APPEL SOLENNEL! C'EST LE MOMENT OU JAMAIS! LA BATAILLE POUR LA DIASPORA D'ENGAGER LE BRAS DE FER POU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPEL SOLENNEL! C'EST LE MOMENT OU JAMAIS! LA BATAILLE POUR LA DIASPORA D'ENGAGER LE BRAS DE FER POU"

Transcription

1 C'EST LE MOMENT OU JAMAIS! LA BATAILLE POUR LA DIASPORA D'ENGAGER LE BRAS DE FER POU APPEL SOLENNEL! J'interpelle tous les faiseurs d'opinion, pas seulement sur Facebook mais sur la Place publique du Congo et de par le monde où se trouve un seul congolais à se mobiliser et à se joindre à notre dispositif, le seul qui vaille si nous voulons d'un Congo nouveau et moderne. Mais avant tout méditons tous sur ces principes moraux que pose le Grand HOMME politique, l'écrivain et le poète que fut Aimé CESAIRE si nous sommes conséquents avec nous-mêmes. 1 / 8

2 "UNE CIVILISATION QUI S'AVERE INACAPABLE DE RESOUDRE LES PROBLEMES QUE SUSCITE SON FONCTIONNEMENT EST UNE CIVILISATION DECADANTE. "UNE CIVILISATION QUI CHOISIT DE FERMER SES YEUX A SES PROBLEMES LES PLUS CRUCIEUX EST UNE CIVILISATION ATTEINTE". "UN REGIME QUI N'A PAS ETE CAPABLE DE RESOUDRE LES PROBLEMES MAJEURS AUXQUELS SON EXISTENCE A DONNE NAISSANCE, DEFERE A LA BARRE DE LA CONSCIENCE, DE LA MORALE, ET DE LA RAISON : CE REGIME RESTE INDEFENDABLE". Aimé Césaire : Discours sur le colonialisme. Chacun d'entre nous a sa passion pour notre pays. Aussi, les uns et les autres avons une approche particulière soit distancée, soit rapprochée de notre pays, soit sur le plan effectif, soit qu'on le serve correctement ainsi que sa population. Soit mal le servir parce qu'on ne le l'aime et son peuple non plus. Ainsi et objectivement parlant, il y a deux sortes des CONGOLIAS : Les "PATRIOTES, LES RÉPUBLICAINS DONC LES LOYALISTES". Ceux-là ; ils servent le mieux possible leur pays : avec amour, avec loyauté, avec toute la ferveur de leur âme, leur foi et de toute leur force. Ceux-là n'ont qu'un objectif : hisser le nom du Congo haut, et toujours très haut. Les OPPORTUNISTES, les IMPOSTEURS, LES USURPATEURS ceux-là n'aiment pas notre 2 / 8

3 pays le Congo. Ils profitent de lui pour faire leur promotion au lieu de faire la promtion pour lui sur l'échiquier international. Ce sont tous ces voleurs : Sassou en tête, son épouse, leurs enfants, ses cousins, se s frères, ses oncles, ses tantes, ses aïeux, ses beaux-parents, ses belles familles. SES MINISTRES: Claude Nsilou Ministre de la Construction et qui ne se construit que ses propres châteaux (face Blanche Gomez, OMS et à côté du Palais, au Plateau ainsi qu'en France à Saint Cloud avec un bâtiment de trois étages etc... toutes les constructions de ces châteaux sentent, à outrance l'odeur nauséabonde de notre argent volé grossièrement avec arrogance et ostentation. Jean JACQUES BOUYA MINISTRE des Grands travaux vient de s'acheter un domaine à Cuba pour y construire un grand centre commercial ce qu'ils ne sont pas capables de construire chez eux, au pays. Il a une BANQUE : son gros ventre dans lequel il y a rempli nos milliards, et a construit des châteaux à Brazzaville que nous avions tous répertoriés pour ses maitresses, ses oncles, ses amis, ses tantes etc... TOUS LES MINISTRES D'AVANT HIER, D'HIER ET D'AUJOURD'HUI. TOUS LES PRESIDENTS D'ASSEMBLEES, du SENAT ETC... Les apparatchics du PCT et alliés. Les officiers supérieurs de son armée (différent) de notre Arrmée, les Directeurs centraux, les Députés, les Sénateurs etc... Aujourd'hui, nous voudrons comprendre ce que nous voulons vraiment? Quel Congo voulons-nous? Quels dirigeants à la tête de notre pays? FACE AUX DEUX CONGOS! 3 / 8

4 Au lieu de continuer à se masturber à longueur des journées sur Fcebook, c'est le moment de poser les vrais problèmatiques qui vont libérer notre pays et satisfaire notre population. Qui des deux CONGOS apportera du sang nouveau, du travail aux congolais. Si nous faisons le même rêve, si nous avons la même ambition pour notre pays. C'est le moment de se mettre à réfléchir pour un Congo, un grand Congo nouveau. LE VOTE POUR LA DIASPORA ET LA PRESENTATION DU CANDIDAT DE LA DIASPORA. Mais tout d'abord, il nous faut rétablir notre situation administrative, civique et juridique au niveau de la République. Nous sommes des congolais à part entière donc des citoyens de la Nation congolaise : éligibles et électeurs. Nous jouissons de tous nos DROITS et DEVOIRS. Nous ne sommes pas des congolais supplétifs ou des demi congolais mais des congolais à part entière bénéficiant des mêmes prérogatives, des mêmes DROITS ET DEVOIRS que Sassou Nguesso, NVOUBA, Okemba, Ndengué, Oba Pierre, Nsilou, Munari, Kolélas, Ndzon, etc... Et encore nous, nous pourrions mieux les revendiquer que ces voleurs qui eux, devront se justifier par rapport à leur comportement. S'ils sont de vrais congolais. Car le temps s'approche où on va déchoir certains congolais, de leur nationalité donc de leurs DROITS CIVIQUES. Les tribunaux devant se prononcer pour certains d'entre eux. ( Sassou, Nsilou, Bouya, ceux qui ont pillé notre pays comme des étrangers.) DROIT INALIÉNABLE, INCESSIBLE. Revendiquons notre appartenance à la Nation congolaise, Nous jouissons de tous nos Droits qui restent inaliénables. Personne, n'a le droit de nous les retirer, ni même les restreindre, de nous les nier, de le remettre en cause d'une façon ou d'une autre. Nous devrions le revendiquer purement et simplement comme tel. Nous avons le droit de voter où qu'on se trouve: à Brazzaville, à Epéna, à Dongou, à Pointe-Noire, à Kinkala, à Diosso, à Djambala, à Boko, à Mindouli, à Oyo, à Mossaka, comme à Paris, à Bohn, à Washington, Londres, Ossaka, Singapour, Suède, Monaco, Russie etc... Nous sommes des congolais et 4 / 8

5 bénéficions de toutes les prérogatives qu'offre l'etat congolais à chacun de ses fils. Le même Etat est obligé de mettre à la disposition de tous les congolais, où qu'ils se trouvent à remplir leur devoir. C'est un DROIT ABSOLU : INVIOLABLE, INALIENABLE. Sauf si les tribunaux se sont prononcés contre pour qu'on nous les retire. Or jusque-là, aucun tribunal ne s'étant prononcé contre pour que nous n'exerçons pas notre DROIT, notre PREROGATIVE donc nous devrions exiger le vote de la DIASPORA dès cette année : ce DROIT QUE NOUS PRESCRIT LA CONSTITUTION CONGOLAISE. Nous sommes le souverain, l'usufruitier et personne ne peut nous contester ce DROIT ABSOLU. Il reste inaliénable, imprenable, inétouffable et nous avons le droit de le ventiler partout où besoin l'exige. Pour contraindre l'etat congolais. Nous avons deux possibilités : saisir les tribunaux internationaux car les nôtres au Congo sont corrompus ou envahir dès demain toutes les Amb assades du Congo partout dans le monde pour revendiquer ce DROIT ABSOLU. je dis bien envahir toutes les représentations nationales à l'étranger : nos AMBASSADES. LE RÊVE D'UN NOUVEAU CONGO. Il faut que les congolais se battent pour arracher leur pays des mains des gens indignes qui n'ont fait que trop de mal à sa population toute entière. Il faut rêver d'un autre Congo. Celui qui doit rendre heureux, notre peuple. Si nous voulons demain reconstruire ce Congo nouveau, il va de soi que ceci devant se faire avec du sang neuf, des hommes et des femmes neufs, nouveaux exemptés de celui déjà contaminé par trop de virus : ébola, sida, corruption vo, pillage etc... et tous les mau x qui ont fait ou font mal à notre pays. 5 / 8

6 Un cœur saint dans un corps saint. Tous ceux qui ont brillé par le vol, la dilapidation, le pillage systématique de notre patrimoine ; tous ceux-là sont d'office disqualifiés. Tous ceux qui ont travaillé avec Sassou, avant-hier, hier et aujourd'hui sont d'office disqualifiés car ils n'ont jamais eu d'ambition pour notre pays. Ils n'ont brillé que pour eux-mêmes. Voyez-vous comment sont-ils devenus ; tous des milliardaires. C'était cela leur seule et inique ambition : leur rêve macabre et satanique. IL FAUT EXIGER UN CERTIFICAT DE BONNE MORALITE ET DE BONNE MOEURS. Aux élections de demain, il faut exiger un CERTIFICAT DE BONNE MORALIRTE, DE BONNE MOEURS, pour ces gens-là qui nous ont trahi. MON REVE ET MES AMBITIONS POUR UN NOUVEAU CONGO. Tous ceux qui rêvent du même Congo que nous, que moi le nouveau Congo où tout sera transparent. Un Congo riche et prospère et où tous les fils de la Nation doivent jouir de sa richesse de l'est à l'ouest du Sud au Nord, où tous les congolais pourront se tenir la main dans la main, suivant la même direction ; allant dans la même Ecole, l'ecole PUBLIQUE et non PR IVEE comme nos parents l'ont connue, se soignant chez nous au pays contrairement aux voleurs laissent mourir les congolais dans des hôpitaux sans médicaments pendant qu'eux, vont de soigner en Europe ou à l'etranger et ceci sans honte. Ce Congo où l'électricité et l'eau ne seront pas un luxe pour nos populations. Je rêve d'un Congo où il n'y a pas de discrimination, où l'effort de tout un chacun sera récompensé à sa juste valeur. Ou on ne laissera personne au bord de l'édifice. Je rêve d'un nouveau Congo où le partage de la chose publique reste et sera la grande vertu et tous les fils de la nation pourront tous s'en prévaloir ; d'appartenir à ce lien, à la NATION. Je veux et je rêve ce CONGO nouveau où les divisions n'existeront nullement. Et où nous vivrons libres et prospères ; un seul Congo. Un et indivisible. 6 / 8

7 LA DIASPORA A SON GRAND ROLE A JOUER. Tous les grands évènements qui se sont produits dans notre pays ont été initiés par notre Diaspora et le plus important d'entre eux est la CONFERENCE NATIONALE SOUVERAINE dont votre Serviteur, c'est à dire moi-même Tony Gilbert MOUDILOU étais le roseau pensant. C'est ma COORDINATION DES ELEVES ET ETUDIANTS CONGOLAIS DE FRANCE qui est à l'origine de cette grande initiative continentale. Les congolais attendent beaucoup de notre DIASPORA car ceux qui sont sur place ont tous failli. On n'attend plus rien de ces voleurs comme Nsilou, Kolélas, Hellot nation, Tchibambélélla, Bouya, Sassou, Okiemba, Lefouoba, Ngangoué, Tsiba, Mavoungou, Gomez, Olouka, Bakala, toute la lignée de Sassou Nguesso, tous les Sassou auront du mal à se faire accepter par notre nation qu'ils ont saignée et volée à bloc. LES EXIGENCES DE LA DIASPORA. 1 - LE VOTE. Dès demain lundi, nous devrions mettre en place une véritable plate-forme, un GRAND COMITE qui va se mettre au travail pour exiger des pouvoirs du Congo que d'ores et déjà, nous devons voter dès l'année prochaine. Nous sommes plus d e électeurs d ont plus de en France. Nous devrions peser de notre poids. Oui le Pouvoir a peur de la DIASPORA qu'il n'a pas réussi à corrompre. Qui n'est pas dans sa logique, sa ligne de conduite. Et pour cela, il préfère qu'elle ne vote pas et il s'en fout. Et nous-mêmes, que voulons-nous? 2 - L'article... qui stipule que... (CONTRAINT TOUT CANDIDAT DE LA DIASPORA voulant se présenter aux élections présidentielles à RESIDER 2 ans au pays sans interruption). Il doit être purement et simplement éjecté. 7 / 8

8 Nous demandons donc à ceux qui font le même rêve que nous, qui ont de vraies ambitions pour un nouveau CONGO, à se joindre à nous et se mettre au travail pour étudier tous les voies et moyens susceptibles de pousser le pouvoir à adopter une autre conception à notre égard. A Paris le 8 Février 2015, Maître Tony Gilbert MOUDILOU. {jcomments on} 8 / 8

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso

Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Document mensuel No 1 : Quand un franc-maçon dit «Non» à Denis Sassou Nguesso Connu au Congo et ailleurs en Afrique, ainsi qu en France, comme étant l un des rares Francs-Maçons africains qui se dévoilent,

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Étude de cas : création d une section nationale de GOPAC

Étude de cas : création d une section nationale de GOPAC Étude de cas : création d une section nationale de GOPAC www.gopacnetwork.org Note du Secrétariat mondial de GOPAC Le document suivant se veut un point de départ dans l engagement d autres parlementaires

Plus en détail

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne»

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Introduction : La nation est une communauté d hommes et de femmes qui partagent une même culture et affirment leur volonté de

Plus en détail

«Avec l expression de nos hommages les plus déférents»

«Avec l expression de nos hommages les plus déférents» IN.A.M. / a.s.b.l. INITIATIVE POUR L AVENIR MEILLEUR Association de Promotion et de Défense des Droits Humains «Pour nous chacun compte dans la société» Bukavu / R.D.Congo E-mail : inamasbl@yahoo.fr Tél.

Plus en détail

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009

Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine. Mercredi 01 avril 2009 Allocution de M. Eric BESSON Ministre de l Immigration, de l Intégration, de l Identité nationale et du développement solidaire Signature des conventions «Egalité des chances» Université de Paris-Dauphine

Plus en détail

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000)

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Depuis Septembre 1997, un groupe composé de patients et de soignants

Plus en détail

QUESTIONNAIRE renseignements destinés au centre d'accueil concernant l'adoption

QUESTIONNAIRE renseignements destinés au centre d'accueil concernant l'adoption QUESTIONNAIRE renseignements destinés au centre d'accueil concernant l'adoption Avant de pouvoir entrer en contact avec vous pour une éventuelle adoption d'un enfant issu de notre Centre, nous vous prions

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012

Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Discours de François Hollande à Quimper le 23 avril 2012 Mes chers amis, après ce premier tour, je voulais que mon premier déplacement soit ici en Bretagne, pour vous exprimer ma gratitude. Car si je suis

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES 1 DU MERCREDI 30 DECEMBRE 2015

COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES 1 DU MERCREDI 30 DECEMBRE 2015 MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES MEDIAS CHARGE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès ----------- ---------- CABINET ------------ N /MCMRP/CAB-15 DU MERCREDI

Plus en détail

Le parquet français malade de son statut.

Le parquet français malade de son statut. Le parquet français malade de son statut. A la fin du mandat de Nicolas Sarkozy, le parquet était en état de "coma dépassé" 1. Au-delà, c'est toute l'institution judiciaire qui était diminuée. 63% des

Plus en détail

LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES

LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES LA CHARTE AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES Article premier : Les États membres de l'organisation de l'unité africaine, parties à la présente Charte, reconnaissent les droits, devoirs et libertés

Plus en détail

I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA

I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA Q. : Quelle est la repre-ientatìvìte- du MORENA? R. : On m a dit qu actuellement le MORENA aurait 80 % de sympathisants...

Plus en détail

En partenariat avec la Fédération Léo Lagrange Avec le soutien du programme Jeu Responsable de la Française des Jeux

En partenariat avec la Fédération Léo Lagrange Avec le soutien du programme Jeu Responsable de la Française des Jeux Production : Association Les petits citoyens Conception : Catherine Jacquet - Yann Lasnier Textes : Neodigital / Valorémis - Pascal Desclos Bénédicte Luret - Fédération nationale des Écoles des parents

Plus en détail

Un cri de ralliement : Neal Keny-Guyer, le PDG de Mercy Corps, s'adresse au personnel du siège de Mercy Corps Le 8 juillet 2015

Un cri de ralliement : Neal Keny-Guyer, le PDG de Mercy Corps, s'adresse au personnel du siège de Mercy Corps Le 8 juillet 2015 Un cri de ralliement : Neal Keny-Guyer, le PDG de Mercy Corps, s'adresse au personnel du siège de Mercy Corps Le 8 juillet 2015 http://www.mercycorps.org/about-us/strategic-roadmap Neal Keny-Guyer : Aujourd'hui

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

Questionnaire de Conclusion

Questionnaire de Conclusion Lumière(s) Des Nations 1 Centre de formation de serviteurs de Dieu pour les pays francophones Cours N 50 Questionnaire de Conclusion S Claude PAYAN - 1 - Chers frères et sœurs, En conclusion de cette série

Plus en détail

Introduction : Chapitre X. L égalité, un principe républicain

Introduction : Chapitre X. L égalité, un principe républicain Introduction : Chapitre X. L égalité, un principe républicain 1. Docs. 1 et 2 : Quels textes officiels affirment l égalité de tous? Doc. 1. L égalité Art. 1er. Les hommes naissent libres et égaux en droits.

Plus en détail

Camarades de la filière automobile, dès ce matin, vous étiez au salon de l auto.

Camarades de la filière automobile, dès ce matin, vous étiez au salon de l auto. Jeudi 16 octobre Paris Journée d action sécurité sociale Discours de Thierry LEPAON, Secrétaire général de la CGT Nous sommes, métallos, travailleurs de la chimie, du livre, du commerce, de la santé, du

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie 20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie Mes amis.es de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE, Aujourd hui est le début d une nouvelle aventure: Celle de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE. Plusieurs d entre vous génèreront

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Société de Calcul Mathématique SA

Société de Calcul Mathématique SA Société de Calcul Mathématique SA Outils d'aide à la décision depuis 1995 "Sire, nous n'avons pas besoin de cette hypothèse" Exposé de Bernard Beauzamy Colloque "Innovations Numériques au Service de la

Plus en détail

Traduction de littérature approuvée par la Fraternité N.A. Copyright 1992 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés.

Traduction de littérature approuvée par la Fraternité N.A. Copyright 1992 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Le groupe Traduction de littérature approuvée par la Fraternité N.A. Copyright 1992 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Définition et but Un groupe N.A. est une réunion d'au

Plus en détail

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 3

Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 3 Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 3 Commentaire de la décision n 97-388 DC du 20 mars 1997 Loi créant les plans d'épargne retraite Le Conseil constitutionnel a été saisi par soixante-dix-huit

Plus en détail

Clôture du Forum mondial de l Education

Clôture du Forum mondial de l Education Incheon (Corée du Sud), 21 mai 2015 Clôture du Forum mondial de l Education Allocution de Mme Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie Seul le texte prononcé fait foi Monsieur le Vice-Premier

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce IP/C/W/464 14 novembre 2005 (05-5319) Original: anglais/ français L'ACCORD SUR LES

Plus en détail

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny En janvier dernier, Louise Lecarpentier soufflait ses 100 bougies. Elle vit encore dans sa maison

Plus en détail

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel.

Je me réjouis d être parmi vous ce matin pour ouvrir votre colloque annuel. Discours de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l innovation et l'economie numérique, en ouverture du colloque 2012 de l ARCEP sur «Les territoires du numérique» 25 septembre 2012 Mesdames, et

Plus en détail

La régularisation du contrat de crédit pour lequel des facilités de paiement ont été accordées est comprise sous le point b).

La régularisation du contrat de crédit pour lequel des facilités de paiement ont été accordées est comprise sous le point b). RAPPORT AU ROI Sire, La loi du 10 août 2001 relative à la Centrale des Crédits aux Particuliers réorganise la Centrale des Crédits aux Particuliers qui existe au sein de la Banque nationale de Belgique.

Plus en détail

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Rapport au Premier Ministre sur l expérimentation locale du droit au logement opposable Note de Synthèse Octobre 2006 Le Premier Ministre a annoncé

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Bilan de stage à Montréal!

Bilan de stage à Montréal! Bilan de stage à Montréal! J'ai commencé mon deuxième stage au Centre de Réadaptation en Déficiences Intellectuelles et en Troubles Envahissants du Développement (CRDITED) de Montréal pour une durée de

Plus en détail

Questionnaire pour les non recotisants

Questionnaire pour les non recotisants Questionnaire pour les non recotisants Nom Groupement Les modalités de réponses doivent être lues uniquement lorsqu'il est indiqué la mention "lire" présentation "Nous aimerions connaître les raisons pour

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 14 février 2014 relative aux élections municipales Etablissement des procurations. Inscription sur les listes électorales Permanences du casier judiciaire national et dans les tribunaux d

Plus en détail

Prendre soin des enfants nécessiteux

Prendre soin des enfants nécessiteux Chapitre 25 Prendre soin des enfants nécessiteux Les orphelins Plus d un père qui est mort dans la foi, confiant en l éternelle promesse de Dieu, a quitté ses bien-aimés pleinement assuré que le Seigneur

Plus en détail

Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix? Durée : maximum 4h

Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix? Durée : maximum 4h Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix? Durée : maximum 4h Raphaël Pradeau (Académie de Nice) et Julien Scolaro (Académie de Poitiers) Programme : NOTIONS : Utilité, contrainte

Plus en détail

Progresser par la foi

Progresser par la foi Chapitre 54 Progresser par la foi Il n est pas toujours sage, en effet, de ne rien entreprendre qui entraîne de fortes dépenses sans avoir au préalable l argent nécessaire. Le Seigneur n épargne pas toujours

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

DISCOURS DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEVANT LA DIETE POLONAISE. Varsovie Mercredi 28 mai 2008

DISCOURS DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEVANT LA DIETE POLONAISE. Varsovie Mercredi 28 mai 2008 DISCOURS DE M. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEVANT LA DIETE POLONAISE Varsovie Mercredi 28 mai 2008 Monsieur le Maréchal de la Diète, Monsieur le Maréchal du Sénat, Mesdames et Messieurs les Députés et

Plus en détail

Olivier Huart Directeur Général

Olivier Huart Directeur Général J ai souhaité, dès mon arrivée à la tête du Groupe TDF, doter l entreprise de valeurs fortes pour rassembler les collaborateurs et créer la confiance de nos partenaires. Ces valeurs, au nombre de cinq

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature Dossier de Candidature Yes Oui Can est un programme d'initiation à l'entrepreneuriat proposé et financé par l'ambassade des États-Unis d'amérique en France et mis en œuvre par l'association Global Potential.

Plus en détail

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL?

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Plaquette_citoyenne.qxd:Avril_2009-BAT 9/04/09 20:20 Page 1 QU EST-CE QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Le Conseil constitutionnel est l institution indépendante chargée de veiller au respect de la Constitution,

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

PUBLIER, C EST RESTER Revue du 15 Mai 2013

PUBLIER, C EST RESTER Revue du 15 Mai 2013 REVUE DE PRESSE + FACEBOOK TWITTER SNAPCHAT ET LES AUTRES PUBLIER, C EST RESTER Revue du 15 Mai 2013 SUJETS 2 Ceux qui quittent Facebook Facebook : développement d applications Facebook et Instagram :

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Chapitre 71 Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Il y a deux catégories de pauvres que nous aurons toujours parmi nous: ceux qui se ruinent eux-mêmes en faisant leur propre volonté et qui persévèrent

Plus en détail

INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010

INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010 INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010 La personne agée dépendante : assistance et protection judiciaire Intervention de Maître BODIKIAN Carole, notaire, membre de la Chambre Départementale

Plus en détail

«L'Homme et l'argent»

«L'Homme et l'argent» Extraits choisis du livre : «L'Homme et l'argent» De Jacques Elul La fuite de l'homme dans le système pour éviter la question personnele Concernant l'argent tout se passe comme si chacun n'avait absolument

Plus en détail

Les fonds de l Ambassadeur d Auto- assistance Ambassade des Etats Unis Brazzaville

Les fonds de l Ambassadeur d Auto- assistance Ambassade des Etats Unis Brazzaville Les fonds de l Ambassadeur d Auto- assistance Ambassade des Etats Unis Brazzaville Un partenariat pour la promotion du développement au Congo 1 I. INTRODUCTION L ambassade des Etats-Unis d Amérique octroie

Plus en détail

MARIAGE DEVANT LES AUTORITES LOCALES GABONAISES

MARIAGE DEVANT LES AUTORITES LOCALES GABONAISES Consulat Général de France à Libreville MARIAGE DEVANT LES AUTORITES LOCALES AISES 1. Principe Le mariage d un(e) Français(e) avec un(e) étranger(ère) ne peut être célébré que dans une mairie gabonaise.

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Questionnaire pour les mutualistes

Questionnaire pour les mutualistes Questionnaire pour les mutualistes Nom Groupement Les modalités de réponses devront être lues uniquement lorsqu'il est indiqué la mention "lire" Présentation "Nous aimerions connaître votre niveau de satisfaction

Plus en détail

Témoins du Christ. La spiritualité du Cœur des Missionnaires du Sacré-Cœur. Issoudun : ni Paray, ni Montmartre!

Témoins du Christ. La spiritualité du Cœur des Missionnaires du Sacré-Cœur. Issoudun : ni Paray, ni Montmartre! Fiche 3 Page 1 / 6 Témoins du Christ La spiritualité du Cœur des Missionnaires du Sacré-Cœur Issoudun : ni Paray, ni Montmartre! Le P. Jules CHEVALIER concentre son regard sur le Christ, Bon Pasteur, qui

Plus en détail

Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI

Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI Lettre ouverte à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI Voyage apostolique au Cameroun et en Angola (17-23 mars 2009) Au cours de votre voyage apostolique au Cameroun et en Angola (17-23 mars 2009), vous avez

Plus en détail

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE 1 ER MAI 1802 (FLOREAL AN X) TITRE I DIVISION DE L'INSTRUCTION Art.1. L'instruction sera donnée : 1 Dans les Écoles primaires établies par les commu nes ; 2 Dans

Plus en détail

Conduite de projet : des objectifs à l évaluation de l atteinte des objectifs

Conduite de projet : des objectifs à l évaluation de l atteinte des objectifs www.forres.ch Séminaire de base IIII Conduite de projet : des objectifs à l évaluation de l atteinte des objectifs Extrait de : Méthodologie de projet en promotion de la santé «quint-essenz» www.quint-essenz.ch

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

L égalité face aux impôts

L égalité face aux impôts L égalité face aux impôts Template www.impots.gouv.fr Voici l impôt payé par trois familles en 2009 : compare les ménages A et B et explique. Revenus annuels : 20 000 Impôts : 1 206 A Revenus annuels :

Plus en détail

RÈGLEMENT DU JEU - LA TOURNEE CIRQUE DU SOLEIL: 2 PLACES A GAGNER PAR HEURE

RÈGLEMENT DU JEU - LA TOURNEE CIRQUE DU SOLEIL: 2 PLACES A GAGNER PAR HEURE RÈGLEMENT DU JEU - LA TOURNEE CIRQUE DU SOLEIL: 2 PLACES A GAGNER PAR HEURE Article 1 Le Centre Commercial Les 4 Temps GIE des Commerçants 15 Parvis de la Défense 92092 PARIS LA DEFENSE CEDEX organise

Plus en détail

Peut-on être sans péché (ne plus jamais pécher)?

Peut-on être sans péché (ne plus jamais pécher)? Peut-on être sans péché (ne plus jamais pécher)? Guillaume B. 2014-2015 Chaque chrétien s'est déjà probablement demandé s'il était normal, après avoir reçu la foi en Jésus-Christ, de pécher, et de continuer

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Allocution de monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise

Allocution de monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise CONFERENCE SUR LES OPPORTUNITES D ECHANGES ET D INVESTISSEMENT ALGERIE USA Organisé par le Conseil d Affaires Algérie-USA (USABC) Et le Forum des Chefs d Entreprise (FCE) à Alger, le 2 Mars 2015 **********************************************

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

41/128 Déclaration sur le droit au développement

41/128 Déclaration sur le droit au développement 41/128 Déclaration sur le droit au développement L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de la Charte des Nations Unies relatifs à la réalisation de la coopération internationale en

Plus en détail

Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes

Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes Convention européenne sur la promotion d'un service volontaire transnational à long terme pour les jeunes Strasbourg, 11.V.2000 Préambule Les Etats membres du Conseil de l'europe et les autres Etats Parties

Plus en détail

Déclaration sur le droit au développement

Déclaration sur le droit au développement Déclaration sur le droit au développement Adoptée par l'assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution 41/128 du 4 décembre 1986 L'Assemblée générale, Ayant à l'esprit les buts et principes de

Plus en détail

LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE Introduction générale Qu est ce qu une Constitution? Les Institutions de la République Française Introduction : Rappels sur l histoire constitutionnelle de la

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

Point presse. sur la lutte contre le financement du terrorisme. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics.

Point presse. sur la lutte contre le financement du terrorisme. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Point presse sur la lutte contre le financement du terrorisme Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy

Plus en détail

7 e Camp de leadership sur la coopération Caisses populaires acadiennes. Information et fiche d inscription

7 e Camp de leadership sur la coopération Caisses populaires acadiennes. Information et fiche d inscription DESTINATAIRE : PROVENANCE : Directions générales des écoles secondaires francophones du N.-B. Moniteurs à la vie étudiante des écoles secondaires francophones du N.-B. Conseils étudiant des écoles secondaires

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mme M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. BADIE Président-rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 0700854 Mme M M. BADIE Président-rapporteur M. DIEU Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Nice, 1ère chambre,

Plus en détail

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Chapitre 35 Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Parmi ceux qui professent être enfants de Dieu, il y a des hommes et des femmes qui aiment le monde, et les choses du monde, et ces âmes sont corrompues par

Plus en détail

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LE DISCOURS DU BUDGET Le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député

Plus en détail

GUIDE LES RECOURS EN MATIÈRE DE LISTE ÉLECTORALE (JANVIER 2014)

GUIDE LES RECOURS EN MATIÈRE DE LISTE ÉLECTORALE (JANVIER 2014) GUIDE LES RECOURS EN MATIÈRE DE LISTE ÉLECTORALE (JANVIER 2014) 1 Table des matières Propos introductifs 3 PARTIE I. LE CONTENTIEUX DE LA LISTE ELECTORALE CONSULAIRE 5 I. Le recours formulé par le ministre

Plus en détail

DECISION RELATIVE A L ELECTION GENERALE

DECISION RELATIVE A L ELECTION GENERALE DECISION RELATIVE A L ELECTION GENERALE DES REPRESENTANTS ETUDIANTS DE FORMATION DE 3EME CYCLE AU CONSEIL SCIENTIFIQUE DE L INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES (INALCO) LA PRESIDENTE

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 18 Avril 2014

AUDIENCE PUBLIQUE ORDINAIRE DU 18 Avril 2014 REPUBLIQUE DE CÔTE D'IVOIRE COUR D'APPEL D'ABIDJAN TRIBUNAL DE COMMERCE D'ABIDJAN RG N 483/2014 JUGEMENT CONTRADICTOIRE du 18/04/2014 Affaire: LA BANQUE INTERNATIONALE pour l'afrique DE L'OUEST CÔTE D'IVOIRE

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

PRESENTATION DE LA LECON DU CHAPITRE I (PARTIE I) : LES VALEURS, PRINCIPES ET SYMBOLES DE LA REPUBLIQUE

PRESENTATION DE LA LECON DU CHAPITRE I (PARTIE I) : LES VALEURS, PRINCIPES ET SYMBOLES DE LA REPUBLIQUE PRESENTATION DE LA LECON DU CHAPITRE I (PARTIE I) : LES VALEURS, PRINCIPES ET SYMBOLES DE LA REPUBLIQUE Depuis la fin du XIXe siècle, la France vit sous le régime républicain (sauf pendant la Seconde Guerre

Plus en détail

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical

Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Page 1 Règles relatives à l organisation interne et au fonctionnement du Conseil Syndical Le Conseil Syndical existe de plein droit dans toutes les copropriétés en vertu de la loi. --> Il est chargé d

Plus en détail

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier ROZMANOWSKY Marc SAINT-REMY Sébastien SCHNEIDER Christian

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Parti libéral du Canada Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Ces procédures sont établies par le Comité sur le scrutin pour l élection d un chef en vertu du paragraphe 63 (2)

Plus en détail

Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015

Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015 Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015 Préambule Dans la cadre de la commémoration de la journée du 10 décembre 2013, le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide Histoire Chapitre n. : La Guerre froide I) Le monde en 1945 : Des espoirs de paix rapidement déçus Problématiques : Quels sont les principes, les objectifs et le fonctionnement de l ONU? Comment s organisent

Plus en détail

A- La licéité du traitement des données à caractère personnel de la santé.

A- La licéité du traitement des données à caractère personnel de la santé. Note juridique relative à la demande du Service Public Fédéral Santé Publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement d enregistrer dans les hôpitaux les patients traités pour des détresses

Plus en détail

TRIBUNAL D'INSTANCE DE LYON. Service de la NATIONALITE FRANCAISE. Le service nationalité compétent

TRIBUNAL D'INSTANCE DE LYON. Service de la NATIONALITE FRANCAISE. Le service nationalité compétent TRIBUNAL D'INSTANCE DE LYON Service de la NATIONALITE FRANCAISE - Compétence territoriale pour les demandes de certificats de nationalité française Le demandeur Réside en France Réside à l'étranger, mais

Plus en détail

Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs.

Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs. Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs. Le sens actuel du mot citoyen est hérité de la révolution française qui a initié le droit de vote. La citoyenneté confère des droits, mais

Plus en détail

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général

Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire général Nations Unies S/2010/493 Conseil de sécurité Distr. générale 24 septembre 2010 Français Original : anglais Lettre datée du 23 septembre 2010, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Secrétaire

Plus en détail

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION

MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION MINISTERE DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET DE LA COMMUNICATION Central African Backbone Communication Infrastructure and Technology CAB CIT Congo Projet N IDA 49740 CG

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail