RESTAURATION. - le rangement et le contrôle (emballage, date de péremption ) des produits réceptionnés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESTAURATION. - le rangement et le contrôle (emballage, date de péremption ) des produits réceptionnés"

Transcription

1 Prévention et Intérim 1. Explications Cette documentation «personnel de restauration» fait la différence entre le personnel en cuisine, en salle et en restauration rapide. Ces métiers s exercent dans des restaurants, cafétérias, cantines scolaires ou collectivités (homes, hôpitaux, ), restaurant d entreprise, traiteur Toutes les tâches, tant en cuisine, qu en salle doivent être effectuées en respectant : - l environnement, par ex. tri des déchets, utilisation de produits non nocifs - les normes d ergonomie, par ex. utilisation d un chariot en salle, bonne méthode pour soulever les bacs de boisson - les règles de sécurité et d hygiène (HACCP) 1.1. Tâches Cuisine En cuisine, on distingue selon leurs compétences ou qualifications en ordre décroissant, le cuisinier, le chef de partie, le commis, qui exécutent les différentes phases qui permettent la préparation de mets. Ces différentes phases sont : - la mise en place 1. réunir le matériel et les matières premières nécessaires à la réalisation des préparations chaudes et froides, par ex. potages, plats de résistance 2. nettoyer, laver, éplucher, couper, cuire les légumes 3. préparer les garnitures, sauces de base, potages, entrées, desserts, salades 4. habiller les viandes, volailles, gibiers, poissons - le service 1. préparer et achever les plats (chauds ou froids) 2. disposer et garnir les aliments sur assiette ou sur plat - la remise en ordre 1. conserver les denrées alimentaires : respecter la chaîne du froid et assurer la rotation du stock (first in, first out) 2. débarrasser, nettoyer et remettre en ordre la cuisine - le rangement et le contrôle (emballage, date de péremption ) des produits réceptionnés Salle Travailler en salle sous-entend : - l entretien du matériel de salle et du mobilier - la mise en place 1. disposer les tables, les chaises et le matériel de service 2. dresser la table 3. remplir les frigos de boissons et rassembler les matières premières pour les apéritifs, les desserts, le café 4. organiser l office, disposer les tables de service 1

2 - l accueil des clients 1. saluer le client, s occuper du vestiaire et attribuer les tables aux clients 2. présenter les menus, la carte de boissons, faire des suggestions 3. répondre aux questions à l égard du menu, des boissons et prendre les commandes - le service 1. transmettre les commandes au personnel de cuisine et du bar, adapter les couverts aux mets choisis 2. servir les plats et les boissons commandés 3. remettre l addition aux clients et percevoir le règlement 4. débarrasser et redresser les tables - la remise en ordre 1. débarrasser toutes les tables à la fin du service 2. ranger le matériel de service, les nappes et les serviettes, les décorations, les vidanges, la salle, l office Restauration rapide La restauration rapide consiste en la vente d aliments ou de boissons présentés dans des conditionnements jetables que l on peut consommer sur place ou emporter, par ex. sandwichbar, viennoiserie, fast-food, self-service Le travail comprend 3 facettes : - le travail en cuisine : 1. régler les appareils de cuisine : four, grill, friteuse et disposer les composants nécessaires à la préparation par ex. des salades, pizzas, hamburgers 2. composer les assortiments de salades, faire la pâte à pizza 3. préparer les commandes 4. nettoyer les installations de cuisson (grill, friteuse ) et les postes de travail - le travail au comptoir : 1. gérer les commandes des clients 2. veiller à la fraîcheur des aliments et respecter les délais de consommation 3. assurer la caisse - le travail en salle : 1. maintenir la salle propre (en présence de la clientèle) : débarrasser et nettoyer les tables, disposer les chaises, nettoyer la salle 2. compléter les stocks (serviettes, pailles, ), changer les poubelles 3. surveiller la propreté des toilettes 1.2. Formations Les formations de base en restauration sont : - l enseignement technique de qualification, par ex. restauration, hôtelier-restaurateur - l enseignement professionnel, par ex. cuisine et salle, restaurateur, équipier polyvalent en restauration - l enseignement en alternance : 2 jours de théorie et 3 jours de pratique (formation en cuisine et en salle) - - l enseignement de promotion sociale, par ex. hôtellerie-alimentation - Le Forem et les classes moyennes ou organisent aussi des formations (commis de salle, commis de cuisine tant dans les hôtels, restaurants, cafés que dans les collectivités) L IFP, le centre de formation de et pour l industrie alimentaire belge, organise des formations interentreprises et intersectorielles en matière de «sécurité alimentaire» - 2

3 II. Risques et mesures de prévention 2.1. En général Risques Contamination des aliments Conséquences sur la santé Intoxication alimentaire Prévention et Protection Collective Individuelle Formation HACCP avec e.a. hygiène personnelle Port de la coiffe En cas de rhume : masque nez-bouche Conseils Veillez à votre hygiène personnelle En salle : Soyez propre et travaillez sans odeur perceptible Vos vêtements, votre coiffure et vos bijoux ne peuvent pas être un danger pour les clients * Fiche d instruction : 3 : se laver les mains 10 : hygiène personnelle en horeca Contact avec les restes de nourriture et de boissons Contamination du personnel Piqûre Plaie Gants à usage unique Veillez à votre hygiène personnelle *Fiche d instruction : 3 : se laver les mains Coupures : - Couteaux - Équipements : trancheuse, malaxeuse,... - Ustensiles - Verrerie, vaisselle - Surfaces de préparation - Manipulation de la volaille ou du gibier Plaies Amputation Gants spécifiques Surveillance de santé (pour la manipulation de la volaille ou du gibier) : vaccination antitétanique Utilisez les protections des trancheuses, malaxeuses,... Éliminez les verres ou la vaisselle brisés ou endommagés *Fiche d instruction : 6 : la trancheuse 7 : les 10 commandements du couteau 9 : ramasser les morceaux de verre Contact avec la chaleur : - Cuisinière, four, friteuse, grill, lavevaisselle,... - Chauffe-plats, plats, assiettes,... - Eclaboussure de liquides : café, eau bouillante,... - Sucre fondu qui colle à la peau Brûlures Thermostat de sécurité sur les appareils Isolation des appareils, des conduites Gants isolants, maniques Vêtement de travail adaptés : à longues manches, en coton Apprenez les bonnes techniques d utilisation Contact avec le froid : - Chambre froide - Aliments surgelés Gelure (brûlure) Gants isolants Utilisation de produits d entretien Affections cutanées Brûlure Gants en PVC ou en latex Utilisez des produits non irritants 3

4 Risques Glissade et chutes - Différence de niveaux - Sol gras, humide (condensation) - Présence d épluchures de légumes Chute d objets sur les pieds Conséquences sur la santé Entorse Fracture Plaie Plaie Contusion Fracture Prévention et Protection Collective Signalisation des marches et des différences de niveaux Revêtement de sol antidérapant Ventilation adéquate (éviter la condensation) Individuelle Chaussures antidérapantes adaptées Port de chaussures de sécurité Conseils Nettoyez régulièrement le sol Entretenez la hotte (aspiration des fumées grasses) Ne laissez pas les portes ouvertes des des armoires, fours, lave-vaisselles Coup de feu Travail à temps partiel Service interrompu Stress et ses effets sur la santé Ayez une bonne organisation du travail Manutention manuelle de charges (lever, soulever, s étirer) - Réception de marchandises lourdes - Déplacement des marmites lourdes, port des plateaux de service, des assiettes Lombalgies Elongation musculaire Mise à disposition de chariot de cuisine Formation à la manipulation des charges Limitez les déplacements de marchandises et de personnes par une disposition adaptée Placez les objets lourds à une hauteur adéquate Adaptez la hauteur de la surface de travail Utilisez le chariot de cuisine *Fiches d instruction : 2 : manutention manuelle de charges 5 : gestes et postures horeca 8 : utilisation d un chariot de cuisine Nuisance due au bruit : - Verres et vaisselle qui s entrechoquent - Lave-vaisselle en fonctionnement Diminution de l audition Enervement, stress Isolation des machines Protection auditive si > 85 db(a) Incendie Brûlure Matériel de lutte contre l incendie : couverture anti-feu, extincteur Apprenez ce que vous devez faire en cas d incendie (voir documentation technique «incendie») * voir fiches d instruction : ou cd-rom update 01/2006 4

5 2.2. Vêtements et EPI en cuisine Masque bucconasal en cas de rhume Protège barbe Toque pour le cuisinier, coiffe ou résille Pantalon en coton, veste blanche en coton à manches longues Gants : - manipulation des déchets - utilisation de détergents - malaxage des aliments Chaussures : - glissade : semelle anti-dérapante - chute d objet : chaussures de sécurité, à emboût renforcé 5

6 2.3. Consignes de sécurité Utilisation de couteaux - Utilisez le couteau approprié pour chaque tâche et assurez-vous qu il est bien tranchant - Utilisez les planches ou blocs à hacher appropriés - Faites des mouvements qui écartent le couteau de soi pour couper, parer ou désosser - Après utilisation, nettoyez immédiatement le couteau (du dos vers le tranchant) ou mettez-le dans le lave-vaisselle - Ne laissez pas traîner les couteaux (par ex. dans l évier) mais rangez-les sur les supports appropriés - Transportez les couteaux un à la fois et tenez-les le long de votre corps, la pointe vers le plancher - Portez des vêtements de protection : tablier et gants en mailles Utilisation d une trancheuse - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer la trancheuse - Montez les trancheuses sur une surface rigide - Utilisez les accessoires, e.a. les poussoirs - Assurez-vous que tous les protecteurs soient bien en place - Ne tranchez pas à la machine jusqu à perdre prise de la pièce à trancher mais finissez plutôt au couteau - Après chaque usage, remettez la sélection d épaisseur à zéro - Assurez-vous que la machine est débranchée avant de la nettoyer ou de dégager un obstacle - Nettoyez et essuyez les lames du dos vers le tranchant Utilisation de robots culinaires - Assurez-vous que tous les protecteurs soient bien en place pour empêcher l accès aux lames - Utilisez un poussoir pour éviter le contact avec les lames - Eteignez et débranchez l appareil avant de le nettoyer ou de changer les lames Utilisation de cuisinières et fours - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer les cuisinières et les fours - Vérifiez les brûleurs avant d allumer les fours ou cuisinières à gaz (pour éviter de respirer des gaz dangereux ou de déclencher un incendie) - Utilisez des casseroles et marmites de taille et de poids appropriés - Tournez les poignées des casseroles et marmites vers l intérieur de la cuisinière (pour empêcher les gens de s y accrocher et de les renverser) - Eteignez les fours et les cuisinières quand ils ne servent pas - Mettez une étiquette interdisant l utilisation d un four qui doit être nettoyé ou réparé - Utilisez des gants secs pour manipuler les casseroles et marmites - Faites attention en utilisant les produits de nettoyage, surtout pour ceux sous forme de spray 6

7 Utilisation du four à micro-ondes - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer le four à micro-ondes - Installez le four à un endroit facile d accès (pour éviter de renverser les aliments chauds et de souffrir d élongations musculaires) - Veillez à ce que l intérieur du four soit toujours propre et assurez-vous que les joints des portes soient en bon état et propre - Mettez une étiquette interdisant l utilisation d un four qui doit être nettoyé ou réparé - Si quelque chose prend feu ou fait des étincelles, éteignez le four immédiatement, débranchez l appareil et avertissez le responsable, par ex. chef cuisinier. SURTOUT N OUVREZ PAS LA PORTE! Utilisation de friteuses - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer la friteuse - Prenez connaissance des quantités de graisses et des températures appropriées - Respectez les températures recommandées par le fabricant - Ne laissez pas surchauffer la graisse - Nettoyez le plus rapidement possible (eau chaude et détergent) toute graisse renversée autour de la friteuse - Mettez du sel sur la graisse renversée et qui ne peut être nettoyée immédiatement - Laissez refroidir la friteuse avant de la déplacer - En cas d incendie : coupez la source de chaleur et jetez une couverture anti-feu sur les flammes Utilisation de casseroles et marmites - Portez des gants de cuisine SECS pour manipuler les marmites et casseroles - Soulevez le côté le plus éloigné (vers l arrière de la cuisinière) pour laisser échapper la vapeur - Mettez des couvercles aux marmites et casseroles - Pendant la cuisson, ne laissez pas les cuillères métalliques dans les casseroles et marmites - Demandez de l aide pour déplacer les marmites lourdes. Utilisez au besoin un chariot - Déplacez-vous lentement et prudemment pour transporter des marmites renfermant un liquide chaud Utilisation du lave-vaisselle - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer le lave-vaisselle - Veuillez à garder la porte du lave-vaisselle fermée pour empêcher que quelqu un ne s y accroche et que l eau ne coule sur le sol et le rende glissant - Rangez les plateaux de lave-vaisselle à un endroit où ils ne peuvent tomber sur les passants ou les faire trébucher 7

8 2.4. Signalisation particulière Obligation Se laver les mains Le lavage des mains est obligatoire après l usage des toilettes (AR du 11/10/1985) Port du béret Résille, coiffe Tablier de protection Port de sur-chaussures Défense Fumer Amener des animaux Porter des objets en métal Entrer avec des bijoux Manger et boire Utiliser un GSM Recyclage Verre uniquement Plastique uniquement Papier uniquement Carton uniquement Danger Haute température 8

9 III. Surveillance de santé La fiche sur le poste de travail requiert toujours une évaluation de santé contact avec des denrées alimentaires Le travailleur a-t-il un formulaire d évaluation de santé et une carte de vaccination? L évaluation de santé comprend toujours un examen clinique général (hygiène en général) et une vaccination anti-tétanique (coupures). Et au cas par cas : - des tests d allergies pour les personnes manipulant la viande et le poisson - dépistage de verrues pour les personnes manipulant la viande - prévention des maladies professionnelles lors de l utilisation de détergents - manipulation manuelle de charges : - 45 ans tous les 3 ans et tous les ans si 45 ans ou plus - pour le personnel en salle : charge psycho-sociale (agression, horaire coupé) Grossesse : informez l intérimaire de la nécessité de mettre au courant de sa grossesse l entreprise de travail intérimaire et l utilisateur. Convenez d une procédure avec l utilisateur sur les mesures à prendre (adaptation du poste de travail, du contenu du travail, la non-prolongation du contrat de travail). - manutention manuelle de charges lourdes : écartement de ce poste de travail les derniers mois de grossesse - pour les personnes travaillant en cuisine et manipulant de la viande crue : risque de toxoplasmose Le Service Public Fédéral - Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement exige dans le cadre de la protection des consommateurs : - un test intradermo (recherche de contact tuberculinique) ou RX des poumons - une analyse des selles - un frottis nez-gorge Ces examens peuvent se faire par le service externe PPT à la demande de l employeur. Ne cadre pas dans la médecine du travail. 9

10 IV. Visite chez l Utilisateur Quelques questions concernant le bien-être au travail qui permettent à l utilisateur de bien rédiger la fiche sur le poste de travail. Questions générales Dans quelles langues les instructions sont-elles données? Qui donne l introduction générale (évacuation, réfectoire, installations sanitaires, premier secours, )? Quand (le 1 er jour)? Durée de l introduction? Quelle est la personne de contact responsable de la sécurité? Qui explique le travail? Qui donne les instructions de sécurité spécifiques liées au poste de travail (utilisation de couteaux, trancheuse, four )? Comment l intérimaire recevra-t-il ses instructions? Réunion? Individuellement? Y a-t-il une brochure d accueil, un film vidéo, un cd-rom? Quelle est la procédure à suivre en cas d accident du travail ou d incident? Y a-t-il une boîte de secours sur le lieu de travail? Sur quels points bien précis, l intérimaire sera-t-il évalué? Questions spécifiques Où l intérimaire sera-t-il mis au travail? En cuisine? En salle? Petite restauration? Connaissance des langues : en cuisine? en salle? petite restauration? Quelle est la grille de travail de l intérimaire? Devra-t-il utiliser des détergents, des désinfectants? Lesquels? Un point d eau correctement équipé est-il disponible pour se laver les mains? - eau chaude et froide - savon liquide - système d essuyage à usage - poubelle unique, par ex. papier jetable Les pictogrammes de signalisation (sortie, sortie de secours, extincteur...) sont-ils apposés? En cuisine Quels sont les appareils de cuisine qu il devra utiliser? - friteuse - grill - bain-marie - trancheuse - lave-vaisselle - four - autres, Qui fournit les vêtements de travail (tunique, pantalon, tablier)? Qui fournit les équipements de protection individuelle, à savoir : - coiffe, protège-barbe - gants - chaussures de sécurité ou avec semelles antidérapantes Les pictogrammes de signalisation sont-ils apposés? - se laver les mains (toilettes) - port de coiffe - port de gants obligatoire - couverture anti-feu Y a-t-il une couverture anti-feu? En salle La salle et la cuisine sont-elles sur le même plateau? Dans la cave? Y a-t-il un monte-plat (manuel, électrique)? Petite restauration Y a-t-il un risque d agression (petite restauration)? 10

11 V. La Chasse aux risques 11

12 Solutions 1. cuisinier fume en préparant un plat et porte une barbe non soignée 2. animal dans la cuisine 3. commis de cuisine (femme) a les cheveux longs non retenus par coiffe et porte des bijoux en travaillant 4. couteaux de cuisine qui traînent sur la table de travail 5. cuisinier/commis porte une blouse sale et les manches relevées quand il frit des aliments (friteuse) 6. porte des toilettes qui ouvre sur la cuisine 7. indication extincteur mais pas d extincteur visible 12

CONSIGNES GENERALES L HYGIENE EN CUISINE

CONSIGNES GENERALES L HYGIENE EN CUISINE CONSIGNES GENERALES L HYGIENE EN CUISINE Les métiers de l hôtellerie nécessitent une tenue professionnelle spécifique pour chaque secteur du complexe hôtelier (production culinaire, service et commercialisation,

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Sujet national pour l ensemble des centre de gestion organisateurs TECHNICIEN PRINCIPAL TERRITORIAL DE 2 ème CLASSE CONCOURS INTERNE ET DE TROISIÈME VOIE SESSION 2014 Étude de cas portant sur la spécialité

Plus en détail

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste (Fiches ROME : G1602) Rubrique «Les fiches métiers» du site www.pole-emploi.fr Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine L entreprise : Nom /N de SIRET/adresse Nombre de

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com OLEOCLEAN COMPACT FR NL D www.groupeseb.com 1.a 1.b 1.c 1.d 1 2 2.a 2.b RESET 15 5 7 3 3.a 3.b 8 4 6 14 9 11 13 12 12.a 10 12.b 2 Description 1. Couvercle a. Filtre permanent b. Filtre c. Poignée d. Hublot

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre.

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre. Note à Monsieur René HAMAITE, Directeur général, Direction générale du Sport. Via Monsieur Olivier DEGRYSE, Administrateur général de l Administration générale de l Aide à la Jeunesse, de la Santé et du

Plus en détail

LE GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SANTÉ AU TRAVAIL

LE GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SANTÉ AU TRAVAIL LE GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SANTÉ AU TRAVAIL INTRODUCTION En 1994 furent promulgués au Luxembourg des lois et règlements importants en matière de sécurité et de santé au travail. L existence de lois,

Plus en détail

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle I. Exigences en matière de conformité des locaux et de l environnement de travail Environnement de travail et aménagement des locaux Chapitre O N NA 1 Un courant unidirectionnel est suivi par les denrées

Plus en détail

Notice d utilisation. Cuiseur vapeur CV L2

Notice d utilisation. Cuiseur vapeur CV L2 Notice d utilisation Cuiseur vapeur CV L2 CONSIGNES DE SECURITE Lisez attentivement ces instructions avant d utiliser l appareil et conservez-les pour pouvoir vous y reporter ultérieurement. Cet appareil

Plus en détail

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES 1 introduction 2 la notion de complexe cuisine 3 le principe de la marche en avant 4 les différentes zones de travail Etude de cas de synthèse 1. introduction

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS EXEMPLE DOCUMENT N 2 Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N2 2.indd 1 21/11/2014 17:04 EXEMPLE DE DOCUMENT UNIQUE Date de mise à jour : Activités Postes Sans Objet

Plus en détail

Fiche résumée : CUISINIER

Fiche résumée : CUISINIER Fiche résumée : CUISINIER Chef cuisinier Chef de partie Commis de cuisine Second de cuisine Grilladin Saucier Aide cuisinier Chef Gérant (restauration collective) PCS 2003 : 636d ROME 1999 : 13212 13231

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION Domaines : Services à la population Sous domaine : Restauration collective Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 11/D/24 AGENT

Plus en détail

La charte des comportements Hygiène- Qualité - Sécurité de nos produits 1

La charte des comportements Hygiène- Qualité - Sécurité de nos produits 1 La charte des comportements Hygiène- Qualité - Sécurité de nos produits 1 Nous n existons que grâce à la fidélité et la satisfaction des nos clients (et des consommateurs). Or, vous qui êtes autant producteurs

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

QUESTIONNAIRE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation des équipements

QUESTIONNAIRE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation des équipements Page : 1/5 Nom du client : Adresse du client : Nom du rédacteur : Numéro téléphone : Adresse courriel : Date d envoi : Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Personnel de cuisine

Personnel de cuisine Appellations Assistant / Assistante de production en restauration collective Commis pâtissier / Commise pâtissière de restaurant Chef de partie Chef de partie pâtissier / pâtissière Chef de partie poissonnier

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

LES LOCAUX DE CUISINE

LES LOCAUX DE CUISINE LES LOCAUX DE CUISINE LES DIFFERENTES ZONES DE TRAVAIL Définition Le complexe cuisine définit la cuisine et ses annexes dans un ensemble fonctionnel de différents locaux conçus pour transformer des matières

Plus en détail

LA CONCEPTION DES CUISINES LES LOCAUX ET ANNEXES 1 ) Qu est-ce-qu une cuisine?.

LA CONCEPTION DES CUISINES LES LOCAUX ET ANNEXES 1 ) Qu est-ce-qu une cuisine?. LA CONCEPTION DES CUISINES LES LOCAUX ET ANNEXES 1 ) Qu est-ce-qu une cuisine?. L expression «complexe de cuisine» définit la cuisine et ses annexes. Il s agit d un ensemble fonctionnel de différents locaux

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle

Fiche technique relative à l entretien manuel de la vaisselle Fiche technique relative à l entretien manuel de la OBJECTIF : Mettre en œuvre une technique de lavage de la en respectant le mode opératoire. N OPERATIONS MATERIELS ET PRODUITS 1 ORGANISATION lavette

Plus en détail

Document d accompagnement thématique

Document d accompagnement thématique Document d accompagnement thématique Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme: Seconde et baccalauréat professionnel SAPAT Thème : La prévention des risques professionnels dans les ateliers pédagogiques

Plus en détail

Manuel d utilisation. Pizza party. Référence: DOC110 Version: 1.3 Langue : Français WWW.DOMOCLIP.COM

Manuel d utilisation. Pizza party. Référence: DOC110 Version: 1.3 Langue : Français WWW.DOMOCLIP.COM Pizza party Référence: DOC110 Version: 1.3 Langue : Français WWW.DOMOCLIP.COM Vous avez acheté un produit de la marque DOMOCLIP et nous vous en remercions. Nous portons une grande attention à la conception,

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

PLAQUE DE CUISSON À INDUCTION POSABLE

PLAQUE DE CUISSON À INDUCTION POSABLE notice PC 471-472: notice PC 481/482 12/02/13 15:10 Page 1 PLAQUE DE CUISSON À INDUCTION POSABLE PC 471 PC 472 PC 471 - PC 472 - MODE D EMPLOI notice PC 471-472: notice PC 481/482 12/02/13 15:10 Page 2

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche en pédagogie et du Pilotage de

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

La diversité d emploi dans l hôtellerie de plein air en Rhône-Alpes, un bon complément avec votre activité saisonnière hivernale!

La diversité d emploi dans l hôtellerie de plein air en Rhône-Alpes, un bon complément avec votre activité saisonnière hivernale! Liste non exhaustive des métiers de l hôtellerie de plein air : - Réceptionniste - Animateur - Barman/Barmaid - Serveur/Serveuse - Cuisinier/Cuisinière - Pizzaiolo/Pizzaïola - Femme ou homme d entretien

Plus en détail

MC1-F www.primo-elektro.be

MC1-F www.primo-elektro.be NOTICE D UTILISATION CAFETIÈRE MUG ISOTHERME www.primo-elektro.be WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE 2 WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE Lisez toutes les instructions Conservez-les pour consultation ultérieure 1. CONDITIONS DE GARANTIE

Plus en détail

Service Hygiène & Sécurité

Service Hygiène & Sécurité Service Hygiène & Sécurité MAI Vous présente : N 16 Les locaux des cuisines de restauration collective, les matériels qu ils contiennent et les activités pratiquées exposent les agents et les consommateurs

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES Personnel concerné Chef de bar, man (restaurant, hôtel, café, brasserie, discothèque) Propose à la clientèle les consommations Confectionne les cocktails commandés en salle Gère l approvisionnement de

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail

Restauration. Objectifs

Restauration. Objectifs Restauration Objectifs Le commis/collaborateur cuisine réalise les préparations chaudes, froides, les desserts suivant les instructions du cuisinier. Il prépare, dispose et garnit els mets. Il exerce donc

Plus en détail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail GUIDE PRATIQUE Guide des bonnes pratiques pour les restaurateurs Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail Restaurateurs Quelles Restaurateurs sont vos obligations? Quelles sont

Plus en détail

Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES

Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES A la fin de la séquence vous serez capable en Hygiène professionnelle Sciences

Plus en détail

J'évite les incendies et les brûlures à la maison

J'évite les incendies et les brûlures à la maison J'évite les incendies et les brûlures à la maison Plus de 60% des accidents entraînant des brûlures se produisent dans le cadre domestique. 20% des patients sont des enfants âgés de moins de 10 ans. La

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Manuel d utilisation. Multi-cuiseur. Capacité totale de cuve : 4L Modèle KY-387

Manuel d utilisation. Multi-cuiseur. Capacité totale de cuve : 4L Modèle KY-387 Manuel d utilisation Multi-cuiseur Capacité totale de cuve : 4L Modèle KY-387 Importé par SANGHA FRANCE 219, Avenue de Provence, ZA de la Sipière, 13730 SAINT VICTORET La cuisine est un art, que chacun

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

CAP CUISINE RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP CUISINE RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES DÉFINITION Le titulaire du certificat d'aptitude professionnelle cuisine est apte à remplir immédiatement la fonction de commis de cuisine dans le secteur de

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES

CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES MODE D EMPLOI AVANT D UTILISER L APPAREIL CONSEILS POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES COMMENT UTILISER L APPAREIL ENTRETIEN ET NETTOYAGE DIAGNOSTIC DES PANNES SERVICE

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE

HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE MODULE 4 HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE PLAN OBJECTIF PÉDAGOGIQUE 55 MOTS-CLEFS 55 4.1. HYGIÈNE DES PERSONNES A. Hygiène corporelle B. Hygiène

Plus en détail

Camp accueillant des mineurs

Camp accueillant des mineurs FORMATION HYGIENE 2007 Camp accueillant des mineurs 1 Les référentiels Arrêté interministériel du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissement de restauration collective

Plus en détail

Note. Charte Hygiène et Sécurité

Note. Charte Hygiène et Sécurité 1/5 Préambule L ENSCMu est un ERP (Etablissement Recevant du Public) de 3 ème catégorie, de type R (enseignement et recherche). Dans ce cadre, l école est soumise au respect de différentes réglementations

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 2. 2. PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 1. Remplir le seau plastique de produit bactéricide avec la centrale. (major c100). À l aide de la lavette parisienne trempée dans le

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

Procédure no : POL-PRO-DRHTA-486 Date d émission : 19-11-2007. Titre : Manipulation sécuritaire des aliments Date de révision : 2013-04-17

Procédure no : POL-PRO-DRHTA-486 Date d émission : 19-11-2007. Titre : Manipulation sécuritaire des aliments Date de révision : 2013-04-17 Procédure no : POL-PRO-DRHTA-486 Date d émission : 19-11-2007 Titre : Manipulation sécuritaire des aliments Date de révision : 2013-04-17 Source : Direction des ressources humaines, techniques et alimentaires

Plus en détail

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE CHAPITRE 4 - PRATIQUES DE BASE ESPACE RÉSERVÉ AU L espace réservé au changement de couche comprend : Une table à langer dédiée au changement de couche. Les surfaces qui servent à d autres usages sont à

Plus en détail

1 Organiser et gérer. son poste de travail

1 Organiser et gérer. son poste de travail 1 Organiser et gérer son poste de travail r é f é r e n t i e l Modes de contamination (contamination initiale) Hygiène du personnel Prévention des risques professionnels Situation Dès son arrivée dans

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger 7 3 2 Explosif Inflammable Comburant 4 Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel 5 6 Nocif/altération

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

La salubrité alimentaire au foyer

La salubrité alimentaire au foyer La salubrité alimentaire, une priorité pour nous tous - cette brochure vous est offerte par : leseleveursdedindonducanada.ca 1 888 44-BOEUF ou boeufinfo.org abaslesbac.org La salubrité alimentaire au foyer

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CUISINE ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CUISINE ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES 5 DEFINITION Le titulaire du certificat d'aptitude professionnelle CUISINE est apte à remplir immédiatement la fonction de commis de cuisine dans le

Plus en détail

La santé de vos soudeurs vous concerne. Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010

La santé de vos soudeurs vous concerne. Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010 1 La santé de vos soudeurs vous concerne Santé, Sécurité et Soudage 24 juin 2010 2 Sommaire - Accueil au centre de formation - Principe de la sécurité du soudage - Différents risques et dangers du soudage

Plus en détail

RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE

RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE Directives pour: Economes Cuistots Personnel auxiliaire cuisine Personnel auxiliaire d'entretien par Luk Wullaert Federaal Agentschap voor de Veiligheid van de Voedselketen

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

PREP LINE Food Slicer

PREP LINE Food Slicer PREP LINE Food Slicer FR NL DE R www.groupeseb.com a b g h f j c d e 1 1 2 3 4 5 2 6 7 8 9 10 3 CONSIGNES DE SÉCURITÉ IMPORTANTES Lisez attentivement toutes les instructions et consignes avant la première

Plus en détail

La cuisine. Des placards difficiles à ouvrir, ou des poignées inadaptées entraînent des difficultés de rangement.

La cuisine. Des placards difficiles à ouvrir, ou des poignées inadaptées entraînent des difficultés de rangement. La cuisine Les meubles de cuisine Des meubles de cuisine placés trop hauts obligent à grimper sur un tabouret ou un escabeau, provoquant un risque de chute important. Des placards difficiles à ouvrir,

Plus en détail

La machine à soupe Soup Express. Mode d emploi

La machine à soupe Soup Express. Mode d emploi La machine à soupe Soup Express Mode d emploi Pièces fournies: 1: couvercle 2: lame 3: recipient 4: connecteur 5: socle 6: bouton 7: minuteur Mise en marche: Retirez la machine à soupe et accessoires de

Plus en détail

FONCTION APPROVISIONNEMENT STOCKAGE

FONCTION APPROVISIONNEMENT STOCKAGE CAP Raurant Activités les Livret de suivi de l élève : Période 1 :... /. Période 2 :... /. Pour chaque activité maîtrisée, noter A dans la case correspondante. Pour chaque tâche maîtrisée, noter A - acquis,

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

Certificat d aptitude professionnelle assistant(e) technique en milieux familial et collectif ANNEXE 1

Certificat d aptitude professionnelle assistant(e) technique en milieux familial et collectif ANNEXE 1 ANNEXE 1 Référentiel d activités et professionnelles et de certification Savoirs associés Unités 1 REFERENTIELS D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DES EMPLOIS POLYVALENTS EN COLLECTIVITE ET DES EMPLOIS FAMILIAUX

Plus en détail

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0 Cafetière Mode d Emploi 1Notice cafetière v1.0 SOMMAIRE 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 3 2INSTALLATION DE L APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ...4 3PRECAUTION CONCERNANT L UTILISATION DE L APPAREIL...5 4DESCRIPTION

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CUISINE

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >>

LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> LES RISQUES BIOLOGIQUES DANS LA COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS ET ASSIMILÉS >> Qui est concerné? les équipages de collecte, les agents de nettoyage des bennes, les techniciens de maintenance, toute personne

Plus en détail

pontier I. Explications 1.1 Tâches effectuées ATTENTION :

pontier I. Explications 1.1 Tâches effectuées ATTENTION : pontier I. Explications 1.1 Tâches effectuées Le métier de pontier consiste à soulever et déplacer des charges, souvent très lourdes et volumineuses, d un point à l autre à l aide d un engin mécanisé,

Plus en détail

le pli du cou et les aisselles les bras et les mains le thorax et l abdomen le dos les jambes et les pieds les organes génitaux les fesses

le pli du cou et les aisselles les bras et les mains le thorax et l abdomen le dos les jambes et les pieds les organes génitaux les fesses 1 Bain U1/U2 Techniques sanitaires Objectif Assurer l hygiène quotidienne de la peau et le confort de l enfant (matin ou soir). Moyens Organisation Précautions SHA 1 Savon liquide. Nettoyantdésinfectant

Plus en détail

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats...

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... M. Fosse Responsable M. Dauzou Adjoint M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... Objectifs pédagogiques Assister à la réception et la vérification d une livraison Étudier les documents

Plus en détail

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte

Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène. Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Préparation et conservation des biberons dans les établissements de santé: Recommandations d hygiène Dr Khammassi Ichrak Hôpital de Bizerte Plan INTRODUCTION BIBERONNERIE organisation architecturale Entretien

Plus en détail

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis)

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) RAPPORT Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) Entreprise: xxx Situation de travail: Concertation Etablissement Personnes ayant participé à l'étude: CPPT Dates :

Plus en détail

SITUATION PROFESSIONNELLE N

SITUATION PROFESSIONNELLE N SITUATION PROFESSIONNELLE N 1 : Vous entrez en classe de seconde en école hôtelière et découvrez le monde professionnel. COMPETENCES : C1 1.2 PLANIFIER SON TRAVAIL ET CELUI DE SON EQUIPE DANS LE TEMPS

Plus en détail

Stockage de produits chimiques

Stockage de produits chimiques Conseils prévention Santé au travail Crée le 28/04/2011 par VK Mise à jour 28/04/2011 par VK Stockage de produits chimiques 1 Risques liés au stockage de produits chimiques...2 2 Règles générales...2 3

Plus en détail

Instructions pour l utilisation

Instructions pour l utilisation Instructions pour l utilisation Dessus de cuisinière en céramique KM 421 KM 424 KM 427 Pour éviter les accidents et d endommager l appareil, veuillez lire ces instructions avant l installation ou l utilisation.

Plus en détail

Pour un plancher cinq étoiles HHHHH

Pour un plancher cinq étoiles HHHHH Heure h h 9 h h --- ---- Semaine du juillet DC00-60- (00-0) Le nettoyage H H H H H Pourquoi glisse-t-on sur un plancher de cuisine? Il est midi et demi. Le restaurant est plein à craquer et huit personnes

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle B (secteur sensible)

Plus en détail

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire.

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Evaluer la qualité des produits, Elaboration de nouvelles recettes Avoir des notions de diététiques.

Plus en détail

1 - Généralités 2 - Caractéristiques techniques 3 - Normes de sécurité 4 - Avertissement 5 - Préparation du Système BeerTender

1 - Généralités 2 - Caractéristiques techniques 3 - Normes de sécurité 4 - Avertissement 5 - Préparation du Système BeerTender 1 - Généralités 22 Pour faciliter la lecture Utilisation de ce mode d emploi 2 - Caractéristiques techniques 23 3 - Normes de sécurité 23 4 - Avertissement 27 Emploi du BeerTender Utilisation du fût 5

Plus en détail

Matières dangereuses dans le ménage et l atelier. Prévention incendie

Matières dangereuses dans le ménage et l atelier. Prévention incendie Matières dangereuses dans le ménage et l atelier Prévention incendie Stocker et utiliser correctement les matières dangereuses Deux tiers des feux se produisent dans des lieux habités. En observant quelques

Plus en détail

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 2/22 Introduction L ESAT les Fourneaux de Marthe et Matthieu propose une activité restauration

Plus en détail