Bilan statistique. Assemblée générale du 16 juin 2015 l Côte-d Or Tourisme. Pressmaster - Fotolia.com

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan statistique. Assemblée générale du 16 juin 2015 l Côte-d Or Tourisme. Pressmaster - Fotolia.com"

Transcription

1 Bilan statistique Assemblée générale du 16 juin 2015 l Côte-d Or Tourisme Pressmaster - Fotolia.com

2

3 Les principaux facteurs qui ont pu influer sur la fréquentation touristique en Côte-d Or en sont les suivants : A LA HAUSSE La météo favorable au printemps et aux mois de juin, septembre et octobre. L insécurité dans certains pays étrangers qui ont incité davantage les Français à rester sur le territoire. Trois ponts au mois de mai. Les perspectives de croissance prometteuses dans les pays émergents (Brésil et Chine particulièrement), dont les économies dopent les dépenses du tourisme international. Le prix élevé des carburants, qui peut favoriser les déplacements de proximité. A LA BAISSE La météo, facteur éminemment défavorable en juillet et août. Une attitude de vigilance et de contrôle des dépenses, touchant toutes les classes sociales et de plus en plus nos clientèles traditionnelles. Une prise de décision volatile et toujours plus tardive s agissant des départs en vacances, temps libre pour lequel les consommateurs ont une exigence de satisfaction toujours plus forte. Les élections municipales en mars. Le prix des carburants toujours élevé qui limite les touristes dans leurs déplacements. Baromètre de l Organisation Mondiale du Tourisme Source : www2.unwto.org/fr Plus de 1,1 milliard de touristes ont voyagé à l étranger en Le nombre de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) s est élevé à 1 milliard 138 millions en, soit 51 millions de plus qu en. Cette hausse de 4,7 % traduit pour la cinquième année consécutive une croissance supérieure à la moyenne depuis la crise économique de Pour 2015, l OMT prévoit une croissance de 3 à 4 % du tourisme international, consolidant encore un peu plus la reprise économique mondiale. «Ces dernières années, le tourisme s est avéré être une activité économique étonnamment forte et résiliente et un secteur apportant une contribution essentielle à la reprise économique, générant des milliards de dollars de recettes d exportation et créant des millions d emplois. Cela s est vérifié pour de multiples destinations à travers le monde, et tout particulièrement en Europe, région qui peine à se remettre de l une des périodes économiques les plus sombres de son histoire», a déclaré le Secrétaire général de l OMT, Taleb Rifai, lors de l ouverture à Madrid du Forum d Espagne sur le tourisme mondial. Bilan statistique définitif 1

4 Du point de vue des régions, ce sont les Amériques (+7 %) et l Asie-Pacifique (+5 %) qui ont affiché la croissance la plus forte, tandis que l Europe (+4 %), le Moyen-Orient (+4 %) et l Afrique (+2 %) ont connu des taux de croissance un peu plus modérés. Au niveau sous-régional, l Amérique du Nord arrive en tête (+8 %), suivie de l Asie du Nord-Est, de l Asie du Sud, de l Europe du Sud et méditerranéenne, de l Europe du Nord et des Caraïbes, qui ont toutes enregistré une hausse de 7 %. Comme lors des dernières années, la croissance des recettes du tourisme international pour aura probablement suivi de près celle des arrivées (les chiffres des recettes du tourisme international pour seront publiés en avril 2015). En, les recettes du tourisme international ont atteint milliards de dollars, soit 230 milliards de plus qu en 2008, année qui avait précédé le début de la crise. Des perspectives favorables pour 2015 D après les prévisions de l OMT, les arrivées de touristes internationaux devraient croître de 3 % à 4 % en Les régions où l on attend la croissance la plus forte sont l Asie-Pacifique (de 4 à 5 %) et les Amériques (de 4 à 5 %), suivies de l Europe (de 3 à 4 %). Les arrivées devraient augmenter de 3 à 5 % en Afrique et de 2 à 5 % au Moyen- Orient. «Pour 2015, nous prévoyons une poursuite de la demande à mesure que s améliore la situation de l économie mondiale, même si de nombreux défis pointent encore à l horizon. L aspect positif, c est que le cours du pétrole est tombé à un niveau jamais observé depuis Cela va faire baisser les coûts du transport et stimuler la croissance économique en augmentant le pouvoir d achat et la demande des ménages dans les pays importateurs de pétrole. Cependant, cela risque aussi d avoir des répercussions négatives sur certains pays exportateurs de pétrole qui constituent désormais d importants marchés émetteurs de tourisme», a ajouté M. Rifai. Les perspectives positives pour 2015 sont confirmées par l indice de confiance de l OMT. Selon les 300 experts du tourisme consultés dans le monde entier pour établir cet indice, les chiffres du tourisme devraient être meilleurs en 2015, même si les perspectives sont moins optimistes qu il y a un an. L Europe consolide sa position en tant que région la plus visitée au monde L Europe (+4 %), la région la plus visitée avec plus de la moitié des touristes internationaux dans le monde, a reçu 22 millions d arrivées supplémentaires en, pour un total de 588 millions. Avec de tels résultats, le tourisme a apporté une contribution majeure à la reprise économique en Europe. L Europe du Nord et l Europe du Sud et méditerranéenne ont tiré la croissance (+7 % dans les deux cas), tandis que les résultats ont été plus modestes en Europe occidentale (+2 %). En Europe centrale et orientale (0 %), les arrivées ont stagné après trois années de forte croissance. En Asie-Pacifique (+5 %), les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 13 millions pour atteindre 263 millions. Les progressions les plus marquées ont été enregistrées en Asie du Nord-Est et en Asie du Sud (+7 % dans les deux cas). En Océanie, les arrivées ont augmenté de 6 %, tandis que la croissance a ralenti en Asie du Sud-Est (+ 2%) par rapport aux années précédentes. Bilan statistique définitif 2

5 La région des Amériques a affiché les meilleurs résultats en termes relatifs, avec une hausse de 7 %, en accueillant 13 millions de touristes internationaux supplémentaires, pour un total de 181 millions. La croissance a été tirée par l Amérique du Nord (+8 %) le Mexique ayant enregistré une croissance à deux chiffres, et les Caraïbes (+7 %). Les arrivées en Amérique centrale et en Amérique du Sud (+6 % dans les deux cas) ont augmenté à un rythme largement supérieur à la moyenne mondiale, atteignant un taux deux fois plus élevé que celui enregistré en. Au Moyen-Orient (+4 %), le tourisme international montre des signes de reprise, avec de bons résultats pour la plupart des destinations. La région a attiré deux millions d arrivées supplémentaires, portant le total à 50 millions. Le nombre de touristes internationaux en Afrique a progressé d environ 2 %, ce qui équivaut à une hausse d un million du nombre d arrivées. La région a accueilli au total 56 millions de touristes. Si le nombre d arrivées en Afrique du Nord est demeuré faible (1%), l Afrique subsaharienne a vu son nombre de touristes internationaux augmenter de 3 %, et ce malgré la flambée de maladie à virus Ebola dans certains pays d Afrique de l Ouest. Les résultats pour l Afrique et le Moyen-Orient doivent être pris avec précaution dans la mesure où ils s appuient sur des données aussi limitées que volatiles. La demande des marchés émetteurs traditionnels repart à la hausse L augmentation des dépenses consacrées au tourisme international par les marchés émetteurs traditionnels a compensé le ralentissement constaté dans les grands marchés émergents, sur lesquels reposait la croissance du tourisme ces dernières années. D après les estimations, le nombre total de voyages effectués depuis la Chine vers l étranger aurait augmenté de 11 millions pour atteindre 109 millions en. Les dépenses ont quant à elles augmenté de 17 % au cours des trois premiers trimestres. Il s agit d un bon résultat, même si la croissance a été plus lente que lors des années précédentes (40 % en 2012 et 26 % en, respectivement). En, les dépenses de la Chine, devenue le premier marché émetteur mondial en 2012, s étaient montées à 129 milliards de dollars des États-Unis. Du côté des deux autres grands marchés émergents, la Fédération de Russie (-6 %) a nettement perdu de sa vigueur en, tandis que le Brésil a affiché une progression de 2 %, malgré l appréciation du dollar face au real brésilien et un ralentissement de sa croissance économique. En dehors du peloton des dix premiers pays, certains petits marchés émergents ont vu leurs dépenses croître sensiblement, comme l Arabie saoudite, l Inde, les Philippines et le Qatar, qui ont tous fait état d une hausse d au moins 30 %. La reprise de la demande dans les marchés émetteurs traditionnels a compensé le ralentissement constaté dans les grands marchés émergents. Les dépenses des États-Unis, deuxième plus grand marché émetteur au monde, ont augmenté de 6 %. Il convient également de noter le rebond enregistré en France (+11 %), en Italie (+6%) et au Royaume-Uni (+4 %). Bilan statistique définitif 3

6 Les hôtels Source : enquête hôtelière INSEE / Secrétariat d Etat du tourisme, avec le soutien financier de Bourgogne Tourisme et de l Etat ; données définitives ; traitement : Côte d Or Tourisme et Symetris En Bourgogne Ce sont 3,67 millions de touristes qui ont séjourné dans les hôtels bourguignons en (+4,3% comparé à ). Cette hausse de fréquentation s accompagne d une quasi-stagnation de la durée moyenne de séjour (1,33 en vs 1,35 en ). Les touristes sont plus nombreux à venir, ou viennent plus fréquemment, mais restent légèrement moins longtemps. La Côte d Or représentant près de la moitié du tourisme en Bourgogne (48,1 %), ses résultats influencent fortement ceux de la région. Les touristes français représentent 2/3 des nuitées, contre 1/3 pour les étrangers. Par rapport à, ce sont touristes étrangers de plus qui compensent largement les touristes français de moins. Evolution de la fréquentation hôtelière en Bourgogne en (vs ) Nuitées totales Nuitées françaises Nuitées étrangères Evol. 13/14 Evol. 13/14 Evol. 13/14 Côte d Or ,4% ,8% ,0% Saône et Loire ,0% ,3% ,8% Yonne ,8% ,8% ,3% Nièvre ,8% ,7% ,5% Bourgogne ,6% ,1% ,3% L année a été une année positive pour la majorité des départements Evolution du nombre de nuitées par département Seul le département de la Nièvre voit son nombre de nuitées diminuer (-1,8%) La région de Bourgogne renoue avec la croissance touristique, après une année plus difficile (tous les départements perdaient des touristes français mais également étrangers, à l exception de la Côte-d Or). En revanche cette année, la Côte d Or, doit sa progression aux étrangers avec +15,0% de nuitées, tandis que les nuitées françaises chutent de -6,8%. La Saône et Loire et l Yonne bénéficient tous deux d une augmentation de leurs clientèles française et étrangère Côte-d'Or Saône et Loire Yonne Nièvre Bilan statistique définitif 4

7 Evolution du nombre de nuitées par origine en Bourgogne Nombre de nuitées Ecart Evol Belgique ,5% Royaume-Uni ,7% Chine ,7% Allemagne ,7% Pays-Bas ,1% Suisse ,3% Etats-Unis ,3% Italie ,8% Espagne ,6% Japon ,1% Russie ,2% Australie Canada Irlande Alors que la Chine apparaissait comme le 5ème marché étranger des hôtels bourguignons en, elle gagne deux places sur l année et se retrouve donc comme le 3ème marché avec nuitées supplémentaires. Toutes les origines connaissent une croissance sur l année. La Belgique et le Royaume-Uni ne cessent de progresser ce qui leur permet de garder leur place de premier et deuxième marché des hôtels bourguignons. Cependant, la Belgique perd 2 points de parts de marché au profit de la Chine qui en gagne 5 sur l année. Etats-Unis 6% Suisse 8% Répartition des nuitées bourguignonnes par origine étrangère en Pays-Bas 14% Italie 6% Espagne 2% Japon 2% Allemagne 15% Russie 1% Belgique 21% Chine 9% Royaume- Uni 16% Répartition des nuitées bourguignonnes par origine étrangère en Etats-Unis 6% Suisse 7% Pays-Bas 13% Espagne 2% Italie Japon 2% 6% Allemagne 14% Russie 1% Belgique 19% Chine 14% Royaume- Uni 16% Bilan statistique définitif 5

8 % des nuitées affaires En Côte-d Or Nuitées Arrivées Total % des nuitées étrangères Taux d occupation (en %) PDM Côte-d Or /total Bourg. (en %) Evol. % Evol. % Janv , ,0 28, ,2 40,1 48,0 48,1 Fév ,3 27,6 31,0 51,7 45,2 45,7 48,2 48,2 Mars , ,1 26,3 31,0 50,8 51,4 46,3 47,3 47,4 Avr , ,9 40,2 44,6 54,2 57,2 47,3 49,0 Mai , ,1 37,9 41,1 40,1 64,5 61,7 48,3 47,4 Juin ,6 41,0 45,2 41,7 72,7 71,6 48,2 46,8 Juil , ,1 49,9 54,6 26,1 72,3 71,8 48,0 48,3 Août , ,0 51,2 55,4 21,4 67,5 69,3 47,3 47,8 Sept , ,4 43,9 48,2 40,6 69,6 69,0 47,0 47,3 Oct , ,8 34,1 39,2 45,7 62,1 60,1 48,4 48,0 Nov , ,4 46,2 31,0 50,9 50,2 49,8 50,6 49,6 Dec , ,3 30,6 33,3 43,2 42,7 43,2 50,2 47,6 Total , ,4 37,5 42,6 40,3 58,1 57,7 48,6 48,1 Au niveau du nombre d arrivées, l année a été meilleure que pour les hôtels côte-d oriens, avec une hausse de +3,7%. Cette tendance se ressent également sur le nombre de nuitées (+1,4%). Les mois de janvier, février et avril ont été particulièrement bons avec des hausses supérieures à 10% pour les arrivées. Une des raisons possibles? Des températures beaucoup plus douces qu en. En revanche, les mois de mars et de mai sont les seuls à connaitre des résultats en baisse. Les touristes, davantage partis en février et avril, ont relativement délaissé ces deux mois Nombre d'arrivées et évolution par mois entre et +11,1-6,3% +13% +15,7-2,4% 0% +3,7% +6,6% +2,6% +1,8% +3,0% +3,3% Concernant la durée moyenne de séjour, elle est légèrement moins longue que pour les séjours de (1,34 en moyenne en contre 1,37 en ), les touristes viennent plus souvent et restent légèrement moins longtemps Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. >+10% Bilan statistique définitif 6

9 Nombre de nuits/séjour Evolution des DMS (Durée Moyenne de Séjour) 1,50 1,45 1,40 1,35 1,30 1,25 1,20 1,15 La durée moyenne de séjour avait été particulièrement meilleure en sur les mois de début d année et d octobre et novembre. Le score de l année a été légèrement meilleur sur le mois de décembre. Les mois de mai, octobre et novembre sont les mois où les touristes sont restés le plus longtemps (1,4 nuits en moyenne). Analyse de la fréquentation des hôtels côte-d oriens selon leur classement Nombre de nuitées % nuitées étrangères Taux d'occupation Non classés Evol. Evol ,2% 25,3% 29,0% 52,5% 49,4% -3,1 pts 1 et 2* ,4% 23,3% 30,2% 59,9% 57,1% -2,8 pts 3* ,9% 41,7% 46,6% 59,0% 60,8% +1,8 pts 4 et 5* ,5% 55,1% 55,8% 60,0% 57,8% -2,2 pts Les hôtels non classés ou possédant entre 1 et 2 étoiles sont les seuls à perdre des nuitées. Les hôtels plus étoilés progressent sur cet indicateur. Cependant, les hôtels plus haut de gamme, classés en 4 ou 5 étoiles, voient leur taux d occupation diminuer. Bilan statistique définitif 7

10 Découpage par zone INSEE (Le taux d occupation est un indicateur de suivi de la saisonnalité dans les hôtels) Zone Taux Zone Dijon Zone Beaune Zone Auxois Zone Hors Axes Saulieu/Arnay d occupation JANVIER 48,7% 49,1% 29,3% 30,9% 29,6% 27,6% 28,5% 26,4% 31,8% 33,0% FEVRIER 58,9% 58,2% 32,4% 32,7% 20,8% 27,9% 32,0% 38,5% 31,7% 35,6% MARS 64,9% 57,1% 41,1% 37,4% 33,7% 28,4% 35,8% 35,1% 35,0% 34,5% AVRIL 65,0% 67,3% 47,7% 51,2% 36,9% 31,8% 41,9% 44,8% 36,7% 41,8% MAI 73,6% 68,6% 61,2% 58,4% 41,7% 45,5% 52,0% 51,4% 43,3% 47,5% JUIN 80,4% 78,0% 70,7% 69,1% 53,4% 51,6% 61,3% 57,5% 51,1% 59,5% JUILLET 76,8% 75,9% 73,1% 72,9% 49,8% 47,1% 62,9% 56,8% 55,9% 58,9% AOUT 69,2% 72,2% 68,7% 69,7% 57,4% 59,5% 66,7% 62,6% 54,3% 54,8% SEPTEMBRE 74,9% 74,7% 69,5% 68,5% 47,5% 42,6% 60,4% 55,9% 52,0% 52,7% OCTOBRE 72,5% 70,3% 56,7% 54,0% 36,1% 40,7% 46,2% 43,2% 44,7% 42,3% NOVEMBRE 60,9% 60,8% 42,0% 41,7% 32,8% 28,3% 36,0% 34,6% 35,3% 32,9% DECEMBRE 53,8% 52,6% 32,1% 35,0% 28,0% 20,8% 30,2% 32,3% 30,6% 31,2% TOTAL 66,6% 65,6% 53,1% 52,6% 40,7% 39,2% 47,0% 45,8% 42,7% 44,6% Pour 4 zones sur 5, l occupation des hôtels en est globalement moins élevée qu en. Seule la zone Hors Axes a vu son taux d occupation progresser tout au long de l année, à l exception des mois de mars, octobre et novembre. Les zones de Dijon et de Beaune sont les seules à avoir un taux d occupation supérieur à 50%. La zone de Dijon réussit à progresser uniquement sur les mois de janvier, avril et août, mois qui ont connu des températures beaucoup plus douces que celles de. Même constat pour la zone de Beaune qui progresse également sur le mois de décembre. NUITEES HOTELIERES ZONE DIJON Ecart - Evolution / JANVIER ,7% FEVRIER ,8% MARS ,4% AVRIL ,0% MAI ,2% JUIN ,5% JUILLET ,3% AOUT ,5% SEPTEMBRE ,4% OCTOBRE ,4% NOVEMBRE ,1% DECEMBRE ,3% TOTAL ,8% a été une année plutôt positive pour les hôtels de la zone de Dijon, en comparaison avec l année. Seuls les mois de mars et mai ont vu leur nombre de nuitées diminuer. Le mois d avril a été un mois particulièrement bon pour l activité touristique, avec une hausse de +11%. Une des raisons possibles de cette croissance : la météo, beaucoup plus clémente que l année d avant (trois fois moins de pluie enregistrée sur le mois et des températures plus douces). Le mois d août ressort également du lot avec une croissance de +15,5%. La mauvaise météo du mois de juillet peut expliquer l augmentation du mois d août. Bilan statistique définitif 8

11 NUITEES HOTELIERES ZONE BEAUNE Ecart - Evolution / JANVIER ,1% FEVRIER ,8% MARS ,0% AVRIL ,5% MAI ,7% JUIN ,8% JUILLET ,0% AOUT ,0% SEPTEMBRE ,3% OCTOBRE ,6% NOVEMBRE ,5% DECEMBRE ,8% TOTAL ,5% Le constat est plus mitigé pour la zone de Beaune qui a connu une année plus difficile que. Comme pour la zone de Dijon, le mois d avril a été particulièrement bon avec une hausse de +10,5%. Le mois de janvier ressort également avec +11,1% de nuitées. En revanche, le reste de l année a été beaucoup plus morose avec une baisse sur l ensemble des mois. Il n y a qu à partir du mois de décembre que l on peut observer de nouveau une progression. NUITEES HOTELIERES ZONE SAULIEU ARNAY LE DUC Ecart - Evolution / JANVIER ,7% FEVRIER ,9% MARS ,1% AVRIL ,3% MAI ,8% JUIN ,5% JUILLET ,6% AOUT ,1% SEPTEMBRE ,7% OCTOBRE ,2% NOVEMBRE ,0% DECEMBRE ,7% TOTAL ,2% Tandis que les quatre autres zones ont connu un mois d avril particulièrement bon, la zone de Saulieu quant à elle voit son nombre de nuitées diminuer. Les gains du mois de février ne parviennent pas à compenser les pertes des mois de janvier et de mars. Seuls mai, juin et octobre progressent, les autres mois connaissant des pertes conséquentes et souvent supérieures à 10%. L année n a globalement pas été favorable à la zone de Saulieu et Arnay le Duc. Bilan statistique définitif 9

12 NUITEES HOTELIERES ZONE AUXOIS Ecart - Evolution / JANVIER ,2% FEVRIER ,3% MARS ,6% AVRIL ,1% MAI ,0% JUIN ,4% JUILLET ,2% AOUT ,5% SEPTEMBRE ,9% OCTOBRE ,9% NOVEMBRE ,1% DECEMBRE ,2% TOTAL ,3% La zone Auxois a connu une saison estivale plus difficile que celle de. La deuxième partie de l année a été moins bonne qu en, et plus particulièrement le mois de juillet qui a vu son nombre de nuitées chuter de 10,2%. Il a fallu attendre le mois de décembre pour pouvoir retrouver de la croissance par rapport à. NUITEES HOTELIERES ZONE «HORS AXES» Ecart - Evolution / JANVIER ,8% FEVRIER ,7% MARS ,9% AVRIL ,1% MAI ,9% JUIN ,7% JUILLET ,9% AOUT ,4% SEPTEMBRE ,7% OCTOBRE ,4% NOVEMBRE ,9% DECEMBRE ,8% TOTAL ,0% Les hôtels de la zone Hors Axes ont connu une année globalement positive avec une croissance globale du nombre de nuitées de +4%. Cette croissance se doit particulièrement aux mois de début d année, à l exception du mois de mars, qui ont été particulièrement bons avec une croissance dépassant pour la majorité 10%. La tendance sur la deuxième moitié de l année s est inversée, avec un nombre de nuitées moins élevé qu en à partir du mois d août. Bilan statistique définitif 10

13 Décembre Novembre Octobre Septembre Août Juillet Juin Mai Avril Mars Février Janvier Répartition des nuitées de Côte d'or par zone Dijon Beaune Saulieu - Arnay Auxois Hors Axes Alors que la zone de Dijon réalise plus de la moitié des nuitées de la Côte d Or entre janvier et mars, Beaune la rattrape à partir d avril pour se retrouver à un nombre de nuitées très proche entre juillet et septembre. Le graphique ci-dessus illustre la part assez faible que représentent les zones Saulieu-Arnay, Auxois et Hors axes pour la Côte d Or (en moyenne ces trois zones réunies représentent 10% des nuitées réalisées en Côte-d Or). Bilan statistique définitif 11

14 Les nuitées affaires NUITEES HOTELIERES AFFAIRES Ecart - Evolution / JANVIER ,6% FEVRIER ,2% MARS ,3% AVRIL ,2% MAI ,7% JUIN ,8% JUILLET ,4% AOUT ,4% SEPTEMBRE ,9% OCTOBRE ,3% NOVEMBRE ,8% DECEMBRE ,1% TOTAL ,9% Evolution des nuitées affaires Le graphique ci-dessus met en évidence le recul du nombre de nuitées affaires enregistrées sur l année en Côte d Or (-4,9 % en cumul). Seul le mois d août connaît une réelle croissance avec près de nuitées affaires supplémentaires qui ne parviennent pas toutefois à compenser les fortes pertes enregistrées aux mois de mars, mai, juillet, octobre et novembre. Découpage par marché NUITEES HOTELIÈRES Ecart - Evolution FRANÇAISES / JANVIER ,8% FEVRIER ,2% MARS ,8% AVRIL ,5% MAI ,6% JUIN ,6% JUILLET ,2% AOUT ,2% SEPTEMBRE ,3% OCTOBRE ,4% NOVEMBRE ,4% DECEMBRE ,0% TOTAL ,8% Bilan statistique définitif 12

15 NUITEES HOTELIÈRES Ecart - Evolution ETRANGERES / JANVIER ,0% FEVRIER ,4% MARS ,9% AVRIL ,7% MAI ,7% JUIN ,9% JUILLET ,5% AOUT ,8% SEPTEMBRE ,2% OCTOBRE ,9% NOVEMBRE ,1% DECEMBRE ,2% TOTAL ,0% En, les nuitées hôtelières françaises chutent sur la quasi-totalité des mois (seul le mois de février réussi à progresser légèrement). A contrario, les nuitées hôtelières étrangères connaissent une année très positive avec une croissance sur tous les mois (au cumul +15,0%). Cette opposition de croissance est illustrée sur le graphique cidessous. La croissance du nombre de nuitées étrangères permet de compenser les pertes enregistrées par la clientèle française et de dégager un solde positif de nuitées supplémentaires par rapport à Ecarts - de nuitées par marché Nuitées françaises Nuitées étrangères Bilan statistique définitif 13

16 Synthèse des nuitées hôtelières en Côte-d Or Evolution du nombre de nuitées par type en Nuitées Totales Nuitées françaises Nuitées étrangères Nuitées affaires Le nombre des touristes étrangers qui était quasiment à égalité avec les touristes français pendant les deux mois d été en devient clairement le plus élevé sur cette période en. Le nombre des nuitées d affaires quant à elles, est en progression constante de janvier à juin puis connait un creux estival correspondant à la période de vacances, pour remonter en septembre. En revanche, l ensemble des nuitées est plus faible à partir de septembre et orientant la courbe générale à la baisse. Analyse des clientèles étrangères par continent NUITEES HOTELIÈRES PAR Ecart Evolution ORIGINE / / EUROPE ,0% ASIE-OCEANIE-AUSTRALIE ,4% AMERICAINES ,1% PROCHE ET MOYEN ORIENT ,4% AFRIQUE ,9% Le nombre de nuitées dans les hôtels côte-d oriens progresse pour tous les continents. Le continent Asie - Océanie - Australie est celui qui connait la plus forte progression avec nuitées supplémentaires par rapport à. Il gagne en parts de marché au détriment du continent européen qui a perdu 6 points sur l année. Les parts de l Afrique et du Proche et Moyen Orient restent marginales au regard des trois zones principales. Cependant, on soulignera qu ils progressent également rapidement cette année (respectivement +62,9% et +15,4%). Bilan statistique définitif 14

17 Répartition des nuitées par continent en Répartition des nuitées par continent en 16% 10% 0% 0% 23% 0% 0% 9% 74% 68% Classement des clientèles étrangères NUITEES HOTELIÈRES PAR ORIGINE Ecart / Evolution / 1. CHINOISES ,1% 2. BELGES ,8% 3. BRITANNIQUES ,1% 4. ALLEMANDES ,1% 5. NÉERLANDAISES ,4% 6. ETATS UNIS ,0% 7. SUISSES ,2% 8. ITALIENNES ,8% 9. JAPONAISES ,3% 10. ESPAGNOLES ,2% 11. RUSSIE ,3% Tous les marchés étrangers sont à la hausse. Pour la 1 ère fois, le marché chinois est le premier marché pour l hôtellerie en Côte-d Or. Alors qu il se positionnait comme 5 ème marché en, il a fait une remontée spectaculaire en. La Côte d Or est la destination principale des Chinois puisqu elle représente 82,6% des nuitées hôtelières chinoises de la Bourgogne. La Belgique et le Royaume-Uni arrivent respectivement en 2 ème et 3 ème position. Les clientèles italiennes et suisses sont les marchés qui progressent le plus derrière la Chine et la Belgique. Bilan statistique définitif 15

18 Nombre de nuitées par clientèle étrangère dans les hôtels côte-d'oriens en Analyse des clientèles européennes Le classement par origine européenne reste inchangé en. La Belgique représente de nouveau le premier marché européen des hôtels côte-d oriens. NUITEES BELGES Ecart - Evolution / JANVIER ,8% FEVRIER ,9% MARS ,0% AVRIL ,8% MAI ,8% JUIN ,3% JUILLET ,3% AOUT ,0% SEPTEMBRE ,6% OCTOBRE ,8% NOVEMBRE ,5% DECEMBRE ,4% TOTAL ,8% Le marché belge est en croissance de +5,8% de nuitées. La croissance s est principalement ressentie entre le mois d avril et le mois d août. En revanche, les nuitées belges ont connu une baisse assez forte au cours du mois de février. Bilan statistique définitif 16

19 NUITEES BRITANNIQUES Ecart - Evolution / JANVIER ,6% FEVRIER ,8% MARS ,1% AVRIL ,0% MAI ,4% JUIN ,0% JUILLET ,2% AOUT ,5% SEPTEMBRE ,6% OCTOBRE ,4% NOVEMBRE ,6% DECEMBRE ,8% TOTAL ,1% Le marché britannique réussit à progresser très légèrement sur l année avec une hausse de nuitées. La tendance côte-d orienne à la hausse est beaucoup moins prononcée que celle enregistrée par la région, où les nuitées britanniques ont progressé de +10,7%. NUITEES ALLEMANDES Ecart - Evolution / JANVIER ,6% FEVRIER ,8% MARS ,8% AVRIL ,1% MAI ,1% JUIN ,3% JUILLET ,5% AOUT ,2% SEPTEMBRE ,7% OCTOBRE ,4% NOVEMBRE ,9% DECEMBRE ,3% TOTAL ,1% Les nuitées allemandes sont en progression en avec nuitées supplémentaires. Les mois d avril, juin, juillet et septembre permettent de compenser les pertes enregistrées au cours des autres mois. La tendance pour les hôtels bourguignons est la même avec une hausse de +4,7%. Bilan statistique définitif 17

20 NUITEES NÉERLANDAISES Ecart - Evolution / JANVIER ,8% FEVRIER ,3% MARS ,5% AVRIL ,7% MAI ,8% JUIN ,9% JUILLET ,7% AOUT ,1% SEPTEMBRE ,6% OCTOBRE ,9% NOVEMBRE ,4% DECEMBRE ,7% TOTAL ,4% Le marché néerlandais renoue avec la croissance en avec nuitées supplémentaires. Le mois de juillet et surtout le mois d août, ont particulièrement été bons et permettent de compenser les pertes enregistrées sur d autres mois. Pour la Bourgogne, la tendance est la même avec +5,1% de nuitées. NUITEES SUISSES Ecart - Evolution / JANVIER ,7% FEVRIER ,6% MARS ,1% AVRIL ,6% MAI ,8% JUIN ,5% JUILLET ,0% AOUT ,6% SEPTEMBRE ,4% OCTOBRE ,9% NOVEMBRE ,4% DECEMBRE ,3% TOTAL ,2% Les nuitées suisses retrouvent également une croissance positive avec une hausse de 9,2%. Le mois de mars a cependant connu des pertes importantes, les plus importantes de l année. Le mois d avril, plus forte progression de, a néanmoins permis de compenser ces pertes. Le marché suisse progresse également en Bourgogne, avec une croissance cependant moins prononcée (+4,3%). Bilan statistique définitif 18

21 NUITEES ITALIENNES Ecart - Evolution / JANVIER ,3% FEVRIER ,1% MARS ,2% AVRIL ,9% MAI ,1% JUIN ,8% JUILLET ,6% AOUT ,3% SEPTEMBRE ,9% OCTOBRE ,6% NOVEMBRE ,2% DECEMBRE ,8% TOTAL ,8% L année a été particulièrement propice à la clientèle italienne. Le marché italien a connu une croissance de son nombre de nuitées tout au long de l année, exception faite du mois de mars. Cette tendance à la hausse se retrouve au niveau régional avec nuitées supplémentaires. NUITEES ESPAGNOLES Ecart - Evolution / JANVIER ,7% FEVRIER ,6% MARS ,4% AVRIL ,3% MAI ,0% JUIN ,8% JUILLET ,4% AOUT ,6% SEPTEMBRE ,1% OCTOBRE ,2% NOVEMBRE ,7% DECEMBRE ,4% TOTAL ,2% En, la fréquentation de la clientèle espagnole dans les hôtels côte-d oriens a progressé, mais de façon contrastée avec plus de la moitié des mois en recul. La croissance enregistrée au niveau départemental reste moins importante qu au régional. Bilan statistique définitif 19

22 Analyse des clientèles étrangères hors Europe NUITEES CHINOISES Ecart - Evolution / JANVIER ,9% FEVRIER ,4% MARS ,3% AVRIL ,2% MAI ,8% JUIN ,8% JUILLET ,4% AOUT ,5% SEPTEMBRE ,3% OCTOBRE ,2% NOVEMBRE ,2% DECEMBRE ,5% TOTAL ,1% Le marché chinois poursuit son ascension spectaculaire avec une croissance supérieure à 50% sur l ensemble des mois et allant jusqu à 230,3% pour le mois de mars. Sur l année, ce marché connait une augmentation de nuitées, ce qui représente 85,9% des nuitées chinoises supplémentaires au niveau régional. NUITEES AMÉRICAINES Ecart - Evolution / JANVIER ,1% FEVRIER ,2% MARS ,1% AVRIL ,9% MAI ,3% JUIN ,6% JUILLET ,2% AOUT ,6% SEPTEMBRE ,1% OCTOBRE ,6% NOVEMBRE ,7% DECEMBRE ,3% TOTAL ,0% Alors qu en début d année la fréquentation des hôtels côte-d oriens par la clientèle américaine était en forte progression, le reste de l année n a pas été profitable et les nuitées gagnées entre janvier et mai ont tout juste permis de couvrir les pertes du reste de l année. En Bourgogne, en revanche, les nuitées progressent plus fortement et au cumul, la clientèle américaine finit avec un solde de nuitées de plus qu en. Bilan statistique définitif 20

23 NUITEES JAPONAISES Ecart - Evolution / JANVIER ,2% FEVRIER ,5% MARS ,7% AVRIL ,6% MAI ,4% JUIN ,8% JUILLET ,2% AOUT ,6% SEPTEMBRE ,6% OCTOBRE ,1% NOVEMBRE ,1% DECEMBRE ,9% TOTAL ,3% Le constat pour le marché japonais est sensiblement le même que celui du marché américain. Le début d année a été propice à cette clientèle qui a vu son nombre de nuitées progresser. En revanche, ces nuitées supplémentaires ont tout juste permis de couvrir les pertes enregistrées sur les mois de juillet, août et novembre. La fréquentation japonaise des hôtels côte-d oriens se retrouve stable sur le cumul de l année. NUITEES RUSSES Ecart - Evolution / JANVIER ,9% FEVRIER ,6% MARS ,5% AVRIL ,6% MAI ,2% JUIN ,2% JUILLET ,5% AOUT ,0% SEPTEMBRE ,6% OCTOBRE ,1% NOVEMBRE ,0% DECEMBRE ,9% TOTAL ,3% La clientèle russe a connu une année toute en croissance, particulièrement au mois de janvier où le nombre de nuitées a progressé de 146,9% par rapport au même mois de. Au cumul, ce marché termine avec un solde positif de nuitées. Bilan statistique définitif 21

24 décembre novembre octobre Septembre Août Juillet Juin Mai Avril Mars Février Janvier Chinois Belges Britanniques Allemands Néerlandais En, les Belges, les Britanniques et les Allemands réalisaient la majeure partie des nuitées en Côte-d Or. En, les Chinois entrent dans le top 3 et se positionnent directement à la première place, alors qu ils étaient la 5 ème clientèle. Bilan statistique définitif 22

25 Fréquentation des restaurants d hôtels de Dijon et périphérie Enquête réalisée par l Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie en Côte-d Or MOIS EVOLUTION / DU NOMBRE DE COUVERTS SERVIS EN % EVOLUTION / DU NOMBRE DE COUVERTS SERVIS EN VALEUR ABSOLUE EVOLUTION / DU TAUX D OCCUPATION HOTELIER EN % EVOLUTION / DU NOMBRE DE CHAMBRES LOUEES EN VALEUR ABSOLUE RESULTAT OBTENU SUR UN POTENTIEL DE NOMBRE DE CHAMBRES JANVIER +2,49% ,9% chambres FEVRIER +6,57% ,47% chambres MARS -14,68% ,77% chambres AVRIL -1,05% ,58% chambres MAI -13,68% ,85% JUIN -5,46% ,99% +811 JUILLET +2,63% ,14% AOUT -0,32% ,07% SEPTEMBRE -2,93% ,31% +907 OCTOBRE -5,04% ,17% NOVEMBRE -0,78% ,78% -237 DECEMBRE -4,89% ,49% chambres en et chambres en * chambres en et chambres en * chambres en et chambres en * chambres en et chambres en * chambres en et chambres en * chambres en et chambres en * chambres en et chambres en * chambres en et chambres en * TOTAL -3,58% ,42% * un nouvel hôtel 4* vient d intégrer le panel En, couverts ont été servis dans les restaurants des hôtels-restaurants de Dijon et sa périphérie, chiffre en baisse par rapport à (-3,6%, soit couverts de moins), malgré un début d année en hausse. Le taux d occupation hôtelier de ces mêmes hôtels-restaurants diminue cette année, après avoir été en légère hausse en. Il passe ainsi de 68,90% en à 67,28% en (en dessous du taux de 2012). En conséquence, le nombre de chambres louées est également en baisse avec chambres louées de moins (soit -1,4%). Bilan statistique définitif 23

26 Les campings (de mai à septembre ) Source : enquête hôtelière INSEE / Secrétariat d Etat au Tourisme, avec le soutien financier de Bourgogne Tourisme et de l Etat ; données provisoires ; traitement : Côte d Or Tourisme et Symetris En Bourgogne touristes ont été accueillis par les campings bourguignons entre mai et septembre. Ce chiffre est en diminution par rapport à la même période de : touristes de moins (-3,7%). Cette tendance s explique par les mauvais résultats réalisés au mois de juillet et août (respectivement -17,3% et -4,4% de touristes) causés par une météo beaucoup moins clémente que l année passée. Evolution du nombre d'arrivées / Arrivées Arrivées mai juin juill août sept Tout comme les arrivées, les nuitées sont également en repli et diminuent de -2,3% à nuitées en cumul (soit nuitées en moins). Alors que le mois de juin a connu un nombre de nuitées supérieur à la saison ( nuitées), les pertes des mois de juillet et août (respectivement nuitées et nuitées) sont corrélées à la météo. En revanche, la durée moyenne de séjour est en légère hausse et atteint 2,48 nuits pour la saison (contre 2,41 pour la saison ) et le taux d occupation avoisine les 28%. Après deux années de baisse, la clientèle française retrouve de la croissance avec une hausse de nuitées (+2,3%). Cependant, cette hausse ne permet pas de compenser la baisse de fréquentation des clientèles étrangères qui voient leur nombre de nuitées diminuer de (-4,3%) à nuitées soit 58% du total. Nombre de nuitées Evolution % de nuitées - étrangères Taux d'occupation Non classé ,9% 55,7% 55,1% 19,3 20,22 1 et 2* ,1% 57,7% 56,8% 21,4 22,02 3, 4 et 5* ,5% 60,8% 58,7% 34,3 33,88 Total ,6% 59,4% 57,8% 27,4% 27,8% Bilan statistique définitif 24

27 Cette saison, toutes les catégories de campings connaissent une baisse de fréquentation au niveau régional. Les campings 1* et 2* ont vu le nombre de leurs nuitées diminuer (-1 901), et cette tendance se retrouve pour les campings 3*, 4* et 5* qui ont perdu nuitées. Cette dernière catégorie de camping reste toutefois la plus sollicitée et représente 68% des nuitées réalisées dans les campings bourguignons. Concernant la fréquentation étrangère européenne, seuls l Allemagne (+4,0%), la Suisse (+9,7%) et l Espagne (+10,3%) connaissent une hausse du nombre de leurs nuitées. Tous les autres pays européens sont en baisse. Cela se ressent particulièrement pour les Pays-Bas ( nuitées, soit -4,8%), le Royaume-Uni ( nuitées, soit -13,2%) et la Belgique ( nuitées, soit -7,6%). Répartition des nuitées européennes dans les campings bourguignons Allemagne Belgique Royaume Uni Pays Bas Suisse Danemark Italie Espagne Autres Europe 3% 1% 1% 1% 3% 14% 9% 10% 58% Répartition des nuitées en camping par département : De mai à Evolution Nuitées Nuitées Ecart - septembre / Côte d Or ,6% Nièvre ,0% Saône et Loire ,4% Yonne ,6% Bourgogne ,6% Dans le détail par département, c est la Côte d Or qui s en sort le mieux en, mais cette légère hausse ne compense que partiellement la perte de nuitées connue en. La tendance est inversée pour la Nièvre qui se retrouve la plus en difficulté avec une perte de nuitées de 9,0% (seul département en croissance en ). La Saône et Loire réalise toujours la part la plus importante des nuitées campings de la Bourgogne avec 39% du total. Répartition des nuitées par département 14% 29% Côte d Or Nièvre Saône et Loire Yonne 39% 18% Bilan statistique définitif 25

28 En Côte-d Or touristes ont séjourné dans un camping de Côte d Or entre mai et septembre. Ce chiffre est légèrement en baisse par rapport à la saison de (-1,5%). En revanche, le nombre de nuitées et la durée moyenne du séjour ont tous deux augmenté. Avec nuitées, ce sont nuitées supplémentaires par rapport à et une durée moyenne de séjour de 2,24 (contre 2,17 la saison précédente). La clientèle française progresse cette saison (+15,6%, soit nuitées). Cela permet au département de compenser la perte de clientèles étrangères (-3,2%, soit nuitées) essentiellement néerlandaises et britanniques. Concernant les clientèles étrangères européennes, le constat est le même que pour la région : elles sont globalement en baisse et seules les clientèles allemandes (+5%), suisses (+2,7%) et espagnoles (+17,9%) sont en croissance. Nuitées Nuitées Ecart / Evolution / Allemagne ,4% Belgique ,8% Royaume-Uni ,3% Pays Bas ,2% Suisse ,7% Danemark ,0% Italie ,8% Espagne ,5% Autres Europe ,1% Total Europe ,2% Les Néerlandais réalisent plus de la moitié des nuitées des campings de Côte d Or. Les Britanniques connaissent une forte diminution de leur nombre de nuitées (-19,3%). Le Royaume-Uni reste le 3 ème marché des campings côted oriens, au même niveau que la clientèle belge, derrière les Pays-Bas et l Allemagne. Ces quatre nationalités représentent 87% des nuitées étrangères enregistrées par les campings côte-d oriens. Autres Europe Toutes les catégories de campings sont en croissance sur la saison. Elle est davantage prononcée pour les campings non classés qui voient leur nombre de nuitées progresser de 7,7% ainsi que leur taux d occupation, qui est passé de 20% en à 26,7% en. La part de la clientèle étrangère a diminué dans tous les campings. Les étrangers sont venus un peu moins nombreux en qu en. 3% Répartition des nuitées étrangères en Côte d'or par pays d'origine 1% 3% 2% 4% 52% 15% 10% 10% Allemagne Belgique Royaume-Uni Pays Bas Suisse Danemark Italie Espagne Nombre de nuitées % de nuitées étrangères Taux d'occupation Evol % Non classé ,7% 60,7% 60,3% 20,0% 26,7% 1 et 2* ,1% 65,4% 63,4% 26,4% 26,4% 3, 4 et 5* ,0% 64,2% 58,7% 39,9% 38,7% Total ,6% 63,7% 59,5% 31,9% 33,6% Bilan statistique définitif 26

Côte-d Or Tourisme. Photo-K - Fotolia.com. www.cotedor-tourisme.com

Côte-d Or Tourisme. Photo-K - Fotolia.com. www.cotedor-tourisme.com Assemblée Générale du 14 mai 2013 n a l Bi Côte-d Or Tourisme Année 2012 e u q i t s i At Photo-K - Fotolia.com st Côte-d Or Tourisme www.cotedor-tourisme.com Les principaux facteurs qui ont pu influer

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

La fréquentation des hébergements. Document de synthèse

La fréquentation des hébergements. Document de synthèse La fréquentation des hébergements Document de synthèse I. La fréquentation La fréquentation en 2006 La durée de séjour en 2006 La fréquentation en 2005 et 2006. La fréquentation de 1995 à 2006.. P1 P4

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Les séjours touristiques dans les villes wallonnes Liège, Namur, Mons, Tournai, Charleroi 2004-2012

Les séjours touristiques dans les villes wallonnes Liège, Namur, Mons, Tournai, Charleroi 2004-2012 Les séjours touristiques dans les villes wallonnes,,,, 24-212 Marchés : Belgique, Pays-Bas, France, Royaume-Uni, Allemagne Italie, Espagne OPT - Pascale Beroujon OPT - J.Jeanmart Direction Marchés, Perspectives

Plus en détail

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015 N 147 - septembre 2015 Echos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Premier bilan de la saison 2015 A l inverse de la tendance nationale, la Champagne-Ardenne affiche

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX Observatoire de suivi de l économie touristique Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX SOMMAIRE Le tourisme en Dordogne, parc et évolution Le tourisme en Dordogne, les principaux

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi *

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * Sous embargo jusqu au 12 mars 00h01 Communiqué de presse Nanterre, le 12 mars 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * LES EMPLOYEURS FRANÇAIS S ATTENDENT À DES PERSPECTIVES D EMPLOI STABLES

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

51% des professionnels sont satisfaits de leur fréquentation de mai

51% des professionnels sont satisfaits de leur fréquentation de mai UN DEBUT DE SAISON SATISFAISANT SUR LE LITTORAL ET DANS LES Une fréquentation française soutenue Cette année, le mois de mai offrait 4 possibilités de week-ends prolongés contre 3 en 2014. 41% des professionnels

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 Réalisé par l Observatoire de l Office de Tourisme d Angers Loire Métropole LE TOURISME SUR LE TERRITOIRE D ANGERS LOIRE MÉTROPOLE C EST

Plus en détail

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 09 Janvier 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En janvier 2014, le nombre de touristes visitant la Polynésie française connaît une forte hausse (+ 11,2 %) par rapport à janvier 2013. Cette hausse s explique

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3

Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Communiqué de presse Nanterre, le 11 juin 2013 Baromètre Manpower des perspectives d emploi * p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 3 LE SOLDE NET D EMPLOI DE LA FRANCE REDEVIENT NEGATIF POUR LA 1 ERE

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON Saison estivale 2015 en Vaucluse FREQUENTATION EN REPLI ANNUEL, EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON SAISON ESTIVALE 2015 EN VAUCLUSE La saison touristique 2015 touche à sa fin et les observations convergent

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015

Bilan e-commerce 2014. Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Conférence de Presse Ministère de l économie, de l industrie et du numérique 27 janvier 2015 Bilan e-commerce Carole DELGA Secrétaire d'état chargée du Commerce, de l'artisanat, de la

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015 1 Modèle économique de TIGNES 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Le secteur: Marché utile Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Statistiques du tourisme : le suivi de la demande intérieure (SDT) L offre : suivi du parc et de la fréquentation des

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR

LES HÔTELS EN CÔTE-D OR LES HÔTELS EN CÔTE-D OR Décembre 2010 PREAMBULE Cette étude porte sur les dit de «tourisme» à l exclusion des les meublés, gîtes, chambres d hôtes, résidences hôtelières DEFINITIONS ET NORMES DE CLASSEMENT

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

FENETRE SUR L INTERNATIONAL

FENETRE SUR L INTERNATIONAL FENETRE SUR L INTERNATIONAL Introduction & Stratégie d Isère Tourisme 27 mars 2014 FENETRE SUR L INTERNATIONAL 1 Introduction Points de repère 27 mars 2014 LA CLIENTÈLE ÉTRANGÈRE EN ISÈRE 2013 1,8 MILLION

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Le tourisme en Région wallonne

Le tourisme en Région wallonne DIRECTION DE LA STRATEGIE TOURISTIQUE Le tourisme en Région wallonne Synthèse statistique CGT 28/1/29 Le présent document reprend les grandes tendances 28 et les évolutions des divers secteurs du tourisme

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1 BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008 Page 1 I/ PRESENTATION DE L ENQUETE Rappel : En 2006, la CCI de Narbonne, Lézignan-Corbières et Port-la-Nouvelle a mis en place un observatoire

Plus en détail

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013.

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. BAROMETRE DE L HOTELLERIE 3 ème trimestre 2014 Le taux d occupation hôtelier Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. «Après un bon

Plus en détail

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne BIVB Le BIVB et les ventes de Bourgogne Eléments clés de la Bourgogne viticole BIVB/ PôleMarchés et Développement Le système Bourguignon : l exceptionnelle diversité 5 grands terroirs Chablis - Auxerrois

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013 > Les synthèses de FranceAgriMer juin 214 numéro22 VINS COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 213 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 22 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 3 3 / Fax : +33 1 73 3 3 3 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Jean-François Martins Adjoint à la Maire de Paris en charge du Sport et du Tourisme Thierry Le Roy Président de l Office du Tourisme et des Congrès

Plus en détail

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE Sommaire L ESSENTIEL CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DES VOYAGES COMPORTEMENT DE LA CLIENTÈLE CHINOISE EN BOURGOGNE STYLE

Plus en détail

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française Points forts 2 BILAN TOURISME 211 UN RETOUR DE CROISSANCE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Après un premier semestre encourageant et un second plus morose, les arrivées touristiques

Plus en détail

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005

UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 UNE ANALYSE QUANTITATIVE DE L ÉVOLUTION DES VOYAGES INTERNATIONAUX DES AMÉRICAINS ENTRE 1995 ET 2005 Rédaction Thomas Antil du Québec Assistance technique Francine Lavoie du Québec Révision linguistique

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Tableau de bord. Année 2012. Office de Tourisme Pléneuf Val André

Tableau de bord. Année 2012. Office de Tourisme Pléneuf Val André Tableau de bord Année 2012 Office de Tourisme Pléneuf Val André SOMMAIRE I. Offre touristique de Pléneuf Val André a) Nombre d établissements actifs par activité et capacité d hébergement P. 3 b) Estimation

Plus en détail

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015 L hôtellerie en Alsace en 2014 Juin 2015 1 Principales données.. 3 Remarques.. 6 L offre dans l hôtellerie. 10 La fréquentation. 13 Les nuitées 14 La taux d occupation 27 Prix moyen, revenu par chambre,

Plus en détail

Conseil d administration du 20 novembre o N. Conseil Général Côte-d Or Tourisme

Conseil d administration du 20 novembre o N. Conseil Général  Côte-d Or Tourisme Conseil d administration du 20 novembre embr v o N e u q i t s i At 014 e2 n a l Bi Côte-d Or Tourisme ra2 studio - Fotolia.com st Conseil Général www.cotedor.fr Côte-d Or Tourisme www.cotedor-tourisme.com

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

zanox Mobile Performance Barometer 2015 :

zanox Mobile Performance Barometer 2015 : zanox Mobile Performance Barometer 2015 : Les transactions réalisées à partir des terminaux mobiles (Smartphones & tablettes) ont atteint un nouveau record en Q4 2014 avec une progression de 128% de septembre

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Le vignoble de Champagne 1 Sommaire Crédit photo : Flament Crédit photo : Peter

Plus en détail

Tourisme en bref Bilan de l année 2012

Tourisme en bref Bilan de l année 2012 Tourisme en bref Bilan de l année 2012 www.canada.travel/entreprise Faits et chiffres 7e édition Points saillants En 2012, le Canada a accueilli 16 millions de touristes étrangers pour des voyages d une

Plus en détail

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt)

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt) Les frontières touristiques ne sont pas toujours celles de l administration. Afin de restituer une vision plus pertinente des tendances du tourisme dans la capitale et d anticiper la création de la Métropole

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 Août 2011 Tableau de bord des statistiques du tourisme 2010 1 I. AVANT PROPOS ---------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale

Synthèse fréquentation nationale Synthèse fréquentation nationale Bilan septembre et été 2014 (avril à septembre) 13 octobre 2014 Principaux enseignements Bilan du mois de septembre Les conditions météorologiques très clémentes sur une

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de janvier 2015 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de janvier 2015

Plus en détail

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace

Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace Filière forêt-bois Évolution de l importation et de l exportation de produits bois en Alsace (Source : Douane) En octobre 2014, l Agreste (service statistique du Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber :

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber : Septembre 2013 N 68 Sommaire I- La France a) Export de grumes de chêne p 2 b) Export de sciages de chêne p 3 c) Export de grumes de hêtre p 4 d) Export de sciages de hêtre p 5 e) Export grumes de résineux

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

FREQUENTATION TOURISTIQUE

FREQUENTATION TOURISTIQUE 03 Tourisme Décembre 2011 FREQUENTATION TOURISTIQUE La fréquentation touristique en Polynésie progresse de 2,2 % au mois de décembre 2011 par rapport à décembre 2010, avec l'arrivée de 14 106 touristes.

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Bilan de la fréquentation. Décembre 2010

Bilan de la fréquentation. Décembre 2010 Bilan de la fréquentation touristique en 29 Décembre 21 Hôtellerie : année de crise Données MORGOAT pour le secteur Pays des vallons de Vilaine, Pays de Vitré et de Fougères TO moyen = 5.4% Baisse du taux

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail