Suivi thérapeutique des médicaments antirétroviraux: Aspects pharmacologiques et pharmacogénomiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Suivi thérapeutique des médicaments antirétroviraux: Aspects pharmacologiques et pharmacogénomiques"

Transcription

1 Suivi thérapeutique des médicaments antirétroviraux: Aspects pharmacologiques et pharmacogénomiques PD Dr Laurent Decosterd, PhD Laboratoire de la Division de Pharmacologie clinique CHUV Lausanne ARL, Lausanne, 17 mars 2005

2 Médicaments antirétroviraux Inhibiteurs de la transcriptase inverse & Inhibiteurs de la protéase de HIV Aspects pharmacologiques Therapeutic Drug Monitoring Pourquoi? Rationnel Pharmacogénétique des antirétroviraux Facteurs influençant la réponse et/ou toxicité

3 HIV Transcription inverse Inhibiteurs de la Transcriptase inverse (RT) Fusion AR AD Integration Transcription Lymphocytes CD 4 Synthèse des protéines virales Inhibiteurs de la Protéase (PI) Protéase Maturation

4 Protéase de HIV

5 Protéase de HIV complexée avec un inhibiteur (saquinavir)

6 Inhibiteurs de la protéase de HIV (PI, Protease Inhibitor) O H H 2 O H O OH O H H H H 3 C CH 3 CH 3 Saquinavir

7 Inhibiteurs de la protéase de HIV utilisés en clinique O H O H 2 Saquinavir (SQV) H O OH O H 3 C H H H CH 3 CH 3 CH 3 OH O H CH 3 H 3 C CH3 OH H O Indinavir (IDV) H 3 C S S O HO H elfinavir (FV) OH O H H H H 3 C CH 3 O H H CH 3 O Ritonavir (RTV) OH H O O S H H 3 C CH 3 O H O OH H O O H 3 C CH 3 O O O O O S H OH CH 3 H 3 C H 2 Lopinavir Amprenavir (APV)

8 H 3 C O O H O H OH H O H O CH3 O atazanavir

9 Inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse de HIV RTI, on ucleoside Reverse Transcriptase Inhibitors CH 3 H O Cl H CF 3 O O Efavirenz evirapine

10 Concentration-Effect Relationships for antiretrovirals in vitro! PIs and RTIs antiretroviral activity is concentration- dependent! o post-antiretroviral effect is observed! Maintenance of concentrations above a given threshold (IC 90 ) is required for activity! Viral resistance r appears to be favoured by repeated exposure to subtherapeutic antiretroviral drug levels (concentrations below IC 90 ) both in vitro and in vivo IC 90 " RTIs activity is related to intracellular amounts of phosphorylated drug, which poorly correlates with extracellular concentrations

11 Antiretroviral drugs GI Lumen P-glycoprotein CYP3A/2B Enterocytes Blood Pharmacokinetic issues with PIs and RTIs # Metabolized by intestinal and hepatic cytochromes P450 # Highly bound to plasma proteins # Transported by P-glycoprotein HIV CD 4 lymphocytes CYP3A/2B P-glycoprotein α1-glycoprotein and albumin P-glycoprotein Liver Systemic disposition Free-bound Extracellular /intracellular, Interaction with HIV infection

12 Pharmacokinetic issues with PIs and RTIs CYP450 and P-glycoprotein $ Genetic polymorphisms $ Influenced by environmental factors $ Likely to be inhibited or induced PIs and RTIs $ High inter-individual individual variability in pharmacokinetics $ Drug interactions $ Poor penetration into HIV sanctuary compartments

13 Problèmes des cliniciens infectiologues Face à un patient HIV+, que faire en cas de : # Echecs thérapeutiques # Problèmes d interactions # Compliance douteuse # Apparitions d effets secondaires

14 Demande des cliniciens Avoir à disposition un dosage des antirétroviraux chez les patients HIV+ TDM: Therapeutic Drug Monitoring Suivi thérapeutique des médicaments

15 Profil chromatographique d un échantillon de contrôle contenant 3000 ng /ml de PIs/EFV mau 140 I.S. 8.2 IDV 13.0 APV 16.3 SQV 21.5 RTV 26.5 EFV 28.7 FV Time (min)

16 Détection UV à barrettes de diodes

17 Profil chromatographique d un échantillon d un patient, 13 heures après avoir reçu indinavir 800 mg bid et ritonavir 100 mg bid mau I.S ng/ml 100 IDV ng/ml RTV Plus de dosages de 10 médicaments réalisés à ce jour Time (min) Marzolini C et al 2000

18

19 Therapeutic Drug Monitoring (TDM) of PIs and RTIs # Therapeutic Drug Monitoring (TDM) of PIs and RTIs increasingly recognised as useful for the optimal clinical management of HIV-positive patients in association with the assessment of HIV resistance (virtual) phenotyping. # Especially helpful in the case for treatment failure, drug-related related toxicity,, drug-drug interactions, compliance assessment and evaluation of drug exposure

20 Therapeutic Drug Monitoring (TDM) of PIs and RTIs # More than drug plasma measurements have been performed since 1999 at the Lausanne and Zurich Centers # These pharmacological data are currently being integrated into the Swiss HIV Cohort Study (SHCS) data base enabling:! a nation-wide population analyses of PIs and RTIs pharmacokinetics,! assessment of TDM predictive value on the course of the disease,! and identification of clinically relevant factors influencing the disposition of antiretrovirals,, such as demographic variables or pharmacogenetic markers

21 Inter-individual variability in nelfinavir plasma concentrations elfinavir concentrations (µ g/l) % prediction interval Average model curve Time (h) n= 220 patients on nelfinavir 1250 mg bid CV inter : 44.9% C. Marzolini et al. (2001)

22 253 unselected patients under Efavirenz 600 mg q.d. : EFV Concentration (µg/l) Time (h) Average model curve 95% prediction interval CV inter = 56.3% CV intra = 24.7% C. Csajka & al. Clin Pharmacol Ther. 2003;73:20-30

23 130 unselected patients under Efavirenz 600 mg q.d. : Probability (%) Viral control Optimal range 20 0 CS toxicity Efavirenz concentration ( µg/l) C. Marzolini & al. AIDS 2001, 15:71-75

24 Part of the pharmacokinetic variability of efavirenz can be explained by the polymorphism of its metabolizing enzyme CYP2B6

25 CYP2B6 516G>T genotype in 167 patients from the SHCS receiving Efavirenz 600 mg q.d. Efavirenz AUC Plasma (h µg/l) CYP2B6 516G>T: GG GT TT TT associated with 3-fold higher plasma EFV levels M. Rotger, S. Colombo,, Pharmacogenetics 2005

26 Influence of CYP2B6 516 G>T on EFV toxicity Association with: Sleep disorders (p = 0.04) CYP2B6 516TT and Mood disorders (p = 0.09) Fatigue (p = 0.03) M. Rotger, S. Colombo, A. Telenti, Pharmacogenetics 2005

27 Influence of CYP2B6 516 G>T on intracellular levels of EFV 6 P value Efavirenz log AUC IC Médiane (IC-AUC) GG GT TT GG GT TT X 3.5 Sleep disorders (p = 0.03), Fatigue (p =0.04)

28 Pharmacokinetic issues in HIV resistance % Limited penetration of PIs through physiological barriers % Blood Brain Barrier: poor penetration into Central ervous System % Placenta: Example of a HIV positive pregnant woman on nevirapine and lopinavir

29 Passage transplacentaire des antirétroviraux H H 3 C CH 3 O H O OH H O O H 3 C CH 3 CH 3 O H HIV protease inhibitor lopinavir on ucleoside Reverse Transcriptase inhibitor nevirapine

30 At delivery VWD1 A, Wavelength=282 nm (DATAAR~1\ D) mau assay for nevirapine In plasma from the mother nevirapine min mau VWD1 A, Wavelength=282 nm (DATAAR~1\ D) Umbilical cord nevirapine Marzolini et al, J Chromatog B, 2002 min

31 At delivery Plasma from the mother mau VWD1 A, Wavelength=201 nm (DATAAR~1\ D) lopinavir min mau 175 VWD1 A, Wavelength=201 nm (DATAAR~1\ D) Umbilical cord min Marzolini et al, AIDS 2002

32 Poor penetration of HIV protease inhibitors in CS Indinavir 800 mg BID (+ritonavir) Patient on IDV 800mg bid concentration (ng/m l) ng/ml in plasma 7h20 after drug intake 365 ng/ml in CSF % CSF / plasma = 13 % for IDV time (h) % CSF / plasma 0 % for FV 0 % for LPV 0 % for APV < 0.5% for SQV and RTV Thomas SA, Curr Pharm Design 2004, 10, 1313

33 Pharmacokinetic issues with PIs and RTIs Current Therapeutic Drug Monitoring follows drugs levels in plasma The site of viral replication is intracellular

34 Antiretroviral drugs GI Lumen Enterocytes Does total plasma concentration reflect the concentration at the site of action? P-glycoprotein CYP3A/2B Blood HIV CD 4 lymphocytes CYP3A/2B P-glycoprotein α1-glycoprotein and albumin P-glycoprotein Liver Systemic disposition Free-bound Extracellular /intracellular, Interaction with HIV infection

35 Chromatographic profiles of antiretroviral drugs by LC-tandem MS/MS for intracellular measurements. RT = 8.94 RTV RT = 6.16 VP Relative Abundance RT = 7.07 RT = 6.07 RT = 7.02 RT = 9.41 FV IDV SQV EFV Time [min] RT = 8.20 APV RT = 9.13 LPV Colombo et al, J Chrom B 2005

36 Intracellular Concentration Log intracellular concentration elfinavir p < r= 0.85 slope = Saquinavir Efavirenz p < r= 0.6 slope = evirapine 3.0 p = p = 0.8 r = 0.80 r = 0.1 slope = 0.76 slope = Log plasma concentration Colombo S, 5 th Int Workshop Clin Pharmacology of HIV Therapy, Rome, 2004

37 La P-glycoprotéine, le produit du gène MDR1 Glycosylated residues Extracellular xenobiotic Plasma membrane P-Gp 2 ADP + 2 Pi P-glycoprotéine: 2 ATP T. Buclin et al $ Protéine de transport membranaire, ATP dépendante $ Expulse les xénobiotiques en dehors de la cellule $ Responsable de le résistance médicamenteuse de certaines cellules tumorales

38 La P-gp P est présente au niveau de nombreuses barrières physiologiques (cerveau, intestin, testicules, placenta) et elle est exprimée aussi au niveau des CD4. Bloodbrain barrier PGP La variabilité génétique de la P-gp P peut influencer la disposition du médicament. Liver bile ducts PGP Kidney tubules Small intestine PGP PGP Ovaries PGP Testes PGP PGP Placenta

39 PHARMACOGEETICS Exon-intron structure of the human gene MDR1 and the corresponding domain composition of P-gP MDR1 PgP Hoffmeyer et al PAS 2000 $ C3435T mutation sur exon 26 conduit à une diminution de l expression de PgP $ Les inhibiteurs de la protéase de HIV sont substrats de la PgP

40 OBSERVATIO Les patients avec le mutation MDR1- TT ont une augmentation plus prononcée de leurs taux de CD4+ à l initiation du traitement antirétroviral Fellay J, Marzolini C et al. Lancet (2002)

41 HYPOTHESE Patient genotype: MDR1-CC Patient genotype: MDR1-TT P-glycoprotein High P-glycoprotein expression drug molecules (P-glycoprotein substrates) Low P-glycoprotein expression Low intracellular drug concentration? Result: poor treatment outcome High intracellular drug concentration? Result: successful treatment outcome

42 MDR1 C3435T polymorphism influences ELFIAVIR intracellular exposure Bayesian norm intracell_ AUC [h/ng/ml] Median (intracell-auc) MDR 3435 CC MDR 3435 CT MDR 3435 TT CC CT TT Wild-type X 2.1 Mutant, with lower expression of P-glycoprotein Kruskal-Wallis p = 0.03 Wilcoxon (CC/TT) p = 0.07 Colombo et al, 2004

43 Therapeutic Drug Monitoring et test de résistance HIV : approche actuelle Therapeutic Drug Monitoring % Mesure des concentrations de médicaments dans des échantillons plasmatiques prélevés lors de la visite médicale. % Intervalle de temps entre prélèvement sanguin et prise de médicament. % La concentration est interprétée à partir d une courbe de percentile pharmacocinétique établie à l état d équilibre chez des patients bien contrôlés

44

45 Courbes de percentile pharmacocinétique Indinavir 800 mg BID (+ritonavir) Patient traité avec IDV 800mg bid concentration (ng/m l) ng/ml dans le plasma 7h20 après la prise de médicament time (h)

46 Etablissement de courbes de percentile pour tous les antirétroviraux et régimes disponibles à présent Indinavir 800 mg TID Indinavir 800 mg BID (+ritonavir) Saquinavir 400 mg BID (+ritonavir) concentration (ng/ml) concentration (ng/ml) concentration (ng/ml) time (h) time (h) time (h) Ritonavir 400 mg BID elfinavir 1250 mg BID Efavirenz 600 mg QD concentration (ng/ml) concentration (ng/ml) concentration (ng/ml) time (h) time (h) time (h)

47 Therapeutic Drug Monitoring et test de résistance HIV : approche actuelle # L approche actuelle ne tient pas compte de la sensibilité virale!

48 Therapeutic Drug Monitoring et résistance HIV développement en cours Le développement de la résistance peut se produire lorsqu un virus error-prone peut continuer à se répliquer en présence de concentrations sous-optimales optimales de médicaments antirétroviraux qui sont connus pour avoir un accès limité dans des compartiments profonds «sanctuaires»

49 Pharmacodynamic issues in HIV resistance Resistance can be defined as an increase in the inhibitory concentration to a level higher than that required for wild-type virus Possibility of overcoming resistance by increasing drug exposure ( i.e C min, AUC)

50 HIV Resistance Phenotype 100 % Inhibition of viral replication % Wild-type HIV strain IC 50 Patient HIV strain IC Indinavir Concentration (µm)

51 Therapeutic Drug Monitoring et test de résistance HIV : développement en cours Therapeutic Drug Monitoring % Mesure des concentrations de médicaments dans des échantillons plasmatiques prélevés lors de la visite médicale % Extrapolation de la valeur résiduelle (C( min, C through = valeur la plus basse (i.e. avant la dose suivante) through )

52 Etablissement de courbes de percentile pour tous les antirétroviraux disponibles à présent Indinavir 800 mg BID (+ritonavir) Patient traité avec IDV 800mg bid concentration (ng/m l) ng/ml dans le plasma 7h20 après la prise de médicament Concentration résiduelle C min (juste avant dose suivante) time (h)

53 Test de résistance de HIV: phénotypage versus génotypage pour la détermination de la sensibilité virale?

54

55 Virtual Phenotype Fold Change in IC 50 vs. L = WT K103R 10, V179D 73 K103R V179D 15 K101P 16 K101E 31 K Y181C 425 G190A 176 T Parkin & al., ViroLogic, Inc., 43rd ICAAC, 2003

56 Which pharmacological parameter is the best predictor of potency for PIs-based regimen? Virtual Inhibitory Quotient viq Genotypic Inhibitory Quotient GIQ

57 Inhibitory Quotient viq = Genotype with virtual Phenotype VP x C min IC 50 wt-hiv Measured, Extrapolated, Bayesian Serum adjustment, Protein adjustment, Cell adjustment, Drug transporters

58 Lack of association between IQ and HIV-1 RA suppression at week 48* % of patients with undetectable HIV-1 RA r 2 =0.07 P = S Inhibitory Quotient (IQ) *Size of circle reflects study size Kakuda T, Schutz M, Hill AM, 43th ICAAC 2003 Abstract A1799

59 Lack of association between IQ and CD4+ cell count response at week 48* Change in CD4+ cell counts (cells/mm 3 ) r 2 =0.03 p = S *Size of circle reflects study size Inhibitory quotient (IQ) Kakuda T, Schutz M, Hill AM, 43th ICAAC 2003 Abstract A1799

60 Genotypic Inhibitory Quotient GIQ = C trough Measured, Extrapolated, Bayesian umber of PI mutations Genotyping

61 Relationship between number of mutation in HIV-protease and decrease in HIV-1 RA load between day 0 and week 12 Amprenavir 600mg bid rito 100 mg bid in 49 Pi exp. patients Contributive mutations (univariate analysis):10f/i/v,20mr,35d,41k,54v,63p,82a/f/t/s,84v Courtesy of Pr L. Perrin Marcelin AG et al Antimicrobial Agents and Chemotherapy 2003

62 Ability of the APV C min measured at week 8 to predict the decrease in HIV-1 RA load at week 12 " Amprenavir 600mg bid rito 100 mg bid in 49 Pi exp. patients Courtesy of Pr L. Perrin Marcelin AG et al AntimicrobialAgents and Chemotherapy 2003

63 Time profile of the viral load decrease between day 0, week 8 and week 12 according to Genotypic Inhibitory Quotient "GIQ : APV C min /number of mutations is the best predictor of virological response Courtesy Pr L. Perrin Marcelin AG et al AntimicrobialAgents and Chemotherapy 2003

64 Conclusions et perspectives Pharmacogénétique & suivi thérapeutique Une partie seulement des patients répondent r à un traitement donné. Un certain nombre de patients développent d des effets secondaires. La réponse r des individus à un traitement médicamenteux m est influencée e par les facteurs intrinsèques (genre, pathologies, prédispositions génétiques) g et environnementaux (alimentation, style de vie, etc) & L application du suivi thérapeutique des médicamentsm (TDM) associé à la pharmacogénétique est susceptible d amd améliorer l efficacité et la sécurité d emploi des médicaments m antirétroviraux troviraux.

65 Conclusions et perspectives TDM, phénotypage et pharmacogénotypage des patients & génotypage et phénotypage du CYP450 2B6 (efavirenz, nevirapine) & génotypage UGT1A1 (UDP( UDP-glucuronosyltransféraserase polymorphisme) polymorphisme du promoteur TATA (UGT1A1*28) 1A1*28) (Gilbert syndrome; irinotécan can, atazanavir) & génotypage du MDR1, MRP1, MRP2 and ABCG2

66 TDM: Conclusions % Le suivi thérapeutique des PIs et des RTIs permet de mieux prédire les effets thérapeutiques et la tolérabilité d un traitement antirétroviral. % Le TDM probablement bénéfique pour tous les patients. % Il est certainement recommandé pour des sous- groupes de patients (enfants, femmes enceintes, maladies hépatiques)

67 Traitement antirétroviral: Conclusions # Le succès ou l échec thérapeutique est la conséquence de nombreux facteurs, et pas seulement la puissance du médicament antirétroviral et sa pharmacocinétique. # Le fait qu un médicament soit bien supporté, sa toxicité à moyen ou à long terme, ainsi que l adhérence étroite au traitement, sont tous des facteurs qui jouent également un rôle important.

68 Adherence issues # on-compliance is a confounding factor, reflected in part by TDM # In the Lausanne TDM data base of more than drugs levels of all PIs and RTIs available at present,, about 5% of samples contain no detectable drug. # However,, TDM can only reflect short-termed termed adherence and this figure may be higher: # The existence of a white coat syndrome (adherence to therapy in the day immediately prior to medical visit) can not be excluded

69 Paterson D, et al. Ann Inter Med. 2000;133: % Patients with HIV RA <400 c/ml 100% 80% 60% 40% 20% 0% Correlation Between Optimal Therapeutic Response and Adherence to Protease Inhibitor Therapy > <70 % Adherence

70 76 non-aids patients initiating HAART in the Homeless Cohort 1.00 Proportion AIDS-Free Adherence : (pill count) O % O 50 89% O 0 49% P = Months from entry Bangsberg D, et al. AIDS. 2001:15:1181

71 # Je vous remercie de votre attention

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Jade GHOSN Laboratoire de Virologie CHU Necker-Enfants Malades EA MRT 3620 Paris 5 Réservoirs anatomiques du VIH:

Plus en détail

VIH & Interactions Médicamenteuses

VIH & Interactions Médicamenteuses VIH & Interactions Médicamenteuses L ABC en quizz K. De Heller & M.Cavassini MIN-IAL, le 21 avril 2005 Ce que je ne vais pas aborder Les interactions médicamenteuses entre les différents antirétroviraux!!!

Plus en détail

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives?

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives? Lettre à l éditeur Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles perspectives? HIV Antiretroviral Drug Resistance: What s new in Mali? What is the future? Maiga AI 1,2, Sangare

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail

Le projet ISyPeM (Intelligent Systems for Personalized Medicine) Université de Lausanne. Limitations du TDM actuel

Le projet ISyPeM (Intelligent Systems for Personalized Medicine) Université de Lausanne. Limitations du TDM actuel Le projet ISyPeM (Intelligent Systems for Personalized Medicine) Vers le TDM du Futur Thierry Buclin Division de Pharmacologie clinique CHUV Lausanne Université de Lausanne Limitations du TDM actuel Empirisme

Plus en détail

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille XVIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 12 octobre 2010 Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail

Comment mesurer la résistance aux antiviraux???

Comment mesurer la résistance aux antiviraux??? Comment mesurer la résistance aux antiviraux??? Dr Marie-Laure Chaix Laboratoire de Virologie Hôpital Necker DIU de physiopathologie et thérapeutique des maladies infectieuses et tropicales (Module 1)

Plus en détail

ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD

ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD ANRS-FUNDED RESEARCH IN THE DEVELOPING WORLD Brazil Burkina Faso (Bobo Dioulasso) Cambodia (Phnom Penh) Cameroon (Yaounde) Côte d Ivoire (Abidjan) Senegal (Dakar) Vietnam (Ho Chi Minh City) South Africa,

Plus en détail

Lecture historique et prospective du rôle de la barrière génétique

Lecture historique et prospective du rôle de la barrière génétique Lecture historique et prospective du rôle de la barrière génétique Clotilde Allavena NANTES Symposium JANSSEN JNI 2011, Toulouse Jusqu en 1996, la montée en puissance Bithérapie 2 NUCs Trithérapie 2 NUCs

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

L investigation chez la personne infectée par le VIH

L investigation chez la personne infectée par le VIH P O U R Q U O I P A R L E R D U V I H E N 2 0 0 4? 2 L investigation chez la personne infectée par le VIH quand et comment utiliser les différents tests de laboratoire? par Harold Dion Paul, un homme de

Plus en détail

L adhésion au traitement: les clés du succès

L adhésion au traitement: les clés du succès L adhésion au traitement: les clés du succès Dr Marie P. Schneider, pharmacienne Policlinique Médicale Universitaire Lausanne CHUV avril 005 Mme W.M. 970 Patiente d origine angolaise, en Suisse depuis

Plus en détail

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants M.M. Samama, M-H. Horellou, C. Flaujac, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F. Depasse Biomnis - Ivry sur Seine TFPI TFPI

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

HIV et Soins Intensifs. Colloque SMIA 06.09.2007 Dr Pierre Voirol - PHA

HIV et Soins Intensifs. Colloque SMIA 06.09.2007 Dr Pierre Voirol - PHA HIV et Soins Intensifs Colloque SMIA 06.09.2007 Dr Pierre Voirol - PHA HIV et Soins Intensifs: pourquoi? Interactions Effets secondaires Risques Suivi du traitement 2 Patients HIV en soins intensifs: causes

Plus en détail

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800

APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 APPLICATION QMS TACROLIMUS Beckman Coulter AU480 /AU680 /AU5800 Réactif Beckman Coulter REF A53727 Le dosage immunologique QMS Tacrolimus est destiné à déterminer la quantité de tacrolimus dans le sang

Plus en détail

Vers l individualisation des prescriptions en oncologie : rôle du génome constitutionnel

Vers l individualisation des prescriptions en oncologie : rôle du génome constitutionnel Vers l individualisation des prescriptions en oncologie : rôle du génome constitutionnel Jacques Robert I NSERM U916 I nstitut Bergonié Université de Bordeaux Le génome constitutionnel 3 milliards de paires

Plus en détail

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011

Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Journées scientifiques du site ANRS Cameroun: 15-16 novembre 2011 Projet ANRS-12186 Évaluation de l échec virologique et résistance aux ARV chez des patients VIH positifs pris en charge dans les programmes

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Decherney et al., 1981 ). La décroissance du taux d HCG après traitement cœlioscopique

Decherney et al., 1981 ). La décroissance du taux d HCG après traitement cœlioscopique La décroissance du taux d HCG après traitement cœlioscopique conservateur de la grossesse extra-utérine J. L. POULY, G. MAGE, H. MANHES, Françoise GACHON Ginette GAIL- LARD M. A. BRUHAT Service de Gynécologie-Obstétrique,

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Communiqué de presse. Direction Communication Externe/Interne Sylvie Nectoux TEL : 01 44 34 65 73 Email : sylvie.nectoux@boehringeringelheim.

Communiqué de presse. Direction Communication Externe/Interne Sylvie Nectoux TEL : 01 44 34 65 73 Email : sylvie.nectoux@boehringeringelheim. Les données des études pivots de phase III STARTVerso démontrent l'efficacité du faldaprevir * dans des populations de patients difficiles à guérir telles que celles co-infectées par le VIH et celles avec

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013

Avis 6 novembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 ISENTRESS, comprimé à croquer 25 mg Flacon de 60 comprimés (CIP : 3400926992408) ISENTRESS, comprimé à croquer sécable 100 mg Flacon de 60 comprimés (CIP

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

CHG Saint-Denis - Service de microbiologie 2, rue Pierre-Delafontaine 93205 Saint-Denis 2

CHG Saint-Denis - Service de microbiologie 2, rue Pierre-Delafontaine 93205 Saint-Denis 2 TECHNOLOGIE APPLIQUÉE Chantal CHAPLAIN 1, Alix GREDER BELAN 2 Suivi biologique de l infection VIH : intérêts du génotypage pour la résistance et du dosage des antirétroviraux RÉSUMÉ Le suivi biologique

Plus en détail

Seuils d'indétectabilité chez les patients traités par ARV le point du vue du clinicien

Seuils d'indétectabilité chez les patients traités par ARV le point du vue du clinicien 14 15 octobre 2010 Seuils d'indétectabilité chez les patients traités par ARV le point du vue du clinicien Bruno Hoen 1 Plan de la discussion Quelle(s) définition(s)? Quelle réalité épidémiologique? Quelle

Plus en détail

PROGRAF MC Toutes indications

PROGRAF MC Toutes indications PROGRAF MC Toutes indications AVRIL 2015 Marque de commerce : Prograf Dénomination commune : Tacrolimus Fabricant : Astellas Forme : Capsule Teneurs : 0,5 mg, 1 mg et 5 mg Exemption de l application de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 9 mai 2012. rilpivirine Code ATC (2012): J05AG05 (inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 9 mai 2012. rilpivirine Code ATC (2012): J05AG05 (inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 9 mai 2012 EDURANT 25 mg, comprimés pelliculés Flacon/30 (CIP: 219 472-9) Laboratoire JANSSEN-CILAG rilpivirine Code ATC (2012): J05AG05 (inhibiteur non nucléosidique

Plus en détail

Impact économique de la nouvelle indication de PREZISTA sur le budget de l assurance maladie

Impact économique de la nouvelle indication de PREZISTA sur le budget de l assurance maladie Impact économique de la nouvelle indication de PREZISTA sur le budget de l assurance maladie Annabelle Godet 1, Dan Havet 1, Anne Anceau 1, Julien Robert 2 Antoine Lafuma 2 1 Janssen, Issy les Moulineaux,

Plus en détail

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil

Prise en charge du. Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil Prise en charge du nouveau-né de mère m HIV Dr FERNANE.Arezki Hôpital André Grégoire Montreuil GROSSESSE Chez une femme infecté par le VIH,la grossesse est a risque = prise en charge multidisciplinaire

Plus en détail

Les charges virales basses: constat et gestion

Les charges virales basses: constat et gestion Les charges virales basses: constat et gestion Symposium inter-régional viro-clinique Hardelot 25-26 Mai 2011 Laurence Bocket --- Laboratoire de Virologie --- CHRU Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail

Lecture critique d article ou comment briller en société sans en avoir trop l air

Lecture critique d article ou comment briller en société sans en avoir trop l air Lecture critique d article ou comment briller en société sans en avoir trop l air Réunion Inter-Corevih Basse Normandie - Bretagne Mont Saint-Michel Février 2014 Jean-Marc Chapplain Plan Actualité Dissection

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE NECESSITY OF A NEW JURISDICTION G Delépine, NDelépine Hôpital Raayond Poincarré Garches France The scandal of the VIOXX Illustrates the

Plus en détail

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux 14 ème forum SOS Hépatites, Lyon Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux Dr. Sylvie LARRAT Laboratoire de Virologie CHU Grenoble Hépatite C chronique 180 millions de porteurs

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris 8 Avant l introduction des traitements antirétroviraux hautement actifs (HAART), la majorité des patients

Plus en détail

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Jau Lab.Hématologie

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

tilisation médicale et interprétation des résultats des tests de résistance du VIH aux antirétroviraux Septembre 2001

tilisation médicale et interprétation des résultats des tests de résistance du VIH aux antirétroviraux Septembre 2001 Septembre 2001 tilisation médicale et interprétation des résultats des tests de résistance du VIH aux antirétroviraux Guide pour les professionnels de la santé du Québec Septembre 2001 tilisation médicale

Plus en détail

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay

S. Kernéis, T. Ancelle, V. Naneix-Laroche, N. Amrane, JP. Leroy, T. Hanslik, O. Launay Etude AMARCOR Tolérance et immunogénicité du vaccin contre la fièvre jaune chez des sujets recevant une corticothérapie par voie générale : étude de cohorte observationnelle S. Kernéis, T. Ancelle, V.

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

Cycle de réplication. Webinaire présenté par : Michael Bailey, directeur, Réalisation des programmes Date : 6 février 2014, de 13 h à 14 h (HNE)

Cycle de réplication. Webinaire présenté par : Michael Bailey, directeur, Réalisation des programmes Date : 6 février 2014, de 13 h à 14 h (HNE) Cycle de réplication virale du VIH Webinaire présenté par : Michael Bailey, directeur, Réalisation des programmes Date : 6 février 2014, de 13 h à 14 h (HNE) Pourquoi est-ce important de comprendre le

Plus en détail

9 Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux

9 Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux 9 Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux La résistance aux antirétroviraux est liée à la sélection de quasi-espèces virales comportant des mutations dans les gènes de la transcriptase inverse, de la protéase,

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia.

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia. Medication Management Ability Assessment (MMAA) Patterson TL, Lacro J, McKibbin CL, Moscona S, Hughs T, Jeste DV. (2002) Medication management ability assessment: results from a performance based measure

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2013/2014 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 2 ème SESSION UE 1 : Appareil Locomoteur Mardi 19 août 2014 13h30

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

Caroline Hurault-Delarue 1, Cécile Chouquet 2, Nicolas Savy 2, Isabelle Lacroix 1, Christine Damase- Michel 1

Caroline Hurault-Delarue 1, Cécile Chouquet 2, Nicolas Savy 2, Isabelle Lacroix 1, Christine Damase- Michel 1 Trajectoires individuelles d'exposition aux psychotropes au cours de la grossesse et partitionnement en fonction du profil d'exposition : utilisation des K-means pour données longitudinales Caroline Hurault-Delarue

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO CHU GRENOBLE Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO Pr G Pernod Médecine Vasculaire CH Grenoble Nouveaux anticoagulants: CHU GRENOBLE Administration orale Action immédiate Demi-vie

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Vendredi 23 mai 2014 Valérie Poirier Clément d Audigier Service d Hématologie biologique Hôpital Saint-Antoine Les anticoagulants oraux

Plus en détail

Anti-infectieux: 8. SIDA

Anti-infectieux: 8. SIDA Février 2013 SIDA 1 Anti-infectieux: 8. SIDA Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed. Agr. Ens. Sup. Faculté de pharmacie et sciences biomédicales Faculté de médecine et de médecine dentaire Université

Plus en détail

Cancer colo-rectal : situation belge

Cancer colo-rectal : situation belge Cancer colo-rectal : situation belge J.-L. Van Laethem, MD, PhD Unité d'oncologie digestive Département médico-chirurgical de Gastro-entérologie Pas de conflit d intérêt déclaré Cancer du colon 7000 nouveaux

Plus en détail

ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS

ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS Btissame Betari Symposium 8 Avril 2014 1 Cas clinique Mr V. 86 ans ATCD : HTA, ACFA traitée par Xarelto Mode de vie : Vit avec sa femme en pavillon Autonome, marche

Plus en détail

Médecine de Précision / Médecine Personnalisée et Infection VIH: Concepts et Applications?

Médecine de Précision / Médecine Personnalisée et Infection VIH: Concepts et Applications? AVRIL 25, 2013 Institut Pasteur PARIS Médecine de Précision / Médecine Personnalisée et Infection VIH: Concepts et Applications? Shahin Gharakhanian Drug Development Approval Launch Infectious Diseases

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

No. 48900 * Argentina and Uruguay

No. 48900 * Argentina and Uruguay No. 48900 * Argentina and Uruguay Agreement signed by the Presidents of the Argentine Republic and of the Eastern Republic of Uruguay for the joint monitoring of the BOTNIA UPM PULL plant and all the industrial

Plus en détail

STAPHYLOVASC. Hôpital Cochin, Paris Université Paris V Descartes Centre de Référence des Maladies Rares

STAPHYLOVASC. Hôpital Cochin, Paris Université Paris V Descartes Centre de Référence des Maladies Rares Hôpital Cochin, Paris Université Paris V Descartes Centre de Référence des Maladies Rares Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Université Claude Bernard Lyon 1 Centre National de Référence des Staphylocoques

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

Package Contents. System Requirements. Before You Begin

Package Contents. System Requirements. Before You Begin Package Contents DWA-125 Wireless 150 USB Adapter CD-ROM (contains software, drivers, and manual) Cradle If any of the above items are missing, please contact your reseller. System Requirements A computer

Plus en détail

Journées Nationales d Infectiologie. en 2007 pour un. 15 Juin 2007

Journées Nationales d Infectiologie. en 2007 pour un. 15 Juin 2007 Journées Nationales d Infectiologie Quelles exigences en 2007 pour un nouvel Inhibiteur de Protéase? 15 Juin 2007 Journées Nationales d Infectiologie Quelles exigences en 2007 pour un nouvel inhibiteur

Plus en détail

Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21

Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21 Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21 Dr. A. Levy-Mozziconacci UniteFonctionnelle de Biologie Materno-Fœtale et Centre de Médecine Fœtale, APHM, AMU,

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

Pr Vincent Calvez. Université Pierre et Marie Curie INSERM 1136 Hôpital Pitié-Salpêtrière

Pr Vincent Calvez. Université Pierre et Marie Curie INSERM 1136 Hôpital Pitié-Salpêtrière Pr Vincent Calvez Université Pierre et Marie Curie INSERM 1136 Hôpital Pitié-Salpêtrière IAS Résistance aux antirétroviraux ANRS AC11 Résistance aux antirétroviraux ANRS AC5 Essais Thérapeutiques Variabilité

Plus en détail

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies)

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) Règlement sur les avis relatifs aux dépôts non assurés (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2008-64

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min)

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min) dapté et modifié de: J.Eikelboom et l. Circulation. 2010;121:1523-1532 Apixaban (Eliquis ) Rivaroxaban (Xarelto ) Dabigatran (Pradaxa ) Mécanisme d action Inhibiteurs directs du FXa Inhibiteur direct du

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

Analyse de la dynamique de l infection VIH Sensibilité aux traitements

Analyse de la dynamique de l infection VIH Sensibilité aux traitements 71 Prépublication n 16 Fascicule n 2 Analyse de la dynamique de l infection VIH Sensibilité aux traitements Marie-José Mhawej IRCCyN Institut de recherche en communication et cybernétique de Nantes, UMR-CNRS

Plus en détail

Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B

Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B Exploration d une anomalie lipidique (EAL) en 2015: Place du dosage de l Apo A et de l Apo B Nabiha KAMAL Laboratoire de Biochimie Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca CHU Ibn Rochd de Casablanca

Plus en détail

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts Honoraires reçus pour expertise

Plus en détail

Myron S. Cohen, MD (Président) Ouverture de la séance

Myron S. Cohen, MD (Président) Ouverture de la séance Myron S. Cohen, MD (Président) Ouverture de la séance Bienvenue à tous, je m appelle Myron (Mike) Cohen; je suis le directeur du centre des maladies infectieuses à l Université de Caroline du Nord à Chapel

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Métabolisme interspécifique et applications

Métabolisme interspécifique et applications Métabolisme interspécifique et applications 2 Sommaire a. A l échelle du système b. A l échelle enzymatique c. Variations à l échelle de la race / de l individu II. Et en pratique 1 3 Introduction Définition

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

Données récentes sur les nouveaux TAR : incidence sur la gestion du VIH dans la pratique clinique

Données récentes sur les nouveaux TAR : incidence sur la gestion du VIH dans la pratique clinique Données récentes sur les nouveaux TAR : incidence sur la gestion du VIH dans la pratique clinique Supported by an independent educational grant from WebMD Global, LLC This document is for educational purposes

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses?

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Dr Stéphanie Chhun, Pharmacologue (Hôpital Universitaire Necker Enfants-Malades) Pr Stéphane Mouly, Interniste (Hôpital Lariboisière)

Plus en détail

Les lipides. Thérapeutique?

Les lipides. Thérapeutique? Thérapeutique? Exercice physique +++ Metformine: pas de risque d hypoglycémie, attention si insuffisance rénale, Sulfonylurées: risque d hypoglycémie, débuter à faible dose Les lipides réserves 97 % =

Plus en détail

Août 2010. a thérapie. antirétrovirale. pour les adultes infectés par le VIH. Guide pour les professionnels de la santé du Québec

Août 2010. a thérapie. antirétrovirale. pour les adultes infectés par le VIH. Guide pour les professionnels de la santé du Québec Août 2010 a thérapie antirétrovirale pour les adultes infectés par le VIH Guide pour les professionnels de la santé du Québec Août 2010 a thérapie antirétrovirale pour les adultes infectés par le VIH

Plus en détail

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications

CLIM/GTP/27/8 ANNEX III/ANNEXE III. Category 1 New indications/ 1 re catégorie Nouvelles indications ANNEX III/ANNEXE III PROPOSALS FOR CHANGES TO THE NINTH EDITION OF THE NICE CLASSIFICATION CONCERNING AMUSEMENT APPARATUS OR APPARATUS FOR GAMES/ PROPOSITIONS DE CHANGEMENTS À APPORTER À LA NEUVIÈME ÉDITION

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appointment or Deployment of Alternates Regulations Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants SOR/2012-83 DORS/2012-83 Current to August 30, 2015 À jour

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

Evolution of inequalities in health care use in France

Evolution of inequalities in health care use in France Evolution of inequalities in health care use in France Florence Jusot University of Rouen Paris-Dauphine University (Leda-legos) & Irdes Paul Dourgnon Irdes & Paris-Dauphine University (Leda-legos) Context

Plus en détail