Santé. I Alimentation/ Santé L'ABC de la boîte à lunch 286^38! CONSOMMATION/TÊTES D'AFFICHE/ DÉCÈS/PETITES ANNONCES/ALIMENTATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Santé. I Alimentation/ Santé L'ABC de la boîte à lunch 286^38! CONSOMMATION/TÊTES D'AFFICHE/ DÉCÈS/PETITES ANNONCES/ALIMENTATION"

Transcription

1 anté Montréal, dmanche septembre 999 lmentaton/ anté 'BC de la boîte à lunch 86^38! J - GUYCO.PON.MD page C CONOMMON/Ê D'FFCH/ DÉCÈ/P NNONC/MNON r e * "V.» - ««- a * -» « é m - es poumons sont roses quand ls resprent benmas les méandres des voes respratores consttuent un réseau sensble à toutes sortes d'agressons. l'asthme s e développe, les bronchodlatateurs et les antnflammatores sont de mraculeux outls de tratement. e- NN CH ès la nassance, l'ar entre e n force dans les poumons. gne de ve. e premer cr. nspraton, expraton, au prx r\e» V\. -5 U r\r\ *» î r U V U V U m ô r n n V.V.. l. V or» 3 k mpératf que le pett respre. Urgent. Chaque seconde qu passe scande notre propre angosse. 'angosse éternelle et jusqu'à la mort du souffle coupé. 'enfant qu naît, pour appartenr au monde des vvants, dot resprer. Pour beaucoup d'asthmatques cette malade qu les afflge peut devenr l'horreur d'une respraton anarchque. Des fos ou, des fos non. ncontrôlée. D'autres a s t h m a t q u e s plus ou mons ben sognés, ont connu un jour ou l'autre la panque du souffle coupé: p a r coup de vent frod et traître, un effort physque mprévu, un allergène volent. Certans asthmatques ont peut-être traversé les grandes palptatons du bord de l'évanoussement par manque d'ar et rétrécssement des voes respratores aérennes. e bronchodlatateur est le grand sauveur des souffles coupés. out porte à crore que la ve tent réellement dans ce pett tube bleu dont une seule presson du dogt sufft habtuellement à remettre le souffle à l'endrot. a sensaton de resprer à nouveau est une des expérences humanes les plus...rassurantes. es accès de dyspnée expratore ont tenu révellées des génératons de malades, pâles et sfflants, au balcon de leurs nuts blanches. ans médcaments effcaces, que fasaent donc les asthmatques autrefos? ls se langussaent, souffraent, sfflaent. s'étouffaent. ls survvaent (parfos longtemps) en ménageant leur souffle dans un quotden ralent. Dre que les témons, famlle, ams, passants, collègues osaent dre (le font encore?) que l'asthme: «C'est une malade psychosomatque»! out dans la tête. J'a le souvenr d'une pette flle q u hurlat à bout de souffle: «Je m'époumone à vous dre que je sus malade!» Une malade qu a d u souffle elon l'ssocaton p u l m o n a r e canadenne «l'asthme est une malade nflammatore chronque uc voes aérennes assocée à une dmnuton d u passage de l'ar dans les bronches, c'est-à-dre une nflammaton des bronches et le rétrécssement de celles-c... Cette malade peut se présenter à n'mporte quel âge. De cause exacte encore nconnue, la malade semble lée à d e s facteurs g é n é t q u e s et envronnementaux, H De façon clare, l'asthme est une malade qu ntéresse beaucoup d e monde, les médecns certes, mas auss le gouvernement, parce qu'elle coûte cher, et les compagnes pharmaceutques parce que volà un beau gros marché. Vor HM en C Gaphsme Catherne Bernard es quanttés étant lmtées, commandez dès mantenant (5) nterurban (sans fras) :...» m '

2 C P, MONÉ, DMNCH PMB 999 anté Hut mlle enfants aux urgences es enfants sont deux fos plus affectés par Vasthme que les adultes NN CH l«y a proportonnellement deux fos plus d'enfants que d'adultes affectés par la malade respratore qu'est l'asthme. n 995, l y avat enfants malades sur sx mllons d'enfants de 0 à ans. nvron 8000 enfants se retrouvent aux urgences chaque année à cause de l'asthme et 500 d'entre eux sont hosptalsés. Cette année, on a pu basser ce nombre à 875 grâce à une melleure prse en charge à la mason. 'asthme peut être déclenché par des facteurs génétques, des rrtants envronnementaux, pollens, mosssures, gramnées, anmaux domestques, fumée de cgarette, certans produts nettoyants, etc. l Y a beaucoup à fare pour évter la souffrance des asthmatques et leur donner des condtons de ve sanes. Mas le pett qu respre mal mérte ce qu'l y a de meux. Car en dépt de tout, l n'est pas certan qu'l pusse retrouver son souffle orgnel. «a mason et la mauvase qualté de l'ar ntéreur sont les plus mportants des déclencheurs de crses d'asthme», déclare le docteur obert hverge. ntre 0 et 5 ans, les petts enfants souffrent d'un nombre ncalculable d'nfectons vrales. C'est lé à un phénomène socal, selon le drecteur de la Clnque d'asthme de l'hôptal ante-justne, le Dr obert hverge. Notamment au traval des parents et à la nécessté de fare garder les enfants à l'extéreur de la mason. «Depus les années soxantedx, avec la venue des garderes, les enfants vvent une promscuté qu les contamne malgré eux. Malgré toutes les mesures d'hygène, on se transmet par la salve, les échanges de suces et de jouets, une sére de mcrobes. Ce bassn de populaton va avor côtoyé en 5 ans 80 % de tous les mcrobes qu'l va connaître tout au long de sa ve.» es vrus, les allerges, vont fare s'nstaller ce chodlatateurs. es parents dovent prendre au séreux un enfant dont les symptômes des grppes et allerges ont provoqué une toux récurrente, essoufflement, respraton sfflante, (MM* etc, que l'on fnt par accepter comme étant chronque. Un médecn s'mpose dans le dagnostc exact de ce qu oppresse l'enfant. t ben avant qu'l ne sot trop tard. 'asthme ne dot plus fare de vctmes. C'est le premer objectf de tous les ntervenants qu unssent leurs efforts pour que la préventon, l'éducaton et la responsablsaton des malades portent fruts. es malades ont désormas derrère eux, pour les ader, une vértable équpe d'experts. Des partenares dans le processus de guérson. «On assoce souvent l'asthme à une malade d'enfant. l ne faut pas oubler que 5 à 0 % d'adultes seront dagnostqués après 0 ans alors que pluseurs autres le seront m après 65 ans. On confond parfos leurs symptômes avec d'autres malades», ndque le Dr O. Olvensten, de la clnque de l'nsttut thoracque de Montréal, spécalsé dans le tratement des problèmes PHOO MN CHMBN0. a Presse 0 respratores. e dagnostc des problèmes d'ordre respratore s'effectue de nos Jours avec des apparels à la fne Ce sont les 5 à 3 ans qu sont ponte de la technologe. le plus à rsque de mourr des sutes d'une crse d'asthme volente. e Dr. hverge les décrt comme que l'on reconnaît comme déclen- s'exclame le médecn sans l'ombre succès. u leu de se lasser terras- des personnes dont le comportecheur d'asthme : l'nflammaton d'une héstaton. Jouer, fare du ser et domner par la malade : user ment, chez les jeunes hommes surdes bronches. t c'est cette nflam- sport, vor ses ams, toutes les cho- de ratonalté, de contrôle. t fare tout, «lasse crore qu'ls sont nmaton, paradoxalement, qu est la ses de son âge, une ve normale. tranqullement reculer la quantté vncbles». ls se sognent avec le clef de voûte du contrôle de la ma- ur le nombre total d'asthmat- de médcaments. C'est le secret non bronchodlatateur d'urgence unlade. ques, 5 % vont avor beson de pas de la guérson, on ne guért pas quement qu, dans les cas graves, de l'asthme, mas d'une melleure ne sufft plus, n'agt plus. Us u cours de leur enfance, plus médcaments quotdens.» de garçons que de flles seront atn'alertent pas la bande d'ams. ls a nataton est le sport le plus maîtrse, et d'une ve melleure. tents de problèmes respratores. ndqué. lle donne de l'assurance Un enfant dot apprendre le plus ajoutent d'autres substances toxplus tard, les deux sexes se rejo- et développe une melleure capa- tôt possble à gérer son asthme et à ques en nahalaton. Us supportent gnent. cté respratore. 'athlète ylve reconnaître les dangers potentels et mnmsent. e temps passe et Berner en a mpressonné plus d'allergènes ou des condtons at- l'événement devent dramatque. es rsques d e l'asthme s é v è r e d'un par sa persévérance. es en- mosphérques. l dot auss connaî- Bref, le médecn décrt la mentalté Comment dot vvre un enfant fants proftent de cette vctore en tre le rôle des médcaments qu'l par une expresson : No fear, hgh avec son asthme? «Normalement, reprenant les mêmes recettes de ngère : ant-nflammatores, bron- parte. m Vvre avec l'asthme NN CH On grave sur ces bjoux des nformatons médcales essentelles. Medclert, un bjou pour la ve NN CH Un bracelet, un pendentf, de l'or, de l'argent, le luxe d'un bjou qu sauve la ve. Medclert a offert, depus sa fondaton en 96, cette bouée de qualté aux personnes qu souffrent du dabète. e sont ajoutés à elles: les gens attents de problèmes cardaques, d'allerges de tous genres, d'asthme ou de dvers états de santé partculers. Un asthmatque est parm les malades qu peuvent le plus profter des servces d'urgence de heures, accessbles partout dans le monde, en 0 langues. e Dr Dens Bérubé de l'hôptal ante-justne n'héste pas à recommander Medclert dans le cas d'asthme sévère chez les enfants. De même que ceux qq souffrent d'allerges graves. Un smple pett bracelet peut donner aux ntervenants de préceuses ndcatons. Qu'y trouve-t-on? ur le bracelet apparassent les données médcales essentelles en cas d'urgence. ur une carte portefeulle sont ndqués les médcaments spécfques. Votre dosser est mmédatement accessble aux ntervenants et professonnels de la santé. 'urgence est rédute consdérablement, quand on sat tout de sute à quel sorte de patent on a affare, surtout s'l est dans l'ncapacté de parler. 'asthme reste encore une malade complexe. Chez un même ndvdu autant que chez les asthmatques en général. es hosptalsatons étaent nombreuses, les tratements de choc auss en cas de crse. 'absence dç cohérence dans les tratements avat pour effet de lasser les malades à l'abandon, le plus souvent au fond d'un coulor, le masque de l'nhalothérapeute sur la bouche et le nez. l y avat surtout de l'ncompréhenson, de la peur. Ben des malades en crse ont reprs la route de leur mason sans savor ce qu les attendat dans l'avenr, sans savor quo fare. 'asthme aujourd'hu est devenue une malade sophstquée. 'arsenal des sons s'est raffné, les équpes d'urgence, y comprs les ntervenants à tous les nveaux, ont réalsé que la cohérence, l'unformsaton des tratements, un message unque de la part de tous les professsonnels, qu'ls appartennent à un CC h un centre hosptaler ou à un centre d'accuel, sont les melleurs atouts pour contrôler les asthmatques. e Dr obert hverge précse que depus les années quatre-vngt-dx, l'ensegnement sur l'asthme aux quatre cons de la provnce vse à créer un vértable réseau de support à l'asthmatque qu peut y avor recours jour et nut, smplement avec le numéro de téléphone de sa clnque ou de son CC. Fnes les panques! «l faut répondre à la détresse des malades!» «Un moyen de fare chuter la morbdté chez les enfants, ndque le Dr hverge, est l'mplcaton des parents.» es congrès dans le monde tratent de préventon chez les adultes auss. Par quels moyens? «vant, la personne se reposat sur le médecn. ujourd'hu, l faut qu'elle sot plus autonome. On dot arrver à rédure les vstes à l'hôptal et par conséquent les hosptalsatons. elon les experts de anté Canada, le coût annuel des hosptalsatons pour l'asthme se stue aux alentours de 0 mllons de dollars par année. Medclert, organsme de charté natonal, protège près d'un ml- M é d c a m e n t s p e r f o r m a n t s lon de Canadens. Pour plus de rensegnements: «Même s nous avons des médcate nternet : ments très effcaces pour trater l'asthme, l faut réalser que plus de 0 % des asth- PH00 MN CHMBNO. UtPmseO À gauche, lexandre Joubert nfrmer, et le Dr ONvensten, pneumologue, tous deux de Nnsttut thoracque de Montréal. f manques ne savent pas comment réagr face à une aggravaton de leurs symptômes.» C'est là qu'ntervent le plan d'acton rédgé par le médecn tratant et qu comprend quelle dose de médcament augmenter pour régler l'nflammaton des bronches, quand consulter son médecn et au pre se rendre aux urgences. Ces remarques du Dr Perre arvée, en collaboraton avec se anctôt, nfrmère à l'ssocaton pulmonare du Québec, consttuent l'essentel du programme v sant à permettre au malade de meux v vre avec sa malade. 'opératon prend le taureau par les cornes : prévenr les décès, rendre les asthmatques plus conscents et plus autonomes, leur donner les melleurs médcaments et amélorer la qualté de leur ve. «Même s nous avons des médcaments très effcaces pour trater l'asthme, l faut réalser que 0 % des asthmatques ne savent pas comment réagr face à une aggravaton de leurs symptômes. ujourd'hu les asthmatques sont conves à une Journée Plen r ntée par l'ssocaton pulmonare du Québec, à compter de 9h, au ac des Castors, sur le mont oyal. (5) 'asthme à apprvoser HM / ute de la page Cl u pays, 0 à 5 % des enfants et à 7 % des adultes sont touchés par cette malade. Chaque année, 300 personnes en meurent. On note que chez les enfants de 0 à ans au Québec, l'asthme est à la hausse. bsences scolares par conséquent, absences au traval pour les autres, au nons journées d'hosptalsaton. À quo ressemble l'asthme? oux, essoufflement, dffculté à resprer, respraton sfflante, serrement dans la potrne, oppresson, s c relons bronchques. out cela de façon temporare ou contnue. Un enfant qu est afflgé de l'un ou l'autre de ces symptômes a beson d'ade. l va de so que pratquer un sport peut aggraver son cas, s'l n'a pas été sogné. n parlant des enfants, l est bon de soulgner que 75 à 80 % des jeunes asthmatque* sont allergques. Voc les prncpaux élémentl allergcnes : les pollens (arbres, gazon et mauvases herbes), le clmat (la poussère et les acarens), les phanères anmaux (chats, chens, chevaux, oseaux, etc.), les spores des champgnons, les mosssures, cenans alments, etc. l est un malheureux pont sur lequel tout le monde s'entend : on ne peut pas guérr l'asthme. De temps en temps, des enfants guérssent avec l'âge, mas on ne sat pas à quel rythme ont leu ces rémssons, «'âge des vrus passe, c'est plus tranqulle après l'âge de cnq ans ; 70 % des enfants vont aller meux», selon le docteur obert hverge. l'asthme n'est pas contageux, on le retrouve souvent chez les membres d'une même famlle. On dot parler de génétque. Une hstore d'asthme tre souvent son orgne d'un parent, le plus souvent la mère, selon le docteur hverge. «Une mère qu fat déjà de l'asthme joue un rôle plus mportant que le père. lle a une chance sur deux d'avor un enfant asthmatque.» Heureuse- ment, 75 % des asthmatques font de l'asthme léger. ujourd'hu, l exste une battere de médcaments et plus seulement des médcaments de secours, mas des médcaments de préventon (ant-nflammatores). Des comprmés, des lqudes, des poudres, un arsenal complété par un horare ndvdualsé. Un chox qu s'adressse à chaque asthmatque selon sa malade. Car c on ne se permet pas d'être stéréotypé. l faut donner à chacun une éducaton à la responsablté, à la prse en charge de son tratement, à la préventon, à la prse correcte des médcaments. chacun son asthme, son tratement : comme chaque être est unque et ressemble à son souffle.

3 C3 P, MONÉ DMNCH PMB 999 anté C O G D M É D C N VOU N F O M angossant qu'l pusse être pour celu qu en souffre, le mal de dos est une affecton très répandue et souvent sans gravté. Une actvté physque modérée et régulère sufft souvent à le fare battre en retrate, et une bonne hygène de la posture peut empêcher des récdves. On estme que 80 % des gens sont attents d'un mal de dos à un moment ou l'autre de leur ve. e plus fréquemment, l s'agt d'une lombalge, c'est-à-dre d'une gêne, d'une lourdeur ou d'une radeur dans le bas du dos. lle est le plus souvent occasonnée par le soulèvement ou le transport de charges et le manten des postures assse ou debout prolongées, surtout lorsque ces dernères mplquent une nclnason du dos. «e traval des muscles et les pressons sur les dsques ntervertébraux sont beaucoup plus grands s on fonctonne le dos nclné ou s on transporte des charges lon du corps», explque le Dr ous Patry, de la Drecton de la santé publque de Montréal-centre. rente pour cent des vctmes de maux de dos présentent auss des douleurs dorsales ou cervcales. «Dans la grande majorté des cas, ces maux vont guérr d'eux-mêmes en mons de quatre semanes, poursut le médecn. ls sont rarement assocés à une herne dscale ou à une malade séreuse.» n fat, ls vennent le plus souvent de ce que les efforts répétés et les postons mantenues sur une longue pérode stmulent certans récepteurs de la douleur. ls sgnalent généralement de la fatgue musculare. l exste cependant des sgnes susceptbles de révéler un problème plus grave : une douleur ntense ne dmnuant pas avec le temps, des engourdssements, un pcotement dans les jambes, la dffculté de se tenr debout ou celle de contrôler ses mctons, autant de symptômes pour lesquels une vste au médecn s'mpose. Mas les melleurs remèdes passent dans la majorté des cas par la poursute des actvtés ordnares et par l'exercce. «e dos est fat pour bouger et le mouvement lu fat du ben», explque le Dr Patry. On peut se mettre au lt au début d'un épsode de mal de dos s les déplacements accentuent la douleur, mas l vaut meux ne pas y rester plus de deux jours. c'est nécessare, des ant-nflammatores non stéroïdens faclteront la reprse de la ve normale. l faut savor écouter les messages envoyés par le corps et dmnuer ses actvtés, mas auss rester actf. e Dr Patry précse que les dsques ntervertébraux agssent normalement comme des dos : meux vaut rester actf coussnets et absorbent les chocs, mas que, lorsqu'exposés à des pressons répétées, ls peuvent s'assécher et perdre leur capacté d'amortsseurs, d'où l'apparton de certanes douleurs. e fat de bouger, en renforçant les muscles et permettant une melleure almentaton des dsques, dmnue ce rsque. À l'nverse, une mmoblsaton prolongée peut favorser l'nstallaton d'un mal chronque. a marche, la nataton, un peu de bcyclette, bref l'exercce physque d'ntensté modérée, est donc consellé, en plus du vaet-vent quotden. Une recommandaton qu vaut d'alleurs auss dans le domane de la préventon. «es gens régulèrement actfs ont mons de maux de dos et ceux qu'ls présentent guérssent plus rapdement.» u traval, le fat d'évter les stuatons propces au mal de dos a son mportance tant pour guérr que pour prévenr. es travalleurs qu, en rason de leurs tâches, dovent rester mmobles, ont ntérêt à nclure des pauses à leur agenda et adapter leur poste de traval. «Hut heures sans bouger, c'est une stuaton à rsque», estme le Dr Patry, qu recommande de s'actver cnq mnutes après chaque heure de traval. es flexons, les rotatons, les extensons sont bénéfques, spécfe-t-l, recommandant auss de varer les actvtés professonnelles dans la mesure du possble. 'aménagement de l'équpement de traval peut auss avor un effet postf : déalement, l'écran de l'ordnateur devrat être à la hauteur des yeux, et le claver ans que la sours à la hauteur des coudes. Dans le cas de maux dus à la manutenton, l'adaptaton des leux et un changement dans la cadence d'exécuton peuvent fare une dfférence. Ceux qu ont à soulever des charges peuvent enfn prendre des précautons judceuses : «On dot essayer de s'élogner le mons possble de son centre de gravté, en gardant les objets près du corps, et évter les torsons», dt ous Patry, précsant que les mouvements fats au-dessus des épaules et en bas des genoux sont partculèrement éprouvants pour le dos. e Dr Patry nvte ceux dont le dos fat des sennes à rester actfs, tout en voyant à l'améloraton de leur hygène de ve. COÈG D MÉDCN DU QUÉBC Cette chronque qu paraît toutes la deux semanes est préparée par le Colllge des médecns du Québec, en collaboraton avec le Collège québécos des médecns de famlle et avec le Consel des drecteurs de santé publque de la Conférence des réges régonales. e dos est fat pour bouger et le mouvement lu fat du ben. Un médcament pour prévenr la nroncholte bentôt en vente en urope gence France-Presse P Un médcament destné à prévenr les nfectons respratores d'orgne vrale, comme la broncholte, qu oblgent souvent à hosptalser des nourrssons très fragles, sera commercalsé au cours des prochans jours en urope, selon la frme amércane bbott. e palvzumad, vendu sous le nom de ynags par bbott, vent d'obtenr le feu vert pour sa mse sur le marché, dans les qunze pays de l'unon européenne. l vse à prévenr la survenue, chez les nourrssons à haut rsque, d'nfectons respratores dues à un vrus appelé V (vrus respratore syncytal). v Ce tratement préventf, le premer en urope, s'admnstre par njectons ntramuscu- lares (en prncpe cnq), à la sason de crculaton du vrus, habtuellement de novembre à avrl en urope. «n général, un tratement sufft, la premère année de ve de l'enfant», a ndqué le D chard enclen, pédatre réanmateur en néonataloge à l'hôptal de Possy (régon parsenne) à l'occason d'un symposum nternatonal sur les nfectons à V, à sbonne, au Portugal. a préventon concerne les bébés nés prématurés (35 semanes de grossesse ou mons) ou souffrant d'une nsuffsance respratore sévère, la dysplase bronchopulmonare chronque. 'nfecton entraîne une mortalté de à 3 %. Parm les enfants hosptalsés, de 0 à 5 % dovent être ms sous ventlaton assstée. r ux États-Uns, où le ynags a été com- m 'éplaton au laser Proftez de l'automne et de l'hver pour élmner les pols ndésrables! Découvrez l'éplaton au laser : douce, rapde et effcace, fate par une femme médecn. CNQU UC 575. rue eury st bureau 03 Montréal (5) Demandez notre Forfat vantageplus! uss offerts :. e aserpeel ratement du ronflement au laser mercalsé en 998, patents ont été tratés lors de la dernère sason épdémque. Dans l'ensemble, le tratement permet de rédure de 55 % les hosptalsatons des nourrssons à haut rsque (0 % pour ceux souffrant d'attentes chronques pulmonares préalables), selon la pédatre amércane Jesse Groothus. e médcament sera mmédatement dsponble m-septembre en utrche, llemagne et Grande-Bretagne; dans d'autres pays la délvrance se fera sur la base de programme nomnatf, a précsé à l'fp le D aurence Welford, d'bbott. n France, une autorsaton temporare d'utlsaton (U) dte de «cohorte» permet déjà l'accès des hôptaux au médcament. é tratement coûte 570 euros envron CHUM Nous recherchons des volontares pour partcper à des études clnques sur l'asthme. Êtes-vous? - asthmatque connu -âgé entre et 75 arts - fumeur, non fumeur ou ex-fumeur Médecn responsable: Docteur Paolo enz, pneumologue HOP NO-DM PYCHOHP pour tous et toutes st-ce que l'hormonothérape vous cause des problèmes? HOMONOHP D MPCMN standard ne vous convent pas? Formules sur mesure préparées avec des hormones bo-dentques naturelles DÉVÉ D PN (crème transdermque). Don Pemrson,.PH., Mol Pharmacens préparateurs Mercred U: Unversté du Québec a Montréal Pavllon De r v r alle O 830 N O el (!>0,66 3 / 9 "^PHŒNX CHCH - HM CN D CHCH DU CHUM Par l'encouragement t t r- souten du GKOUfl. cet lotreet ont pour but e vout **der «touuçor d*«souffrance» t t attendre un MHUX-f pour un bébé de tros klos, selon les spéca «lstes. e V est la cause la plus commune d'n fectons respratores parm les nourrsson* et les enfants dans le monde. l est à l'orgn d'épdémes annuelles de pneumones et d< broncholtes préoccupantes surtout chez l e nourrssons de mons de tros mos. es prématurés dont le système mmun tare est mmature, les enfants souffrant d< malades cardaques congéntales, d'nsufî sances respratores chronques ou d'mmunodéfcence sont partculèrement vulnéra bles. l n'exste toujours pas de vaccn contre lt V, près de cnquante ans après sa décou verte. e laver les mans est un bon moyen por évter de propager l'nfecton, rappellent le* spécalstes. CN D CHCH Pour plus de rensegnements contacter Guyane ebeuf ou Monk Méthot au (5) poste 803 g» r ltor., MDC BDG rue herbrooke Ouest, bureau 08 (angle Guy) OUFFZ-VOU D'HM? Phoenx nternatonal cences de la Ve, stuée à t-aurent, est une socété de recherche contractuelle au servce des ndustres pharmaceutques et botechnologques. Nous sommes présentement à la recherche de partcpantes chez qu l'on a dagnostqué un asthme de moyen à séreux et qu prennent actuellement un médcament sur ordonnance. fn de partcper à cette étude portant sur un médcament contre l'asthme, les canddat(e)s dovent répondre aux crtères suvants : Présenter des symptômes quotdens, tels que respraton sfflante, oppresson de la potrne et révels nocturnes de 3 à fos par semane; Être âgé entre 8 et 50 ans; Non fumeur; n bonne santé, ne souffrant d'aucune autre condton chronque; Dsponble pour au mons 5 séjours de 36 heures à notre centre. Pour de plus amples rensegnements, appelez-nous dès aujourd'hu! (5)333-6 Du lund au vendred De9hà7h N'héstez pas à lasser vos coordonnées sur notre boîte vocale. Nos agents communqueront avec vous. él.: [5] * t Vous aurez drot à une compensaton.

4 C P, M O N É, D M N C H PMB 999 anté 'actvté sexuelle est le secret pour rester jeune réparts dans pluseurs pays. a recherche s'applquat à détermner pourquo certanes personnes parassaent beaucoup plus jeunes que leur âge chronologque. a majorté de ses sujets étaent âgés entre 0 et 70 ans. Mas la personne la plus âgée ntervewée avat 0 ans. Cela est pour nous tous une lueur d'espor. M D C N Dr Kenneth Walker collaboraton spécale a-t-l un moyen de paraître plus jeune que vos ams? erat-ce en s'nscrvent à un club de culture physque? n suvant un régme almentare rche en proténes? n prenant un scotch ou deux à la fn de la journée? n réglant les conflts avec votre patron? Ou ben en augmentant votre actvté sexuelle? e Dr Davd Weeks, membre honorare de l'unversté d'dmbourg et chef du département de psychologe applquée à la gératre au oyal dnburgh Hospta a constaté que le plus sûr moyen de lutter contre le vellssement est de mantenr une ve sexuelle actve. on étude, rapportée dans he Médcal Post, portat sur 3500 sujets Pour assurer la valdté des résultats obtenus, les partcpants n'avaent pas été ms au courant du fat qu'l s'agssat d'une étude sur le comportement sexuel. ls croyaent tous que c'état plutôt une étude psychologque. es résultats fnals ont montré qu'un nombre mportant d'hommes et de femmes parassaent 0 à ans plus jeunes que leur âge offcel. Qu'avaent en commun toutes ces personnes? U n e actvté sexuelle 50 % plus élevée et d'une durée plus longue que les autres sujets qu parassaent leur âge ou qu donnaent l'mpresson d'être plus âgées. «Ces gens, selon le Dr Weeks, avaent établ des relatons bologques et émotonnelles, une combnason d'amour romantque et d'actvté sexelle sur une longue durée.» Mas comment l'actvté sexuelle contrbue-t-elle à rajeunr le corps? Nous savons que l'actvté sexuelle s'accompagne de mouve- ments accélérés, le rythme du coeur attent 80 pulsatons par mnute. Ce qu n'est pas une mauvase façon de se donner de l'exercce sur le plan cardovasculare! n partculer, s l'on consdère que les grands athlètes attegnent à l'effort de 80 à 0 pulsatons par mnute. Mas ne vous mettez pas martel en tête s à l'heure actuelle vous n'avez pas de partenare. ros marches supplémentares de,5 km par semane au-dessus de la norme donnaent également une physonome plus jeune à un grand nombre des sujets étudés. 'exercce, en a dédut le Dr Weeks, lbère l'hormone de crossance masculne et les bêta endorphnes. Ces deux substances chmques contrbuent à garder le coeur jeune. On a déjà dt également que le melleur moyen de vellr rapdement c'est de se tenr avec des personnes âgées. 'étude l'a confrmé. Certanes des personnes que l'on classat plus jeunes avaent des relatons sexuelles avec des partenares plus jeunes de coeur. Pour les femmes qu refusent toujours l'hormonothérape, l'étude a révélé qu'elles facltent ce fasant un vellssement plus rapde. es chercheurs ont constaté que l'absorpton d'oestrogènes après la ménopause adat à rester jeune. C'est une bonne nouvelle pour les fem- mes qu croent à la prse de Premarn ou d'autres types d'oestrogènes. outefos, l est ntéressant de vor qu'aucun des hommes suvs dans cette étude nternatonale ne prenat de l'hormone mâle! Mas l y a des preuves grandssantes que ce qu est bon pour les femmes l'est auss pour les hommes. t je cros que dans l'avenr, plus d'hommes vellssants, en partculer ceux qu éprouvent des problèmes d'ordre sexuel, se verront prescrre de la testostérone. e comprmé ndrol est vendu au Canada, mas non aux États-Uns. Comme on peut s'y attendre, les sujets qu avaent une almentaton équlbrée parassaent souvent plus jeunes. Ceux qu avaent le mons de rdes mangeaent de grandes quanttés de dverses proe nés et 0 % suvaent une régme végétaren. Comment ceux qu avaent l'ar plus jeunes se comportaent-ls face au stress? ls consdéraent ce déf comme un exercce consstant à résoudre un problème qu élmnerat le stress de leur ve. Mas s'ls n'y parvenaent pas, ls devenaent conclants et essayaent de trouver un terran d'entente avec la personne source du stress afn d'amélorer une stuaton désagréable. t s cette façon de procéder échouat également, ls essayaent tout smplement d'évter la personne en queston. 'étude du Dr Weeks est également encourageante pour ceux qu ament prendre un verre avant le repas. l y avat très peu d'abstnents parm ceux qu parassaent plus jeunes que leur âge. a majorté de ceux qu avaent l'oel vf eteent des personnes qu prenaent un verre ou deux à l'occason. Vous sentez-vous un peu découragé d'avor toujours eu des ams plus âgés, de n'avor jamas fat d'exercce, et d'avor plasanté avec votre patron en lu dsant que ( état un veux cheval, d'avor toujours mangé ce qu vous plasat et jamas consommé d'alcool? t pensez-vous qu'avant longtemps vous entendrez néanmons quelqu'un vous dre : «Oh! je pensas que vous étez beaucoup plus veux!» tel est le cas, ne désespérez pas trop. e Dr Weeks sgnale que certans des sujets observés enfregnaent toutes les règles reconnues et gardaent malgré tout leur apparence jeune. t sans avor eu re^ cours à la chrurge plastque. Comment y parvenaent-ls? e Dr Weeks n'apportat pas de réponse. Mas dans de tels cas, tout est queston de gènes. a lecture de ce rapport me déprme-t-elle? Pas vrament. Mas j'ameras que quelqu'un me demande une pèce d'dentté pour attester de mon-âge la prochane fos que je me rendra dans un bar. Hélas, cela n'arrvera pas! COMPM roubles obsessonnels compulsfs es genoux de Barbe dans les dogts e mécansme qu sert à pler les Un groupe d'entrade est offert jambes de la poupée Barbe vent cet automne aux personnes attentes de troubles obsessonnels comde trouver un autre débouché : le pulsfs. l se tent tous les deux remplacement de dogts perdus par mards au pavllon Gullaume-aune prothèse d'apparence très na- hase de l'hôptal ous-h. afonturelle. Volà la dernère trouvalle tane. trctement nformatf, l ne de Jane Barber, qu travalle depus fat pas de thérape. Cependant, un 0 ans au Centre médcal de l'un- expert chercheur sera présent pour versté Duke, à Durham, Carolne répondre aux questons technques du Nord. M m e Barber s'efforce de au cours de la rencontre. e trouble remplacer dfférentes partes du obsessonnel compulsf attent encorps manquantes à la sute d'une vron à % de la populaton quéamputaton. Une des patentes du bécose. es obsessons peuvent centre médcal leur a posé un déf prendre la forme de pensées répétpartculer : elle avat beson d'un tves et déplasantes pouvant porter sur la contamnaton, le doute, les dogt d'apparence très naturelle erreurs, l'agressvté, la sexualté, pour poursuvre sa carrère de les blasphèmes, les scrupules, etc. mannequn. es quelques patents es compulsons sont des gestes réqu ont bénéfcé de ces dogts art- péttfs relatfs au nettoyage, à la fcels peuvent mantenant les pler vérfcaton, au rangement, à l'accuà leur convenance, un subterfuge mulaton. Pour nformatons : Car qu n'est pas remarqué par la majo- Bouchard, au poste rté des gens. es mpatents : encan mard Étude: femmes de 35 à 70 ans l reste encore aujourd'hu et mard pour aller contempler les oeuvres pentures, sculptures et objets pents exposées à la galere es mpatents, du Centre d'expresson et d'nterprétaton de l'art thérapeutque et de l'art brut, au 00, rue herbrooke st. es «mpatents» sont des personnes connassant ou ayant connu des dffcultés d'ordre psychatrque. eur producton artstque, qu ne man- que pas d'être émouvante, exprme la ve ntéreure et le désr de lberté qu les anment. es oeuvres seront mses à l'encan mard à 9 h. 'événement marquera le coup d'envo de la premère campagne de fnancement de la Fondaton pour l'art thérapeutque et l'art brut au Québec. es heures d'ouverture pour l'exposton sont, ce dmanche, entre 3 h et 6 h et, mard, entre h et 7 h. Vous partez au Mexque, dans les Caraïbes, en mérque latne, en frque, en se, au MoyenOrent? Dans le bassn médterranéen ou au sud de l'urope? Vérfez s vous êtes ben protégé contre l'hépatte. Cette malade sévt dans les pays en développement. Un gude complet et détalle des médcaments contre l'arthrte vent d'être publé par he rthrts Foundaton, cette organsaton amércane vouée aux ben-être des personnes attentes d'arthrte. nttulée rthrts oday's drug gude Get smart about the dngs you take, la brochure passe en revue tous les médcaments susceptbles d'être utlsés par les arthrtques. lle les répartt en dx catégores : les N (ant-nflammatores non stérodens), les salcylates, les analgésques, les glucocortcoïdes, les modulateurs de la réponse bologque, les drogues antrhumatsmales à acton lente, les médcaments contre l'ostéoporose, ceux contre la fbromyalge, ceux contre la goutte et les vscosuppléments (njectés dans les jontures). On peut se procurer gratutement cette brochure en téléphonant au (réponse automatsée, en anglas ou en espagnol). a sécurté des pétons Chaque année, au Québec, près de 000 pétons sont vctmes d'un accdent de la route. nvron 600 sont blessés gravement et une centane sont tués. es accdents mortels touchent partculèrement les jeunes de cnq à neuf ans et les personnes de plus de 55 ans. C'est en automne qu'on recense le plus d'accdents. C'est pourquo la océté de l'assurance automoble de Québec chost ce moment de l'année pour rappeler aux pétons ces règles de sécurté : respecter les feux de pétons et de crculaton; traverser aux ntersectons et aux passages pour pétons; céder le passage aux véhcules s'l n'y a pas de passage pour pétons ou d'ntersectons à proxmté; crculer sur le trottor qu borde la chaussée. Pour obtenr plus de rensegnements, consultez notre ste nternet ou communquez avec la océté de l'assurance automoble du Québec : Montréal : (5) Québec : (8) lleurs au Québec : CN DU ONFMN D MONÉ (5) Douleurs d'estomac MN U Centre de gastro-entérologe de Montréal 35, boul. ené-évesque st, bureau 607, Montréal P D OO-HNO-YNGOOG élélédhone: ( ou ( après 7 h P r o g r a m m e s de tratements préventfs et actfs c o n t r e les douleurs d'estomac causées par la prse d'ant-nflammatores non stéroïdens (..N..) chez les patents porteurs de malades arthrtques (arthrte rhumatoïde ou ostéoarthrte). g Centre de echerche Clnque a médaton famlale ors d'une rupture, les couples avec enfants peuvent bénéfcer de sx séances de médaton gratute pour les ader à négocer une entente équtable relatvement à une demande de séparaton, de dvorce, de garde des enfants, de penson almentare ou de partage des bens. De toutes façons, la lo exge mantenant des couples qu'ls assstent au mons à une séance d'nformaton sur la médaton famlale avant que leur cause sot entendue par le trbunal. de auo PONN DBÉQU l CDD * Ptm*uw échecs Vous voulez comprendre pourquo Vous voulez MOK enfn réussr. Une équpe de proressormes voue attend Clnque de Médecne et de o u s a v e v c u (50) psychothérspe (5) es problèmes et les troubles de sommel chez les tout-petts, des dées pour remplr la boîte à lunch vte fat et une rencontre avec l'anmatrce Hélène aurendeau. O o w t w w n du Quabat lnluéll 6m ftr : H Dl NDÉMO {- m*. < t a P r e s s e r m «Ut n t r a t a n t. ^ enfants t a r & u c j «: Oc»**»' JUD nn **6 P M B B* CN VNC U * a c u Health Canada POU U CONF O OÉ DCO MOU* DGN QUÉBÉCO BOU NO, GÉDN H vr, NlN< HK, FftDDY J M, KlM C H O U N, Gl CONNXXON JMlNCX ^3 du OmUf, anté Canada 'étude ae fera en accord vous d é s r e z a n n o n c e r dans c e t t e r u b r q u e, c o m m u n q u e z avec n n e De Cubells a u (5) o u l'émsson samed prochan - âgées de 8 à 70 ans - présentant des douleurs ou des engourdssements aux membres (ncuropathe dabétque) - ntéressées à partcper à un projet de recherche sur un nouveau médcament - téléphoner au Centre de echerche Clnque de aval MGMN.do C.»n c t j étévnon amed 6 h a ado-canada ONFMN Ï. V où les condtons d'hygène sont précares. On peut la contracter en buvant de l'eau ou en consommant des alments contamnés. Un nouveau vaccn ssus de chez PasteurMéreux-Connaught offre une protecton plus rapde que les vaccns précédents. n fat, 90 % des personnes qu en bénéfcent ont développé des antcorps protecteurs après jours seulement. rthrte : un gude des médcaments Étes-vous une femme âgée de 35 à 70 ans qu a sub une hystérectome totale depus au mons deux ans? Voulez-vous partcper à une étude de recherche? Une rémunératon sera offerte aux partcpantes qualfées. ppelez le , poste 03 ou 09, lund au vendred, entre 9 h -et 7 h. Du nouveau contre l'hépatte? 9 9 OMBON MCK FOÎ v 9 ( 5 ) 79Q- 5 CKC730 - tdo Jr nt>wm*uga-

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D Sommare 1 2 2.1 2.2 2.3 3 3.1 3.2 3.3 4 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 5 6 7 7.1 7.2 7.3 8 8.1 8.2 8.3 8.4 8.5 8.6 Contenu du carton... 4 Paramétrage... 4 Connexon

Plus en détail

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette

WINDOWS 10. Prise en main de votre ordinateur ou votre tablette WINDOWS 10 Prse en man de votre ordnateur ou votre tablette Table des matères Wndows 10 L envronnement Wndows 10 sur un ordnateur Wndows 10 : les nouveautés................................ 7 Démarrer Wndows

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Interfaces Windows 8 et Bureau

Interfaces Windows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Interfaces Wndows 8 et Bureau Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître sur son écran la toute

Plus en détail

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE L og c el s de D agnos t c s I mmob l er s Cont ac t eznous 32BddeS t r as bougcs3010875468 Par scedex10tel. 0253354064Fax0278084116 ma l : s er v c e. c l ent @l c el. f r Pourquo LICIEL? Implanté sur

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR ERIC LÉVESQUE JANVIER

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

La réadaptation de l épaule l art d éviter le laisser-aller

La réadaptation de l épaule l art d éviter le laisser-aller L E M O N D E F A S C I N A N T D E L É P A U L E La réadaptaton de l épaule l art d évter le lasser-aller par Dane Lambert 5 G. Desgrosbras vous consulte à votre cabnet pour une douleur à l épaule ayant

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

Le Prêt Efficience Gaz

Le Prêt Efficience Gaz Le Prêt Effcence Gaz (FICHE DE SOLVABILITÉ) À COMPLÉTER INTÉGRALEMENT EMPRUNTEUR M. Mme Mlle CO-EMPRUNTEUR M. Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Nom : Prénom : Nom de jeune flle (pour les femmes marées)

Plus en détail

22 environnement technico-professionnel

22 environnement technico-professionnel 22 envronnement technco-professonnel CYRIL SABATIÉ Drecteur du servce jurdque FNAIM Ouverture du ma IMMOBILIER, OÙ 1 Artcle paru également dans la Revue des Loyers, jullet à septembre 2007, n 879, p. 314

Plus en détail

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et hstore autour de Mondoubleau Thème de la cache : NATURE ET CULTURE Départ : Parkng Campng des Prés Barrés à Mondoubleau Dffculté : MOYENNE Dstance

Plus en détail

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux :

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux : Réformer en profondeur la protecton socale des TNS pour la rendre plus effcace Résumé de notre proposton : Fare des régmes TNS les laboratores de la protecton socale de deman appelle des évolutons à deux

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants.

Nous signons de grandes créations pour les clients les plus exigeants. 1^^ Nous sgnons de grandes créatons pour les clents les plus exgeants. 1.500.000 m de bureaux et commerces et 4 1 * 2 0 0 logements conçus, réalsés et commercalsés en 10 ans 1.023 mllons d'euros de chffre

Plus en détail

Vous ne visualisez pas correctement cet email

Vous ne visualisez pas correctement cet email Vous ne vsualsez pas correctement cet emal Pluseurs lens qu créent du len sur SFR Busness Team Pour plus d nformaton sur nos offres sfrbusnessteam.fr Consultez les mentons légales et le glossare SFR -

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

Anticiper l inaptitude physique (fascicule 11)

Anticiper l inaptitude physique (fascicule 11) E T U D E P R A T I Q U E GESTION DE L INAPTITUDE SERVICE CONSEIL STATUTAIRE - jun 2009 Présentaton (fasccule 1) Défntons générales (fasccule 2) L apttude physque (fasccule 3) Le handcap (fasccule 4) L

Plus en détail

Professionnel de santé équipé de Médiclick!

Professionnel de santé équipé de Médiclick! Professonnel de santé équpé de Médclck! Dosser Médcal Partagé en Aqutane Ce gude vous présente les prncpales fonctonnaltés réservées aux professonnels de santé membres du réseau AquDMP. Sommare Connexon

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances

Un programme inter-entreprises. > autour du téléphone mobile > en faveur de l égalité des chances Un programme nter-entreprses de découverte professonnelle > autour du téléphone moble > en faveur de légalté des chances 1 ère édton en 2007-2008 2 ème édton en 2008-2009 3 ème édton en 2009-2010 Prncpe

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

Le vrai prix cle revient

Le vrai prix cle revient GENERATON 25 AVENUE DES MARGUERTES 94389 BONNEUL SUR MARNE - 0 43 77 42 84 Bmestrel Surface appro. (cm²) : 3844 Page /7 Le vra pr cle revent Vous êtes nombreu à nous demander des nformatons précses sur

Plus en détail

Mode d'emploi. Servomoteur radiofréquence 1187 00

Mode d'emploi. Servomoteur radiofréquence 1187 00 Mode d'emplo Servomoteur radofréquence 1187 00 Table des matères A propos de ce mode d'emplo... 2 Représentaton de l'apparel... 3 Montage... 3 Démontage... 3 Almentaton... 4 Mettre la ple en place... 4

Plus en détail

Christine Steinbach. Décembre 2005. Christine Steinbach est animatrice communautaire aux Equipes Populaires, en charge des missions d'étude.

Christine Steinbach. Décembre 2005. Christine Steinbach est animatrice communautaire aux Equipes Populaires, en charge des missions d'étude. Queston de Queston de Décembre 2005 Chrstne Stenbach Quelques lgnes d'ntro La lbéralsaton des secteurs du gaz et de l'électrcté se profle à l'horzon 2007 en Régon wallonne. La mse en concurrence de la

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE Me Objectf De, par, avec Sandrne le Métayer Lumère de Phlppe Férat pectacle produt par la Ce DORE t j Me objectf numéro prx du Jury aux Gradn du rque (Le Hvernale/ Avgnon) p l e t t a r d, p Sandrne le

Plus en détail

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009 Créer ou reprendre une entreprse, Ou, mas comment? Gude de la créaton 1 er semestre 2009 et de la reprse d entreprse Futurs entrepreneurs, venez nous rencontrer! Chambre de Commerce et d Industre de Rennes

Plus en détail

santé Les arrêts de travail des séniors en emploi

santé Les arrêts de travail des séniors en emploi soldarté et DOSSIERS Les arrêts de traval des sénors en emplo N 2 2007 Les sénors en emplo se dstnguent-ls de leurs cadets en termes de recours aux arrêts de traval? Les sénors ne déclarent pas plus d

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

DOSSIER. tandem n 15. Adapter son logement. le journal des aînés et de leurs proches

DOSSIER. tandem n 15. Adapter son logement. le journal des aînés et de leurs proches tandem n 15 le journal des aînés et de leurs proches septembre 2015 INCLUS LE PROGRAMME «Ben vellr dans l Eure» P15 à 19 DOSSIER Adapter son logement Retour sur... > De la gym contre les douleurs Actualtés

Plus en détail

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA

LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Observatore Economque et Statstque d Afrque Subsaharenne LA RENOVATION DE L INDICE HARMONISE DES PRIX A LA CONSOMMATION DANS LA ZONE UEMOA Une contrbuton à la réunon commune CEE/BIT sur les ndces des prx

Plus en détail

Le guide pratique pour y parvenir

Le guide pratique pour y parvenir Le gude pratque pour y parvenr 1 2 3 4 Il n est pas facle d arrêter de fumer. Il s agt de renoncer à une habtude quotdenne soldement nstallée, de changer de comportement Celaprenddu tempset sefat généralement

Plus en détail

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE?

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? Boulanger Frédérc Avanssur, Groupe AXA 163-167, Avenue Georges Clémenceau 92742 Nanterre Cedex France Tel: +33 1 46 14 43

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE

master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE entrée 2014 Objectf master Unversté d Auvergne - Unversté Blase ascal Certans masters sont cohabltés avec d autres établssements d ensegnement supéreur mnstère de l éducaton natonale, de l ensegnement

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8

Distripost. Création 7 Caractéristiques du produit et options 7. Préparation de vos envois 8 Conditionnement 8 Dstrpost Quo, où et comment? 1 1. Qu est-ce que Dstrpost? 1 2. Quels chox s offrent à vous pour la dstrbuton de vos envos Dstrpost? 1 2.1. Tout le monde reçot-l mon envo toutes-boîtes dans la zone sélectonnée?

Plus en détail

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013 abtat L e m a g a z n e d e s l o c a t a r e s d H a b t a t N o r d D e u x - S è v r e s N 10 - Avrl 2013 Zoom sur... L habtat adapté...page 2 Parthenay, Sant-Paul : 3 assocatons,1 quarter...page 8

Plus en détail

Office de Ss curite Routiere (O.SE.R.)

Office de Ss curite Routiere (O.SE.R.) COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'AFRIQUE ORGANISATION DE COOPERATION ET DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUES CONGRES OCDE/CEA Natons Unes DEUXIEME CONGRES AFRICAIN SUR LA SECURITE ROUTIERE ADDIS ABEBA, 16-20 octobre

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 1. PROBLEMATIQUE 1 2. MISSION 1 3. ACTES D ENQUETE 2 4. ANALYSE

Plus en détail

T3 Comfort raccordé a IP Office

T3 Comfort raccordé a IP Office IP Telephony Contact Centers Moblty Servces T3 Comfort raccordé a IP Offce Benutzerhandbuch User's gude Manual de usuaro Manuel utlsateur Manuale d uso Gebrukersdocumentate Sommare Sommare Se famlarser

Plus en détail

L allemand, passeport pour l avenir. Nicolas Lalau

L allemand, passeport pour l avenir. Nicolas Lalau Ncolas Lalau Le musée de Pergame à Berln «Bergarten» à Munch Le parc natonal de Jasmund à Rügen Football fémnn en Allemagne Plage au bord de l Elbe à Hambourg Carnaval alémanque à Baden-Baden Dans les

Plus en détail

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS Le cabnet Enetek nous démontre les mpacts négatfs de la multplcaton des stocks qu au leu d amélorer le taux de servce en se rapprochant du clent, le dégradent

Plus en détail

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11 Paquets Paquets natonaux 1 Paquets nternatonaux 11 Paquets natonaux Servces & optons 1 Créaton 3 1. Dmensons, pods & épasseurs 3 2. Présentaton des paquets 4 2.1. Face avant du paquet 4 2.2. Comment obtenr

Plus en détail

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008 N 1 en Ile-de-France Sécu étudante Centre 617 Complémentares santé Pack Smerep Avec la Smerep, smplfez-vous la ve! 2007/2008 Ce document est édté et dffusé dans le cadre de la conventon passée entre l

Plus en détail

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs

Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actifs non préemptifs Un protocole de tolérance aux pannes pour objets actfs non préemptfs Françose Baude Dens Caromel Chrstan Delbé Ludovc Henro Equpe Oass, INRIA - CNRS - I3S 2004, route des Lucoles F-06902 Sopha Antpols

Plus en détail

Pour avoir les idées plus claires...

Pour avoir les idées plus claires... ARNET PRATIQUE Pour avor les dées plus clares...... lorsque vous développez un projet d ntérêt général. Outl produt avec le souten du rédt Mutuel accuel SOMMaRe «Je ne connas pas d entrepreneur qu n at

Plus en détail

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io

Somfy Box. Activation de l option io et programmation de vos produits io Somfy Box Actvaton de l opton o et programmaton de vos produts o Sommare Pré-requs pour la programmaton de produts o sur la Somfy Box 1 Harmonser la clé système 1 Qu est-ce que la clé système? 1 Dans quel

Plus en détail

Sport et nature. au Domaine d Hostens. OFFRE GROUPES Activités et séjours

Sport et nature. au Domaine d Hostens. OFFRE GROUPES Activités et séjours Sport et nature au Domane d Hostens OFFRE GROUPES Actvtés et séjours Edto S l y a ben une réusste dont le Consel Général peut être fer, c est d avor su fare de ses Domanes départementaux des leux tout

Plus en détail

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2 - robabltés - haptre : Introducton à la théore des probabltés.0 robablté vs statstque.... Expérence aléatore et espace échantllonnal.... Événement.... xomes défnton de probablté..... Quelques théorèmes

Plus en détail

L entretien des lentilles cornéennes I

L entretien des lentilles cornéennes I U N B O N E N T R E T I E N P E R M E T T R A U N E V I S I O N O P T I M A L E L entreten des lentlles cornéennes I par Maryse Lavolette et Pascale Meuner LERÔLE DES LENTILLES CORNÉENNES, ou verres de

Plus en détail

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE

RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE régon Provence-Alpes-Côte d Azur RÉNOVATION ET CONSTRUCTION DURABLE BILAN ANNUEL 2013 1 Octobre 2014 Avant-propos Face aux enjeux envronnementaux en len avec notre secteur d actvté, les admnstrateurs de

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1

Cerveau & management NOVIAL - 2008 Diapositive N 1 CERVEAU et MANAGEMENT Cerveau & management NOVIAL - 2008 Dapostve N 1 Connaître sa ou ses partes domnantes Nourrr les autres partes Savor fonctonner sur ses 4 cerveaux Cerveau & management NOVIAL - 2008

Plus en détail

POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE

POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE POUR FAIRE VOLER NOS AVIONS, IL FAUT TOUTE UNE ARMÉE École de l ar (Salon-de-Provence) NOTRE DEVISE : FAIRE FACE 2 ÉDITO Le Général MODÉRÉ, Commandant les Écoles d offcers de l Armée de l ar et la Base

Plus en détail

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français Pro2030 GUIDE D UTILISATION Franças Contents Garante... Introducton... 1 Artcle nº 605056 Rév C Schéma nº A605056 Novembre 2010 2010 YSI Incorporated. Le logo YSI est une marque déposée de YSI Incorporated.

Plus en détail

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD Conservatore atonal des Arts et Méters Chare de BAQUE Document de recherche n 9 Impôt sur la fortune et nvestssement dans les PME Professeur Dder MAILLARD Avertssement ovembre 2007 La chare de Banque du

Plus en détail

L ABC du traitement cognitivo-comportemental de l insomnie primaire

L ABC du traitement cognitivo-comportemental de l insomnie primaire F É D É R A T I O N D E S M É D E C I N S O M N I P R A T I C I E N S D U Q U É B E C L ABC du tratement cogntvo-comportemental de l nsomne prmare par Anne Vallères, Bernard Guay et Charles Morn M me Tousgnant

Plus en détail

Le Village de l Image

Le Village de l Image Le Vllage de l Image Lste de Prx Place de la Gare 1-1009 Pully Tél. 021 728 93 94 - Fax 021 728 87 02 vllage@paradsecommuncaton.ch www.vllagemage.ch Lund: fermé le matn 13h30-18h15 Mard-vendred: 08h45-12h30

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE - 1 - ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 5453F QC FR-2010/01 Taux fxe Le. Devant M e, notare soussgné pour la provnce de Québec, exerçant à. ONT COMPARU : ET : (C-après parfos appelé dans le présent Acte l «emprunteur»

Plus en détail

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991 Ggaset SX353 / französsch / A31008-X353-P100-1-7719 / cover_0_hedelberg.fm / 03.12.2003 s Be nspred www.onedrect.fr www.onedrect.es www.onedrect.t www.onedrect.pt 0 800 72 4000 902 30 32 32 02 365 22 990

Plus en détail

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique.

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique. Cahers de recherche EURIsCO Caher n 2008-05 L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomque et mcroéconomque Rapport d étude Najat El Mekkaou de Fretas (coordnateur) Eursco Unversté Pars Dauphne

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE DES BANQUES CEREALIERES DU NIGER

STRATEGIE NATIONALE DES BANQUES CEREALIERES DU NIGER REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE B-P, 12091 NIAMEY NIGER Té1 : 7320-58 Drecton de Promoton des Organsatons Rurales et de la Geston de l'espace Rural (DPOR/GER) NIAMEY Té1

Plus en détail

Relais de protection et de commmande

Relais de protection et de commmande S O U S - S T A T I O N S Relas de protecton et de commmande La gamme SEPCOS-PRO comprend des relas de protecton et de commande de haute technologe qu répondent à la perfecton aux exgences des réseaux

Plus en détail

Félicitations! Toutes nos félicitations pour vos 40 ans d activités. Nous sommes heureux de participer à cet événement!

Félicitations! Toutes nos félicitations pour vos 40 ans d activités. Nous sommes heureux de participer à cet événement! 40 an à vou accuellr et à vou offrr un ervce de qualté avec compétence, courtoe et ntégrté. Envron 150 peronne étaent réune le mercred, 26 octobre derner, au Garage L. Landry & l, pour célébrer le 40e

Plus en détail

SYNTH~SE. Rapport -1 -

SYNTH~SE. Rapport -1 - SYNTH~SE. La msson de l'inspecton Générale des Fnances a procédé à ('aname écoqomjgue du fonctonnement de 37 professjons et actyltés ré&j.ementées. Elles ont été sélectonnées sur la base de leur pods dans

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES Gude destné au mleu muncpal québécos NOVEMBRE 2013 Coordnaton : Martn Cormer,

Plus en détail

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Consommation de carburant : effets des prix à court et à long termes par type de population.

Études & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION. Consommation de carburant : effets des prix à court et à long termes par type de population. COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 40 Avrl 20 TRANSPORT Études & documents Consommaton de carburant : effets des prx à court et à long termes par type de populaton ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Servce

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

L indice suisse des prix de la construction Octobre 2010=100

L indice suisse des prix de la construction Octobre 2010=100 Département fédéral de l ntéreur DFI Offce fédéral de la statstque OFS Actualtés OFS 5 Prx Neuchâtel, jullet 211 L ndce susse des prx de la constructon Octobre 21=1 Aperçu méthodologque Rensegnements:

Plus en détail

Série A Septembre 2008

Série A Septembre 2008 Sére A Septembre 2008 Sommare Notce avec encadré* 3 Annexe à la Notce 17 UFEP : extrat des statuts 27 *Cet encadré a pour objet d attrer l attenton de l adhérent sur certanes dspostons essentelles de la

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attrbué par la bblothèque THÈSE Pour obtenr le grade de DOCTEUR DE L I.N.P.G. Spécalté : Géne Industrel Préparée au Laboratore d Automatque de Grenoble Dans

Plus en détail

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc CATALOGUE EXCLUSIF Notre sélecton de supports en représentaton exclusve au Maroc CATALOGUE DE SITES FORMATS A PROPOS DE NOUS Make ordnary, Extraordnary Phlosophe Équpe Réactvté est la rége publctare web

Plus en détail

Prêt de groupe et sanction sociale Group lending and social fine

Prêt de groupe et sanction sociale Group lending and social fine Prêt de roupe et sancton socale Group lendn and socal fne Davd Alary Résumé Dans cet artcle, nous présentons un modèle d antsélecton sur un marché concurrentel du crédt. Nous consdérons l ntroducton de

Plus en détail

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir L ensegnement vrtuel dans une économe émergente : percepton des étudants et perspectves d avenr Hatem Dellag Laboratore d Econome et de Fnances applquées Faculté des scences économques et de geston de

Plus en détail