BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE"

Transcription

1 BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s apprécie, la demande d actifs canadiens augmente. Question 1.3 Au Canada, en régime de taux de change flexible, une baisse du taux d intérêt canadien entraîne une appréciation du dollar canadien. Question 1.4 La vente d ordinateurs fabriqués au Canada à une entreprise américaine sera inscrite dans le compte courant de la balance des paiements. Question 1.5 Lorsque le Canada emprunte plus au reste du monde qu il ne prête lui-même, il enregistre un surplus de son compte capital. Question 1.6 Si le Canada est un emprunteur net et que ses emprunts sont utilisés aux fins de consommation, on ne doit pas s inquiéter. Question 1.7 Les investisseurs étrangers prêtent au Canada pour financer le déficit du compte courant. Question 1.8 Si la Banque du Canada veut empêcher que la valeur du dollar canadien sur le marché des changes ne baisse, elle doit vendre des dollars américains et acheter des dollars canadiens. Page 1 sur 10

2 DEUXIÈME SECTION : QUESTIONS À CHOIX MULTIPLES Question 2.1 Supposons que le taux de change entre le dollar canadien et la livre sterling soit de 2 pour un dollar. Si une radio coûte 38, quel sera le prix de la radio en dollars? a) 19 $ b) 26 $ c) 38 $ d) 76 $ e) 57 $ Question 2.2 En régime de taux de change flexible, si la devise d un pays commence à s apprécier, la banque centrale de ce pays : a) augmentera l offre d éléments d actifs dans la devise du pays; b) diminuera l offre d éléments d actifs dans la devise du pays; c) diminuera la demande d éléments d actifs dans la devise du pays; d) ne prendra aucune mesure; e) ne prendra aucune mesure à moins que le gouvernement ne connaisse un déficit budgétaire et, dans ce cas, elle augmentera l offre d éléments d actifs dans la devise du pays. Question 2.3 Supposons que le taux de change entre le dollar et le yen passe de 140 à 130 pour un dollar. Trouvez l affirmation qui est vraie. a) Le yen s est déprécié par rapport au dollar et le dollar s est apprécié par rapport au yen; b) Le yen s est déprécié par rapport au dollar et le dollar s est déprécié par rapport au yen; c) Le yen s est apprécié par rapport au dollar et le dollar s est apprécié par rapport au yen; d) Le yen s est apprécié par rapport au dollar et le dollar s est déprécié par rapport au yen; e) Le yen ne s est ni apprécié ni déprécié, mais le dollar s est déprécié par rapport au yen. Question 2.4 En régime de taux de change flexible, une hausse des taux d intérêt au Canada par rapport au taux d intérêt au Japon entraînerait : a) une appréciation du dollar par rapport au yen; b) une dépréciation du dollar par rapport au yen; c) un déplacement vers la droite de la demande de yen; d) un déplacement vers la gauche de la demande de yen; e) une chute des taux d intérêt au Japon. Page 2 sur 10

3 Question 2.5 Parmi les énoncés suivants, lequel pourrait causer une dépréciation du dollar par rapport au yen? a) Une baisse des taux d intérêt au Canada; b) Une hausse des taux d intérêt au Canada; c) Une baisse des taux d intérêt au Japon; d) Une augmentation des exportations canadiennes vers le Japon; e) Une baisse des importations canadiennes en provenance du Japon. Question 2.6 Un taux de change flexible : a) isolera complètement une économie donnée des influences extérieures; b) entraînera la dépendance monétaire; c) augmentera l efficacité des politiques budgétaires; d) réduira les coûts des risques associés aux fluctuations du taux de change; e) isolera partiellement une économie donnée des influences extérieures. Question 2.7 Supposons que le solde de chacun des comptes de la balance des paiements du Canada soit initialement en équilibre (il n y a ni surplus ni déficit). Que se produira-t-il si les entreprises canadiennes accroissent leurs importations en provenance du Japon et qu elles financent cette hausse en empruntant au Japon? a) Il y aura un surplus du compte courant et un surplus du compte capital et financier; b) Il y aura un surplus du compte courant et un déficit du compte capital et financier; c) Il y aura un déficit du compte courant et un surplus du compte capital et financier; d) Il y aura un déficit du compte courant et un déficit du compte capital et financier; e) Il y aura un déficit du compte courant et le compte capital et financier sera équilibré. Question 2.8 Dans quel cas le Canada enregistre-t-il un déficit commercial? a) Lorsque la valeur des exportations canadiennes de biens et services dépasse la valeur des importations canadiennes de biens et services; b) Lorsque la valeur des exportations canadiennes de biens et services est inférieure à la valeur des importations canadiennes de biens et services; c) Lorsque la valeur des exportations canadiennes de biens dépasse la valeur des importations canadiennes de biens; d) Lorsque la valeur des exportations de biens est inférieure à la valeur des importations canadiennes de biens; e) Lorsque le solde du compte courant est inférieur à zéro. Page 3 sur 10

4 Question 2.9 Supposons que, dans un pays donné, les dépenses en biens et services d un gouvernement s élèvent à 400 milliards de dollars, les impôts (nets des paiements de transfert) se chiffrent à 300 milliards de dollars, l épargne privée est de 300 milliards de dollars et l investissement s établit à 250 milliards de dollars. Les exportations nettes se solderont-elles par un surplus ou par un déficit, et à combien ce dernier se chiffrera-t-il? a) Un surplus de 150 milliards de dollars; b) Un surplus de 50 milliards de dollars; c) Un déficit de 150 milliards de dollars; d) Un déficit de 50 milliards de dollars; e) Un déficit de 250 milliards de dollars. Question 2.10 Les budgets des secteurs public et privé du pays dont il a été fait mention à la question précédente se soldent-ils par un surplus, un déficit ou, encore, les budgets sont-ils équilibrés? a) Par un surplus, à la fois pour les secteurs public et privé; b) Par un surplus pour le secteur public, par un déficit pour le secteur privé; c) Par un déficit pour le secteur public, par un surplus pour le secteur privé; d) Par un déficit, à la fois pour les secteurs public et privé; e) Par un surplus pour le secteur public; le budget est équilibré pour le secteur privé. Question 2.11 Les tableaux 1 et 2 ci-dessous contiennent des données sur les marchés canadiens des céréales et des voitures. Le prix des céréales sur le marché mondial est de 6 $ US par boisseau et le prix d une voiture sur le marché mondial se chiffre à $ US. Si le taux de change est de 1,50 $ CAN pour 1 $ US, le Canada : a) importera 2 millions de boisseaux de céréales; b) exportera 2 millions de boisseaux de céréales; c) importera 8 millions de boisseaux de céréales; d) exportera 8 millions de boisseaux de céréales; e) n importera ni n exportera de céréales. Page 4 sur 10

5 Prix des céréales (en dollars canadiens par boisseau) Tableau 1 Offre de céréales (en millions de boisseaux) Demande de céréales (en millions de boisseaux) Prix des voitures (en dollars canadiens par voiture) Tableau 2 Offre de voitures (en milliers) Demande de voitures (en milliers) Question 2.12 Selon les données des tableaux 1 et 2 et les renseignements fournis à la question 2.11, le Canada : a) importera voitures; b) importera voitures; c) exportera voitures; d) exportera voitures; e) n importera ni n exportera de voitures. Page 5 sur 10

6 Question 2.13 Selon les données des tableaux 1 et 2 et les renseignements fournis aux questions 2.11 et 2.12, quelle sera la balance commerciale du Canada en dollars canadiens? a) + 60 millions de dollars; b) + 20 millions de dollars; c) + 4 millions de dollars; d) - 4 millions de dollars; e) Zéro. Page 6 sur 10

7 TROISIÈME SECTION : QUESTIONS À RÉPONSES BRÈVES Question 3.1 Pourquoi un taux de change flexible permet-il à une économie donnée de se protéger de l inflation que connaissent ses principaux partenaires commerciaux? Question 3.2 Quels sont les effets probables d un déficit budgétaire du secteur public sur le compte courant? Question 3.3 Est-ce qu une hausse du déficit budgétaire du secteur public entraîne automatiquement une augmentation du surplus du compte capital et financier? Page 7 sur 10

8 QUATRIÈME SECTION : PROBLÈMES Question 4.1 Supposons que le taux de change entre le dollar canadien et de deutsche mark soit de 2 DM pour un dollar. a) Quel est le taux de change exprimé en dollars pour un deutsche mark? b) Quel est le prix en dollars d un appareil photo qui coûte 250 DM? c) Quel est le prix en deutsche marks d un ordinateur qui coûte $? Question 4.2 Supposons que le taux d intérêt au Japon soit de 4 % par année et qu il soit de 9 % au Canada. Actuellement, le taux de change se chiffre à 100 pour un dollar, mais vous prévoyez qu il sera de 95 pour un dollar dans un an. Par conséquent, vous anticipez une dépréciation du dollar par rapport au yen. Vous désirez prêter 100 $ aujourd hui, et vous voulez savoir si le taux de rendement prévu d un prêt d un an est plus élevé au Japon ou au Canada. Répondez aux questions suivantes : a) Si vous prêtez vos 100 $ au Canada, quel montant d argent recevrez-vous à la fin de l année? b) Si vous convertissez les 100 $ en yens et que vous octroyez un prêt au Japon, combien recevrez-vous de yens à la fin de l année? Combien ces yens vaudront-ils en dollars? c) Dans quel pays le rendement est-il le meilleur? Question 4.3 Les exportations canadiennes aux États-Unis s accroissent dans le temps. a) Quel effet cet accroissement produit-il sur l offre et la demande de dollars américains? Si le taux de change est flexible, représentez graphiquement l effet de cet accroissement sur la valeur du taux de change. b) Supposons que la Banque du Canada ne soit pas d accord avec l ampleur des variations du taux de change que vous venez de décrire. Quelles mesures devraient être prises? Illustrez ces mesures dans le graphique que vous avez tracé en a). Page 8 sur 10

9 Question 4.4 Les transactions effectuées par un pays au cours d une année donnée sont indiquées dans le tableau ci-dessous. Transaction Tableau 3 Montant (en milliards de dollars) Exportations de biens et services 100 Importations en biens et services 130 Transferts nets à l étranger 20 Prêts consentis à l étranger 60 Emprunts obtenus de l étranger Augmentation des réserves officielles de devises étrangères 10 a) Quel est le montant des emprunts obtenus de l étranger? b) Quel est le solde du compte courant? c) Quel est le solde du compte capital et financier? d) Ce pays a-t-il un taux de change flexible? Question 4.5 Le tableau 4 ci-dessous contient des données relatives à un pays au cours d une année donnée. Variable Tableau 4 Montant (en milliards de dollars) PIB 800 Impôts (nets des paiements de transfert) 200 Déficit budgétaire du secteur public 50 Dépenses de consommation 500 Dépenses d investissement 150 Importations 150 a) À combien se chiffrent les dépenses publiques en biens et services? b) Quelle est la valeur de l épargne privée? c) Quelle est la valeur des exportations? d) Quelle est la valeur du surplus ou du déficit de la balance commerciale? Page 9 sur 10

10 Question 4.6 Supposons que les prix d un boisseau de céréales et d une voiture sur le marché mondial soit respectivement de 7,50 $ US et de $ US. Le Canada exporte des voitures et importe des céréales. a) Remplissez le tableau 5 ci-dessous; b) Quel taux de change les exportateurs canadiens préfèrent-ils? Pourquoi? c) Quel taux de change les importateurs canadiens préfèrent-ils? Pourquoi? Tableau 5 Taux de change 1,50 $ CAN pour 1 $ US 1,25 $ CAN pour 1 $ US 1,00 $ CAN pour 1 $ US Céréales (en dollars canadiens par boisseau) Voitures (en dollars canadiens l unité) Page 10 sur 10

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

10. L épargne, l investissement et le système financier

10. L épargne, l investissement et le système financier 10. L épargne, l investissement et le système financier 1. Le système financier Un système financier = ensemble des institutions financières qui ont pour objet de mettre en relation les besoins de financement

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes Le modèle Mundell-Fleming, Changes Flexibles

Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes Le modèle Mundell-Fleming, Changes Flexibles Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la Décision 2ème année de DEUG MASS Macroéconomie, Cours de C. Hurlin Année 2001/2002 Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

La monnaie, les banques et les taux d intérêt

La monnaie, les banques et les taux d intérêt Chapitre 10 La monnaie, les banques et les taux d intérêt 1 Objectifs Définir ce qu est la monnaie et décrire ses fonctions Expliquer les fonctions économiques des banques canadiennes et des autres intermédiaires

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement spécifique Science économique Thème n 2 : Mondialisation, finance internationale et

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec Édition 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.2 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

T.D. N 1. 2 : Déterminer les deux côtés du cours de USD/EUR pour une marge sur le cours d équilibre, de : 21 : 4%; 22 : 320 points.

T.D. N 1. 2 : Déterminer les deux côtés du cours de USD/EUR pour une marge sur le cours d équilibre, de : 21 : 4%; 22 : 320 points. UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY D ABIDJAN ANNEE UNIVERSITAIRE T.D. N 1 EXERCICE 1 : Lors d une séance de cotation au fixing, une salle des marchés a enregistré les ordres d achat et de vente suivants

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

le 17 octobre 2011 MC

le 17 octobre 2011 MC le 17 octobre 2011 MC Solution recommandée Votre objectif en matière de réduction de dettes : Accroître mes liquidités en réduisant le montant de mes paiements de dettes. Vous avez dit vous sentir plutôt

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison)

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) Université de Lorraine Faculté des Sciences et Technologies MASTER 2 IMOI, parcours AD et MF Année 2013/2014 Ecole des Mines de Nancy LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) 2.1 Un particulier place 500 euros

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

Guide au remboursement anticipé du prêt hypothécaire

Guide au remboursement anticipé du prêt hypothécaire Guide au remboursement anticipé du prêt Ce guide vous aidera à prendre connaissance des options de remboursement anticipé qui s offrent à vous et à choisir la solution la mieux adaptée à vos besoins. Comprendre

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I ()*( TABLE DES MATIERES 1. EXERCICE I 3 2. EXERCICE II 3 3. EXERCICE III 4 4. EXERCICE IV 4 5. EXERCICE V 5 6. EXERCICE VI 5 7. SOURCES 6 (#*( 1. EXERCICE

Plus en détail

Cours 1. 3. L environnement politique. INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant

Cours 1. 3. L environnement politique. INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant Cours INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant I. INTRODUCTION : L ENVIRONNEMENT FINANCIER INTERNATIONAL A. Différences entre finance domestique et finance internationale. L environnement

Plus en détail

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient Cartes de crédit à vous de choisir Choisir la carte de crédit qui vous convient À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de

Plus en détail

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique Boudriga Abdelkader Gestion financière internationale Septembre 2002 Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique I-LE SYSTEME D ETALON-OR Depuis les anciennes civilisations l or

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 4 DU STPGV COMMENCEMENT DU CYCLE

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 4 DU STPGV COMMENCEMENT DU CYCLE ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 4 DU STPGV STPGV Règle 4, décembre 1998: révisée le 30 juillet 2001, le 19 novembre 2001, le 6 octobre 2003, le 24 novembre 2003, le 29 mars 2007, le 13 décembre

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

POUR UN ENCADREMENT DES PÉNALITÉS HYPOTHÉCAIRES AU CANADA. Richard Beaumier, FCA, CFA, MBA VICE-PRÉSIDENT, COMITÉ RELATIONS GOUVERNEMENTALES

POUR UN ENCADREMENT DES PÉNALITÉS HYPOTHÉCAIRES AU CANADA. Richard Beaumier, FCA, CFA, MBA VICE-PRÉSIDENT, COMITÉ RELATIONS GOUVERNEMENTALES POUR UN ENCADREMENT DES PÉNALITÉS HYPOTHÉCAIRES AU CANADA Richard Beaumier, FCA, CFA, MBA VICE-PRÉSIDENT, COMITÉ RELATIONS GOUVERNEMENTALES FÉDÉRATION DES CHAMBRES IMMOBILIÈRES DU QUÉBEC Novembre 2010

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent

Guide pratique : Les coûts d emprunt d argent QUESTION Guide pratique : Les coûts d emprunt Commanditaire fondateur ABC Alpha pour la vie Canada Guide pratique Question : Les coûts d emprunt Faire l épicerie coûte de l argent. Les vêtements coûtent

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

Questions. d intérêt. L incidence des taux d intérêt sur notre vie

Questions. d intérêt. L incidence des taux d intérêt sur notre vie Questions d intérêt L incidence des taux d intérêt sur notre vie Au nom du secteur bancaire, l Association des banquiers canadiens (ABC) a entrepris un programme intitulé Pour mieux se comprendre. Voilà

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques Les banques en tant qu intermédiaires financiers Qu est-ce qu une banque? Une banque est une entreprise dont l activité principale consiste à recevoir l épargne en dépôt, à accorder des crédits et à fournir

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Gestion du risque de change

Gestion du risque de change LIVRE BLANC Gestion du risque de change Le dollar canadien a fait la manchette à maintes reprises au cours des dernières années. Sa valeur a fluctué de manière importante et soudaine à de nombreuses occasions,

Plus en détail

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard Note de synthèse : Les avantages et les inconvénients d une politique de changes flexibles La politique de change

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Vers un retour de l or comme garantie du système financier international. Jean Borjeix Aurélien Blandin Paris, le 7 octobre 2014 Faisant suite aux opérations de règlement

Plus en détail

Crises financières et de la dette

Crises financières et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-2 Crises financières

Plus en détail

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or Chapitre 1 Le SMI 1.1 Les origines historiques du SMI actuel 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or L étalon change-or (Conférence de Gênes - 1922) Caractéristiques : Chaque monnaie nationale

Plus en détail

Manuel sur le FOREX www.xtb.fr

Manuel sur le FOREX www.xtb.fr Manuel sur le FOREX www.xtb.fr 1 Le marché des changes communément appelé Forex est un marché prisé par de nombreux investisseurs et qui s est fortement développé ces dernières années. Ce marché offre

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. e-banking

GUIDE D UTILISATION. e-banking GUIDE D UTILISATION e-banking SOMMAIRE Introduction...3 1. Accès au service e-banking...3 2. Première connexion au site e-banking...3 3. Consultation...6 3.1 Solde des Comptes...6 3.2 Recherche d Opérations...8

Plus en détail

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel Nickel Fiche d information Introduction Trading sur nickel Les usages du nickel, en tant que métal d alliage, sont extraordinairement variés. Son point de fusion élevé et sa résistance à la corrosion font

Plus en détail

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme Commentaires Michael Narayan L étude de Levin, Mc Manus et Watt est un intéressant exercice théorique qui vise à extraire l information contenue dans les prix des options sur contrats à terme sur le dollar

Plus en détail

Aux chapitres 14 et 15, nous avons vu

Aux chapitres 14 et 15, nous avons vu Chapitre 16 La monnaie et les marchés des biens et des services Sommaire Xxxxxxxx Les effets des variations monétaires sur le revenu national........ 519 Les effets sur la monnaie des variations sur le

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

Système Monétaire International Et Système Financier International

Système Monétaire International Et Système Financier International Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent

Plus en détail

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques TABLE DES MATIÈRES Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut

LE DOLLAR. règne en maître, par défaut LE DOLLAR règne en maître, par défaut Les arrangements monétaires internationaux sont examinés à la loupe depuis la crise financière mondiale Eswar Prasad LE DOLLAR a été la principale monnaie mondiale

Plus en détail

Stratégie de gestion de la dette 2006-2007

Stratégie de gestion de la dette 2006-2007 Stratégie de gestion de la dette 2006-2007 Stratégie de gestion de la dette 2006-2007 Ministère des Finances Canada Department of Finance Canada Sa Majesté la Reine du chef du Canada (2006) Tous droits

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

Comprendre les frais sur remboursement anticipé

Comprendre les frais sur remboursement anticipé Comprendre les frais sur remboursement anticipé Pour choisir un type d hypothèque, vous devez tenir compte de nombreux facteurs. Voulez-vous une hypothèque à court ou à long terme? À taux fixe ou variable?

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure reflète la situation patrimoniale d une économie vis-à-vis de l extérieur.

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE

PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE PROGRAMME INTERNATIONAL POUR LE SUIVI DES ACQUIS DES ÉLÈVES QUESTIONS ET RÉPONSES DE L ÉVALUATION PISA 2012 DE LA CULTURE FINANCIÈRE TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 QUESTION NIVEAU 1: FACTURE... 4

Plus en détail

Webinaire trimestriel ICCA/RBC: Tendances conjoncturelles - Options de financement de biens d'équipement

Webinaire trimestriel ICCA/RBC: Tendances conjoncturelles - Options de financement de biens d'équipement Webinaire trimestriel ICCA/RBC: Tendances conjoncturelles - Options de financement de biens d'équipement Sondage ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles T1 2012 Aperçu des résultats économiques Le niveau

Plus en détail