POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)"

Transcription

1 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

2 TABLE DES MATIÈRES 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT POUR LE FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT OBJECTIFS SPÉCIFIQUES SOUTIEN AUX PROMOTEURS FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT ENTREPRISES ADMISSIBLES PROJETS ADMISSIBLES DÉPENSES ADMISSIBLES Restriction NATURE DE L AIDE ACCORDÉE DÉTERMINATION DU MONTANT DE L AIDE FINANCIÈRE MODALITÉS APPLICABLES À L AIDE FINANCIÈRE ACCORDÉE Garantie ou cautionnement CRITÈRES D ÉVALUATION TAUX D INTÉRÊT DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE CHEMINEMENT DES DOSSIERS GESTION ADMINISTRATIVE OBLIGATIONS ET DÉFAUTS DE L EMPRUNTEUR CONTRÔLE DES VERSEMENTS DE PRÊTS SUIVI DES INTERVENTIONS... 9 ANNEXE ANNEXE Politique d investissement FLI Page 2

3 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT POUR LE FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT Le soutien financier aux entreprises sera principalement orienté vers le support au financement des nouvelles entreprises ainsi que le financement pour l expansion et l acquisition de nouveaux équipements, dans la perspective des axes de développement privilégiés par le CLDJ. Le FLI du CLDJ, par ses interventions, participera activement au développement économique du territoire en ayant comme postulat la création ou la consolidation d emplois durables. 2. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Par le biais de l aide financière, la politique d investissement vise principalement les objectifs suivants : Favoriser la création et l expansion d entreprise sur le territoire de la MRC de Joliette; Créer des emplois viables et durables; Consolider des emplois durables; Consolider et diversifier la structure économique existante; Constituer un pouvoir d attraction auprès des promoteurs et des investisseurs potentiels. 3. SOUTIEN AUX PROMOTEURS Les promoteurs qui s adressent au CLDJ pour une aide financière sont en droit de s attendre à recevoir le support, les conseils et l aide technique appropriés pour faire avancer leurs projets. À cet égard, le CLDJ assure ces services à titre de guichet multiservice à l entrepreneuriat. De plus, comme ces services peuvent être offerts par d autres ressources existantes dans le milieu, le CLDJ se donne le mandat de ne pas dédoubler ceux ci, mais plutôt d utiliser au maximum les ressources existantes au profit des promoteurs. Une forme de suivi particulière sera mise en place pour les promoteurs et organismes qui reçoivent une aide financière du CLDJ. Les modalités de ce suivi seront précisées à l intérieur des ententes écrites à intervenir entre le CLDJ et les promoteurs et organismes. Des rapports financiers seront exigés périodiquement et des contacts entre le CLDJ et les promoteurs et organismes permettront d évaluer l avancement de l entreprise et de proposer des interventions et des ajustements si nécessaire. Ce suivi vise essentiellement à soutenir le promoteur dans son implantation et à assurer la viabilité des investissements réalisés par le CLDJ. Politique d investissement FLI Page 3

4 4. FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT 4.1. Entreprises admissibles Volet général Toutes les entreprises en démarrage ou en expansion incluant celles de l économie sociale et dont les objets s inscrivent dans les orientations de la politique d investissement du CLDJ. Être une entreprise québécoise, c est à dire avoir son siège social au Québec; Être déjà installé sur le territoire de la MRC de Joliette ou s engager à s y installer avec l aide financière demandée. Volet «relève» Tout entrepreneur désireux d acquérir une entreprise existante située sur le territoire de la MRC de Joliette peut être admissible au volet «relève» du FLI Projets admissibles Tous les projets de création d une nouvelle entreprise ou d expansion d une entreprise existante possédant les caractéristiques suivantes sont admissibles : Les projets doivent se réaliser sur le territoire de la MRC de Joliette; L annexe 1 identifie les secteurs prioritaires et les activités non admissibles pour ce qui est des entreprises de l économie marchande Dépenses admissibles Les dépenses suivantes sont admissibles : Volet général Les dépenses en capital telles que : terrain, bâtisse, équipement, machinerie, matériel roulant, frais d incorporation et toutes autres dépenses de même nature, à l exception des dépenses d achalandage; L acquisition de technologies, de logiciels ou progiciels, de brevets et toutes autres dépenses de même nature excluant cependant les activités de recherche et développement; Les besoins de fonds de roulement se rapportant strictement aux opérations de l entreprise calculés pour la première année d opération. Volet «relève» Les dépenses d acquisition de titres de propriété de l entreprise visée (actions votantes ou parts) de même que les frais de services professionnels directement liés à la transaction d acquisition. Politique d investissement FLI Page 4

5 Restriction Les restrictions suivantes s appliquent aux dépenses admissibles : 4.4. Nature de l aide accordée Les dépenses affectées à la réalisation d un projet, mais effectuées avant la date de la réception de la demande d aide officielle par le CLDJ ne sont pas admissibles; L aide financière consentie ne peut servir au fonctionnement d un organisme ou d une entreprise, au financement de son service de la dette, au remboursement d emprunts à venir ou au financement d un projet déjà réalisé. L aide accordée par le CLDJ dans le cadre du FLI prend la forme d un prêt de capital avec des modalités de paiement. L aide financière pourra également prendre la forme de garantie de prêt, de cautionnement, d acquisition d obligations ou d autres titres d emprunt, de participation au capitalactions ou autrement, à l exclusion des investissements sous forme de subvention, de congé d intérêts, de congé de capital, de commandites, de dons et d autres dépenses de même nature et conformément à la politique d investissement du CLDJ. Le taux d intérêt sera fixé en relation avec le taux préférentiel plus une prime de risque en fonction de l évaluation du dossier qui sera déterminé à l aide de la grille de «Détermination du taux en fonction du risque, du montant et du terme d emprunt». Nonobstant le taux préférentiel en vigueur, en aucun cas la majoration ajoutée au taux préférentiel ne pourra être inférieure à 3 % ou ne pourra excéder 5 %; (voir Annexe 2) La durée maximale de remboursement est fixée à 5 ans; Possibilité d un moratoire de remboursement de capital pour une période maximale de douze (12) mois Détermination du montant de l aide financière Le montant maximum de l aide financière accordée par le FLI est de $. Par ailleurs, les aides financières combinées provenant des gouvernements du Québec et du Canada et du CLDJ ne pourront excéder 50 % des dépenses admissibles pour chacun des projets, à l exception des projets d entreprises d économie sociale où l aide financière pourra atteindre 80 % Modalités applicables à l aide financière accordée Tous les projets acceptés et pour lesquels le CLDJ accorde une aide financière dans le cadre du FLI devront faire l objet d une entente écrite entre le CLD et l individu ou l entreprise bénéficiaire de l aide financière. Cette entente définit les conditions et versements de l aide financière et les obligations des parties. On y retrouve notamment, le montant et la durée du prêt, le mode de remboursement, le taux d intérêt en vigueur, les obligations du ou des bénéficiaires, etc. Politique d investissement FLI Page 5

6 Garantie ou cautionnement 4.7. Critères d évaluation Volet général et volet «relève» Le CLDJ se réserve le droit, pour certains projets d exiger une garantie rattachée à un bien meuble ou d exiger un cautionnement personnel du ou des promoteurs. Toutefois, dans tous les projets, le CLDJ exige une assurance sur la vie des promoteurs désignant le CLDJ bénéficiaire irrévocable de ladite assurance vie ou une hypothèque mobilière sur l assurance vie en faveur du CLDJ pour le montant de la créance. Les critères suivants s appliquent pour les projets admissibles : 5. TAUX D INTÉRÊT Priorisation des secteurs en conformité avec le plan d action sur l économie et l emploi; Projet démontrant une viabilité et une rentabilité économique; Création ou consolidation d emplois durables; Le ou les promoteurs doivent posséder une formation ou une expérience pertinente du domaine concerné; Concertation avec le milieu pour les projets d économie sociale; La forme juridique de l entreprise devra être une incorporation. Le taux d intérêt sera fixé en relation avec le taux préférentiel plus une prime de risque en fonction de l évaluation du dossier qui sera déterminé à l aide de la grille de «Détermination du taux en fonction du risque, du montant et du terme d emprunt». Nonobstant le taux préférentiel en vigueur, en aucun cas la majoration ajoutée au taux préférentiel ne pourra être inférieure à 3 % ou ne pourra excéder 5 %; (voir Annexe 2) 5.1. Demande d aide financière Pour faire une demande d aide financière, le ou les promoteurs doivent élaborer leur projet et leur besoin de financement et remplir un formulaire de déclaration et consentement accompagné d un chèque à l ordre du CLDJ pour les frais d ouverture de dossier. Le montant facturé pour les frais d ouverture équivaut à 0,5 % du montant du prêt demandé. Cependant, il ne peut être inférieur à 75 $ ou ne peut excéder 200 $. Une nouvelle entreprise : La présentation du projet (nature des activités); Le calendrier de réalisation; L évaluation du marché, un plan de mise en marché et de marketing; La structure des opérations et la structure des ressources humaines; Politique d investissement FLI Page 6

7 Les coûts du projet et la structure de financement; Des prévisions budgétaires d opération sur deux (2) ans (budget de caisse); Le curriculum vitae du ou des promoteurs; Le bilan personnel du ou des promoteurs; Tout autre document jugé pertinent. Entreprise déjà existante : Dans le cas d une entreprise déjà existante, un historique et une présentation de l entreprise ainsi que les états financiers des trois (3) dernières années d opération et des compagnies apparentées, si c est le cas, ainsi qu un exemplaire de leur charte. De plus, un état de compte bancaire des compagnies en relation avec la demande de financement Cheminement des dossiers Le CLDJ s assure d abord que le dossier est complet, c est à dire, que la demande d aide financière est accompagnée d un chèque pour les frais d ouverture du dossier (voir point 5.1) ainsi que de tous les documents et les informations nécessaires; L analyste financier réalise une enquête de crédit ainsi qu un résumé du dossier en relevant ses forces et faiblesses relativement aux critères d évaluation retenus; L analyste financier convoque une réunion de la Commission d investissement et achemine le dossier aux membres de cette commission qui doivent recommander l acceptation ou le refus de l aide financière demandée. Un avis de recommandation doit être déposé au conseil d administration. Cet avis de recommandation inclut l objectif du projet, le montant de l aide financière accordée, la période attribuée et la cote de risque de l entreprise; Une offre de financement doit ensuite être signée entre le CLDJ et l entreprise bénéficiaire de l aide financière; Une entente de prêt doit ensuite être signée entre le CLDJ et l entreprise décrivant les modalités de l entente de crédit; Le déboursement de l aide financière se fait selon les modalités de l entente de prêt Gestion administrative La gestion administrative du fonds local d investissement sera effectuée par le Centre local de développement Joliette. La tenue des livres et la préparation des états financiers seront également sous la responsabilité du CLDJ. Toutes tâches administratives telles que : préparation des procès verbaux, convocations du conseil d administration, convocations des assemblées des membres et la préparation des rapports annuels, seront effectuées par le CLDJ. Politique d investissement FLI Page 7

8 La préparation des dossiers de suivi des investissements du FLI sera effectuée par les employés du CLDJ. Le CLDJ et le fonds d investissement de la MRC de Joliette s entendent également pour éviter la concurrence et favoriser la complémentarité des deux organismes en partageant le financement des dossiers d entreprises. Toutes les activités de suivi prévues dans la politique de suivi des interventions du FLI seront effectuées par le CLDJ Obligations et défauts de l emprunteur L emprunteur doit respecter les obligations suivantes : Effectuer tous les paiements aux dates prévues; L emprunteur doit fournir tous les renseignements nécessaires concernant son entreprise. L emprunteur doit fournir une assurance vie couvrant le montant du prêt. Il doit laisser l analyste financier vérifier les documents stipulés à l offre de financement et fournir les pièces justificatives si nécessaire; L emprunteur doit aviser le CLDJ de tout changement de structure légale de son entreprise; L emprunteur doit remettre les documents relatifs au suivi périodiquement; L emprunteur doit payer régulièrement la TPS, la TVQ, les déductions à la source provinciales et fédérales ainsi que tous les impôts de l entreprise; L emprunteur doit aviser le CLDJ s il cesse ses activités ou s il change grandement la nature de ses activités commerciales. L emprunteur est en défaut lorsqu il ne respecte pas une des obligations énumérées précédemment ce qui implique que : Pour un paiement omis, l emprunteur se verra facturer une pénalité de 25 $; Pour un ou des paiements en retard, les intérêts seront portés sur les intérêts au taux en vigueur à la signature du prêt; Dans le cas où un paiement est omis, le CLDJ pourra rappeler le prêt et utiliser tous les mécanismes légaux prévus par la loi; Pour tout défaut lié à une autre obligation ou condition, l emprunteur devra corriger immédiatement la situation en prenant les mesures qui s imposent. Si aucune initiative appropriée n est prise par l emprunteur, le CLDJ se verra dans l obligation de recourir aux mécanismes légaux prévus par la loi et de rappeler le prêt si nécessaire Contrôle des versements de prêts Après la recommandation du prêt par la Commission d investissement et l acceptation du prêt par le conseil d administration, les contrats de prêts doivent être signés. Des contrôles devront être effectués par l analyste financier avant de verser les sommes à l emprunteur, afin de s assurer que les sommes seront utilisées aux fins prévues dans l entente. Politique d investissement FLI Page 8

9 Voici quelques exemples de contrôles qui pourront être effectués : Le prêt sera versé en tout ou en partie sous présentation de pièces justificatives; Les versements des prêts seront déboursés par des chèques signés par deux représentants du CLDJ dûment autorisés payables à l ordre de l emprunteur; Le versement des sommes pourra être effectué selon le degré d avancement du projet ou selon les conditions établies à l offre de financement Suivi des interventions La politique de suivi s applique automatiquement dès qu une aide financière est accordée par le CLDJ. Dans le cas où l emprunteur n éprouve aucune difficulté à effectuer ses paiements, un suivi standard sera effectué. L état des résultats sera présenté régulièrement selon les conditions établies ainsi que les états financiers remis annuellement. Le maintien de communications téléphoniques régulières entre l analyste et l emprunteur est préférable. De plus, les ententes entre l emprunteur et le CLDJ prévoiront une clause permettant à l analyste de visiter l entreprise à sa convenance. Suivi spécial Dans le cas où l entreprise éprouve des difficultés à faire ses paiements, soit en omettant un paiement ou en appelant pour retarder le dépôt de son chèque, un suivi spécial sera effectué par l analyste financier et les résultats seront présentés au directeur général. Ce dernier avisera les instances en cas de nécessité. Dans certains dossiers, l analyste financier pourra demander, s il le juge opportun, une liste des comptes clients, une liste des comptes fournisseurs ainsi que des états financiers mensuels ou trimestriels (maison). Annuellement Dans tous les cas, les emprunteurs devront fournir annuellement les renseignements suivants : Les états financiers examinés (avis au lecteur ou mission d examen ou rapport de vérification) de l exercice; Une copie du dernier rapport des remises gouvernementales telles que TPS, TVQ et DAS. Une copie du renouvellement de leur police d assurance vie mentionnant le CLDJ comme bénéficiaire irrévocable. Politique d investissement FLI Page 9

