ÉLÉMENTS PROVISOIRE S DE LINGUISTIQUE THOMIST E. Mots outils et ponctuation dans les écrits de saint Thoma s

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉLÉMENTS PROVISOIRE S DE LINGUISTIQUE THOMIST E. Mots outils et ponctuation dans les écrits de saint Thoma s"

Transcription

1 ÉLÉMENTS PROVISOIRE S DE LINGUISTIQUE THOMIST E Mots outils et ponctuation dans les écrits de saint Thoma s La ponctuation, au sens actuel de découpage logique de l a phrase, fut pratiquement inconnue de l'antiquité et du moye n âge. Sous ce nom, ou d'autres, on désignait alors des signe s analogues, ou identiques, mais ayant valeurs diacritiques su r l'authenticité des textes ou valeurs rythmiques pour la lecture à haute voix. Le découpage des phrases était indiqué de toute autr e manière : par le jeu de la flexion nominale, par le cursus rythmique, par les ruptures de constructions et par l'emploi d e divers mots outils qui cumulaient cette fonction avec un quel - conque sens conjonctif, adversatif, disjonctif, subordonnant o u autre. Les autographes de la jeunesse de saint Thomas ne con - naissent que le point :., visant la lecture, toujours faite à haute voix ; il indique un arrêt et non pas la séparation des phrases. Plus tard saint Thomas utilise deux autres signes, dans l e même esprit. Ces traditions de ponctuations rythmiques nou s sont encore conservées dans les textes liturgiques imprimés, o ù la t< ponctuation» indique les flèxes et les médiantes à fair e dans le chant sacré. La LISTE qui suit tâche de classer les mots outils de sain t Thomas selon nos catégories modernes de ponctuation tout e n indiquant leur valeur sémantique avec une insistance sur le s particularités susceptibles de dérouter les lecteurs habitués au x textes classiques ou aux manuels et dictionnaires introduisant à iceux.

2 58 MARTIN HUBERT I. LE POINT (Passage d'un temps du discours à un autre). A. Coupures d'enchaînemen t enim : Met un point avant le mot précédant enim. Introdui t explication ou explicitation. nam : «en effet» ; explicatif, met un point avant lui. ex quo : = «ex hoc quo» _ «quia». ideo : «en conséquence» ; introduit une conclusion partielle. Se rencontre sous les formes : et ideo ou quia... ideo, ou ideo... quia (ideo : «la raison de ce que...» quia : «... c'est que». Où ideo est du coté de l'effet, du fait e t quia de raison, de la cause). Inde : «en conséquence» plus immédiate qu'ideo. igitur : «de là», «en conséquence», «passons à la suite». Entre ideo et ergo ; conclusion définitive mais non dernière. Parfois un «donc» assez vide, simple début d e paraphrase. ergo : «en conséquence finale» ; conclut un raisonnement. consequenter : «dans la suite (c.f. - sequor), cohérente (con-), de ce qui précède». unde : «c'est la raison pour laquelle», déductif. quidem : 1) _ (< men» grec ; introduit le 1" élément d'une énumération ; place le point devant le mot précédant qui - dem ; double primo. 2) Se rencontre quelques fois seul. autem : Corrélatif de quidem. 1) q dé» grec ; introduit le 2' élément d'une énumération. Double : secundo, tertio, etc. 2) seul ; introduit une mineure. 3) seul ; «or», introduit un nouvel élément du raisonnement. 4) «or donc» ; introduit un retour au sujet aprè s digression. N'a quasi pas de valeur adversative. quidem : «men» grec ; l e' élément d'une distinction. vero : q dé» grec ; 2' élément d'une distinction, met un poin t avant le mot précédant vero. 2) seul, est adversatif. Vero a une valeur adversative nettement marquée, plu s forte que celle de autem. sic : «ainsi», «conformément à ce qu'on vient de dire». Souvent dans la locution et sic.

3 ÉLÉMENTS DE LINGUISTIQUE THOMISTE 5 9 B. Liaisons simple s Nominales isle : «dont on vient de parler». qui, quae, quod : en tête de phrase, simple pronom, ou démonstratif. quod est : «hoc esta ; se rencontre sous la forme et hoc est. Verbales quia : 1) «que», environ «ut» et «hot/» grec. 2) «parce que». 3) «scilicet» très faible. quod : e que» (attention D. Souvent là où le latin, dit classique, aurait eu la proposition infinitive. quomodo : «comment». turn quia... turn quia : jumelle deux raisons convergentes. II. LA VIRGUL E (Découpage intérieur à la phrase). aut ((lut) : «ou», dans une énumération. vel... (vel): «ou bien», «ou encore». En tête de phrase dans les commentaires, introduit une autre interprétation d u texte qu'on vient de commenter. sive... sive : «ou bien». (seu est plus rare). quantum ad. : «du point de vue de», «pour ce qui concerne». quantum est : «en ce qui concerne», souvent in quantum est. tarnen : «cependant», adversatif isolé, ou restrictif. Se rencontre quelques fois en première position. e contrario : «par contre», oppose dans un même genre. e converso : «en sens inverse», «réciproquement». etiam : «aussi», équivaut parfois à vel (ex. : potes' etiam dici). et : «et aussi», (v.g. sed et...) parfois très fort, en pleine valeur adversative. III. LES DEUX POINTS A. Explicitation s id est : «c'est à dire», a le sens du signe «=». scilicet : «à savoir e. A le sens du signe «:», il explicite c e qu'on vient d'énoncer.

4 60 MARTIN HUBERT et similiter de : «la même démonstration peut se faire pour...» ita quod: «et c'est ainsi que». B. Introduction d'exemples puta : «un exemple parmi d'autres» ; ou sous la forme u t puta. sicut... ira : «de même que... ainsi...», structure un raisonnemen t analogique. Ou encore sicut si, moins fréquent. eo modo... sicut et : «... de la même manière que... aussi...». ut si : s'oppose à sicut pour introduire des exemples impropres, sicut étant réservé à l'exemple propre. C. Introduction d'une citatio n (DEUX POINTS + GUILLEMETS ) ibi : «au passage où il est écrit» : ouvre les guillemets. ubi : «au passage où il est écrit» : ferme les guillemets. secundum illud : «comme il est dit dans ce mot...» introduit une citation d'autorité. ut palet per illud : «comme il est évident par le mot...», introduit une citation d'autorité. sicut dixit N. : simple citation. IV. MISE EN ITALIQUE (Ce qu'on souligne dans un manuscrit modern e quand on discute sur un mot). /i : Introduit la considération pour lui-même du mot qui suit. p. ex. «Quia cum li pater appositive construatu r cum li deus restringit ipsum ad standum pro person a patris» I q. 39, a. 4, 5. N.B. S. Thomas l'écrit li et non ly comme le font ses éditeurs. hoc + nomen, adjectivum, etc. : «le nom, l'adjectif...». haec + prepositio, conjonctio etc. : _ «la préposition, la conjonction...». Comme li, hic transcrit ici l'article apparu avec les langues romanes.

5 ÉLÉMENTS DE LINGUISTIQUE THOMISTE 6 1 A. Éléments bémolisant s V. NUANCE S (Au-delà de la ponctuation). quidam : «Tis» enclitique grec, <( une sorte de». Bémolise l e sens d'un mot, d'une analogie. Insiste pour qu'on n e fasse pas de concordisme univoque. aliquo modo : <( d'une certaine manière». aliquis, aliqui : «un individu», <( quelques individus», <( une parti e des...», s'oppose à omis. quasi : «avec la valeur approximative de», «comme s i c'était» ; relativise un rapprochement. B. Négations et affirmation s nullus : «aucun». nec : «ni», «et à plus forte raison non plus», plus fort e t plus rare que neque. En répétition on ne rencontre qu e neque... neque. ita : «oui», en réponse à une interrogation. simpliciter : «haplôs» d'aristote, «absolument, totalement» s'oppose à secundum quid. C. Prépositions (Sens spéciaux à noter ) de : (+ abl.) «au sujet de». gratia : (+ gen.) <( pour l'amour de, à cause de )>. propter : «à cause de», <( pour cette raison que». Inclut une idée d'intelligence active. Ainsi les êtres intelligents et libres sont objets ou cause s de motus propter finem en face des êtres «mus» dans des motus in finem. D. Conjonctions coudantes, restrictives, etc. in quantum : <( dans la mesure où». ita... quod : «de telle façon que», quelque fois sous la forme ita... ut.

6 62 MARTIN HUBER T nihilominus : «pas moins que», «néanmoins». nisi : «à moins que». immo: (à tort imo) «mais au contraire» corrige ce qui vient d'être dit. D'exclamatif est devenu corrélatif ou conjonctif.... non... immo : «... ne... pas, bien plus...». quinimmo : «qui plus est». quoad : «pour ce qui est de», «pour ce qui nous concerne», «du point de vue de...», «dans son rapport à...». ut sic : «comme tel». Isole le concept dans ce qu'il a de propre. secundum : «selon», «du point de vue de». secundum quod : «dans la mesure où». secundum quid : «selon une mesure très partielle», s'oppose à per se comme l'accident à la substance. secundum se : «pris en soi», «du point de vue de son être propre». prout : «autant que», «pour autant que». Introduit un élément subjectif et plus relatif, en face de secundum quid, plus objectif et réel. rursus : «dans un autre sens». invicem : «réciproquement». ad invicem : «entre eux», «dans un rapport réciproque». tantum : «seulement», très usuel. Z. Pour mémoire ens : participe présent médiéval de sum, souvent substantifié. Apparaît dans les traductions des philosophes grecs pour rendre ôn et to on. TABLE ALPHABÉTIQU E ad invicem 62 aliqui 6 1 aliquis 6 1 aliquo modo 6 1 aut 59 autem 58 consequenter 5 8 de 6 1 e contrario 59 e converso 59 enim 58 ens 6 2 eo modo... sicut et 6 0 ergo 5 8 et 5 9 etiam 5 9 et similiter de 60 ex quo 58 gratia 6 1 haec 60 hoc 60 ibi 60

7 ÉLÉMENTS DE LINGUISTIQUE THOMISTE 6 3 ideo 5 8 id est 5 9 igitur 5 8 immo 6 2 inde 5 8 in quantum 6 1 invicem 6 2 iste 5 9 ita 6 1 ita quod 6 0 ita... quod 6 1 li 60 nam 5 8 nec 6 1 nihilominus 6 2 nisi 6 2 non... immo 6 2 nullus 6 1 propter 6 1 prout 6 2 puta 6 0 quae 5 9 quantum ad 5 9 quantum est 5 9 quasi 6 1 quoad 62 quod 59 quod est 59 quomodo 5 9 qui 5 9 quia 5 9 quidam 6 1 quidem 5 8 quinimmo 6 2 rursus 6 2 scilicet 5 9 secundum 6 2 secundum illud 6 0 secundum quid, quod 6 2 secundum se 6 2 sic 5 8 sicut dixit N 60 sicut... ita 60 simpliciter 6 1 sive 59 tamen 5 9 tantum 62 turn... quia 5 9 ubi 60 unde 5 8 ut patet per illud 60 ut si 60 ut sic 6 2 vel 5 9 vero 5 8 Le Saulchoir Martin HUBERT (t)

Article. «L'amour de soi base de l'amour d'autrui» J.-Roland E. Ramírez. Laval théologique et philosophique, vol. 14, n 1, 1958, p. 77-88.

Article. «L'amour de soi base de l'amour d'autrui» J.-Roland E. Ramírez. Laval théologique et philosophique, vol. 14, n 1, 1958, p. 77-88. Article «L'amour de soi base de l'amour d'autrui» J.-Roland E. Ramírez Laval théologique et philosophique, vol. 14, n 1, 1958, p. 77-88. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1019961ar

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

Un atelier rédactionnel en seconde professionnelle gestion administration

Un atelier rédactionnel en seconde professionnelle gestion administration Un atelier rédactionnel en seconde professionnelle gestion administration Bac Professionnel Gestion-Administration Guide d accompagnement pédagogique Programme National de Pilotage Lyon 10 & 11 mai 2012

Plus en détail

«Les marqueurs de relation»

«Les marqueurs de relation» «Les marqueurs de relation» www.colvir.net/prof/michel.durand On appelle "marqueurs de relation" ou "charnières du discours" tous les mots ou expressions auxquels on peut avoir recours pour indiquer les

Plus en détail

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL La méthode de correction expliquée ici s applique à la correction des erreurs de français signalées dans un texte. L étudiant, à travers la correction de son travail, doit être

Plus en détail

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE Introduction Le concept de condition nécessaire est largement utilisé en philosophie, quelquefois explicitement pour définir d autres concepts importants.

Plus en détail

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes.

Homophone. Année et sujet: 6e année. Domaine : Français. Enseignant : Philippe Ledaga. Attente : C4. publier ses textes. Homophone Année et sujet: 6e année Domaine : Français Enseignant : Philippe Ledaga Attente : C4. publier ses textes. C5. intégrer ses connaissances des référents de la francophonie d ici et d ailleurs

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Mémoire de recherche (M2 italien)

Mémoire de recherche (M2 italien) Université Nice-Sophia Antipolis Département d italien Mémoire de recherche (M2 italien) Le mémoire de recherche représente le terme d une formation spécialisée et, en même temps, le premier stade d une

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES S Y HOMOPHONES SI CI 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes s y si ci s y : pronom personnel se (e élidé devant une voyelle) à la troisième personne

Plus en détail

L'articulation des phrases complexes

L'articulation des phrases complexes L'articulation des phrases complexes Savoir construire des phrases complexes en réussissant à les articuler Il y a des phrases simples, avec seulement un sujet, un verbe et un complément qui constituent

Plus en détail

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le nombre et le degré de détermination du nom. 1. L article le, la, les, l, d, au, aux, du, des, un, une, des, du, de l, de la, des.

Plus en détail

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation.

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. 1 Disposition générale La pagination Compter toutes les pages du texte, de la

Plus en détail

Explication de texte.

Explication de texte. Charlène Lozano TS1 «La science, dans son besoin d'achèvement comme dans son principe, s'oppose absolument à l'opinion. S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres

Plus en détail

API08 Evaluation site internet

API08 Evaluation site internet UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE DE COMPIEGNE API08 Evaluation site internet Fédération Française des échecs Emilien NOTARIANNI Printemps 2014 Table des matières Introduction... 2 Evaluation «subjective»... 3

Plus en détail

I Les 13 classes grammaticales des mots.

I Les 13 classes grammaticales des mots. S.O.S BREVET CLASSES GRAMMATICALES ET FONCTIONS I Les 13 classes grammaticales des mots. La classe grammaticale d'un mot (ou nature), c'est la tribu à laquelle ce mot appartient. Elle est mentionnée dans

Plus en détail

Chapitre 1. LA PHRASE l analyse logique. I. Les types de phrase

Chapitre 1. LA PHRASE l analyse logique. I. Les types de phrase Chapitre 1 LA PHRASE l analyse logique Toute communication repose sur la production d énoncés dans une langue au choix du locuteur. Cet outil permet de produire des phrases, à l écrit comme à l oral. La

Plus en détail

Reconnaître une phrase. Reconnaître les types de phrase

Reconnaître une phrase. Reconnaître les types de phrase Reconnaître une phrase Une phrase est une suite de mots qui a un sens. Pour avoir un sens, une phrase doit comporter : o un groupe nominal sujet (GNS) qui indique de qui ou de quoi on parle ; o un groupe

Plus en détail

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique D UN SYNTAXE MOT OU D UN GROUPE SYNTAXIQUE 1 Problèmes fréquents Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique Les erreurs d ordre syntaxique contenues dans cet exercice sont multiples

Plus en détail

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Rôle des membres du comité de rédaction dans le processus de révision d un article : 1. Rôle de la Rédactrice en chef 2. Rôle des Rédacteurs adjoints 3. Rôle

Plus en détail

Qu est-ce que la virtualisation?

Qu est-ce que la virtualisation? I Qu est-ce que la virtualisation? L actuel et le virtuel Considérons pour commencer l opposition facile et trompeuse entre réel et virtuel. Dans l usage courant, le mot virtuel s emploie souvent pour

Plus en détail

BASES DU RAISONNEMENT

BASES DU RAISONNEMENT BASES DU RAISONNEMENT P. Pansu 10 septembre 2006 Rappel du programme officiel Logique, différents types de raisonnement. Ensembles, éléments. Fonctions et applications. Produit, puissances. Union, intersection,

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

Avis n 139 du Bureau, du 8 novembre 2013, du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, concernant l avant-projet de loi visant à

Avis n 139 du Bureau, du 8 novembre 2013, du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, concernant l avant-projet de loi visant à Avis n 139 du Bureau, du 8 novembre 2013, du Conseil de l Egalité des Chances entre Hommes et Femmes, concernant l avant-projet de loi visant à renforcer la lutte contre le sexisme Introduction La Vice-Première

Plus en détail

Charte graphique. Logotype et charte d utilisation

Charte graphique. Logotype et charte d utilisation Charte graphique Logotype et charte d utilisation Sommaire Identité visuelle Programme d identité visuelle Rôle et étendue Charte des normes graphiques Logotype Logotype couleur Logotype niveau de gris

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

CM2 LES NOUVEAUX. Outils Français. Guide du maître. Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles

CM2 LES NOUVEAUX. Outils Français. Guide du maître. Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles LES NOUVEAUX Outils pour le Français CM2 Guide du maître Claire Barthomeuf Professeur des écoles Catherine Lahoz Professeur des écoles sommaire Proposition de programmation... 4 Grammaire La phrase et

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QU EN HOMOPHONES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes qu en quant quand qu en : que (e élidé devant une voyelle) suivie de en, pronom qui

Plus en détail

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation N.B. La présente grille peut être utilisée avant, pendant et après la rédaction du mémoire : - avant pour se donner une représentation

Plus en détail

Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire

Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire Transcription de la vidéo 7 : Emprunt de textes Rédaction du contenu Marie Lefebvre, Agente de recherche Décanat des études Révision linguistique

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE

LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE I.U.T Nice Côte d Azur Dépt. T.C. Cannes Année 2008 2009. STAGE PREVU DU 14 au 28 JANVIER 2009 LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE Le stage de première année, d une durée de deux semaines, est l occasion

Plus en détail

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS 6. LYCEE JEAN-PIAGET NEUCHATEL SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ANGLAIS I. Objectifs généraux L apprentissage de l anglais, comme celui de toute autre langue étrangère, permet à l élève d acquérir

Plus en détail

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1

Grammaire Niveaux 4-5. 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Grammaire Niveaux 4-5 328 exercices pour les classes de CE2-CM1 Les codes flash placés dans la marge permettent de retrouver facilement un exercice (la lettre indique le numéro du chapitre et le groupe

Plus en détail

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété...

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété... Sommaire Enquête d image des Verts neuchâtelois : 1. Présentation du projet...3 2. Enquête de notoriété...4 Conférence de presse du 23 juin 2010 3. Enquête d image (interne /externe)...6 4. Analyse de

Plus en détail

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008

Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Verbe et domaine du verbe dans les programmes de 2008 Maternelle Par le récit d événements du passé, par l observation du patrimoine familier (objets conservés dans la famille...), ils apprennent à distinguer

Plus en détail

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE -

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - 62 ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - PREMIÈRE PARTIE (sur 6 points) Le candidat choisira l'un des deux sujets proposés, qu'il traitera en 200 à 300 mots.

Plus en détail

Alan Melnyk Président du Programme technique

Alan Melnyk Président du Programme technique INSTRUCTIONS DE FORMATAGE MÉMOIRES COMPLETS POUR LES ACTES DE LA CONFÉRENCE SUR LA GESTION DES DÉCHETS, LE DÉCLASSEMENT ET LA RESTAURATION DE L ENVIRONNEMENT DANS LE SECTEUR NUCLÉAIRE AU CANADA (24 novembre

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 318, 1er, du Code civil, posée par la Cour d appel de Bruxelles.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 318, 1er, du Code civil, posée par la Cour d appel de Bruxelles. Numéro du rôle : 5608 Arrêt n 105/2013 du 9 juillet 2013 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 318, 1er, du Code civil, posée par la Cour d appel de Bruxelles. La Cour constitutionnelle,

Plus en détail

FICHES OUTILS DE GRAMMAIRE CM2. Fiche Titre Fiche Titre La communication: signes, signaux et langage. La proposition relative

FICHES OUTILS DE GRAMMAIRE CM2. Fiche Titre Fiche Titre La communication: signes, signaux et langage. La proposition relative Fiche Titre Fiche Titre G1 La communication: signes, signaux et langage G16 La proposition relative G2 La ponctuation G17 Le complément de l adjectif G3 Les types de phrases G18 Les pronoms remplaçant

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

Ma visite au Parc Animalier

Ma visite au Parc Animalier Ma visite au Parc Animalier Bienvenue au Parc Animalier Saint Martin à Montaigu-La-Brisette! Vous trouverez à travers ce dossier une proposition d'activité à effectuer lors de la visite du parc ainsi qu'un

Plus en détail

La#séquence#descriptive#

La#séquence#descriptive# La#séquence#descriptive# Une séquence descriptive est un ensemble de phrases dépeignant une réalité que le destinataire peut se représenter. La séquence descriptive, qui peut constituer le texte entier

Plus en détail

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours

0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage. 3- Organisation du cours 0- Le langage C++ 1- Du langage C au langage C++ 2- Quelques éléments sur le langage 3- Organisation du cours Le présent cours constitue une introduction pour situer le langage C++, beaucoup des concepts

Plus en détail

LES EVANGILES SYNOPTIQUES

LES EVANGILES SYNOPTIQUES TABLE / INTRODUCTION - 1 - De Saint-Marc jusqu'à Tertullien TOME IX LES EVANGILES SYNOPTIQUES TABLE / INTRODUCTION / AVERTISSEMENT 1 9 9 1 TABLE / INTRODUCTION - 2 TABLE DES CHAPITRES Page : Introduction

Plus en détail

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie Participez à la réussite scolaire de votre enfant Littératie La langue parlée Une mère lit une histoire à son enfant et lui demande d imaginer la fin du récit. Un père écrit un petit message à son enfant

Plus en détail

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels.

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels. Licence de Sciences et Technologies EM21 - Analyse Fiche de cours 1 - Nombres réels. On connaît les ensembles suivants, tous munis d une addition, d une multiplication, et d une relation d ordre compatibles

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

PEDAGOGIE DU LANGAGE. Selon P. BOISSEAU et quelques autres. 2 avril 2009 F. Vautrot CPCAIEN

PEDAGOGIE DU LANGAGE. Selon P. BOISSEAU et quelques autres. 2 avril 2009 F. Vautrot CPCAIEN PEDAGOGIE DU LANGAGE Selon P. BOISSEAU et quelques autres QUELQUES PROBLEMATIQUES Aspects pédagogiques La sécurité affective, le rôle de la maîtresse. Comment favoriser «la quantité» de langage? Travail

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS en LATIN & GREC HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES 1999 Table des matières. Préliminaires. Compétences terminales. Définition

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

Rapport De Projet de Fin d'etudes. Présenté en vue de l'obtention du Diplôme de Licence Appliquée en. Par: Nom 2. Sujet: Titre de votre sujet

Rapport De Projet de Fin d'etudes. Présenté en vue de l'obtention du Diplôme de Licence Appliquée en. Par: Nom 2. Sujet: Titre de votre sujet Réf:... AU:. / Soutenu à la session de: A REMPLIR PAR MAI OU JUIN... Université de la Manouba ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ELECTRONIQUE Rapport De Projet de Fin d'etudes Présenté en vue de l'obtention

Plus en détail

La création et l utilisation de modèles de décision

La création et l utilisation de modèles de décision La création et l utilisation de modèles de décision Liste de vérification pour «La préparation, la référence et la distribution des décisions canadiennes» (Comité canadien de la référence, 2009) La présente

Plus en détail

L'APPROCHE EXPERIMENTALE EN RECHERCHE: introduction aux statistiques.

L'APPROCHE EXPERIMENTALE EN RECHERCHE: introduction aux statistiques. L'APPROCHE EXPERIMENTALE EN RECHERCHE: introduction aux statistiques 1 BUTS DU COURS : se familiariser avec le vocabulaire statistique o variable dépendante, variable indépendante o statistique descriptive,

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES FRANÇAIS Commentaire. La lecture du texte doit se faire de manière analytique, c est une lecture personnelle. Il s agit en premier lieu

Plus en détail

Faire rédiger des synthèses en grammaire

Faire rédiger des synthèses en grammaire Faire rédiger des synthèses en grammaire 1/5 Observer la langue, la décrire sont des activités qui font partie intégrante du cours de français. Elles appartiennent à l univers des élèves depuis leur apprentissage

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

Consigne aux auteurs Rédactions aux normes APA

Consigne aux auteurs Rédactions aux normes APA Consigne aux auteurs Rédactions aux normes APA La rédaction du manuscrit doit se faire aux normes APA et être conforme aux consignes qui suivent. Tout article ne respectant pas ses normes se verra refusé.

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog

Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog Identificateurs Ils sont représentés par une suite de caractères alphanumériques commençant par une lettre minuscule (les lettres accentuées

Plus en détail

VOUS AVEZ DIT LOGIQUE?

VOUS AVEZ DIT LOGIQUE? N 263 - DURAND-GUERRIER Viviane VOUS AVEZ DIT LOGIQUE? Il est fréquent de considérer que la logique formelle qui gouverne le raisonnement mathématique s oppose de manière radicale à la logique de sens

Plus en détail

PRINCIPES DIRECTEURS PERMETTANT DE DÉTERMINER L ENDROIT OÙ DOIVENT ÊTRE CLASSÉS LES DOCUMENTS DE BREVET DANS LA CIB

PRINCIPES DIRECTEURS PERMETTANT DE DÉTERMINER L ENDROIT OÙ DOIVENT ÊTRE CLASSÉS LES DOCUMENTS DE BREVET DANS LA CIB PRINCIPES DIRECTEURS PERMETTANT DE DÉTERMINER L ENDROIT OÙ DOIVENT ÊTRE CLASSÉS LES DOCUMENTS DE BREVET DANS LA CIB adoptés par le Comité d experts de l Union de l IPC à sa quarante-deuxième session et

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

Synthèse sur la conception de bases de données

Synthèse sur la conception de bases de données Synthèse sur la conception de bases de données Pour fonctionner une entreprise doit traiter et organiser ses informations le plus efficacement possible. C est pourquoi il est important de concevoir des

Plus en détail

UE, migrants et frontières (niveau intermédiaire, B1)

UE, migrants et frontières (niveau intermédiaire, B1) UE, migrants et frontières (niveau intermédiaire, B1) Parcours pédagogique Contenu : Qui gère les frontières extérieures de l Union européenne? Exprimer son point de vue. Thème : géopolitique Niveau :

Plus en détail

mes m est mets/met mais mets

mes m est mets/met mais mets GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES MES HOMOPHONES M EST METS/MET MAIS METS 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes mes m est mets/met mais mets mes : déterminant possessif pluriel, féminin

Plus en détail

Leçon 6. Savoir compter

Leçon 6. Savoir compter Leçon 6. Savoir compter Cette leçon est une introduction aux questions de dénombrements. Il s agit, d une part, de compter certains objets mathématiques (éléments, parties, applications,...) et, d autre

Plus en détail

Analyse longitudinale des stagiaires STE

Analyse longitudinale des stagiaires STE Analyse longitudinale des stagiaires STE Note d analyse de l Observatoire bruxellois de l Emploi Février 2015 1 Introduction Indépendamment des données portant sur le profil des stagiaires et des caractéristiques

Plus en détail

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE

ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Uniquement disponible sur le site web du CELV: http//www.ecml.at Document de référence 3: ANALYSE QUALITATIVE RESTREINTE Objet et méthode: Nous avons voulu comprendre au-delà des réponses au questionnaire

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES SCIENCE DE LA LOGIQUE

TABLE DES MATIÈRES SCIENCE DE LA LOGIQUE TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 7 SCIENCE DE LA LOGIQUE PRÉFACES DE LA SCIENCE DE LA LOGIQUE... 25 Préface de la première édition (A)... 27 Préface de la seconde édition (B)... 33 INTRODUCTION DE LA

Plus en détail

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23.1. Critères de jugement binaires Plusieurs mesures (indices) sont utilisables pour quantifier l effet traitement lors de l utilisation d

Plus en détail

La traduction anglais-français. Table des matières

La traduction anglais-français. Table des matières Table des matières Préface... 7 Avant-PROPOS... 9 247 Liste des signes, abréviations et conventions utilisés... 11 Partie I Cours et exercices Chapitre 1 Recatégorisation et chassé- CROISé... 15 1. Recatégorisation...

Plus en détail

Règle absolue Ne jamais séparer le verbe de son sujet ou de son complément d objet direct par un signe de ponctuation.

Règle absolue Ne jamais séparer le verbe de son sujet ou de son complément d objet direct par un signe de ponctuation. 18. Ponctuation La ponctuation contribue grandement à la clarté et à la lisibilité. Elle obéit à des règles précises, qui doivent être respectées avec une grande vigilance. Règle absolue Ne jamais séparer

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik

Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston. 2011-2012 LACHAAL Rafik Analyse de données multidimensionnelles Projet : Les habitations en Banlieue de Boston 2011-2012 LACHAAL Rafik I. Introduction Les données choisis concernent les logements en banlieue de Boston. Celle-ci

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTE 1 (lisez la leçon et faites les exercices) La police annonce aux parents : "Votre fille est morte".

LE DISCOURS RAPPORTE 1 (lisez la leçon et faites les exercices) La police annonce aux parents : Votre fille est morte. 1 LE DISCOURS RAPPORTE 1 (lisez la leçon et faites les exercices) Style direct La police annonce aux parents : "Votre fille est morte". Les parents demandent à la police : "Connaissez-vous le meurtrier?"

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

Descriptif du programme de soutien linguistique

Descriptif du programme de soutien linguistique Centre International Rennais d Etudes de Français pour Etrangers C.I.R.E.F.E. Université Rennes 2 2014/2015 Descriptif du programme de soutien linguistique Préambule Le programme de soutien linguistique

Plus en détail

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions Plan d études du Bachelor de Sciences des religions (sous réserve de ratification par les instances universitaires) Première année (semestres 1 et 2) Dispositions générales relatives aux examens de 1 ère

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

Résultats Sondage Campagne Lovelife sur ciao.ch

Résultats Sondage Campagne Lovelife sur ciao.ch 021 311 92 06 CCP 10-5261-6 Résultats Sondage Campagne Lovelife sur ciao.ch 1 Introduction «Les personnes atteintes d'infections sexuellement transmissibles sont incitées à informer leurs partenaires de

Plus en détail

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Concours du second degré Rapport de jury. Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Concours du second degré Rapport de jury. Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE Secrétariat Général Direction générale des ressources humaines Concours du second degré Rapport de jury Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE Rapport de jury présenté par Gabrielle DE GROER Président de

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Français - Grammaire

Français - Grammaire Français - Grammaire Leçon No 1 Les mots (C) Charles Marca Cours programme 3 e (Physique) Page 1 Objectifs pédagogiquesp Distinguer mots variables et mots invariables Je vous écris une suite de mots (C)

Plus en détail

CHAMP SOCIAL ÉDITIONS

CHAMP SOCIAL ÉDITIONS Les textes logiques de C. S. Peirce du Dictionnaire de J. M. Baldwin CHAMP SOCIAL ÉDITIONS Introduction générale Au cours des années quatre-vingt Gérard Deledalle a conçu l idée de mettre à la disposition

Plus en détail

FRANÇAIS 3010W sample syllabus

FRANÇAIS 3010W sample syllabus FRANÇAIS 3010W sample syllabus 1 Semaine 1 2 Programme INTRODUCTION - Présentation du cours (voir description du cours sur BB) - Création de groupes de travail pour La Nouvelle Collective - Questionnaire

Plus en détail

Un tout petit peu d homotopie

Un tout petit peu d homotopie Vincent Beck On note I = [ 0, 1 ]. Un tout petit peu d homotopie 0.1 Homotopie Définition 1 Applications homotopes. Soient X, Y deux espaces topologiques et f, g : X Y deux applications continues. On dit

Plus en détail

Les addictions chez les adolescents

Les addictions chez les adolescents Les addictions chez les adolescents L adolescence Adolescence signifie en latin «grandir» Le passage entre l enfance et l âge adulte Une génération intermédiaire Le sentiment d identité ne peut être ni

Plus en détail

Antidote, un outil à GpFRXYULU«Formation préparée par Isabelle Noël Conseillère pédagogique Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord Janvier 2009

Antidote, un outil à GpFRXYULU«Formation préparée par Isabelle Noël Conseillère pédagogique Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord Janvier 2009 Antidote, un outil à Formation préparée par Isabelle Noël Conseillère pédagogique Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord Janvier 2009 Table des matières 1. Procédure d'installation du logiciel...

Plus en détail