Une représentativité nationale valorisante et une vocation internationale!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une représentativité nationale valorisante et une vocation internationale!"

Transcription

1 Confédération française de la Quincaillerie, Fournitures industrielles, Bâtiment-Habitat Numéro 3 Juillet 2004 Page 2 La signature de l acte fondateur de la CFQ Ce qu en disent les signataires... Acte fondateur CFQ Une représentativité nationale valorisante et une vocation internationale! Page 4 François Legraverend : l âme de la quincaillerie Comment se diversifier sur les marchés traditionnels, tout en se positionnant nettement face aux autres modes de distribution? EN PAGE 7 SOCIAL Les conventions collectives bientôt nationales... Les nouvelles du site internet de la CFQ 8 Chicago : La CFQ y était 8 Le 15 avril 2004, l Acte fondateur de la CFQ Confédération Française de la Quincaillerie Fournitures industrielles, Bâtiment et Habitat a constitué un temps fort pour les quinze signataires présents ou représentés. Rassembleur, Patrice Viriot tutoyait l émotion, communicative. Suite en page 2 Numéro 3 Juillet 2004

2 Acte fondateur CFQ Suite de la page 1 De nouveaux atouts pour la CFQ Unité nationale et forte représentativité Il y a 3 ans, lors de mon élection à la présidence de la Fédération Française de la Quincaillerie j ai senti qu il fallait fédérer l ensemble de la filière ne serait-ce que pour agir auprès des autorités de tutelle ou engager des actions propres à promouvoir son développement... Depuis, nous avons travaillé à ce que cette organisation soit la plus représentative possible... Nous comptons aujourd hui un millier d adhérents et notre objectif à 2 ans est de passer à Quatre commissions et une priorité à la formation Quatre commissions président aux travaux de la Confédération : une commission sociale la Convention collective professionnelle est en voie de devenir nationale, une commission économique et financière : avec l aide des institutionnels comme la Banque de France, et en constituant des panels au sein des adhérents de la CFQ, nous allons monter l Observatoire des Etudes Economiques... Nous aurons donc des chiffres pour parler de la réalité des marchés, ce qui est innovant... Origines de la quincaillerie Depuis la nuit des temps : Dès que l Homme a eu besoin d un outil ou d une arme, pour prolonger sa main... Repères et mythologies : - Mars, dieu de la guerre - Mercure, protecteur des commerçants et des voyageurs - Vulcain, il avive le feu central de sa forge - Saint-Eloi, patron des orfèvres et de ceux qui travaillent le métal. Quelques dates : : création de la Fédération - années 50 : quelque quincailleries répertoriées en France - années 70 : amorce de la concentration des entreprises, émergence du concept de bricolage : acquisition de l immeuble du 91, rue de Miromesnil à Paris : signature de l Acte fondateur de la CFQ Cœur de cible : entreprises à rassembler Ils ont dit une commission image et développement : nous avons reçu une subvention pour créer le portail de la quincaillerie et permettre à la CFQ et à toutes les quincailleries françaises adhérentes de disposer à un tarif préférentiel d un site internet non commercial propre : Et notre revue L Info va servir, cinq fois par an, à retracer la vie de la profession et de la CFQ, et comportera également une partie juridique de portée utilitaire en fonction de l actualité ou d un dossier, ce qui s ajoute aux conseils personnalisés... une commission formation : c est actuellement celle qui me tient le plus à cœur. Il faut donner envie aux jeunes d être techniciens, commerciaux et, même, chef d entreprise dans notre métier... Notre projet est de proposer à des diplômés une spécialisation d une année supplémentaire dans la quincaillerie pendant laquelle ils recevront une formation théorique et une formation pratique au sein de plusieurs entreprises, dans lesquelles ils pourront par la suite postuler. Une présence internationale forte Il nous faut rencontrer hors de France les autres acteurs de la quincaillerie, confronter nos expériences, échanger... En 2004, nous aurons couvert le Salon International de la Quincaillerie à Cologne, en mars, l AHMA Hardware Show de Chicago, en avril, et le salon de Shanghaï, en octobre. De son côté, l International Hardware Association, IHA, se tient, cette année, à Dublin. Olivier Blondet, ancien président Cofracom et pressenti comme vice-président de la CFQ chargé des affaires internationales, devrait en devenir le président lors du congrès de Shangaï. En France ou en représentation à l extérieur, nous devons, mieux que par le passé, faire valoir notre point de vue et préserver nos intérêts. A riche passé, avenir prometteur! Olivier BLONDET ex COFRACOM La signature de l acte fondateur marque l union de toute la profession, pour faciliter l environnement des entreprises, en harmonisant le social et en favorisant l international. Didier BOMPOINT SOCOQ On tente un renouveau et on espère que l on va le transformer. M. BOURGERY Groupe DESCOURS et CABAUD On va avoir enfin une identité nationale pour la quincaillerie, ce qui va simplifier les rapports avec les partenaires sociaux. 2 Confédération française de la Quincaillerie, Fournitures industrielles, Bâtiment-Habitat

3 Yves CONDEMINE Région Lyon Cette refonte globale du paysage de la quincaillerie est importante car elle renforce notre représentation nationale. Nous avons besoin d être regroupés et forts pour discuter avec les syndicats, les pouvoirs publics et au niveau de l Union Européenne. Jean-Luc GERMAIN Région Rouen Ouf! Nous avons enfin retrouvé la visibilité que nous avions perdue depuis longtemps. Espérons que nous retrouverons les adhérents que nous avions laissés s égarer. Martine MESSAGER Région Paris Nous avons bien vécu le long processus de cette genèse. C est un heureux aboutissement pour un nouveau départ. Maintenant, il nous faut regarder vers l Europe et être utile à la profession, échanger, apprendre à mieux se connaître et avancer sur de nouveaux projets constructifs, ensemble. René SALMON Région Lille C est un beau succès, un travail auquel je suis satisfait d avoir participé, en espérant que nous entrerons rapidement dans le concret le plus vite possible. Philippe DE BECO Groupe SOCODA Cette nouvelle vitrine de la quincaillerie est très représentative du marché français. Elle permet de retrouver une nouvelle identité et sera source de nouveaux développements à partir du moment où l on voudra bien positionner positivement ce magnifique métier de quincaillier. Sachant que nous avons en France tous les métiers de la distribution en business to business, il serait judicieux et opportun de regrouper la totalité des instances existantes, dans une super confédération. Thomas GRONIER Région St Quentin C est une bonne chose, cela va dans le sens de l histoire, nous en aurons les fruits dans quelques années. Désormais, il faut le faire savoir pour faire venir à nous de nombreux adhérents. Gérard MONESTEL FEGAZLIQ C est un grand virage! Le président a su rassembler et faire en sorte que toutes les parties concernées s allient pour défendre la profession. Félicitations à la nouvelle équipe! Rodolphe LANZI DOMPRO Il y a une réelle volonté de se regrouper au sein de cette Confédération, que ce soit par le biais de groupes, de groupements ou d indépendants, pour échanger sur les différents points évoqués dans les statuts. C est lié bien sûr au travail effectué par les différentes commissions et aux capacités à fédérer de notre président. Cela sera bientôt suivi d effets et couronné de succès, j en suis convaincu. Henri-Clovis GARNIER Région Nancy C est le nouveau fondement pour le développement de la quincaillerie sur lequel nous pourrons faire valoir et défendre toute notre profession d une seule voix. Enfin. Patrick LEBEAU Région Limoges C est l aboutissement d un beau projet, la relance de la Confédération et la reconnaissance de notre métier de la quincaillerie. Michel POUPOT Numéro 3 Juillet COFAQ Quoi de plus moteur qu une Confédération! Unité, partage, puissance, renouveau...une vraie dynamique s installe pour nos métiers.

4 Reportage Quincaillerie Legraverend : réflexions sur l avenir! Parfois dubitatif, François Legraverend trouve, en définitive, de bonnes raisons d espérer et mise sur le soutien que son groupement, le COFAQ, pourra continuer à lui apporter. Sur la Grand-place de La Ferté-Gaucher, les Ets Legraverend se distinguent des commerces voisins par sa façade, vert bouteille, son nom en lettres jaunes et la diversité de son offre, exposée dans ses vitrines et, pour une petite partie, sur le trottoir. A première vue, il s agit bien d une vraie quincaillerie traditionnelle, avec un comptoir en bois et, de bas en haut, des tiroirs également en bois, qui affichent leur contenu sur leur devant. Incontestablement, la boutique a une âme. Sols, murs et plafonds de la partie principale du magasin sont recouverts de produits et matériels de couleurs souvent vives : casques, nettoyeurs haute pression, tréteaux, outils à main, etc. Dans le respect de la tradition Proust, qui se rappelait l odorante madeleine de son enfance, aurait trouvé là d autres senteurs caractéristiques et d autres charmes. Les portes sont ouvertes, on s y affaire! De l arrièreboutique surgit un vendeur, puis un autre, et une troisième personne sur ses 4 Confédération française de la Quincaillerie, Fournitures industrielles, Bâtiment-Habitat

5 pas, car le flux de clients est important. Tout ce monde se connaît bien et c est dans la bonne humeur que les problèmes se règlent. Alentour, nous sommes la seule quincaillerie de campagne de ce genre en activité, explique François Legraverend, proche de la cinquantaine. Il n y en a plus à Coulommiers, ni à Provins. Il faut aller jusqu à Lagny-sur-Marne ou jusqu à Melun pour en trouver d autres. C est lui le patron de cette société en nom propre. L affaire a été créée en 1890 par des petits cousins, et mon grand-père la leur a achetée en L entrée de la quincaillerie n a pas changé. En revanche, au fil du temps, le bâtiment a été agrandi sur l arrière-cour. Quincaillerie et négoce de matériaux Malgré leurs cent quatorze ans, les Ets Legraverend demeurent bien verts. Ils interviennent sur deux marchés : - d une part, la quincaillerie traditionnelle, - de l autre, le négoce de matériaux de construction. Notre premier métier tourne autour de tout ce qui s ouvre et se ferme dans une maison. La serrurerie, les gonds, les pentures, les accessoires de portes et de volets, la visserie, la boulonnerie, etc. Sans oublier les chevilles, les tournevis, les marteaux, l outillage à main et l électroportatif tant pour l industrie que pour le bâtiment, du Bosch principalement. Nous commercialisons encore, malgré la diminution du nombre des exploitants, de la quincaillerie agricole, comme des abreuvoirs à volaille et à bestiaux, et en plus, du matériel de ménage des plats à paella, des Un besoin à satisfaire : faciliter l embauche Nous avons toujours beaucoup de mal à recruter un quincaillier. On n en trouve pas! C est peut-être parce que notre métier est, si je peux dire, stationnaire, parce qu il attire peu de jeunes... Alors on essaie de former sur place des gens réceptifs au métier parce qu il est compliqué, en province, même à 80 km de Paris, d organiser l absence de quelqu un pendant un ou deux jours. gamelles, des casseroles, ainsi que pas mal de cocottes en fonte de chez Le Creuset. C est un grand classique, de bonne qualité, pas bon marché mais qui plaît bien! Enfin, nous avons un département fers : plats, tubes, vendus à la pièce, et autres fers en I, H, U. Le développement du département construction remonte, lui, à l aprèsguerre, à l initiative de son père. A cette époque, il fallait reconstruire et la quincaillerie travaillait aussi beaucoup avec les éleveurs et les agriculteurs. C était alors la population la plus importante. Suite en page 6 François Legraverend a su conserver une âme à ses établissements, sans pour autant négliger l analyse de la situation actuelle du marché pour mieux s y adapter. Fiche d identité Ets Legraverend Dirigeant : François Legraverend Effectifs : 1 + 9, dont 2 chauffeurs, 1 commercial, cours, comptoir et des secrétaires. Rayon d action : entre 30 et 40 km Flotte : 2 camions (16 et 18 tonnes) CA 2003 : 2 M Activités : quincaillerie + négoce de matériaux (plus de références) Clientèle : 80 % professionnels (350 comptes clients) + 20 % particuliers 2, rue de Verdun La Ferté-Gaucher Tél. : Fax : Numéro 3 Juillet

6 Suite de la page 5 Les atouts de La Ferté-Gaucher Chef-lieu de canton en Seine-et-Marne (arrondissement de Provins), sur le Grand-Morin Habitants : On les appelle les Fertois. Ils sont moins de dans la commune, près de pour l agglomération. L attractivité de la commune n est pas négligeable : 14 % des actifs travaillent dans le commerce. Les autres, dans différents métiers : architectes, géomètres, plombiers, peintres, serruriers, maçons, menuisiers, électriciens... Autres clients potentiels des Ets Legraverend : Les propriétaires de résidences secondaires, les services techniques et d entretien des communes alentour (Jouy-sur- Morin, Saint-Martin-des-Champs, Lescherolles, Choisy-en-Brie...). L implantation des services est forte : Santé, banques, assurances, garages, etc. Et le savoir-faire industriel du bassin d emploi est connu et reconnu avec la présence de Villeroy & Boch, Arjo Wiggins, une coopérative agricole, un fabricant de machines agricoles, le commerce de bestiaux, les transports... De plus, les 453 entreprises du canton emploient plus de salariés et 41 % des actifs travaillent dans l industrie. Un métier difficile... Plus récent donc, le négoce en matériaux des Ets Legraverend occupe un dépôt principal de produits de gros œuvre : parpaings, ciment, plâtre, chaux, fosses septiques, laine de verre, etc., et deux dépôts annexes, de bois de charpente, de contreplaqué et autres. Sur ce marché, la concurrence est plus rude car tous les marchands de matériaux font aussi de l outillage. Mais ce sont des collègues, en fait. On essaie de dépanner nos clients. A défaut, on les oriente vers un confrère, précise notre interlocuteur. Il n empêche, ajoute-t-il, que le métier de généraliste devient de plus en plus difficile. Du temps de mon père, pour s approvisionner, on allait régulièrement à Paris. Les super-grossistes et autres gros quincailliers avaient pignon sur rue, boulevard Richard-Lenoir. On en faisait dix dans un sens, dix dans l autre, et on rentrait. Aujourd hui, c est moins simple. On nous demande toujours de trouver des moutons à cinq pattes, mais tout se passe par téléphone! Je vais encore régulièrement en région parisienne pour m approvisionner au dépôt de la centrale COFAQ, mais aussi pour me dépanner dans les entrepôts d usines qui existent encore. Il reste deux ou trois grossistes, chez lesquels il faut acheter de nombreux articles pour dégoter le fameux mouton!...mais un vent d espoir se lève cependant Néanmoins, reprend François Legraverend, depuis peu, j ai l impression que pour les quincailliers traditionnels, la situation s améliore, que le client se rend compte que les quincailliers et les grandes surfaces de bricolage ne font pas le même métier. Mais cela n est pas joué! L attitude et le comportement d achat des clients changent peu à peu. Cette évolution va dépendre de notre façon de les aborder et de la politique commerciale de nos groupements. En ce qui nous concerne, il ne faudrait pas que nous tentions de copier les GSB, sans quoi on n exercerait plus notre métier... Celles-ci ont des plans de vente et s y tiennent. Nous, nous voulons vendre des produits dits de qualité et continuer à apporter des services à nos clients, se mettre en quatre pour eux, se montrer très disponibles... C est donc un état d esprit très différent! Or tout cela a un prix, compte tenu du temps passé, de notre énergie, du coût de nos structures... Certains clients en ont bien conscience, d autres moins. Quand je suis entré dans l entreprise, on m a expliqué que le client était roi...mais jusqu où? C est la nouvelle question que je me pose, car le roi attend parfois beaucoup de nous! CFQ, FFNMC et FRANCE NEGOCE ACIER Les Ets Legraverend adhèrent à trois organismes professionnels : la CFQ (Confédération Française de la Quincaillerie - fournitures industriellesbâtiment - habitat), la FFNMC (Fédération française du négoce de matériaux de construction) et FRANCE NEGOCE ACIER. Par ailleurs, nous sommes membres de la COFAQ (Master Pro), ce qui me permet d être en contact avec mes confrères, deux à trois fois par an, à l occasion des réunions de notre centrale d achat. Je m y rends pour prendre des nouvelles des uns et des autres, pour parler de la conjoncture, des fournisseurs, et cela me fait du bien, parce que je me sens parfois isolé. La dernière fois, c était en début d année, dans le cadre de Master Pro, pour choisir des fournisseurs et recevoir de nouveaux adhérents. Globalement, nous sommes satisfait des conditions d achat que nous obtenons. 6 Confédération française de la Quincaillerie, Fournitures industrielles, Bâtiment-Habitat

7 Social D une convention régionale à une convention nationale... La première convention collective qui est à l origine des conventions collectives actuelles a été signée entre la Chambre Syndicale des Quincailliers de Lyon et de la Région et le Syndicat Professionnel Français des Employés Quincailliers de Lyon et de la Région le 19 juin Q UE de chemin parcouru depuis cette date! Après son élargissement à la région Rhône-Alpes en 1966, puis aux régions Auvergne en 1969 et Franche-Comté en 1971, son champ d application géographique a été étendu à la région Aquitaine le 1 er juillet 2001, puis à une grande partie du territoire français, dont la région Ile-de-France, à compter du 1 er décembre Ont rejoint plus récemment ces conventions collectives, devenues interrégionales : - la région Nord-Pas-de-Calais qui a adhéré à ces conventions collectives à compter du 1 er janvier 2003, - les régions Midi-Pyrénées et Languedoc- Roussillon qui viennent d opter pour ces conventions à compter du 1 er juillet La Chambre Syndicale Picardie-Ardennes envisage, à terme, d adhérer aux Conventions collectives interrégionales. Néanmoins, aucune procédure n a été engagée. La décision interviendra au vu de la réussite de la mise en place de cette convention au niveau inter-régional, notamment en ce qui concerne l harmonisation des rémunérations minimales. Dans l attente, la convention collective Picardie-Ardennes continue de s appliquer, en toute légitimité : une négociation sur les salaires est d ailleurs programmée en juillet. En bonne voie... L étape de l élargissement au territoire national n est donc pas franchie, mais on s en approche... On peut dire que la démarche est originale et rare. Elle présente des avantages : partir d une convention collective qui s appliquait sur une partie du territoire permet de ne pas avoir à renégocier toutes les dispositions. Il est nécessaire cependant d adapter certaines clauses aux lois récentes. Actuellement, des discussions portent sur les départs en retraite dans le cadre de la loi du 21 août Comme dans de nombreuses autres professions, un accord sur la mise à la retraite par l employeur entre 60 et 65 ans est en cours de négociation ; il permettrait de ne pas payer les charges sociales sur l indemnité versée. Les discussions portent également sur les grilles de rémunérations minimales. Malheureusement, la multiplication des SMIC vient compliquer ces négociations. Les syndicats souhaitent débuter la grille basée sur 35 heures au SMIC le plus élevé, ce qui, a priori, ne peut être accepté par la délégation représentant les entreprises. Mais une grille indicative va être diffusée afin d aider les entreprises à ne pas être déconnectées des importantes revalorisations du SMIC prévues d ici au 1 er juillet Tout le social est dans l encart Au sommaire : 3 Garantie sociale des chefs d entreprise Information sur le droit conventionnel Evénements divers et congés payés Fichiers de paie et CNIL CDD pour remplacement Plan canicule Réforme de la formation professionnelle Relations commerciales Assouplissements du régime des SARL Action directe du transporteur FIMO / FCOS La Commission sociale de la CFQ Présidée par Nicolas BERTHET, cette commission traite des sujets sociaux intéressant les entreprises de la Profession et doit donc être représentative à la fois de l ensemble des régions visées par ce dispositif conventionnel ainsi que de toutes les catégories d entreprises répertoriées par tailles et types d activités. Tous les sujets importants : grilles des salaires, retraite, formation, etc. sont traités. Si vous souhaitez être acteur dans la préparation des projets qui pourront vous concerner un jour ou l autre, prenez contact dès maintenant avec votre Union régionale ou la CFQ. Vous êtes attendu. Numéro 3 Juillet

8 Le site internet de la CFQ : france-quincaillerie.com Veuillez noter la nouvelle adresse de la CFQ qui annule et remplace les adresses La construction du site portail internet de la CFQ france-quincaillerie.com se poursuit. Plusieurs rubriques seront bientôt mises en ligne. Rappelons que l opération entreprise par la CFQ s effectue dans le cadre d une convention UCIP (Utilisation d internet par les PME) conclue avec le Ministère de l Economie. Notre site a une double vocation d une part, promouvoir les entreprises adhérentes de la CFQ : les internautes à la recherche d informations sur la Profession en général et, en particulier, de fournisseurs en Quincaillerie doivent trouver sur le site l ensemble de l offre commerciale, répertoriée selon un critère géographique et selon une approche par activité d autre part, fournir aux adhérents de la CFQ des informations d ordre économique, social ou autre, visant toutes à être utiles à l exercice de leurs activités professionnelles. Les rubriques en préparation Pour atteindre ce double objectif, les rubriques proposées sur le site portail de la CFQ sont conçues sous différents aspects, aussi bien économiques, commerciaux qu institutionnels. La réalité et la valeur ajoutée du commerce de la Quincaillerie dans la filière commerciale sera décrite et illustrée par les principaux chiffres-clés représentatifs de l activité. La description des principaux marchés sur lesquels interviennent les entreprises de la Profession débouchera immanquablement sur les produits, la typologie des magasins, les métiers, et leurs formations, ainsi que les modes de ventes de la Profession. Précisons que le site de la CFQ, institutionnel par nature, sera par conséquent neutre quant aux marques des différents produits commercialisés par les entreprises figurant sur le site. En revanche, les sites individuels des entreprises, accessibles par un lien réciproque avec celui de la CFQ (sites préexistants ou créés dans le cadre de l opération UCIP) pourront faire état des marques diffusées et représentées par celles-ci. Le chapitre Vie de la Profession se déclinera en : événements, salons professionnels, revue de presse, avec des liens utiles. La Recherche d une entreprise sera accessible à partir d un ensemble de critères permettant de dégager de façon précise la ou les entreprises recherchées par un internaute. 8 La Fiche d identification que les entreprises adhérentes ont reçue ces dernières semaines et qu elles nous retournent remplie en fonction de leurs activités, localisations et autres modalités de fonctionnement n a d autre but que d alimenter la banque de données des critères de choix. Le logo et les plans d accès sont les bienvenus pour enrichir l information et vous permettre de faire partie des choix de contact offerts aux internautes. Les critères de sélection, pouvant être mis en œuvre isolément ou en combinaison, des entreprises seront ceux du nom de l entreprise, de la localisation, des marchés et des familles de produits, afin de s adapter à la multiplicité et aux spécificités de la Profession. La rubrique Réseau régional comportera l ensemble des coordonnées des Unions régionales de la CFQ, chaque fiche d Union présentant les membres de son équipe dirigeante et, en liaison avec la CFQ, les prestations qu elle offre aux entreprises qui lui sont affiliées. Les rôles et activités de la CFQ figureront également dans le descriptif des instances professionnelles auxquelles toute entreprise est invitée à adhérer. L actualité professionnelle apparaîtra dès la page d accueil du site. Un répertoire d adresses et une fenêtre de contact électronique avec l organisation professionnelle régionale et nationale sera également accessible si un internaute souhaite obtenir des informations complémentaires à celles qu il a déjà trouvées ou sur toute autre sujet qui ne serait pas traité sur le site. Et votre propre site La création de sites individuels d entreprises adhérentes est également prévue dans le cadre de la convention UCIP : notre prestataire ALYZENET prendra contact prochainement avec vous pour vous présenter son offre, assortie de plusieurs variantes à convenir. Cet important travail sera complété dans un second temps par un extranet réservé aux adhérents. L ouverture du portail se fera progressivement à partir de l automne 2004 avec les rubriques mentionnées au fil de ce descriptif. Espérons que cette perspective se voulant séduisante vous satisfera. La délégation française de la quincaillerie au AHMA Hardware Show de Chicago 8 La Délégation Française de la Quincaillerie et le Comité Directeur du AHMA Hardware Show, au cours de la réception organisé en son honneur. 4 Patrice Viriot et Olivier Blondet en compagnie de Timothy S. Farrell, Président et CEO de l American Hardware Manufacturers Association. Bulletin d information de la Confédération française de la Quincaillerie, Fournitures industrielles, Bâtiment-Habitat. 91 rue de Miromesnil Paris - Tél. : Fax : Directeur de la publication : Patrice Viriot. Comité de rédaction : Sabine Baranger, Danielle Tromas, Mauricette Favrin-Demars, Didier Kurjean, Gérard Pillet. Confédération française de la Quincaillerie, Fournitures industrielles, Bâtiment-Habitat

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

CFQ RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 ACTUALITÉS 2011. Conseil Confédéral le 28 juin 2011 Paris

CFQ RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 ACTUALITÉS 2011. Conseil Confédéral le 28 juin 2011 Paris CFQ RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 ACTUALITÉS 2011 Conseil Confédéral le 28 juin 2011 Paris 91, rue de Miromesnil - 75008 PARIS Tél : 01 45 61 99 44 - Fax : 01 42 25 77 52 cfquincaillerie@wanadoo.fr - www.france-quincaillerie.com

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

S INFORMER ENTREPRISES

S INFORMER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment S INFORMER sur les métiers et les ENTREPRISES J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi vous informer? Pour être efficace, une recherche d emploi

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Blanchet. Bassin houiller oblige, la Loire a bâti MORAL D ACIER POUR METALLERIE HIGH-TECH. Saga

Blanchet. Bassin houiller oblige, la Loire a bâti MORAL D ACIER POUR METALLERIE HIGH-TECH. Saga Saga Blanchet Studio a Graf/Métalleries du Forez MORAL D ACIER POUR METALLERIE HIGH-TECH ESPRIT DE FAMILLE ET MONTÉE EN COMPÉTENCES ONT FAÇONNÉ L ÉVOLUTION DU GROUPE BLANCHET ET, PLUS PARTICULIÈREMENT,

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

EMPLOYES PERSONNEL DE MAITRISE CADRES

EMPLOYES PERSONNEL DE MAITRISE CADRES CONVENTION COLLECTIVE INTERREGIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, METAUX ET EQUIPEMENT DE LA MAISON Accord du 7 octobre 1999 modifié par avenants du 9 octobre 2002 et

Plus en détail

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales http://www.unsa.org/_ Bagnolet, le 29 mai 2013 Aux secrétaires généraux des unions régionales Aux secrétaires généraux des unions départementales Aux secrétaires généraux des organisations syndicales adhérentes

Plus en détail

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations»

Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Avenir de la Fonction publique «parcours professionnels, carrières, rémunérations» Point d étape de la négociation PPCR 10 Mars 2015 Discours d ouverture de Marylise LEBRANCHU Mesdames et Messieurs, Nous

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007

Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Les classifications professionnelles ont été révisées à compter du 1 er avril 2007 Après de longues négociations avec les syndicats de salariés, les classifications professionnelles ont été révisées afin

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.synaphe.fr

DOSSIER DE PRESSE. www.synaphe.fr DOSSIER DE PRESSE www.synaphe.fr Contacts presse Agence Yucatan Céline BERNARD Nicolas MOUTIER cbernard@yucatan.fr nmoutier@yucatan.fr Tél. 01 53 63 27 27 SYNAPHE Bruno REBILLE Responsable Communication

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

stratégie de communication

stratégie de communication Les Fiches thématiques Jur@tic stratégie de communication Quels sites web, quels outils, pour quels résultats? Les Fiches thématiques Jur@TIC de communication pour répondre à des besoins de plus en plus

Plus en détail

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE

LES MAGASINS. cnpc.fr. 10h. St-Pierre-en-Faucigny. Moûtiers. Tarbes. Grenoble 05 OCTOBRE 09 OCTOBRE 06 OCTOBRE 07 OCTOBRE LES MAGASINS DE SPORT en montagne RECRUTENT À partir de 10h St-Pierre-en-Faucigny 05 OCTOBRE Grenoble 07 OCTOBRE Alpes Nouveau Moûtiers 09 OCTOBRE Tarbes 06 OCTOBRE Pyrénées L ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Fondée en 1978 par les parents TERRAIN QUINCAILLERIE

Fondée en 1978 par les parents TERRAIN QUINCAILLERIE QUINCAILLERIE TERRAIN Au tournant des années 2000, la quincaillerie Cogeferm créée à Paris une vingtaine d années plus tôt accélère une expansion qui la fera bientôt rayonner sur toute l Ile-de-France.

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS. Union des Syndicats de l Immobilier. Conférence de Presse du 4 février 2009

Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS. Union des Syndicats de l Immobilier. Conférence de Presse du 4 février 2009 Dossier de Presse CREATION DU NOUVEAU SYNDICAT IMMOBILIER : UNIS Union des Syndicats de l Immobilier Conférence de Presse du 4 février 2009 Service de Presse d UNIS Agence côtéjardat Tel : 01 41 05 94

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers

gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers L i m m o b i l i e r v o u s o u v r e t o u t e s s e s p o r t e s gérants d immeubles agents immobiliers syndics de copropriétés marchands de biens experts immobiliers Bienvenue à l UNIS De plus en

Plus en détail

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION TELEPHONIQUE POUR PRISE RDV Barrage secrétaire Interlocuteur PREPARATION DU RDV Etape 1

Plus en détail

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi SOMMAIRE INFORMATIONS RESEAU CFTC... 2 Rencontre nationale des mandatés chômage à la Confédération... 2 Suite des réunions de suivi des formations prioritaires

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE SUR LA VALIDATION DES ACQUIS ET DE L EXPERIENCE DU 6 JUIN 2006

ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE SUR LA VALIDATION DES ACQUIS ET DE L EXPERIENCE DU 6 JUIN 2006 ACCORD DISTRIBUTION CASINO FRANCE SUR LA VALIDATION DES ACQUIS ET DE L EXPERIENCE DU 6 JUIN 2006 Entre : La Direction de Distribution Casino France, représentée par M. Gérard MASSUS, Directeur des Ressources

Plus en détail

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise?

Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? L accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 La loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Comment appliquer l obligation d assurance santé en entreprise? Le 1er janvier 2016 au

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

PAROLES D ACTIFS. 1. Les personnes qui travaillent font partie LEÇON DU

PAROLES D ACTIFS. 1. Les personnes qui travaillent font partie LEÇON DU 1 Acteurs économiq PAROLES D ACTIFS 1. Les personnes qui travaillent font partie de la population active. a. Lisez la leçon du jour ci-contre. b. Dites si les affirmations suivantes sont vraies ou fausses.

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

LA NEWSLETTER DU GROUPE DESIGNERS INTEGRES. n 5

LA NEWSLETTER DU GROUPE DESIGNERS INTEGRES. n 5 LA NEWSLETTER DU GROUPE DESIGNERS INTEGRES. n 5 Réunion «designers intégrés» chez FISKARS. Pour cette cinquième réunion du groupe designers intégrés, nous avons eu le plaisir de découvrir, le jeudi 4 décembre

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES

ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES Fiche technique à destination des SIAE Août 2013 SOMMAIRE 1 2 3 4 5 Introduction Éclairages sur les conventions collectives Panorama des conventions

Plus en détail

1 Qu appelle-t-on «marge»? Résumé

1 Qu appelle-t-on «marge»? Résumé 1 Qu appelle-t-on «marge»? Résumé Il convient tout d abord de s entendre sur le vocabulaire et de s assurer que l on parle de la même chose. Le terme «marge» est ambigu. Couramment utilisé dans le langage

Plus en détail

client. ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour ELCIA, l'accompagnement est la clé de la satisfaction ELCIA, le savoir-faire et l'écoute

client. ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour ELCIA, l'accompagnement est la clé de la satisfaction ELCIA, le savoir-faire et l'écoute Communiqué de presse Octobre 2007 ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour, l'accompagnement est la clé de la satisfaction client. «Gagner du temps, être plus réactif» «Hyper convivialité et souplesse d utilisation»

Plus en détail

meublés de tourisme Sommaire Mode d emploi Pourquoi classer mon meublé? Pages 2 à 4 Comment faire classer mon meublé? Page 5

meublés de tourisme Sommaire Mode d emploi Pourquoi classer mon meublé? Pages 2 à 4 Comment faire classer mon meublé? Page 5 meublés de tourisme Mode d emploi Sommaire Pourquoi classer Pages 2 à 4 Comment faire classer Page 5 Pourquoi le faire référencer dans mon office de tourisme? Pages 6 à 8 Qu est-ce qu un meublé de tourisme?

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS ensemble EN 2008, LA MAT vous OFFRE toujours PLUS de SERVICES! Du NOUVEAU côté PROVINCE! sommaire edito Marcel SOUFFLET, Président de La MAT 4_ 5_ 6_ 7_ TOUJOURS PLUS d avantages DÉCOUVREZ nos partenaires!

Plus en détail

Réussir son affiliation

Réussir son affiliation David Sitbon Étienne Naël Réussir son affiliation Comment gagner de l argent avec Internet, 2012 ISBN : 978-2-212-55350-5 1 Comprendre que tout est marketing de rentrer dans le détail, il nous a semblé

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Une protection personnalisée en appui à votre soumission Aviva * est l un des premiers assureurs à offrir une protection personnalisée

Plus en détail

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble!

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! Le Livret d accueil du Repreneur Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! 2 3. Sommaire Le CRA Ce livret a pour vocation de vous aider à utiliser d une manière optimale l

Plus en détail

La Relation Président-Directeur

La Relation Président-Directeur Journée des Présidents Mercredi 8 Novembre 2000 Assemblée Nationale La Relation Président-Directeur Quelle répartition des compétences au sein des associations? Jean-François PEPIN Consultant en Management

Plus en détail

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe.

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe. ARC / ABUS N 2247 / 24 03 10 / www.unarc.asso.fr ARRETE NOVELLI DU 19 MARS 2010 SUR LES CONTRATS DE SYNDIC UNE ANALYSE LIGNE A LIGNE NOS CONSEILS AUX COPROPRIETAIRES Comme nous l indiquons dans nos articles

Plus en détail

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010 Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) Depuis 11 ans, le Groupe OPCA-GFC-AREF effectue une activité de veille sur les formations obligatoires

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION

CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTRAT D APPLICATION 2014-2020 POUR L AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ LOGISTIQUE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION CONTEXTE GÉNERAL L optimisation de la logistique des flux de matériaux de construction est une

Plus en détail

LA MAT a élu. son nouveau PRÉSIDENT. Retrouvez-nous. Nouvelles GARANTIES, DÉCOUVREZ les!

LA MAT a élu. son nouveau PRÉSIDENT. Retrouvez-nous. Nouvelles GARANTIES, DÉCOUVREZ les! ensemble LA MAT a élu son nouveau PRÉSIDENT Retrouvez-nous au SALON des TAXIS 2007 Nouvelles GARANTIES, nouveau SITE DÉCOUVREZ les! sommaire 4 62 ÈME CONGRÈS FNAT au Havre. Un nouveau Président pour la

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009

Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Groupements d employeurs, compétences en temps partagé, portage salarial : Une forme d emploi novatrice? Club RH 1 octobre 2009 Le portage salarial Isabelle DEJEAN, AGC Groupe PROMAN - Besançon Qui est

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Margaux, assistante de ressources humaines diplômée d un Master Psychologie sociale du travail et des organisations Les métiers de la Psychologie Le domaine Schiences Humaines

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien

DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien DOSSIER DE PRESSE Un portail énergie / climat parisien «En vue de la grande Conférence de l ONU Paris Climat 2015, le dispositif Solutions COP 21 lancé par le Comité 21 avec le Club France Développement

Plus en détail

Point Pressing n 3 : Juillet / Août 2006

Point Pressing n 3 : Juillet / Août 2006 41, rue Chanzy 75011 PARIS 01 43 67 42 72 www.cfet-idf.org contact@cfet-idf.org Point Pressing n 3 : Juillet / Août 2006 Cher confrère, Je suis heureux de vous présenter le Point Pressing n 3, étant certain

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans l organisation de l Energivie Summit en novembre 2016 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives,

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Communiqué de presse du lundi 12 mars 2012 PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Créteil, lundi 12 mars 2012 - A l heure des profonds

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT

VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE. WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc SYNDICAT SYNDICAT SANTÉ SOCIAUX Pour améliorer la vie, défendons la vôtre VOTRE PROGRAMME DE FORMATION SYNDICALE 2014 WWW.CFTC-SANTESOCIAUX.FR facebook/cftcsantesoc - twitter :@CFTCsantesoc formation syndicale

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives, mises

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents

mode d emploi(s) , source de ressources twitter.com/dtalents mode d emploi(s) twitter.com/dtalents, source de ressources 2 MODES D EMPLOI(S) 1. Sans Dtalents 2. Avec Dtalents Les 4 atouts principaux de Dtalents : Un engagement social total : garantie et paiement

Plus en détail

CPA, Executive MBA HEC : un Réseau de Réseaux (Éditorial de l annuaire 2006 du CPA, Executive MBA HEC)

CPA, Executive MBA HEC : un Réseau de Réseaux (Éditorial de l annuaire 2006 du CPA, Executive MBA HEC) CPA, Executive MBA HEC : un Réseau de Réseaux (Éditorial de l annuaire 2006 du CPA, Executive MBA HEC) Laurent RENARD (95/P) Directeur Général Au-delà de la centaine de conférences, petits déjeuners et

Plus en détail

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 Bonjour, je m appelle Gavin Killip, chercheur de l universite d Oxford. C est un grand honneur de faire cette intervention pour

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

Communiqué : Meetinangers.com, le nouveau site internet du BDCE 3. Le Bureau des Congrès et Evènements d Angers, pour qui, pourquoi?

Communiqué : Meetinangers.com, le nouveau site internet du BDCE 3. Le Bureau des Congrès et Evènements d Angers, pour qui, pourquoi? 1 2 Sommaire Communiqué : Meetinangers.com, le nouveau site internet du BDCE 3 Le Bureau des Congrès et Evènements d Angers, pour qui, pourquoi? 4 Boîte à outils 5 Bilan de la première année d activité

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord :

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord : Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Date de création : 31/03/2014 Date de mise à jour : 25/09/2014 SOMMAIRE : Questions sur la négociation de l accord : LEGENDE : rouge : question

Plus en détail

«Protection sociale complémentaire et obligation du chef d'entreprises : atouts pour de nouvelles missions rémunératrices»

«Protection sociale complémentaire et obligation du chef d'entreprises : atouts pour de nouvelles missions rémunératrices» «Protection sociale complémentaire et obligation du chef d'entreprises : atouts pour de nouvelles missions rémunératrices» N 2/automne 2005 Supplément du francilien N 51 Revue de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Guide de l année-recherche

Guide de l année-recherche Guide de l année-recherche Destiné aux Internes de Médecine Générale Mars 2011 Mis à jour Octobre 2013 Co signé en octobre 2013 par : Page 2 sur 20 SOMMAIRE I. Introduction 5 II. Définition de l année-recherche

Plus en détail

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE

2 ème COLLOQUE DE LA CARROSSERIE EN AQUITAINE DOSSIER DE PRESSE 2 ème COLLOQUE DE LA LIBRE CHOIX DE SON REPARATEUR, REGROUPEMENT DES COMPAGNIES D ASSURANCES, REGLEMENT DIRECT DES REPARATIONS AUX CARROSSIERS CONSOMMATEURS, CARROSSIERS : LA LIBERTE

Plus en détail

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires

ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires ENQUETE DE BRANCHE Prothésistes dentaires Données 2012 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com Octobre 2013 1/52 UNIVERS ETUDIE ET RAPPELS METHODOLOGIQUES

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A.

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A. LE SAVIEZ-VOUS Etre adhérent du Sycaest, c est bien entendu bénéficier de nombreux services et prestations. Mais c est aussi participer au financement de la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances

Plus en détail

LE COURTAGE D ASSURANCE

LE COURTAGE D ASSURANCE Programme 1ère conférence : l éthique du courtier 2ème conférence : la profession du courtier Courtage et environnement concurrentiel Le cadre de l activité L activité La responsabilité des courtiers d

Plus en détail