Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution"

Transcription

1

2 57 P Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement destinés à servir de guide aux architectes, ingénieurs et entrepreneurs afin de leur faciliter l utilisation des dalles de toiture Hebel dans leurs projets. Les solutions présentées sont données à titre d information. Pour toutes autres applications, service techniques Xella Aircrete Systems se tient à votre entière disposition pour vous fournir tous renseignements complémentaires que vous souhaiteriez obtenir. Le chapitre P.2.2. (Prescriptions de pose) reprend les prescriptions de montage de ces éléments. Les détails des éléments de bardage sont décrits au chapitre P.2.3 (Détails). P.2. Textes pour cahier des charges P.2..0 P Cahier des charges pour les dalles de toiture - catégorie CC 4/600 épaisseur mm Cahier des charges pour les dalles de toiture - catégorie CC 3/500 épaisseur mm P.2.2 Prescriptions de pose P P Prescription pour la pose des dalles de toiture - structure métallique Prescription pour la pose des dalles de toiture - structure béton P.2.3 Détails P Détail dalles de toiture - structure métallique - généralités - aperçu / liaisonnement P.2.3.0a Détail dalles de toiture - structure métallique - ancrage Détail dalles de toiture - structure métallique - ancrage à la travée d extrémité P Détail dalles de toiture - structure béton - aparçu / contreventement P a Détail dalles de toiture - structure béton - ancrage Détail dalles de toiture - structure béton - ancrage à la travée d extrémité P Détail dalles de toiture - percements + chevêtre P a Détail dalles de toiture - percements + chevêtre - exécution (chevêtre transversal) Détail dalles de toiture - percements + cadre - exécution 2 (chevêtre longitudinal) P b Détail dalles de toiture - percements + cadre - exécution 3 (chevêtre longitudinal) P Détail dalles de toiture - joint de dilatation (poutre simple) Détail dalles de toiture - joint de dilatation (poutres dédoublées) P Détail dalles de toiture - construction de la toiture - Toiture plate en Hebel reposant sur un mur massif en Ytong P Détail dalles de toiture - construction de la toiture - Toiture plate en Hebel. Mur Ytong avec briques de parement P Détail dalles de toiture - construction de la toiture - Toiture plate en Hebel avec dépassement de toiture P Détail dalles de toiture - construction de la toiture - Toiture en pente en Hebel

3

4 Cahier des charges pour les dalles de toiture Catégorie CC 4/600 épaisseur mm Eléments armés en béton cellulaire de fabrication belge conformément à la norme NBN B Hebel est constitué d'un mélange de sable, de chaux, de ciment et d'eau, auquel on ajoute de la poudre d'aluminium. Ce mélange est stabilisé sous une pression de 0 atm et une température de 80 C qui correspond à la température de saturation de vapeur à cette pression. La structure cellulaire doit être homogène. L'armature est formée, soit de deux treillis, soit d'un treillis plié, en fils d'acier soudés par points, de qualité supérieure DE 500 BS, calculée pour résister à une charge de 50 N/m 2 et une flèche maximale de L/250. D'autres valeurs de charge et de flèche sont possibles, moyennant une étude à réaliser par Xella. Les treillis ont subi un traitement anti-corrosion. Propriétés physiques Caractéristiques du produit Profils Tolérances Eléments spéciaux L'indice du coefficient de conductivité thermique λ Ui est de 0,50 W/mK. La résistance à la compression ne peut pas être inférieure à 4 N/mm 2 (valeur caractéristique) La masse volumique apparente à l'état sec ρ est de: 500 ρ < 600 (kg/m 3 ) Dimensions: Largeur: 600 mm Longueur: selon plan, dépendant de l'épaisseur, de la charge et de la résistance au feu avec un maximum de 5400 mm Les dalles de toiture sont fabriquées selon 2 types de profils longitudinaux: profil symétrique (montage avec joint de mortier) profil à tenon et mortaise (montage à sec) Les arêtes longitudinales sont chamfreinées, pour toutes les épaisseurs. Longueur: ± 3 mm pour L 200 mm et ± 0,0025L pour L > 200 mm Largeur: ± 2 mm Epaisseur: ± 2 mm A Eléments sur mesure Ce sont des éléments dont la largeur est inférieure à la largeur standard. La largeur possible est déterminée par le service technique Xella Aircrete Systems. Elle ne peut en aucun cas être inférieure à 300 mm. B Eléments en oblique Pour les éléments en oblique, il faut tenir compte d'un angle restant de 45 minimum. C Eléments renforcés (percements et découpes) Les percements et découpes ne peuvent jamais dépasser /3 de la largeur des éléments. L'exécution et la mise en œuvre de ces éléments doivent strictement respecter les prescriptions imposées par Xella BE nv/sa. (voir chapitre P P ). P.2..0 version V02 date 3/2009

5 Cahier des charges pour les dalles de toiture Catégorie CC 3/500 épaisseur mm Eléments armés en béton cellulaire de fabrication belge conformément à la norme NBN B Hebel est constitué d'un mélange de sable, de chaux, de ciment et d'eau, auquel on ajoute de la poudre d'aluminium. Ce mélange est stabilisé sous une pression de 0 atm et une température de 80 C qui correspond à la température de saturation de vapeur à cette pression. La structure cellulaire doit être homogène. L'armature est formée, soit de deux treillis, soit d'un treillis plié, en fils d'acier soudés par points, de qualité supérieure DE 500 BS, calculée pour résister à une charge de 50 N/m 2 et une flèche maximale de L/250. D'autres valeurs de charge et de flèche sont possibles, moyennant une étude à réaliser par Xella. Les treillis ont subi un traitement anti-corrosion. Propriétés physiques Caractéristiques du produit Profils Tolérances Eléments spéciaux L'indice du coefficient de conductivité thermique λ Ui est de 0,5 W/mK. La résistance à la compression ne peut pas être inférieure à 3 N/mm 2 (valeur caractéristique) La masse volumique apparente à l'état sec ρ est de: 400 ρ < 500 (kg/m 3 ) Dimensions: Largeur: 600 mm Longueur: selon plan, dépendant de l'épaisseur, de la charge et de la résistance au feu avec un maximum de 6000 mm. Les dalles de toiture sont fabriquées selon 2 types de profils longitudinaux: profil symétrique (montage avec joint au mortier) profil à tenon et mortaise (montage à sec) Les arêtes longitudinales sont chanfreinées, pour toutes les épaisseurs. Longueur: ± 3 mm pour L 200 mm et ± 0,0025L pour L > 200 mm Largeur: ± 2 mm Epaisseur: ± 2 mm A Eléments sur mesure Ce sont des éléments dont la largeur est inférieure à la largeur standard. Les largeurs admissibles sont déterminées par le service technique Xella Aircrete Systems. Elles ne peuvent en aucun cas être inférieures à 300 mm. B Eléments en oblique Pour les Eléments en oblique, il faut tenir compte d'un angle restant de 45 minimum. C Eléments renforcés (percements et découpes) Les percements et découpes ne peuvent jamais dépasser /3 de la largeur des éléments. L'exécution et la mise en œuvre de ces éléments doivent strictement respecter les prescriptions imposées par Xella BE nv/sa (voir chapitre P P ). P version V02 date 3/2009

6 Prescription pour la pose des dalles de toiture Structure métallique Les dalles de toiture ont un appui de minimum 60 mm sur la structure métallique. Les dalles de toiture sont placées à sec sur la structure métallique. L'ancrage et le coulage des dalles de toiture varient en fonction du profil de dalle choisi. Ancrage et coulage Profil symétrique montage avec joint de mortier (voir détail P.2.3.0a/b) Dans les joints longitudinaux, au droit de l appui, il faut placer une barre à béton (minimum 6 mm) de mètre de long, à centrer sur les 2 travées contiguës. Cette armature est positionnée au moyen d écarteurs. Les joints longitudinaux sont ensuite remplis avec du mortier pour joint (composé de ciment PPZ 42,5 (NBN B 2-00) et de sable de rivière; la résistance à la compression de ce mortier: 8 N/mm 2 ) Les dalles de toiture forment ainsi un ensemble monolithique. L' ancrage des dalles de toiture se fait au moyen de la pièce d'ancrage de type, qui - à l'endroit de l'armature - liaisonne l armature située dans le joint longitudinal à la structure. Les joints d'about ont une largeur minimum de 0 mm. La couverture de toiture doit être placée le plus rapidement possible après la pose des dalles de toiture. Profil à tenon et mortaise montage à sec Les dalles de toiture sont couplées dans le sens de la largeur au moyen du profil à tenon et mortaise. L' ancrage des dalles de toiture se fait en prévoyant dans chaque joint longitudinal et à chaque extrémité de la dalle de toiture une pièce d'ancrage de type A2 (deux par dalle), clouée avec 3 clous galvanisés de type Gunnebo. Cette pièce d' ancrage de type A2 est encastrée dans la dalle; pour ce faire, il faut notamment éliminer le tenon au droit de la fixation. Les joints d'about ont une largeur de minimum 0 mm. Une flèche sur la surface supérieure des dalles de toiture indique l'armature principale de la dalle. Cette flèche doit être dirigée vers la structure portante. La couverture de toiture doit être placée au plus tôt possible après la pose des dalles de toiture. Réalisation d une ouverture dans la toiture Ouverture d'une largeur de dalle En fonction de la surcharge, on peut employer des chevêtres supportant les dalles de toiture à l'endroit de l'ouverture et reportant la charge totale (propre poids + surcharge) vers les dalles de toiture contiguës de l'ouverture. Vu la charge supplémentaire, ces dalles de toiture contiguës sont prévues avec armature renforcée. (voir détail P a) Cette réalisation doit être examinée par le service technique Xella Aircrete Systems (en fonction de l'armature renforcée). Le dimensionnement des chevêtres doit être déterminé par le bureau d'études ou par le fournisseur des chevêtres. P version V02 date 3/2009

7 Réalisation d une ouverture dans la toiture 2 Ouverture de plusieurs multiples de dalles A Cadre dans les joints longitudinaux Le cadre transmet les charges à la structure métallique. Ce cadre consiste en deux profils longitudinaux (plat en acier) dans les joints longitudinaux entre lesquels sont soudés deux profils transversaux (profil L) qui permettent de soutenir les dalles de toiture aux droits de l'ouverture. Le dimensionnement du cadre doit être déterminé par le bureau d'études ou par le fournisseur des cadres. (voir détail P a) B Cadre sous les dalles de toiture Cette construction avec cadre transmet les charges à la structure métallique. Le cadre consiste en deux profils longitudinaux entre lesquels sont fixés deux profils transversaux permettant de soutenir les dalles de toiture à l'endroit de l'ouverture. Cette ensemble est placée sous les dalles de toiture. Le dimensionnement du cadre doit être déterminé par le bureau d'études ou par le fournisseur ces cadres. (voir détail P b) Joints de dilatation A la demande de l architecte et/ou du bureau d études, des joints de dilation peuvent être prévus. (voir détail P ) P version V02 date 3/2009

8 Prescription pour la pose des dalles de toiture Structure béton Les dalles de toiture ont un appui de minimum 60 mm sur la structure béton. Les dalles de toiture sont placées à sec sur la structure béton. Les dalles de toiture sont livrées avec profil symétrique (montage avec joint de mortier). Ancrage et coulage Réalisation d une ouverture dans la toiture Profil symétrique montage avec coulage (voir détail P a/b) Des barres de mètre de longueur minimum et d un 6 mm seront posées et axées dans les joints longitudinaux. Ces barres reposeront sur 2 cales assurant le rôle d écarteur. Ces joints seront ensuite remplis avec du mortier composé de ciment PPZ 42,5 (NBN B 2-00) et de sable de rivière. La résistance caractéristique de ce mortier ne sera pas inférieure à 8 N/mm 2. Dans les joints transversaux, des barres de minimum 6 mm seront posées sur toute la longueur du joint. Ces barres seront fixées à l étrier dépassant de la poutre. Ces joints seront ensuite remplis de béton composé de ciment PPZ 42,5 (NBN B 2-00), de sable de rivière et de gravier. La résistance caractéristique de ce mortier ne sera pas inférieure à 8 N/mm 2. Le coulage longitudinal et transversal confiera à la toiture un caractère monoli-thique et participera ainsi au contreventement de l ensemble. La finition de la toiture (étanchéité) sera réalisée le plus rapidement possible après la pose des dalles Hebel. Ouverture d'une largeur de dalle En fonction de la surcharge, on peut employer des chevêtres supportant les dalles de toiture à l'endroit de l'ouverture et reportant la charge totale (poids propre + surcharge) vers les dalles de toiture contiguës de l'ouverture. Vu la charge supplémentaire, ces dalles de toiture contiguës sont prévues avec armature renforcée. (voir détail P a) Cette réalisation doit être examinée par Xella (en fonction de l'armature renforcée). Le dimensionnement des chevêtres doit être déterminé par le bureau d'études ou par le fournisseur des chevêtres. 2 Ouverture de plusieurs multiples de dalles A Cadre dans les joints longitudinaux Le cadre transmet les charges à la structure métallique. Ce cadre consiste en deux profils longitudinaux (plat en acier) dans les joints longitudinaux entre lesquels deux profils transversaux (profil L) qui permettent de soutenir les dalles de toiture aux droits de l'ouverture. Le dimensionnement du cadre doit être déterminé par le bureau d'études ou par le fournisseur des cadres. (voir détail P a) B Cadre sous les dalles de toiture Ce cadre transmet les charges à la structure métallique. Ce cadre consiste en deux profils longitudinaux entre lesquels sont fixés deux profils transversaux permettant de soutenir les dalles de toiture aux droits de l'ouverture. Cette ensemble est placée sous les dalles de toiture. Le dimensionnement du cadre doit être déterminé par le bureau d'études ou par le fournisseur des cadres. (voir détail P b) Joints de dilatation A la demande de l architecte et/ou du bureau d étude, des joints de dilation peuvent être prévus. (voir détail P ) P version V02 date 3/2009

9

10 P Construction de la toiture - Structure métallique Généralités - Aperçu / liaisonnement L L L L L Coupe P document P62.cdr

11

12 P.2.3.0a Construction de la toiture - Structure métallique Ancrage travée extrémité Dalle de toiture 2 Structure métallique 3 Ferraillage continu 4 Matériau compressible 5 Pièce d ancrage TYPE 6 Dalle de bardage 7 Mortier de remplissage P.2.3.0a document P63.cdr

13 P.2.3.0a Construction de la toiture - Structure métallique Ancrage Dalle de toiture 2 Structure métallique 3 Ferraillage 4 Pièce d ancrage TYPE 5 Mortier de remplissage P.2.3.0a document P64.cdr

14 P Construction de la toiture - Structure béton Généralités - Aperçu / contreventement Pendelkolom Poteau galandage L L L L L L Coupe P document P59.cdr

15

16 P a Construction de la toiture - Structure béton Ancrage à la travée d about Dalle de toiture 2 Poutre béton 3 Armature longitudinale 4 Armature de liaison 5 Etrier 6 Dalle de bardage 7 Béton 8 Mortier de remplissage 9 Matériau compressible P a document P60.cdr

17 P a Construction de la toiture - Structure béton Ancrage Dalle de toiture 2 Poutre béton 3 Ferraillage 4 Armature de liaison continue 5 Etrier 6 Mortier 7 Mortier de remplissage P a document P6.cdr

18 P a Construction de la toiture - Chevêtre Exécution - Chevêtre transversal Dalle de toiture P a document P56.cdr

19 P a Construction de la toiture - Cadre Exécution 2 - Cadre dans les joints longitudinaux P a document P57.cdr

20 P b Construction de la toiture - Cadre Exécution 3 - Cadre sous les dalles de toiture P b document P58.cdr

21

22 P Construction de la toiture - Joint de dilatation Poutre simple Dalle de toiture 2 Poutre béton 3 Ferraillage: armature lisse enrobée de bitume du côté permettant le mouvement 4 Armature de liaison continue 5 Etrier 6 Matériau compressible 7 Béton 8 Mortier de remplissage Fixe Mobile P document P54.cdr

23 P Construction de la toiture - Joint de dilatation Poutres dédoublées Dalle de toiture 2 Poutre béton 3 Armature longitudinale 4 Armature de liaison 5 Etrier 6 Bloc Ytong 7 Béton 8 Mortier de remplissage P document P55.cdr

24 P Construction de la toiture Toiture plate en Hebel reposant sur un mur massif en Ytong Mur Ytong 2 Ytocol 3 Dalle de toiture Hebel 4 Treillis d armature 5 Isolation thermique type PU 6 Membrane d étanchéité Béton de pente isolant P document B3 a.cdr

25 P Construction de la toiture Toiture plate en Hebel. Mur Ytong avec briques de parement Mur Ytong 2 Ytocol 3 Dalle de toiture Hebel 4 Brique de parement 5 Membrane d étanchéité 6 Béton de pente isolant 7 Isolation thermique type PU P document B3 b.cdr

26 P Construction de la toiture Toiture plate en Hebel avec dépassement de toiture Bloc Ytong 2 Ytocol 3 Dalle de toiture Hebel 4 Linteau U Ytong 5 Treillis d armature 6 Membrane d étanchéité Béton de pente isolant 8 Isolation thermique Battée facultative collée au linteau (à découper sur place) 0 Joint souple P document B3 c.cdr

27 P Construction de la toiture Toiture en pente en Hebel Dalle de toiture Hebel 2 Mortier 3 Isolation thermique type PU 4 Tiges filetées clouées 5 Sous-toiture 6 Contre-latte 4 7 Latte 8 Couverture P document B3 3.cdr

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 75 P.4.0.6 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

dalles de plancher P3 Dalles de plancher

dalles de plancher P3 Dalles de plancher 59 P3 Dalles de plancher Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de plancher Hebel contenant de petites

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution murs coupe-feu 75 P.4.0.6 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation

Plus en détail

B4 Détails techniques

B4 Détails techniques B Détails techniques B B. Détails techniques B.. B.. B.. B.. B..8 Blocs collés B...a Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de mise en œuvre. B...b Bloc Ytong à poignées ergonomiques. Principe de

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Dalles de toiture Dalles de plancher

Dalles de toiture Dalles de plancher Dalles de toiture Dalles de plancher Dalles de toiture Qualité, sécurité et rentabilité De toutes les parties du bâtiment, la Inertie thermique Ecologique toiture se révèle être la plus exposée à Les toitures

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur.

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU)

Plus en détail

P.1.0.12 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

P.1.0.12 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution dalles de bardage 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation

Plus en détail

Dalles de toiture Dalles de plancher

Dalles de toiture Dalles de plancher Dalles de toiture Dalles de plancher Qualité, sécurité et rentabilité De toutes les parties du bâtiment, la toiture se révèle être la plus exposée à la chaleur et aux froids extrêmes. La bonne conception

Plus en détail

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016

Devis N 4 MACONNERIE EN YTONG PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 4 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

Soumission N 1 MACONNERIE FACADES ET MURS EN YTONG

Soumission N 1 MACONNERIE FACADES ET MURS EN YTONG Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.ytong.ch e-mail : tec@xella.com Soumission N 1 Projet: 15-00 MACONNERIE FACADES

Plus en détail

B0 Gamme de produits

B0 Gamme de produits B0 Gamme de produits B0 gamme de produits 15 B.0 Gamme de produits Ce chapitre reprend la gamme des produits Ytong. Pour la mise en oeuvre de ces produits, il faut se référer au chapitre B.3. (Mise en

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

dalles de bardage P1 Dalles de bardage

dalles de bardage P1 Dalles de bardage dalles de bardage 5 P Dalles de bardage Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de bardage Hebel contenant

Plus en détail

SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXQUELLES IL A DROIT

SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXQUELLES IL A DROIT SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXUELLES IL A DROIT D un côté, il y a les toits plats avec problèmes... De l autre côté, il y a les toits plats avec

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

1 sur 6 23/08/2007 22:59

1 sur 6 23/08/2007 22:59 1 sur 6 23/08/2007 22:59 Isoler le grenier et le diviser avec un mur en béton cellulaire - Laine de roche - Couteau à pain - Latte en acier - Film de polyéthylène - Un peigne à colle - Une scie (à main)

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

dalles de plancher P3 Dalles de plancher

dalles de plancher P3 Dalles de plancher dalles de plancher 59 P3 Dalles de plancher Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de plancher Hebel

Plus en détail

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES!

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! nano et R nano LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! connecting insulations 1.0 QU EST-CE QUE MARMOX THERMOBLOCK? Marmox THERMOBLOCK est un bloc de construction isolant breveté constitué d un élément

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

1 Les Systèmes TPO Firestone

1 Les Systèmes TPO Firestone 1 Les Systèmes TPO Firestone 1. Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que la membrane d étanchéité

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

Schöck Isokorb type W

Schöck Isokorb type W Schöck Isokorb type Schöck Isokorb type Conçu pour pans de mur en porte-à-faux. Il transmet les moments négatifs et les efforts tranchants positifs. De plus, des efforts horizontaux variables sont transmis

Plus en détail

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016

ISOLATION INTERIEURE EN MULTIPOR - PRIX INDICATIFS 2016 Xella Béton Cellulaire Suisse SA Avenue des Sports 26 1401 Yverdon-les-Bains tél : 024 / 420 16 60 - fax : 024 / 420 16 61 www.xella.ch e-mail : tec@xella.com Devis N 6 Projet : 00-00 Conseiller Technique

Plus en détail

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3 Systèmes d isolation en contact avec la terre Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon FOAMGLAS FLOOR BOARD, pose à sec Cette technique est adaptée pour une isolation

Plus en détail

DALLES ELEMENTS DE COURS

DALLES ELEMENTS DE COURS CESFA BTP CAO - DAO DALLES ELEENTS DE COURS Contenu : Calcul des actions et des sollicitations Règles de calcul et dimensionnement des dalles Dispositions constructives Page 1 Nous ne traiterons dans ce

Plus en détail

La finition de l enduit Tadelakt, ne sera pas influencée par la nature du support existant.

La finition de l enduit Tadelakt, ne sera pas influencée par la nature du support existant. Tadelakt TEXTE DE BASE POUR CAHIER DES CHARGES Le Tadelakt, un mot d origine Arabe, est un enduit imperméable à la chaux hydraulique naturelle, souvent utilisé pour la construction des hammams et maisons

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Prédalles Alpha-Béton

Prédalles Alpha-Béton 1. Description Elément de plancher préfabriqué constitué d une dalle de béton mince préfabriquée en atelier de 5 à 7 cm d épaisseur comprenant l armature inférieure nécessaire et complétée par une couche

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY LOT 04 CHARPENTE METALLIQUE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SELARL d'architecture CREVEL N d' inscription au tableau Régional

Plus en détail

D E S C R I P T I O N

D E S C R I P T I O N UBAtc 02/2206 Valable du 19.12.2002 au 18.12.2004 Union belge pour l Agrément technique dans la construction c/o Service public fédéral Economie, PME, Classes moyennes & Energie, Qualité de la Construction,

Plus en détail

Murs Fiches d Application

Murs Fiches d Application Fiches d Application et Revêtement de Panneau Perforé Panneau Sandwich Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers

Plus en détail

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

1 Les Systèmes EPDM Firestone

1 Les Systèmes EPDM Firestone 1 Les Systèmes EPDM Firestone 1. Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que la membrane d étanchéité

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

Bacs métalliques sertis. Kalzip Droit. Vu pour enregistrement le 22 mars 2007

Bacs métalliques sertis. Kalzip Droit. Vu pour enregistrement le 22 mars 2007 Avis Technique 5/06-1856*01 Add Additif à l'avis Technique 5/06-1856 Avant d utiliser ce système, il est indispensable de prendre connaissance de l Avis Technique 5/06-1856 en tenant compte de l additif

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Données techniques Isobet l conductivité thermique : 0,085 W/mK (λ Ui ) l résistance à la compression : > 0,3 N/mm 2 l masse volumique

Plus en détail

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris La laine de roche Les couleurs Les couleurs standard disponibles sont les suivantes : RAL 1015 ivoire claire RAL 7015 gris ardoise RAL 5008 bleu gris RAL 7022 gris terre d ombre RAL 7032 gris silex RAL

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3.

B.3 Mise en œuvre. Blocs collés Blocs maçonnés avec du mortier de ciment. B.3.3.1 Linteaux Ytong B.3.3.2 Linteaux Ytong en U B.3.3. mise en œuvre 103 B.3 Mise en œuvre La partie B.3 reprend la technique de mise en œuvre des produits Ytong. Dans la partie B.4 se trouvent les détails techniques correspondants. Les détails d exécution

Plus en détail

Solutions de plancher

Solutions de plancher Solutions de plancher partenaire En SOLutiOnS DE plancher DE L AVAnt-prOJEt A LA realisation Echo est un fabricant d éléments de plancher en béton précontraint destinés à la construction résidentielle

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

CLAPET COUPE-FEU CIRCULAIRE A FAIBLE PERTE DE CHARgE

CLAPET COUPE-FEU CIRCULAIRE A FAIBLE PERTE DE CHARgE CR120 Les clapets coupe-feu CR120 sont des dispositifs de sécurité autocommandés ou télécommandés, normalement ouvert Résistance au feu jusqu à 120 Composition : 6 1 2 8 CR120 + MFU 7 9 5 4 Utilisation

Plus en détail

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2 www.omnias.be Groupe MODUHOME POURQUOI OMNIAS? Données ou créations Etudes de stabilité Note de calcul Etude d'exécution Commandes Logistique Service du projet et optimisation Normes Officielles Traçage

Plus en détail

Isolation pour plafond avec sous-construction bois où métal et panneaux. Système 3.3.5. avec cahier des charges à partir de la page 3

Isolation pour plafond avec sous-construction bois où métal et panneaux. Système 3.3.5. avec cahier des charges à partir de la page 3 Systèmes d isolation intérieure Isolation pour plafond avec sous-construction bois où métal et panneaux Plaques FOAMGLAS avec colle à froid PC 56 Coupe système Système 3.3.5 1 2 3 4 1 Dalle en béton 2

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 PLACEMENT DE JAUGES DE NIVEAU Code de mesurage Ff À gauche et à droite du bâtiment, deux jauges de niveau sont placées jusqu à environ 3,0 m sous

Plus en détail

Fiche du projet INOV. Frisomat Case study fiche du projet INOV

Fiche du projet INOV. Frisomat Case study fiche du projet INOV Fiche du projet INOV Hall Flatro lumineux de 49 m de long Le hall industriel Flatro à Villers-le-Bouillet mesure 15 m de large sur 49 m de long et 6 m de hauteur. Le bâtiment repose sur des socles en béton

Plus en détail

SOMMAIRE. C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité

SOMMAIRE. C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité SOMMAIRE C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité 2.0 - GENERALITES :...3 2.0.1 - OBLIGATIONS GENERALES :...3 2.0.2 - OBJET DES TRAVAUX :...3 2.0.3 - NORMES ET REGLEMENTS :...3 2.0.4 - ORIGINE ET CARACTERISTIQUES

Plus en détail

12/08 1 FICHES TECHNIQUES. gaz

12/08 1 FICHES TECHNIQUES. gaz 12/08 1 produit géo flam coupe-feu avec procès-verbaux du cticm CSTB e t cebtp FICHES TECHNIQUES un seul matériau pour feu intérieur et extérieur en coup-feu 1 heure - 1 heure 1/2-2 heures conduits de

Plus en détail

Structures métalliques. Willy Naessens 83

Structures métalliques. Willy Naessens 83 Structures métalliques Willy Naessens 83 Les structures métalliques sont - entre autres- utilisées pour les constructions de PME, les constructions agricoles, les complexes de bureaux et les grands complexes

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande.

La combinaison de ces deux produits répond parfaitement à cette demande. Avril 0 Introduction La mise sur le marché d une plaque de Fermacell avec Liège répond à une demande croissante d isolation des murs extérieurs par l intérieur avec des produits durables et écologiques.

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse F-c1 2 e édition Janvier 2006 Cahier de Prescriptions de Pose Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse Travaux de rénovation 1 - Objet Le présent Cahier concerne la mise en œuvre de panneaux

Plus en détail

00.00.00 Revêtement de murs et plafonds en chlorure de polyvinyle (PVC) Deceuninck Scarlet, BEE_BO ou DECOR

00.00.00 Revêtement de murs et plafonds en chlorure de polyvinyle (PVC) Deceuninck Scarlet, BEE_BO ou DECOR dossier... - dd.... 1 00.00.00 Revêtement de murs et plafonds en chlorure de polyvinyle (PVC) Deceuninck Scarlet, BEE_BO ou DECOR Description : Scarlet, Bee_Bo et Decor sont l'appellation commune d'une

Plus en détail

Entrepreneur de construction

Entrepreneur de construction Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

FERMACELL. Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux)

FERMACELL. Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux) FERMACELL Détails de construction Façades ventilées crépies (façades rideaux) Table des matières. Généralités.................... Conditions, système de crépi... Composition du système...... Fixation sur

Plus en détail

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P.

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P. SARL Construction Dubois 3, Rue de la Charpente 93100 Montreuil sous Bois Tél: 01.41.72.11.55 Fax: 01.41.72.11.50 construction.dubois@a-doc.com C.C.T.P. Affaire N : 123/20-2008 Opération : - Edité le :

Plus en détail

Systèmes isolants de sous-toiture

Systèmes isolants de sous-toiture Systèmes isolants de sous-toiture Système isolant de sous-toiture DiETRiCH Les systèmes isolants de sous-toiture DiETRiCH sont des constructions sur chevrons utilisées tant pour les nouvelles constructions

Plus en détail

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24

Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003. KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Mai 2003 KNAUF Thane 24 KNAUF Thane 24 Panneaux isolants en polyuréthane Description Panneaux isolants en polyuréthane rigide KNAUF Thane 24 à performances thermiques

Plus en détail

Fiche du projet Caterpillar

Fiche du projet Caterpillar Fiche du projet Caterpillar Hall Ceptra de 79 m de long La structure métallique réalisée pour Caterpillar à Gosselies mesure 24 m de large sur près de 79 m de long. Tous les grands véhicules de construction,

Plus en détail

Mise en œuvre GFP 01/2014 6.1

Mise en œuvre GFP 01/2014 6.1 Mise en œuvre GFP GFP panneau grand format: Détails de construction 6.2 Le plus important en bref 6.3 Détail assemblage d angle 6.4 Détail angle intérieur 6.5 Détail appui de mur 6.6-6.9 Détail appui de

Plus en détail

NOUVEAU YTONG Thermobloc Le module Minergie monolithique

NOUVEAU YTONG Thermobloc Le module Minergie monolithique NOUVEAU YTONG Thermobloc Le module Minergie monolithique Excellente isolation thermique: l = 0,08 W/mK Un climat d habitation optimal Une excellente protection incendie (REI 240) Valeur U: 0, W/m 2 K pour

Plus en détail

La Galerie Enrico Navarra

La Galerie Enrico Navarra La Galerie Enrico Navarra Rudy Ricciotti Architecte Romain Ricciotti Ingénieur Lamoureux & Ricciotti Ingénierie Patrick Mazzacane Resp. Développement BFUP Bonna Sabla Résumé La Galerie Enrico Navarra est

Plus en détail

La route en béton. Une solution économique et de qualité

La route en béton. Une solution économique et de qualité La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque

Plus en détail

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/09-590 Annule et remplace l Avis Technique 16/05-500 Mur en blocs en béton Bloc Américain PREFABLOC Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire

Plus en détail

Schöck Isokorb modèle QS 10

Schöck Isokorb modèle QS 10 Schöck Isokorb modèle Schöck Isokorb modèle 10 Contenu Page Exemples d application 152 Dimensions 153 Platine frontale de la charpente métallique/armature complémentaire 154 Tableaux de dimensionnement/espacement

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine bâtiment Contenu : Construction en brique terre cuite isolante Rédaction : Pittet Marie-Lucie / Ecole technique de la Construction 3 ème année Date : 23 novembre

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

Chapitre n 3: Les escaliers

Chapitre n 3: Les escaliers Capitre n 3: Les escaliers I. généralités : Collet Mur d'éciffre Palier intermédiaire Palier Cage d escaliers Ligne de foulée à Emmarcement 0.5 m du collet Contre-marce palier Palier L g Mur d'éciffre

Plus en détail

Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON **********

Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON ********** Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON ********** DELEGATION TERRITORIALE OUEST REMPLACEMENT D UNE CONSTRUCTION MODULAIRE ABRITANT DES BUREAUX PAR UNE CONSTRUCTION DURABLE ET MISE EN

Plus en détail

Les toitures inclinées

Les toitures inclinées Les toitures inclinées 1. Introduction Les toitures inclinées sont aussi appelées : toitures sèches : c'est à dire qu'elles comportent un espace de ventilation toitures froides : c'est à dire qu'elles

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION

DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION DOCUMENT TECHNIQUE D APPLICATION BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p. 1 BIONERGIES 289, rue du Luxembourg 83500 La SEYNE-SUR-MER Tél ; : 04 83 57 18 40 p.

Plus en détail

3. Généralités. 3.1 Qu est ce que le béton cellulaire?

3. Généralités. 3.1 Qu est ce que le béton cellulaire? 3. Généralités 3.1 Qu est ce que le béton cellulaire? L air pétrifié Sable, chaux et ciment constituent les matières premières de base. Celles-ci sont intimement mélangées dans des proportions bien déterminées,

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières MURS PORTEURS INTERIEURS Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré

Plus en détail

Panneaux multifonctions (MFP)

Panneaux multifonctions (MFP) anneaux multifonctions (MF) les polyvalents de la construction en bois Une société du Groupe fleiderer MF* (EN 312-5) un matériau aux propriétés spécifiques Le nouveau panneau multifonction (MF), de la

Plus en détail

Panneau isolant minéral Multipor Introduction générale à la mise en œuvre

Panneau isolant minéral Multipor Introduction générale à la mise en œuvre Introduction Panneau isolant minéral générale Multipor à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieu de nos Téléphone 043 388 35 35 Fa

Plus en détail

La fibre de la créativité

La fibre de la créativité La fibre de la créativité 1. 3. CRÉATIVITÉ DURABILITÉ 2. 1. 2. 3. PROFIL COLONIAL COLORIS GRIS AGATHE Programme Maisons-esprit-loft Groupe MCP Promotion (69) 4. Plus de 300 coloris différents, une durabilité

Plus en détail

FIXATIONS MURS. Moerman Wire Bending Ropswalle 26 8930 Menen info@moerman-mono.be www.moerman-mono.be

FIXATIONS MURS. Moerman Wire Bending Ropswalle 26 8930 Menen info@moerman-mono.be www.moerman-mono.be FIXATIONS MURS Moerman Wire Bending Ropswalle 26 8930 Menen info@moerman-mono.be www.moerman-mono.be catalogus spouwankers Fr.indd 1 24/03/2010 13:54:40 crochets murs Moerman Wire Bending Ropswalle 26

Plus en détail

Article Texte Quant. UM Prix Total

Article Texte Quant. UM Prix Total 1 000 Conditions générales Les articles précédés de la lettre R ne sont pas des textes normalisés du CAN, mais sont des textes établis par l'auteur du descriptif. Sauf indication contraire, les prix comprennent

Plus en détail

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES 1 INTRODUCTION AU PRODUIT 3 QUALITE PROFILS 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 9 TABLEAU DE PRE-DIMENSIONNEMENT 10 2 INTRODUCTION AU PRODUIT DESCRIPTION Les

Plus en détail

PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015

PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015 PLAQUES ISOLANTES UNILIN Gamme de livraison Belgique et Luxembourg - 2015 DIVISION INSULATION www.unilininsulation.com isolantes PIR Isolation pour vos toitures, cloisons, sols et greniers De quoi s agit-t

Plus en détail

FIBROSTELL & RENOSTELL

FIBROSTELL & RENOSTELL SYSTÈME DE RENOVATION ET ISOLATION DE TOITURE EN UNE OPERATION!! FIBROSTELL & RENOSTELL FASTOTECHNIQUE S.A. - Z.I. Aux Condémines D - rte de Cossonay 24-1040 Echallens Tél. +41 21 634 45 46 - fax +41 21

Plus en détail

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES

PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES PRÉSENTATION RAPIDE DE LA SOCIÉTÉ PRINCIPE DE L ITE SUBERISOLE MATÉRIAUX EMPLOYÉS SUBERISOLE : UN SYSTÈME CLÉ EN MAIN DÉTAILS ET AVANTAGES SUPPORTS ADMISSIBLES MISE EN ŒUVRE : PRINCIPE DE POSE SUR SUPPORT

Plus en détail

1 Les Systèmes EPDM Firestone

1 Les Systèmes EPDM Firestone 1 Les Systèmes EPDM Firestone 1. Systèmes d Etanchéité Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que

Plus en détail

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française -

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française - Systèmes verriers Verre profilé et système de montage Conforme à l Avis Technique /09-385 - Édition française - - Le programme de livraison Épaisseur du verre 6 mm, hauteur des ailes 4 mm 6 6 50 K5 7 4

Plus en détail