RESTAURATION. - le rangement et le contrôle (emballage, date de péremption ) des produits réceptionnés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESTAURATION. - le rangement et le contrôle (emballage, date de péremption ) des produits réceptionnés"

Transcription

1 Prévention et Intérim 1. Explications Cette documentation «personnel de restauration» fait la différence entre le personnel en cuisine, en salle et en restauration rapide. Ces métiers s exercent dans des restaurants, cafétérias, cantines scolaires ou collectivités (homes, hôpitaux, ), restaurant d entreprise, traiteur Toutes les tâches, tant en cuisine, qu en salle doivent être effectuées en respectant : - l environnement, par ex. tri des déchets, utilisation de produits non nocifs - les normes d ergonomie, par ex. utilisation d un chariot en salle, bonne méthode pour soulever les bacs de boisson - les règles de sécurité et d hygiène (HACCP) 1.1. Tâches Cuisine En cuisine, on distingue selon leurs compétences ou qualifications en ordre décroissant, le cuisinier, le chef de partie, le commis, qui exécutent les différentes phases qui permettent la préparation de mets. Ces différentes phases sont : - la mise en place 1. réunir le matériel et les matières premières nécessaires à la réalisation des préparations chaudes et froides, par ex. potages, plats de résistance 2. nettoyer, laver, éplucher, couper, cuire les légumes 3. préparer les garnitures, sauces de base, potages, entrées, desserts, salades 4. habiller les viandes, volailles, gibiers, poissons - le service 1. préparer et achever les plats (chauds ou froids) 2. disposer et garnir les aliments sur assiette ou sur plat - la remise en ordre 1. conserver les denrées alimentaires : respecter la chaîne du froid et assurer la rotation du stock (first in, first out) 2. débarrasser, nettoyer et remettre en ordre la cuisine - le rangement et le contrôle (emballage, date de péremption ) des produits réceptionnés Salle Travailler en salle sous-entend : - l entretien du matériel de salle et du mobilier - la mise en place 1. disposer les tables, les chaises et le matériel de service 2. dresser la table 3. remplir les frigos de boissons et rassembler les matières premières pour les apéritifs, les desserts, le café 4. organiser l office, disposer les tables de service 1

2 - l accueil des clients 1. saluer le client, s occuper du vestiaire et attribuer les tables aux clients 2. présenter les menus, la carte de boissons, faire des suggestions 3. répondre aux questions à l égard du menu, des boissons et prendre les commandes - le service 1. transmettre les commandes au personnel de cuisine et du bar, adapter les couverts aux mets choisis 2. servir les plats et les boissons commandés 3. remettre l addition aux clients et percevoir le règlement 4. débarrasser et redresser les tables - la remise en ordre 1. débarrasser toutes les tables à la fin du service 2. ranger le matériel de service, les nappes et les serviettes, les décorations, les vidanges, la salle, l office Restauration rapide La restauration rapide consiste en la vente d aliments ou de boissons présentés dans des conditionnements jetables que l on peut consommer sur place ou emporter, par ex. sandwichbar, viennoiserie, fast-food, self-service Le travail comprend 3 facettes : - le travail en cuisine : 1. régler les appareils de cuisine : four, grill, friteuse et disposer les composants nécessaires à la préparation par ex. des salades, pizzas, hamburgers 2. composer les assortiments de salades, faire la pâte à pizza 3. préparer les commandes 4. nettoyer les installations de cuisson (grill, friteuse ) et les postes de travail - le travail au comptoir : 1. gérer les commandes des clients 2. veiller à la fraîcheur des aliments et respecter les délais de consommation 3. assurer la caisse - le travail en salle : 1. maintenir la salle propre (en présence de la clientèle) : débarrasser et nettoyer les tables, disposer les chaises, nettoyer la salle 2. compléter les stocks (serviettes, pailles, ), changer les poubelles 3. surveiller la propreté des toilettes 1.2. Formations Les formations de base en restauration sont : - l enseignement technique de qualification, par ex. restauration, hôtelier-restaurateur - l enseignement professionnel, par ex. cuisine et salle, restaurateur, équipier polyvalent en restauration - l enseignement en alternance : 2 jours de théorie et 3 jours de pratique (formation en cuisine et en salle) - - l enseignement de promotion sociale, par ex. hôtellerie-alimentation - Le Forem et les classes moyennes ou organisent aussi des formations (commis de salle, commis de cuisine tant dans les hôtels, restaurants, cafés que dans les collectivités) L IFP, le centre de formation de et pour l industrie alimentaire belge, organise des formations interentreprises et intersectorielles en matière de «sécurité alimentaire» - 2

