ÉLÉMENTS PROVISOIRE S DE LINGUISTIQUE THOMIST E. Mots outils et ponctuation dans les écrits de saint Thoma s

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉLÉMENTS PROVISOIRE S DE LINGUISTIQUE THOMIST E. Mots outils et ponctuation dans les écrits de saint Thoma s"

Transcription

1 ÉLÉMENTS PROVISOIRE S DE LINGUISTIQUE THOMIST E Mots outils et ponctuation dans les écrits de saint Thoma s La ponctuation, au sens actuel de découpage logique de l a phrase, fut pratiquement inconnue de l'antiquité et du moye n âge. Sous ce nom, ou d'autres, on désignait alors des signe s analogues, ou identiques, mais ayant valeurs diacritiques su r l'authenticité des textes ou valeurs rythmiques pour la lecture à haute voix. Le découpage des phrases était indiqué de toute autr e manière : par le jeu de la flexion nominale, par le cursus rythmique, par les ruptures de constructions et par l'emploi d e divers mots outils qui cumulaient cette fonction avec un quel - conque sens conjonctif, adversatif, disjonctif, subordonnant o u autre. Les autographes de la jeunesse de saint Thomas ne con - naissent que le point :., visant la lecture, toujours faite à haute voix ; il indique un arrêt et non pas la séparation des phrases. Plus tard saint Thomas utilise deux autres signes, dans l e même esprit. Ces traditions de ponctuations rythmiques nou s sont encore conservées dans les textes liturgiques imprimés, o ù la t< ponctuation» indique les flèxes et les médiantes à fair e dans le chant sacré. La LISTE qui suit tâche de classer les mots outils de sain t Thomas selon nos catégories modernes de ponctuation tout e n indiquant leur valeur sémantique avec une insistance sur le s particularités susceptibles de dérouter les lecteurs habitués au x textes classiques ou aux manuels et dictionnaires introduisant à iceux.

2 58 MARTIN HUBERT I. LE POINT (Passage d'un temps du discours à un autre). A. Coupures d'enchaînemen t enim : Met un point avant le mot précédant enim. Introdui t explication ou explicitation. nam : «en effet» ; explicatif, met un point avant lui. ex quo : = «ex hoc quo» _ «quia». ideo : «en conséquence» ; introduit une conclusion partielle. Se rencontre sous les formes : et ideo ou quia... ideo, ou ideo... quia (ideo : «la raison de ce que...» quia : «... c'est que». Où ideo est du coté de l'effet, du fait e t quia de raison, de la cause). Inde : «en conséquence» plus immédiate qu'ideo. igitur : «de là», «en conséquence», «passons à la suite». Entre ideo et ergo ; conclusion définitive mais non dernière. Parfois un «donc» assez vide, simple début d e paraphrase. ergo : «en conséquence finale» ; conclut un raisonnement. consequenter : «dans la suite (c.f. - sequor), cohérente (con-), de ce qui précède». unde : «c'est la raison pour laquelle», déductif. quidem : 1) _ (< men» grec ; introduit le 1" élément d'une énumération ; place le point devant le mot précédant qui - dem ; double primo. 2) Se rencontre quelques fois seul. autem : Corrélatif de quidem. 1) q dé» grec ; introduit le 2' élément d'une énumération. Double : secundo, tertio, etc. 2) seul ; introduit une mineure. 3) seul ; «or», introduit un nouvel élément du raisonnement. 4) «or donc» ; introduit un retour au sujet aprè s digression. N'a quasi pas de valeur adversative. quidem : «men» grec ; l e' élément d'une distinction. vero : q dé» grec ; 2' élément d'une distinction, met un poin t avant le mot précédant vero. 2) seul, est adversatif. Vero a une valeur adversative nettement marquée, plu s forte que celle de autem. sic : «ainsi», «conformément à ce qu'on vient de dire». Souvent dans la locution et sic.

3 ÉLÉMENTS DE LINGUISTIQUE THOMISTE 5 9 B. Liaisons simple s Nominales isle : «dont on vient de parler». qui, quae, quod : en tête de phrase, simple pronom, ou démonstratif. quod est : «hoc esta ; se rencontre sous la forme et hoc est. Verbales quia : 1) «que», environ «ut» et «hot/» grec. 2) «parce que». 3) «scilicet» très faible. quod : e que» (attention D. Souvent là où le latin, dit classique, aurait eu la proposition infinitive. quomodo : «comment». turn quia... turn quia : jumelle deux raisons convergentes. II. LA VIRGUL E (Découpage intérieur à la phrase). aut ((lut) : «ou», dans une énumération. vel... (vel): «ou bien», «ou encore». En tête de phrase dans les commentaires, introduit une autre interprétation d u texte qu'on vient de commenter. sive... sive : «ou bien». (seu est plus rare). quantum ad. : «du point de vue de», «pour ce qui concerne». quantum est : «en ce qui concerne», souvent in quantum est. tarnen : «cependant», adversatif isolé, ou restrictif. Se rencontre quelques fois en première position. e contrario : «par contre», oppose dans un même genre. e converso : «en sens inverse», «réciproquement». etiam : «aussi», équivaut parfois à vel (ex. : potes' etiam dici). et : «et aussi», (v.g. sed et...) parfois très fort, en pleine valeur adversative. III. LES DEUX POINTS A. Explicitation s id est : «c'est à dire», a le sens du signe «=». scilicet : «à savoir e. A le sens du signe «:», il explicite c e qu'on vient d'énoncer.

4 60 MARTIN HUBERT et similiter de : «la même démonstration peut se faire pour...» ita quod: «et c'est ainsi que». B. Introduction d'exemples puta : «un exemple parmi d'autres» ; ou sous la forme u t puta. sicut... ira : «de même que... ainsi...», structure un raisonnemen t analogique. Ou encore sicut si, moins fréquent. eo modo... sicut et : «... de la même manière que... aussi...». ut si : s'oppose à sicut pour introduire des exemples impropres, sicut étant réservé à l'exemple propre. C. Introduction d'une citatio n (DEUX POINTS + GUILLEMETS ) ibi : «au passage où il est écrit» : ouvre les guillemets. ubi : «au passage où il est écrit» : ferme les guillemets. secundum illud : «comme il est dit dans ce mot...» introduit une citation d'autorité. ut palet per illud : «comme il est évident par le mot...», introduit une citation d'autorité. sicut dixit N. : simple citation. IV. MISE EN ITALIQUE (Ce qu'on souligne dans un manuscrit modern e quand on discute sur un mot). /i : Introduit la considération pour lui-même du mot qui suit. p. ex. «Quia cum li pater appositive construatu r cum li deus restringit ipsum ad standum pro person a patris» I q. 39, a. 4, 5. N.B. S. Thomas l'écrit li et non ly comme le font ses éditeurs. hoc + nomen, adjectivum, etc. : «le nom, l'adjectif...». haec + prepositio, conjonctio etc. : _ «la préposition, la conjonction...». Comme li, hic transcrit ici l'article apparu avec les langues romanes.

5 ÉLÉMENTS DE LINGUISTIQUE THOMISTE 6 1 A. Éléments bémolisant s V. NUANCE S (Au-delà de la ponctuation). quidam : «Tis» enclitique grec, <( une sorte de». Bémolise l e sens d'un mot, d'une analogie. Insiste pour qu'on n e fasse pas de concordisme univoque. aliquo modo : <( d'une certaine manière». aliquis, aliqui : «un individu», <( quelques individus», <( une parti e des...», s'oppose à omis. quasi : «avec la valeur approximative de», «comme s i c'était» ; relativise un rapprochement. B. Négations et affirmation s nullus : «aucun». nec : «ni», «et à plus forte raison non plus», plus fort e t plus rare que neque. En répétition on ne rencontre qu e neque... neque. ita : «oui», en réponse à une interrogation. simpliciter : «haplôs» d'aristote, «absolument, totalement» s'oppose à secundum quid. C. Prépositions (Sens spéciaux à noter ) de : (+ abl.) «au sujet de». gratia : (+ gen.) <( pour l'amour de, à cause de )>. propter : «à cause de», <( pour cette raison que». Inclut une idée d'intelligence active. Ainsi les êtres intelligents et libres sont objets ou cause s de motus propter finem en face des êtres «mus» dans des motus in finem. D. Conjonctions coudantes, restrictives, etc. in quantum : <( dans la mesure où». ita... quod : «de telle façon que», quelque fois sous la forme ita... ut.

6 62 MARTIN HUBER T nihilominus : «pas moins que», «néanmoins». nisi : «à moins que». immo: (à tort imo) «mais au contraire» corrige ce qui vient d'être dit. D'exclamatif est devenu corrélatif ou conjonctif.... non... immo : «... ne... pas, bien plus...». quinimmo : «qui plus est». quoad : «pour ce qui est de», «pour ce qui nous concerne», «du point de vue de...», «dans son rapport à...». ut sic : «comme tel». Isole le concept dans ce qu'il a de propre. secundum : «selon», «du point de vue de». secundum quod : «dans la mesure où». secundum quid : «selon une mesure très partielle», s'oppose à per se comme l'accident à la substance. secundum se : «pris en soi», «du point de vue de son être propre». prout : «autant que», «pour autant que». Introduit un élément subjectif et plus relatif, en face de secundum quid, plus objectif et réel. rursus : «dans un autre sens». invicem : «réciproquement». ad invicem : «entre eux», «dans un rapport réciproque». tantum : «seulement», très usuel. Z. Pour mémoire ens : participe présent médiéval de sum, souvent substantifié. Apparaît dans les traductions des philosophes grecs pour rendre ôn et to on. TABLE ALPHABÉTIQU E ad invicem 62 aliqui 6 1 aliquis 6 1 aliquo modo 6 1 aut 59 autem 58 consequenter 5 8 de 6 1 e contrario 59 e converso 59 enim 58 ens 6 2 eo modo... sicut et 6 0 ergo 5 8 et 5 9 etiam 5 9 et similiter de 60 ex quo 58 gratia 6 1 haec 60 hoc 60 ibi 60

7 ÉLÉMENTS DE LINGUISTIQUE THOMISTE 6 3 ideo 5 8 id est 5 9 igitur 5 8 immo 6 2 inde 5 8 in quantum 6 1 invicem 6 2 iste 5 9 ita 6 1 ita quod 6 0 ita... quod 6 1 li 60 nam 5 8 nec 6 1 nihilominus 6 2 nisi 6 2 non... immo 6 2 nullus 6 1 propter 6 1 prout 6 2 puta 6 0 quae 5 9 quantum ad 5 9 quantum est 5 9 quasi 6 1 quoad 62 quod 59 quod est 59 quomodo 5 9 qui 5 9 quia 5 9 quidam 6 1 quidem 5 8 quinimmo 6 2 rursus 6 2 scilicet 5 9 secundum 6 2 secundum illud 6 0 secundum quid, quod 6 2 secundum se 6 2 sic 5 8 sicut dixit N 60 sicut... ita 60 simpliciter 6 1 sive 59 tamen 5 9 tantum 62 turn... quia 5 9 ubi 60 unde 5 8 ut patet per illud 60 ut si 60 ut sic 6 2 vel 5 9 vero 5 8 Le Saulchoir Martin HUBERT (t)

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci

Homophones grammaticaux de catégories différentes. s y si ci GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES S Y HOMOPHONES SI CI 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes s y si ci s y : pronom personnel se (e élidé devant une voyelle) à la troisième personne

Plus en détail

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique

Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique D UN SYNTAXE MOT OU D UN GROUPE SYNTAXIQUE 1 Problèmes fréquents Absence ou présence erronée d un mot ou d un groupe syntaxique Les erreurs d ordre syntaxique contenues dans cet exercice sont multiples

Plus en détail

Saisir les idées dans la phrase

Saisir les idées dans la phrase Leçon LA LECTURE 5 Enrichissement du sens par la subordination 1 EFFICACE Saisir les idées dans la phrase Leçon 5 Enrichissement du sens par la subordination Avertissement La présente leçon illustre comment

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

L être et ses propriétés

L être et ses propriétés Louis Lachance, o. p. L être et ses propriétés Avant-propos Cet ouvrage a été composé dans le dessein de marquer les étapes successives par lesquelles passe la pensée dans son cheminement vers l idée d

Plus en détail

Éditions de l'université Laval ; Montréal : Éditions Fides, 1943, 195 p. ; 21 cm.

Éditions de l'université Laval ; Montréal : Éditions Fides, 1943, 195 p. ; 21 cm. DE LA PRIMAUTÉ DU BIEN COMMUN CONTRE LES PERSONNALISTES. Par Charles de Koninck Éditions de l'université Laval ; Montréal : Éditions Fides, 1943, 195 p. ; 21 cm. (avec numéro de pages et notes de l édition

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

Faculté des lettres. Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAIS MODERNE. Discipline de base

Faculté des lettres. Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAIS MODERNE. Discipline de base Faculté des lettres Baccalauréat universitaire ès Lettres (BA) Plan d'études détaillé en FRANÇAI MODERNE Discipline de base Version du 14 août 2013 (entrée en vigueur le 17 septembre 2013) Le programme

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation.

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. 1 Disposition générale La pagination Compter toutes les pages du texte, de la

Plus en détail

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS

NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Les Presses de l Université du Québec NORMES DE PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Le manuscrit, en version complète et définitive, doit être présenté de la manière la plus simple et uniforme possible, afin de

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

SEQUENCE I : les Récits d'aventures

SEQUENCE I : les Récits d'aventures Cette séquence inaugurale sur les récits d aventures, a été réalisée par Mme Barbara LEPEU, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves de 5 ème du Collège Giono à Orange. Elle précède une lecture en

Plus en détail

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES NI HOMOPHONES N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes ni n y ou où NI N Y ni : conjonction de coordination. ni est le pendant négatif de ou

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QU EN HOMOPHONES QUANT QUAND 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes qu en quant quand qu en : que (e élidé devant une voyelle) suivie de en, pronom qui

Plus en détail

1 - Présentation générale

1 - Présentation générale Prise en main SOMMAIRE 1- Présentation générale....................................................... 3 2- La Correction.................................................................... 5 3- Les Dictionnaires..............................................................

Plus en détail

La notion de «Personne» divine à partir des q. 8, 9 et 10 du De Potentia de Thomas d Aquin.

La notion de «Personne» divine à partir des q. 8, 9 et 10 du De Potentia de Thomas d Aquin. La notion de «Personne» divine à partir des q. 8, 9 et 10 du De Potentia de Thomas d Aquin. 1 INTRODUCTION - Pertinence de l œuvre par rapport à la Somme théologique. La majorité des biographes semble

Plus en détail

REGLES DE PRESENTATION D UNE

REGLES DE PRESENTATION D UNE REGLES DE PRESENTATION D UNE BIBLIOGRAPHIE 1.INTRODUCTION La bibliographie d un ouvrage est un outil qui permet - au lecteur de disposer des mêmes sources que celles utilisées par l auteur pour la rédaction

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

LA TECHNIQUE DU COMMENTAIRE DE TEXTE

LA TECHNIQUE DU COMMENTAIRE DE TEXTE LA TECHNIQUE DU COMMENTAIRE DE TEXTE Extrait de l ouvrage : Le commentaire de texte par l exemple Collectif coordonné par Anémone Kober-Smith et Timothy Whitton ISBN 2-84274-218-4 éditions du temps, 2003.

Plus en détail

Gérondif, participe présent et adjectif verbal.

Gérondif, participe présent et adjectif verbal. Gérondif, participe présent et adjectif verbal Carmen Vera 1 Gérondif, participe présent et adjectif verbal. Le PARTICIPE PRÉSENT est formé, pour la plupart des verbes, sur le radical de la 1 re personne

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Thèmes et situations : Produits et services. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Produits et services. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Produits et services Fiche pédagogique

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PRÈS HOMOPHONES PRÊT 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes près prêt près : adverbe. Il indique la proximité dans l espace ou dans le temps. Il a le

Plus en détail

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le nombre et le degré de détermination du nom. 1. L article le, la, les, l, d, au, aux, du, des, un, une, des, du, de l, de la, des.

Plus en détail

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS En bref Les conjonctions de coordination relient des unités qui ont la même fonction. Les conjonctions de subordination relient une proposition subordonnée à une proposition

Plus en détail

NOTIONS GRAMMATICALES. Émission d un message signé (rencontre avec une personne sourde) 8 Identification (1) Classificateurs

NOTIONS GRAMMATICALES. Émission d un message signé (rencontre avec une personne sourde) 8 Identification (1) Classificateurs Syllabus : cours LSQ 1 Favoriser chez l étudiant des connaissances de base théoriques et pratiques sur la LSQ et la culture sourde. Ces connaissances permettront à l étudiant de pouvoir communiquer dans

Plus en détail

Ouvrir ce texte avec Word ou open office- Enregistrez-le dans un format portable sous le nom DM_votreNom

Ouvrir ce texte avec Word ou open office- Enregistrez-le dans un format portable sous le nom DM_votreNom STAGE DOCTORAL INFORMATIQUE POUR LA RECHERCHE Objectif général : BUREAUTIQUE TRAITEMENT DE TEXTE Il s agit de mettre en forme un document libre de droit (le discours de la méthode), de procéder à un certain

Plus en détail

MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE. Des précautions essentielles

MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE. Des précautions essentielles MAITRISER VOTRE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE Des précautions essentielles Internet, c est un outil indispensable mais Les réseaux sociaux ne sont pas des espaces privés Vos propos peuvent avoir des répercussions

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

STAGE D INITIATION RAPPORT DE. Elaboré par. Prénom NOM. Encadré par : Mr Prénom NOM (Société) Société d accueil :. (Sigle de la société d accueil)

STAGE D INITIATION RAPPORT DE. Elaboré par. Prénom NOM. Encadré par : Mr Prénom NOM (Société) Société d accueil :. (Sigle de la société d accueil) (Sigle de la société d accueil) REPUBLIQUE TUNISIENNE ***** MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE ***** DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES *****

Plus en détail

L acte d être à la question

L acte d être à la question (Article ouvert, périodiquement actualisé au gré de mes réflexions et lectures) A QUESTIONS CONCERNANT L ACTE D EXISTER...2 1. ACTUS ESSENDI?...2 2. ACTE EXISTENTIEL ET ACTE FORMEL?...3 3. PEUT ON PARLER

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

KIDS Nouveautés octobre 2011 Version 10.10.11

KIDS Nouveautés octobre 2011 Version 10.10.11 Nouveautés introduites en octobre 2011 Chapitres mis à jour Les corrections de fautes de frappe ou de petites erreurs dans les exemples ne sont pas mentionnées, de même que les adaptations de la traduction.

Plus en détail

TRAVELEASY GILLIAN SOKOLOFF ET MARCELLO CARLINO 1BGDB

TRAVELEASY GILLIAN SOKOLOFF ET MARCELLO CARLINO 1BGDB L aventure Lone Survivor est avant tout une expérience de survie. You est un personnage faible et très seul. Il n a pas de passé, enfin il l a oublié. Au début du jeu, le joueur n a pas de nourriture,

Plus en détail

Distinction des questions et des consignes

Distinction des questions et des consignes ET ŒIL DES CONSIGNES (OUTILS D EXPLORATION ET D INTÉGRATION DE LA LECTURE) 1 Questions et consignes Distinction des questions et des consignes Théorie Comment différencier les questions et les consignes

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

BRUSSELS SCHOOL. Journalism & Communication CHARTE GRAPHIQUE

BRUSSELS SCHOOL. Journalism & Communication CHARTE GRAPHIQUE CHARTE GRAPHIQUE VERSION STANDARD Pôle d activité Avenir Roman IHECS élément vectoriel Baseline Avenir Roman Veillez à utiliser le bon mode colorimétrique selon le support choisi. CMJN, pour l impression

Plus en détail

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents?

Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Normes de rédaction : Comment faire référence aux documents? Renato Scariati et Cristina Del Biaggio Département de géographie Université de Genève Version : 02 février 2010 Normes de rédaction 1 Table

Plus en détail

CHARTE ANTI-PLAGIAT. Sciences Po 1. DEFINITIONS D ORDRE GENERAL... 2 2. RESPONSABILITES... 2 3. URKUND... 2 4. SANCTIONS... 3

CHARTE ANTI-PLAGIAT. Sciences Po 1. DEFINITIONS D ORDRE GENERAL... 2 2. RESPONSABILITES... 2 3. URKUND... 2 4. SANCTIONS... 3 CHARTE ANTI-PLAGIAT Sciences Po 1. DEFINITIONS D ORDRE GENERAL... 2 2. RESPONSABILITES... 2 3. URKUND... 2 4. SANCTIONS... 3 5. ANNEXE : PRINCIPES TECHNIQUES DE REDACTION ET DE RECOURS AUX SOURCES... 3

Plus en détail

Discours direct indirect au présent

Discours direct indirect au présent Discours direct indirect au présent -Présntation: 1-Le professeur demande à ses élèves:'qu'est-ce-que vous faites?' -'Que faites-vous?'. A- Le professeur demande à ses élèves ce qu'ils font. 2-Mon père

Plus en détail

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile.

fiche D AUTOCORRECTION Frimousse, une petite chienne qu'on a adoptée le mois dernier, est intelligente et docile. fiche D AUTOCORRECTION 3.4 Les accords sont corrects dans chaque groupe du nom. On met souvent sur le dos de l inattention les erreurs d orthographe grammaticale. Bien accorder les mots exige de l observation

Plus en détail

DIFFÉRENCE ENTRE UN COMPLÉMENT D OBJET DIRECT ET UN COMPLÉMENT D OBJET INDIRECT ACCORD DES PARTICIPES PASSÉS MARCEL PÈREZ 2001

DIFFÉRENCE ENTRE UN COMPLÉMENT D OBJET DIRECT ET UN COMPLÉMENT D OBJET INDIRECT ACCORD DES PARTICIPES PASSÉS MARCEL PÈREZ 2001 ET UN COMPLÉMENT D OBJET INDIRECT A. Soulignez les compléments d objets directs d' un seul trait, et les compléments d objets indirects de deux traits : B. Réfléchissez : pourquoi pensez-vous que vous

Plus en détail

Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel?

Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel? Le Robert lance Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel? dossier de presse - 2014 L avis des Français Étude Ipsos pour Le Robert réalisée sur un échantillon de 1 001 Français

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

DIRECTION DE LA COORDINATION STATISTIQUE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES Unité des Normes et Systèmes d'information Division Nomenclatures

DIRECTION DE LA COORDINATION STATISTIQUE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES Unité des Normes et Systèmes d'information Division Nomenclatures Etab=DG75, Timbre=D230, TimbreDansAdresse=Oui, Version=W2000-C-5.1/9.0, VersionTravail=W2000-C-5.1/9.0 DIRECTION DE LA COORDINATION STATISTIQUE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES Unité des Normes et Systèmes

Plus en détail

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot

majuscu lettres accent voyelles paragraphe L orthographe verbe >>>, mémoire préfixe et son enseignement singulier usage écrire temps copier mot majuscu conjugaison >>>, L orthographe singulier syllabe virgule mémoire lettres et son enseignement graphie suffixe usage accent ; écrire féminin temps voyelles mot point Renforcer l enseignement de l

Plus en détail

Règlement du concours 2015 «NOS LECTEURS ONT DU TALENT»

Règlement du concours 2015 «NOS LECTEURS ONT DU TALENT» Règlement du concours 2015 «NOS LECTEURS ONT DU TALENT» ARTICLE 1 La société PLACE DES EDITEURS, SA au capital de 4 234 120 dont le siège social est situé 12 avenue d Italie 75013 PARIS, immatriculée sous

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSITÔT HOMOPHONES AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie aussitôt aussi tôt aussitôt : Il signifie au

Plus en détail

CORRIGÉ DE L ÉPREUVE DE FRANÇAIS

CORRIGÉ DE L ÉPREUVE DE FRANÇAIS Session : principale 2014 Sections : Sciences techniques I- ÉTUDE DE TEXTE : A- Compréhension/ CORRIGÉ DE L ÉPREUVE DE FRANÇAIS QUESTIONS ET COMMENTAIRES 1- Quel avantage de la calculette l auteur présente-t-il

Plus en détail

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE

COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE COMMENT CITER OU PARAPHRASER UN EXTRAIT DE DOCUMENT SELON INFOSPHÈRE Pourquoi et quand citer ses sources? Ajouter une valeur à son travail de recherche tout en respectant le droit d'auteur En se référant

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé Chapitre 2 Eléments pour comprendre un énoncé Ce chapitre est consacré à la compréhension d un énoncé. Pour démontrer un énoncé donné, il faut se reporter au chapitre suivant. Les tables de vérité données

Plus en détail

quelque quelque(s) quel(s) que/quelle(s) que quel(s) / quelle(s) qu elle(s)

quelque quelque(s) quel(s) que/quelle(s) que quel(s) / quelle(s) qu elle(s) GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES QUELQUE HOMOPHONES QUELQUE(S) QUEL(S) QUE/QUELLE(S) QUE QUEL(S)/QUELLE(S) QU ELLE(S) 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes quelque quelque(s) quel(s)

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

«Je pense, donc je suis» est une grande découverte

«Je pense, donc je suis» est une grande découverte 6 «Je pense, donc je suis» est une grande découverte Cette affaire-là est assez claire. On lit dans le Discours de la méthode, Quatrième Partie : «[ ] Je me résolus de feindre que toutes les choses qui

Plus en détail

Anglais intensif Préparation au TOEIC

Anglais intensif Préparation au TOEIC ASSOCIATION DE DEVELOPPEMENT DE PROJETS ECOLOGIQUES - ADPE Centre de Formation Professionnelle Association loi 1901 contact@association-adpe.com Programme Pédagogique Anglais intensif Préparation au TOEIC

Plus en détail

Vu la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel;

Vu la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel; AVIS N 07 / 2003 du 27 février 2003. N. Réf. : 10 / Se / 2003 / 005 / 009 / ACL OBJET : Utilisation des moyens de communication électroniques à des fins de propagande électorale. La Commission de la protection

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

Consignes rédactionnelles en Faculté des Lettres et Sciences Humaines

Consignes rédactionnelles en Faculté des Lettres et Sciences Humaines Consignes rédactionnelles en Faculté des Lettres et Sciences Humaines TABLE DES MATIE RES PRÉSENTATION GÉNÉRALE... 1 ELÉMENTS TYPOGRAPHIQUES... 2 CITATIONS... 3 DEUX MODES DE RENVOI BIBLIOGRAPHIQUE...

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés

Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés Ordonnance du Tribunal fédéral 281.41 concernant la saisie et la réalisation de parts de communautés (OPC 1) ) du 17 janvier 1923 (Etat le 1 er janvier 1997) Le Tribunal fédéral suisse, en application

Plus en détail

Conduite et présentation des activités professionnelles. Prénom NOM BTS Assurance. Session 20XX

Conduite et présentation des activités professionnelles. Prénom NOM BTS Assurance. Session 20XX Prénom NOM BTS Assurance Session 20XX ( image de votre choix en harmonie avec l enseigne thème et couleur) Conduite et présentation des activités professionnelles I / Contexte A / Présentation de l agence

Plus en détail

Créer un mémento grammatical portatif et évolutif pour tablettes et smartphones

Créer un mémento grammatical portatif et évolutif pour tablettes et smartphones Enseigner les Langues et Cultures de l Antiquité avec les TICE http://lettres.ac-dijon.fr TraAM travaux académiques mutualisés, un accompagnement au développement des usages des TIC Créer un mémento grammatical

Plus en détail

Énumération de phrases

Énumération de phrases DE COHÉRENCE PHRASES TEXTUELLE 1 Énumération d éléments Énumération de phrases Théorie L organisation d un texte repose sur l utilisation de certains éléments qui permettent aux lecteurs de se situer.

Plus en détail

RÈGLES DE BASE DANS LA PRÉSENTATION DES DOCUMENTS SCIENTIFIQUES ET EN PARTICULIER DES MÉMOIRES UNIVERSITAIRES

RÈGLES DE BASE DANS LA PRÉSENTATION DES DOCUMENTS SCIENTIFIQUES ET EN PARTICULIER DES MÉMOIRES UNIVERSITAIRES 1 RÈGLES DE BASE DANS LA PRÉSENTATION DES DOCUMENTS SCIENTIFIQUES ET EN PARTICULIER DES MÉMOIRES UNIVERSITAIRES 1/ Utiliser une police courante (Times, Times New Roman ou encore Garamond), de taille 12

Plus en détail

http://www.framasoft.org NOTICE : CHAMPS MISE EN FORME MISE À JOUR TRADUCTION RÉDACTION À NE PAS FAIRE

http://www.framasoft.org NOTICE : CHAMPS MISE EN FORME MISE À JOUR TRADUCTION RÉDACTION À NE PAS FAIRE http://www.framasoft.org NOTICE : CHAMPS MISE EN FORME MISE À JOUR TRADUCTION RÉDACTION À NE PAS FAIRE Petit mémento de rappel pour créer, mettre à jour, traduire et mettre en forme les notices (Version

Plus en détail

Travail d évaluation personnelle UV valeur C : IRE. Planification de réseaux : Simulateur IT-GURU Academic Edition

Travail d évaluation personnelle UV valeur C : IRE. Planification de réseaux : Simulateur IT-GURU Academic Edition Travail d évaluation personnelle UV valeur C : IRE Planification de réseaux : Simulateur IT-GURU Academic Edition 25 mai 2005 Objectif de l exercice d évaluation personnelle : 1. Observer le partage de

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants. sources : éléments :

LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants. sources : éléments : LES REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES guide à l usage des étudiants sources : Les deux sources d information pour l élaboration d une liste de références bibliographiques sont : - le document lui-même (les informations

Plus en détail

Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series

Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series Soumission des articles pour l ICOFOM Study Series Procédure Les articles seront soumis à un comité de lecture pour une évaluation en double aveugle. A la suite des recommandations, si l article est accepté,

Plus en détail

Atelier rédactionnel

Atelier rédactionnel Baccalauréat professionnel Gestion - Administration Atelier rédactionnel Exemples de séances réalisées en première et au début de l année de terminale Joëlle PERRETIER & Patrice VIRIEUX Lycée professionnel

Plus en détail

Cours Français d aujourd hui FRA-P104-4. Présecondaire

Cours Français d aujourd hui FRA-P104-4. Présecondaire Cours Français d aujourd hui FRA-P104-4 Présecondaire «[ ] la langue française n est pas fixée et ne se fixera point. Une langue ne se fixe pas. [ ] Toute époque a ses idées propres, il faut qu elle ait

Plus en détail

CE QUE PARCE QUE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes

CE QUE PARCE QUE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PAR HOMOPHONES CE QUE PARCE QUE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes par ce que parce que par ce que : préposition par suivi du pronom démonstratif

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

MÉMOIRE SCIENTIFIQUE DE MASTER PROFESSIONNEL

MÉMOIRE SCIENTIFIQUE DE MASTER PROFESSIONNEL Master Transport, Logistique, Territoires & Environnement Directeur : Professeur Raymond Woessner MÉMOIRE SCIENTIFIQUE DE MASTER PROFESSIONNEL Le mémoire est différent d un rapport d entreprise car il

Plus en détail

Maquette générale (prof) : Le racisme

Maquette générale (prof) : Le racisme Maquette générale (prof) : Le racisme Maquette générale 1 Niveau : C2 Public : Élèves du secondaire Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE. Possibilité de travail en interdisciplinarité,

Plus en détail

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010 N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES 1 Les énoncés La plupart des phrases que l on rencontre dans un livre

Plus en détail

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+

ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+ ANNEXE 1 RECOMMANDATIONS DEONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX SERVICES SMS+ / MMS+ Outre les présentes règles déontologiques, l Editeur de service par SMS/MMS, ci-après l Editeur, s'engage à respecter l ensemble

Plus en détail

Dragon Naturally Speaking 12.0

Dragon Naturally Speaking 12.0 Dragon Naturally Speaking 12.0 Dragon Naturally Speaking est un logiciel de dictée vocale basée sur la reconnaissance de la voix. Ce type de logiciel transcrit tout ce que vous dictez dans des logiciels

Plus en détail

PLATEFORME GRAPHIQUE INSTITUT DU NOUVEAU MONDE

PLATEFORME GRAPHIQUE INSTITUT DU NOUVEAU MONDE PLATEFORME GRAPHIQUE INTRODUCTION 01 Ce guide de normes a pour but d assurer à l Institut du nouveau monde une image uniforme et puissante, de communiquer la cohérence des gestes, des services et des politiques

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

Plan. Traitement de texte et PAO 4/10/06. Initiation à Word 2002 1

Plan. Traitement de texte et PAO 4/10/06. Initiation à Word 2002 1 Plan Initiation A Microsoft Word 2002 Quelques grandes fonctionnalités Comment se présente Microsoft Word La mise en page La typographie Lettrines, puces et illustrations Créer des tableaux Ecrivez sans

Plus en détail

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur

Mesure de la pression différentielle et différentielle bidirectionnelle expliquée à l'aide du capteur Dans la technique de mesure de pression, on distingue les méthodes de mesure en fonction des tâches à réaliser. Au rang de ces méthodes figurent la mesure de la pression absolue, la mesure de la pression

Plus en détail

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base 1 Quelques rappels sur le fonctionnement du clavier Voici quelques rappels, ou quelques appels (selon un de mes profs, quelque chose qui

Plus en détail

! Text Encoding Initiative

! Text Encoding Initiative Format XML: suite! le contenu d un élément est la concaténation de! texte! et d éléments (imbrication)! => structure arborescente! pas de chevauchement de balises! => exemple : une analyse syntagmatique

Plus en détail

Plateforme publicitaire Entreprendre. Guide de normes

Plateforme publicitaire Entreprendre. Guide de normes Plateforme publicitaire Entreprendre Guide de normes 4 mars 2015 Table des matières La typographie... 4 Les unités de mesure... 4 Les images et les messages... 5 La grille de base... 6 Le bloc texte...

Plus en détail

MASTER 2 «PSYCHOLOGIE DES PERTURBATIONS COGNITIVES : CLINIQUE DE L ENFANT ET DE. Consignes pour la rédaction du mémoire L ADULTE»

MASTER 2 «PSYCHOLOGIE DES PERTURBATIONS COGNITIVES : CLINIQUE DE L ENFANT ET DE. Consignes pour la rédaction du mémoire L ADULTE» MASTER 2 «PSYCHOLOGIE DES PERTURBATIONS COGNITIVES : CLINIQUE DE L ENFANT ET DE L ADULTE» Consignes pour la rédaction du mémoire UFR de Lettres et Sciences Humaines Mention de Master de Psychologie Spécialité

Plus en détail

SPF FIN. Patris Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale. Version 1.1

SPF FIN. Patris Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale. Version 1.1 SPF FIN Patris Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale Version 1.1 Spécification de Use Case: 15-UC01 Obtenir de l'information patrimoniale Date: 17/06/2004 Historique

Plus en détail

Le scoring est-il la nouvelle révolution du microcrédit?

Le scoring est-il la nouvelle révolution du microcrédit? Retour au sommaire Le scoring est-il la nouvelle révolution du microcrédit? BIM n 32-01 octobre 2002 Frédéric DE SOUSA-SANTOS Le BIM de cette semaine se propose de vous présenter un ouvrage de Mark Schreiner

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

LES PRONOMS INTERROGATIFS

LES PRONOMS INTERROGATIFS LES PRONOMS INTERROGATIFS 1) Le pronom interrogatif permet de questionner. Qui a le droit de vote dans cette assemblée? Il y a du camembert et du brie, lequel veux-tu? 2) Il y a deux catégories de pronoms

Plus en détail

Table des matières. Qui sommes-nous? Nos services. Pourquoi ETN? Nos tarifs. Contact

Table des matières. Qui sommes-nous? Nos services. Pourquoi ETN? Nos tarifs. Contact Table des matières Qui sommes-nous? 3 Nos services Traduction Localisation Interprétation Matériel d interprétation Traduction-Copywriting Relecture d épreuve Révision/Correction de traduction Conseil

Plus en détail

Stocker en ligne 3 Go Gratuit! Avec La Poste Stockez vos documents en ligne. Cloner un disque dur et ses partitions avec Windows et Redo Backup

Stocker en ligne 3 Go Gratuit! Avec La Poste Stockez vos documents en ligne. Cloner un disque dur et ses partitions avec Windows et Redo Backup Le Crabe Info lecrabeinfo.net un sacré coup de pince! Stocker en ligne 3 Go Gratuit! Avec La Poste Stockez vos documents en ligne. Le Crabe Info Tutoriels Cloner un disque dur et ses partitions avec Windows

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail