TS3 : conditionnement du signal du capteur. Cours sur l électronique de conditionnement du capteur. Novembre 2006 Patrick POULICHET

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TS3 : conditionnement du signal du capteur. Cours sur l électronique de conditionnement du capteur. Novembre 2006 Patrick POULICHET"

Transcription

1 Cour ur l électronique e conitionnement u capteur Noembre 006 Patrick POULICHET

2 Généralité ur le chaîne acquiition Introuction Structure une chaîne acquiition....3 Paramètre e imenionnement une chaîne acquiition Etenue e meure Senibilité Préciion Hytéréi apiité... 6 Conitionnement actif Le capteur et une ource e courant Le capteur et une ource e charge Conitionnement e capteur paif Polariation e capteur par une tenion Montage potentiométrique Montage en pont e Wheatone aec un élément enible Montage en pont à eux élément enible Montage en pont complet Polariation e capteur par un courant Circuit quart e pont Circuit emi pont Circuit pont complet Linéariation et amplification Correction e érie thermique Compenation aec e ioe Compenation aec un tranitor...3 Amplificateur intrumentation.... Importance e la réjection e moe commun.... Amplificateur ifférentiel Importance u ééquilibre e impéance e ource Amplificateur iéal Prie en compte u Trmc e l AOP Prie en compte e la préciion e réitance...9. Amplificateur intrumentation..... Amplificateur intrumentation à eux AOP..... Amplificateur intrumentation à troi AOP Exemple e circuit intégré e conitionnement Source erreur e capteur Solution mie en œure an le MAX57...7

3 Généralité ur le chaîne acquiition. Introuction Coniéron à titre exemple la chaîne acquiition repréentée à la Figure.. Il agit u ynoptique une injection électronique que l on troue ur le automobile à eence. Dan ce ytème, il agit e commaner le injecteur qui élirent l eence an le cylinre et e commaner l allumage e bougie qui génèrent l étincelle inflammation u mélange air eence. Le commane e injecteur et e l étincelle oient être faite pour que la combution e l eence oit optimale. De nombreux capteur permettent e conommer le moin eence, e générer le minimum e pollution en aurant un bon confort e conuite. Le capteur ont e pluieur type : capteur e poition e piton an le cylinre, capteur e température, capteur oxygène an l échappement pour connaître la pollution u moteur, capteur e courant. Figure. : régulation e l injection une automobile L information élirée par le capteur et principalement analogique. La meure e graneur et renue ifficile car le milieu et fortement paraité par le fonctionnement e l allumage qui génère une trè forte tenion (> 0 kv). La partie électronique analogique qui traite le ignal e ortie e capteur et qui et ouent placé à proximité e capteur porte le nom étage e conitionnement u ignal. L étage e conitionnement u ignal e capteur à un rôle trè important. Il conerti en tenion la graneur e ortie u capteur, aapte l impéance pour le capteur et limite l amplification en moe commun. Il oit être optimié pour éliminer le bruit électromagnétique. Le ignal analogique et conerti en ignal numérique à l intérieur u moule électronique e commane. Cette numériation a pour but e conerer en mémoire certaine aleur mai aui e renre plu facile le multiple opération à réalier ur le ignal (amplification, ériation, intégration). Ce opération ont réaliée par e micro proceeur ou e DSP. 3

4 . Structure une chaîne acquiition La uite e phae e traitement e ignaux an une chaîne acquiition uit le ynoptique e la Figure.. La chaîne acquiition e onnée conertie le ignal analogique e ortie u capteur en ignal numérique et aprè traitement u ignal numérique élire un ignal analogique. Figure. : phae e traitement e l information Le filtre analogique limite la bane paante u capteur et éite aini la étérioration u rapport ignal à bruit. L étage échantillonnage et e maintien prélèe un échantillon u ignal et le maintien contant penant la phae e conerion. La conerion analogique numérique (CAN) trauit le ignal analogique maintenu contant en graneur numérique quantifiée ur n bit. Aprè traitement numérique, le ignal et conerti en analogique par un conertieur numérique analogique (CNA). Cette opération n et pa obligatoire puiqu il exite e actionneur qui peuent amettre un ignal numérique. Le filtrage e ortie réuit le effet e moification u ignal uite à la numériation..3 Paramètre e imenionnement une chaîne acquiition Nou rappelon le ifférente caractéritique néceaire à prenre en compte lor e la conception e ipoitif intrumentation..3. Etenue e meure

5 C et la ifférence algébrique entre le aleur extrême pouant être prie par la graneur à meurer, pour laquelle le inication un capteur ne oient pa être entachée une erreur upérieure à la aleur maximale tolérée. La Figure.3 préente la caractéritique typique un capteur linéaire. Figure.3 : étenue e meure un capteur La limitation e la caractéritique er le ba et ue au bruit e la meure. La réolution u capteur éfinit la plu petite ariation que le capteur era en meure ientifier. La limitation er le haut e la caractéritique et liée à la etruction poible u capteur. Cette caractéritique et onnée pour une meure mai elle oit être table an le temp et non affectée e érie. La érie exprime la lente ariation u ignal e ortie en fonction u temp..3. Senibilité La enibilité exprime par le quotient e la ariation e la graneur e ortie à la ariation correponante e la graneur meurée..3.3 Préciion C et la qualité qui caractérie l aptitue un capteur à onner e inication proche e la aleur raie e la graneur meurée.la graneur meurée M ne pourra être onnée qu aec une certaine incertitue δm. La précion era autant meilleure que l incertitue era faible. M δ M M M δm L erreur e préciion et onnée par : ε M δm maxm min La préciion e la chaîne e meure et autant meilleure que ε et faible. La préciion épen e la ariation offet et e gain en fonction e la température e capteur et e amplificateur. On éigne par réolution la plu petite ariation e l entrée e trauiant par un changement en ortie : réolution M max δm M min.3. Hytéréi 5

6 La réeribilité caractérie l aptitue un capteur à fournir la même inication lorqu on atteint une même aleur e la graneur meurée par ariation croiante et continue ou par ariation écroiante et continue e la graneur. En ca e ifférence, on parle erreur hytéréi, qu on exprime aui en pourcentage e l étenue e meure..3.5 apiité La chaine acuiition et rapie quan elle et à même e uire le éolution e la graneur entrée. On oit connaître la plage e ariation e fréquence u meurane. Par exemple, la ariation e température era un phénomène aez lent à comparer par l acquiition une tenion. Pour repecter la conition e Nyquit, l échantillonnage oit repecter la conition uiante : fe. fmax. Conitionnement actif. Le capteur et une ource e courant L étage e conitionnement et contitué par un conertieur courant tenion. Le courant e ortie u capteur et conertie en courant par l AOP e la Figure.. La tenion en ortie u capteur étant faible (AOP parfait), il en réulte qu aucun courant ne circule an le élément en paralèle u générateur e courant. Figure. : conitionnement un capteur élirant un courant. Le capteur et une ource e charge Comme an le ca e l étage e conitionnement à capteur équialent à une ource e courant, l influence e l impéance en parallèle u générateur e courant et renue négligeable par un AOP impoant une tenion quai nulle ur on entrée. La réitance u montage e la Figure. et remplacé par une capacité. Le charge élirée par le capteur apparaaiant ou forme e courant i ont tranférée an la capacité C e la contre réaction e l AOP. Le montage et it conertieur charge tenion et on chéma e principe et repréenté ur la Figure. 5. 6

7 Figure. 5 : conertieur charge tenion Le charge q élirée par le capteur ont trauite en tenion. i C V V t C i q t C 3 Conitionnement e capteur paif On aocie la ariation impéance u capteur à une ource e tenion ou une ource e courant et la graneur exploitée et la tenion e ortie. Le jauge e éformation, ite «jauge e contrainte», ont e réitance métallique ou emi-conuctrice qui trauient en ariation e réitance une contrainte mécanique. Le ariation relatie e réitance et e longueur L une jauge ont liée par la relation : α L K L K et le facteur e jauge proche e pour le jauge métallique et e 0 à 00 pour le jauge à emi-conucteur au ilicium. Le pont e meure ont utilié an le application uiante : capteur e couple ou e preion. La graneur phyique meurée engenre une ariation e la réitance un ou e pluieur élément u pont e Wheatone. Une meure e la tenion ifférentielle aux borne u pont élire une tenion proportionnelle à la graneur phyique à meurer. la quantité e carburant injectée an un moteur thermique épen e la mae e l air et u ébit e l air (ébit maique). Le ébit maique et éterminé par un montage en pont e Wheatone. Un élément e ce pont et chauffé et on refroiiement par l air apiré et proportionnel au ébit maique. Une meure e la tenion ifférentielle aux borne u pont élire une information ur le ébit maique. capteur magnétique. Aec e magnétoréitance, la réitance et épenante u champ magnétique appliqué. 7

8 3. Polariation e capteur par une tenion Le montage le plu imple et le montage potentiométrique. 3.. Montage potentiométrique Le montage et onné par la Figure. 6. Figure. 6 : montage potentiométrique La relation onnant la tenion e ortie Vm en fonction e la réitance u capteur n et pa une relation linéaire. Pour e faible ariation e c par rapport à c, le calcul uiant montre que cette relation et linéaire. c Vm E Si V m V m c c E c c c c c E c << c, l expreion précéente e implifie en : V m c c c V m Vm E c E La enibilité et maximale lorque Ce montage onne une éolution linéaire e c c c ( c ) c c c. c E ( ) ( ) c c ce qui onne : c Vm E Vm en fonction e inconénient uiant : faible ariation e la tenion e ortie pour une ariation c onnée, exitence une tenion e repo non nulle, enibilité e Vm par rapport à l alimentation E. c c c mai il préente le Ce ernier point et critique. Il faut bien oir que an beaucoup e ytème intrumentation la liaion entre le capteur et l amplificateur intrumentation et ujette 8

9 aux bruit électromagnétique. Nou reerron ce point à propo e l amplificateur intrumentation. Aec le montage en pont écrit an le paragraphe uiant, cette enibilité par rapport aux bruit électromagnétique et fortement réuite puique l amplificateur placé en ortie u pont, calcule la ifférence entre le eux tenion e ortie. 3.. Montage en pont e Wheatone aec un élément enible Le montage et préenté ur la Figure. 7. L élément enible (qui remplace c e la Figure. 6) élire une ariation e réitance en fonction e la graneur à meurer. Figure. 7 : montage en pont A l équilibre u pont la tenion Vab et nulle. ( α ) E E ( α ) E E α V m Va Vb E ( α ) α α Cette expreion montre que l éolution e en fonction e α n et pa linéaire. Dan le ca ou Vm α et faible, l expreion e implifie en : α V m E 3..3 Montage en pont à eux élément enible Quan on aocie eux élément enible elon la Figure. 8, l éolution e Vab en fonction e α et linéaire. On obtient : α V m E Figure. 8 : montage en pont aec eux élément enible 9

10 Une ariante e ce montage conite à utilier eux élément enible onnant ( α) ur une iagonale. 3.. Montage en pont complet Le montage e la Figure. 9 élire la tenion : V m Eα. Ce montage, comparé aux précéent, et préférable puiqu il élire une tenion plu importante. Figure. 9 : montage en pont complet 3. Polariation e capteur par un courant Une polariation par un courant et préférable à une polariation par une tenion quan on cherche à affranchir e la réitance e contact ou e la réitance e la liaion (connexion e la partie électronique au capteur à jauge e contrainte). Figure. 0 : polariation par un courant 3.. Circuit quart e pont α La tenion élirée par la ource e courant I et : V I. En reprenant la relation α onnée plu haut pour un circuit quart e pont polarié en courant, on obtient :. I α V m Va Vb α L erreur e linéarité et eux foi plu faible que pour le même montage en polariation en tenion. 0

11 3.. Circuit emi pont La réitance équialent au pont e wheatone et. La tenion e ortie u pont et onc : α V m. I 3..3 Circuit pont complet La réitance équialent au pont e wheatone et. La tenion e ortie et onnée par : V m. Iα 3.3 Linéariation et amplification Aec un eul élément enible, il et poible en utiliant le montage e Figure. e renre la tenion e ortie V linéaire en fonction e α. Figure. : linéariation par l utiliation un AOP E La tenion e ortie et onnée par la relation V α. 3. Correction e érie thermique Dan bien e ca, le capteur piézo réitif érient en température. Cela e trauit par une ariation e la tenion e repo et par une ariation e la enibilité en fonction e la température. Nou étuieron ici quelque poibilité permettant e corriger ce influence ur la enibilité e la température. Le correction que nou étuieron conitent à faire arier la tenion alimentation u pont e Wheatone en raion inere e l influence ur le pont e la température. Coniéron le capteur e preion réalié aec e jauge piézo réitie e la Figure.. Figure. : capteur e preion La tenion e ortie et onnée par la relation uiante : Vout S. PVb. Voff

12 Quan S et la enibilité nominale, P la preion meurée et Voff la tenion continue e ortie en l abence e preion meurée. Quan la température arie, la réitance e chaque branche u pont change et la enibilité arie. La ariation e la tenion e ortie et onc Vout S onnée par la relation uiante : PVb.. θ θ La ariation e la enibilité en fonction e la température et non linéaire et elle peut être S S αθ βθ aec S 0 la enibilité nominale et exprimée par la relation uiante : ( ) 0 θ la ifférence e température entre la température ambiante et la température e traail. Dan une plage e température e 0 C à 70 C, la ariation e la enibilité en fonction e la température peut être coniérée comme linéaire. Aini, une compenation en température obtient lorque la tenion alimentation u pont e Wheatone croit aec la température comme le montre la relation uiante : Vb0 Vb Vb0 ( αθ ( γθ )...) αθ ( ) Le terme non linéaire e l expreion précéente peut être négligé pour e application ne néceitant pa une préciion meilleure que %. Dan l exemple que nou allon traiter cieou, nou chercheron à aoir une érie thermique e Vb égale à 050 ppm. C -. Pluieur circuit que nou allon étuier an le paragraphe uiant peuent être utilié pour faire arier la tenion alimentation u pont e Wheatone. 3.. Compenation aec e ioe La ariation e la tenion e ioe e.5 mv. C - peut être employée pour faire arier la tenion alimentation u pont e Wheatone. De ioe N8 peuent être utiliée à cette fin. Figure. 3 : compenation e la érie thermique par e ioe La tenion alimentation u pont et : Vb Va. φ. Nou écriron le ariation e Vb et φ Vb φ en fonction e la température aec la notation uiante : V b& et & φ. θ θ

13 La ariation e la tenion alimentation u pont en fonction e la température et onnée par : V b &. & φ. Aini, la ariation relatie e Vb et onnée par : & φ Vb&. & φ φ. Vb Va. φ Va φ Pour une ioe, & φ V b 500 ppm. C. Aec Va 6 V et φ 0.7 V, & 88 ppm. C φ Vb ariation e enibilité u pont e -050 ppm. C - et quaiment compenée.. La 3.. Compenation aec un tranitor La ariation e la tenion u pont et corrigée en utiliant un tranitor monté uiant le chéma e la Figure.. La ariation e la tenion alimentation u pont et fonction e la tenion aux borne une ioe. Figure. : polariation à l aie un tranitor La tenion alimentation u pont exprime par : Vb Va α. φ. Le terme α choii pour apporter la correction néceaire à la érie thermique u pont. Aini pour une ariation e enibilité u pont e -050 ppm. C -, le aleur e et en fonction e la tenion alimentation ont onnée an le Tableau. Va (Ω) (Ω) 5 V 3.3 k.3 k 9 V.0 k 806 V. k 60 Tableau Nou étuieron an le paragraphe 5 une compenation numérique e la érie thermique. et 3

14 Amplificateur intrumentation. Importance e la réjection e moe commun En milieu inutriel c et à ire an un milieu paraité par e bruit électromagnétique, une tenion ifférente e celle élirée par le capteur ient e uperpoer à celle élirée par le capteur. La tenion qui e uperpoe peut aoir pluieur origine : quan le câble e liaion entre le capteur et l amplificateur ont placé à proximité un fil ecteur un couplage capacitif génère cette tenion upplémentaire Figure. 5.a, quan le câble e liaion et ujet à e paraite origine magnétique Figure. 5.b. Figure. 5 : origine e la tenion e moe commun Sur le eux borne e ortie u capteur à l extrémité roite u câble e liaion, on retroue la tenion élirée par le capteur qui et uperpoée à une tenion commune aux eux ortie. Cette tenion commune et appelée la tenion e moe commun. Son amplitue peut être plu importante que celle élirée par le capteur. La Figure. 6 repréente le eux tenion en ortie u câble e liaion an un ca ou la tenion élirée par le capteur et trè perturbée. L eneloppe à bae fréquence repréente le ignal u ecteur qui apparaît par couplage capacitif. Cette tenion et commune aux eux ortie et et on la qualifie e tenion e moe commun. La tenion amplitue (plu faible an notre ca) et e fréquence plu éleée et la tenion e moe ifférentielle. Le eux one et ne ont pa ientique : le eux tenion e moe ifférentielle apparaient en oppoition e phae l une par rapport à l autre.

15 Figure. 6 : tenion en ortie u câble e liaion D aprè ce que l on ient e ire, la tenion e moe commun exprime par : La tenion e moe ifférentielle e calcule par :. mc. Le générateur équialent permettant e reprouire ce même tenion ont repréenté à la Figure. 7. Figure. 7 : tenion e moe ifférentielle et tenion e moe commun Un amplificateur et caractérié par le taux e réjection u moe commun Trmc qui qualifie l amplification u moe ifférentiel par rapport au moe commun. L amplification u moe ifférentiel oit être la plu éleée poible tani que l amplification e moe commun la plu faible poible. Nou reienron ur ce point lor e l étue e l amplificateur ifférentiel. Une application qui exige aoir e fort taux e réjection u moe commun et le releé e l électrocariogramme (ECG). L ECG et obtenu par le calcul e ifférence e pluieur ignaux iu e électroe e meure (en général électroe) placée ur le corp u patient. Lorque le mucle cariaque e éplace, il onne naiance à une tenion et un courant qui correpon à la épolariation u mucle cariaque. L amplitue u ignal et eniron mv comme il et repréenté ur la Figure. 8 à roite. Ce ignal e uperpoe à un ignal qui et éliré par la tenion ecteur par couplage capacitif. L amplitue e la tenion ecteur qui apparaît aux borne u corp et e quelque olt (ientique à l application un oigt ur une one ocillocope en l air). 5

16 Figure. 8 : ignal ECG La tache un amplificateur etiné à releer l ECG et amplifier le ignal qui et le reflet u éplacement u mucle cariaque ( mv) tout en réjectant le ignal u ecteur.. Amplificateur ifférentiel Un amplificateur ifférentiel peut être remplacé par le chéma bloc e la Figure. 9. Le gain e la oie Ve et A et il peut être ifférent u gain e la oie Ve qui et A. Figure. 9 : chéma équialent à l amplificateur ifférentiel La tenion e ortie et onnée par : A. Ve A. Ve. Le tenion e moe ifférentielle et e moe commun ont onnée repectiement par : Ve Ve Ve Ve et mc Le tenion Ve et Ve expriment onc par le relation uiante :. mc Ve et. mc Ve En remplaçant ce expreion an celle e, on obtient : 6

17 A A ( A A) mc. Le gain e moe ifférentiel et onc : e moe commun la ifférence e gain A A. A A et le gain.3 Importance u ééquilibre e impéance e ource Le impéance entrée e amplificateur en moe commun et en moe ifférentielle peuent être ifférente. Le réitance e câble non ientique ou le impéance e ortie e entrée engenrent aui un ééquilibre e impéance e ource. Nou allon montrer que an le ca un ééquilibre érie lié aux réitance u câble e liaion u capteur à l amplificateur, il réulte qu une tenion e moe comun eient une tenion e moe ifférentielle. L impéance entre le entrée et et appelée impéance entrée ifférentielle Z et l impéance entre le eux entrée et la mae et l impéance e moe commun Zmc. Le impéance érie prie en compte ont z et z comme on peut le oir ur la Figure. 0. Figure. 0 : impéance entrée un amplificateur et prie en compte e réitance érie e câble Le tenion en entrée e l amplificateur ifférentiel ont : et zmc //( z z // zmc) e. z zmc //( z z // zmc) zmc //( z z// zmc) e. z zmc //( z z// zmc) On a généralement Zmc >> Z et Zmc >> z et z. z z z z e. e. z z z z Quan la tenion ifférentielle et nulle, c et à ire erait en être e même pour. On obtient à la place : e e 0 e e mc, il 7