10 ANNEXE 1 PROJETS ADMISSIBLES POUR LES ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE MARCHANDE Identification des secteurs privilégiés Secteurs prioritaires : Entreprises manufacturières; Entreprises récréotouristiques; Entreprises agroalimentaires (transformation ou production de produits alimentaires, sont exclus les restaurants, les épiceries, dépanneurs, magasin d aliments naturels, etc.); Entreprises de services aux entreprises à caractère commercial et industriel; Tout autre projet démontrant son côté innovateur et comportant une valeur ajoutée. Entreprises non admissibles : Restaurant et débit de boisson; Consultant ou service immobilier; Entreprise à caractère sexuel, religieux ou politique; Entreprise de service professionnel régie par un ordre; Entreprise dont les revenus proviennent majoritairement de commission; Entreprise à caractère spéculatif; Entreprise à caractère temporaire/non récurrent; Entreprise agissant à titre de sous traitant exclusif pour une seule entreprise. Politique d investissement FLI Annexe 1 Page 10

11 ANNEXE 2 GRILLE DE DÉTERMINATION DU TAUX EN FONCTION DU RISQUE, DU MONTANT ET DU TERME D EMPRUNT Emprunteur : Montant demandé : Type de prêt : Date : 1. Durée de vie de l entreprise POINTS Entreprise en démarrage 25 Entreprise comptant moins de trois ans d existence 15 Acquisition d une entreprise existante 5 Entreprise de plus de trois ans 0 2. Impact sur l emploi Aucun impact sur l emploi 15 Création ou maintien de moins de 3 emplois 10 Création ou maintien de 3 à 10 emplois 5 Maintien de plus de 10 emplois sur le territoire 0 Création de plus de 10 emplois sur le territoire Risque commercial (selon la grille) 6. Excessif Extrême Élevé Moyen 5 2. Faible 0 1. Très faible 0 4. Risque de gestion a) Habileté de gestion (selon la grille) 6. Excessif Extrême Élevé Moyen 5 2. Faible 0 1. Très faible 0 Politique d investissement FLI Annexe 2 Page 11

12 b) Valeur personnelle moyenne des promoteurs Valeur nette négative 15 Valeur nette positive, mais moins de $ 10 Valeur nette entre $ et $ 5 Valeur nette entre $ et $ 0 Valeur nette de plus de $ 10 c) Cote de crédit moyenne des promoteurs Moins de De 650 à De 700 à De 750 à et plus Risque financier a) Fonds de roulement (actif CT/passif CT) Moins de 1 10 Entre 1 et 1,5 5 Supérieur à 1,5 0 b) Participation du promoteur (avoir des propriétaires/actif total) Moins de 10 % 15 Entre 10 % et 15 % 10 Entre 15 % et 20 % 5 20 % et plus 0 c) Capacité de remboursement (fonds générés */service de la dette incluant le prêt demandé) Inférieur à 1,25 15 Entre 1,25 et 1,5 10 Entre 1,5 et 2 5 Supérieur à 2 0 *Profit + amortissement + frais financiers d) Rentabilité (bénéfice net en % des ventes) Perte 15 Entre 0 et 3 % 10 Entre 3 % à 5 % 5 Plus de 5 % 0 Politique d investissement FLI Annexe 2 Page 12

13 6. Risque technique (selon la grille) 6. Excessif Extrême Élevé Moyen 5 2. Faible 0 1. Très faible 0 7. Risque socio économique (selon la grille) 6. Excessif Extrême Élevé Moyen 5 2. Faible 0 1. Très faible 0 TOTAL DES POINTS RISQUE/TYPE DE PRÊT PRIME DE RISQUE Très faible (0 à 25) + 0,5 % Faible (26 à 50) + 1 % Moyen (51 à 75) + 1,5 % Moyen supérieur (76 à 100) + 2 % Élevé (100 à 125) + 2,5 % Extrême (126 et plus) + 3 % Politique d investissement FLI Annexe 2 Page 13

14 Montant du prêt 0 à $ $ à $ + 2 % +1 % Terme du prêt* 3 ans 5 ans Prime + ½ % +1 % *Durée durant laquelle le taux reste fixe. Détermination du taux d intérêt Taux de base : % + Majoration en fonction du risque (formulaire) : % + Majoration en fonction du montant : % + Majoration en fonction du terme : % = Taux chargé à l entreprise : % N.B. Nonobstant le taux préférentiel en vigueur, en aucun cas la majoration ajoutée au taux préférentiel ne pourra être inférieure à 3 % ou ne pourra excéder 5 %. Politique d investissement FLI Annexe 2 Page 14

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) 17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Table des matières 1. MISSION DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)... 3 2. OBJECTIFS DU FONDS... 3 3. ENTREPRISES ADMISSIBLES...

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 Modifiée à la réunion du Conseil du 17 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. POLITIQUE GÉNÉRALE... 1 1.1 Fondement de la Politique d investissement... 1 1.2 Fonds d aide de la

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 2 1.1 Mission du fond... 2 1.2 Principe... 2 1.3 Support

Plus en détail

POLITIQUE. Fonds local d investissement (FLI)

POLITIQUE. Fonds local d investissement (FLI) 2012 POLITIQUE Fonds local d investissement (FLI) La politique est soumise à la liste des activités sous moratoire du CLD de Portneuf révisée annuellement. Objectif : Ce fonds vise à soutenir la création,

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS)

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Guide de demande de financement JUILLET 2015 Table des matières QU EST-CE QUE L ÉCONOMIE SOCIALE?... 5 LES ORGANISMES ADMISSIBLES...

Plus en détail

GESTION DU PORTEFEUILLE

GESTION DU PORTEFEUILLE FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) ET FONDS LOCAL DE SOLIDARITÉ (FLS) POLITIQUE DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) ET DU FONDS LOCAL DE SOLIDARITÉ (FLS) DE LA MRC DE COATICOOK GESTION DU PORTEFEUILLE

Plus en détail

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3

Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Fonds Jeunes promoteurs CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Candidats admissibles... 2 Conditions d admissibilité... 2 Projets admissibles... 3 Volet A : concrétisation de projets

Plus en détail

FONDS À L ÉMERGENCE ENTREPRENEURIALE POLITIQUE D INVESTISSEMENT

FONDS À L ÉMERGENCE ENTREPRENEURIALE POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS À L ÉMERGENCE ENTREPRENEURIALE POLITIQUE D INVESTISSEMENT Adoptée au conseil d administration du 12 décembre 2012 Sommaire Politique d investissement du Centre local de développement Joliette (CLDJ)

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT

POLITIQUE D INVESTISSEMENT Centre local de développement DE LA MRC DE ROUYN-NORANDA POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) ADOPTÉE : 26 mars 2014 MAJ : Mars 2014 Mai 2003 Avril 2001 Janvier 2001 Août 1999

Plus en détail

POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS

POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS 2 mars 2015 Fonds d investissement en agriculture de la MRC de Bécancour (FIAB) Territoire de la MRC de Bécancour PRÉAMBULE ET MISE EN CONTEXTE Quiconque habite la ruralité

Plus en détail

Guide de demande d aide financière au Fonds culturel

Guide de demande d aide financière au Fonds culturel Préambule Guide de demande d aide financière au Fonds culturel Le présent fonds est l un des projets contenus dans l entente de développement culturel, signée conjointement par la MRC Robert-Cliche et

Plus en détail

MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE D ENTREPRISE (MADE)

MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE D ENTREPRISE (MADE) MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE D ENTREPRISE (MADE) DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DE LA MRC DES MASKOUTAINS (DEM) ACCOMPAGNER ENTREPRENDRE INNOVER Adoptée le 9 mars 2016 OBJECTIFS DE LA MESURE D AIDE AU DÉMARRAGE

Plus en détail

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité FONDS ÉMERGENCE FÉ Le Fonds émergence vise à soutenir la préparation de projets d entreprise ou les activités nécessaires à la concrétisation de projets afin de diversifier et développer l économie locale.

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Politique d investissement du CLD Robert-Cliche SOUTIEN FINANCIER AUX ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE Le dynamisme des communautés du territoire

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT SUBVENTION D ÉCONOMIE SOCIALE DE LA MRC DE LA JACQUES-CARTIER. Guide à l intention des promoteurs de projets.

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT SUBVENTION D ÉCONOMIE SOCIALE DE LA MRC DE LA JACQUES-CARTIER. Guide à l intention des promoteurs de projets. Point 5.1 POLITIQUE D'INVESTISSEMENT SUBVENTION D ÉCONOMIE SOCIALE DE LA MRC DE LA JACQUES-CARTIER Guide à l intention des promoteurs de projets Adoptée le Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. FONDEMENTS

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES, Y COMPRIS CELLES DE L ÉCONOMIE SOCIALE 26 JANVIER 2016 [Tapez ici] [Tapez ici] [Tapez ici] Mise en contexte La MRC de l Île d Orléans désire soutenir le développement

Plus en détail

SOCIALE. 17 avril 2013

SOCIALE. 17 avril 2013 POLITIQUE DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE (FDEES)) Mandataire dee : SHERBROOKE INNOPOLE (CLD) 17 avril 2013 1. FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE (FDEES)

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM)

Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Politique d investissement du Fonds de développement de la Matawinie (FDM) Préambule La politique d investissement du CLD de la Matawinie repose sur deux (2) bases fondamentales : La première base, celle

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Adoptée par le Conseil de la Ville de Trois-Rivières le 14 décembre 2015 au moyen de la résolution n C-2015-1357 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 1. Projets et secteurs

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises. Politique d investissement

Politique de soutien aux entreprises. Politique d investissement Politique de soutien aux entreprises Politique d investissement Adoptée le 19 octobre 2015 1. CONTEXTE Avec l adoption de la loi 28, le 20 avril 2015, les municipalités régionales de comté se sont vues

Plus en détail

Politique d investissement. Fonds d investissement local Laurentides (FILL)

Politique d investissement. Fonds d investissement local Laurentides (FILL) Politique d investissement Fonds d investissement local Laurentides (FILL) Adoptée au CA le 18 juin 2015 Table des matières 1 Fondement de la politique... 3 1.1 Mission... 3 1.2 Principe... 3 1.3 Support

Plus en détail

Dépliant explicatif et critères d attribution

Dépliant explicatif et critères d attribution Dépliant explicatif et critères d attribution Dépôt de candidatures jusqu au Le Fonds de développement culturel s adresse aux organismes culturels, artistes, artisans et établissements d éducation portcartois.

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT COMMUNE FLI / FLS

POLITIQUE D INVESTISSEMENT COMMUNE FLI / FLS POLITIQUE D INVESTISSEMENT COMMUNE FLI / FLS Adoptée le 8 février 2012 à la réunion régulière du conseil d administration du CLD Mékinac Adoptée le 19 août 2015 à la séance ordinaire du conseil des maires

Plus en détail

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE»

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE» CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS D AIDE AUX ENTREPRISES «FAE» ADOPTÉE LE 22 MARS 2013 MISE EN APPLICATION LE 1 ER MAI 2013 TABLE DES MATIÈRES FONDEMENTS

Plus en détail

CLD de la MRC Robert-Cliche Politique d investissement commune FLI/FLS

CLD de la MRC Robert-Cliche Politique d investissement commune FLI/FLS CLD de la MRC Robert-Cliche Politique d investissement commune FLI/FLS Adoptée le 17 novembre 2010 par les membres du conseil d administration du CLD Robert-Cliche Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA

Plus en détail

Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS)

Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS) La Mauricie en action! Ensemble contre la pauvreté! Guide de dépôt de projets Fonds québécois d initiatives sociales (FQIS) Date limite : dépôt des dossiers complets à la CRÉ 23 août 2013 25 octobre 2013

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

DEMANDE DE FINANCEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) 1. IDENTIFICATION DEMANDE DE FINANCEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) NOM DE L ENTREPRISE REQUÉRANTE (raison sociale) LIEU DE RÉALISATION DU PROJET (Numéro, rue, app., code postal) Code postal Téléphone

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Adoptée le 17 septembre 2015 Table des matières 1 Fondement de la politique... 3 1.1 Mission... 3 1.2 Principe... 3 1.3 Support aux promoteurs... 3 1.4 Financement

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL En vigueur à partir du 12 juin 2014 * * * Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches 6, rue Saint-Jean-Baptiste Est, bureau

Plus en détail

Sources de financement corporatif à long terme dans le cadre d un projet de transfert d entreprise

Sources de financement corporatif à long terme dans le cadre d un projet de transfert d entreprise Sources de financement corporatif à long terme dans le cadre d un projet de transfert d entreprise Mars 2014 Sources de financement à long terme Il existe cinq principales sources de financement externe

Plus en détail

POLITIQUE D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIÈRE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

POLITIQUE D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIÈRE AUX JEUNES ENTREPRENEURS POLITIQUE D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIÈRE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Adoptée le 2 mai 2012 Modifiée le 2 février 2016 INTRODUCTION L aide financière aux jeunes entrepreneurs leur permet de recevoir une

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE VILLE DE CAUSAPSCAL

POLITIQUE D INVESTISSEMENT PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE VILLE DE CAUSAPSCAL POLITIQUE D INVESTISSEMENT PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE Table des matières Généralités 3 Volet «crédit de taxes» 4 Volet «Relocalisation d entreprise» 6 Volet «Exploitation d une entreprise du secteur

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 REGLEMENT FINANCIER Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 SOMMAIRE 1. REGLEMENT FINANCIER 3 1.1. Elaboration du budget 3 1.2. Responsabilités et compétences

Plus en détail

POLITIQUE DU FONDS D AIDE AU PRÉDÉMARRAGE ET À L EXPANSION D ENTREPRISES RÉVISÉE EN AVRIL 2011 PAR L ÉQUIPE DU CLD

POLITIQUE DU FONDS D AIDE AU PRÉDÉMARRAGE ET À L EXPANSION D ENTREPRISES RÉVISÉE EN AVRIL 2011 PAR L ÉQUIPE DU CLD POLITIQUE DU FONDS D AIDE AU PRÉDÉMARRAGE ET À L EXPANSION D ENTREPRISES RÉVISÉE EN AVRIL 2011 PAR L ÉQUIPE DU CLD ET APPROUVÉE LE 18 MAI 2011 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU CLD DOMAINE-DU-ROY PRÉPARÉE

Plus en détail

FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT FINANCEMENT D ENTREPRISES

FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT FINANCEMENT D ENTREPRISES FINANCEMENT D ENTREPRISES CONDITIONS GÉNÉRALES 1. MANDAT ET RÔLE DU CLD DE ROUSSILLON Le CLD offre des services de première ligne d accompagnement ou de soutien technique ou financier auprès des entrepreneurs

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat.

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat. CAHIER DE GESTION PROCÉDURE D UTILISATION DE LA CARTE D ACHAT COTE 43-07-10.04 OBJET Établir une procédure d utilisation de la carte d achat afin de réduire les coûts de gestion des achats en simplifiant

Plus en détail

PROGRAMME D APPLICATION DE LA GARANTIE DE REMBOURSEMENT D ENGAGEMENTS FINANCIERS

PROGRAMME D APPLICATION DE LA GARANTIE DE REMBOURSEMENT D ENGAGEMENTS FINANCIERS PROGRAMME D APPLICATION DE LA GARANTIE DE REMBOURSEMENT D ENGAGEMENTS FINANCIERS NOTE AU LECTEUR Le Programme d application de la garantie de est entré en vigueur le 7 septembre 2012 (2012, G.O. 1, 1111).

Plus en détail

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS

FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS Annexe I017 - Page 1 de 5 FINANCEMENT DES ACTIVITÉS LIÉES AUX IMMOBILISATIONS 1 Les déboursés relatifs aux allocations accordées du fonds des immobilisations sont financés à long terme par des émissions

Plus en détail

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME (Règlement numéro 8) Remplaçant l ancien règlement numéro 8 et abrogeant le Règlement numéro 6 -

Plus en détail

Politique de gestion financière et d approvisionnement

Politique de gestion financière et d approvisionnement Politique de gestion financière et d approvisionnement Modifiée lors du C.A. du 13 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 Dispositions générales... 2 1. Objet... 2 Règles de gestion financière...

Plus en détail

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois

Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois APPEL DE PROJETS Dans le cadre du Plan culturel numérique du gouvernement québécois Cadre de référence pour le dépôt de projets afin d aider financièrement les télévisions communautaires autonomes à prendre

Plus en détail

lundi 3 août 2015 Bonjour,

lundi 3 août 2015 Bonjour, lundi 3 août 2015 Bonjour, Vous désirez faire une demande de financement au pacte rural 2014-2015 pour un projet à Wotton. Par ce document, nous vous transmettons les éléments pour présenter un projet.

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DES STOCKS

PROGRAMME DE FINANCEMENT DES STOCKS PROGRAMME DE FINANCEMENT DES STOCKS POUR LA VENTE OU L ACHAT DE PRODUITS MARICOLES Objectif : Cet outil de financement vise à stimuler les ventes de produits maricoles à des fins de grossissement ou de

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Comité de concertation en entreprises (CM) 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2009-09-14 Table des matières Section 1 : p. 2 sur 7 Table des matières RÉFÉRENCE TABLE DES MATIÈRES...

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3

TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3 Politiques financières ADOPTÉ : MODIFIÉ : 17/10/2010 (A.G.O) 09/12/2012 (A.G.E.) TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE # 1 PRÉVISIONS BUDGÉTAIRES PAGE 2 POLITQUE # 2 PROTOCOLE D ENTENTE PAGE 3 POLITIQUE # 3 GESTION

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

Financement pour les entreprises d économie sociale

Financement pour les entreprises d économie sociale Financement pour les entreprises d économie sociale Nom : Pacte rural Nom du produit Nature MRC Abitibi Pour un projet local, le projet se doit d être en lien avec le plan d action de la municipalité.

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Harmonisation des règles comptables

Harmonisation des règles comptables CONTEXTE À compter de l année 2007, l ensemble des municipalités appliqueront les principes comptables généralement reconnus (PCGR) recommandés par le conseil sur la comptabilité du secteur public (CCSP)

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent GUIDE EXPLICATIF Le Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) est géré en collaboration avec la Conférence régionale

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE 1. RÉFÉRENCES Règles budgétaires Loi sur l instruction publique (art. 94, 110.4) Manuel de normalisation de la comptabilité scolaire 2. OBJECTIFS Permettre à la commission scolaire d assumer ses responsabilités

Plus en détail

Politique du programme Soutien au travail autonome

Politique du programme Soutien au travail autonome Politique du programme Soutien au travail autonome NATURE DU PROGRAMME La mesure Soutien au travail autonome vise à offrir de l aide sous forme d encadrement, de conseils techniques et de soutien financier

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

Règlement financier de la FFTA

Règlement financier de la FFTA Règlement financier de la FFTA Préambule : Le règlement financier de la Fédération Française de Tir à l Arc (FFTA) s inscrit dans l ensemble des dispositions législatives et réglementaires s appliquant

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT COMMUNE FLI/FLS. CLD de la MRC de Charlevoix Est

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT COMMUNE FLI/FLS. CLD de la MRC de Charlevoix Est POLITIQUE D'INVESTISSEMENT COMMUNE FLI/FLS CLD de la MRC de Charlevoix Est ADOPTÉE LE 7 DÉCEMBRE 2011 1 Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 3 1.1 Mission des fonds... 3 1.2 Principe...

Plus en détail

Une présentation de monsieur Arthur Francoeur SADC de la Région de Matane Pour le La SADC qu est-ce que s est? Créée il y a 30 ans pour livrer sur le territoire de la Municipalité Régionale de Comté (MRC)

Plus en détail

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 -

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 - RĒGLEMENT DES PRÊTS Fondation Jean Moulin Service des Prêts Immeuble Oudinot Place Beauvau 75800 PARIS Cedex 08 Tél : 01.53.69.28.3.37 Fax : 01.53.69.28.68 mail : fjm-prets@interieur.gouv.fr site internet

Plus en détail

Manuel de la présentation de l information financière municipale

Manuel de la présentation de l information financière municipale Manuel de la présentation de l information financière municipale Résumé de la mise à jour Décembre 2014 Direction générale des finances municipales Ministère des Affaires municipales et de l Occupation

Plus en détail

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable

Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable Page 1 de 5 Annexe des dispositions additionnelles Prêt hypothécaire à taux variable La présente annexe est une annexe à l acte de prêt hypothécaire intervenu en date du devant M e (l «Acte») entre : (l

Plus en détail

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises

Guide du participant. Programme de rénovations écoénergétiques. Marchés Affaires et grandes entreprises Guide du participant Programme de rénovations écoénergétiques Marchés Affaires et entreprises Le bleu est efficace Dans le cadre de son Plan global en efficacité énergétique, Gaz Métro offre à sa clientèle

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre ET VOUS, QUE FERIEZ-VOUS AVEC 25 000 $? Au sujet des comités Présents pour les jeunes Composés de dirigeants locaux de la Banque Nationale, d intervenants

Plus en détail

CONTRAT. PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec),

CONTRAT. PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec), CONTRAT ENTRE : PARTICIPANT, personne morale légalement constituée sous le régime des lois du Canada, ayant un établissement au (Québec), ci-après nommée le «Participant», ET : HYDRO-QUÉBEC, personne morale

Plus en détail

RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE

RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE Syndicat de l enseignement de la région du Fer - CSQ RÈGLEMENT DU FONDS D ENTRAIDE SYNDICALE Révisé, novembre 2007 Syndicat de l'enseignement de la région du Fer - CSQ 9 rue Napoléon Sept-Îles (Qc.) G4R

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN

PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN PROCÉDURE RELATIVE AU PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN OBJECTIFS La présente procédure a pour but d établir les règles à suivre pour l obtention du remboursement de frais encourus dans le cadre

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION Code : Ressources financières COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP En vigueur : Le 23 mars 2005 Approbation : Conseil des commissaires CC 2005-05-1114 PRINCIPE D APPUI POLITIQUE CONCERNANT

Plus en détail

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT

1. LES OBJECTIFS PRIORITAIRES DE L EPRT Dernière mise à jour : 12 novembre 2013 ENTENTE DE PARTENARIAT RÉGIONAL EN TOURISME DE CHARLEVOIX 2013-2015 Catégorie FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS L EPRT de Charlevoix partenaire du développement touristique

Plus en détail

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance.

1.4 Inciter les contribuables à acquitter leurs comptes, selon l échéance. POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Unité administrative : Ressources financières 1. LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE 1.1 Mettre en place des mécanismes qui permettent à la Commission scolaire

Plus en détail

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale)

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Chapitre 4 Recouvrement des créances fiscales Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Mise en contexte Créances fiscales : 7,6 G$ au 31 mars 2011 Somme avant ajustements pour tenir

Plus en détail

Fonds de développement des territoires 2015-2016. Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie

Fonds de développement des territoires 2015-2016. Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie Fonds de développement des territoires 2015-2016 Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie Fonds de développement des territoires - Soutien aux projets structurants

Plus en détail

Offre de financement Desjardins

Offre de financement Desjardins Offre de financement Desjardins Sylvain Limoges Directeur investissement Capital régional et coopératif Desjardins Marco Poulin Directeur transfert d entreprises Desjardins entreprise Vallée du Richelieu

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

Analyse de la demande L'entreprise qui désire obtenir un financement de la SODEC doit déposer un plan d'affaires.

Analyse de la demande L'entreprise qui désire obtenir un financement de la SODEC doit déposer un plan d'affaires. APPROCHE D AFFAIRES En matière de financement des entreprises, l'intervention de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) s effectue dans les différents domaines du secteur de la

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES RECUEIL DE GESTION RÈGLEMENT TITRE POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base à la Commission des champs de bataille nationaux Opinion de la Commission des champs de bataille nationaux sur le rapport de vérification

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT COMMUNE FLI/FLS. CLD de la MRC de Charlevoix-Est

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT COMMUNE FLI/FLS. CLD de la MRC de Charlevoix-Est POLITIQUE D'INVESTISSEMENT COMMUNE FLI/FLS CLD de la MRC de Charlevoix-Est MODIFIÉE LE 26 FÉVRIER 2014 Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 3 1.1 Mission des fonds... 3 1.2 Principe... 3

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

PROCÉDURE : REMBOURSEMENT DE DÉPENSES CODE : FS-10.P1

PROCÉDURE : REMBOURSEMENT DE DÉPENSES CODE : FS-10.P1 PROCÉDURE : REMBOURSEMENT DE DÉPENSES CODE : FS-10.P1 Origine : Services financiers Autorité : Résolution 06-04-26-9.1 Révisée par résolution 15-02-25-15 Référence(s) : Procédure de remboursement de dépenses

Plus en détail

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES Nom de l organisme : Montant total du projet : Montant demandé au FES : Nombre d emplois créés ou maintenus

Plus en détail

RESPONSABILITÉ DGA SG

RESPONSABILITÉ DGA SG RÈGLEMENT DE LÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS GÉNÉRAL - DROITS, POUVOIRS ET OBLIGATIONS 1. Adoption de toute mesure jugée appropriée pour pallier temporairement toute situation d urgence et rapport

Plus en détail

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise

NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise NOM DE L ENTREPRISE NO, RUE MUNICIPALITÉ (QUÉBEC) CODE POSTAL Téléphone d entreprise Nom du promoteur Terminé le : insérer DATE TABLE DES MATIÈRES NOTE AU LECTEUR...4 1. LE PROJET...5 1.1 RÉSUMÉ DU PROJET...5

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement

Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Document d information Appel de projets Pacte rural 2015 : Politique d investissement Lancement de l appel de projets : 12 février 2015 Date limite dépôt des dossiers : 6 mars 2015 Résumé Dans le cadre

Plus en détail