1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire. On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL082 alimenté sous ± 12V.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire. On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL082 alimenté sous ± 12V."

Transcription

1 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 1 A1 - Fonction amplification 1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL08 alimenté sous ± 1V. I- Etude de l'amplificateur opérationnel réel 1) Mesure du courant de sortie lorsque l'amplificateur débite dans une charge résistive +1V I s c On réalise un montage suiveur. Soit = 10V, tension d'entrée continue. Mesurer la tension de sortie à vide, notée o. On veut connaître la valeur maximale I smax du courant de sortie que peut débiter l'aop. Pour cela, on connecte une résistance de charge c, variable entre 10kΩ et 1kΩ. En diminuant c, relever la courbe (I s ) et noter la valeur du courant de sortie I s à partir de laquelle la tension est inférieure de 1% par rapport à sa valeur nominale o. En déduire : 1 ) les schémas des générateurs de Thévenin équivalents à l'aop vu depuis sa sortie. On distinguera plusieurs zones de fonctionnement selon le comportement de l'amplificateur. ) la valeur minimale à donner à la résistance de contre-réaction qui figure dans les montages amplificateurs inverseurs. ) Mesure de la bande passante du montage suiveur Enlever l'ampèremètre et la résistance c, afin que le circuit soit de nouveau à vide. Soit v e = 10V crête à crête, tension d'entrée sinusoïdale. Faire varier la fréquence de v e. Mesurer la fréquence de coupure f c à 3dB (fréquence encore appelée "fréquence de transition" et notée f t ). On rappelle que dans le cas d'un filtre passe-bas la bande passante est égale à fréquence de coupure f c mesurée pour un gain G = G 0 3dB, avec : G = 0log. emarquer qu'à partir d'une certaine fréquence que l'on estimera grossièrement il apparaît une distorsion du signal de sortie. Imprimer le signal obtenu. 3) Vitesse de montée. Le schéma est toujours celui de l'amplificateur suiveur à vide. v e est maintenant une tension d'entrée en créneaux d'amplitude 0V crête à crête, f = 100 khz. Mesurer le temps de montée (et imprimer le signal obtenu). En déduire le slew-rate (ou vitesse de montée) de l'amplificateur, en V/µs. 4) Etude de la bande passante du montage non inverseur en fonction du gain On réalise maintenant un montage non inverseur ayant un gain G 0 = 0, 40, ou 60 db en basse fréquence (par exemple 100 Hz).

2 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / v v s e GBF Dans chaque cas : a) Calculer le gain linéaire A 0 correspondant, sachant que : G 0 = 0 log A 0 ; b) Soit = 1 kω, en déduire, sachant que : A 0 = 1+ ; c) Mesurer la bande passante à 3dB (fréquence pour laquelle G = 0log avec G = G 0 3dB). Pour les valeurs élevées du gain, il faut veiller à ne pas saturer l'amplificateur : on choisit donc une valeur de assez faible. Pour cela, actionner le commutateur "sortie atténuée" ( 0 db) du GBF. Si cela n'est pas suffisant, compléter le montage par un pont potentiométrique : v e v s GBF d) Calculer les produits gain x bande passante dans ces trois cas ainsi que dans le cas du montage suiveur. Conclusion? Le produit A x f c est calculé à partir du gain exprimé en valeur linéaire et non en db. suiveur non inv non inv non inv Go (db) Ao (Ω) G (db) Ve (V AC) Vs (V AC) fc (Hz) Ao x fc (Hz)