18 mc. ( z z) ( z z) ( z z )( z z ) Il y a onc conerion une tenion e moe commun en tenion e moe ifférentielle. Ce efaut era olutionné en ayant une impéance entrée infinie..3. Amplificateur iéal Dan le ca e l amplificateur ifférentiel e la Figure. réalié aec un AOP iéal, le calcul e V onne : V ( ) Figure. : amplificateur ifférentiel La ifférence e eux tenion e ortie tracée ur la Figure. 6 onne bien la tenion élirée par le capteur amplifié u gain. Malheureuement, l AOP n et pa parfait; le Trmc qualifie on taux e réjection u moe commun. Le taux e réjection u moe commun et éfinie par : A T rmc Amc Dan le ocumentation, le Trmc (CM Common Moe atio) et ouent exprimé en A T rmc 0 log B. Amc écibel par la relation ( ) Voyon onc comment et altérée l amplification u montage e la Figure. par la prie en compte u Trmc e l AOP..3. Prie en compte u Trmc e l AOP Le gain e l amplificateur et onné par la relation : A. Amc. mc A. ( ) Amc. 8

19 Le tenion et - ont alor calculée à partir u montage e la Figure. et e tenion et. Ce relation ont : et En remplaçant ce eux ernière expreion an l expreion e et en faiant l approximation que A>>Amc et A >>, et onnée par l expreion : mc Trmc mc. L application numérique uiante permet e e renre Le terme erreur et : Trmc compte e l importance e ce terme. mc A.N.: mc V, mv et Trmc , 33 oit 33 %. Ce calcul et fait Trmc aec un AOP qui poèe un Trmc e 70 B. Aec un amplificateur intrumentation (A 60) ont le Trmc 93 B pour un gain e 0, mc nou obtenon : 0, 03 oit une erreur e.3 %. T rmc La réuction u Trmc u montage épen irectement u Trmc e l amplificateur. Le calcul u paragraphe uiant montre qu il et illuoire e ouloir réalier un amplificateur à fort Trmc aec e réitance e préciion quelconque..3.3 Prie en compte e la préciion e réitance Nou prenon onc en compte la préciion e réitance. Pour nou placer an le pire ca, le aleur e réitance u montage e la Figure. ont onnée par le relation uiante : ( ) ( - ) 3 ( - ) ( ) 9

20 0 Figure. : amplificateur ifférentiel La tenion e ortie et onnée par l expreion uiante : 3 V On calcule éparément le eux rapport ' ' et 3 ' ' en remplaçant,, 3 et par le expreion en fonction e,, 3, et. On implifie ce expreion en coniérant << et en limitant le éeloppement limité au er orre. On remplace ce eux rapport an l expreion e. On obtient aprè mie en forme : ( ) ( ) On remplace le tenion et par le expreion uiante : et mc mc Aprè implification en négligeant le terme en, l expreion e et : mc Donc et A A mc

21 Et T rmc Application numérique : 00 et 0, %. A 99,8 et Amc 0, %. Trmc 88 B. 00 et %. A 98 et Amc %. Trmc 68 B. La ifférence e réuction u taux e réjection e moe commun et énorme. Il et trè important utilier e réitance e préciion quan on cherche à obtenir e taux e réjection u moe commun important.. Amplificateur intrumentation La particularité un amplificateur intrumentation et qu il amplifie la tenion e moe ifférentielle an (ou peu) amplifier la tenion e moe commun. Il conitent à utilier un montage amplificateur aec pluieur AOP qui optimie le rapport e l amplification u moe ifférentiel par rapport à l amplification e moe commun. Pour augmenter Trmc, il faut : préenter e entrée à impéance infinie pour éiter e élirer e tenion ifférente ur le eux entrée, ymétrier le eux oie pour traiter ientiquement l amplification e eux entrée... Amplificateur intrumentation à eux AOP Le montage et onné ur la Figure. 3. Figure. 3 : amplificateur intrumentation à AOP

22 V et calculée en coniérant le AOP parfait. V et V ont remplacé par le relation. et mc mc mc Le gain en moe commun et en moe ifférentiel ont onc : 3 3 A et 3 A mc L annulation e Amc exige aoir 3 ce qui peut être obtenue par et 3. Cette conition et rarement érifiée car le réitance ont toujour onnée aec une certaine préciion.... Prie en compte e la préciion e réitance Dan le montage e la Figure. 3, le réitance ont remplacée par le aleur uiante pour tenir compte e la préciion e réitance : ( ) ( - ) 3 ( ) ( - ) Le gain A et Amc eiennent : ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) A En implifiant cette expreion (aec << et 0), on montre que : A De même, A mc 3. Aini, Log A A Log T mc rmc

23 Le montage e la Figure. 3 et ifficile à utilier car pour chaque aleur e gain, toute le réitance oient être ajutée. On lui préfère le montage e la Figure..... Ajutage u gain Figure. : amplificateur intrumentation à eux étage Par uperpoition e état équilibre en coniérant éparément le er étage, on obtient pour V : V V V. // De même pour le ème étage, V et : V V V V. // Aprè regroupement e ce eux expreion et implification, on obtient : V ( V ) V Le gain et maintenant ajutable à partir une eule réitance. Il ubite néanmoin e inconénient : Le traitement e l amplification e la oie et la oie n et pa ymétrique. L amplification e la oie épen u gain e A et e A alor que l amplification e la oie épen e A. Ceci entraîne pour e tenion e moe commun importante, un rique e aturation e AOP. La tructure que nou allon étuier et complètement ymétrique... Amplificateur intrumentation à troi AOP L amplificateur intrumentation e la Figure. 5 et contitué par un amplificateur ifférentiel A3. A et A n amplifient pa la tenion e moe commun mai amplifient le moe ifférentiel. En effet, pour une tenion e moe commun préente ur le eux entrée V V V et V (onc V V Vmc), i 0. i. La chute e tenion an le réitance 3

24 et onc nulle. On a onc V V et V V et un gain en moe commun égal à pour l étage contitué par A et A. Figure. 5 : amplificateur intrumentation à troi AOP En moe ifférentiel, le gain e A et A et : La tenion V et onc onnée par : V ' V ' ( V V ) ' ' V V ( V ) Le taux e réjection e moe commun un étage e ce type et augmenté par rapport à un amplificateur ifférentiel à un eul étage puique l étage A, A poèe un gain e en moe commun et un gain upérieur à en moe ifférentiel. Le performance en matière e gain e moe commun épenent e l étage A3. Dan le ca ou l on a, le gain en moe commun e l étage A3 et : A mc. On a onc : T rmc A 0. Log A mc ' 0. Log Pour que e fort Trmc oient obtenu, le réitance et oient être trè précie ( faible). La préciion e et importe moin. Il n exite aucun intérêt aujour hui à réalier en icret un montage aec 3 AOP. On troue ur le marché e AOP intrumentation bon marché et e toute façon plu performant que ce que l on peut obtenir en icret. La Figure. 6 onne le taux e réjection u moe commun pour un amplificateur intrumentation baique e chez Analog Deice le AD 60. Le gain e moe ifférentiel et choii par une unique réitance extérieure placée entre le

25 borne et 8. Le gain et fixé par la réitance u montage e la Figure. 5. Pour 0, le gain et e. Cela ignifie qu il et choii en interne. Figure. 6 : taux e réjection u moe commun (CM) en fonction e la fréquence (ocumentation AD 60 Analog Deice) Le taux e réjection u moe commun et e 30 B pour un gain en moe ifférentiel e 00 ou 000. Celui arie en fonction e la fréquence puique le prouit gain bane limite la aleur u gain en haute fréquence. La Figure. 7 onne un exemple e l utiliation e l AD60 pour la meure e l ECG. Cet exemple et intéreant car il permet e e renre compte e précaution prie lor e la meure e tenion faible. Le électroe e meure e l ECG ont irigée er le entrée 3 et e l amplificateur intrumentation. Le gain en moe ifférentiel et fixé par la réitance c. La tenion e moe commun et obtenue à partir e la tenion prie entre 3 et et elle et réinjecté par l interméiaire e l AD 705. Cette façon e procéer réuit la perturbation e moe commun. Enfin le montage et alimenté par eux batterie pour éiter tou le couplage aec le ecteur. Figure. 7 : exemple e meure e l ECG 5

26 5 Exemple e circuit intégré e conitionnement Nou étuion un circuit etiné au conitionnement un capteur e preion pour réalier un moniteur e repiration en ue e étecter l anxiété par le biai e ariation u rytme e repiration. Ce qui uit et inpiré e la note application 683 u circuit Maxim MAX 57 (pfer.maxim-ic.com/en//max57.pf et pfer.maxim-ic.com/en/an/an683.pf). Le moniteur e repiration utilie un tranucer en ilicium à jauge piézo réitie (PT pour piezo reitie Tranucer) pour étecter le ariation e preion correponant à l inhalation et l expiration air. Le ortie u pont e Wheatone u capteur ilicium ont irigée er le circuit MAX 57 qui a pour but e polarier le pont e meure et e corriger le erreur. La ortie u MAX 57 et irigé er un CAN pour être enoyé ur un PC. Le capteur PT et configuré en pont e Wheatone comme préenté à la Figure. 9 pour une plu grane enibilité (0mV par olt e tenion alimentation). 5. Source erreur e capteur Le ource erreur ont e eux type : forte épenance e l amplitue e la tenion e ortie en fonction e la température et non linéarité e la ariation en fonction e celle-ci, ariation importante e l offet en fonction e la température. Figure. 8 : ource erreur e capteur e type PT Le circuit e la Figure. 9 préente une olution analogique pour corriger la plupart e erreur e capteur. L alimentation et faite à partir un courant fixe et une réitance ont la aleur et fonction e la température fixe la tenion alimentation u pont. L effet e ariation e réitance u pont et réuit par le réitance le réitance tz. Quan la température augmente, le réitance u pont augmentent également. Le réitance en parallèle limite cette augmentation. La tenion continue e ortie et ajuté à une aleur nulle à l aie e eux réitance e pie u pont. 6

27 Figure. 9 : olution analogique e compenation e érie 5. Solution mie en œure an le MAX57 Le ynoptique interne u circuit e conitionnement u pont et placé ur la Figure. 30. On reconnaît en haut ur la gauche la ource e courant programmable e commane u pont e jauge. Le ortie u pont e jauge ont tranmie er un amplificateur à gain programmable (PGA) à capacité commuté. Le gain et commané par 5 regitre qui ont commané par le contenu une eeprom. Pour aurer une erreur inférieure à 0. %, le MAX 57 compene l offet en aleur nominale et en fonction e la température, la tenion maximale e ortie (FSO pourfull Scale Output) et a ariation en fonction e la température et il compene aui le erreur e non linéarité. Figure. 30 : MAX 57 7

28 Pour parenir à la compenation e erreur, le MAX 57 fonctionne en 3 phae : acquiition e la tenion e ortie an correction et contrôle par PC, calibration et compenation e erreur et tockage e aleur compenatrice e erreur an une eeprom, érification en fonctionnement normal. Le programme e contrôle u MAX 57 poèe une bibliothèque e cœur e pont e meure et il permet aapter la commane u pont La Figure. 3 étaille la correction en fonction e la température. La ource e courant commane le pont e Wheatone. La tenion Vbr et fonction e la température. Cette tenion commane le tenion e référence e conertieur numérique analogique et la tenion e ortie e ce ernier et onc fonction e la température. Quan la température augmente, la tenion e ortie e CNA et onc réuite. Un CNA e réolution 6 bit commane la tenion maximale e ortie (FSO) tani que l autre commane l offet qui ient ajouter à la ifférence e eux tenion en ortie u pont. Figure. 3 : iagramme implifié e la commane en fonction e la température 6 Amplificateur iolement Dan le ca e forte tenion e moe commun, il et parfoi préférable ioler galaniquement la tenion meurée en ortie u capteur e la tenion e ortie enoyé er l étage acquiition. L iolation e eux partie permet ourir le circuit et éiter que le courant e moe commun ne circulent e part et autre u ipoitif iolation. Le méthoe pour ioler ont : utiliation un tranformateur, utiliation un opto coupleur ou un ytème optique, utiliation un amplificateur iolement. Nou étuieron ici le ca un amplificateur iolement. Nou aon u l intérêt ioler la meure et il et aui néceaire ioler le alimentation qui eront élirée à partir un tranformateur éparé ou un conertieur DC - DC. 8

29 Le tranformateur ne permet pa e meurer e tenion continue et cette contrainte peut être étourné par tranlation en fréquence u pectre meuré. Le circuit qui illutre notre propo et un amplificateur iolement à ba coût e type AD0. Il utilie troi tranformateur comme le montre la Figure. 3. Figure. 3 : chéma interne e l AD0 A partir e l alimentation externe préente ur le broche 9 et 30, il et élaboré une nouelle alimentation an connection galanique aec la ère an le bloc power. L étage Power Ocillator ient écouper la tenion alimentation externe pour enir par l interméiaire e tranformateur T et T3 alimenter la partie proche u capteur c et à ire le bloc Input et alimenter la partie proche e l acquiition faite an le bloc Output. Il n y a bien ur pa e connexion électrique entre le broche 9, 30 et le broche 3,,, 5. Le circuit accepte une tenion ifférentielle entre le entrée 7, 9 et la ortie égale à ± 3500 V crête. Le capteur ou le pont e meure et connecté entre le broche 7 et 9 ; l étage e moulation commane T qui tranfère le ignal u capteur à l étage e émoulation préent à proximité u ytème acquiition. La Figure. 33 écrit un ytème acquiition à oie entrée iolée. Le AD0 ont alimenté à partir une alimentation commune 0 V et 5 V. Coté capteur, ur le oie &, l offet e amplificateur et corrigé par le potentiomètre placé entre le broche et 5. Sur la oie (channel ), c et une liaion - 0 ma qui permet e tranmettre un nieau 0 et par le eux aleur e courant. Ce eux courant génèrent une tenion entre le broche 9 et 8 e l AD0 u haut. Cette tenion et amplifiée par le gain ( 00/(8.5 G )). L amplificateur uieur e l AD 0 e ortie élire a ortie ur le multiplexeur AD 750. La oie et contituée par l AD 590 qui et un capteur e température et l AD 580 élire une tenion e référence e.5 V ce qui permet e rajouter une tenion continue table en ortie. 9

30 Sur la oie 3, la tenion préente ur E IN et amplifiée aec un gain e 0. Figure. 33 : ytème acquiition oie Sur la oie, l AD 58 élire une tenion e 0 V pour polarier le pont e meure. Le circuit A permet e polarier le milieu u pont à 0 V et le ba u pont à 0 V. En l abence e graneur meuré ur la oie, l autre ortie u pont et à 0 V. Aprè un gain e 000, cette tenion et appliquée ur l entrée 9 e l AD0 u ba. Le ortie e AD 0 ont appliquée ur le entrée u multiplexeur AD 750 et la ortie et appliquée ur l entrée u CAN. Lor e la conception u PCB e l AD 0, il et important e réuire le plu poible la capacité paraite préente entre le eux entrée pour éiter une conerion u ignal moe commun er moe ifférentiel. Dan le ca ou cette conition et repectée, on peut contater ur la Figure. 3 que le taux e réjection u moe commun (CM pour Common Moe ejection atio) e l AD 0 et important en bae fréquence. En plu haute fréquence, le capacité paraite entre le primaire et le econaire e tranformateur T, T et T3 préent an l AD 0 limite le CM. 30

31 Figure. 3 : taux e réjection u moe commun e l AD0 3

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Marges de stabilité et performances des systèmes linéaires asservis

Marges de stabilité et performances des systèmes linéaires asservis UV Cour 5 Marge e tabilité et performance e ytème linéaire aervi ASI 3 Contenu! Robutee e la tabilité " Notion e robutee e la tabilité " Marge e tabilité marge e gain et e phae! Performance e ytème aervi

Plus en détail

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion

Modélisation d une section de poutre fissurée en flexion Moéliation une ection e poutre fiurée en flexion Prie en compte e effort tranchant Chritophe Varé* Stéphane Anrieux** * EDF R&D, Département AMA 1, av. u Général e Gaulle, 92141 Clamart ceex chritophe.vare@ef.fr

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3. 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Produit ou comoment de deux torseurs 4 SOAIRE 1 INTRODUCTION 3 2 NOTION DE TORSEUR 3 2.1 Définition 3 2.1.1 Propriétés liées aux torseurs 4 2.1.2 Prouit ou comoment e eux torseurs 4 2.2 Torseurs élémentaires 4 2.2.1 Torseur couple 4 2.2.2 Torseur

Plus en détail

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation CHAPITRE III Amplificateur d instrumentation Olivier FRANÇAIS, 000 SOMMAIRE I NOTION DE TENSION DE MODE COMMUN ET D AMPLIFICATEUR DIFFÉRENTIEL... 3 I. DÉFINITION DE LA TENSION DE MODE COMMUN... 3 I.. Tension

Plus en détail

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00)

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00) IU DE GENOBLE MESUES PHYSIQUES DS Electroniqe d'intrmentation I (SP3 9 /6 Nom : Prénom : Deoir reillé d Vendredi 6 Mar (drée impartie h Docment non atorié alclatrice atoriée Partie : Le filtrage paif (7

Plus en détail

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes

Optique. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P5.6.2.1. 0706-Gan/Hag. Vitesse de la lumière Mesure avec des impulsions lumineuses courtes Optique Vitee de la lumière Meure avec de impulion lumineue courte LEYBOLD Fiche d expérience de phyique Détermination de la vitee de la lumière dan l air à partir de la ditance parcourue et du temp de

Plus en détail

Notice d utiliation Verion 1.0 Décembre 2002 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION:Pour éviter tout rique d'électrocution, ne pa ouvrir le boîtier. Ne pa réparer l'appareil oi-même. Conulter une peronne

Plus en détail

constitue, est formée à partir des éléments de la première famille qui contient l électron, les quarks u («up», de charge 2/3 e 1, m u

constitue, est formée à partir des éléments de la première famille qui contient l électron, les quarks u («up», de charge 2/3 e 1, m u Atrophyique et haute énergie Le ocillation e méon beaux Par l étue e phénomène rare on peut accéer à e particule qui ont trop loure pour pouvoir être prouite irectement an le laboratoire Nou avon epui

Plus en détail

Commande d un système linéaire.

Commande d un système linéaire. PSI Brizeux Ch. E4: Commande d un ytème linéaire - Le ocillateur à boucle de réaction 43 CHAPITRE E4 Commande d un ytème linéaire. Le ocillateur à boucle de réaction On peut claer le ytème en deux catégorie

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION

TP6 : ALIMENTATION A DECOUPAGE : HACHEUR SERIE ET CONVERTISSEUR STATIQUE ABAISSEUR DE TENSION P6 : ALIMNAION A DCOUPAG : HACHUR SRI CONVRISSUR SAIQU ABAISSUR D NSION INRODUCION Le réeau alternatif indutriel fournit l énergie électrique principalement ou de tenion inuoïdale de fréquence et d amplitude

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée

Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine synchrone autopilotée Platine d expérimentation MicroMAG : à la découverte de la machine ynchrone autopilotée. NOGAREDE, D. HARRIEY, Y. LEFEVRE, F. PIGACHE ertrand.nogarede@laplace.univ-tle.fr INPT/ENEEIHT, 2 rue Camichel,

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Formation. édition #1 2016. Dirigeants. Brochure des thèmes et modules. www.rhonelyontt.com

Formation. édition #1 2016. Dirigeants. Brochure des thèmes et modules. www.rhonelyontt.com Formation Dirigeant éition # Brochure e thème et moule Brochure Formation Dirigeant année éito e la Préiente a tranmiion orale e per et pour autant, le bénéole interient an un enironnement an cee plu complexe.

Plus en détail

Chapitre 3 Conditionnement des Signaux de Capteurs

Chapitre 3 Conditionnement des Signaux de Capteurs Chapitre 3 Conitionnement e Signaux e Capteur Par Pr. M. Attari, USTHB Attari.mo@gmail.com CAPTEU Conitionnement u Signal Filtrage Anti-epliement LINEAIZATION ANALOGIQUE LINEAIZATION NUMEIQUE Circuit e

Plus en détail

Quelques notions de conductimétrie

Quelques notions de conductimétrie Quelques nots e conuctimétrie - Mobilité un Deux électroes planes, parallèles, e surface et istantes e sont reliées aux pôles un générateur alternatif (*). I Les surfaces sont en regar l une e l autre

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

Chapitre Contrôleur proportionnel (P)

Chapitre Contrôleur proportionnel (P) Chapitre 7 Contrôleur On a vu dan le chapitre précédent le différent type de ytème aini que le paramètre qui le définient. Souvent, pour de ytème ou étude, il y a quelque paramètre dont on déire améliorer,

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

Surveillance de câbles. Principes techniques de base et exemples. ESN Bahngeräte GmbH

Surveillance de câbles. Principes techniques de base et exemples. ESN Bahngeräte GmbH 4402990358742002564069801245703106897025025410256975410210003069763456619874526003803063049662112023800544029903587420025640698012457031068970250254102569754102100030697634566198745260038030630496621120238005440299035874200256406980124570310689702502541

Plus en détail

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling IV.) la technologie électronique numérique. 4.) Introduction: Deux technologie électronique cohabitent : l'analogique et le numérique ou technologie digitale. Le numérique et plu récent, on développement

Plus en détail

CHAPITRE III. Les instruments de mesure. Manipulation de l oscilloscope et du GBF L OSCILLOSCOPE

CHAPITRE III. Les instruments de mesure. Manipulation de l oscilloscope et du GBF L OSCILLOSCOPE ISTS ERE NNEE CHPITRE III TRU PRTIQUES Le intrument de meure Manipulation de l ocillocope et du GBF L OSCILLOSCOPE. INTRODUCTI : Le circuit électrique qui vou ont familier comprennent eentiellement un

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Filtrage des signaux déterministes à temps continu

Filtrage des signaux déterministes à temps continu Chapitre 3 : La tormée de Laplace Filtrage de ignaux déterminite à temp continu I. Introduction En électronique, on a beoin de traiter de ignaux provenant de diérente ource (capteur de température, ignaux

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

UNIVERSITE D ELOUED DEPARTEMENT D'ELECTROTECHNIQUE

UNIVERSITE D ELOUED DEPARTEMENT D'ELECTROTECHNIQUE tranformateur 1- Contitution Un tranformateur comprend un circuit magnétique contitué de pluieur tôle ferromagnétique en forme de "E" et de "I" aemblée «tête-bêche». Ce tôle ont recouverte d un verni iolant

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Correction du TD de rappels d analogique

Correction du TD de rappels d analogique Correction du TD de rappel d analogique Florent Nageotte 27 eptembre 2016 1 Rappel d automatique analogique 1.1 Exercice 1 Pour calculer la fonction de tranfert totale, le plu imple et d appliquer la tranformée

Plus en détail

Chapitre IV: Transformateur monophasé

Chapitre IV: Transformateur monophasé . réentation : Un tranformateur et un convertieur tatique, alternatif/alternatif, de l énergie électrique. l permet d adapter une ource à une charge. l et contitué de deux bobinage enroulé ur le même circuit

Plus en détail

Chapitre 1.8 Les ondes mécaniques progressives

Chapitre 1.8 Les ondes mécaniques progressives Chapitre 1.8 Le onde mécanique progreie Onde et temp de réaction d un milieu Lorqu il y a de force d appliquée ur un milieu, ce n et pa l enemble du milieu qui réagit intantanément. Puique le milieu et

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Détermination de la structure cristallographique de la pyrite

Détermination de la structure cristallographique de la pyrite UPMC-Sorbonne Universités M-SMNO Travaux pratiques e iffraction es rayons X Détermination e la structure cristallographique e la pyrite La pyrite, e formule chimique FeS, est un minéral très répanu, que

Plus en détail

ADAPTER ET CONDITIONNER LE SIGNAL

ADAPTER ET CONDITIONNER LE SIGNAL ADAPTE ET CONDITIONNE LE SIGNAL Le Amplificateur Opérationnel (AOP) ou Ampli linéaire intégré (ALI) I) Introduction : La chaîne d acquiition dan un ytème doit réalier pluieur opération ditincte en vue

Plus en détail

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06

Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 CROISSANCE (CORRECTION DE LA FICHE DE TD N 2) Stéphane Adjemian Le 27 juin 2016 à 15:06 EXERCICE 1 (1) Nou avon déjà montré dan la fiche de travaux dirigé n 1 que la dynamique du tock de capital par tête

Plus en détail

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel

Simulation Matlab/Simulink d une machine à induction triphasée. Constitution d un référentiel Simulation Matlab/Simulink une machine à inuction triphasée Constitution un référentiel Capocchi Laurent Laboratoire UMR CNRS 6134 Université e Corse 3 Octobre 7 1 Table es matières 1 Introuction 3 Moélisation

Plus en détail

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu :

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : TRANSMETTEURS EN INSTRUMENTATION Transmetteurs aux SIGNAUX ANALOGIQUES STANDARDS Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : Capteur Transmetteur Régulateur PROCESSUS Actionneur Signal

Plus en détail

Exercice 2 : Comment déterminer le relief du fond marin avec un sondeur? (5,5 pts) Les trois parties de l exercice sont indépendantes

Exercice 2 : Comment déterminer le relief du fond marin avec un sondeur? (5,5 pts) Les trois parties de l exercice sont indépendantes Exercice 2 : Comment éterminer le relief u fon marin avec un soneur? (5,5 pts) Amérique u nor 2007 http://labolycee.org Les trois parties e l exercice sont inépenantes 1. Étue e l one ultrasonore ans l

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE

PROBLEME DE CHIMIE. Toutes les données nécessaires à la résolution de ce problème apparaissent au VI en fin d énoncé. AUTOUR DU DIOXYDE DE TITANE Le calculatrice ont autoriée. ***** N.B. : Le candidat attachera la plu grande importance à la clarté, à la préciion et à la conciion de la rédaction. Si un candidat et amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V)

Caractérisation de l interface Si/SiO 2 par mesure C(V) TP aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) aractériation de l interface Si/SiO par meure (V) Introduction p I Effet de champ à l interface Si/SiO p Fonctionnement d une capacité MOS p Principe

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE

GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE Objectifs péagogiues : - Dimensionnement un iagramme états - Exemple e système séuentiel «roboticien» (perception/écision/action). - Décomposition un système séuentiel

Plus en détail

Le défi. reseau-cdls-cls.ca

Le défi. reseau-cdls-cls.ca an 1 nce La cieo techn de en moue pratiq Le défi Concevoir un appareil qui doit enclencher une cacade d évènement. Le dernier évènement era le lancer d un projectile le plu prè poible d une cible. 15 0

