Relevé et évolution des accidents corporels en. Seine-et-Marne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Relevé et évolution des accidents corporels en. Seine-et-Marne"

Transcription

1

2 Sommaire Pages Eléments de contexte...2 Comparatif régional de l accidentalité...3 Bilan et évolution de l accidentalité Évolution de l accidentalité en sur 20 ans...5 La politique de contrôle dans l évolution de l accidentalité...8 Les victimes... Répartition par âge...10 Répartition par type d usager...11 Évolution par catégories d usagers...12 Pyramides des âges...13 Les accidents corporels... Répartition dans le temps...14 Répartition suivant les conditions de circulation...15 Répartition des victimes par réseau...16 Répartition des victimes par cause...18 Répartition des personnes tuées par cause...19 Répartition en et hors agglomération...20 Les accidents agglomération... Répartition par taille de communes...21 Principales caractéristiques de l accidentalité en agglomération...22 Les accidents corporels sur l ensemble du département... Principales caractéristiques de l accidentalité...23 Répartition géographique mortels en...24 Le lexique

3 Elément de contexte La géographie La présente une superficie importante (5 915 km 2 ), soit 49% de la superficie de la région Ile-de-France. Elle se classe au 1 er rang des départements franciliens et au 49 ème rang des départements métropolitains. L'occupation du sol se décompose notamment de : zones agglomérées (9%) forêts (27%) cultures (60%) Le découpage administratif compte 514 communes à majorité rurales (34% comptent moins de 500 habitants et 61% moins de habitants). La population La comptait habitants en 2010 (source INSEE), soit une densité de 224 hab/km 2, inégalement répartie entre le tiers Ouest fortement aggloméré et les deux tiers Est à dominante rurale. Sa population représente 11% de la population francilienne et 2% de la population nationale (référence utilisée pour la comparaison statistique par rapport au niveau national). La croissance de la population seine-et-marnaise est la plus forte d'ile-de-france (+11% entre 1999 et 2010) ; elle s'effectue notamment au sein des deux villes nouvelles de Marne-la-Vallée et Sénart. L'économie La comptait emplois en 2010, dont 11% pour l'industrie, 81% pour les 2 commerces et services, 1% pour l'agriculture et 7% pour la construction. Son développement économique s'effectue principalement au travers des deux villes nouvelles et au nord-est du pôle de Roissy-en-France, autour de l'aéroport. On note depuis quelques années un fort développement de l'activité logistique du fait des espaces libres qu'offre le département en périphérie de l'agglomération parisienne. L'activité touristique est particulièrement développée et représente 1/3 de l'activité de la région avec notamment deux attractions principales : Disneyland et Fontainebleau (forêt et château). Les déplacements Compte tenu de l étendue du bassin d emploi francilien, les déplacements domicile-travail sont importants. Malgré une bonne desserte ferrée (RER A, D et E) et des réseaux de transports urbains et inter-urbains en développement (12 lignes de express), un grand nombre de ces déplacements s effectue par la route. Le réseau routier Il constitue le réseau routier le plus important d Ile-de-France : 210 km d autoroutes (principalement A4, A5 et A6) 194 km de routes nationales (principalement Francilienne et RN4) dont 100 km à chaussées séparées km de routes départementales km de voies communales km de chemins ruraux km de réseau grande circulation (RGC) La circulation Ce réseau supporte un trafic important qu il soit local ou de transit (échanges Paris-province). Les débits journaliers observés en 2007 sont en moyenne de : véhicules/jour pour les autoroutes véhicules par jour pour les routes nationales véhicules/jour pour les km de routes départementales comptées. Les plus forts débits observés, supérieurs à véhicules/jours, concernent le tronc commun A4- Francilienne et la Francilienne entre la RN4 et la RD934. Les déplacements motorisés intra-départementaux sont évalués à 85% de l ensemble des déplacements, pourcentage en augmentation de 20% en 10 ans. Le développement des plates-formes logistiques induit une augmentation du trafic poids lourds.

4 Comparatif régional de l accidentalité Hauts-de-Seine (92) Accidents : 2622 Tués : 23 Victimes : 2968 Taux de gravité : 0,9 Seine-Saint-Denis (93) Accidents : 2772 Tués : 51 Victimes : 3398 Taux de gravité : 1,8 Val d Oise (95) Accidents : 973 Tués : 29 Victimes : 1182 Taux de gravité : 3,0 Oise (60) Accidents : 364 Tués : 49 Victimes : 547 Taux de gravité : 13,5 Aisne (02) Accidents : 271 Tués : 41 Victimes : 371 Taux de gravité : 15,1 Yvelines (78) Accidents : 947 Tués : 47 Victimes : 1267 Taux de gravité : 5,0 (92) Hauts- de- Seine Essonne (91) Accidents : 1296 Tués : 29 Victimes : 1618 Taux de gravité : 2,2 (93) Seine-Saint- Denis (75) Paris (94) Val-de-Marne (77) Accidents : 678 Tués : 56 Victimes : 974 Taux de gravité : 8,3 Marne (51) Accidents : 249 Tués : 32 Victimes : 365 Taux de gravité : 12,8 Aube (10) Accidents : 176 Tués : 23 Victimes : 237 Taux de gravité : 13,1 Paris (75) Accidents : 6670 Tués : 29 Victimes : 7660 Taux de gravité : 0,4 Val-de-Marne (94) Accidents : 2346 Tués : 24 Victimes :2823 Taux de gravité : 1,0 Loiret (45) Accidents : 320 Tués : 34 Victimes : 417 Taux de gravité : 10,6 Yonne (89) Accidents : 228 Tués : 37 Victimes : 325 Taux de gravité : 16,2 Grande couronne Accidents : 3894 Tués : 161 Victimes : 5042 Taux de gravité : 4,1 Petite couronne Accidents : Tués : 127 Victimes : Taux de gravité : 0,9 Région Ile-de-France Accidents : Tués : 288 Victimes : Taux de gravité : 1,6 3

5 Bilan et évolution de l accidentalité Bilan de l année Accidents corporels 678 Personnes tuées 56 Personnes blessées Blessés hospitalisés (BH) 474 Blessés non hospitalisés (BNH) ou blessés légers (BL) Soit victimes 974 Taux de gravité 8,3 accidents tués blessés victimes taux de gravité -11,7% -16,4% -10,6% -11% -4,6% Ile-de-France France métropolitaine Année 2012 Accidents : 768 Personnes tuées : 67 Taux de gravité : 8,7 Accidents : Personnes tuées : 326 Taux de gravité : 1,7 Accidents : Personnes tuées : Taux de gravité : 6 Année Accidents : 678 Personnes tuées : 56 Taux de gravité : 8,3 Accidents : Personnes tuées : 288 Taux de gravité : 1,6 Accidents : Personnes tuées : Taux de gravité : 5,8 Evolution % /2012 Accidents : -11,7% Personnes tuées : -16,4% Taux de gravité : -4,6% Accidents : -3,4% Personnes tuées : -11,7% Taux de gravité : -5,9% Accidents : -6% Personnes tuées : -10,5% Taux de gravité : -3,3% Le nombre de personnes tuées a diminué considérablement en (-16,4%) pour un bilan le plus bas jamais enregistré depuis que les statistiques existent. La baisse de ces indicateurs est plus forte que celle de la région et que pour l ensemble du territoire metropolitain. Par contre, l indice de gravité reste le plus élevé de la région Ile-de-France. 4

6 Évolution de l accidentalité en sur 20 ans Accidents Personnes tuées Victimes Les grandes dates de la sécurité routière : Permis à point 1992 : Dispositif de retenue pour les enfants 1995 : Le taux d alcoolémie passe de 0,8 gl à 0,5gl : La sécurité routière devient «grande cause nationale». Pour les jeunes de 16 ans, création du Brevet de Sécurité Routière et Attestation Scolaire de Sécurité Routière obligatoire pour l inscription au Permis B 2003 : Mise en place du Contrôle Sanction Automatisé 2004 : Immatriculation des cyclomoteurs (49,9 cm 3 ) 2006 : Une ceinture de sécurité par passager 2007 : Décret imposant aux motocyclettes légères et aux cyclomoteurs l obligation d allumage de jour des feux 2008 : Gilet rétro-réfléchissant + triangle dans les véhicules; port du gilet pour les cyclistes 2009 : Réforme de la procédure d évaluation du permis de conduire Installation des premiers radars sur feux 2010 : La politique de sécurité et d éducation routières est confiée au ministère de l Intérieur. Premiers radars pédagogiques mis en place : Réforme des permis PL et moto avec application en et ajustement en Premiers radars vitesse moyenne : Permis européen harmonisant les permis au sein de l UE + titre sécurisé. Premiers radars mobiles et leur impact sur l évolution du nombre de personnes tuées en En, le nombre de personnes tuées a baissé en 20 ans de 73% et sur les 10 dernières années de 50%. La mise en service des contrôles automatisés des vitesses, pour un parc de 25 radars fixes et 31 radars embarqués à la fin et les contrôles effectués par les forces de l ordre, contribuent à la baisse de l accidentalité. 5

7 Évolution de l accidentalité en sur 20 ans Evolution corporels Evolution des victimes d accident 6

8 Évolution de l accidentalité en sur 20 ans Evolution corporels et des victimes Les courbes corporels et des victimes présentent des évolutions semblables compte tenu que le rapport victimes/accidents corporels a varié dans une fourchette faible quasi constante (entre 1,4 et 1,6). L évolution depuis 1994 s est faite par paliers descendants. De 1994 à 2004, on observe une baisse générale corporels et des victimes, plus marquée en à partir de Après l inflexion à la hausse des années puis en 2010, la poursuit sa décroissance. Sur 20 ans, la baisse est de 72% et celle des victimes de 74%. Evolution des personnes tuées Evolution des personnes tuées En, le nombre de personnes tuées est passé, pour la première fois depuis que les statistiques existent, sous la barre des 60. Cela correspond à une division par 3,75 en 20 ans (-73%). Cette évolution suit celle constatée au niveau national sur les 20 dernières années. 7

9 La politique de contrôle dans l évolution de l accidentalité Répartition suivant les équipements de contrôle sanction automatisé (CSA) Statistiques globales des 25 radars fixes et 31 radars embarqués Nombre d infractions <20 km/h 20 à 30 km/h 30 à 40 km/h 40 à 50 km/h > 50 km/h total ,8% ,7% ,7% ,5% ,3% ,2% ,7% ,3% ,4% 917 0,3% Evolution 2012/ 22,5% 35,1% 38,6% 36,6% 29,0% -23,7% < 20km/h 20 à 30km/h 30 à 40km/h 40 à 50km/h > 50km/h <20 km/h 20 à 30 km/h 30 à 40 km/h 40 à 50 km/h > 50 km/h total Radars fixes ,9% ,3% ,0% 830 0,4% 729 0,4% Radars fixes ,7% ,5% ,0% 702 0,4% 602 0,4% Evolution 2012/ -17,1% -12,3% -14,9% -15,4% -17,4% -16,9% <20 km/h 20 à 30 km/h 30 à 40 km/h 40 à 50 km/h > 50 km/h total Radars embarqués ,8% ,0% ,4% ,6% 563 0,3% Radars embarqués ,4,7% ,2% ,8% 601 0,4% 315 0,2% Evolution 2012/ 28,3% -42,6% -48,2% -50,9% -44,0% -30,3% La diminution des excès de vitesse constatés se confirme. 8

10 La politique de contrôle dans l évolution de l accidentalité Bilan des forces de l ordre Dépistage alcoolémie au volant Dépistages effectués Dépistages positifs Permis retenus Evolution 2012/ -6,8% -13,4% -17,9% Infractions à la vitesse Nombre de procès-verbaux Permis retenus Evolution 2011/ ,9% -15,7% Le nombre de dépistages positifs à l alcool poursuit sa baisse ; il représente 1,7% des dépistages effectués alors qu il s élevait à 1,9% en Le nombre de rétentions de permis associées est également en baisse. Ainsi cela concerne 47% des délits contre 49% en Le nombre de procès-verbaux concernant la vitesse excessive est en baisse, néanmoins la proportion de permis retenus est stable (environ 7%). 9

11 Les victimes Répartition par âge Évolution des victimes par classe d'âge sur 5 ans 2012/ = -4% 2012/ = -18% 2012/ = -8% 2012/ = -30% 2012/ = -7% 2012/ = -13% Globalement, toutes les tranches d âge affichent une baisse du nombre des victimes. La tranche des 0-14 ans affiche la plus forte baisse (-30%). Évolution sur 5 ans Classe d âge Evolution 2009/ 0-14 ans ,9% ans ,4% ans ,3% ans ,0% ans ,8% 65 ans et ,1% non renseigné % Total ,7% Sur une période de 5 ans, le nombre de victimes diminue de près d un tiers (- 24,7%). La tranche des 0-14 ans affiche la plus forte baisse (- 31,9%). 10

12 Les victimes Répartition par type d usager Catégorie d usagers - chiffres automobilistes motocyclistes cyclomotoristes piétons PL + bus cyclistes Nombre de victimes Nombre de personnes tuées 2% des usagers de la route, les utilisateurs de deux roues motorisées, représente presque 30% des personnes tuées (28% en 2012 et 29% en ). Personnes tuées Victimes nombre % nombre % automobilistes 33 59% % motocyclistes 15 27% % cyclomotoristes 1 2% 35 4% piétons 4 7% 97 10% PL + bus 1 2% 11 1% cyclistes 2 3% 33 3% Total % % Victimes cyclomoteur Victimes moto Sur 5 ans, on observe une hausse du pourcentage de victimes cyclomotoristes chez les ans et les ans. Celui des ans a baissé. 11

13 automobilistes Direction Départementale des Territoires Les victimes Évolution par catégorie d usagers Évolution par rapport à / = -6% 2012/ = -3% 2012/ = -53% 2012/ = -16% 2012/ = -39% 2012/ = -6% 2012/2011 = 100% Le nombre de victimes est en baisse par rapport à 2012 pour la majorité des catégories d usagers, plus particulièrement pour les cyclomotoristes avec -53%. Evolution sur 5 ans Evolution 2008/ automobilistes ,9% motocyclistes ,6% cyclomotoristes ,2% piétons ,2% PL + bus ,7% cyclistes ,5% autres ,0% Total ,7% Sur 5 ans, les usagers de PL/bus et les cyclomotoristes avec respectivement - 57,7% et - 68,2% sont les victimes qui enregistrent la plus forte baisse. 12

14 Les victimes Pyramide des âges des conducteurs impliqués dans un accident corporel Hommes (73%) Femmes (27%) Pyramide des âges de la population du département (source INSEE RGP ) Hommes (48,9%) Femmes (51,1%) La comparaison des pyramides montre que les hommes sont nettement plus impliqués que les femmes. La tranche d âge ans est sur-représentée avec une implication de 15,9%, nettement supérieur à sa représentation dans la population en (6.4 %). En, au moins 1 conducteur titulaire d un permis de conduire probatoire(-2 ans de permis) était impliqué dans 31% corporels (9,3% pour les conducteurs de deux-roues motorisés) et dans 1 accident mortel sur 10 (1 sur 26 pour les deux-roues motorisés). 13

15 Les accidents corporels Répartition dans le temps Par mois Par jour Par heure L évolution de l accidentalité mensuelle présente une tendance en dents de scie. En décembre, l accidentalité est la plus élevée (76) et en juillet, le nombre de personnes tuées est le plus important (12). Les vendredis et dimanches sont les 2 jours les plus accidentogènes de la semaine. Les créneaux horaires 8 à 9h et 16 à 19h, qui correspondent aux heures de pointe du trafic, sont les plus accidentogènes. 14

16 Les accidents corporels Répartition suivant les conditions de circulation Selon la géométrie du réseau % Intersection Hors intersection % Virage Rectiligne Selon les conditions atmosphériques % Intempéries Beau temps Selon la luminosité % Nuit Jour La répartition selon la géométrie du réseau, les conditions atmosphériques ou la luminosité, est similaire aux années précédentes et est également similaire au niveau national. L accident-type se déroule principalement de jour, par beau temps, hors intersection et sur chaussée rectiligne, ce qui met principalement en relief, des problèmes de comportement de la part des conducteurs (vitesse excessive ou inadaptée, inattention, alcool, usage de stupéfiant, non respect des règles de conduite...). 15

17 Les accidents corporels Répartition des victimes par réseau Evolution des victimes par catégorie de route 2012/ = -16% 2012/ = -3% 2012/ = +31% 2012/ = -28% Nombre d accidents par réseaux en Nombre d accidents par réseau en sur 1km 0, autoroute route nationale 0, route départementale voie communale et autres 0,56 0, Selon le type de réseau en Accidents Personnes tuées Blessés hospitalisés Blessés légers total victimes Autoroute Route nationale Route départementale Voie communale et autres Ensemble Evolution sur 5 ans du nombre de victimes Autoroute Route nationale Route départementale Voie communale et autres Ensemble L accidentalité est en hausse sur le réseau routier national. A l inverse, les voies communales enregistrent une baisse importante (-28%). Les routes départementales représentent 45,8% du nombre total de victimes. Le réseau routier national affiche également une hausse de 31% des victimes par rapport à A signaler : le taux d accidentalité au kilomètre sur autoroute reste le plus important du département (0,7). 16

18 Les accidents corporels Répartition des victimes par réseau : RGC (Réseau Grande Circulation) et autres routes Evolution des victimes par catégorie de route 2012/ = -21,4% 2012/= +2,1% Nombre d accidents par réseaux en Nombre d accidents par réseau en sur 1km ,03 0,32 *RGC : ensemble des axes permettant d assurer la continuité des itinéraires principaux, la circulation des transports (exceptionnels ou maritimes) ainsi que la desserte économique d un territoire. Selon le type de réseau en Accidents Personnes tuées Blessés hospitalisés Blessés légers total victimes RGC Autres routes Ensemble Evolution sur 5 ans du nombre de victimes RGC Autres routes Ensemble Le nombre de victimes a légèrement augmenté sur le Réseau Grande Circulation. Le nombre d accidents, de personnes tuées ou blessées gravement sur le Réseau Grande Circulation reste inférieur à celui des autres routes. On observe néanmoins un taux d accidentalité au kilomètre plus fort (0,32 pour une superficie routière représentant 8,7% du total) alors que les autres routes qui représente 91,3% de notre territoire connaissent un taux plus faible (0,03 accident au km). 17

19 Les accidents corporels Répartition des victimes par cause : alcool, vitesse, stupéfiant Accidents Alcool Vitesse Stupéfiant Personnes tuées Alcool Vitesse Stupéfiant Personnes blessées Alcool Vitesse Stupéfiant Parmi ces 3 enjeux les plus préoccupant (l alcool, la vitesse et les stupéfiants), on constate que la vitesse reste, malgré une diminution notable, la cause la plus importante d accident des cinq dernières années. 18

20 Les accidents corporels Répartition des personnes tuées par cause : alcool, vitesse, stupéfiant et autres (règles de priorité, fatigue, etc...) Alcool 7,7% 15,4% VL 7 53,8% Moto 3 23,1% Cyclomoteur 1 7,7% Bicyclette 2 15,4% 23,1% 15,4% 23,1% 53,8% 0-14 ans 0 0% ans 0 0% ans 2 15,4% ans 8 61,5% ans 3 23,1% 65 ans et + 0 0% 61,5% Vitesse 22,2% 3,7% VL 20 74,1% Moto 6 22,2% Bicyclette 1 3,7% 14,8% 7,4% 7,4% 3,7% 74,1% 0-14 ans 2 7,4% ans 1 3,7% ans 8 29,6% ans 10 37% ans 4 14,8% 65 ans et + 2 7,4% 37,0% 29,6% Stupéfiant 9,1% VL 8 72,7% Moto 2 18,2% Cyclomoteur 1 9,1% 9,1% 9,1% 18,2% 72,7% 0-14 ans 0 0% ans 1 9,1% ans 3 27,3% ans 6 54,5% ans 1 9,1% 65 ans et + 0 0% 54,5% 27,3% La tranche des ans reste très touchée par ces trois enjeux. Concernant la vitesse, 1 accident sur 7 a causé la mort d un jeune entre 18 et 24 ans et 1 accident sur 8 a impliqué un deux-roues motorisés. La part des personnes tuées en deux-roues motorisés dans liés aux stupéfiants a diminué, elle s élève à 27,3% contre 44% en

21 Les accidents corporels Répartition en et hors agglomération En Personnes tuées Accidents 82% 34% 66% 18% Au niveau national Personnes tuées Agglomération Hors agglomération Accidents 28% 72% 69% 31% Hors agglomération En agglomération Accidents Personnes tuées Victimes Taux de gravité , ,2 2012/ % -1% -13% -3% -12% , ,4 2012/ % -27% -29% -25% -2% Le nombre de personnes tuées hors agglomération est en baisse à l image du nombre d accidents (-13%). En agglomération, le nombre de personnes tuées a diminué d un tiers (-29%). On observe, comme les années précédentes, une tendance inversée entre le niveau national et le niveau départemental sur les pourcentages d accidents hors et en agglomération. 20

22 Les accidents agglomération Répartition par taille de communes Par taille de communes : chiffres Accidents Personnes tuées BH 1 BNH 2 Victimes de 0 à 500 habitants de 501 à 2000 habitants de 2001 à 5000 habitants de 5001 à habitants de à habitants Agglomération Hors agglomération Par taille de communes : évolution Accidents 2012 Accidents Evolution moins de habitants % de 2001 à 5000 habitants % de 5001 à habitants % de à habitants % Agglomération % Hors agglomération % La baisse est globale, elle a impacté l ensemble des communes. Elle est plus marquée en agglomération. Le nombre de BH 1 est supérieur au nombre de BL 2 en agglomération. 1/ BH : blessés hospitalisés 2/ BL bléssés légers ou BNH : blessés non hospitalisés 21

23 Les accidents agglomération Principales caractéristiques de l accidentalité en agglomération Des accidents agglomération en baisse En, 33,8% corporels et 17,2% mortels sont survenus en agglomération. Comparé à l année précédente, le nombre d accidents corporels a diminué de 26,8% ; le nombre de personnes tuées est en baisse de 28,6% soit plus que sur l ensemble du département où il affiche une baisse de 16,4%. La gravité agglomération a diminué de 2,2 % en et reste moins importante que sur l ensemble du département (-4,6%). La proportion mortels (environ 3,9 % corporels) a également baissé ; elle était à 4,5% en La majorité corporels concernent des usagers vulnérables 70 % corporels et 30% des personnes tuées en agglomération concernent les usagers particulièrement vulnérables (cyclistes, piétons et deux-roues motorisés). Ils représentent plus de la moitié des blessés (56%). Bien que la part des personnes tuées soit 1,5 fois moins importante que l ensemble du département, celle des accidents corporels reste 1,6 fois plus élevée. les deux tiers des personnes tuées sont des usagers de véhicules légers ; aucun usager de deux-roues motorisés n a été tué en agglomération alors qu ils représentent toujours 1/3 des tués sur l ensemble du département. En, la part des piétons tués en agglomération reste encore importante : 20 % par rapport à celle de l ensemble du département (7 %) et ce, même si leur part a légèrement baissé par rapport à 2012 (31 %). Les hommes sont particulièrement exposés en agglomération Cette année, les usagers décédés en agglomération sont uniquement des hommes (les femmes sont à 0% contre 7% en 2012). La part des tués dans la tranche d âge ans a baissé par rapport à 2012 de 53 %. Le nombre de personnes tuées dans la catégorie des ans est en hausse avec 2 tués contre 0 tués en Les mois et les heures les plus touchés Les mois les plus accidentogènes restent les mois d octobre et décembre avec respectivement 28 et 27 accidents. Le mois de janvier a été le plus meurtrier avec 3 personnes tuées en agglomération. La tranche 16h-18h est la période de la journée où l accidentalité est la plus marquée. La tranche des «heures de pointe» du matin reste moins marquée. Moins d 1 accident corporel sur 3 se produit la nuit (22h-6h). D autres facteurs d accidents sont à surveiller comme le non respect du code de la route, la fatigue.. 22

24 Les accidents corporels sur le département Principales caractéristiques de l accidentalité Une diminution marquante des personnes tuées Le nombre de personnes tuées a diminué de 16,4% par rapport à 2012, passant ainsi historiquement sous la barre des 60 tués. L indice de gravité a également diminué de 4,6%. Parallèlement, par rapport à 2012, le nombre d accidents corporels a baissé de 11,7% et celui des blessés de 10,6% passant pour la première fois sous la barre des blessés. La diminution du nombre de personnes tuées reste plus forte que celle de la région (-11,7%) et de la moyenne nationale (-10,5%). En 10 ans, le nombre d accidents corporels a diminué de 48,1% et celui des personnes tuées de 50,4%, soit en moyenne 1 personne tuée tous les 6 jours contre 1 tous les 3 jours en Baisse de l accidentalité en agglomération La part agglomération est en nette baisse ; elle représente 34% du département contre 41% l année dernière. L indice de gravité est quasiment stable (4,4 contre 4,5). La proportion des personnes tuées est en légère baisse (17,9% contre 20,9%) ainsi que celle des blessés (31,6% contre 37,8%). La proportion des usagers vulnérables tués est en baisse de 65% ; en effet, 30% des personnes tuées sont des piétons ou des cyclistes. Les deux-roues motorisés ne sont pas impactés. Diminution de la mortalité des deux-roues motorisés Le nombre d usagers tués en deux-roues motorisés en est passé à 16 contre 19 en 2012 ; néanmoins la part qu ils représentent dans le total des personnes tuées reste sensiblement la même, soit 1 personne sur 3. La part des blessés en deux-roues motorisés a également diminué passant de 21% à 19%. En, le nombre de cyclistes et de piétons tués a baissé respectivement de 60% ( 2 contre 5 ) et 33% (4 contre 6). La mortalité des séniors et des jeunes recule La mortalité des séniors a diminué de plus de la moitié en ; elle passe de 10 personnes tuées en 2012 à 4 en, soit -60%. La mortalité chez les jeunes a diminué par rapport à 2012 ; chez les ans elle passe de 22 à 17 en ; chez les plus jeunes, elle est passée de 5 à 4. On observe une légère augmentation de la mortalité chez les ans avec 19 personnes tuées en contre 18 en Les mois et les tranches d heure les plus accidentogènes Les mois les plus meurtriers ont été janvier et juillet avec respectivement 8 et 12 personnes tuées. Les mois les plus accidentogènes sont juin et décembre avec respectivement 68 et 76 accidents corporels recensés. Le nombre corporels de nuit (22h - 6h) se situe aux alentours de 13 % environ corporels, comme les années précédentes. Les «heures de pointe» du matin (7h - 9h) et plus particulièrement du soir (17h - 20h) restent les périodes de la journée où l accidentalité est la plus marquée. 23

25 Les accidents Mortels sur le département Répartition géographique en 24

26 Le lexique Accidentalité Résultat de l accidentologie observée dans un secteur donné. Accidentogène Qui peut causer un accident (lieu, circonstance, comportement,...). Accidentologie Etude scientifique de la route, ainsi que leurs causes et de leurs conséquences. Accident corporel provoque au moins une victime, c est-à-dire un usager ayant nécessité des soins médicaux, survient sur une voie ouverte à la circulation, implique au moins un véhicule. Blessé hospitalisé Victime dont l état a nécessité plus de 24 heures d hospitalisation. Blessé léger ou blessé non hospitalisé Victime dont l état a nécessité moins de 24 heures d hospitalisation. Cyclomoteur Véhicule deux-roues motorisé de cylindrée inférieure ou égale à 49,9 cm 3 et dont la vitesse n excède pas 45 km/h. Motocyclette Véhicule deux-roues motorisé de cylindrée supérieure ou égale à 50 cm 3 et de puissance inférieure ou égale à 100 chevaux (73,6 kw). Personne tuée Victime décédée sur le coup ou dans les 30 jours suivant un accident. PL Poids lourds (toutes catégories). Taux ou indice de gravité Nombre de pesonnes tuées pour 100 accidents. VL Véhicule léger (automobiles, utilitaires). 25

27 N O T E S 26

28 Pour en savoir Site internet des services de l Etat : Securite-et-protection-de-la-population>Securite-routiere La direction départementale des territoires 288, rue Georges Clemenceau, Parc d activités Vaux-le-Pénil Tél : Fax : adresse postale : BP Melun cedex site internet : conception-réalisation : DDT77 - mission de l information/mm - DDT77 - tirage : 500 ex. - idé-concept - octobre Imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique Observatoire départemental de sécurité routière les données 29 Bilan annuel des accidents corporels Sommaire I - LE BILAN GLOBAL...4

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne SECURITE ROUTIERE Les données sont issues de l exploitation des Bulletins d Analyse d Accidents Corporels (BAAC) 24.Source : SETRA-DREIF 2 Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel FEVRIER 211 7/3/11 Données de l'observatoire départemental 211 21 Variation 21/211 Aisne National 23 3-7 -23,3% +1,6% Tués 3 4-1 -25,% +7,5% Blessés

Plus en détail

Les conduites addictives

Les conduites addictives Les conduites addictives Depuis 2006, l alcool est le premier facteur d accidents au niveau national et est responsable de plus de 29 % des accidents mortels il est présent dans 9% des accidents corporels

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3. Préambule

SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3. Préambule SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3 Préambule C e document d information conçu par l Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) présente la synthèse

Plus en détail

Bilan et évolution 2014

Bilan et évolution 2014 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 014 Direction départementale des territoires de la Marne Observatoire départemental de la sécurité routière Sommaire Note liminaire...5

Plus en détail

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 ans" Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu jeunes de moins de 25 ans Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014 SERVICE EXPERTISE TERRITORIALE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 2014 DGO 2013-2017 Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 " Période d'étude : 2009-2013 Direction Départementale

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

Janvier 2015 11 2 16 7

Janvier 2015 11 2 16 7 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier 6 7 Janvier 4 6 6 Evolution Janvier / 4 YONNE - 4 % - 66,7 % % - 4,7 % Évolution

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Octobre 2015 Le nombre d'accidents corporels survenus en octobre 2015 sur les routes du Bas-Rhin, ainsi que le nombre de personnes blessées, ont augmenté, par rapport

Plus en détail

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel AOÛT 2015 Données de l'observatoire départemental 2015 2014 Variation 2014/2015 Aisne National 19 15 +4 +26,7% +3,4% Tués 5 5 0 0,0% +9,5% Blessés

Plus en détail

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 DOSSIER DE PRESSE Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 Dossier de presse ordre public et sécurité routière Page 1 de 14 Bilan Sécurité routière 2014 Le bilan de l année 2014 est encourageant

Plus en détail

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route Les grandes données de l accidentologie Caractéristiques et causes des accidents de la route Mai 24 SÉCURITÉ ROUTIÈRE - LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE Préambule Ce document d information conçu

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Avril 2014 Le nombre d'accidents corporels survenus en avril 2014 ainsi que le nombre de personnes blessées ont baissé par rapport à la même période de l année 2013.

Plus en détail

Synthèse générale de l année 2004

Synthèse générale de l année 2004 Synthèse générale de l année 2004 Pour la première fois cette année, le bilan France entière inclut les résultats enregistrés dans les quatre départements d outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion).

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER

AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER -1 Édition #2014 < ALLO > UN COUP DE FIL AU VOLANT, UN

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013 Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 213 www.haute-savoie.gouv.fr Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Bilan

Plus en détail

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011 PREFET DES DEUX-SEVRES LA SECURITE ROUTIERE EN DEUX-SEVRES SYNTHESE GENERALE : Jeudi 14 décembre 2011 à 11 h - augmentation du nombre d accidents, de tués, de blessés et de blessés hospitalisés depuis

Plus en détail

Bilan sécurité routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 CABINET DU PREFET BUREAU DE LA COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE PREFECTURE DE L'AUDE Bilan sécurité routière 2014 Conférence de presse du 6 février 2015 Sommaire 1) L'accidentalité en 2014 2) Les actions

Plus en détail

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012 SERVICE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 23 Coutances Étude d'accidentologie 28-22 Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Manche . DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier Observatoire Régional de Sécurité Routière Ministère de l Egalité des Territoires et du Logement - Ministère de l'ecologie,

Plus en détail

TRAFIC ROUTIER ET ACCIDENTOLOGIE

TRAFIC ROUTIER ET ACCIDENTOLOGIE TRAFIC ROUTIER ET ACCIDENTOLOGIE I II Le trafic routier sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Les chiffres de l accidentologie Les chiffres clés de la Communauté d Agglomération du Calaisis Carrefour

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 Observatoire national interministériel de sécurité routière La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 10 mai 2005 Jean CHAPELON, secrétaire général de l ONISR 0 La sécurité routière en France

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Juin 2015 Dans le Bas-Rhin, le nombre de personnes décédées et le nombre de personnes blessées dans un accident de la route en juin 2015 ont baissé, par rapport à

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Février 2014 Le nombre d'accidents corporels survenus en février 2014 ainsi que le nombre de personnes blessées, et particulièrement le nombre de personnes blessées

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace RAPPORT Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Service Transports Février 22 Bilan 2 des accidents corporels en Avis aux lecteurs Définitions Accident corporel : accident

Plus en détail

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Période 2012-2014 Direction Principale des Routes Sous Direction des Politiques de l Entretien et de la Sécurité Routière CG 77 - SDPESR -SCSR Service

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2014

Insécurité routière et délinquance routière en 2014 Sanctions pénales Sous la direction de Rapport annuel 2015 de l ONDRP Insécurité routière et délinquance routière en 2014 Observatoire national interministériel de la sécurité routière La criminalité en

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

Les «radars mobiles de nouvelle génération»

Les «radars mobiles de nouvelle génération» Les «radars mobiles de nouvelle génération» Pourquoi il est nécessaire de lutter contre les excès de L excès de provoque et aggrave les accidents. La excessive est une cause majeure de la mortalité routière,

Plus en détail

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Le 17 janvier 2011 PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE par Monsieur Jean DAUBIGNY, préfet de la région Pays de la Loire,

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

Direction. Départementale. des. Territoires

Direction. Départementale. des. Territoires Direction Départementale des Territoires SÉCURITÉ ROUTIÈRE Bilan de l'accidentologie en Maine-et-Loire 201 3 1 Bilan 2013 L'accidentologie routière en Maine et Loire Sommaire et synthèse Chiffres clés

Plus en détail

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE > Retour accueil BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE SEINE-SAINT-DENIS - 2006 Bilan et évolution de l accidentologie Répartition des accidents selon le type de conflit

Plus en détail

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 201 et évolutions Observatoire Départemental de la Sécurité Routière d Ille-et-Vilaine Sommaire, indicateurs et définitions Sommaire Les définitions Page

Plus en détail

Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement

Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement VIOLENCES ET ACCIDENTS ACCIDENTS DE LA CIRCULATION Contexte Autant par leur poids sanitaire, social et économique, que par leur médiatisation et leur retentissement dans la vie quotidienne, les accidents

Plus en détail

BILAN DE L ACCIDENTALITÉ SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES

BILAN DE L ACCIDENTALITÉ SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES BILAN DE L ACCIDENTALITÉ SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES 1 SOMMAIRE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE ET LE DÉPARTEMENT Page 1 LE RÉSEAU ROUTIER DE SEINE ET MARNE Page LA SEINE ET MARNE EN BREF Page 3 DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

L accidentalité 2014 du transport routier

L accidentalité 2014 du transport routier VU : véhicule utilitaire (PTAC < 3,5t) PL : poids lourd Manuelle Salathé Secrétaire générale L accidentalité 2014 du transport routier 1 3 384 personnes tuées sur les routes en 2014 2014 Progression 2013-2014

Plus en détail

BILAN 2011 ET ORIENTATIONS 2012 DE LA SECURITE ROUTIERE EN MEURTHE-ET-MOSELLE

BILAN 2011 ET ORIENTATIONS 2012 DE LA SECURITE ROUTIERE EN MEURTHE-ET-MOSELLE BILAN 211 ET ORIENTATIONS 212 DE LA SECURITE ROUTIERE EN MEURTHE-ET-MOSELLE Point presse de M. Raphaël BARTOLT, Préfet de Meurthe-et-Moselle Mardi 31 janvier 212, à 15h3 Bureau de M. le préfet SOMMAIRE

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Baromètre mensuel janvier 2015

Baromètre mensuel janvier 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel janvier 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Observatoire Régional de Sécurité Routière

Observatoire Régional de Sécurité Routière Mardi 24 mars 2015 à 15H00 Préfecture Salle Félix Eboué Réunion des référents scolaires sécurité routière Bilan Sécurité Routière Martinique (2013 et 2014) Comparatif DOM 2014 et métropole Chiffres 2015

Plus en détail

Bilan Île-de-France 2013

Bilan Île-de-France 2013 SÉCURITÉ ROUTIÈRE Bilan Île-de-France 23 Direction régionale et interdépartementale de l Équipement et de l Aménagement d Île-de-France www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr 2 Bilan Île-de-France

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Montreuil, mars 2011 Questions de base quand on parle de sécurité routière et des deux-roues motorisés Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Comme le confirme le tableau

Plus en détail

L ESSENTIEL. de la sécurité routière

L ESSENTIEL. de la sécurité routière L ESSENTIEL de la sécurité routière SOMMAIRE 40 ANS de sécurité routière FAITS ET CHIFFRES de l accidentalité routière LE PERMIS de conduire 2PAGE 4PAGE 16 PAGE 22 PAGE VÉHICULES, règles et sanctions L

Plus en détail

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers G- Annexe du plan départemental de contrôles routiers 2013 Annexe 1 : répartition des accidents mortels en Morbihan en 2012 Annexe 2 : répartition des accidents mortels en Morbihan sur la période 2008-2012

Plus en détail

Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire des vitesses : résultats de l année 2011 Extrait de «la sécurité routière en France Bilan de l année 2011» La vitesse pratiquée

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. Jeudi 19 janvier 2015. Préfecture salle Michel Debré

CONFÉRENCE DE PRESSE. Jeudi 19 janvier 2015. Préfecture salle Michel Debré CONFÉRENCE DE PRESSE Jeudi 19 janvier 2015 Préfecture salle Michel Debré LA SÉCURITÉ EN MAINE-ET-LOIRE BILAN 2014 PERSPECTIVES 2015 SÉCUTITÉ ROUTIÈRE BILAN et PERSPECTIVES Le bilan 2014 de l'insécurité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 24 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction Lundi 2 octobre 24 à 5h Sur la RD

Plus en détail

Facilitez vos démarches,

Facilitez vos démarches, Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ Conducteurs de deux-roues motorisés Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique Mathieu ROYNARD, IBSR Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges et de Recherche de l'ifsttar (GERI)

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

Conférence de presse. du 22 avril 2014

Conférence de presse. du 22 avril 2014 Conférence de presse du 22 avril 2014 Programme 1. Bilan des accidents de la route 2013 2. Lancement de la campagne de sensibilisation «Levez le pied!» 3. Présentation du guide «Passages pour piétons en

Plus en détail

Sur la route, soyons responsables!

Sur la route, soyons responsables! Juillet 2015 Sur la route, soyons responsables! L'insécurité routière augmentant en ce 1 er semestre à La Réunion, le préfet Dominique SORAIN a choisi de se rendre sur des contrôles routiers pour appeler

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 18 avril 2013 2 SOMMAIRE INTRODUCTION...4 DEMARCHE...5 LES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ACCIDENTALITE...6 LES ENJEUX...7 LES JEUNES... 7 LES

Plus en détail

DDTM 50 - Coordination sécurité routière

DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière En France en 2012 : Accidentalité des motocyclistes ------------------- Les victimes Sur 843 personnes qui ont perdu la

Plus en détail

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ PARTIE 6 # DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ / LES ACCIDENTS ET LES USAGERS Les accidents et les usagers Selon les modes de déplacement 161 DONNÉES GÉNÉRALES D

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015 Réunion PDASR Mardi 3 février 2015 1 Accidentologie Données 2014 et évolutions 2010/2014 (source ODSR de la Meuse, données consolidées) 2 3 Département de la Meuse Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

COMITE DE SUIVI de la SECURITE ROUTIERE (CSSR) TOULON, le 21 janvier 2015

COMITE DE SUIVI de la SECURITE ROUTIERE (CSSR) TOULON, le 21 janvier 2015 COMITE DE SUIVI de la SECURITE ROUTIERE (CSSR) TOULON, le 21 janvier 2015 1 I/ ACCIDENTOLOGIE a/ le bilan 2014 2 Accidents et blessés depuis 2000 3141 2963 2584 2304 2213 1905 2404 1814 2103 1726 1611

Plus en détail

Table des matières. Page 2/37

Table des matières. Page 2/37 Page 1/37 Table des matières Introduction...3 Constat de l'accidentologie en 2011 en Morbihan...3 Caractéristiques générales du département du Morbihan...4 Caractéristiques démographiques...4 Données de

Plus en détail

Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2013 Vendredi 24 janvier 2014

Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2013 Vendredi 24 janvier 2014 Sécurité publique en Lot-et-Garonne: bilan de l'année 2013 Vendredi 24 janvier 2014 Contacts presse Marie-Claude BOUSQUIER - Tél. 05 53 77 61 82 - Portable 06 73 56 75 50 Joëlle MEURISSE Tél. 05 53 77

Plus en détail

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août défi nissant le certifi cat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

- LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE - L IMPACT SUR LE PERMIS A POINTS

- LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE - L IMPACT SUR LE PERMIS A POINTS - LES INFRACTIONS AU CODE DE LA ROUTE - L IMPACT SUR LE PERMIS A POINTS Bilan statistique de l année GENDARMERIE/LPC/C.THOREL MI/DICOM/GROISARD OBSERVATOIRE NATIONAL INTERMINISTÉRIEL DE LA SECURITE ROUTIERE

Plus en détail

Observatoire de la sécurité routière

Observatoire de la sécurité routière Observatoire de la sécurité routière AURAN SOMMAIRE En vingt ans baisse du nombre d accidents baisse de la gravité des accidents... p.3 En 2001 forte baisse du nombre d accidents baisse du nombre de tués

Plus en détail

Accidentalité provisoire Année 2012

Accidentalité provisoire Année 2012 Accidentalité provisoire Année 01 I ANALYSE GLOBALE Accidents Tués Blessés hospitalisés Blessés non hospitalisés Total blessés 01 11 18 54 18 011 18 18 89 Évolution 4 4 55 5 90 Évolution en %,4 % + 18,

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

Un cyclomoteur, c est quoi?

Un cyclomoteur, c est quoi? 21/01/2014 1 Un cyclomoteur, c est quoi? Un 2 roues dont la cylindrée est inférieure à 50 cm3 et la vitesse limitée par construction à45 km/h. Un 2 roues dont la puissance ne dépasse pas 4 kw* (véhicule

Plus en détail

Campagne motards 2015 Les chiffres

Campagne motards 2015 Les chiffres Campagne motards 2015 Les chiffres Le printemps est synonyme du retour de nombreux motards sur nos routes. Le mois d avril marque également le début de la période la plus meurtrière pour les motards. Même

Plus en détail

Les grandes dates de la sécurité routière

Les grandes dates de la sécurité routière Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août définissant le certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la circulation

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

Poids lourds en 2007

Poids lourds en 2007 Poids lourds en 2007 Avertissements : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente

Plus en détail