Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prévention de la coqueluche. Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE"

Transcription

1 Prévention de la coqueluche Journée du réseau, 15 mai 2009 Camille GROSSE

2 La coqueluche : question d actualité? Epidémiologie Nouvelles recommandations vaccinales et leur application Rôle des professionnels de la périnatalité

3 La coqueluche : pathologie bénigne? Pathologie bactérienne extrêmement contagieuse, contamination aérienne Immunité vaccinale non définitive 1 ère cause de mortalité par infection bactérienne pour les enfants de 0-3 mois Population à risque : nourrisson 0-2mois Non immunisé car vaccination débute à 2 mois Non protégé par les anticorps maternels transmis

4 Coqueluche : présentation clinique Phase d incubation (5 à 21j) Phase catarrhale (contagiosité maximale) Période des quintes Formes très peu symptomatiques chez sujet vacciné Etude population adulte (Ile de France, 2002). Toux persistante > 1semaine Dg coqueluche chez 1 patient/3 60% vacciné, 33% coqueluche dans l enfance Incidence estimée 5%0 Gilbert S, J Infect Dis 2002

5 Epidémiologie Coqueluche décès dans le monde en 2002 (données OMS) Incidence aujourd hui en France estimée à : Nourrissons non vaccinés <3 mois : 276 cas / = ~2500 cas/an Données Réseau Renacoq, Surveillance Adultes : 884 cas / en 1999 soit ~ cas/ an Estimation réalisée à partir de l étude de Gilberg rapportée à la population adulte de 1999 (~45.88 millions)

6 Epidémiologie Coqueluche

7 Epidémiologie Coqueluche

8 Epidémiologie : réseau Renacoq Réseau constitués de bactériologistes et de pédiatres de 42 Hôpitaux en France métropolitaine Déclaration des cas de coqueluche pour les enfants vus en consultation et hospitalisés Cas définis Clinique : toux quinteuse évocatrice 21jours Epidémiologique : toux quinteuse 8jours, contage cas confirmé Biologique : toux quinteuse avec culture, PCR ou sérologies positive

9 Epidémiologie : réseau Renacoq

10 Epidémiologie : réseau Renacoq Pour les 0-6 mois 2004 : 94% hospitalisation, 12% d admission en réanimation Taux de décès : 1% Cas groupés : 64% des cas

11 Epidémiologie : réseau Renacoq

12 Recommandations vaccinales Programme Actuel Primovaccination : mois 1 er rappel : entre 16 et 18 mois 2 ème rappel : entre 11 et 13 ans Association DTPHae

13 Recommandations vaccinales Nouvelles recommandations 2004 : adulte QUI? Entourage femme enceinte Femme QUAND? Vaccin coq > 10ans Délai dernier DTP 2ans Au cours grossesse Avant une grossesse En post partum immédiat COMMENT? BOOSTRIXTETRA REPEVAX Professionnels médicaux, paramédicaux Contact avec NRS trop jeunes pour avoir reçu 3 doses primovaccination Recommandations 2008 : 1vaccination à l âge adulte

14 Application de la vaccination anticoquelucheuse de l adulte 2 enquêtes transversales menées en 2005 dans le département de Haute-Savoie Enquêtes par auto-questionnaire Envoyés aux professionnels de santé (médecins généralistes, pédiatres, médecins PMI, obstétriciens et sages-femmes Distribués à 100 jeunes mères au cours de leur séjour en maternité S.Rioja, Médecine et maladie infectieuses 2008

15 Application de la vaccination anticoquelucheuse de l adulte : professionnels 705 questionnaires envoyés, taux de réponse à 54% Caractéristiques population : 63,2% d hommes, activité libérale 78,9%, exerçant depuis plus de 15ans 65,6% Proportion des professionnels connaissant les recommandations de la vaccination coqueluche Nb total Répondeurs (%) Oui (%) Med généralistes ,9 59,3 Pédiatres 49 61,2 76,7 Med PMI Obstétriciens ,3 Sage-femmes 47 44,7 4,8 TOTAL ,7 54,8 S.Rioja, Médecine et maladie infectieuses 2008

16 Application de la vaccination anticoquelucheuse de l adulte Professionnels de santé informés : ¾ appliquent les recommandations 83,5% informent et vaccinent 14,5% se renseignent sur statut vaccinal fratrie 35% sont vaccinés contre coqueluche (80% DTP) 57,2% rencontrent obstacle application recommandations Professionnels de santé non informés : recommandations rationnelles 63,5%. Se faire vacciner? OUI 22,4 % NON 41,8% S.Rioja, Médecine et maladie infectieuses 2008

17 Application de la vaccination anticoquelucheuse de l adulte : jeunes mères 100 questionnaires, 98 analysés 99% ne connaissent pas les nouvelles recommandations 68% estiment le risque réel pour leur bébé 49% prêtes à se faire vacciner, (4% opposées) S.Rioja, Médecine et maladie infectieuses 2008

18 Coqueluche et professionnels de la périnatalité Epidémie de coqueluche touchant des personnels de santé d une maternité 2006 (BEH 5 mai 2009) Epidémie survenue maternité niveau III (4500 accouchements/an) Personnels ayant travaillé : cas de coqueluche chez le personnel confirmé au laboratoire, 1 cas chez 1 patiente 664 patientes exposées, 27 ttt prophylactique 109 NN exposés, 96 traités préventivement 38% personnel vacciné au décours épidémie Cout pour l établissement évalué à Euros

19 Conclusions Modification de l épidémiologie de la coqueluche Recrudescence de la coqueluche chez l adolescent et l adulte qui contaminent les nourrissons Rôle des professionnels de la périnatalité Se faire vacciner Vacciner les jeunes mères et leur entourage Le rappel coqueluche des adultes est un enjeu de santé publique Elargissement des recommandations vaccinales contre la coqueluche à TOUS les adultes non vaccinés coqueluche au cours des 10 dernières années. 1 dose de vaccin dtpca est recommandé dans la vie adulte (mars 2008)

20 Références La coqueluche en pratique en Grimpel, Archives de pédiatrie 2007 Recent developments in pertussis. Crowcroft, Lancet asp?txtquery=coqueluche&submit.x=16& Submit.y=12

COQUELUCHE CHEZ UN SOIGNANT DE LA MATERNITE : GESTION DE LA CRISE

COQUELUCHE CHEZ UN SOIGNANT DE LA MATERNITE : GESTION DE LA CRISE XVII ème Congrès national de la SFHH Nantes 1 er juin 2006 COQUELUCHE CHEZ UN SOIGNANT DE LA MATERNITE : GESTION DE LA CRISE F. Bureau-Chalot 1, F. Fidel 1, A. Henry 1, L. Brasme 1, C. Quéreux 2, P. Morville

Plus en détail

Coqueluche : données épidémiologiques et modalités diagnostiques

Coqueluche : données épidémiologiques et modalités diagnostiques Coqueluche : données épidémiologiques et modalités diagnostiques Emmanuel Belchior*, Département des Maladies Infectieuses Congrès des Sociétés médico-chirurgicales de Pédiatrie Samedi 9 juin 2012, Palais

Plus en détail

Vous recevez une interne du service de maternité. 1 Confirmer le diagnostic (définition de cas)

Vous recevez une interne du service de maternité. 1 Confirmer le diagnostic (définition de cas) Vous recevez une interne du service de maternité La Coqueluche Elle vous dit tousser depuis 15 jours. Devant l absence de fièvre elle ne s est pas arrêtée et elle n a pas pris de précautions particulières.

Plus en détail

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS

Coqueluche. Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Coqueluche Journée des correspondants para médicaux 11 avril 2013 Dr Corinne DENIS Définition et mode de transmission La coqueluche est une infection bactérienne peu ou pas fébrile de l'arbre respiratoire

Plus en détail

Actualités sur la coqueluche en 2013

Actualités sur la coqueluche en 2013 Actualités sur la coqueluche en 2013 Nicole Guiso Centre National de Référence de la coqueluche et autres bordetelloses Unité de Prévention et Thérapie Moléculaire des Maladies Humaines Institut Pasteur

Plus en détail

Le point sur la coqueluche en 2012

Le point sur la coqueluche en 2012 Le point sur la coqueluche en 2012 11 e journée du RRH - ARLIN de Basse-Normandie Dr F. Borgey 25 octobre 2012 - Centre de Congrès de Caen Exemple 1 - Coqueluche en EHPAD en 2009 Une investigation en EHPAD

Plus en détail

Vaccination coqueluche et maternité. G Picherot YOPI 2010

Vaccination coqueluche et maternité. G Picherot YOPI 2010 Vaccination coqueluche et maternité G Picherot YOPI 2010 Groupe Avancées Vaccinales 2010 Très inspiré de «AVANT, PENDANT et APRES Vaccinations autour de la grossesse» Dr Marc Valdiguié Pédiatre Unité de

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

EPI-COQ. l adulte. Enquête EPI-COQ

EPI-COQ. l adulte. Enquête EPI-COQ Evaluation de l incidence l de la coqueluche chez l adolescent l de 13 ans et plus et l adulte en médecine m générale g en Ile-de France Enquête Rappel La coqueluche est une maladie infectieuse respiratoire

Plus en détail

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2

Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 Mme R début février toux banale avec épisodes irréguliers Fin février persistance d une toux à prédominance nocturne non insomniante Apyrétique, SpO2 97% en AA, pas de dyspnée. Entre autres: coqueluche

Plus en détail

EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009

EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009 EPU Association Médicale du Val de Loire Le 29 janvier 2009 Alain Gravier, Gilles Ollagnon, Anne Iordanoff Coqueluche Bordetella pertussis (OMS : 300.000 décès dans monde), strictement humaine, transmission

Plus en détail

COQUELUCHE. Clara Flateau CHRU Lille Mai 2011

COQUELUCHE. Clara Flateau CHRU Lille Mai 2011 COQUELUCHE Clara Flateau CHRU Lille Mai 2011 Epidémiologie Bactériologie Clinique Vaccination et recommandations Tests diagnostiques disponibles Stratégies diagnostiques: recommandations Traitement Conduite

Plus en détail

Agent Causal. Infection respiratoire due à deux bactéries du genre bordetella. pertussis (Bacille de Bordet et Gengou): coqueluche

Agent Causal. Infection respiratoire due à deux bactéries du genre bordetella. pertussis (Bacille de Bordet et Gengou): coqueluche COQUELUCHE Agent Causal Infection respiratoire due à deux bactéries du genre bordetella pertussis (Bacille de Bordet et Gengou): coqueluche plus rarement parapertussis (5 à 20%): paracoqueluche Bacille

Plus en détail

La vaccination de la femme enceinte contre la coqueluche. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Comité Technique des vaccinations/ HCSP

La vaccination de la femme enceinte contre la coqueluche. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Comité Technique des vaccinations/ HCSP La vaccination de la femme enceinte contre la coqueluche Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Comité Technique des vaccinations/ HCSP 9 Journée du i-reivac- Paris 10 Avril 2015 Conflits d intérêt

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 140- Mai 2014 SOMMAIRE 1. Le calendrier vaccinal simplifié 1 2. Vaccination des enfants et adolescents 2 3. Vaccination des adultes 4 4. Cas pratiques 6 5. Invitation Soirées de

Plus en détail

Les vaccinations du personnel hospitalier

Les vaccinations du personnel hospitalier Les vaccinations du personnel hospitalier Isabelle Buisson-Vallès Service de médecine du travail du personnel hospitalier Pr Brochard - CHU de Bordeaux 7ème JNI - Bordeaux 9 juin 2006 Introduction La majorité

Plus en détail

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE

VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE CAS CLINIQUE N 2 VOUS ÊTES MÉDECIN GÉNÉRALISTE. ON VOUS APPORTE LES CARNETS DE VACCINATION D UNE FAMILLE DE 5 : MÈRE ASSISTANTE DE DIRECTION / PÈRE STEWARD AIR FRANCE, LONGS COURRIERS CARAÏBES. 3 ENFANTS

Plus en détail

Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire?

Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire? Méthodes diagnostiques : culture, PCR et sérologie. Que faire? Sophie GIBAUD Pole de biologie - chu de Nantes - Laboratoire de Bactériologie et Hygiène Outils du diagnostic biologique Culture PCR temps

Plus en détail

Évolution des pratiques vaccinales : 3. vaccination après la grossesse

Évolution des pratiques vaccinales : 3. vaccination après la grossesse Évolution des pratiques vaccinales : 3. vaccination après la grossesse Professeur Emmanuel Grimprel Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Trousseau, Paris Université Pierre et Marie Curie, Paris Déclaration

Plus en détail

Les dernières nouvelles dans le domaine de la vaccination

Les dernières nouvelles dans le domaine de la vaccination Les dernières nouvelles dans le domaine de la vaccination Professeur Ch. RABAUD 2007 2ème Journée Régionale d Infectiologie Nancy, 19 Octobre 2007 TUBERCULOSE Histoire d un ex-vaccin obligatoire Vaccinations

Plus en détail

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD

Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Vaccination dans la gestion du risque infectieux en EHPAD Journée EHPAD 14 février 2013 Dr Elise Seringe ARLIN Ile de France EHPAD Une population exposée Environnement ouvert vers la communauté Risque

Plus en détail

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT

LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT LA SANTÉ DE LA MÈRE ET DE l ENFANT Données issues des certificats de santé 8 ème jour, 9 ème et 24 ème mois Ce document a été réalisé à partir des données épidémiologiques concernant les enfants domiciliés

Plus en détail

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant

Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital. Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Transmission interhumaine du virus grippal en unités s de soins à l hôpital Édouard Herriot de 2004 à 2008: la place du soignant Sylvie Monier UHE-Hôpital Hôpital Edouard Herriot JNI-11.06.2009 INTRODUCTION

Plus en détail

Adolescent ou adulte : à chaque âge, vaccinons-nous!

Adolescent ou adulte : à chaque âge, vaccinons-nous! DOSSIER DE PRESSE Adolescent ou adulte : à chaque âge, vaccinons-nous! Paris, le mardi 30 novembre 2010 3310EVAC35 Novembre 2010 Laboratoire GlaxoSmithKline Laboratoire GlaxoSmithKline Contacts Presse

Plus en détail

Coqueluche. Paracoqueluche

Coqueluche. Paracoqueluche CCDM19 : P. Duclos, S. Halperin CCDM18 : P. Duclos 1. Identification Coqueluche Paracoqueluche CIM-9 033.1 ; CIM-10 A37.1 (Croup) Infection bactérienne aigüe du système respiratoire due à Bordetella pertussis.

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ

LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités Immunité & Vieillissement Vaccinations universelles Grippe Zona Coqueluche Pneumocoque Voyageur LA VACCINATION CHEZ LE SUJET ÂGÉ Généralités La vaccination

Plus en détail

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles

GRIPPE SAISONNIERE. Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles GRIPPE SAISONNIERE Place de la vaccination du personnel dans la prévention des épidémies institutionnelles DR M.A. HUBSCHER Journée régionale EMS 22/11/2012 Le virus grippal Réputé fragile : sensible aux

Plus en détail

BORDETELLA PERTUSSIS (LA COQUELUCHE)

BORDETELLA PERTUSSIS (LA COQUELUCHE) BORDETELLA PERTUSSIS (LA COQUELUCHE) CE DOCUMENT CONCERNE L'EVALUATION DES RISQUES BIOLOGIQUE EN MILIEU DE SOINS. IL EST COMPLEMENTAIRE DU GUIDE EFICATT DE L'INRS ET A ETE ELABORE PUIS VALIDE PAR DES MEDECINS

Plus en détail

Guide pratique sur les vaccinations. à l intention des infirmiers

Guide pratique sur les vaccinations. à l intention des infirmiers Guide pratique sur les vaccinations à l intention des infirmiers JNI Tours 14 juin 2012 Journée Nationale de Formation des Infirmières en Infectiologie Sophie Lefèvre Didier Pinquier D après le calendrier

Plus en détail

Coqueluche. Argenton-sur-Creuse 17 mars 2010. E. Denes Service de Maladies Infectieuses CHU Limoges

Coqueluche. Argenton-sur-Creuse 17 mars 2010. E. Denes Service de Maladies Infectieuses CHU Limoges Coqueluche Argenton-sur-Creuse 17 mars 2010 E. Denes Service de Maladies Infectieuses CHU Limoges Histoire Passage de l'animal à l'homme Bordetella bronchiseptica B. pertussis & B. parapertussis Description

Plus en détail

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de coqueluche en établissement de santé

Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de coqueluche en établissement de santé C.CLIN Sud-Est Juillet 2009 Conduite à tenir devant un ou plusieurs cas de coqueluche en établissement de santé La découverte d un cas ou plusieurs cas de coqueluche dans un établissement de santé nécessite

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant Bron Président du Comité technique des vaccinations Réseau Mater Sud Est- Lyon 24 novembre 2009

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire

INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire Vaccination des étudiants du Baccalauréat en Médecine de Lausanne INFORMATIONS pour le médecin qui contrôle et complète le formulaire La vaccination du personnel de santé est recommandée par l Office fédéral

Plus en détail

Item 78 : COQUELUCHE

Item 78 : COQUELUCHE Item 78 : COQUELUCHE Objectifs pédagogiques : -Diagnostiquer une coqueluche -Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Auteur: Dr Cécile DEBUISSON (debuisson.c@chu-toulouse.fr)

Plus en détail

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray

Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Campagne de vaccination rougeole expérience du CHBA Vannes - Auray Dr Lelimouzin Médecin Hygiéniste 13-14 Octobre 2011 Journées d'hygiène de Brest - ARLIN Bretagne 1 Le CHBA VANNES 2010 AURAY Capacité

Plus en détail

LA VACCINATION CHEZ L'ENFANT. Dr. CASSIERS Service de Pédiatrie Hôpital de Jolimont 2007

LA VACCINATION CHEZ L'ENFANT. Dr. CASSIERS Service de Pédiatrie Hôpital de Jolimont 2007 LA VACCINATION CHEZ L'ENFANT Dr. CASSIERS Service de Pédiatrie Hôpital de Jolimont 2007 SCHEMA VACCINAL DE 1981 : SCHEMA VACCINAL EN COMMUNAUTE FRANCAISE EN 2007 : COUVERTURES VACCINALES À L'ÂGE DE 12

Plus en détail

Dr Carole HORDE Dr Jean-Yves BORGNE LES VACCINATIONS EN 2011

Dr Carole HORDE Dr Jean-Yves BORGNE LES VACCINATIONS EN 2011 Dr Carole HORDE Dr Jean-Yves BORGNE LES VACCINATIONS EN 2011 http://www.inpes.sante.fr/cfesbases/catalogue/pdf/1133.pdf CAS CLINIQUE N 1 Une maman, membre d un groupe de pensée plutôt opposé aux vaccinations,

Plus en détail

Vaccination des professionnels, patients, résidents. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1. Conflits d intérêt

Vaccination des professionnels, patients, résidents. Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1. Conflits d intérêt Vaccination des professionnels, patients, résidents Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 CClin Sud Est- Lyon- 17 Mars 2016 Conflits d intérêt Déclaration Publique d Intérêt consultable sur le

Plus en détail

HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE. Commission spécialisée sécurité sanitaire. Comité technique des vaccinations RAPPORT

HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE. Commission spécialisée sécurité sanitaire. Comité technique des vaccinations RAPPORT HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE RAPPORT RELATIF A LA CONDUITE A TENIR DEVANT UN OU PLUSIEURS CAS DE COQUELUCHE 5 septembre 2008 Le Conseil supérieur d'hygiène publique de France, section des maladies

Plus en détail

VACCINATIONS. Actualités. D. Abiteboul

VACCINATIONS. Actualités. D. Abiteboul Actualités D. Abiteboul VACCINATIONS Actualités Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Nouveau calendrier vaccinal 2013 Arrêté du 2 août 2013 et Instruction du 21 janvier

Plus en détail

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis

Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis Bordetella pertussis et Bordetella parapertussis RESEAU RENACOQ: réseau hospitalier pédiatrique (43 hôpitaux) Données moyennes (10 ans) 260 cas/an environ 63 % chez enfants de de3 mois De 0à 2 mois : incidence

Plus en détail

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Vaccins et grossesse Vaccins et immunité Dr Odile Launay Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Atelier Vaccins, GERES, 18 mai 2011 COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL

Plus en détail

Situation, prise en charge

Situation, prise en charge Grippe pandémique A(H1N1) Situation, prise en charge DAUMAS Aurélie HIA LAVERAN COURS IFSI Des grippes pandémiques Groupe A Secondaires à une cassure (rôle animal) Absence d immunité collective Létalité

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.

Les enjeux de la vaccination en EHPAD. Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie. christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free. Les enjeux de la vaccination en EHPAD Dr Christophe TRIVALLE Pôle Gériatrie christophe.trivalle@pbr.aphp.fr gerontoprevention.free.fr 11 ème Congrès National des Gériatres et Médecins Coordonnateurs d

Plus en détail

GUIDE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE

GUIDE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE GUIDE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE RETRAIT PRÉVENTIF DE LA TRAVAILLEUSE ENCEINTE La coqueluche COMITÉ MÉDICAL PROVINCIAL EN SANTÉ AU TRAVAIL DU QUÉBEC Adopté le 26 mars 1998 Guide de pratique élaboré à

Plus en détail

Vaccinations pour les professionnels : actualités

Vaccinations pour les professionnels : actualités Vaccinations pour les professionnels : actualités Dominique Abiteboul Service de Santé au Travail Hôpital Bichat - Claude Bernard Paris GERES Les vaccins A (H1N1)v 4QUESTIONS +++++ Pas assez de recul???

Plus en détail

RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE

RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE RUBIVIRUS virus de la RUBEOLE... 1 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE...

Plus en détail

Nathalie Colin de Verdière Centre de vaccinations internationales Hôpital Saint-Louis

Nathalie Colin de Verdière Centre de vaccinations internationales Hôpital Saint-Louis Nathalie Colin de Verdière Centre de vaccinations internationales Hôpital Saint-Louis 12/09/2013 2 Comparaison calendrier vaccinal 2013 et 2012 : Nourrisson 3 Comparaison calendrier vaccinal 2013 et 2012

Plus en détail

La Grippe en questions

La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Le point sur la vaccination en France

Le point sur la vaccination en France Le point sur la vaccination en France Professeur Daniel Floret Université Claude Bernard Lyon1 Hôpital Femme Mère Enfant- Bron Président du Comité technique des vaccinations Semaine Européenne de la vaccination-

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES RAPPORT DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES RAPPORT DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE RAPPORT DU CONSEIL SUPÉRIEUR D'HYGIÈNE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION MALADIES TRANSMISSIBLES Relatif à la conduite à tenir devant un

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE LA COQUELUCHE

MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE LA COQUELUCHE FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE DE RABAT Professeur Laïla EL HARIM - ROUDIES DEPARTEMENT DE PEDIATRIE SERVICE DE PEDIATRIE I MINI MODULE D'AUTO-ENSEIGNEMENT DE PEDIATRIE 4 ème ANNEE DE MEDECINE LA

Plus en détail

SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE

SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE SORTIE DE MATERNITE LE SUIVI PAR LA S AGE-FEMME LIBERALE Point de vue de l Union Régionale des Professionnels de Santé Des Sages-Femmes en Ile de France (URPS SF IDF) Paris, le 17 octobre 2013 1 LE PLAN

Plus en détail

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV)

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) 1 1 GENERALITES 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE

Plus en détail

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Bienvenue à votre réunion d information sur la maternité La prise en charge du suivi de grossesse La prise encharge de l accouchement La prise en charge

Plus en détail

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche

Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Rougeole, Oreillons Rubéole et Coqueluche Comment protéger vos enfants? La seule protection efficace : la vaccination R.O.R COQUELUCHE ANNUAIRE Livret élaboré en partenariat avec : Conseil Général du Loir-et-Cher

Plus en détail

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale :

Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Journée Régionale de Prévention et de Maitrise du Risque Infectieux en EHPAD Vendredi 25 Septembre 2014 Sensibiliser les professionnels de santé à la vaccination anti grippale : Le projet 2015 de l ARLIN

Plus en détail

Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine

Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine Retour du cabinet de la Ministre Marisol Touraine 1. Les avis favorables IVG médicamenteuses Vaccinations étendues à l entourage de la femme enceinte, à définir avec le haut conseil à la santé publique

Plus en détail

La santé de la mère et de l enfant. Chiffres clés 2013. en Dordogne

La santé de la mère et de l enfant. Chiffres clés 2013. en Dordogne La santé de la mère et de l enfant Chiffres clés 2013 en Dordogne Direction Départementale de la Solidarité et de la Prévention Pôle PMI - Actions de Santé Ces données épidémiologiques sont présentées

Plus en détail

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI

Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste. Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI Prise en charge de la Vaccination de l adulte par le médecin généraliste Dr Fatima Zohra MCHICH ALAMI FMPR, Rabat le 23.10.2010 Les mesures de prévention concernent la population dans son ensemble en se

Plus en détail

LA GRIPPE A H1N1v. Ce que doivent savoir les obstétriciens

LA GRIPPE A H1N1v. Ce que doivent savoir les obstétriciens LA GRIPPE A H1N1v Ce que doivent savoir les obstétriciens EPIDÉMIOLOGIE LA PANDÉMIE EN FRANCE La dynamique de l épidémie n est pas prévisible Les épidémiologistes et virologues estiment qu il y aurait

Plus en détail

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi.

Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. Prévention de la transmission du VIH en Afrique Subsaharienne, expérience eu Burundi. W E B I N A R D U 2 4 AV R I L 2 0 1 4 U N I C E F, E S T H E R, S F L S, C H U D E R E N N E S D R C É D R I C A R

Plus en détail

Maladies infectieuses. Mai-juin 2006. Ddass du Vaucluse Drass Provence-Alpes-Côte d Azur Cire Sud

Maladies infectieuses. Mai-juin 2006. Ddass du Vaucluse Drass Provence-Alpes-Côte d Azur Cire Sud Maladies infectieuses Mai-juin 2006 Ddass du Vaucluse Drass Provence-Alpes-Côte d Azur Cire Sud 1.1 Généralités sur la coqueluche 4 1.2 Alerte 5 1.3 Objectifs 6 2.1 Types d enquêtes 7 2.2 Définitions de

Plus en détail

La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour

La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour La rougeole : La vaccination pour vaincre le retour Centre International de Vaccination Service Universitaire de Maladies Infectieuses et du voyageur XVIII ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse

Plus en détail

La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB

La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB Retour au sommaire des BEH de 1998 La rubéole chez la femme enceinte et le nouveau-né en France en 1996 :les données du réseau RENARUB V. Cerase*, I. Rebière* et les biologistes du réseau RENARUB *Réseau

Plus en détail

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1)

Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) Synthèse de la 1 ère vague de grippe A(H1N1) du 26 avril au 30 septembre 2009 région de la Capitale-Nationale Présentation à la Chambre de Commerce de la ville de Québec 9 octobre 2009 François Desbiens,

Plus en détail

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse الجمهوريةالجزائريةالديمقراطيةالشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارةالصحة, السكانوإصالحالمستشفيات MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION Paris, le 11 septembre 2009 DOSSIER D INFORMATION Conduite à tenir en cas d épidémie de grippe A H1N1 pour les femmes enceintes Ce que les futures mamans doivent savoir... Les femmes enceintes doivent

Plus en détail

CartoVaccins. Haute-Vienne. Quelles couvertures vaccinales Rougeole et Grippe. en Haute-Vienne

CartoVaccins. Haute-Vienne. Quelles couvertures vaccinales Rougeole et Grippe. en Haute-Vienne CartoVaccins Haute-Vienne Quelles couvertures vaccinales Rougeole et Grippe en Haute-Vienne Quelle couverture vaccinale contre la Rougeole en Haute-Vienne > Contexte > Résultats Depuis le 1 er janvier

Plus en détail

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE INFORMATION aux PARTENAIRES SOCIAUX et MEDICO SOCIAUX CPMI PASS Miséricorde CAEN 12 Octobre 2011 ARS BN Dr Salaün Marie-Anne, médecin coordinateur Fanny Appia,interne en médecine

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né RECOMMANDATIONS HAS MAI 2013 (EN COURS DE VALIDATION) C BOITHIAS RÉANIMATION PÉDIATRIQUE

Plus en détail

Adolescents, jeunes adultes : à vos carnets de santé!

Adolescents, jeunes adultes : à vos carnets de santé! DOSSIER DE PRESSE 8 e Semaine Européenne de la Vaccination du mardi 22 au samedi 26 avril 2014 Adolescents, jeunes adultes : à vos carnets de santé! CONTACT PRESSE Sébastien PAGEAU 04.67.07.20.14 sebastien.pageau@ars.sante.fr

Plus en détail

1 La Grippe en questions

1 La Grippe en questions 1 La Grippe en questions Qu est ce que la grippe? Que sont les virus grippaux? La grippe est une infection virale respiratoire aiguë contagieuse. Les virus grippaux se répartissent entre différents types

Plus en détail

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires

Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires Préconisations Grippe A (H1N1) v et maladies neuromusculaires A) GENERALITES SUR LA NOUVELLE GRIPPE A (H1N1) v. Qu est-ce que la nouvelle grippe A (H1N1) v? La nouvelle grippe A(H1N1) est une infection

Plus en détail

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 Grippe et grossesse Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 3 questions Quels sont les facteurs de risques de grippe grave chez la femme enceinte? A quel(s) trimestre(s)

Plus en détail

Selon les données scientifiques actuelles,

Selon les données scientifiques actuelles, Recommandations pour les femmes enceintes en cas d épidémie de grippe A/H1N1 Ce que les futures mamans doivent savoir... Recommendations for pregnant women What the future mother should know... J. Lansac*,

Plus en détail

Cas groupés de coqueluche dans une maison de retraite de Gironde

Cas groupés de coqueluche dans une maison de retraite de Gironde Maladies infectieuses Cas groupés de coqueluche dans une maison de retraite de Gironde Juillet 2006 Claude Flamand, Alain Manetti et Laurent Filleul Ddass de Gironde Cire Aquitaine Sommaire Abréviations

Plus en détail

RATTRAPAGE DES VACCINATIONS CHEZ L ENFANT ET L ADULTE

RATTRAPAGE DES VACCINATIONS CHEZ L ENFANT ET L ADULTE RATTRAPAGE DES VACCINATIONS CHEZ L ENFANT ET L ADULTE De très nombreuses raisons peuvent conduire un enfant ou un adulte à être en retard par rapport au calendrier vaccinal idéal. Parmi ces raisons, la

Plus en détail

La vaccination des séniors

La vaccination des séniors La vaccination des séniors Actualités Thérapeutiques, 6//04 Dr Maeva LEFEBVRE Maladies Infectieuses et Tropicales Centre Fédératif Prévention Dépistage CHU de Nantes La prévention chez les séniors : un

Plus en détail

Item 78 : Coqueluche

Item 78 : Coqueluche Item 78 : Coqueluche Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une coqueluche... 1 1. 1 Diagnostic positif... 1 1. 1. 1 Clinique...1 1. 1. 1. 1 Forme

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL

UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL UNIVERSITE PARIS VAL-DE-MARNE FACULTE DE MEDECINE DE CRETEIL ANNEE 2008 N THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Discipline : Médecine Générale Présentée et soutenue publiquement le A CRETEIL

Plus en détail

Grippe et Vaccination. Quelques idées reçues (IR) Mythes et réalités. IR 1. Maladie peu fréquente

Grippe et Vaccination. Quelques idées reçues (IR) Mythes et réalités. IR 1. Maladie peu fréquente La vaccination antigrippale des professionnels de santé Quelques chiffres Grippe et Vaccination Mythes et réalités E Seringe Arlin Idf Journée Ehpad 3/04/2014 Quelques idées reçues (IR) IR1. Maladie peu

Plus en détail

Couverture vaccinale chez les soignants des établissements de soins de France. Enquête VAXISOIN, 2009

Couverture vaccinale chez les soignants des établissements de soins de France. Enquête VAXISOIN, 2009 Couverture vaccinale chez les soignants des établissements de soins de France Enquête VAXISOIN, 2009 J-P Guthmann, L. Fonteneau, C. Ciotti, E. Bouvet, G. Pellissier, D. Lévy-Bruh, D. Abiteboul XXII ème

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2015 L ASSURANCE MATERNITÉ Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Email : cpav@wanadoo.fr/cpav@medical78.com Web: www.nat78.com

Plus en détail

Immunité mère-enfant. Protection maternelle Statut de la femme enceinte Passage transplacentaire Protection du futur nouveau-né

Immunité mère-enfant. Protection maternelle Statut de la femme enceinte Passage transplacentaire Protection du futur nouveau-né Immunité mère-enfant Protection maternelle Statut de la femme enceinte Passage transplacentaire Protection du futur nouveau-né Comment mieux protéger le jeune nourrisson Didier.pinquier@chu-rouen.fr Mécanismes

Plus en détail

OFSP & Commission Fédérale Vaccinations 2012 SMPR 2010

OFSP & Commission Fédérale Vaccinations 2012 SMPR 2010 Objectifs QUELLES VACCINATIONS RECOMMANDER CHEZL ADULTE? N. Junod Perron et J P. Humair Enseignement en Médecine Ambulatoire SMPR 26.3.2014 2014 Connaître les vaccins recommandés chez les adultes de la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 octobre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 octobre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 octobre 2009 MENINGITEC suspension injectable en seringue préremplie Vaccin méningococcique du groupe C oligosidique conjugué (adsorbé) B/1 seringue munie d un bouchon

Plus en détail

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009

Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives. Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Grippe saisonnière Grippe A (H1N1) Mesures préventives Cours pour infirmières EMS Septembre 2009 Unité HPCI, septembre 2009 1 Objectifs du cours Grippe saisonnière Grippe A(H1N1) Mesures de prévention

Plus en détail

Guide des vaccinations Édition 2012. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations

Guide des vaccinations Édition 2012. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations Guide des vaccinations Édition 2012 Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations 293 Vaccinations pour les personnels de santé INTRODUCTION La vaccination des personnels de santé a

Plus en détail

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL

FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Dr A. BUONACCORSI Infirmière aux URGENCES DE NUIT FEMME ENCEINTE ET TRAVAIL Présentation d un cas clinique Risques Biologiques Travail de nuit Stress aux urgences FEMME ENCEINTE

Plus en détail

Calendrier vaccinal 2015

Calendrier vaccinal 2015 Calendrier vaccinal 2015 Quoi de neuf? Entre avis, insuffisance de couverture vaccinale en France, ruptures en vaccin et polémiques Que faire? Dr C. Hommel CVI et CAR de La politique vaccinale en France

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Dr Marie-Aliette DOMMERGUES Pédiatre, CHV-André Mignot Le 8 octobre 2009 Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse Probabilité de survenue d une varicelle en cours de grossesse:

Plus en détail