Défi «Familles à énergie positive» Édition

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013"

Transcription

1 Défi «Familles à énergie positive» Édition

2 Les organisateurs du défi : l ASDER Espace Info Énergie de Savoie 20 salariés Basée à la Maison des Énergies à Chambéry, bâtiment de Haute Qualité Environnementale à visée démonstrative Plus de personnes sensibilisées et conseillées par an

3 Les missions de l ASDER : Informer les savoyards Conseiller Former Foires, salons, conférences, visites de sites, animations scolaires Vos correspondants pendant le défi : Jean-Luc DOL, Sabine POUCHELLE, Marie-Hélène FAURE

4 FAEP : L union fait la force Le défi Familles à énergie positive

5 Le Défi en bref Votre mission : réaliser au moins 8% d économies d énergie en 5 mois (du 1 er décembre 2012 au 30 avril 2013), comme énoncé par le protocole de Kyoto. Objectifs : réduire vos émissions de CO2 : impact environnemental diminuer le montant de vos factures : impact économique démontrer que c est possible d agir concrètement à l échelle d une famille : impact social Comment? En adoptant au quotidien des gestes simples (sans investissement)

6 L effet de serre : un phénomène naturel mais accentué par les pollutions

7 Sur le territoire de Chambéry métropole Actions des collectivités agenda 21, plan climat, etc.

8 GES et réchauffement du climat Exemple d impacts sur la culture du café En Ouganda, avec +2 C seulement 03/04/2012

9 Le bâtiment, 1 er consommateur d énergie Consommation annuelle moyenne 240 kwhep/m² 70 millions de tep (tonnes équivalent pétrole) 1,1 tep par personne Emissions annuelles -120 millions de t de CO2-33 millions de t de carbone -0,55 t de carbone par personne

10 La démarche «négawatt» = énergie non consommée Pour en savoir plus :

11 Origines du concours La Belgique : 7 ans d expérience participants et 76 communes Hiver : Prioriterre s engage en Haute-Savoie Hiver : 1er concours en Savoie organisé par Chambéry métropole et l ASDER Hiver : 2eme édition organisée par Chambéry métropole et l ASDER avec le soutien de la Région Rhône Alpes + dans 5 autres départements (74, 38, 42, 69, 01) Hiver : L ensemble de la Région Rhône Alpes participe et en Savoie le défi est élargi à tout le département

12 47 Tonnes de CO2 évitées 15% d économies kwh économisés en Savoie 125 familles

13 kwh économisés en Savoie c est presque 3 centrales photovoltaïques des Monts à Chambéry environ m2 capteurs C est aussi 2267 kwh par foyer Soit 270 euros d économies au prix moyen de 12c du kwh d électricité

14 Organisation Un défi qui se joue par équipe de 6 à 10 familles Chaque équipe est accompagnée par un capitaine de l énergie formé par l ASDER (samedi 24 novembre) il motive son équipe, la conseille, organise des rencontres il aide les autres membres de l équipe à rentrer leurs données en ligne si besoin

15 Des outils à votre disposition Manuel des familles / tableaux de relevés Guide des 100 écogestes / quiz énergie Un logiciel accessible sur internet pour saisir vos relevés de consommation et faire un suivi en ligne : calcul basé sur une comparaison entre les factures de l année dernière et les relevés de cet hiver :

16

17 Toutes les situations sont étudiées Vous vous chauffez au bois.. Vous avez une cuve de fuel Vous êtes en logement avec chauffage collectif : l énergie «chauffage» sera déconnectée, vous pouvez participer sur l électricité spécifique (éclairage, équipements ménagers, ordinateurs..)

18 Exemple d aide avec le logiciel ou le manuel

19 Guide des 100 écogestes

20 Exemple d éco-geste/électricité:

21 Exemple d éco-geste/chauffage: 22. Placer des panneaux réfléchissants derrière les radiateurs sur les murs non isolés. En installant des panneaux réfléchissant derrière les radiateurs placés sur des murs non isolés, vous pouvez améliorer la performance de vos radiateurs de 5 à 10 %. Ces panneaux permettent de renvoyer la chaleur émise dans la pièce au lieu qu elle ne se dissipe dans le mur froid. Attention, ces panneaux ne sont pas utiles sur des murs isolés, ils peuvent même créer des problèmes de condensation entre le mur et le panneau.

22 Qu avez-vous à gagner? Vous profitez des outils et de l accompagnement de l ASDER pour vous former sur les gestes économes. A plusieurs, c est convivial et c est plus facile de changer ses habitudes! Vous aurez réduit durablement vos factures d énergie et démontré qu il est possible d agir concrètement à l échelle d une famille.

23 Distribution de lots lors des événements de clôture passés

24 Clôture en mai 2012 Souriez! Vous êtes photographiés

25 Quiz ENERGIE à résoudre ensemble Souriez! Vous êtes photographiés

26 1) En France, les rejets de dioxyde de Carbone (CO2) ont diminué dans tous les secteurs d activités entre 1990 et 2005, sauf dans : l industrie l agriculture le résidentiel et les transports le résidentiel et les transports

27 2) La température recommandée en saison de chauffe à l intérieur d un logement est de : - 21 C le jour et 19 C la nuit - 19 C le jour et 16 C la nuit - 17 C le jour et 15 C la nuit 19 C le jour et 16 C la nuit

28 3) En hiver, si on augmente de 1 C la température de son logement, on augmente sa facture énergétique d environ : 1% 7% 20% on augmente de 7%

29 Souvenez-vous : C est la somme de tous les petits gestes qui fera la différence Le concours Familles à Energie Positive démontre qu il est possible de participer à une action concrète, mesurable, massive et conviviale Souriez de lutte! Vous contre êtes les photographiés émissions de gaz à effet de serre.

30 Dates à retenir : Souriez! Vous êtes photographiés

31 1er RdV Evenement de lancement mercredi 14 novembre (Albertville) ou vendredi 16 novembre (Chambéry) 18h00-20h00 -Témoignages de familles et capitaines d équipe - Rencontre des équipes qui peuvent encore être complétées - Animation : spectacle de magie sur l énergie! - Distribution des livrets : guide des 100 écogestes, carnet de bord.. - Echanges avec les conseillers de l ASDER

32 A vous de jouer! Et de constituer une équipe RdV sur le site pour vous inscrire

DOSSIER P RESSE. Et c'est reparti!

DOSSIER P RESSE. Et c'est reparti! DOSSIER P RESSE 2015 Depuis 2008, ce sont plus de 23 000 familles en France, qui ont réussi à réduire de 12 % en moyenne leurs consommations d'énergie. Et c'est reparti! projet conçu par Sommaire 1 2 3

Plus en détail

«Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» -

«Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» - «Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» - Service énergie de la Chambre de Commerce et d Industrie du Lot Elodie FLEURAT-LESSARD 05 65 53 26 82 e.fleurat@ldi46.fr Le 10 mai 2011 - SRCAE

Plus en détail

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Objectifs Bâtiments 2012-2020 Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Sommaire Rappel des parcs et consommations Performance énergétique des bâtiments dans le Grenelle Solutions bâtiments neufs et bâtiments

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Questionnaire aux acteurs du

Questionnaire aux acteurs du : Questionnaire aux acteurs du La CIREST et la commune de Saint-André mettent en place un Plan Climat Energie Territorial. Nous vous remercions de prendre le temps de remplir ce questionnaire. Qu est ce

Plus en détail

Le Plan Climat Energie de Paris en marche :

Le Plan Climat Energie de Paris en marche : DOSSIER DE PRESSE 05 décembre 2012 Le Plan Climat Energie de Paris en marche : Rénovation énergétique globale d une copropriété parisienne : la Fontaine d Aligre (12 ème arrondissement) Sommaire 1_ La

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

FAMILLES À ÉNERGIE POSITIVE À PARIS

FAMILLES À ÉNERGIE POSITIVE À PARIS FAMILLES À ÉNERGIE POSITIVE À PARIS LE PROGRAMME EN DÉTAIL 12/03/2015 1 AU PROGRAMME Présentation du dispositif Quelques résultats Fonctionnement sur Paris 12/03/2015 2 L AGENCE PARISIENNE DU CLIMAT Une

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue 1 ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue Objectif général Sensibiliser l élève à la consommation d énergie au quotidien et aux économies d énergie possibles. Objectif

Plus en détail

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie?

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Durée Matériel Objectifs Compétenc es Lexique 1 heure Pour chaque groupe : - un ordinateur connecté à Internet (si cela n est pas possible, distribuer

Plus en détail

EVENEMENT DE LANCEMENT DÉFI FAMILLES À ÉNERGIE POSITIVE SAISON 2014 / 2015. www.familles-a-energie-positive.fr

EVENEMENT DE LANCEMENT DÉFI FAMILLES À ÉNERGIE POSITIVE SAISON 2014 / 2015. www.familles-a-energie-positive.fr EVENEMENT DE LANCEMENT DÉFI FAMILLES À ÉNERGIE POSITIVE SAISON 2014 / 2015 www.familles-a-energie-positive.fr L Agence de l énergie du Val- de- Marne L Agence de l énergie du Val- de- Marne : Est portée

Plus en détail

Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura. Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1

Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura. Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1 Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1 RAPPEL DES PRÉCÉDENTES PHASES 2 Juin 2010 Démarrage / Prédiagnostic Plan Climat Octobre

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Etat des lieux Enjeux et objectifs Avantages techniques Avantages financiers CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012

De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012 De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012 Journée sur la vulnérabilité énergétique organisée par le CR DSU Intervention de l ADIL Présentation

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Consommation d énergie et production d énergie renouvelables. Vers un Territoire à Energie Positive?

Consommation d énergie et production d énergie renouvelables. Vers un Territoire à Energie Positive? Consommation d énergie et production d énergie renouvelables Vers un Territoire à Energie Positive? Scénario souhaitable Biovallée 2040 Etat des lieux 2010 1 400 000 000 kwh PRODUIRE CONSOMMER & ACCEDER

Plus en détail

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne Jean Luc DOL L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 Lectra S.A. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail

Lycées de la Région Rhône-Alpes :

Lycées de la Région Rhône-Alpes : Lycées de la Région Rhône-Alpes : Elaboration et mise en oeuvre d un plan de maîtrise de l énergie Véronique RICHALET Direction de l Immobilier des Lycées Service Ressources Développement GSM : 06 70 81

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité et chauffage)

Plus en détail

Une énergie de plus en plus chère

Une énergie de plus en plus chère Ça chauffe?! Une énergie de plus en plus chère Fragilité d'approvisionnement électrique de la Bretagne Seule 9,5 % de l'électricité consommée est produite en Bretagne. Bout de ligne. Le Val d'ille : territoire

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

Thermographie infra-rouge des bâtiments

Thermographie infra-rouge des bâtiments Espace Centre & Ouest Vosges Thermographie infra-rouge des bâtiments Pierre Pellégrini Conseiller énergie Avec les soutiens de : 1 Au programme Energies et bâtiments Principes de la thermique du bâtiment

Plus en détail

Chauffage au mazout et au gaz

Chauffage au mazout et au gaz Chauffage au mazout et au gaz Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre un générateur d air chaud (fournaise) et une chaudière et savoir comment fonctionnent ces deux types d appareils,

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Dossier de presse 26 janvier 2008 Contact : Corinne IBARRA Communauté de communes du pays de Murat 04 71 20 22 62 / cibarra@paysdemurat.fr SOMMAIRE I. Rappel

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

CEE : une aide au financement des travaux d économies d énergie

CEE : une aide au financement des travaux d économies d énergie CEE : une aide au financement des travaux d économies d énergie La rénovation et l amélioration de l habitat est un objectif majeur du Grenelle Environnement. 800 000 logements énergivores sont visés par

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

JE CHOISIS. Radiateurs électriques

JE CHOISIS. Radiateurs électriques JE CHOISIS Radiateurs électriques JE CHOISIS Un radiateur électrique En matière de radiateurs électriques, trois technologies différentes s offrent à vous : l inertie, le panneau rayonnant et le convecteur.

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent.

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Sentez-vous bien. Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Profitez de températures confortables, faites des économies d énergie, bénéficiez de la lumière naturelle et augmentez jusqu à 41% le

Plus en détail

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable.

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable. Les enquêtes de noel d EDD Education au Développement Durable Le chauffage Eléments de réponse et compléments D i r e c t i o n d e s S e r v i c e s D é p a r t e m e n t a u x d e l E d u c a t i o n

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

Dossier de Presse. Avril 2012. Mars 2012. Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage!

Dossier de Presse. Avril 2012. Mars 2012. Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage! !!!! Dossier de Presse Mars 2012 Avril 2012 Le MAT ELECTRIQUE vous emmène en voyage! RIQUE ainsi que le jeu vous emmène en voyage! qui se tient du lundi 26 Mars au samedi 30 Juin 2012. texte peuvent ê

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

Quand Chauffage rime avec Calfeutrage

Quand Chauffage rime avec Calfeutrage No 3 Février 2013 Quand Chauffage rime avec Calfeutrage Le chauffage est le poste le plus gourmand en énergie de la maison. Quelques trucs simples pour économiser l énergie de chauffage, et faire du bien

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006 relatif au

Plus en détail

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel TABLEAU DE BORD 2014 De la labellisation BBC-Effinergie Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel - de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification

Plus en détail

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE-

GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- GESTION DES MOUVEMENTS D ENERGIE - ECONOMIE D ENERGIE- Adoptez notre Technologie Rendez vos bâtiments et sites techniques Intelligents Réduisez votre consommation d électricité Réduisez votre facture de

Plus en détail

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Commission Climat - Energie Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Ordre du jour Présentation des membres : tour de table Rôle et du fonctionnement de la commission Plan Climat Energie Territorial

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

Les mauvaises pratiques en matière de chauffage. Projet de 3 ème année A. Amardeil, J. Challet, J. Drillaud, A. Felt, J. Nguyen

Les mauvaises pratiques en matière de chauffage. Projet de 3 ème année A. Amardeil, J. Challet, J. Drillaud, A. Felt, J. Nguyen Les mauvaises pratiques en matière de chauffage Projet de 3 ème année A. Amardeil, J. Challet, J. Drillaud, A. Felt, J. Nguyen Plan I. Le chauffage II. L isolation III. Sensibilisation IV. Le diagnostic

Plus en détail

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant

SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant N/Ref Audit : Date de l audit : SYNTHESE DE L AUDIT DE VOTRE HABITATION Bilan de l'existant Bilan économique de l'existant Facture "eau énergie" actuelle 1 : 2 669 2 500 Budget par ressources 2 000 1 500

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

26 novembre 2014. www.familles-a-energie-positive.fr. www.familles-a-energie-positive.fr

26 novembre 2014. www.familles-a-energie-positive.fr. www.familles-a-energie-positive.fr 26 novembre 2014 Le rôle du capitaine Utiliser le guide et le quiz 100 écogestes L utilisation du site Internet Lire ses factures d énergie Évaluer ses consommations Utilisation du wattmètre Comment faire

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois

ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois DR1 Fiche chauffer bois Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois 1. Première activité : Mise en évidence

Plus en détail

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013

territoire d innovation en énergétique 13 juin 2013 Angers Loire Métropole : territoire d innovation en matière de transition énergétique Présentation générale Présentation générale 13 juin 2013 Sommaire 1 Historique de l engagement gg d Angers en faveur

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Les audits énergétique : une approche pédagogique

Les audits énergétique : une approche pédagogique Les audits énergétique : une approche pédagogique Journée information «Les changements climatiques et la gestion énergétique : mon école dans l ère de Kyoto» 12 mars 2009 Sommaire I. Projets et principes

Plus en détail

Le chauffage. Défi FAEP

Le chauffage. Défi FAEP Le chauffage Défi FAEP Les aspects abordés L impact du chauffage sur les consommations Les bonnes questions à se poser Lutter contre les parois froides Exemple avec une famille moyenne La part du chauffage

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie Total Energie Gaz vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique Certificats d Economies d Energie l efficacite energetique : un enjeu economique et environnemental majeur Répartition de la

Plus en détail

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS La Région a fait de l'excellence environnementale sa priorité. Elle se traduit concrètement au travers du Plan Initiatives

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Répondre aux enjeux ÉNERGIE ET CLIMAT. Le plan climat d Alsace du Nord

Répondre aux enjeux ÉNERGIE ET CLIMAT. Le plan climat d Alsace du Nord Répondre aux enjeux ÉNERGIE ET CLIMAT Le plan climat d Alsace du Nord Le 11/05/11 Séminaire RETS - Lauterbourg Virginie Formosa, chargée de mission plan climat d Alsace du Nord, ADEAN ASSOCIATION POUR

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Aide à l utilisation de GEPweb360

Aide à l utilisation de GEPweb360 Aide à l utilisation de GEPweb360 Contact : Service CEP Agence Locale de l Energie 14 bis rue de Gouédic 02.96.52.15.70 contact@ale-saint-brieuc.org 1. Introduction Ce logiciel est mis à disposition par

Plus en détail

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Textes réglementaires concernés : Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR)

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Ensemble des missions AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Réaliser les études techniques nécessaires à la mise en oeuvre de nouveaux projets ENR ou à la réhabilitation d installations

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Franck ROTURIER Directeur de l Environnement, du Développement Durable et des Risques Majeurs de la Ville de Narbonne à Narbonne, vers

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Sur la MÉTROPOLE LILLOISE, 9 conseillers INFO ENERGIE, membres du réseau «rénovation info service» se mobilisent pour vous aider à réaliser des

Sur la MÉTROPOLE LILLOISE, 9 conseillers INFO ENERGIE, membres du réseau «rénovation info service» se mobilisent pour vous aider à réaliser des Sur la MÉTROPOLE LILLOISE, 9 conseillers INFO ENERGIE, membres du réseau «rénovation info service» se mobilisent pour vous aider à réaliser des économies d énergie Venez participer seul ou en famille à

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES Eléments de définition Les actions de sobriété et d efficacité énergétiques permettent de réduire les consommations d énergie. La sobriété énergétique «consiste à interroger nos besoins puis agir à travers

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz «Transition énergétique» vs «Energiewende» Rencontre de collectivités territoriales françaises et allemandes Stuttgart, 19 mars 2013 Transition énergétique / Energiewende : L exemple de la Ville de Metz

Plus en détail

Plan de présentation

Plan de présentation Réunion de sensibilisation des Copropriétés Cran Gevrier 1 Plan de présentation Bilan national La thermographie infrarouge Présentation de la thermographie IR Limites de la thermographie IR Présentation

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS Réalisé à l INSA de Strasbourg par Alice BEAUPEUX TUTEUR : Bernard FLAMENT SEPTEMBRE

Plus en détail

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant Les & Les enjeux dans le bâti existant L efficacité énergétique par l exemple Convention AFG 20 mars 2013 Joel PEDESSAC Directeur Général du CFBP 1 Les, une à re-découvrir 2 Les : une à re-découvrir 40

Plus en détail

d études Etude comparative des choix de Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement

d études Etude comparative des choix de Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Rapport de stage de fin d études Etude comparative des choix de desserte énergétique Antoine GEFFROY Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Plan de la soutenance Introduction

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011 Les énergies renouvelables Mardi 27 septembre 2011 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation énergétique des problèmes de production et d acheminement de l énergie électrique

Plus en détail

Défi "Familles à énergie positive"

Défi Familles à énergie positive Défi "Familles à énergie positive" ALEC/Pixtelling.com èsensibiliser aux économies d'énergie èaccompagner les citoyens dans le changement de leurs habitudes èparticiper à une action concrète et mesurable

Plus en détail