3 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 3 II- éalisation d'opérations mathématiques linéaires 1) Opération : y = ax + b I On désire convertir un courant analogique I au standard 4/0 ma en une tension normalisée entre 0 et 10V. Pour cela, on transforme d'abord I en une tension à l'aide d'une résistance de 100 Ω. Etablir l'expression de la fonction = f( ) qu'il est nécessaire d'obtenir. Proposer un schéma avec AOP réalisant celle-ci. Faire le montage et vérifier ses propriétés. ) Opération : dérivée a) En appliquant la loi des nœuds sur l'entrée de l'aop, montrer que v s est proportionnelle à la dérivée de v e (t). C b) Soit f 0 = 1/πC. Appliquer en v e différentes tensions v e symétriques (sinus, carré, triangle..), d'amplitude ± 1,5V, de fréquence f 0 et de période = 1/f 0. Imprimer v s dans chaque cas. c) Dans chaque cas, justifier par un calcul simple le résultat obtenu : sinus : v e = 1,5sin πf 0 t amplitude de v s? carré : v e = ± 1,5 V avec une période forme de v s? triangle : v e = ±at (valeur de a?) v s =? 3) Opération : intégrale a) Calculer la fréquence f c pour laquelle l'impédance du r condensateur ( Z c = 1/Cω, exprimée en Ω) est égale à la 1MΩ résistance r. b) On choisit f 100 f c. Dans ces conditions, on admet C 0,1µF que r >> Z c. En déduire un schéma simplifié du montage. En appliquant la loi des nœuds sur l'entrée de l'aop, ve 10kΩ vs montrer que, dans cette hypothèse, v s est proportionnelle à l'intégrale de v e (t). c) Soit f 0 = 1/πC. Appliquer en v e différentes tensions symétriques (sinus, carré, triangle..), d'amplitude 1,5 t de fréquence f 0. Imprimer v s dans chaque cas. d) Dans chaque cas, justifier par un calcul simple le résultat obtenu : sinus : v e = 1,5sin πf 0 t amplitude de v s? carré : v e = ± 1,5 V avec une période forme de v s? triangle : v e = ±at forme de v s? e) Supprimer du circuit la résistance r. Observer, dans ce cas, la dérive du signal de sortie (voir cours A). 0,1µF 10kΩ v s 4) NB : opération différence (y = au - bv) : voir ème partie (amplificateur différentiel).

4 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 4 ème partie : Amplificateur différentiel appel: = A d (V a V b ) + A mc V a + V b Ampli parfait: A d = ; A mc = 0 V b V a 1 I- Mesure du taux de réjection de mode commun en fonction de la précision des résistances éaliser un amplificateur différentiel de gain différentiel Ad = 100 à l'aide de quatre résistances de précision p égale respectivement à 10% (résistances marquées par quatre anneaux de couleur, le quatrième, plus large, étant argenté) et 1% (cinq anneaux, le cinquième étant marron). Dans les deux cas, mesurer à l'aide du montage ci-dessous le gain de mode commun Amc à f = 100Hz. En déduire les taux de réjection de mode commun mc en db. appel : le gain de mode commun théorique vaut Amc 4p (voir cours). emarque : dans la pratique, on constatera que le gain de mode commun mesuré est nettement plus faible que cette estimation théorique. = A d (V a V b ) + A mc V a + V b = V a = V b mc = 0log A d A mc = A mc GBF 100 p = 10% Ve Vs Amc mc (db) p = 1% Ve Vs Amc mc (db) val théoriques f = 100Hz Conclusions : comment varie le rapport de mode commun en fonction de la précision des composants? II- Mesure de température au pont de Wheatstone à l'aide d'une sonde Pt100 Une sonde de température au platine a pour résistance : r 0 = 100 Ω à θ = 0 C r 100 = 138,5 Ω à θ = 100 C 1) Soit r la variation de la résistance de la sonde pour une température comprise entre 0 et 100 C. Exprimer la relation r = f(θ). On insère la sonde dans un pont de Wheatstone dont on mesure la tension de sortie à l'aide d'un amplificateur différentiel. Dans un premier temps, on néglige les courants qui circulent dans les résistances, donc on suppose que le pont fonctionne à vide.

