Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat"

Transcription

1 Etude de la stratégie d atténuation des émissions des gaz à effet de serre dans le Secteur Habitat

2

3 Contexte Engagement du Maroc : Défi de la politique climatique international: limitation du réchauffement planétaire à moins de 2 C. le Maroc s engage dans l'application des NAMAs : Stratégies de développement à faible émissions (LEDS); Mesures d Atténuation Appropriées au niveau National (NAMA) ; Systèmes de Mesure, Notification et Vérification (MRV).

4 Résultats attendus pour l Etude L analyse du secteur de l habitat et l identification des actions potentielles susceptibles d évoluer en NAMAs ainsi que l Elaboration d une liste élargie de NAMAs potentielles explicitant les principales mesures d adaptation pour ce secteur ; L élaboration d une liste restreinte de NAMAs prioritaires et sélection de la première NAMA à développer dans le cadre du projet LECB ; L élaboration du concept et du développement détaillé de la NAMA choisie ; Le renforcement des capacités des représentants des parties prenantes dans le cadre des ateliers prévus par l étude.

5 Compréhension de la problématique Habitat : 25% de la consommation énergétique national ; 7% du PIB et 9% de l emploi de la population active ; Besoins en consommation en croissance : Déficit de logement en 2011 ; Production de logements par an; Augmentation de la consommation moyenne des ménages de 3,5% ( ) ; Les ménages représentent 30% de la consommation électrique nationale et 11% des émissions de GES en 2012 ;

6 Compréhension de la problématique Habitat : Le secteur de l habitat œuvre pour l intégration des technologies d efficacité énergétique et des énergies renouvelables à travers diverses activités menées par le MHPV et ses partenaires et qui se traduisent par : Règlement Général de Construction devant fixer les règles de performance énergétique des constructions ; Elaboration de normes par les commissions techniques présidées par MHPV dans le domaine de l EE & ER : la préparation de guides des bonnes pratiques de l EE & ER dans l Habitat L initiation d études d impact énergétique des Villes Nouvelles ; L intégration des prescriptions techniques liées à l EE et aux ER au niveau du cahier de charges du logement destiné à la classe moyenne ; La mise en œuvre de projets de démonstration par l opérateur public Al Omrane.

7 Objectifs principaux de l étude Mission 1 Description détaillée du contexte de l habitat, ses priorités et les initiatives réalisées ou en cours ainsi que les mesures d adaptation pour ce secteur; Description succincte du concept NAMAs et son état de développement à l échelle internationale en mettant en exergue les expériences relatives au secteur de l habitat ; Identification et des actions d atténuation des GES à partir de cette analyse et proposition en étudiant les mesures d adaptation pour le secteur de l habitat Mission 2 Elaboration d une liste détaillée des actions susceptibles d évoluer en NAMAs ; Elaboration d une méthodologie et l analyse du potentiel d atténuation des différentes actions susceptibles d évoluer en NAMAs ; Etablissement de la liste restreinte de NAMAs prioritaires suite à une analyse multicritère menée sur des bases concertées avec l UGP et du CIS et établissant, pour chaque NAMA identifiée, une fiche d information. Mission 3 Elaboration du concept et identification de manière détaillée, conformément aux exigences de la CCNUCC, de la NAMA Habitat retenue et jugée correspondre au mieux aux priorités de développement du secteur de l habitat au Maroc

8 Typologie du Secteur de l Habitat Déficits et besoins : Déficit réduit de 1,2 millions en 2000 à unités en 2010 : en 2016 ; Plans d aménagement 2010 : ha ouverts à l urbanisation ; Le nombre de ménages dans le milieu urbain passerait de 4,3 Millions en 2011 à 6,33 Millions en 2026 ; Dans l hypothèse d une résorption du déficit à l horizon 2026 : logements par an : Immeuble: unités ; Villas : 7822 unités ; Maisons marocaines : unités

9 Typologie du Secteur de l Habitat L offre public : Le Programme Villes sans Bidonvilles ; Les Villes Nouvelles et zones nouvelles d urbanisation ; Le Programme de logements à faible valeur immobilière ; Le Programme d habitat social ; Le Programme habitat pour les classes moyennes ; Acteurs institutionnels et professionnels du secteur : Ministère de l Habitat et de la Politique de la Ville ; Ministère de l Urbanisme et de l Aménagement du territoire ; Ministère des Finances ; Ministère Délégué chargé du Budget Le Ministère de l Intérieur Le Ministère de l Industrie ; Le holding Al Omrane ; La FNBTP, La FIMC, La FNPI, La FENELEC, Le CNOA, La FMCI

10 Typologie du Secteur de l Habitat Energie : Cadre réglementaire La nouvelle réglementation énergétique : Production de 6000 MW par des énergies renouvelables et une économie d énergie de 12% à l horizon de 2020 ; La loi ; La loi ; La Réglementation thermique de construction : aspects passifs La Réglementation thermique de construction : aspects actifs (chauf/clim, ECS et éclairage). Les premières mesures d accompagnement à la mise en œuvre de la RTCM : Le guide d efficacité énergétique dans l Habitat ; Le projet de label d efficacité énergétique pour le logement. Les actions pilotes en matière d efficacité énergétique dans le bâtiment : L efficacité énergétique dans la planification des villes nouvelles ; Le programme de promotion des chauffes eau solaires ; Le programme de diffusion de lampes basses consommation ; Le programme de démonstration de l efficacité énergétique dans le logement collectif soutenu par l UE ; L efficacité énergétique dans le programme de réhabilitation intégrée de Ksours et kasba

11 Typologie de l habitat Parc logement : Selon le RGPH de 2004 associé aux autorisations de construction entre 2006 et 2010, le nombre total des logements est de logements répartis comme suit : Répartition du parc logement par typologie Répartition du parc logement par zone climatique 10.4% 3.8% 15.9% Zone climatique 3 24% Zone climatique 4 3% Zone climatique 5 7% Zone climatique 2 10% Zone climatique 6 13% 69.9% Zone climatique 1 43% Villa Appartement MM Autres Zone climatique Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6 Villes KENITRA, RABAT SALE, CASABLANCA, EL JADIDA, SAFI, ESSAOUIRA, AGADIR, TIZNIT, SIDI IFNI, LAAYOUNE, DAKHLA, GUELMIM, TAN TAN. TANGER, TETOUAN, LARACHE, AL HOUCEIMA, NADOR MEKNES, FES, SIDI SLIMANE, CHEFCHAOUEN, TAZA, OUJDA, BERRECHID, SETTAT, FKHI BEN SALAH, KHOURIBGA, BENI MELLAL, IFRANE, EL HAJEB, AZROU, KHENIFRA, IMMOUZZER DU KANDAR, MIDELT MARRAKECH, BENGUERIR, KALAA SEGHARNA ERRACHIDIA, TAROUDANT, OUARZAZATE, SMARA, BOUARFA,

12 Profile Energétique du Secteur de l Habitat Energie : Consommation En ktep Milieu rural Milieu urbain Ensemble Consommation d'électricité Consommation de butane Consommation de bois Consommation de charbon de bois Consommation totale Entre : Une progression des consommations énergétiques de 47%, soit une progression moyenne de 5,7%/an ; La consommation unitaires des ménages a crûe de 3,36% / an en moyenne ; La consommation d électricité a progressé de 55,28%, soit une progression moyenne de 4,2%/an ; En 2011 : l électricité a représentée 35,2% de la consommation énergétique globale du secteur résidentiel ; L énergie consommée dans les ménages entraine en moyenne l émission de 3,028 Millions de TCO2, soit 11,44% des émissions nationales.

13 % Profile Energétique du Secteur de l Habitat Synthèse : 120 Taux de pénétration des équipements (2012) Réfrigérateurs Congélateurs Téliviseurs Informatique et bureautique Climatiseurs Machines à laver 2 Laves vaisselles Equipements ECS conventionnels 2 Chauffe eau solaires Téléphones mobiles Eclairage

14 Contexte énergétique de l habitat Répartition des consommations électrique : Milieu urbain : 1 576kWh/logement Milieu Rural : 818kWh/logement

15 Contexte énergétique de l habitat Répartition des consommations du butane : Milieu urbain : 274 kg, soit 3 474kWh/logement Milieu Rural : 278 kg, soit 3 525kWh/logement

16 Contexte énergétique de l habitat Réfrigération : 45% de l énergie électrique des ménages ; Le taux de pénétration des réfrigérateurs est important au Maroc, il a varié de 52.7 % en 2004 à 75.7 % en 2010 ; Soit 8 millions de réfrigérateurs au Maroc ; Nouvelles technologie : Réfrigérateurs à très forte inertie (14h sans redémarage) ; Climatisation / Chauffage : 5% des consommations électriques Le taux de pénétration des équipements individuels de climatisation dans le secteur résidentiel : 14% en 2009, 5,9% en 2003 Nombre d appareils installés dans les logements : Nombre moyens d appareils par logements : 1 Nombre de logements décents en 2010 : Taux de pénétration en 2010 : 9.5 % Climatisation kwh/logement Chauffage tep/logement

17 % Contexte énergétique de l habitat Eau chaude sanitaire : Le taux de pénétration des équipements individuels de production d ECS : Nombre d appareils installés dans les logements : Nombre moyens d appareils par logements : 1 Nombre de logements décents en 2010 : Taux de pénétration en 2010 : 22 % 95 % des chauffes eaux électriques sont installés dans l habitat, presque 100 % des chauffes eaux à gaz sont installés dans l habitat 90 % des chauffes eaux solaires sont installés dans l habitat ECS solaire : 1,4m²/1000habitants en 2000 pour 11,3m²/1000habitants en 2010, soit 2% des logements ; Autres équipements : les téléviseurs, l informatique et les machines à laver Taux de pénétration: téléviseurs et machines à laver Téliviseurs Machines à laver

18 Enérgie en ktep Nomre de ménage en millier 7,000 Evolution de la consommation d'énergie des ménages Scénario BAU 12,000 6,000 10,000 5,000 8,000 4,000 6,000 3,000 2,000 4,000 1,000 2, Nombre 2011 de 2012 ménage 2013Millier Climatisation ktep Chauffage ktep Cuisson 2028 ktep Electricité spécifique ktep ECS ktep Total énergie en ktep Evolution des émissions (Scénario BAU) de kt-co2 en 2010 à kt-co2 en 2030 soit une progression de 8% par an en moyenne.

19 No LISTE DES NAMA POTENTIELLES, HABITAT 1 Favoriser le développement des capteurs solaires thermiques 2 Favoriser l'utilisation des lampes basse consommation 3 Favoriser l'utilisation des équipements électroménager efficaces (réfrigérateurs, téléviseurs, laves linges, congélateurs) 4 Favoriser l'utilisation des systèmes de climatisation type inverter 5 Réfrigérateurs à inertie thermique couplés aux capteurs photovoltaïques 6 Utilisation de puits canadiens (géothermie horizontale) 7 Promouvoir et vulgariser la technologie de l énergie solaire photovoltaïque 8 Améliorer l efficacité énergétique générale des bâtiments (enveloppe) Double vitrage Isolation du toit Isolation des murs 9 Politique énergétique 10 Réglementation

20 kt-e CO2 Enérgie ktep/an 1,800 1,600 1,400 1,200 1, Scénarion Réfrigérateurs + Photovoltaique Enérgie réfrigérateurs inertie + photo ktep Enérgie réfrigérateurs inertie thermique Enérgie réfrigérateurs ktep BAU 16,000 14,000 12,000 10,000 8,000 6,000 4,000 2,000 0 Emissions de CO2 réfrigérateurs + capteurs photovoltaique Emissions ktco2 BAU Emissions ktco2 Capteur solaire Emissions ktco2 réfrigérateurs inertie Emissions Réfrigérateurs à inertie thermique + photo

21 No Réduction des émissions Biodiversité Faisabilité technique Faisabilité technologique Faisabilité économique Création d'emploi Acceptation Priorité nationale Réglementatio n Notation LISTE DES NAMA POTENTIELLES, HABITAT 1 Favoriser le développement des capteurs solaires thermiques ,9 2 Favoriser l'utilisation des lampes LBC ,1 3 Favoriser l'utilisation des équipements électroménagers efficaces ,3 4 Favoriser l'utilisation des systèmes de climatisation type inverter ,4 5 Réfrigérateurs à inertie thermique couplés aux capteurs photovoltaïques ,3 6 Utilisation de puits canadiens (géothermie horizontale) ,6 7 Promouvoir et vulgariser la technologie de l énergie solaire photovoltaïque ,4 8 Améliorer l efficacité énergétique générale des bâtiments (enveloppe) ,8 9 Politique énergétique et réglementation ,0

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique

48 ième Conférence. L Habitat Social Face au changement Climatique 48 ième Conférence L Habitat Social Face au changement Climatique La Ville Nouvelle de Chrafate Un Programme Pilote pour la Maturation d une Politique Faible Carbone de l Habitat Social ------------- Mohamed

Plus en détail

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Abdelali DAKKINA ADEREE / Maroc FORUM ECO-CITES 11-12 Octobre 2011 Marseille, Auditorium MPM Le Pharo Contexte législatif Loi cadre sur les

Plus en détail

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et du Transport Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Younes TAZI Directeur Général de l Barcelone,

Plus en détail

Règlement Thermique de Construction au Maroc Version simplifiée

Règlement Thermique de Construction au Maroc Version simplifiée Règlement Thermique de Construction au Maroc Version simplifiée Règlement Thermique de Construction au Maroc - Version simplifiée Sommaire exécutif Le Règlement Thermique de Construction au Maroc (RTCM)

Plus en détail

ZONAGE CLIMATIQUE DU MAROC DESTINE A LA REGLEMENTATION DE THERMIQUE DU BATIMENT

ZONAGE CLIMATIQUE DU MAROC DESTINE A LA REGLEMENTATION DE THERMIQUE DU BATIMENT ROYAUME DU MAROC Secrétariat d'etat auprès du Ministère de l'energie des Mines, de l'eau et de l'environnement, chargé de l'eau et de l'environnement DIRECTION DE LA METEOROLOGIE NATIONALE المملكة المغربية

Plus en détail

Les bonnes pratiques. de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment

Les bonnes pratiques. de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment Les bonnes pratiques de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment Pour une application optimale du Règlement Thermique de Construction au Maroc, l ADEREE a développé ce guide de bonnes pratiques de l efficacité

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment 24 mai 2012, Hôtel EL MOURADI Gammarth Fethi HANCHI Directeur de L Utilisation Rationnelle de l Energie PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN

PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN PLAN NATIONAL DE NUMEROTATION TELEPHONIQUE MAROCAIN Le plan national de numérotation téléphonique actuel du Royaume du Maroc est un plan fermé à neuf chiffres, au format suivant: CC + N(S)N avec : L indicatif

Plus en détail

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE

AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE AGENCE NATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L EFFICACITE ENERGETIQUE PLAN D ACTION DE L ADEREE POUR PROMOUVOIR LES ENERGIES RENOUVELABLES - CAS DE LA BIOMASSE-ENERGIE Abdelhaq

Plus en détail

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014

22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 Fethi HANCHI Directeur de l Utilisation Rationnelle de l Energie Agence Nationale pour la Maîtrise

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ÉNERGIE ATELIER SUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BÂTIMENT EN ZONE TROPICALE. Témoignage du Maroc

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ÉNERGIE ATELIER SUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BÂTIMENT EN ZONE TROPICALE. Témoignage du Maroc ADEREE_Réunion_Lancement Bâ5ment_130612_v7.pptx 1 CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ÉNERGIE ATELIER SUR L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BÂTIMENT EN ZONE TROPICALE Témoignage du Maroc Abdelali DAKKINA, Directeur

Plus en détail

- Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien

- Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien - Secteur : Administration Gestion et Commerce - Filière : Technicien Comptable d Entreprises - Niveau : Technicien Direction de la Recherche et de l Ingénierie de Formation Mars 2012 1. Description générale

Plus en détail

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030 MINISTERE DE L ENERGIE Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Coopération Technique Allemande Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Concertation nationale 12 avril 2011 Rafik Missaoui,

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE Présenté par M.Mohammed LISSER Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Division des Energies Renouvelables et de la Maitrise de

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

PROGRAMME NATIONAL D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT PROGRAMME NATIONAL D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ATELIER DE CONCERTATION ET DE FORMATION SUR LA REGLEMENTATION THERMIQUE DU BATIMENT - REGION DE RABAT- SALE, ZEMMOUR-ZAER - Compte rendu 17

Plus en détail

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministre de L Energie, des Mines, de l Eau et de L Environnement Chargé de l environnement Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat. Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.tn marrouchbar@yahoo.fr Sfax, le 25 Février 2015 PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment

Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Programme National d Efficacité Energétique dans le Bâtiment Réunion de concertation avec le Ministère de l habitat sur les éléments techniques de la réglementation thermique dans le secteur de l habitat

Plus en détail

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire

IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire IVRY-SUR-SEINE DIAGNOSTIC ÉNERGIE ET GAZ À EFFET DE SERRE Volet Territoire Synthèse des principaux résultats Deux secteurs clés : le bâtiment et le transport de personnes 238 500 teq CO2 / an Le bâtiment

Plus en détail

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne

Les énergies renouvelables Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Journées Européennes du solaire Vendredi 15 mai 2009 CCI de Narbonne Franck ROTURIER Directeur de l Environnement, du Développement Durable et des Risques Majeurs de la Ville de Narbonne à Narbonne, vers

Plus en détail

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009

Objectifs Bâtiments 2012-2020. Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Objectifs Bâtiments 2012-2020 Hubert Despretz Ademe/DBU Décembre 2009 Sommaire Rappel des parcs et consommations Performance énergétique des bâtiments dans le Grenelle Solutions bâtiments neufs et bâtiments

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

République du Sénégal. Présentation PNEEB

République du Sénégal. Présentation PNEEB Programme National de réduction des émissions de gaz à effet de serre à travers l Efficacité Energétique dans le secteur du Bâtiment au Sénégal Novembre 2013 Plan Contexte et Justification du programme

Plus en détail

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Rym SAHLI Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie rymsahli@anme.nat.tn 17 Décembre 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

Pour une intervention plus forte des acteurs marocains dans le modèle énergétique national H2dev

Pour une intervention plus forte des acteurs marocains dans le modèle énergétique national H2dev Pour une intervention plus forte des acteurs marocains dans le modèle énergétique national H2dev Energie : un secteur complexe et mouvant Consommation mondiale d énergie Emissions de CO2 14 000 12 000

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE Mohammed Taoufik Adyel Ministère de

Plus en détail

Présenté par Dr Abderrahman BENLEKHAL Chef de Division des Filières Animales- RABAT - E.mail: ddfp09@gmail.com

Présenté par Dr Abderrahman BENLEKHAL Chef de Division des Filières Animales- RABAT - E.mail: ddfp09@gmail.com Présenté par Dr Abderrahman BENLEKHAL Chef de Division des Filières Animales- RABAT - E.mail: ddfp09@gmail.com 4 5 Octobre 2011 CLERMONT-FERRAND - FRANCE 0 PLAN 1 2 1- TISSU PRODUCTIF -CHEPTEL BOVIN: Effectifs

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Document généré le 13/02/2015 20:43:18. Convention hôtelière 1 / 313

Document généré le 13/02/2015 20:43:18. Convention hôtelière 1 / 313 Document généré 13/02/ 20:43:18 Convention hôtelière 1 / 313 Document généré 13/02/ 20:43:18 Sommaire Hôtels/Clubs (208 offres) AGADIR (27 offres) ASILAH (2 offres) AZROU (1 offre) BENI MELLAL (3 offres)

Plus en détail

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT.

LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES ET MESSIEURS LES MINISTRES ET SECRETAIRES D'ETAT. Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET DB3/DLR/EB Circulaire n 43 E Circulaire n 43.E du 31-12-2003 Rabat, le 31/12/2003 LE MINISTRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION A MONSIEUR LE MINISTRE D'ETAT, MESDAMES

Plus en détail

Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah (OPAH, PST, PIG, )

Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah (OPAH, PST, PIG, ) 04/10/2007 Pascal Lemonnier Éric Lagandré Evaluation évolution énergétique des OPAH : Faire progresser la performance énergétique des logements rénovés dans le cadre des opérations programmées de l Anah

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Énergies solaire et éolienne au Royaume du Maroc. par Adil LARAKI Vice Président AMISOLE Responsable secteur «Solaire Thermique»

Énergies solaire et éolienne au Royaume du Maroc. par Adil LARAKI Vice Président AMISOLE Responsable secteur «Solaire Thermique» Énergies solaire et éolienne au Royaume du Maroc par Adil LARAKI Vice Président AMISOLE Responsable secteur «Solaire Thermique» SOMMAIRE QU EST EST-CE QUE L AMISOLE? L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE ENERGIE

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique

Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Royaume du Maroc Centre de Développement D des Energies Renouvelables -CDER- Conférence Internationale sur les Energies renouvelables en Afrique Dakar 16-18 Avril 2008 Énergies renouvelables et Efficacité

Plus en détail

SRCAE Midi Pyrénées Bâtiment. Document de travail

SRCAE Midi Pyrénées Bâtiment. Document de travail SRCAE Midi Pyrénées Bâtiment Document de travail Portée du document: Le présent document est envoyé aux personnes inscrites pour participer à l'atelier bâtiment dans le cadre de l'élaboration du SRCAE

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel TABLEAU DE BORD 2014 De la labellisation BBC-Effinergie Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel - de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification

Plus en détail

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008

CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 ROYAUME DU MAROC AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES CADRE DU PROGRAMME PREVISIONNEL ANNEE BUDGETAIRE 2008 Le programme prévisionnel des marchés que le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

Aperçu des Opérations financées par la Banque Européenne d Investissement (extrait plans et photos)

Aperçu des Opérations financées par la Banque Européenne d Investissement (extrait plans et photos) BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT Maroc INFRASTRUCTURE LOGEMENT SOCIAL ASSISTANCE TECHNIQUE A LA HOLDING D AL OMRANE TA 005/S 18-163 (MA/005 / 04) CONSORTIUM GROUPE HUIT EGIS BCEOM INTERNATIONAL - GLB

Plus en détail

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter?

L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? L habitat écologique : Effet de mode ou une évolution profonde de nos modes d habiter? Intervention de Louardi BOUGHEDADA Vice-Président Energie Climat Communauté Urbaine de Dunkerque DGST Mission Ingénierie

Plus en détail

ADEREE Agence Nationale pour le Développement

ADEREE Agence Nationale pour le Développement ADEREE Agence Nationale pour le Développement GUIDE TECHNIQUE SUR L ISOLATION THERMIQUE DU BÂTIMENT AU MAROC Table des matières Sommaire exécutif 3 1. contexte 5 2. i NtroDuctioN Sur L efficacité énergétique

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment Euromed Green Building, Lisbonne 13 et 14 mai 20102010

Plus en détail

ANALYSES RETROSPECTIVES

ANALYSES RETROSPECTIVES PROJET DE DESSERTE AUTOROUTIERE DE LA VILLE DE NADOR Marrakech 22 Octobre 2013 2 ANALYSES RETROSPECTIVES Présentation du Réseau Routier Réseau Routier (57.334 km dont 41.431 km revêtus et 1.416 km d autoroutes)

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

Synergies NAMAs et outils de comptabilité GES : le cas du Bilan carbone tunisien

Synergies NAMAs et outils de comptabilité GES : le cas du Bilan carbone tunisien Synergies NAMAs et outils de comptabilité GES : le cas du Bilan carbone tunisien Atelier de travail «MRV des NAMAs» Tunis Tunisie, 17 18 Décembre, 2013 ADEME ET COOPERATION A L INTERNATIONAL Mars 2013

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Le Label. Les perspectives

Le Label. Les perspectives Le Label Les perspectives Un bilan sur le BBC-Effinergie En France 30/09/2012-92 550 logements certifiés 460 00 logements en demandes - 97 opérations tertiaires certifiées- 792 soit 5.6 M m² Shon en demandes

Plus en détail

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés L isolation des bâtiments RT 2012 Support : «maison» Manipulations TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1 B2 B3 B4 C1 C2 D1

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

"Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte?

Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? "Les incitations fiscales, les certificats d'économie d'énergie, la fiscalité verte? ingéniosité Crédit images J. DOMEAU Quelles sont les vraies opportunités de développement pour vos entreprises?" 1 Contexte

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Linke, mon habitat intelligent

Linke, mon habitat intelligent Dossier presse 2015 Linke, mon habitat intelligent Une application mobile pour maîtriser les consommations d'énergie et d'eau 02 Entièrement gratuite, Linke est une application pour mobile qui aide les

Plus en détail

Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique

Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique NEJIB OSMAN/JUILLET 2012 Nejib Osman est directeur Études et Planifications à l Agence Nationale pour la Maîtrise d Energie (ANME) en Tunisie.

Plus en détail

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS La Région a fait de l'excellence environnementale sa priorité. Elle se traduit concrètement au travers du Plan Initiatives

Plus en détail

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel

Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel du département de la Somme Fiche Energie / Gaz à effet de serre de la Communauté de communes du Vimeu Industriel OCTOBRE 2012 Fiche GES / Energie : Communauté de communes du Vimeu Industriel Tableau de

Plus en détail

Le rôle du pharmacien dans l accès aux soins au Maroc

Le rôle du pharmacien dans l accès aux soins au Maroc Le rôle du pharmacien dans l accès aux soins OUALID AMRI : Docteur en Pharmacie Président de la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc La Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens

Plus en détail

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015

Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole. 23 janvier 2015 Un Plan local Energie pour Paris et la Métropole 23 janvier 2015 Objectifs Contribuer à l élaboration d une stratégie énergétique territorialisée à l échelle du futur territoire de la métropole du Grand

Plus en détail

SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE

SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE 1 SECTEUR DE L EAU AU MAROC ET STRATEGIE DE L ONEE Mohammed Serraj Directeur de la Planification Branche Eau Lisbonne, le 06/06/2013 PLAN 1. CONTEXTE DU SECTEUR DE L EAU 2. MISSIONS ET PRINCIPAUX INDICATEURS

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Ateliers thématiques «territoire»

Ateliers thématiques «territoire» Plan Climat Energie Territorial Ateliers thématiques «territoire» Urbanisme et Habitat 11 avril 2011 Majestic 18h30-20h30 Déroulement de l atelier 1. Introduction: objectifs et déroulement de l atelier

Plus en détail

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : "Lettres et Sciences Humaines"

ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR A INTEGRER AVEC UN BACCALAUREAT Série : Lettres et Sciences Humaines Etablissements Universitaires à accès ouvert* Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales (Agadir, Casablanca-Aïn Chock, Casablanca-Ain Sebâa, Fès, Kénitra, Marrakech, Meknès, Mohammedia, Oujda,

Plus en détail

L efficacité énergétique et le développement durable dans la construction en Chine

L efficacité énergétique et le développement durable dans la construction en Chine Conception : E. Riche / Odyssée (+33 1 46 65 05 08) - Crédits photo : E. Riche, ADEME / FFEM - Coordination éditoriale : F. Clément, ADEME - 3 000 copies - Imprimé sur papier sans bois, sans chlore et

Plus en détail

Les partenaires du programme

Les partenaires du programme Les partenaires du programme En Chine Conférence de clôture du premier programme au Ministère français de l Écologie et du Développement Durable, le 17 juin 2004. Le Ministère de la Construction et 4 de

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l'eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement الدولة آتابة لدى وزارة الطاقة والمعادن والبيي ة المكلفة بالماء والبيي

Plus en détail

Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura. Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1

Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura. Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1 Plan climat énergie territorial du territoire du Parc du Haut-Jura Rencontre Energie-Climat n 4 11 octobre 2011 1 RAPPEL DES PRÉCÉDENTES PHASES 2 Juin 2010 Démarrage / Prédiagnostic Plan Climat Octobre

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

Table des matières. Introduction. Alger. Problématique. Planning. Sujets. Enseignants et intervenants

Table des matières. Introduction. Alger. Problématique. Planning. Sujets. Enseignants et intervenants Table des matières Introduction Alger Problématique Planning Sujets Enseignants et intervenants 7 9 11 13 17 19 1 ALGER Introduction Les pays du Sud de la Méditerranée connaissent une urbanisation extrêmement

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Performance Energétique des Bâtiments : solutions techniques et exemples de réalisations proposés par Gaz de France

Performance Energétique des Bâtiments : solutions techniques et exemples de réalisations proposés par Gaz de France Performance Energétique des Bâtiments : solutions techniques et exemples de réalisations proposés par Gaz de France Congrès européen Eco-technologies pour le futur Lille 10&11 juin 2008 Atelier Eco-technologies

Plus en détail

EVALUATION DES BESOINS TECHNOLOGIQUES ET PLAN D ACTIONS TECHNOLOGIQUES AUX FINS D ATTENUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

EVALUATION DES BESOINS TECHNOLOGIQUES ET PLAN D ACTIONS TECHNOLOGIQUES AUX FINS D ATTENUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE EVALUATION DES BESOINS TECHNOLOGIQUES ET PLAN D ACTIONS TECHNOLOGIQUES AUX FINS D ATTENUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SYNTHESE Août 2012 Préambule Préambule La présente synthèse est un résumé du rapport

Plus en détail

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur.

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. La solution pour l eau chaude sanitaire Ballon Thermodynamique Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. jusqu à -70% sur la consommation de votre chauffe-eau (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

Exercices et corrections

Exercices et corrections Exercices et corrections Apprenez avec vos élèves à réaliser un Diagnostic de Performance Energétique. A utiliser avec les exemples d'ecoville ou avec un cas réel. Exercices L'énergie primaire est une

Plus en détail

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains

ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains ARPEA 08 septembre 2015 Yverdon-les-Bains Exemple 3 = Jura : Un exemple pratique qui montre l intérêt pour les communes Michel Hirtzlin, chef de service SID SOMMAIRE 1. Brève introduction 2. Le processus

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Etat des lieux Enjeux et objectifs Avantages techniques Avantages financiers CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE

Plus en détail

LE PROJET RENAISSANCE

LE PROJET RENAISSANCE LE PROJET RENAISSANCE PROCEDURE EUROPEENNE «CONCERTO» 6ème programme cadre de recherche et développement de la Direction Transport et Energie Urbanisme Opérationnel - Janvier 2005 1 I - L APPEL A PROJETS

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive

Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Plan Climat Energie Territorial de l agglomération de Brive Forum d ouverture du Plan Climat 4 décembre 2012 Enjeux Climat Energie La demande mondiale en énergie ne cesse d augmenter pas de solution «miracle»

Plus en détail

Diagnostic Energie-Climat

Diagnostic Energie-Climat Diagnostic Energie-Climat Syndicat d Agglomération Nouvelle de Sénart Cabinet EXPLICIT 1 Les émissions de l'agglomération de Sénart s'élèvent à 478 000 tonnes équivalent CO2 Emissions de gaz à effet de

Plus en détail

Eau chaude sanitaire solaire

Eau chaude sanitaire solaire Réglementations Thermique Acoustique Aération Départements d Outre-Mer Version 1.1 Fiche d application Thermique BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie

Plus en détail

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain

État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain État des lieux énergétique du bâti résidentiel Lorrain Patricia LAHAYE DREAL Lorraine Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement de Lorraine Journées de l écoconstruction www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail