Moins de projets. mais plus de concret

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Moins de projets. mais plus de concret"

Transcription

1 PROPERTY TIMES Moins de projets. mais plus de concret Ile-de-France Bureaux Odessa n 12 Déc Décembre 2015 Sommaire Evolution de la demande 2 Taille et moteurs de la demande 4 Mobilité géographique 5 Secteurs d activité 6 Méthodologie 7 Définitions 7 Auteur Magali Marton Head of Research - EMEA 33 (0) Mieux orienté depuis l été qu au début de l année, le marché des bureaux francilien affiche encore une tendance baissière tant en volume qu en nombre de transactions sur les surfaces supérieures à m². Nous avions anticipé ce ralentissement du marché dans notre édition 2014 d Odessa, parue en décembre : moins de demandes, des gabarits recherchés plus petits que par le passé. L analyse des projets réalisés ou abandonnés sur les 12 derniers mois, faite pour la première fois, met en évidence qu un projet sur deux s est in fine conclu par une renégociation et un maintien dans les lieux si on ne considère que le nombre de projets. En termes de surfaces, plus de 60% des projets, soit m², n ont pas donné lieu à un mouvement. L observation fin 2015 de la demande exprimée pour de bureaux supérieurs à m² en Ile-de- France permet d esquisser les grands traits du marché en Il ressort de cette analyse : - Un volume de recherches actives ( m² au travers de 43 projets identifiés) qui progresse de 20% d une année sur l autre. L attentisme des entreprises quant à leurs décisions immobilières semble prendre fin et la moitié des projets recensés sont à concrétiser pour Ces entreprises devront donc se positionner sur des immeubles a minima en chantier (moins de m² disponibles dans des opérations livrables en 2016) ou déjà existants (1,8 million de m² au total, dont moins de m² de bureaux neufs ou restructurés). - Les entreprises se projettent aujourd hui dans des mouvements de plus grande ampleur : on note une progression de 60% pour les recherches sur des surfaces entre et m² (24 projets actifs identifiés et m² au total). - L attractivité du Croissant Ouest se vérifie année après année, et ce secteur continue de capter plus de 40% des souhaits de localisation analysés, un ratio inchangé d une année sur l autre. Ce secteur n en demeure pas moins qu un des choix considérés avec une alternative de relocalisation à Paris, en Petites ou Grandes Couronnes ou encore à La Défense. - Le secteur industriel demeure le plus important en nombre de demandes mais ne représente que 26% des surfaces recherchées en m² fin 2015, en baisse par rapport aux 45% relevés un an plus tôt. La part du secteur financier reste inchangée d une année sur l autre et s affirme comme le 2 ème gisement de demandes avec un quart des projets actifs. Les entreprises du secteur Communication-Création sont aujourd hui plus actives en termes de recherche de nouvelles implantations tertiaires. - Le budget moyen des recherches actives de bureaux s inscrit, fin 2015, dans une fourchette plus large que par le passé, comprise entre 250 et 490 /m²/an, à comparer à /m² relevés mi cushmanwakefield.com PROPERTY TIMES 1

2 Evolution de la demande Baisse du nombre de projets, stabilité des volumes Dans un contexte économique toujours incertain et relativement peu lisible pour les entreprises, le nombre de projets de déménagement sur des surfaces de bureaux supérieures à m² s est fortement contracté en un an : on recense aujourd hui une soixantaine de recherches de locaux sur ce type de gabarit en Ile-de-France contre 80 fin 2014 (graphique 1). En dépit de ce recul du nombre de projets, le volume total de la demande exprimée reste quasi stable d une année sur l autre, passant de 1,1 million de m² de recherches actives et potentielles identifiées fin 2014 à un peu plus d 1 million fin Rappelons que, fin 2012, près de 1,9 million de m² de bureaux faisaient l objet d un projet immobilier. Après un fort ralentissement en 2013, la demande exprimée se stabilise autour de 1,1 million de m², traduisant la difficulté des entreprises à se projeter dans des projets immobiliers à long terme. Mais des projets plus concrets La baisse du nombre de projets est contrebalancée par une part plus importante de demandes actives c'est-à-dire celles ayant fait l objet d un cahier des charges et en phase active d identification de futurs locaux. Ces projets, qui représentaient m² de bureaux fin 2014, comptent aujourd hui pour près de m², actant ainsi une progression de 20% en un an. Dans le même temps, les demandes potentielles (pas de cahier des charges défini à ce stade) enregistrent un net recul (-44% en un an) pour ne totaliser que m² au travers d une dizaine de projets. Graphique 1 Evolution de la demande exprimée, en milliers de m² et en nombre Graphique 2 Analyse des projets réalisés ou abandonnés, Décembre 2014 Décembre 2015 En nombre En m² 100 Ddes actives Ddes potentielles Nbre total de ddes 52% 48% 38% 62% Un projet sur deux se solde par une renégociation Plus de 50 projets de recherche de locaux, représentant 1,2 million de m², sont sortis de notre univers d observation au cours des 12 derniers mois. La moitié de ces projets se sont in fine soldés par une renégociation des conditions locatives du bail existant et un maintien dans les lieux, le reste a réellement débouché sur un mouvement d entreprise. La même analyse appliquée aux surfaces recherchées met en évidence le poids important des renégociations, avec un poids supérieur à 60%. Plus de m² de recherches actives ou potentielles de nouveaux bureaux ont fait l objet d une renégociation du bail existant. Ce ratio impressionnant de demande «non placée» permet de relativiser la baisse des transactions observée sur le segment des grandes surfaces depuis le début de l année : m² sur les 9 premiers mois de l année 2015, en baisse de 30% d une année sur l autre. Ce pourcentage est le reflet de la démarche des entreprises qui, en parallèle de la recherche d un nouveau site, étudient de plus en plus souvent les conditions d un maintien dans les lieux. Renégociations Projets concrétisés cushmanwakefield.com PROPERY TIMES 2

3 Plus de la moitié des projets à réaliser en 2016 L essentiel des demandes - actives ou potentielles porte sur des projets de relocalisation à réaliser l année prochaine en Ils représentent un volume total de m² répartis entre demandes actives et potentielles (tableau 1). Les projets potentiels pourraient rapidement muter en recherches actives, alors que l offre disponible de bureaux de grand gabarit se réduit, surtout en ce qui concerne les bureaux de première main (immeubles neufs ou restructurés). Cette forte représentativité des projets à horizon 1 an (plus de 50% du volume total des surfaces recherchées) reflète un changement sensible dans le comportement immobilier des entreprises. Depuis fin 2013, la part des projets à réaliser d ici deux ans était majoritaire dans le volume total des recherches actives ou potentielles. Cette tendance est aujourd hui battue en brèche et les directions immobilières des grands comptes montrent aujourd hui une volonté plus marquée de réaliser leurs projets immobiliers dans un horizon plus court (graphique 3). Ce changement de paradigme doit cependant être relativisé : il fait, tout d abord, suite à une séquence de plusieurs années d attentisme des entreprises quant à leurs décisions de nouvelles implantations. Si les projets de déménagements/regroupements étaient nombreux en 2012 et 2013 (plus d un million de m²), ils s inscrivaient très largement dans un phénomène d anticipation et portaient sur des projets à réaliser à plus de 2 ans. Cette inflexion dans le comportement des entreprises plus engagées dans un désir de «faire» s inscrit aussi dans un contexte de marché particulier, marqué par une pénurie d immeubles de classe A dans les marchés matures de Paris et de l Ouest, les deux secteurs les plus plébiscités par les entreprises (voir page 5). Tableau 1 Demande exprimée (en m²) par date projetée de réalisation, Décembre 2015 DATE DEMANDES ACTIVES DEMANDES POTENTIELLES TOTAL et TOTAL Graphique 3 Délai de réalisation des demandes actives et potentielles (en m²) 100% 80% 60% 40% 20% 0% Dans l'année Dans 2 ans Au-delà de 2 ans Ces entreprises à la recherche d une nouvelle implantation pour 2016 devront se positionner sur des immeubles a minima en chantier (moins de m² disponibles dans des opérations livrables en 2016) ou déjà existants (1,8 million de m² au total, dont moins de m² de bureaux neufs ou restructurés). A plus long échéance, les projets de déménagement à horizon 2 ans sont, quant à eux, orientés à la baisse, avec un total de m² relevés fin Pour mémoire, ces projets représentaient un potentiel de m² fin A l opposé, les recherches de locaux pour un déménagement à plus de 2 ans ont progressé d une année sur l autre : ils s élèvent aujourd hui à plus de m², dont m² pour des projets à concrétiser en cushmanwakefield.com PROPERY TIMES 3

4 Taille et moteurs de la demande Une majorité de projets entre et m² 2014, lors de notre dernière analyse de la demande exprimée, l essentiel des projets de recherches actives portaient sur des gabarits de surfaces entre et m² (cf. Odessa n 11 Décembre 2014). Ces recherches ont d ailleurs très largement alimenté la demande placée de bureaux de plus de m² depuis le début de l année : 40 transactions dont 23 portent sur des surfaces entre et m². Les entreprises se projettent aujourd hui dans des mouvements de plus grande ampleur et on note une progression de 60% des volumes de recherches pour des gabarits de surface entre et m² (24 projets actifs identifiés et m² au total). Ces potentiels mouvements représentent à eux seuls 42% de la demande exprimée dite active. Ce sont essentiellement des regroupements d entreprises multi-localisées à Paris avec pour destination principale souhaitée Paris ou le Croissant Ouest. Cette poussée des recherches de bureaux sur des gabarits entre et m² est de bon augure pour une meilleure tenue du marché des bureaux en Le retour massif de ces projets devrait booster les volumes de demande placée en redonnant plus de consistance à un segment des grands mouvements en-deçà de ses performances habituelles (une moyenne de m² placés chaque année de 2000 à 2014 mais seulement m² sur les 3 premiers trimestres de l année 2015). Tableau 2 Demande exprimée par taille de projet, Décembre 2015 DEMANDES ACTIVES M² ET NOMBRE De à m² % De à m² % De à m² % Plus de m² % TOTAL % Graphique 4 EVOLUTION EN UN AN Demandes actives par taille de projet (en milliers de m²) à m² à m² à m² Plus de m² Les projets de déménagement portant sur des surfaces de à m² restent l un des piliers importants de la demande exprimée par les grandes entreprises. On dénombre une quinzaine de projets actifs représentant un volume total de m², en baisse de 11% d une année sur l autre. Peu de changements sont à signaler en ce qui concerne les très grandes demandes c'est-à-dire celles supérieures à m² ou m² de bureaux. Avec un effectif de 5 demandes actives, elles demeurent relativement exceptionnelles sur le marché francilien des bureaux. La répartition par taille des projets de déménagements aujourd hui qualifiés de potentiels ou exploratoires vient confirmer cette tendance du retour de mouvements plus importants dans leur gabarit : les mouvements supérieurs à m² représentent, en effet, un volume total additionnel de m² sur les m² de projets recensés. En nombre, ce sont encore les projets de à m² qui sont les plus fréquents. cushmanwakefield.com PROPERY TIMES 4

5 Mobilité géographique Le Croissant Ouest toujours au top. L attractivité du Croissant Ouest auprès des entreprises à la recherche de locaux se vérifie année après année, et ce secteur continue de capter plus de 40% des souhaits de localisation analysés fin 2015, un ratio inchangé d une année sur l autre. Ces projets représentent un volume potentiel de transactions de m² sous réserve que le projet de déménagement / regroupement se réalise in fine. Le Croissant Ouest est souvent recherché pour des raisons diverses : logique de transports en lien avec le RER A, implantation en Boucle Sud ou sur le secteur de Neuilly-Levallois pour des entreprises aujourd hui installées à Paris, implantation dans le secteur de la Péri Défense pour des entreprises alto séquanaises soucieuses de maîtriser leurs coûts d occupation. Le territoire de l Ouest francilien reste le secteur le plus plébiscité dans les recherches de locaux, de par la diversité de son offre tertiaire tant en termes d insertion urbaine que de valeurs locatives proposées (de 250 à 500 /m²/an selon les micromarchés considérés). S il est souvent choisi comme territoire d accueil pour de futurs locaux, le Croissant Ouest n en demeure pas moins qu une des alternatives considérées par les entreprises dans leurs recherches de locaux. Sur les 27 projets de déménagement potentiel vers le Croissant Ouest considérés, plus de la moitié est instruite avec en parallèle un projet de déménagement vers Paris (8 cas), La Défense (3 cas) ou les Petites ou Grandes Couronnes (10 cas). Paris et la Première Couronne représentent les 2 ème et 3 ème localisations les plus recherchées par les entreprises, avec respectivement 27% et 22% de la demande exprimée, des niveaux stables d une année sur l autre. Le recul observé par La Défense en 2014 s est creusé encore davantage en 2015, le secteur ne recueillant que 6% des intentions de déménagement. Croissant Ouest et Première Couronne au coude à coude. Graphique 5 Demande exprimée par localisation recherchée, Décembre % Graphique 6 Demande exprimée par localisation recherchée selon le secteur d origine, Décembre 2015 Paris La Défense Croissant Ouest 1ère Couronne 2ème Couronne 41% 4% Paris 27% 6% La Défense Croissant Ouest Première Couronne Deuxième Couronne 0% 20% 40% 60% 80% 100% Paris La Défense Croissant Ouest 1ère Couronne 2ème Couronne Le Croissant Ouest et la Première Couronne sont les 2 secteurs qui drainent le plus de demandes exogènes. L Ouest francilien séduit principalement des entreprises installées à Paris (24%) et à La Défense (30%). La Première Couronne s impose comme choix d une possible future implantation pour des entreprises parisiennes (55%). Les secteurs de Paris et de La Défense peuvent encore compter sur une demande endogène très significative, 87% des demandes pour Paris et 75% pour La Défense. Ailleurs le choix des entreprises quant à leur implantation future parait plus ouvert que par le passé et révèle une mobilité plus importante. On notera toutefois la place prépondérante du Croissant Ouest dans les alternatives d implantation considérée par les entreprises, une place à la hauteur de son image de secteur d Affaires. cushmanwakefield.com PROPERY TIMES 5

6 Secteurs d activité Industries et finances La reconfiguration immobilière des entreprises industrielles, qui a amplement alimenté l activité transactionnelle du marché des bureaux en Ile-de-France, semble atteindre un palier. Le secteur industriel demeure le plus important en nombre de demandes (34% - graphique 7) mais ne représente que 26% des surfaces recherchées en m² fin 2015, en baisse par rapport aux 45% relevés un an plus tôt. Leurs projets aujourd hui en phase active portent sur des recherches de locaux de grand gabarit (entre et m²). La part du secteur financier reste inchangée d une année sur l autre et s affirme comme le 2 ème gisement de demandes avec un quart des projets actifs tant en nombre qu en surface et une surface moyenne ( m²), légèrement supérieure à la moyenne tout secteur confondu ( m²). Les entreprises du secteur Communication-Création sont aujourd hui plus actives en termes de recherche de nouvelles implantations tertiaires. Elles concentrent plus de 20% de la demande exprimée avec une appétence pour des surfaces entre et m² situées dans l Ouest francilien. Signalons enfin la progression du secteur public qui concentre près de 10% de la demande via des besoins de surfaces en vue de regroupements à Paris et en proche Première Couronne. Grande amplitude des loyers moyens budgétés Le budget moyen des recherches actives de bureaux s inscrit, fin 2015, dans une fourchette plus large que par le passé, comprise entre 250 et 490 /m²/an, à comparer à /m² relevés mi Les 3 secteurs d activité les plus actifs en termes de demandes industries, finances, communication-création - sont aussi ceux qui affichent les budgets les amples, de 200 /m²/an pour les minima à /m²/an pour les valeurs maximales. Ces entreprises sont donc susceptibles de s intéresser à un nombre important de marchés selon leur capacité financière. Le juridique-conseil continue d afficher les capacités financières les plus importantes, avec des budgets déclaratifs allant de 300 à 600 /m²/an. Il devance ainsi les secteurs financier et industriel ( /m²/an). Le service public et le secteur des Télécom affichent, quant à eux, des budgets en bas de fourchette, de l ordre de /m²/an pour les premiers et /m²/an pour les seconds. A ces niveaux de loyers, leur parcours immobilier devrait les amener à privilégier des implantations en Première Couronne ou dans les secteurs Nord ou la Périphérie de la Défense à l Ouest. Graphique 7 Demande exprimée active par secteur d activité, Décembre 2015 En m² 12% 10% Graphique 7 2% 7% Industrie 9% 10% 4%4% 26% 14% 21% En nombre 24% Loyers moyens budgétés ( /m²/an) par secteur d activité, demandes actives en Décembre 2015 Juridique - Conseil anciers Comm - Création Moyenne Industrie Service Public Services Télécomm 34% 23% anciers Comm - Création Juridique - Conseil Secteur public Télécomm Services cushmanwakefield.com PROPERY TIMES 6

7 Méthodologie ODESSA, créé par DTZ mi-2009, est un Observatoire de la Demande Exprimée de Surfaces Supérieures A m². ODESSA se propose de quantifier les projets de transferts de bureaux des grandes entreprises, de préciser leur planning de réalisation au cours des 4 prochaines années, et d en identifier les principaux moteurs. Une analyse des loyers budgétés par secteur d'activité est calculée à partir des éléments d'informations recueillis sur les demandes identifiées. Ces informations sont réputées déclaratives. ODESSA s attache aussi à décrypter la mobilité géographique des entreprises et à identifier les secteurs d activité les plus dynamiques en termes de recherche de locaux. Le découpage géographique de l'ile-de-france retenu dans cette publication est celui défini par Immostat en Il distingue Paris, La Défense, Croissant Ouest, la Première et la Deuxième Couronne. Définitions Demande active : Demande de locaux exprimée précisément par une entreprise en fonction d'un cahier des charges en termes de localisation, de budget, de spécificités techniques du bâtiment et selon un échéancier clairement défini. Cette recherche de locaux a généralement donné lieu à la visite d'immeuble(s). Demande potentielle : Demande de locaux exprimée précisément par une entreprise sans définition au préalable d'un cahier des charges en termes de localisation, de budget, de spécificités techniques du bâtiment et selon un échéancier clairement défini. Demande exploratoire : Demande de locaux exprimée par une entreprise à titre de projet long terme. Elle ne donne pas lieu, à ce stade, à la rédaction d un cahier des charges ni à l organisation de visite. cushmanwakefield.com PROPERY TIMES 7

8 EMEA John Forrester Chief Executive +44 (0) France Antoine Derville Président +33 (0) Olivier Gérard Chairman +33 (0) Disclaimer Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de Cushman & Wakefield ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de Cushman & Wakefield. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source Cushman&Wakefield, Inc. Tous droits réservés. To see a full list of all our publications please go to cushmanwakefield.com or download the Research App Global Headquarters 77 West Wacker Drive 18th Floor Chicago, IL USA phone fax Cushman & Wakefield France 8 rue de l Hôtel de Ville Neuilly-sur-Seine Cedex France phone +33 (0) Cushman & Wakefield France 21 rue de Balzac Paris France phone +33 (0) cushmanwakefield.com

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Paris Centre Ouest Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Centre Ouest au 1er semestre 2008 : Paris Centre Ouest dont QCA

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit

Top 10 des fonctionnalités sur une page produit Top 10 des fonctionnalités sur une page produit une étude Sur un site e-commerce, c est notamment sur une fiche produit que se décide l acte d achat. Cette page importante va souvent permettre de convertir

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Synthèse

Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Synthèse Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France 2009 Synthèse Pour obtenir de plus amples informations sur le déroulement de cette étude ou obtenir des données spécifiques, vous pouvez contacter

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction de logements neufs Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction neuve dans la Communauté urbaine de Nantes de janvier 2004 à décembre 2006 Plus de 12 000 logements construits

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Activité du 115 de Paris et évolution de la population des usagers du 115 et des EMA.

Activité du 115 de Paris et évolution de la population des usagers du 115 et des EMA. Activité du 115 de Paris et évolution de la population des usagers du 115 et des EMA. Carole Lardoux 1 Introduction Les données saisies par les agents de téléphonie du 115 de Paris sont extraites chaque

Plus en détail

Les entrepôts de stockage

Les entrepôts de stockage Direction Régionale de l Equipement Déplacements Transports Les entrepôts de stockage en Midi-Pyrénées depuis 25 ans septembre 2007 Introduction : De plus en plus d acteurs économiques ou politiques mesurent

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Bon départ Toulouse Bureaux T1 215 29 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5 Après une année

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1 FORM@DOSSIER L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis Form@dossier mars 2015 1 SOMMAIRE Enquête IPA 2014... 3 Contexte :... 3 Résultats de l enquête... 3 Situation des alternants

Plus en détail

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg www.dtz.com Juillet 2012 DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent

Plus en détail

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mercredi 6 avril 2011-1 La diffusion des crédits recule toujours

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 215 17 Juillet 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 2 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Volume en hausse Ventes de bureaux Ile-de-France 214 15 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et demande exprimée 6 Définitions

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord

Observatoire des Crédits aux Ménages Enquête réalisée en novembre 2014 L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES. Le tableau de bord 27 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Le tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Jeudi 29 janvier 201-1 Les faits marquants

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration.

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration. 19 décembre 2011 Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Première session ordinaire de 2012 7-10 février 2012 Point 10 de l ordre du jour provisoire * Compte rendu oral sur les

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Les principaux secteurs d activité haut-marnais

Les principaux secteurs d activité haut-marnais Principaux secteurs d activité haut-marnais Bilan Les principaux secteurs d activité haut-marnais BILAN édition 2011 Document réalisé en partenariat avec Observatoire Economique de la Haute-Marne Principaux

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Site CHARTRES DE BRETAGNE

Site CHARTRES DE BRETAGNE DAUPHIN Immobilier La Note de conjoncture Le Marché des entrepôts à Rennes (Bilan 2011 sur 9 mois) Site CHARTRES DE BRETAGNE Entrepôt SAINT JACQUES DE LA LANDE Plateforme Logistique TORCE Site CESSON SEVIGNE

Plus en détail

Pourcentages et évolutions

Pourcentages et évolutions Pourcentages et évolutions Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Part en pourcentage 2 1.1 Ensemble de référence.......................................... 2 1.2 Addition et

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France C. Piquet 1 Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Christian Piquet France Bois

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES présenté par le professeur Michel Mouillart - Mercredi 12 avril 2006-1 Accueil de Monsieur Pierre Cortesse, Président du Conseil Scientifique

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Tableau de Bord Fixe

Tableau de Bord Fixe Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Fixe Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie fixe en Tunisie Sommaire 1. Parc global......... 2 1.1. RTC........... 5 1.2.

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Petit déjeuner de Presse

Petit déjeuner de Presse Petit déjeuner de Presse ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE Lundi 23 juin 2014-8h30 Salon jaune de l hôtel préfectoral Préfecture de Seine-et-Marne 12, rue des Saints Pères 77000 Melun Contacts presse Virginie

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France

Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France Etude sur les déplacements Analyse détaillée des trajets effectués en Transports en commun en Ile-de-France 18 Septembre 2014 ixxi-mobility.com 2 Transformer le temps de transport en temps utile Le temps

Plus en détail

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007 Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 27 9 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la Première Couronne Sud au 4ème trimestre 27 : - De nombreux engagements, -

Plus en détail

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen?

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Un comité sur les locaux à bureaux composé de plusieurs membres du Conseil exécutif national a été mis sur pied. Des représentants de la gestion

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LA PERIODE DU TROISIEME TRIMESTRE 01 10 08 AU 31 12 08

DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LA PERIODE DU TROISIEME TRIMESTRE 01 10 08 AU 31 12 08 COMMUNIQUE DE PRESSE Information règlementée Sous Embargo 6 février 2009 17h30 DECLARATION INTERMEDIAIRE DU GERANT STATUTAIRE COUVRANT LA PERIODE DU TROISIEME TRIMESTRE 01 10 08 AU 31 12 08 1 Portefeuille

Plus en détail

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010

LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE. Situation 2010 LE TISSU ECONOMIQUE DE LA HAUTE-MARNE Situation 2010 Etablissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés 1 Mars 2011 1 Uniquement les établissements relevant du Centre de Formalités de la Chambre

Plus en détail

Fiche pratique n 14 Le Délai de Rétractation (31/05/10)

Fiche pratique n 14 Le Délai de Rétractation (31/05/10) Fiche pratique n 14 Le Délai de Rétractation (31/05/10) Le délai de rétractation, tout le monde en a entendu parler. Beaucoup ont même déjà employé cette notion mais souvent, dans un contexte qui n était

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015

Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 1er septembre 2015 Point marché SCPI de rendement 2 e trimestre 2015 Le dynamisme affiché par les SCPI de rendement au 1er trimestre 2015 s est poursuivi au cours deuxième trimestre.

Plus en détail

Le marché des fenêtres en France en 2015

Le marché des fenêtres en France en 2015 Toulouse, le 29 janvier 2016 Parution d une nouvelle étude de marché TBC Innovations : Le marché des fenêtres en France en 2015 - Edition Janvier 2016 TBC Innovations est une société de conseil (www.tbcinnovation.fr).

Plus en détail

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France

L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France L UCI-FFB : première organisation professionnelle représentative des constructeurs immobiliers en France Présentation de l Union des Constructeurs Immobiliers de la Fédération Française du Bâtiment L Union

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Profils types. à fin décembre 2011

Profils types. à fin décembre 2011 Qui sont les allocataires indemnisés par l Assurance chômage? Profils types à fin décembre 2011 Le profil de l Assurance chômage à fin 2011 est très lié au parcours professionnel suivi en amont de l inscription

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg l Université de Strasbourg Novembre 2014 L Union Strasbourgeoise des Actuaires a proposé à ses membres de remplir un court questionnaire sur leur situation professionnelle actuelle. Ce document s attache

Plus en détail

Analyse des consommations énergétiques des établissements de santé franciliens. Rapport final

Analyse des consommations énergétiques des établissements de santé franciliens. Rapport final Analyse des consommations énergétiques des établissements de santé franciliens Rapport final Septembre 2008 Sommaire 1.! Synthèse...4! 2.! Trente établissements de santé ont été analysés...5! 3.! Analyse

Plus en détail

Eco-prêts à taux zéro

Eco-prêts à taux zéro Eco-prêts à taux zéro Bilan de l éco-ptz en Midi-Pyrénées Septembre 211 CRC MIDI PYRÉNÉES Comité régional de concertation du bâtiment des travaux publics et des matériaux de construction 35B, boulevard

Plus en détail

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Direction Statistiques et Publications Sommaire Introduction p. 4 1. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage âgés de

Plus en détail

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012

Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Analyse des visites énergie réalisées par les CCI de Rhône-Alpes en 2011 et 2012 Depuis 2006, les CCI de Rhône-Alpes, en partenariat avec l ADEME et le Conseil Régional, s attachent à promouvoir la maîtrise

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013.

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013. Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre Marché Tertiaire Dans un contexte économique tendu au niveau national, plus largement, au sein de la zone euro, le marché

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

Le marché d accès à l Internet, en Centrafrique, au 30 septembre 2010

Le marché d accès à l Internet, en Centrafrique, au 30 septembre 2010 AGENCE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS Le marché d accès à l Internet, en Centrafrique, au 30 septembre 2010 Extrait de l Observatoire du troisième trimestre 2010 Siège social, Immeuble de la Poste

Plus en détail

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER Dans la zone d emploi du Genevois français, un «ménage actif» sur deux est concerné par le travail frontalier. Les

Plus en détail

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire?

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire? Page 1 sur 5 Communiqué de presse Le 28 août 2014 6ème ÉDITION DE L OBSERVATOIRE BNP PARIBAS INTERNATIONAL BUYERS «Investing & Living abroad» 2014 La fiscalité française source d attractivité pour les

Plus en détail