Séminaire. «Innover, agir ensemble contre le décrochage scolaire»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séminaire. «Innover, agir ensemble contre le décrochage scolaire»"

Transcription

1 Séminaire «Innover, agir ensemble contre le décrochage scolaire» Lycée du Haut Val de Sèvre Saint Maixent l École 16 avril 2014 Cette action est cofinancée par l union européenne

2

3

4 Bilan du séminaire Contexte : Texte de référence : circulaire ministérielle du 29/03/2013 sur la mise en place des réseaux FOQUALE et l évolution de la Mission générale d insertion qui devient Mission de lutte contre le décrochage scolaire Les objectifs : faire intervenir des acteurs majeurs sur cette problématique, EN, partenaires poursuivre la réflexion des groupes de travail inter-partenariaux (bilan et perspectives) rédiger un guide académique sur les acteurs, les dispositifs et les références utiles Les invités : Le séminaire a pris la forme d un séminaire anniversaire permettant de dresser un bilan des actions portées par l EN et ses partenaires et de dégager des perspectives pour les mois suivants 103 personnes présentes Déroulement du séminaire : Le séminaire s est déroulé comme suit : ouverture par le recteur interventions des officiels et des acteurs, représentants des établissements et des organismes qui agissent en direction des élèves ; l après midi, ateliers sur les 3 thématiques académiques étudiées par les groupes de travail à savoir : la prévention dans les établissements scolaires, les transitions, les plates-formes de suivi et d appui aux décrocheurs(psad), l offre de solutions : exemples concrets : pratiques pédagogiques, mises en œuvre et outils supports

5 Impacts observés : Valorisation des actions menées sur les territoires ; liens renforcés avec les partenaires et entre les acteurs en interne Une meilleure connaissance du travail partenarial réalisé. L appel à projet de la région en lien étroit avec les acteurs des réseaux Formation- QUALification-Emploi (FOQUALE) a été annoncé lors de ce séminaire Une meilleure connaissance, chez les partenaires, des pratiques engagées dans l éducation nationale et entre acteurs de l EN Meilleure connaissance des actions proposées dans le cadre de ERASMUS + présentée par l agence Europe-Education / Formation- France (2 E 2 F) Mutualisation, essaimage des pratiques et diffusion Certaines actions évoquées lors du séminaire ont fait l objet de nouvelles présentations, à d autres occasions et sur d autres territoires : ainsi par exemple, le module «Persévérance scolaire» a été présenté par l enseignante en charge de la coordination dans son établissement lors d une journée de la formation des cadres le 14 novembre à Niort Les pratiques qui viendront nourrir à terme un guide académique des pratiques efficientes La Diffusion du film réalisé par France 3 sur le PAQI de la Rochelle : cette action du lycée Rompsay de La Rochelle a été valorisée par la DGEFP et présentée lors du Village des initiatives en décembre 2014 à Paris Lancement du projet d ouverture d un micro-lycée au Lycée Haut val de Sèvre à Saint Maixent l Ecole, une solution innovante proposée dans le cadre de la lutte contre le décrochage scolaire. Présentation du concept par le représentant national de la DGESCO

6 Bilan des trois ateliers Atelier «La pédagogie, la prévention dans les établissements» Ce qui est jugé prioritaires par les équipes, pour la mise en œuvre de chaque action présentée Nécessité d avoir des éléments de mesure quantitatifs Tenir compte des programmes Les nouveaux partenariats, les nouvelles alliances envisagés par les participants (partenaires internes, partenaires externes, ) La classe média, partenariat avec le CLEMI Le partenariat avec d autres établissements, avec les COP, avec la MLDS, avec les associations Les entreprises extérieures Le service «relations internationales» Quels changements vous paraissent nécessaires / prioritaires? - Changements organisationnels : groupe classe, modules, espace de la classe, organisation sur un niveau scolaire - Changements dans les pratiques : nouvelles postures, articulation des disciplines, des apprentissages, changement de mode d évaluation, Le travail en amont, l approche qui permet de travailler avec les élèves sur l estime de soi, de le rendre acteur de sa formation. Les pratiques d évaluation : classe sans note La culture de l accompagnement de l élève et le changement de pratique et de posture pédagogique La concertation avec les enseignants, avec les familles 1 frein par action présentée qui empêche la mise en œuvre La peur du changement Le manque parfois d implication des enseignants Les temps de coordination entre enseignants jugés insuffisants Modalités de communication adoptées jugées essentielles, supports, temps consacré, lieu, Le conseil pédagogique, les temps de réunions avec les familles Le tutorat enseignant / élève, élève / élève La mutualisation lors des salons, au niveau national et international Les effets observés (indicateurs posés, étapes de la démarche d évaluation du projet ) 1 ère année classe sans note, pas d élèves décrocheurs Tous les jeunes suivis en tutorat ont eu leur bac Action qui a permis de valoriser la section tertiaire 5 mots clés /expressions du groupe, à retenir pour cet atelier Expérimentation Évaluation par compétence Valeur partagée Être acteur de sa formation Mutualisation

7 Atelier «Les transitions, les plateformes de suivi et d appui aux décrocheurs» Ce qui est jugé prioritaires par les équipes, pour la mise en œuvre de chaque action présentée Avoir une impulsion forte du chef d EPLE sur la politique de l établissement concernant le décrochage scolaire. Equipe pédagogique volontaire pour une réflexion sur la prise en charge de l élève dans sa globalité (Saintes) Bien identifier les partenaires, être réactif aux possibilités dans un territoire. Nécessité d apprendre à se connaitre et de développer un langage commun (Confolens) Avoir un répertoire de solutions à parti du besoin de jeunes. Nécessité d objectiver pour les partenaires toutes les solutions existantes pour le jeune sur le territoire (Nord Deux-Sèvres) Quels changements vous paraissent nécessaires / prioritaires? - Changements organisationnels : groupe classe, modules, espace de la classe, organisation sur un niveau scolaire - Changements dans les pratiques : nouvelles postures, articulation des disciplines, des apprentissages, changement de mode d évaluation, Changements organisationnels : nommer un référent «décrochage» dans chaque EPLE réaménager les emplois du temps pour rechercher une plus grande adéquation entre temps personnel (vies d élèves parfois compliquées) et temps institutionnel, pour prévoir des périodes de «SAS» entre les deux Changements dans les pratiques pédagogiques et institutionnelles : mettre en place des groupes de parole pour renforcer l estime de soi de chaque élève proposer un travail en petits groupes (autres formes d enseignement que l enseignement frontal : transversalité, îlots bonifiés) mettre en place des activités culturelles et/ou péri-scolaires en faisant appel au Cardie clarifier les missions de l Ecole (lieu des apprentissages, lieu d éducation à la citoyenneté ) et les attendus en matière d enseignement (objectifs par matière ) revoir l évaluation (notation ) former les enseignants à la gestion des groupes 1 levier par action présentée pour la mise en œuvre Créer chez l élève un sentiment d appartenance à l établissement, au groupe classe et s appuyer sur les COP pour la gestion des groupes L application informatique du rectorat : «coordination locale décrochage» comme outil de liaison entre les différents partenaires des PSAD Soucis de limiter le temps d «errance» du jeune en situation de décrochage 1 frein par action présentée qui empêche la mise en œuvre Le manque éventuel d impulsion donnée par un chef d établissement moyens humains et financiers limités absence d adhésion de l ensemble de la communauté scolaire La faible mobilité des jeunes en milieu rural La difficulté de mobiliser les familles Modalités de communication adoptées jugées essentielles, supports, temps consacré, lieu, Diffusion d un répertoire territorial de solutions (cf doc. Nord Deux Sèvres à adapter et à mutualiser) Diffusion d un guide des bonnes pratiques, qui existe déjà pour les PSAD Création d un outil à destination des jeunes et de leurs familles : plaquette présentant le parcours d un jeune qui a décroché et ce qui l attend (sortie de l univers sécurisé de l école, démarches pour l inscription à Pôle Emploi )

8 Les effets observés (indicateurs posés, étapes de la démarche d évaluation du projet ) Point de vigilance : ne pas inciter certains enseignants à se «débarrasser» d élèves perturbateurs et en les signalant comme décrocheurs. Abandon de la velléité du contrôle total du phénomène du décrochage : une phase de décrochage peut être un temps dans un parcours vers la réussite Pistes d amélioration possibles pour chaque action présentée Davantage de synergie entre les acteurs des réseaux (Foquale, Eclore, ) et les PSAD, sur un territoire, afin d optimiser la prévention et les solutions aux interruptions de formation Meilleure utilisation des outils existants (SIEI, coordination locale LDS) et implication de tous les partenaires. Co-construction de solutions avec les partenaires identifiés 5 mots clés /expressions du groupe, à retenir pour cet atelier Prévenir Retisser les liens avec les décrocheurs Donner du sens aux apprentissages Partager / mutualiser Élargir le partenariat

9 Atelier «L offre de solutions co-construites avec les partenaires» Ce qui est jugé prioritaires par les équipes, pour la mise en œuvre de chaque action présentée Etre en mesure de bien repérer le public concerné Proposer un projet d équipe dans le cadre d une démarche de pédagogie du projet Créer un espace de parole sécurisé Travail en coordination avec les partenaires Quels changements vous paraissent nécessaires / prioritaires? - Changements organisationnels : groupe classe, modules, espace de la classe, organisation sur un niveau scolaire - Changements dans les pratiques : nouvelles postures, articulation des disciplines, des apprentissages, changement de mode d évaluation, Pouvoir agir avec une certaine souplesse : administrative, temporelle, pédagogique et institutionnelle 1 levier par action présentée pour la mise en œuvre Le collectif le groupe La démarche «projet» Lien entre les différents temps proposés : exemple du «service civique» 1 frein par action présentée qui empêche la mise en œuvre Absentéisme des élèves La norme établissement avec une «pause à horaires réguliers» Modalités de communication adoptées jugées essentielles, supports, temps consacré, lieu, Valorisation des concours à l occasion des portes ouvertes Transmission entre pairs, relation élèves/ élèves Partenariat Mission Locale -CIO Les effets observés (indicateurs posés, étapes de la démarche d évaluation du projet ) Cohésion de groupe travail d équipe moins de décrochage Moins de faits de violence : moins d élèves décrocheurs Retour dans l école de «grands décrocheurs» Pistes d amélioration possibles pour chaque action présentée Généralisation de l action à l ensemble du lycée Pérennisation de l action question du rôle de l enseignant 5 mots clés /expressions du groupe, à retenir pour cet atelier Hétérogénéité des solutions Valorisation agent acteur auteur Engagement citoyen Se tourner vers les autres Collectif - Bienveillance

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

SAIO. CAEN du 23 JUIN 2014

SAIO. CAEN du 23 JUIN 2014 SAIO CAEN du 23 JUIN 2014 Bilan Affectation Post-Bac (APB) Rentrée scolaire 2014 BILAN PROVISOIRE APB 2014* (procédure normale) * Au 11 juin 2014 1 LES CANDIDATS DE L ACADÉMIE DE BORDEAUX 2 Les candidats

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 20 janvier 2014. Contact presse. Service de la communication

DOSSIER DE PRESSE. 20 janvier 2014. Contact presse. Service de la communication L Université de Strasbourg signe sa première convention clause sociale «Jeunes décrochés et politique d achats» Une clause pour la lutte contre le décrochage scolaire Contact presse Service de la communication

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Table des matières. Table des sigles et des principales abréviations 9. Partie I. Les épreuves du concours externe

Table des matières. Table des sigles et des principales abréviations 9. Partie I. Les épreuves du concours externe Table des matières Remerciements 5 Préface 7 Table des sigles et des principales abréviations 9 Programme du concours externe 13 Partie I. Les épreuves du concours externe Chapitre 1 Maîtrise des savoirs

Plus en détail

Lutte contre le décrochage scolaire. Semaine de la persévérance

Lutte contre le décrochage scolaire. Semaine de la persévérance 20 février 2014 Lutte contre le décrochage scolaire Semaine de la persévérance Rectorat de l académie de Versailles Service communication 3 bd de Lesseps 7800 Versailles 01 30 83 40 50 Page 1 Deuxième

Plus en détail

La prévention et la lutte contre le décrochage scolaire doivent s articuler autour d actions permettant :

La prévention et la lutte contre le décrochage scolaire doivent s articuler autour d actions permettant : Page 1 Axe 2- Renforcer la cohésion sociale et poursuivre l effort de qualification et de professionnalisation de la population active Service instructeur Rectorat Dates agréments CLS 10 juin 2008-1 er

Plus en détail

I / Le dispositif Auto-école 2009 /2010. II/ Apprendre sans confrontation : le bilan

I / Le dispositif Auto-école 2009 /2010. II/ Apprendre sans confrontation : le bilan Lycée Professionnel BARTHOLDI 12, rue de la Liberté 93420 SAINT DENIS 01 49 71 32 00 01 48 21 46 86 ce.0930138v@ac-creteil.fr Site : http://www.lpbartholdi.ac-creteil.fr/ Dispositif Nouvelles Chances Autoécole

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016

PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 PLAN ACADEMIQUE DE FORMATION 2015-2016 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL D OFFRE DAFIP Académie d Aix-Marseille 1 La formation de TOUS les personnels de notre académie est un levier essentiel de la refondation

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

La réforme des 2012-2014

La réforme des 2012-2014 La réforme des 2012-2014 Éditorial p 3 Une réforme au bénéfice des enfants p 4 La méthode nantaise : la concertation et le dialogue p 6 Les nouveaux rythmes de la rentrée 2013 p 8 Évaluation de la réforme

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION

Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Projet de loi de finances 2014 DONNER À L ÉCOLE LES MOYENS DE SA REFONDATION Points clés n Le projet de loi de finances 2014 donne au ministère de l éducation nationale les moyens de mettre en œuvre la

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence 2009-2012 PROGRAMME D URGENCE Ensemble pour l école de la réussite 2009-2012 ESPACE 1 ESPACE 2 ESPACE 3 ESPACE 4 Rendre effective l obligation de

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés

Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSE-VAULX EN VELIN Document 6 : Demi-journée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Assises de l éducation prioritaire Collège BARBUSSEVAULX EN VELIN Document 6 : Demijournée de concertation, partie 2 : leviers d évolution proposés Synthèse des échanges sur la mise en œuvre des leviers

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LES ACADEMIES FRANCILIENNES ET LA REGION ÎLE-DE-FRANCE POUR ASSURER L EGAL ACCES DE TOUS LES JEUNES FRANCILIENS AU SAVOIR, A L

CONVENTION ENTRE LES ACADEMIES FRANCILIENNES ET LA REGION ÎLE-DE-FRANCE POUR ASSURER L EGAL ACCES DE TOUS LES JEUNES FRANCILIENS AU SAVOIR, A L CONVENTION ENTRE LES ACADEMIES FRANCILIENNES ET LA REGION ÎLE-DE-FRANCE POUR ASSURER L EGAL ACCES DE TOUS LES JEUNES FRANCILIENS AU SAVOIR, A L EDUCATION ET A LA QUALIFICATION ET POUR FORMER LES CITOYENS

Plus en détail

Guide méthodologique #TousPrêts

Guide méthodologique #TousPrêts Guide méthodologique pour l animation autour de l Euro 2016 de football et l ensemble des grands événements sportifs internationaux organisés en France #TousPrêts 2 1. Pourquoi l État intervient-il sur

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

PROJET D ACADÉMIE 2013-2017 RÉUSSITE INSERTION SOLIDARITÉ COOPÉRATION

PROJET D ACADÉMIE 2013-2017 RÉUSSITE INSERTION SOLIDARITÉ COOPÉRATION PROJET D ACADÉMIE 2013-2017 RÉUSSITE INSERTION SOLIDARITÉ COOPÉRATION PROJET D ACADÉMIE 2013-2017 Le projet académique Cap 2015 a structuré l évolution de notre académie durant ces dernières années et

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

TOUS MOBILISÉS POUR VAINCRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE

TOUS MOBILISÉS POUR VAINCRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE TOUS MOBILISÉS POUR VAINCRE LE DÉCROCHAGE SCOLAIRE Dossier de présentation Vendredi 21 novembre 2014 PREMIER MINISTRE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

Plus en détail

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3

FORUMS PREMIERES. Janvier 2015 Annexe 3 Janvier 2015 Annexe 3 FORUMS PREMIERES Pour renforcer le continuum des formations Bac-3/Bac+3, la politique d orientation des lycéens vers l enseignement supérieur s appuie sur le conseil en orientation

Plus en détail

Parlement du Savoir. «Conditions de vie et de Réussite des étudiants»

Parlement du Savoir. «Conditions de vie et de Réussite des étudiants» Parlement du Savoir «Conditions de vie et de Réussite des étudiants» Animateurs : Sabine Duhamel (VP Formation ULCO, COMUE LNF) Léo Voisin (Elu étudiant UNEF) Le 25 juin 2015, Lille Pourquoi ce groupe

Plus en détail

Préparation de la rentrée scolaire 2014

Préparation de la rentrée scolaire 2014 Préparation de la rentrée scolaire 2014 NORMENE 1411580C Circulaire MEN-DGESCO A Texte adressé aux rectrices et recteurs d académie ; aux inspectrices et inspecteurs d académiedirectrices et directeurs

Plus en détail

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 Module 6 heures Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 VADE-MECUM - Découverte professionnelle - Module 6 heures 1 Rappel Le module de découverte professionnelle

Plus en détail

La formation des contrats aidés CAE-CUI

La formation des contrats aidés CAE-CUI La formation des contrats aidés CAE-CUI I. Dispositions législatives et réglementaires A/ Une exigence de formation Les dispositions législatives (Loi du 18 janvier 2005 dite de programmation pour la cohésion

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES ET DE LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES INTERVENANTS DANS LES ECOLES, COLLEGES, LYCEES Août 2013 PREAMBULE L École est un lieu d

Plus en détail

Ingénierie pédagogique et de la formation

Ingénierie pédagogique et de la formation UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs Ingénierie pédagogique et de la formation Concevoir, piloter et animer des dispositifs de formation Descriptifs des modules de

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

REUNION DE CONCERTATION DES CHEFS D ETABLISSEMENTS ORGANISEE PAR LE RECTEUR (GROUPE DES 9) : le 10/01/13 à 15h

REUNION DE CONCERTATION DES CHEFS D ETABLISSEMENTS ORGANISEE PAR LE RECTEUR (GROUPE DES 9) : le 10/01/13 à 15h contact : versailles@sgen.cfdt.fr REUNION DE CONCERTATION DES CHEFS D ETABLISSEMENTS ORGANISEE PAR LE RECTEUR (GROUPE DES 9) : le 10/01/13 à 15h Ordre du jour : 1. Préparation de rentrée ; 2. Emplois d

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles CPRDF 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles CPRDF 2011-2015 territoire économie formation éducation transport environnement culture & sport tourisme & patrimoine europe Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles CPRDF 2011-2015 Plan

Plus en détail

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017 PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017 Édito de la directrice Le Plan d orientation stratégique 2014/2017 de l AEFE est le fruit d une large concertation menée auprès de l ensemble des acteurs et partenaires

Plus en détail

Questionnaire d auto-évaluation

Questionnaire d auto-évaluation CUA : Élaboration concertée d une méthode d évaluation du PDSU Questionnaire d auto-évaluation Pour nous permettre de traiter les questionnaires sous différents angles (par enjeux thématiques, par territoires

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Rappel du mandat. d'en déduire un programme d'expérimentations innovantes et exemplaires à démarrer dès 2005. !!!!

Rappel du mandat. d'en déduire un programme d'expérimentations innovantes et exemplaires à démarrer dès 2005. !!!! Direction Générale Formation Education Contribution du groupe de travail sur l «Action prioritaire 3» du Plan Régional de Développement de la Formation Professionnelle «Conception et mise en place progressive

Plus en détail

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 1- Définition Le contrat local d accompagnement à la scolarité (CLAS) regroupe l ensemble des actions visant à offrir, aux côtés

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS

VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS DOSSIER DE PRESSE 19 JANVIER 2012 VERSAILLES, ACADEMIE NUMERIQUE: EXPERIMENTATION, INNOVATIONS, PROJETS Rectorat de Versailles 3, boulevard de Lesseps 78017 Versailles cedex Première académie de France,

Plus en détail

Projet d Etablissement 2013-2016

Projet d Etablissement 2013-2016 Projet d Etablissement 2013-2016 L organisation pédagogique d un établissement scolaire doit être conçue en fonction d un projet d établissement. Le dernier projet (2007-2010) est arrivé à son terme. Le

Plus en détail

Fiche informative sur l action 2014-2015 pasi@ac-nancy-metz.fr

Fiche informative sur l action 2014-2015 pasi@ac-nancy-metz.fr Fiche informative sur l action 2014-2015 pasi@ac-nancy-metz.fr Titre de l action : Services à la personne : L'Allemagne cherche de la main d'œuvre, le lycée la forme, même en Allemagne Nom, adresse postale,

Plus en détail

COE- séance du 8 novembre 2011. L insertion par l activitl. activité économique. Bertrand MARTINOT

COE- séance du 8 novembre 2011. L insertion par l activitl. activité économique. Bertrand MARTINOT COE- séance du 8 novembre 2011 L insertion par l activitl activité économique Bertrand MARTINOT 1 INTRODUCTION L Insertion par l activité économique est un secteur en évolution qui a fait l objet d un

Plus en détail

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité Fiche action 1 Titre de l action: Information des jeunes sur les métiers de la mutualité - Faire connaître et promouvoir les métiers de la mutualité - Répondre aux besoins d embauche futurs - Améliorer

Plus en détail

«Création de 2 plates-formes territoriales de repérage et

«Création de 2 plates-formes territoriales de repérage et Date de remise du rapport : 01 / 2013 «Création de 2 plates-formes territoriales de repérage et suivi de jeunes décrocheurs en risque d errance» «Département de Paris - DASES» NOTE DE RESTITUTION FINALE

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Prix «Non au harcèlement» - règlement 3 ème édition 2015-2016

Prix «Non au harcèlement» - règlement 3 ème édition 2015-2016 Prix «Non au harcèlement» - règlement 3 ème édition 2015-2016 1 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement en milieu scolaire, le ministère de l Education nationale,

Plus en détail

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 TITRE Créer un café des parents et un blog pour une co-construction d une communauté éducative

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU

Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU 26 novembre 2013 Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU Alors qu une grande concertation est en cours et qu une loi est en préparation

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Novembre 2013 1. Qu est-ce qu une AEF? Une action éducative familiale est une action menée avec des adultes qui sont aussi parents et pour

Plus en détail

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES

CARRIÈRES SOCIALES MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES 1 2 CARRIÈRES SOCIALES SOMMAIRE PRÉAMBULE - Organisation des études - Adaptation locale MODALITÉS DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ET DES APTITUDES OPTION ANIMATION SOCIALE ET SOCIO-CULTURELLE 1 - Méthodologie,

Plus en détail

de l académie de Bordeaux n 17 - septembre 2015 www.ac-bordeaux.fr Ministère de l éducation nationale

de l académie de Bordeaux n 17 - septembre 2015 www.ac-bordeaux.fr Ministère de l éducation nationale La Lettre de l académie de Bordeaux n 17 - septembre 2015 www.ac-bordeaux.fr Les grands dossiers de la rentrée 2015 Ministère de l éducation nationale 2 La Lettre de l académie de Bordeaux Editorial Partout

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

«Faire de l égalité des chances une culture et une priorité académiques»

«Faire de l égalité des chances une culture et une priorité académiques» CONVENTION REGIONALE POUR LA PROMOTION DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE LES FILLES ET LES GARÇONS, LES HOMMES ET LES FEMMES DANS LE SYSTEME EDUCATIF Convention partenariale entre : - Le Préfet de la Région

Plus en détail

Les effets constatés. Pour l équipe pédagogique :

Les effets constatés. Pour l équipe pédagogique : Dans notre quatrième Newsletter nous vous présentons l évaluation intermédiaire réalisée par l évaluatrice externe du projet Mélanie Latiers de l organisation Orchis. Pour rappel en mai 2014 se sont déroulées

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Les Régions et l an I de la refondation de l école

Les Régions et l an I de la refondation de l école Rentrée scolaire 2013 : Les Régions et l an I de la refondation de l école Dossier de presse 4 septembre 2013 Contact presse : Emmanuel Georges-Picot 01 45 55 82 48 egeorgespicot@arf-regions.org Sommaire

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

I MISSIONS ET FONCTIONS DES INFIRMIERS CONSEILLERS TECHNIQUES. 1 Au niveau académique 2 Au niveau départemental

I MISSIONS ET FONCTIONS DES INFIRMIERS CONSEILLERS TECHNIQUES. 1 Au niveau académique 2 Au niveau départemental I MISSIONS ET FONCTIONS DES INFIRMIERS CONSEILLERS TECHNIQUES 1 Au niveau académique 2 Au niveau départemental II FONCTIONS DES INFIRMIERS DANS LES ECOLES ET LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES 1 Accueillir et

Plus en détail

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers Guide du tuteur Baccalauréat professionnel Accueil-Relation Clients et Usagers Lycée Professionnel Henri Brulle 65 Route de Saint Emilion 33500 Libourne Tél : 05.57.48.12.30 Fax : 05.57.85.11.52 Présentation

Plus en détail

Mobilisation de l École et de ses partenaires pour les valeurs de la République. Les assises

Mobilisation de l École et de ses partenaires pour les valeurs de la République. Les assises Assises de la KIT D ORGANISATION DES ASSISES SOMMAIRE La démarche des assises 1. Présentation générale de la démarche 2. Les thématiques à aborder lors des Assises locales et départementales 3. Assises

Plus en détail

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011

AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans. Participation au colloque du 7 avril 2011 AVENIR jeunes : dispositif régional d insertion professionnelle des 16-25 ans Participation au colloque du 7 avril 2011 Le Service Public Régional d insertion et de Formation Professionnelles Les principes

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé

Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des Ressources Humaines du Ministère de la santé Stratégie de développement des RH Page 1 Introduction

Plus en détail

Fiche informative sur l action

Fiche informative sur l action Fiche informative sur l action Titre de l action : «Galerie d art contemporain et cycle d exposition» Renseignements utiles Académie de Poitiers Nom et adresse complète de l établissement : Lycée René

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION

SEMINAIRE DE SENSIBILISATION SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Pour initier une démarche prévention Publié le 15/06/2015 Page 2 8 1 Intérêt d initier une démarche de prévention Initier une démarche de prévention a un intérêt aussi bien

Plus en détail

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE O Reilly Consultants est un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines, formation et coaching qui vise à réconcilier l épanouissement individuel : Accompagner les individus dans la réappropriation

Plus en détail

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Par des stratégies diversifiées, le contrat local d'accompagnement à la scolarité (CLAS), les modules d'accueil en lycée (MODAL), les modules

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Intitulé du projet : «Professionnalisation de la lutte contre le décrochage scolaire»

Intitulé du projet : «Professionnalisation de la lutte contre le décrochage scolaire» Céreq Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

Contexte de l expérimentation

Contexte de l expérimentation CAHIER DES CHARGES Objet de la prestation : Assistance à maîtrise d ouvrage auprès de l Agence nationale de lutte contre l illettrisme relatif à l accompagnement en région Rhône-Alpes, des CFA du CCCA

Plus en détail

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience.

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. 1 L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. Elle constitue un cadre utile pour : la construction d un projet professionnel l accès aux dispositifs

Plus en détail