Mathématique - Cours Filière STAV Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge"

Transcription

1 Mathématique - Cours Filière STAV Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : Rappels collège/seconde Partie STAV 1/3 Partie STAV 2/3 Partie STAV 3/3

2 Sommaire Fonctions réelles Graphe d une fonction Modélisation Fonctions de références Équations et Inéquations Équations du type f(x)=g(x) Équations du second degré Résolution algébrique Résolution graphique Factorisation Inéquations Équation polynomiale Suites Suites arithmétiques Suites géométrique Somme des termes d une suite Dérivation et nombre dérivé Limite d une fonction en zéro Notion de tangente Dérivabilité et nombre dérivé Nombres dérivés et Fonctions dérivées Tableau de variation Statistiques Variables quantitative : les indicateurs Variables quantitatives discrètes Variables quantitatives continues Probabilités Combinatoire limite et asymptotes Opérations sur les limites Exponentielle et logarithme Intégration et primitive tableau de contingence et probabilité conditionelle Loi normale : une variable continue Prise de décision et estimation

3 Référentiel Objectif : Mobiliser des concepts et des raisonnements mathématiques pour résoudre des problèmes dans des champs d application divers Outre l apport de nouvelles connaissances, la formation vise le développement des compétences suivantes : mettre en œuvre une recherche de façon autonome, mener des raisonnements, avoir une attitude critique vis-à-vis des résultats obtenus, communiquer à l écrit et à l oral. L utilisation des calculatrices graphiques et de l outil informatique est une obligation dans la formation. Ces outils permettent d une part d expérimenter, de conjecturer, de construire et d interpréter des graphiques, et d autre part d alléger ou d automatiser certains calculs numériques et algébriques. En seconde générale et technologique, les élèves ont conçu et mis en œuvre des algorithmes. Cette formation se poursuit tout au long du cycle terminal. 1. Traiter des problèmes relevant de la modélisation de phénomènes continus ou discrets a) Résoudre un problème concret dont la situation est modélisée par une suite arithmétique ou géométrique b) Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème c) Utiliser la représentation graphique de fonctions pour contrôler des résultats, conjecturer des propriétés de la fonction, résoudre des équations et des inéquations d) S approprier la notion de nombre dérivé en un point (limite du taux de variation, coefficient directeur de la tangente) et utiliser la dérivation pour étudier (variations, recherche d extremum) des fonctions du type : x ax 2 + bx + c x x x ax + b + c x + d x ax 3 + bx 2 + cx + d x ax + b cx + d e) Déterminer la limite d une fonction simple et interpréter graphiquement une limite en termes d asymptote f) Déterminer les primitives d une fonction simple g) Connaître et utiliser les variations, les limites et la représentation graphique des fonctions logarithme népérien et exponentielle h) Appliquer les propriétés algébriques et analytiques de ces deux fonctions i) Résoudre une inéquation d inconnue n entier naturel, de la forme q n a ou q n a où q et a sont deux nombres réels strictement positifs donnés j) Étudier et représenter des fonctions du type : x ln ax + b x exp ax + b k) Déterminer une géométriquement dans le cas d une fonction positive 2. Utiliser des techniques d organisation de données et de dénombrement, et approfondir l étude de phénomènes aléatoires a) Interpréter des indicateurs de tendance centrale (mode, moyenne et médiane) et de dispersion (étendue, écart-type et écart interquartile) pour des séries statistiques à une variable b) Analyser des tableaux de contingence pour deux variables statistiques qualitatives (degré de dépendance) c) Décrire quelques expériences aléatoires simples et utiliser des techniques de dénombrement pour calculer des probabilités (arbres, tableaux, diagrammes, combinaisons) d) Déterminer la probabilité conditionnelle d un événement par rapport à un événement de probabilité non nulle e) S approprier la notion de variable aléatoire discrète ; déterminer sur des exemples simples la loi de probabilité associée et l espérance mathématique f) Reconnaître des situations relevant de la loi binomiale et calculer, dans ce cadre, des probabilités g) S approprier la notion de variable aléatoire distribuée suivant une loi normale et calculer des probabilités dans ce cadre, la calculatrice ou un tableur étant des outils à utiliser h) Compléter la problématique de la prise de décision et de l estimation Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 3/25

4 Cours- Filière STAV Fonctions réelles Acquis : Fonctions : Image, antécédent, courbe représentative. Fonctions affines : équation de droite, représentation graphique d une fonction affine Étude qualitative de fonctions : fonction croissante/décroissante, maximum/minimum sur un intervalle Fonctions de référence : fonctions linéaires et fonctions affines, variation de la fonction carré et de la fonction inverse. Étude de fonctions : fonctions polynômes de degré 2, fonction homographiques Graphe d une fonction Définition (Ensemble de définition) L ensemble de définition d une fonction f est l ensemble des nombres réels qui ont une image par la fonction f. Définition (Domaine d étude) Le domaine d étude d une fonction f est la partie du domaine de définition sur laquelle la fonction f doit être étudiée. Définition (Graphe d une fonction) Le graphe d une fonction f dans le plan muni d un repère est composé de tous les points dont l abscisse est un nombre du domaine d étude de la fonction et dont l ordonnée est l image de cette abscisse par la fonction f. Remarque Toute courbe n est pas le graphe d une fonction. Un nombre x du domaine de définition ne peut avoir, au plus, qu une seule image par la fonction f. Ici trois points de la courbe Θ ont pour abscisse 0: Modélisation Définition Modéliser mathématiquement un problème permet de construire une représentation du phénomène puis d apporter, le cas échéant, une solution au problème. Modéliser un phénomène par une fonction mathématique ne se traduit pas toujours par l usage d une expression algébrique de cette fonction. Une fonction peut aussi être abordée par sa réalité graphique, numérique, géométrique, informatique ou verbale. L outil utilisé pour construire le modèle d un phénomène est déterminant pour le sens de la solution proposée. Le choix de l outil est déterminant dans l expression même de la solution. Ici la courbe C (n) représente le coup d un produit, la courbe R(n) son prix de vente et la courbe B (n) les bénéfices engendrés. On peut voir que le bénéfice est maximal en n = 5 et qu après n = 9 l entreprise est en déficit. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 4/25

5 Fonctions de références Définition (second degré) Une fonction polynôme de degré 2 f est définie sur R par f (x) = ax 2 + bx + c, où a, b et c sont des nombres réels donnés et a 0 Propriété (1) Soit f une fonction polynôme de degré 2, telle que f (x) = ax 2 + bx + c, alors f admet un extremum pour x = b 2a Propriété (2) Soit f une fonction polynôme de degré 2, telle que f (x) = ax 2 + bx + c : Si a est positif, f est d abord décroissante, puis croissante ( l extremum est un minimum) Si a est négatif, f est d abord croissante, puis décroissante ( l extremum est un maximum) Propriété (3) L équation f (x) = 0 à une, deux ou aucune solution. (cf. équations du second degré). Définition (homographique) Les fonctions homographiques (ou fonctions inverses) sont du type : f (x) = ax + b cx + d où a,b,c,d sont des nombres réels et c 0 et ad bc 0 Propriété Les fonctions homographiques sont définies sur l ensemble des nombres réels { D f = R d } c ] D f = ; d [ ] dc [ c ;+ Le point d intersection de la courbe avec l axe des abscisses correspond à la solution de l équation f (x) = 0. Un quotient est nul si son numérateur (nominateur) est égal à 0 : ax + b = 0 donc x = b a Si a = 0 et b 0, l équation f (x) = 0 n admet aucune solution. Le point d intersection de la courbe avec l axe des ordonnées est défini par le quotient b d. En effet, il est caractérisé par une abscisse égale à 0, et donc l ordonnée de ce point sera toujours égale à f (0). Or : f (0) = a 0 + b c 0 + d = b d Remarque : Si d = 0 alors il n existe pas de point d intersection entre la courbe et l axe des ordonnées. La fonction a = 7, b = 1, c = 1, et d = 0 f (x) = 1 x 7 = 1 7x x 0 D f = R {0} Point d intersection de la courbe avec l axe des abscisses : x = b a = 1 7 = 1 7 Point d intersection de la courbe avec l axe des ordonnées : d = 0 donc il n y en a pas. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 5/25

6 Définition (cubique) Les fonctions du troisième degré (fonctions cubiques, fonctions polynomiales de degré 3) sont définies sur R et sont du type : f (x) = ax 3 + bx 2 + cx + d où a,b,c,d sont des nombres réels et a 0 Propriété La courbe peut avoir 1, 2 ou 3 points d intersection avec l axe des abscisses, elle en possède toujours au moins 1 Le point d intersection de la courbe avec l axe des ordonnées est défini par d. En effet, il est caractérisé par une abscisse égale à 0, et donc l ordonnée de ce point sera toujours égale à f (0). Or : f (0) = a b c 0 + d = d La fonction n a pas de maximum ou minimum absolu ( maximum/minimum local) La fonction f (x) = x 3 La fonction f (x) = x3 + 2x 2 3x Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 6/25

7 Équations et Inéquations Acquis : Équations : Résolution graphique et algébrique d équations du premier degré Mise en équation d un problème du premier degré Résolution d une équation se ramenant au premier degré Encadrement de la racine d une équation grâce à un algorithme de dichotomie Inéquations : Modélisation d un problème par une inéquations du premier degré Résolution graphique des inéquations de la forme : f (x) < k; f (x) < g (x) Équations du type f(x)=g(x) Définition Résoudre une équation du type f (x) = g (x) revient à définir le ou les points d intersection des courbes représentatives des fonctions f et g ou à résoudre une équation du premier degré(cf. seconde). On peut voir sur le graphique que la solution de l équation f (x) = g (x) est le point d intersection des deux courbes. On peut lire graphiquement que l abscisse et l ordonnée du point [1;2]. Algébriquement ( on retrouve le point de coordonnées 12 7 ; 11 ) comme solution. 7 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 7/25

8 Équations du second degré Une équation du second degré a pour forme générale : ax 2 + bx + c = 0 (a 0) Les solutions, si elle existent, sont les abscisses les points d intersection de la parabole P d équation y = ax 2 + bx + c et l axe (ox) d équation y = 0 Résolution algébrique Définition Pour résoudre l équation ax 2 + bx + c = 0 (avec a 0) : 1. On calcul le nombre = b 2 4ac. Ce nombre est appelé discriminant de l équation. Trois cas sont possible : a) si < 0, l équation n a pas de solution b) si = 0 l équation a une solution unique : x 0 = b 2a c) si > 0 l équation a deux solutions distinctes : x 1 = b 2a x 2 = b + 2a Résoudre : 3x 2 + 5x 5 = 0 Résoudre : 4x 2 4x + 1 = 0 Résoudre : 2x 2 5x 3 = 0 1. Identification : a = 3, b = 5 et c = 5 2. Calcul de : = b 2 4ac = ( 3) ( 5) = 35 D où = 35 < 0, donc l équation n a pas de solution. 1. Identification : a = 4, b = 4 et c = 1 2. Calcul de : = b 2 4ac = ( 4) = 0 D où = 0, donc l équation a une solution. 3. Calcul de la solution : x 0 = b 2a = ( 4) 2 4 = La solution de l équation est Identification : a = 2, b = 5 et c = 3 2. Calcul de : = b 2 4ac = ( 5) ( 3) = 49 D où = 49 > 0, donc l équation a deux solutions. 3. Calcul des solutions : x 1 = b 2a x 2 = b + 2a = ( 5) = ( 5) Les solutions de l équation sont 1 2 et 3 = = = 1 2 = 12 4 = 3 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 8/25

9 Résolution graphique 1. La parabole (P) coupe l axe des abscisses (ox) en deux points A et B : Les deux solutions distinctes sont les abscisses des points d intersection de (ox) et P. L équation x 2 + x 6 = 0 a) On trace la parabole P d équation y = x 2 + x 6 b) On lit sur l axe (ox) d équation y = 0 c) Les points d intersection A et B ont pour coordonnées respectives ( 3,0) et (2,0) Les abscisses x A = 3 et x B = 2 sont solutions de l équation x 2 + x 6 = 0. Vérification : ( 3) 2 + ( 3) 6 = 0 et = 0 2. L axe (ox) est tangent à la parabole (P) au point I : La solution est l abscisse du point de tangence de la droite à la parabole. L équation x 2 4x + 4 = 0 a) On trace la parabole P d équation y = x 2 4x + 4 b) On lit sur l axe (ox) d équation y = 0 c) Le point d intersection I a pour coordonnées (2, 0) L abscisse x I = 2 est solutions de l équation x 2 4x + 4 = 0. Vérification : = 0 3. L axe (ox) ne coupe pas la parabole (P) : L équation n a pas de solution dans ce cas. L équation x 2 x 2 = 0 a) On trace la parabole P d équation y = x 2 x 2 b) On lit sur l axe (ox) d équation y = 0 c) On ne trouve aucun point commun In n existe donc pas de réel x pour lequel x 2 x 2 = 0. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 9/25

10 Factorisation 1. si > 0 le polynôme ax 2 + bx + c a deux racines x 1 et x 2 et il se factorise comme suit : ax 2 + bx + c = a(x x 1 )(x x 2 ) 2. si = 0, ax 2 + bx + c admet une seule racine x 0 telle que : ax 2 + bx + c = a(x x 0 ) 2 3. si < 0, ax 2 + bx + c n a pas de racine, il ne peut être factorisé. Remarque : Dans le cas où l équation à résoudre peut se mettre immédiatement sous forme de produit de facteur, on n utilise pas la méthode du discriminant. Il sera plus rapide de factoriser l équation. Inéquations Objectif : trouver le signe du trinôme ax 2 + bx + c avec a 0 1. Cas où > 0 on a le schéma suivant : Résoudre : 3x 2 9x = 0 3x 2 9x = 0 3x(x 3) = 0 3x = 0 x = 0 ou x 3 = 0 x = 3 D où les solutions x 1 = 0 et x 2 = 3 x x 1 x 2 + Signe de ax 2 + bx + c Signe de a 0 Signe de a 0 Signe de a Signe de a pour x ] ; x 1 [ ]x 2 ;+ [ et Signe de a pour x ]x 1 ; x 2 [ 2. Cas où = 0 ou < 0 : dans ce cas le polynôme ax 2 + bx + c est toujours du signe de a Équation polynomiale Définition Le degré d un équation polynomiale correspond au degré de la puissance de l inconnue. Pour tous a,b,c,d, a n R et n N 1 er degré : ax + b = 0, a 0, une seule solution 2 ème degré : ax 2 + bx + c = 0, a 0, zéro, une ou deux solutions 3 ème degré : ax 3 + bx 2 + cx + d = 0, a 0, zéro, une, deux ou trois solutions n ième degré : a n x n + a n 1 x n a 2 x 2 + a 1 x + a 0 = 0 zéro à n solutions Graphiquement, les solutions sont les points d intersections de la courbes avec l axe des abscisses. Remarque Graphiquement se sont des solutions approchées que l on peut trouver. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 10/25

11 Suites Acquis : Les nombres entiers (N = {0,1,2,3,...,n,n + 1,...}) Définition Une suite réelle est une fonction dans l ensemble des entiers naturels N, dans l ensemble des nombres réels R. C est un outil qui permet de modéliser des phénomènes dénombrables. Soit u une suite, l image d un nombre entier n par la suite u se note : (u n ). La suite u se note (u n ) n N ou (u n ). Une suite (u n ) peut être définie de deux façons 1. explicite : directement en fonction de n : u n = f (n) 2. par récurrence : la suite possède un premier terme, u 0 ou u 1 (en général), et le terme u n est défini en fonction du terme précédent u n 1 Définition Une suite (u n ) est croissante si pour tout entier n, u n u n+1. Une suite (u n ) est décroissante si pour tout entier n, u n u n+1. Remarques : Une suite croissante ou une suite décroissante sont dites monotones. Il existe des suites ni croissantes, ni décroissantes. La suite (u n ) définie par u n = ( 1) n est une suite ni croissante, ni décroissante. Méthode Pour étudier le sens de variation d une suite (u n ), on étudie le signe de la différence u n+1 u n. Si tous les u n sont strictement positifs, on compare u n+1 u n et 1. Théorème Soit (u n ) une suite définie par u n = f (n), avec f définie sur [0;+ [ Si f est strictement croissante, alors (u n ) est strictement croissante. Si f est strictement décroissante, alors (u n ) est strictement décroissante. Ce théorème ne s applique pas si la suite (u n ) est définie par récurrence (u n+1 = f (u n )). Les variations de la fonction f et de la suite (u n ) ne sont pas toujours les mêmes. Suites arithmétiques Définition Une suite (u n ) est arithmétique s il existe un réel r tel que pour tout entier naturel n : u n+1 = u n + r, r est appelé raison de la suite. Théorème Si (u n ) est une suite arithmétique de raison r, alors pour tous les entiers naturels n et p, on a : u n = u 0 + n r et u n = u p + (n p)r Propriété Soit (u n ) n N une suite arithmétique de premier terme u 0 et de raison r : La suite (u n ) est croissante si la raison est positive La suite (u n ) est décroissante si la raison est négative Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 11/25

12 Suites géométrique q, u 0 R + Définition Une suite (u n ) est dite géométrique s il existe un nombre réel q tel que : n N,u n+1 = u n q q est appelé raison de la suite. Dans ce cas : u n+1 = q le rapport de termes consécutifs de la suite (u n ) est toujours un nombre contant n u n Propriété Soit u 0 et q, deux nombres réels. Soit (u n ) n N la suite géométrique de premier terme u 0 et de raison q. Pour tout entier naturel n, il est possible de définir la suite (u n ) de deux façons : 1. forme directe : u n = u 0 q n 2. forme récurrente : u n+1 = u n q si le premier terme est u 1 alors la forme directe est :u n = u 1 q n 1 tous les termes de la suite (u n ) sont des nombres réels strictement positifs La suite (u n ) est croissante si la raison est 1 La suite (u n ) est décroissante si la raison [0;1[ La suite (u n ) est constante si la raison est égale à 1 Somme des termes d une suite Définition Soit (u n ) n N une suite réelle de premier terme u 0. La somme des premiers termes de la suite s écrit : u 0 + u 1 + u u n 1 + u n = n u p p=0 1. Dans le cas d une suite arithmétique de premier terme u 0 et de raison r : n u p = (n + 1) (u 0 + u n ) 2 2. Dans le cas d une suite arithmétique de premier terme u 1 et de raison r : p=0 n u p = n (u 1 + u n ) 2 p=0 Cas général : n u p = (nombre de termes) (1er terme + dernier terme) 2 p=0 3. Dans le cas d une suite géométrique de premier terme u 0 et de raison q : n u p = u 0 1 qn+1 1 q p=0 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 12/25

13 Dérivation et nombre dérivé limite d une fonction en zéro, notion de tangente, dérivabilité et nombr edérivé, fct dérivé Acquis : Caractéristiques des fonctions réelles Étude graphique d une fonction réelle Étude numérique d une fonction réelle Limite d une fonction en zéro Propriété (infinie) Soit f une fonction réelle. Si pour tout nombre possible N aussi grand que l on veut, il est toujours possible de trouver une valeur positive de x proche de zéro telle que : f (x) > N, alors on dit que la limite de la fonction f en zéro est égale à l infini positif. On le note : lim f (x) = + x 0 + x 0 + signifie que les valeurs de x sont positives et aussi proche de zéro que l on veut. x 0 signifie que les valeurs de x sont négatives et aussi proche de zéro que l on veut. L écriture des limites permet de noter symboliquement ce qu il n est pas toujours possible de calculer explicitement ou de lire graphiquement 1 lim x 0 + x = + lim 1 x 0 x = Propriété (finie) Soit f une fonction réelle, définie par une expression unique et sur un intervalle contenant le nombre réel zéro alors : lim f (x) = f (0) x 0 x 0 signifie que l on choisit des valeurs de x infiniment proches de zéro autant de façon positive que négative. exemple du parking : dès que tu rentres tu payes 1 e lim x 0 x2 = ( 0) 2 = (+0) 2 = 0 2 = 0 = f (0) Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 13/25

14 Notion de tangente Définition (pente d une droite) Soit d une droite, A(x A ; y A ) et B(x B ; y B ) deux points de cette droite, distincts l un de l autre. La pente p de cette droite est égale à : p = y A y B = y B y A = y x A x B x B x A x Une pente de 1 ou 100% signifie que l on monte autant qu on avance. Une pente de 2 ou 200% signifie que l on monte deux fois plus que l on avance. Une pente de -0,5 ou 50% signifie que l on descend deux fois plus que l on avance. Si l équation de la droite d s exprime sous la forme y = ax + b, alors a est la pente de la droite d. Définition (Tangente en un point d un cercle) La tangente à un cercle de centre A et de rayon AB en un point B est la droite qui passe par ce point B est qui est perpendiculaire à la droite passant par ce point B et le centre A du cercle. autour du point B, le cercle et la tangente se confondent Définition (Tangente en un point d une courbe) Comme pour la tangente en un point d un cercle, la tangente à la courbe d une fonction réelle en un point est une droite de plus en plus proche de la courbe de la fonction au fur et à mesure que l on zoome sur le point où a été tracée la tangente. En ce point, et uniquement en ce point précis, la tangente et la courbe se confondent. Remarque Une courbe est constitué d une infinité de points distincts, il existe donc une infinité de tangentes à une courbe donnée. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 14/25

15 Dérivabilité et nombre dérivé Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R et x 0, x 1 deux nombres de cet intervalle. Définition (Taux d accroissement) La pente de la droite (M 1 M 0 ) passant par les deux points M 1 (x 1 ; f (x 1 )) et M 0 (x 0 ; f (x 0 )) est : f (x 1 ) f (x 0 ) x 1 x 0 = y x Ce nombre correspond au taux d accroissement de la fonction f entre les nombres x 1 et x 0. Posons : h = x 1 x 0 Alors x 1 = h + x 0, Donc : f (x 1 ) f (x 0 ) = f (h + x 0) f (x 0 ) x 1 x 0 h Remarque Il y a équivalence de dire que le nombre x 1 tend vers le nombre x 0 et de dire que le nombre h tend vers zéro. (x 1 x 0 ) (h 0) Définition (Nombre dérivé) Le nombre dérivé de la fonction f en x 0 est le nombre, noté f (x 0 ), qui est défini par la limite suivante, si elle existe : f (x 1 ) f (x 0 ) f (h + x 0 ) f (x 0 ) lim = lim = f (x 0 ) x 1 x 0 x 1 x 0 h 0 h Remarque Cette limite correspond à la pente, ou au coefficient directeur, de la tangente à la courbe au point d abscisse x 0. Définition (équation de tangente) L équation de la tangente à la courbe f au point M 0 (x 0 ; f (x 0 )) est donc : y f (x 0 ) = f (x 0 )(x x 0 ). Soit : y = f (x 0 )(x x 0 ) + f (x 0 ) La courbe C f représente la fonction f (x) = x 2 4x La dérivée de la fonction f est f (x) = 2x 4 L équation de la tangente au point B d abscisse 4 est donc : t(x) = f ( 4)(x ( 4)) + f ( 4) t(x) = [ 2 ( 4) 4)](x + 4) + [ ( 4) 2 4 ( 4)] t(x) = [8 4](x + 4) + [ ] t(x) = 4(x + 4) = 4x + 16 La courbe C t1 représente la tangente pour x = 4. L équation de la tangente au point d abscisse 2 est donc : t(x) = f ( 2)(x ( 2)) + f ( 2) t(x) = [ 2 ( 2) 4)](x + 2) + [ ( 2) 2 4 ( 2)] t(x) = [4 4](x + 2) + [ 4 + 8] t(x) = 0(x + 2) + 4 = 4 La courbe C t2 représente la tangente pour x = 2. Définition (dérivabilité) Une fonction f est dérivable en x 0 si le nombre f (x 0 ) existe. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 15/25

16 Nombres dérivés et Fonctions dérivées Définition On définit une fonction f sur un intervalle I On appelle fonction dérivée de f notée f la fonction qui associe, à toute valeur x de l intervalle I, le nombre dérivée de f en x. Si f (x) = Domaine de dérivabilité Alors f (x) = 1 k, k R R 0 2 kx, k R R k 3 x 2 R 2x 4 x 3 R 3x 2 5 x n R nx n x R 1 x 2 7 x R + =]0;+ [ 1 2 x 8 u(x) + v(x) D u D v u (x) + v (x) 9 k u(x), k R D u k u (x) 10 u(x) v(x) D u D v u (x)v(x) + v (x)u(x) 11 1 D 1/u u (x) u(x) u 2 (x) 12 u(x) D u D v u (x)v(x) v (x)u(x) v(x) v 2 (x) 12 ax + b D f ad bc (cx + d) 2 f (x) = x x x + 2 : 1. ensemble de définition : R = R\{0} 2. dérivons chaque membre : g (x) = x 2 g (x) = 2x d après (3) h(x) = 1 x h (x) = 1 x 2 d après (6) i(x) = x i (x) = 1 d après (2) j (x) = 2 j (x) = 0 d après (1) Or f (x) = g (x)+h (x)+i (x)+ j (x) d après (8) D où f (x) = 2x 1 x = 1 x 2 + 2x 1 Tableau de variation Considérons une fonction f, définie et dérivable sur un intervalle I. Pour toute valeur de x appartenant à I : Si f (x) = 0, alors f est constante sur I Si f (x) > 0, alors f est croissante sur I Si f (x) < 0, alors f est décroissante sur I Si, pour une valeur x 0 de x I, on a f (x 0 ) = 0 avec changement de signe, alors la fonction f passe par un extremum (minimum ou maximum) égal à f (x 0 ). x x 0 + f (x) Variations de f f (x 0 ) x x 0 + f (x) Variations f (x 0 ) de f Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 16/25

17 Statistiques Acquis : Médiane, quartiles, moyenne, effectifs cumulés, fréquence cumulées Série statistique (représentation graphique) Échantillonage (notions fluctuation d échantillonage, d intervalle de fluctuation et d intervalle de confiance) Variables quantitative : les indicateurs Variables quantitatives discrètes Valeurs x i x 1 x 2 x 3... x p 1 x p Effectifs n i n 1 n 2 n 3... n p 1 n p Définition (Moyenne) La moyenne d une variable quantitative discrète est i=p où N = n i = n 1 + n n p i=1 x = i=p i=1 n i x i n 1 x 1 + n 2 x n p x p = N n i Les masses des Total poires (x i ) Effectifs n i Produit (x i n i ) Moyenne 103,83g Variables quantitatives continues i=p i=1 Classe [a i ; a i+1 [ [a 1 ; a 2 [ [a 2 ; a 3 [ [a 3 ; a 4 [... [a p 2 ; a p 1 [ [a p 1 ; a p [ Valeurs a i + a i+1 x i = x 1 x 2 x 3... x p 1 x p 2 Effectifs n i n 1 n 2 n 3... n p 1 n p Les masses des [101 ;103[ [101 ;103[ [101 ;103[ Total poires (x i ) Effectifs n i Valeurs x i Produit (x i n i ) Moyenne 104,25g Les masses des [101 ;102[ [102 ;103[ [103 ;104[ [104 ;105[ [105 ;106[ [106 ;107[ Total poires (x i ) Effectifs n i Valeurs x i 101,5 102,5 103,5 104,5 105,5 106,5 Produit (x i n i ) , , Moyenne 104,33g Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 17/25

18 Probabilités modèle probabiliste proba d un événement variable aléatoire discrete de loi discrète : la loi binomiale espérance d une variable aléatoire Définition (arbre de probabilités) Dans un arbre de probabilités, ou arbre pondéré, chaque embranchement représente une possibilité. On reporte sur chaque branche la probabilité correspondante. On lance trois fois la même pièce de monnaie parfaitement équilibrée. On note X la variable aléatoire égale au nombre de «PILE» obtenus sur trois lancers. Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 18/25

19 Combinatoire Définition (permutations) Dans un ensemble contenant n éléments il y a n! permutations possibles. Rappel : n! = (n 2) (n 1) n et 0! = 1 La permutation sans répétition répond à la question suivante : Dans un ensemble contenant n éléments différents, comment puis-je ranger tous les éléments de cet ensemble sans répétition? Définition (Arrangement sans répétition) On considère un ensemble de n éléments. On choisit successivement et sans remise avec k n. Le nombre de possibilités est noté A k n = n! (n k)! k éléments parmi cet ensemble On a n = [a;b;c;d] billes dans un sac. L expérience de tirer successivement 3 billes dans le sac, sans remise, est modélisé ainsi (cf. arbre). On peut voir qu il y a 24 arrangement possible. A k n = n! (n k)! Ici n = 4 et k = 3 A 3 4 = 4! (4 3)! = = 24 (1)! 1 = 24 Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 19/25

20 limite et asymptotes Opérations sur les limites 1. Somme : f l l + + g l ± + f + g l + l ± + forme indéterminée 2. Produit : f l l 0 0 g l f g l l forme règle des signes indéterminée règle des signes 3. Quotient : f l l 0 l g l l f l ± forme 0 forme g l (à gauche/à droite) indéterminée règle des signes indéterminée Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 20/25

21 Exponentielle et logarithme Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 21/25

22 Intégration et primitive Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 22/25

23 tableau de contingence et probabilité conditionelle Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 23/25

24 Loi normale : une variable continue Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 24/25

25 Prise de décision et estimation Marine Estorge Centre de Formation aux Métiers de la Montagne 25/25

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Programme de Première

Programme de Première BAC TECHNO STAV 66 I. Algèbre Programme de Première Objectif 1 - Effectuer de manière autonome des calculs numériques ou algébriques, résoudre des équations ou inéquations en vue de résoudre des problèmes

Plus en détail

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population.

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population. Première STMG1 2014-2015 progression. - 1 Table des matières Fil rouge. 3 Axes du programme. 3 Séquence : Proportion d une sous population dans une population. 3 Information chiffrée : connaître et exploiter

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

- Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème.

- Mobiliser les résultats sur le second degré dans le cadre de la résolution d un problème. Mathématiques - classe de 1ère des séries STI2D et STL. 1. Analyse On dote les élèves d outils mathématiques permettant de traiter des problèmes relevant de la modélisation de phénomènes continus ou discrets.

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Thomas Rey classe de première ES ii Table des matières 1 Les pourcentages 1 1.1 Variation en pourcentage............................... 1 1.1.1 Calcul d une variation............................

Plus en détail

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface Table des matières Préface v I Mise à niveau 11 1 Bases du calcul commercial 13 1.1 Alphabet grec...................................... 13 1.2 Symboles mathématiques............................... 14 1.3

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG

COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG COURS DE MATHEMATIQUES TERMINALE STG Chapitre 1. TAUX D EVOLUTION... 5 1. TAUX D EVOLUTION ET COEFFICIENTS MULTIPLICATEURS... 5 a. Taux d évolution... 5 b. Coefficient multiplicateur... 5 c. Calcul d une

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématiques Thomas Rey classe de Terminale ES 2 Table des matières 1 Équations de droites. Second degré 7 1.1 Équation de droite.................................. 7 1.2 Polynôme du second degré..............................

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle L expression «croissance exponentielle» est passée dans le langage courant et désigne sans distinction toute variation «hyper rapide» d un phénomène. Ce vocabulaire est cependant

Plus en détail

Cours fonctions, expressions algébriques

Cours fonctions, expressions algébriques I. Expressions algébriques, équations a) Développement factorisation Développer Développer un produit, c est l écrire sous forme d une somme. Réduire une somme, c est l écrire avec le moins de termes possibles.

Plus en détail

Notes de cours de Mathématiques en première ES/L

Notes de cours de Mathématiques en première ES/L Notes de cours de Mathématiques en première ES/L O. Lader 1 Table des matières 1 Pourcentages, taux d évolution (4S) 3 1.1 Évolution........................................... 3 2 Fonctions du second degré

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S

Cours de mathématiques pour la Terminale S Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre Florent Girod 1 Année scolaire 2015 / 2016 1. Externat Notre Dame - Grenoble Table des matières 1) Suites numériques.................................

Plus en détail

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions Cours de Mathématiques Seconde Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 16 avril 007 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 1 frederic.demoulin (chez) voila.fr gilles.costantini

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

1S DS 4 Durée :?mn. 2. La courbe ci-dessous est la représentation graphique de la fonction g, définie sur I = [ 1; 3].

1S DS 4 Durée :?mn. 2. La courbe ci-dessous est la représentation graphique de la fonction g, définie sur I = [ 1; 3]. 1S DS 4 Durée :?mn Exercice 1 ( 5 points ) Les trois questions sont indépendantes. 1. Soit f la fonction définie par f(x) = 3 x. a) Donner son ensemble de définition. Il faut 3 x 0 3 x donc D f =] ; 3]

Plus en détail

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL

Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Journée de l inspection 15 avril 2011 - Lycée F. BUISSON 18 avril 2011 - Lycée J. ALGOUD 21 avril 2011 - Lycée L. ARMAND Le programme de mathématiques Classes de première STI2D STL Déroulement de la journée

Plus en détail

Programme de l enseignement obligatoire commun de mathématiques Cycle terminal de la série sciences et technologies du management et de la gestion

Programme de l enseignement obligatoire commun de mathématiques Cycle terminal de la série sciences et technologies du management et de la gestion Programme de l enseignement obligatoire commun de mathématiques Cycle terminal de la série sciences et technologies du management et de la gestion L enseignement des mathématiques au collège et au lycée

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière PRO 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde PRO partie première PRO partie terminale PRO Sommaire

Plus en détail

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité).

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Lycée Jacques Monod février 05 Exercice : Voici les graphiques des questions. et.. A 4 A Graphique Question. Graphique Question..

Plus en détail

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante.

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante. Chapitre : Fonctions de référence I Fonctions affines Définition d'une fonction affine f est une fonction affine si, et seulement si, il existe deux réels a et b tels que pour tout x, f x ( ) = ax + b

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Fonctions homographiques On donne ci-dessous deux définitions des fonctions homographiques, et on montre que ces deux définitions sont équivalentes. On décrit la courbe représentative d une fonction homographique.

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle La fonction exponentielle Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Existence et unicité de la fonction exponentielle 2 1.1 Deux résultats préliminaires.......................................

Plus en détail

Première ES DS1 second degré 2014-2015 S1

Première ES DS1 second degré 2014-2015 S1 1 Première ES DS1 second degré 2014-2015 S1 Exercice 1 : (3 points) Soit la parabole d équation y = 25x² - 10x + 1. On considère cette parabole représentée dans un repère (O ;I,J). 1) Déterminer les coordonnées

Plus en détail

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes Examen 2 Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes L usage de la calculatrice programmable est autorisé. La bonne présentation de la copie est de rigueur. Cet examen comporte 7 pages et 5 exercices.

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

Cours de Mathématiques

Cours de Mathématiques Cours de Mathématiques Lycee Gustave Eiffel PTSI 02/03 Chapitre 3 Fonctions usuelles 3.1 Théorème de la bijection Une fonction dérivable sur un intervalle I, strictement monotone déþnit une bijection.

Plus en détail

Le documentd accompagnement des programmes de Mathématiques en classe de première et de terminale,

Le documentd accompagnement des programmes de Mathématiques en classe de première et de terminale, PROGRESSION SPIRALÉE Page 1/10 Le documentd accompagnement des programmes de Mathématiques en classe de première et de terminale, série scientifique et série économique et sociale, précise que : " Les

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-201 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre III : Polynômes 1 Fonctions polynômes & polynômes Définition 1. Soit

Plus en détail

Les polynômes du second degré

Les polynômes du second degré Les polynômes du second degré exercices corrigés 12 septembre 2013 Les polynômes du second degré Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Les polynômes du second degré Exercice 1 Les polynômes du second degré

Plus en détail

Connaître les variations des fonctions polynômes de degré 2 (monotonie, extremum) et la propriété de symétrie de leurs courbes.

Connaître les variations des fonctions polynômes de degré 2 (monotonie, extremum) et la propriété de symétrie de leurs courbes. www.mathsenligne.com 2N3 - FONCTION CARRE ET SECOND DEGRE COURS (1/6) CONTENUS CAPACITES ATTENDUES COMMENTAIRES Expressions algébriques Transformations d expressions algébriques en vue d une résolution

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Examen d accès - 1 Octobre 2009

Examen d accès - 1 Octobre 2009 Examen d accès - 1 Octobre 2009 Aucun document autorisé - Calculatrice fournie par le centre d examen Ce examen est un questionnaire à choix multiples constitué de 50 questions. Plusieurs réponses sont

Plus en détail

La gestion des ventes.

La gestion des ventes. I. La prévision des ventes. A. Principe. La gestion des ventes. Elle consiste à déterminer les ventes futures à la fois en quantité et en valeur en tenant compte des tendances et contraintes imposées à

Plus en détail

LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS

LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS 1 sur 10 LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS Activité conseillée p42 n 1 : Évolution du climat Activité conseillée p22 n 1 : Évolution du climat p61 n 5 p74 n 82 p61 n 7 p43 n 19 p44 n 20 p44 n 21

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

Programme de la classe terminale

Programme de la classe terminale MATHÉMATIQUES Série Sciences et technologies de la gestion Programme de la classe terminale Juillet 005 Ministère de l'éducation nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Direction de l

Plus en détail

Cours de mathématiques Première ES/L

Cours de mathématiques Première ES/L Cours de mathématiques Première ES/L Chapitre 1 Pourcentages...3 I Proportions...3 II Taux d'évolution...3 a) Détermination d'un taux d'évolution...3 b) Appliquer un taux d'évolution...4 III Taux réciproque...4

Plus en détail

La fonction carré Cours

La fonction carré Cours La fonction carré Cours CHAPITRE 1 : Définition CHAPITRE 2 : Sens de variation CHAPITRE 3 : Parité et symétrie CHAPITRE 4 : Représentation graphique CHAPITRE 5 : Equation du type CHAPITRE 6 : Inéquation

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h A. P. M. E. P. Le problème se compose de 4 parties. La dernière page sera à rendre avec

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Mathématiques mise à niveau - 521

Mathématiques mise à niveau - 521 Mathématiques mise à niveau - 521 Ces trois modules de mathématiques 521 ont été conçus pour préparer le PR1 de l activité SES option Informatique (EV7). Cette formation est néanmoins ouverte aux agents

Plus en détail

Corrigé Bac ES Spécialité Maths Antilles Guyane 2011

Corrigé Bac ES Spécialité Maths Antilles Guyane 2011 Corrigé Bac ES Spécialité Maths Antilles Guyane 2011 Christian CYRILLE A quoi servent les mathématiques? : C est pour l honneur de l esprit humain? Jacobi 1 Exercice 1-5 points - Commun à tous les candidats

Plus en détail

1ES DS commun du jeudi 5 mai 2011. MATHEMATIQUES

1ES DS commun du jeudi 5 mai 2011. MATHEMATIQUES 1ES DS commun du jeudi 5 mai 011. MATHEMATIQUES NOM. Exercice 1 (8 points/40) Cet exercice est un QCM. Pour chaque question une seule réponse est exacte. On demande d entourer la bonne réponse et aucune

Plus en détail

T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014

T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014 T ES DEVOIR SURVEILLE 2 28 NOVEMBRE 2014 Durée : 3h Calculatrice autorisée NOM : Prénom : Sauf mention du contraire, tous les résultats doivent être soigneusement justifiés. La précision et la clarté de

Plus en détail

Mathématiques. Classe de seconde. Introduction. Objectif général. Raisonnement et langage mathématiques

Mathématiques. Classe de seconde. Introduction. Objectif général. Raisonnement et langage mathématiques Mathématiques Classe de seconde Introduction La seconde est une classe de détermination. Le programme de mathématiques y a pour fonction : de conforter l acquisition par chaque élève de la culture mathématique

Plus en détail

MATHÉMATIQUES LIAISON 3 ème / 2 nde. Lycée Notre Dame des Minimes Année scolaire 2015-2016 LIVRET DE VACANCES

MATHÉMATIQUES LIAISON 3 ème / 2 nde. Lycée Notre Dame des Minimes Année scolaire 2015-2016 LIVRET DE VACANCES MATHÉMATIQUES LIAISON ème / 2 nde Lycée Notre Dame des Minimes Année scolaire 205-206 LIVRET DE VACANCES L objet du présent livret de vacances est d aborder le programme de mathématiques de seconde générale

Plus en détail

CONCOURS D'ELEVE INGENIEUR STATISTICIEN ECONOMISTE OPTIONS MATHEMATIQUES ET ECONOMIE. Les candidats traiteront l'un des trois sujets au choix.

CONCOURS D'ELEVE INGENIEUR STATISTICIEN ECONOMISTE OPTIONS MATHEMATIQUES ET ECONOMIE. Les candidats traiteront l'un des trois sujets au choix. ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DE STATISTIQUE ET D'ECONOMIE APPLIQUEE ABIDJAN 1 AVRIL 21 CONCOURS D'ELEVE INGENIEUR STATISTICIEN ECONOMISTE OPTIONS MATHEMATIQUES ET ECONOMIE EPREUVE D'ORDRE GENERAL DUREE :

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

Table des matières LES FONCTIONS POLYNOMIALES

Table des matières LES FONCTIONS POLYNOMIALES Table des matières LES FONCTIONS POLYNOMIALES 1 Différents types de fonctions polynomiales Étude des différentes fonctions polynomiales.1 Les fonctions constantes.1.1 La fonction constante de base.1. La

Plus en détail

Second degré : Résumé de cours et méthodes

Second degré : Résumé de cours et méthodes Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : DÉFINITIN n appelle trinôme du second degré toute fonction f définie sur R par f () = a + b + c (a,b et c réels avec a 0). Remarque : Par abus

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Note liminaire Programme selon les sections : - fonctions de références, représentations graphiques, dérivées, tableau de variations : toutes sections - opérations sur les limites, asymptotes : STI2D,

Plus en détail

Soutien illimité 7j/7 en maths: Coach, profs, exercices & annales, cours. Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban

Soutien illimité 7j/7 en maths: Coach, profs, exercices & annales, cours. Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban EXERCICE 1 : 4 Points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Aucune justification n est demandée. Pour chacune des questions, une

Plus en détail

1ES Février 2013 Corrigé

1ES Février 2013 Corrigé 1ES Février 213 Corrigé Exercice 1 Le tableau ci-dessous renseigne sur les besoins en eau dans le monde : Population mondiale (Milliards d habitants) Volume moyen par habitant ( ) 195 2,5 4 1 197 3,6 5

Plus en détail

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire

Séquence 6. Fonctions dérivées. Sommaire Séquence 6 Fonctions dérivées Sommaire Pré-requis Définition Dérivées des fonctions usuelles Dérivation et opérations algébriques Applications de la dérivation Synthèse de la séquence Eercices d approfondissement

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 2014 Corrigé Baccalauréat ES Pondichéry 7 avril 204 Corrigé EXERCICE 4 points Commun à tous les candidats. Proposition fausse. La tangente T, passant par les points A et B d abscisses distinctes, a pour coefficient

Plus en détail

Loi binomiale Lois normales

Loi binomiale Lois normales Loi binomiale Lois normales Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 204/205 Table des matières Rappels sur la loi binomiale 2. Loi de Bernoulli............................................ 2.2 Schéma de Bernoulli

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES

PROGRAMMES DE MATHEMATIQUES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes Du cycle préparatoire et

Plus en détail

Mathématiques Secondes

Mathématiques Secondes Mathématiques Secondes 2 Table des matières 0 Algorithmique 5 1 Repérage 9 2 Équations et Inéquations du premier degré 13 3 Géométrie dans l espace 17 4 Généralités sur les fonctions 19 5 Statistiques

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. v n. lim. lim

Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. v n. lim. lim Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompriscom Reconnaitre les formes indéterminées Dans chaque cas, on donne la ite de et v n Déterminer si possible, ( +

Plus en détail

SECONDE DST CORRECTION. Voici le diagramme en bâtons des moyennes du second trimestre d'une classe de seconde comportant 34 élèves.

SECONDE DST CORRECTION. Voici le diagramme en bâtons des moyennes du second trimestre d'une classe de seconde comportant 34 élèves. SECONDE DST CORRECTION Exercice 1 Voici le diagramme en bâtons des moyennes du second trimestre d'une classe de seconde comportant 34 élèves 6 2e trimestre 5 4 3 2 1 0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14

Plus en détail

T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013

T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013 T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013 Durée : 2h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse, qu il aura

Plus en détail

Mathématiques. Classe de seconde. Introduction. Raisonnement et langage mathématiques

Mathématiques. Classe de seconde. Introduction. Raisonnement et langage mathématiques Mathématiques L objectif de l enseignement des mathématiques dans la série sciences et technologies de l hôtellerie restauration (STHR) est double. Il s agit d une part de former les élèves à la démarche

Plus en détail

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE Titulaire : A.M. Tilkin 8h/semaine 1) MATIERE DE 4 e ANNEE a) ALGEBRE - Rappels algébriques concernant la résolution d équations et d inéquations (fractionnaires

Plus en détail

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES

RAPPELS DE MATHEMATIQUES. ORTHOPHONIE Première année. Dr MF DAURES RAPPELS DE MATHEMATIQUES ORTHOPHONIE Première année 27 28 Dr MF DAURES 1 RAPPELS DE MATHEMATIQUES I - LES FONCTIONS A - Caractéristiques générales des fonctions B - La fonction dérivée C - La fonction

Plus en détail

Classe : TES1 Le 12/05/2003. MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés

Classe : TES1 Le 12/05/2003. MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés Classe : TES1 Le 12/05/2003 MATHEMATIQUES Devoir N 7 (rattrapage) Calculatrice et formulaire autorisés Durée : 3h Exercice 1: (5 points) Le tableau suivant donne l évolution du prix d un paquet de café

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES

66 exercices de mathématiques pour Terminale ES 3 novembre 205 66 exercices de mathématiques pour Terminale ES Stéphane PASQUET Sommaire Disponible sur http: // www. mathweb. fr 3 novembre 205 I Suites........................................ I. Suite

Plus en détail

FONCTIONS DE REFERENCE

FONCTIONS DE REFERENCE FONCTIONS DE REFERENCE I. Rappels de la classe de seconde 1) Sens de variation d'une fonction Définitions : Soit f une fonction définie sur un intervalle I. - Dire que f est croissante sur I (respectivement

Plus en détail

( x )= 2 3 ( x 1) f 3 ( x)=( x+1)2 ( x 1) ( x+1) f 4. ( x )=5 x 2 1. ( x)=3 2 x f 2. 212 nom: DS ( 1h) : Sujet A fonctions affines droites

( x )= 2 3 ( x 1) f 3 ( x)=( x+1)2 ( x 1) ( x+1) f 4. ( x )=5 x 2 1. ( x)=3 2 x f 2. 212 nom: DS ( 1h) : Sujet A fonctions affines droites 212 nom: DS ( 1h) : Sujet A fonctions affines droites Exercice 1: 1 ) Dans chacun des cas suivants,: Dire si la fonction est affine ou non. Préciser si elle est linéaire. Si la fonction est affine, donner

Plus en détail

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points

La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES. Exercice 1 - sur 4 points La maison Ecole d ' Baccalauréat blanc Classe de terminale ES Année scolaire 00-004 Copyright c 004 J.- M. Boucart GNU Free Documentation Licence On veillera à détailler et à rédiger clairement les raisonnements,

Plus en détail

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année

Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique. Analyse et Géométrie Différentielle. Première Année Programme de Mathématique Préparation Maths-Physique Analyse et Géométrie Différentielle Première Année I NOMBRES REELS ET COMPLEXES, SUITES ET FONCTIONS 1 Nombres réels et complexes 2 Suites de nombres

Plus en détail

Lycée Alexis de Tocqueville. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Blanc Corrigé. Série S.T.M.G. Février 2015 Épreuve de mathématiques.

Lycée Alexis de Tocqueville. BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Blanc Corrigé. Série S.T.M.G. Février 2015 Épreuve de mathématiques. Lycée Alexis de Tocqueville BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE Blanc Corrigé Série S.T.M.G. Février 2015 Épreuve de mathématiques Durée 3 heures Le candidat traitera obligatoirement les quatre exercices ******

Plus en détail

Cours 1: lois discrétes classiques en probabilités

Cours 1: lois discrétes classiques en probabilités Cours 1: lois discrétes classiques en probabilités Laboratoire de Mathématiques de Toulouse Université Paul Sabatier-IUT GEA Ponsan Module: Stat inférentielles Définition Quelques exemples loi d une v.a

Plus en détail

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016

LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 2015-2016 LIVRET DE MATHEMATIQUES ENTREE EN PREMIERE S Institut Notre-Dame (Saint Germain en Laye) Année 015-016 Pourquoi ce livret? Afin de mieux préparer cette rentrée, ce livret reprend un ensemble de notions

Plus en détail

MATHEMATIQUES ECE 1 NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR

MATHEMATIQUES ECE 1 NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR MATHEMATIQUES ECE NOTIONS DE COURS A CONNAITRE PAR COEUR CALCULS NUMERIQUES Fractions, puissances, racines carrées, résolution d équations et inéquations GENERALITES SUR LES FONCTIONS ) Nombre dérivé d

Plus en détail

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide)

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide) Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009 Descriptifs (Page vide) Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques Descriptif Étude d une fonction dépendant d un paramètre Étant donné une fonction dépendant

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

Baccalauréat ES Centres étrangers 12 juin 2014 - Corrigé

Baccalauréat ES Centres étrangers 12 juin 2014 - Corrigé Baccalauréat ES Centres étrangers 1 juin 14 - Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points Commun à tous les candidats 1. On prend un candidat au hasard et on note : l évènement «le candidat a un dossier

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4 Chapitre Convexité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre Convexité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015

Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie 2 mars 2015 Baccalauréat ES Nouvelle-Calédonie mars 015 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats Soit f la fonction définie sur l intervalle [1,5 ; 6] par : f (x)=(5x )e x On note C la courbe représentative

Plus en détail

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs 1 re secondaire 2 e secondaire Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I MAT-1005-2 2 3 MAT-2008-2 2 3 (+, -, x, ) dans l ensemble des entiers Z. Ce premier cours portant

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Dérivation : Approximation affine et applications aux évolutions successives Contexte pédagogique Objectifs

Plus en détail

Exercice 1 : sur 2,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D 2 et D 3 tracées dans le repère ci-dessous

Exercice 1 : sur 2,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D 2 et D 3 tracées dans le repère ci-dessous NOM : Seconde A B C H J Mardi 19 janvier 010 Exercice 1 : sur,5 points 1) Lire graphiquement les équations des droites D 1, D et D tracées dans le repère ci-dessous ) Dans le même repère, tracer la droites

Plus en détail

Lycée Cassini BTS CGO 2014-2015. Test de début d année

Lycée Cassini BTS CGO 2014-2015. Test de début d année Lycée assini BTS GO 4-5 Exercice Test de début d année Pour chaque question, plusieurs réponses sont proposées. Déterminer celles qui sont correctes. On a mesuré, en continu pendant quatre heures, la concentration

Plus en détail

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2012, regroupe des documents distribués aux élèves en cours d année.

MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ. Ce polycopié conforme au programme 2012, regroupe des documents distribués aux élèves en cours d année. MATHÉMATIQUES TERMINALE ES A. YALLOUZ Ce polycopié conforme au programme 01, regroupe des documents distribués aux élèves en cours d année. CERTAINS CHAPITRES DU PROGRAMME NE SONT PAS TRAITÉS Année 013-014

Plus en détail

TS - Cours sur le logarithme népérien

TS - Cours sur le logarithme népérien Lcée Europole - R. Vidonne 1 TS - Cours sur le logarithme népérien Fonction carrée et racine carrée Considérons les fonctions f : R + R + g : R + R + 2 Dans un repère orthonormal, les courbes C f et C

Plus en détail

Rappels sur les suites - Algorithme

Rappels sur les suites - Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 14 septembre 2015 à 12:36 Rappels sur les suites - Algorithme Table des matières 1 Suite : généralités 2 1.1 Déition................................. 2 1.2 Exemples de suites............................

Plus en détail

Examen 2 Mathématiques L1S1 TD 1104 2015 2016 Université Paris 1

Examen 2 Mathématiques L1S1 TD 1104 2015 2016 Université Paris 1 Examen Mathématiques LS TD 04 05 06 Université Paris Nom : Prénom : Durée : heure. Calculatrice interdite. Aucun document autorisé. Chaque question de la partie QCM vaut un point. Identifiez toutes les

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. Terminales ES (Spécialité)

BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES. Terminales ES (Spécialité) BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES Terminales ES (Spécialité) Vendredi 7 février 0 8h - h coefficient : 7 Les calculatrices sont autorisées Le sujet est composé de exercices indépendants. Le candidat

Plus en détail