Kontakt AGB. editorial. Celui qui agit est récompensé. Edition 06 Hiver 2005/2006. Informations et dernières nouvelles d AGB Bautechnik AG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Kontakt AGB. editorial. Celui qui agit est récompensé. Edition 06 Hiver 2005/2006. Informations et dernières nouvelles d AGB Bautechnik AG"

Transcription

1 AGB Kontakt Informations et dernières nouvelles d AGB Bautechnik AG Edition 06 Hiver 2005/2006 Prière de faire circuler Celui qui agit est récompensé Page 2 TECHNOSTEP un système intelligent editorial Lorsqu on demandait à Paul Getty, milliardaire du pétrole, comment gagner des milliards, il répondait: «se lever tôt, ce que nous faisons tous, travailler dur, ce que nous faisons tous, mais pour tr ouver du pétrole, bien des gens épr ouvent des problèmes!» Nous croyons avoir trouvé un «puits de pétr ole», et pas uniquement un pr oduit nouveau ou amélioré, mais une gamme évolutive de pr oduits TECHNOSTEP nouvelle pour nous. TECHNOSTEP est un système modulaire CAO/FAO destiné à l équipement d auditoriums de grand standing. Il s agit en principe d une estrade à gradins haut de gamme avec accessoir es et r evêtements de sol. D autr es éléments d aménagement tels que des sièges peuvent s inclure à la fourniture de l estrade. L auditoire du nouveau siège de la FIFA est déjà doté d un pareil système TECHNOSTEP, et d autres projets sont en cours de planification et d exécution. L année prochaine, nous nous occuperons aussi bien de cette nouvelle gamme de produits que de nos diférents systèmes de faux-planchers et chapes alvéolaires AGB, car il faut savoir agir pour être récompensé. En espérant poursuivr e notre bonne collaboration, nous vous souhaitons, ainsi qu à tous vos collaborateurs, d excellentes fêtes de fin d année. Bonne lecture! Michael Haldemann Page 5 Genre de chaleur et qualité des mets Page 5 «Les accidents ne relèvent pas du hasard» Page 6 Profil Dora Wullschleger EURAC de Bolzano

2 Théâtre du festival de St. Pölten TECHNOSTEP un système intelligent reportage Qu est-ce que le système TECHNO- STEP et où l utilise-t-on? TECHNOSTEP est un système d estrade à gradins qui répond aux plus hautes exigences. Il se compose de: infrastructure habillage en éléments de plâtr e armé de fibres de cellulose accessoires TECHNOSTEP s utilise pour réaliser des auditoriums en tous genres tels qu amphithéâtres dans des établissements universitaires et académiques, salles de concert, salles cinématographiques, salles de conférence dans des entreprises, etc. Infrastructure L infrastructure se compose de profilés préfabriqués en acier qui sont ensuite assemblés par boulonnage. Son montage peut s effectuer sur un support plan, incliné ou en gradins, y compris sur un sol brut non traité. Habillage en éléments de plâtre armé de fibres de cellulose Les éléments en plâtr e armé de fibr es de cellulose sont fixés sur l infrastructure. Celle dernière ainsi que les éléments en plâtre armé de fibr es de cellulose peuvent êtr e préfabriqués dans toutes les formes géométriques courantes. Les éléments en plâtre armé de fibres de cellulose peuvent être adaptés aux exigences ar chitecturales en atelier, tout comme il est possible de les munir de regards de révision, réservations, etc. Ils se prêtent par ailleurs à la pose de la plupart des revêtements de sol. Accessoires Pour amélior er les conditions de confort, le système TECHNOSTEP peut se compléter par des escaliers, rampes, dispositifs d éclairage, installations de conditionnement d air et autr es équipements similaires. Salle de cinéma

3 Avantages (comparativement à des systèmes conventionnels) Planification individuelle de l exécution CAO, production assistée FAO Préfabrication en atelier conformément aux exigences requises Réalisation rapide Hauteur standard max. 6 m Isolation acoustique élevée (système autoporteur, pas de liaison aux murs, appuis en caoutchouc) Excellente protection contre le feu (matériaux incombustibles) Capacité de charge statique élevée, attestation statique Que propose AGB? «Fourniture par une seule et même entreprise» Conseil spécialisé très compétent sur place Planification, calendrier, direction des travaux et exécution par des professionnels Personnel qualifié Fourniture d autres éléments tels que rampes d éclairage, sièges, etc. Service après-vente garanti

4 Références (extrait) Les réalisations suivantes ont été équipées avec le système TECHNOSTEP: Théâtre du festival de St. Pölten (A) 800 m 2, 1079 places assises Académie Européenne de Bolzano (I) 600 m 2, 400 places assises Université de Bolzano (I) 600 m 2, 400 places assises Parlement bavarois, Munich (D) 650 m 2, 220 places assises Suisse Les réalisations suivantes ont été équipées avec le système TECHNOSTEP: Siège de la FIFA 500 m 2, 214 places assises Novartis Pharma WSJ-157, Bâle 400 m 2, 130 places assises Autres objets en cours de négociation The Home of FIFA Les festivités organisées le 14 mai 2004 à Zurich à l occasion de la pose de la première pierre du nouveau siège de la Fédération Internationale de football Association (FIFA) ont coïncidé avec le feu vert obtenu pour le début des travaux. Au printemps 2006, la fédération pourra emménager dans ses nouveaux locaux. Cette pr emière pierr e renferme un ballon en acier de 1,3 m de diamètre ainsi qu un sac de terre provenant de chacun des 204 pays membr es de la FIFA. Les travaux ont débuté le 24 mai 2004 très exactement. Conçu par l architecte suisse Tilla Theus, le nouveau quartier général de la FIFA s intègre harmonieusement au paysage de la proximité du zoo de Zurich. Le bâtiment a une longueur de 140 m, une largeur de 47 m et une hauteur de 12 m. Outre deux étages supérieurs, le bâtiment r ectangulaire tout en longueur compte six niveaux en soussol. AGB a équipé l auditorium central de sa grande estrade à gradins TECHNOSTEP pouvant accueillir 214 personnes. Une fois terminé, le bâtiment pr oposera quelque 300 postes de travail. Il est conçu comme bâtiment dit «sans émission» et peut totalement renoncer à l utilisation de ressources énergétiques fossiles. Dans le cadr e des travaux seront également aménagé un terrain de football doté de gazon artificiel, un terrain d entraînement et un terrain de football de plage. AGB est heur eux d avoir pu apporter sa contribution à cette réalisation de prestige. The Home of FIFA Auditoire de l Université de Bolzano

5 bon à savoir a propos «Les accidents ne relèvent pas du hasard» Etrange! Le goût d un pain cuit au four à bois est différent (meilleur?) de celui d un pain cuit au four électrique. Si deux casser oles de même contenance sont posées d une part sur un feu vif et d autre part sur une plaque électrique, le mets cuisiné dans la première remportera tous les suffrages et sera qualifié de meilleur. Le climat dispensé par un poêle en catelles est également plus agréable que celui dispensé par un radiateur. Des sujets placés dans un climat ambiant de 35 C entre des murs fr oids éprouvent une plus grande sensation de fr oid que d autres percevant un climat agréable avec une température de 10 C entre des parois chauffées. T oute vie sur terr e résulte de l action de la lumièr e et du rayonnement solaire infrarouge. L action du rayonnement solaire suscite en nous une sensation agréable, tout comme c est le cas avec la chaleur dégagée par des pierr es disposées autour d un feu de camp. Tout cela donne à réfléchir! Il doit de toute évidence exister dif férentes qualités de chaleur. L explication Un rayonnement thermique n est pas capable de chauf fer de l air (gaz), mais uniquement des matièr es solides. Seule la surface d un objet chauffé par un rayonnement thermique peut céder son énergie thermique à une masse d air. Ce flux thermique (convexion) ne peut toutefois s établir que s il existe une différence de température entr e la surface de l objet et la masse d air. Un agent n est pas nécessaire pour assurer la transmission. Un radiateur chauffe l air qui s élève dans le local, se refroidit et r edescend vers le sol, mais les pieds r estent fr oids. Il existe bien sûr de nombreuses formes intermédiaires de chaleur rayonnée et de chaleur de convexion (par exemple poêles à air chaud). Des accidents peuvent survenir sur un l ieu de travail. Beaucoup sont évitables à condition d agir corr ectement. AGB a donc appliqué la dir ective CFST 6508 (dir ective MSST) récemment entrée en vigueur pour satisfaire aux exigences actuelles. A l issue de travaux préparatoir es correspondants, l Office compétent de l économie et du travail a inspecté notre entreprise (nouveau bâtiment) et l a certifiée. AGB peut ainsi se prévaloir d êtr e une entreprise qui pr opose à ses collaborateurs non seulement des postes de travail modernes et sécurisés, mais aussi garantis pour l avenir. Genre de chaleur et qualité des mets Chaleur rayonnée La chaleur rayonnée pr ovient de sour ces électromagnétiques (lumièr e par exemple) dont les longueurs d ondes se situent dans la plage infrar ouge. Un rayonnement est une énergie; il ne nécessite pas d agent de transmission et agit sur tous les objets solides. Max Planck a r eçu le Prix Nobel de physique pour la formulation de la mécanique quantique de la loi des rayonnements. Des qualités oubliées Mathématiquement, des quantités se formulent plus facilement (thermomètres) que des qualités. On cher che par exemple à savoir comment un mode de cuisson agit sur la qualité sensorielle d un mets cuisiné. On a procédé à une comparaison en utilisant de la paille, du bois, du charbon, du gaz et de l électricité. Résultat: la paille est le combustible qui s en sort le mieux; il est suivi, par ordre décroissant, par le bois, le charbon, le gaz et l électricité. Le cher cheur Rudolf Hauschka a formulé les résultats obtenus comme suit: le feu, la casserole et l eau font partie des secrets de cuisine dont on n imagine guère l importance. La qualité d une énergie de 250 calories avec four électrique et plaque en aluminium est diférente de celle d une énergie de 250 cal ories avec flamme vive et lourde poêle en fonte. Tous les individus mangent et cuisinent, mais ne savent pr esque rien des corrélations susmentionnées. En l occurr ence, il est toutefois évident que des rösti préparés dans une poêle en fonte sur un feu de bois sont meilleurs que des rösti cuisinés dans une poêle en alu ou en Téflon s ur u ne plaque électrique. Que faire? La cuisine au gaz pour laquelle les meilleurs cuisiniers ont opté r eprésente le compr o- mis idéal. La flamme et les calories sont immédiatement disponibles; la flamme est facilement réglable et une flamme est principalement une chaleur rayonnée.

Système de chauffage central DDG

Système de chauffage central DDG Système de chauffage central DDG Geberit VOTRE FOYER OU VOTRE POÊLE RACCORDÉ AU CHAUFFAGE CENTRAL http://www.ddg.be Pourquoi le DDG? Nous rêvons tous de l ambiance intime et agréable, et de la douce chaleur

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Un rendement énergétique amélioré de 15 % grâce à une technique moderne de condensation au gaz. TopGas (10-60). Vos avantages. Les chaudières murales

Plus en détail

RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE

RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE heatingthroughinnovation. * 02 Sommaire Sommaire Introduction 03 Tous les avantages en un seul coup d œil 04 Rénovations et Constructions neuves 10 Design avant-gardiste 12

Plus en détail

Four tunnel TU. Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées

Four tunnel TU. Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées Four tunnel TU Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées Les fours tunnel Sveba-Dahlen sont équipés pour faire face aux exigences futures La société Sveba-Dahlen développe des fours classiques depuis

Plus en détail

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE

RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE RÈGLEMENT D APPLICATION DE LA LOI RÉVISÉE SUR L ÉNERGIE Séances d information aux communes et aux professionnels Novembre 2014 1 1. LA CONFÉDÉRATION: UNE POLITIQUE ÉNERGÉTIQUE AMBITIEUSE STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Solutions de chauffage au bois

Solutions de chauffage au bois Solutions de chauffage au bois Le chauffage au bois est le complément idéal du solaire: Classé Zéro CO, économique, simple et fiable. La biomasse est une énergie locale et inépuisable. Solarfuture offre

Plus en détail

Ce poêle DDG, c est aussi votre chaudière!

Ce poêle DDG, c est aussi votre chaudière! Ce poêle DDG, c est aussi votre chaudière! Votre poêle chauffe aussi vos radiateurs, chauffage sol, Plus de trente ans d innovation Le jeu des flammes, la douce chaleur rayonnante d un véritable feu Nous

Plus en détail

brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée

brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée Codification Viento L. A 1 U 2. 1 0 0 Rideaux d air Série Taille Exécution Nombre de rangs Equipement électrique Type de vannes

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

DES INFRASTRUCTURES DURABLES POUR

DES INFRASTRUCTURES DURABLES POUR DES INFRASTRUCTURES DURABLES POUR DES COMMUNES ACTIVES Vendredi 22 octobre 2010 Brabant-Hesbaye Compte-rendu de la Rencontre de la Ruralité organisée par l équipe Brabant-Hesbaye de la FRW Une trentaine