3 II. Risques et mesures de prévention 2.1. En général Risques Contamination des aliments Conséquences sur la santé Intoxication alimentaire Prévention et Protection Collective Individuelle Formation HACCP avec e.a. hygiène personnelle Port de la coiffe En cas de rhume : masque nez-bouche Conseils Veillez à votre hygiène personnelle En salle : Soyez propre et travaillez sans odeur perceptible Vos vêtements, votre coiffure et vos bijoux ne peuvent pas être un danger pour les clients * Fiche d instruction : 3 : se laver les mains 10 : hygiène personnelle en horeca Contact avec les restes de nourriture et de boissons Contamination du personnel Piqûre Plaie Gants à usage unique Veillez à votre hygiène personnelle *Fiche d instruction : 3 : se laver les mains Coupures : - Couteaux - Équipements : trancheuse, malaxeuse,... - Ustensiles - Verrerie, vaisselle - Surfaces de préparation - Manipulation de la volaille ou du gibier Plaies Amputation Gants spécifiques Surveillance de santé (pour la manipulation de la volaille ou du gibier) : vaccination antitétanique Utilisez les protections des trancheuses, malaxeuses,... Éliminez les verres ou la vaisselle brisés ou endommagés *Fiche d instruction : 6 : la trancheuse 7 : les 10 commandements du couteau 9 : ramasser les morceaux de verre Contact avec la chaleur : - Cuisinière, four, friteuse, grill, lavevaisselle,... - Chauffe-plats, plats, assiettes,... - Eclaboussure de liquides : café, eau bouillante,... - Sucre fondu qui colle à la peau Brûlures Thermostat de sécurité sur les appareils Isolation des appareils, des conduites Gants isolants, maniques Vêtement de travail adaptés : à longues manches, en coton Apprenez les bonnes techniques d utilisation Contact avec le froid : - Chambre froide - Aliments surgelés Gelure (brûlure) Gants isolants Utilisation de produits d entretien Affections cutanées Brûlure Gants en PVC ou en latex Utilisez des produits non irritants 3

4 Risques Glissade et chutes - Différence de niveaux - Sol gras, humide (condensation) - Présence d épluchures de légumes Chute d objets sur les pieds Conséquences sur la santé Entorse Fracture Plaie Plaie Contusion Fracture Prévention et Protection Collective Signalisation des marches et des différences de niveaux Revêtement de sol antidérapant Ventilation adéquate (éviter la condensation) Individuelle Chaussures antidérapantes adaptées Port de chaussures de sécurité Conseils Nettoyez régulièrement le sol Entretenez la hotte (aspiration des fumées grasses) Ne laissez pas les portes ouvertes des des armoires, fours, lave-vaisselles Coup de feu Travail à temps partiel Service interrompu Stress et ses effets sur la santé Ayez une bonne organisation du travail Manutention manuelle de charges (lever, soulever, s étirer) - Réception de marchandises lourdes - Déplacement des marmites lourdes, port des plateaux de service, des assiettes Lombalgies Elongation musculaire Mise à disposition de chariot de cuisine Formation à la manipulation des charges Limitez les déplacements de marchandises et de personnes par une disposition adaptée Placez les objets lourds à une hauteur adéquate Adaptez la hauteur de la surface de travail Utilisez le chariot de cuisine *Fiches d instruction : 2 : manutention manuelle de charges 5 : gestes et postures horeca 8 : utilisation d un chariot de cuisine Nuisance due au bruit : - Verres et vaisselle qui s entrechoquent - Lave-vaisselle en fonctionnement Diminution de l audition Enervement, stress Isolation des machines Protection auditive si > 85 db(a) Incendie Brûlure Matériel de lutte contre l incendie : couverture anti-feu, extincteur Apprenez ce que vous devez faire en cas d incendie (voir documentation technique «incendie») * voir fiches d instruction : ou cd-rom update 01/2006 4

5 2.2. Vêtements et EPI en cuisine Masque bucconasal en cas de rhume Protège barbe Toque pour le cuisinier, coiffe ou résille Pantalon en coton, veste blanche en coton à manches longues Gants : - manipulation des déchets - utilisation de détergents - malaxage des aliments Chaussures : - glissade : semelle anti-dérapante - chute d objet : chaussures de sécurité, à emboût renforcé 5

6 2.3. Consignes de sécurité Utilisation de couteaux - Utilisez le couteau approprié pour chaque tâche et assurez-vous qu il est bien tranchant - Utilisez les planches ou blocs à hacher appropriés - Faites des mouvements qui écartent le couteau de soi pour couper, parer ou désosser - Après utilisation, nettoyez immédiatement le couteau (du dos vers le tranchant) ou mettez-le dans le lave-vaisselle - Ne laissez pas traîner les couteaux (par ex. dans l évier) mais rangez-les sur les supports appropriés - Transportez les couteaux un à la fois et tenez-les le long de votre corps, la pointe vers le plancher - Portez des vêtements de protection : tablier et gants en mailles Utilisation d une trancheuse - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer la trancheuse - Montez les trancheuses sur une surface rigide - Utilisez les accessoires, e.a. les poussoirs - Assurez-vous que tous les protecteurs soient bien en place - Ne tranchez pas à la machine jusqu à perdre prise de la pièce à trancher mais finissez plutôt au couteau - Après chaque usage, remettez la sélection d épaisseur à zéro - Assurez-vous que la machine est débranchée avant de la nettoyer ou de dégager un obstacle - Nettoyez et essuyez les lames du dos vers le tranchant Utilisation de robots culinaires - Assurez-vous que tous les protecteurs soient bien en place pour empêcher l accès aux lames - Utilisez un poussoir pour éviter le contact avec les lames - Eteignez et débranchez l appareil avant de le nettoyer ou de changer les lames Utilisation de cuisinières et fours - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer les cuisinières et les fours - Vérifiez les brûleurs avant d allumer les fours ou cuisinières à gaz (pour éviter de respirer des gaz dangereux ou de déclencher un incendie) - Utilisez des casseroles et marmites de taille et de poids appropriés - Tournez les poignées des casseroles et marmites vers l intérieur de la cuisinière (pour empêcher les gens de s y accrocher et de les renverser) - Eteignez les fours et les cuisinières quand ils ne servent pas - Mettez une étiquette interdisant l utilisation d un four qui doit être nettoyé ou réparé - Utilisez des gants secs pour manipuler les casseroles et marmites - Faites attention en utilisant les produits de nettoyage, surtout pour ceux sous forme de spray 6

7 Utilisation du four à micro-ondes - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer le four à micro-ondes - Installez le four à un endroit facile d accès (pour éviter de renverser les aliments chauds et de souffrir d élongations musculaires) - Veillez à ce que l intérieur du four soit toujours propre et assurez-vous que les joints des portes soient en bon état et propre - Mettez une étiquette interdisant l utilisation d un four qui doit être nettoyé ou réparé - Si quelque chose prend feu ou fait des étincelles, éteignez le four immédiatement, débranchez l appareil et avertissez le responsable, par ex. chef cuisinier. SURTOUT N OUVREZ PAS LA PORTE! Utilisation de friteuses - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer la friteuse - Prenez connaissance des quantités de graisses et des températures appropriées - Respectez les températures recommandées par le fabricant - Ne laissez pas surchauffer la graisse - Nettoyez le plus rapidement possible (eau chaude et détergent) toute graisse renversée autour de la friteuse - Mettez du sel sur la graisse renversée et qui ne peut être nettoyée immédiatement - Laissez refroidir la friteuse avant de la déplacer - En cas d incendie : coupez la source de chaleur et jetez une couverture anti-feu sur les flammes Utilisation de casseroles et marmites - Portez des gants de cuisine SECS pour manipuler les marmites et casseroles - Soulevez le côté le plus éloigné (vers l arrière de la cuisinière) pour laisser échapper la vapeur - Mettez des couvercles aux marmites et casseroles - Pendant la cuisson, ne laissez pas les cuillères métalliques dans les casseroles et marmites - Demandez de l aide pour déplacer les marmites lourdes. Utilisez au besoin un chariot - Déplacez-vous lentement et prudemment pour transporter des marmites renfermant un liquide chaud Utilisation du lave-vaisselle - Demandez les instructions pour utiliser et nettoyer le lave-vaisselle - Veuillez à garder la porte du lave-vaisselle fermée pour empêcher que quelqu un ne s y accroche et que l eau ne coule sur le sol et le rende glissant - Rangez les plateaux de lave-vaisselle à un endroit où ils ne peuvent tomber sur les passants ou les faire trébucher 7

8 2.4. Signalisation particulière Obligation Se laver les mains Le lavage des mains est obligatoire après l usage des toilettes (AR du 11/10/1985) Port du béret Résille, coiffe Tablier de protection Port de sur-chaussures Défense Fumer Amener des animaux Porter des objets en métal Entrer avec des bijoux Manger et boire Utiliser un GSM Recyclage Verre uniquement Plastique uniquement Papier uniquement Carton uniquement Danger Haute température 8

9 III. Surveillance de santé La fiche sur le poste de travail requiert toujours une évaluation de santé contact avec des denrées alimentaires Le travailleur a-t-il un formulaire d évaluation de santé et une carte de vaccination? L évaluation de santé comprend toujours un examen clinique général (hygiène en général) et une vaccination anti-tétanique (coupures). Et au cas par cas : - des tests d allergies pour les personnes manipulant la viande et le poisson - dépistage de verrues pour les personnes manipulant la viande - prévention des maladies professionnelles lors de l utilisation de détergents - manipulation manuelle de charges : - 45 ans tous les 3 ans et tous les ans si 45 ans ou plus - pour le personnel en salle : charge psycho-sociale (agression, horaire coupé) Grossesse : informez l intérimaire de la nécessité de mettre au courant de sa grossesse l entreprise de travail intérimaire et l utilisateur. Convenez d une procédure avec l utilisateur sur les mesures à prendre (adaptation du poste de travail, du contenu du travail, la non-prolongation du contrat de travail). - manutention manuelle de charges lourdes : écartement de ce poste de travail les derniers mois de grossesse - pour les personnes travaillant en cuisine et manipulant de la viande crue : risque de toxoplasmose Le Service Public Fédéral - Santé Publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement exige dans le cadre de la protection des consommateurs : - un test intradermo (recherche de contact tuberculinique) ou RX des poumons - une analyse des selles - un frottis nez-gorge Ces examens peuvent se faire par le service externe PPT à la demande de l employeur. Ne cadre pas dans la médecine du travail. 9

10 IV. Visite chez l Utilisateur Quelques questions concernant le bien-être au travail qui permettent à l utilisateur de bien rédiger la fiche sur le poste de travail. Questions générales Dans quelles langues les instructions sont-elles données? Qui donne l introduction générale (évacuation, réfectoire, installations sanitaires, premier secours, )? Quand (le 1 er jour)? Durée de l introduction? Quelle est la personne de contact responsable de la sécurité? Qui explique le travail? Qui donne les instructions de sécurité spécifiques liées au poste de travail (utilisation de couteaux, trancheuse, four )? Comment l intérimaire recevra-t-il ses instructions? Réunion? Individuellement? Y a-t-il une brochure d accueil, un film vidéo, un cd-rom? Quelle est la procédure à suivre en cas d accident du travail ou d incident? Y a-t-il une boîte de secours sur le lieu de travail? Sur quels points bien précis, l intérimaire sera-t-il évalué? Questions spécifiques Où l intérimaire sera-t-il mis au travail? En cuisine? En salle? Petite restauration? Connaissance des langues : en cuisine? en salle? petite restauration? Quelle est la grille de travail de l intérimaire? Devra-t-il utiliser des détergents, des désinfectants? Lesquels? Un point d eau correctement équipé est-il disponible pour se laver les mains? - eau chaude et froide - savon liquide - système d essuyage à usage - poubelle unique, par ex. papier jetable Les pictogrammes de signalisation (sortie, sortie de secours, extincteur...) sont-ils apposés? En cuisine Quels sont les appareils de cuisine qu il devra utiliser? - friteuse - grill - bain-marie - trancheuse - lave-vaisselle - four - autres, Qui fournit les vêtements de travail (tunique, pantalon, tablier)? Qui fournit les équipements de protection individuelle, à savoir : - coiffe, protège-barbe - gants - chaussures de sécurité ou avec semelles antidérapantes Les pictogrammes de signalisation sont-ils apposés? - se laver les mains (toilettes) - port de coiffe - port de gants obligatoire - couverture anti-feu Y a-t-il une couverture anti-feu? En salle La salle et la cuisine sont-elles sur le même plateau? Dans la cave? Y a-t-il un monte-plat (manuel, électrique)? Petite restauration Y a-t-il un risque d agression (petite restauration)? 10

11 V. La Chasse aux risques 11

12 Solutions 1. cuisinier fume en préparant un plat et porte une barbe non soignée 2. animal dans la cuisine 3. commis de cuisine (femme) a les cheveux longs non retenus par coiffe et porte des bijoux en travaillant 4. couteaux de cuisine qui traînent sur la table de travail 5. cuisinier/commis porte une blouse sale et les manches relevées quand il frit des aliments (friteuse) 6. porte des toilettes qui ouvre sur la cuisine 7. indication extincteur mais pas d extincteur visible 12

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste (Fiches ROME : G1602) Rubrique «Les fiches métiers» du site www.pole-emploi.fr Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine L entreprise : Nom /N de SIRET/adresse Nombre de

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION Domaines : Services à la population Sous domaine : Restauration collective Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 11/D/24 AGENT

Plus en détail

Service Hygiène & Sécurité

Service Hygiène & Sécurité Service Hygiène & Sécurité MAI Vous présente : N 16 Les locaux des cuisines de restauration collective, les matériels qu ils contiennent et les activités pratiquées exposent les agents et les consommateurs

Plus en détail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail GUIDE PRATIQUE Guide des bonnes pratiques pour les restaurateurs Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail Restaurateurs Quelles Restaurateurs sont vos obligations? Quelles sont

Plus en détail

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES Personnel concerné Chef de bar, man (restaurant, hôtel, café, brasserie, discothèque) Propose à la clientèle les consommations Confectionne les cocktails commandés en salle Gère l approvisionnement de

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

MC1-F www.primo-elektro.be

MC1-F www.primo-elektro.be NOTICE D UTILISATION CAFETIÈRE MUG ISOTHERME www.primo-elektro.be WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE 2 WWW.PRIMO-ELEKTRO.BE Lisez toutes les instructions Conservez-les pour consultation ultérieure 1. CONDITIONS DE GARANTIE

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

La machine à soupe Soup Express. Mode d emploi

La machine à soupe Soup Express. Mode d emploi La machine à soupe Soup Express Mode d emploi Pièces fournies: 1: couvercle 2: lame 3: recipient 4: connecteur 5: socle 6: bouton 7: minuteur Mise en marche: Retirez la machine à soupe et accessoires de

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

1 Organiser et gérer. son poste de travail

1 Organiser et gérer. son poste de travail 1 Organiser et gérer son poste de travail r é f é r e n t i e l Modes de contamination (contamination initiale) Hygiène du personnel Prévention des risques professionnels Situation Dès son arrivée dans

Plus en détail

Agent de restauration

Agent de restauration Agent de restauration Activité importante des collectivités, la restauration collective est soumise à de nombreux textes ayant pour principaux objectifs : d assurer la santé et la sécurité des agents (décret

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE

RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE Directives pour: Economes Cuistots Personnel auxiliaire cuisine Personnel auxiliaire d'entretien par Luk Wullaert Federaal Agentschap voor de Veiligheid van de Voedselketen

Plus en détail

FONCTION APPROVISIONNEMENT STOCKAGE

FONCTION APPROVISIONNEMENT STOCKAGE CAP Raurant Activités les Livret de suivi de l élève : Période 1 :... /. Période 2 :... /. Pour chaque activité maîtrisée, noter A dans la case correspondante. Pour chaque tâche maîtrisée, noter A - acquis,

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Prévention. Infos. restauration des collectivités. Comment prévenir les risques et éviter les accidents du travail? SOMMAIRE :

Prévention. Infos. restauration des collectivités. Comment prévenir les risques et éviter les accidents du travail? SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 7 Mai 2007 Infos Prévention SOMMAIRE : Les risques professionnels des services de restauration des collectivités,

Plus en détail

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 2/22 Introduction L ESAT les Fourneaux de Marthe et Matthieu propose une activité restauration

Plus en détail

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale La «marche en avant» consiste à éviter autant que possible le croisement

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES ET VISITE D ENTREPRISE DE RESTAURATION COLLECTIVE

EVALUATION DES RISQUES ET VISITE D ENTREPRISE DE RESTAURATION COLLECTIVE EVALUATION DES RISQUES ET VISITE D ENTREPRISE DE RESTAURATION COLLECTIVE EVALUATION DES RISQUES DANS CHAQUE UNITE DE TRAVAIL Intérêt de la connaissance: Des locaux de travail Des procédés ou modalités

Plus en détail

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0 Cafetière Mode d Emploi 1Notice cafetière v1.0 SOMMAIRE 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 3 2INSTALLATION DE L APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ...4 3PRECAUTION CONCERNANT L UTILISATION DE L APPAREIL...5 4DESCRIPTION

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats...

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... M. Fosse Responsable M. Dauzou Adjoint M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... Objectifs pédagogiques Assister à la réception et la vérification d une livraison Étudier les documents

Plus en détail

Bienvenue. à la salle polyvalente. Gustave Beignon à Thorigny!

Bienvenue. à la salle polyvalente. Gustave Beignon à Thorigny! Bienvenue à la salle polyvalente Gustave Beignon à Thorigny! Octobre 2014 MAIRIE DE THORIGNY 1, place de l église 85480 THORIGNY : 02.51.07.23.64. : 02.51.07.20.80. e-mail : mairie.thorigny@wanadoo.fr

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 O I MG510 a b c o n d O I m l e k i j f g h p q r s t Français Avant de lire, dépliez la première page pour voir les illustrations

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire.

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Evaluer la qualité des produits, Elaboration de nouvelles recettes Avoir des notions de diététiques.

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE SERVEUR

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE SERVEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE SERVEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1 Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Elève de 3ème Collège 35740 PACE Restaurant scolaire du Haut Chemin p.1 Sommaire Introduction L entreprise Fiche d identité Situation géographique Activité principe

Plus en détail

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis)

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) RAPPORT Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) Entreprise: xxx Situation de travail: Concertation Etablissement Personnes ayant participé à l'étude: CPPT Dates :

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE Détergents en poudre POUR LAVE-VAISSELLE POUR LA LESSIVE Code Colabor : 4289 4291 13394 18 kg Ce détergent en poudre à mousse contrôlée pour lave-vaisselle est recommandé pour les lave-vaisselle automatiques

Plus en détail

LE PORTAGE A DOMICILE

LE PORTAGE A DOMICILE Pour plus de renseignements, veuillez contacter LIVRET D ACCUEIL Le service portage des repas aux coordonnées ci-dessous Centre Communal d Action Sociale Place François Mitterrand 37300 JOUE LES TOURS

Plus en détail

Prévention LES LOCAUX SOCIAUX. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES LOCAUX SOCIAUX. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 10 Septembre 2008 Infos Prévention LES LOCAUX SOCIAUX SOMMAIRE : LES LOCAUX SOCIAUX Introduction Les locaux de

Plus en détail

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi DIRECCTE Aquitaine PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE Direction régionale de l alimentation, de l agriculture

Plus en détail

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE Le Chef-Gérant Assurer la production des repas et la qualité de la prestation Encadrer, former, organiser et coordonner le travail de l équipe S occuper de l approvisionnement et de la bonne gestion des

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses CONSERVER LE PRÉSENT GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN. Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses? Au DES QUESTIONS? Prière de nous téléphoner SANS FRAIS! Aux É.-U. : 1 800 231-9786 Canada : 1 800 465-6070

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

CONFORT. à domicile. Votre

CONFORT. à domicile. Votre Cachet du pharmacien ACCOMPAGNEMENT Les anticoagulants oraux - Votre confort à domicile Le désir de grossesse - Le diabète - La pharmacie @ domicile Votre santé en tête-à-tête - Le suivi de votre traitement

Plus en détail

Restauration d entreprise

Restauration d entreprise A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Restauration d entreprise L article R. 4228-19 du Code

Plus en détail

Les équipements de protection individuelle (EPI)

Les équipements de protection individuelle (EPI) Prévention et Intérim Les équipements de protection individuelle () La fiche sur le poste de travail, instrument de communication par excellence entre l utilisateur, l agence d intérim et l intérimaire,

Plus en détail

Technicien de surface

Technicien de surface Technicien de surface Table des Matières 1. Explications du métier 2 1.1 Définition 2 1.2 Formation 2 1.3 Quel rôle pour qui? 3 1.4 Description de fonction 3 1.4.1 Tâches 3 1.4.2 Qualités requises 3 1.5

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

S O M M A I R E. 3. Consignes aux membres du jury. Page 4/15 a) Phase écrite Page 4/15 b) Phase pratique Page 6/15

S O M M A I R E. 3. Consignes aux membres du jury. Page 4/15 a) Phase écrite Page 4/15 b) Phase pratique Page 6/15 Baccalauréat professionnel COMMERCIALISATION ET SERVICES EN RESTAURATION E32 Sous-épreuve d organisation et de mise en œuvre d un service C O N S I G N E S S O M M A I R E 1. Contexte de l épreuve. Page

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES GÉNÉRALE Juin 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Réglementation Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Sommaire Avant de s installer, les démarches à suivre p.3/4 Concevoir la cuisine p.5 Hygiène - Les bonnes pratiques

Plus en détail

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS FICHES 1et 2 : HYGIENE DU PERSONNEL FICHE 3 : PLAN DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 4 : SUIVI DES OPERATIONS DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Appel à concurrence Référencement de prestataires : catering, bars-restauration éphémère 2015-2017

Appel à concurrence Référencement de prestataires : catering, bars-restauration éphémère 2015-2017 Appel à concurrence Référencement de prestataires : catering, bars-restauration éphémère 2015-2017 Dans le cadre de ses activités, l Etablissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette EPPGHV

Plus en détail

MODE D EMPLOI FRITEUSE FP4F

MODE D EMPLOI FRITEUSE FP4F MODE D EMPLOI FRITEUSE FP4F CARTE DE GARANTIE Chère cliente, cher client, Nos produits sont soumis à des contrôles de qualité rigoureux. Si malgré ces contrôles, votre appareil ne fonctionne pas correctement,

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Programme d amélioration de la salubrité des aliments (PASA)

Programme d amélioration de la salubrité des aliments (PASA) Le système HACCP Ce cours se base sur la présentation de Stéphane Vanoirbeck sur le Guide des Bonnes Pratiques d Hygiène (GBPH) et le Manuel de l Agence Canadienne d Inspection des Aliments sur le Programme

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

MODE D EMPLOI AC1F. www.primo-elektro.be

MODE D EMPLOI AC1F. www.primo-elektro.be MODE D EMPLOI aspirateur DE CENDRES AC1F www.primo-elektro.be AC1F www.primo-elektro.be CARTE DE GARANTIE Chère cliente, cher client, Nos produits sont soumis à des contrôles de qualité rigoureux. Si malgré

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE)

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) Il appartient à la Ville de Meudon d organiser le temps de restauration scolaire (de 11h30 à 13h20) dans les écoles maternelles

Plus en détail

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur : Communauté de Communes

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Applicable au 1 er janvier 2006 Objectif : Etablit les règles générales en matière d hygiène, est directement applicable

Plus en détail

L hygiène en restauration

L hygiène en restauration L hygiène en restauration Remise directe au consommateur Avertissement : les fiches présentées dans cette rubrique ont valeur de première information synthétique et ne tiennent pas compte des spécificités

Plus en détail

Garder son indépendance

Garder son indépendance Pour de plus amples renseignements, appelez : Avancez de pied ferme Nipissing. (705) 474-1400 Avancez de pied ferme Parry Sound. (705) 746-5801 1-800-563-2808 Soyez actif, soyez indépendant et avancez

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE JUMIÈGES I - RÈGLES GÉNÉRALES Article 1 - Le restaurant scolaire n a pas un caractère obligatoire, il a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L

ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L ASPIRATEUR CUVE 935153 CI30L V3 20130813 Caractéristiques du produit 1. Aspirateur eau et poussière 2. Support sur la base du tuyau, pour déposer les accessoires (cf. Schéma) 3. Fonction soufflerie Noms

Plus en détail

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX

ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX ATELIERS THERAPEUTIQUES ET SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNAUTE D ETABLISSEMENTS RISLE ET PLATEAUX La Communauté d établissements Hôpital local Le Neubourg EHPAD: Harcourt Brionne Pont-Authou Syndicat Inter-Hospitalier

Plus en détail

Instructions pour l utilisation

Instructions pour l utilisation Instructions pour l utilisation du dessus de cuisinière en céramique KM 443 Pour éviter les accidents et d endommager l appareil, lire le manuel d utilisation avant d installer ou d utiliser l appareil.

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

V-ZUG SA. Hotte d aspiration DW-E. Mode d emploi

V-ZUG SA. Hotte d aspiration DW-E. Mode d emploi V-ZUG SA Hotte d aspiration DW-E Mode d emploi Merci d avoir porté votre choix sur l un de nos produits. Votre nouvel appareil répond aux exigences les plus élevées et son utilisation est des plus simples.

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

démarche qualité Hygiène

démarche qualité Hygiène démarche qualité Hygiène SALLES DE CLASSE, BUREAUX Chaise, table, bureau, sols, armoire, tableau, portes, interrupteurs, poubelle 1 z LAVETTE z SEAU z BALAI z SYSTEME DE LAVAGE DE SOL 1 z Eliminer tous

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

FONCTION TYPE SOUDEUR

FONCTION TYPE SOUDEUR Prévention et Intérim 1. Techniques manuelles de soudage SOUDAGE PAR POINTS (électrique) = 2 pièces sont pressées l une contre l autre, au moyen de 2 électrodes. La chaleur du courant électrique et la

Plus en détail

Réglementation sur les marchés

Réglementation sur les marchés Réglementation sur les marchés 1. Responsabilités et assurances sur les marchés des producteurs de pays 1. Responsabilité et assurances sur les marchés 1.1 S agissant des producteurs sous licenciés : Ils

Plus en détail

Mode d emploi pour les cuisinières à gaz AGA PF, modèles GC, GCB, (2 fours) 2= GE (4 fours) =4=

Mode d emploi pour les cuisinières à gaz AGA PF, modèles GC, GCB, (2 fours) 2= GE (4 fours) =4= Cuisinières à gaz Mode d emploi pour les cuisinières à gaz AGA PF, modèles GC, GCB, (2 fours) 2= GE (4 fours) =4= POUR UTILISATION EN FR & BE VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CES INSTRUCTIONS AVANT D UTILISER

Plus en détail

Vous trouverez aussi, jointes à ce courrier, plusieurs fiches prévention mises à jour.

Vous trouverez aussi, jointes à ce courrier, plusieurs fiches prévention mises à jour. FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 23 mars 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE a~ ~6 Référence: DB Objet: Hygiène et Sécurité Plaquette «La sécurité des agents dans les services de restauration»

Plus en détail

TRUCK COFFEE MAKER. User s manual. Check our website www.quintezz.com for more languages

TRUCK COFFEE MAKER. User s manual. Check our website www.quintezz.com for more languages TRUCK COFFEE MAKER User s manual GB NL D E Check our website www.quintezz.com for more languages INTRODUCTION Cher client, Vous avez acheté le QUINTEZZ Truck Coffee Maker. Nous vous remercions pour cet

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION CAFETIERE ELECTRIQUE 1.25L REF CM4229 230V - 800W - 50Hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION Appareil garanti 1 an sur présentation du ticket

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail