COURS DE MATHÉMATIQUES Seconde

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS DE MATHÉMATIQUES Seconde"

Transcription

1 OURS DE MTHÉMTIQUES Seconde Valère ONNET 20 décembre 2006 Lycée PONTUS DE TYRD 13 rue des Gaillardons HLON SUR SÔNE Tél. : (33) Fax : (33) FRNE

2 2 PONTUS DE TYRD e X

3 Table des matières VII Triangles isométriques, triangles semblables 5 VII.1 Orientation du plan VII.2 Triangles isométriques VII.2.1 Définition et propriétés VII.2.2 as d isométries de deux triangles VII.2.3 Exercices résolus VII.3 Triangles semblables VII.3.1 Exemple fondamental VII.3.2 Définition et propriétés VII.3.3 Proportionnalité VII.3.4 as de similitude de deux triangles VII.3.5 Exercice résolu

4 4 Table des matières PONTUS DE TYRD e X

5 hapitre VII Triangles isométriques, triangles semblables VII.1 Orientation du plan + Orienter le plan, c est choisir un sens positif, ou direct, de parcours des cercles du plan. Par convention on choisit le sens trigonométrique, c est-à-dire le sens contraire des aiguilles d une montre, comme sens positif. insi est un triangle de sens direct alors que DEF est un triangle de sens indirect. D F E FIG. VII.1 Orientations du plan VII.2 VII.2.1 Triangles isométriques Définition et propriétés DÉFINITION VII.2.1 Deux triangles isométriques sont deux triangles dont les côtés sont deux à deux de même longueur. Remarques 1. Dire que les triangles et sont isométriques signifie que : = = =. 2. Si les triangles et d une part et et d autre part sont isométriques ; alors les triangles et sont isométriques. Exemples 1. est un triangle isocèle en, H le milieu de []. lors H et H sont isométriques (l un est image de l autre par la symétrie d axe (H)). 2. DEFG est un parallélogramme de centre I. DIG et FIE sont isométriques. H E D I FIG. VII.2 Exemples de triangles isométriques F G Exercice VII.2.1. iter deux autres triangles isométriques apparaissant sur le parallélogramme DEFG de la figure VII.2. 5

6 6 VII. Triangles isométriques, triangles semblables Remarques 1. Les triangles H et H sont isométriques et orientés en des sens contraires, on dit qu ils sont indirectement isométriques. 2. Les triangles GID et EIF sont isométriques et orientés dans le même sens, on dit qu ils sont directement isométriques. Exercice VII.2.2. onstruire les points G et H tels que, sur la figure VII.3, les triangles et DEG soient directement isométriques ; les triangles et DEH soient indirectement isométriques. D E FIG. VII.3 onstruction de triangles isométriques THÉORÈME VII.2.1 (DMIS) Si et sont deux triangles isométriques, alors : = = = FIG. VII.4 Deux triangles isométriques ont les mêmes angles Voir figure VII.4. THÉORÈME VII.2.2 Si et sont deux triangles isométriques, alors ils ont même aire. Démonstration H H FIG. VII.5 Deux triangles isométriques ont même aire Soit et deux triangles isométriques (voir figure VII.5), H le pied de la hauteur issue de dans le triangle et H le pied de la hauteur issue de dans le triangle. PONTUS DE TYRD e X

7 VII.2. Triangles isométriques 7 On sait que = ; = et H= = = H donc, dans les triangles rectangles H et H, on a : H = sin H ; = sin H = H. On en déduit que : aire ( ) = H 2 = H 2 = aire() Remarque Les réciproques des théorèmes VII.2.1 et VII.2.2 sont fausses. VII.2.2 as d isométries de deux triangles THÉORÈME VII.2.3 (DMIS) Pour démontrer que deux triangles sont isométriques, il suffit d établir l une des propositions suivantes. (1) haque côté est de même longueur + que son homologue. (2) L un des angles est égal à son homologue et les côtés adjacents à cet angle sont chacun de même longueur que son homologue. (3) Deux angles sont égaux à leur homologue et l un des côtés est de même longueur que son homologue. + Remarque Le fait d avoir deux côtés de même longueur que leur côté homologue et un angle égal D FIG. VII.6 et D ne sont pas isométriques à son homologue ne suffit pas pour conclure que les deux triangles sont isométriques. Sur la figure VII.6, si on considère les triangles et D, les côtés homologues [] et [] sont de même longueur, les côtés homologues [] et [D] sont de même longueur et les angles homologues et D sont égaux. Pourtant les triangles et D ne sont pas isométriques car les côtés homologues [] et [D] ne sont pas de même longueur. VII.2.3 VII.2.3.a Exercices résolus Démontrer que deux triangles sont isométriques

8 8 VII. Triangles isométriques, triangles semblables Exercice VII.2.3. est un triangle isocèle en. et sont les milieux respectifs des côtés [] et []. Démontrer, par trois méthodes différentes, que les triangles et sont isométriques. Solution On introduit le point milieu de []. Le triangle est isocèle en, donc ( ) est la médiatrice du segment [] ; par conséquent la symétrie, S, d axe ( ) transforme en. 1 re méthode De plus S ()= et les symétries conservent le milieu, donc S ( )=. On a démontré que S transforme en, en et en ; nous savons de plus que les réflexions conservent la distance entre deux points, donc : =, =, =. Par conséquent les triangles et sont isométriques. 2 e méthode Les angles homologues et sont égaux et les côtés adjacents à, [] et [ ] sont de même longueur que leurs côtés homologues respectifs [] et [ ] ; donc les triangles et sont isométriques. FIG. VII.7 3 e méthode Les angles homologues et sont égaux. Les angles homologues et sont égaux car les réflexions conservent les angles et S transforme en, en et en. Les côtés homologues et sont de même longueur. Les triangles et ont deux angles égaux a leur homologue et un côté de même longueur que son homologue, ils sont donc isométriques. VII.2.3.b Des triangles isométriques pour démontrer Exercice VII.2.4. On reprend les données de l exercice précédent. Démontrer que : =. Solution On a démontrer que les triangles et sont isométriques ; donc les cotés homologues [ ] et [ ] sont de même longueur. PONTUS DE TYRD e X

9 VII.3. Triangles semblables 9 VII.3 Triangles semblables VII.3.1 Exemple fondamental Sur la figure VII.8, les triangles et sont en situation de THLÈS. On a : = et =, comme angles correspondants. Dans les triangles et les angles homologues sont égaux. On dit que triangles et sont semblables (on dit aussi qu ils ont la même forme). D après le théorème de Thalès, il existe un nombre réel positif k tel que : = = = k. Les côtés homologues des triangles et sont proportionnels. FIG. VII.8 Exemple fondamental VII.3.2 Définition et propriétés DÉFINITION VII.3.1 Deux triangles semblables sont deux triangles tel que tout angle de l un est égal à son homologue dans l autre. Remarques 1. Dire que les triangles et sont semblables = signifie que : = = 2. Des triangles isométriques sont des triangles semblables puisque leurs angles sont égaux deux à deux. Mais FIG. VII.9 Triangles semblables des triangles semblables ne sont pas nécessairement isométriques. 3. Si les triangles et d une part et et d autre part sont semblables ; alors les triangles et sont semblables. THÉORÈME VII.3.1 Pour que deux triangles soient semblables il suffit qu il y ait deux angles égaux à leur homologue. Démonstration On sait que la somme des angles d un triangle est égale à 180 donc si deux triangles ont deux angles égaux à leur homologue, alors le troisième angle est lui aussi égal à son homologue Exemple H H H FIG. VII.10 onfiguration clef

10 10 VII. Triangles isométriques, triangles semblables Sur la figure VII.10, dans le triangle, rectangle en, H est le pied de la hauteur issue de. On a : H= et H=. Dans le triangle H les angles H et H sont égaux à leur homologue dans le triangle ; les triangles H et sont donc semblables. On a : = H et = H. Dans le triangle les angles et sont égaux à leur homologue dans le triangle H ; les triangles et H sont donc semblables. Les triangles H et H sont tous deux semblables aux triangles, ils sont donc semblables. Remarques 1. Les triangles H et sont semblables et orientés en des sens contraires, on dit qu ils sont indirectement semblables. 2. Les triangles H et H sont semblables et orientés dans le même sens, on dit qu ils sont directement semblables. Exercice VII.3.1. onstruire les points D et E tels que les triangles et D soient directement semblables ; les triangles et E soient indirectement semblables. FIG. VII.11 onstruction de triangles semblables VII.3.3 Proportionnalité THÉORÈME VII.3.2 Deux triangles et sont semblables si et seulement il existe un nombre réel strictement positif k tel que : = = = k. Démonstration FIG. VII.12 Triangles semblables et proportionnalité Soit et deux triangles (voir figure VII.12). On construit sur la demi-droite [ ) le point tel que : = ; et sur la demi-droite [ ) le point tel que : =. PONTUS DE TYRD e X

11 VII.3. Triangles semblables 11 Théorème direct Si et sont semblables, alors : = ; = et = ; donc les triangles et sont également semblables. On en déduit que les triangles et sont semblables. Ils sont de plus orientés dans le même sens (car [ ) et [ )), ils sont donc directement semblables. Par conséquent les droites ( ) et ( ) sont parallèles. Les triangles et sont en situation de THLÈS donc d après le théorème de THLÈS, il existe un nombre réel positif k tel que : = = = k. est-à-dire : = = = k. Théorème réciproque S il existe un nombre réel positif k tel que : = = = k ; alors on a : = = k ; donc, d après la réciproque du théorème de THLÈS, les triangles et sont en situation de THLÈS (donc semblables) et on déduit que : = = = k. En faisant le quotient membre à membre avec : = = = k ; on obtient : = = = k 1 k ; est-à-dire : = = = 1. Donc les triangles et sont isométriques et par suite semblables. Les triangles et sont semblables à, ils sont donc semblables. Notations et vocabulaire Le nombre k est appelé rapport de similitude qui transforme en. THÉORÈME VII.3.3 Si et sont deux triangles semblables et si k est le rapport de similitude qui transforme en, alors : aire ( ) = k 2 aire(). Démonstration H H FIG. VII.13 Si les longueurs sont multipliées par k, alors les aires le sont par k 2. Soit et deux triangles semblables (voir figure VII.13), k est le rapport de similitude qui transforme en, H le pied de la hauteur issue de dans le triangle et H le pied de la hauteur issue de dans le triangle. On sait que = k ; = k et H= = = H ; donc, dans les triangles rectangles H et H, on a : H = sin H = k sin H = k H. On en déduit que : aire ( ) = H k k H = = k 2 aire() 2 2

12 12 VII. Triangles isométriques, triangles semblables VII.3.4 as de similitude de deux triangles THÉORÈME VII.3.4 (DMIS) Pour démontrer que deux triangles sont semblables, il suffit d établir l une des propositions suivantes. (1) Deux angles sont égaux à leur homologue. (2) Les longueurs des côté de l un sont proportionnelles à leurs homologues (3) L un des angles est égal à son homologue et les longueurs des côté adjacents à cet angle sont proportionnelles aux longueurs des côtés homologues. VII.3.5 Exercice résolu Exercice VII.3.2. (N) coupe () en M. D est un parallélogramme, N un point du segment [D] distinct de D et. La droite 1. Démontrer que les triangles DN et M sont des triangles semblables. 2. En déduire que DN M= D. Solution M D N FIG. VII.14 Exercice VII Dans les triangles DN et M, les angles homologues ND et M sont égaux car alternes internes ; les angles homologues DN et M sont égaux car alternes internes. Donc les triangles DN et M sont semblables. utre méthode On a (D)//(M), donc les triangles DN et MN sont en situation de THLÈS et donc semblables. On a (N)//(), donc les triangles MN et M sont en situation de THLÈS et donc semblables. Donc les triangles DN et M sont semblables. 2. On a donc : D M = DN ; d où l on tire : DN M= D. PONTUS DE TYRD e X

Triangles isométriques, triangles semblables

Triangles isométriques, triangles semblables hapitre X Triangles isométriques, triangles semblables ans tout ce chapitre un triangle est un triplet de points ; ainsi et ne désignent pas le même objet (l ordre des points est important). Lorsque l

Plus en détail

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Propriété : Si un point est sur un segment et à égale distance de ses extrémités alors ce point est le milieu du segment. Si un point est

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors N I) Pour démontrer que deux droites (ou segments) sont parallèles (d) // (d ) (d) // (d ) deux droites sont parallèles à une même troisième les deux droites sont parallèles entre elles (d) // (d) deux

Plus en détail

Chapitre V. Polygones semblables

Chapitre V. Polygones semblables hapitre V Polygones semblables 1. Photocopieuse. Sur la photocopieuse du collège, on peut lire les pourcentages d agrandissement ou de réduction préprogrammés : 141%, 115%, 100%, 93%, 82%, 75%, 71%, et

Plus en détail

Emilien Suquet, suquet@automaths.com

Emilien Suquet, suquet@automaths.com THEOREE DE THLES Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Le théorème de Thalès? Thalès est un mathématicien grec qui aurait vécu au VI ème siècle avant Jésus hrist. ous ne le connaissons qu à travers les

Plus en détail

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME 2012 FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME NOUS VOUS PRESENTONS ICI UN FORMULAIRE CONTENANT LES DEFINITIONS, PROPRIETES ET THEOREMES VUS EN COURS DE MATHEMATIQUES TOUT AU LONG DE VOTRE SCOLARITE

Plus en détail

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit..

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit.. Correction-Exercices sur les droites remarquables 1. Construire un triangle ABC tel que AB = 5cm, BC = 6cm et AC= 8 cm et le cercle circonscrit à ce triangle Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir

Plus en détail

Applications des nombres complexes à la géométrie

Applications des nombres complexes à la géométrie Chapitre 6 Applications des nombres complexes à la géométrie 6.1 Le plan complexe Le corps C des nombres complexes est un espace vectoriel de dimension 2 sur R. Il est donc muni d une structure naturelle

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme.

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Devoir Maison A rendre le mercredi 2 mai 2nde 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Calculer les coordonnées du point D. 2/ a)

Plus en détail

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11 Correction : EXERCICE : Calculer en indiquant les étapes: (-6 +9) ( ) ( ) B = -4 (-) (-8) B = - 8 (+ 6) B = - 8 6 B = - 44 EXERCICE : La visite médicale Calcul de la part des élèves rencontrés lundi et

Plus en détail

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Exercice 1 Ecrire un programme de construction de la figure suivante. On utilisera seulement deux mesures : le rayon du cercle est 8 cm, la largeur d

Plus en détail

Comment démontrer que deux droites sont perpendiculaires?

Comment démontrer que deux droites sont perpendiculaires? omment démontrer que deux droites sont perpendiculaires? Utilisons On sait que (hypothèses) or...(propriété, définition) donc...(conclusion) Réciproque de Pythagore,5 1,5 = + Si dans un triangle le carré

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Programmes du collège

Programmes du collège Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Programmes du collège Programmes de l enseignement de mathématiques Ministère de l Éducation nationale Classe de quatrième Note : les points du programme (connaissances,

Plus en détail

Chapitre 06 : PROPORTIONNALITÉ ET FONCTIONS LINÉAIRES

Chapitre 06 : PROPORTIONNALITÉ ET FONCTIONS LINÉAIRES Chapitre 06 : PROPORTIONNALITÉ ET FONCTIONS LINÉAIRES 6 cm I) Synthèse sur la proportionnalité : 1) Définition : Grandeurs proportionnelles : Dire que deux grandeurs sont proportionnelles revient à dire

Plus en détail

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( )

CHAPITRE IV. Utiliser la définition de la médiatrice d un segment ainsi que la caractérisation de ses points par la propriété d équidistance ( ) HPITRE IV TRINGLES OMPÉTENES ÉVLUÉES DNS E HPITRE : (T : compétences transversales, N : activités numériques, G : activités géométriques, F : gestion de données et fonctions) Intitulé des compétences Eval.1

Plus en détail

Envoi no. 6 : géométrie

Envoi no. 6 : géométrie Envoi no. 6 : géométrie Exercice 1. Soit un triangle rectangle isocèle en. Soit un point de l arc du cercle de centre passant par et, H son projeté orthogonal sur (). On note I le centre du cercle inscrit

Plus en détail

JUIN : EXERCICES DE REVISIONS

JUIN : EXERCICES DE REVISIONS . Les fonctions JUIN : EXERCICES DE REVISIONS y 30 0 0-8 -7-6 - - 0 3 4 6 7 8 x -0 - -0 0 Fonction n : f(x) = y = 30x Fonction n : f(x) = y = -x³ + 3x² + x - 3 Fonction n 3 : f3(x) = y = -x + 30 Fonction

Plus en détail

géométrie analytique

géométrie analytique Faculté des Sciences ppliquées Géométrie et géométrie analytique Notes théoriques et applications à destination des étudiants préparant l examen d admission aux études d ingénieur civil de l Université

Plus en détail

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées. L orthographe, le soin et la présentation sont notés sur 4 points. Activités numériques (12 points)

Plus en détail

- Rappels sur la résolution d une équation de la forme. " oeuil "

- Rappels sur la résolution d une équation de la forme.  oeuil - EE Thème N 6 : TRIGONOETRIE Equation () e que je dois savoir à la fin du thème : - Rappels sur la résolution d une équation de la forme a ou b b a - onnaître et utiliser dans le triangle rectangle des

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009

Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009 Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009 L usage de la calculatrice est autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur. I - Activités numériques II - Activités

Plus en détail

Concours de recrutement de professeur des écoles session 2014, groupement académique 2

Concours de recrutement de professeur des écoles session 2014, groupement académique 2 Concours de recrutement de professeur des écoles session 014, groupement académique Corrigé non officiel de la deuxième épreuve d admissibilité proposé par http ://primaths.fr 1 Première partie La montée

Plus en détail

CBD =45 et comme ces angles sont adjacents, alors ABD = ABC + CBD =18+45=63.

CBD =45 et comme ces angles sont adjacents, alors ABD = ABC + CBD =18+45=63. Chapitre 6 Les angles 1) Définitions et premières propriétés a) Angles adjacents (rappel) : Deux angles sont dits "adjacents" si ils ont un côté en commun et qu'ils sont situés de part et d'autre de ce

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

I) Activités numériques

I) Activités numériques revet 99 : ordeau I) ctivités numériques ercice : alculer les valeurs eactes des nombres suivants (on donnera les résultats sous forme fractionnaire irréductible) 8 Écrire les nombres suivants sous la

Plus en détail

Cours de mathématiques (Terminale S)

Cours de mathématiques (Terminale S) Cours de mathématiques (Terminale S) II. Chapitre 00 : La trigonométrie. Les angles orientés A. Les radians DÉFINITION Le radian est une unité de mesure angulaire, notée rad définie par : REMARQUE A partir

Plus en détail

BREVET BLANC Corrigé 15 avril 2013

BREVET BLANC Corrigé 15 avril 2013 REVET LN orrigé 15 avril 2013 *********************** Exercice 1 : On donne ci-dessous les représentations graphiques de trois fonctions. es représentations sont nommées 1, 2, 3. L une d entre elles est

Plus en détail

Triangles isométriques Triangles semblables

Triangles isométriques Triangles semblables Triangles isométriques Triangles semblables Les transformations du plan ont permis de dégager des propriétés de figures superposables. Le théorème de Thalès a permis de s initier aux notions de réduction

Plus en détail

Mesure d angles et trigonométrie

Mesure d angles et trigonométrie Thierry Ciblac Mesure d angles et trigonométrie Mesure de l angle de deux axes (ou de deux demi-droites) de même origine. - Mesures en degrés : Divisons un cercle en 360 parties égales définissant ainsi

Plus en détail

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Exercice 1 : ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) 1. (3x + 5)² = (3x) 2 + 2 3x 5 + 5 2 = 9x² + 30x + 25 2. 4(4 + 1) = 20 (4 + 1)(4 2) = 10 (4 + 1)² =

Plus en détail

Théorie des graphes. Introduction. Programme de Terminale ES Spécialité. Résolution de problèmes à l aide de graphes. Préparation CAPES UCBL

Théorie des graphes. Introduction. Programme de Terminale ES Spécialité. Résolution de problèmes à l aide de graphes. Préparation CAPES UCBL Introduction Ces quelques pages ont pour objectif de vous initier aux notions de théorie des graphes enseignées en Terminale ES. Le programme de Terminale (voir ci-après) est construit sur la résolution

Plus en détail

Fragments de géométrie du triangle

Fragments de géométrie du triangle Fragments de géométrie du triangle Pierre Jammes (version préliminaire du 2 août 2013) 1. Dénitions On donne ici les dénitions des principaux objets mis en jeu dans le début du texte. Dans le plan euclidien,

Plus en détail

Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 2010-2011

Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 2010-2011 Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 010-011 novembre 010 I Définition d une conique en terme d équation cartésienne On se place dans le repère orthonormé direct (0, i, j ).

Plus en détail

E1 :aide E3 : les quotients (ON CITERA LES. puis calculer x et y

E1 :aide E3 : les quotients (ON CITERA LES. puis calculer x et y DM Devoir maison 4 lire une abscisse placer un point d'abscisse connu convertir un nombre dans une unité donnée le triangle isocèle construction à partir d'un dessin milieu d'un segment le cercle,construction

Plus en détail

I Translation et égalité vectorielle.

I Translation et égalité vectorielle. I Translation et égalité vectorielle. TRNSLTIONS ET VETEURS a) Translation. éfinition : ire que le point N est l image du point N par la translation qui transforme en, signifie que le quadrilatère NN'

Plus en détail

Transformations géométriques

Transformations géométriques Transformations géométriques Thomas udzinski Table des matières 1 Symétries centrales et axiales, translations 1 2 Homothéties 4 2.1 Définitions et propriétés de base :........................... 4 2.2

Plus en détail

5 ème Chapitre 4 Triangles

5 ème Chapitre 4 Triangles 5 ème Chapitre 4 Triangles 1) Médiatrices Définition : la médiatrice d'un segment est l'ensemble des points équidistants des extrémités du segment (cours de 6 ème ). Si M appartient à la médiatrice du

Plus en détail

CORRECTIONS. Consignes pour le déroulement de l épreuve d une durée de 2 heures

CORRECTIONS. Consignes pour le déroulement de l épreuve d une durée de 2 heures Consignes pour le déroulement de l épreuve d une durée de 2 heures * Calculatrice autorisée pour les deux parties mais en précisant les étapes des calculs. A] Nombres et Calculs : Exercice n 1 : Compléter

Plus en détail

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2 ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Rappel : Présenter les parties de l'épreuve sur feuilles

Plus en détail

LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE INFERIEUR

LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE INFERIEUR LYCEE MICHEL-RODANGE LUXEMBOURG PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES POUR LE CYCLE INFERIEUR Introduction. page 2 Classe de septième.. page 3 Classe de sixième page 7-1 - INTRODUCTION D une manière générale on

Plus en détail

RAPPELS DE GÉOMETRIE (sans didactique)

RAPPELS DE GÉOMETRIE (sans didactique) RPPELS DE GÉOMETRIE (sans didactique) Des animations avec applets java illustrant différentes parties de ce document sont disponibles à cette adresse : http://dpernoux.free.fr/expe1/anim.htm Les constructions

Plus en détail

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2 MON CAHIER DE VACANCES n 1 MATHEMATIQUES 3 ème 2 Ce cahier appartient à. Ce cahier est à rapporter le vendredi 6 Novembre 201, à Mme Viault. Les exercices sont à rédiger, sur ce livret, le plus sérieusement

Plus en détail

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques Université de Provence Topologie 2 Cours3. Applications continues et homéomorphismes 1 Rappel sur les images réciproques Soit une application f d un ensemble X vers un ensemble Y et soit une partie P de

Plus en détail

RECHERCHE DE CHEMIN MINIMAL

RECHERCHE DE CHEMIN MINIMAL REHERHE DE HEIN INIL par Yvon KWLSK, Sofiane SERUTU et Jérémy VEIRN, élèves de troisième au collège dulphe DELEGRGUE de ourcelles lès Lens (Pas de alais) 2003 Enseignant : Stéphane RERT (collège DELEGRGUE

Plus en détail

Les maths au collège : Cours, Techniques et Exercices. Denis LE FUR Collège Zéphir, Cayenne

Les maths au collège : Cours, Techniques et Exercices. Denis LE FUR Collège Zéphir, Cayenne Les maths au collège : ours, Techniques et Exercices Denis LE FUR ollège Zéphir, ayenne 11 mars 2004 L objet de ce document est de fournir aux élèves de niveau 3ème un recueil de cours, de techniques et

Plus en détail

Les Angles. I) Angles complémentaires, angles supplémentaires. 1) Angles complémentaires. 2 Angles supplémentaires. a) Définition.

Les Angles. I) Angles complémentaires, angles supplémentaires. 1) Angles complémentaires. 2 Angles supplémentaires. a) Définition. Les Angles I) Angles complémentaires, angles supplémentaires 1) Angles complémentaires Deux angles complémentaires sont deux angles dont la somme des mesures est égale à 90 41 et 49 41 49 90 donc Les angles

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes Cours de mathématiques Terminale S1 Chapitre 9 : Nombres complexes Année scolaire 2008-2009 mise à jour 15 février 2009 Fig. 1 Gerolamo Cardano Médecin et mathématicien italien qui ne redoutait pas les

Plus en détail

COURS : LA SYMÉTRIE AXIALE

COURS : LA SYMÉTRIE AXIALE HPTRE 7 OURS : L SYMÉTRE XLE Extrait du programme de la classe de Sixième : ONTENU Symétrie orthogonale par rapport à une droite (symétrie axiale) OMPÉTENES EXGLES -onstruire le symétrique d un point,

Plus en détail

Similitudes directes

Similitudes directes Similitudes directes Cours maths Terminale S Similitudes directes : Après de brefs rappels concernant les similitudes en général, on choisit dans ce module de s intéresser exclusivement au cas des similitudes

Plus en détail

Nombres complexes et géométrie euclidienne

Nombres complexes et géométrie euclidienne 19 Nombres complexes et géométrie euclidienne Le corps C des nombres complexes est supposé construit voir le chapitre 7. On rappelle que C est un corps commutatif et un R-espace vectoriel de dimension,

Plus en détail

Volume RESUME DE COURS DE MATHEMATIQUES. Copyright Ben. Troisième. Programme 1999

Volume RESUME DE COURS DE MATHEMATIQUES. Copyright Ben. Troisième. Programme 1999 Volume 2 RESUME DE OURS DE MTHEMTIQUES. opyright en. Troisième Programme 1999 introduction : e résumé, second du nom, a été conçu en tant qu'assistant pour les élèves de quatrième et de troisième. Il regroupe

Plus en détail

Problème : Session 2008 (fonctions affines) Partie I : Partie II :

Problème : Session 2008 (fonctions affines) Partie I : Partie II : Problème : Session 2008 (fonctions affines) Dans ce problème, on étudie deux méthodes permettant de déterminer si le poids d'une personne est adapté à sa taille. Partie I : Dans le graphique ci-dessous

Plus en détail

ACTIVITES NUMERIQUES ( 18 points )

ACTIVITES NUMERIQUES ( 18 points ) Copie numéro :.. 4 points sont attribués pour l orthographe, le soin, les notations et la rédaction. L utilisation de la calculatrice est autorisée. NE PAS OUBLIER DE RENDRE L ANNEXE AVEC LA COPIE! ACTIVITES

Plus en détail

Ce cahier existe aussi en numérique avec les liens direct vers les cours nécessaires en fin de page lien : cahier numérique

Ce cahier existe aussi en numérique avec les liens direct vers les cours nécessaires en fin de page lien : cahier numérique Ce cahier existe aussi en numérique avec les liens direct vers les cours nécessaires en fin de page lien : cahier numérique Correction Deuxième partie du cahier-de-vacances Demande Si vous trouvez un lien

Plus en détail

Thierry JOFFREDO. Mémo DNB. Première partie : calcul, fonctions. Année 2006-07

Thierry JOFFREDO. Mémo DNB. Première partie : calcul, fonctions. Année 2006-07 Thierry JFFRED ØØÔ»»ÛÛÛºÑØÓÒÙØ ºÖ Mémo DN Première partie : calcul, fonctions nnée 006-07 CLCUL SUR LES FRCTINS Fractions égales n obtient une fraction égale en multipliant (ou en divisant) numérateur

Plus en détail

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 8 : Périmètre et aire de figures planes Guide de l élève Module 8 Périmètre et aire de figures planes Évaluation diagnostique...3 Aire de parallélogrammes,

Plus en détail

Le contexte. Le questionnement du P.E.R. :

Le contexte. Le questionnement du P.E.R. : Le contexte Ce travail a débuté en janvier. Le P.E.R. engagé depuis fin septembre a permis de faire émerger ou de réactiver : Des raisons d être de la géométrie : Calculer des grandeurs inaccessibles et

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET TOUT E QU IL FUT SVOIR POUR LE REVET NUMERIQUE / FONTIONS eci n est qu un rappel de tout ce qu il faut savoir en maths pour le brevet. I- Opérations sur les nombres et les fractions : Les priorités par

Plus en détail

COLLÈGE NAZARETH. BREVET BLANC N 2-2005- MATHÉMATIQUES Durée : 2 heures.

COLLÈGE NAZARETH. BREVET BLANC N 2-2005- MATHÉMATIQUES Durée : 2 heures. 3 ème COLLÈGE NAZARETH BREVET BLANC N 2-2005- MATHÉMATIQUES Durée : 2 heures. EXERCICE 1 : ( /3) 1. Soit : A = 8 3 5 3 : 20 21. Les calculatrices sont autorisées ainsi que les instruments usuels de dessin.

Plus en détail

ENSEIGNEMENT A DISTANCE

ENSEIGNEMENT A DISTANCE ours 269 Série 06 Mathématiques (2 ème degré) GEMETRIE ommunauté française de elgique ENSEIGNEMENT ISTNE (reproduction interdite sans autorisation) Plan de la série 06 Leçon 11 : Trois lieux géométriques

Plus en détail

Géométrie dans l Espace

Géométrie dans l Espace Géométrie dans l Espace Année scolaire 006/007 Table des matières 1 Vecteurs de l Espace 1.1 Extension de la notion de vecteur à l Espace............................. 1. Calcul vectoriel dans l Espace......................................

Plus en détail

Vecteurs Translation et rotation

Vecteurs Translation et rotation HPTR 10 Vecteurs Translation et rotation bjectifs Établir une relation entre les vecteurs et la translation. onstruire un représentant du vecteur somme à l aide d un parallélogramme. onstruire et caractériser

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie 1 Définition des nombres complexes On définit sur les couples de réels une loi d addition comme suit : (x; y)

Plus en détail

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 s) Montrer que D est un nombre entier. Ê D = 5 12 2 D = 5 2 Exercice n 1 : Toutes les étapes de calcul devront figurer sur la copie. 1. On donne A = + 1 + 2. Calculer et donner

Plus en détail

Chapitre 5 : Géométrie dans l'espace

Chapitre 5 : Géométrie dans l'espace Source : site Bacamahts (G.Constantini) et Mathématiques 2 nde (Terracher) I. Règles de base de la géométrie dans l'espace Il existe une et une seule droite de l'espace passant par deux points distincts.

Plus en détail

TRIANGLE RECTANGLE. Chapitre 10. Triangle rectangle et cercle circonscrit Triangle rectangle et médiane

TRIANGLE RECTANGLE. Chapitre 10. Triangle rectangle et cercle circonscrit Triangle rectangle et médiane hapitre 10 TNGL TNGL Triangle rectangle et cercle circonscrit Triangle rectangle et médiane «git -Prop-Tram #2» de Dennis John shbaugh, 1974 TVTÉ TNGL TNGL T L NT TVTÉ 1 Dans un triangle rectangle oit

Plus en détail

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs 1 re secondaire 2 e secondaire Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I MAT-1005-2 2 3 MAT-2008-2 2 3 (+, -, x, ) dans l ensemble des entiers Z. Ce premier cours portant

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Devoir commun de seconde, mars 2006

Devoir commun de seconde, mars 2006 Devoir commun de seconde, mars 006 calculatrices autorisées On rappelle que le soin et la qualité de rédaction entrent pour une part non négligeable dans l appréciation de la copie. Eercice (7 points).

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Mini Dictionnaire Encyclopédique Mathématiques. Fonction affine

Mini Dictionnaire Encyclopédique Mathématiques. Fonction affine Fonction affine ) Définition et Propriété caractéristique a) Activité introductive Une agence de location de voiture propose la formule de location suivante : forfait de 50 et 0,80 le km. Quel est le prix

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : Chapitre 6 : Test 1

Nom : Groupe : Date : Chapitre 6 : Test 1 Nom : Groupe : ate : hapitre 6 : Test 1 1. Un triangle possède les caractéristiques suivantes : m = 19 mm m = 17 mm m = 49 Pour chaque triangle décrit ci-dessous, indique s il est nécessairement semblable

Plus en détail

Ce document regroupe les 6 devoirs à la maison proposés dans la progression.

Ce document regroupe les 6 devoirs à la maison proposés dans la progression. Ce document regroupe les 6 devoirs à la maison proposés dans la progression. Le document a été paginé de façon à ce que chaque devoir corresponde à une page pour en faciliter l impression. Page 2... Devoir

Plus en détail

Relations Binaires Relations d équivalence sur un ensemble

Relations Binaires Relations d équivalence sur un ensemble Relations Binaires Relations d équivalence sur un ensemble MPSI 2 1 Généralités Soit E un ensemble non vide. Définition 1..1 On appelle relation binaire sur E le couple (E, G où G est un graphe de E dans

Plus en détail

N 1- Choisis la bonne réponse en justifiant ton choix.

N 1- Choisis la bonne réponse en justifiant ton choix. COLLEGE MONT LA SALLE Année scolaire 200 20 DEPARTEMENT DE MATHEMATIQUES Enseignement de base Cycle 3 EXAMEN DU troisième TRIMESTRE 7 e année COMPOSITION DE MATHEMATIQUES ( 20/6/20 ) Une sera accordée

Plus en détail

Solutions. Exercice 470-1 (Corol aire n 41) Démontrer que, pour tout ensemble {x, y, z} de trois nombres réels quelconques, on a :

Solutions. Exercice 470-1 (Corol aire n 41) Démontrer que, pour tout ensemble {x, y, z} de trois nombres réels quelconques, on a : 888 Pour chercher et approfondir PEP Exercice 473-4 (ichel Lafond - ijon) ans le plan, un triangle a une aire de 344 m Un point P du plan vérifie P = 5 m, P = 33 et P = 39 m alculer les côtés de Solutions

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane

Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane I) Vocabulaire 1) Hypoténuse Définition : Dans un triangle rectangle le côté opposé à l angle droit est appelé hypoténuse. 2) Hauteurs, médianes, médiatrices

Plus en détail

Brevet des collèges, correction 27 juin 2013 Métropole La Réunion Antilles-Guyane

Brevet des collèges, correction 27 juin 2013 Métropole La Réunion Antilles-Guyane Brevet des collèges, correction 27 juin 201 Métropole La Réunion Antilles-Guyane Exercice 1 4 points Avec un logiciel : on a construit un carré ABD, de côté 4 cm. on a placé un point M mobile sur [AB]

Plus en détail

Thème N 2 : FIGURES PLANES (1)

Thème N 2 : FIGURES PLANES (1) Thème N 2 : FGURES PLNES (1) NTTN L EMNSTRTN TRNGLE ET RTES PRLLELES (1) : RTE ES MLEUX la fin du thème, tu dois savoir : Notion de émonstration : onnaître les Règles du débat mathématiques Savoir donner

Plus en détail

Exercice numéro 1 - L'escalier

Exercice numéro 1 - L'escalier Exercice numéro 1 - L'escalier On peut monter un escalier une ou deux marches à la fois. La figure de droite montre un exemple. 1. De combien de façons différentes peut-on monter un escalier de une marche?

Plus en détail

Brevet Blanc nº2 avril 2015

Brevet Blanc nº2 avril 2015 durée : 2 heures Brevet Blanc nº2 avril 2015 L utilisation d une calculatrice est autorisée. Indication portant sur l ensemble du sujet. Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication

Plus en détail

Mathématiques Complément et synthèse I

Mathématiques Complément et synthèse I Définition du domaine d'examen MAT-4- Mathématiques Complément et synthèse I Mise à jour novembre 004 Définition du domaine d'examen MAT-4- Mathématiques Complément et synthèse I Mise à jour novembre 004

Plus en détail

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation )

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Introduction : On se place dans plan affine euclidien muni

Plus en détail

MATHEMATIQUES. Premier Cycle TROISIEME

MATHEMATIQUES. Premier Cycle TROISIEME MATHEMATIQUES Premier Cycle TROISIEME 79 INTRODUCTION Le programme de la classe de troisième, dernier niveau de l enseignement moyen, vise à doter l élève de savoirs faire pratiques par une intégration

Plus en détail

Ce livret appartient à

Ce livret appartient à Ce livret appartient à N N1 N2 N3 N4 N5 N6 N7 N8 N9 N10 N11 N12 N13 N14 N15 N16 N17 N18 N19 N20 N21 N22 N23 N24 N25 N26 N27 N28 N29 N30 N31 N32 N33 N34 Lire et écrire des nombres entiers Système de numération

Plus en détail

CHAPITRE 6 Les vecteurs

CHAPITRE 6 Les vecteurs A/ Vecteurs Cours de Mathématiques Classe de Seconde Chapitre 6 Les Vecteurs CHAPITRE 6 Les vecteurs 1) Définition et exemples a) Définition Soient deux points A et B. On appelle vecteur AB "la flèche"

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Chapitre IV Applications linéaires Révisions Définition. Soient E, deux espaces vectoriels sur le même corps commutatif est dite linéaire si quels que soient x, y E et λ,. Une application f : E f x y f

Plus en détail

Partie I : Activités numériques (12 points)

Partie I : Activités numériques (12 points) Correction du brevet blanc février 2011 Exercice n 1 (2 points) 8 + 1 A = 5 6 1 = 8 Partie I : Activités numériques (12 points) Calculer A en détaillant les étapes. Donner le résultat sous forme d une

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC

CORRECTION BREVET BLANC Partie numérique Exercice 1 : CORRECTION BREVET BLANC Question 1 : on teste les trois valeurs en remplaçant x par la valeur. La solution est Question 2 : Les solutions sont et -2 Question 3 : on fait deux

Plus en détail

Généralités sur les graphes

Généralités sur les graphes Généralités sur les graphes Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Notion de graphe 3 1.1 Un peu de vocabulaire.......................................... 3 1.2 Ordre d un graphe,

Plus en détail

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités Chapitre II Groupe symétrique 1 Définitions et généralités Définition. Soient n et X l ensemble 1,..., n. On appelle permutation de X toute application bijective f : X X. On note S n l ensemble des permutations

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LA SYMETRIE AXIALE ET FIGURES GEOMETRIQUES

CHAPITRE 4 : LA SYMETRIE AXIALE ET FIGURES GEOMETRIQUES HPITRE 4 : L SYMETRIE XILE ET FIGURES GEOMETRIQUES 1. La médiatrice d un segment On dit que est la médiatrice du segment [] si : - - Ex 1 : Trace la médiatrice de [IJ] et [MN] puis place G pour que soit

Plus en détail