Critères d acceptabilité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Critères d acceptabilité"

Transcription

1 Critères d acceptabilité Les sites du réseau GLASSOLUTIONS BELGIUM, produisant du double vitrage, garantissent qu il ne se produira aucune diminution de visibilité par condensation ou par dépôt de poussières sur les faces internes des verres du double vitrage, pendant une période de 10 ans après la date de livraison. Cette garantie est seulement d application si les vitrages ont été spécifiés, transportés, stockés, nettoyés et utilisés suivant les normes en vigueur; dans ce cas, un vitrage de remplacement ayant les mêmes dimensions et la même composition, sera livré gratuitement. Les coûts de l installation sont toujours à charge du maître d ouvrage. Procédure Avant même de voir si la garantie tombe sous un ou plusieurs critères d acceptabilité, il faut vérifier si le vitrage a été produit par un des sites de production du réseau GLASSOLUTIONS, dans une période datant de moins de dix ans. Comment pouvez-vous le vérifier? Les informations, qui sont imprimées sur l intercalaire du double vitrage ( le marquage), vous permettent de répondre à ces questions. Si le double vitrage répond aux critères d ancienneté de 10 ans au maximum et qu il a été produit par un site du réseau, vous pouvez signaler le défaut à votre installateur initial (fabricant de châssis, vitrier, menuisier, constructeur de véranda). Celui-ci transmettra votre dossier au site de production GLASSOLUTIONS, qui a fabriqué et lui a fourni le double vitrage. Après contrôle et acceptation de la plainte, un double vitrage identique à l original sera gratuitement mis à la disposition du client final (la livraison se fait chez l entrepreneur des travaux de vitrerie). Il vous remettra également une estimation des coûts de remplacement; ceuxci sont toujours à la charge du client final. Si vous ne savez pas qui a fait la pose initiale du vitrage ou si l installateur a cessé ses activités professionnelles, vous pouvez vous contacter le site de production du réseau GLASSOLUTIONS, dont vous trouvez les références sur l intercalaire. GLASSOLUTIONS vous guidera vers un installateur professionnel dans votre région, qui vous fera une estimation des coûts de remplacement. Après contrôle et acceptation de la plainte, un double vitrage identique à l original sera mis à la disposition du client final (sera livré, pour des raisons pratiques, chez l entrepreneur des travaux de vitrerie). Casse Les casses doivent être signalées par écrit dans les cinq jours ouvrables, jour de fourniture compris, après la date de livraison. Après expiration de ce délai, le problème mentionné sera résolu moyennant paiement uniquement. Les casses et autres problèmes doivent être signalés en indiquant le numéro de commande et/ou le numéro de facture de la livraison du produit mentionné. Si l indication de ces données est

2 incorrecte, le problème sera résolu contre paiement. Une indication ultérieure correcte des données ne change rien à la situation. Si une fenêtre a déjà été installée, il faut joindre à la plainte le nom, l adresse, le domicile et éventuellement le numéro de téléphone de la personne chez qui la vitre a été installée. Condensation Le vitrage isolant ne peut exclure la condensation. Il y a 3 possibilités de condensation : à l intérieur du local, dans le vitrage isolant, ou à l extérieur du local. 1. Coté intérieur du local (face 4) Cette condensation est régie par : la température de l air de la pièce; la température de l air extérieur; le coefficient U de la paroi; l humidité relative de l air intérieur; Si ce phénomène apparaît, il faut : améliorer la ventilation de la pièce; augmenter la température de l air de la pièce; diminuer l humidité relative de l air intérieur; si possible, installer un vitrage avec une valeur U réduite. Si l'on désire étudier les risques de condensation plus en détail, les facteurs suivants, qui stimulent la formation de vapeur d eau, sont d une importance capitale, surtout dans les habitations : les plantes les cuisines américaines les aquariums La condensation côté intérieur du local n est pas acceptée comme plainte. 2. Dans le vitrage isolant Cela signifie que le double vitrage n est plus étanche à l air et qu il doit être remplacé. 3. Coté extérieur du local (face 1)

3 Lorsque l on utilise des vitrages à bas coefficient U et dans des conditions atmosphériques bien précises de température et d humidité extérieure, une condensation transitoire peut apparaître en face extérieure du vitrage isolant. C est un phénomène saisonnier le plus souvent visible le matin et qui disparaît de lui-même dans les premières heures de la journée. Ceci n est pas accepté comme plainte. Contraintes thermiques Une casse thermique se produit en cas d une trop grande différence de température entre deux zones du vitrage. Des différences de température sont possibles vu que le verre est un conducteur de chaleur relativement mauvais. Une partie de la fenêtre absorbe la chaleur, la température y augmente et cette partie se dilate. La partie située dans la battée reste (plus) froide mais est en contact avec la partie chaude. Cela cause des tensions de compression dans la partie chaude et des contraintes de traction dans la partie froide. Lorsque le point de rupture est atteint, une casse thermique se produit. C est une fissure perpendiculaire au bord de la fenêtre. La fissure suit la frontière entre la zone chaude et la zone froide étant donné que c est à ce niveau-là que se situent les plus fortes tensions de cisaillement. Elle dévie vers la droite et/ou la gauche si les différences de températures sont grandes ; si la tension est faible, la casse est souvent limitée à une petite fissure perpendiculaire. Souvent, les fissures ont des formes très irrégulières, ce qui permet de les distinguer facilement des casses mécaniques, par exemple. Exemple d une casse thermique :

4 Quels sont les facteurs qui influencent les tensions thermiques? Les rayons de soleil et le climat la situation géographique du bâtiment (le degré de longitude et le degré de latitude) l orientation des différentes façades la saison l heure (température minimale au lever du soleil, température maximale vers 14h00) la densité nébuleuse le degré de pollution (de l air) la réflexion du sol ou d autres structures avoisinantes Le type de verre Le verre ne laisse passer le rayonnement thermique que partiellement, qu il provienne du soleil ou d une autre source de chaleur. Une partie de la chaleur est reflétée, une autre partie est absorbée. Les rapports entre la transmission, l absorption et la réflexion dépendent du type de verre, mais la somme des éléments séparés est toujours de 100 %. Le facteur

5 "absorption" est celui qui est à la base des tensions thermiques dans le verre. Plus l absorption est grande, plus la température du verre est élevée, ce qui engendre davantage de tension dans le verre. Le verre clair a un gradient thermique admissible de maximum 25 C (jusqu à 70 C si les bords sont très soigneusement taillés). Cela vaut également pour le verre armé, compte tenu du fait que dans ce cas des bords intacts ne peuvent jamais être obtenus et que le fil métallique absorbe davantage de chaleur. Du verre traité de façon thermique peut supporter des différences de température de plus de 100 C. Les bords des vitrages A cause des tranchants du verre, le verre est le plus faible aux bords; cela explique que les casses thermiques se situent presque toujours à ce niveau. Il faut donc prêter attention à la finition des bords, un découpage lisse et rectiligne est idéal. Cette opération s'avère plus difficile à réaliser avec du verre de plus de 6 mm d'épaisseur. Une légère détérioration est acceptable mais il faut à tout prix éviter des découpes non-rectilignes ou des éclats. Eventuellement, le bord peut être légèrement rôdé afin de diminuer les tensions. Les formats et l épaisseur du verre Plus le contour de la vitre est petit, plus le risque de casse ou de détérioration est minime. Des vitrages plus grands et plus épais sont plus difficiles à tailler, à traiter et à placer, ce qui explique le nombre plus élevé de détériorations. Le châssis Comme le verre se réchauffe très rapidement et que les profils dans lesquels le verre est placé sont beaucoup plus inertes sur le plan thermique, les bords du verre se réchauffent plus lentement. Il faut éviter qu il y ait un (bon) contact thermique entre le châssis et la maçonnerie afin d éviter une perte de chaleur. Avec des profils à coupure thermique, la coupure thermique doit se trouver hors de la surface du verre. La couleur du profil est surtout importante pour des châssis en pvc ou en aluminium. Un profil de couleur claire réfléchit la chaleur et reste plus longtemps froid qu un profil foncé qui quant à lui, absorbe la chaleur.

6 Les ombres (extérieur) Des appentis, des balcons, des gouttières, des murs, des stores ou des montants peuvent être à la base d ombres. La tension maximale est atteinte quand moins de 25 % de la surface de la vitre est ombragée et que la partie ombragée couvre plus de 25 % du contour de la vitre. Normalement, des ombres horizontales, verticales ou diagonales sont inoffensives. En revanche, les "doubles diagonales" sont plus dangereuses, surtout lorsque le point V est orienté vers le milieu du bord du verre. Les rideaux, les persiennes Des rideaux, des persiennes, des films protecteurs etc. à l intérieur augmentent le coefficient d absorption du verre. Des persiennes et autres doivent être à une distance minimale de 50 mm de la vitre. En outre, il faut penser à une ouverture (en haut et en bas) de minimum 50 mm afin de permettre une libre circulation d air. Nous conseillons d installer un dispositif de verrouillage afin qu il soit impossible de fermer entièrement les persiennes à moitié descendues. Il faut éviter des couleurs claires. Il ne faut en aucun cas coller des films protecteurs, des autocollants, des affiches et autres sur les vitres. Le chauffage et l air conditionné Il faut absolument éviter que de l air chaud ou froid ne soit soufflé directement sur le vitrage. Autres structures Les structures architecturales (des faux plafonds, des colonnes, des conduites, etc.) qui se situent près de la surface de la vitre, font augmenter la température dans le verre. Forme de la vitre Des découpes, des entailles etc. augmentent le risque de casses thermiques étant donné que le verre est physiquement affaibli par ces actions. Afin d éviter des casses dues à des tensions thermiques, il y a moyen d utiliser du verre traité de façon thermique, soit trempé, soit semi-trempé (durci). Tous deux sont suffisamment résistants aux contraintes thermiques. En règle générale, on peut affirmer que la trempe doit toujours être envisagée lorsque l absorption est plus élevée que 50 %.

7 La couleur du verre La couleur originale du verre (verdâtre) dépend de l épaisseur de la vitre, de la fabrication et des matières qui composent le verre. A cause de ces facteurs, des différences de couleur pourraient apparaître en cas de nouvelles commandes ultérieures. Le verre feuilleté est composé de feuille de PVB et de verre. Lorsqu on utilise du verre feuilleté, les vitres placées l une à côté de l autre doivent avoir la même structure de feuille(s) de PVB et de verre afin d éviter des différences de couleur. Croisillons incorporés Pour les croisillons, on utilise des espaces d air de 12 mm minimum. De légères dégradations de la laque à proximité des traits de scie sont inhérentes à la fabrication. La mise en œuvre de vitrages à croisillons dans des châssis ouvrants peut donner lieu à des défauts d équerrage des croisillons. Des vitrages de grandes dimensions, avec incorporation d éléments de croisillons de grande portée, peuvent être à la source des bruits émis par les croisillons et les contacts verre-croisillons occasionnés par les effets du vent, les mouvements du châssis, ou les variations de pression atmosphérique. Ceci n est pas accepté comme plainte. Défauts détectables à l'œil nu Après livraison, l acheteur dispose de cinq jours ouvrables pour contrôler les vitrages. Si des imperfections devaient se présenter, il doit nous en avertir par écrit. L admissibilité des défauts décelables à l œil nu est contrôlée selon une répartition du verre isolant en trois zones de qualité. a) Définition des zones et des unités de calcul Zone cachée par la feuillure. Le contour du vitrage non visible après montage. La feuillure est l angle rentrant pratiqué le long de l arête d un profilé de châssis pour accueillir un vitrage. On distingue les feuillures ouvertes où le vitrage est retenu par un solin de mastic et les feuillures fermées où le vitrage est maintenu par des parcloses. Zone de bord La zone de 75 mm de largeur sur tout le périmètre du vitrage.

8 Zone centrale La zone située à l intérieur de la zone de bord. Surface S La surface non cachée par la feuillure du vitrage en m². Mètres courants La longueur du périmètre de la zone de bord du vitrage. b) Types de défauts 1. Défauts ponctuels : des taches entraînant de légers changements de teinte dans une zone bien limitée des bulles, pierres, différences de teinte dans la couche, 2. Défauts linéaires : filasse : une rayure très fine, non sensible à l ongle griffe : une rayure sensible à l ongle, largeur maximale 0.5 mm les dimensions des défauts linéaires correspondent à la distance entre les points les plus éloignés c) Conditions d observation 1. Transmission L observation des vitrages de l intérieur vers l extérieur se fait à une distance supérieure à 2 m, en lumière du jour et sans ensoleillement direct. L angle d observation correspond à une situation normale (à hauteur des yeux). 2. Réflexion L observation de l extérieur vers l intérieur se fait à une distance minimale de 5 m. d) Limites admissibles o Ne sont pas acceptées comme plainte: Zone cachée par la feuillure Les écailles de bord ainsi que les défauts ponctuels et linéaires Zone de bord Défauts ponctuels o S =< 1 m² maximum 4 défauts à diamètre =< 3 mm o 1 m² < S =< 3 m² o le nombre de défauts à diamètre =< 3 mm doit être inférieur ou égal au nombre de mètres courants du vitrage

9 o le nombre de défauts à diamètre =< 3 mm doit être inférieur ou égal au nombre de mètres courants du vitrage, et maximum 1 défaut d une largeur de 3 à 5 mm o S > 3 m² Défauts inférieur à 1 mm, non concentrés maximum 4 défauts dans un cercle avec un diamètre de 50 mm Filasses admises si pas concentrées Griffes longueur cumulée totale de 90 mm, avec une longueur maximale par griffe de 30 mm Défauts linéaires Défauts ponctuels o S =< 1 m² maximum 2 défauts à diamètre =< 2 mm o 1 m² < S =< 3 m² o maximum 3 défauts à diamètre =< 2 mm o maximum 5 défauts à diamètre =< 2 mm et maximum 1 défaut à diamètre =< 5 mm o maximum 4 défauts dans un cercle avec un diamètre de 50 mm o S > 3 m² o Défauts inférieur à 1 mm, non concentrés Défauts linéaires : Filasses o admises si pas concentrées Griffes longueur cumulée totale de 90 mm, avec une longueur maximale par griffe de 30 mm Zone centrale Pour les couches pyrolytiques, une certaine forme de nuage ou de formation de taches n est jamais entièrement à exclure, ceci étant inhérent au processus de production. Cela vaut tant pour les allèges que pour les vitrages transparents. Influence des éléments extérieurs au vitrage Détérioration à la surface du vitrage Le verre subit de plus en plus d'altérations dues aux influences externes telles que les problèmes écologiques, la pollution industrielle et les dommages de construction. Voici quelques exemples : Projections incandescentes sur le verre o Lorsque des projections de métal en fusion (soudure, meulage, ) atteignent le verre, elles s incrustent dans le verre. Il est impossible d y remédier. Ce phénomène peut

10 également être provoqué par des oxydes de métal qui se dégagent le long des voies ferrées et des lignes de tramway. Coulées Le ciment, surtout dans sa phase jeune (premiers six mois), peut libérer de la chaux. Cette chaux, emportée par les eaux de ruissellement et coulant sur le verre, peut attaquer sa surface. Il faut éviter ces coulées. Si l attaque n est pas trop prononcée, le repolissage peut être envisagé. Lorsque des parties du bâtiment ont été traitées, il arrive qu une partie du produit se dépose sur le verre et qu il soit impossible de l enlever. Lorsque de l eau est en contact prolongé avec le verre, une fine couche blanche peut apparaître sur la surface. Elle disparaît normalement par lavage. Si cette couche blanche reste trop longtemps sur le verre, l attaque se poursuit. De cette façon, les propriétés optiques du verre peuvent être altérées. Irisation Les influences externes ne sont pas acceptées comme plainte. Interférence, anisotropie 1. Interférence L interférence est un phénomène physique, dû à la planéité des surfaces du verre. Un morceau de verre peut fonctionner comme un prisme et diviser la lumière du jour en différentes couleurs. Ils apparaissent à la surface du verre sous forme de taches, de bandes ou de cercles (des cercles d incidence brewstérienne) qui ressemblent à des taches d huile arc en ciel. L interférence peut, entre autres, se manifester lorsque deux vitres entrent en contact direct l une avec l autre. Le phénomène d'interférence s observe aussi bien au niveau de la réflexion qu au niveau de la transparence. Si l'on appuie sur le vitrage, la forme des taches change. Des réclamations concernant l interférence ne sont pas acceptées. 2. Anisotropie (fleurs de trempe) Le verre recuit est un matériau amorphe et isotrope, c est à dire qu il présente des propriétés optiques (indice de réfraction) et mécaniques identiques dans toutes les directions. Le traitement thermique du verre (trempé ou durci) introduit dans la feuille de verre une zone de compression en surface et suite à ce phénomène, le verre devient anisotrope. L éclairage naturel et les propriétés de réflexion variant de point en point, l aspect superficiel de la feuille de verre présente des dessins diversement colorés (arc en ciel), dus à des phénomènes d interférence. Ces dessins résultent du traitement thermique et ne peuvent être considérés comme un défaut.

11 Réflexion déformée Lorsqu on place le vitrage devant un arrière-plan foncé, celui-ci fonctionne comme un miroir. Il est évident que du verre réfléchissant produit toujours un effet de réflexion. La force de cette réflexion dépend entre autres de la réflexion à la lumière naturelle (Rle). Des exemples de réflexion déformée sont : une gouttière qui semble courbée des câbles électriques qui paraissent courbés réflexion multiple des phares de voitures La réflexion peut être différente d'un vitrage à l'autre. Causes de réflexion déformée : 1. Variation de la pression barométrique et de la température: Dans le creux du double vitrage, il peut y avoir une variation de la pression barométrique et de la température. Les deux feuilles d un vitrage isolant sont séparées par un espace d air sec ou de gaz, hermétiquement clos, scellé en usine, à la pression barométrique et à la température de l atelier de fabrication. Par après, suite aux variations atmosphériques (pression et température), le volume d air sec ou de gaz emprisonné dans le vitrage isolant va soit se dilater (pression barométrique à la baisse et/ou température à la hausse), soit se comprimer (pression barométrique à la hausse et/ou température à la baisse). Les feuilles de verre vont donc se déformer en suivant ces dilatations (volume convexe) ou compression (volume concave). 2. Pose: Tout système de pose (serrage, calage, ) ainsi que la planéité du châssis influencent la planéité du verre. 3. Traitement thermique: Les traitements thermiques (trempage, durcissement, bombage, ) induisent des déformations de la surface du verre. Les déformations optiques liées à ces phénomènes sont inévitables et ne sont pas considérées comme base pour une plainte. De plus, leur perception peut être influencée par l environnement du bâtiment et par les conditions d observation

12

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Que ce soit lors de défaut de production, de dégradation lors du transport ou lors de la pose ou plus simplement suite à une méconnaissance

Plus en détail

Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage

Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage Qu est-ce que la condensation? Techniques de prévention Résistance à la condensation Ombrage Rideaux et stores Bouches de chaleur et appareils

Plus en détail

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française -

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française - Systèmes verriers Verre profilé et système de montage Conforme à l Avis Technique /09-385 - Édition française - - Le programme de livraison Épaisseur du verre 6 mm, hauteur des ailes 4 mm 6 6 50 K5 7 4

Plus en détail

Montage du chauffage au sol

Montage du chauffage au sol Montage du chauffage au sol Principes de projet et d installation des feuilles chauffantes ECOFILM F les feuilles ECOFILM sont destinées uniquement aux constructions sèches elles ne peuvent pas être installées

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE Base de données de produits dans le cadre de la réglementation PEB MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE doc_1.1 Add1_S.a_FR_isolant thermique_v2.0_20090804.doc 4 août 2009 Addendum 1 : panneaux isolants sous

Plus en détail

Plan de l Info-capsule:

Plan de l Info-capsule: Par Camil André Plan de l Info-capsule: Introduction; Types de verre; Défauts acceptables selon les normes en vigueur; Types de bris et comment les reconnaitre; Questions. Introduction Le verre un matériau

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Avant de commencer Que vous ayez décidé de la construire vous-même ou de faire appel à un professionnel, ne vous lancez pas dans un projet de construction de véranda sans vous

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015

PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015 PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015 DIVISION INSULATION www.unilininsulation.com isolantes PIR Isolation pour vos toitures, cloisons, sols et greniers De quoi s agit-t

Plus en détail

entre la fenêtre alu...

entre la fenêtre alu... 02 les fenêtres les fenêtres faites choix! votre entre la fenêtre alu... L aluminium pour le design, la pérennité et le respect de l environnement Vos nouvelles fenêtres méritent ce matériau haut de gamme,

Plus en détail

Méthodes et critères d acceptabilité d aspect des vitrages transparents du bâtiment

Méthodes et critères d acceptabilité d aspect des vitrages transparents du bâtiment Note FIV 03 Méthodes et critères d acceptabilité d aspect des vitrages transparents du bâtiment Révision avril 2011 Fédération de l Industrie du Verre asbl Verbond van de Glasindustrie vzw Boulevard de

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

346 I Technique d application II (réception et entretien) Galerie panoramique Pilatus, Alpnach

346 I Technique d application II (réception et entretien) Galerie panoramique Pilatus, Alpnach 346 I Technique d application II (réception et entretien) Galerie panoramique Pilatus, Alpnach 18 Technique d application II (réception et entretien) 18.1 Phénomènes visuels 18.1.1 Couleur propre Les produits

Plus en détail

Comment est fabriqué un câble électrique?

Comment est fabriqué un câble électrique? Comment est fabriqué un câble électrique? TOP CABLE Bienvenus à TOP CABLE. Nous sommes l un des plus importants fabricants de câbles électriques au monde. VIDEOBLOG Dans ce vidéo-blog, nous allons vous

Plus en détail

hauteur (mm) droit 550 15 / 25 150 0,58 7 23 coin * 550 15 / 25 150 0,58 7 23

hauteur (mm) droit 550 15 / 25 150 0,58 7 23 coin * 550 15 / 25 150 0,58 7 23 Applications Revêtement pour murs (de jardin) et parois Propriétés Panneaux linéaires originaux en quartzite, grès ou ardoise comme revêtement de façade Disponible en 8 couleurs différentes Pour projets

Plus en détail

Contraintes d origine thermique

Contraintes d origine thermique Un écart de température dans un même vitrage (un des bords étant la partie la plus froide) entraîne dans celui-ci des contraintes d origine susceptibles de provoquer sa rupture si cet écart dépasse une

Plus en détail

«Lunettes solaires pour la maison»

«Lunettes solaires pour la maison» Flachglas vous informe Edition 7, janvier 2010 «Lunettes solaires pour la maison» Gérer individuellement le transfert de la lumière de la chaleur Nouveau vitrage :«Adoucir»par simple pression d une touche.

Plus en détail

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES FICHE TECHNIQUE : CASSETTE ACOUSTIQUE ABSORBANTE P9507 A3/B3 (DLα 8 db/dl R 33 db) CODES P9507 : L = 0.00 3.00m P9371 : L = 3.01 4.00m (avec renforcement interne) P9372 : L = 4.01 5.00m (avec renforcement

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION Avant de commencer le calcul du bilan thermique, le technicien devra connaître tous les facteurs qui pourront

Plus en détail

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels dans les fours industriels Page 1 de 5 1. A la livraison des, les chaînes d entraînement sont pourvues d une protection anticorrosion appliquée par un procédé d immersion à chaud. 2. Avant la mise en service

Plus en détail

Bibliographie normative

Bibliographie normative Environnement réglementaire Pour connaître la dernière version des normes en vigueur ou pour se procurer une norme, consulter le site Internet de l AFNOR, Association Française de Normalisation : www.afnor.fr

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les vitrages isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des vitrages isolants standards, en termes d isolation thermique ou

Plus en détail

Etude thermographique

Etude thermographique Etude thermographique DONNEUR D'ORDRE CONSTRUCTEUR adresse code postal - ville Téléphone ADRESSE DU BIEN Maison individuelle de Monsieur et Madame MODELE 2 rue Rabelais 86240 SMARVES Opérateur : Franck

Plus en détail

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive 1 0,810 0,020 0,025 2 chappe 0,840 0,080 0,095 3 0,026 0,260 10,000 4 béton armé 1,700 0,200 0,118 Somme des résistances thermiques

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

1. Fonctionnement de la caméra de recul

1. Fonctionnement de la caméra de recul Lorsque la caméra de recul en option est installée, vous pouvez afficher l image de la vue arrière à l écran du moniteur. Ne vous fiez pas outre mesure à la caméra de recul. Utilisez-la seulement comme

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE OPTIMISÉE Le SYSTÈME de PORTE LEVANTE COULISSANTE geneo EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE www.rehau.be Bâtiment Automobile Industrie LA PORTE LEVANTE COULISSANTE GENEO NOUVEAUTÉ EN MATIERE

Plus en détail

Rénovation de vitrages Pourquoi changer nos fenêtres?

Rénovation de vitrages Pourquoi changer nos fenêtres? Rénovation de vitrages Pourquoi changer nos fenêtres? Dans le cadre d'une rénovation, le vitrage est un point important à ne pas négliger pour améliorer l'isolation thermique d'une maison ou d'un appartement.

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

Systèmes d étiquetage transversaux Idéal pour l étiquetage d emballages thermoformés MARKING & INSPECTION

Systèmes d étiquetage transversaux Idéal pour l étiquetage d emballages thermoformés MARKING & INSPECTION Systèmes d étiquetage transversaux Idéal pour l étiquetage d emballages thermoformés MARKING & INSPECTION Systèmes d étiquetage Les étiquettes sont distribuées sous un canal de dépose et perpendiculairement

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Menuiseries Aluminium 2014-2015 Sommaire Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5 Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7 Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Gamme Galicia Premium Chassis

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

GEBRUIKSAANWIJZING INSTUCTIONS FOR USE BEDIENUNGSANLEITUNG MODE D EMPLOI THERMOFORM 400. Thermoform 400

GEBRUIKSAANWIJZING INSTUCTIONS FOR USE BEDIENUNGSANLEITUNG MODE D EMPLOI THERMOFORM 400. Thermoform 400 GEBRUIKSAANWIJZING INSTUCTIONS FOR USE BEDIENUNGSANLEITUNG MODE D EMPLOI THERMOFORM 400 Français INFORMATIONS GÉNÉRALES Votre Thermoform est un appareil très efficace et maniable. Il est pourvu d un élément

Plus en détail

Drains et matériaux de drainage

Drains et matériaux de drainage CHAPITRE 11 Drains et matériaux de drainage 11.1 INTRODUCTION Les drains agricoles peuvent être fabriqués avec différent matériaux tels que la terre cuite, le ciment et plus récemment en matières thermoplastiques

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Les fours paraboliques

Les fours paraboliques Les fours paraboliques Ils consistent en des disques concaves qui focalisent la lumière sur le fond du pot. L avantage est que la nourriture est cuite à peu près aussi vite que sur un feu habituel. L inconvénient

Plus en détail

quand il s agit de ventilation...

quand il s agit de ventilation... quand il s agit de ventilation... Made in Belgium by Sanutal Echangeur de chaleur à haut rendement Système D Ventilation intelligente grâce à la récupération d énergie air Tallinn capitale de l Estonie,

Plus en détail

Créateurs d espace et de lumière

Créateurs d espace et de lumière Vérandas Pergolas Stores véranda Mono pente Rayonnante Soleil Toutes formes Toutes formes Véranda Autres CONCEPT est une marque déposée appartenant à la société SweCard International SA Son concept, création

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

Bouchons d étanchéité PSI

Bouchons d étanchéité PSI Informations générales Guide de sélection Formulaire de commande Notice de montage Bouchons d étanchéité PSI Accessoires de tuyauterie Description du produit Description du produit Le bouchon d étanchéité

Plus en détail

3 Film pour projection arrière 4

3 Film pour projection arrière 4 3 Film pour projection arrière 4 Instructions d installation Contenus Introduction Merci d avoir choisi 3M Information Sécurité Utilisation Description produit Caractéristiques techniques Comment cela

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

Un environnement plus lumineux où il fait bon vivre

Un environnement plus lumineux où il fait bon vivre Isolation thermique Un environnement plus lumineux où il fait bon vivre Pilkington Optifloat Une expérience exceptionnelle dans le verre float Leader mondial du verre pour le bâtiment et l'automobile,

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. BOIS. Franc, D ingénierie et Laminés

GUIDE D ENTRETIEN. BOIS. Franc, D ingénierie et Laminés GUIDE D ENTRETIEN BOIS. Franc, D ingénierie et Laminés La responsabilité de l installateur et du propriétaire Avant l installation, il est de la responsabilité du propriétaire et/ou de l installateur et/ou

Plus en détail

ACSplus. Le système d intercalaire périphérique optimisé de Glas Trösch. Ou comment améliorer encore une bonne fenêtre.

ACSplus. Le système d intercalaire périphérique optimisé de Glas Trösch. Ou comment améliorer encore une bonne fenêtre. ACSplus Le système d intercalaire périphérique optimisé de Glas Trösch. Ou comment améliorer encore une bonne fenêtre. Quel plaisir d avoir de nouvelles fenêtres équipées de verres isolants modernes qui

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus)

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Incizo Code de commande Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Description du produit Le profilé doté de la technologie Incizo offre

Plus en détail

Montage du chauffage au plafond Principes pour le projet et pour l installation des feuilles chauffantes ECOFILM C

Montage du chauffage au plafond Principes pour le projet et pour l installation des feuilles chauffantes ECOFILM C Montage du chauffage au plafond Principes pour le projet et pour l installation des feuilles chauffantes ECOFILM C les bandes de feuille chauffante sont installées parallèlement aux poutres de la construction

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Fiche technique 015. les croisillons

Fiche technique 015. les croisillons Fiche technique 015 les croisillons Croisillons en aluminium dans l'espace intercalaire Avec nos croisillons intégrés dans l'espace intercalaire, nous vous proposons un système de croisillons pour fenêtres

Plus en détail

3M Département Énergies Renouvelables. Window Films. Protection solaire d exception de 3M. Plus de lumière, plus de vie

3M Département Énergies Renouvelables. Window Films. Protection solaire d exception de 3M. Plus de lumière, plus de vie 3M Département Énergies Renouvelables Window Films Protection solaire d exception de 3M Plus de lumière, plus de vie La nouvelle génération de films pour fenêtres 3M TM Prestige Exterior Le nouveau film

Plus en détail

Fiche technique Sollicitation thermique du verre

Fiche technique Sollicitation thermique du verre Fiche technique Sollicitation thermique du verre Introduction Le verre est un matériau résistant aux contraintes les plus diverses. Cependant, si toutes les sollicitations ne sont pas prises en compte

Plus en détail

ECHANGE DE CHALEUR: LA CONDUCTION

ECHANGE DE CHALEUR: LA CONDUCTION ECHANGE DE CHALEUR: LA CONDUCTION Nous n étudierons dans ce chapitre que la conduction en régime permanent, c'est-à-dire lorsque l équilibre thermique est atteint ce qui se caractérise par des températures

Plus en détail

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées /

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées / / Dossier Pédagogique / / exposition / / le Soleil et ses énergies / / Observation du Soleil / / Le solarscope / Utilisation Observation du soleil avec le solarscope (par temps beau!). Placez correctement

Plus en détail

Notice de pose des films perforés pour vitrage LG Hausys de la série LM50000 / LM53000

Notice de pose des films perforés pour vitrage LG Hausys de la série LM50000 / LM53000 Page 1 Notice de pose des films perforés pour vitrage LG Hausys de la série LM50000 / LM53000 Introduction Les films perforés pour vitrage LG Hausys sont uniquement destinés à être posés sur des surfaces

Plus en détail

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide J.B. Campen Wageningen UR Glastuinbouw, Wageningen xxx 2007 Rapport xxx 2007 Wageningen, Wageningen UR Glastuinbouw Tous

Plus en détail

Précautions d'utilisation des vitrages isolants

Précautions d'utilisation des vitrages isolants Précautions d'utilisation des vitrages isolants Condensation à l extérieur du bâtiment De la condensation peut apparaître du côté extérieur du bâtiment. Vu l'isolation thermique performante du vitrage

Plus en détail

XLINE. Créez votre propre oasis de. bien-être

XLINE. Créez votre propre oasis de. bien-être XLINE Créez votre propre oasis de bien-être Créez votre propre oasis de bien-être La véranda est le joyau de toute maison digne de ce nom. Une oasis pour les personnes, les animaux et les plantes, où l

Plus en détail

Lame de bardage Vertigo et Allegro

Lame de bardage Vertigo et Allegro Lame de bardage et Allegro GEOLAM UN COMPROMIS SÉDUISANT AU BOIS EXOTIQUE Alternative idéale au bois, le profilé ou Allegro profite des avantages de la matière composite pour isoler pour habiller les façades

Plus en détail

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011 Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation Liste de prix 2011 Natte d étanchéité, de desolidarisation et de drainage Nattes d étanchéité et desolidarisation en polyéthylène pour la pose

Plus en détail

FICHE DE POSE FILMS AUTOMOBILES FPP.7.3.2.Auto A 07.07 SOMMAIRE

FICHE DE POSE FILMS AUTOMOBILES FPP.7.3.2.Auto A 07.07 SOMMAIRE FICHE DE POSE FILMS AUTOMOBILES FPP.7.3.2.Auto A 07.07 METHODE DE POSE ET DE DEPOSE Film de Protection Solaire FILM AUTOMOBILE MATERIEL NECESSAIRE Un PULVITRE (pulvérisateur (11 litres) Une raclette MARJO

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

La thermographie infrarouge et le bâtiment

La thermographie infrarouge et le bâtiment Patrick ROBE En thermographie depuis 25 ans Certifié Niveau 3 ITC (standard ASNT) Collaborateur de l Université de Liège Laboratoire de thermodynamique Formateur certifié ITC pour Niveaux 1 & 2 Consultant

Plus en détail

Préparation de votre menuiserie : Types de pose : Quatre types de pose existent :

Préparation de votre menuiserie : Types de pose : Quatre types de pose existent : ATTENTION! La qualité de votre maçonnerie est déterminante pour le bon fonctionnement ultérieur de votre menuiserie. Apportez le plus grande attention à sa préparation. Préparation de votre menuiserie

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de comble et velux : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Anémomètre/Débimètre Moulinet FA Vitesse / Débit Air - Gaz

Anémomètre/Débimètre Moulinet FA Vitesse / Débit Air - Gaz Anémomètre/Débimètre Vitesse / Débit Air - Gaz Le capteur à est idéal pour la mesure de vitesse et de débit d écoulement de l air ou de gaz. Caractéristiques techniques - Mesure de vitesse et débit d écoulement

Plus en détail

RECTICEL INSULATION BÂTIMENT EUROWALL

RECTICEL INSULATION BÂTIMENT EUROWALL BÂTIMENT EUROWALL Panneau d isolation thermique en mousse de polyuréthane rigide, revêtu d une multicouche composée de papier de Kraft et feuilles métalliques et étanche au gaz, une face est de couleur

Plus en détail

SWISSLAMEX TISSUE. Verre novateur avec effet métallique

SWISSLAMEX TISSUE. Verre novateur avec effet métallique SWISSLAMEX TISSUE Verre novateur avec effet métallique 2 Photo: Würth AG, Rorschach, vue extérieure Un verre feuilleté de sécurité avec effet métallique Les effets métalliques confèrent une apparence absolument

Plus en détail

Ensoleillement et rayonnement calorifique

Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Page 1 sur 5 Dangers principaux Des endroits ombragés, un habillement adéquat (coiffure) voire une crème solaire doivent

Plus en détail

Prix pour la livraison d un panneau sandwich complet, matériel et laquage inclus.

Prix pour la livraison d un panneau sandwich complet, matériel et laquage inclus. PANNEAUX SANDWICH Panneaux SANDwich plats Prix pour la livraison d un panneau sandwich complet, matériel et laquage inclus. Application : panneaux de porte plats et panneaux de remplissage pour menuiserie

Plus en détail

Bien concevoir son projet de CUISINE

Bien concevoir son projet de CUISINE Bien concevoir son projet de CUISINE Une cuisine bien pensée... Un projet bien préparé, c est la clé de la réussite. Avant de rencontrer un conseiller LAPEYRE, faites le point sur vos besoins, vos envies

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Isolation Thermique Renforcée SGGPLANITHERM ULTRA N L isolation thermique atteint les sommets.

Plus en détail

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU Projet Comenius Regio Fiches réalisées par les élèves de 4 ème de l Enseignement Agricole Promotions 2011-2012 / 2012-2013 Expériences amusantes sur L EAU 1 Table des matières

Plus en détail

FENÊTRES POUR TOITS PLATS

FENÊTRES POUR TOITS PLATS FENÊTRES POUR TOITS PLATS 2013 ILLUMINEZ VOTRE INTÉRIEUR DES FENÊTRES POUR TOITS PLATS Les évolutions constantes dans le secteur du bâtiment et les innovations au niveau des matières premières facilitent

Plus en détail

Abris de piscines Nevada - Oregon

Abris de piscines Nevada - Oregon Abris de piscines Nevada - Oregon Le charme du bois, les atouts de l aluminium Un abri de piscine pourquoi? Pour profiter de l effet de serre à mi-saison L effet de serre est un phénomène naturel qui permet

Plus en détail

Information Technique

Information Technique Information Technique ATS-137-4 Fr Nouvelle amélioration de l apparence du verre Pilkington Energy Advantage Low-E Glass Pilkington Energy Advantage consiste d une couche très mince d un materiel polycristallin

Plus en détail

Variotec 150/GV. La ferrure. Domaine d'utilisation. Données spécifiques HAWA-Variotec 150/GV. Exemples de construction. Entailles du verre.

Variotec 150/GV. La ferrure. Domaine d'utilisation. Données spécifiques HAWA-Variotec 150/GV. Exemples de construction. Entailles du verre. Ferrure en construction modulaire pour portes et cloisons coulissantes élégantes en verre de 70 à 150 kg par vantail et épaisseurs de verre de 10 12,7 mm. La ferrure La ferrure HAWA- a d'exceptionnelles

Plus en détail

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN UNITÉ CLIMATISÉE HORIZONTALE EHW 518, 725, 830, 1036, 1042, 1250, 1657, 2069, 2476, 3097, 35110 SOMMAIRE Consignes de Sécurité... 3 Réception de l

Plus en détail

INSTALLER DES DETECTEURS DE FUMEE

INSTALLER DES DETECTEURS DE FUMEE INSTALLER DES DETECTEURS DE FUMEE POURQUOI, OU ET COMMENT? Elektrotechnisch materiaal, technische oplossingen en diensten. www.cebeo.be Matériel électrotechnique, solutions techniques et services. www.cebeo.be

Plus en détail