9. Normes, directives, conseils...118

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "9. Normes, directives, conseils...118"

Transcription

1 MAIN TOWER, Francfort SunGuard Solar Light Blue 52 Schweger + Partner Architects Normes européennes pour le verre Tolérances sur les exigences normatives Verre de base Découpe Généralités Tolérances dimensionnelles pour le verre float avec angle aigu Verre trempé, feuilleté de sécurité, avec angle aigu coupe de l angle zone à ne pas considérer Longueur, hauteur et perpendicularité.2.3 Transformation Façonnage des bords Découpe Perçage.2.4 Verre trempé, verre trempé avec test heat soak et verre durci...12 Distorsion générale valable pour le verre float Distorsion locale valable pour le verre float.2.5 Vitrages isolants Joint périphérique Tolérances d épaisseur sur les bords du vitrage isolant Tolérances dimensionnelles / décalage.3 Bords du verre Types de bords Façonnage des bords Description et application des différents types de bords Jonctions et joints entre les vitrages Jonction avec joint d étanchéité et fond de joint pour doubles vitrages isolants Jonction avec joint d étanchéité et fond de joint pour triples vitrages isolants Jonction avec joint d étanchéité et profilé d étanchéité pour doubles vitrages isolants Jonction avec joint d étanchéité et profilé d étanchéité pour triples vitrages isolants Angle tout verre avec doubles vitrages à bords décalés Angle tout verre avec triples vitrages à bords décalés Angle tout verre avec profilé d étanchéité pour doubles vitrages à bords décalés Angle tout verre avec profilé d étanchéité pour triples vitrages à bords décalés Dimensions du verre Endommagement de la surface du verre Directives pour contrôler la qualité optique du verre dans le bâtiment Application Méthode de test Défauts visuels acceptables Informations générales Propriétés optiques des produits verriers.8 Casse du verre Marquage CE Compatibilité de matériaux Silicones et mastics pour vitrages extérieurs collés compatibles avec les produits SunGuard (HP) Nettoyage du verre Transport et stockage Verre feuilleté de sécurité Tolérances dimensionnelles Tolérances de décalage Tolérances d épaisseur

2 Suite au développement rapide du verre en tant que matériau de construction, les normes concernant son utilisation sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus strictes. Les standards européens couvrent aujourd hui la plupart des aspects relatifs aux différentes applications possibles du verre et aux tests qu il doit subir. En plus de ces normes, il existe aussi nombre de standards nationaux. Il faut également veiller à respecter certains paramètres spécifiques au verre pour garantir ses propriétés et sa longévité, comme expliqué dans les chapitres précédents..1 Normes européennes pour le verre Les principales normes internationales concernant le contrôle et EN 81 EN 101 EN 356 EN 410 EN 572 EN 673 EN 674 EN 1063 EN 106 EN 127 EN 1363 EN 1364 EN 1522/1523 EN EN 1748 EN 1863 EN l utilisation du verre dans le bâtiment sont les suivantes : Règles de sécurité pour la construction et l installation des ascenseurs Carreaux et dalles céramiques Détermination de la dureté superficielle suivant l échelle de Mohs Verre dans la construction Vitrage de sécurité Mise à essai et classification de la résistance à l attaque manuelle Verre dans la construction Détermination des caractéristiques lumineuses et solaires des vitrages Verre dans la construction Produits de base : verre de silicate sodo-calcique Verre dans la construction Détermination du coefficient de transmission thermique, U Méthode de calcul Verre dans la construction Détermination du coefficient de transmission thermique, U Méthode de l anneau de garde Verre dans la construction Vitrage de sécurité Mise à essai et classification de la résistance à l attaque par balle Verre dans la construction Verre à couche Verre dans la construction Vitrage isolant préfabriqué scellé Essais de résistance au feu Essais de résistance au feu des éléments non porteurs Fenêtres, portes, fermetures résistance aux balles Résistance à l effraction des éléments de construction Mise à essai et classification de la résistance à la charge statique et dynamique et aux tentatives d effractions manuelles Verre dans la construction Produits de base spéciaux Verre dans la construction Verre de silicate sodo-calcique durci thermiquement Produits métalliques Types de documents de contrôle EN EN EN Fenêtres et portes Perméabilité à l air Classification Fenêtres et portes Perméabilité à l eau Classification Performance thermique des fenêtres, portes et fermetures EN Verre dans la construction Exigences pour la mise en œuvre Règles de pose EN EN EN 1288 EN EN 13123, parties 1-2 EN EN EN 1417 EN 1444 EN EN EN EN ISO EN ISO EN ISO 1288, parties 1-5 EN ISO 050 EN ISO EN ISO EN ISO Verre dans la construction Essai au pendule Verre dans la construction Vitrages et isolement acoustique Verre dans la construction Détermination de l émissivité Verre dans la construction Vitrage extérieur collé (VEC) Portes, fenêtres et fermetures Résistance à l explosion Classement au feu des produits et éléments de bâtiment Verre dans la construction Vitrage de sécurité - Mise à essai et classification de la résistance à la pression d explosion Verre dans la construction Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé et traité Heat Soak Verre dans la construction Verre feuilleté et verre feuilleté de sécurité Verre dans la construction Norme de produits pour produit de collage et de scellement structurel et/ou résistants aux rayonnements ultraviolets Mastics pour joints pour des usages non structuraux dans les constructions immobilières et pour chemins piétonniers Acoustique Mesurage de l isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction Acoustique Mesurage de l isolation acoustique des immeubles et des éléments de construction Mesurage en laboratoire de l affaiblissement des bruits aériens par les éléments de la construction Acoustique Evaluation de l isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction Partie 1 : isolement aux bruits aériens Verre dans la construction Détermination de la résistance du verre à la flexion Verre dans la construction Détermination de la transmission lumineuse, de la transmission solaire directe, de la transmission énergétique solaire totale, de la transmission de l ultraviolet et des facteurs dérivés des vitrages Performance thermique des fenêtres, portes et fermetures Verre dans la construction Verre feuilleté et verre feuilleté de sécurité Performance hygrothermique des composants et parois de bâtiments EN Verre dans la construction Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement

3 .2 Tolérances sur les exigences normatives Les principes de base pour les tolérances sont spécifiés dans les normes en vigueur. Dans la pratique, ces normes ne suffisent cependant pas toujours. Ce chapitre décrit les applications listées dans les normes pour lesquelles les tolérances ne sont pas clairement définies ou pas déterminées du tout. Il classe les tolérances en deux catégories :.2.1 Verre de base La EN 572 est la norme standard d application pour le verre de base. Elle détermine les tolérances pour l épaisseur nominale de différents produits verriers. Elle définit également la qualité ainsi que les défauts optiques et visibles dans les produits verriers de base. Les tolérances pour l épaisseur nominale du verre sont les suivantes :.2.2 Découpe La EN 572 détermine une tolérance de ± 0,2 mm / m pour la Les tolérances standard Les tolérances standard sont celles garanties durant un processus normal de production. Les tolérances spéciales Les tolérances spéciales peuvent être atteintes grâce à des mesures de précaution supplémentaires durant la production et doivent être convenues au cas par cas. Epaisseur nominale [mm] Limites de tolérance [mm] 2 ± 0,2 3 ± 0,2 4 ± 0,2 5 ± 0,2 6 ± 0,2 8 ± 0,3 10 ± 0,3 12 ± 0,3 15 ± 0,5 1 ± 1,0 Tab. 1 : Limites de tolérance pour l épaisseur du verre Dans le cas présent, il n y a pas de différentiation entre les tolérances standard et les tolérances spéciales. longueur des côtés. Epaisseur du verre [mm] Valeurs maximales [mm] 2, 3, 4, 5, 6 ± 1,0 8, 10 ± 1,5 12 ± 2,0 15 ± 2, ,0 / - 3,0 Tab. 2 : Valeurs de l angle de rompage Ces facteurs doivent être pris en compte dans les tolérances de découpe : la dimension du verre peut varier de deux fois la valeur de l angle de rompage. Pour les volumes non rectangulaires, les tolérances indiquées dans le tableau 2a sont d application (comme pour les angles aigus). La géométrie reste inchangée Tolérances dimensionnelles pour le verre float avec angle aigu a x 12,5-30 mm mm mm 45-8 mm Tab. 2a : casse tolérée pour angle aigu x Schéma 3 : casse de l angle Verre trempé, feuilleté de sécurité, avec angle aigu coupe de l angle zone à ne pas considérer Le fabricant de verre se réserve le droit, pour des raisons liées à la production, de couper les angles aigus selon le tableau 2b. Dans le cas contraire, les dimensions indiquées dans le tableau 2b ne doivent pas être considérées. Des irrégularités peuvent également être notées sur les bords (par ex. rompage positif) et sur la surface du verre. Celles-ci ne peuvent pas être source de réclamation. a x 12,5-65 mm mm Tab. 2b : découpe de l angle Si l angle est > 25, la dimension de sa découpe est égale à la casse tolérée. Les tolérances indiquées au Þ chapitre , tableau 6, ne doivent pas être ajoutées aux tolérances mentionnées ci-dessus dans les tableaux 2a et 2b. a Généralités Le rompage du verre peut donner un bord oblique en fonction de l épaisseur du verre et de sa texture. Dimension spécifiée Dimension spécifiée Schéma 1 : rompage positif Schéma 2 : rompage négatif

4 Longueur, hauteur et perpendicularité En considérant des dimensions nominales d une longueur (L) et d une hauteur (H), la plaque de verre doit s insérer dans un rectangle agrandi de la limite de tolérance positive par rapport aux dimensions nominales. De même, elle doit circonscrire un rectangle dont les dimensions correspondent aux dimensions nominales moins la limite de tolérance négative. Les deux rectangles ainsi tracés doivent avoir leurs côtés parallèles et partager le même centre H + 5 H - 5 L + 5 L - 5 Schéma 4 : Perpendicularité (voir schéma 4). Ils décrivent également les limites de perpendicularité. Les limites de tolérance pour les dimensions nominales de la longueur L et de la hauteur H sont de ± 5 mm. ± 1 mm/ ± 5 1,5 Ö 45 Schéma 5 : façonnage des bords 1,5 Ö 45 Les tolérances de dimension pour les diagonales résultent de h 2 + l 2 Exemple : Une plaque de verre a pour dimension h x l = x mm ce qui correspond à : une tolérance positive de : 1, ,0 2 = +2,5 mm une tolérance négative de : 1, ,5 2 = -2, mm; et donc, une tolérance pour la dimension de la diagonale de + 2,5 / - 3,0 mm.2.3 Transformation Les tolérances dépendent du type de façonnage des bords. Les normes EN 1863, EN Façonnage des bords (Þ chapitre.3.2) Tolérances standard On distingue 4 types de façonnage des bords : coupe franche, arêtes abattues, bords rodés (JPI), bords polis (JPP). Les tolérances pour le façonnage sont divisées en deux catégories : et EN 1417 sont d application, ainsi que les normes nationales respectives. Les tolérances pour la coupe franche Þ voir les tolérances pour la découpe au chapitre.2.2 Les tolérances indiquées dans le tableau ci-dessous pour les arêtes abattues, bords rodés et bords polis. Longeur des bords [mm] épaisseur 12 mm [mm] épaisseur = 1 mm [mm] 1000 ± 1,5 ± 2, ± 2,0 ± 2, ,0 / - 2,5 ± 3, ,0 / - 3,0 + 3,0 / - 4, ,0 / - 4,0 + 3,0 / - 5, ,0 / - 5,0 + 3,0 / - 5,0 Tab. 3 : tolérances standard pour les rectangles Tolérances spéciales Les tolérances indiquées dans le tableau 4 peuvent être atteintes au prix de transformations supplémentaires car elles nécessitent que chaque première plaque soit mesurée avec précision et que les plaques non meulées soient recoupées. Longeur des bords [mm] épaisseur 12 mm [mm] épaisseur = mm [mm] ,5 1,5 + 0,5 1, ,5 1,5 + 0,5 2, ,5 1,5 + 0,5 2, ,5 2,0 + 0,5 2, ,5 2,5 + 0,5 3, ,0 3,0 + 1,0 3,5 Tab. 4 : tolérances spéciales pour les rectangles Formes spéciales Les tolérances suivantes sont d application pour les formes d épaisseurs entre 15 et 1 mm : Longeur des bords Standard [mm] Spéciales (CNC) [mm] 1000 ± 2,0 + 1,0 / - 1, ± 3,0 + 1,0 / - 1, ± 4,0 + 1,0 / - 2, ± 5, ,0 / - 2, ,0 / - 8, ,0 / - 4, ,0 / - 10, ,0 / - 5,0 Tab. 5 : formes spéciales

5 Volumes avec angle aigu a 12, x - 15 mm - mm - 6 mm - 4 mm Tab. 6 (Légende schéma 3, page 121) Découpes Par découpe dans le verre, on entend la découpe d un coin, une découpe dans la surface du verre ou sur un bord. La position et les dimensions de la découpe doivent être approuvées au préalable au cas par cas et en fonction des possibilités de production. Tant pour la découpe d un angle que pour une découpe dans un bord, il faut tenir compte du rayon minimum de l outil de découpe. Les tolérances de positionnement d un trou et/ou d une découpe des bords sont les mêmes que les tolérances de façonnage des bords Coin mouché < 100 x 100 mm, arêtes abattues Tolérance standard ± 4 mm Encoche d angle, arêtes abattues Tolérance standard ± 4 mm pour les tolérances de positionnement Encoche sur bord extérieur, arêtes abattues Tolérance standard pour les découpes manuelles dimensions des découpes Longueur de la découpe [mm] Tolérance [mm] 1000 ± 6,0 Tab. 7 : Tolérance pour découpe manuelle Tolérances standard pour les découpes avec équipement CNC (à Commande Numérique par Calculateur) dimensions des découpes Attention : dimension minimum du rayon de l arrondi de l angle : 15 mm Longueur de la découpe [mm] Tolérance [mm] 2000 ± 4, ± 4, ± 5,0 Tab. 8 : Tolérances pour découpe CNC, arêtes abattues Coin mouché, bords rodés Tolérance standard ± 2 mm (Coin mouché < 100 x 100 mm, sinon forme spéciale) Tolérances spéciales ± 1,5 mm Production avec équipement CNC Coin mouché, bords polis avec équipement CNC Standard Tolérance ± 2 mm (Coin mouché < 100 x 100 mm, sinon forme spéciale) Tolérance spéciale Tolérance ± 1,5 mm Encoche sur bord, bords rodés Standard Le rayon minimum de l arrondi de l angle dépend de l épaisseur du verre : Tolérances spéciales Rayon minimum de l arrondi de l angle : 17,5 mm ; dimensionnement ± 1,5 mm. Schéma 6 : Forme spéciale Epaisseur 10 mm: R 10 Epaisseur 12 mm: R 15 Tolérance dimensionnelle ± 2 mm Tolérance de positionnement ± 3 mm Production avec équipement CNC Encoche d angle, bords polis avec équipement CNC Rayon minimum de l arrondi de l angle : 17,5 mm Standard Dimensionnement ± 2 mm

6 Tolérance spéciale Dimensionnement ± 1,5 mm Encoche sur bord, bords rodés ou polis avec équipement CNC Tolérances standard Rayon minimum de l arrondi de l angle : 17,5 mm Tolérance spéciale Rayon minimum de l arrondi de l angle : 17,5 mm, tolérance ± 1,5 mm Perçage Les tolérances de positionnement des trous sont similaires à Diamètre des trous Le diamètre Ø du trou ne doit pas être inférieur à l épaisseur du verre. Pour tout diamètre plus Longueur de la découpe [mm] Limites de positionnement des trous La position d un trou (bord du trou) par rapport au bord du verre, au coin du verre ou à un autre trou dépend : de l épaisseur du verre (e) du diamètre du trou de la forme de la feuille de verre Tolérance [mm] < 500 ± 2, ± 3, ± 3, ± 4,0 Tab. : Tolérance pour encoche sur bord, bords rodés ou polis avec équipement CNC celles pour les découpes sur les bords du verre. petit, veuillez consulter le transformateur du verre. a a 2e La distance entre le bord du trou et le bord du verre ne doit pas être inférieure à 2 x e Schéma 7 : position du trou par rapport au bord du verre b 2e La distance entre deux trous ne doit pas être inférieure à 2 x e (épaisseur du verre) Schéma 8 : position de deux trous adjacents Diamètre nominal d [mm] b Tolérance [mm] 4 < d < 20 ± 1,0 20 < d < 100 ± 2,0 100 < d Demande auprès du transformateur Tab. 10 : Tolérances dimensionnelles pour le perçage de trous 2e c 2e c 6e La distance entre le bord du trou et le coin du verre ne doit pas être inférieure à 6 x e (épaisseur du verre) Schéma : position d un trou par rapport au coin du verre Tolérances de positionnement pour le perçage de trous Dimensions nominales du côté H ou L [mm] Tolérance t [mm] Les tolérances de positionnement de trous individuels sont identiques à celles pour la hauteur (H) et la longueur (L) indiquées dans le tableau 11. Epaisseur nominale e 12 Epaisseur nominale e > ± 2,5 (processus de ± 3,0 fabrication horizontal) ± 3,0 (processus de fabrication vertical) 2000 < B ou H 3000 ± 3,0 ± 4,0 > 3000 ± 4,0 ± 5,0 Tab. 11 La position des trous est mesurée en coordonnées cartésiennes (axes X et Y) du point de référence au centre du trou. Le point de référence est généralement un coin du verre ou un point fixe de référence. La position des trous (X, Y) est (x ± t, y ± t), x et y étant les distances requises et t la tolérance. du nombre de trous percés

7 Trous chanfreinés dans le verre feuilleté de sécurité Le diamètre du trou cylindrique de la contre-plaque doit être 4 mm plus large que le corps du trou chanfreiné. y y X = Diamètre supérieur du trou Ø - diamètre du corps du trou Ø 2 x x y x épaisseur minimale du verre = X + 2 mm à l extérieur X X 0 min. 2 mm X y x Schéma 10 : position du trou Position des trous > 4500 ± 4 2 mm corps du trou-ø 2 mm Schéma 13 : trous chanfreinés dans verre feuilleté > 1000 ± ± ± ± 1 Schéma 11 : Position des trous 4500 ± Diamètre de trous chanfreinés Toutes les mesures en mm.2.4 Verre de sécurité trempé, trempé avec test heat soak et durci. Les normes de base sont : EN /-2 pour le verre trempé, EN 1417 pour le verre trempé avec test heat soak et EN 1863 pour le verre durci Planéité générale - valable pour le verre float La norme est de 0,3 % de la longeur mesurée. La planéité générale est mesurée le long des bords et des diagonales. Aucune des valeurs mesurées ne doit excéder les 0,3 % de la longueur mesurée. A cause du processus de trempe, la tolérance pour la planéité des formes carrées dont le rapport entre les côtés est situé entre 1 : 1 et 1 : 1,3 et dont l épaisseur est à 6 mm, est plus grande que pour les formes rectangulaires plus étroites. Diamètre : 30 mm ± 1 mm, > 30 mm ± 2 mm. 0 ± 2 Ø + 1,5-1, Planéité locale valable pour le verre float La norme est de 0,3 mm sur 300 mm de longueur mesurée. La mesure doit être effectuée à minimum 25 mm du bord. Schéma 12 : tolérance pour le diamètre de perçage

8 Epaisseur minimale du verre recommandée en fonction de la dimension du verre extérieur Pour la trempe du verre float, nous recommandons les dimensions maximales suivantes en fonction de l épaisseur minimale Epaisseur minimale du verre e Dimension externe maximale 4 mm 1000 x 2000 mm 5 mm 1500 x 3000 mm 6 mm 2100 x 3500 mm 8 mm 2500 x 4500 mm 10 mm 2800 x 5000 mm 12 mm 2800 x 500 mm Tab. 12 : épaisseur minimale du verre Joint périphérique La structure du joint périphérique dépend des spécifications du système du fabricant. La tolérance.2.5 Vitrages isolants (VI) Les normes de bases sont : EN à 6, EN 106-1, complétées par les règlementations nationales. maximale pour le joint périphérique est de ± 2,5 mm Tolérances d épaisseur sur les bords du L épaisseur doit être mesurée entre les surfaces extérieures des feuilles de verre, à chaque coin et au milieu des côtés. Les valeurs mesurées doivent être précises à 0,1 mm près. L épaisseur mesurée ne doit pas s écarter de l épaisseur nominale spécifiée par le fabricant de de plus de Þ voir tableau 13. du verre. Les exigences liées à l application à laquelle le verre est destiné ne sont pas prises ici en considération. Les tolérances d épaisseur des vitrages isolants à intercalaires multiples peuvent être calculées en suivant les règles suivantes : a) déterminer les tolérances pour chaque composition verre/ intercalaire/verre selon le tableau 13 b) calculer les carrés de ces valeurs c) additionner les valeurs au carré d) prendre la racine carrée de cette somme Verre extérieur* Seconde plaque* Tolérance d épaisseur du VI [mm] a Verre recuit Verre recuit ± 1,0 b Verre recuit Verre trempé ou durci** ± 1,5 c Verre recuit, trempé ou durci Epaisseur 6 mm Verre feuilleté avec intercalaires PVB*** Epaisseur totale 12 mm ± 1,5 Autres compositions ± 2,0 d Verre recuit Verre imprimé ± 1,5 e Verre trempé ou durci Verre trempé ou durci ± 1,5 f Verre trempé ou durci Matériau composite verreplastique**** ± 1,5 g Verre trempé ou durci Verre imprimé ± 1,5 h Matériau composite verreplastiquplastique Matériau composite verre- ± 1,5 i Matériau composite verreplastique Verre imprimé ± 1,5 * Les épaisseurs des plaques sont des valeurs nominales. ** Verre de sécurité trempé thermiquement, trempé chimiquement ou durci. *** Verre feuilleté ou feuilleté de sécurité composé de deux feuilles de verre float recuit (de maximum 12 mm d épaisseur chacune) et d un intercalaire PVB. Pour le verre feuilleté ou feuilleté de sécurité de composition différente, voir EN ISO ; règle de calcul selon **** Les matériaux composites verre-plastique sont un type de verre feuilleté composé de minimum une feuille de matériau plastique. Tab. 13 : tolérances d épaisseur pour un avec verre float Tolérances dimensionnelles / décalage Les tolérances dimensionnelles sont calculées en prenant les tolérances dimensionnelles pour les produits utilisés dans le vi- trage isolant plus les tolérances de décalage dû à l assemblage des produits mm longueur du côté 2,0 mm mm longueur du côté > mm 2,5 mm longueur du côté > mm 3,0 mm Tab. 14 : dimension maximale du décalage rectangles mm longueur du côté 2,0 mm mm longueur du côté > mm 3,0 mm longueur du côté > mm 4,0 mm Tab. 15 : dimension maximale du décalage formes spéciales

9 .2.6 Verre feuilleté de sécurité Le verre feuilleté de sécurité est composé d une ou plusieurs feuilles de verre assemblées définitivement entre elles par un ou plusieurs films plastiques en Tolérances dimensionnelles Les tolérances correspondent généralement à la norme EN ISO Le verre feuilleté de sécurité est divisé en différentes catégories en fonction de sa composition : le verre feuilleté avec PVB de 0,38 mm, le verre feuilleté avec PVB de minimum 0,76 mm, le verre feuilleté avec PVB acoustique, le verre feuilleté avec PVB de couleur. Les tolérances dimensionnelles sont celles qui s appliquent aux produits semi-finis qui entrent dans la compisition du verre feuilleté, plus les tolérances de décalage comme indiquées dans les tableaux 16 et 17. polyvinyle butyral (PVB). On distingue le verre feuilleté avec film PVB de 0,38 mm d épaisseur de celui avec film PVB de 0,76 mm ou plus. H + t H - t L + t L - t Schéma 14 : tolérances dimensionnelles pour les volumes rectangulaires Exemple pour un verre feuilleté composé de verre trempé 6 mm / PVB 0,76 / verre durci 6 mm, bords polis : tolérance dimensionnelle pour les feuilles de verre prises séparément ± 1,5 mm, plus tolérance de décalage ± 2,0 mm = tolérance totale admise de ± 3,5 mm Tolérances d alignement (décalage) Les feuilles peuvent se décaler les H, L ± t unes par rapport aux autres pendant le processus de feuilletage. Les tolérances de découpe viennent s ajouter aux tolérances d d alignement. Dans le tableau 16 et 17, on considère le côté le plus Schéma 15 : décalage long. d Longueur du côté L [mm] Décalage maximum autorisé par épaisseur nominale de verre feuilleté 8 mm 20 mm > 20 mm L ,0 2,0 3, < L ,0 2,5 3,5 L > ,0 3,0 4,0 Tab. 16 : Décalage maximum autorisé rectangles Longueur du côté L [mm] Décalage maximum autorisé par épaisseur nominale de verre feuilleté 8 mm 20 mm > 20 mm L ,5 3,0 4, < L ,0 4,0 5,5 l > ,5 5,0 6,0 Tab. 17 : Décalage maximum autorisé formes spéciales Tolérances d épaisseur La tolérance d épaisseur du verre feuilleté ne doit pas dépasser la somme des tolérances d épaisseur des feuilles de verre prises séparément telles que spécifiées dans la norme pour le verre de.3 Bords du verre.3.1 Types de bords Bords arrondis Le meulage des bords est légèrement arrondi. Le plus connu est le façonnage en C. Les types «plat-arrondi» ou «semi-arrondi» peuvent être réalisés sur demande. base EN 572. La limite de tolérance pour l intercalaire ne doit pas être prise en considération si son épaisseur est < à 2 mm. Pour les intercalaires à 2 mm, une tolérance de ± 0,2 mm est appliquée. La qualité des bords des feuilles de verre individuelles assemblées a énormément d influence sur la longévité du produit fini. Des bords non façonnés peuvent présenter des microfissures qui peuvent avoir un effet négatif et, dans des cas extrêmes, provoquer la rupture du verre. Dans le cadre d un assemblage composé de différentes feuilles de verre, la qualité des bords de l assemblage dépend de la qualité du façonnage des bords de chacune des feuilles le composant. Les normes à ce sujet sont définies dans la EN

10 Bords plats Les bords plats forment un angle de 0 avec la surface du verre. Bords avec arêtes abattues Les arêtes abattues forment un angle entre < 0 et 45 avec la surface du verre. Les bords ne sont jamais tranchants puisque les arêtes seront toujours biseautées. Bords chanfreinés ou biseautés Un bord chanfreiné ou biseauté est un bord formant un angle différent de 0 avec la surface du verre. On distingue un biseau d un chanfrein en fonction de sa largeur. La surface inclinée du biseau ou chanfrein se termine par un talon à 0 qui peut également être arrondi..3.2 Façonnage des bords 2 < 0 Dénomination Définition selon EN Bord brut de coupe Le bord brut de coupe ou à coupe franche est un bord non façonné qui est obtenu lors de la découpe du verre plat. Il est tranchant et présente de petites lignes ondulées (lignes de Wallner) perpendiculaires aux bords. Une coupe franche est en règle générale droite mais elle peut aussi présenter des irrégularités, par ex. aux points de contact avec les outils de découpe, particulièrement si le verre est épais et de forme non linéaire. D autres procédés de découpe comme par exemple la découpe avec des pinces peuvent également créer des irrégularités. Un verre feuilleté composé de feuilles de verre avec des bords à coupe franche peut présenter des décalages entre les feuilles dans la limite des tolérances de découpe. Arêtes abattues (AA) Les arêtes sont biseautées. La tranche du verre peut être rodée en tout ou en partie. Bord rodé Les arêtes sont abattues et la tranche du verre est meulée sur toute son épaisseur. Il peut subsister des segments brillants et des éclats. Dénomination Définition selon EN Bord rodé satiné ou Joint Plat Industriel (JPI) Bord poli ou Joint Plat Poli (JPP) La tranche du verre est meulée avec une meule fine pour lui donner un aspect mat (satiné). Les segments brillants et les éclats ne sont pas autorisés. Après avoir été meulé, le bord satiné est poli pour lui donner une apparence brillante. Les segments mats ne sont par conséquent pas autorisés. Les traces de polissages sont permises. En fonction du procédé de fabrication, les bords d une même feuille de verre peuvent être façonnés sur différentes machines et avoir une apparence différente. Ceci ne peut être un motif de réclamation..3.3 Description et application des différents types de bords Représentation schématique du bord Rodé Rodé Poli Rodé Rodé Poli Rodé a = 22, 45, 67 Poli a = 5 coupe franche arêtes abattues Description Bord rodé satiné, JPI Bord poli ou JPP Bord rodé arrondi (façonnage en C) Bord poli arrondi (façonnage en C) Bord chanfreiné rodé, forte inclinaison Bord biseauté poli, inclinaison faible Arêtes abattues AA Application type Vitrage structurel avec bords apparents Vitrage structurel avec bords apparents, aspect esthétique important Miroir, verre décoratif pour le mobilier Miroir, verre décoratif pour le mobilier Vitrage structurel Miroir, verre décoratif pour le mobilier Façonnage des bords standard pour traitement thermique du verre

11 .4 Jonctions et joints entre les vitrages La forme d architecture contemporaine abordée ici se caractérise par l absence de montant, de système d attache ou de poutre porteuse derrière la jonction entre les vitrages ; il n y a pas non plus de cache pour couvrir cette jonction à l avant. Le joint périphérique du doit par conséquent être résistant aux UV (Þ chapitre 3.4), et tous les matériaux utilisés doivent être compatibles entre eux. Les conditions de mise en œuvre de la feuillure entre des vitrages adjacents sont identiques à celles des vitrages posés dans des cadres. Il en va de même pour les essais statiques, pour les spécifications relatives au contrôle de la chaleur et éventuellement du bruit. Les possibilités d assemblage sont multiples et doivent être clairement définies en tout début de projet. Vous trouverez ci-après quelques exemples d assemblages possibles..4.1 Jonction avec joint d étanchéité et fond de joint pour doubles vitrages isolants Convient pour une utilisation verticale, pas pour des vitrages en toiture puisqu il n y a pas de ventilation ni de drainage dans la feuillure..4.2 Jonction avec joint d étanchéité et fond de joint pour triples vitrages isolants Convient pour une utilisation verticale, pas pour des vitrages en toiture puisqu il n y a pas de ventilation ni de drainage dans la feuillure..4.3 Jonction avec joint d étanchéité et profilé d étanchéité pour doubles vitrages isolants Ventilation et drainage de la feuillure avec évacuation vers l extérieur suivant les exigences de construction, particulièrement aux endroits de jonction..4.4 Jonction avec joint d étanchéité et profilé d étanchéité pour triples vitrages isolants Ventilation et drainage de la feuillure avec évacuation vers l extérieur suivant les exigences de construction, particulièrement aux endroits de jonction..4.5 Angle VEC avec doubles vitrages à bords décalés Pas de ventilation ni de drainage de la feuillure possible, ne convient donc pas pour les vitrages inclinés..4.6 Angle VEC avec triples vitrages à bords décalés Pas de ventilation ni de drainage de la feuillure possible, ne convient donc pas pour les vitrages inclinés..4.7 Angle VEC avec profilé d étanchéité pour doubles vitrages à bords décalés Déshumidification et ventilation de la feuillure avec évacuation vers l extérieur ; convient par conséquent tant pour les vitrages verticaux qu inclinés

12 .4.8 Angle VEC avec profilé d étanchéité pour triples vitrages à bords décalés Déshumidification et ventilation de la feuillure avec évacuation vers l extérieur ; convient par conséquent tant pour les vitrages verticaux qu inclinés. Si vous souhaitez des explications détaillées à ce sujet, consultez les normes nationales ou bien consultez GUARDIAN..5 Dimensions du verre Un vitrage est soumis à différentes charges qui doivent être prises en considération pour déterminer ses dimensions. En plus de la pression négative ou positive du vent, du poids de la neige, le vitrage doit supporter son propre poids. Dans le cas d un, les charges climatiques dans l espace intercalaire doivent également être prises en considération. Il faut prendre en compte les variantes suivantes pour définir la dimension des vitrages GUARDIAN vous aidera volontiers dans cette tâche : La situation géographique et la position du vitrage ; La répartition des charges si elle n est pas égale à 50 : 50 ; La contraction et l expansion de l espace intercalaire dues aux modifications des conditions atmosphériques (changements de température et de la pression atmosphérique) ; Le type d appui : partiel ou sur tous les côtés ; Tensions thermiques accrues Ce sont les normes et les directives nationales qui spécifient les dimensions des vitrages. Ces normes seront progressivement et à moyen terme uniformisées dans tous les pays de l UE. Les calculs pour déterminer les dimensions des vitrages ne peuvent être effectués que par des bureaux d études qualifiés et approuvés par un organisme de contrôle de la construction..6 Endommagement de la surface du verre Comme toutes les surface de qualité, les surfaces en verre sont exposées à des agressions mécaniques, thermiques et chimiques. Par expérience, nous avons constaté que les dommages causés à la surface du verre le sont surtout pendant la construction du bâtiment, rarement après son achèvement. Les dégradations mécaniques sont dues la plupart du temps à un transport, un stockage ou une installation inappropriés sur le site de construction, lorsque les plaques de verre couvertes de poussière frottent les unes contre les autres. L utilisation d outils inadéquats comme une polisseuse ou une lame pour enlever des traces persistantes sur le verre peut également abîmer la surface du verre. La cause la plus fréquente d endommagement du verre est lorsque celui-ci entre en contact avec du ciment, du mortier ou de la chaux qui, une fois sèche, laisse des traces de corrosion. Si elle n est pas protégée contre les étincelles, la surface du verre peut être thermiquement endommagée si l on soude ou que l on disque du métal à proximité. Des matériaux d étanchéité inadéquats ou des agents nettoyants agressifs comme ceux contenant de l acide fluorhydrique, souvent utilisés pour nettoyer les façades en briques peuvent aussi créer des dégâts irréparables. Si le verre est placé à un stade précoce de la construction, il faut protéger sa surface avec un film plastique pour empêcher qu elle soit endommagée. Il faut ensuite la laver avec des agents nettoyants adaptés et de l eau douce en abondance..7 Directives pour contrôler la qualité optique du verre dans le bâtiment Les directives suivantes sont une suggestion pour l évaluation de la qualité optique du verre. Elles.7.1 Généralités Les directives s appliquent au contrôle de la qualité optique du verre dans les bâtiments (utilisé dans l enveloppe du bâtiment et par extension, dans les éléments structurels). Les méthodes de contrôle sont décrites ci-après et les imperfections autorisées sont énumérées dans le chapitre.7.3. s appuient partiellement sur la norme européenne EN 106 en vigueur. Les surfaces vitrées qui restent visibles après installation sont sujettes à contrôle. Les produits verriers composés de verre à couche, de verre teinté dans la masse, de verre feuilleté ou de verre traité thermiquement (verre trempé ou durci) peuvent également être contrôlés suivant le schéma du chapitre

13 Les directives ne s appliquent pas aux produits verriers spéciaux tels que les vitrages contenant des éléments à l intérieur de l espace intercalaire ou bien à l intérieur du verre feuilleté. Elles ne sont pas valables non plus pour les produits verriers composés de verre imprimé, de verre armé, de verre de sécurité spécial type anti-balles ou anti-feu, et de verre opaque. Ces produits doivent être contrôlés en prenant en.7.2 Méthode de test L observation en transmission d un vitrage est effectuée vers l extérieur depuis l intérieur. Si le vitrage est contrôlé en réflexion, c est-à-dire depuis l extérieur, il doit l être dans ses conditions réelles d installation. Les conditions et les distances d observation indiquées dans les normes «produit» peuvent différer des directives indiquées ici car souvent elles ne sont pas adaptées au bâtiment. La distance normale d observation est au minimum de 3 mètres pour les vitrages situés en partie vision et de 5 mètres pour le verre d allège. Pour la partie vision, l angle d observation doit être de 0. Le verre d allège doit être observé sur un fond sombre et uniforme. Les imperfections ne doivent pas êtres marquées. Le test doit être effectué sous une lumière du jour diffuse (comme par exemple un ciel couvert), sans rayon direct du soleil ou éclairage artificiel. considération les matériaux utilisés et les processus de production. Les directives ne s appliquent pas aux bords du verre. Pour les vitrages qui ne sont pas encadrés de tous les côtés, les critères de visualisation pour les côtés non encadrés sont ceux appliqués pour la feuillure. Le type de pose doit être indiqué lors de la commande. Les surfaces vitrées situées à l intérieur du bâtiment (vitrages intérieurs) doivent être inspectés dans des conditions normales d illumination (lumière diffuse) pour l utilisation de la pièce, de préférence sous un angle d observation perpendiculaire à la surface. La zone la plus importante est la zone centrale du vitrage, soit par définition, une zone située au centre de celui-ci et mesurant 0% de sa largeur et 0% de sa longueur. La zone qui reste est la zone périphérique. Le verre ne doit pas être examiné pendant plus de 20 secondes. Les directives indiquent comment évaluer la qualité optique du verre dans le bâtiment. Il va de soi que, lorsque l on contrôle un produit verrier, on s assure, en plus de sa qualité optique, que les caractéristiques requises pour remplir sa fonction sont bien présentes. Les valeurs de performances des produits verriers comme par exemple l isolation acoustique, l isolation thermique et la transmission lumineuse indiquées, correspondent à celles des produits testés comme spécifié dans les normes en vigueur. Des dimensions, des combinaisons, des installations différentes ainsi que des facteurs externes peuvent modifier les valeurs spécifiées et les effets optiques..7.3 Défauts visuels acceptables Défauts ponctuels contrôle en transmission Les défauts de tout type ayant une taille supérieure à 3 mm sont inacceptables. Des défauts isolés de 2 à 3 mm sont acceptables si le nombre de défauts n excède pas une unité par mètre carré de vitrage. Les concentrations de défauts c est à dire un groupe de deux défauts ou plus, de 2 mm chacun et visibles facilement ne sont pas acceptables dans la zone centrale mais le sont dans la zone périphérique. La multitude de produits verriers possibles a pour conséquence que le tableau du chapitre.7.3 ne peut être appliqué sans restriction. Dans certains cas, comme par exemple pour les vitrages de sécurité spéciaux, des spécifications particulières doivent être observées en fonction de l utilisation du vitrage et de son installation. Les caractéristiques spécifiques du produit doivent cependant toujours être respectées. Défauts de forme linéaire contrôle en transmission Les rayures de plus de 75 mm de longueur ne sont pas acceptables dans la zone centrale du vitrage. Celles situées dans la zone périphérique sont acceptables si elles sont séparées l une de l autre d une distance minimale de 50 mm. Défauts d homogénéité contrôle en réflexion Les variations de couleur sont acceptables tant qu elles ne sont pas perçues comme visuellement dérangeante par un observateur impartial. Ce principe s applique aux variations de couleur sur un même vitrage ainsi qu aux variations entre différents vitrages

14 F F P P Schéma : zones du vitrage Largeur du vitrage Largeur vue en transparence l Zone centrale C F = zone de la feuillure : Zone cachée par la feuillure une fois le vitrage installé dans le bâtiment (pas de limite pour les irrégularités, excepté pour les dégradations mécaniques des bords).7.4 Informations générales H Les directives indiquent comment évaluer la qualité optique du verre dans le bâtiment. Il va de soi que, lorsque l on contrôle un produit verrier, on s assure, en plus de sa qualité optique, que les caractéristiques requises pour remplir sa fonction sont bien présentes. Les valeurs de performances des produits verriers comme par exemple l isolation acoustique, l isolation thermique et la transmission lumineuse indiquées, correspondent à celles des produits testés comme spécifié dans les normes en vigueur. Des dimensions, des combinaisons, des P F P Zone centrale C P F F Hauteur vue en transparence h Hauteur du vitrage P = zone périphérique : Zone des bords correspondant à 10% de de la largeur et de la hauteur totale du vitrage (évaluation moins rigoureuse) H = zone centrale : (évaluation plus rigoureuse) installations différentes ainsi que des facteurs externes peuvent modifier les valeurs spécifiées et les effets optiques. La multitude de produits verriers possibles a pour conséquence que le schéma du chapitre.7.3 ne peut être appliqué sans restriction. Dans certains cas, comme par exemple pour les vitrages de sécurité spéciaux, des spécifications particulières doivent être observées en fonction de l utilisation du vitrage et de son installation. Les caractéristiques spécifiques du produit doivent cependant toujours être respectées Propriétés optiques des produits verriers Couleur intrinsèque Tous les produits verriers ont une couleur intrinsèque. Elle est déterminée par les matières premières entrant dans leur composition. Plus le verre est épais, plus elle est évidente. Le verre peut être mis en couche pour lui conférer certaines propriétés. Les verres à couche ont eux aussi leur couleur intrinsèque, qui varie si le Différences de couleur de la couche verre est observé en transmission ou en réflexion. Des variations de la couleur perçue sont possibles et inévitables ; elles sont inhérentes à l oxyde de fer contenu dans le verre, au processus de mise en couche, à la couche ellemême, à l épaisseur du verre et à la structure du vitrage. Pour évaluer de manière objective les variations de couleur de la couche, le verre doit être examiné dans des conditions précisément définies (type de verre, couleur, éclairage). Une telle évaluation ne peut être l objet de cette directive Contrôle de la partie visible du joint périphérique des vitrages isolants Les caractéristiques du verre et de l intercalaire peuvent être visibles au niveau du joint périphérique, en dehors de la partie transparente du vitrage. Ces caractéristiques sont perceptibles lorsque, pour des raisons de conception, un ou plusieurs côté(s) du vitrage n est/ne sont pas couvert(s). La tolérance de parallélisme de l intercalaire par rapport au bord droit du verre ou par rapport à d autres intercalaires (par exemple dans un triple vitrage) est de 4 mm pour un côté d une longueur maximale de 2,5 m. Pour des côtés plus longs, la tolérance est de 6 mm. Pour un double, la tolérance pour l intercalaire est de 4 mm si la longueur du côté ne dépasse pas 3,5 m ; au-delà elle est de 6 mm. Si, pour des raisons de conception, le joint périphérique est apparent, certaines caractéristiques typiques de ce dernier peuvent être visibles et ne sont pas reprises dans ces directives. Dans pareil cas, elles doivent faire l objet d un accord préalable

15 Vitrages isolants avec croisillons incorporés Des claquements peuvent être entendus au niveau des croisillons suite à l influence du climat (par ex. effets du vitrage), à un choc ou à des vibrations. La présence de traits de coupe ainsi qu un léger manque de couleur à l endroit de la découpe des croisillons sont inhérents à la fabrication. Pour évaluer le parallélisme et la perpendicularité des barres de croisillons entre elles, il faut prendre en considération les tolérances de production et d installation ainsi que l impression générale. La modification de la longueur des croisillons suite à des variations de température est inévitable. Il n est pas possible de garantir un alignement parfait des croisillons entre eux lors de la production Dégradation des surfaces extérieures des vitrages L origine des dégradations mécaniques ou chimiques des surfaces extérieures des vitrages après leur installation doit être déterminée. Ces défauts peuvent être évalués selon le paragraphe.7.3. Dans d autres cas, les normes et les directives nationales sont d application..8 Casse du verre Le verre est un matériau de construction fragile qui n admet pas de déformation excessive. Dès que sa limite d élasticité est Type de casse Exemple : Origine : Casse sur le bord du verre float Charge ponctuelle mécanique de courte durée de faible ou moyenne intensité Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé Pierres entre les feuilles de verre Coup de marteau sur la parclose Autre coup ou choc Caractéristiques : Fracture multifilaire, plan de rupture non perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Origine de la casse située dans la zone des bords Eclats possibles au centre de la casse Exemple : Casse sur le bord du verre durci Charge ponctuelle mécanique de courte durée de faible ou moyenne intensité Peut survenir seulement avec du verre durci selon la norme EN 1863 Origine : Pierres entre les feuilles de verre Coup de marteau sur la parclose Autre coup ou choc Caractéristiques : Fracture multifilaire, plan de rupture non perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Origine de la casse située dans la zone des bords Eclats au centre de la casse fréquents dépassée, à cause d un stress mécanique ou thermique, il se casse. Schéma

16 Type de casse Exemple : Origine : F issure de serrage Charge mécanique ponctuelle ou constante dynamique de courte durée statique de longue durée Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé Sabots trop petits ou inadaptés à un vitrage très lourd Mauvaise manipulation du levier de sabot Dilatation du verre/cadre pas prise en compte Caractéristiques : Fracture multifilaire, plan de rupture non perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Origine de la casse située dans la zone des bords Eclats possibles au centre de la casse Exemple : Casse de torsion Charge mécanique constante de courte durée dynamique Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé Origine : Epaisseur du verre insuffisante, particulièrement lorsque le verre est fixé de deux côtés Cadre de battant tordu et bloqué Mouvement de la structure du bâtiment avec transfert de charge sur le verre Caractéristiques : Fracture multifilaire, plan de rupture non perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Généralement difficile à attribuer Schéma Type de casse Exemple : Casse due à une pression sur la surface du verre Charge de surface mécanique de longue durée dynamique / statique Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé Origine : Charge trop importante sur le verre due à la température, à la pression de l air et /ou à la différence d altitude entre le site de production du et le site d installation Vitre d aquarium tenue sur quatre côtés sous dimensionnée Caractéristiques : Fracture multifilaire, plan de rupture non perpendiculaire Pas de centre de casse identifiable Angle continu non perpendiculaire Pas d éclat sur les bords du verre Exemple : F issures hybrides Charge de surface thermique / mécanique se chevauchent Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé Origine : Exposition de la surface du verre à des charges multiples (rafales de vent) sur des vitrages sous-dimensionnés et déjà soumis à des stress thermiques Caractéristiques : Plan de rupture perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Pas d éclats sur les bords Pas de centre de casse identifiable Schéma mécanique thermique

17 Type de casse Exemple : F issure thermique normale Charge thermique constante de faible à moyenne intensité Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé ; le schéma de casse du verre armé peut être différent à cause du treillis métallique Origine : Surchauffe partielle de la surface intérieure du verre due à la présence d un obstacle ponctuel Espace intercalaire du trop fin Verres de contrôle acoustique, thermique ou solaire (particulièrement en vitrages isolants) stockés en paquets sans protection contre le rayonnement solaire direct Caractéristiques : Plan de rupture perpendiculaire Angle continu perpendiculaire Pas d éclats sur les bords du verre au niveau du point de départ de la fissure Exemple : Casse en forme de delta Charge mécanique constante de longue durée statique / dynamique fixation sur deux côtés Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre imprimé et du verre armé Origine : Charge de neige importante et prolongée sur un vitrage en toiture fixé sur deux ou trois côtés Caractéristiques : Plan de rupture non perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Pas d éclats sur les bords Centre de casse sur le bord non fixé Schéma Type de casse Exemple : F issure thermique linéaire Charge thermique constante de faible à forte intensité Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé ; le schéma de casse du verre armé peut être différent à cause du treillis métallique Recouvrement partiel du verre par un objet intérieur directement au contact du verre Points sombres (stickers, publicité) sur la surface du verre Surface du verre directement en contact avec une grande feuille de plante d intérieur ou autre Schéma Origine : Caractéristiques : Plan de rupture perpendiculaire Angle continu perpendiculaire Pas d éclats sur les bords du verre au niveau du point de départ de la fissure Exemple : Casse due à un coup sur le bord Charge mécanique ponctuelle de courte durée de faible à forte intensité Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé Origine : Verre posé sur une pierre ou sur un morceau de métal Bord du verre heurté par un morceau de métal Mauvaise utilisation des sangles sur les cadres de transport Caractéristiques : Fracture multifilaire, plan de rupture non perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Eclats sur les bords du verre au niveau du point de départ de la fissure, de dimensions différentes en fonction de l intensité de la charge Centre de casse clairement identifiable

18 Type de casse Exemple : Origine : Casse due à une pression sur le bord du verre Charge mécanique ponctuelle de courte ou de longue durée de faible à moyenne intensité Peut survenir avec du verre float, du verre feuilleté de sécurité, du verre feuilleté, du verre feuilleté résine et du verre imprimé Calles trop petites pour un vitrage lourd Pression de contact trop élevée lors du vissage Pression de contact trop élevée lors du clouage de la garniture en bois sans joint de vitrage Caractéristiques : Plan de rupture non perpendiculaire Angle continu non perpendiculaire Pas d éclats sur les bords du verre, ou très rarement Origine de la casse clairement identifiable sur le bord du verre Schéma Les directives définies à ce sujet doivent donc être strictement respectées. En ce qui concerne la charge thermique, un verre float installé en façade et partiellement ombragé peut supporter un delta de température de 40 K. Si la différence de température est supérieure à 40 K, le verre doit être trempé. C est essentiel lorsqu il s agit de verre à contrôle solaire particulièrement absorbant. Le risque de casse est également présent lorsque des vitrages isolants à couche, superposés sur des cadres en attendant d être installés sur le site de construction, sont exposés au soleil sans protection. Les paquets de verre stockés à l air libre doivent impérativement être recouverts d une protection opaque sans quoi la casse est inévitable. Dans le cas d un vitrage de petite taille mal proportionné et de composition asymétrique, la feuille de verre la moins épaisse doit être trempée pour éviter toute casse. Le risque de casse due à des contraintes résiduelles dans le verre est, grâce aux techniques de production actuelles, devenu pratiquement inexistant. Une mauvaise finition des bords avec des microfissures presque invisibles ainsi qu une dégradation mécanique de la surface du verre peuvent conduire à moyen terme à la rupture du verre, idem pour un transport inapproprié ou une dégradation des bords du verre. Dans pareil cas, la casse peut ne pas être perceptible de suite. Une casse due à un défaut du verre lui-même ne se produit qu avec du verre trempé, c est ce que l on appelle une «casse spontanée» provoquée par une inclusion de sulfure de nickel (Þ chapitre 7.2). En conclusion, on peut dire que la casse du verre peut-être évitée dans pratiquement 100% des cas si il est manipulé de manière adéquate et si ses dimensions, son utilisation et son installation sont bien étudiées

19 . Marquage CE CE est l abréviation de Conformité Européenne. Les produits sont marqués CE lorsqu ils répondent aux législations de l Union Européenne. Ce n est pas un certificat d origine, ni une garantie de qualité, mais un document qui atteste de la conformité du produit aux exigences de la directive européenne «Produits de Construction» et qui en permet la libre circulation au sein du marché européen. Pour apposer Norme Appellation produit L introduction de ces normes a permis de remplacer les normes nationales jusqu à présent en vigueur. Les normes EN ont des caractéristiques communes : le marquage CE sur un produit, le fabricant doit réaliser, ou faire réaliser, des contrôles et essais qui assurent la conformité du produit aux exigences essentielles définies dans la ou les directives en vigueur. Les exigences de la directive européenne «Produits de construction» sont définies dans les normes produit suivantes : Niveau EN 572 Produits de base : verre de silicate sodo-calcique (par ex. 3 verre float) EN 106 Verre à couche 3 EN 127 Vitrage isolant préfabriqué scellé 3 EN 1863 Verre de silicate sodo-calcique durci thermiquement 3 EN Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé 3 thermiquement EN 1417 Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé et 3 traité Heat Soak EN 1444 Verre feuilleté et verre feuilleté de sécurité 3 ou 1 pren Verre laqué destiné à un usage à l intérieur 3 elles requièrent un nouveau système de gestion de la qualité elles définissent les critères de qualité elles déterminent les contrôles de qualité.10 Compatibilité de matériaux En tant que matériau de construction, le verre est en contact direct ou indirect avec d autres matériaux tels que les films plastiques PVB, les joints périphériques des vitrages isolants, les cales, les masses d étanchéité et autres éléments entourant les vitrages. Il est par conséquent nécessaire de s assurer de la compatibilité des matériaux entre eux pour éviter toute interaction néfaste. Les interactions sont des processus physiques, chimico-physiques ou chimiques qui conduisent, à court, moyen ou long terme, à des modifications de la structure, de la couleur ou de la consistance du matériau. Même les matériaux qui ne sont pas en contact direct mais seulement placés à proximité l un de l autre, peuvent interagir par migration. C est particulièrement le cas avec les matériaux contenant des plastifiants car les produits à proximité absorbent ces plastifiants sous forme de solvants et leur consistance en est complètement modifiée. Décomposition du joint de butyle par migration Cale après interaction dommageable Vu que les matériaux utilisés pour la construction proviennent rarement du même fabricant, il faut s assurer de leur compatibilité, en effectuant si nécessaire des tests. Idéalement, la construction doit être le fruit d une collaboration étroite entre les différents fabricants qui apporteront les informations nécessaires sur leurs produits. Plus le système de vitrage est complexe, plus les tests de compatibilités sont essentiels pour garantir la longévité et la performance du produit fini dans le temps. Une liste étendue de produits testés et de leur compatibilité est disponible

20 .10.1 Silicones et mastics pour vitrages extérieurs collés compatibles avec les produits SunGuard (HP) Cette liste est donnée uniquement à titre indicatif et n engage en rien la responsabilité de GUARDIAN quant à son contenu et à son caractère exhaustif. Les produits SunGuard sont couverts par une garantie GUAR- DIAN limitée ; cette garantie ne couvre pas les transformations ultérieures du verre, ni le produit final. Seul le transformateur est responsable en la matière. Fabricant Type de scellant Utilisation DOW- DC 3 Silicone structurel Corning DOW- DC 71 Silicone d étanchéité Corning DOW- DC 85 Silicone structurel Corning DOW- DC 1 Silicone d étanchéité Corning DOW- DC 3362 Silicone d étanchéité Corning pour SIKA SG 500 Silicone structurel (Wacker) SIKA SG 20 Silicone structurel (Wacker) SIKA (Wacker) SIKA (Wacker) IG 25 IG 25 HM Silicone d étanchéité pour Silicone d étanchéité pour Tous les verres de type Sun- Guard Solar peuvent être mis au contact des masses d étanchéité et des silicones pour VEC. Ceuxci peuvent être appliqués directement sur la couche ou sur une sérigraphie périmétrale adaptée. Les tests des résultats des ETA sont disponibles. HP Light Blue 62/52 HP Neutral 60/40 HP Neutral 52/41 HP Neutral 50/32 HP Silver 43/31 HP Neutral 41/33 HP Royal Blue 41/2 HP Amber 41/2 HP Bright Green 40/2 HP Bronze 40/27 HP Silver 35/26 * * * * * * * * Tremco Proglaze II Silicone structurel * * Tremco Spectrem 2 Silicone structurel * * Tremco Proglaze Vec 0 Silicone structurel * * Tremco Proglaze Vec Silicone structurel * * Tremco Proglaze 580 Scellant silicone pour Tremco JS 562 Silicone structurel * * Tremco Proglaze LMA Silicone d étanchéité Tremco JS 442 Mastic d étanchéité polyuréthane pour HP Light Blue 62/52 HP Neutral 60/40 HP Neutral 52/41 HP Neutral 50/32 HP Silver 43/31 HP Neutral 41/33 HP Royal Blue 41/2 HP Amber 41/2 HP Bright Green 40/2 HP Bronze 40/27 HP Silver 35/26 Fabricant Type de scellant Utilisation Momentive SSG 4000 E Silicone structurel * * Momentive SSG 4400 Silicone structurel * * Momentive IGS 3723 Silicone d étanchéité pour Ramsauer Neutral 120 Silicone d étanchéité pour Ramsauer Alkoxy 130 Silicone d étanchéité pour Ramsauer Structural 350 Silicone structurel * * Ramsauer Randverbund 380 Silicone d étanchéité pour H.B. Fuller PS-8R Mastic d étanchéité polysulfure pour Fenzi Thiover Mastic d étanchéité polysulfure pour Fenzi Hotver 2000 Mastic d étanchéité thermofusible pour Kömmerling GD 116 IG Mastic d étanchéité polysulfure pour Kömmerling GD 677 IG Mastic d étanchéité polyuréthane pour Kömmerling pour GD 20 IG Silicone d étanchéité Kömmerling Ködiglaze S Silicone structurel * * Kömmerling Isomelt Mastic d étanchéité thermofusible pour Bostik Sealomelt Mastic d étanchéité thermofusible pour Bostik Evo-Stik Hiflo Mastic d étanchéité thermofusible pour Bostik Evo-Stik Hotmelt Mastic d étanchéité thermofusible pour Bostik Bostik 5000 Mastic d étanchéité thermofusible pour IGK IGK 130 Mastic d étanchéité polyuréthane pour MC Bauchemie Emcepren 200 Mastic d étanchéité polyuréthane pour

Bibliographie normative

Bibliographie normative Environnement réglementaire Pour connaître la dernière version des normes en vigueur ou pour se procurer une norme, consulter le site Internet de l AFNOR, Association Française de Normalisation : www.afnor.fr

Plus en détail

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Que ce soit lors de défaut de production, de dégradation lors du transport ou lors de la pose ou plus simplement suite à une méconnaissance

Plus en détail

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005)

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005) D i r e c t i v e r e l a t i v e a u x p r o d u i t s d e l a c o n s t r u c t i o n Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement»

Plus en détail

Plan de l Info-capsule:

Plan de l Info-capsule: Par Camil André Plan de l Info-capsule: Introduction; Types de verre; Défauts acceptables selon les normes en vigueur; Types de bris et comment les reconnaitre; Questions. Introduction Le verre un matériau

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE FICHE TECHNIQUE PLANS DE TRAVAIL EGGER EUROSPAN Les plans de travail EGGER EUROSPAN se composent d un panneau support EUROSPAN à faible émission de formaldéhyde E1 et d un stratifié décoratif plaqué uniformément

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Recommandations concernant l emploi des vitrages en cloisons amovibles, démontables et mobiles

FICHE TECHNIQUE. Recommandations concernant l emploi des vitrages en cloisons amovibles, démontables et mobiles FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. NORISKO Construction SOCOTEC QUALICONSULT SNFA du COPREC N 42 - Indice : B Date : Juin 2011 Nombre de pages : 9 Recommandations concernant l emploi

Plus en détail

FENÊTRES POUR TOITS PLATS

FENÊTRES POUR TOITS PLATS FENÊTRES POUR TOITS PLATS 2013 ILLUMINEZ VOTRE INTÉRIEUR DES FENÊTRES POUR TOITS PLATS Les évolutions constantes dans le secteur du bâtiment et les innovations au niveau des matières premières facilitent

Plus en détail

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française -

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française - Systèmes verriers Verre profilé et système de montage Conforme à l Avis Technique /09-385 - Édition française - - Le programme de livraison Épaisseur du verre 6 mm, hauteur des ailes 4 mm 6 6 50 K5 7 4

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE FICHE TECHNIQUE PLANS DE TRAVAIL EGGER EUROSPAN Les plans de travail EGGER EUROSPAN se composent d un panneau support EUROSPAN à faible émission de formaldéhyde E1 et d un stratifié décoratif plaqué uniformément

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

SWISSCULINARIA LONGLIFE NG PLAN DE TRAVAIL DE CUISINE EN VERRE ÉLÉGANT ET RÉSISTANT

SWISSCULINARIA LONGLIFE NG PLAN DE TRAVAIL DE CUISINE EN VERRE ÉLÉGANT ET RÉSISTANT SWISSCULINARIA LONGLIFE NG PLAN DE TRAVAIL DE CUISINE EN VERRE ÉLÉGANT ET RÉSISTANT SWISSCULINARIA LONGLIFE NG PLAN DE TRAVAIL DE CUISINE EN VERRE SWISSCULINARIA LONGLIFE NG* est un verre de sécurité trempé

Plus en détail

Murs Fiches d Application

Murs Fiches d Application Fiches d Application et Revêtement de Panneau Perforé Panneau Sandwich Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide

SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades. Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING Systèmes complets pour garde-corps et balustrades Une esthétique parfaite, un montage simple et rapide SWISSRAILING CLASSIC La solution pour toutes les situations SWISSRAILING CLASSIC offre

Plus en détail

MANUEL DES TOLÉRANCES. Directives pour l évaluation des produits de base et produits finis

MANUEL DES TOLÉRANCES. Directives pour l évaluation des produits de base et produits finis MANUEL DES TOLÉRANCES Directives pour l évaluation des produits de base et produits finis 1 1 er numéro 11/2011 Edité par : Glas Trösch Holding AG, CH-4922 Bützberg Les informations présentées dans ce

Plus en détail

Verre profilé en forme de U

Verre profilé en forme de U Verre profilé en forme de U Description Pilkington Profilit est un verre profilé en forme de U. Il s agit de verre recuit armé de fils métalliques longitudinaux. Pilkington Profilit est un produit verrier

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU TM GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu 1 SOMMAIRE INSTALLATION PAR COLLAGE 3 RECOMMANDATION GÉNÉRALE 4 PRÉPARATION DU SUPPORT 4 DÉTERMINER LA

Plus en détail

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE

MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE Base de données de produits dans le cadre de la réglementation PEB MATERIAU D ISOLATION THERMIQUE doc_1.1 Add1_S.a_FR_isolant thermique_v2.0_20090804.doc 4 août 2009 Addendum 1 : panneaux isolants sous

Plus en détail

Donner de nouvelles orientations avec le verre bombé SWISSFORM. Visions architectoniques du bâtiment, jusque dans le moindre détail

Donner de nouvelles orientations avec le verre bombé SWISSFORM. Visions architectoniques du bâtiment, jusque dans le moindre détail Donner de nouvelles orientations avec le verre bombé SWISSFORM Visions architectoniques du bâtiment, jusque dans le moindre détail Les verres bombés dans l architecture moderne Le verre bombé SWISSFORM

Plus en détail

7. Sécurité et transparence...74

7. Sécurité et transparence...74 ....4.1 Verre trempé...4.1.1 Production...4.1.2 Propriétés physiques...6.1.3 Résistance aux impacts et aux chocs...6.1.4 Résistance à la flexion...6.1.5 Effets de la chaleur...6.1.6 Anisotropie (fleurs

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30

NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30 Protection Feu NOUVEAU! Le choix de la sécurité et de la transparence en cas d incendie! Protection contre les fumées et classement de résistance au feu E30 Les façades résistantes au feu E30 sont des

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage V. Detremmerie Laboratoire Eléments de Toiture et de

Plus en détail

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Menuiseries Aluminium 2014-2015 Sommaire Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5 Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7 Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Gamme Galicia Premium Chassis

Plus en détail

Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes 76 mm Coupes 96 mm Coupes avec fenêtre de toit WING 105 DI. Coupes sur faît Coupes sur l égout Coupes sur rive

Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes 76 mm Coupes 96 mm Coupes avec fenêtre de toit WING 105 DI. Coupes sur faît Coupes sur l égout Coupes sur rive THERM + Programme de livraison Index Profilés Joints Accessoires Outils Programme de livraison THERM + Coupes sur toîture THERM + Raccords au gros œuvre THERM + Applications Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes

Plus en détail

Constructions verre et métal F/11 CRB VSS

<CDHG=cbbe> Constructions verre et métal F/11 CRB VSS 376 F/11 Constructions verre et métal CRB VSS Indications générales La page du CAN intitulée "Indications générales" est toujours structurée de la même manière et les rubriques portent le même

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

Variotec 150/GV. La ferrure. Domaine d'utilisation. Données spécifiques HAWA-Variotec 150/GV. Exemples de construction. Entailles du verre.

Variotec 150/GV. La ferrure. Domaine d'utilisation. Données spécifiques HAWA-Variotec 150/GV. Exemples de construction. Entailles du verre. Ferrure en construction modulaire pour portes et cloisons coulissantes élégantes en verre de 70 à 150 kg par vantail et épaisseurs de verre de 10 12,7 mm. La ferrure La ferrure HAWA- a d'exceptionnelles

Plus en détail

pro-part Ficha técnica Applications recommandées Matériaux Supports

pro-part Ficha técnica Applications recommandées Matériaux Supports Ficha técnica pro-part Profilé décoratif pour revêtements céramiques, permet de remplacer la traditionnelle frise décorative en céramique. Convient à la finition des angles et des transitions entre carreaux

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par :

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Les façades légères Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Une masse faible presque toujours inférieure à environ 100 kg/m² l'utilisation

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL B.T.S. ENVELOPPE DU BATIMENT BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL Coordonnées l entreprise Nom l apprenti LES PRODUITS VERRIERS. Les produits verriers Connaître pour chaque produit

Plus en détail

CSTC LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES

CSTC LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES CSTC DIGESTUNE ÉDITION DU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION LES VITRAGES FEUILLETÉS DE SÉCURITÉ 1 LES VITRAGES FEUILLETES 1.1 DEFINITION? Le vitrage feuilleté est un assemblage constitué

Plus en détail

MODE OPERATOIRE : COLLAGE ET ETANCHEITE DE VERRE ORGANIQUE Sikasil SG-20 sans primaire

MODE OPERATOIRE : COLLAGE ET ETANCHEITE DE VERRE ORGANIQUE Sikasil SG-20 sans primaire MODE OPERATOIRE : COLLAGE ET ETANCHEITE DE VERRE ORGANIQUE Sikasil SG-20 sans primaire 06-2015 / VERSION 4 / SIKA FRANCE SAS/ INDUSTRY SOMMAIRE 1. Description de l application... 3 2. Préparation des supports

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

Drains et matériaux de drainage

Drains et matériaux de drainage CHAPITRE 11 Drains et matériaux de drainage 11.1 INTRODUCTION Les drains agricoles peuvent être fabriqués avec différent matériaux tels que la terre cuite, le ciment et plus récemment en matières thermoplastiques

Plus en détail

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951

déclaration de performance Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Metaloterm UK MPA NRW 0432-CPD-2199951 déclaration de performance Page 1 / 6 0432 Produit: Conduit de fumées double paroi avec isolation lame d air inox Système Fabricant: Lieu de production: Ontop B.V. Oude Veerseweg 23 4332 SH Middelburg

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE MISE EN ŒUVRE - ISOLATION POUR TOITURE PLATE IKO ENERTHERM ALU/MG/BGF/BM

INSTRUCTIONS DE MISE EN ŒUVRE - ISOLATION POUR TOITURE PLATE IKO ENERTHERM ALU/MG/BGF/BM INSTRUCTIONS DE MISE EN ŒUVRE - ISOLATION POUR TOITURE PLATE IKO ENERTHERM ALU/MG/BGF/BM Instructions de mise en œuvre générales Stockage Les panneaux d isolation doivent être stockés de manière à éviter

Plus en détail

Montage du chauffage au sol

Montage du chauffage au sol Montage du chauffage au sol Principes de projet et d installation des feuilles chauffantes ECOFILM F les feuilles ECOFILM sont destinées uniquement aux constructions sèches elles ne peuvent pas être installées

Plus en détail

Résistante à l extérieur, confortable à l intérieur: la fenêtre de rénovation Meko 16-M.

Résistante à l extérieur, confortable à l intérieur: la fenêtre de rénovation Meko 16-M. Résistante à l extérieur, confortable à l intérieur: la fenêtre de rénovation Meko 16-M. 2 Montage rapide et longévité: les fenêtres de rénovation répondent aux plus hautes exigences de qualité. Les fenêtres

Plus en détail

d installation GUIDE D INSTALLATION

d installation GUIDE D INSTALLATION Guide d installation GUIDE D INSTALLATION Etape 1 Etape 2 Les panneaux Wallart doivent tout d abord être placés 48H dans la pièce où ils seront posés afin qu ils s acclimatent. Etape 3 Ce produit est fait

Plus en détail

Le verre de l habitat durable.

Le verre de l habitat durable. Création Image & Stratégie Illustrations A. Lainé / P. Chédal Saint-Gobain Glass France RCS Nanterre B 998 269 211 - G1-DOC0001/07-12 90000 Sous réserve de modifications Le verre de l habitat durable.

Plus en détail

La fabrication des objets techniques

La fabrication des objets techniques CHAPITRE 812 STE Questions 1 à 7, 9, 11, 14, A, B, D. Verdict 1 LES MATÉRIAUX DANS LES OBJETS TECHNIQUES (p. 386-390) 1. En fonction de leur utilisation, les objets techniques sont susceptibles de subir

Plus en détail

Notice de pose des films perforés pour vitrage LG Hausys de la série LM50000 / LM53000

Notice de pose des films perforés pour vitrage LG Hausys de la série LM50000 / LM53000 Page 1 Notice de pose des films perforés pour vitrage LG Hausys de la série LM50000 / LM53000 Introduction Les films perforés pour vitrage LG Hausys sont uniquement destinés à être posés sur des surfaces

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les vitrages isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des vitrages isolants standards, en termes d isolation thermique ou

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Porte fenêtre à galandage

FICHE TECHNIQUE. Porte fenêtre à galandage FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. NORISKO Construction SOCOTEC QUALICONSULT SNFA du COPREC N 34 - Indice : B Date : Octobre 2008 Nombre de page : 6 Porte fenêtre à galandage Définition

Plus en détail

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE PAVÉS EN BETON CONCEPTION APPROPRIÉE + MISE EN OEUVRE PROFESSIONNELLE = RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE 10 règles de base pour une mise en œuvre correcte de revêtements de pavés en béton 1 2 3 4 5 6 7 8

Plus en détail

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Isolation Thermique Renforcée SGGPLANITHERM ULTRA N L isolation thermique atteint les sommets.

Plus en détail

VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL. Le vitrage adapté à votre besoin

VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL. Le vitrage adapté à votre besoin VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL Le vitrage adapté à votre besoin LA GAMME DE VITRAGES FINSTRAL Plus-Valor La qualité en standard Nous équipons nos fenêtres en standard avec le double vitrage thermo-isolant

Plus en détail

Entrepreneur de construction

Entrepreneur de construction Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation

Plus en détail

Contrôle qualité et traçabilité

Contrôle qualité et traçabilité smartview Contrôle qualité et traçabilité Contrôle qualité par vision artificielle - Traçabilité sous extended Status Lens Quality Notre processus de production totalement automatisé sous contrôle «XStatus»

Plus en détail

SILVERSTAR Ligne E. Verre isolant triple pour une isolation thermique efficace

SILVERSTAR Ligne E. Verre isolant triple pour une isolation thermique efficace SILVERSTAR Ligne E Verre isolant triple pour une isolation thermique efficace Une isolation thermique efficace qui utilise en même temps la chaleur du soleil. Les caractéristiques du SILVERSTAR Ligne E

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

Façades Fiches d Application

Façades Fiches d Application Fiches d Application Ventilées - Système de Ventilées - Viroclin Ventilées - Virocnail Ventilées - Système Mixte Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur

Plus en détail

346 I Technique d application II (réception et entretien) Galerie panoramique Pilatus, Alpnach

346 I Technique d application II (réception et entretien) Galerie panoramique Pilatus, Alpnach 346 I Technique d application II (réception et entretien) Galerie panoramique Pilatus, Alpnach 18 Technique d application II (réception et entretien) 18.1 Phénomènes visuels 18.1.1 Couleur propre Les produits

Plus en détail

Bouchons d étanchéité PSI

Bouchons d étanchéité PSI Informations générales Guide de sélection Formulaire de commande Notice de montage Bouchons d étanchéité PSI Accessoires de tuyauterie Description du produit Description du produit Le bouchon d étanchéité

Plus en détail

Version 1.0 du 04.03.2014

Version 1.0 du 04.03.2014 Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Energie BFE Version 1.0 du 04.03.2014 Directive «Installations photovoltaïques intégrées aux bâtiments» relative

Plus en détail

Sol Fiches d Application

Sol Fiches d Application Fiches d Application Virocfloor Virodal s Viroc Brut Revêtement de Viroc Plancher Technique Sons de Chocs Panneau Sandwich Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION STARFLOOR CLICK 30 & 50

NOTICE D INSTALLATION STARFLOOR CLICK 30 & 50 UTILISATION DOMAINE D USAGE Les lames de revêtements de sols Starfloor Click sont uniquement destinées à un usage résidentiel et en intérieur. * * *suivre nos recommandations spécifiques pour la pose dans

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

Information Technique

Information Technique Information Technique ATS-137-4 Fr Nouvelle amélioration de l apparence du verre Pilkington Energy Advantage Low-E Glass Pilkington Energy Advantage consiste d une couche très mince d un materiel polycristallin

Plus en détail

Une flexibilité illimitée Le choix de l architecte

Une flexibilité illimitée Le choix de l architecte SONICO MURS MOBILES Une flexibilité illimitée Les murs mobiles ne sont pas une nouveauté; elles existent depuis presque aussi longtemps qu Espero. Elles sont utilisées pour séparer temporairement, pour

Plus en détail

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC MISE EN GARDE Si un produit est défectueux, ne le posez pas. Les matériaux défectueux seront remplacés sous garantie uniquement si vous en faites la demande avant l installation et si les conditions d

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES FOURNITURE DE TUBES EN POLYETHYLENE HAUTE DENSITÉ PEHD Pour le transport et la distribution de l eau 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION _ DOMAINE D EPMLOI 2. CONFORMITE

Plus en détail

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE?

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? Le fait d intégrer un triple vitrage dans une fenêtre est de plus en plus souvent présenté comme la seule amélioration possible de sa

Plus en détail

PYROPANE vitrages PARE-FLAMME

PYROPANE vitrages PARE-FLAMME vitrages pare-flamme Règles d utilisation et d installation Installation Les vitrages Pyropane sont montés dans les menuiseries résistantes au feu appropriées (simples et doubles vitrages), ou au moyen

Plus en détail

Fiche technique Sollicitation thermique du verre

Fiche technique Sollicitation thermique du verre Fiche technique Sollicitation thermique du verre Introduction Le verre est un matériau résistant aux contraintes les plus diverses. Cependant, si toutes les sollicitations ne sont pas prises en compte

Plus en détail

Système pour construction sèche I.4

Système pour construction sèche I.4 Système pour construction sèche I.4 Dans le cas du système pour construction sèche de SCHÜTZ, les tuyaux de chauffage sont posés dans l'isolation thermique au moyen de modules de conduction thermique.

Plus en détail

Structures métalliques. Willy Naessens 83

Structures métalliques. Willy Naessens 83 Structures métalliques Willy Naessens 83 Les structures métalliques sont - entre autres- utilisées pour les constructions de PME, les constructions agricoles, les complexes de bureaux et les grands complexes

Plus en détail

Comment est fabriqué un câble électrique?

Comment est fabriqué un câble électrique? Comment est fabriqué un câble électrique? TOP CABLE Bienvenus à TOP CABLE. Nous sommes l un des plus importants fabricants de câbles électriques au monde. VIDEOBLOG Dans ce vidéo-blog, nous allons vous

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

VOITURES A PORTIERES LATERALES ANF Type ANJOU, BLANC ARGENT Pour voie métrique HOm

VOITURES A PORTIERES LATERALES ANF Type ANJOU, BLANC ARGENT Pour voie métrique HOm 1 VOITURES A PORTIERES LATERALES ANF Type ANJOU, BLANC ARGENT Pour voie métrique HOm Cette notice décrit le montage de une voiture à portières latérales des Ateliers du Nord de la France (ANF). Commencer

Plus en détail

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET Éclairage naturel L5C 2009/2010 Aurore BONNET Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : l ensoleillement et l éclairage diffus L ENSOLEILLEMENT

Plus en détail

UTILITÉS ET APPLICATIONS

UTILITÉS ET APPLICATIONS VERRE LAMINÉ UTILITÉS ET APPLICATIONS FICHE TECHNIQUE / Québec Version 1.0 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 Version 1.0 tél. : 1 800 463-2810 et fax : 418 687-0804 Verres offerts par Multiver

Plus en détail

Sécurité. Vitrage de sécurité

Sécurité. Vitrage de sécurité Vitrage de sécurité Un vitrage est dit de sécurité lorsque sa technique de fabrication ou son assemblage permet de réduire la probabilité de sinistre par choc, par déformation ou par incendie. Un vitrage

Plus en détail

... Pilkington Pyroclear La protection incendie moderne. Flachglas vous informe

... Pilkington Pyroclear La protection incendie moderne. Flachglas vous informe Pilkington Pyroclear La protection incendie moderne Flachglas vous informe Édition 10, septembre 2013 Le verre au service de la protection incendie la sécurité transparente La transparence est un outil

Plus en détail

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels dans les fours industriels Page 1 de 5 1. A la livraison des, les chaînes d entraînement sont pourvues d une protection anticorrosion appliquée par un procédé d immersion à chaud. 2. Avant la mise en service

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Zenolite Guide d installation

Zenolite Guide d installation Zenolite Guide d installation 1 Introduction Zenolite est un matériau thermoplastique extrudé, solide, haute brillance, fabriqué en acrylique (PMMA). La couche transparente et celle de couleur sont fusionnées

Plus en détail

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS Câbles Energie SILEC CABLE 0 ENERGIE BT EDF - SOUTERRAIN CABLES DE BRANCHEMENT H1 XDV-AU Documents de normalisation : NF C 33-210, HD 603. Tension nominale Tension assignée : 0.6/1 kv Utilisation Excellent

Plus en détail

Notice de montage d abri de voiture à toit plat pour une voiture. Notice de montage

Notice de montage d abri de voiture à toit plat pour une voiture. Notice de montage Notice de montage pour l abri de voiture à toit plat 304 x 510 P.C.V. 001 Avant-propos Chère cliente, cher client, à l aide de nos instructions de montage détaillées, l assemblage d un de nos kits de construction

Plus en détail

Exutoire de fumée pour toiture plate

Exutoire de fumée pour toiture plate Exutoire de fumée pour toit en pente et toiture plate Exutoire de fumée pour toit en pente Exutoire de fumée pour toiture plate Options 5 GGL - GGU P. 98-103 CSP P. 104-106 P. 107 GGL ---SD00403 Données

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Colonne cylindrique à paroi

Colonne cylindrique à paroi Colonnes cylindriques Paroi Des coffrages sont conçus spécialement pour les colonnes de forme cylindrique; ils sont fabriqués de plusieurs couches de papier fibre de haute qualité. Ces couches sont enroulées

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

Le système alkordesign

Le système alkordesign ALKORDESIGN Ecole (Belgique) RENOLIT WATERPROOFING Le système alkordesign Le système ALKORDESIGN associe l esthétique des toitures métalliques (zinc, cuivre ou aluminium) aux avantages des membranes d

Plus en détail

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2

Grilles acoustiques. Type NL 6/6/F/2 Grilles acoustiques Type NL //F/ Sommaire Description Description Exécutions Dimensions et poids Constructions modulaires Options Installation 5 Données techniques, type NL Données techniques type, NL

Plus en détail

Évaluation visuelle du verre dans le bâtiment La nouvelle directive SIGAB 006. Directeur SIGAB dipl. architecte ETS I Expert judiciaire certifié

Évaluation visuelle du verre dans le bâtiment La nouvelle directive SIGAB 006. Directeur SIGAB dipl. architecte ETS I Expert judiciaire certifié Évaluation visuelle du verre dans le bâtiment La nouvelle directive SIGAB 006 Orateur > Markus Läubli Directeur SIGAB dipl. architecte ETS I Expert judiciaire certifié 1 Contenu Introduction Apparences

Plus en détail

«MODULES 15» 270/180 F2/DP

«MODULES 15» 270/180 F2/DP «MODULES 15» 270/180 F2/DP 40631P000 40631S000 FR AVANT DE DEBALLER LE COLIS LISEZ ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT - CELA VOUS FACILITERA LA TACHE MERCI ET BON TRAVAIL! CONSEILS GENERAUX PREALABLES A LIRE ATTENTIVEMENT

Plus en détail