Plus en détail

Innovation. La communauté solaire Drake Landing

Innovation. La communauté solaire Drake Landing www.dlsc.ca Innovation. La communauté solaire Drake Landing La communauté solaire Drake Landing (CSDL) est un quartier de 52 maisons, organisé selon un plan directeur, situé dans la ville d Okotoks, en

Plus en détail

Un gros marché avec un grand potentiel

Un gros marché avec un grand potentiel Un gros marché avec un grand potentiel La transformation d une cuisine devrait être le rêve de tout membre de la VHP: Il n y a guère un autre espace dans une maison où le poêlier-fumiste et carreleur peut

Plus en détail

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* CTL Condensation Chaufferies complètes acier fioul ou gaz www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR *Crédit d impôt sur le prix de la chaufferie posée par un professionnel, hors

Plus en détail

Manifestations temporaires

Manifestations temporaires Etablissement cantonale d'assurance des bâtiments, Fribourg Manifestations temporaires Exigences de protection incendie Table des matières 1 Base... 3 2 Principe... 3 3 Règles générales de prévention incendie...

Plus en détail

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES.

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. SolMetall est votre partenaire pour capteurs solaires thermiques d une efficacité unique, radiateurs muraux efficaces et éléments de refroidissement aussi bien que pour

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation

Chaudière à gaz à condensation Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D). Vos avantages.

Plus en détail

Des modules pour vos idées

Des modules pour vos idées Des modules pour vos idées Autres informations Nouvelle construction Nouvelle Pensée Les personnes qui désirent construire et vivre autrement sont plus en plus nombreuses. Elles aspirent à des solides

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

Nos maisons ont un petit...

Nos maisons ont un petit... Nos maisons ont un petit... 3 Une maison + à votre taille Les éléments en bois massif lamellé-cloué des maisons MB-MA sont fabriqués sur mesure à partir des plans de votre habitation et ce, pour des dimensions

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Système icovit exclusiv. Chaudière à condensation à mazout

Système icovit exclusiv. Chaudière à condensation à mazout Système icovit exclusiv Chaudière à condensation à mazout Chaudière à condensation à mazout icovit exclusiv L interaction des composants fait de cette chaudière icovit une superstar à rendement de 105

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive

Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive PLANTERM. La nouvelle ère RayConditioning PLANTERM a révolutionné le secteur du chauffage et du refroidissement

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Communiqué de presse Batibouw 2010

Communiqué de presse Batibouw 2010 «MA MAISON EN BETON» LE MEILLEUR ALLIE DE LA MAISON PASSIVE, C EST SANS CONTESTE LE BETON! Robustesse, durée de vie, respect de l environnement, faible coût mais aussi possibilités créatives et esthétiques

Plus en détail

fermacell Newsletter 2/2013 I Fermacell Sàrl Suisse n Savoir-faire Protection incendie des bâtiments p. 4

fermacell Newsletter 2/2013 I Fermacell Sàrl Suisse n Savoir-faire Protection incendie des bâtiments p. 4 fermacell Newsletter 2/2013 I Fermacell Sàrl Suisse n Nouveauté Kit de douche à l italienne fermacell Powerpanel TE 2.0 p. 2 n Savoir-faire Protection incendie des bâtiments p. 4 n fermacell AESTUVER Projet

Plus en détail

Toitures et Lanterneaux

Toitures et Lanterneaux Toitures et Lanterneaux www.koscon.com FR INDEX 01» Pourquoi utiliser le polycarbonate en toiture? 02» Plaques et Panneaux en polycarbonate 08» Types de couvertures POURQUOI UTILISER LE POLYCARBONATE EN

Plus en détail

kst ag Module thermoactif klima system technologie klima system technologie

kst ag Module thermoactif klima system technologie klima system technologie kst ag Module thermoactif system klima technologie klima system technologie 2 Confort climatique et bien-être Le module thermoactif de KST AG intègre la masse du bâtiment dans la gestion énergétique du

Plus en détail

ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé.

ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé. ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé. ISOPONTE ouvre de nouveaux horizons pour la construction à ossature bois. Avec le développement d

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

PAC GALICE LA SOLUTION

PAC GALICE LA SOLUTION PAC GALICE LA SOLUTION LA PLUS ÉCONOMIQUE POUR LA RT 2012 ÉCONOMIES D ÉNERGIE CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE NOUVELLE GÉNÉRATION de pompes à chaleur AIR/EAU DOUBLE SERVICE S : Chauffage seul SR :

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Comment choisir vos émetteurs de chaleur? Avec le gaz naturel, vous faites le choix d une énergie d avenir pour votre maison,

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois MAISON INDIVIDUELLE Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois ÉVOLUTION Une énergie résolument moderne Authentique et d avenir Le bois se présente en France et en Europe comme la première source d énergie

Plus en détail

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW Rendement énergétique maximal et très faibles émissions grâce à une technologie de pointe à condenseur et à modulation ANS 2 CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION:

Plus en détail

Le convecteur électrique

Le convecteur électrique Correction fiche d investigation 2/2 : Comment fonctionnent les systèmes de chauffage électrique? Type de chauffage électrique étudié : Le convecteur électrique Principe de fonctionnement : Comme son nom

Plus en détail

ENERGETIQUE DU BATIMENT

ENERGETIQUE DU BATIMENT LP MIE Module UE2 2B-CEE Energétique du bâtiment I. INTRODUCTION : ENERGETIQUE DU BATIMENT Prenons l exemple d un bâtiment en hiver pour lequel on souhaiterait obtenir une température intérieure de 18

Plus en détail

Le guide des. cheminées et poêles. éditions

Le guide des. cheminées et poêles. éditions Le guide des cheminées et poêles éditions Le guide des cheminées et poêles Mieux comprendre pour bien choisir! éditions Dans la même collection ππmaison et Travaux Le guide de la pompe à chaleur Le guide

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE ESCALIERS ESCAMOTABLES Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE 2005 2 LA GAMME D ESCALIERS ESCAMOTABLES se décline en bois et en aluminium. Des matériaux nobles

Plus en détail

UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL

UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL UNE CHALEUR RAYONNANTE COMME CELLE DU SOLEIL Panneau climatisant WEM pour construction récente Habitation individuelle près de Coblence, Allemagne Tuyau préformé WEM pour rénovation Musée Paulinzella,

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail

Poignée «main froide»

Poignée «main froide» NOUVEAU! Merci d avoir choisi l écolabel du Cygne nordique! Le poêle le plus populaire au monde - maintenant entièrement en Nouvelle porte en - meilleure visibilité des fl ammes Vastes possibilités de

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans l autorisation expresse de Rettig ICC. Rettig ICC rejette

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne

Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne Le bien-être chez soi Hoval TopGas Un chauffage, c est aussi simple que cela Rentrer chez soi, bien au

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

SAULNY RÉUNION D INFORMATION DU 08 SEPTEMBRE 2011. Avec le GAZ NATUREL, découvrez un nouveau BIEN ETRE. L'énergie et notre avenir, économisons-la!

SAULNY RÉUNION D INFORMATION DU 08 SEPTEMBRE 2011. Avec le GAZ NATUREL, découvrez un nouveau BIEN ETRE. L'énergie et notre avenir, économisons-la! SAULNY RÉUNION D INFORMATION DU 08 SEPTEMBRE 2011 Avec le GAZ NATUREL, découvrez un nouveau BIEN ETRE Gaz réseau Distribution France à votre service Gaz réseau Distribution France qui sommes nous? Une

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison Hibou Avec Maisons CTVL MAISON HIBOU FOUSSE INDUSTRIES

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Afin d améliorer le confort thermique de leur maison d après-guerre, un couple

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Les radiants IR KRELUS á faible inertie. ondes moyennes. efficaces. réactifs. modulaires. sur mesure. économiques. respectueux de l environnement

Les radiants IR KRELUS á faible inertie. ondes moyennes. efficaces. réactifs. modulaires. sur mesure. économiques. respectueux de l environnement Les radiants IR KRELUS á faible inertie ondes moyennes efficaces réactifs modulaires sur mesure économiques respectueux de l environnement KRELUS AG Im Wechsel 23 CH-5042 Hirschthal Tel. +41 (0)62 739

Plus en détail

Entrepreneur d isolations thermiques, acoustiques et d étanchéité

Entrepreneur d isolations thermiques, acoustiques et d étanchéité Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables Isolation thermique selon la norme SIA 380/1 Standard sans énergies renouvelables Standard pour les transformations Standard pour constructions basse énergie Standard pour maisons passives Catalogue d

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

Plafonds chauffants. Le confort thermique par le plafond. Plafond chauffant Placowatt PRP

Plafonds chauffants. Le confort thermique par le plafond. Plafond chauffant Placowatt PRP Plafonds chauffants Novembre 2004 Code : F3830 Le confort thermique par le plafond Plafond chauffant Placowatt PRP Vous voulez : maintenir une température confortable dans une pièce, refaire le système

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 Émissions de CO 2 du bâtiment : 14799 kg CO 2/an Émissions de CO 2 spécifiques : 66 kg CO 2/m².an Description du bâtiment

Plus en détail

«FENETRES DE PERFORMANCE THERMIQUE Th6»

«FENETRES DE PERFORMANCE THERMIQUE Th6» 1 «FENETRES DE PERFORMANCE THERMIQUE Th6» Contexte et Enjeux Les déperditions de chaleur par les baies vitrées représentent de l ordre de 30 % des déperditions totales dans beaucoup de bâtiments tertiaires.

Plus en détail

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

Atelier. Outils de mesure et de diagnostic. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Atelier Outils de mesure et de diagnostic Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr Sommaire Comment mesurer et diagnostiquer : 1) La qualité de l air intérieur

Plus en détail

Infos pratiques Choisir sa solution de production

Infos pratiques Choisir sa solution de production Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38

MAISON POSITIVE DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59. Deux exemples détaillés DE RÉNOVATION Page 38 MAISON POSITIVE VERS LE ZÉRO ÉNERGIE! N 2 MAI-JUIN 4,50 MAISON POSITIVE Le guide pratique du confort énergétique DOSSIER : LES «MÉTIERS VERTS» RECRUTENT! Page 59 P 22 CHALET : PETITE RÉNOVATION TRÈS PERFORMANTE

Plus en détail

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude

L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude L'ADEME - Le chauffage, la régulation, l eau chaude Les énergies Comment ça fonctionne Avantages Inconvénients Chauffage central - la chaleur est produite en un seul endroit : par une chaudière, des capteurs

Plus en détail

Calandres professionnelles. L ensemble de produits

Calandres professionnelles. L ensemble de produits Calandres professionnelles L ensemble de produits Technologie de repassage de pointe Singulière par sa performance convaincante par sa qualité Le linge propre, frais et parfaitement repassé est la carte

Plus en détail

Chauffage par inertie Caladia

Chauffage par inertie Caladia www.caladia.at Chauffage par inertie Caladia Plus qu'un chauffage. Innovateur Ecologique Economique Plus qu'un chauffage. Le nouveau chauffage par inertie Caladia H12 (1500x500x80 mm, 1500 W) Detail H12

Plus en détail

ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw

ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw ATLAS D Condens Unit Chaudière fioul à condensation 32 kw Chauffage seul ou ECS accumulée Ne choisissez plus entre confort et économies d énergie > Les meilleures performances pour plus d économies > Le

Plus en détail

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique :

Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Dans cette activité, nous allons identifier et modéliser les transferts thermiques dans une maison BBC puis effectuer un bilan énergétique : Maison BBC : Bâtiment Basse Consommation Lors de la vente ou

Plus en détail

Chaudière à mazout à condensation

Chaudière à mazout à condensation Chaudière à mazout à condensation UltraOil Technique de condensation de dernière génération. Pour une production économique d énergie de chauffage et une utilisation efficace de la ressource précieuse

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire 2 5 FLEXIBLE 1 3 6 2 3 «adapto» NOUS AVONS PENSE A TOUT Vous créez une nouvelle société ou votre entreprise 1 Bâtiment administratif Réalisation

Plus en détail

Innovation+Qualité. Gamme de produits

Innovation+Qualité. Gamme de produits Innovation+Qualité Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Régulation de la température par pièce avec bypass pour systèmes plancher chauffant sans distributeur/collecteur selon DIN EN 164 Boîte d arrêt

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Aventa eco Aventa comfort compact comfort comfort RC vario * avec TG 1000 sinus. ** mode chaud possible à partir d une température extérieure

Plus en détail

POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C

POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C L'innovation certifiée depuis 1892 www.auer.fr 70 HRC POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C BREVET Technologie protégée EXCLUSIF! Le chauffage garanti même par grands froids! Bénéficiez d un

Plus en détail

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd

est-ce que l él énergie Qu est 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd Qu est est-ce que l él énergie? 1. Puissance, énergie, travail 2. Les différentes formes d éd énergie 3. Énergie primaire, énergie secondaire 4. Les unités s de mesure de l él énergie www.promethee-energie.org

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Entrepreneur de construction

Entrepreneur de construction Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation

Plus en détail