Jeannette LeBlanc. Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS 25 novembre 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jeannette LeBlanc. Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS 25 novembre 2009"

Transcription

1 Opérationnalisation du modèle de Duraiappah 2002 : application au processus de travaux majeurs entrepris par l Office municipal d habitation de Montréal Séminaire centre affilié universitaire, CSSS-IUGS 25 novembre 2009 Jeannette LeBlanc

2 Introduction Rappel : Plan de remise en état du Parc HLM 1.2 milliards répartis sur 5 ans L entretien et la rénovation des habitations un point d interaction critique avec les locataires Information recueillie dans le cadre d une recherche (CRSH) : «La conciliation entre la gestion immobilière et la gestion du milieu de vie dans les OMH» Entrevues avec des gestionnaires de tous les niveaux OMHM Questions : Est-ce que le processus mise en place pour la réalisation des travaux majeurs entrepris à OMHM contribue au développement des capacités des locataires? Et de l Office?

3 ESPACE DOTATION ESPACE DES LIBERTÉS INSTRUMENTALES ESPACE DES CAPABILITÉS RÉALISÉES Liberté participative facilités économiques Opportunités sociales Garanties de transparence Sécurité protectrice Sécurité écologique Processus de conversion Liens de causalité Figure 1. Adapté de Duraiappah CADRE INSTITUTIONNEL Institutions Organisations Instruments

4 OMHM lors des travaux de rénovation un espace dotation Capital économique : Des logements améliorés pour le même $ Capital symbolique : Investissement $$$ pour améliorer le milieu HLM - reconnaissance/appropriation du HLM comme infrastructure publique Capital social : Développement d une vision commune entre les diverses instances Capital humain : Développement - locataires et Office

5 Un cadre institutionnel facilitant Institution : Loi 49 article 57 OH peut mettre en œuvre toutes activités à caractère social et communautaire favorisant le mieux-être de sa clientèle Organisation : Définit des objectifs: Des immeubles mieux adaptés aux besoins Des immeubles sécuritaires et supervisés à la fine pointe technologique Des interventions soutenues au niveau de l enveloppe des bâtiments des aires communes Un engagement soutenu à l amélioration des composantes mécaniques Amélioration de la ventilation dans les logements Intervenir dans les dossiers de moisissure Intervenir sur la sécurité Instruments : Adopte deux grandes stratégies avec des orientations, principes, guides, etc, Une vision développement durable Une réingénierie des façons de faire

6 Un espace de liberté instrumentale des occasions réelles pour les locataires d exercer leur libre initiative 1. Liberté participative : Le locataire comme citoyen et client L Office met en place une structure pour consulter l ensemble des locataires et assurer leur participation - priorités des besoins/rénovations Ajout 3 agents de liaison et 1 chargé de communication à l équipe des immeubles (architectes, ingénieurs, techniciens) L office fournit une assistance aux locataires et suscite en même temps leur compétence à se prononcer Approche de proximité les locataires d un immeuble consultés ensemble - renforce la capacité des locataires d être solidaire dans leur contribution à la leur collectivité Assure une compréhension des situations à modifier

7 Un espace de liberté instrumentale des occasions réelles pour les locataires d exercer leur libre initiative 2- Facilités économiques : Augmentation de la marge de manœuvre économique des locataires Habitat comme vecteur du développement Habitation un chez soi lieu d intimité, de sécurité de pouvoir personnel, de construction de son identité, etc. Ressources de base mises à la disposition des locataires - condition de liberté Rénovations majeures améliorent le cadre de vie : logements sains, mieux adaptés aux besoins des locataires - mise à neuf - système de ventilation, cuisines, salles de toilette sans $ additionnel Une occasion de participer en faisant des choix concrets dans Un processus de définition de ses besoins Un processus d action publique pour répondre aux besoins d une clientèle particulière

8 Un espace de liberté instrumentale des occasions réelles pour les locataires d exercer leur libre initiative 3- Opportunités sociales : Augmentation de la qualité de vie - Habitation touche au lien social et à l ensemble des relations Plan de rénovation occasion de mieux répondre aux besoins d espace des locataires (petits logements et grands logements pour clientèle spécifique; réduction studios dans un même immeuble pour augmenter la mixité des clientèles) Partenariat avec d autres acteurs : Engagement de donner suite à 100% des demandes du CLSC pour la sécurité des personnes dans leur logement Organismes communautaires associées au processus de consultation Aval de la Fédération des locataires Retombée des formations aux locataires pour mieux comprendre le système rôle au CA Changement de l image du HLM Développement d une synergie entre les locataires d un immeuble Consolidation du lien social et d une pratique mobilisatrice de l ensemble des locataires

9 Un espace de liberté instrumentale des occasions réelles pour les locataires d exercer leur libre initiative 4- Garanties de transparence : Enjeu de la confiance entre les locataires et l organisme propriétaire Transparence et qualité de l information dans le processus de consultation Les locataires reçoivent une invitation formelle à venir communiquer leur besoins - les travaux souhaités dans leur immeuble (plan de communication) Les agents de liaison animent la rencontre Locataires, architectes et ingénieurs discutent L information est vulgarisée Le choix des locataires est le choix retenu Locataires sont de réels associés dans la gestion des irritants lors des travaux de rénovation Choix dans la relocalisation Fournit des opportunités continues d accomplissement De mobilisation et de participation D exercer un pouvoir d influence De participer aux solutions pour augmenter l efficience des actions entreprise

10 Un espace de liberté instrumentale des occasions réelles pour les locataires d exercer leur libre initiative 5- Sécurité protectrice : pérennisation du patrimoine immobilier???? Plan d action pour des immeubles supervisés à la fine pointe technologique des cartes d accès pour les immeubles Installation de caméras dans les immeubles permettant de visionner à partir d une centre de coordination les allées et venues Relocalise un nombre important de locataires de façon à refaire l isolation éliminer les moisissures Mode de fonctionnement Un engagement à répondre aux demandes des autres partenaires du réseau pour assurer l adaptation, la protection et la sécurité des personnes dans leur logement personnes âgées Parle d une obligation morale d aller au-delà des exigences minimale du Code national (pour mieux répondre aux besoins des clientèles rampe, corridor, quadiporteurs, etc).

11 Un espace de liberté instrumentale des occasions réelles pour les locataires d exercer leur libre initiative 6- Sécurité écologique : Agir sur le cadre bâti et l environnement ambiant Choix de pérennisation de l habitation installe des matériaux de grande qualité jusqu à une augmentation de 30% des coûts (fenêtre «Energy star») Parc immobilier un bien public Installation de système de climatisation dans les salles communes pour période de canicule Examine la possibilité des rendre disponibles au publique dans un plan d urgence des villes Travaux réalisés dans le respect de la participation et l engagement des locataires Retombée sur les comportements des locataires, pouvoir, croyance??? Implante un programmes d entretien préventif une ressource à temps plein

12 Espace des capabilités réalisées (Accomplissements des locataires) Locataires interpellés dans leur connaissance de l usage des lieux Associés au cycle de consultation sur les travaux: les plans d aménagement, influence sur le choix des travaux, des matériaux Associés à la gestion des irritants pendant la construction Associés à la recherche d accommodement et à l organisation des chantiers Locataire comme citoyen responsable et un être d influence versus un client + Sensibilisé au développement durable + Sentiment d appropriation du logement - fierté Réduction d une culture d exclusion Locataire développe - intérêt pour l association des locataires Établissement de nouveaux liens entre locataires Effet sur l estime de soi Une nouvelle image du HLM

13 Espace des capabilités réalisées (Accomplissements de l Office) Changement et/ou consolidation d une culture conciliant gestion immobilière et gestion milieu de vie Développement d une nouvelle?? pratique dynamique de consultation et de gouvernance sur un point d interaction critique avec les locataires - permet la transformation des ressources des locataires en réalisation effective Impact sur cadre institutionnel un souhait manifesté - d intégrer de façon permanente - agents de liaison à l équipe des immeubles Office - consultant pour d autres offices

14 Merci Questions Commentaires

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke

Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke Vendredi, le 12 mars 2010 13 e Journées annuelles de santé publique Intervention de proximité : développement des personnes et des

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019

DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 STRATÉGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L ITINÉRANCE (SPLI) 2014-2019 Catherine Giroux, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal Objectifs de la séance d information Présenter les orientations

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général

Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général Engagements & actions Service immobilier de l Hospice général engagements A travers ses engagements, le Service immobilier de l Hospice général déclare assumer sa responsabilité citoyenne de propriétaire

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles DESCRIPTION DE POSTE I IDENTIFICATION DE L'EMPLOI Titre : Statut : Supérieur immédiat : Direction : technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Le Faubourg Saint-Laurent

Le Faubourg Saint-Laurent Intérêt porté au projet Depuis de nombreuses années les acteurs sociaux, économiques et les résidants déplorent l état de la rue Saint-Laurent et son manque de dynamisme commercial Le projet présenté sera

Plus en détail

UNE VILLE QUI SAIT HABILITER SES CITOYENS À PARTICIPER AUX DÉCISIONS PUBLIQUES

UNE VILLE QUI SAIT HABILITER SES CITOYENS À PARTICIPER AUX DÉCISIONS PUBLIQUES MISE EN CONTEXTE: Réalisée à la bibliothèque Marc-Favreau dans le cadre de la démarche stratégique du bureau de la ville intelligente et numérique (BVIN), la causerie citoyenne du 16 novembre 2014 visait

Plus en détail

Introduction au soutien sociocommunautaire

Introduction au soutien sociocommunautaire Introduction au soutien sociocommunautaire Durée estimée : 10 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation du Québec Les problématiques multiples des résidents en

Plus en détail

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC

TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE LOGEMENT PUBLIC TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE ET LOGEMENT PUBLIC 8 points de repère pour l action communautaire* Concerner un réseau Habitants, professionnels, élus, institutions. Se définit autour d un espace géographique,

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Qu est-ce que le soutien communautaire

Qu est-ce que le soutien communautaire Qu est-ce que le soutien communautaire Document issu d une série de formations offertes par la FOHM portant sur le soutien communautaire en logement social 2010 Page 1 de 5 Soutien communautaire : une

Plus en détail

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Montréal, 2002 Ville de Montréal Le contenu de cette présentation est tiré du guide d aménagement «Pour un environnement urbain sécuritaire»

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 Adoption le 12 juin 2007 Amendement le Mise en vigueur le 1 er juillet 2007 Résolution # C.C.-2332-06-07 Autorisation Susan Tremblay Directrice générale

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Le Réseau des Petites Avenues. Présentation 4 février 2010

Le Réseau des Petites Avenues. Présentation 4 février 2010 Le Réseau des Petites Avenues Présentation 4 février 2010 Petites histoires des Petites Avenues Issu de L Avenue, maison d hébergement jeunesse. Le but: cesser le phénomène des portes tournantes. Trouver

Plus en détail

Un espace pour chacun quand les expertises dialoguent

Un espace pour chacun quand les expertises dialoguent Un espace pour chacun quand les expertises dialoguent Contexte montréalais 2005 Diagnostic sur la situation des bibliothèques municipales de la Ville de Montréal et de l agglomération Déficit d espaces

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURES POUR DES PROJETS EN HABITAT PARTICIPATIF A LILLE DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers de groupes constitués devront être adressés au : Service Habitat Hôtel de Ville, place Augustin

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

Commission scolaire de la Riveraine

Commission scolaire de la Riveraine Commission scolaire de la Riveraine P O L I T I Q U E POLITIQUE : Politique de développement durable. SERVICE : Secrétariat général Date d approbation : 28 juin 2011 Résolution numéro : CC 1106-2076 2

Plus en détail

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti

SPPPI PACA 26 septembre 2012. Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti SPPPI PACA Accompagnement des mesures PPRT relatives aux prescriptions de travaux de protection dans le bâti Constat : des obstacles à la mise en œuvre des mesures PPRT - des aspects sociaux et habitat

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail

LE RÉSEAU DES DS VU À TRAVERS LA LUNETTE DE L EMPOWERMENT

LE RÉSEAU DES DS VU À TRAVERS LA LUNETTE DE L EMPOWERMENT LE RÉSEAU DES DS VU À TRAVERS LA LUNETTE DE L EMPOWERMENT William A. «Bill» Ninacs Conférence nationale des DS de la FTQ Laval (Québec) décembre 2012 Esther et moi : PLAN DE LA PRÉSENTATION le développement

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

La communication des risques Une préoccupation citoyenne! La communication des risques Une préoccupation citoyenne! Martin Leblond, directeur sécurité civile Ville de Victoriaville René Camiré Responsable

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population

Dans ce numéro. La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti. Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population Juin 2014 Volume 13, numéro 4 La programmation 2014-2015 de la Section des Amériques en Haïti Dans ce numéro Activités avec le Ministère de la Santé Publique et de la Population - Mise en œuvre de la Politique

Plus en détail

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Cahier des charges pour des rencontres de sensibilisation du personnel de l'opac 38 au développement durable L'office public d'aménagement et de construction

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET -- Introduction : - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence Quelques définitions P. 2 Selon l AFITEP-AFNOR

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Adoptée à la séance du 21 janvier 2013 par la résolution G2013-00-18 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION... 3 2. CADRE JURIDIQUE... 3 3.

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

96 / HABITER AUTREMENT

96 / HABITER AUTREMENT 96 / HABITER AUTREMENT La résidence Ilôt Point du Jour a été livrée en 2013. HABITER AUTREMENT GROUPE OPIEVOY DEUXIÈME OPH DE FRANCE, LE GROUPE OPIEVOY A LANCÉ FIN 2012 UNE DÉMARCHE VISANT À SOUTENIR ET

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE Le présent document est la première politique de développement durable du Musée Stewart, développée et mise en œuvre en collaboration avec le Musée McCord.

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE OBJECTIF Améliorer l efficacité des Responsables de Chantier en développant des compétences techniques, gestionnaires et relationnelles nécessaires à la

Plus en détail

Formation et Accompagnement

Formation et Accompagnement MANAGEMENT ET DEVELOPPEMENTDES RH INGENIERIE DE LA FORMATION «Investir dans le coaching c est penser à soi, penser à l avenir de son organisation, c est vouloir développer ses talents, ses compétences

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs Description Modules 1-13 et objectifs Module 1 Introduction à la formation GEDEon et outils de travail (2 jours) Présentation de la formation GEDEon Outils d organisation du temps et du travail Analyse

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2017

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2017 Plan d action à l égard des 2014-2017 Décembre 2014 Régie de l énergie - Plan d action 2014-2017 à l égard des Table des matières Mise en contexte. 1 Mission. 1 Personnel. 1 Engagement... 1 Coordonnateur.

Plus en détail

Remise à neuf de 30 unités de logements habités. Sylvain Soucy, technicien Service de la gestion des immeubles

Remise à neuf de 30 unités de logements habités. Sylvain Soucy, technicien Service de la gestion des immeubles Remise à neuf de 30 unités de logements habités Sylvain Soucy, technicien Service de la gestion des immeubles 25 e Colloque des gestionnaires techniques du logement social et communautaire - 14 mars 2013

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS

ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU LOUKKOS Plan de Communication Opérationnel de l Agence du Bassin Hydraulique du Loukkos 1 PLAN 1. Analyse de l environnement 2. l environnement externe

Plus en détail

Plan d action stratégique 2014-2015-2016. Vision. Chantiers. Au terme du plan d action 2014-2015-2016

Plan d action stratégique 2014-2015-2016. Vision. Chantiers. Au terme du plan d action 2014-2015-2016 Plan d action stratégique 2014-2015-2016 Au terme du plan d action 2014-2015-2016 Vision Chantiers Le GRT Habitation Lévy aura consolidé sa position de leader indispensable et incontournable en immobilier

Plus en détail

La participation du Burundi aux sommets internationaux sur l HIMO

La participation du Burundi aux sommets internationaux sur l HIMO Insérez une photo de votre projet/programme La participation du Burundi aux sommets Pascal Midende, Directeur Secrétariat Technique PTPGU Financé par : Gouvernement du Burundi Contexte de ces rencontres

Plus en détail

ACSE - Diagnostics territoriaux stratégiques

ACSE - Diagnostics territoriaux stratégiques ACSE - Diagnostics territoriaux stratégiques Agglomération tourangelle «Diagnostic sur le logement des populations immigrées, les discriminations dans l accès au logement ou la mobilité résidentielle des

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de santé globale du personnel COTE : DG 2013-02 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration le 26 février 2013 EN VIGUEUR LE : 26 février 2013 RESPONSABLE

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné?

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? La démarche québécoise de développement durable Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? Visez vert des gestes durables AGPI Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

Des questions pour poursuivre la réfl exion

Des questions pour poursuivre la réfl exion Des questions pour poursuivre la réfl exion EXPLICATIONS PRÉALABLES En complément du diaporama sur les résultats de l étude sur les CHSCT et selon à qui s adresse cette présentation, il est proposé une

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Au cœur de l action, un acteur de premier plan

Au cœur de l action, un acteur de premier plan PLAN D ACTION DE L ANNÉE 2009-2010 Au cœur de l action, un acteur de premier plan Août 2009 Les priorités et orientations du VRRHU pour l année 2009-2010 qui s inscrivent dans le cadre du Plan stratégique

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

LE CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS DU QUÉBEC

LE CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS DU QUÉBEC LE CENTRE DE SERVICES PARTAGÉS DU QUÉBEC Plan de travail 2010-2011 Issu du Plan d action de développement durable 2009-2013 PLAN DE TRAVAIL 2010-2011 Issu du Plan d action de développement durable 2009-2013

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Hameau partagé, un projet d'habitat participatif à Saint-Jean de Braye

DOSSIER DE PRESSE. Le Hameau partagé, un projet d'habitat participatif à Saint-Jean de Braye DOSSIER DE PRESSE Le Hameau partagé, un projet d'habitat participatif à Saint-Jean de Braye Historique du projet : Ce projet a vu le jour à l'initiative de la ville de Saint-Jean de Braye qui souhaitait

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel de 4 h Cette formation s adresse à toute personne travaillant en entreprise voulant acquérir les connaissances de base sur le gaz naturel, ses propriétés,

Plus en détail

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services # 15 juin 2015 VOLET MISE EN CONTEXTE L accessibilité à des parcs et espaces récréatifs sécuritaires et de qualité est

Plus en détail

STRATEGIE MARKETING DANS LA REGION RHONE-ALPES ACTIONS PILOTES POUR DEVELOPPER LE MARCHE DES CERTIFICATS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

STRATEGIE MARKETING DANS LA REGION RHONE-ALPES ACTIONS PILOTES POUR DEVELOPPER LE MARCHE DES CERTIFICATS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ACTIONS PILOTES POUR DEVELOPPER LE MARCHE DES CERTIFICATS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE STRATEGIE MARKETING DANS LA REGION RHONE-ALPES Actualisée Décembre 2006 Rédigé par RAEE STRATEGIE DE MARKETING POUR

Plus en détail

Seul on va plus vite ensemble on va plus loin

Seul on va plus vite ensemble on va plus loin Nancy Côté, MSS, TS Conseillère clinicienne en travail social Une collaboration émergente dans la formation initiale et continue des travailleurs sociaux: ENJEUX ET DÉFIS Martine Duperré, Ph.D., TS. Professeure

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Le développement durable à Rivière-du-Loup Par MM. Michel Morin et Éric Côté. Colloque RQVVS Rivière-du-Loup, le 17 septembre 2010

Le développement durable à Rivière-du-Loup Par MM. Michel Morin et Éric Côté. Colloque RQVVS Rivière-du-Loup, le 17 septembre 2010 Le développement durable à Rivière-du-Loup Par MM. Michel Morin et Éric Côté Colloque RQVVS Rivière-du-Loup, le 17 septembre 2010 Trois questions de base Qu est-ce qu une municipalité? Une entreprise ou

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail