Communication. Note ASF. Dossiers déposés sur 12 mois glissants ,6%

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communication. Note ASF. Dossiers déposés sur 12 mois glissants 229 218 223 287-2,6%"

Transcription

1 Accès aux communications : Les demandes de mots de passe et d abonnement pour : Vigilance circulaires quotidien / hebdomadaire Vigilance blanchiment quotidien / hebdomadaire sont à adresser à : Communication Numéro : ASF Rubrique Générique Date : 24/09/2015 Émetteur : C. ROBIN Tél. : STATISTIQUES Mots clés BAROMETRE DU SURENDETTEMENT 2EME TRIMESTRE 2015 Destinataires : FEP - FRI Texte joint : Baromètre du surendettement de la Banque de France 2 ème trimestre 2015 Note ASF Flux d'entrées et de sorties des dossiers de surendettement à fin juin 2015 juillet 2013 / juin 2014 juillet 2014 / juin 2015 Variation sur période Dossiers déposés sur 12 mois glissants ,6% Nouveaux dossiers sur 12 mois glissants en % 59,0% 56,6% -2,4 points Nouveaux dossiers sur 12 mois glissants en nombre ,6% Redépôts sur 12 mois glissants en % 41,0% 43,4% + 2,4 points Redépôts sur 12 mois glissants en nombre ,1% Dossiers recevables sur 12 mois glissants ,7% Plans conventionnels conclus ,9% Décisions d orientation vers une procédure de rétablissement personnel (avec et sans liquidation judiciaire) sur 12 mois glissants ,0% Mesures imposées et recommandées ,3% / 24 avenue de la Grande Armée Paris Cedex 17 Tél. : 33(0) Fax : 33 (0) Bruxelles : Rue du Luxembourg B-1000 Tél. : Fax

2 Typologie des dettes à fin mars T14 4T14 1T15 2T15 Niveau d endettement observé en moyenne pour l ensemble des dossiers recevables (K ) 33,8 35,8 35,9 35,2 Nombre de dettes recensées en moyenne par dossier (en nombre) 4,9 5,0 5,0 4,9 L'endettement se compose : en % de dettes financières 78,3% 79,0% 78,7% 78,6% en % d'arriérés de charges courantes 11,2% 10,6% 10,5% 11,2% en % d'autres dettes 10,5% 10,4% 10,7% 10,2% Typologie des dettes % de présence / dossier Nbr dettes en moyen. / dossier Endettement moyen / dossier (K ) à fin décembre T14 4T14 1T15 2T15 3T14 4T14 1T15 2T15 3T14 4T14 1T15 2T15 Dettes financières 90,9% 91,2% 91,5% 91,1% 4,9 5,0 5,0 4,9 33,8 35,8 35,9 35,2 Dettes immobilières 11,7% 12,4% 13,0% 12,9% 2,0 2,0 2,0 1,9 105,5 108,2 107,6 108,0 Dettes à la consommation 84,0% 84,4% 84,7% 82,9% 4,2 4,3 4,2 4,1 21,0 21,8 21,3 20,9 Crédits renouvelables 68,5% 68,8% 68,5% 68,3% 3,5 3,6 3,5 3,4 13,8 14,2 13,8 13,6 Prêts personnels 46,2% 45,8% 46,8% 44,2% 2,4 2,5 2,4 2,3 16,9 18,1 17,7 17,4 Crédits affectés / LOA 3,2% 3,3% 2,7% 3,0% 1,5 1,4 1,3 1,3 11,3 11,1 11,6 10,3 Autres dettes financières (Découverts et dépassements) Dettes de charges courantes (1) 55,0% 54,2% 55,0% 57,5% 1,3 1,3 1,3 1,3 1,4 1,4 1,5 1,3 81,0% 80,9% 81,0% 82,1% 4,0 3,8 3,9 4,2 5,4 5,4 5,4 5,6 (1) Les dettes de charges courantes recouvrent les dettes de logement (loyer et charges locatives) ou afférentes au logement (électricité, gaz, chauffage, eau ) de communication (téléphonie, internet,...), de transport, d assurance, de santé et d éducation, les dettes alimentaires et les dettes fiscales.

3 Baromètre du surendettement 2 ème trimestre 2015 Données d activité Typologie de l endettement Le nombre de dossiers déposés auprès des secrétariats des commissions de surendettement de juillet 2014 à juin 2015 s est élevé à dossiers. Sur 12 mois glissants, le nombre de dossiers déposés est en baisse de 2,6%. Depuis juillet 2010, dossiers ont été déclarés éligibles aux procédures légales de traitement du surendettement, c est-à-dire ont été considérés comme présentant un niveau d endettement manifestement excessif au regard des capacités de remboursement des ménages considérés. Sur la même période : dossiers ont été orientés vers la procédure de rétablissement personnel ; les orientations vers cette procédure représentent 36,3% des dossiers recevables sur 12 mois glissants plans conventionnels de règlement ont été conclus entre les débiteurs et leurs créanciers mesures ont été imposées ou recommandées dont comportant une suspension d exigibilité et consistant en mesures immédiates élaborées par les commissions dossiers ont été déclarés irrecevables. Au total, le nombre de ménages en cours de désendettement, c'est-à-dire ayant bénéficié ou étant sur le point de bénéficier de mesures destinées à remédier à leur état de surendettement, peut-être évalué, sur la base des données recensées à ce titre dans le FICP, à environ en juin Au deuxième trimestre 2015, le niveau d endettement observé en moyenne pour l ensemble des dossiers recevables s élève à près de euros, l endettement moyen hors dettes immobilières s établissant à euros. L endettement se compose pour 78,6% de dettes financières, pour 11,2% d arriérés de charges courantes et pour 10,2% d autres dettes. Les dettes financières sont présentes dans 91,1% des dossiers, à hauteur de 4,9 dettes en moyenne par dossier et l endettement moyen correspondant s établit à euros. Elles recouvrent principalement les catégories ci-après : Des dettes immobilières, présentes dans 12,9% des dossiers (1,9 dette en moyenne) pour un montant moyen de euros ; Des dettes à la consommation présentes dans 82,9% des dossiers (4,1 dettes en moyenne) pour un encours moyen de euros. Des crédits renouvelables sont recensés dans 68,3% des dossiers (3,4 dettes en moyenne) et représentent un encours moyen de euros. Des prêts personnels d un montant moyen de euros sont présents dans 44,2% des dossiers avec 2,3 dettes en moyenne. Des découverts et dépassements (1,3 dette en moyenne) présents dans 57,5% des dossiers pour un encours moyen de euros. Les dettes de charges courantes sont recensées dans 82,1% des dossiers (4,2 dettes par dossier en moyenne) et représentent un encours moyen de euros. Elles recouvrent les dettes de logement (loyer et charges locatives) ou afférentes au logement (électricité, gaz, chauffage, eau ) de communication (téléphonie, internet..), de transport, d assurance, de santé et d éducation, les dettes alimentaires et les dettes fiscales. Les autres dettes comprennent des dettes sociales, professionnelles, pénales ainsi que des dettes diverses parmi lesquelles les chèques impayés. Elles sont présentes dans 55,7% des dossiers (2,2 dettes en moyenne) et l endettement moyen correspondant s établit à euros. Page 1

4 Données d'activité au cours des cinq dernières années 07/ / / / / / / / / /2015 Cumul sur 5 ans glissants ENTREES Dossiers déposés nouveaux dossiers 59,8% 63,3% 61,1% 59,0% 56,6% 60,0% redépôts 40,2% 36,7% 38,9% 41,0% 43,4% 40,0% Dossiers recevables SORTIES Plans conventionnels conclus Décisions d'orientation vers une PRP (avec et sans liquidation judiciaire) Mesures imposées et recommandées dont mesures immédiates élaborées par les commissions dont mesures consistant en une suspension d'exigibilité Clôtures Dossiers irrecevables Ménages en situation de désendettement depuis janvier janv.-11 févr.-11 mars-11 avr.-11 mai-11 juin-11 juil.-11 août-11 sept.-11 oct.-11 nov.-11 déc.-11 janv.-12 févr.-12 mars avr.-12 mai-12 juin-12 juil.-12 août-12 sept Entrées / / / / / / / / / /2015 Dossiers déposés Dossiers recevables nouveaux dossiers redépôts oct.-12 nov.-12 déc.-12 janv.-13 févr mars-13 avr.-13 mai juin juil.-13 août sept.-13 oct nov.-13 déc.-13 Sorties janv.-14 févr.-14 mars-14 Sorties avr.-14 mai juin-14 juil.-14 août-14 sept oct nov.-14 déc.-14 janv.-15 févr.-15 mars-15 avr.-15 mai / / / / / / / / / /2015 Plans conventionnels conclus Décisions d'orientation vers une PRP (avec et sans liquidation judiciaire) Mesures imposées et recommandées Clôtures Dossiers irrecevables juin-15 DGAFP - Direction des Particuliers - SEP page 2

5 Typologie des dettes au 2ème trimestre 2015 Encours des dettes Part dans l'endettement global Endettement moyen Dossiers concernés Nombre moyen (en millions ) (en milliers ) (en %) de dettes T T T T T T T T T T T T T T T T T T T T Dettes financières 1 627, , , ,7 78,3% 79,0% 78,7% 78,6% 33,8 35,8 35,9 35,2 90,9% 91,2% 91,5% 91,1% 4,9 5,0 5,0 4,9 Dettes de charges courantes 232,1 217,7 211,8 231,5 11,2% 10,6% 10,5% 11,2% 5,4 5,4 5,4 5,6 81,0% 80,9% 81,0% 82,1% 4,0 3,8 3,9 4,2 Autres dettes 218,3 212,4 216,1 211,1 10,5% 10,4% 10,7% 10,2% 7,5 7,8 8,2 7,5 54,8% 54,7% 54,6% 55,7% 2,3 2,3 2,2 2,2 Endettement (hors dettes immobilières) 1 424, , , ,2 68,6% 67,4% 66,5% 65,8% 27,0 27,9 27,8 26,9 99,8% 99,8% 99,9% 99,8% 8,8 8,7 8,7 8,9 Endettement global 2077, , , ,2 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 39,3 41,3 41,7 40,8 100,0% 100,0% 100,0% 100,0% 9,0 8,9 9,0 9,1 Endettement moyen (k ) dettes financières dettes de charges courantes 37,0 36,0 35,0 34,0 33,0 32,0 31,0 30,0 29,0 33,5 31,9 31,9 33,3 33,8 33,4 32,8 33,7 33,9 33,4 33,4 34,8 35,0 34,3 33,8 35,8 35,9 35,2 6,0 5,8 5,6 5,4 5,2 5,0 4,8 4,6 4,4 4,2 4,0 4,3 4,4 4,6 4,4 4,7 4,7 4,8 4,9 4,7 4,9 5,0 4,8 5,2 5,3 5,4 5,4 5,4 5,6 autres dettes tous types de dettes 8,5 8,0 7,5 7,0 6,5 6,0 5,5 5,0 5,9 5,8 5,9 5,7 6,2 6,2 6,2 6,6 6,5 6,2 6,2 6,8 7,2 7,3 7,5 7,8 8,2 7,5 43,0 42,0 41,0 40,0 39,0 38,0 37,0 36,0 35,0 34,0 33,0 41,3 41,7 40,4 40,8 39,5 39,8 39,3 38,6 38,6 38,6 37,9 37,6 38,0 38,2 37,9 37,4 36,4 36,4 DGAFP - Direction des Particuliers - SEP page 3

6 Typologie des dettes financières au 2ème trimestre 2015 T T T T T T T T T T T T T T T T T T T T Dettes financières 1627,3 1618,0 1584,6 1622,7 78,3% 79,0% 78,7% 78,6% 33,8 35,8 35,9 35,2 90,9% 91,2% 91,5% 91,1% 4,9 5,0 5,0 4,9 Dettes immobilières 653,1 666,9 673,5 706,0 31,4% 32,6% 33,5% 34,2% 105,5 108,2 107,6 108,0 11,7% 12,4% 13,0% 12,9% 2,0 2,0 2,0 1,9 Dettes à la consommation 933,8 913,7 872,0 878,1 44,9% 44,6% 43,3% 42,5% 21,0 21,8 21,3 20,9 84,0% 84,4% 84,7% 82,9% 4,2 4,3 4,2 4,1 Crédits renouvelables 500,3 485,2 457,3 471,5 24,1% 23,7% 22,7% 22,8% 13,8 14,2 13,8 13,6 68,5% 68,8% 68,5% 68,3% 3,5 3,6 3,5 3,4 Prêts personnels 414,5 410,2 399,9 391,0 20,0% 20,0% 19,9% 18,9% 16,9 18,1 17,7 17,4 46,2% 45,8% 46,8% 44,2% 2,4 2,5 2,5 2,3 Crédits affectés/loa 18,9 18,3 14,8 15,6 0,9% 0,9% 0,7% 0,8% 11,3 11,1 11,6 10,3 3,2% 3,3% 2,7% 3,0% 1,5 1,4 1,3 1,3 Prêts sur gage et microcrédits 0,9 0,4 0,4 0,6 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 5,5 2,6 2,4 3,1 0,3% 0,3% 0,3% 0,4% 1,3 1,2 1,3 1,3 Autres dettes financières 39,6 36,9 38,7 37,9 1,9% 1,8% 1,9% 1,8% 1,4 1,4 1,5 1,3 55,0% 54,2% 55,0% 57,5% 1,3 1,3 1,3 1,3 (Découverts et dépassements) ,8 18,2 16,7 23,7 23,3 17,7 17,5 16,1 15,9 24,4 18,3 16,8 Encours des dettes Part dans l'endettement global Endettement moyen Dossiers concernés 23,6 23,3 17,8 17,8 16,1 15,9 (en millions ) (en milliers ) Endettement moyen (k ) 22,8 17,3 23,3 15,5 15,8 22,6 22,1 21,9 17,9 17,6 17,6 17,6 15,2 14,6 14,4 22,5 22,1 18,1 18,0 14,8 14,3 21,4 17,5 21,0 16,9 13,9 13,8 21,8 18,1 14,2 Dettes à la consommation 21,3 20,9 17,7 17,4 13,8 13, (en %) Nombre moyen de dettes 90,4 89,5 88,8 89,4 89,4 88,2 87,5 87,6 87,6 87,0 85,7 86,2 86,4 84,8 84,0 84,4 84,7 79,4 Dossiers concernés (%) 77,7 76,6 77,8 77,5 76,0 74,7 75,2 74,2 73,4 71,6 72,3 71,8 70,5 48,0 47,7 46,7 46,1 46,4 45,8 46,4 45,6 46,3 46,3 46,0 46,4 47,2 82,9 68,5 68,8 68,5 68,3 45,6 46,2 45,8 46,8 44,2 Dettes à la consommation Crédits renouvelables Prêts personnels Dettes à la consommation Crédits renouvelables Prêts personnels Dettes immobilières ,8 93,1 95,9 97,6 Endettement moyen (k ) 100,9 102,5 101,0 101,0 105,2 102,7 102,3 103,9 107,0 106,5 105,5 108,2 107,6 108, Dossiers concernés (%) 8,8 8,6 8,8 9,0 9,8 9,6 9,7 10,1 10,4 10,7 10,9 11,4 11,6 11,7 11,7 12,4 13,0 12,9 Dettes immobilières Dettes immobilières DGAFP - Direction des Particuliers - SEP page 4

7 Typologie des charges courantes au 2ème trimestre 2015 Encours des dettes Part dans l'endettement global Endettement moyen Dossiers concernés Nombre moyen (en millions ) (en milliers ) (en %) de dettes T T T T T T T T T T T T T T T T T T T T Dettes de charges courantes 232,1 217,7 211,8 231,5 11,2% 10,6% 10,5% 11,2% 5,4 5,4 5,4 5,6 81,0% 80,9% 81,0% 82,1% 4,0 3,8 3,9 4,2 Dettes de logement 109,9 102,0 101,0 108,8 5,3% 5,0% 5,0% 5,3% 4,2 4,3 4,3 4,2 49,6% 47,9% 48,9% 50,6% 1,3 1,3 1,3 1,3 Dettes d'énergie et de communication 45,1 35,8 33,7 39,4 2,2% 1,7% 1,7% 1,9% 1,6 1,4 1,3 1,4 54,7% 51,7% 51,8% 55,7% 2,2 2,2 2,2 2,3 Dettes de transport 0,2 0,2 0,2 0,2 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 0,4 0,3 0,3 0,3 1,1% 1,0% 1,1% 1,4% 1,1 1,1 1,1 1,1 Dettes d'assurance/ mutuelle 12,6 11,4 11,5 12,4 0,6% 0,6% 0,6% 0,6% 0,8 0,8 0,8 0,8 29,8% 28,9% 29,3% 31,2% 1,5 1,5 1,5 1,5 Dettes de santé/ éducation 11,2 10,0 10,6 10,7 0,5% 0,5% 0,5% 0,5% 0,9 0,9 0,9 0,8 23,9% 22,4% 23,8% 24,9% 1,6 1,5 1,6 1,6 Dettes alimentaires 3,9 4,1 3,9 4,1 0,2% 0,2% 0,2% 0,2% 3,4 4,0 3,7 3,7 2,2% 2,1% 2,2% 2,2% 1,0 1,1 1,0 1,1 Dettes fiscales 49,2 54,1 51,0 55,9 2,4% 2,6% 2,5% 2,7% 2,1 2,3 2,1 2,2 44,0% 47,9% 49,3% 50,0% 1,2 1,2 1,2 1,2 Endettement moyen (k ) Dossiers concernés (%) 6,0 5,0 4,0 3,0 4,8 4,8 3,8 3,8 3,3 3,3 5,3 5,3 5,4 5,4 5,4 5,6 4,9 4,1 4,1 4,2 4,3 4,3 4,2 3,9 4,0 3,7 3,4 3,5 3,5 3,4 3,7 80,0 60,0 40,0 79,3 81,4 75,6 77,1 81,0 80,9 81,0 82,1 52,2 55,6 54,7 51,7 51,8 55,7 49,0 49,5 49,7 45,0 45,9 47,1 49,6 47,9 48,9 50,6 44,9 38,7 41,8 46,3 44,0 47,9 49,3 50,0 2,0 1,0 2,0 2,0 1,8 2,0 2,0 2,1 2,3 2,1 2,2 1,3 1,3 1,4 1,5 1,5 1,6 1,4 1,3 1, T1 2014T2 2014T3 2014T4 2015T1 2015T2 20,0 0,0 2,4 2,5 2,4 2,2 2,2 2,1 2,2 2, T2 2014T3 2014T4 2015T1 2015T2 Tous types de dettes de charges courantes Dettes d'énergie et de communication Dettes de logement Dettes alimentaires Tous types de dettes de charges courantes Dettes d'énergie et de communication Dettes de logement Dettes alimentaires Dettes fiscales Dettes fiscales DGAFP - Direction des Particuliers - SEP page 5

Baromètre du surendettement

Baromètre du surendettement Baromètre du surendettement 4 ème trimestre 2015 Données d activité Typologie de l endettement Le nombre de dossiers déposés auprès des secrétariats des commissions de surendettement de janvier 2015 à

Plus en détail

Baromètre du surendettement

Baromètre du surendettement Baromètre du surendettement 3 ème trimestre 2016 Données d activité Typologie de l endettement Le nombre de dossiers déposés auprès des secrétariats des commissions de surendettement d octobre 2015 à septembre

Plus en détail

Baromètre du surendettement

Baromètre du surendettement Baromètre du surendettement 4ème trimestre 2016 Données d activité Typologie de l endettement Le nombre de dossiers déposés auprès des secrétariats des commissions de surendettement de janvier 2016 à décembre

Plus en détail

Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont. Principaux éléments relatifs à l'activité de!

Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont. Principaux éléments relatifs à l'activité de! RAPPORT D'ACTIVITE DE ta COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE ta SOMME PORTANT SUR L'ANNEE 2011 Rapport étobliconformément à l'article 1.j31-12 du Code de lo consommotiont Préambule la commission de surendettement

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

Observatoire semestriel du surendettement des particuliers dans les DOM (1er semestre 2013)

Observatoire semestriel du surendettement des particuliers dans les DOM (1er semestre 2013) maintenant Observatoire semestriel du surendettement des particuliers dans les DOM (1er semestre 2013) NB : les expressions soulignées ci-dessous sont définies dans le glossaire en page 5. Le nombre de

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2011 149

Le surendettement des ménages 2011 149 NORD-PAS-DE-CALAIS 149 Région Nord-Pas-de-Calais en chiffres Surendettement Données 2011 22 409 dossiers déposés 697 dossiers pour 100 000 habitants a) Endettement : 30 689 euros b) Contexte socio-économique

Plus en détail

RÉUNION PLENIERE DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE L ISERE. Mardi 9 février 2016. Banque de France DOSSIER DE PRESSE

RÉUNION PLENIERE DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE L ISERE. Mardi 9 février 2016. Banque de France DOSSIER DE PRESSE RÉUNION PLENIERE DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE L ISERE Mardi 9 février 2016 Banque de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Service communication de la préfecture : 04-76-60-48-07 communication@isere.pref.gouv.fr

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES BANQUE DE FRANCE LA ROCHE SUR YON SERVICE DES PARTICULIERS LE SURENDETTEMENT DES MENAGES PRESENTATION DU DISPOSITIF ASPECTS PRATIQUES EXTERNE 02/10/2012 BANQUE DE FRANCE LA ROCHE-SUR-YON 1 Le rôle de la

Plus en détail

Commission de surendettement Présentation du bilan 2013. Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France

Commission de surendettement Présentation du bilan 2013. Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France Commission de surendettement Présentation du bilan 2013 Mercredi 12 février 2014 à la Banque de France Qu est-ce que la commission de surendettement? 12 FEVRIER 2014 Qu est-ce que le surendettement? o

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction des PARticuliers LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS PRESENTATION DU DISPOSITIF ASPECTS JURIDIQUES / ASPECTS PRATIQUES UDAF 54 8 juin 2013

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES

LE SURENDETTEMENT DES MENAGES LE SURENDETTEMENT DES MENAGES PRESENTATION DU DISPOSITIF EXTERNE BANQUE DE FRANCE 1 Endettement et surendettement des ménages Interventions successives du législateur 1989 : première loi (dite loi Neiertz)

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE

RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE RAPPORT D ACTIVITE 2014 DE LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT DE LA GIRONDE Rapport établi conformément à l article L.331-12 du Code de la consommation 1 La commission de surendettement de la Gironde est

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES DIRECTION GÉNÉRALE DES ACTIVITÉS FIDUCIAIRES ET DE PLACE DIRECTION DES PARTICULIERS LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Externe 1 LA COMMISSION DE SURENDETTEMENT LES ÉVOLUTIONS LÉGISLATIVES 2 CONTEXTE GÉNÉRAL

Plus en détail

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA

LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CHRISTINE LAGARDE MINISTRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI LOI LAGARDE DE REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION 1ER NOVEMBRE 2010 LE 1 ER NOVEMBRE ENTRENT EN VIGUEUR LES MESURES DE LA LOI LAGARDE

Plus en détail

La procédure de surendettement

La procédure de surendettement JUILLET 2012 N 22 DIFFICULTÉS LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent La procédure de surendettement 1 FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Plus en détail

Inclusion bancaire et surendettement

Inclusion bancaire et surendettement Émilie Vivas (Insee), Brigitte Stapelfeld (Banque de France) Quatre indicateurs ont été retenus au niveau national : Le taux d endettement médian par quintile de niveau de vie Le taux de bancarisation

Plus en détail

LES RISQUES DU CREDIT

LES RISQUES DU CREDIT FACTEURS Prévention Santé Environnement E1 LES RISQUES DU CREDIT 1- Analyse de la situation. Le surendettement survient de plus en plus à la suite d une perte d emploi, de la maladie ou d un divorce. C

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 259 Région Provence-Alpes-Côte d Azur en chiffres Surendettement Données 2013 17 834 dossiers déposés 18 935 personnes surendettées a) 439 dossiers pour 100 000 habitants b)

Plus en détail

Le services des particuliers 22 septembre 2015

Le services des particuliers 22 septembre 2015 DIRECTION GÉNÉRALE DES ACTIVITÉS FIDUCIAIRES ET DE PLACE DIRECTION DES PARTICULIERS Le services des particuliers 22 septembre 2015 EXTERNE BIEN COMPRENDRE LA PROCÉDURE DE SURENDETTEMENT LE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

CIRCULAIRE DE LA BANQUE CENTRALE DE TUNISIE N 2008-6 du 10 Mars 2008

CIRCULAIRE DE LA BANQUE CENTRALE DE TUNISIE N 2008-6 du 10 Mars 2008 Tunis, le 10 mars 2008 CIRCULAIRE DE LA BANQUE CENTRALE DE TUNISIE N 2008-6 du 10 Mars 2008 Objet : Centrale d Informations. Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie Vu la loi n 58-90 du 19 septembre

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. avec

LE SURENDETTEMENT. avec LE SURENDETTEMENT avec LES LOIS 1 ER texte spécifique au srdt dualité de la procédure : plan amiable//rjc 1989 LOI NEIERTZ «loi 89-1010 du 31/12/1989 : loi relative à la prévention et au règlement des

Plus en détail

Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers

Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers Juillet 2012 n 17 crédit Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers

Plus en détail

La procé duré dé suréndéttémént

La procé duré dé suréndéttémént La procé duré dé suréndéttémént Vous commencez à avoir des difficultés à rembourser vos crédits et plus généralement vos dettes non professionnelles? Il ne faut pas attendre que votre situation soit trop

Plus en détail

Mesure du surendettement en Europe

Mesure du surendettement en Europe Mesure du surendettement en Europe Conférence du 24 juin 2008 Didier Davydoff, Directeur de l OEE 0EE - Observatoire de l'épargne européenne 1 Introduction: l augmentation des encours de crédit aux ménages

Plus en détail

Qu est-ce que la commission de surendettement?

Qu est-ce que la commission de surendettement? Qu est-ce que la commission de surendettement? 24 FEVRIER 2015 Qu est-ce que le surendettement? o Une personne est en situation de surendettement si elle ne parvient plus : - à rembourser ses mensualités

Plus en détail

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Note d information Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Face à l augmentation des difficultés que rencontraient les emprunteurs dans le remboursement de leurs

Plus en détail

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier

Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT. Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Cours de photographie, agenda cours vendredi semaine A et B, École d'arts P

Cours de photographie, agenda cours vendredi semaine A et B, École d'arts P ven. 30 sept. 2016 ven. 7 oct. 2016 ven. 14 oct. 2016 mer. 19 oct. 2016 jeu. 20 oct. 2016 ven. 21 oct. 2016 sam. 22 oct. 2016 dim. 23 oct. 2016 lun. 24 oct. 2016 mar. 25 oct. 2016 mer. 26 oct. 2016 jeu.

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT

LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Particuliers, la Banque de France vous informe LE SURENDETTEMENT SURENDETTEMENT Vos droits, vos obligations Les solutions possibles La vie de votre dossier Sommaire 1. Être surendetté : qu est-ce que c

Plus en détail

Quelle articulation entre les statistiques françaises et européennes? Le cas du surendettement

Quelle articulation entre les statistiques françaises et européennes? Le cas du surendettement Quelle articulation entre les statistiques françaises et européennes? Le cas du surendettement Rencontre du CNIS sur les statistiques monétaires et financières à moyen terme - 21 mars 2008 Didier Davydoff,

Plus en détail

VALEURS DES INDICES. PPEI val.définitive. Réf: 2000 (Prix à la Production de l'industrie et des

VALEURS DES INDICES. PPEI val.définitive. Réf: 2000 (Prix à la Production de l'industrie et des à la Contrats 97-07 et Biogaz valeur juillet 04 112,3 (juillet 04) valeur juillet 04 104,3 (juillet 04) connue en janvier 05 113,2 (déc.04) connue en janvier 05 104,8 (sept.04) connue en janvier 05 127,1

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010)

Réforme de la loi sur les crédits à la consommation. (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Réforme de la loi sur les crédits à la consommation (source : Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi, mars 2010) Introduction Le crédit est utile et nécessaire à la vie des ménages. Ce

Plus en détail

Procédures. Le surendettement

Procédures. Le surendettement Vos droits Institutions Acteurs Procédures Le surendettement F i c h e p r a t i q u e Le surendettement Lorsqu une personne ne peut plus faire face à ses dettes, elle peut engager une procédure de surendettement.

Plus en détail

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation

TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT. Évolutions résultant de la loi portant réforme du crédit à la consommation Direction générale des activités fiduciaires et de place Direction de la surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Service infobanque et surendettement TRAITEMENT DU SURENDETTEMENT

Plus en détail

Nouvelles offres commerciales de Gaz de France à l ouverture du marché des particuliers. 11 septembre 2007

Nouvelles offres commerciales de Gaz de France à l ouverture du marché des particuliers. 11 septembre 2007 Nouvelles offres commerciales de Gaz de France à l ouverture du marché des particuliers 11 septembre 2007 Bilan à date de l ouverture 2004 Ventes gaz et électricité entre 2004 et 2006 Depuis 2004, plus

Plus en détail

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées Quelle information pour éclairer les politiques de l habitat? Les statistiques de la Banque de France Patrick BERGER Directeur Régional Le 15 novembre 2012

Plus en détail

Les défaillances en France : suivi mensuel, difficultés statistiques et impact économique.

Les défaillances en France : suivi mensuel, difficultés statistiques et impact économique. Les défaillances en France : suivi mensuel, difficultés statistiques et impact économique. 7 ème journée d études sur les faillites Université Paris Ouest Nanterre Jean-Luc CAYSSIALS Cécile GOLFIER Ludovic

Plus en détail

Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015. Réunion d analystes du 9 novembre 2015

Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015. Réunion d analystes du 9 novembre 2015 Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015 Réunion d analystes du 9 novembre 2015 DFI novembre 2015 La pente de la courbe des taux s est stabilisée au 3 ème trimestre à un niveau bas comparable à 2014

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE Le plan CO.RAIL (Contrat de Reprise d Activité et d Initiative Locale) a été initié fin mars 2009 par le Secrétariat d Etat chargé de l Outre-mer (SEOM),

Plus en détail

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde»

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» Sommaire 1. Les objectifs de la réforme 2. Le calendrier 3. Les changements apportés 4. Les nouveaux documents 5. Pour en savoir plus 2 1. Les objectifs

Plus en détail

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Le Comité Consultatif du Secteur Financier L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Lucien Bernadine Secrétariat général du Comité consultatif du secteur financier Vendredi 21 mars

Plus en détail

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire

Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Mesures contre la pauvreté et les exclusions en matière bancaire Eléments de calendrier 1. Conférence nationale contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale des 10 et 11 décembre 2012 Rapport de M. François

Plus en détail

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010

LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 LOI LAGARDE DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Les principales mesures de la loi LAGARDE FICHE 2 Le point sur l entrée en vigueur des principales

Plus en détail

Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016

Calendrier prévisionnel Responsable en Ressources Humaines 2015-2016 Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016 Semaine Jour Date Institut ou Jours Heures Lundi 05-oct 15 Entreprise Mardi 06 oct 15 Semaine 41 Mercredi 07 oct 15 Jeudi 08-oct-15

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement

Maîtriser son taux d endettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Les Mini-guides Bancaires: La banque dans le creux de la main topdeluxe FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE Repère n 8 Maîtriser son taux d endettement

Plus en détail

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT

FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT Textes FICHE N 41 LE SURENDETTEMENT - Code de la consommation. Partie législative : livre III, titre III Traitement des situations de surendettement : articles L330-1 à L333-8. Partie règlementaire : livre

Plus en détail

CREDIT MUNICIPAL DE TOULOUSE CONDITIONS ET TARIFS

CREDIT MUNICIPAL DE TOULOUSE CONDITIONS ET TARIFS CREDIT MUNICIPAL DE TOULOUSE CONDITIONS ET TARIFS Tarifs en vigueur au 1 er juillet 2015 Sommaire Sommaire... 2 EXTRAIT STANDARD DES TARIFS... 3 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE... 3

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES

LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES JUIN 2015 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique 2014 Analyses nationale et régionale SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL

TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE ET SOCIAL CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DE LORRAINE Très lente amélioration de la situation économique Malgré un frémissement perceptible depuis plusieurs mois, l amélioration de la situation économique

Plus en détail

LE MICROCREDIT PERSONNEL PARIS ILE-DE-FRANCE

LE MICROCREDIT PERSONNEL PARIS ILE-DE-FRANCE LE MICROCREDIT PERSONNEL PARIS ILE-DE-FRANCE LE MICROCREDIT EN FRANCE LE MICROCRÉDIT PROFESSIONNEL LE MICROCRÉDIT PERSONNEL - Retour à l autonomie financière par la création de son propre emploi - Crédit

Plus en détail

MARS 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES. Enquête typologique

MARS 2014 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES. Enquête typologique MARS 214 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES Enquête typologique Sommaire Introduction 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables étudiés 5 2 1 Caractéristiques

Plus en détail

Etat des lieux du crédit à la consommation en France

Etat des lieux du crédit à la consommation en France Etat des lieux du crédit à la consommation en France Un marché en cours de mutation? Référence du document : Athling_Crédit à la consommation en France_121018_App.ppt 21 octobre 2012 Page 1 Qui a dit?

Plus en détail

Conférence de presse sur la réforme du surendettement des ménages proposée par le gouvernement,

Conférence de presse sur la réforme du surendettement des ménages proposée par le gouvernement, Conférence de presse sur la réforme du surendettement des ménages proposée par le gouvernement, Présentation par Jean-Louis BORLOO de la «procédure de rétablissement personnel», s inspirant de la faillite

Plus en détail

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE Le plan CO.RAIL (Contrat de reprise d activité et d initiative locale) a été initié fin mars 2009 par Yves Jégo, secrétaire d Etat chargé de l Outre-mer

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 26 octobre 2010 relatif au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux

Plus en détail

VOUS AIDER À FAIRE FACE À VOS DETTES

VOUS AIDER À FAIRE FACE À VOS DETTES POUR VOUS AIDER À FAIRE FACE À VOS DETTES LA PROCÉDURE DE SURENDETTEMENT Document élaboré par l Association Française des Sociétés Financières (ASF) en concertation avec plusieurs organisations de consommateurs

Plus en détail

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP DOSSIER N :. PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP Emprunteur Co-emprunteur Mr Mme Mr Mme Nom d usage (en majuscules) :..... Nom de famille (nom de jeune fille) :.. Prénoms :.. Nom d usage (en majuscules)

Plus en détail

CIL-PASS assistance DOSSIER N :

CIL-PASS assistance DOSSIER N : CIL-PASS assistance DOSSIER N : Date d ouverture dossier : Date de clôture dossier : SITUATION DU MÉNAGE ÉTAT CIVIL DEMANDEUR CONJOINT Nom Prénom Nom de jeune fille Né(e) le Lieu et Département Nationalité

Plus en détail

Annexe 1 Nomenclature de l endettement

Annexe 1 Nomenclature de l endettement Annexe 1 Nomenclature de l endettement Dettes financières Dettes immobilières : Prêts immobiliers Arriérés Solde après vente de la résidence principale Dettes à la consommation : Crédits renouvelables

Plus en détail

CMP-Banque, une banque municipale et sociale

CMP-Banque, une banque municipale et sociale CMP-Banque, une banque municipale et sociale Un acteur de la politique sociale CMP-Banque, la banque du Crédit Municipal de Paris, est une institution bancaire ancienne et singulière où la responsabilité

Plus en détail

2013 ARROND janv 06-janv 13-janv 20-janv 27-janv 03-févr

2013 ARROND janv 06-janv 13-janv 20-janv 27-janv 03-févr 2013 ARROND 10 01-janv BENHAMOU 2, rue du Fg Saint Denis 75010 01 47 70 06 70 06-janv 13-janv BENHAMOU 2, rue du Fg Saint Denis 75010 01 47 70 06 70 20-janv BENHAMOU 2, rue du Fg Saint Denis 75010 01 47

Plus en détail

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE «PRÊT SOCIAL» Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires : agents de droit public rémunérés

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001

Banque de la République d Haïti. Janvier - Mars 2001 Banque de la République d Haïti Janvier - Mars 2001 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10 Tableau 1.2 Situation

Plus en détail

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22

Le surendettement LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 22 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 22 Le surendettement Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris

Plus en détail

Développer un crédit plus responsable

Développer un crédit plus responsable Les principales mesures de la loi Lagarde: une synthèse Objectifs Objet Les mesures Développer un crédit plus responsable Les Cartes de crédit Encadrement de la publicité Mieux encadrer le crédit renouvelable

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS. I. Conditions d application de la procédure de traitement des situations de surendettement.

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS. I. Conditions d application de la procédure de traitement des situations de surendettement. LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Textes applicables : septembre 2003! Loi n 89-1010 du 31 décembre 1989 dite loi Neiertz entrée en vigueur le 1 er mars 1990! Loi n 95-125 du 8 février 1995! Loi n 98-657

Plus en détail

APERÇU MENSUEL SUR LA SITUATION DE L EMPLOI

APERÇU MENSUEL SUR LA SITUATION DE L EMPLOI APERÇU MENSUEL SUR LA SITUATION DE L EMPLOI Le marché du travail en janvier 2015 Données corrigées des variations saisonnières (CVS) Sur un mois Le nombre des demandeurs d emploi de catégorie A baisse

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

Prévention de surendettement Livret 2 - Les signaux de fragilisation budgétaire

Prévention de surendettement Livret 2 - Les signaux de fragilisation budgétaire Prévention de surendettement Vous trouverez ci-joint un questionnaire élaboré par nos soins. Son objectif est de recenser et prioriser (sur la base de votre expérience et de vos constats) les événements

Plus en détail

C O O P E R A S S U R - C O N F I A N C E

C O O P E R A S S U R - C O N F I A N C E SA au capital de 60.064.206 euros RCS Paris B 313 689 713 14, rue Roquépine 75379 PARIS Cedex 08 C O O P E R A S S U R - C O N F I A N C E BULLETIN D ADHESION CONTRAT COLLECTIF D ASSURANCE VIE N «LMP265030187V1»

Plus en détail

L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S

L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS DEMANDE D AIDE SOCIALE (DAS) IMPORTANT VOTRE DEMANDE D AIDE SOCIALE (DAS) DOIT IMPERATIVEMENT ETRE ETABLIE SUR LE PRESENT FORMULAIRE. VOUS DEVEZ RENSEIGNER CHAQUE RUBRIQUE ET JOINDRE TOUT ELEMENT D INFORMATION

Plus en détail

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5)

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) METTRE DANS CETTE POCHETTE LES PHOTOCOPIES DES DOCUMENTS SUIVANTS (et cocher à droite si vous avez bien fourni le document) DOCUMENTS À FOURNIR (photocopies)

Plus en détail

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015

N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires. Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 N 59 - étude de la loi de séparation et de régulation des activités bancaires Cette Fiche pratique a été actualisée le 7 Mai 2015 1 Thèmes Avant la loi Après la loi Plafonnement des frais d incidents et

Plus en détail

Définition du surendettement

Définition du surendettement Points abordés Définition du surendettement Selon l article L 330-1 du code civil «La situation dans laquelle le débiteur de bonne foi, personne physique, est dans l impossibilité manifeste de faire face

Plus en détail

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 19. Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Repère n 19. Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 19 Se porter caution FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE octobre 2005 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle des textes de

Plus en détail

Se porter caution LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 19

Se porter caution LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Site d informations pratiques sur la banque et l argent. Repère n 19 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Site d informations pratiques sur la banque et l argent Repère n 19 Se porter caution Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution?

Le regroupement de crédits, la solution? JANVIER 2014 N 28 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le regroupement de crédits, la solution? Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Repère n 13. Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 13 Redécouvrez le crédit à la consommation FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE juillet 2004 Ce mini-guide vous est offert Tous droits réservés. La reproduction totale ou partielle

Plus en détail

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011 022 Le surendettement Les Mini-Guides Bancaires Nouvelle édition Août 2011 4 6 8 12 14 16 18 22 26 28 Sommaire Le surendettement Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de la procédure? Comment

Plus en détail

LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues

LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues LE CRÉDIT A LA CONSOMMATION Au-delà des idées reçues Juillet 2013 SOMMAIRE I. L utilité du crédit à la consommation Quel est le rôle du crédit dans l économie? Le marché du crédit à la consommation. A

Plus en détail

Communication. Emetteur : M. VAQUER / C.RICHTER. Commentaire ASF

Communication. Emetteur : M. VAQUER / C.RICHTER. Commentaire ASF Avec «Vigilance Circulaires», vous l auriez déjà! Pour un accès instantané aux circulaires ASF, abonnez-vous dès maintenant (gratuit) Info : circulaires@asf-france.com Communication Numéro : ASF 05.218

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Le crédit-bail immobilier. La cession-bail immobilière ou lease-back

Le crédit-bail immobilier. La cession-bail immobilière ou lease-back Le crédit-bail immobilier La cession-bail immobilière ou lease-back La liste des sociétés de crédit-bail immobilier est régulièrement mise à jour sur le site ASF : www.asf-france.com La cession-bail (ou

Plus en détail

Le surendettement. Nouvelle édition Mars 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le surendettement. Nouvelle édition Mars 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014. Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014. Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Présentation de la Mutuelle L Association Mutuelle des Fonctionnaires internationaux de l Office des Nations

Plus en détail

Pour éviter le surendettement

Pour éviter le surendettement Pour éviter le surendettement Lister et classer ses dépenses dépenses fixes ou préengagées Dépenses réalisées dans le cadre d un contrat difficilement renégociable à court terme. Ces dépenses doivent être

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Le prêt relais Sur un marché immobilier qui tend à se réguler, faire coïncider la date de vente avec celle de l achat d un bien devient difficile. De nombreux

Plus en détail

Montant maximum : 1 020 par enfant Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 1 020 par enfant Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE PRÊT «AIDE A LA SCOLARITE» Montant maximum : 1 020 par enfant Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires : agents de droit public

Plus en détail

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION

CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION CONSOMMATION ÉVOLUTION DU DROIT DE LA CONSOMMATION suscitée par la loi n 2010-737 du 1 er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation Réforme du crédit à la consommation et lutte contre le

Plus en détail

Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers

Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 17 Le FICP Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette

Plus en détail