Nouveaux acteurs, atout ou menace pour les banques?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouveaux acteurs, atout ou menace pour les banques?"

Transcription

1 Page 1/5 Nouveaux acteurs, atout ou menace pour les banques? 18 milliards de transactions par an! C'est ce que représente le marché français des cartes et moyens de paiements qu'analyse pour nous Gilbert Arira, BNP Paribas (photo). Un marché en pleine mutation avec l'arrivée de nouveaux acteurs qui viennent concurrencer directement les banques et les mastodontes Visa et Mastercard sur leur propre terrain. Le marché français des cartes et moyens de paiement représente près de 18 milliards de transactions qui correspondent à Md en valeur à fin Aujourd'hui, le paysage concurrentiel du marché est protéiforme et très complexe à décrypter vu la multiplicité des promesses de valeur et les positionnements adoptés. Une seule certitude : entre les banques, les géants du Net, la grande distribution ou les opérateurs télécoms, la concurrence promet d'être rude. D'ailleurs, Nicolas Chatillon, directeur de la coordination banque commerciale et assurance chez BPCE, a souligné, lors de la conférence Banque/Assurance des Échos du 28 mai 2013, que «l'arrivée de nouveaux entrants fait partie des grandes structures des moyens de paiements aujourd'hui. Ils sont porteurs de mutations qu'il ne faut ni surestimer ni sous estimer». Les offres des géants du Net comme E-wallet de Google ou Microsoft, seulement disponibles aujourd'hui outre-atlantique, sont surveillées de près à la fois par les banques et les nouveaux opérateurs. Le nombre de portefeuilles électroniques actifs dans l'hexagone a pour sa part augmente de 80 % entre 2005 et 2011 et le montant des paiements de près de 135 %, en lien avec la hausse à deux chiffres des achats en ligne. Face à la prolifération des initiatives, les banques ne sont pas forcément en position de force et leurs projets dans les moyens de paiement ont souvent rencontre des succès mitigés à l'image de Kwixo. Elles doivent faire face à une double menace : les moyens de paiement alternatifs qui concurrencent directement les cartes de paiement traditionnelles et les revenus afférents, et la perte du contact client si elles se laissent «intermédier» par de nouvelles solutions qui intègrent leurs moyens de paiement dans des solutions plus vastes. Un constat appuyé par Nicolas Chatillon qui a conscience qu'il ne faut pas «sous estimer la concurrence de ces nouveaux acteurs sur le marché car ils apportent des usages inédits et beaucoup d'innovation dans les domaines des paiements et cette concurrence se joue aussi au niveau de la relation client». Le leadership des banques remis en cause En décidant de lancer en 2013 chacun leur wallet, Visa et Mastercard cherchent à reprendre la main sur les moyens de paiement de demain et à consolider leur position dans la filière du paiement. «Le marché des moyens de paiements a été protége pendant des années par sa lourdeur même. Mais aujourd'hui, nous devons proposer des solutions. Nous allons créer un wallet qui n'aura pas une utilisation purement locale, mais développera bien une vocation universelle, explique Gérard Nebouy, directeur général France de Visa Europe. Le client a confiance dans le lien qui existe entre Visa et la marque de la banque, et cette confiance va pousser la réussite de notre wallet.» Mais le risque pour les banques se complexifie par l'accès direct que d'autres acteurs du paiement ont, seuls, aux data client. Gilbert Arira, directeur monde des cartes chez BNP Paribas retail banking, insiste : «La menace se fonde sur la mauvaise protection de la donnée client et sur la noncréation d'un cadre suffisamment clair pour protéger les utilisateurs.» Et à ce jeu, les opérateurs télécoms sont eux aussi déc!-

2 Page 2/5 dés à jouer un rôle actif. Ils collaborent activement pour faire du smartphone un outil incontournable au paiement de demain. Et même si les résultats des initiatives NFC sont aujourd'hui décevants, ils ne doivent pas occulter le potentiel du mobile dans le paiement à distance et sa capacité à embarquer tous les outils et services essentiels pour enrichir l'acte d'achat comme la géolocalisation, la dématérialisation des coupons de réductions, des programmes de fidélité ou encore l'accès aux réseaux sociaux et aux avis des consommateurs. Gilbert Anra : «On ne peut pas parler du wallet de façon isolée, mais il existe tout un écosystème qui se développe où le traitement de la donnée client doit être pris en compte. Cet outil doit se révéler plus puissant qu'une carte bancaire. Si nous ne sommes pas capables de donner à ce nouveau moyen de paiement de la valeur d'usage, le client ne changera pas.» Nouer des partenariats avec les nouveaux entrants Si les projets se multiplient aux États-Unis, les initiatives des géants du Net se font pour le moment plus discrètes en Europe. Les difficultés des portefeuilles électroniques de Google et de Microsoft montrent en outre qu'il n'est pas si facile de s'imposer dans la filière du paiement. Ces acteurs devront aussi tenir compte d'un contexte réglementaire et concurrentiel plus difficile en Europe. S'il faudra compter avec eux, la bataille n'est pour autant pas gagnée d'avance pour ces acteurs. Cependant, les partenariats se développent entre les banques et les nouveaux acteurs, à l'instar de Paypal et de BNP Paribas. Alors nouvel acteur sur les moyens de paiements, Paypal avait signé sept ans plus tôt un partenariat avec la banque aux étoiles qui avait trouvé la solution proposée par l'opérateur originale. «Chaque fois que les nouveaux entrants développent des choses positives, c'est intéressant pour les banques, souligne Gilbert Arira. Nous naviguons au gré des opportunités et nous ne devons pas perdre de vue l'intérêt client.» Sous cet angle, le wallet pourrait ne pas devenir une menace pour les banques, mais un atout. Lin argument encore plus convaincant si l'on en juge les apparitions incessantes de nouveaux moyens de paiement «révolutionnaires», la multiplication des initiatives des acteurs historiques, l'armada de nouveaux entrants venus de tous les horizons... Bref, un marché qui n'a jamais connu une telle frénésie. Cependant, le marché du paiement ne pourra pas «absorber» toutes les offres. Line étude Xerfi-Precepta parue le 8 avril 2013 sur les cartes privatives et les nouveaux moyens de paiement anticipe un taux de mortalité élevé dans le secteur à l'horizon «Les banques peuvent donc développer leurs propres moyens de paiements ou trouver des partenariats pour convertir ce monde de l'innovation, souligne Nicolas Chatillon. II faut rester très pragmatiques et garder à l'esprit que les banques et Paypal n'ont pas le même fonctionnement. Surtout, que les clients restent très attachés aux moyens de paiements actuels. Même si une substitution entre les filières reste possible, c'est le client qui donnera le "la" au développement de nouveaux moyens de paiements.»

3 «L'innovation est un besoin vital!» C'est par cette affirmation que Cyrille Chaudoit, directeur social média chez G et A Links, a entamé la réunion du club BPA de l'adetem consacré à " l'apport innovant des start-up bancaire dans le monde et assuranciel. Si l'on regarde dans l'histoire, les crises ont souvent été porteuses d'innovations : en témoigne celle de 1929 où les industriels ont sorti la tête de l'eau en tablant sur les inventions et les révolutions qui allaient bouleversé le XX e siècle. Et la liste est longue : développement des matières plastiques, invention de la radio de masse et du cinéma populaire, de la télévision (1926), progrès spectaculaire dans l'aviation, invention de la pénicilline (1929), du nylon (1930), du radar (1934). Retour au XXI e siècle. Le mobile est devenu en quèlques années l'objet de référence qui, contre toute attente, s'étend à toutes les générations. Car comme le souligne Cyrille Chaudoit, «le téléphone est l'objet que l'on regarde en premier et en dernier dans une journée». De même que les réseaux sociaux ont remplacé d'autres modes d'expression. Ainsi, les nouvelles générations ne «mailent» plus, elles twittent. L'être humain sera de plus en plus connecté au cloud et les données qui transiteront de machine en machine permettront de connaître les habitudes du consommateur via la manne du big data qui est considérée aujourd'hui comme l'or noir des années Le contexte des banques est précisément celui-ci. «Aujourd'hui, le consommateur est défiant et les start-up apparaissent comme une bouffée d'oxygène, observe Cyrille Chaudoit. Elles défient la règle dans la dynamisation des services financiers.» Une dynamisation qui Scan pay, la «petite» qui veut décomplexer le m-commerce Paribas a mis au point le programme Esprit d'innovation pour créer cle la valeur, notamment en matière de responsabilité sociale et environ- Selon Forrester, Le marché du commerce depuis un mobile ou une tablette - ou m-commerce - a bondi de 129 % en 2012 à 8 Md$, soit 3 % des ventes en ligne et I % du commerce en général. L'Europe n'est pas en reste. Toujours selon Forrester, les revenus du m- commerce devraient passer de 1,4 Md en 2011 à 19,2 Md en Le m-commerce doit pourtant encore faire face à certains freins qui ralentissent son essor, notamment les questionnements au sujet de la protection des informations personnelles et la sécurité. La start-up française Scanpay a choisi de mettre à la disposition des m- consommateurs une technologie rassurante et ergonomique. Le système est d'une simplicité redoutable : l'application scanne avec l'appareil photo la carte de paiement de l'utilisateur et ses informations, le formulaire de paiement pour réaliser l'achat en ligne sera rempli automatiquement. L'utilisateur n'a plus qu'à confirmer l'achat en entrant le cryptogramme de sécurité. «Pour numériser une carte de crédit, l'utilisateur doit simplement tenir la carte de crédit brièvement devant la caméra», explique Kevin Guieu, fondateur de Scanpay. «Notre application reconnaît automatiquement les numéros et la date d'expiration de la carte de crédit. Grâce à ce procédé, nous pensons être capables de doubler le taux de transformation au moment du paiement lors du processus d'acquisition de nouveaux clients pour les m-commerçants», poursuit-il Pour le moment, le système est associé à certains services de paiement comme Paybox (Groupe VeriFone), qui collabore avec plus de marchands. II est utilisable dans toute application mobile qui a intégré la technologie, ce qui exclut donc les sites Web. «Nous essayons d'anticiper le SEPA qui va introduire des changements pour le paiement en ligne, précise Kevin Guieu. Nous pouvons être un recours de partenariat pour les banques et donc nous montrer complémentaires car notre ambition est d'imposer ce mode de paiement sur mobile comme un vrai standard». s'est d'abord propagée par l'effet révolution apporté par des entreprises comme Amazon. Les banques sont-elles innovantes? Dans cet environnement, les banques restent innovantes. Et les exemples de La Banque Postale, du Crédit Mutuel ou de la Société Générale en sont l'illustration. De même, BNP nementale. De leur côté, les start-up cheminent toujours sur leur chemin d'agitateurs de l'innovation qu'elles se sont tracé bien avant Internet et les réseaux sociaux. Déjà à l'époque du Minitel, de grandes activités ont été prises d'assaut par les startup comme le courtage ou la banque en ligne. Par exemple, la société de courtage électronique Fimatex était une création à 100 % de Société Générale, mais comme en té- Page 3/5

4 moigne Raphael Krivine, directeur de la clientèle directe chez Axa Banque, qui faisait alors partie de l'équipe : «On était une petite équipe, maîs nous avancions un peu masques car on avait peur de se laisser noyer au sein de la banque» Ensuite, Fimatex a racheté Boursorama qui elle, était une start-up d'étudiants. «En bref, le socle bancaire traditionnel n'a pas bougé, précise Antoine Wmtrebert, responsable marketing crédit et épargne à la Macif. En fait, l'innovation se fait souvent à Bercy avec la création du nouveau produit d'assurance-vie, relativise-t il. Les banques connaissent des freins pour innover car il existe de nombreuses régulations auxquelles s'ajoute le besoin primordial de sécurité qui ne facilite pas l'agilité en innovation.» Dans ce contexte même, les choses sont rendues encore plus difficiles car les start-up qui, elles, n'ont pas de freins à l'innovation, se méfient des banques : ces dernières traînent la réputation sulfureuse de commander des projets qui n'aboutissent jamais. Pour rassurer ces start-up, des banques ont mis en place des programmes comme le partenariat de BNP Paribas avec Le Camping, un incubateur de jeunes pousses. Comment réconcilier les start-up et les banques? Aujourd'hui, c'est acte, de plus en plus de start up menacent les banques et les assurances. C'est le cas - ou ce le sera sera car le service est encore réserve à un nombre limité «d'invités» - d'mitiatives comme Moven qui propose un service révolutionnaire offrir dès l'ouverture d'un compte une personnalisation très poussée de ce compte afin de proposer les produits et services les mieux adaptés au client. Le client est invité a repondre à une quinzaine de questions qui vont servir à établir un profil type : sa «personnalité financière» Celle-ci, qui tient plus d'une analyse de l'attitude de la personne vis-à-vis de ses finances, va commencer, sans aucune donnée comportementale, à orienter les interactions offertes par les outils en ligne et mobile. Prise directe L'ère de l'industrialisation à tous crins et des produits qui tombent de l'usine, tous identiques les uns aux autres, vitelle ses dernières heures "> En tout cas, comme le souligne Patrice Bernard, consultant chez Comix Consulting, «ces nouvelles sociétés financières développent des offres bancaires et des axes très différents des banques historiques et ne parlent plus de produits maîs d'expériences utilisateurs.» En Belgique, New B. se propose de réinventer la banque coopérative. Ainsi, plus de 60 organisations (ONG, syndicats, associations, Raphaël Krivine, directeur dè la clientèle directe chez Axa Banque «Avec les technologies mobiles, les idées foisonnent, mais la grande difficulté est de savoir si elles peuvent se développer à grande échelle» «Dans les grandes organisations, l'innovation n'est pas facile. Les managers sont parfois plus soucieux de leurs carrières que de leurs business et la capacité créatrice est souvent étouffée. Sans compter que ces mêmes managers sont souvent éloignés du terrain Dans ces conditions, il est intéressant de travailler avec les start-up car leur stratégie est justement proche du terrain. Sommes-nous innovants chez Axa? Avec du recul, certaines choses ont été réalisées, comme Family Protect ou encore Agipi, une association d'assurés pour la retraite, l'épargne et la prévoyance qui a été développée par un de nos agents généraux. Lesquels sont proches du terrain, et cette proximité est favorable à des réalisations proches des besoins des clients. Et nous avons donc deux leviers d'innovations : celui créé par les agents généraux, l'autre très lom du siège, fomenté par les startup Et le moins que l'on puisse dire est qu'avec les technologies mobiles les idées foisonnent maîs la grande difficulté est de savoir si elles peuvent se développer à grande échelle. C'est pour favoriser ces initiatives que nous avons décidé d'ouvrir un concours à des développeurs externes à la société qui vont créer des applis bancaires. Pour nous, ce type de démarche est un accélérateur». Page 4/5

5 Page 5/5 coopératives) se sont rassemblées au sein de la coopérative New B. dont l'objectif est de créer une banque coopérative qui soit participative, transparente, sobre et simple et qui investisse dans l'économie réelle, locale et durable. «Pour les banques, il est nécessaire d'attirer les gens qui ont des idées, mais ensuite le challenge est de pouvoir les rentabiliser en termes de monétisation», souligne Patrice Bernard. Certaines banques ont ainsi lancé des Hackathons comme le Battlehack de la Caixa. Ce sont des manifestations qui réunissent pendant 48 heures des jeunes professionnels de la finance qui vont développer pendant ce temps restreint des applications bancaires et même des prototypes. «Aujourd'hui, la banque doit être perçue comme un monde d'expérience utilisateurs car nous sommes vraiment dans une nouvelle conception de cet univers bancaire qui consiste à observer en premier les besoins des clients et à seulement créer ensuite les produits, conclut Patrice Bernard. Dans cette nouvelle dimension, les start-up ont l'avantage de pouvoir réagir très rapidement et c'est cela que les banques classiques doivent arriver à faire.»

Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché. Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co

Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché. Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co QUI SOMMES-NOUS? Société de conseil indépendante spécialisée dans les paiements, le crédit et les services

Plus en détail

SEO et Mobile, plus qu'une adaptation, un changement de point de vue

SEO et Mobile, plus qu'une adaptation, un changement de point de vue Partenaire : SEO - SEM SEO et Mobile, plus qu'une adaptation, un changement de point de vue PROGRAMME L'année 2014 a clairement été marquée par une progression sans précédent du trafic mobile au détriment

Plus en détail

Les cartes entreprises en 2014 et demain

Les cartes entreprises en 2014 et demain 2014 Les cartes entreprises en 2014 et demain Analyse prospective du marché des cartes entreprises L APECA accompagne depuis 10 ans le développement de la carte achat en France et se consacre, plus largement,

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

Le m-commerce peut-il décoller grâce aux Mobile Wallets?

Le m-commerce peut-il décoller grâce aux Mobile Wallets? Partenaires : E-Commerce Le m-commerce peut-il décoller grâce aux Mobile Wallets? PROGRAMME La gestion de wallets, leur ergonomie, la rapidité «one click» de la transaction et le sentiment de sécurité

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011 ETUDE ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION Mars 2011 Contexte & enjeux Avec l accélération des évolutions concurrentielles, technologiques

Plus en détail

France Moneo-Resto Titres-Restaurant

France Moneo-Resto Titres-Restaurant WWW.MONETICIEN.COM PORTAIL DE LA MONETIQUE ET DU MONETICIEN JUILLET 2013 Plusieurs sujets d actualité et de fonds ont été traités au cours du mois de juillet 2013, reflétant une activité monétique toujours

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE

CONFÉRENCE DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE Marie-Claire Capobianco, Membre du Comité Exécutif de BNP Paribas et Directeur des Réseaux France Bernard Roy, Directeur de la Stratégie de La Banque Postale Laurent Goutard, Directeur

Plus en détail

Étude de cas: Les banques françaises sur Twitter. Performance des médias sociaux dans le secteur bancaire français

Étude de cas: Les banques françaises sur Twitter. Performance des médias sociaux dans le secteur bancaire français Étude de cas: Les banques françaises sur Twitter Performance des médias sociaux dans le secteur bancaire français L'étude Aujourd'hui, (25 Août 2013), 678 banques opèrent en France. Mais 5 banques dominent

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2012

Conférence du 14 juin 2012 Soutenu par : Conférence du 14 juin 2012 «Mobile banking : les premiers succès et les défis du futur» Présentation Le mobile banking est un formidable vecteur d inclusion financière. Des offres de mobile

Plus en détail

BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT

BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT CONFÉRENCE LE 13 MARS À PARIS BANQUES SUR INTERNET 2012 LE DIGITAL AU CŒUR DES NOUVELLES STRATÉGIES CLIENT 4 formations associées ( - Paris) Avec le concours de Partenaires médias Applications et sites

Plus en détail

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020.

Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Réponse de l EBG à la consultation publique concernant le Plan France numérique 2020. Ce document est une réponse à la consultation publique dans le cadre du plan France numérique 2020. Nous avons participé

Plus en détail

Choisir son logiciel de caisse

Choisir son logiciel de caisse GUIDE PRATIQUE Choisir son logiciel de caisse Qu est-ce qu un logiciel de caisse? Un logiciel de caisse, aussi appelé caisse enregistreuse ou caisse tactile est un programme informatique qui vous permet

Plus en détail

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale

Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale conseil organisation management Réussir ensemble Évolution des réseaux sociaux dans la banque (US et France) et place dans la distribution multicanale Salon e-commerce, Paris, 14 septembre 2011 csa consulting

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Crédit Mutuel Arkéa annonce son intention de rejoindre Paylib, aux côtés de BNP Paribas, La Banque Postale et Société Générale. De gauche à droite : Frédéric COLLARDEAU (Directeur

Plus en détail

Monétique et services financiers

Monétique et services financiers Janvier 2014 Le magazine de l innovation Monétique et services financiers «Crowdfunding, technologies sans contact, cloud L année 2014 débarque avec ses promesses» C O N S E I L E T E X P E R T I S E E

Plus en détail

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis

Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Transition Energétique, Modèle allemand, Innovation, Jeanne Frangié & Angelos Souriadakis Tous les pays européens, et notamment la France et l Allemagne, se sont engagés dans des transitions énergétiques

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2011

RESULTATS ANNUELS 2011 RESULTATS ANNUELS 2011 22 Mars 2012 Une vision claire et constante depuis 2003 : les contenus digitaux ne peuvent pas être 100% gratuits I LE POSITIONNEMENT Aider les media et les services en ligne à bâtir

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

Mutation digitale et conséquences sur l organisation de l entreprise et ses salariés

Mutation digitale et conséquences sur l organisation de l entreprise et ses salariés Mutation digitale et conséquences sur l organisation de l entreprise et ses salariés Consortium ESAA- entreprises 3 Juin 2015 PARTAGE D EXPERIENCE DE LA TRANSFORMATION DIGITALE DANS LE SECTEUR DES ASSURANCES

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2

Groupe Eyrolles, 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2 , 2015 ISBN : 978-2-212-56114-2 Chapitre 1 Que vient faire Apple dans le paiement? Apple s est spectaculairement redressé avec le retour de son fondateur Steve Jobs en 1997. Les ipod, iphone et autres

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

REVUE DE PRESSE Wecan.fund propose une alternative au prêt bancaire

REVUE DE PRESSE Wecan.fund propose une alternative au prêt bancaire Wecan.fund propose une alternative au prêt bancaire La nouvelle plateforme genevoise de «crowdlending» permet aux particuliers de prêter aux PME. 06/05/2015 Henry Buxant vous présente le crowdlending en

Plus en détail

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Le tourisme français point d'appui de l'image et du rayonnement de la France De l ordre de 80 millions de visiteurs étrangers se

Plus en détail

Les extranets de gestion en assurance collective DECEMBRE 2010

Les extranets de gestion en assurance collective DECEMBRE 2010 Les extranets de gestion en assurance collective DECEMBRE 2010 En 2001, la revue Action Commerciale écrivait : «L extranet, technologie Internet permettant de mettre sur pied des sites Web dédiés, à accès

Plus en détail

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE

SMART printers. NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE L IMPRESSION INTELLIGENTE SMART printers L IMPRESSION INTELLIGENTE NOuVEAuX usages D IMPRESSION LIÉS À L ÉVOLuTION DE LA RELATION CLIENT DANS LA BANQUE ET L ASSURANCE www.smart-printers.com * Votre Nouvelle Expérience Business.

Plus en détail

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris SALON PROFESSIONNEL DES INNOVATIONS BANCAIRES www.banqueetinnovation.com 1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris DOSSIER EXPOSANT www.banqueetinnovation.com NEWSCO EVENTS

Plus en détail

Club Idaho Consulting # 1

Club Idaho Consulting # 1 Club Idaho Consulting # 1 Jeudi 27 octobre 2011 à 19h 20h30 Eclairages et discussion autour de la TV connectée réalité, perspectives et impacts Ordre du jour - Tour de table - Présentation de la synthèse

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 Sommaire Le mot du président 3 Recherche & Développement 5 Le Hub 6 Axes de différenciation 7 Crowdfunding 8 Partenaires 9 Contacts presse 11 2 Le mot du président La multiplication

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

B I E N V E N U E D A N S

B I E N V E N U E D A N S BIENVENUE DANS Depuis 2012, nous avons entrepris une transformation profonde de Bouygues Telecom pour adapter l entreprise à un marché des télécoms profondément bouleversé. Aujourd hui, il nous apparaît

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Une technologie de rupture

Une technologie de rupture Une technologie de rupture Conçue pour l utilisateur final À partir de son outil de communication préféré Pour de nouveaux usages Dans laquelle la sécurité est totale mais transparente Créée en 2010, genmsecure

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Google et e-bay : coopétition

Google et e-bay : coopétition Google et e-bay : coopétition Introduction E-Bay : l'un des plus gros clients de Google Google : le principal fournisseur de trafic pour E-Bay. Deux stratégies différentes : E-Bay investit sur des domaines

Plus en détail

«Wallet, Wallet» Présentation issue de la réunion EESTEL du 18 Décembre 2012

«Wallet, Wallet» Présentation issue de la réunion EESTEL du 18 Décembre 2012 «Wallet, Wallet» Présentation issue de la réunion EESTEL du 18 Décembre 2012 Une diffusion ou utilisation en dehors des participants est soumise à l approbation de la société Idaho Consulting et de la

Plus en détail

Notre planète mobile : Suisse

Notre planète mobile : Suisse Notre planète mobile : Suisse Mieux comprendre les utilisateurs de mobiles Mai 2013 1 Synthèse Les smartphones font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Le taux de pénétration du smartphone

Plus en détail

agence marketing digital

agence marketing digital agence marketing digital www.digitall-conseil.fr 2 DIGITALL CONSEIL LE DIGITAL POUR TOUS «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s

Plus en détail

SOMMAIRE SYSTEME D INFORMATION LOGICIELS MARCHES FINANCIERS DEMATERIALISATION. N 400 7 septembre 2012 27ème année

SOMMAIRE SYSTEME D INFORMATION LOGICIELS MARCHES FINANCIERS DEMATERIALISATION. N 400 7 septembre 2012 27ème année w w w. p u b l i - n e w s. f r MARCHES FINANCIERS DEMATERIALISATION N 400 7 septembre 2012 27ème année SOMMAIRE SYSTEME D INFORMATION LOGICIELS BANQUE A DISTANCE MOYENS DE PAIEMENT ASSURANCE 2 SYSTEME

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING À LA PERFORMANCE

TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING À LA PERFORMANCE Partenaires : Marketing & Social Marketing TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING À LA PERFORMANCE Matinée animée par : Cyril Gaitte CRITEO, Commercial Director - Première partie - Mobilité & Cross-device: où en

Plus en détail

PERSPECTIVES TECHNOLOGIQUES

PERSPECTIVES TECHNOLOGIQUES PERSPECTIVES TECHNOLOGIQUES ET ENJEUX DU M-TOURISME Bernard Benhamou Délégué aux Usages de l Internet auprès du Ministère chargé des PME, de l Innovation et de l Économie numérique Au premier trimestre

Plus en détail

the assets dossier de presse La première place de marché internationale des actifs d entreprise

the assets dossier de presse La première place de marché internationale des actifs d entreprise the assets dossier de presse La première place de marché internationale des actifs d entreprise pour les entreprises souhaitant monétiser leurs actifs A chaque étape de son cycle de vie, toute entreprise

Plus en détail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail

Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail Impact de l Apparition de l Hyper-Connectivite sur la Banque de De tail 2012 Financial Breakthroughs - Ver-2012-02-06 - Document sous licence CC-BY-NC-ND I FICHE RESUME DE CE LIVRE BLANC... 1 II INTRODUCTION...

Plus en détail

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15

Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 Réunion Ambassadeurs Résultats semestriels 2014/15 A la découverte de Solucom Réunion SFAF - 26 novembre 2014 Intervenants Pascal IMBERT Président du Directoire Patrick HIRIGOYEN DGA - Membre du Directoire

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Panorama sur les nouveaux modes de paiement

Panorama sur les nouveaux modes de paiement Panorama sur les nouveaux modes de paiement Présence sur 4 continents Europe Amériques Asie Afrique E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions

Plus en détail

SigEx_ Ventures. RÉDUCTION ISF 2012 Un placement patrimonial, performant et sécurisé Brochure et Dossier de Souscription

SigEx_ Ventures. RÉDUCTION ISF 2012 Un placement patrimonial, performant et sécurisé Brochure et Dossier de Souscription RÉDUCTION ISF 2012 Un placement patrimonial, performant et sécurisé Brochure et Dossier de Souscription SigEx_ SigEx Euro Fund, SAS - RCS Paris B 451 591 093 10 place Vendôme - 75001 Paris ISF DIRECT2012

Plus en détail

7ème. Forum International de la Cybersécurité. 20 et 21 janvier 2015 Lille Grand Palais. Cybersécurité et Transformation Numérique

7ème. Forum International de la Cybersécurité. 20 et 21 janvier 2015 Lille Grand Palais. Cybersécurité et Transformation Numérique Cybersécurité et Transformation Numérique 20 et 21 janvier 2015 Lille Grand Palais 7ème Forum International de la Cybersécurité Sous le Haut Patronage de Monsieur François Hollande Président de la République

Plus en détail

LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION

LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION Quel que soit le type de segmentation, une segmentation réussie se doit d'être : Opérante : les segments définis sont-ils suffisamment importants pour correspondre

Plus en détail

Réagir à la question de la responsabilité en finance Farid Amellal, Stéphane Delacôte & Fabian Muniesa. Debating Innovation 2011 Vol.

Réagir à la question de la responsabilité en finance Farid Amellal, Stéphane Delacôte & Fabian Muniesa. Debating Innovation 2011 Vol. Réagir à la question de la responsabilité en finance Farid Amellal, Stéphane Delacôte & Fabian Muniesa Debating Innovation 2011 Vol. 1(1): 42-49 Farid Amellal, Stéphane Delacôte & Fabian Muniesa Résumé

Plus en détail

Chronique Digitale : la vision de Digital Dealer pour 2012

Chronique Digitale : la vision de Digital Dealer pour 2012 Chronique Digitale : la vision de Digital Dealer pour 2012 En ce tout début d'année, j'ai souhaité partager avec vous ce que sont nos visions des développements des outils Internet, Réseaux Sociaux, Mobilité

Plus en détail

Le passage à l open source, une nouvelle priorité

Le passage à l open source, une nouvelle priorité Le passage à l open source, une nouvelle priorité acquia.com I 888 922 7842 I +01 79 97 25 70 I John Eccles House, Robert Robertson Avenue, Oxford, UK, OX4 4GP Le passage à l open source, une nouvelle

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE N 198 PETREIN Olivier L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE Introduction L'emploi des Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication

Plus en détail

LA PLENIERE D OUVERTURE

LA PLENIERE D OUVERTURE LA PLENIERE D OUVERTURE Laurent FIARD, Président du MEDEF Lyon-Rhône Thierry JADOT - CEO Dents AegisNetwork Jean-Pierre LEMAIRE Directeur Général d Orange Consulting Olivier de la CLERGERIE Directeur Général

Plus en détail

Forum CXP. Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris

Forum CXP. Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris Forum CXP Le logiciel dans tous ses états! 14 juin 2012 - Paris Pour la 10 ème édition du Forum, le CXP s interroge : Quel sera votre SI dans 10 ans? PILOTER, TRANSFORMER, OPTIMISER : une journée pour

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

Introduction Que s est-il passé en 2014? Qu attendre de 2015?

Introduction Que s est-il passé en 2014? Qu attendre de 2015? Les grandes tendances Data & Analytics 2015 L épreuve de la réalité janvier 2015 Introduction Que s est-il passé en 2014? Qu attendre de 2015? 2014 a confirmé l intérêt croissant pour la donnée au sein

Plus en détail

En route vers la troisième révolution industrielle!

En route vers la troisième révolution industrielle! En route vers la troisième révolution industrielle! Transition énergétique, Smart Home, Smart Buildings, Smart Cities Quelle place, quel positionnement, quel avenir pour votre entreprise?... Les Spécialistes

Plus en détail

Dossier de presse. Bilan de l expérimentation d un nouveau mode de paiement combinant biométrie et communication sans contact à moyenne distance

Dossier de presse. Bilan de l expérimentation d un nouveau mode de paiement combinant biométrie et communication sans contact à moyenne distance Dossier de presse Bilan de l expérimentation d un nouveau mode de paiement combinant biométrie et communication sans contact à moyenne distance Conférence de presse 14 mai 2013 Paris Sommaire Communiqué

Plus en détail

Lancement de l Appel à Projets

Lancement de l Appel à Projets Lancement de l Appel à Projets dans toute la France pour relever les nouveaux défis du secteur financier 21 Janvier 2015 1 Les objectifs de l Appel à Projets Identifier et soutenir, par l attribution du

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

Le Futur de la Banque de Détail

Le Futur de la Banque de Détail Forum d'été du Club des Dirigeants de Banques Africaines Le Futur de la Banque de Détail Présentation Roland Berger Ho Chi Minh ville, le 26 juin 2014 Roland Berger est le grand cabinet d'origine européenne

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

SOCIETE GENERALE. Etude de la relation client. Elodie Mouillet. Elodie Mouillet

SOCIETE GENERALE. Etude de la relation client. Elodie Mouillet. Elodie Mouillet Techniques de Commercialisation Gestion de la relation client Mme LEFLOUR SOCIETE GENERALE Etude de la relation client Elodie Mouillet Elodie Mouillet Introduction I. De nombreux outils au service de la

Plus en détail

CAHIER SPÉCIAL ENTREPRISES

CAHIER SPÉCIAL ENTREPRISES CAHIER SPÉCIAL ENTREPRISES COMMUNIQUÉ Intelligence économique, veille stratégique, e-réputation, BI page 2 CRM ET SOCIAL CRM : des outils hautement stratégiques page 14 E-COMMERCE : place aux professionnels

Plus en détail

INTRODUCTION. 1. L innovation permet de renforcer la compétitivité de l entreprise et influe sur les stratégies mises en oeuvre

INTRODUCTION. 1. L innovation permet de renforcer la compétitivité de l entreprise et influe sur les stratégies mises en oeuvre INTRODUCTION Il y a 20 ans, toute l attention de l entreprise se portait sur la diminution des coûts et la maîtrise des filières de production autour des produits standardisés. Dans les années 1990, le

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

Des services bancaires numériques plus intelligents grâce au Big Data

Des services bancaires numériques plus intelligents grâce au Big Data IBM Software Livre blanc Services financiers Des services bancaires numériques plus intelligents grâce au Big Data Transformer les relations client et améliorer la rentabilité 2 Des services bancaires

Plus en détail

L architecture d entreprise ou comment prendre une longueur d avance

L architecture d entreprise ou comment prendre une longueur d avance POINT DE VUE L architecture d entreprise ou comment prendre une longueur d avance Delivering Transformation. Together. Pascal SILVESTRE Directeur en charge de l offre Architecture d Entreprise au sein

Plus en détail

1. Le m-paiement. 2. Le régime juridique du m- paiement. 3. Le m-paiement et les failles de sécurité

1. Le m-paiement. 2. Le régime juridique du m- paiement. 3. Le m-paiement et les failles de sécurité 1. Le m-paiement 2. Le régime juridique du m- paiement 3. Le m-paiement et les failles de sécurité 1. Le m-paiement, c est? Définition: ensemble des paiements pour lesquels les données de paiement et les

Plus en détail

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Congrès Institut des Actuaires 2013 Jean-Pierre DIAZ, BNP Paribas Cardif Emmanuelle LAFERRERE, BNP Paribas Cardif Gildas ROBERT, Optimind Winter

Plus en détail

A quoi sert un brevet?

A quoi sert un brevet? A quoi sert un brevet? C'est une bonne question à se poser lorsque l'on a l'impression que l'on est en face d'une innovation qui mérite d'être protégée. Cette question revient souvent car la protection

Plus en détail

07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge

07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge 07.01.2015 WALLISELLEN Ford annonce son plan Smart Mobility : 25 expériences pour changer la façon dont le monde bouge Ford annonce son plan Smart Mobility pour les années à venir : rendre la vie meilleure

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Dossier de presse. Contacts Presse

Dossier de presse. Contacts Presse Dossier de presse Contacts Presse Oodrive : Mathilde Boudsocq (+33 (0)1 46 22 07 00 m.boudsocq@oodrive.fr) LEWIS PR : Barbara Govaerts & Audrey Liberge (+33 (0) 1 55 31 75 60 oodrivefrance@lewispr.com)

Plus en détail

L évolution du travail en réseau : une nouvelle donne stratégique

L évolution du travail en réseau : une nouvelle donne stratégique L évolution du travail en réseau : une nouvelle donne stratégique Les nouvelles formes d'organisation de l'entreprise, fondées sur le partenariat, l'externalisation, les réseaux, se multiplient. Les frontières

Plus en détail

- Digital Marketing One to One - Décryptage des nouvelles tendances et des solutions du Marketing Digital de demain

- Digital Marketing One to One - Décryptage des nouvelles tendances et des solutions du Marketing Digital de demain - Digital Marketing One to One - Décryptage des nouvelles tendances et des solutions du Marketing Digital de demain Inspiration, Business & Networking, sont les maîtres mots de cette seconde édition de

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

L opérateur Wi-Fi à la conquête des interactions.

L opérateur Wi-Fi à la conquête des interactions. L opérateur Wi-Fi à la conquête des interactions. Le premier pas vers Crossnode Le groupe Crossnode est l'opérateur Wifi du 21 e siécle. Crossnode a développé une plateforme Wifi interactive, collaborative

Plus en détail

Qu'est-ce que le Personal Branding ou le Marketing personnel?

Qu'est-ce que le Personal Branding ou le Marketing personnel? Qu'est-ce que le Personal Branding ou le Marketing personnel? www.virtuelleidentitepro.com Tous droits sur cet article sont réservés par l'auteur. Patrick d'almeida Peek-a-booo Original image URL: https://www.flickr.com/photos/shardayyy/4997216200/

Plus en détail

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital

REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital 1 REGARD AILANCY SUR LE DIGITAL : Replacer le conseiller au centre de la relation client : les opportunités offertes par le digital Point de vue Ailancy Janvier 2014 Notre conviction : Dans un contexte

Plus en détail

L'attribution marketing :

L'attribution marketing : Partenaires : Marketing & Social Marketing L'attribution marketing : Comment développer une stratégie cross-canal efficace en pilotant ses ressources, en mesurant ses actions et en optimisant son ROI?

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 DOSSIER DE PRESSE Août 2000 LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 UNE IDEE ORIGINALE ALLIANT LE «SUR-MESURE» page 4 ET LA «REMUNERATION AU RESULTAT» UNE ACTION EN TROIS ETAPES page 6 DEUX ENTREPRENEURS

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES. Ecosystème Haute Compétence. Croissance Durable de Demain

ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES. Ecosystème Haute Compétence. Croissance Durable de Demain Ecosystème Haute Compétence Croissance Durable de Demain 3ème Révolution Industrielle ENTREPRISE COMMUNAUTAIRE DE CONSEIL EN MANAGEMENT ET TECHNOLOGIES Stratégie, Organisation, Logistique, Innovation Technologies,

Plus en détail

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité du 1 er semestre 2010/11 3. Résultats semestriels 2010/11 4. Les ressources humaines, un enjeu

Plus en détail

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux?

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Animateur Jean-Christophe GALEAZZI RCF Intervenants Mathieu LLORENS AT INTERNET Patrick BERNARD MILLESIMA Jean-Paul LIEUX DOLIST Marion

Plus en détail