L église et le clocher de la ville de Beaune-la-Rolande

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L église et le clocher de la ville de Beaune-la-Rolande"

Transcription

1 L église et le clocher de la ville de Beaune-la-Rolande par Jean Richard De l église, nous pensons qu elle date du XII ème siècle ou du XIII ème. Elle devait être bâtie sur le modèle de la crypte. Elle fut probablement brûlée et démolie par le renégat Philippe d Egreville. Celui-ci, marchant en 1428 (sous le règne de Charles VII) vers Orléans pour soutenir les troupes anglaises Salisbury qui en commençait le siège, se heurta à des bandes de paysans dressés en armes sous la direction de Richard Pocquaire. Philippe d Egreville et sa horde de mercenaires furent obligés de reculer devant leur résistance victorieuse et pour se venger détruisit l église de Beaune et mit le feu aux halles de Boiscommun. L église de Beaune dut être à l abandon pendant de longues années mais en 1462 (Louis XI avait alors accédé au royaume de France depuis 1 an) des travaux de reconstruction étaient suffisamment avancés pour que, le 4 juin de cette même année, Louis de Melun, archevêque de Sens, pût transférer dans l église les reliques de saint Pipe. Nous devons supposer que la crypte seule était alors réparée complètement et que le reste des travaux était fort peu avancé, car nous voyons quelques années plus tard, Jean - cardinal d Albi -, accorder par un diplôme daté du 24 décembre 1470, des 1

2 indulgences à ceux qui visiteront les reliques de saint Pipe et contribueront par leurs aumônes à relever les ruines dues à l incendie qu allumèrent les anglais. Au XVI ème siècle, la seigneurie de Beaune passa dans la maison de Harlay, cette famille possédait entre autres le comté de Beaumont en Gâtinais, et à cet époque nous ne savons pas quelle allure avait le clocher. Ce n est qu en 1685 (Louis XIV régnait alors sur le royaume de France depuis 34 ans) qu un certain Jodin ou Jaudin fit faire un ouvrage au dessus de la tour du clocher avec une charpente recouverte de plomb. C est probablement dès cette époque que le clocher prit l allure tors que nous pouvons voir sur le document qui vous est présenté quelques lignes plus loin On remarquera plus particulièrement la tour du clocher, qui est une construction massive et carrée presqu indépendante et sur laquelle l église semble être venue s appuyer. Les marches actuelles ne sont pas présentes et le sol était de plain-pied avec l entrée. Ce type de tour supportant le clocher des églises est assez fréquent dans la région, telles celles de Barville, Boynes, Beaumont, Auxy La tour du clocher de l église de Beaune-la-Rolande fut à l évidence fortifiée et, du coté nord, l existence d un pont-levis est attestée par deux hautes rainures. Dans les façades orientale et occidentale de la tour, des archères sont encore visibles. 2

3 L église et le clocher de l église de Beaune-la-Rolande (avant l incendie de 1861) 3

4 Une cloche énigmatique Dans ce clocher, se trouvait une cloche dont l inscription (fig. 2) fut quelques temps l objet d âpres discussions et il me paraît intéressant d y consacrer quelques instants en se référant au Mémoire sur quelques antiquités de Beaune la Rolande en Gâtinais présenté par M. Dufaur vicomte de Pibrac devant la Société Royale des Sciences & Belles-Lettres d Orléans. (M. Dufaur était ancien élève de l école Polytechnique et membre de la Société des Sciences d Orléans). 4

5 Je cite : Il y a bientôt deux ans, Mgr Morlot, notre ancien évêque, me parla d une inscription remarquable qui se trouvait à Beaune la Rolande. Il s étendit sur son importance paléographique et sur la réputation colossale dont elle jouissait à Rome où elle avait été envoyée déjà au cardinal Mezzofante. Le fac simile était revenu d Italie après avoir déjoué toutes les ressources de l immense instruction du savant auquel on l avait confié, et le timbre de Beaune s enorgueillissait toujours de son impénétrable obscurité. M. Richard, secrétaire de l évêché, eut alors l idée de s adresser à l Académie des inscriptions de Paris; mais l Académie ne chercha même pas à déchirer le bandeau qui enveloppait ce souvenir des temps passés. Ce fac simile revint donc encore une fois à Orléans. Quelques temps après, M. Richard me parla de nouveau de cette inscription et mit à ma disposition le fac simile que j ai l honneur de vous présenter aujourd hui ; c est celui qui a été envoyé au bibliothécaire du Vatican et au président de l Académie des inscriptions et Belles-Lettres de Paris. Je l examinais pendant trois ou quatre jours avec une scrupuleuse attention et un intérêt qu accroissait encore le souvenir des épreuves auxquelles il avait résisté ; mais malgré toute ma persévérance je n y découvris qu une espèce de date dont la forme me rappela le XVI ème siècle. Je lus distinctement l an mil cinq cent. C était déjà quelque chose, car on croyait cette inscription de l an mil. Là se bornèrent tous mes succès et il me restait encore 27 mots à lire sur 29. 5

6 Quelques temps après, et afin de valider le fac simile en sa possession, Monsieur Dufaur s adressa à Messieurs Laplaine et Chauliagon, respectivement instituteur et curé de la ville de Beaune-la-Rolande afin d obtenir d eux un calque tamponné des mystérieuses inscriptions de la cloche. Mais reprenons son récit dès l instant qu il reçut une lettre de M. le curé de Beaune-la-Rolande ; nous sommes le 7 septembre 1843 et Louis-Philippe est alors roi des Français. Longtemps après, je reçus enfin une lettre. Elle renfermait le texte même de l inscription qu il me disait avoir lu sans la moindre difficulté avec MM. Laplaine et Favereau ; je dois ici rendre justice à ces messieurs, leur travail était aussi complet que possible et la date seule manquait à leur interprétation ; elle demandait en effet pour être déchiffrée des connaissances spéciales sur la manière d écrire les nombres au XVI ème siècle. Voici du reste ce renseignement précieux tel qu il m est parvenu. 1 ère ligne : L an mil V s PPPVM Pierre Vandart me fit, Sébastien suis qui à toute heure sonne pour 2 ème ligne : bien servir les gens, homme ne vault rien qui demeure à faire bien quant a le temps. 6

7 M. Chauliagon avait eu soin de m envoyer l empreinte exacte des sept caractères illisibles, ainsi que celle des deux autres mots Pierre Vandart et servir pour me donner, sans doute, une idée du reste de l écriture. Grâce à cette précaution je pus, dès le lendemain même, satisfaire le désir qu il avait de compléter son travail en lui répondant que : le V signifiait cinq ; que ce qu il croyait un s placé au dessus de la ligne était un c qui voulait dire cent, que les trois P étaient trois X comptant pour trente, et qu enfin ce qu il regardait comme un M était trois unités qui à la suite du V formait avec cette lettre le nombre huit ; que la date en un mot était mille cinq cent trente huit : mil V c XXXVIII.» Tout était donc fini. Le voile était tombé et l effrayante célébrité du timbre de Beaune-la-Rolande s était dissipée comme un nuage depuis cet instant capital de 1843 le clocher de Beaune vivait des journées paisibles en faisant sonner sa cloche élucidée, celle qui avait mobilisée les recherches jusqu au Vatican. Mais c était sans compter avec les caprices du temps et la malédiction allait s abattre 18 années plus tard. Nous sommes maintenant sous le règne de Louis-Napoléon Bonaparte, neveu de Napoléon I er, proclamé Empereur des Français le 2 décembre

8 Un destin tragique Le 24 mai 1861, une discussion fut fortuitement engagée au sujet de l assurance de l église et du clocher à l occasion d une réunion du Conseil Municipal. On constatait alors que les cloches l horloge et le beffroi n étaient pas assurés, que l église l était pour francs dont francs pour la flèche du clocher et francs pour la tour. Le Conseil trouvait cette somme insuffisante et chargeait le maire (M. Marotte) de s entendre avec l assurance l Orléanaise. Hélas il eut été nécessaire de faire vite car le 15 juillet de la même année, le fleuron architectural de la ville de Beaune s évanouissait en fumée, il était malheureusement trop tard. Mais que s était il donc passé durant ce jour funeste? Nous emprunterons le récit du Maire, en date du 23 février 1862 pour relater cet événement : Je cite : Le 15 juillet 1851, sur les 3 heures du matin, le feu du ciel est tombé sur le clocher de Beaune. Trois heures après, c est à dire à 6 heures, on remarquait un peu de fumée à l extrémité de la flèche et bientôt l incendie a pris des proportions telles qu il est resté à la population consternée d autre espoir que celui de conserver l église. En effet, à 8h1/2 le clocher de la ville de Beaune n existait plus. 8

9 La Compagnie des Pompiers était accourue avec un admirable empressement mais son action ne s est bornée d abord qu à préparer les chaînes qui devaient alimenter les pompes, pour le moment où il serait possible d approcher la partie de la toiture de l église sur laquelle tombaient les débris enflammés du clocher. Bien que tout le monde comprit quel sort était réservé aux trois cloches, il fallut bien reconnaître qu il était impossible de les descendre avant qu elles fussent atteintes par l incendie qui descendait avec une effrayante rapidité. Quelques pompiers et plusieurs habitants montèrent à la hâte dans la partie de la tour où était placée l horloge et furent assez heureux pour pouvoir démonter toutes les pièces et les transporter en lieu de sûreté. Au moment où ce travail était terminé, une pluie de plomb fondu a averti ces courageux citoyens que le moment de se retirer était arrivé. Personne n a été grièvement blessé. Le foyer de l incendie s est trouvé concentré sur deux points principaux, à l orifice de la tour et au beffroi. Les poutres qui existaient à cette dernière partie du clocher et les madriers qui en formaient le plancher ont arrêté dans leur chute une grande partie des débris enflammés et la flèche et les cloches se sont trouvées au milieu d un immense foyer alimenté par l arrivée continuelle de nouveaux éléments combustibles. 9

10 Deux cloches ont complètement fondu, et la troisième (celle signée par P. Vandart et dont nous avons parlé précédemment) a été préservée par le jet continuel d une pompe. Cependant, le beffroi a été détruit et la cloche s est cassée dans sa chute. C est alors que les pompiers de Beaune, voyant le danger qui menaçait l église par suite de la chute des pièces de bois qui sortaient par les ogives de la tour, consultant plutôt leur courage que la prudence, s élancèrent sur les parties brûlantes, la hache à la main, pour concentrer entre les quatre murs de la tour le foyer de l incendie. MM. Prévost et Morlet, couvreurs, tous deux pompiers de la Compagnie, se firent plus particulièrement remarquer dans cette manœuvre tardive, mais M. Prévost eut le malheur de tomber d une hauteur de 12 mètres environ dans l intérieur de la tour au milieu de débris de toute nature qui l'eussent enseveli sans le dévouement du sieur Breau-Baudin qui l a enlevé vivement sur ses épaules et transporté à l hospice dans l état le plus grave. Sa vie fut en danger pendant longtemps. Il est rétabli aujourd hui mais avec la perspective de ne pouvoir jamais se servir de son bras droit qui a été fracturé en deux endroits. 10

11 Nous avons à nous féliciter de l empressement que les pompiers des communes voisines ont mis à venir à notre secours. Deux heures après le commencement de l incendie les pompiers de Boiscommun, Auxy, Egry, Lorcy, Batilly, Barville, Courcelles, Beaumont, Corbeilles, Boynes, étaient au pied du clocher et plusieurs pompes mises en mouvement contribuèrent à préserver la ville de Beaune d un plus grand sinistre. Le Maire de Beaune signale à l administration comme s étant plus particulièrement distingués dans cette malheureuse circonstance ; M. Prévost, M. Morlet, M. Barreau-Gaudin du Bois de la Leu ; Eug Chauvin, ouvrier maréchal, à qui l on doit en partie la conservation de l horloge ; Prochasson fils, horloger à Beaune, Corneillat-Durand, serrurier ; Bezille, voiturier ; Guillet, brigadier ; Legat, pompier de Corbeilles, Lamy, pompier de Boiscommun et Popelin, pompier de Beaumont. On peut s en douter, dans une commune déjà peu riche de ses ressources locales, un tel malheur représentait une catastrophe financière sans précédent d autant plus qu à une demande de secours envoyée par le Maire Marotte à Monsieur le Préfet du Loiret se voyait retournée une réponse sans appel en disant que le crédit affecté aux édifices du culte était épuisé et que la ville ne pouvait compter sur aucun secours du ministère. 11

12 Après de longues tractations et un don particulier de francs fait par l Empereur Napoléon III sur sa cassette particulière les architectes Violet-Leduc ainsi que son élève et confrère Baudot furent choisis et les travaux furent entrepris en Ils étaient terminés en mars 1865 en donnant naissance au magnifique clocher qui défie le temps jusqu à nos jours. Entre temps une cloche fut louée à l entreprise Bollé près d Orléans. La cloche de Vandart ne périt pas dans l incendie mais malheureusement elle se cassa dans sa chute comme nous l avons vu mentionné dans le rapport du maire en date du 23 février Cette cloche resta au pied de l église pendant près de 4 ans et suscita toujours un intérêt historique certain. En effet, on peut lire dans une lettre manuscrite de M. Edmond Michel, célèbre historien de l Orléanais, conservée aux archives municipales et datée du 20 janvier 1865, la mention suivante : «Monsieur. J ai appris que votre vieille cloche de Beaune la Rolande allait être prochainement fondue. Je ne sais s il serait possible de la conserver en lui faisant une soudure d argent comme cela s est fait pour quelques cloches de ce département (on notera au passage que la cloche ne devait être que fêlée et non pas brisée complètement). 12

13 Il serait cependant à désirer que si la fatalité veut qu elle soit sacrifiée elle ne périt pas entièrement. Il serait très possible d en conserver la bande qui contient l inscription et les figurines : on pourrait facilement la scier sur une épaisseur de quelques millimètres en plusieurs morceaux qui seraient soudés ensuite ou plaqués sur un disque de bois ou de plâtre ; c est une opération facilement exécutable. Cette bande conserverait ainsi ce qu il y a d intéressant dans la cloche et trouverait sa place convenable au musée d Orléans. Rarement on rencontre des cloches de cette date ayant échappé aux incendies, aux ravages des Huguenots ou au creuset de 93. Il serait vraiment regrettable qu elle vint finir misérablement au creuset à une époque ou les monuments anciens sont recherchés et conservés partout. Quant aux scories qui la recouvrent aujourd hui, il serait facile de les enlever avec un peu d acide azotique : l inscription n a pas souffert de l incendie. J en ai du reste nettoyé moi-même une partie.» En fait la cloche fût bel et bien fondue. La solennité de l inauguration de la flèche de l église et de la bénédiction des cloches, le 28 mars 1865, et qui a été présidée par N N S S. l Archevêque de Sens et l Evêque d Orléans restera un jour mémorable dans les éphémérides de la ville. 13

14 Une note particulière se doit d être rappelée au sujet des cloches inaugurées ce jour du 28 mars 1865, je parle de celles qui existent actuellement et qui continuent à égrener le temps perpétuel. Comme vous le savez notre clocher abritent trois cloches qui se prénomment Martin, Sébastien et Pipe, si on les énumère par leur taille décroissante. Chacun d entre nous fera un rapprochement évident entre les Saints patrons de l église de Beaune et les attributions de Martin (pour l église haute) et Pipe (pour l église basse ou crypte). Il me paraît intéressant de se s appesantir quelques secondes sur Sébastien. En observant les inscriptions portées sur cette cloche, nous lisons : Je suis Sébastien. Je remplace la cloche par Vandart en 1538 et qui a été détruite dans l incendie de la flèche le 15 juillet Sébastien sait qui, à toute heure sonne, pour bien servir les gens, homme ne vaut rien qui demeure, à faire bien quand a le temps. J ai été baptisée le 28 mars 1865 par NNSS l Archevêque de Sens et l Evêque d Orléans. J ai pour parrain M. Popelin adjoint au maire de Beaune la Rolande et pour marraine Mlle O. Raguenet de Saint Albin, d Orléans. C est ainsi que trois cent vingt sept ans après son chef d œuvre et un cours arrêt de moins de quatre ans, Pierre Vandart avait son nom inscrit à nouveau sur un élément des plus beaux édifices de la région. 14

15 A chacun son Clochemerle Le clocher et l église continuent à défier le temps et leur entretien souvent coûteux a été le thème principal de nombreuses discussions jusqu à nos jours. En effet ces édifices ont souvent été l objet d échanges plutôt acerbes entre le curé et la municipalité en place. On en retiendra une parmi, beaucoup d autres. Elle se situe en Nous sommes encore sous les plaies du décret de la séparation de l église et de l état de En 1907, il avait été question à Beaune la Rolande du paiement d une location pour l église ; un modèle de contrat avait d ailleurs été rédigé par l administration préfectorale. Il ne semble d ailleurs pas qu on ait donné suite à cette proposition. Mais un problème devait se poser lorsque les réparations devenaient nécessaires à l église. Dans ces moments là le Curé de la ville de Beaune était l abbé Artaud. Ayant signalé au Conseil Municipal que la toiture laissait passer la pluie qui tombait dans l église, le curé le prie de bien vouloir, en tant que propriétaire légal de l église, faire les réparations indispensables et de ne pas laisser détériorer le plus beau, le seul monument de notre ville. La réponse du Conseil Municipal, sous le premier mandat de M. le docteur Toulze, donne le ton de l époque et des rapports entre les intéressés, je cite : 15

16 Le Conseil, après en avoir délibéré, considérant que Mr Artaud, curé doyen de la ville de Beaune, a la jouissance gratuite de l église, tant de l immeuble que des meubles qui la garnissent, que du fait de cette jouissance gratuite la commune ne doit et ne peut être mise en demeure de faire des réparations à un immeuble improductif de revenu, que cette charge doit incomber de ce fait à qui en a la libre et gratuite jouissance, pour ces motifs et dans le but également de se renfermer complètement dans les limites de la Loi de Séparation, décide en principe par 9 voix sur 11 votants de ne faire aucune réparation au compte de la commune dans l église de Beaune. Ecartant à priori toute intention de tracasserie pour la personne de M. Artaud ou de malveillance pour le culte, il décide de laisser le soin de cette réparation au locataire et prie M. le Maire de donner à M. le Curé toute autorisation des réparations indispensables. L abbé Artaud répondit que ni ses paroissiens ni lui même n étaient gênés par la pluie qui souillait le pavé de l église, mais qu il avait cru devoir faire connaître le danger suite à la dégradation de l édifice. Les discussions continuèrent sans issue car le 22 février 1910, c est à dire trois ans après, le Conseil maintenait sa décision initiale par 9 voix contre 6 sur 15 votants. 16

17 Bien sur, cette situation ne pouvait s éterniser. Après de nombreuses démarches l église fut classée monument historique en 1920 et les travaux de réparation furent toujours réalisés dans les mandats municipaux successifs. Même si leurs sentiments ne portent pas tel ou tel conseiller à s intéresser à l église et son clocher, au fond ils en sont fiers et ne voudraient certainement pas la voir tomber en ruine. Un passage à l An 2000 imprévu On citera une dernière anecdote qui fait que ces édifices anciens gardent aussi leurs mystères. A l occasion de la célébration de l année 2000, la Municipalité de Beaune-la-Rolande avait programmé l horloge de l église pour que celle-ci sonne à toutes volées pendant un temps certain qui fut, paraît-il âprement discuter entre les électriciens et les Conseillers municipaux. Mais de volée il n y eut point, les cloches se sont tues comme si elles voulaient s économiser dans la discrétion en attendant le troisième millénaire. 17

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

L INCENDIE des DOCKS de NICE - 1899

L INCENDIE des DOCKS de NICE - 1899 L INCENDIE des DOCKS de NICE - 1899 Les Docks : Superbe édifice du quai des deux-emmanuel que celui formé par les trois bâtiments composant les «docks et entrepôts de Nice» avec ses nombreuses salles et

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917)

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) 1 Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) Affiche et carte postale : Arch. dép. d Eure-et-Loir, 26 Fi NC 18 et 9 Fi NC Jouy. Carte postale 102 e Régiment d

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Ou Comment j ai appris par hasard que ma voiture avait été revendue 32 FOIS PLUS CHER que le montant de ma reprise! AVERTISSEMENT Cette fiche pratique n a qu

Plus en détail

Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault. Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault

Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault. Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault TEXTE 1 Le Maître Chat de Benjamin LACOMBE, d après un conte de Charles Perrault À l heure de sa mort, un meunier ne laissa à ses trois enfants que son moulin, son âne et son chat. Le partage fut bientôt

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Yves Levesque. Mot du maire de Trois-Rivières

Yves Levesque. Mot du maire de Trois-Rivières Mot du maire de Trois-Rivières Yves Levesque Une réalisation dont tous les Trifluviens, Trifluviennes et tous les gens de la Mauricie peuvent être très fiers. Première grande réalisation sur le site de

Plus en détail

LE CHAT BOTTÉ. Charles PERRAULT

LE CHAT BOTTÉ. Charles PERRAULT LE CHAT BOTTÉ Charles PERRAULT Un meunier avait trois fils. Il leur laissa son moulin, son âne, et son chat. Le fils aîné eut le moulin. Le second fils eut l'âne. Le plus jeune n'eut que le chat. Le pauvre

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

La maison de ma grand-mère

La maison de ma grand-mère La maison de ma grand-mère Voici une belle histoire de recherches survenue dernièrement concernant des gens qui ont vécu à Ste-Marie. Cette petite aventure a débuté sur le site Facebook dans le Groupe

Plus en détail

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny

La belle histoire de l école St-Louis-de-France. 1901 : La première école dans le village de Charny La belle histoire de l école St-Louis-de-France J ai tenté de retracer pour vous l histoire de l école St-Louis-de-France. Je tiens à remercier M. Alain Boucher de la Commission scolaire des Navigateurs

Plus en détail

Est-ce que le Père Noël existe vraiment?

Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Le 24 décembre de l an 3000, le Père Noël livrait ses cadeaux de son domicile. Les lutins et les rennes n avaient plus beaucoup de travail depuis que Mère Noël

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014 Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs les Représentants des autorités civiles, militaires

Plus en détail

Un songe de William Miller

Un songe de William Miller Un songe de William Miller J ai rêvé que Dieu, par une main invisible, m avait envoyé un bel écrin ciselé, d ébène et de perles curieusement incrustées, d environ vingtcinq centimètres sur quinze. Une

Plus en détail

RAPPORT DE DEBLAIEMENT ET DE RESTAURATION DE L EGLISE DU VIEUX SOULAC

RAPPORT DE DEBLAIEMENT ET DE RESTAURATION DE L EGLISE DU VIEUX SOULAC RAPPORT DE DEBLAIEMENT ET DE RESTAURATION DE L EGLISE DU VIEUX SOULAC Extraits de délibérations du Conseil général de la Gironde (1864) Le jour même de la commission, un membre lit un rapport sur l église

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

Le lycée Jules Verne, un bel outil dont nous sommes fiers dans le quartier

Le lycée Jules Verne, un bel outil dont nous sommes fiers dans le quartier Mai 2008 Le lycée Jules Verne, un bel outil dont nous sommes fiers dans le quartier La plupart des riverains connaissent le lycée, à l occasion des portes ouvertes ou du repas annuel de l Association.

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Demande d aide Conditions d attribution

Demande d aide Conditions d attribution Disponible sur www.sauvegardeartfrancais.fr Demande d aide Conditions d attribution Les aides que nous apportons proviennent des dons et legs qui nous ont été consentis. La plus grande part des aides accordées

Plus en détail

Progresser par la foi

Progresser par la foi Chapitre 54 Progresser par la foi Il n est pas toujours sage, en effet, de ne rien entreprendre qui entraîne de fortes dépenses sans avoir au préalable l argent nécessaire. Le Seigneur n épargne pas toujours

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015)

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Ce rapport explique comment la politique immobilière de l EPG est concrètement mise en œuvre dans

Plus en détail

PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS

PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS PRESTATIONS DE SERMENT DES AVOCATS C est avec beaucoup de plaisir, monsieur le Bâtonnier FOUQUET, que j ai reçu, comme vous, monsieur le Premier Président, la nouvelle de ce que cette année, les jeunes

Plus en détail

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de La poste : La Missive des Archives N 10 Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883 La poste à cette époque se situait, place de l église dans la maison de Monsieur CAROUZET,

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A)

DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) DIMANCHE 12 JANVIER 2014 Le Baptême du Seigneur (A) PREMIÈRE LECTURE Livre d'isaïe (42, 1-4.6-7) Ainsi parle le Seigneur : Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu en qui j'ai mis toute ma joie. J'ai

Plus en détail

L histoire dont vous êtes le héros

L histoire dont vous êtes le héros L histoire dont vous êtes le héros Ce jeu peut être fait en intérieur ou en extérieur par des enfants sachant impérativement lire. Principe du jeu : A la manière des livres «L histoire dont vous êtes le

Plus en détail

ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS

ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS ASSOCIATION «LES AMIS DU PATRIMOINE RELIGIEUX DE LA PAROISSE SAINT HILAIRE DE FONTENAY LE COMTE» STATUTS TITRE I - FORMATION ET OBJET DE L ASSOCIATION Article 1 - DENOMINATION ET SIEGE SOCIAL Il est formé,

Plus en détail

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772

Aumônerie israélite des armées Septembre 2012/ Elloul 5772 23 Les armes dans la bible Haïm Harboun La Bible explique que la paix constitue la profession de foi du peuple d Israël. Plus encore, la paix est, par excellence, la bénédiction des bénédictions, récurrente,

Plus en détail

Bruxelles, le 18 juin 2014. Madame, Monsieur, Concerne : Elections sociales 2016.

Bruxelles, le 18 juin 2014. Madame, Monsieur, Concerne : Elections sociales 2016. Aux Pouvoirs Organisateurs, Aux Chefs d'etablissements de l'enseignement Fondamental de l'enseignement Secondaire ordinaire et spécialisé de l Enseignement de Promotion Sociale de l Enseignement Supérieur

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010

Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération n 2010-288 du 13 décembre 2010 Délibération faisant suite à un refus d embauche en raison de la grossesse de la réclamante Grossesse - Emploi Emploi privé Rappel à la loi La haute autorité

Plus en détail

L essentiel sur. Le passécomposé. & L imparfait. Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS

L essentiel sur. Le passécomposé. & L imparfait. Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS L essentiel sur Le passécomposé & L imparfait Ernst Ludwig KIRCHNER DAVOS s utilise pour raconter une action passée. Il se forme avec être ou avoir au présent + le participe passé Manger J ai mangé Tu

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche LEÇON Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche Lis «Cela va trop loin!». Dessine un signal routier. Ajoute ton verset à mémoriser et place-le en évidence. Commence

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 11-17183 Publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1

PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 PROLOGUE À L AFFAIRE VERRÈS DISCOURS CONTRE CAECILIUS DIT LA DIVINATION 1 I. 1. Si l un de vous, messieurs les juges, ou quelqu un dans l assistance s étonne par hasard de me voir moi qui suis mêlé aux

Plus en détail

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Ma catastrophe adorée

Ma catastrophe adorée Mathieu Lindon Ma catastrophe adorée P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e «L amour, vous savez, grâce auquel échouent les conspirations des méchants, par qui les héros vivent leurs plus belles

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l élève Je suis un élève du : 1 er cycle du primaire 2 e cycle du primaire 3 e cycle du primaire 1 er cycle du secondaire 2 e cycle

Plus en détail

Kim Thúy de passage à Sherbrooke

Kim Thúy de passage à Sherbrooke Bulletin spécial Mai 2014 Kim Thúy de passage à Sherbrooke Pour célébrer avec nous le Mois du patrimoine asiatique La très talentueuse et sympathique écrivaine Kim Thúy a tout de suite répondu par l affirmative

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser.

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser. NAO et l écu magique Nao est un dieu. Il habite sur une colline et peut se métamorphoser en toutes sortes d animaux pour ne pas se faire repérer. Cette colline est invisible aux yeux des hommes. Il est

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I

I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I I. PLAN D INSTALLATION DE LA PHASE I 1) Base de vie Cantonnement type Algeco La base de vie est déterminée en fonction du nombre d intervenants sur le chantier. Le nombre d ouvriers maximum est estimé

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Survies. 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route. Une exposition de Catherine Cabrol

Survies. 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route. Une exposition de Catherine Cabrol 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route Une exposition de Catherine Cabrol 03 Note d intention «Tour à tour automobiliste, motarde, cycliste ou piétonne, je pense à

Plus en détail

www.mariemadeleine.fr

www.mariemadeleine.fr 1 LE#PELERINAGE#A#LA#SAINTE#BAUME#AU#FIL#DES#SIECLES# PersonnalitésvenuesàlasainteBaume: PAPES# EtienneIVen816 JeanVIIIen878 JeanXXIIen1316 BenoitXIIen1338 ClémentVIen1343 InnocentVIen1355 UrbainVen1367

Plus en détail

l encoche La première centenaire de Montana : Madame Simone Fardel revue d information de la commune de Montana Décembre 2006 - N 10

l encoche La première centenaire de Montana : Madame Simone Fardel revue d information de la commune de Montana Décembre 2006 - N 10 revue d information de la commune de Montana Décembre 2006 - N 10 La première centenaire de Montana : Madame Simone Fardel 2006 Commune de Montana, sauf mention spéciale en fin d article. Reproduction

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1 Les trois brigands partie1 Il était une fois trois vilains brigands, avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs. Le premier avait un tromblon, le deuxième un soufflet qui lançait du poivre,

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Procès-verbal du Conseil d administration. Domaine Bel-Air. Le jeudi 17 juillet 2014

Procès-verbal du Conseil d administration. Domaine Bel-Air. Le jeudi 17 juillet 2014 Procès-verbal du Conseil d administration Domaine Bel-Air Le jeudi 17 juillet 2014 Rédigé par Mélanie Turgeon le 17 juillet 2014 Étaient présents : Mesdames Holly Fortier Mélanie Turgeon Messieurs Daniel

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE Grâce à un plan d urgence, ou plan de continuité, tout le monde saura ce qu il doit faire si jamais il vous arrive malheur. Ce plan indique à votre liquidateur et(ou)

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant 1 F.A.O. Dr. H. Azérad 06/05/06 George Walkden, Alastair Shaw, & Natasha Mann Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant Lady Bracknell. [Elle s assit.] Veuillez vous asseoir, M. Worthing.

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

UN GENTLEMAN. Édition du groupe «Ebooks libres et gratuits» Maurice Leblanc. Contes du soleil et de la pluie

UN GENTLEMAN. Édition du groupe «Ebooks libres et gratuits» Maurice Leblanc. Contes du soleil et de la pluie Édition du groupe «Ebooks libres et gratuits» Maurice Leblanc UN GENTLEMAN Contes du soleil et de la pluie Journal L Auto 25 juin 1903 Recueil Gueule-Rouge. 80 chevaux Ollendorf, 1904 Table des matières

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail