Synthèse 5. Présentation de la profession Définition Accès à la profession Typologie des intervenants...8

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...7 3. Typologie des intervenants...8"

Transcription

1 Antiquités Brocante

2 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition Accès à la profession Typologie des intervenants...8 a. Les commerces d antiquité brocante principalement destinés aux professionnels... 8 b. Les commerces d antiquité brocante en boutique... 8 Analyse économique Principales données économiques de l activité a. Les principaux facteurs de développement du marché de l occasion b. Le marché de l art c. La concurrence d. L impact d Internet sur le marché des biens d occasion et des antiquités e. Les chiffres clés du secteur du commerce de détail de biens d occasion en magasin f. L évolution du chiffre d affaires du secteur du commerce de détail de biens d occasion en magasin Perspectives du marché Structure financière Chiffres clés des entreprises individuelles du secteur a. Activité des entreprises individuelles du secteur b. Performances des entreprises individuelles du secteur Chiffres clés des sociétés du secteur a. Activité des sociétés du secteur b. Performances des sociétés du secteur c. Eléments d analyse de l exploitation Financements et aides spécifiques Environnement juridique Réglementation propre à l activité Obligations en cours d activité a. Obligation générale b. Déclaration d existence en cas de détention d or, d argent ou de platine c. Tenue du registre d objets mobiliers Ordre des Experts-Comptables Analyse sectorielle TPE Février 2013

3 d. Manifestations publiques de vente et d échange d objets mobiliers e. Obligations vis-à-vis du client Normes françaises et européennes Principales spécificités comptables, fiscales et sociales Spécificités comptables a. Œuvres d art b. Objet de collection c. Objet d antiquité Spécificités fiscales a. Principe de la taxation sur la marge b. Modalités d application de la taxation sur la marge c. Dispositions particulières d. Opérations internationales e. Obligations des redevables f. Autres particularités fiscales g. La portée fiscale du «Livre de police» Spécificités sociales a. Convention collective applicable et champ d application b. Contrat de travail (obligatoirement écrit avec certaines mentions obligatoires) (voir étude complémentaire effectuée à part) c. Congés spéciaux d. Durée du travail e. Maladie f. Maternité g. Rémunération h. Formation professionnelle i. Organismes sociaux spécifiques Evaluation sectorielle a. Points forts et faiblesses du secteur b. Inventaire des méthodes d évaluation utilisées Principales zones de risques à analyser Risques liés au démarrage de l entreprise a. Financement du stock b. Aléas des prévisions Risques liés à l activité a. Valorisation des stocks b. Origine des pièces négociées Risques liés à des opérations de blanchiment a. Définition (art du Code pénal) b. Principales sanctions c. Le risque pour les antiquaires Ordre des Experts-Comptables Analyse sectorielle TPE Décembre

4 4. Risques liés à l organisation de la mission a. Profil des professionnels antiquaires b. Application des règles fiscales Risques liés à la séparation des patrimoines privés et professionnels Ratios d alerte relatifs à la prévention des difficultés a. Ratios de gestion b. Ratios de structure c. Ratios de rentabilité Adresses utiles Organisations professionnelles clés Organismes de formation spécifiques Bibliographie Liste des études de marché existantes Mémoires d expertise comptable Revues spécifiques et sites spécialisés Lexique 58 Annexes Manifestations importantes Leaders d opinion Logiciels et outils de gestion Pensez-y : Retrouvez tous les trimestres l actualité de ce secteur accessible sur que vous pouvez adresser à vos clients 4 Ordre des Experts-Comptables Analyse sectorielle TPE Février 2013

5 Synthèse Le secteur des antiquités brocante en bref Que recouvre cette profession? La profession regroupe l ensemble des professionnels dont l activité principale consiste à vendre, organiser la vente ou échanger des objets mobiliers usagés ou acquis auprès de personnes autres que celles qui les fabriquent ou en font le commerce. On distingue 2 grands types de pratiques commerciales : La brocante, qui consiste à vendre des objets mobiliers d occasion sans valeur artistique ou culturelle objective et sans obligation d authenticité, de conservation ni garantie d époque ; Le commerce d antiquités, qui recouvre la vente de biens pour leurs valeurs artistiques, d ancienneté ou de curiosité, et s accompagne souvent d activités de restauration (sous-traitées ou non) et d expertise. Quelles sont les conditions d accès à la profession? L accès à la profession est libre, sous réserve d effectuer une déclaration préalable d activité liée à l obligation de tenir un registre de revente des objets mobiliers usagers auprès des autorités préfectorales. Combien d entreprises de commerce d antiquités et de brocante recense-t-on en France? Quelles sont les évolutions majeures dans ce métier? L INSEE totalise entreprises, incluant les dépôts-ventes, mais excluant les ventes aux enchères et la restauration. Le chiffre d affaires du marché de l art est en chute surtout en ce qui concerne les objets de qualité moyenne après les années depuis 2009 marquée par la crise. En revanche, le marché «haut de gamme» résiste très bien à la crise. Les ventes aux enchères sur Internet ainsi que les «vide-greniers» représentent une concurrence accrue et une source de préoccupation pour les antiquaires brocanteurs. Quels sont les principaux éléments de leur performance financière? Selon la FCGA, les sociétés du secteur présentent en moyenne un taux de marge brute d environ 30 % de leur chiffre d affaires en 2012, en stagnation par rapport à 2011 tout comme leur chiffre d affaires, excepté celui du «haut de gamme» qui est en progression de près de 10 % par rapport à Dans les TPE, l activité est peu consommatrice de main d œuvre, le développement du chiffre d affaires est souvent obtenu par une augmentation du montant moyen des transactions, plus que par celle du nombre de biens en magasins. Ordre des Experts-Comptables Analyse sectorielle TPE Décembre

Bijouterie 2012-2013

Bijouterie 2012-2013 Bijouterie 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Analyse économique 9 1. Principales données économiques

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Fleuriste 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 a. Les TPE... 7 b. La grande distribution... 8 c.

Plus en détail

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

Marchand de biens 2014-2015

Marchand de biens 2014-2015 Marchand de biens 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8 Coiffure 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...8 a. Les artisans traditionnels indépendants... 8 b.

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9 Restaurant 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Agence de voyages Tour-opérateur

Agence de voyages Tour-opérateur Agence de voyages Tour-opérateur 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Maison de retraite 2012-2013

Maison de retraite 2012-2013 Maison de retraite 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 a. Conditions de qualification professionnelle... 7 b. Personnel médical

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Boucherie Charcuterie Traiteur

Boucherie Charcuterie Traiteur Boucherie Charcuterie Traiteur 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 3. Typologie des intervenants...9 Analyse économique 11 1. Principales

Plus en détail

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8

Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. Analyse économique 8 ² Prêt-à-porter 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Présentation de

Plus en détail

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12 Pharmacie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Café Tabac Presse 2013-2014

Café Tabac Presse 2013-2014 Café Tabac Presse 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

Synthèse 6. 1. Définition... 8. 2. Accès à la profession... 8. 3. Typologie des intervenants... 9

Synthèse 6. 1. Définition... 8. 2. Accès à la profession... 8. 3. Typologie des intervenants... 9 Bâtiment 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

Boulangerie Pâtisserie

Boulangerie Pâtisserie Boulangerie Pâtisserie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8 Coiffure 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 5

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

Antiquité Brocante Dépôt-vente

Antiquité Brocante Dépôt-vente Antiquité Brocante Dépôt-vente 2015-2016 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Avec la collaboration

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession Définition Accès à la profession Typologie des intervenants...7. Analyse économique 9

Synthèse 5. Présentation de la profession Définition Accès à la profession Typologie des intervenants...7. Analyse économique 9 Marchand de biens 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Analyse économique 9 1. Evolution de l activité...9

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE»

CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE» CYCLE DE FORMATION «ÊTRE GESTIONNAIRE ET CHEF D ENTREPRISE» Formation collective. Conformément aux dispositions de l article R. 6351-6 du code du travail. Déclaration d activité enregistrée sous le numéro

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Demande de financement

Demande de financement Demande de financement Nom de la société : Nom de l entrepreneur : I. PRESENTATION DE L ENTREPRISE I.1 Présentez votre société : Nom de la société, statut juridique Capital social Nom et fonction du représentant

Plus en détail

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965 SOMMAIRE I. LÉGISLATION SPECIALE Loi modifiant le régime des sociétés en matière d impôts sur les revenus et instituant un système de décision anticipée en matière fiscale 24 décembre 2002 Arrêté royal

Plus en détail

Marchand de biens Avec la collaboration de :

Marchand de biens Avec la collaboration de : Marchand de biens 2015-2016 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Avec la collaboration

Plus en détail

LexisNexis Compliance Assurance

LexisNexis Compliance Assurance LexisNexis Compliance Assurance La nouvelle solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité Exhaustivité des normes assurance Diagnostic et aide à la décision Tableaux

Plus en détail

51 Idées pour créer son entreprise

51 Idées pour créer son entreprise Écrit et réalisé par William Le Rolland 51 Idées pour créer son entreprise Première impression : janvier 2011 Dernière édition le : 7 mars 2013 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre papier

Plus en détail

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DIFFUSEUR DE PRESSE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 5 L'ACTIVITÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIFFUSEUR DE PRESSE...

Plus en détail

Sommaire. Introduction... 13. Partie I. Particularités juridiques liées à l exercice d une activité artistique... 21

Sommaire. Introduction... 13. Partie I. Particularités juridiques liées à l exercice d une activité artistique... 21 livre artiste C_Mise en page 1 11/08/2015 11:53 Page 5 Sommaire Introduction... 13 Partie I. Particularités juridiques liées à l exercice d une activité artistique... 21 Chapitre 1. Le cadre légal... 23

Plus en détail

CREA GEN 2015. Concours pour la création et la reprise des entreprises. gennevilloises immatriculées en 2014 et 2015

CREA GEN 2015. Concours pour la création et la reprise des entreprises. gennevilloises immatriculées en 2014 et 2015 CREA GEN 2015 Concours pour la création et la reprise des entreprises gennevilloises immatriculées en 2014 et 2015 Melle Mme M. NOM-PRENOM : DATE DE NAISSANCE :../../ SITUATION : Célibataire Vie maritale

Plus en détail

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 L activité des organismes de formation de La Réunion Service Régional de Contrôle de la Direction des Entreprises, de la Concurrence,

Plus en détail

Datagest, une entité de

Datagest, une entité de Datagest, une entité de Datagest en quelques mots Entité informatique de BDO à Luxembourg Gestion de l informatique du groupe Société informatique pour les clients externes Nos activités : Éditeur de logiciel

Plus en détail

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application

L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application L offre des cabinets peut se structurer en 3 types de prestations et 3 domaines d application NB : Le schéma ci-après présente de manière synthétique la répartition des activités par type de prestation

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Prêt-à-porter Avec la collaboration de :

Prêt-à-porter Avec la collaboration de : ² Prêt-à-porter 2015-2016 Avec la collaboration de : Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk.

Plus en détail

GESTION D UN MAGASIN

GESTION D UN MAGASIN de la formation GESTION D UN MAGASIN Optimiser la performance commerciale du point de vente Connaître les principaux facteurs de performances commerciales Mesurer l impact de la fréquentation sur les résultats

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

CONSEIL EN COMMUNICATION

CONSEIL EN COMMUNICATION CONSEIL EN COMMUNICATION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 4 L'ACTIVITÉ DU CONSEIL EN COMMUNICATION... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU CONSEIL

Plus en détail

Conseil - Formation - Services aux entreprises

Conseil - Formation - Services aux entreprises Conseil - Formation - Services aux entreprises Gestion et 2/ bessonconseil.fr PRESENTATION Le Cabinet bessonconseil a été créé en 2010 sous l impulsion de Jean- Baptiste BESSON. En près de 4 ans, le Cabinet

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

«CAPITAL DEVELOPPEMENT» DEMANDE DE PRÊT

«CAPITAL DEVELOPPEMENT» DEMANDE DE PRÊT 1 «CAPITAL DEVELOPPEMENT» DEMANDE DE PRÊT DONNEES SUR LE REQUERANT DONNEES SUR L ENTREPRISE REQUERANT : ENTREPRISE : ADRESSE : ADRESSE : TELEPHONE : TELEPHONE : FAX : FAX : MONTANT DEMANDE : DUREE : AMORTISSEMENTS

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE Entreprise / Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1994 2004 Évolution en % Nombre d entreprises 2 277 618 2 591 510 + 13,8 Nombre d entreprises individuelles 1 404 689 1 401 038-0,3 Nombre total de créations 294

Plus en détail

SAS ATLANTIQUE au capital social de 40 000 Euros. RCS Paris B 440 440 154 (2002B00608) FR54440440154 321 rue de Charenton 75012 Paris Tél.

SAS ATLANTIQUE au capital social de 40 000 Euros. RCS Paris B 440 440 154 (2002B00608) FR54440440154 321 rue de Charenton 75012 Paris Tél. Découvrir Qu est ce que le concept SIGNARAMA? SIGNARAMA, franchise américaine née en 1986, est le 1 er réseau mondial de magasins spécialistes de communication visuelle. Le réseau est présent dans 50 pays

Plus en détail

LA FACTURE NORMALISEE

LA FACTURE NORMALISEE LA FACTURE NORMALISEE L Etat de Côte d Ivoire a adopté ces dernières années une série de mesures visant à moderniser et à rationaliser son système fiscal. L institution de la facture normalisée par la

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs I - Loi de finances 2015 2 de Loi de finances rectificative pour 2014 II - Régime des Auto-entrepreneurs Janvier 2015 Mode d emploi du Powerpoint Courrier d invitation à destination de vos clients Loi

Plus en détail

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / /

DOSSIER D'OPPORTUNITÉ. Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / DOSSIER D'OPPORTUNITÉ Coordonnées du promoteur Nom : Prénom : Adresse : App. : Ville : Code postal : Tél. : Date de naissance : / / Jour mois An Âge: Homme Femme Coordonnées de l entreprise Nom : Adresse

Plus en détail

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE)

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE) 1. LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996 relatif aux statistiques

Plus en détail

portrait robot de ces chefs d entreprise

portrait robot de ces chefs d entreprise LES CENTRES DE GESTION AGREES : UN SOUTIEN POUR LES T.P.E. En ces périodes où l accompagnement des entreprises est au cœur des préoccupations, il est un partenaire discret, les centres de gestion agréés,

Plus en détail

1 - Le catalogue d états prêts à l emploi p.2

1 - Le catalogue d états prêts à l emploi p.2 Nouveau Sage 100 Gestion Commerciale Edition Pilotée Plus simple, plus riche, plus métier! Sage 100 Gestion Commerciale Edition Pilotée est la solution de référence pour vous accompagner dans votre gestion

Plus en détail

Les étapes de la création d entreprise. Animé par : Romain PERNET, Expert-comptable Cabinet Fid Ouest

Les étapes de la création d entreprise. Animé par : Romain PERNET, Expert-comptable Cabinet Fid Ouest Les étapes de la création d entreprise Animé par : Romain PERNET, Expert-comptable Cabinet Fid Ouest Les étapes de la création d entreprise Etape 1 : De l idée au projet Etape 2 : L élaboration du projet

Plus en détail

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Page CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Les conseils de l expert-comptable Salon de la création de l entreprises 18/10/2008 Page Intervenants Agnès Bricard Expert-comptable, Commissaire aux comptes Page

Plus en détail

L expert-comptable dans l ère 3.0 pour mieux accompagner l entreprise

L expert-comptable dans l ère 3.0 pour mieux accompagner l entreprise L expert-comptable dans l ère 3.0 pour mieux accompagner l entreprise Septembre 2015 www.ges-partners.com Agenda 1. Le cursus de l expert-comptable 2. Les missions classiques de l expert comptable 3. Les

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

L activité des organismes de formation à La Réunion

L activité des organismes de formation à La Réunion L activité des organismes de formation à La Réunion Analyse du marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2012 Les chiffres présentés sont issus des «Bilans Pédagogiques et Financiers»

Plus en détail

VENTES AU DÉBALLAGE FICHE PRATIQUE R3 VENTES AU DÉBALLAGE BROCANTES, VIDE-GRENIERS VENTES D'OBJETS MOBILIERS USAGÉS. Réglementation.

VENTES AU DÉBALLAGE FICHE PRATIQUE R3 VENTES AU DÉBALLAGE BROCANTES, VIDE-GRENIERS VENTES D'OBJETS MOBILIERS USAGÉS. Réglementation. FICHE PRATIQUE R3 VENTES AU DÉBALLAGE REGIME JURIDIQUE VENTES AU DÉBALLAGE BROCANTES, VIDE-GRENIERS VENTES D'OBJETS MOBILIERS USAGÉS Réglementation janvier 2 0 1 4 Cette fiche pratique est de nature purement

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

1- LE CHEF D ENTREPRISE. ( ) Célibataire ( ) Divorcé ( ) Union libre ( ) Marié Régime matrimonial :

1- LE CHEF D ENTREPRISE. ( ) Célibataire ( ) Divorcé ( ) Union libre ( ) Marié Régime matrimonial : NOM : PRENOM : ADRESSE : 1- LE CHEF D ENTREPRISE TEL.PROFESSIONNEL : TEL.PERSONNEL : DATE DE NAISSANCE : NUMERO DE SIRET : 1) SITUATION FAMILIALE : ( ) Célibataire ( ) Divorcé ( ) Union libre ( ) Marié

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

51 Idées pour créer son autoentreprise

51 Idées pour créer son autoentreprise Écrit et réalisé par Mikhaël Vicarini 51 Idées pour créer son autoentreprise Première impression : Janvier 2011 Dernière édition le : 5 avril 2011 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 6 Objectifs Identifier les soldes intermédiaires de gestion. Pré-requis Fiches 1, 2 et 3. Mots-clés Soldes intermédiaires de gestion, tableau des soldes intermédiaires

Plus en détail

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON

SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON SOMMAIRE LE MARCHÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 2 LA RÉGLEMENTATION DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 4 L'ACTIVITÉ DU SECRÉTARIAT ET TRAVAIL À FAÇON... 6 LES POINTS

Plus en détail

PETITS DEJEUNERS DU COMMERCE

PETITS DEJEUNERS DU COMMERCE PETITS DEJEUNERS DU COMMERCE 17 octobre 2014 Eléments clés pour acheter ou vendre un fonds de commerce Agent en fonds de commerce, un métier règlementé Photo Michèle SONZOGNI Michèle SONZOGNI Propriétaire

Plus en détail

LE DOSSIER PREVISIONNEL

LE DOSSIER PREVISIONNEL Les formations du Cegeco LE DOSSIER PREVISIONNEL Table des matières Présentation Chapitre 1 ; Etudier la faisabilité Chapitre 2 ; Le dossier Chapitre 3 ; Conclusion 1/ 6 Chapitre 1 : Présentation Etablir

Plus en détail

Les Prix de Transfert dans la ligne de mire de l Administration Fiscale

Les Prix de Transfert dans la ligne de mire de l Administration Fiscale Les Prix de Transfert dans la ligne de mire de l Administration Fiscale Ordre des Experts-Comptables Petit déjeuner du 5 juin 2007 Animateurs : Animateurs : Béatrice Coquereau Rainer Stawinoga Plan 1.

Plus en détail

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13

SOMMAIRE. AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 SOMMAIRE AVANT-PROPOS À LA 2 e ÉDITION 9 INTRODUCTION 11 CHAPITRE 1. LE MARCHÉ DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES EN FRANCE 13 1. Des milliers d entreprises à transmettre 13 Le marché de la transmission

Plus en détail

NOTE FISCALE. Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom)

NOTE FISCALE. Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom) NOTE FISCALE N 05.12 Emilie REPUSSEAU Mai 2012 Version mise à jour Taxe sur les surfaces commerciales (TaSCom) Depuis le 1 er janvier 2011, la TaSCom est affectée à la commune sur le territoire de laquelle

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Offre spécifique auto-entrepreneur Consultation GRATUITE «valider votre statut» nombreux avantages partenaires

Plus en détail

Le 1 er portail dédié au succès de vos dossiers comme à la croissance de votre cabinet

Le 1 er portail dédié au succès de vos dossiers comme à la croissance de votre cabinet Le 1 er portail dédié au succès de vos dossiers comme à la croissance de votre cabinet La documentation la plus riche du marché Matières Dalloz.fr Administratif Affaires Civil Immobilier International

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME Sommaire Introduction Cadre législatif et réglementaire applicable Extension de l obligation de déclaration Obligations des professionnels Textes

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE

RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RÉPARATION DE MATÉRIEL ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRONIQUE...

Plus en détail

Comment valoriser une entreprise?

Comment valoriser une entreprise? Comment valoriser une entreprise? Les patrons de PME françaises ont en général peu d idées de ce que vaut leur entreprise, ou alors des idées approximatives voir fausses. Ils ne se poseront la question

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Gestion En Ligne Entreprise

Gestion En Ligne Entreprise Gestion En Ligne Entreprise Pour tout complément d information, vous pouvez contacter : Romain Friderich : 06.21.25.45.49 Pilote Développement Eurl Société au capital de 500 Siret : 527 993 919 00010 RCS

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

Lettre d information des contrôleurs qualité

Lettre d information des contrôleurs qualité COMMISSION QUALITÉ 4 ème trimestre 2012 Numéro 5 Lettre d information des contrôleurs qualité René KERAVEL Président Commission Qualité du CSOEC Expert-comptable Commissaire aux comptes Audrey FIEUJEAN

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

GROUPE. Rapport Semestriel

GROUPE. Rapport Semestriel GROUPE Rapport Semestriel Au 30 juin 2015 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE CONSOLIDATION...

Plus en détail