5 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 5 ) Exprimer U en fonction de V a et V b. V cc = + 1,0 V NB : la partie variable de la sonde ( r) est simulée par une boîte AOIP X10. 1, kω V cc U +V cc r V b B A 1, kω V a 1, kω 1, kω +V cc V cc 3) Exprimer en fonction de V a, V b, et. A.N.: = 11 kω ; = 0 kω 4) Calculer V b. 5) Exprimer V a en fonction de V cc, et r. 6) En déduire l'expression de en fonction de r. Si on suppose que r <<, montrer que cette relation se réduit à : = a r. 7) A.N. : V cc = 1V. Calculer a (en V/Ω). 8) eprésenter le graphe G 1 (théorique) : v s = a r pour 0 r 40 Ω. 9) Mesures : en agissant sur r (0 r 40 Ω) relever (sur EXCEL) le graphe G (expérimental) : v s ( r). elever la pente et l'ordonnée à l'origine de la droite de régression. III- Influence de l'impédance d'entrée En réalité, dans le montage qui précède, on ne peut pas considérer que le pont de Wheatstone fonctionne à vide, car les courants qui circulent dans les résistances ne sont pas négligeables. Pour améliorer les performances de l'amplificateur différentiel, on remplace donc celui-ci par un "amplificateur d'instrumentation" : V b V a D G D Montrer que le gain différentiel de ce montage est : A d = 1+ D G Soit = 10 kω ; = 100 kω ; D = 10kΩ. Choisir G pour obtenir un gain égal à 0. IV- églage du zéro 1) Compensation de la tension de décalage (tension "d'offset") : le montage est complété comme indiqué ci-dessous à gauche. égler V 0 pour annuler la tension de sortie lorsque r = 0. Conserver ce réglage jusqu'à la fin du TP. En agissant sur r (0 r 40 Ω) relever (sur EXCEL) le graphe G 3 (expérimental) : v s ( r). elever la pente et l'ordonnée à l'origine de la droite de régression.

6 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 6 V b V théorème de Millman : V a V + V 0 V 1 V V = V 1 + V + ) Étude théorique (rappel théorème de Millman : voir ci-dessus) a) En déduire l'expression du potentiel V (sur l'entrée de l'aop) en fonction de V b et, ainsi que l'expression du potentiel V + en fonction de V a et V 0. b) Sachant que l'aop fonctionne en régime linéaire (donc que V = V + ), et en supposant que celui-ci est parfait, en déduire la relation qui lie à V a, V b et V 0. V- Mesure en montage fils 1) La "sonde" est maintenant connectée au pont de Wheatstone à l'aide d'un câble de longueur 100 m. En agissant sur r (0 r 40 Ω) relever (sur EXCEL) le graphe G 4 (expérimental) : v s ( r). elever la pente et l'ordonnée à l'origine de la droite de régression. r l 100 m r s r s V B b V cc U +V cc A V a ) Étude théorique. a) On appelle r s la résistance d'un fil. Exprimer V a en fonction de V cc,, r s et r. b) Etablir l'expression de en fonction de r. c) En supposant que r s + r <<, montrer que : = a r + b. d) A.N. : Mesurer r s. Calculer a et b. Conclusion. VI- Mesure en montage 3 fils. Modifier le montage comme suit. Mêmes questions (graphe G 5 ). r l 100 m r s V cc V B b U +Vcc A V a

7 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 7 SCHEMA de l'amplificateur d'instrumentation le gain de l'étage A5 est maintenu à 1 dans cette manipulation ( montage suiveur) V b A1 100kΩ G 10kΩ D 10kΩ A3 A5 10kΩ D 10kΩ 100kΩ ajust V a A 10 kω 10kΩ ajust 1kΩ A4 100nF 1kΩ 100nF 100nF 10kΩ

8 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 8 Commentaires 1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire I- Etude de l'amplificateur opérationnel réel 1) Mesure du courant de sortie lorsque l'amplificateur débite dans une charge résistive Observation : on mesure une tension de sortie égale à 10 V tant que le courant n'excède pas une certaine valeur I smax (de l'ordre de quelques ma sur le modèle d'aop utilisé) : 10 V 0 I smax Pour I s < I smax, l'aop se comporte comme un générateur parfait de fem = 10 V, et le montage correspond bien au schéma suiveur. Au-delà, l'aop présente une impédance de sortie égale par définition à s = (de l'ordre de quelques centaines d'ohm sur le modèle d'aop utilisé). Donc, I s pour un courant de sortie > I smax, l'aop ne fonctionne plus correctement : ce n'est plus un montage suiveur! Conclusion : il est recommandé d'éviter d'utiliser des résistances de valeur trop faible dans un schéma comportant ce type d'aop. Par exemple, dans le schéma ci-dessous, le courant I = qui traverse la résistance ne doit pas excéder I smax, sous peine de dysfonctionnement. Il faut donc que : (en outre, si l'on veut que le montage soit capable de délivrer un courant de sortie I smax I o non négligeable, le courant I doit être maintenu à une valeur encore plus faible). I I 1 I s I o Donc pour une tension de sortie pouvant aller jusqu'à une dizaine de volts et un courant de l'ordre de quelques ma, doit être au moins égale à quelques kω. Inversement, l'expérience montre qu'un courant trop faible (inférieur au µa) rend le montage instable et sensible au bruit, ce qui implique que ne doit pas avoir une valeur supérieure à quelques MΩ. Au final, il est recommandé d'adopter dans les montages à AOP la règle pratique suivante, valable pour toute résistance incluse dans ces montages : 1 kω 1 MΩ & 4) Bande passante Observation : on constate que l'ordre de grandeur du produit gain x bande passante est constant. Conclusion : plus on cherche à augmenter le gain d'un montage amplificateur, moins on dispose I s

9 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 9 de bande passante! Cette conclusion est générale et s'applique non seulement aux montages à AOP mais aussi à tout amplificateur. elevés de mesures (donnés à titre indicatif) : suiveur non inv non inv non inv Go (db) Ao (Ω) 9e+3 1e+5 1e+6 G (db) Ve (V crête à crête) ,1 0,01 Vs 7,1 7,1 7,1 7,1 fc (Hz) 1,0e+6 1,5e+5 1,4e+4 1,6e+3 Ao x fc (Hz) 1,0e+6 1,5e+6 1,4e+6 1,6e+6 II- éalisation d'opérations mathématiques linéaires 1) Opération : y = ax + b On trouve : = f( ) = 6,5.,5 Sachant que : = 6,5( 0,4), on peut réaliser cette fonction à l'aide d'un soustracteur et d'un montage potentiométrique par exemple (NB : utiliser un potentiomètre 10 tours pour plus de précision) : +1V +0,4V ) Opération : dérivée v e = 1,5sin πf 0 t appel (cf chap A) : v s = τ d v e (t) dt avec τ = C = 1 ms ; f 0 = Hz ; πτ sinus : v s = (e e 1 ) (voir cours) avec = πτ 6,8 ms = 6,5 v s = τ.1,5.πf 0.cosπf 0 t =1,5.sin πf 0 t π (même amplitude, mais déphasage arrière de π/) carré : v e = ± 1,5 V v s = 0 presque partout, sauf aux instants où v e change d'état : - front montant de v e impulsion < 0 de v s - front descendant de v e impulsion > 0 de v s +1,5 V v e (t) v e (t) 1,5 V

10 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 10 triangle : v e = at v s = τa = 3 π 1 V +1,5 V v e (t) +1 V v s (t) 1,5 V 1 V avec une pente a = v e t = 3 = 6 = 3 πτ 955 V/s 3) Opération : intégrale 1 1 a) = r f Cπf c = 1,6Hz f 160 Hz. Dans ces conditions, on peut négliger la c Cπr présence de la résistance r (le schéma se ramène au schéma de principe de l'intégrateur). Voir cours. b) appel (cf chap A) : v s = 1 τ sinus : v e (t )dt carré : v e = 1,5 V +1,5 V v e = 1,5sin πf 0 t v e (t) t 0 v s = 1 τ.1,5. 1.cosπf πf 0 t =1,5.sin πf 0 t + π 0 v s = 1.1,5.t = 1500t τ +,4 V v s (t) max = ,4 V 1,5 V,4 V triangle : v e = at v s = 1 τ at + c te +1,5 V v e (t) +1, V v s (t) 1,5 V 1, V avec a = v e t = 3 = 6 = 3 πτ 955 V/s max = 1 6 τ 4 = 3 16 τ = 3 π 1, V 16 Cette courbe ressemble à une sinusoïde mais ce n'est PAS une sinusoïde : elle est constituée d'arcs de paraboles!

11 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 11 ème partie : Amplificateur différentiel II- Mesure de température au pont de Wheatstone à l'aide d'une sonde Pt100 1) r = 0,385.θ ) loi des mailles ou définition d'une ddp U = V a V b 3) montage soustracteur ou amplificateur différentiel (voir cours) : 4) Le schéma vu du point B est indiqué ci-contre. Si on néglige le courant circulant dans les résistances ( >> ), en appliquant le théorème de Millman, il vient : V b =.(+V cc ) +.( V cc ) = 0 + = (V a V b ) = U = 0U V cc +V cc V b B 5) Le schéma vu du point A est indiqué ci-contre. En appliquant le théorème de Millman, il vient : V a =.( V cc ) + ( + r).(+v cc ) r =V + + r cc + r + r A V cc +V cc V a 6) 7) 8) = U = (V a V b ) = V 1 a = r V 1 cc 1 + r Si r << 1 V cc r 1 a = = 0,1 V/Ω.100 a r III- Influence de l'impédance d'entrée Voir cours (chap A1). A d = 1+ D = = 0 si G = 0 kω. G IV- églage du zéro V = + V b + V + = V 0 + V a + V = V + G = (V a V b ) + V 0

12 G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 1 V- Mesure en montage fils Comme précédemment V b = 0. a) Pour calculer V a, il suffit d'ajouter une résistance égale à r s dans la branche du circuit contenant la sonde : r + r V a = cc + r + r s r + r b) = V cc A s d + r + r s c) Si r s + r << V cc A d emarque : r s n'est pas négligeable davant r. a r +V cc A d r s b A + r+r s V cc +V cc V a d) a = 0,1 V/Ω On constate un décalage important. Avec r s 5 Ω, on trouve : b = V VI- Mesure en montage 3 fils Calculs similaires : r a) V b = cc + r s r + r V a = cc + r + r s b) r + r = A d (V a V b ) = V cc A s r d s + r + r s + r s B +r s V cc +V cc V b A + r+r s V cc +V cc V a c) = V cc A d r ( + r + r s )( + r s ) V cc A d r d) a = 0,1 V/Ω b = 0 : il n'y a plus de décalage de mesure. montage fils montage 3 fils r

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

U c U n U 3 I 3. Hacheur

U c U n U 3 I 3. Hacheur G. Pinson - Physique Appliquée Alimentation à découpage 2-TP / 1 2 - ALIMENTATION À DÉOUPAGE Sécurité : manipulation réalisée en TBTS. Principe : générateur de tension (U ) réglable (par ) et régulée,

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107

TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Modulation d'amplitude Cycle S2 / Module M2107 RT1A 2014-15 1 Matériel 1 "double" générateur AFG 3022 avec 2 charges 50 Ω 1 Platine de fonctions enfichables 2 Fonctions

Plus en détail

TP EL20. A) Organisation. B) Compte-rendu. C) Matériel

TP EL20. A) Organisation. B) Compte-rendu. C) Matériel TP EL20 A) Organisation Il est rappelé que la présence au TP est obligatoire. Les TP doivent être préparés (cours appris et énoncé de TP lu). Un contrôle de connaissance sous forme de questions pourra

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande :

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : TP OSILLATE A PONT DE WIEN I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : = 10 kω; = 22 nf éaliser le montage a] Mesure de la fréquence centrale

Plus en détail

Archambeau Tony. GENERATEUR Carré, Sinus, Triangle

Archambeau Tony. GENERATEUR Carré, Sinus, Triangle GENERATEUR Carré, Sinus, Triangle Le 16 Novembre 2006 Table des matières I/ Dossier de présentation (Partie Théorique). 1) Table des matières. 2) Introduction. 3) Enoncé numéro 1 : Cahier des charges.

Plus en détail

TP 1: Circuits passifs

TP 1: Circuits passifs Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 1: ircuits passifs Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et orpusculaire (DPN), Université de Genève

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique Tektronix TDS (210 ou 1001B) bicourbe,

Plus en détail

Filtre ADSL Travaux dirigés

Filtre ADSL Travaux dirigés Filtre ADSL Travaux dirigés Préambule Le terme ADSL signifie Asymmetric Digital Subscriber Line (dans les pays francophones ce terme est parfois remplacé par LNPA qui signifie Ligne Numérique à Paire Asymétrique).

Plus en détail

Amplificateur de sonorisation

Amplificateur de sonorisation Amplificateur de sonorisation On se propose de vérifier quelques spécifications d un amplificateur basse-fréquence de sonorisation dont les caractéristiques techniques sont données en Annexe. Remarques

Plus en détail

XIII. ANALYSE DES FONCTIONS DE TRANSFERT EN REGIME HARMONIQUE LE DIAGRAMMME DE BODE

XIII. ANALYSE DES FONCTIONS DE TRANSFERT EN REGIME HARMONIQUE LE DIAGRAMMME DE BODE XIII. ANALYSE DES FONCTIONS DE TRANSFERT EN REGIME HARMONIQUE LE DIAGRAMMME DE BODE A. ANALYSE D'UNE FONCTION DE TRANSFERT Forme canonique ; Exemple ; Limites ; Fréquence de Coupure ; Bande Passante ;

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

Relevé d électrocardiogramme

Relevé d électrocardiogramme Relevé d électrocardiogramme La contraction du muscle cardiaque est commandée par un signal électrique qui prend naissance dans l oreillette droite et se propage aux ventricules le long de ners appelés

Plus en détail

G.P. DNS Décembre 2008

G.P. DNS Décembre 2008 DNS Sujet Électronique...1 A.Principe de la détection synchrone...1 1)Étude du filtre RC...1 2)Étude du multiplieur...2 3)Conclusion...2 B.Un filtre universel à amplificateurs opérationnels...2 A. Principe

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

TRANSISTOR BIPOLAIRE

TRANSISTOR BIPOLAIRE I Introduction I.1 Constitution Le transistor bipolaire est réalisé dans un monocristal comportant trois zones de dopage différentes. n p n collecteur base émetteur n C On reconnaît deux jonctions PN p

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

ACQUISITION ET CONDITIONNEMENT DE DONNEES

ACQUISITION ET CONDITIONNEMENT DE DONNEES TD : CQUIITION ET CONDITIONNEMENT DE DONNEE 1 Introduction Dans de nombreuses applications pour mesurer : une déformation sur une pièce une force ou une masse ou détecter un choc, on utilise des capteurs

Plus en détail

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier)

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier) Lycée Clemenceau PCSI 1 (O.Granier) Présentation de l AOP Liens vers : TP-Cours AOP n 1 TP-Cours AOP n 2 TP-Cours AOP n 3 I Présentation et propriétés de l AOP : 1 Description de l AOP : Aspects historiques

Plus en détail

Travaux Pratiques d'hyperfréquence

Travaux Pratiques d'hyperfréquence Travaux Pratiques d'hyperfréquence GLEE604 Sommaire : 1 Ligne en régime impulsionnel 2 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de la fréquence 3 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de

Plus en détail

Echantillonnage MP* 14/15

Echantillonnage MP* 14/15 Echantillonnage MP* 14/15 1. Principe de l oscilloscope numérique L oscilloscope numérique est principalement constitué d un amplificateur analogique (sur chaque voie), d un convertisseur analogique-numérique

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

SIMULATION EN ELECTRONIQUE

SIMULATION EN ELECTRONIQUE 1 sur 8 SIMULATION EN ELECTRONIQUE PLAN: OBJECTIF - PUBLIC - MATERIEL - LOGICIEL - METHODE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT INTRODUCTION MANIPULATION 1 : Prise en main A) Montage inverseur

Plus en détail

PLAN. Quadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels. Polytech'Nice Sophia 1

PLAN. Quadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels. Polytech'Nice Sophia 1 PLAN uadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels PolytechNice Sophia UADRIPÔLES I Généralités I. Définition partie dun réseau relié

Plus en détail

MONTAGES ELECTRONIQUES

MONTAGES ELECTRONIQUES MONTAGES ELECTRONIQUES Classes concernées : 2 nde MPI, TS, TS spé (Bilbio : livres de 2 nde MPI, TS et TS spé Hachette) INTRODUCTION L électronique est omniprésente dans notre quotidien. Que ce soit dans

Plus en détail

A. N(p) B + C p. + D p2

A. N(p) B + C p. + D p2 Polytech Nice ELEC3 T.P. d'electronique TP N 7 S ACTIFS DU SECOND ORDRE 1 - INTRODUCTION Un quadripôle est dit avoir une fonction de transfert en tension, du second ordre, lorsque le rapport tension de

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION

LINÉARISATION D'UNE THERMISTANCE PAR LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION L.T. 1 LINÉAISATION D'UNE THEMISTANCE PA LA MÉTHODE DU POINT D'INFLEXION BUT Utilisation d'une thermistance pour réaliser un capteur de température linéaire au voisinage d'une température donnée. La thermistance

Plus en détail

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMÈTRE I. PRÉSENTATION C'est un appareil électrique qui permet de faire

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

4 TP CCP régulièrement donné : Etude d un circuit RLC série

4 TP CCP régulièrement donné : Etude d un circuit RLC série Précision des appareils Appliquer une amplitude s 0 de 800 mv à l oscillo. Déterminer la précision à laquelle on connaît s 0. Est-ce suffisant? Rép L oscillo donne une amplitude qui bouge d environ 2 pour

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B Chapitre 4 Polarisation du transistor bipolaire à jonction 4.1 Le problème de la polarisation 4.1.1 Introduction Dans le chapitre 3, nous avons analysé un premier exemple de circuit d amplification de

Plus en détail

Mesure de la température dans un puits géothermique

Mesure de la température dans un puits géothermique (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure de la température dans un puits géothermique 1 Étude du capteur de température : Sonde au platine: 1.1 unité du coefficient a : Dans la relation

Plus en détail

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION I-Objectifs du T.P I-Objectifs du T.P On se propose de réaliser une modulation d amplitude puis sa démodulation pour récupérer le message initial. Dans chaque cas, on observera la représentation temporelle

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ. f out

Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ. f out Phase Locked Loop (boucle à verrouillage de phase) f ref Φ f out N - Principe 2 - Principaux comparateurs de phase 3 - Différents types 3-: PLL du 2 nd ordre - type 3-2: PLL avec pompe de charge - 3 ème

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

Module : filtrage analogique

Module : filtrage analogique BSEL - Physique appliquée Module : filtrage analogique Diaporama : aucun ésumé de cours - Les différents types de filtres - Transmittance en z d un filtre numérique 3- Algorithme de calcul de y n 4- Stabilité

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.) Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

R I 3 I 2 I 1. charge. A26-2- Filtre actif du second ordre. V e. V s R 2. 1) Établir la fonction de transfert de ce filtre. On posera : k = 1+ R 2

R I 3 I 2 I 1. charge. A26-2- Filtre actif du second ordre. V e. V s R 2. 1) Établir la fonction de transfert de ce filtre. On posera : k = 1+ R 2 G. Pinson : Physique Appliquée raitement analogique du signal A6-D/ A6-- Générateur de courant bipolaire, charge à la masse. L'A. Op. est supposé parfait et en fonctionnement linéaire. I est le courant

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

Chap2 L oscilloscope.

Chap2 L oscilloscope. Chap2 L oscilloscope. Items Connaissances Acquis Fréquence d une tension périodique. Unité de la fréquence dans le Système international (SI). Relation entre la période et la fréquence. Valeur de la fréquence

Plus en détail

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure.

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure. Filtres passe-bas Ce court document expose les principes des filtres passe-bas, leurs caractéristiques en fréquence et leurs principales topologies. Les éléments de contenu sont : Définition du filtre

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols.

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols. SYSAM SP5 et OSCILLO5 Fiches de montages Etude d un filtre actif passe-bande I. Généralités Ce document a pour but de montrer comment utiliser Oscillo5 pour étudier un filtre en régime harmonique (attaque

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE SYSTEMES LINEIRES DU PREMIER ORDRE 1. DEFINITION e(t) SYSTEME s(t) Un système est dit linéaire invariant du premier ordre si la réponse s(t) est liée à l excitation e(t) par une équation différentielle

Plus en détail

Première partie : LE CAPTEUR DE COUPLE. Présentation

Première partie : LE CAPTEUR DE COUPLE. Présentation Première partie : LE CAPTEU DE COUPLE Présentation Le capteur de couple est destiné à fournir en sortie un courant qui sera l'image du couple volant. La Figure 1 représente le principe de ce capteur. Barre

Plus en détail

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation CHAPITRE III Amplificateur d instrumentation Olivier FRANÇAIS, 000 SOMMAIRE I NOTION DE TENSION DE MODE COMMUN ET D AMPLIFICATEUR DIFFÉRENTIEL... 3 I. DÉFINITION DE LA TENSION DE MODE COMMUN... 3 I.. Tension

Plus en détail

1. Les quatre paramètres primaires d une ligne

1. Les quatre paramètres primaires d une ligne 1. Les quatre paramètres primaires d une ligne Une ligne téléphonique est constituée de fils identiques (fil a et fil b) aux caractéristiques électriques bien Définies. Les paramètres primaires Les paramètres

Plus en détail

RÉALISATION D'UN ANALYSEUR ----------------------------

RÉALISATION D'UN ANALYSEUR ---------------------------- RÉALISATION D'UN ANALYSEUR DE SPECTRE Par Alain ARBOUET Lycée René Cassin - 64100 Bayonne arbouet.alain@wanadoo.fr ---------------------------- RÉSUMÉ Le programme 1995 de physique de PCSI recommande la

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin V. Etude d'un montage à 1 transtor. (montage charge répart ac découplage d'émetteur Pour toute la suite, on utilera comme exemple le schéma suivant appelé montage charge répart ac découplage d'émetteur

Plus en détail

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle Validations des pré requis de seconde professionnelle Mesures des grandeurs caractéristiques de dipôles afin d évaluer leur bon fonctionnement Noms : Date : 3heures Observations : Objectifs : ce TP sur

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel

L'OSCILLOSCOPE. 60 MHz 1 GS/s. Zone des menus. Menu contextuel L'OSCILLOSCOPE. FONCTION DE L'OSCILLOSCOPE. L'oscilloscope permet le tracé, sur le repère orthonormé d'un écran, de la courbe représentative d'une fonction v = f(t) - v est l'amplitude instantanée du signal

Plus en détail

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES Université Paul Sabatier TP Physique du Tronc Commun de CIMP Introduction Travaux Pratiques d Electronique ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES D UNE AUTOMOBILE EN CAS D OBSCURITE L électronique est un secteur

Plus en détail

LABE04 5 oct 2004. Table des matières. Métraux Nathanaël - YTM1 1 TLC556

LABE04 5 oct 2004. Table des matières. Métraux Nathanaël - YTM1 1 TLC556 Table des matières Cahier des charges...2 a)... 2 b)... 2 Bref rappel théorique... 2 Mode astable... 3 Mode monostable... 3 Introduction...3 Calculs pour l'astable... 3 Formules utilisées... 3 Tableau

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Amplificateur Opérationnel

Amplificateur Opérationnel Amplificateur Opérationnel Remarques préliminaires : Le texte comporte deux parties, une partie théorique (avec préparations) et une partie pratique. Toutes les parties théoriques doivent être lues avant

Plus en détail

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables 1 ère STI2D TP V2.0 Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables CO8.sin4 Identifier les variables mesurées. CO9.sin2 Instrumenter un système. Acquerir l'information. Utilisation d'un

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure A) ANALYSE FONCTIONNELLE DU SYSTEME I) Présentation de l organisation d une mesure. Une mesure se fait en 3 étapes successives.

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002 Calculatrice à fonctionnement autonome autorisée (circulaire 99-186 du 16.11.99) E p r e u v e : P H Y S I Q U E P P L I Q U É E Durée : 4 heures

Plus en détail

Analyse spectrale du signal

Analyse spectrale du signal Analyse spectrale du signal Principe de l analyse spectrale (ou harmonique) La réponse en fréquence des circuits est un élément caractéristique du comportement dynamique des circuits R, L et C. L autre

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

Générateur quasi-sinusoïdal

Générateur quasi-sinusoïdal Générateur quasi-sinusoïdal Pour produire un signal sinusoïdal basse-fréquence, différentes techniques sont envisageables : l oscillateur RC ( pont de Wien, à réseau déphaseur, etc. ) l oscillateur LC

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

TP/Cours L amplificateur opérationnel. I- Présentation. 1 ) Symbole - Grandeurs caractéristiques. 2 ) «Brochage» d un A.O de type 741 ou 081.

TP/Cours L amplificateur opérationnel. I- Présentation. 1 ) Symbole - Grandeurs caractéristiques. 2 ) «Brochage» d un A.O de type 741 ou 081. TP/Cours L amplificateur opérationnel I- Présentation 1 ) Symbole - Grandeurs caractéristiques a) Représentation i v v i - d Vcc i s ou plus sobrement i - v v - i i s v - -Vcc b) Vcc ; -Vcc Alimentation

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail