MERKUR JUILLET/AOÛT Responsabilité sociale des entreprises: 3 initiatives pour agir!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MERKUR JUILLET/AOÛT2011. www.cc.lu. Responsabilité sociale des entreprises: 3 initiatives pour agir!"

Transcription

1 JUILLET/AOÛT2011 MERKUR DE LËTZEBUERGER MERKUR BULLETIN DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Resposabilité sociale des etreprises: 3 iitiatives pour agir! FLASH Assembléepléière publique: La Chambre de Commerce lace avec Luxiovatio u «Espace Etudiats» sur le site de Belval FORMATION «LSC Etrepreeurship»: 298 cadidats diplômés ECONOMIE 9. Deutsch-Luxemburgische Wirtschaftskoferez: Nachhaltige Etwicklug: welche Rolle für ereuerbareeergie?

2 Exclusivité BCEE RETURN ON INVEST! Exclusivité pour voyageurs d affaires :gagez 1,5 Mile de prime par euro dépesé avec la carte, et remplissez votre compte de Miles plus rapidemet! NOUVEAUALA BCEE: MASTERCARD BUSINESS MILES&MORE LUXAIR réservée aux voyageurs d affaires 1,5 Mile de prime par euro dépesé avec la carte Miles de prime comme bous de bieveue davatage de Miles de prime sur les vols Luxair * et auprès des autres parteaires Miles&More : sur présetatio de la carte de membre Miles&More et grâce au paiemet par la carte de crédit services d assurace exclusifs etbie plus ecore ** Souscrivez dès maiteat et bééficiez d avatages attrayats! Ifos sur souscriptio das votre agece BCEE Décisio rapide récompesée :250 de remise sur votre prochai vol Luxair * * à l exclusio des vols et voyages LuxairTours ** détails sur aque et aisse d Eparge de l Etat, Luxembourg, établissemet public autoome, 1, Place de Met, L-2 Luxembourg, R..S. Luxembourg tél. :(+352)

3 EDITORIAL JUILLET/AOUT 2011 Réforme du régime gééral d assurace pesio: l ejeu est de taille! Le premier miistre a covoqué les parteaires sociaux à repredre e septembre les égociatios au sei du comité de coordiatio tripartite. A côté du projet de budget 2012, le Gouveremet, les représetats des etrepreeurs et les sydicats discuterot surtout des coditios du déclechemet d ue ouvelle trache idiciaire, après celle prévue e octobre L Uio des Etreprises Luxembourgeoises (UEL) a pris les devats e présetat au cours d ue coférece publique so aalyse du système actuel d assurace pesio.les solutiosproposées à cetteoccasiopar l UEL s iscrivet das le débat atioal sur la réforme de l assurace pesio préparée par le Gouveremet. L objectif de la positio patroale est d assurer ue pesio équitable pour tous sas compromettre le fiacemet à log terme du système publique de retraites. Pour cela, l UEL est d avis qu il est écessaire d agir vite pour mettre e oeuvre ue réforme du régime gééral des pesios qui soit de ature à teir compte des réalités écoomiques et démographiques présetes et surtout futures. L ejeu est de taille puisqu il s agit de maiteir et péreiser u système de pesio performat qui puisse o seulemet protéger les persoes bééficiat actuellemet de la retraite, mais égalemet les géératios futures. Das ue aalyse ratioelle et resposable, l UEL remarque que les jeues qui etret sur le marché du travail aujourd hui e bééficierot pas de leur retraite avat ue quarataie d aées et qu il est doc primordial que les pouvoirs politiques mettet sur pied u système de pesio avec ue visio qui aille audelà de simples projectios de 10 à 20 as. Tout e saluat la voloté gouveremetale d etamer efi la réforme, l UEL estime que les mesures evisagées sot beaucoup trop timides et e sot pas de ature à reforcer la durabilité du système de pesio. Elle procède à ue aalyse critique de ces mesures afi de pouvoir utilemet e apprécier le bie-fodé. Il ressort de cette aalyse que la modificatio de la formule de calcul des pesios est isuffisate pour alléger les charges du système, que la prise d effet des modulatios précoisées à l ajustemet des pesios à l évolutio géérale des salaires est tardive et isuffisate et que les mesures evisagées, qui pour la plupart e produirot pleiemet leur effet qu à l issue d ue période trasitoire pouvat aller jusqu à 40 as, e parviedrot pas à péreiser le régime e dépit d u relèvemet à terme des cotisatios de l ordre de 25 %. L UEL refuse par coséquet de souscrire à ue approche qui compromet à la fois la compétitivité de l écoomie atioale et l équité itergéératioelle ihérete au régime gééral. Ue solutio à log terme au fiacemet du régime des pesios e pourra être trouvée qu à coditio que la réforme se fasse das le respect de la compétitivité de l écoomie luxembourgeoise, puisque seule ue écoomie compétitive est capable d accroître l activité des etreprises luxembourgeoises et seule ue activité écoomique forte permettra de maiteir u taux de créatio d emplois vigoureux. Sas croissace de l emploi et doc sas accroissemet de la masse cotisable, les équilibres macroécoomiques de la sécurité sociale e pourrot être maiteus. Ue hausse des cotisatios sociales ou ue fiscalisatio accrue du fiacemet de la sécurité sociale, e gééral, et du régime des pesios, e particulier, e costituet pas de solutio durable, puisque ces mesures e sigifieraiet rie d autre qu ue poctio supplémetaire sur l appareil productif seul créateur de richesse écoomique et dimiueraiet à terme la capacité de croissace et doc la durabilité du modèle social luxembourgeois. Si le Luxembourg veut vraimet maiteir le caractère social et garatir le fiacemet deso système de retraites, u allogemet de la vie active paraît plus que jamais icotourable. Car seule ue répartitio équitable des charges et des prestatios etre les géératios actuelles et futures d assurés permettra de maiteir la paix sociale, qui reste u des atouts majeurs du Luxembourg, et de péreiser u régime d assurace pesio qui compte toujours parmi les plus performats au mode. MERKUR 1

4 SOMMAIRE JUILLET/AOUT 2011 DOSSIER 4 Développemet durable Resposabilité sociale des etreprises: u ivestissemet durable! FLASH 19 La Chambre de Commerce lace avec Luxiovatio u «Espace Etudiats» sur le site de Belval DOSSIER 4 Resposabilité sociale des etreprises: u ivestissemet durable! FLASH 14 La Chambre de Commerce lace avec Luxiovatio u «Espace Etudiats» sur le site de Belval 16 Remise de distictios hoorifiques 17 U coup de pouce à l esprit d etrepredre 17 Visite d ue délégatio russe 18 Visite de S.E. Bartosz Jalowiecki, ambassadeur de Pologe 18 Remise des prix e scieces écoomiques et sociales U tirage au sort viet de désiger les dix heureux gagats du Grad Quiz de la Chambre de Commerce orgaisé das le cadre de la Foire de Pritemps 2011 INTERNATIONAL 20 Stregtheig ad fosterig relatios betwee Bagladesh adluxembourg 20 Caledrier septembre décembre Helpig Europea SMEs to establish, develop ad sustai their busiess i Chia 22 A atioal pavilio at the Project Lebao i Beirut 22 Saisir les opportuités d affaires par le biais des visites de délégatiosétragères 24 Go North-East i Chia! EU-Chia Busiess Meetig i Jili 24 Opportuities flow at the Volga 25 Become a Official Parter of the Luxembourg Pavilio at Expo Real Missio fiacière e Asie 28 Costructio durable et techologies de l eviroemet à l hoeur au salo Cosese 29 3 e éditio de la Semaie européee des PME: le Luxembourg se met aux couleurs de l Europe! 30 Le Salo à l Evers: u redezvous icotourable 32 Les professioels de la soustraitaceidustrielleréuisau salo ELMIA Subcotractor à Jököpig 32 Taux de TVA appliqués das les Etats membres de l UE Editio 07/ BOA Bourse d Opportuités d Affaires 35 Textes europées publiés du 31 mai 2011 au 1 er juillet 2011 FORMATION 36 «LSCEtrepreeurship»: 298cadidats diplômés 37 La LSC présete la «professio du mois» 38 Le droit de former 42 Module complémetaire Evaluatio par compéteces 42 La LSC, l OLAP et la Chambre des Métiers présetet leur cataloguecommu 43 Lacemet du ouveau programmed appretissage de la lague luxembourgeoise 44 Studete köe zwische Busiess Admiistratio, Iteratioal Maagemet ud jetzt auch Bakig&Fiace wähle 44 Maager, u métier à part etière 46 U accord de parteariat pour ue formatio plus professioelle 46 L offre de formatio dispoible suriphoe 47 Programme de formatio septembre octobre 2011 INNOVATION 50 Luxiovatio ad the Iterdiscipliary Cetre for Security, Reliability adtrust sig amemoradumofuderstadig o future collaboratio 51 Parcours 1,2,3 GO: Ue 11 e éditio réussie 53 Gérer la croissace de so etreprise: u défi 55 Deuxmetorés 2010 à l hoeur: visite de l etreprise WoodOptic Diffusio et remise du prix «BoostMyBusiess» 56 Luxgame remporte le prix 57 CRP Gabriel Lippma:faire plus pour le Luxembourg 58 Le «Woma Busiess Maager of the Year Award» de Dexia BIL est lacé 58 Europe4Startups:ue ouvelle iitiative à Luxembourg pour les startups qui veulet s implater e Europe 2 MERKUR

5 INNOVATION LEGISLATION & AVIS FEDERATIONS/UEL 51 Parcours 1,2,3 GO: ue 11 e éditio réussie 71 La vete de bies meubles corporels: l obligatio de garatie du vedeur professioel vis-àvis du cosommateur 78 UEL «Ue retraite pour tous»: cotributio des orgaisatios patroales au débat atioal pour réformer le régime gééral d assurace pesio ECONOMIE 60 Le Luxembourg ivité à davatage d ambitio 62 Nachhaltige Etwicklug: welche Rolle für ereuerbare Eergie? 63 Normalisatio ISO et Cloud Computig: ue révolutio aux ejeux écoomiquescosidérables 65 Equête Eurochambres 2012: la 19 e éditio sur les rails 66 Photo mesuelle de l écoomie luxembourgeoise LEGISLATION & AVIS 70 Projets de loi soumis pour avis à la Chambre de Commerce 71 La vete de bies meubles corporels: l obligatio de garatie du vedeur professioel vis-à-vis du cosommateur 75 Cotrôle des marchads de bies 76 Achetez vos livres de droit et vos aboemets e lige! FEDERATIONS/UEL 78 «Ueretraitepourtous»: cotributio des orgaisatios patroales au débat atioal pour réformerlerégimegééral d assurace pesio 79 Gary Keip, ouveau présidet de la clc 79 8 e éditiodelacoférece «Ispirigwome» 80 Lesarmateurs luxembourgeois fiers d arborer le Roude Léiw 80 Erst Wilhelm Cotze élu présidet asd activitéauluxembourg et de ombreux projets d aveir INFO ENTREPRISES 82 lux-airport:2010marquée parue reprise à la hausse des activités 82 E bref %des emballages méagers et assimilés ot été recyclés par Valorlux e Brasserie de Luxembourg lace ue ouvelle actio «Free Music Dowload» 84 Charles Kieffer: 65 aées cosacrées au sport 85 Accord scellé etre Epuramat et BlackOpalEergy Services 86 e-coect: 10 as, l âge de raiso? 87 La société Reckiger souffle sa cetième bougie 88 DHLdélaissel aéroportdufidel pour la Place du Glacis 89 Beauté et efficacité éergétique: le pari gagat Tourisme 90 Marktchace im Tourismus mit Best Agers (2) 92 Grad-DuchédeLuxembourg: Les Ardees luxembourgeoises Naturally yours BOURSE 94 LES 100 VISAGES DE LA CDC 96 Editeur: Chambre de Commerce du Grad-DuchédeLuxembourg 7, rue Alcide de Gasperi L-2981 Luxembourg Tél.: Fax: homepage: Paraît 10 fois par a Tirage: exemplaires Reproductio autorisée avec metio de la source. Copie à l éditeur Rédactio: Patrick Erzer, rédacteur e chef Marie-Hélèe Trouillez Violaie Mathuri, Corie Briault Mise e page et impressio: Imprimerie Cetrale S.A. Coceptio graphique: rosedeclaire,desig. Couverture: lola Crédit photographique: MEV Verlag, EU, SIP, ONT Luxembourg, M-H. Trouillez Publicité: Imprimerie Cetrale Service Régie, Bureaux: 15, rue du Commerce L-1351 Luxembourg Tél.: (+352) Fax: (+352) Les articles publiés et sigés egaget que la resposabilité de leurs auteurs et e reflètet pas forcémet l opiio de la Chambre de Commerce, qui e peut doer aucue garatie expresse ou implicite sur l exactitude, l exhaustivité, la véracité, l actualité, la pertiece ou la fiabilité des iformatios figurat das le Merkur. MERKUR 3

6 DOSSIER JUILLET/AOUT 2011 Développemet durable Resposabilité sociale des etreprises: u ivestissemet durable! Le Luxembourg est cofroté à de multiples défis qui fot apparaître des tedaces écoomiques, sociales et écologiques o souteables. Ces tedaces s opposet à u développemet durable, meaçat aisi les équilibres socio-écoomiques et écologiques futurs. Alors que le dossier Merkur du mois de jui 2011,aisi que le récet bulleti écoomique «Actualité &tedaces»au sujet du développemet durable 1,présetaietquelques-ues de cestedaces o-durables, aisique lespistesderéflexio souteues par la Chambre de Commerce,le préset dossier eted souliger les efforts mis e œuvre par les etreprises de faço cocrète afi d iscrire leurs activités sur le chemi de la durabilité. Le préset dossier sur la RSE Resposabilité Sociale des Etreprises compte aborder cette thématique e mettat e évidece certaies iitiatives particulièremet pertietes das ce domaie et les illustrera par des témoigages d etreprises. Il e s agira pas de préseter l esemble des activités s iscrivat das ue démarche RSE. La Chambre de Commerce se cocetre das ce dossier, essetiellemet sur trois grads piliers: 1. L INDR 2 Istitut Natioal pour u Développemet durable et la Res- 1 Le bulleti écoomique «Actualité & tedaces 10» peut être cosulté, téléchargé ou commadé e lige sous: 2 L INDR regroupe les orgaisatios professioelles suivates: l Associatio des Baques et Baquiers du Grad-Duché du Luxembourg, l Associatio des Compagies d Assuraces du Grad-DuchédeLuxembourg,laChambre de Commerce du Grad-DuchédeLuxembourg,laChambre desmétiersdugrad-duché de Luxembourg, la Cofédératio Luxembourgeoise du Commerce (& Trasport et Services), la Fédératio des Artisas, la Fedil Busiess Federatio Luxembourg, l Horesca Fédératio Natioale des Hôteliers Restaurateurs et Cafetiers de Luxembourg 4 MERKUR

7 posabilité sociale des etreprises créé par l UEL, s egage sur la voie de la durabilité au iveau des etreprises, otammet e décerat le label d «etreprise socialemet resposable» (ESR) aux etités remplissat les critères de so référetiel das les dimesios sociale, écoomique et eviroemetale. 2. La SDK SuperdrecksKescht se cocetre sur la gestio écologique des déchets, dot u vecteur phare cocere directemet la gestio des déchets des etreprises. Le label de la «SuperdrecksKescht fir Betriber» est déceré depuis 1992 aux etreprises mettat e œuvre ue gestio proactive des déchets. 3. L AAA Associatio Assurace Accidet, quat à elle, viet de préseter so ouveau label déommé «Sécher & Gesod mat System» das domaie de la saté et de la sécurité au travail. Aisi, u comité de pilotage de l actio de coseil et de labellisatio das lequel sot représetées l AAA a été créé, la Chambre de Commerce et la Chambre des Métiers. L UEL est égalemet associée aux travaux de ce comité de pilotage. Le développemet durable et la resposabilité sociale des etreprises La otio de développemet durable afait so etrée sur la scèe iteratioale e 1987, das le rapport Brudtlad de la Commissio modiale sur l eviroemet et le développemet des Natios Uies. Das ce rapport, le développemet durable est défii de la maière suivate: «[ ] u développemet qui s efforce de répodre aux besois du préset sas compromettre la capacité des géératios futures à satisfaire les leurs. [ ]» Au iveau des etreprises, le développemet durable cosiste à évaluer leur performace sous trois agles: eviroemetal, social et écoomique. Aisi, les etreprises désirat deveir, das le log terme, des acteurs resposables de la société, s orietet vers ue gestio et u mode de productio qui appliquet les pricipes du développemet durable à travers ue cociliatio du progrès écoomique et social das le respect de l eviroemet. La RSE est l expressio pour toute etreprise de so ivestissemet das la promotio d ue véritable culture de développemet durable, cosidérat les trois dimesios citées plus haut. Il s agit d ue démarche volotaire de coduite des affaires des etreprises, reflétat la cotributio des etreprises au développemet durable et visat l itégratio decosidératios sociales, eviroemetales et de gouverace das leurs structures et processus de prise de décisios. Il s agit par coséquet de développer des réposes créatives et à valeur ajoutée impliquat toutes les parties preates de l etreprise afi de gérer de maière plus efficace les risques évetuels et d obteir ue plus grade crédibilité et ue plus grade cofiace de la part de la société. La RSE s applique à toutes les etreprises quels que soiet leur secteur, leur taille ou ecore leur marché, bie que la portée de leur egagemet peut varier e foctio de leurs spécificités. Les etreprises sot cofrotées à de multiples attetes émaat des salariés, des cosommateurs, des actioaires, des orgaismes o gouveremetaux, desorgaismesiteratioauxetautres iterveats. Ces défis amèet habituellemet les etreprises à placer l accet sur u ou plusieurs élémets de la RSE, tels que la sécurité et la saté, la protectio de l eviroemet, la gouverace d etreprise, les pratiques de gestio des ressources humaies, les droits de la persoe, le développemet commuautaire ou ecore la protectio du cosommateur. Cette approche empêche ullemet l etreprise respectueuse de la RSE decotiuer à être uacteur écoomique producteur de valeur tagible tout e péreisat sa survie. Les retombées de la RSE sot multiples. Les etreprises e tiret: ue meilleure performace fiacière grâce à l amélioratio de l efficacité du foctioemet, u profil de risque plus favorable, de meilleures relatios avec la commuauté des ivestisseurs et u accès plus facile aux capitaux, de meilleures relatios employeursalariés qui se traduiset par ue meilleure visibilité auprès du public cible visé au iveau du recrutemet, ue meilleure isertio des ouvelles embauches das l etreprise, u accroissemet de la motivatio des salariés, de leur maitie au poste, de l appretissage, de l iovatio et par coséquet de toute la productivité, de meilleures relatios avec les collectivités eviroates et ue plus grade facilité d obtetio d u «droit d opérer», ue meilleure réputatio et ue meilleure image de marque. Les trois dimesios de la RSE Le développemet serei d ue etreprise requiert u repositioemet régulier par rapport à so marché e cosidérat les cotraites sas cesse chageates et iduites par les comportemets et produits et services des cocurrets, par l évolutio techologique, les moyes de productio et de distributio, les fiaces aisi que les cliets et fourisseurs. Aisi, das cette optique, la RSE peut être evisagée à travers trois dimesios: Dimesio «Social et Egalité des chaces professioelles» Cette dimesio itègre toutes les actios que l etreprise egage vis-àvis de ses salariés e matière sociale et d égalité des chaces professioelles, e agissat sur l amélioratio du bieêtre au travail et d ue meilleure cociliatio vie privée/vie professioelle. Dimesio «Gouverace» Cette dimesio itègre toutes les actios que l etreprise egage e matière de gestio, de cotrôle, de trasparece et de fidélité vis-à-vis des actioaires, des admiistratios, des baques et des assuraces et de ses cliets. Elle pourrait, de ce fait, égalemet s appeler «Ecoomie». Dimesio «Eviroemet» Cette dimesio itègre toutes les actios que l etreprise egage e matière d utilisatio ratioelle des ressources et de protectio de l eviroemet (déchets, pollutio) et de réductio de ses émissios e dioxyde de carboe (cosommatiod éergie,dégagemet de gaz à effet de serre, emploi d éergies reouvelables). MERKUR 5

8 DOSSIER JUILLET/AOUT 2011 Le label ESR: pour des etreprises durablemet resposables Le label ESR Etreprise Socialemet Resposable créé par l INDR est u outil qui aide les etreprises das leur développemet RSE. Le label ESR est u outil offert aux etreprises désireuses de formaliser leurs efforts e la matière, de partager leurs expérieces, d évoluer e commuauté et de commuiquer leurs efforts et réussites vis-à-vis de leurs salariés et du mode extérieur. Le label se déclie e trois piliers qui sot, tel que cité ci-avat: Social et Egalité des chaces professioelles, Gouverace et Eviroemet. L INDR poursuit u certai ombre derègles et pricipes pour lamise e place de certificats: facilité et rapidité de la démarche, orietatio sur les avatages pour les etreprises, critères d évaluatio objectifs et spécifiques, soutie aux etreprises à l aide d exemples de boes pratiques. Noobstat toutes ces cosidératios, la mise e œuvre de la RSE est ue occasio pour l etreprise de predre cosciece de ses acquis et de défiir des objectifs futurs. L INDR met à la dispositio des etreprises u référetiel adapté aux différets secteurs d activité de otre écoomie etàla taille des etreprises. E résumé, les etreprises retiret de ombreux bééfices e agissat de faço socialemet resposable. Tout d abord, elles devieet fiacièremet plus performates et plus profitables. De meilleures relatios avec leurs salariés leur permettet égalemet d acquérir u iveau de productivité et d iovatio plus élevé. De plus, ue corrélatio positive a été observée etre la RSE et la performace fiacière, la RSE permettat aisi d établir de meilleures relatios avec les ivestisseurs et u accès plus facile aux capitaux. Ue etreprise socialemet resposable s adresse de maière différete aux actioaires, aux créaciers, aux fourisseurs, aux cliets, mettat clairemet e évidece u egagemet reforcé des iterveats. Il est du reste essetiel de relever qu ue ESR permet aux etreprises de développer ue image de marque. La RSE peut doc être qualifiée d ivestissemet retable. Toute etreprise itéressée par le label ou désirat s auto-évaluer peut cosulter le site de l INDR sous www. idr.lu. Il est possible égalemet de cotacter Eric Hiéroimus (resposable) par téléphoe: (+352) ou evoyer u à L AVENIR SE FORME Formatios MANAGEMENT DEVELOPPEMENT DURABLE Resposable développemet durable (8 jours) les 05, 06, 07 octobre, 10,11, 12 ovembre et 05, 06 décembre 2011 Fraçais Iterlocuteur et référet des pricipales directios de l etreprise, il iforme, coseille et accompage la traductio de la stratégie de développemet durable de l etreprise e pla d actios cocret ISO 26000: l applicatio des liges directrices e matière de Resposabilité Sociétale (2 jours) les 23 et 30 septembre 2011 Fraçais Permet de maitriser le vocabulaire de la orme, compredre et idetifier les moyes de mise e oeuvre des grads thèmes de la RSE (remise de la orme ISO 26000) Costruire so rapport développemet durable, selo le stadard GRI (2 jours) les 19 et 20 septembre 2011 les 28 et 29 ovembre 2011 La GRI (Global Reportig Iitiative) est ue méthodologie éprouvée et recoue iteratioalemet afi d élaborer u rapport de développemet durable. Dispesé par u formateur certifié: HR2D Nous proposos égalemet u service d accompagemet de votre démarche RSE: Formatios aux cocepts, iterview des parties preates, évaluatio sur base de l outil CSR 26000,... Pour plus de reseigemets cotactez Mme Elisabeth DE SOUSA au tél ou par Fraçais Istitut de Formatio Sectoriel du Bâtimet S.A. 5, Zoe d Activités Ecoomiques Krakelshaff, L-3290 BETTEMBOURG T (+352) F(+352) E W 6 MERKUR

9 Label ESR: Témoigages d etreprises No-ail Boxes Cosidérat la dimesio «Social et Egalité des chaces professioelles», la société No-ail Boxes privilégie la sécurité égalemet e dehors de l etreprise, les dirigeats de l etreprise ayat l obligatio de former des salariés au secourisme à raiso de 10 % das le milieu idustriel. La motivatio de la société était pas seulemet de répodre aux exigeces légales, mais égalemet de former des ges prêts à iterveir das la vie quotidiee (sur la route, e famille, das les associatios sportives et sociales fréquetées par les employeurs ) pour aider à sauver des vies. De plus, toujours das le cadre de la prévetio des accidets sur le chemi du travail, mais égalemet pour améliorer le pouvoir d achat de ses salariés et pour écoomiser le carburat, l etreprise a proposé à ses salariés d utiliser le bus Bastoge Wiltz Ettelbruck au lieu de leur voitureprivée, meat, avec l accord de la villedewiltz et lesdiffé- retes admiistratios cocerées, à la mise e place d u arrêt de bus à l etrée de la zoe idustrielle. Co-labor Co-labor, ue coopérative visat à souteir l activité écoomique, est très active das la prévetio des discrimiatios au sei de l etreprise. Elle accorde ue grade importace aux persoes défavorisées e leur offrat la possibilité de trouver ue place das la société par le biais d ue immersio das le mode cocret du travail. Das ce cotexte, co-labor a, par exemple, accueilli u jeue homme sourd e stage. Le «leitmotiv» de co-labor état de cocéder le droit au travail à chacu, ce jeue homme a pu bééficier d u appretissage e horticulture. SuperDrecksKëscht fir Betriber: la gestio écologique des déchets Le système de gestio écologique des déchets, promu à travers l actio de la «SuperDrecksKëscht» au Luxembourg et créé e 1985, s appuie aujourd hui sur la «SuperDrecksKëscht fir Biirger» (méages), «SuperDrecksKëscht fir Betriber» (etreprises) et «SuperFreos- Këscht 2» (appareils frigorifiques). A l échelle du mode des etreprises, la «SuperDrecksKëscht fir Betriber» a été créée e 1992 à l iitiative du miistère de l Eviroemet et de la Chambre des Métiers, iitiative à laquelle s est officiellemet joite la Chambre de Commerce e jui 2010 lors du 25 e aiversaire de la «Super- DrecksKëscht». L objectif de la «SuperDrecks- Këscht firbetriber» est deveiller à ue gestio écologique des déchets des etreprises, e préservat l éergie et les ressources. Celle-ci se fait à travers la collecte, le tri et le stockage des déchets, la recherche de moyes de valorisatio et d élimiatio appropriés, la mise e place de moyes de prévetio de même que la prise e compte de la législatio, e particulier la loi du 17 jui 1994 relative à la prévetio, des déchets 3. Les coseillers de la «SuperDrecksKëscht fir Betriber» soutieet les etreprises par la créatio de cocepts de gestio et de prévetio des déchets tout e teat compte de l écologie et de l écoomie. Cocrètemet, les pricipaux objectifs de la «SuperDrecksKëscht fir Betriber» sot les suivats: la promotio de la gestio écologique des déchets das les etreprises tout e respectat la hiérarchie des pricipes 4 telle que fixée par la législatio sur la gestio des déchets, l assistace aux etreprises das la mise e œuvre d ue telle gestio des déchets, l assistace aux etreprises pour le respect et l accomplissemet des dispositios etobligatios légales e matière de gestio des déchets, l attributio, la gestio et la promotio auprès des etreprises et de la populatio du label de qualité de la «SuperDrecksKëscht», l assurace d u service miimal de collecte de déchets auprès des etreprises, la promotio e gééral d ue gestio écologique des déchets. 2 La SuperFreosKëscht est parteaire d Ecotrel asbl qui estresposable de la mise e œuvre des obligatios requisespar la loi au om des fabricats/importateurs et du commerce 3 Il s agit du cadre légal applicable au momet de la fialisatio du préset dossier. Das ce cotexte, il est à oter qu e date du 22 avril 2011, le Coseil de gouveremet a adopté le projet de loi relatif aux déchets aisi que le projet de règlemet grad-ducal ayat pour objet de trasposer e droit atioal la directive cadre 2008/98/CE relative aux déchets qui abroge l aciee directive cadre 2006/12/CE relative aux déchets 4 La hiérarchie desdéchets s applique parordre de priorité: (1)prévetiodes déchets; (2)leurpréparatio e vueduréemploi; (3)lerecyclage;(4) ueautre valorisatio, otammet la valorisatio éergétique, et (5) l élimiatio des déchets MERKUR 7

