Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résultats du Groupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pour les 9 premiers mois"

Transcription

1 Résultats du Grupe BPCE au 3 e trimestre 2009 et pur les 9 premiers mis Retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE au 3 e trimestre : Bénéfice net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances pératinnelles des réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne : Résultat d explitatin de M sur 9M 09, en hausse de 57 %/9M 08 Slidité financière du grupe renfrcée : Améliratin du rati Tier One de 8,6 % au 30 juin à 8,8 % au 30 septembre 2009 Rembursement à l État de 750 M de TSS Engagement du grupe pur le sutien à l écnmie : Encurs de crédits en hausse de 3,3 %, supérieure à la myenne du marché Paris, le 12 nvembre e trimestre 2009 : retur à la rentabilité de Natixis et du Grupe BPCE Résultat net de 447 millins d eurs Bnnes perfrmances des réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne Premiers effets psitifs du recentrage de Natixis Résistance des activités du pôle immbilier Cût du risque stabilisé 9 premiers mis de 2009 : bnnes perfrmances pératinnelles Un PNB en hausse de 17 % à 15,1 milliards d eurs Des encurs de crédits en hausse, témins du sutien des banques du Grupe BPCE à l écnmie Un résultat net de -310 millins d eurs, encre marqué par la crise et par des écritures exceptinnelles Une structure financière slide Fnds prpres Tier One au 30 septembre 2009 : 36,1 milliards d eurs Rati Tier 1 estimé : 8,8 % cntre 8,6 % au 30 juin /9 -

2 Le 12 nvembre, le cnseil de surveillance de BPCE, réuni sus la présidence de Philippe Dupnt, a examiné les cmptes du grupe pur le trisième trimestre Ces cmptes snt cmparés à des dnnées pr frma retraçant la situatin au 30 septembre 2008 sus l hypthèse que les deux grupes Banque Ppulaire et Caisse d Epargne se sient déjà rapprchés. Françis Pérl, président du directire de BPCE a déclaré : «Dans une cnjncture encre incertaine au trisième trimestre 2009, le Grupe BPCE réalise une bnne perfrmance. Tus les métiers cntribuent psitivement aux résultats du grupe qui a maintenu sa dynamique en faveur du sutien à l écnmie. La crissance des revenus des Banques Ppulaires et des Caisses d Epargne témigne de la résistance de la banque de prximité. Après cinq trimestres difficiles, Natixis renue avec les bénéfices et démntre la pertinence du recentrage de ses activités. Ces éléments, auxquels s ajute la cntributin significative du pôle immbilier, snt encurageants pur les équipes et pur l avenir du Grupe BPCE.» Résultats cnslidés du Grupe BPCE : nette améliratin RESULTATS 3 E TRIMESTRE 2009 Le trisième trimestre 2009 a vu la naissance du Grupe BPCE le 31 juillet Dans un envirnnement marqué par une cnjncture écnmique encre difficile et une améliratin des marchés de capitaux, le Grupe BPCE a enregistré au trisième trimestre des perfrmances pératinnelles en améliratin sur ses tris métiers : la banque de prximité, la banque de financement, gestin d actifs et services financiers (Natixis) et les métiers de l immbilier. Il en ressrt un bénéfice net part du grupe de 447 millins d eurs, traduisant le retur à la rentabilité du grupe. Le prduit net bancaire du grupe ressrt à millins d eurs pur le trisième trimestre, en hausse de 25 %. Le PNB des tris métiers du grupe s élève à millins d eurs, en hausse de 10 %. La banque de prximité cntribue à hauteur de 64 % au PNB des tris principaux métiers au trisième trimestre avec millins d eurs. Les banques des réseaux Banque Ppulaire et Caisse d Epargne recueillent les fruits de leur dynamisme cmmercial, avec des revenus de millins d eurs cntre millins d eurs au trisième trimestre 2008 qui avait été marqué par les effets de la crise financière. La banque de financement, gestin d actifs et services financiers (Natixis), avec millins d eurs, cntribue à hauteur de 24 % au PNB des métiers du Grupe BPCE. Les métiers de l immbilier cntribuent à hauteur de 12 % au PNB des métiers du Grupe, avec 638 millins d eurs cntre 556 millins d eurs au trisième trimestre 2008 (hausse de 15 %). Cette améliratin traduit le rebnd bservé au trisième trimestre 2009 du marché de l immbilier grâce aux mesures de sutien (PASS fncier, dublement du prêt à taux zér PTZ, dispsitif Scellier) et à la baisse des taux. - 2/9 -

3 Les frais de gestin prgressent de 4 % à millins d eurs, intégrant des cûts exceptinnels liés à la créatin du nuvel rgane central BPCE. Les frais de gestin des métiers, stables à millins d eurs, témignent des effrts de réductin des cûts réalisés par les entreprises du grupe. Dans la banque de prximité, l augmentatin des charges a été cntenue à 2 % et le cefficient d explitatin s amélire de 11 pints à 67,4 %. Le résultat brut d explitatin s élève à millins d eurs cntre 527 millins d eurs au trisième trimestre Le RBE des métiers prgresse de 43 %, à millins d eurs. Le cût du risque reste à un niveau élevé (588 millins d eurs) mais s inscrit en baisse par rapprt au trisième trimestre Sur la péride, le Grupe BPCE a subi la hausse du cût du risque clientèle mais a également bénéficié de la réductin des impacts négatifs liés à la valrisatin des prtefeuilles financiers des Banques Ppulaires et des Caisses d Epargne. Le résultat net part du grupe redevient psitif et atteint 447 millins d eurs. RESULTATS 9 MOIS 2009 Les résultats du Grupe BPCE pur les neuf premiers mis de l année 2009 snt marqués par les effets de la crise, en particulier par l augmentatin du cût du risque liée à la dégradatin de l envirnnement écnmique et au renfrcement du prvisinnement des prtefeuilles de crédits. Ils snt également impactés par des écritures exceptinnelles, en particulier les dépréciatins des écarts d acquisitin visant l adaptatin de la valrisatin des actifs à la cnjncture écnmique. Au ttal, le Grupe BPCE dégage une perte nette de 310 millins d eurs. Sur les neuf premiers mis de l année 2009, le prduit net bancaire du grupe atteint 15,1 milliards d eurs, en hausse de 17 % par rapprt aux neuf premiers mis de l exercice Le résultat brut d explitatin atteint 3,1 milliards d eurs. Cncernant les métiers du grupe, le PNB est stable à 15,3 milliards d eurs. Cette stabilité reflète la bnne résistance de la banque de prximité dans un envirnnement incertain, en particulier au premier semestre Les frais de gestin des métiers snt stables à 11,6 milliards d eurs. En revanche, le cût du risque, à 2,5 milliards d eurs, a dublé par rapprt à la péride crrespndante de l année 2008 prenant en cmpte les effets de la crise écnmique sur la banque de prximité et les dtatins significatives faite au premier semestre par Natixis suite à la revue des prtefeuilles de crédits. Le résultat brut d explitatin des métiers augmente de 6 % à 3,8 milliards d eurs, traduisant la bnne perfrmance pératinnelle des métiers. Le résultat d explitatin des métiers recule de 46 %, à 1,2 milliard d eurs. - 3/9 -

4 RESULTATS CONSOLIDES DU GROUPE BPCE en millins d eurs T Dnt pôles métiers T Dnt pôles métiers % Var pôles métiers 9M M 2008 Prduit net bancaire % Frais de gestin = Résultat brut d explitatin % Cût du risque % Résultat d explitatin X2, Résultat net part du grupe STRUCTURE FINANCIERE DU GROUPE BPCE Au 30 septembre 2009, les fnds prpres Tier One s élèvent à 36,1 milliards d eurs. Les risques pndérés estimés s élèvent à 408 milliards d eurs au 30 septembre Ils snt cncentrés à hauteur de 51 % sur la banque de prximité. Le rati estimé de fnds prpres Tier One du Grupe BPCE s établit, au 30 septembre 2009, à 8,8 %. Ce rati n intègre pas 1,3 milliard d eurs de cllecte de parts sciales effectuée par les Caisses d Epargne au 30 septembre 2009 et qui devrait renfrcer leurs fnds prpres par augmentatin de capital d ici la fin de l année. Le Grupe BPCE bénéficie de ntatins lng terme Aa3 par Mdy s et A+ par Standard & Pr s et Fitch. Elles snt tutes assrties d une perspective stable. BANQUE DE PROXIMITE : MOBILISATION EN FAVEUR DU SOUTIEN A L ECONOMIE Les deux réseaux nt pursuivi leur mbilisatin pur le financement de l écnmie cnfrmément aux engagements pris auprès de l Etat en ctbre Le Grupe BPCE affiche un taux de crissance des encurs de 3,3 % 1 à la fin du mis de septembre 2009, niveau nettement supérieur à la crissance myenne des encurs de crédits des établissements financiers ayant signé la cnventin avec l Etat en ctbre Sur le marché des particuliers et le marché des TPE/PME, ù le Grupe bénéficie de psitins frtes, les encurs de crédits prgressent de 5 %. Le Grupe s est engagé à maintenir une prgressin annuelle de 3,5 % de ses encurs de crédits pur l ensemble de l année Au nmbre des actins du Grupe BPCE en faveur de l écnmie figurent : une dtatin de 3 milliards d eurs de prêts aux cllectivités lcales mise en place par les Caisses d Epargne, une envelppe mensuelle de 1 milliard d eurs en faveur des PME uverte par les Banques Ppulaires, le relèvement à 1,8 milliard d eurs de la prductin de crédits des Caisses d Epargne en faveur des pérateurs d HLM en Surce : Banque de France - 4/9 -

5 Réseau Banque Ppulaire Le réseau Banque Ppulaire regrupe 20 Banques Ppulaires, le Crédit Maritime Mutuel et les Sciétés de Cautin Mutuelle. Le réseau Banque Ppulaire a cnfirmé sa capacité de résistance, sn dynamisme cmmercial et sn attractivité sur les neuf premiers mis de l année Le nmbre de clients particuliers a prgressé de et le nmbre d entreprises clientes s est accru de 4 % par rapprt aux neuf premiers mis de l année Encurs d épargne Les encurs d épargne atteignent 176 milliards d eurs, en hausse de 8 % par rapprt au 30 septembre Sur le marché des particuliers, les encurs d épargne de bilan pursuivent leur prgressin au rythme de 4 %, principalement grâce aux encurs de Livret A (3 milliards d eurs). La baisse des taux de l épargne réglementée, intervenue le 1 er février 2009 et encre amplifiée le 1 er mai 2009, a également pussé les épargnants à se turner vers des prduits sûrs et mieux rémunérés avec des hrizns d investissement lng terme. L encurs sur les prduits d assurance vie prgresse ainsi de 11 % (37 milliards d eurs). La crissance des dépôts à vue atteint 8 %. Sur le marché des entreprises, le niveau des encurs de cmptes à terme prgresse de 34 %. Les encurs d épargne salariale prgressent de 10 %. Sur la péride, le nmbre de cntrats d épargne salariale augmente de 19 %. Encurs de crédits Les encurs de crédits du réseau Banque Ppulaire s apprécient de 3 % par rapprt au 30 septembre 2008, atteignant 138 milliards d eurs. Les encurs des prêts immbiliers et des crédits à l équipement prgressent de 4 % par rapprt au 30 septembre Partenaire des principaux réseaux d accmpagnement de la créatin d entreprise, le réseau Banque Ppulaire maintient sa psitin de premier distributeur de Prêts à la Créatin d Entreprise (PCE) avec une part de marché estimée à fin septembre 2009 de 27,5 %. Résultats financiers A neuf mis, le prduit net bancaire, à millins d eurs, s établit en hausse de 7 % sus l effet cnjugué de la prgressin sensible de la marge d intérêt et de la stabilisatin des cmmissins. Hrs prvisins épargne lgement et à périmètre cnstant, la prgressin du PNB ressrt à 5 %. Les frais de gestin s élèvent à millins d eurs et s apprécient de 1,1 % à périmètre cnstant. Le cefficient d explitatin ressrt à 67 % à périmètre cnstant, en améliratin de 1,8 pint par rapprt aux neuf premiers mis de l année Le résultat brut d explitatin du réseau Banque Ppulaire atteint millins d eurs sur la péride. - 5/9 -

6 Cmpte tenu de la hausse des défaillances d entreprises dans un envirnnement incertain, le cût du risque s élève à 506 millins d eurs cntre 342 millins d eurs au 30 septembre Stable par rapprt au 30 juin 2009, le cût du risque ressrt à 49 pints de base 2. Le résultat d explitatin du réseau Banque Ppulaire sur les neuf premiers mis de 2009 est stable à 914 millins d eurs. Réseau Caisse d Epargne Le réseau Caisse d Epargne regrupe 17 Caisses d Epargne. Dans un envirnnement marqué par la crise écnmique et la banalisatin du Livret A, les Caisses d Epargne nt fait preuve d une bnne dynamique cmmerciale. Encurs d épargne Les effets négatifs de la banalisatin du Livret A au 1 er janvier 2009 et la baisse de sn taux de rémunératin nt été cmpensés par la bnne dynamique cmmerciale du réseau. En effet, malgré une baisse des encurs du Livret A de 1 % sur un an, l encurs d épargne ttal du réseau Caisse d Epargne prgresse de 2 % par rapprt au 30 septembre 2008, atteignant 327 milliards d eurs. La cllecte d épargne nuvelle, hrs Livret A, prgresse de 61 % sur la péride, prtée principalement par le succès des prduits d assurance vie, dnt la cllecte augmente de 51 % en un an à 3,4 milliards d eurs. Sur la péride, l encurs myen des cmptes de dépôts à vue prgresse de 4 % pur la banque de détail et de 9,5 % pur la banque du dévelppement réginal. Le réseau Caisse d Epargne présente sur le segment des cmptes de dépôts à vue une part de marché en France de 8,7 %. Par ailleurs, le réseau Caisse d Epargne a pursuivi sa plitique de cnquête puisque la hausse du nmbre de clients actifs bancarisés sur le marché des prfessinnels atteint 5 %, 2 % sur le marché des particuliers et 11 % sur le marché des entreprises. Encurs de crédits Avec une prgressin de 5 % des encurs de crédits à 132 milliards d eurs par rapprt au 30 septembre 2008, les Caisses d Epargne cnfirment leur vlnté de pursuivre leurs engagements d aide au financement de l écnmie. Les encurs de crédits à l habitat prgressent légèrement et atteignent 78 milliards d eurs au 30 septembre Les crédits à l équipement s élèvent à 35 milliards d eurs. Sur le trisième trimestre 2009, les engagements de crédits nt prgressé sur tus les cmpartiments. En particulier, dans le dmaine du crédit à la cnsmmatin, les Caisses d Epargne dégagent des perfrmances supérieures au marché. La prductin de crédits à la cnsmmatin sur les neuf premiers mis atteint 4,3 milliards d eurs, en hausse de 3 %. Le réseau Caisse d Epargne cnserve sa place de 2 e distributeur de crédits à la cnsmmatin (hrs établissements spécialisés) avec 7,3 % de part de marché. 2 Cût du risque sur activités de crédit clientèle rapprté aux risques pndérés myens estimés cmpsante risque de crédit Bâle I - 6/9 -

7 Résultats financiers Sus l effet d une hausse des encurs myens sur l ensemble des crédits, de la baisse du taux de refinancement et des effets de la réductin des prtefeuilles financiers, le prduit net bancaire s établit à millins d eurs, en hausse de 20 % sur les neuf premiers mis de Hrs prvisins épargne lgement, la hausse du PNB atteint 24 %. Les cmmissins sur crédits, en hausse de 16 %, et les cmmissins liées à la bancarisatin (+ 3 %) cmpensent la baisse des cmmissins sur l épargne financière et sur l épargne centralisée. Les frais de gestin snt stables à millins d eurs. Le cefficient d explitatin ressrt à 73,2 %. Le résultat brut d explitatin du réseau Caisse d Epargne atteint millins d eurs, traduisant une très nette améliratin de la perfrmance pératinnelle. Le cût du risque s établit à 220 millins d eurs cntre 180 millins d eurs un an plus tôt. Cette hausse de 40 millins d eurs par rapprt au 30 septembre 2008 traduit une prgressin du cût du risque clientèle cmpensée en partie par la réductin des effets de la crise sur les prtefeuilles financiers. Stable par rapprt au 30 juin 2009, le cût du risque ressrt à 22 pints de base 3. Le résultat d explitatin du réseau Caisse d Epargne sur les neuf premiers mis est multiplié par tris à 974 millins d eurs. BANQUE DE FINANCEMENT, GESTION D ACTIFS ET SERVICES FINANCIERS 4 Le trisième trimestre 2009 marque le retur aux bénéfices de Natixis. Chacun des tris métiers qui cnstituent sn cœur d activité dégage un bénéfice. La banque de financement, gestin d actifs et services financiers cntribue à hauteur, respectivement, de millins d eurs et de 261 millins d eurs au PNB et au RBE du Grupe BPCE pur le trisième trimestre Sur les neuf premiers mis de l année 2009, les cntributins de la banque de financement, gestin d actifs et services financiers snt respectivement de 3,9 milliards d eurs et de 541 millins d eurs au PNB et au RBE du grupe. 3 Cût du risque sur activités de crédit clientèle rapprté aux risques pndérés myens estimés cmpsante risque de crédit Bâle I 4 Les résultats de Natixis fnt l bjet d un cmmuniqué détaillé - 7/9 -

8 POLE IMMOBILIER : RESISTANCE DANS UN MARCHE EN RETOURNEMENT DE CYCLE Le pôle immbilier regrupe principalement les activités du Crédit Fncier, de Fncia et de Nexity, ainsi que d autres activités dnt GCE Habitat, Maisns France Cnfrt et Meilleurtaux. Elles permettent au Grupe BPCE d être un acteur majeur de l immbilier, présent de l amnt à l aval dans l ensemble des métiers de l immbilier aussi bien sur le financement des particuliers, des entreprises, des cllectivités lcales que du lgement scial. Le prduit net bancaire du pôle immbilier, pur les neuf premiers mis de l année, s élève à millins d eurs en baisse de 6 % seulement par rapprt au neuf premiers mis de l année 2008, dans une cnjncture défavrable pur le secteur. Crédit Fncier Sur les 9 premiers mis de l année, le prduit net bancaire du spécialiste du financement des prjets immbiliers est stable à 753 millins d eurs (en cntributin BPCE) sus le duble effet de la baisse d activité dans une cnjncture difficile et de la nette prgressin des marges. Sur le marché du crédit immbilier aux particuliers, le Crédit Fncier a cnnu une activité sutenue, ntamment due à sa frte participatin au dispsitif du plan de relance de l écnmie (dublement du Prêt à Taux Zér, élargissement des plafnds du Prêt à l Accessin Sciale, dévelppement du Pass Fncier ). Le Crédit Fncier a ainsi accru ses parts de marché en matière de Prêts à Taux Zér et de Prêts à l Accessin Sciale avec respectivement 24 % et 36,5 %. Au glbal, sa part de marché est de l rdre de 8 %, niveau jamais atteint depuis plus de 10 ans. Les services immbiliers : Fncia et Nexity Fncia Le leader en France de la gestin et des transactins résidentielles a vu sn chiffre d affaires prgresser de 3 % sur les 9 premiers mis de l année atteignant 407 millins d eurs. Cette perfrmance témigne de la slidité du mdèle écnmique de Fncia repsant majritairement sur des activités récurrentes de gestin lcative et de syndic de cprpriété. Le nmbre de ventes, qui baissait depuis 2 ans, s est redressé au trisième trimestre 2009 avec une hausse de 14 % sur un an. Sur 9 mis, près de ventes nt été réalisées, rattrapant ainsi le retard du 1 er semestre Nexity Le Grupe Nexity, leader français de la prmtin immbilière privée, enregistre un chiffre d affaires de 1,96 milliard d eurs au curs des 9 premiers mis de 2009, stable par rapprt à la même péride de L activité cmmerciale du Grupe s inscrit en nette hausse pur l activité lgement par rapprt aux 9 premiers mis de Les réservatins de lgements neufs snt en hausse de 40 % par rapprt à la même péride l an passé. Le carnet de cmmandes s établit à 2,8 milliards d eurs à fin septembre et représente près de 16 mis de chiffre d affaires des activités de prmtin. - 8/9 -

9 ACTIVITES EN GESTION EXTINCTIVE ET HORS METIERS Les activités en gestin extinctive reflètent la cntributin de la GAPC 5 activités pur cmpte prpre de Caisses d Epargne Participatins. de Natixis et les Au trisième trimestre, les impacts des activités en gestin extinctive snt en très nette diminutin. Le prduit net bancaire s élève à 154 millins d eurs. La garantie accrdée par BPCE à Natixis a été mise en place avec effet rétractif au 1 er juillet L impact de la garantie sur les résultats du grupe BPCE au trisième trimestre est marginal. CONCLUSION Au plan des activités cmmerciales, le Grupe BPCE a enregistré, dans un envirnnement encre incertain, une améliratin de ses fnds de cmmerce, en particulier dans la banque de détail. Né le 31 juillet 2009, le Grupe BPCE est en rdre de marche. Le prjet stratégique avance seln le calendrier initialement fixé et sera présenté début Les résultats du trisième trimestre 2009, qui marquent le retur du grupe à la rentabilité témignent de l efficacité pératinnelle des métiers. A prps : Le Grupe BPCE, deuxième grupe bancaire en France, s appuie sur deux réseaux de banque de détail autnmes et cmplémentaires : celui des 20 Banques Ppulaires et celui des 17 Caisses d'epargne. Il est un acteur majeur de la banque de financement, de la gestin d actifs et des services financiers avec Natixis et de l immbilier avec le Crédit Fncier, Fncia et Nexity. Le Grupe BPCE cmpte plus de 37 millins de clients et bénéficie d une large présence en France avec agences, cllabrateurs et plus de 7 millins de sciétaires. Cntacts presse BPCE Thierry Martinez : Jean-Baptiste Frville : Snia Diluya : mail : Relatins investisseurs BPCE Rland Charbnnel : Evelyne Etcheverry : mail : 5 GAPC : gestin active des prtefeuilles cantnnés - 9/9 -

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010

Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Résultats 2 e trimestre et 1 er semestre 2010 Paris, le 5 aût 2010 Capacité bénéficiaire cnfirmée dans un envirnnement plus vlatil Capacité bénéficiaire cnfirmée : Résultat net part du grupe de 935 millins

Plus en détail

1.1 Communiqué de presse 2-10 1.2 Présentation des résultats 11-23

1.1 Communiqué de presse 2-10 1.2 Présentation des résultats 11-23 Actualisatin du Dcument de référence 2009-01 enregistré auprès de l Autrité des marchés financiers le 28 septembre 2009 sus le numér de visa R.09-076. La présente actualisatin du Dcument de référence a

Plus en détail

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017

NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 Paris, le 13 nvembre 2013 NATIXIS PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE 2014/2017 NEW DEAL, UN PLAN DE TRANSFORMATION REUSSI : UNE ENTREPRISE RENTABLE ET SOLIDE FINANCIEREMENT AVEC DES FRANCHISES FORTES NEW FRONTIER,

Plus en détail

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010

LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 EMBARGO JUSQU AU DÉBUT DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RÉALISE UN RENDEMENT DE 13,6 % EN 2010 Actif net de 151,7 G$, en hausse de 20,1 G$ Mntréal, le jeudi 24 février

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Cmmuniqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricle relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de prximité et des métiers qui leur snt assciés Il renfrce sa slidité financière

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Résultat d explitatin (REX) : 1,4 M (-33.1%) Résultat curant avant impôts (RCAI) : 2,2 M (-21,6%) Résultat Net avant amrtissement des écarts d acquisitin : 1,2 M (-37,7%) Aix en

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2009. 26 août 2009

Résultats du 1 er semestre 2009. 26 août 2009 Résultats du 1 er semestre 2009 26 aût 2009 Avertissement Cette présentatin peut cmprter des éléments de prjectin et des cmmentaires relatifs aux bjectifs et à la stratégie du Grupe BPCE. Par nature, ces

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Infrmatins financières Prgramme d entreprise 2012-2014 Rueil-Malmaisn (France), le 22 février 2012 tient aujurd hui une cnférence avec les investisseurs financiers à Paris, au curs de laquelle, Jean-Pascal

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

LA SIAGI ET L AGRICULTURE. 10/12/2012 Agriculture - Décembre 2012

LA SIAGI ET L AGRICULTURE. 10/12/2012 Agriculture - Décembre 2012 LA SIAGI ET L AGRICULTURE 10/12/ Agriculture Décembre 1 LA SIAGI En 1966, les Chambres de Métiers créent la SIAGI, sciété de cautin mutuelle pur l artisanat En 2005, les partenaires bancaires entrent au

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 15 février 2008 RESULTATS 2007 MICHELIN ANNONCE UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE 1,6 POINT DE SA MARGE OPERATIONNELLE

Plus en détail

FINANCEMENT DES PME. Point de situation

FINANCEMENT DES PME. Point de situation FINANCEMENT DES PME Pint de situatin L ACCES AU CREDIT EN QUELQUES CHIFFRES - Une enquête trimestrielle a été réalisée par la Banque de France 1 auprès des banques sur la distributin du crédit en janvier

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014 01/2010 05/2010 09/2010 01/2011 05/2011 09/2011 01/2012 05/2012 09/2012 01/2013 05/2013 09/2013 01/2014 05/2014 09/2014 Inflatin (%) COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 7 nvembre 2014 Indice des prix à

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société

Renseignements concernant la contrefaçon des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la société Renseignements cncernant la cntrefaçn des billets de banque au Canada et ses effets sur les victimes et la sciété Table des matières 1. Le rôle de la Banque du Canada dans la prspérité écnmique du Canada...

Plus en détail

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées

Fiche action N 7 : Le logement des personnes défavorisées Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 7 : Le lgement des persnnes défavrisées ENJEUX - Fluidifier les parcurs résidentiels des persnnes défavrisées

Plus en détail

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014 Tendances du web Hausse de 68% en myenne pur le trafic des sites mbiles en juin 2014 Hausse de 45% pur le trafic des applis et baisse de 6,8% pur le trafic des sites web en France en juin 2014 Etude publiée

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE 1 SOMMAIRE REGLEMENT D INTERVENTION Entreprises ciblées et prirités réginales Présentatin des

Plus en détail

MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK

MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK Enjeux web-marketing MEDIAS : 7% des visites arrivent via FACEBOOK La part de visites du site Facebk en tant qu affluent d un site web d actualité français a plus que dublé en un an pur atteindre 7,1%

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 AGENCE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT DURABLES ARCAD BP99 Lycée Blaise Pascal, 1 avenue Marcel Paul 52103 SAINT DIZIER Cedex Tel : 03 25 94 41 18 Fax : 03 25 94

Plus en détail

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris

Réunion de concertation du Fonds social européen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Réunin de cncertatin du Fnds scial eurpéen 2014-2020 27 septembre 2013 - Paris Atelier 3 «Prmuvir l inclusin sciale et lutter cntre la pauvreté» 1. Cntexte général a. Les rientatins cmmunautaires La crise

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES Cmmuniqué de Presse Paris, le 17 avril 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES 2012 2011 Var. % Chiffre d Affaires net (m

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente COMMUNIQUE DE PRESSE Crître et délivrer une rentabilité slide et récurrente Paris, le 20 mars 2014 Le grupe Crédit Agricle présente sn plan à myen terme 2014-2016, qui s appuie sur des fndamentaux slides

Plus en détail

Pourquoi Investir au Maroc

Pourquoi Investir au Maroc Purqui Investir au Marc. Le Marc a pté une écnmie libérale, diversifiée et uverte sur l extérieur, il ffre aux investisseurs les cnditins de succès, grâce à ses ptentialités écnmiques et ses ressurces

Plus en détail

Comprendre sa facture d e lectricite

Comprendre sa facture d e lectricite Cmprendre sa facture d e lectricite Décmpsitin de la facture d électricité française La structure du prix payé par le client se décmpse en deux parts : une part fixe, qui crrespnd à un abnnement, exprimé

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

RECY GO BILAN & PERSPECTIVES POINT PRESSE MERCREDI 25 MARS 2015

RECY GO BILAN & PERSPECTIVES POINT PRESSE MERCREDI 25 MARS 2015 RECY GO BILAN & PERSPECTIVES POINT PRESSE MERCREDI 25 MARS 2015 RECY GO EST UN SUCCÈS. Déjà 29 000 tnnescllectées par les facteurs dnt 16 000 l année dernière. Près de 3000 clients TPE/PME et cllectivités

Plus en détail

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente

Croître et délivrer une rentabilité solide et récurrente COMMUNIQUE DE PRESSE Crître et délivrer une rentabilité slide et récurrente Paris, le 20 mars 2014 Le grupe Crédit Agricle présente sn plan à myen terme 2014-2016, qui s appuie sur des fndamentaux slides

Plus en détail

Stabilité de l ANR à 16,86 par action au 30 juin 2009

Stabilité de l ANR à 16,86 par action au 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2009 Stabilité de l ANR à 16,86 par actin au 30 juin 2009 Prgressin du chiffre d affaires cnslidé semestriel à 151,3M Olivier Millet, Président du Directire d OFI Private

Plus en détail

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012

LS travel retail poursuit le développement de son activité pendant le premier semestre 2012 Cmmuniqué de presse Lundi, 3 Septembre 2012 LS travel retail pursuit le dévelppement de sn activité pendant le premier semestre 2012 La stratégie de crissance mndiale engagée par LS travel retail s avère

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014

RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 CAISSE REGIONALE De CREDIT AGRICOLE MUTUEL Des COTES-D'ARMOR RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE 2014 CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Présenté à l Assemblée Générale de la Caisse Réginale le 31 mars 2015 1 PARTIE

Plus en détail

L efficacité est-elle soluble dans la formation?

L efficacité est-elle soluble dans la formation? L efficacité est-elle sluble dans la frmatin? Diagnstic, enjeux et perspectives du cncept d efficacité en frmatin 10 e Université d Hiver de la Frmatin prfessinnelle Arles, 23 janvier 2008 Françis-Marie

Plus en détail

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016 Sus-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mbilisatin des prduits frestiers Appel à prjets 2016 1. Cntexte... 2 2. Mdalités de mise en œuvre... 2 Cadre de

Plus en détail

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée "funding loss

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée funding loss Circulaire 21/02/2012 P11905 FEB160409 Published CORP - 2012/002 Indemnité imputée lrsqu un crédit d entreprise est rembursé anticipativement, aussi appelée "funding lss T: Banken-leden Cntact: Anne-Mie

Plus en détail

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion Article 74 du Cntrat de gestin : Transmissin du tableau de brd de gestin Pur permettre à la SISP et à la SLRB de suivre la réalisatin des missins du cntrat de gestin de niveau 2, la SISP cmplète et transmet

Plus en détail

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration ENQUETE TRIESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS éthdlgie d élabratin Nvebre 20 Bank Al-aghrib ène depuis juin 2006 une enquête sur les taux débiteurs pratiqués par les banques. Cette enquête renseigne sur

Plus en détail

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE L'accmpagnement perfrmant PRESENTATION BREVE Entreprise : Cabinet ECA : Experts Cnseils Assciés, créé en 2002 et situé dans l Ain ù nus smmes 4 assciés. Je suis : Ancien cntrôleur de gestin grupe, je suis

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Rennes, le 26 mars 2013 Activité 2012 : Dans un envirnnement chahuté, Grupama Lire Bretagne, leader de l assurance sur sn territire, pursuit sn dévelppement rentable et assit sa slidité.

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL

AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL AIDE EMPLOI POUR L ENTREPRENARIAT SOCIAL REFERENCES JURIDIQUES : - Règlement (CE) N 1998/2006 de la cmmissin eurpéenne en date du 15 décembre 2006 cncernant les aides de minimis - Règlement (CE) n 1535/2007

Plus en détail

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort.

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort. L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Déterminatin du seuil de rentabilité, Déterminatin du pint mrt. Tableau de résultat différentiel. Principes, Exemples

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

Coopération interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Conseils Généraux examinent le projet du 3 e rapport commun

Coopération interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Conseils Généraux examinent le projet du 3 e rapport commun Dssier de Presse Cpératin interdépartementale Haut-Rhin/Bas-Rhin Les exécutifs des deux Cnseils Généraux examinent le prjet du 3 e rapprt cmmun Lundi 17 septembre 2007 de 14 h 30 à 16 h salle de l Assemblée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relatins presse Nadège Hammudi Adjinte au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammudi@initiative-iledefrance.fr 18/12/2015 Smmaire I) Présentatin

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

CAMPAGNE EVALUATION DES BANQUES CITOYENNES. Réponse au questionnaire des associations ATTAC et Amis de la Terre

CAMPAGNE EVALUATION DES BANQUES CITOYENNES. Réponse au questionnaire des associations ATTAC et Amis de la Terre CAMPAGNE EVALUATION DES BANQUES CITOYENNES Répnse au questinnaire des assciatins ATTAC et Amis de la Terre 1 Mai 2011 Spéculatin et prises de risques 1. Vtre grupe bancaire a-t-il des filiales, u participatins

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

Canada stratégie d investissement 1

Canada stratégie d investissement 1 Canada stratégie d investissement 1 A. Stratégie d investissement glbale Aperçu général Le guvernement du Canada placera un accent renuvelé sur l écnmie, surtut en ce qui cncerne l investissement dans

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 mars 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 22 avril 2015 Au 1 er trimestre 2015, Michelin affiche des ventes nettes de 5

Plus en détail

Recherche et Innovation

Recherche et Innovation Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Hrizn 2020 (2014-2020) Recherche et Innvatin Hrizn 2020 est le prgramme-cadre pur la recherche et l'innvatin 2014-2020. Il cnstitue le principal util de

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 11 février 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2013 2013 : Très frte génératin de Cash flw libre, à 1 154 millins

Plus en détail

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI

développer Mes capacités SécuriSer mon avenir professionnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI dévelpper Mes capacités SécuriSer mn avenir prfessinnel 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI Savir évluer dans sn empli u rebndir pur en retruver un Les réalités bservées auprès de nmbreux

Plus en détail

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014 Tendances du web Hausse de plus de 40% pur le trafic des applis en mars 2014 Trafic des sites web en France : -10,5% en myenne en mars 2014 vs mars 2013 Etude publiée le 29 avril 2014 1 4/24/2014 Cnfidential

Plus en détail

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice.

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION Objectif(s) : être capable de : Pré-requis : Mdalités : classer les charges et les prduits seln leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. cnnaissance

Plus en détail

10 JUILLET 2015 APPEL D OFFRES

10 JUILLET 2015 APPEL D OFFRES 10 JUILLET 2015 APPEL D OFFRES REVUE DES ACTIONS DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS D AVENIR EN FAVEUR DE LA STRUCTURATION DES FILIERES INDUSTRIELLES, DU TRAVAIL COLLABORATIF ET DU PARTAGE DE RESSOURCES 1.

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 10 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Jeudi 10 avril 2014 Perspectives d évlutin du réseau cnsulaire Nrd de France : un établissement public unique avec des délégatins territriales frtes et respnsables. Plan de cpératin 2014-2020

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb)

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Cmmuniqué de presse Le 9 ctbre 2015 Cnva N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015 GMV : 1 121 millins d eurs (+17,6 % TCC*) Qutepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Chiffre d affaires : 781 millins d eurs

Plus en détail

Premiers retours sur la mise en œuvre de l offre de services 100% web dans le cadre de l accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d emploi

Premiers retours sur la mise en œuvre de l offre de services 100% web dans le cadre de l accompagnement guidé dématérialisé des demandeurs d emploi Premiers returs sur la mise en œuvre de l ffre de services 00% web dans le cadre de l accmpagnement guidé dématérialisé des demandeurs d empli CCE du 9 juillet 04 A l issue du dialgue scial mené au niveau

Plus en détail

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis

Orange, leader des fournisseurs d accès à internet, progresse sur les applis Tendances du web Orange, leader des furnisseurs d accès à internet, prgresse sur les applis Avec plus d un tiers des visites sur sites web et applis, Orange dmine le marché des furnisseurs d accès à internet

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Le commissaire au redressement productif en Limousin

Le commissaire au redressement productif en Limousin Le cmmissaire au redressement prductif en Limusin Cnférence de presse de Jacques REILLER, préfet de la régin Limusin, préfet de la Haute-Vienne en présence de Jean-Paul DENANOT, président du cnseil réginal

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE nnecy, le 8 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 8 juillet 2015 : Cmité syndical du SYNE Réseau très haut débit en fibre ptique départemental : Le chix de la sciété TUTOR pur expliter le réseau public

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE. Présentation VVT

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE. Présentation VVT TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE Présentatin VVT 4 Juillet 2014 La Fusin résumée en quelques minutes (rganisatin et mutualisatin) L avant fusin Les premiers mis Origamu et l rganisatin cible

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012 Chantier Financements Innvants de l efficacité énergétique Présents : Mme Gantier Shift Capital M Suchn Delitte M Garrel Acfi M Estienne Lb-p M Darrel Gdf Suez ( call cnférence) Melle Buhalassa Green Prperty

Plus en détail

Retour d expérience : (40 mn)

Retour d expérience : (40 mn) AXA France Services Retur d expérience : Mise en place des cnditins de créatin de valeur chez AXA (40 mn) 18 Mai 2006-1- Smmaire de la présentatin AXA France en quelques chiffres Partie 1: les stratégies,

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015 Schéma sectriel Créatin Bureau de la CCI Midi-Pyrénées Transmissin Reprises d Entreprises du 25-09-2012 2010 / 2015 Schéma Créatin Transmissin Reprises d Entreprises 2010 / 2015 La missin des CCI d appui

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE

PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Michelle KLEIN Cnsultants SYNTHESE Réf : SYNT_LANDES DE GASCOGNE GTEC Versin : V1.1 Date : 05 nvembre 2010 PAYS DES LANDES DE GASCOGNE Etude sur les ressurces humaines sur le territire du Pays des Landes

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le bénéfice de l exercice en maison de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le bénéfice de l exercice en maison de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé Synthèses Nvembre 2014 L Observatire Ecnmique et Scial Le bénéfice de l exercice en maisn de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé La cnsmmatin de sins ambulatires des patients de plus de

Plus en détail

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011

RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 17 janvier 2012 RECORD DE VENTES POUR LE GROUPE RENAULT EN 2011 Le grupe Renault a vendu 2 722 062 véhicules dans le mnde : + 94 697 (+ 3,6 %). Les ventes hrs Eurpe nt augmenté

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail