalise des exercices de simulation au plan local. Certains exercices impliquent aussi le niveau national d EDF. D autres sollicitent aussi l ASN et la Préfecture. En permanence, sur une centrale nucléaire, quelle que soit son importance, près d une centaine de personnes est d astreinte pour assurer la gestion technique, la mise en œuvre des moyens ou la communication. Situation d urgence/information PPI i Obtenir des informations sur les situations d urgence (à venir) Le Plan d urgence interne (PUI) est placé sous la responsabilité d EDF, plus particulièrement du directeur de la centrale. Dans tous les cas, le déclenchement du «PUI» entraîne la mobilisation immédiate des moyens techniques et humains nécessaires pour ramener l installation dans un état sûr et limiter, au maximum, les conséquences sur les personnes et les biens, sur le site et dans l environnement. Si le risque de rejets est avéré, le préfet déclenche le Plan particulier d intervention (PPI) (Lien vers le site de la préfecture d Indre-et- Loire). Ce plan permet aux pouvoirs publics, sous la responsabilité du préfet du département concerné, de prendre les mesures nécessaires pour protéger les populations ainsi que l environnement, mais aussi d informer en permanence. Gestion des rejets du site et surveillance de l environnement Plan de surveillance i Obtenir des informations sur la surveillance de la radioactivité dans l environnement (à venir) Dans ce cadre, tous les sites nucléaires d EDF disposent d un système de management de l environnement certifié ISO Leur maîtrise des événements susceptibles d avoir un impact sur l environnement repose sur une application stricte des règles de prévention (bonne gestion des effluents, de leur traitement, de leur entreposage, de leur contrôle avant rejet, etc.) et sur un système complet de surveillance de l environnement autour des centrales nucléaires. Le programme de surveillance est établi conformément à la réglementation ; il est soumis à l approbation préalable de l Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). Ce programme fixe, en fonction des rejets autorisés, la nature, les fréquences, la localisation des différents

5 prélèvements réalisés, ainsi que la nature des analyses à faire. Sa stricte application fait l objet de contrôles programmés ou inopinés de la part de l ASN qui réalise des expertises indépendantes. Ce dispositif est complété par une étude annuelle radioécologique et hydrobiologique d impact sur les écosystèmes confiée par EDF à des laboratoires externes qualifiés (IRSN, CEMAGREF, IFREMER, ONEMA, Laboratoires universitaires) avec, tous les 10 ans, une étude radioécologique plus poussée. La grande variété d analyses, effectuée lors de ces études, permet de connaître plus finement l impact de nos installations sur l environnement, témoin de la qualité d exploitation des centrales. Lien contacts CLI de Chinon Rejets Le fonctionnement d une centrale est contrôlé en permanence par EDF et par les pouvoirs publics, conformément à la réglementation en vigueur : -*les effluents radioactifs gazeux sont contrôlés avant rejet par la cheminée, -*les effluents liquides radioactifs et non radioactifs sont contrôlés puis rejetés, par une canalisation spécifique, dans le fleuve ou la mer. Des contrôles de température sont aussi effectués. Autorisations Rejets liquides

6 Rejets gazeux Compte-tenu de leurs activités, les unités en déconstruction et le Magasin Interrégional ne génèrent pas de rejets radioactifs gazeux. Résultats des mesures, impact des rejets sur l environnement et les populations Les résultats des mesures sont synthétisés et disponibles dans les mairies riveraines et sur le site internet des exploitants. Ils sont également consultables sur le site du réseau national de mesure de la radioactivité dans l environnement. Un bilan synthétique des rejets est publié chaque année dans le rapport d activité spécifique au titre des articles L et L du code de l environnement (ex article 21 de la loi Transparence et sécurité en matière nucléaire - TSN). Lien vers le rapport TSN 2011 Evénements liés aux activités du site Evénements classés sur l échelle INES i Obtenir des informations sur l échelle INES (à venir) L échelle INES (International Nuclear Event Scale) est destinée à faciliter la perception par les médias et le public de l importance des incidents et accidents nucléaires. Elle est appliquée dans une soixantaine de pays depuis Cette échelle s applique à tout événement se produisant dans les installations nucléaires de base (INB) civiles, y compris celles classées secrètes, et lors du transport des matières nucléaires. Ces événements sont classés par l ASN selon 8 niveaux de 0 à 7 selon leur importance. L application de l échelle INES aux INB se fond sur trois critères de classement : les conséquences à l extérieur du site, appréciées en terme de rejets radioactifs pouvant toucher le public et l environnement ; les conséquences à l intérieur du

7 site, pouvant toucher les travailleurs, ainsi que l état des installations ; la dégradation des lignes de défense, en profondeur de l installation, constituée des barrières successives (systèmes de sûreté, procédures, contrôles techniques ou administratifs, etc.) interposés entre les produits radioactifs et l environnement. Lien vers la liste des avis d incidents et la liste des lettres de suite / site de l ASN Lien vers les événements du site Gestion des déchets du site i Obtenir des informations sur la gestion des déchets des INB (à venir) Comme toute activité industrielle, la production d électricité réalisée par EDF sur l ensemble de son parc de production nucléaire génère des déchets. Certains sont des déchets radioactifs : ils ne sont pas utilisables ultérieurement et ne sont pas traités comme des déchets conventionnels en raison de leur niveau de radioactivité. Conformément à la loi du 28 juin 2006, EDF est responsable du devenir et du traitement de ses combustibles usés ainsi que des déchets radioactifs associés au fonctionnement de ses centrales. EDF veille notamment, en lien avec l Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), à ce que leur stockage final se réalise dans les meilleures conditions économiques, environnementales et de sûreté. Lien vers fiche inventaire 2012 ANDRA

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Gravelines Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Le centre nucléaire de production d électricité (CNPE) de Gravelines est situé

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Dampierre-en en-burly Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Les installations nucléaires de base du site de Dampierre-en-Burly

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Fessenheim Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique La centrale de Fessenheim est située sur la commune de Fessenheim dans le

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Penly Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Les installations nucléaires de base du Centre Nucléaire de Production d Electricité

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Nogent-sur sur-seine Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Les installations nucléaires de base du site de Nogent-sur-Seine

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Cattenom Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Les installations nucléaires de base du site de Cattenom sont situées sur la

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Flamanville Actualisée au 13/07/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique Sur la côte Ouest du Cotentin dans le département de la Manche, à 30 km de

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Dagneux Actualisée au 10/12/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique L installation nucléaire de base n 68 du site de Dagneux est située sur le territoire

Plus en détail

La centrale nucléaire de Chinon, une production d électricité au cœur de la région Centre

La centrale nucléaire de Chinon, une production d électricité au cœur de la région Centre DOSSIER DE PRESSE 1ER FEVRIER 2012 La centrale nucléaire de Chinon, une production d électricité au cœur de la région Centre Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous en avez

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Centre

Une production d électricité au cœur de la région Centre La centrale nucléaire de Chinon Une production d électricité au cœur de la région Centre N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Chinon BP 80-37420 AVOINE SA au capital de 924

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région de Centre

Une production d électricité au cœur de la région de Centre La centrale nucléaire de Chinon Une production d électricité au cœur de la région de Centre N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Chinon B P 80 37140 AVOINE Fil Twitter : edfchinon

Plus en détail

La centrale nucléaire de Golfech, une production d électricité au cœur de la région Midi-Pyrénées

La centrale nucléaire de Golfech, une production d électricité au cœur de la région Midi-Pyrénées DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2012 La centrale nucléaire de Golfech, une production d électricité au cœur de la région Midi-Pyrénées Contact Presse : Frédéric PIQUET Tél : 05 63 29 32 00 e-mail : frederic.piquet@edf.fr

Plus en détail

Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) sur le parc nucléaire d EDF. Eric MAUCORT Directeur Délégué Production Nucléaire

Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) sur le parc nucléaire d EDF. Eric MAUCORT Directeur Délégué Production Nucléaire Les Evaluations Complémentaires de Sûreté (ECS) sur le parc nucléaire d EDF Eric MAUCORT Directeur Délégué Production Nucléaire Fukushima: des interrogations légitimes Les causes de l accident Un tsunami

Plus en détail

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, une production d électricité au cœur de la région Centre

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, une production d électricité au cœur de la région Centre DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2012 La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, une production d électricité au cœur de la région Centre Contact presse : Laurence Poussel Tél : 02-48-54-50-11 e-mail : laurence.poussel@edf.fr

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Nord - Pas de Calais

Une production d électricité au cœur de la région Nord - Pas de Calais DOSSIER DE PRESSE La centrale nucléaire de Gravelines Une production d électricité au cœur de la région Nord - Pas de Calais N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. Centre Nucléaire de Production

Plus en détail

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression 10 juin 2011 Réexamens de sûreté et visites décennales (VD) Sur le plan réglementaire, il n y a pas en France de limitation

Plus en détail

La centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux. Une production d électricité au cœur de la région de Centre

La centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux. Une production d électricité au cœur de la région de Centre La centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Une production d électricité au cœur de la région de Centre N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Saint-Laurent-des-Eaux BP 42

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Poitou-Charentes

Une production d électricité au cœur de la région Poitou-Charentes La centrale nucléaire de Civaux Une production d électricité au cœur de la région Poitou-Charentes N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Civaux BP 64 86320 Civaux Fil Twitter

Plus en détail

Point d actualités du site AREVA Tricastin

Point d actualités du site AREVA Tricastin Point d actualités du site AREVA Tricastin Frédéric De Agostini Directeur d AREVA Tricastin CLIGEET du 21 juin 2012 Direction Tricastin Journée sécurité des chantiers du Tricastin Plus de 1200 participants

Plus en détail

5 mars 2013. Note d information

5 mars 2013. Note d information 5 mars 2013 Note d information Bilan des incidents de transport de matières radioactives à usage civil : l IRSN tire les enseignements des événements déclarés entre 1999 et 2011 Quelque 900 000 colis de

Plus en détail

Charte Sûreté Nucléaire

Charte Sûreté Nucléaire Charte Sûreté Nucléaire LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE UN IMPÉRATIF ABSOLU Le maintien du plus haut niveau de sûreté a toujours constitué pour AREVA un impératif absolu : il en est ainsi pour la sûreté de nos produits,

Plus en détail

La centrale nucléaire de Flamanville, une production d électricité au cœur de la région Basse Normandie

La centrale nucléaire de Flamanville, une production d électricité au cœur de la région Basse Normandie DOSSIER DE PRESSE MAI 2012 La centrale nucléaire de Flamanville, une production d électricité au cœur de la région Basse Normandie Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous

Plus en détail

Une production d électricité au cœur des régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte-d Azur

Une production d électricité au cœur des régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte-d Azur La centrale nucléaire du Tricastin Une production d électricité au cœur des régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte-d Azur EDF Centrale nucléaire du Tricastin CS 40 009 26131 Saint-Paul-Trois-Châteaux

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Midi-Pyrénées

Une production d électricité au cœur de la région Midi-Pyrénées La centrale nucléaire de Golfech Une production d électricité au cœur de la région Midi-Pyrénées N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Golfech BP24 82401 Valence d Agen Cedex

Plus en détail

L Autorité de sûreté nucléaire,

L Autorité de sûreté nucléaire, Décision n 2015-DC-0XXX de l Autorité de sûreté nucléaire du XX XX 2015 relative à la prévention des risques microbiologiques liés aux installations de refroidissement du circuit secondaire des réacteurs

Plus en détail

ARRÊTS DE TRANCHE : LA MAINTENANCE POUR ASSURER LA SÛRETÉ ET LA DISPONIBILITÉ DES CENTRALES NUCLÉAIRES

ARRÊTS DE TRANCHE : LA MAINTENANCE POUR ASSURER LA SÛRETÉ ET LA DISPONIBILITÉ DES CENTRALES NUCLÉAIRES ARRÊTS DE TRANCHE : LA MAINTENANCE POUR ASSURER LA SÛRETÉ ET LA DISPONIBILITÉ DES CENTRALES NUCLÉAIRES Garantir le bon fonctionnement de 58 réacteurs implantés dans 19 centrales nucléaires réparties dans

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Nord-Pas de Calais.

Une production d électricité au cœur de la région Nord-Pas de Calais. La centrale nucléaire de Gravelines Une production d électricité au cœur de la région Nord-Pas de Calais. N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF - Centre Nucléaire de Production d Electricité

Plus en détail

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection 9 juin 2010 / UIC Paris Présenté par E. COGEZ, IRSN Contexte

Plus en détail

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES «La conformité à la réglementation en vigueur, la prévention des pollutions ainsi que la recherche d amélioration continue de la

Plus en détail

Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013

Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013 Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013 CLI de Saint-Alban / Saint-Maurice l Exil 19 mai 2014 19/05/2014 1 L Autorité de sûreté

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région Centre

Une production d électricité au cœur de la région Centre La centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Une production d électricité au cœur de la région Centre N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF Centrale de Dampierre-en-Burly BP 18 45570

Plus en détail

SFRP Angers Juin 2009

SFRP Angers Juin 2009 SFRP Angers Juin 2009 Gestion post-accidentelle d un d accident nucléaire : : Avancement des travaux du du CODIRPA Jean-Luc GODET Directeur des des rayonnements ionisants et et de de la la santé Introduction

Plus en détail

La centrale nucléaire de Chinon, au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la région Centre

La centrale nucléaire de Chinon, au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la région Centre DOSSIER DE PRESSE FEVRIER 2011 La centrale nucléaire de Chinon, au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la région Centre contact presse : Paul-Emmanuel SCHOELLER

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général CONFÉRENCE DE PRESSE 3 septembre 2015 Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général Xavier URSAT Directeur Exécutif Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire EDF, ÉLECTRICIEN RESPONSABLE CHAMPION DE LA CROISSANCE

Plus en détail

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS...

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... 4 2. DOMAINE D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIFS... 5 5. RESPONSABILITES ET REGLES... 5 6. ANIMATION

Plus en détail

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF.

Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. Le marché du démantèlement des installations nucléaires d EDF. ITER & nucléaire civil 2012 Saint-Etienne, le 30 novembre 2012 Rhône 9 réacteurs en déconstruction en France 1 réacteur à eau pressurisée

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE. Figure 1 : schéma des réseaux d alimentation électrique externes et interne des réacteurs

NOTE TECHNIQUE. Figure 1 : schéma des réseaux d alimentation électrique externes et interne des réacteurs REPUBLIQUE FRANCAISE Paris, le 17 février 2010 NOTE TECHNIQUE Le rôle pour la sûreté des groupes électrogènes de secours à moteur diesel des réacteurs de 900 MWe et la problématique de l usure prématurée

Plus en détail

Référentiel de la radioprotection au CEA

Référentiel de la radioprotection au CEA Page 3 sur 7 TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 4 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. RESPONSABILITES... 4 4. COMPOSITION DU REFERENTIEL DE LA RADIOPROTECTION AU... 4 5. LISTE DES DOCUMENTS CONSTITUANT LE REFERENTIEL

Plus en détail

La centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux

La centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux La centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Une production d électricité au cœur de la région Centre N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Saint-Laurent-des-Eaux BP 42 41220

Plus en détail

Le réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900MWe

Le réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900MWe Le réexamen de sûreté associé aux troisièmes visites décennales des réacteurs de 900MWe Guillaume Wack, Directeur des centrales nucléaires réunion HCTISN du 16/12/2010 - réexamen de sûreté 1 Le contexte

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 1 La norme ISO 14001 Norme internationale publiée en 1996, révisée en 2004, prescrivant les exigences relatives

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM

CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM CENTRALE NUCLEAIRE DE FESSENHEIM Bienvenue Juin 2013 SOMMAIRE 1. LA PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ EN FRANCE LE MIX ÉNERGÉTIQUE EDF EN 2012 LES COÛTS DE PRODUCTION L EMPILEMENT DES MOYENS DE PRODUCTION 2. LE

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013

Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 11 juin 2014 Réunion de la CLI du site de Creys-Malville 1 Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 Contrôles et actions exercés par l Autorité

Plus en détail

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache 24 juin 2009 L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache Le commissariat à l énergie atomique (CEA)

Plus en détail

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC CLI AREVA Romans 3 juin 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Présentation du Rapport SNR 2009 Sûreté et Radioprotection

Plus en détail

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE DÉBAT PUBLIC 2005/06 Projet Flamanville 3 Construction d une centrale électronucléaire tête de série EPR sur le site de Flamanville @ SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE EDF, maître d ouvrage du projet

Plus en détail

Le contexte législatif et réglementaire

Le contexte législatif et réglementaire Le contexte législatif et réglementaire En France, la réglementation ne prévoit pas d imposer de durée pour l autorisation d exploiter une INB : L article 29 (I) de la loi TSN dispose que la création de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

FORMATION COMMUNE DES INTERVENANTS DU NUCLEAIRE 18/09/2013

FORMATION COMMUNE DES INTERVENANTS DU NUCLEAIRE 18/09/2013 FORMATION COMMUNE DES INTERVENANTS DU NUCLEAIRE 18/09/2013 L EVOLUTION DU DISPOSITIF DE FORMATION DES INTERVENANTS SUR LES CNPE Pourquoi faire évoluer le dispositif de formation? Quels sont les principaux

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement CLI AREVA Romans 16 novembre 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Plan de surveillance environnementale AREVA Romans Questions

Plus en détail

Séminaire IRSN - ANCCLI

Séminaire IRSN - ANCCLI Séminaire IRSN - ANCCLI Séminaire du 14/09/2011 La gestion de crise Sommaire de la présentation Sommaire Missions de l IRSN en cas de crise nucléaire Les premiers enseignements de l accident de Fukushima

Plus en détail

(CHSCT)? Rôle du CHSCT

(CHSCT)? Rôle du CHSCT Le Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT)? Des points de repères pour y voir plus clair Attention, les échéance de renouvellement des membres du CHSCT, contrairement aux autres

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

Qui surveille la radioactivité dans l environnement?

Qui surveille la radioactivité dans l environnement? Qui surveille la radioactivité dans l environnement? AREVA et la surveillance réglementaire de la radioactivité de l'environnement autour de ses établissements du cycle du combustible nucléaire AREVA participe

Plus en détail

Atelier «Innovation et Société»

Atelier «Innovation et Société» Atelier «Innovation et Société» Journée de présentation AAP Andra,15 décembre Luis Aparicio, Direction R&D Andra Les installations à l arrêt ou en démantèlement en France Usines de retraitement de La Hague

Plus en détail

Présentation du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. 18 juin 2015

Présentation du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte. 18 juin 2015 Présentation du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte 18 juin 2015 Plan du projet de loi Titre Ier Définir les objectifs communs pour réussir la transition énergétique,

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

Fessenheim INB 75. Installations nucléaires de base (INB) de CE RAPPORT EST REDIGE E AU TITRE DE L ARTICLE 21 DE LA LOI DE TRANSPARENC

Fessenheim INB 75. Installations nucléaires de base (INB) de CE RAPPORT EST REDIGE E AU TITRE DE L ARTICLE 21 DE LA LOI DE TRANSPARENC Installations nucléaires de base (INB) de Fessenheim INB 75 CE RAPPORT EST REDIGE E AU TITRE DE L ARTICLE 21 DE LA LOI DE TRANSPARENC RENCE E ET SECURITE EN MATIERE NUCLEAIRE SOMMAIRE Introduction p 3

Plus en détail

Face à un accident nucléaire

Face à un accident nucléaire Face à un accident nucléaire Collection Livrets des professionnels Sommaire Qu est-ce qu un accident nucléaire?... 2 Comment est géré un accident nucléaire en France?... 3 Quelles sont les missions de

Plus en détail

Une production d électricité en Champagne- Ardenne

Une production d électricité en Champagne- Ardenne La centrale nucléaire de Chooz Une production d électricité en Champagne- Ardenne N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF- Centrale de Chooz BP 104 08 600 Givet cedex EDF - SA au capital

Plus en détail

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives L IRSN et la surveillance de l environnement Etat des lieux et perspectives Didier CHAMPION et Jean-Marc PERES Journées SFRP Paris 23-24 septembre 2009 Objectifs de la surveillance de l environnement 2

Plus en détail

La centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice : une production d électricité au cœur de la région Rhône-Alpes

La centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice : une production d électricité au cœur de la région Rhône-Alpes La centrale nucléaire de Saint-Alban Saint-Maurice : une production d électricité au cœur de la région Rhône-Alpes N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Saint-Alban / Saint-Maurice

Plus en détail

BILAN STAGE INGENIEUR MRIE 2006.

BILAN STAGE INGENIEUR MRIE 2006. BILAN STAGE INGENIEUR MRIE 2006. Ce bilan succinct tient compte des évaluations faites par les maîtres de stage sur les étudiants et leurs formations. Ce bilan a été dressé sur 12 élèves ingénieurs (les

Plus en détail

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Un partenaire historique dans les métiers de la logistique nucléaire et de la radioprotection Présent dans le nucléaire depuis plus de 20

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Les travaux de l IRSN sur la gestion des compétences dans les CNPE

Les travaux de l IRSN sur la gestion des compétences dans les CNPE Les travaux de l IRSN sur la gestion des compétences dans les CNPE Réunion IRSN/ANCLI sur les visites décennales 9 novembre 2010, Paris Présenté par Jean-Marie ROUSSEAU, IRSN/DSR/SEFH Système de management

Plus en détail

Evolution rubrique 2921

Evolution rubrique 2921 Association Française des Professionnels pour la maîtrise des risques Cliquez sanitaires pour des modifier réseaux le d'eau style du titre légionelles, Pseudomonas, bactéries aérobies revivifiables. iifibl

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

LA PRÉVENTION DES RISQUES SUR LES CENTRALES NUCLÉAIRES D EDF

LA PRÉVENTION DES RISQUES SUR LES CENTRALES NUCLÉAIRES D EDF LA PRÉVENTION DES RISQUES SUR LES CENTRALES NUCLÉAIRES D EDF L exploitation d une centrale nucléaire nécessite l utilisation d uranium dont la fission libère de l énergie et crée de la radioactivité. Appelés

Plus en détail

Une perspective cavalière G. Manificat IRSN

Une perspective cavalière G. Manificat IRSN La surveillance, Une perspective cavalière G. Manificat IRSN Surveiller «Observer avec une attention soutenue, de manière à exercer un contrôle, une vérification» Petit Robert Surveiller 1.Pourquoi? 2.Dans

Plus en détail

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité 1 Les circuits d eau d une centrale thermique Circuit secondaire Appoint Circuit primaire Circuit tertiaire Purge

Plus en détail

Proposition d un «indice de la radioactivité de l environnement» Julien COLLET Directeur de l environnement et des situations d urgence

Proposition d un «indice de la radioactivité de l environnement» Julien COLLET Directeur de l environnement et des situations d urgence Proposition d un «indice de la radioactivité de l environnement» Julien COLLET Directeur de l environnement et des situations d urgence 1 Contexte (1/2) Recommandation du CSSIN (Tchernobyl-20 ans après,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. contact presse : Agnès CHAPPELET Tél : 04 74 41 32 05 agnes.chappelet@edf.fr MARS 2010

DOSSIER DE PRESSE. contact presse : Agnès CHAPPELET Tél : 04 74 41 32 05 agnes.chappelet@edf.fr MARS 2010 DOSSIER DE PRESSE MARS 2010 La centrale nucléaire de Saint Alban Saint Maurice, au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO2, au cœur de la région Rhône-Alpes contact presse

Plus en détail

La Commission. canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence nationale sur l assurance au Canada. suretenucleaire.gc.

La Commission. canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence nationale sur l assurance au Canada. suretenucleaire.gc. La Commission Terry Jamieson Vice-président, Direction générale du soutien technique Commission canadienne de sûreté nucléaire Le 23 septembre 2014 canadienne de sûreté nucléaire Présentation à la Conférence

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

Le site et ses installations

Le site et ses installations CARTE D IDENTITE Site de Pouzauges Actualisée au 10/12/2012 Le site et ses installations Situation géographique et économique L installation nucléaire de base n 146 se situe à Pouzauges, dans le haut bocage

Plus en détail

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES CNPE de Cattenom BILAN 2014 ET PERSPECTIVES Commission Locale d Information 19 mai 2015 BILAN 2014 Ce document est la propriété d EDF. Toute diffusion externe du présent document ou des informations qu

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

La perte des systèmes de refroidissement La perte des alimentations électriques

La perte des systèmes de refroidissement La perte des alimentations électriques La perte des systèmes de refroidissement La perte des alimentations électriques Séminaire IRSN / ANCCLI du 14 septembre 2011 Pascal QUENTIN IRSN - Direction de la sûreté des réacteurs 1 Trois fonctions

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION NSTN Paul LIVOLSI 2 AVRIL 2014, CERN - GENÈVE DE QUOI PARLE T-ON? Sécurité Nucléaire Sûreté INB RADIOPROTECTION Prévention et lutte contre les actes de malveillance

Plus en détail

Expertise et Gestion des Risques Industriels

Expertise et Gestion des Risques Industriels Expertise et Gestion des Risques Industriels Composé d une équipe de plus de 100 collaborateurs, le groupe NEODYME a su réunir, autour de valeurs communes, des compétences pluridisciplinaires, afin de

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de l Alsace

Une production d électricité au cœur de l Alsace La centrale nucléaire de Fessenheim Une production d électricité au cœur de l Alsace N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de Fessenheim Adresse : BP 15 68740 Fessenheim SA au capital

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments INTRODUCTION Nécessité d'une vigilance particulière dans la gestions des bâtiment depuis 1997, date de l'interdiction de l'amiante en

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Les nécessités d une bonne exploitation soucieuse de la Sécurité et de la Santé exigent d appliquer les règles légales avec une connaissance

Plus en détail

Nuclear trainees program

Nuclear trainees program engagement cohésion Nuclear trainees program audace exigence junior Obtenez en 1 an une formation de généraliste du nucléaire engagement GDF SUEZ / 2 nuclear trainees PROGRAM JUnIOR Vous êtes un jeune

Plus en détail

RAPPORT SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET LA RADIOPROTECTION DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES DE

RAPPORT SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET LA RADIOPROTECTION DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES DE 2014 RAPPORT SUR LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE ET LA RADIOPROTECTION DES INSTALLATIONS NUCLÉAIRES DE BUGEY CE RAPPORT EST RÉDIGÉ AU TITRE DES ARTICLES L125-15 ET L125-16 DU CODE DE L ENVIRONNEMENT. SOMMAIRE 04 06

Plus en détail

En cas d'accident nucléaire à la centrale de Belleville-sur-Loire, ayez les bons réflexes

En cas d'accident nucléaire à la centrale de Belleville-sur-Loire, ayez les bons réflexes En cas d'accident nucléaire à la centrale de Belleville-sur-Loire, ayez les bons réflexes Édition 2011 por tant m i t n e Docum e à lirement attentciovnserver et à PRÉFET DU CHER - PRÉFET DE LA NIÈVRE

Plus en détail

Une production d électricité au cœur de la région de Haute-Normandie

Une production d électricité au cœur de la région de Haute-Normandie La centrale nucléaire de Paluel Une production d électricité au cœur de la région de Haute-Normandie N imprimez ce document que si vous en avez l utilité. EDF CNPE de PALUEL BP 48 76450 CANY-BARVILLE Fil

Plus en détail

Mise en œuvre de la visite décennale 3 de la centrale nucléaire de Fessenheim- Tranche 1

Mise en œuvre de la visite décennale 3 de la centrale nucléaire de Fessenheim- Tranche 1 Mise en œuvre de la visite décennale 3 de la centrale nucléaire de Fessenheim- Tranche 1 Historique Composition initiale Rôle de commission VD 1 VD 2 VD 3 Programme de l expertise Consultation des bureaux

Plus en détail

La centrale nucléaire de Flamanville, au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la Manche

La centrale nucléaire de Flamanville, au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la Manche DOSSIER DE PRESSE F EVRI ER 2010 La centrale nucléaire de Flamanville, au service d une production d électricité sûre, compétitive et sans CO 2, au cœur de la Manche Contact : Isabelle Jouette - Chef de

Plus en détail

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 Résumé non technique de l étude de GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 A. Principes généraux de réduction des risques 1. Rôle central de l étude de L étude de : expose les que peuvent présenter

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 592-20, L. 593-18 et L. 593-19 ;

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 592-20, L. 593-18 et L. 593-19 ; REPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 2014-DC-0456 de l Autorité de sûreté nucléaire du 9 septembre 2014 fixant à Électricité de France Société Anonyme (EDF-SA) les prescriptions complémentaires applicables

Plus en détail