10 DOSSIER JUILLET/AOUT 2011 Répartitio des affiliés à la «SuperDrecksKëscht fir Betriber» par pricipales braches d activités au 1 er javier 2011 Source: Autres 11 % Laboratoires 2 % Idustries 2 % Baques et assuraces 5 % Services sois et saté 5 % Services admi. publ. 10 % Services éducatio 7 % Services marchads divers 9 % SuperDrecksKëscht, calculs de la Chambre de Commerce Les etreprises, mais aussi les istitutiosprivées et publiques, satisfaisat suffisammet aux exigeces fixées pour l obtetio du label de la «SuperDrecks- Këscht fir Betriber» sot labellisées pour ue durée d u a. Toute etreprise réussissat avec succès les cotrôles pedat5aées cosécutivesvoitso label validé pour 2 as avec des cotrôles effectués tous les 2 as. Au-delà d ue participatio active e matière d eviroemet par les etreprises procédat à ue gestio ratioelle des ressources aturelles et le respect du cotrat social etre les géératios, l adoptio de cette actio apporte égalemet des avatages écoomiques aux etreprises, tels qu ue meilleure gestio des coûts, ue publicité et des relatios publiques gratuites orgaisées par la «SuperDrecks- Këscht» aisi que l offre gratuite de formatios aux salariés. 30 % Artisaat 10 % Commerce 9 % Horeca, campigs Le système de gestio écologique des déchets promu par la «SuperDrecks- Këscht fir Betriber», et otammet les aalyses et certificatios réalisées au sei des etreprises cocerées, etraîet u allègemet des charges imposées aux etreprises par certaies législatios e matière de protectio de l eviroemet, otammet les pricipes et formalités prévus par la législatio relative aux établissemets classés et la législatio sur la gestio des déchets. E outre, il coviet de relever que l actio de la «SuperDrecksKëscht» est certifiée ISO et que la certificatio de la gestio des déchets réalisée par les etreprises est coforme à la orme ISO Depuis 1992, bo ombre d etreprises ot adhéré àcette actio, passat d u effectif de 8 à à la fi de l aée Etre 2008 et 2010, et doc e pleie crise écoomique, le taux d affiliatio a progressé de 21 %. Le graphique ci-cotre doe ue visio claire de la répartitio des affiliés par secteur d activités au 1 er javier Il permet de costater que de ombreux ressortissats de la Chambre de Commerce participet aujourd hui à cette actio. La gestio écologique des déchets selo la méthode de la «SuperDrecksKëscht» a d ailleurs été recoue comme «meilleure pratique» par la Commissio européee 5. Parmi les pays qui se sot ispirés des méthodes de la «SuperDrecksKëscht», citos otammet la Suisse, Chypre, la Hogrie et la Suède. L iitiative «SuperDrecksKëscht» au ses large, aisi que l eco-label «clever akafe» ot récemmet été déclarés comme «meilleure pratique» e Europe par la Commissio européee. La «SuperDrecksKëscht» est d ailleurs la troisième marque la plus coue au Grad-Duché. Eviro 95 % de la populatio utilise courammet le système de la «SuperDrecksKëscht fir Biirger» et la moitié de l emploi salarié est désormais couverte par l actio «Super- DrecksKëscht fir Betriber». L offre deservices delapart dela «SuperDrecksKëscht fir Betriber» pour les etreprises est très vaste. Elle compred etre autres les prestatios suivates: les iformatios et coseils sur toutes les questios cocerat la gestio des déchets, avec u accet particulier sur la prévetio, les aalyses de la gestio itere des déchets, les solutios sur mesure pour la collecte sélective de tous les déchets de l etreprise aisi que pour leur stockage sûr et respectueux de l eviroemet, les bilas de déchets, la formatio et la motivatio des salariés pour ue maipulatio correctedes matièresdagereuses et des déchets, l élimiatio écologique et trasparete des déchets, aisi que: la possibilité d améliorer l image des etreprises participat à cette actio e leur décerat le label de qualité pour ue gestio des déchets das le respect de l eviroemet MERKUR

11 Pour plus d iformatios, pour predre coaissace des coditios d adhésio, ou simplemet pour cosulter diverses brochures et guides pratiques e matière de gestio éco- logique des déchets, hésitez pas à cosulter le site Iteret dela«super- DrecksKëscht»: appeler au uméro (+352) ou cotacter les coseillers de la «SuperDrecks- Këscht» par lu. Le coseil et la certificatio des etreprises sot etièremet gratuits. SuperDrecksKëscht fir Betriber: Témoigages d etreprises Cactus «Cactus travaille e étroite collaboratio avec la «SuperDrecksKëscht» depuis début 2000 et aobteu lelabel e La«SuperDrecksKëscht» apporte au quotidie des iformatios ou des coseils ciblés quat aux problématiques particulières de Cactus. Grâce à cette collaboratio, l etreprise a pu mettre e place ue série de reprises de déchets de la clietèle. Ce tri a démarré par la collecte des piles et des briquets, pour esuite s étedre à la reprise des cartouches de toer, jusqu à aboutir à la statio de collecte de la galerie du magasi Cactus à Mersch. E mars 2011, u cetre de recyclage a vu le jour das le parkig souterrai du magasi Cactus à Howald, pour la reprise de tous les déchets du cliet, e collaboratio égalemet avec l Admiistratio de l Eviroemet, et qui est u frac succès», Sadrie Trapp, resposable eviroemet. BGL BNP Paribas L obtetio du label «SuperDrecksKëscht» impose depuis 5 as à BGL PNB Paribas ue politique stricte de tri des déchets: carto, papier, verre, mais égalemet métal, matériel électroique, bois... Des coteeurs spécifiques ot été istallés e sous-sol qui permettet de limiter les déchets o triés et méagers et, aisi, réduire leurs coûts de destructio. Idividuellemet, chaque employé est ecouragé à trier ses déchets grâce aux différets compartimets de sa poubelle et aux cotaiers à tri présets das chaque coi café. «Mais la gestio des déchets e costitue qu u aspect de toute la paoplie des efforts déployés par BGL BNP Paribas e matière de RSE. C est grâce à l esemble des projets réalisés das les domaies de l eviroemet, du social et de l écoomie que la baque a reçu cette aée le label ESR (Etreprise Socialemet Resposable) de l INDR, deveat aisi la première baque commerciale das ce domaie», explique Kari Schitge, resposable resposabilité sociale et relatios extérieures/bgl BNP Paribas. Le label «Sécher & Gesod mat System»: promouvoir la sécurité et la saté au travail Si la prévetio des accidets a toujours fait partie des missios de l Associatio d Assurace Accidet (AAA), cette missio s est logtemps limité à l élaboratio de règlemets de prévetio («Ufallverhütugsvorschrifte») et à la surveillace du respect de ceux-ci par les employeurs et les salariés. Depuis ue dizaie d aées, l assurace accidet a toutefois quitté la voie exclusivemet répressive pour mieux utiliser ses capacités e persoel et savoir-faire et a privilégié le développemet de ses activités e matière d iformatio, de coseil et de formatio. Elle met otammet à la dispositio des employeurs et salariés ue vaste documetatio e matière de sécurité et de saté au travail qu elle élabore ellemême, le cas échéat, e se basat sur les boes pratiques existat das les pays limitrophes. Des efforts supplémetaires ot été déployés pour redre cette documetatio ecore plus facilemet accessible aux employeurs et salariés, par exemple parla vulgarisatio au moye de guides de sécurité, brochures, etc. Avec sa réforme du12 mai 2010, l assurace accidet a surtout mis l accet sur les missios d iformatio, de coseil et de formatio des salariés et employeurs e matière de sécurité et saté au travail afi d aider les etreprises à mieux développer leurs stratégies de prévetio. La réforme a égalemet permis l abolitio des règlemets de prévetio depuis le 1 er javier2011 et leur remplacemet par des recommadatios qui e ferot pas partie de la réglemetatio e tat que telle. E effet, l ambitio des auteurs était pas de fixer des cotraites supplémetaires à la législatio existate, mais d aider les employeurs et les salariés à remplir au mieux leurs obligatios légales et réglemetaires e matière de sécurité et saté au travail. MERKUR 9

12 DOSSIER JUILLET/AOUT 2011 Das u souci d aider les etreprises à mettre e place ue gestio ecore plus efficace de la sécurité et de la saté au travail à leur iveau, l AAA a récemmet créé u label de qualité e matière de sécurité et de saté au travail, déommé «Sécher & Gesod mat System». Destié aux petites etreprises, l AAA aimerait ecourager, e coopératio avec la Chambre de Commerce et la Chambre des Métiers, les efforts particuliers des employeurs e matière de prévetio des risques, tout e miimisat le volet admiistratif. Le label offre aux etreprises ue image de qualité e matière de sécurité et de saté au travail et leur permet surtout de bééficier d u coseil persoalisé et gratuit des agets du service de prévetio de l AAA. Les frais des audits de certificatio sot égalemet pris e charge par l AAA. Les autres frais, otammet ceux e relatio avec la mise e coformité avec les dispositios légalesetréglemetaires e matière de sécurité et de saté au travail, sot à charge des etreprises. Le label est déceré aux etreprises qui remplisset les critères d u questioaire, dot la première partie est dédiée à la législatio e matière de sécurité et de saté au travail (13 questios) et dot la deuxième partie est dédiée aux différets risques que l o peut recotrer e etreprise (28 questios). Pour chaque famille de risque, ue ote explicative est fourie, permettat à l etreprise de mieux compredre le sujet des questios posées. E vue de l obtetio du label, les etreprises parcouret les étapes suivates: self-check: l etreprise s évalue ellemême e répodat au questioaire, egagemet par écrit de la part de la directio de l etreprise sigature d ue covetio etre l etreprise et l AAA, coseilpersoalisé et accompagemet de l etreprise par les agets du service de prévetio de l AAA (aalyse du self-check, mise e coformité et préparatio à l audit), audit réalisé par u orgaisme idépedat (Attributio du label), re-audit partiel tous les as et itégral tous les 3 as. Pour obteir la certificatio par le label, le score des réposes affirmatives doit être de 100 %pour la partie législative et d au mois 75 % pour la partie dédiée aux différets risques recotrés das l etreprise (du mois lors de la certificatio iitiale, le but état d atteidre 100% après 3as). Les questios relatives aux différetes familles de risque sot podérées selo leur importace. Parmi les pricipaux avatages du label précité das le chef des etreprises, metioos: la promotio de la sécurité et saté au travail, le coseil persoalisé, l accompagemet et le suivi de l etreprise e vue d ue gestio efficace de la sécurité et de la saté au travail, l augmetatio de la motivatio des salariés, l amélioratio de la sécurité et de la saté au travail et la dimiutio du ombre des accidets du travail et des maladies professioelles, la dimiutio des coûts et des abseces egedrés par les accidets du travail et les maladies professioelles, la promotio d ue image de qualité e matière de sécurité et saté au travail, la visibilité à travers différets médias (commuicatios de l etreprise, visibilité sur différets sites Iteret, visibilité das la presse, visibilité au Forum Sécurité-Saté, etc.). Il est à oter que la Chambre de Commerce et la Chambre des Métiers s egagerot à coopérer avec l Associatio d Assurace Accidet e vue de promouvoir l actio de coseil et de labellisatio auprès deleurs ressortissats. L UEL est égalemet associée à ces travaux. Relevos das ce cotexte que les chambres professioelles se sot egagés de logue date e faveur de la sécurité et de la saté au travail. Leur participatio étroite et costructive au iveau du comité directeur de l AAA et leur implicatio, à travers l UEL, das l orgaisatio du traditioel «Forum de la sécurité et de la saté au travail» e témoiget otammet. Pour de plus amples iformatios, pour predre coaissace des coditios d adhésio au label ou pour cosulter le questioaire et faire u self-check, hésitez pas à cosulter le site Iteret du label sous Vous pouvez égalemet cotacter le service de prévetio de l AAA par téléphoe: (+352) ou par 10 MERKUR

13 Lookig for bright ideas? Illumiate your thikig with Deloitte Deloitte Luxembourg s app is MERKUR 11

14 Chaque mois, cochez les boes réposes du Quiz du Merkur et participez au tirage au sort pour gager u ipod ao 16 GB silver! LE Quiz du MErkUr Chaque mois, la Chambre de Commerce vous ivite à tester vos coaissaces sur les thèmes écoomiques les plus divers e participat au quiz mesuel du Merkur. Les lecteurs attetifs trouverot toutes les réposes aux questios das l éditio courate du magazie. U tirage au sort sera orgaisé parmi tous les participats ayat trouvé les boes réposes. Le prix à gager est u ipod ao 16 GB silver A l échelle du mode des etreprises, la «SuperDrecksKëscht fir Betriber» a été créée e 1992 à l iitiative du miistère de l Eviroemet et de la Chambre des Métiers, iitiative à laquelle s est officiellemet joite la Chambre de Commerce e jui 2010 lors du 25 e aiversaire de la «Super-DrecksKëscht». Combie d etreprises ot adhéré à cette actio depuis 1992? 2.018? ? 3.406? La mii-etreprise Luxgame du Lycée Classique de Diekirch a remporté le prix de la mii-etreprise de l aée, lors du 10 e Forum des Mii-Etreprises qui a eu lieu le 16 jui Quelle est l activité pricipale de cette mii-etreprise? La productio et la vete du jeu de société «Os Heemechtsspill»? La reproductio et la vete du sigle de «Os Heemecht»? La productio et la vete de jetos de casio? Valorlux est active otammet das le domaie de la prévetio des déchets d emballages. Aisi, grâce au sac réutilisable «l éco-sac», plus de 300 millios de sacs de caisse à usage uique ot pu être écoomisés depuis le début de l actio e A combie de toes de papier et de plastique correspod cette quatité éorme? 500 toes de papier et 500 toes de plastique? 500 toes de papier et toes de plastique? toes de papier et 500 toes de plastique? Pour participer au tirage au sort et gager le ouvel ipod ao 16 GB silver, il suffit de revoyer ce questioaire dûmet rempli par fax au (+352) (Rédactio Merkur) avat le mercredi 31 août. Ue seule répose par foyer. Nom Préom Adresse Code postal Localité Téléphoe Félicitatios à Mme Nathalie Egel, la gagate du Quiz de l éditio de Merkur 04/2011 qui a reçu u ipod ao 16 GB silver! Gagate du Quiz de l éditio Merkur 05/2011: Jutta Kissel (Luxembourg) Les doées collectées sot traitées e coformité avec les dispositios de la loi du 2 août 2002 relative à la protectio des persoes à l égard du traitemet des doées à caractère persoel. Le participat recoaît avoir reçu les iformatios prévues par l article 26 de cette loi. Resposable du traitemet: Chambre de Commerce. Fialité du traitemet: participatio au jeu-cocours. Destiataire des doées: Chambre de Commerce. Toutes les rubriques de la fiche d iscriptio sot à remplir obligatoiremet. E cas de o répose, la participatio pourra être refusée. Le cadidat dispose d u droit d accès aux doées le cocerat et peut demader leur rectificatio e cas d erreur. Les doées serot coservées jusqu au tirage.

15 Le ouvel Actros. Etrez das ue ouvelle dimesio. Le tout ouvel Actros éclipse tout ce que l o coaissait jusqu à préset e matière de camios : il offre ue retabilité sigificativemet accrue, ettemet plus de cofort etplus qu aucu autre, il permet ue coduitesûre, facile et sereie. Motez àbordetetrez das la ouvelle dimesio du trasportlog-courrier! Découvrez-lechez votre parteaire Mercedes-Bez ou sur le site Ue marque du groupe Daimler Mercedes-Bez LeudelageS.A. -3,rue Nicolas Brosius, L-3372 Leudelage, Tél.: Garage Jea Wager S.A. -17, rue del Idustrie, L-9250 Diekirch, Tél.:

16 FLASH JUILLET/AOUT 2011 Assemblée pléière publique La Chambre de Commerce lace avec Luxiovatio u «Espace Etudiats» sur le site de Belval Le présidetdelachambredecommerce, Michel Wurth, lesvice-présidets, Robert Deewald, Ferad Erster, Jea J. Schitge, le directeur gééral, Pierre Gramega, et le directeur de la LSC, Paul Emerig, lors de la présetatio du programme d actio e faveur des PME La Chambre de Commerce a profité de so déplacemet à Esch pour promouvoir l esprit d etreprise auprès des décideurs de demai. Quelque 200 élèves du Lycée de Garços ot suivi avec beaucoup d itérêt la présetatio de l écoomie luxembourgeoise par le chef écoomiste de la Chambre de Commerce, Carlo Thele, et le témoigage captivat du chef d etreprise Da Eische De ombreuses etreprises du Sud du pays ot suivi l ivitatio de la Chambre de Commerce de participer à so assemblée pléière publique, qui s est teue o pas comme à l accoutumée à Luxembourg, mais sur le site d Esch-Belval. C est la première fois que la Chambre de Commerce a ouvert so assemblée pléière au public et à la presse. Le Présidet Michel Wurth s est réjoui du succès de la maifestatio, qui outre les ombreuses etreprises et les cetres de recherche, a égalemet vu la présece de l Uiversité et de la bourgmestre de la commue d Esch, Lydia Mutsch. A l image du succès de la teue e juillet 2010 de l assemblée pléière de la Chambre de Commerce à Diekirch, qui fêtait so 750 e aiversaire, la Chambre de Commerce a décidé de cotiuer sa tourée das lepays e choisissat cette aée de rassembler ses membres élus sur le site de Belval et chose iédite d ouvrir so assemblée pléière au public e ivitat o seulemet ses ressortissats du Sud du pays, mais égalemet les médias à assister à la réuio de so plus haut orgae de décisio. Chambre de Commerce et Luxiovatio: ue présece commue das la future Maiso du Savoir L eseigemet supérieur, la recherche et l iovatio costituat les axes majeurs de développemet du site de recoversio écoomique de Belval, la Chambre decommerce aaocé so itetio de créer sur le site et plus précisémet das la future Maiso du Savoir de la Cité des Scieces ue filiale commue avec Luxiovatio, l Agece atioale pour lapromotio de l iovatio et de la recherche. Le poit d iformatio et d accueil «Ecoomie et Iovatio» devra permettre aux milliers d étudiats attedus das l eceite de la future Uiversité de se familiariser très tôtetde maière iformelle avec le mode des etreprises. Avec ue surface projetée de m 2, cette implatatio travaillera 14 MERKUR

17 e étroite collaboratio avec l Uiversité pour offrir aux étudiats plusieurs services gratuits, tels que la mise à dispositio d u cetre de documetatio sur l écoomie et l iovatio au Luxembourg, ue bourse de stages e etreprises, ueboursed opportuités de créatio d etreprises, ue iformatio géérale et u support à la créatio d etreprises ou ecore ue expositio permaete sur les iovatios «made i Luxembourg». Cette première assemblée pléière publique a égalemet été l occasio pour Luxiovatio et les deux cetres de recherche publics Gabriel Lippma et Heri Tudor de préseter leurs futures activités sur le site d Esch-Belval. 2011: L aée des PME Partat du costat que les PME luxembourgeoises jouet u rôle crucial das le développemet écoomique du pays, la Chambre de Commerce a placé l aée 2011 sous le sige des PME. Au Luxembourg, les PME représetet pas mois de 95 % des etreprises du pays et itervieet pour 80 % du PIB. Elles sot égalemet les pricipaux pourvoyeurs d emplois et d iovatios techologiques.vul importace primordiale des PME pour l écoomieluxembourgeoise, la Chambre de Commerce a aocé ue série d actios de soutie, telles que la publicatio de ouvelles éditios du bulleti écoomique «Actualité &tedaces» sur l itroductio d ue s.à r.l. simplifiée au Luxembourg (paru e javier) et sur les moyes de faire de la recherche et de l iovatio u vecteur de compétitivité du Luxembourg (paru e février) ou le rattachemet de l Espace Etreprises au guichet uique virtuel de l Etat et la créatio d u site web dédié pour faciliter la prise e charge et le suivi des demades et dossiers de créatio d etreprises. Ue idée toute ouvelle a trouvé sa cocrétisatio avec le lacemet du ouveau prix «Export Award» (www. exportaward.lu), récompesat des PME luxembourgeoises s état démarquées par leurs iitiatives ematière d iteratioalisatio, tat das le secteur des bies que celui des services. Ce prix, lacé e collaboratio avec l Office du Ducroire et e parteariat avec les ageces «Luxembourg for Busiess» (LfB)» et «Luxembourg for Fiace» (LfF), sera déceré pour la première fois e fi d aée. Outre ces quelques évéemets phares de l actio 2011 axés sur le soutie et le développemet des PME, la Chambre de Commerce poursuivra ses ombreuses activités e faveur de l écoomie luxembourgeoise et de ses etreprises.ces activitéss iscrivetdasu programme de travail bie rempli par lequel la Chambre de Commerce s efforce d aider les etreprises das toutes les étapes de leur existece, qu il s agisse de la créatio d ue etreprise, de la coquête de marchés étragers ou de l acquisitio de ouvelles compéteces offrat u avatage compétitif. Au plus près des réalités des etreprises Das u eviroemet écoomique qui reste marqué par la crise écoomique, la Chambre de Commerce a teu à poursuivre ses actios sur le terrai e allat à la recotre de ses ressortissats. Ue quizaie dedirigeats d etreprise ot aisi accepté l ivitatio de la Chambre de Commerce et sot veus partager, préalablemet à l assemblée pléière, leurs expérieces et décrire les difficultés auxquelles ils sot cofrotés au quotidie. Cette recotre avec les etreprises du Sud a été très istructive pour la Chambre de Commerce et l a cofortée das sa voloté d agir pour l amélioratio du cadre législatif et etrepreeurial au Luxembourg. La Chambre de Commerce eted aussi multiplier via la Luxembourg School for Commerce les formatios et les coféreces spécifiques aux problématiques évoquées das le dialogue avec ses membres et fera remoter leurs griefs aux miistères et admiistratios cocerés, tout e proposat des solutios pour remédier aux problèmes les plus pressats. Au cours de la même jourée, le présidet de la Chambre de Commerce a égalemet recotré le recteur de l Uiversité, Rolf Tarrach, pour effectuer u large tour d horizo sur les ombreuses voies de coopératio qui existet etre les deux istitutios. La Luxembourg Busiess Academy (LBA), qui est ue filiale commue etre l Uiversité et la Chambre de Commerce et propose avec succès u Master sur l etrepreeuriat et l iovatio, a pour vocatio d élargir sa palette de services pour rapprocher davatage l Uiversité des besois des etreprises. Avat de se réuir autour du verre de l amitié, les participats à l assemblée pléière ot pu découvrir e primeur le ouveau site Iteret de la Chambre de Commerce, qui offrira dès la retrée ue iterface plus coviviale et ergoomique à tous les iterautes s itéressat à l écoomie, à la créatio et au développemet d etreprises au Luxembourg. Avat l assemblée pléière publique, les etrepreeurs du Sud du Pays ot eu l occasio de partagerleurs expérieces et de décrire lesdifficultés auxquelles ils sotcofrotésauquotidie MERKUR 15

18 FLASH JUILLET/AOUT jui 2011 Remise de distictios hoorifiques Mosieur Jea Georges membre de l Idustrie luxembourgeoise de la techologie du métal, Luxembourg Mosieur Roger Glode membre de la Fédératio des idustries agro-alimetaires luxembourgeoises, Remersche Mosieur Georges M. jr. Letz membre de la Fédératio des Idustries agro-alimetaires et de la Fédératio des Brasseurs luxembourgeois, Luxembourg Ordre de mérite Médaille e Vermeil Madame Toiy Redig trésorière de la Fédératio luxembourgeoise de l Ameublemet, Roeser Lors d ue cérémoie qui a eu lieu le 16 jui derier à la Chambre de Commerce, Fraçoise Hetto- Gaasch, miistre des Classes Moyees et du Tourisme, Jeaot Krecké, miistre de l Ecoomie et du Commerce extérieur et Michel Wurth, présidet de la Chambre decommerce, ot remis les décoratios coférées à plusieurs ressortissats de la Chambre de Commerce, couvrat otammet les secteurs de l idustrie, du commerce et de l Horesca, aisi qu à ses employés méritats. Ordre Grad-ducal de la Couroe de Chêe Médaille e Broze Mosieur Jea-Pierre Thill vice-présidet de la Fédératio luxembourgeoise de l Ameublemet, Diekirch Médaille e Arget Madame Chatal Majerus membre du Comité de la Fédératio Luxembourgeoise des Négociats e Matériaux decostructio, Luxembourg Mosieur Jessy Morbe membre du Comité de la Fédératio Bureautique, Schifflage Médaille e Vermeil Mosieur Lucie Gidt membre du Comité de l Horesca, Clervaux Mosieur Nic Kremer membre du Comité de l Associatio des commissioaires et trasporteurs de bétail, Lullage Madame Romy Seiler-Spag réceptioiste, Heffige Chevalier Mosieur Ferad Hemme Admiistrateur du Groupemet des etrepreeurs du bâtimet et des travaux publics, Strasse Officier Mosieur Charles-Louis Ackerma Admiistrateur Fedil, Membre du Groupemet de l idustrie chimique et parachimique, Luxembourg Mosieur Joseph Baustert vice-présidet du Groupemet des etrepreeurs du bâtimet et des travaux publics, Seierberg Mosieur Hubert Clase Admiistrateur FEDIL, présidet du Groupemet des producteurs de vis mousseux et crémats luxembourgeois, Grevemacher Chevalier Mosieur Carlo Thele chief ecoomist, Membre du Comité de Directio de la Chambre de Commerce, Luxembourg Officier Mosieur Fabio Morvilli présidet de la Camera di Commercio Italo-Lussemburghese, Pettige Mosieur Raymod Muhowe membre élu de la Chambre de Commerce, Membre du comité de la Fédératio luxembourgeoise des distributeurs de boissos, Strasse Mosieur Paul-Michael Schoeberg présidet de l America Chamber of Commerce i Luxembourg, Howald Mosieur Robert Wolf membre du Comité de la Fédératio Luxembourgeoise de l ameublemet, Esch-sur-Alzette 16 MERKUR

19 12 juillet 2011 U coup de pouce à l esprit d etrepredre Les Jourées de l Ecoomie ot eu lieu les mardi 15 et mercredi 16 février deriers à la Chambre de Commerce du Grad-Duché de Luxembourg.L évèemet,composé de deux demi-jourées de coféreces, était orgaisé par le miistère de l Ecoomie et du Commerce extérieur, la Chambre de Commerce et la Fedil-Busiess Fédératio Luxembourg, e collaboratio avec PwC Luxembourg. Cette 6 e éditio a rassemblé près de 300participats autour des questios relatives à la compétitivité des PME e Grade Régio et de celle du Luxembourg, et par cebiais, de souteir l esprit d etreprise des jeues Luxembourgeois. Comme chaque aée, les orgaisateurs reverset la somme des droits de participatio à l évèemet à ue associatio œuvrat e faveur de l etrepreeuriat au Luxembourg. L associatio Jok Etrepreeure,qui regroupe des représetats du milieu scolaire et du mode écoomique, apour but de perpétuer et de dyamiser l esprit d etrepredre. E s appuyat sur u parteariat etre les milieux écoomique et de l éducatio, l associatio iitie les jeues à la vie professioelle e leur Les Jourées de l Ecoomie ot permis de récolter EUR reversés à l A.s.b.l. Jok Etrepreeure permettat de gérer des Mii-Etreprises réelles ou de s egager das des projets pratiques et des programmes d éducatio écoomique. Lors d ue cérémoie orgaisée à la Chambre de Commerce, le représetat de l A.s.b.l. Jok Etrepreeure, Serge Lucas, s est vu remettre u chèque de EUR par les représetats des parties orgaisatrices des Jourées de l Ecoomie: Serge Allegrezza, directeur de l Observatoire de la Compétitivité; Carlo Thele, chef écoomiste à la Chambre de Commerce du Luxembourg; Romai Laers, coseiller de la Fedil-Busiess Federatio Luxembourg et Luc Hezig, associé chez PwC Luxembourg. Pour plus d iformatios: 21 jui 2011 Visite d ue délégatio russe Le 21 jui, la Chambre de Commerce a accueilli ue délégatio d hommes et de femmes d affaires russes actifs das lesdomaiesdes techologies de l iformatio, de l ecommerce, de l efficiece éergétique et de la saté des régios d Astrakha, de Smolesk, de Moscou, de Volgograd et d Ishevsk. La délégatio russe était présidée par Alexadr Vevrediov, chef d etreprise et présidet de la «OPORO RUSSIA» de la Régio d Astrakha. La «OPORA RUSSIA» est ue orgaisatio o-gouveremetale russe. Fodée e 2002, elle est présete das 80 des 88 régios E date du 21 jui, la Chambre de Commerce a accueilli ue délégatio d hommes et de femmes d affaires russes das le cadre d u sémiaire d iformatio MERKUR 17

20 FLASH JUILLET/AOUT 2011 russes et a comme missio pricipale de défedre les itérêts de quelque petites et moyees etreprises russes. La régio d Astrakha, située das le sud-ouest de la Russie, a u accès à la Mer Caspiee et présete de ombreuses opportuités d affaires das les domaies de la logistique, de la costructio d ifrastructures,aisi que das le domaie agro-alimetaire. Par ailleurs, cette régio projette d ouvrir u bureau de représetatio au Grad-Duché prochaiemet, afi d amplifier les échages avec le Luxembourg. Das le cadre de la visite de la délégatio russeauluxembourg, la Chambre de Commerce a orgaisé u sémiaire d iformatio e collaboratio avec Luxembourg for Fiace, l ALFI, la Fedil aisi que la Luxembourg Russia Busiess Chamber. 8 juillet 2011 Visite de S.E. Bartosz Jalowiecki, ambassadeur de Pologe S.E. Bartosz Jalowiecki, ambassadeur de Pologe, a été accueilli par Pierre Gramega, directeur gééral de la Chambre de Commerce S.E. Bartosz Jalowiecki, ambassadeur de Pologe au Luxembourg, a été reçu le 8juillet derier, à l ivitatio de Pierre Gramega, directeur gééral de la Chambre de Commerce. Membre du Coseil de l Istitut poloais aux Affaires Iteratioales (PISM) et, membre du Coseil scietifique del Istitut occidetal à Pozafi, l ambassadeur est etré e foctio au Grad-Duché, après avoir otammet occupé le poste de directeur du Bureau du présidet du Coseil admiistratif de Prokom Ivestmets SA depuis avril Lors de cette recotre, les discussios ot porté sur les échages écoomiques etre la Pologe et le Luxembourg, aisi que sur l orgaisatio de divers évéemets à la Chambre de Commerce mettat e avat la Pologe. Aisi, des jourées d Opportuités d Affaires e relatio avec la Pologe ot lieu tous les as, à raiso d uepar a.e mai 2009, u road-show aétéorgaisé àviee, Varsovie et Prague par Luxembourg for Fiace. E jui 2007, ue missio écoomique a eu lieu à Budapest, Varsovie et Prague et e ovembre de la même aée, ue délégatio poloaise s était redue à la Chambre de Commerce. La Chambre de Commerce avait égalemet pris part e jui 2006, au Forum Iteratioal de Parteariats d Etreprises, «Futurallia 2006», à Wroclaw e Pologe. Efi, e javier 2004, u sémiaire d iformatio sur la Pologe avait eu lieu à la Chambre de Commerce, eprésece dumiistre adjoit de l écoomie et du travail. Plus récemmet, u sémiaire fiacier a été orgaisé e mai 2011, à Varsovie, avec ue table rode etre experts poloais et luxembourgeois. Plus de 120 professioels du secteur fiacier poloais étaiet présets à l évéemet. 11 juillet 2011 Remise des prix e scieces écoomiques et sociales 2011 Das le cadre de sa 16e remise des prix, le Bureau exécutif de la Coférece Natioale des Professeurs de Scieces Ecoomiques et Sociales (CNPSES) aaccueilli les 40 meilleurs étudiats des sectios écoomiques de l eseigemet secodaire et secodaire techique, aisi que du BTS. Orgaisée par la CNPSES, e étroite collaboratio avec la Chambre de Commerce, la remise des prix était placée sous le haut patroage du Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle. Comme chaque aée, elle a été rehaussée par u 18 MERKUR

21 coférecier dereom. Aisi, Serge Kolb, directeur de la Baque Cetrale du Luxembourg a proocé u discours ititulé: «La crise: qu est-ce qu il reste à faire?». Grâce au gééreux cocours fiacier de Credit Suisse Fud Services (Luxembourg) S.A., la CNPSES a pu remettre des ouvrages écoomiques à chacu des 40 lauréats. Après la remise des prix, ue réceptio doée e l hoeur des lauréats est veue clore la maifestatio. Créée e 1994, la Coférece Natioale des Professeurs de Scieces Ecoomiques et Sociales (CNPSES) poursuit, etre autres, le but de ouer des cotacts plus étroits et réguliers avec le mode écoomique et social. Das le cadre de sa 16 e remise des prix, le Bureau exécutif de la Coférece Natioale des professeurs de Scieces Ecoomiques et Sociales a récompesé 40 lauréats qui se sot vus remettre chacu des ouvrages écoomiques U tirage au sort viet de désiger les dix heureux gagats du Grad Quiz de la Chambre de Commerce orgaisé das le cadre de la Foire de Pritemps 2011 Les dix gagats qui ot répodu correctemet aux dix questios du Grad Quiz Chambre de Commerce, orgaisé das le cadre de la Foire de Pritemps 2011 à Luxexpo, se sot vus remettre des mais de Paul Emerig, directeur de la Luxembourg School for Commerce (LSC) et de Carlo Thele, membre du Comité de Directio de la Chambre de Commerce leurs prix à l occasio d ue cérémoie qui s est déroulée das les locaux de la Chambre de Commerce. Plus de persoes avaiet pu tester leurs coaissaces sur les activités de la Chambre de Commerce et les formatios de la LSC puis teter leur chace pour remporter l u des dix prix mis e jeu, e répodat Les 10 heureux gagats ot reçu leurs prix des mais de Paul Emerig, directeur de la Luxembourg School for Commerce (à droite) et Carlo Thele, chief ecoomist et membre du Comité de directio à la Chambre de Commerce. (de g. à dr.) Eddy Collart, 5 e prix; Claude Klei, 10 e prix; Florece Schumacher, 3 e prix; Philippe Sagramola, 1 er prix; Liss Wolff, 8 e prix; Sady Bertemes, 2 e prix; Heri Schaeper, 4 e prix (abset); Frederike Vroueruck, 6 e prix (absete); Stéphae Leick, 7 e prix (abset) et Marco Weber, 9 e prix (abset) correctemet aux dix questios du Quiz lors de leur passage sur le stad de la Chambre de Commerce. Parmi les boes réposes, u tirage au sort a attribué le premier prix à Philippe Sagramola qui s est vu remettre u I-Pad2 et u chèqueformatio d ue valeur de 200EUR. Le deuxième et le troisième prix, u I-Pod et u chèque-formatio d ue valeur de 150 EUR, ot été attribués respectivemet à Sady Bertemes et Florece Schumacher. U chèque formatio d ue valeur de 150EUR a été remis aux sept autres gagats: Heri Schaeper, 4 e prix; Eddy Collart, 5 e prix;frederikevroueruck, 6 e prix; Stéphae Leick, 7 e prix; Liss Wolff, 8 e prix; Marco Weber, 9 e prix et Claude Klei, 10 e prix. La cérémoie a été suivie d ue réceptio doée e l hoeur des gagats et e présece des membres du Comité de Directio et du persoel de la Chambre de Commerce. MERKUR 19

22 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT 2011 CALENDRIER SEPTEMBRE DECEMBRE 2011 Septembre 5 9 Participatio au salo iteratioal de coopératio à Jili (Chagchu) e Chie Stad d iformatio b2fair et visite accompagée au salo Eurasia Packagig à Istabul (Turquie) Evéemet de matchmakig b2fair au salo EMO Haover à Haovre (Allemage) 20 Visite d ue délégatio d Ouzbékista Iovatio for Fiacial Services summit à Luxembourg Stad collectif au Moaco Yacht Show 23 Sémiaire sur les pays d Afrique du Sud 28 5 e Jourée des régios russes: coférece sur le Tatarsta et matchmakig orgaisés à la Chambre de Commerce e collaboratio avec l ambassade du Luxembourg à Moscou Octobre 4 6 Stad collectif au salo Exporeal à Muich(Allemage) 12 Sémiaire fiacier e présece du miistre Luc Friede, orgaisé par Luxembourg for Fiace à Fracfort (Allemage) 13 Salo à l Evers à Thioville (Frace) mi-oct. Missio officielle à Chogqig, (Chie) Hagzhou, Shezhe à cofirmer Missio fiacière meée par le miistre Luc Friede, orgaisée par Luxembourg for Fiace e Asie (Sigapour, Kuala Lumpur, Shaghai) 20 Evéemet de matchmakig b2fair et visite accompagée au salo FAKUMA 2011 à Friedrichshafe (Allemage) Novembre 5 7 Taiwa-Luxembourg Joit Busiess Coucil à Taipei (Taiwa) 8 9 Evéemet de matchmakig b2fair au salo Elmia Subcotractor 2011 à Jököpig (Suède) 14 Sémiaire sur les pays arabes Evéemet de matchmakig b2fair au salo MIDEST à Paris (Frace) Missio officielle das les pays du Golfe (EAU, Koweït, Qatar) World Islamic bakig summit (Bahreï) Stad collectif à la Big 5 Show à Dubaï, E.A.U. Fi ov. 29/11 2/12 Sémiaire fiacier orgaisé par Luxembourg for Fiace à Paris (Frace) Stad collectif orgaisé par le miistère de l Ecoomie et du Commerce extérieur, et stad d iformatio b2fair au salo Pollutec à Paris (Frace) 5 10 Missio écoomique das le cadre de la visite d état au Vietam Recetly the Bagladesh Busiess Chamber of Commerce of Luxembourg (BBCCL) was officially lauched i presece of HE Mrs. Ismat Jaha, the Ambassador of the People s Republic of Bagladesh to Luxembourg, Belgium, Switzerlad ad the EU. This was the perfect occasio for Mr. Roy Suhash, presidet of the BBCCL to ivite the Luxembourg BusiessCommuityto his restaurat Orchidée. Over 50 people gathered i order to celebrate this iitiative supported by the Luxembourg Chamber of Commerce. Durig his speech, Mr.Roy Suhash preseted the BBCCL as a basis for fur- BBCCL Stregtheig ad fosterig relatios betwee Bagladesh ad Luxembourg (from l. to r.) Daiel Sahr Attaché at the Chamber of Commerce, Taja De Jager vice presidet BBCCL, HE Ismat Jaha Ambassador of the People s Republic of Bagladesh to Luxembourg, Belgium, Switzerlad ad the EU, Roy Suhash presidet BBCCL, Daiela Karlowski Treasurer BBCCL, Araud Razeberger Secretary geeral BBCCL ad Georges Eische La Proveçale ther busiess developmets betwee Luxembourg ad Bagladesh ad a platform to stregthe the existig relatios. By givig poits such as: I fact more tha 95% of scampi sold i the Grad Duchy of Luxembourg come from Bagladesh, the presidet wats to raise geeral awareess o the dayto-day relatios. But accordig to Mr. Suhash a lot more ca be doe ad eeds to be doe. Therefore the BBCCL i close cooperatio with the Luxembourg Chamber of Commerce iteds to host later this year a semiar o busiess ad ivestmet opportuities i Bagladesh. For further iformatio, please cotact: Daiel Sahr Attaché at the Iteratioal Departmet or Roy Suhash Presidet of the BBCCL 20 MERKUR

23 Afew weeks ago the EU SME Cetre i Chia officially established its office i Beijig ad lauched at the same time its olie portal The Cetre is a project fuded by the Europea Uio which aims to support Europea Small ad Medium-sized Eterprises (SMEs) to establish, develop ad maitai commercial activities i thechiese market. This ewly created cetre provides a comprehesive rage of hads-o support services to Europea SMEs ad assists them by offerig support through the provisio of iformatio, cofidetial advice, etworkig evets ad traiig. The Cetre focuses o the crucial early stages of SMEs market peetratio strategy but also acts as a platform facilitatig coordiatio amogst Member State ad Europea public ad private sector service providers to EU SMEs. The team of experts provides free practical advice ad support services to assist SMEs busiess developmet eeds, empowerig them with the real kowledge ad tools required to facilitate market access ad icrease competitiveess i the Chiese market. The rage of free services covers: Busiess Developmet provisio of market iformatio, busiess developmet ad marketig advice Legal legal iformatio, ask the expert iitial cosultatios ad practical mauals Stadards stadards ad coformity requiremets whe exportig to Chia, search tool for stadard databases ad guidelies o coformity assessmet HR ad Traiig idustry ad horizotaltraiigprogramme,database Chia Helpig Europea SMEs to establish, develop ad sustai theirbusiess i Chia o available traiig courses, advice o HR issues Access to a service providers directory ad iformatio databases Hot-deskig free, temporary office space i the EU SME Cetre to explore local busiess opportuities Ay other practical, hads-o support services to EU SMEs wishig to export to or ivest i Chia ad directig SMEs to other specialised serviceproviders. This iitiative complimets a existig EU fuded project, the Chia IPR SME Helpdesk, which provides free, busiess-focused assistace adguidaceo Itellectual Property Rights issues i Chia to Europea SMEs. The Helpdesk s key services iclude: The equiries service SMEs ca cotact the Helpdesk via phoe, or face-to-face cosultatio fortailored IPR advice. Queries are treated cofidetially ad are followed up withi seve workig days. Traiig evets the Helpdesk holds regular traiig evets across Europe ad Chia such as idustry specific ad IPR area focused workshops, advocatig a kow before you go approach. Materials ad guides the Helpdesk regularly publishes a series of practical, specific Chia IPR guides. Olie portal Extesive olie resources o IPR i Chia ca be foud o eu such as a case study catalogue, a solutios cetre, e-learig modules ad webiar recordigs, which are all available for dowload. Décembre 2 4 Participatio au World SME Expo à Hog Kog 5 7 Joit Busiess Coucil à Taipei (Taiwa) e aiversaire de la Chambre bilatérale ChiaLux à Luxembourg A défiir Missio écoomique avec matchmakig à Bruxelles (Belgique) FOIRES D AOUT A DECEMBRE 2011 SALON DES RENDEZ-VOUS D AFFAIRES Salo à l Evers Salo des redez-vous d affaires Thioville (Frace) HORECA GÄSTE Salo professioel iteratioal de la gastroomie, de l hôtellerie et de la restauratio collective Leipzig (Allemage) Tél.: FAFGA Salo du caterig et de l hôtellerie Isbruck (Autriche) Tél.: ANUGA Salo de l idustrie agro-alimetaire Cologe (Allemage) Tél.: ALLES FüRDEN GAST HERBST Salo iteratioal du caterig et de l hôtellerie Salzbourg (Autriche) Tél.: GastRo Salo professioel et de découverte pour l hôtellerie, la gastroomie et le commerce de détail Rostock (Allemage) Tél.: HORECA EXPO Salo du matériel hôtelier, de l équipemet de restaurats et de l équipemet pour la restauratio et le caterig Gad (Belgique) Tél.: TECHNOLOGIE INDUSTRIELLE EMO Le modedela machie-outil Haovre(Allemage) Tél.: WOOD-TEC Salo iteratioal des machies et des outillages de l idustriedu bois Bro (République Tchèque) Tél.: For further iformatio cotact: EU SME CEtRE, or check out the website: Chia IPR SME HELPDESk, or check out the website: MERKUR 21

24 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT FAKUMA Saloiteratioal dela trasformatio des matières plastiques Friedrichshafe (Allemage) Tél.: MIDEST Marché iteratioal de la sous-traitace Paris (Frace) Tél.: CONSTRUCTION BAUEN & MODERNISIEREN (Altbau-Moderisierug) jadis Moderisatio d immeubles acies Zurich (Suisse) Tél.: APEX Salo iteratioal de la costructio Maastricht (Pays-Bas) Tél.: HAUS.BAU.ENERGIE Salo de l habitat, de la costructio et de la réovatio de maisos Erfurt (Allemage) Tél.: EUROFINISH Salo europée du traitemet des surfaces Gad (Belgique) Tél.: WTT-EXPO Salo professioel de la techique idustrielle deséchageurs et dela circulatio de chaleur Karlsruhe (Allemage) Tél.: BAUEN+WOHNEN Salo de l habitatio et dela costructio Lucere (Suisse) Tél.: INTERLIFT Foire iteratioale des asceseurs, composats et accessoires Augsbourg (Allemage) Tél.: BATIMAT Salo iteratioal de la costructio Paris(Frace) Tél.: HAUS & BAU Salo de la costructio Ried (Autriche) Tél.: WOODEN HOUSE BUILDING Kiew (Ukraie) Tél.: IMMOBILIERETINVESTISSEMENT Salo de l Habitat: Immobilier Toulouse (Frace) Tél.: EXPO REAL Saloiteratioal del immobilier d etreprise et de l ivestissemet Muich (Allemage) Tél.: GEWINN-MESSE Saloiteratioal del ivestissemet Viee (Autriche) Tél.: DKM Salo iteratioal des sociétés de la fiace et del assurace Dortmud (Allemage) Tél.: Das les mois à veir, la Chambre de Commerce accueillera plusieurs délégatios commerciales étragères. Ces visites offret la possibilité aux etreprisesluxembourgeoisesdes iformer sur l écoomie du pays coceré et sur les opportuités offertes das les domaies de l exportatio, de l importatio et de l ivestissemet, et ceci par le biais de présetatios ou de cotacts directs avec les membres d ue délégatio. De plus, si des etreprises se joiget à ue délégatio étragère, des redez-vous d affaires serot égalemet orgaisés das le cadre de la visite. Sot mis à l hoeur lors du deuxième semestre 2011 les pays suivats: 31 May-3 Jue 2011 A atioal pavilio at the Project Lebao i Beirut 2 e semestre 2011 The Chamber of Commerce i close cooperatio with the Miistry of the Ecoomy & Foreig Trade hosted for the secod cosecutive time a Natioal Pavilio at the Project Lebao Fair. With over 500 exhibitors from 23 coutries, who came to display their products ad services for this 16 th ad largest editio of the project ad where iteratioal, regioal ad local suppliers as well as costructio idustry decisio makers coverged. Sice the stabilizatio of the political situatio ad security coditios i Lebao, this fair has become a referece for the Costructio Sector i the Middle-East. Nowadays Lebao has oe of the most dyamic ecoomies of the regio ad has show a good resistace to the fiacial ad ecoomic crisis of the last few years. A ever icreasig umber of costructio permits is the proof of the high potetial for the costructio idustry i this coutry. The followig Luxembourg compaies were represeted at the Natioal Pavilio: ArcelorMittal Iteratioal S.A., Cargolux Airlies Iteratioal S.A., S.A. Matériaux d Autrefois, Paul Wurth S.A., Secalt SA. Saisir les opportuités d affaires par le biais des visites de délégatios étragères Ouzbékista Le 20 septembre2011, la Chambre de Commerce accueillera ue délégatio ouzbèke. Orgaisée e collaboratio avec l ambassade d Ouzbékista à Bruxelles, la délégatio sera meée par le (Vice-) présidet de la Chambre de Commerce d Ouzbékista. L Ouzbékista est situé au cœur de l Asie Cetrale, etouré au ord et à l ouest par le Kazakhsta, au sud par le Turkméista et l Afghaista, et à l est par le Tadjikista et le Kirghizsta. Avec plus de 28 millios d habitats, l Ouzbékista est le pays le plus peuplé d Asie cetrale. Il dispose de ombreuses ressources aturelles dot du pétrole, du gaz, de l or, de l arget, du cuivre, du plomb, du zic, du tugstèe, du charbo et de l uraium. L Ouzbékista est le 5 e producteur modial de coto et le 9 e producteur modial d or. D autres secteurs importats sot l idustrie automobile, la productio des machies agricoles, la biotechologie, l idustrie pharmaceutique aisi que la télécommuicatio. De plus, 22 MERKUR

25 l Ouzbékista est l u des rares pays à costruire des avios. Les touristes europées découvret l Ouzbékista égalemet de plus e plus comme destiatio de vacaces. Pays africais Le 23 septembre 2011 la Chambre de Commerce orgaise u sémiaire sur les pays d Afrique de la partie sud du cotiet. Bie que l Afrique e figure pas parmi les premières destiatios d affaires des etreprises luxembourgeoises, elle offre de ombreuses opportuités. Le sémiaire abordera différets aspects de la vie écoomique et politique du sud de l Afrique. Des etreprises luxembourgeoises qui travaillet déjà e Afrique partagerot leurs expérieces avec les participats du sémiaire (voir page 31). 14 November 2011 Arab Coutries Semiar 5 e Jourée des Régios Russes Tatarsta Orgaisées depuis 2004 e étroite collaboratio avec l ambassade du Luxembourg à Moscou, les Jourées des Régios Russes ot déjà mis e lumière plusieurs «régios» de la Fédératio de Russie. Le 28 septembre 2011,la 5 e éditio de la Jourée des Régios Russes mettra le Tatarsta à l hoeur. Situé sur lebassi delavolga, le Tatarsta est ue des régios russes les plus développées et idustrialisées. Disposat d ue large réserve depétrole, le secteur (pétro-) chimique y est bie développé. De plus, le géie mécaique, aisi que l idustrie automobile se trouvet parmi les secteurs les plus importats de la régio, dot le cetre idustriel et commercial se situe autour de la capitale Kaza. Kaza est égalemet le siège d u des plus grads producteurs d hélicoptères du mode. D autres opportuités peuvet être trouvées das l igéierie, le textile, le traitemet du bois et les idustries agroalimetaires. Kazakhsta Lors de la première semaie d octobre, leprésidet dukazakhsta, S.E. Noursoulta Nazarbayev, sera e visite officielle au Luxembourg. Das ce cadre, ue coférece sur les opportuités das ce pays sera orgaisée à la Chambre de Commerce, e collaboratio avec l ambassade du Kazakhsta. La missio écoomique orgaisée e 2008 a motré que les etreprises luxembourgeoises témoiget d u grad itérêt pour ce pays. Ayat des ressources aturelles importates, les secteurs les plus importats de l écoomie kazakhe sot les idustries pétrolière et gazière, la métallurgie des o-ferreux, la sidérurgie,l idustrie chimique et pétrochimique, aisi que la costructio. Das ce derier secteur, o peut citer le développemetqualitatifdel ifrastructure du pays. Les opportuités pour les etreprises luxembourgeoises setrouvet par coséquet das le secteur de l éergie et le secteur du trasport (ifrastructure portuaireetdetrasport). Lessecteurs de l immobilier et de l agriculture peuvet égalemet être cités parmi les secteurs itéressats pour les etreprises étragères. The Luxembourg Chamber of Commerce i close cooperatio with the Arab-Belgium-Luxembourg Chamber of Commerce will orgaize a semiar o Doig busiess with the Arab Coutries with a focus o the political developmet i the Arab regio ad its impacts o the ecoomic opportuities for Luxembourg compaies. This semiar will take place o Moday 14 th of November i thepremises of the Chamber of Commerce,7,rue Alcide de Gasperi Luxembourg- Kirchberg from 4:30 p.m. till 6 p.m MAPIC Salo iteratioal de l immobilier et de l ivestissemet Caes (Frace) Tél.: LOGISTIQUE ET EMBALLAGE EURASIA PACKAGING ISTANBUL Salo de l emballage Istabul (Turquie) Tél.: MOTEK Salo iteratioal des techiques d assemblage et de maipulatio automatisées Stuttgart (Allemage) Tél.: LOGITRANS Salo du trasport et de la logistique Madrid (Espage) Tél.: LOGITRANS ISTANBUL Trasport & Logistik Messe Istabul (Turquie) Tél.: ENVIRONNEMENT ET ENERGIES (RENOUVELABLES); INDUSTRIE SOLAIRE OEKO FOIRE Salo de l eviroemet Luxembourg (Luxembourg) Tél.: ENERGIE Salo des éergies (reouvelables) s-hertogebosch (Pays-Bas) Tél.: EFEF Europea Future Eergy Forum Geève (Suisse) Tél.: énergivie Salo Eergivie du Batimet Ecoome e Eergie Mulhouse (Frace) Tél.: ENERGAIA Foire iteratioale des éergies reouvlables Motpellier (Frace) Tél.: MATERIAUXINNOVANTS Métamorphoses Salo des matériaux iovats 4100 Seraig (Belgique) Tél.: BIOTECHNOLOGIE INSPEX Salo de l assurace de la qualité et de la techique de mesure Birmigham (Grade-Bretage) Tél.: Espace Laser Salo des matériels et techiques laser pour l idustrie Paris (Frace) Tél.: BIOTECHNICA Salo europée des biotechologies et des scieces du vivat Haovre (Allemage) Tél.: WATECO Water, Waste Water, Evirometal Techologies, Ifrastructure ad Istallatio Fair Istabul (Turquie) Tél.: MERKUR 23

26 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT 2011 CHIMIE,PETROCHIMIE POWTECH + TechoPharm Salo Iteratioal de la techologie des procédés mécaiques et l istrumetatio + Salo professioel iteratioal des techologies des procédés des scieces de la vie Pharma Food Cosmetics Nuremberg (Allemage) Tél.: AERONAUTIQUE MAKS MOSCOW AEROSALON Iteratioal Aviatio ad Aerospace Exhibitio Moscou (Russie) Flughafe Zhukovsky Fo: VEHICULESELECTRIQUES ecartec/materialica/smove 360 Salo iteratioal des véhicules électriques Muich (Allemage) Tél.: (ecartec), -14 (MATERIALICA), -20 (smove360 ) PUBLICITE ET MARKETING viscom düsseldorf Salo professioel iteratioal de la commuicatio visuelle Dusseldorf (Allemage) Tél.: PAPIER, IMPRIMERIEETPRODUCTION DES MÉDIAS AUDIO-VISUELLES DRUCK+FORM Salo de l idustrie graphique Sisheim (Allemage) Tél.: The Chamber of Commerce will lead a delegatio to a major busiess meetig evet to be held i Chagchu, Jili Provice, Chia from 8to10September The EU-Chia Busiess Meetig i Jili is expected to draw 300 SME s (200 compaies from Chia ad 100 compaies from Europe) ad is dedicated to promote busiess cooperatio betwee eterprises from Jili Provice ad Europe. The EU-Chia Busiess Meetig i Jili will cover the followig sectors: IT, fiacial services ad other corporate services; Automotive idustry; Eviromet-friedly products; Machiery; Railroad idustry; 8-10 September 2011 Go North-East i Chia! EU-Chia Busiess Meetig i Jili Agriculture ad food; Wood ad furiture. Jili provice is located i ortheaster Chia, close to Russia, Korea, Mogolia ad Japa. Jili attracts capital ad high techology from Japa ad South Korea, rich atural resources from Russia, Mogolia ad Chia ad large pieces of lad wait to be developed. All this makes Jili a extraordiary appealig ivestmet destiatio. It s expected to be the growth egie for regioal ecoomic cooperatio i ortheast Asia. I recet years, supported by policies of rejuveatig Chia s ortheast regio from the cetral govermet, Jili has realized a aual GDP growth rate of over 15%, becomig oe of the fastest growig provices i Chia. For further iformatio: Daiel Sahr Phoe: (+352) We have the pleasure to aouce that abelgia- Luxembourg ecoomic missio will be visitig the Russia regio Nizhy Novgorod from October 3 to 6, The missio will focus o busiess-to-busiess meetigs, joitly orgaized by the Luxembourg Chamber ofcommerce, the Belgia-Luxembourg Chamber of Commerce for Russia ad Belarus, ad the Chamber of Commerce ad Idustry of Nizhy Novgorod. These meetigs will be supplemeted by exclusive evets such as a meetig with egieers ad maagemet of the LUKOIL refiery which processes more tha 16 millio tos of oil stock used for the productio of more 3-6 October 2011 Opportuities flow at the Volga tha two millio tos of automobile gasolie of several varieties. The participats will also visit the 16 th Iteratioal Idustrial ad Ecoomic Forum ad Exhibitio Russia Uited, as well as specific semiars that will allow to get a comprehesive uderstadig of the potetial of the Russia regios i the fields of commuicatio, plastic & chemistry ad oil & gas. The idustrial ad commercial potetial of Nizhy Novgorod ca be recogized i may idustries. Owig to a sustaied Soviet era program to develop heavy idustries, Nizhy Novgorod is home to a umber of egieerig idustries such as: a large automotive idustry, shipbuildig, aircraft maufacturig ad machie tools maufacturig facilities. The regio raks seveth i Russia i idustrial output, while the processig idustry predomiates i the local ecoomy. Idustry geerates 83% of the regioal GDP ad makes 89% of all material expeditures. The fastest expadig sector, however, is the iformatio techology idustry. Itel Corporatio was oe of the first compaies to start workig i Nizhy Novgorod ad outside of Moscow. Amog the more promiet compaies to have a presece i the regio is Symatec through a local joit veture. Talet pool ad cost arbitrage are two of the biggest factors that are attractig ivestmet ito Nizhy Novgorod, which is said to offer excellet value for moey, compared to other 24 MERKUR

27 emergig markets. The low cost of ifrastructure, icludig cheaper real estate ad low cost housig is see as a major beefit. This is a uique opportuity to promote your compay i Russia, to idetify ew parterships ad to expad your existig cliet base. For further iformatio about this upcomig trade missio, feel free to cotact Diaa Rutledge Phoe: (+352) October 2011 Become a Official Parter of the Luxembourg Pavilio at Expo Real 2011 From the 4 to 6 October 2011, the Chamber of Commerce orgaises a Luxembourg Pavilio at Expo Real, the biggest Iteratioal Trade Fair for Commercial Property ad Ivestmet, which will be held for the 14 th time i Muich, Germay. Showcasig the most promisigreal estate developmets, Expo Real brigs together top real estate professioals for 3days of etworkig, deal makig ad tred aalysis. It is a key evet for iterdiscipliary ad iteratioal projects, ivestmet ad fiace. It caters to the full spectrum of the property sector, offerig a iteratioal etworkig platform for the importat markets spaig from Europe,Russia ad the Middle East to the Uited States. The fair s extesive programme of coferece evets, featurig some 400 speakers, gives participats valuable isight ito the latest treds ad iovatios i the property, ivestmet ad fiace market. I 2010 Expo Real attracted 1,645exhibitors from 35 coutries ad aroud 37,000 participats from 71 coutries. For the 14 th editio of the fair, the Grad-Duchy of Luxembourg will be represeted for the 3 rd cosecutive time with a Natioal Pavilio brigig together the Luxembourg compaies that wish to preset their products, services ad techologies i a ope space stad. Whether you are marketig a property, a fud or a service, Expo Real is the perfect platform to reach the key players at the heart of the iteratioal real estate commuity. If you wish to joi the Luxembourg Pavilio at the upcomig Expo Real trade fair, please get itouch with the Iteratioal Departmet of the Chamber of Commerce which offers various optios i order to make your participatio asuccess. The turkey optio for compaies that wish to exhibit a model project amouts to 15,000 EUR. The other optios amout to 12,000 EUR for a persoalised totem ad 8,000 EUR for a Parter participatio. All of these packages iclude the followig beefits for the exhibitig compaies: Access to the tables of the ope space stad for your presece at Expo Real; Right to reserve the meetig room ad tables at the Pavilio for your cliet meetigs; Promiet locatio i Hall A1 ext to the Muich stad; Official Receptio to be held o the 1 st day of the fair; Publicatioofyourcompay profile i the official Luxembourg Brochure to be distributed to the visitors ad exhibitors; Your compay logo o the stad The participatio fee of the 1 st participat of your compay; Wireless Iteret coectio; Caterig ad refreshmets throughout Expo Real; Bi-ligual hostesses; Trasport of your promotioal material to the fair ad back to Luxembourg; MERKUR 25

28 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT 2011 Assistace throughout the Expo Real fair. A Sposor package icludig the followig beefits will be available at the cost of 4,000 EUR: The participatio fee of the 1 st participat of your compay Your compay logo o the stad Oe page advertisemet i the official Luxembourg brochure to be distributed to visitors ad exhibitors. For ay further questios ad registratio, please cotact the Iteratioal Departmet of the Chamber of Commerce Cotact persos: Ae-Marie Loesch/Sohrab Ziai Phoe: (+352) / octobre 2011 Missio fiacière e Asie Luxembourg for Fiace orgaise, du 17 au 21 octobre 2011, ue missio fiacière à Sigapour, Kuala Lumpur et Shaghai, meée par Luc Friede, miistre des Fiaces et présidet de Luxembourg for Fiace. Sigapour a ue écoomie de marché libre trèsdéveloppée etprospère. Elle jouit d u eviroemet très ouvert, de prix stables, et d u PIB par habitat plus élevé que celui de la plupart des pays développés. So écoomie déped fortemet des exportatios, et de la croissace du secteur fiacier. A l aveir, Sigapour va poursuivre ses efforts pour deveir le cetre fiacier de référece e Asie du Sud et u hub pour l high-tech. La Malaisie, u pays à reveu itermédiaire, est passée, depuis les aées 1970, de la productio de matières premières à ue écoomie multisectorielle émergete. Sous l ifluece de l actuel premier miistre Najib, la Malaisie ambitioe de deveir u pays à reveu élevé, d ici 2020 e attirat des ivestissemets de fiace islamique, des idustries de haute techologie, de la biotechologie et des services. Pricipal cetre fiacier 1, écoomique, commercial et maritime de la Chie, Shaghai a logtemps été u lieu de passage vers le mode pour les compagies trasatioales. E 2009, le Gouveremet chiois a proposé u pla de développemet pour Shaghai afi d e faire u cetre modial des fiaces et de la logistique. Grâce à l Expo 2010, le rôle de modèle de la métropole pour d autres villes e Chie a égalemet été reforcé. Aujourd hui, Shaghai e motre aucu sige de raletissemet das sa croissace et cotiue de meer l écoomie du pays, suivie par Beijig et Guagzhou. So objectif à log terme est de deveir ue véritable place fiacière modiale, à la mesure de la puissace écoomique de la Chie et de l ifluece iteratioale du yua. E effet, le développemet a stimulé l esemble du secteur fiacier de Shaghai. Des sémiaires fiaciers sot plaifiés das chaque ville: Sigapour: 17 octobre 2011, de 10:00 à 12:00; Kuala Lumpur, das le cadre du «IFN 2011 Issuers & Ivestors Asia Forum»: 19 octobre 2011, de 10:00 à 12:00; Shaghai:21 octobre 2011,de 10:00 à 12:00. Chaque sémiaire sera suivi d u walkig luch offrat aux participats des possibilités de etworkig. Pour participer à cette missio, cotactez: Sophie Hery tél.: (+352) Source: 26 MERKUR

29 ITALIAN FOOD IN SHANGHAI EXP ORE T E DI ERENCE. OR ANIZE OUR USINESS. OFFICE DU DUCROIRE THE ONE-STOP SHOP FOR EXPORTERS. Wherever ou at to go our busiess comes first. ur oe-stop shop for exporters helps ou to fid adequate credit isurace ad fiacial support for first-class promotio of our busiess ad services aroud the orld. e click, ad ou are there:.ducroire.lu EN O OURSE. EN O OUR USINESS.

30 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT jui 2011 Costructio durable et techologies de l eviroemet à l hoeur au salo Cosese Pollutec Lyo, Frace, Secteurs pricipaux: Igéierie eviroemetale, techologies de l eau, recyclage, techologie d aalyse, systèmes de mesure, traitemet des eaux usées, purificatio d air, éergies alteratives et reouvelables, protectio de l eviroemet. Etreprises participates: 182 Redez-vous plaifiés: Pays représetés: 20 Les 29 et 30 jui 2011,le salo Cosese a accueilli pour la première fois ue bourse de coopératio b2fair das le cadre du projet europée STOP4Busiess (Sustaiable Techology offers Prospectiveess 4Busiess), u projet qui accorde ue attetio particulière au développemet destechologiesetservicesdurablesdas les secteurs de la costructio et de l eviroemet. Le salo a égalemet marqué la clôture de cette iitiative qui s est étedue sur ue durée de 2as et sur 5salos professioels etapermis de tirer upremier bila duprojet STO- P4Busiess. Ce derier a aisi accompagé de ombreuses etreprises das leurs démarches d iteratioalisatio et leursrecherchesdeouvelles techologies et produits écologiques et iovats. Desperspectivestrèsprometteuses e vue du développemet de la coopératio iteratioale au iveau europée et modial. Le projet STOP4Busiess e chiffres TurkeyBuild Istabul,Turquie, Secteurs pricipaux: équipemets et matériaux de costructio, techologies du bâtimet, céramique, améagemet itérieur, peitures, portes, feêtres,auxiliaires chimiquespourl idustrie de costructio, outils, équipemets d istallatio électrique, matériel d istallatio, machies de costructio, quicaillerie-costructio, asceseurs, mote-charges, murs,toitures, costructios e verre, améagemet paysager, pompes, sauas, piscies, systèmes de sécurité, revêtemets muraux, revêtemets de sol. Etreprises participates: 84 Redez-vous plaifiés: 442 Pays représetés: 11 EuroSu Coferece Graz, Autriche, Secteurs pricipaux: bâtimets solaires durables, chauffage domestique de l eau, éergie solaire pour l idustrie, capteurs solaires, applicatios spéciales solaires, essais et certificatio, stockage d éergie thermique, productio d électricité durable, outils d igéierie et de simulatio,climatetdispoibilité d éergie solaire,autres thématiques e relatio avec l éergie solaire. Etreprises participates: 110 Redez-vous plaifiés: 528 Pays représetés: 27 Iteratioal Buildig Fair Bro, République tchèque, Secteurs pricipaux: costructios éergétiquemet efficaces, écoomisatio d éergie, ressources éergétiques alteratives, techologies de chauffage. Etreprises participates: 86 Redez-vous plaifiés: 378 Pays représetés: 11 Cosese Stuttgart, Allemage, Secteurs pricipaux: chimie du bâtimet, matériaux de costructio pour toitures, murs etfaçades, élémets de costructio, costructios préfabriquées, techologie du bâtimet et de l automatisatio, systèmes d éclairage, d assaiissemet/chauffage/climatisatio, éergies reouvelables, améagemet itérieur, ameublemet, services das le domaie de l architecture, la plaificatio, du pilotage de projet et de la gestio d istallatios. Etreprises participates: 102 Redez-vous plaifiés: 522 Pays représetés: 15 Pour de plus amples reseigemets: 28 MERKUR

31 Cet autome, la Commissio européee orgaisera la troisième éditio de sa campage auelle de promotio pour les PME. La Semaie européee des PME, qui se déroulera du 3 au 9octobre 2011 das toute l Europe, ecourage l esprit d etreprise das le cadre de l iitiative européee e faveur des PME et coformémet au «Small Busiess Act», premier cadre politique complet adopté le 25 jui 2008 e faveur des PME de l Uio européee et ses états membres. E Europe, les PME représetet 99 % des etreprises et costituet la majeure partie des ouveaux emplois cotribuat aisi de maière sigificative à l u des pricipaux objectifs de l Uio européee: reforcer la croissace et géérer des emplois plus ombreux et de meilleure qualité. Les PME ot dès lors ue valeur iestimable pour ue Europe compétitive du poit de vue écoomique. La Semaie européee des PME poursuit ciq objectifs majeurs: diffuser les iformatios relatives aux aides aux petites etreprises proposées par l UE et les autorités atioales; créer u parteariat UE-PME, symbole d ue Europe plus forte composée de PME de plus e plus compétitives, mais aussi de la dispositio de l UE à leur apporter soutie et coseils; ecourager les PME existates à élargir leurs perspectives et à développer leurs activités; 3-9 octobre e éditio de la Semaie européee des PME: le Luxembourg se met aux couleurs de l Europe! développer de ouvelles idées de projets et faire partager les expérieces de l etrepreariat avec d autres etrepreeurs; covaicre les jeues que l etrepreariat est ue possibilité de carrière itéressate. Les PME mises e lumière dès la retrée prochaie Etre la mi-septembre et la miovembre, ces petites et moyees etreprises serot doc mises sur le devat de la scèe. Bie que la Semaie européee des PME soit officiellemet iaugurée les 6 et 7 octobre 2011 au Parlemet europée à Bruxelles, de ombreux évéemets serot orgaisés das les 37 pays souteat l opératio, dot le Luxembourg, par des associatios professioelles, des services de soutie aux etreprises et des pouvoirs publics atioaux, régioaux et locaux. Chaque aée, les maifestatios et activités proposées aux iveaux atioal, régioal et local se déroulet au plus près des etrepreeurs établis et potetiels leur permettat aisi de partager leur expériece et de reforcer leurs activités. Les activités proposées sot très variées: coféreces, foires, jourées portes ouvertes das les etreprises, ateliers, expositios, performaces artistiques, cocours, etc. Chaque évéemet se cocetre sur u sujet spécifique tel que l etrepreariat, l iovatio, l eviroemet, la stratégiecommerciale,l iteratioalisatio, etc. E bref, les participats ot la possibilité d e appredre plus sur tous les aspects de la gestio d ue PME et de cocrétiser leurs ambitios. L éditio précédete de la Semaie européee des PME s est déroulée du 25 mai au 1 er jui pays ot participé à l opératio et 687évéemets ot spécialemet été orgaisés à cette occasio. Au Luxembourg, ce e sot pas mois de 22 évéemets qui se sot déroulés sous le sceau de cette iitiative mettat à l hoeur les PME. L évéemet de lacemet aura lieu au Luxembourg le 7 octobre das les locaux de la Chambre de Commerce. Les etreprises souhaitat recevoir des iformatios supplémetaires sur la Semaie européee des PME et les évéemets qui aurot lieu au Luxembourg das le cadre de cette Semaie européee sot ivitées à cotacter l équipe Eterprise Europe etwork de la Chambre de Commerce Persoes de cotact: Sabria Sagramola/Sabria Aksil tél.: (+352) /374 Site officiel de l évéemet: MERKUR 29

32 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT octobre 2011 Le Salo à l Evers: u redez-vous icotourable Comme chaque aée, la Chambre de Commerce du Grad- Duché de Luxembourg, das le cadre de ses activités d Eterprise Europe Network-Luxembourg, vous ivite à participer à la 16 e éditio du Salo à l Evers qui se déroulera le 13 octobre 2011, place Adré Malraux à Thioville.Les etreprises de la Grade Régio ot la possibilité de participer e tat que doeurs d ordres (acheteurs) ou fourisseurs (visiteurs). Créé e 1996, par Etrepredre e Lorraie Nord, le Salo à l Evers permet ue mise e relatio particulière, etre offre et demade où, pour ue fois, le visiteur achète pas mais ved et où le commercial peut ouer autat de cotacts pedat cette jourée qu e plusieurs mois. Aisi, à l iverse des autres salos, le Salo à l Evers met e avat des doeurs d ordres qui exprimet leurs besois e terme de prestatios de services et des visiteurs qui offret des solutios aux exposats d où l appellatio «à l Evers». Cette aée, le thème reteu comme fil rouge sera celui de «l appretissage à l eseigemet supérieur, de véritables filières professioelles e Lorraie». Comme l aée derière, u espace sera spécifiquemet dédié à l éco-costructio ou la costructio durable. De plus, le salo accueillera u espace dédié à des artistes peitres de la Grade Régio. Ce salo costitue pour les etreprises luxembourgeoises et régioales ue plate-forme de recotres b2b etre doeurs d ordres et fourisseurs de la Grade Régio. E 2010, le salo a réui plus de participats et 168doeurs d ordres qui ot préseté leur société et exprimé leurs besois e termes d achats. Les doeurs d ordres, dot 43 %veaiet pour la première fois, ot établi plus de cotacts avec les visiteurs, cequi costitue u ouveau record après celui de Si vous souhaitez participer à ce salo comme visiteur ou exposat, ous vous ivitios à remplir et à ous revoyer le bulleti ci-après avat le 12 août 2011: SALON A L ENVERS 2011 Merkur Juillet/Août 2011 à remplir e lettres majuscules Etreprise: Nom: Préom: est itéressé(e) à participer e tat qu exposat (doeur d ordres acheteur) est itéressé(e) à participer e tat que visiteur (fourisseur) Adresse: Code postal/localité: Téléphoe: Fax: ChambredeCommerce du Grad-Duché de Luxembourg Départemet Iteratioal Eterprise Europe Network Luxembourg L-2981 Luxembourg Persoes de cotact: M. Sohrab Ziai/Mme Sabria Aksil Tél.: (+352) /374/333 Fax: (+352) MERKUR

33 SAVE THE DATE Ambassador Dr. Ail Sooklal, the Chamber of Commerce of the Grad Duchy of Luxembourg i close collaboratio with the Hoorary Cosul of South Africa Jacques Elviger, the Alumi Society Joh F. Welch College of Busiess Luxembourg ad the CBL-ACP have the hoour to ivite you to the Souther Africa Coutries Semiar followed by a South Africa wie tastig Whe: September 23, start of the semiar: 2 p.m., begiig wie tastig: 5:30 p.m. Where: Chambre de Commerce Luxembourg 7, rue Alcide de Gasperi Luxembourg-Kirchberg Focus: Ecoomic,commercial ad political iformatio about Souther Africa Coutries i geeral ad the role of South Africa i the regioal developmet i particular. 2 pael discussios will iclude: Political aspects of Africa,SADC, BRICS ad ACP Testimoials from etrepreeurs deliverig isights o Doig Busiess i Souther Africa Wie tastig: The semiar will be followed by a professioal wie tastig of South Africa wies sposored by the South Africa Embassy ad there will be excellet etworkig opportuities amog participats. SAVE THE DATE SEPTEMBER 23, 2011 The official ivitatio icludig the fial programme will beset begiig ofseptember. If you may have ay questios i the meatime please call or Daiel NorbertMassart,

34 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT ovembre 2011 Les professioels de la sous-traitace idustrielle réuis au salo ELMIA Subcotractor à Jököpig Das le cadre de ses activités b2fair, le réseau Eterprise Europe Network et les orgaisateurs du salo ELMIA Subcotractar à Jököpig e Suède rassemblerot leurs efforts pour réuir des etreprises de toute l Europe spécialisées das le traitemet du métal et das l idustrie automobile souhaitat établir des parteariats et échager leurs expérieces ematière de méthodes de productio, produits et composats, matériaux, matières premières et produits semi-fiis, coceptio et développemet, outils et fixatios sur mesure. E 2010, ce salo de coopératio a réui 150 professioels de 20 pays différets. E 2011, ELMIA Subcotractor présetera des opportuités multiples aux doeurs d ordres, aux directeurs commerciaux aisi qu aux cocepteurs de produits et techologies iovats souhaitat reforcer leurs activités à l iteratioal et trouver de ouveaux fourisseursou cliets das toute l Europe. Le salo ELMIA Subcotractor costitue e outre ue plate-forme idéale pour l échage d expérieces aisi que pour mesurer la compétitivité des etreprises à l échelle européee. Le domaie de la sous-traitace état u pilier de l idustrie suédoise, plus de visiteurs professioels et décideurs profitet de ce redez-vous importat pour trouver de ouveaux prospects. L idustrie représete 26,1 % du PIB du pays et emploie 28,2 % de sa populatio. Suite à la récessio de 2008, le secteur idustriel suédois coaît u taux de croissace de 8%e Pour de plus amples reseigemets relatifs à cette maifestatio, cosultez le site Iteret ou cotactez l Eterprise Europe etwork Luxembourg de la Chambre de Commerce: Chambre de Commerce du Grad-Duché de Luxembourg Départemet Iteratioal Eterprise Europe etwork Luxembourg tél.: (+352) Commissio européee Taux de TVA appliqués das les Etats membres de l UE Editio 07/2011 Au cours de ces derières aées, l Eterprise Europe Network-Luxembourg de la Chambre de Commerce a offert aux lecteurs du Merkur la possibilité de commader gratuitemet u documet de la Commissio européee relatif aux taux de TVA appliqués das les Etats membres de l Uio européee. Les ombreuses réposes que ous avos reçues après chaque publicatio ot motré que ce thème itéressait beaucoup d etreprises luxembourgeoises. Suite à la publicatio du documet de javier 2010,différets chagemets ot été apportés aux taux de TVA das plusieurs Etats membres. Pour cette rai- 32 MERKUR

35 bres de l UE et idique le taux applicable aux produits les plus divers. Si vous souhaitez obteir le documet relatif aux taux de TVA appliqués das les Etats membres de l Uio européee, ous vous ivitos à retourso, u ouveau documet reproduisat la situatio au 1 er juillet 2011 viet d être publié. Le documet, qui est dispoible efraçais, e allemad et e aglais, repred les différets taux de TVA appliqués das les 27 Etats mem- er le formulaire ci-dessous par fax, par courrier ou par à Eterprise Europe Network Luxembourg de la Chambre de Commerce. BON DE COMMANDE Merkur Juillet/Août 2011 à remplir e lettres majuscules Etreprise: Nom: Préom: Je souhaite recevoir le documet relatif aux taux de TVA appliqués das les Etats membres e fraçais allemad aglais Adresse: Code postal/localité: Téléphoe: Fax: ChambredeCommerce du Grad-Duché de Luxembourg Départemet Iteratioal Eterprise Europe Network Luxembourg L-2981 Luxembourg Tél.: (+352) Fax: (+352) BOA Bourse d Opportuités d Affaires E raiso de l iteratioalisatio de l écoomie, les PME souhaitat sortir de leurs frotières et coquérir de ouveaux marchés peuvet soit décider de le faire seules, soit coclure des coopératios avec des PME situées das les Etats visés. Ue etreprise optat pour le parteariat a aisi le choix etre plusieurs types de parteariats: Le parteariat commercial: La prospectio des marchés La promotio des produits La distributio des produits Le cotrat dedistributio, de distributio réciproque, de cocessio, d agece, de frachise, de marketig et de portage Le parteariat idustriel: La fabricatio commue des produits La sous-traitace stratégique Les achats groupés La logistique commue Le parteariat techologique: Le trasfertdetechologie et de savoir-faire La sous-traitace stratégique La soumissioetexécutio e commu de programmes de recherche La coceptio et le développemet, adaptatio de ouveaux produits e commu Les formes participatives de parteariat: La joitveture Le groupemet d itérêt écoomique et le groupemet europée d itérêt écoomique La prise departicipatio Les groupemets mometaés d etreprises. Pour faire face à de ouveaux marchés et à la cocurrece, le parteariat apparaît comme état ue des solutios pouvat permettre à toute PME/ PMI disposat de moyes limités face à de grades etreprises de deveir ue etreprise cocurrete o égligeable sur le marché europée, voire modial. Il s agit de réaliser à plusieurs ce qui est plus difficile à faire seul. Etre actif sur le marché iteratioal implique qu ue etreprise soit présete sur plusieurs marchés atioaux e répodat pas forcémet aux mêmes règles, et u marché iteratioal où les cocurrets sot ecore plus ombreux que sur le marché atioal ou europée. Le parteariat permet aisi aux etreprises de petite et de moyee taille de dimiuer ces risques. MERKUR 33

36 INTERNATIONAL JUILLET/AOUT 2011 Au vu du ombre d offres de coopératio existates, Eterprise Europe Network-Luxembourg vous propose la possibilité d etrer e cotact avec des parteaires potetiels, e répodat à ue des propositios d affaires émaat aussi bie d etreprises luxembourgeoises, de la Grade Régio, ou situées das l u des 27 Etats membres de l Uio européee, das u pays cadidat à l adhésio ou das u Etat tiers où le réseau est représeté. Si vous êtes itéressés par ue offre de coopératio bie détermiée, vous pouvez recevoir les coordoées de la société, ue descriptio de so offre, aisi que des iformatios diverses sur so foctioemet (capital, chiffre d affaires, expérieces iteratioales, etc.). Vous pouvez aussi soumettre ue offre de recherche de coopératio e cotactat Eterprise Europe Network- Luxembourg auprès de la Chambre de Commerce. Ue etrevue peut OFFRES DE COOPERATION égalemet être arragée sur simple demade: Chambre de Commerce Eterprise Europe etwork Luxembourg Tél.: (+352) Fax: (+352) Société belge, spécialisée das la vete de plusieurs systèmes ati-pollutio au Beelux, recherche des parteaires commerciaux pour distribuer ses produits au Luxembourg et aux Pays-Bas (EEN ) 2 Société portugaise, spécialisée das la productio de maèges pour efats et de toutes sortes de produits e fibre de verre, statues, kiosques, mascottes, etc. offre ses services comme itermédiaire commercial et propose ses services de productio (EEN ) 3 Société israéliee, spécialisée das la coceptio et la fabricatio de bijoux uiques e arget et plaqué, recherche des distributeurs (EEN ) 4 Société coréee, spécialisée das la productio d ue boisso saie et savoureuse alterative aux boissos traditioelles, recherche des distributeurs (EEN_ ) 5 Société poloaise, spécialisée das les TCI mobiles, recherche des fourisseurs de solutios logicielles de géo-localisatio (EEN ) 6 Société roumaie, spécialisée das la productio et la distributio de médicamets vétériaires, recherche des distributeurs (EEN ) 7 Société écossaise, spécialisée das la fouriture de matériels de bureau (otammet tout type de papiers), recherche des fourisseurs de matériels papier pour bureau pour créer ue joit veture (EEN ) 8 Société fraçaise, spécialisée das les produits gastroomiques du sud-ouest de la Frace, recherche des distributeurs et des itermédiaires commerciaux (EEN ) 9 Société italiee, spécialisée das la productio de cuisies artisaales moderes et classiques, recherche des itermédiaires commerciaux (EEN ) 10 Société fraçaise, spécialisée das le coseil e recrutemet das le domaie des TIC, recherche des sociétés de coseil e recrutemet das le domaie destic au Luxembourg pour établir u établir tout type de parteariats (EEN ) BON DE COMMANDE BOA Merkur Juillet/Août 2011 à remplir e lettres majuscules (toutes les metios sot obligatoires) Etreprise: Numéro au RCS: Nom: Préom: Adresse: Date: Sigature: Code postal/localité: Téléphoe: Fax: Chambre de Commerce du Grad-Duché de Luxembourg DépartemetIteratioal Eterprise Europe Network Luxembourg L-2981 Luxembourg Tél.: (+352) Fax: (+352) MERKUR

37 Textes europées publiés du 31 mai 2011 au 1 er juillet 2011 Eterprise Europe Network- Luxembourg vous offre, par le biais du bulleti de la Chambre de Commerce, la possibilité de commader gratuitemet des recommadatios, commuicatios, décisios, directives et règlemets europées. Commuicatios publiées du 31 mai 2011 au 1 er juillet /C166/09 Avis du Comité des régios sur l «Acte pour le marché uique» /C181/01 Avis du cotrôleur europée de la protectio des doées sur la commuicatio de la Commissio ititulée «Ue approche globale delaprotectio des doées à caractère persoel das l Uio européee» 3 COM(2011)367 fial Livre vert «Moderiser la directive sur les qualificatios professioelles» /C161E/06 Résolutio du Parlemet europée sur l évolutio de la passatio de marchés publics /C161E/25 Résolutio législative du Parlemet europée relative à la positio du Coseil e première lecture e vue de l adoptio de la directive du Parlemet europée et du Coseil sur la performace éergétique des bâtimets (refote) Directives publiées du 31 mai 2011 au 1 er juillet /63/UE Qualité de l essece et des carburats diesel /61/UE Gestioaires de fods d ivestissemet alteratifs /65/UE Limitatio de l utilisatio de certaies substaces dagereuses das les équipemets électriques et électroiques (refote) /62/UE Médicamets à usage humai, e ce qui cocere la prévetio de l itroductio das la chaîe d approvisioemetlégaledemédicamets falsifiés Règlemets publiés du 31 mai 2011 au 1 er juillet /2011 Ageces de otatio de crédit Vous trouverez aisi das chaque éditio du Merkur ue liste référetielle coteat ue sélectio de ces textes publiés lors de la période précédat sa parutio. Pour obteir u ou plusieurs des documets listés, il vous suffit de ous retourer le bo de commade e cochat le /2011 Secteurs des fruits et légumes et des fruits et légumes trasformés uméro du documet aisi que la lague de votre choix. Le(s) documet(s) souhaité(s) vous sera/serot trasmis gratuitemet par courrier ormal ou par courrier électroique. BON DE COMMANDE Textes europées Merkur Juillet/Août 2011 à remplir e lettres majuscules Etreprise: Nom: Préom: Adresse: Code postal/localité: Téléphoe: Fax: Nous souhaitos recevoir les textes législatifs suivats: e fraçais e aglais e allemad autre (à préciser) ChambredeCommerce du Grad-Duché de Luxembourg Départemet Iteratioal Eterprise Europe Network Luxembourg L-2981 Luxembourg Tél.: (+352) Fax: (+352) MERKUR 35

38 FORMATION JUILLET/AOUT 2011 Luxembourg School for Commerce «LSC Etrepreeurship»: 298 cadidats diplômés Le5juillet 2011, la Luxembourg School for Commerce (LSC) a orgaisé sa remise des certificats de réussite des formatios doat accès aux professios de cafetiers, de commerçats,detrasporteurs aisi qu aux professios de l immobilier. Lors de la cérémoie officielle, qui s est teue au Cetre de Coféreces de la Chambre de Commerce, 298 lauréats ot reçu leurs certificats des mais de Fraçoise Hetto-Gaasch, miistre des Classes moyees et du Tourisme et de Paul Emerig, directeur de la LSC. Parmi les 298 diplômés, 31 cadidats ot reçu leur certificat de réussite aux exames des formatios pour cafetiers, 147cadidats ot suivi avec succès le cours de gestio d etreprise pour commerçats, 43 lauréats ot participé à la formatio pour trasporteurs et 77 diplômés ot désormais la possibilité de se lacer das ue professio de l immobilier. Ces formatios sot orgaisées das le cadre du programme de formatio «LSC Etrepreeurship». Das le cadre légal de l accès à ces professios, la Luxembourg School for Commerce offre des formatios accélérées meat aux qualificatios professioelles requises par le droit d établissemet. Les formatios pour futurs cafetiers, commerçats et professioels de l immobilier permettet aux cadidats de s iitier à la gestio d etreprise. A côté des techiques de fiacemet, de marketig, des ressources humaies, du droit du travail aisi que de la fiscalité, le participat appred à coaître les spécificités de sa professio. Lors de so allocutio de bieveue, Paul Emerig a félicité les lauréats pour leur egagemet,leur démarche proactive et leur courage de se lacer das l etrepreeuriat. Madame la miistre, de so côté, amis e avat lefait que, grâce aux coaissaces pratiques acquises, les lauréats disposet des premiers outils pour s egager das la créatio d etreprise. Das ce cotexte, elle a rappelé l ecadremet dispoible auprès du miistère des Classes moyees et du Tourisme pour souteir les créateurs d etreprise. Après les discours officiels de Fraçoise Hetto-Gaasch et de Paul Emerig, Vicet Hieff et Lauret Koeer, coseillers auprès du Départemet Créatio et Développemet des Etreprises de la Chambre de Commerce, ot préseté aux lauréats 10 coseils dot la mise e pratique facilite la créatio et la gestio de so etreprise. Tous les cours se déroulerot à ouveau au deuxième semestre Les persoes itéressées peuvet commader u catalogue de formatio auprès de la LSC. Pour de plus amples iformatios veuillez cotacter la Luxembourg School for Commerce: tél.: (+352) MERKUR

39 La LSC présete la «professio du mois» L objectif de l actio de la «professio du mois», est de vous faire découvrir ue des professios pour lesquelles u appretissage meat au DAP (diplôme d aptitude professioelle) est orgaisé à l heure actuelle par la LSC. E dehors des iformatios pratiques relatives à l appretissage, des témoigages de la professio visée vous sot présetées. Cuisiier: u métier créatif, exigeat et gratifiat Le cuisiier travaille seul ou e équipe, sous sa propre resposabilité ou celle d u chef de cuisie. Le champ d activité du cuisiier va de la simple cuisie familiale à la cuisie gastroomique; du plat uique aux buffets et baquets e passat par les meus. Le cuisiier peut travailler das différets types d etreprises: restaurats, etreprises de restauratio,restaurats de collectivités(écoles, hôpitaux, catiesd etreprise, maisos de retraite), cetres et villages de vacaces, traiteurs. Lespricipales missios Préparatio d u meu; Préparatio des plats selo u thème défii; Coaissace et gestio de la marchadise; Respect de l hygièe alimetaire; Respect de la sécurité sur le lieu de travail; Mise e place. Lescompétecesrequises Le travail e équipe; L hygièe; La résistace physique; La créativité. La voie de formatio La réussite de l appretissage meat au DAP (Diplôme d aptitude professioelle) est la voie ormale pour deveir cuisiier. L appretissage meat au DAP est ue formatio qui se fait e etreprise auprès d u patro formateur (partie pratique), accompagée d u eseigemet das u lycée techique (partie théorique). Après avoir réussi 3aées de formatio, l appreti obtiet so DAP. Ce diplôme lui doe droit au salaire social miimum qualifié (2.109,07EUR à partir du 01/01/2011). L admissio au DAP cuisiier requiert d avoir aupréalable réussi au miimum ue classe de 9 e pratique de l eseigemet secodaire techique. L eseigemet de la partie théorique se fait au Lycée Techique de Boevoie (LTB) sous cotrat d appretissage, ou au Lycée Techique Hôtelier «Alexis Heck» (LTHAH) proposat ue formatio plei-temps à l école pedat 8 mois/ a complétée par des stages e etreprise (10 semaies/a). Les avatages de l appretissage Par la coclusio du cotrat d appretissage, l isertio professioelle del ap- preti sur le marché du travail est effective. La formatio pratique est réalisée e etreprise avec des outils et équipemets professioels. Au cours des trois aées de la formatio, l appreti est préset pedat euf semaies par a (3 x 3 semaies) au lycée techiqueletemps restat état cosaquré à l appretissage au sei de l etreprises formatrice. L appreti a droit à u miimum de 25 jours de cogé par a aisi qu à des idemités d appretissage. Témoigage: E 1983 Jea Lammar obtiet so diplôme de cuisiier à l Ecole hôtelière «Alexis Heck». Après ue expériece de dix aées das le secteur horeca, il travaille depuis 18 as e tat cuisiier idépedat au Café-Restaurat Waldhaff. Il participe activemet à l orgaisatio du salo Expogast et il est membre du jury de différets cocours culiaires atioaux et iteratioaux. Depuis ses débuts professioels, Jea Lammar participe costammet à diverses formatios professioelles cotiues afi d offrir e permaece des plats délicieux et iovats à sa clietèle. MERKUR 37

40 FORMATION JUILLET/AOUT 2011 LSC: Pour quelles raisos avez-vous choisi la professio de cuisiier? J ai choisi cette professio pour sa créativité et le cotact avec des cuisiiers d autres pays que l o peut avoir lors des formatios et expérieces professioelles à l étrager. J apprécie le rôle du cuisiier e tat que resposable de l apport utritioel des mets à préparer. C est ue professio où o travaille das ue ambiace de stress permaet, mais c est u stress positif. LSC: Quelles sot les compéteces prérequises afi de pouvoir excercer cette professio? Il faut avoir ue boe saté et respecter ue certaie hygièe de vie. Cette professio écessite ue grade précisio aisi que de la poctualité. La créativité et l iovatio permaete sot des coditios impératives pour l exercice de la professio de cuisiier. LSC: Quels sot, selo vous, les avatages et les cotraites de cette professio? Les avatages existet prioritairemet das le secteur socio-éducatif (par exemple das les caties scolaires). Le secteur horeca coaît certaies cotraites cocerat les horaires et les salaires. LSC: Décrivez e bref ue jourée type: Ma jourée type commece avec la réceptio des marchadises. Par la suite, j effectue les cotrôles ecessaires afi de respecter les règles du HACCP. Précédé par la mise e place au restaurat, le service e salle démarre à 12h00, suivi vers 15h00 du ettoyage de la cuisie et des ustesiles. A 18h00 débute le 2 e service qui se termie vers 22h00. Le droit de former La formatio pour tuteurs est obligatoire pour toute etreprise souhaitat obteir le droit de former. La ouvelle réglemetatio (loi modifiée du 19 décembre 2008, article2du règlemet grad-ducal du 3août 2010) exige cette formatio spécifique. Le texte ciaprès repred les coditios à remplir pour se voir accorder et retirerledroit de former. Das le cas où le tuteur dispose déjà d ue expériece pédagogique, les chambres professioelles peuvet le dispeser de la formatio pour tuteurs. Appretissage Au iveau de l etreprise Coditios géérales La teue géérale et l evergure de l orgaisme de formatio doivet être de ature à garatir la formatio professioelle de l appreti, suivat les critères arrêtés de cocert etre les chambres professioelles patroales et salariales et le miistère. Critèresarrêtés: L etreprise doit se prévaloir d ue expériece professioellemiimale de 3 as das la professio cocerée (attetio aux ouveaux uméros de matricules de filiales ou de succursales!) Coditios admiistratives Etre ressortissat de la Chambre de Commerce; Déteirue autorisatio d établissemet/decommerce; Etre iscrit au Registre de Commerce (si l immatriculatio est requise); Les dirigeats doivet préseter les garaties écessaires d hoorabilité (Art. 22). Au iveau du tuteur Chaque etreprise doit disposer d u tuteur respectat les coditios géérales et complémetaires citées ci-dessous. Ue etreprise ayat jamais formé se doit d être coforme edéas 6mois. Ue etreprise e coursdeformatio ou ayat déjà formé das le passé se doit d être coforme d ici le mois d août Coditios géérales Le tuteur doit avoir suivi la formatio pour tuteurs de 3jours au mois. Ue dispese cocerat le volet pédagogique (2 jours de formatio) est possible si: Le tuteur possède u brevet de maîtrise ou ue qualificatio de iveau équivalet; Le tuteur peut se prévaloir d ue formatio e pédagogie (e accord avec les chambres); Le tuteur peut se prévaloir d ue expériecede logue date (e accord avec les chambres). Coditios complémetaires Le tuteur doit être âgé de 21 as au mois; Le tuteur doit satisfaire aux coditios d hoorabilité (Art. 22); Le tuteur doit satisfaire aux coditios de qualificatios professioelles défiies pour les différets secteurs par les chambres professioelles (Art.22): Le tuteur doit être au mois déteteur d u DAP das la professio cocerée; Le tuteur doit être e mesure d eseiger le programme de formatio pratique. Pour tout reseigemet complémetaire cocerat la formatio pour tuteurs, veuillez cosulter le service cliets de la LSC au (+352) Vous pouvez télécharger le formulaire «Demade e obtetio du droit de former» sur otre site web 38 MERKUR

41 Formulaire Demade eobtetio dudroit de former Nom, Préom (patro-formateur): Matricule: Foctio: Nom del'etreprise: Matricule del etreprise: Nombre de salariés: Adresse de l etreprise: N : Rue Code Postal: Ville: Tél.: Extesio: Nom, Préom du tuteur (si différet du patro-formateur): Matricule dututeur: Est-ce que le tuteur adéjà suivi la formatio pour tuteurs orgaisée par la LSC? Oui No Veuillez joidre les documets suivats: - Copie del autorisatio decommerce - Déclaratio d hoorabilité (patro ettuteur, lettre par écrite)* - Copie(s) du/des diplôme(s) (patro ettuteur) - Preuves des expérieces professioelles (patro ettuteur) - certificats detravail - certificat d affiliatio ducetre Commu delasécurité Sociale - autres *E cas de écessité, lachambre decommerce et la Chambre des salariés seréservet le droit dedemader le bulleti No 2 du casier judiciaire. Descriptio sommaire devotre activité pricipale das laquelle l appreti(e) sera formé(e):,le (Localité) (Date) (Nom et sigature) Veuillez revoyer ce formulaire dûmet rempli à: LSC- FPI L-2981 Luxembourg Siège: 7, rue Alcide degasperi Adresse postale: L-2981 Luxembourg W: Luxembourg-Kirchberg T: (+352) F: (+352) MERKUR 39

42 FORMATION JUILLET/AOUT 2011 Doos u coup d accélérateur àl emploi des jeues Etreprises,déclarez vos postes d appretissage Bééficiez des ombreux avatages liés àl appretissage Assurez la formatio de vos futurs collaborateurs au plus près des exigeces de votre etreprise Participez àl isertio professioelle des jeues Bééficiez des aides fiacières prévues pour les etreprises formatrices or r é r o é é rg r s r s o é r o o r p r s or o s o rg oo or o r 40 MERKUR

43 Formulaire à compléter et à revoyer miistère du travail et de l'emploi Admiistratio de d'emploi Service d'orietatio professioelle Déclaratio de postes d appretissage Code du Travail Livre premier, Titre premier Cotrat d appretissage (Art. L Art. L ) * matricule obligatoire afi de garatir le traitemet adéquat Employeur: La déclaratio des postes d appretissage à l Admiistratio de l Emploi est obligatoire. Le placemet e appretissage est assuré par le Service d Orietatio professioelle. Matricule* : Nom : Adresse : Téléphoe : Fax: 1) Appretissage : Poste(s) offert(s) appreti/e(s) (ombre) (professio/métier) DAP/CATP! CCM! CITP! CCP! DT!! Appretissage iitial Poste(s) offert(s) appreti/e(s) (ombre) (professio/métier) DAP/CATP! CCM! CITP! CCP! DT!! Appretissage adulte 2) Le/la cadidat(e) est ivité(e) à cotacter M/Mme et/ou à se préseter le à heures. Matricule: Nom: Cadidat/e de votre choix: au cas où vous avez déjàu (ue) caditat(e) Adresse:, le (Localité) (Date) (Nom et sigature/cachet) Prière de revoyer la présete à l adresse suivate: ADEM Orietatio professioelle Boîte postale 2208 L-1022 Luxembourg ou par Fax: Tél. : / La loi du 2 août 2002 relative à la protectio des doées des persoes à l égard du traitemet des doées à caractère persoel prévoit que l admiistré soit iformé que les réposes à ce formulaire e peuvet servir à d autres fis que le traitemet des déclaratios de postes d appretissage coformémet aux termes de la prédite législatio, le droit d accès, de rectificatio et de suppressio des doées est garati. MERKUR 41

44 FORMATION JUILLET/AOUT 2011 Formatio pour tuteurs Module complémetaire Evaluatio par compéteces Das lecadre de la loi modifiée du 19 décembre 2008, portat réforme de la formatio professioelle et afi de compléter la formatio pour tuteurs, la LSC offre ue matiée supplémetaire destiée à familiariser le tuteur e etreprise avec l évaluatio des compéteces. Programme 1. Le chagemet pricipal: l approche par compéteces; 2. U ouvel outil pour le tuteur: le référetiel des compéteces: Les différets types de compéteces; Les idicateurs; Les ormes; 3. Trasmettre ses compéteces professioelles au quotidie; 4. Ue ouvelle approche de l évaluatio de l appreti: Le suivi régulier; L évaluatio des compéteces acquises à la fi dechaque semestre; Coduire l etretie d évaluatio; 5. Elaborer so pla d actio. Cette demi-jourée deformatio permettra de mieux réussir sa missio de tuteur e acquérat les coaissaces écessaires à l évaluatio des compéteces coteuesdaschaquemodule pratique e etreprise. Cette formatio est obligatoire pour toute etreprise souhaitat obteir et garder le droit de former puisque la ouvelle réglemetatio au droit de former exigera cette formatio spécifique. La formatio sera offerte e lague fraçaise et e lague luxembourgeoise. U certificat de participatio vous sera délivré à la fi de la formatio. Vous pouvez vous iscrire viaotre site web Prochaies dates ci-dessous: Formatio Evaluatio des compéteces pour tuteurs e etreprise: Groupes Formatrice Dates 2011 (matiées) 1. luxembourgeois Joëlle Letsch 8 septembre 2. luxembourgeois Joëlle Letsch 13 septembre 3. fraçais Marie-Laure Jacquet 19 septembre 4. fraçais Marie-Laure Jacquet 26 septembre Pour de plus amples iformatios, veuillez cotacter Lie Jacoby tél.: (+352) Cours et sémiaires du 2 e semestre 2011 La LSC, l OLAP et la Chambre des Métiers présetet leur catalogue commu Ce ouveau catalogue de la plate-forme formée par la LSC, l OLAP et la Chambre des Métiers compred des formatios de courte durée, ayat pour objectif de développer les coaissaces et les compétecesprofessioellesdes employés, cadres et dirigeats d etreprise. L éditio du secod semestre 2011 iclut des ouveautés das les domaies: métier de la formatio, maagemet, leadership et gestio des équipes, droit, et bie d autres ecore. Les trois istituts de formatio la Chambre des Métiers, l Office Luxembourgeois pour l Accroissemet de la Productivité (OLAP) et la Luxembourg School for Commerce (l orgaisme de formatio de la Chambre de Commerce), ot pour missio de développer les coaissaces et compéteces des persoes travaillat das les etreprises, chefs d etreprises ou salariés et s adaptet aisi cotiuellemet aux évolutios de la société de la coaissace et de l iformatio. 42 MERKUR

45 Ils poursuivet la philosophie de l approche cliet das la coceptio et le développemet de leur offre de formatio. L élargissemet de l offre de formatio du secod semestre 2011 e est ue suite logique. Les formatios de ce catalogue sot de courte durée et sot aimées par des formateurs qualifiés et expérimetés. L approche pédagogique choisie par les formateurs met e avat u fort degré d iteractivité avec les participats, tout e développat des solu- tios adaptées au cotexte professioel de ces deriers. Ce degré d iteractivité est aussi assuré par letravail das des petits groupes, état doé que le ombre de places par formatio est limité à 12 persoes. L iscriptio se fait soit par courrier postal soit e lige via le site Rappelos que pour toutes les formatios, l etreprise peut bééficier d ue aide fiacière de l Etat e itroduisat ue demade auprès du miistère de l Educatio atioale et de la Formatio professioelle pour l esemble des mesures de formatio réalisées. Pour le salarié, il existe égalemet l istrumet du cogé idividuel de formatio, qui lui permet de participer à des cours ou de préparer les exames des formatios éligibles. Ces supports fiaciers costituet u facteur de motivatio o-égligeable. Le déclic pour former ou se former doit cepedat veir des chefs d etreprises et des idividus eux-mêmes. Pour de plus amples iformatios, veuillez cotacter: Luxembourg School for Commerce tél.: (+352) LSC Lacemet du ouveau programme d appretissage de la lague luxembourgeoise La Luxembourg School for Commerce a développé u ouveau programme d appretissage de la lague luxembourgeoise qui sera lacé dès la retrée scolaire de cette aée. Avec cette démarche, la LSC répod à ue demade croissate du marché das le domaie des cours de luxembourgeois. Le ouveau programme, plus complet et axé sur différets iveaux de compéteces, a été élaboré e étroite collaboratio avec des formateurs de luxembourgeois expérimetés et avec l appui de l A.s.b.l. Moie. Le programme de formatio de la lague luxembourgeoise cotiet 6modules suivis de cours de coversatio. Afi d optimiser l appretissage de base de la lague et de répodre au mieux aux besois des participats, le programme prévoit, pour les 4 premiers modules, des groupes d appreats fracophoes etdes groupes d appreats germaophoes. Chaque module correspod à u iveau de compétece spécifique, sachat que la descriptio des compéteces visées par les cours est basée sur le cadre europée commu de référece pour les lagues (CECRL). Le tableau ci-après doe u aperçu des modules qui démarrerot e septembre. Rappelos aussi que la LSC orgaise égalemet, sur demade, des cours de luxembourgeois Ihouse e etreprise. Module Durée Début Jours Horaires Prix Cours pour appreats fracophoes Module 1 iitiatio 60 heures 26/09/2011 Module 2 iitiatio 60 heures 26/09/2011 Module 3 perfectioemet 60 heures 26/09/2011 Ludis et mercredis de Ludis et mercredis de Ludis et mercredis de Cours pour appreats germaophoes Module 1 iitiatio 30 heures 26/09/2011 Module 3 perfectioemet 30 heures 27/09/2011 Ludis et mercredis de Mardis et jeudis de Pour plus de reseigemets, veuillez cotacter Sylvia Ridlesprige, resposable formatio auprès de la Luxembourg School for Commerce, tél.: (+352) MERKUR 43

46 FORMATION JUILLET/AOUT 2011 Bachelor-Studium a der FOM Luxemburg Studete köe zwische Busiess Admiistratio, Iteratioal Maagemet ud jetzt auch Bakig & Fiace wähle Das Hochschulstudiezetrum Luxemburg der FOM Hochschule für Oekoomie & Maagemet gehört zu de jügste Studiezetre der private Hochschule. Im Witersemester 2008/2009 startete rud 30 Berufstätige im berufsbegleitede Bachelor-Studiegag Busiess Admiistratio. Izwische sid mehr als 100 Studierede i de Bachelorud Masterstudiegäge eigeschriebe. Scho ierhalb kürzester Zeit hat sich die FOM i Luxemburg etabliert. Die Kooperatio mit der Luxembourg School for Commerce (LSC) der Chambre de Commerce zahlt sich aus. Wie a de 20 Stadorte der FOM i Deutschlad auch, ist auch i Luxemburg das Ziel, Berufstätige ud Auszubildede ei Studium ebe dem Beruf zu ermögliche. Mitdem Kooperatiosparterführt die FOM de Studiegag Busiess Admiistratio mit Wahlmöglichkeit Iteratioal Maagemet durch. Dieser deutsch-/eglischsprachige Studiegag trägt der zuehmede Globalisierug Rechug ud ist kosequet a iteratioale Theme ausgerichtet. Die Teilehmer eige sich Fachwisse zu alle betriebliche Fuktiosbereiche a ud lere, fachkudig i deutscher ud eglischer Sprache zu kommuiziere ud zu präsetiere. Das betriebswirtschaftliche Studium ist kosequet a de Aforderuge der Wirtschaftswelt ausgerichtet. Es qualifiziert die Studierede geeralistisch ud praxisah für Maagemetaufgabe i Uterehme. Ei iovativer Lehrmethode- Mixaus Präsezvorlesuge, Workshops ud Gruppearbeit fördert zudem wichtige Schlüsselkompeteze wie Teamud Kommuikatiosfähigkeit. Im Fokusder erste Semester desauf dreieihalb Jahre ausgelegte Bachelor- Studiegags stehe betriebs- ud volkswirtschaftliche Grudlage. Ab dem 5. Semester habe die Studierede die Möglichkeit, ihr Studium ihrem persöliche Arbeitsumfeld bzw.ihre zuküftigeiteressegebiete azupasse ud zwische verschiedee Vertiefugsmodule zuwähle. Schwerpukt des 7. Semesters sid iterdiszipliäre Fallstudie ud die Abschlussarbeit (Bachelor-Thesis). Dabei wede die Studierede die erworbee wisseschaftliche Ketisse auf kokrete Fälle der Wirtschaftspraxis a. Eie zusätzliche Studiemöglichkeit verwirklicht die FOM i Luxemburg ab dem kommede Witersemester im September. Zusamme mit der Luxembourg School for Commerce (LSC) wird der Studiegag Bakig & Fiace agebote. Er dauert siebe Semester ud schließt mit dem Bachelor of Arts (B. A.) ab. Das fachspezifische Programm richtet sich a Abituriete ud Fachabituriete, die sowohl studiere als auch de direkte Berufseistieg i die iteratioale Bake- ud Fiazwelt realisiere möchte. Die Studete erwerbe Ketisse ud Kompeteze für Karrierefelder im Firme- oder Privatkudegeschäft, Ivestmet Bakig, Fiacial Cosultig sowie Cotrollig, Risk- oder Treasury-Maagemet. Außerdem erlere sie de souveräe Umgag mit Fiazistrumete ud Aalyseparameter ud befasse sich mit ethische ud juristische Aspekte. Die FOM hat de Studiegag i Abstimmug mit Bake ud Fiazdiestleister erarbeitet. So ist ei maßgescheiderter Studiegag etstade, der eie praxisahe Qualifizierug garatiert. Sämtliche Vorlesuge fide i eglischer Sprache statt. Das Programm hat sich a viele FOM-Stadorte i Deutschlad scho bewährt. Auch i Luxemburg wurde die Rufe ach eiem ausbildugsbegleitede Studiegag im Bereich Fiazwirtschaft, desse Vorlesuge abeds bzw. am Wocheede stattfide ud der keie Freistellug vo der Arbeit im Uterehme erfordert, immer lauter. Aufgrud der Erfahruge mit de Iteressete i Luxemburg hat sich die FOM etschlosse, de Studiegag überwieged i eglischer Sprache durchzuführe. Weitere Iformatioe zum FOM-Studium i Luxemburg uter ud uter Maager, u métier à part etière Formatio: Leadership et techiques maagériales Qu est-ce que cela sigifie d être maager das lecotexte actuel de l etreprise? Quel est mo propre style demaagemet? Commet orgaiser et plaifier le foctioemet quotidie de mo équipe par rapport aux orietatios stratégiques de l etreprise? Commet aimer, mobiliser et motiver mo équipe? Les réposes à ces questios e s improviset pas, mais requièret de la part du maager la pratique d u réel professioalisme. Il doit mettre e œuvre des compéteces trasversales à savoirrelatioelles, opératioelles,istrumetalesetstra- 44 MERKUR

47 tégiques. Les équipes performates e sot pas le fruit du hasard, mais écessitet la mise e œuvre d outils, de techiques et de méthodes efficaces aisi que de bos talets relatioels pour mobiliser, motiver et aimer. Cette formatio cible les maagers et cadres opératioels qui veulet compléter ou cosolider leurs compéteces maagériales. Les objectifs affichés sot clairs. Aisi, le participat est ameé à predre cosciece et à clarifier ses rôles Programme: et ses resposabilités demaager. E outre, il sera capable, à l issue de la formatio, de plaifier et aimer le foctioemet d ue équipe, de déléguer efficacemet, de motiver et de développer les compéteces de l équipe, de mettre e place ue commuicatio authetique et de traiter les coflits, de coduire ue réuio aisi que de meer les etreties liés à sa foctio (etretie de recrutemet, etretie feed-back, etretie d évaluatio). Le cycle de formatio est costitué de 4modules différets et de 3séaces de coachig, dot 2coachigs collectifs et u coachig idividuel visat au développemet de l idetité maagériale du cadidat. La lague véhiculaire de la formatio est le fraçais et les frais d iscriptio s élèvet à EUR. Module 1 Module 2 Module 3 Coachig Module 4 Ititulé Dates Jours Horaires Le maager das le cotexte de so etreprise: Spécificités de la foctio de maager Rôles et resposabilités du maager La gestio des priorités Coaissace de soie posturede leader Aalyser l impact de sa persoalité e situatio de maager (idetifier et compredre soprofil psychologique persoel, coaître et compredre ses comportemets face aux autres, diagostiquer ses modes de commuicatio) Le leadership et l ecadremet d ue équipe: Décliaiso de la stratégie de l etreprise eprojets et pla d actio Fixer les objectifs et les priorités au sei de l équipe Clarifier les rôles, cotractualiser la collaboratio et orgaiser le reportig Maagemet situatioel et développemet des compéteces des collaborateurs La délégatio et l appréciatio Commuicatio et gestio des coflits: Importace de la commuicatio du maager Améliorer la cohérece des messages verbaux et o verbaux Les sources de coflits Les styles de traitemet des coflits: esquive, accommodatio, compétitio, compromis, collaboratio Commuicatio et coflits: faut-il traiter tous les coflits? Coachig collectif (1) Lemaagemetopératioel: L etretie: pricipes et techiques L etretie de recrutemet: étapes, comportemets et attitudes L etretie feed-back: soimportace, savoir féliciter et faireue critique L etretie d appréciatio: rôle das la gestio du collaborateur au sei de l équipe La coduite de réuio: types de réuio, les différets rôles, les étapes clés Coachig Coachig collectif (2) Coachig Coachig idividuel (*) 06/10/ /10/ /11/ /11/ /12/ /12/2011 Jeudi Vedredi Jeudi Vedredi Jeudi Vedredi 09: et et et /12/2011 Jeudi et /01/ /01/2012 Jeudi Vedredi et /01/2012 Jeudi et /01/2012 Vedredi et Epreuve de clôture 03/02/2012 Vedredi Pour de plus amples iformatios, veuillez cotacter: Sylvia Ridlesprige, resposable formatio tél.: (+352) MERKUR 45

48 FORMATION JUILLET/AOUT 2011 ACA et IFBL-l Istitut U accord de parteariat pour ue formatio plus professioelle (assis, de g. à d.) Fouad E. Rathle, présidet de l IFBL, Paul de Cooma, présidet de ACA debout (debout de de g. à dr.): Werer Eckes (IFBL), Serge de Cillia (IFBL), Paul Hammelma (ACA), Paul-Charles Origer (ACA), Adré Bredimus (ACA) Apartir du 2e semestre 2011, l ACA (Associatio des Compagies d Assurace) e parteariat avec l IFBL-l Istitut (Istitut de Formatio Bacaire Luxembourg) proposera ue offre de formatio complète et structurée sur les différets métiers et braches d assuraces. Cetteformatio permettra de parveir à ue formatio d isertio de qualité telle que coveue avec les sydicats au iveau de la Covetio Collective. Face à u eviroemet législatif et à ue gamme de produits e mutatio costate, les assureurs de la place ot souhaité se doter d ue offre commue, accessible au persoel des compagies et à leurs agets tout comme à toute autre persoe souhaitat se familiariser avec les cocepts et spécificités du mode des assuraces. La ouvelle offre est coçue de faço modulaire et propose, das ue première phase, u cycle de quatre modules couvrat d ue part ue itroductio géérale à la matière et, d autre part, les fodametaux de la resposabilité civile, de l assurace auto, de l assurace combiée habitatio aisi que de l assurace des persoes. Eseigée par des expertspraticies désigés par l ACA, la ouvelle formatio se veut surtout pragmatique et proche des besois réels du terrai. Ce premier cycle de cours, ciblat e priorité l activité locale, sera complété das uedeuxième phasepar des modules axés sur les produits fiaciers offerts aux cliets e libre prestatio de services. Par ailleurs, les cours de formatio des agets, destiés à les préparer à l exame étatique e vue d obteir l agrémet afféret, serot itégrés das la ouvelle offre de formatio. Afi de réaliser so projet ambitieux, l ACA a choisi de ouer u parteariat avec l IFBL-l Istitut, acteur de premier ordre au iveau de la formatio das le domaie bacaire et fiacier. Fort de so expériece de plus de vigt as das ce domaie, l Istitut apportera so expertise au iveau de la structuratio des formatios, de la défiitio desobjectifs pédagogiques,del élaboratio des supports aisi que das la validatio des formateurs. Das le même ordre d idées, la gestio admiistrative sera égalemet assurée par l Istitut. Plus d iformatios sur cette ouvelle formatio sot dispoibles sur les sites et INFPC L offre de formatio dispoible suriphoe L INFPC, Istitut Natioal pour le développemet de la Formatio Professioelle Cotiue, a développé ueapplicatioiphoedoat accès au répertoire des offreurs de formatio au Luxembourg. Cette ouvelle applicatio simplifie les démarches e matière de formatio des etreprises et des particuliers e redat istataé l accès à près de cet offreurs de formatio à travers: ue recherche par domaie de formatio ou par ordre alphabétique, ue descriptio de chaque orgaisme de formatio référecé, u appel direct depuis l iphoe, la géolocalisatio des adresses, des mises à jour permaetes. Pour istaller gratuitemet l applicatio, il suffit d etrer l adresse web et de l ajou- ter sur l écra d accueil du téléphoe. L applicatio est égalemet utilisable sur ipod Touch et ipad. Le répertoire des offreurs de formatio peut être téléchargé sur le portail lifeloglearig.lu e versio PDF. Mais il peut être commadé gratuitemet e versio papier par à l adresse Il fait partie de la palette d outils d aide à la formatio présetéssur le portail lifelog-learig.lu, qui ouvre l accès à plus de offres de formatio. Le portail lifelog-learig.lu et le répertoire des offreurs de formatio sot gérés par l INFPC. 46 MERKUR

49 Programme de formatio SePtemBre octobre 2011 ititulé dates Horaire PriX maagemet, LeaderSHiP et gestio des ÉQUiPeS S Teamführug, Teamzusammearbeit ud Teametwicklug 12 et s S Motivatio: Ziele ud Ergebisse im Fokus 05 et s ressources HUmaieS S La gestio et le développemet des ressources humaies e etreprise 12.09, 17.10, et s S L etretie d évaluatio des performaces Bila d évolutio de carrière 29 et s S Umgag mit leistugsschwache Mitarbeiter 04 et s métier de La formatio S Le métier de l assistat(e) formatio s S Elaborer le cahier des charges d u projet de formatio 06 et s marketig, Vete et actio CommerCiaLe S Alle Wege zum Kude Vo der Akquisitio zur Kudeorietierug 21 et s S Optimisez la relatio avec vos cliets 29 et / s S Qui a tué l image de marque de mo etreprise? s S Vedre ou disparaître 04 et s S Service ud Diestleistug 20.09, et s achat, LogiStiQUe et CommerCe iteratioal S Réussissez toutes vos égociatios d achat 20 et s orgaisatio et SeCrÉtariat S Professioelles ud effizietes Maschieschreibe et s CommUiCatio S Commet répodre au téléphoe s S Savoir égocier 20 et s S Savoir commuiquer face aux médias 26 et s S Savoir commuiquer face à u groupe et s gestio ComPtaBLe et fiacière S Iitiatio au calcul des salaires s S Savoir lire, compredre et aalyser u bila et u compte de profits & pertes 26 et / s S Pratique et ejeux des états fiaciers cosolidés 27 et s S Calcul du prix de reviet s Les ormes iteratioales d iformatio fiacière (IAS/IFRS) (10 séaces ) s Comptabilité aalytique (8 séaces) s Comptabilité iformatisée (10 séaces) s fiscalité S Fiscalité de l immobilier s S Fiscalité d ue s.à r.l.: Pricipes de base 03 et s droit S Recouvremet judiciaire des créaces s S Droit du travail s développemet PerSoeL S Delegatio as a Maagemet skill s BUreaUtiQUe S Excel Iitiatio s S Excel Calculs avacés s S Excel Gestio des listes et tableaux croisés dyamiques (pivot tables) s S Word Travail collaboratif ou travail e groupe s LagUeS S Lëtzebuergesch fir Ufäger Modul s S: Sémiaire orgaisé e parteariat avec l OLAP et la Chambre des Métiers Pour tout reseigemet complémetaire, veuillez vous adresser à: Luxembourg School for Commerce Siège: 7, rue Alcide de Gasperi Adresse postale: L-2981 Luxembourg W: Luxembourg-Kirchberg T: (+352) F: (+352)

50 N P Afi fi A P esemble, àl'essetiel Dexia Baque Iteratioale àluxembourg, société aoyme, 69 route d Esch, L-2953 Luxembourg, RCS Luxembourg B-6307

51

52 INNOVATION JUILLET/AOUT 2011 Parteariat Luxiovatio ad the Iterdiscipliary Cetre for Security, Reliability ad Trust sig a Memoradum of Uderstadig o future collaboratio Luxiovatio (From l. to r.): Prof. Dr. Björ Otterste, Director of ST shakes Gilles Schlessers had, Director of Luxiovatio Luxiovatio, the Natioal Agecy for Iovatio ad Research, ad the Iterdiscipliary Cetre for Security, Reliability ad Trust (ST) of the Uiversity of Luxembourg have etered a log-term partership tojoitly develop iovatio, research ad educatio i the Security ad Trust area. With this agreemet, Luxiovatio ad the ST further itesify their collaboratio i several fields: cluster activities ad idustrial parterships, Europea research projects, valorisatio ad support to spi-off compaies, evets ad dissemiatio of research results. The collaboratio betwee the ST ad Luxiovatio will take place i the cotext of the geeral partership agreemet siged betwee Luxiovatio ad the Uiversity of Luxembourg i 2007 ad reewed i Luxiovatio offers advice ad persoalised support services as access to fudig opportuities, parter search, startups, etc. to actors i the field of R&D ad iovatio. The Agecy iforms ad supports compaies, research orgaisatios ad iovative project promoters throughout all stages of their projects. It also assists ad advises the govermet i the field of R&D ad iovatio ad is part of the mai Europea etworks i this area. ST, lauched i 2009 by the Uiversity of Luxembourg, is a iteratioally leadig research facility that together with exteral parters establishes Luxembourg as a Europea cetre of excellece adiovatiofor secure,reliable,ad trustworthy iformatio ad commuicatios techologies (ICT). To create great impact, ST follows a iterdiscipliary research approach, takig ot oly techical aspects ito accout but also addressig busiess, huma, ad regulatory issues. ST provides a platform for iteractio ad collaboratio betwee uiversity researchers ad exteral parters. With the sigature of this Memoradum of Uderstadig(MoU), Luxiovatio becomes the ith member to joi the ST Partership Program. This program eables ST ad its corporate parters to develop research collaboratios ad ew techologies. Research is coducted joitly i partered projects where ST ad parters cotribute kow-how ad resources to achieve commo goals. Parters cotribute to ST at all levels: from a represetatio o the goverig board, to operatioal support through the idustrial advisory board, as well as by cotributig resources to projects. Accordig to Gilles Schlesser, Maagig Director of Luxiovatio ad Björ Otterste, Director of ST, this partership is a sigificat step to itesify ad formalise our commo activities based o mutual iterests ad a shared visio. 50 MERKUR

53 Busiess Iitiative A.s.b.l. Parcours 1,2,3 GO: Ue 11 e éditio réussie C est avec u bila positif que la 11 e éditio du parcours de pla d affaires 1,2,3GO touche à sa fi: parmi les 186cadidatures déposées, 86 projets iovats ot été acceptés auparcours etaccompagés par les experts du réseau. 37 futurs etrepreeurs de la Grade Régio sot allés au bout de l aveture et ot déposé u pla d affaires pour le faire évaluer par ujury iterrégioal. Les lauréats serot révélés lors de la soirée de clôture qui aura lieu le 20 septembre au Cercle de Walloie à Liège. Au cours de l éditio , 1,2,3 GO Busiess Iitiative A.s.b.l. a orgaisé de ombreux évèemets gratuits pour les membres du réseau, afi de garatir le bo déroulemet du parcours de pla d affaires, de favoriser leetworkig etlepartage d expérieces. Le kick-off du parcours le 25 octobre 2010 au Pôle lorrai de Gestio (ICN Busiess School) avec ue coférece sur le sujet cotroversé «Faut-il brûler le pla d affaires?» teue par Claude Aaou de HEC Motréal; Le 8ovembre 2010, deux sémiaires ot été orgaisés pour les experts du réseau 1,2,3 GO à la Chambre de Commerce Luxembourg: «Commet favoriser la créativitédeporteurs deprojetsiovats?» par Lauret Berg (IovaTech) et «Techiques d évaluatio: Commet appliquer au mieux les critères McKisey das l évaluatio du pla d affaires?» par Jea-Fraçois Champigy et Guy Bradebourger (PwC). L objectif était de préparer au mieux les coachs et jurés à l ecadremet et à l évaluatio des projets d etreprise. Ue 60aie de coachs de la Grade Régio ot participé à ces échages. Le 27 javier 2011 au TechologieZetrum à Trèves, les porteurs de projet du parcours ot pu tester leur idée d etreprise et sa faisabilité auprès des experts du réseau 1,2,3GO das des séaces idividuelles de 3x30 miutes lors du Speed Parcours 1,2,3 GO (éditio ) Projets par pays: Luxembourg Frace Allemage Belgique Total Projets reçus Projets acceptés Pla d affaires déposés Coachig 1,2,3 GO, suivi d ue coférece sur le thème «La pratique du maagemet iterculturel Commet u poisso et u oiseau peuvet se retrouver das le même bocal» préseté par Alexadra vo Bose. Ue formatio pour futurs etrepreeurs a été proposée aux porteurs de projets iovats le 7 avril 2011 à la Chambre de Commerce Luxembourg. Les participats avaiet la possibilité de suivre des sémiaires surlacoceptioduprojetetrepreeurial, ue itroductio au pla d affaires aisi que quatre workshops sur les pricipaux aspects d u pla d affaires:lediagosticstratégique, la commuicatio, le pla fiacier aisi que les aspects juridiques. Efi, u évéemet iédit aété orgaisé cette aée e collaboratio avec la baque ING Luxembourg: «CREATE 2 INNOVATE Oe Day to create YOUR iovative busiess idea i the Greater Regio» au Château de Septfotaies. Au cours d ue jourée, les participats ot pu assister à des ateliers et coféreces sur 5grads axes thématiques de la créatio d etreprise: l etrepreeur,l opportuité,lepla d affaires, la commercialisatio et le fiacemet. Le traditioel Busiess Pla Booster a égalemet eu lieu das le cadre de cette maifestatio et e fi de jourée, 6 porteurs de projets ot participé à u Elevator Pitch. Ils ot préseté leurs projets devat u jury iterrégioal d experts et d ivestisseurs potetiels qui a sélectioé les 3 projets les plus covaicats: Imoic (Belgique), Yappoit (Luxembourg) et Oh My Coach! (Lorraie). Par ailleurs, l équipe d 1,2,3 GO fut présete à de ombreux salos e Grade Régio (Forum des Etrepreeurs à Liège, Etrepredre à Metz, Salo Cotact à Luxembourg, Etrepredre 2011 à Bruxelles, ) das le but d attirer des ouveaux porteurs de projets et coachs. Plas d affaires par régio L éditio touche à sa fi. 186cadidaturesot été reçues au cours de cette éditio dot 86 ot été sélectioées pour participer au parcours, remplissat les quatre critères d accès (l iovatio, la faisabilité écoomique, le fait d être implaté e Grade Régio et de e pas ecore bééficier d u fiacemet par du capital à risque). Le 15 jui 2010, 37 porteurs de projets ot déposé leur pla d affaires (11 e Lorraie, 10 au Luxembourg, 10 e Allemage et 6 e Belgique). Ces deriers ot été évalués fi jui par les jurés du réseau 1,2,3 GO, à raiso de 3experts par projet et selo ue méthodologie Mc Kisey MERKUR 51

54 INNOVATION JUILLET/AOUT 2011 Projets acceptés Domaies d activité 6 % (5/86) 8 % (7/86) 9 % (8/86) 10 % (9/86) 6 % (5/86) 4 % (3/86) 1 % (1/86) 12 % (10/86) Domaie d activités des projets Les projets acceptés recouvret des domaies d activitésaussi variésque les NTIC (29 %des projets), l idustrie (15 %des projets), les loisirs et l horeca (12% des projets), l eviroemet et le développemet durable (10%des projets), la médecie, le secteur pharmaceutique et les biotechologies (9 % des projets), le commerce (8 % des projets), la costructio (6 % des projets), le coseil et la formatio (6 % des projets), les ressources humaies (4 % des projets) et les fiaces (1 % des projets). 29 % (25/86) 15 % (13/86) NTIC Idustrie Loisirs/Horeca Eviroemet/ Développemet durable Médecie/Pharma/Biotech Commerce Costructio Coseil/Formatio RH Fiaces Lors de cette éditio, parmi les projets acceptés au parcours, 20 % sot portés par des femmes cotre 14 % l aée passée. Cette proportio est ecore plus élevée pour les plas d affaires déposés (22 %). Le coachig iterrégioal permettat à u futur créateur d etreprise d être ecadré par u expert proveat d ue autre régio, est ecouragé par 1,2,3 GO car il permet d ouvrir aux ouveaux créateurs d etreprises des marchés plus vastes et de ouer des cotacts professioels e Grade Régio. Aisi, 9projets belges, 8projets luxembourgeois, 7projets allemads et 4 projets fraçais ot pu profiter des coseils d experts d ue autre régio. Les projets iovats les plus covaicats (ayat reçu miimum 70 % des poits) serot révélés lors de la soirée de clôture qui aura lieu le mardi, 20 septembre au Cercle de Walloie àliège. Les lauréats bééficierot d u soutie fiacier aisi que d ue visibilité médiatique accrue. La 12 e éditio du parcours de pla d affaires 1,2,3 GO verra ue restructuratio au iveau orgaisatioel: e Belgique, Busiess Iitiative etame ue collaboratio avec les CEEI (Cetres Europées d Etreprise et d Iovatio) pour reforcer la présece sur le terrai. Aisi, les CEEI et 1,2,3GO pourrot se relayer les projets e tout complémetarité, pour optimiser l accompagemet de ces deriers. E Belgique, les CEEI sot au ombre de 7: le BEP à Namur (Bureau écoomique de la provice de Namur), Cap Iove à Nivelles, le Cetre d Etreprise Héraclès à Charleroi, le Cide-Socra à Liège, ID à Louvai-la-Neuve, Idelux à Arlo et La Maiso d Etreprise à Mos. Créée e 2000 par la Chambre de Commerce Luxembourg, la FEDIL et Luxiovatio, Busiess Iitiative A.s.b.l. stimule la créatio d etreprises iovates e Grade Régio. Busiess Iitiative a.s.b.l. gère et aime le réseau iterrégioal 1,2,3 GOcomposé de 400 experts et etrepreeurs qui accompaget gratuitemet les porteurs de projets iovats das le cadre du parcours de plas d affaires 1,2,3 GO. E fi de parcours, les meilleurs plas d affaires sot récompesés par u soutie fiacier et ue visibilité médiatique accrue. E Grade Régio, 1,2,3GO est représeté depuis 2003 par des relais locaux:les CEEI e Belgique fracophoe, la CCI Sarre aisi que le TechologieZetrum à Trèves et le Busiess Iovatio Ceter à Kaiserslauter e Allemage, la CCI54 et Syergie CEEI e Lorraie et Luxiovatio à Luxembourg. Ces relais itervieet pour la prospectio et la maturatio des projets iovats das leur régio respective et coordoet la mise e relatio des experts avec les porteurs de projets de leur régio. Depuis so lacemet e 2000, 1,2,3GO a reçu plus de 2400 cadidatures pour des projets iovats, dot plus de ot été acceptés et accompagés das le cadre du parcours. Jusqu à préset, 59 % des plas d affaires déposés ot abouti à ue créatio d etreprise avec u taux de faillite de seulemet 25 %, meat à la créatio de près de 230etreprises e Grade Régio, avec u chiffre d affaires auel de 60 millios d EUR, géérat près de emplois. 52 MERKUR

55 Workshop BusiessMetorig Gérer la croissace de so etreprise: u défi Aujourd hui,qu elle soit de taille modeste ou plus grade, l etreprise doit faire face à la modialisatio. Pour s adapter à cette ouvelle réalité écoomique, l etrepreeur doit être capable d aticiper rapidemet les chagemets, c est-à-dire, moduler so style de gestio et sa stratégie e foctio des tedaces du marché. La mise e place de ce maagemet stratégique se révèle ecore plus cruciale pour l etreprise qui, après udépart réussi, coaît ue période de croissace. «Pour le dirigeat d etreprise, ue croissace mal appréhedée ou maîtrisée peut être vécue plus comme ue meace que comme ue réelle opportuité», rappelait Rachel Gaessler, e guise d itroductio au workshop qui s est teu le 8 jui à la Chambre de Commerce, das le cadre du programme de metorat BusiessMetorig. Pour l occasio, deux etrepreeurs à succès sot veus partager leur expériece e matière de gestio de la croissace: Jacques Laers, membre du directoire du groupe idustriel Ceratizit S.A., élu Etrepreeur de l aée2009 à Luxembourg et Lauret Saders, admiistrateur de LS Luch S.à r.l., ue société motate das le secteur des produits «luch» et services traiteur. Le troisième ivité, Olivier Tra, écoomiste du cabiet BEAGE, a, quat à lui, apporté uéclairage théorique sur les ciq dimesios fodametales de la croissace que sot la visio de l etrepreeur, lamobilisatio del équipe autour du projet d etreprise, les leviers de lacroissace, les freisau développemet et les moyes à mettre e œuvre pour maîtriser cette croissace. «Justemet, pour mieux affroter les chagemets liés à la croissace,rie de mieux que de s etourer d u metor, qui est passé par les mêmes étapes que so cadet mois expérimeté», cofiait Rachel Gaessler au pael d etrepreeurs présets das la salle. Ue opportuité que Lauret Saders, jeue etrepreeur dyamique de 41 as, a su saisir: metoré depuis septembre 2010,so etreprise coaît ue croissace costate depuis 6 as. Si le succès est aujourd hui au redez-vous, Lauret Saders e cache pas qu il a dû beaucoup travailler pour e arriver là. Parti de rie, il trasforme, avec le soutie de so épouse, le sous-sol de la maiso familiale e cuisie professioelle et débute so activité de traiteur à destiatio des etreprises et baquiers. Après ue première aée difficile, il décide de créer ue activité aexe: la fabricatio de sadwichs. A peie u a après so lacemet, l etreprise coaît déjà u premier pic de croissace, u phéomèe que Lauret Saders attribue à l évolutio des besois des cosommateurs. Face à l accroissemet de l activité,lauret Saders doit impérativemet chercher u atelier de productio plus spacieux. Il s istalle alors à Docols, das u atelier de 800m². Avec so équipe, il crée, e parallèle, ue filière de distributeurs automatiques desadwichs, à placer dasles etreprises. Les activités exploset alors littéralemet. Ils passet esuite à la vitesse supérieure e jui 2010, e s istallat das la Z.I. de Riesehaff à Koetschette. Grâce à des travaux d améagemet coséquets, so équipe, passée de 2 à 37 persoes e six as, évolue aujourd hui sur ue surface de productio ultra-modere de 2000 m². Des efforts récompesés par l obtetio du label Made i Luxembourg fi Quat à Jacques Laers, élu etrepreeur luxembourgeois de l aée 2009, il cofiait être tombé très tôt das la marmite de l etrepreeuriat. Il rejoit aisi la société Cerametal e1982, e tat qu igéieur das u bureau d étude. Il pred tout d abord e charge le projet de créatio d u site à Livage. A la tête de cet atelier, il le fait gradir, et, lorsqu il reviet ausiège de la société àmamer 7as plus tard, les effectifs sot passés de 3 à 35 persoes. L etreprise a cou u premier pic de croissace après la guerre, e 1931,et a plus jamais cessé de croître depuis. Cerametal a aisi cou plu- MERKUR 53

56 INNOVATION JUILLET/AOUT 2011 ouvelles maières de faire.» Il saluait à ce titre l ouverture d esprit de Jacques Laers et Lauret Saders et icitait les dirigeats et maagers présets à e pas avoir peur des chagemets ameés par la croissace. Justemet, l évetail de compéteces à mobiliser pour maîtriser la croissace est large et même les plus expérimetés peuvet se setir déstabilisés et isolés face à des situatios à forts ejeux. Ce fort ejeu celui de la survie de l etreprise Jacques Laers l a cou e 2008 lors de la crise écoomique modiale et il e cache pas que cette période a été dure à vivre. Pourtat, so etreprise a su tirer profit de la crise e opérat des restructuratios orgaisatioelles importates, que les employés auraiet mois bie acceptées e période de prospérité. D ailleurs, les Chiois diset que das chaque crise réside ue opportuité, ue théorie dot Jacques Laers est partisa. Les participats l aurot oté, Jacques Laers puise so ispiratio das les pays asiatiques, et otammet das les techiques orgaisatioelles japosieurs pics de croissace successifs, sas oublier la fusio etre Cerametal et Plasee-Tizit et la aissace de Ceratizit S.A. e Aujourd hui à la tête d u groupe employat plus de persoes à travers le mode, Jacques Laers est fier de costater que l etreprise a rie perdu de ses valeurs. Décrivat le facteur humai comme prépodérat das la croissace du groupe, Jacques Laers recoaît que l iovatio et la Recherche & Développemet jouet égalemet u rôle capital das la stratégie de croissace globale. Autat de success stories qui permettet de mesurer l impact qu ot la qualité des pratiques maagériales et le savoir-être des décideurs sur le succès ou l échec d ue etreprise. C est e ce ses qu Olivier Tra, écoomiste spécialisé das le diagostic de performace des PME e Grade Régio, rappelait aux participats que «la croissace viet du mode de pesée et des actios qui e découlet». Et d ajouter «tout dirigeat doit travailler costammet à adapter ses pratiques maagériales pour impulser de aises. «L échage de boes pratiques maagériales: voilà doc u autre aspect importat de l appretissage de tout etrepreeur, que le metorat propose d aborder plus eprofodeur», commetait Rachel Gaessler, suite au témoigage de Jacques Laers. E effet, e partat des besois idividuels de chacu, ce mode de développemet des pratiques maagériales permet de «challeger» certaies approches ou certitudes, de faire bouger certais modèles culturels et d exploiter aisi de ouvelles pistes d amélioratio, tout e gagat u temps précieux. Ue perceptio partagée par Lauret Saders, qui est accompagé depuis 9 mois par u metor du domaie de la distributio. «Ma relatio avec mo metor vaut de l or: so expériece m est d ue grade aide et m apporte sagesse et réflexio face à des décisios importates que, seul, je predrai peut-être das la précipitatio», cocluait-il. 54 MERKUR

57 Actualités BusiessMetorig Deux metorés 2010 à l hoeur: visite de l etreprise WoodOptic Diffusio et remise du prix «BoostMyBusiess» Visite d etreprise: à la découverte des luettes «Made i Luxembourg» Le 29 jui derier, u groupe d ue dizaie demetors et metorés s est redu sur le site de productio de l etreprise WoodOptic Diffusio, implatée à Hosige. Accueillis par le dirigeat emblématique de la marque Gold & Wood, et metoré 2010, Maurice Léoard, les dirigeats présets ot pu assister à ue présetatio retraçat l histoire de l etreprise, de 1995 à aujourd hui. Le maître des lieux les aesuite coduits das les locaux de productio, où ils ot découvert les différetes étapes du processus de fabricatio des motures. Rappelos que l etreprise emploie ue ciquataie de persoes dot ue tretaie d ouvriers spécialisés qui travaillet de maière artisaale les esseces de bois et de cores de buffle, matériaux phare des collectios Gold&Wood et Bouchero. Chaque moture demade aisi plus d ue cetaie d opératios mauelles gérées etièremet e itere. lorsqu il décroche so premier poste e tat que clerc de otaire, puis, il est admis sur cocours à u postederédacteur au sei du miistère des Fiaces de Liège, sectio TVA, qu il quittera e Lorsqu il se lace à so compte, e 1990, c est fort d ue expériece de 4 as e tat que gestioaire d ue agece bacaire à Gouvy. Aimé par l evie de mettre sur pied sa première etreprise, avec le cocours de so père,maurice Léoard veut parier sur ue activité origiale. C est doc e 1990 qu il décide de lier so desti à celui des luettes e bois, qui, 20 as plus tard, costitue toujours so cœur de métier. U metoré 2010 remporte la 4 e éditio de «Boost My Busiess» BoostMyBusiess est u cocours orgaisé cojoitemet par Microsoft et ses parteaires(dot BusiessMetorig) das le but de promouvoir la stabilité et l usage de l eviroemet ICT au sei des PME e Belgique et au Luxembourg. L idée est simple: les trois fialistes du cocours doivet récolter le plus de voix possiblespourleuretrepriseafidepouvoir bééficier d ue cure de jouvece. Le cocours e est aujourd hui à sa quatrième éditio et le succès est toujours au redez-vous! Pour preuve, cette aée le public a largemet plébiscité le cocept domotique iovat de l etreprise Homesystem, dirigée par Patrick Barbedor l u des metorés de la promotio Liz May. Grâce u chèque symbolique d ue valeur allat jusqu à EUR, l etreprise pourra bééficier d ue mise à euf de so parc iformatique et de coseils e marketig (étude de marché, campage d ig ). Toutes os félicitatios au gagat de l éditio 2011! WoodOptic, e bref Située à Hosige, au Nord de Luxembourg, l etreprise Woodopticdiffusio S.A. est spécialisée das la luetterie haut de gamme et de luxe. Le cœur d activité est la fabricatio de luettes optiques et de vue e essece de bois précieux et e core de buffle, et le travail de matériaux obles tels que l or, les diamats et les métaux précieux. L activité compred toutes les opératios de A à Z, depuis l idée e passat par le prototypage, le desig, la R&D, les essais, la fabricatio et efi la distributio. L etreprise existe depuis 1995 et a fêté so 15 e aiversaire le 10 octobre A propos de Maurice Léoard Maurice Léoard est é e Il dirige depuis 15 as la société WoodOptic Diffusio S.A. Si l evie d être so propre patro a toujours été présete chez ce fils d etrepreeur, so chemiemet a été assez atypique: Maurice Léoard a 21 as Maurice Léoard (à dr.) dirige depuis 15 as l etreprise WoodOptic Diffusio Ageda BusiessMetorig 21 septembre: coférece publique «Commet mettre e place ue plate-forme de E-commerce?», de 18h30 à 20h00, à la Chambre de Commerce 27 septembre: visite de l etreprise LS Luch dirigée par Lauret Saders, metoré 2010, de 13h00 à 17h00 (réservée aux metors et metorés du programme BusiessMetorig) MERKUR 55

58 INNOVATION JUILLET/AOUT 2011 Luxgame remporte le prix 10 e Forum des Mii-Etreprises Le 16 jui 2011 a eu lieu le 10 e Forum des Mii-Etreprises. Ce cocours atioal des Mii-Etreprisesaréuiles15 meilleures Mii-Etreprises del aée académique Celles-ci étaiet représetées au total par 180 étudiats et par 24 eseigats. Le programme des Mii-Etreprises del A.s.b.l. Jok Etrepreeure favorise l esprit d etreprise des lycées aux iveaux de l eseigemet secodaire et secodaire techique. Pedat ue aée, les élèves sot resposables d ue mii-etreprise das laquelle ils sot ameés à predre des décisios et à e assumer la resposabilité. Les Mii- Etreprises viset à stimuler l émergece d ue culture etrepreeuriale auprès des jeues e leur faisat découvrir les différets aspects de la vie d ue etreprise de l assemblée géérale costitutive jusqu à la liquidatio. Le Forum s est déroulé pour la deuxième fois à l Utopolis: les Mii- Etreprises se sot présetées au public à l aide d u stad de vete aisi que par des présetatios sur scèe das ue sallede ciéma. La remise des prix s est déroulée esuite lors d u «Awards Dier» au Restaurat Paul Eische. Eviro 300persoes du mode public et privé sposors, coachs, directeurs d écoles, professeurs, parets et jeues ot assisté à l évèemet et ot ecouragé les élèves das leur démarche. Les quatre représetats de la Fédératio des Jeues Dirigeats d Etreprise de Luxembourg Betty Fotaie et Daiel Redig, Romai Hilger et Jea- Marc Kieffer, le professeur Christia Gutekauf aisi que Elisabeth Reise du miistère de l Educatio atioale et de la Formatio professioelle formaiet le jury. Ce derier avait la tâche de désiger la meilleure mii-etreprise de l aée et les gagats des prix spéciaux das 7catégories. Tous les projets avaiet u iveau excellet et les résultats de l évaluatio des Mii-Etreprises ot été extrêmemet serrés. Les gagats du cocours sot les suivats: La mii-etreprise Luxgame du Lycée Classique de Diekirch a remporté le prix de la mii-etreprise de l aée parraié par BGL BNP Paribas et a été omiée comme représetat luxembourgeois à la «JA-YE Europea Compay of the Year Competitio» qui se déroulera du 4 au 7août 2011 à Oslo e Norvège. Il s agit du cocours europée des Mii-Etreprises et cette aée, 35 pays y participerot avec leur meilleure mii-etreprise atioale. Luxgame est composé de 17 élèves et s est spécialisé das la productio et la vete du jeu de société «Os Heemechtsspill» comportat 800 questios sur le Luxembourg. Prix du meilleur produit/service parraié par l etreprise des P&T: Luxgame du Lycée Classique de Diekirch Prix de la meilleure gestio fiacière parraié par Citi Bak Luxembourg: Recy art du Lycée Techique de Lallage Prix du meilleur «Busiess pla» parraié par ArcelorMittal: Evirocase de l Iteratioal School of Luxembourg Prix de la meilleure stratégie et actio commerciales parraié par Mercedes-Bez Luxembourg: Sixpax du Lycée Techique de Boevoie Prix du meilleur stad parraié par Bisfeld: Bookworms du Lycée Classique de Diekirch Prix de la meilleure présetatio parraié par la Fédératio des Jeues Dirigeats d etreprise de Luxembourg: Sixpax du Lycée Techique de Boevoie Prix spécial du jury parraié par Utopia S.A.: Scrap desig du Lycée Techique Agricole Ettelbrück 56 MERKUR

59 Rapport auel CRP Gabriel Lippma: faire plus pour le Luxembourg Le CRP Gabriel Lippma a préseté so rapport d activités le 21 jui, e présece de Pierre Decker, représetat le miistère de l Eseigemet supérieur et de la Recherche. Les resposables du cetre ot dévoilé u double bila positif suite à la fi du premier cotrat de performace sigé avec le gouveremet. Le CRP Gabriel Lippma a égalemet fait part de ses itetios de valoriser davatage ses activités auiveau atioal. «Ue missio remplie, et même bie remplie», c est e ces termes que Pierre Decker, premier coseiller de gouveremet auprès du miistère de l Eseigemet supérieur et de la Recherche, a qualifié le bila auel du Cetre de Recherche Public Gabriel Lippma. Tous les idicateurs majeurs du cetre ot e effet progressé au cours de l aée Aisi, les scietifiques ot meé simultaémet pas mois de 143projets (+14,4 %), dot 39 fiacés par le Fods Natioal de la Recherche. Les chercheurs ot par ailleurs publié 139 articles das des jouraux iteratioaux de reom. L itesité des publicatios référecées a, quat à elle, dépassé de 40 % les objectifs visés. Les effectifs du CRP Gabriel Lippma ot égalemet poursuivi leur croissace pouratteidre e fi d aée le seuil de 240 persoes. U premier cotrat de performace meé à bie L aée 2010 a égalemet été, pour le cetre, l occasio de faire le poit sur so premier cotrat de performace sigé avec le gouveremet. Ce bila s avère égalemet très positif. E témoiget les idicateurs fixés e matière de recherche cotractuelle qui ot été dépassés de 42 % malgré les coséqueces de la crise écoomique. La recherche cotractuelle est d autat plus importate pour le CRP Gabriel Lippma que, meée avec des acteurs de l écoomie atioale mais aussi des acteurs étragers, elle lui permet d accroître sa visibilité et de reforcer so image au Luxembourg et sur le pla iteratioal. Au vu des excellets résultats sur la période , le Gouveremet a marqué so accord avec ue progressio de plus de 30 % des moyes budgétaires étatiques mis à dispositio du cetre pour u ouveau cotrat trisauel Reforcemet des collaboratios atioales 2010 a par ailleurs été marquée par la voloté du CRP Gabriel Lippma de valoriser davatage ses activités au iveau atioal. Das ce cotexte, le cetre a sigé ue covetio de collaboratio avec Luxiovatio. E parallèle, le CRP Gabriel Lippma a égalemet sigé ue covetio de coopératio avec RA GABRIEL LIPPMANN rapport d ActiVitEs EVA départemet Eviroemet et Agro-biotechologies REA départemet recherche e Equipemets Automobiles ISC départemet iformatique systèmes et collaboratio SAM départemet sciece et Aalyse des matériaux la société IEE afi de mettre e commu les compéteces des deux etités das le domaie des seseurs, et e particulier la techologie MEMS «Micro- Electro-Mechaical System». U tel bila cofirme doc la place du CRP Gabriel Lippma e tat qu acteur majeur de la recherche au Luxembourg. Hubert Jacobs va Merle, présidet du Coseil d admiistratio, a par ailleurs teu à remercier l esemble du persoel du cetre, dot le travail de grade qualité et l egagemet exemplaire ot permis d obteir de tels résultats. milleium Mieux Mieux vous vous écouter, écouter, mieux vous guider mieux mieux vous vous guider guider! Que ce soit das des domaies juridique, admiistratif, écoomique, social, das le cadre d'ue créatio, d'ue reprise ou d'ue trasmissio de société, la missio de l'espace Etreprises est d'assister das les meilleures coditios ceux qui, par leur iitiative, cotribuet à l'expasio de l'écoomie luxembourgeoise. Votre parteaire pour la réussite Espace Etreprises 7, rue Alcide de Gasperi L Luxembourg Tél.: Fax:

60 INNOVATION JUILLET/AOUT 2011 Editio 2011 Le «Woma Busiess Maager of the Year Award» de Dexia BIL est lacé Dexia BIL lace la sixième éditio de so Woma Busiess Maager of the Year Award. Atravers cette iitiative, Dexia BIL souhaite ue fois de plus révéler des femmes de talet et leur offrir plus de visibilité das le paysage écoomique luxembourgeois. Cet egagemet citoye de la baque traduit sa voloté de promouvoir l égalité des chaces. Cette aée, toute femme cadre dirigeate ou cheffe d etreprise ayat cotribué au développemet d ue etreprise implatée auluxembourg pourra participer au Prix «Woma Busiess Maager of the Year». Le Prix est orgaisé par Dexia BIL, e collaboratio avec PwC et le parteaire media paperjam. Le jury récompesera la qualité et égalemet l origialité des parcours professioels des cadidates. Les dossiers de cadidatures devrot être evoyés par courrier électroique avat le 15 octobre. Le «Woma Busiess Maager of the Year Award» est souteu par la Chambre de Commerce, la Chambre des Métiers, le miistère de l Ecoomie et du Commerce extérieur, le miistère de l Egalité des chaces, le miistère des Classes moyees et du Tourisme aisi que la Fédératio des Femmes Cheffes d Etreprises du Luxembourg. Pour plus d iformatios, les participates peuvet cotacter Dexia BIL: tél.: (+352) Les dossiers de cadidatures peuvet être téléchargés e lige sous: Nouvelles techologies Europe4Startups: ue ouvelle iitiative à Luxembourg pour les startups qui veulet s implater e Europe Ue ouvelle iitiative a été lacée das le cadre du récet salo ICT Sprig 2011 qui s est teu les 28 et 29 jui à Luxembourg: Europe4Startups. Europe4- Startups rassemble plusieurs acteurs privés pour proposer gratuitemet pedat ue période de 12 mois u portefeuille de services à des «Startups» qui veulet s implater e Europe et ayat déjà u «track record» ailleurs das le mode, sas pour autat exclure des sociétés puremet européees. Europe4Startups doera ue préférece aux «Startups» issues des secteurs e-commerce, e-games et Multimedia, sas exclure d autres secteurs. La décisio dépedra du dossier du cadidat, doc de so busiess pla, de ses sources de fiacemet et ses chaces de réussite. Les services offerts par Europe4- Startups couvret le «Cloud Computig», le coseil e droit, e fiscalité, etc. Europe4Startups peut égalemet proposer aux etreprises de les abri- ter das des locaux appropriés, soit pour leur siège, soit pour u persoel délégué. La forme juridique défiitive d Europe4Startups sera fixée etre ses adhérets das les semaies à veir, ce qui empêche pas l associatio d accueillir d ores et déjà des dossiers de cadidature. Lesmembres de l iitiative espèret, e retour aux douze mois de services gratuits, pouvoir se positioer favorablemet pour cotiuer à servir les «startups» par la suite, cette fois aux tarifs du marché. Aucue coditio d exclusivité ou de préférece e lie les «startups» aux membres d Europe4Startups. Plus d iformatios sur 58 MERKUR

61 CALENDRIERDESFORMATIONSENÉTÉ SUMMER TRAINING 2011 BY OLAP DÉTAILS DES FORMATIONS ET INSCRIPTIONS SUR (rubriqueformatios/summertraiig2011) T aagemet des coflits. oduite der uios participatives. uad les comptes auels vous parlet: ppree bie iterpr ter les documets fiaciers. a pour votre pratique professioelle quotidiee. labore des courriers attractifs. veloppe votre cocetratio pour plus d efficacit professioelle. m liore votre orgaisatio persoelle pour ma triser vos ch aces. re votre stress et augmete votre productivit gr ce lapartie o-utilis e devotre cerveau. alorise votre image pour mieux vous it grer professioellemet. re les situatios difficiles au t l phoe. m liore vos techiques deprise de otes. dige des comptes redus clairs et pr cis. r veir etfaire face aux pratiques de la violece morale au travail. veloppe votre assertivit : affirmatio desoi. ommuicatio crite pour maagers - lle l essetiel. treprises, optimise vos chaces d octroi d u cr dit bacaire. a toolbox duformateur. Wege u eier ber eugede ers lichkeit LAFORMATIONCONTINUEN ESTPASUNFRUITDEFENDU

62 ECONOMIE JUILLET/AOUT 2011 Semestre europée Le Luxembourg ivité à davatage d ambitio La Commissio européee présete ses recommadatios par pays pour Le Luxembourg se voit ivité à viser pour 2012 u excédet budgétaire de 0,5 %du PIB, à réformer so système de pesio et à réformer le système d idexatio des salaires. La Commissio a adopté le 7jui 2011 ue série de recommadatios destiées à l esemble de la zoe euro et à chacu des 27 Etats membres de l Uio européee (UE), afi de les aider à reforcer leurs politiques écoomiques et sociales, de maière à atteidre les objectifs souhaités e matière de croissace, d emploi et de fiaces publiques. Ces recommadatios s iscrivet das le cadre du semestre europée et ot pour objectif de permettre à chacu de se cocetrer sur les leviers stratégiques à moye terme et de stimuler aisi l écoomie de toute l UE. La Commissio a élaboré ses recommadatios sur base del aalyse des programmes atioaux programme de stabilité ou de covergece et programme atioal de réforme (PNR) soumis par les Etats membres (le 29 avril 2011 pour le Luxembourg). Ces recommadatios, etériées au cours du Coseil europée des 23 et 24 jui 2011, sot mises e œuvre jusqu à la fi del aée par la Commissio européee et les États membreseux-mêmes, chacu état soumis à l exame costat et rigoureux de ses pairs. Du reste, la Commissio est appelée à évaluer les progrès accomplis au iveau de l UE lors du prochai exame auel de la croissace, e javier 2012, et à faire le poit des progrès de chaque Etat membre das les recommadatios par pays, e jui MERKUR

63 Les programmes atioaux maquet d ambitio et de précisio Selo la Commissio européee, il est u fait que les Etats membres se sot efforcés, à travers leurs programmes, de respecter les priorités adoptées au iveau de l UE, et ce sur base d hypothèsesmacroécoomiques globalemet réalistes. E revache, les programmes atioaux maquet d ambitio et de précisio, e particulier e matière d assaiissemet budgétaire, tadis qu il coviet de maiteir les mesures destiées à stimuler la croissace (recherche et iovatio, eviroemet des etreprises et cocurrece das les services). Sur le versat de l emploi, la Commissio plaide pour plus d efforts pour accroître le taux d activité, lutter cotre le chômage structurel, réduire le chômage des jeues et le décrochage scolaire et faire e sorte que les salaires reflètet la productivité. Cosolidatiobudgétaire: le cas du Luxembourg La Commissio européee ivite le Luxembourg à davatage d ambitio e matière de cosolidatio budgétaire, compte teu otammet de l amélioratio de la cojocture, souligat de surcroîtdes thématiques icotourables de réforme pour lepays comme celles des pesios et de l idexatio des salaires. E comparaiso européee, la Commissio recoaît ue situatio des fiaces publiques luxembourgeoises apriori mois problématique qu ailleurs e Europe, avec u déficit de 1,7%et ue dette brute de 18,4 % e Pour autat, selo les projectios faites à politique ichagée, le déficit global devrait se détériorer e 2012, ce qui pourrait obérer l objectif à moye terme d atteidre u excédet de l ordre de 0,5 % du PIB. Aisi, le solde structurel recalculé par la Commissio sur la base du PNR devrait cotiuer à se détériorer progressivemet de 0,3 %d excédet e 2011 à 0,8%de déficit e La Commissio juge les projectios budgétaires du Gouveremet luxembourgeois plutôt prudetes. Le Luxembourg s est fixé comme objectif u défi- cit global de 1,5 %dupib e 2012, alors que les services de la Commissio evisaget, sur la base d u scéario macro-écoomique plus optimiste et ue augmetatio plus lete des dépeses, u déficit de l ordre de 1,1 %du PIB. Avec ue croissace du PIB que les projectios aocet comme robuste, lesfiacespubliques luxembourgeoises devraiet bééficier d ue amélioratio cotiue de leur solde structurel, ce qui laisserait evisager d atteidre l objectif à moye terme d u excédet de l ordre de 0,5 %dès 2012 et offrirait au Grad-Duché ue marge de sécurité e cas d évetuel raletissemet écoomique tout e aidat à améliorer la viabilité à log-terme des fiaces publiques. La Commissio recommade doc au Luxembourg de profiter de l amélioratio des coditios cycliques pour reforcer l effort budgétaire afi de cotiuer à réduire le déficit omial et d atteidre l objectif à moye terme e S agissat du système des pesios, la Commissio s iquiète du vieillissemet de la populatio qui fait courir le risque d u alourdissemet progressif et iéluctable, vraisemblablemet le plus importat de l UE, des dépeses afféretes de pesios, desaté et de dépedace et regrette que le PNR e cotiee pas de mesures véritablemet cocrètes pour garatir la viabilité à log terme des fiaces publiques. Le phéomèe frotalier explique à la fois les importates cotributios actuelles du travail au fiacemet du système de protectio sociale et la hausse cosidérable prévisible des coûts des pesios à log terme. De ce poit de vue, les actifs cosidérables accumulés par le Gouveremet et les réserves de pesios pourtat croissates e suffirot pas à assurer la viabilité du système. La Commissio recommade au Luxembourg de réformer e profodeur ses pesios afi d assurer la durabilité à log terme du système, e commeçat par predre des mesures d augmetatio du taux d emploi des seiors et de découragemet des départs aticipés à la retraite. Il s agit aussi de prévoir des mesures adaptat l âge légal de départ à la retraite à l espérace de vie. Notat ue dégradatio substatielle depuis 2000 de la compétitivité du Luxembourg e matière de coût et e comparaiso avec ses pays voisis, eu égard à l évolutio des salaires et de la productivité, la Commissio relève que le Gouveremet a obteu u accord de report, à octobre 2011, de l applicatio du mécaisme d idexatio automatique des salaires. Même si le Gouveremet projette u accord similaire e 2012, la Commissio fustige l effet seulemet temporaire de telles mesures, lesquelles e portet aucuemet de solutio structurelle à la détérioratio de la compétitivité e termes de coût. Elle recommade de maière géérale de promouvoir u système d évolutio des salaires e lie avec l évolutio de la productivité et de la compétitivité. Réduire le chômage desjeues Partat du costat d u marché du travail luxembourgeois atypique e raiso de la grade proportio de ses travailleurs o-résidets et par u taux d emploi plus bas de la populatio résidete, otammet chez les jeues, la Commissio salue la réforme de l admiistratio de l emploi et l ivestissemet das les compéteces et l éducatio qui sot evisagés par le Grad-Duché qui devrait e coséquece faire des progrès das la lutte cotre le chômage des jeues, au prix toutefois d u maque d assistace à leur égard qui facilite leur itégratio sur le marché de l emploi. De fait, il est recommadé au Luxembourg de predre des mesures pour réduire le chômage des jeues e reforçat les mesures d éducatio et de formatio quiviset à faire e sorte que les compéteces des jeues répodet mieux à la demade du marché du travail, de même que le Grad-Duché est ivité à dimiuer le phéomèe de décrochage scolaire aisi qu à coduire des stratégies d appretissage tout au log de la vieefficietes,susceptiblesd améliorer l employabilité desdemadeursd emplois et, efi, à se doer les moyes de lutter cotre la pauvreté des efats pour briser la chaîe itergéératioelle de trasmissio de la pauvreté et de l exclusio sociale. MERKUR 61

64 ECONOMIE JUILLET/AOUT Deutsch-Luxemburgische Wirtschaftskoferez Nachhaltige Etwicklug: welche Rolle für ereuerbare Eergie? Am 8. Jui 2011 fad die Deutsch-Luxemburgische Wirtschaftskoferez statt. Die 9. Ausgabe der Koferez war dem Thema Nachhaltige Etwicklug ahad der ereuerbare Eergie vo der Theorie zur Praxis gewidmet. Wie der Hauptgeschäftsführer der Hadelskammer, Pierre Gramega, bemerkte, war das scho vor eiige Moate gewählte Thema, vor dem Hitergrud der Atomkatastrophe i Fukushima ud der gerade verküdete deutsche Eergiestrategie, wieder eimal hochaktuell. Auch i Luxemburg gewie die ereuerbare Eergie aufgrud der hohe Abhägigkeit vo Eergieimporte aus dem Auslad ud im Rahme der atioale Strategie Luxemburg 2020 immer mehr a Bedeutug. Die Badbreite der Beiträge reichte vo der Darstellug des Projektes DESERTEC ud desse Fiazierbarkeit über kritische Frage aus dem wisseschaftliche Bereich, bis hi zu Frage der Umsetzugsmöglichkeite für de Wechsel zu alterative Eergiequelle. Es sprache Paul va So der Dii Gmbh Müche, welche maßgeblich das Projekt DESERTEC voratreibt, Prof. Dr. Rolf Tarrach, Rektor der Uiversität Luxemburg, Dr. Ig. Marcel Oberweis, Mitglied der luxemburgische Abgeordetekammer,ud Dr. Matthias Kollatz-Ahe, Vizepräsidet der Europäische Ivestitiosbak. Die Koferez edete mit eier ageregte Diskussio der Teilehmer uter ihe auch Vertreter aus der Wirtschaft ud des Fiazsektors. Der Vortrag zum Projekt DESER- TEC für die Regio Nordafrika Strom aus der Wüste veraschaulichte die Badbreite der Möglichkeite für eie zuküftige europäische Eergiestrategie. Ei Hauptaliege der Dii GmbH ist derzeit die Fiazierug ud politische Uterstützug für das Projekt. Der Hauptgeschäftsführer der Gesellschaft hoffte mit seiem Beitrag zur Koferez auch luxemburgische Iteressete gewie zu köe. Die Vertreter aus der Wisseschaft stellte vor allem die Risike der aktuelle Eergiequelle i de Vordergrud, sowie die Vorteile ereuerbarer Eergiequelle. Der Abgeordete Marcel Oberweis hielt zudem ei leideschaftliches Plädoyer für umfassede Eergie-Nachhaltigkeit im Alltag. Als letzter Reder legte der Vize-Präsidet der EIB dar, wie bereits jetzt verschiedee Projekte 62 MERKUR

65 zu ereuerbare Eergie dak europäischer Fiazmittel umgesetz werde köe. Die Tedez der Ivestioe der EIB im Sie der Nachhaltigkeit im Bereich Eergie ist steiged. Noch im Jahr 2006 betrug der Gesamtumfag der Ivestitioe der Bak im eue Eergiesektor ur ca. 400 Millioe Euro, währed die EIB u mehr als 14 Milliarde Euro pro Jahr für Projekte zu ereuerbare Eergie zur Verfügug stellt. ILNAS ANEC Normalisatio ISO et Cloud Computig: ue révolutio aux ejeux écoomiques cosidérables Le20 jui, ue ciquataie de persoes otpris part au petitdéjeuer «Normalisatio ISO et CloudComputig» orgaisé par l IL- NAS (Istitut Luxembourgeois de la Normalisatio, de l Accréditatio, de la Sécurité et qualité des produits et services) avec le support de l ANEC* (Agece pour la Normalisatio et l Ecoomie de la Coaissace). La ormalisatio iteratioale ISO costitue l istrumet de référece modial permettat de supporter le bo foctioemet, l amélioratio cotiue, mais aussi l aticipatio de * L Agece pour la ormalisatio et l écoomie de la coaissace est ée le 4 octobre Via cet évéemet, la ormalisatio au Grad-Duché de Luxembourg a pris u ouveau départ. E effet, l Agece a otammet pour missios de souteir l ILNAS das l exécutio de la stratégie ormative luxembourgeoise. Les parteaires de ce groupemetd itérêtécoomiquesotl Etat, et otammetl ILNAS et le STATEC,laChambre de Commerce aisi quelachambre desmétiers. Le groupemetapour objet la sesibilisatio, la formatio et le suivi das le domaie de la ormalisatio aisi que la recherche appliquée afi de souteir la compétitivité des etreprises au Luxembourg. Afi de développer, d accompager, de coordoer et de souteir les différetes actios de l ILNAS liées à la stratégieormative, l Agece a otammet pour missios: la coordiatio des activités de recherche et iovatio ormatives luxembourgeoises; la commuicatio, promotio et sesibilisatio sur la ormalisatio; l orgaisatio de formatios surlaormalisatio; le développemetd ue approche sectorielle de la ormalisatio; le soutie des comités techiques de ormalisatio. L Ageceest doc la clé de voûte garatissat la mise e place de la stratégie luxembourgeoise de ormalisatio. MERKUR 63

66 Orgaized by : With the support of : ECONOMIE JUILLET/AOUT 2011 CONFERENCE Iteratioal Stadards - Creatig cofidece i IT WORLD STANDARDS DAY LUXEMBOURG October 14 th, 2011 / Chamber of Commerce / 9 a.m. - 5 p.m. l évolutio des Techologies de l Iformatio et de la Commuicatio (TIC). Dascecotexte, le CloudComputig, littéralemet «l iformatique das les uages», est actuellemet e trai de révolutioer laperceptio des TIC et représete des ejeux écoomiques cosidérables. Au cours de la matiée, quatre itervetios ot permis à l audiece de bie saisir tous les ejeux liés à la ormalisatio das le secteur des TIC etplus particulièremet liés au Cloud Computig. Aisi, Nicolas Mayer (ANEC), Béatrix Barafort (CRP Heri Tudor) et Cédric Mauy (Telidus) ot préseté tour à tour les avacées des travaux e lie avec le Cloud Computig Pour plus d iformatios: Agece pour la ormalisatio et l Ecoomie de la Coaissace AEC Aurélie Couvidat resposable commuicatio ormalisatio tél.: (+352) Fax: (+352) iterim I search &selectio I HR services I professioals Tempo-Team ue approche alterativedel itérim, du recrutemet et des services. au sei du comité techique iteratioal de ormalisatio dot ils sot présidets au iveau atioal. E tat qu experts atioaux, ils ot pu partager leur savoir et leur expériece e la matière. Par ailleurs, Jea-Philippe Humbert(ILNAS, présidet du comité d étude atioal ISO/IEC JTC1) a préseté u état de l art de la ormalisatio des TIC au Luxembourg et a isisté sur laécessité pour les acteurs atioaux de participer à la ormalisatio, e citat otammet le pricipe directeur «Celui qui fait la orme fait le marché». E effet, le fait de participer au processus de ormalisatio permet o seulemet d aticiper les futures règles mais aussi d orieter le marché e faisat valoir ses itérêts. Cet évéemet s iscrit das le cadre de la mise e œuvre de la stratégie ormative luxembourgeoise , adoptée e 2010 par le Grad- Duché de Luxembourg afi de souteir le développemet et l itégratio de la ormalisatio au cœur du tissu écoomique. Pour y parveir, l ILNAS peut s appuyer depuis octobre 2010, sur l ANEC, agece ayat pour objet la sesibilisatio, la formatio et le suivi das le domaie de la ormalisatio, aisi que la recherche appliquée afi de souteir la compétitivité des etreprises luxembourgeoises. Après le succès decette première éditio, u deuxième redez-vous est déjà programmé le 14 octobre 2011 à la Chambre de Commerce das le cadre de la Jourée Modiale de la Normalisatio.Eeffet,l ILNAS,ecollaboratio avec la Chambre de Commerce, orgaisera la coférece ititulée Iteratioal Stadards: creatig cofidece i IT, qui permettra d approfodir la ormalisatio das le domaie des TIC et plus spécifiquemet l évolutio du CloudComputig. Tempo-Team Luxembourg S.A. 5, place de la Gare 9,rue de Luxembourg Grad-Rue L-1616 Luxembourg L-4220 Esch-sur-Alzette L-9530 Wiltz Tél : Tél : Tél : Fax : Fax : Fax : MERKUR

67 Equête Eurochambres 2012: la 19 e éditio sur les rails L associatio des Chambres de Commerce et d Idustrie européees, Eurochambres, va procéder cette aée à la 19 e éditio de l equête auelle sur la cojocture européee. Au Grad-Duché, cette equête est dirigée et réalisée par la Chambre de Commerce e collaboratio avec TNS-ILRES, qui effectuera la collecte des doées par téléphoe auprès de quelque etreprises au cours de la 2 e et de la 3 e semaie d octobre 2011.Les etreprises faisat partie de l échatillo reteu (parmi les etreprises ayat plus de 10 salariés) vot recevoir pour iformatio le questioaire afférat au début du mois d octobre. L equête Eurochambres vise à coaître l évolutio des pricipaux idicateurs de la vie écoomique des etreprises e 2011 comparé à De plus, les equêteurs demadet aux dirigeats d etreprise de s exprimer eu égard aux perspectives écoomiques et quat à leurs attetes pour l aée Au Grad-Duché de Luxembourg, cette equête est actuellemet la seule à predre e compte les prévisios de tous les secteurs d activité de l écoomie (hormis l agriculture, la saté et l admiistratio publique). De surcroît, la qualité de l equête Eurochambres est très coveable et les résultats qui e découlet sot statistiquemet sigificatifsetreprésetatifs. Le succès de l equête déped largemet de la participatio des etreprises questioées.au cours des précédetes éditios, près de 90% des etreprises luxembourgeoises choisies y avaiet participé, faisat aisi de l equête Eurochambres u succès au Luxembourg. Les résultats de l equête 2012 serot publiés das le Merkur 10/2011 et pourrot être cosultés à partir de décembre prochai sur le site Iteret de la Chambre de Commerce ( et d Eurochambres ( Pour tout reseigemet complémetaire,veuillez cotacter le Départemet Ecoomique de la Chambre decommerce: Tél.: (+352) MERKUR 65

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Maagemet de l éergie javier septembre 2016 f o r m a t i o m o d u l a i r e e c o u r s d e m p l o i Avec le soutie de Office fédéral

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I DRH DE BUSINESS UNIT Formatio itesive à temps plei - Titre certifié par l Etat de iveau I Resposable e Maagemet et Directio des Ressources Humaies Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE

Plus en détail

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016 Orage Cyberdefese Iformatio presse javier 2016 Sommaire p5 p7 p10 p13 Itroductio Cotexte Orage Cyberdefese protège les actifs des etreprises La répose d Orage : ue gamme de solutios pour sécuriser les

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises C y c l e d e 7 c o f é r e c e s Les salaires équitables et la resposabilité sociale des etreprises 18 avril 20 jui 2012 Faculté des scieces écoomiques et sociales Départemets d écoomie de sociologie

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel

ArcGIS. Le Système d Information Géographique universel Le Système d Iformatio Géographique uiversel Le Système d Iformatio Géographique uiversel d Esri est u système destié aux persoes qui veulet s appuyer sur ue iformatio géographique précise pour predre

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

AU cœur de l innovation

AU cœur de l innovation Vos bureaux AU cœur de l iovatio 91 ESSONNE 13 000 m 2 das la première techopole européee cosacrée à la Simulatio et au Calcul Haute Performace Ue grade souplesse d implatatio Immeuble de 13 000 m², le

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales

Diplôme de formation continue diploma of Advanced Studies. Qualité et sécurité des soins: dimensions managériales DAS-qualite-sois16-17.qxp_Mise e page 1 01/02/2016 09:37 Page1 DAS Diplôme de formatio cotiue diploma of Advaced Studies Qualité et sécurité des sois: dimesios maagériales septembre 2016 > octobre 2017

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

Réformes des Ratios Prudentiels 2010

Réformes des Ratios Prudentiels 2010 Coférece Auelle Réformes des Ratios Prudetiels 2010 CRD, Bâle II, IAS, provisioemet dyamique : avacées des travaux des régulateurs e matière de fods propres Le 26 mai 2010, Hôtel Regia, Paris Coférece

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Une expertise financière et opérationnelle

Une expertise financière et opérationnelle CFCA-Ivet3volets 29/06/08 23:04 Page 2 Ue expertise fiacière et opératioelle Ecoomie mixte Secteur public Hlm Améagemet Costructio Logemet Activités écoomiques 35-37 aveue Joffre 94160 Sait-Madé Tél. :

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT Créée e 1934, das le quartier de Sait-Gervais au cœur de la ville de Geève, la société

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Les devoirs et les resposabilités d u coseil d admiistratio RÉALISATION École atioale d admiistratio publique Jea Asseli, professeur

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition.

Écoute Service. Conseil. Transparence. Qualité. Accueil. Mutualiste. Accompagnement. d optique et. MGEN de. d audition. Écoute Service Coseil Trasparece Qualité Accueil Mutualiste Accompagemet Cetre Cetre d optique et d auditio MGEN de MGEN de Paris Paris U cetre d optique ouvert à tous Au service de ses adhérets, le cetre

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n e INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE e s p r e e t u e a u t r e t u d d i m s é V o s i o La puissace de l Uiversité, la force de 7 Grades Écoles. Uiversité origiale das le paysage de l'eseigemet

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O pour toute souscriptio (Offre soumise à coditios) MUTUELLE D&O Copilote de votre saté Seiors AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services

Plus en détail

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen

Outils web Achats durables appliqués aux produits de santé du CHU de Rouen Outils web Achats durables appliqués aux produits de saté du CHU de Roue Développeur d outils logiciels web iovats au service du Développemet Durable des etreprises 1 Actio réalisée auprès du CHU de Roue

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

CAS. Santé et diversités: comprendre et pratiquer les approches transculturelles. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificate of Advaced Studies Certificat de formatio cotiue Saté et diversités: compredre et pratiquer les approches trasculturelles octobre 2016 > jui 2017 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o

Plus en détail

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET DE PORT DE JARRY Qu est-ce que c est? L equête publique costitue le secod temps de cosultatio du public, après la cocertatio

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Penser pour agir, agir en pensant

Penser pour agir, agir en pensant Peser pour agir, agir e pesat Claisse & associés est u Cabiet d avocats dédié aux droits de l etreprise et des persoes publiques. SPECIALISATION Fort de sa vigtaie d avocats spécialisés, Claisse & associés

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel Extrait du Guide Pratique des Représetats du Persoel Partie 5 - Moyes mis à dispositio des ititutios représetatives du persoel 5-4 Les heures de délégatio et la liberté de déplacemet A) Les heures de délégatio

Plus en détail

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais 2013 / 2014 Après les aées MEP, les aées mis Pour ma mutuelle, je sais où je vais Bieveue das vos aées mis Vos études sot termiées, il vous faut doc passer de votre mutuelle étudiate à ue mutuelle spécialisée

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

Mobile Business Communiquez efficacement avec vos relations commerciales

Mobile Business Communiquez efficacement avec vos relations commerciales Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet

Plus en détail

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES MAC Valves, Ic. a mis au poit des solutios 100% iterchageables e remplacemet des esembles d origie istallés sur les étireuses

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr GUIDE PRATIQUE XEDE SÉJOU TA R s r u e g r e b é h s e d à l attetio www.commuaute-urbaie-aleco.fr sommaire 1. Qu est-ce que la taxe de séjour? 3 2. Qui peut istaurer la taxe de séjour? 3 3. Quelle peut

Plus en détail

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale 1/6 Des uiversités et ue recherche plus fortes et plus attractives pour les étudiats et chercheurs étragers Attirer les compéteces et les talets étragers das os uiversités et os cetres de recherche costitue

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre des solutios itégrées pour optimiser la mobilité et la productivité de votre etreprise.

Plus en détail

> Actualités : Bourges rêvait de sa patinoire... BC la construira

> Actualités : Bourges rêvait de sa patinoire... BC la construira La revue itere de baudi chateaueuf - N 7 - Novembre 2002 - Javier 2003 > Actualités : Bourges rêvait de sa patioire... BC la costruira > Métier : être igéieur d affaires chez BC > Dossier : TGV Est Europée

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap das les etreprises de Travaux Publics Guide de boes pratiques 2012 Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne

Donnez une nouvelle dimension à votre gestion. Gagnant sur toute la ligne Doez ue ouvelle dimesio à votre gestio Gagat sur toute la lige 74 Bd des Etats-Uis 60200 COMPIEGNE Tél. 03 44 86 36 36 Pour augmeter votre retabilité et réduire vos frais fiaciers, itroduisez cette souris

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

CAS. Médecine subaquatique et hyperbare. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. janvier décembre 2016 FACULTÉ DE MÉDECINE

CAS. Médecine subaquatique et hyperbare. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i. janvier décembre 2016 FACULTÉ DE MÉDECINE CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Médecie subaquatique et hyperbare javier décembre 2016 f o r m a t i o e c o u r s d e m p l o i FACULÉ DE MÉDECINE Comité directeur Directeur

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté.

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté. Tablettes de feêtres Ue qualité, u parteaire experimeté. L'histoire Passé Préset Futur Depuis 40 as SFS est le spécialiste et le parteaire idéal pour vos tablettes de feêtres. Aujourd'hui la tablette de

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES cahier 6 Les archives au Québec, des ressources documetaires à découvrir Pour tout reseigemet cocerat l'isq et les doées statistiques

Plus en détail

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition Programme des Natios Uies pour le Développemet La gouverace décetralisée des ressources aturelles Deuxième Partie Expérieces et leços apprises Première éditio Préparé par le PNUD Cetre pour le Developpemet

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de INNOVATION & EXPÉRIMENTATION 3 MODÉ L I S A T I O N Avec le soutie de SOMMAIRE I. GENÈSE DU PROJET... 2. FONCTIONNEMENT DU DISPOSITIF... 3. ACTEURS DU PROJET ET GOUVERNANCE... 4. PUBLIC CIBLE... 5. MOYENS

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

Newsletter du Syndicat Intercommunal de Gestion Informatique www.sigi.lu. Edition Juillet-Août 2012

Newsletter du Syndicat Intercommunal de Gestion Informatique www.sigi.lu. Edition Juillet-Août 2012 Newsletter du Sydicat Itercommual de Gestio Iformatique www.sigi.lu Editio Juillet-Août 2012 VIEW «La formatio : pour ue admiistratio modere et efficace» Page 3 «Nouveaux services iteractifs grâce à la

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012-2014

Catalogue de Formation 2012-2014 Catalogue de Formatio 2012-2014 512, Coriche al Nahr B.P.: 16-5870 Beyrouth, Liba Tél: 01-425147/9. Fax: 01-426860 cotact@if.org.lb www.istitutdesfiaces.gov.lb Catalogue rédigé par l'équipe de l'istitut

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

Les nouveaux relevés de compte

Les nouveaux relevés de compte Ifo CR Les ouveaux relevés de compte Les relevés de compte actuels du Crédit Agricole de Champage-Bourgoge sot issus de la migratio iformatique sur le GIE AMT e 2001 : petit format (mais A4 pour les Professioels),

Plus en détail

Le vademecum des Services à la Personne

Le vademecum des Services à la Personne ? { Le vademecum des Services à la Persoe Uio Natioale des Cetres Commuaux d Actio Sociale INTRODUCTION Le cotexte de vieillissemet démographique s accompage depuis plusieurs aées d u développemet des

Plus en détail

Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et un contrôle précis

Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et un contrôle précis S W IFT-DUO SWIFT SWIFT Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et u cotrôle précis S W IFT-DUO Systèmes de mesure vidéo deux axes, idéaux pour les mesures 2D de petites pièces complexes Possibilité

Plus en détail

Catalogue Formations 2016

Catalogue Formations 2016 Catalogue Formatios 2016 3 ÉDITO Depuis plus de 20 as, Microsept commercialise ue offre complète e matière d aalyses, formatios et coseils, afi de garatir la qualité de vos produits das les domaies alimetaires,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

MERKUR. BusinessMentoring MARS 2010. Quand les entrepreneurs chevronnés aident les jeunes entrepreneurs à tracer leur route. www.cc.

MERKUR. BusinessMentoring MARS 2010. Quand les entrepreneurs chevronnés aident les jeunes entrepreneurs à tracer leur route. www.cc. MARS 2010 MERKUR DE LËTZEBUERGER MERKUR BULLETIN DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG www.cc.lu BusiessMetorig Quad les etrepreeurs chevroés aidet les jeues etrepreeurs à tracer leur

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

Directeurs Juridiques 2012

Directeurs Juridiques 2012 L uique redez-vous 100% métier pour et par les Directeurs Juridiques 17 e Réuio Auelle Directeurs Juridiques 2012 Nouveaux idicateurs de performace et priorités face aux risques expoetiels et aux exigeces

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE

CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE J. 3 398 CONCOURS EXTERNE POUR l ACCÈS AU GRADE D INSPECTEUR DES FINANCES PUBLIQUES AFFECTÉ AU TRAITEMENT DE L INFORMATION EN QUALITÉ D ANALYSTE ANNÉE 04 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 3 Durée : 3 heures

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1)

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1) CYCLE DESS-A 02 JUILLET 200 20 ème Promotio 200 / 202 CONCOURS D ENTREE A L IIA EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT Durée : De 09 h 00 à 2 h 00 (Heure de Yaoudé, TU + ) Le cadidat traitera au choix l ue des

Plus en détail