Plus en détail

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC La série EN est destinée à mesurer des courants alternatifs et continus en utilisant la technologie à effet Hall. Les courants mesurés vont de quelques milliampères

Plus en détail

Outils et lois de l électrocinétique

Outils et lois de l électrocinétique TOYOTA PRIUS (Source : Centrale Supélec 2005) Objectifs de l étude : Expliquer pourquoi les véhicules électriques ont des difficultés à se développer.. Déterminer les résistances des circuits de mise en

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE du contrôleur de sonde Lambda DigiLSU

FICHE TECHNIQUE du contrôleur de sonde Lambda DigiLSU FICHE TECHNIQUE du contrôleur de sonde Lambda DigiLSU Ce module de contrôle de sonde Lambda large bande utilise les sondes Lambda Bosch LSU 4.9 pour mesurer la richesse des moteurs. C'est un module très

Plus en détail

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1

Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 Béton armé et précontraint I VERIFICATIONS E.L.S. Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 1 ENPC Module BAEP1 Séance 3 2 3. ETATS LIMITES DE SERVICE : Définition

Plus en détail

Ensemble pour l étude d une régulation de température

Ensemble pour l étude d une régulation de température ENSP Montrouge N. 205 Ensemble pour l étude d une régulation de température L ensemble est constitué des éléments suivants : - élément A : un boîtier contenant un bloc de cuivre, muni d une thermistance,

Plus en détail

Exercice 1 : Etude d un drone

Exercice 1 : Etude d un drone Terminale S Partie : Oberer. D n : JASON BOURNE Agite le onde /35 pt. On croyait tout connaître de l'hitoire de Jaon Bourne et de on paé d agent tueur malgré lui. Mai l eentiel retait à décourir. Le programme

Plus en détail

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 Fonctions La carte Mermoz est un système électronique qui se charge d enregistrer et de dater des mesures de tension. Elle peut être utilisée pour une large variété

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

INF601 : Algorithme et Structure de données

INF601 : Algorithme et Structure de données Cours 2 : TDA Arbre Binaire B. Jacob IC2/LIUM 27 février 2010 Plan 1 Introuction 2 Primitives u TDA Arbin 3 Réalisations u TDA Arbin par cellules chaînées par cellules contiguës par curseurs (faux pointeurs)

Plus en détail

Raccorder à la masse du véhicule

Raccorder à la masse du véhicule AMPLIFICATEUR POUR VOITURE 520 WATTS P.M.P.O. Raccorder à la broche à distance de mise sous tension de l unité source Raccorder à la masse du véhicule Veillez à ce que la masse soit aussi courte que possible

Plus en détail

TP4 : Focométrie des lentilles minces

TP4 : Focométrie des lentilles minces TP4 : Focométrie es lentilles minces Objectifs : Déterminer la nature (convergente CV ou ivergente DV) une lentille mince. Déterminer par ifférentes méthoes la istance focale image une lentille convergente

Plus en détail

Amplificateur opérationnel

Amplificateur opérationnel lycée Ibn Taymia Année 009-010 PSI A.BADI Amplificateur opérationnel 8 1 5 Table de matiere 1 aractéritique 1.1 Préentation.......................................... 1. Polariation..........................................

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

Exercice : Calcul des délais dans une réseau

Exercice : Calcul des délais dans une réseau Exercice : Calcul de délai dan une réeau L objectif principal de cet exercice et de comprendre le calcul du délai de bout en bout d un meage (délai de tranfert) dan un réeau en terme de : - délai de tranmiion

Plus en détail

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions

Chapitre 4. Cours de physique appliquée -I- PRESENTATION Utilisation Constitution Conventions Cour de phyique appliquée Chapitre 4 LE TRANFORMATER MONOPHAE -- PREENTATON -- tiliation - obtention de trè bae tenion - iolation galvanique de deux circuit - production de fort courant ou faible tenion

Plus en détail

Modèle en fin de série

Modèle en fin de série W(G)S3 Capteur de position avec Sortie Analogique ou Série Synchrone par conversion A/D Capteur de position et de vitesse pour des courses moyennes Degré de protection IP50 Etendue de mesure: 0... 3750

Plus en détail

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité

Paramètres clés pour la conception d une machine pentaphasée à aimants à double polarité SYPOSIU DE GENIE ELECTRIQUE (SGE 4) : EF-EPF-GE 04, 8-0 JUILLET 04, ENS CACHAN, FRANCE Paramètre clé pour la conception d une machine pentaphaée à aimant à double polarité Huein ZAHR,, Franck SCUILLER,

Plus en détail

JUMO dtrans T03 J, B, T Convertisseur de mesure analogique, 2 fils avec réglage numérique

JUMO dtrans T03 J, B, T Convertisseur de mesure analogique, 2 fils avec réglage numérique Fiche technique 9.30 Page 1/10 JUMO dtrans T03 J, B, T Convertisseur de mesure analogique, 2 fils avec réglage numérique JUMO dtrans T03 BU, TU Convertisseur de mesure analogique, 3 fils avec réglage numérique

Plus en détail

Théorie des dalles : Calcul par la méthode des bandes

Théorie des dalles : Calcul par la méthode des bandes ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE INSTITUT DE STRUCTURES LABORATOIRE DE CONSTRUCTION EN BETON Dr Olivier Buret, Aitant : S. Plumey, E. Har, D. Reaelli EXERCICES 4 ème / 6 ème SEESTRE 005 Corrigé

Plus en détail

TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES

TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES TP1: ETUDE PRATIQUE DE CIRCUITS LOGIQUES Préentation du Banc de câblage: Zone de câblage: La barrette du haut et numérotée : Le ligne de câblage 1 à 4 ont relié au +5V interne 56 à 59, relié au GND (0V)

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE

LE TRAITEMENT ANALOGIQUE LES AUTOMATISMES LE TRAITEMENT ANALOGIQUE GJC Lycée L.RASCOL 10,Rue de la République BP 218. 81012 ALBI CEDEX SOMMAIRE BUT LES CAPTEURS LES ACTIONNEURS Commande proportionnelle Commande continue LA CONVERSION

Plus en détail

Technique de Correction du Facteur de Puissance (PFC) dans les convertisseurs AC-DC monophasé : Application boost PFC

Technique de Correction du Facteur de Puissance (PFC) dans les convertisseurs AC-DC monophasé : Application boost PFC Technique e Correction u Facteur e Puiance (PFC) an le convertieur AC-DC monophaé : Application boot PFC *Z.Dey, *M K Fellah, *A.Benaia * ntelligent Control an Electrical Power Sytem aboratory CEPS Djillali

Plus en détail

Visualisation à l ordinateur des tensions d un convertisseur analogique-numérique et d un convertisseur numérique-analogique

Visualisation à l ordinateur des tensions d un convertisseur analogique-numérique et d un convertisseur numérique-analogique BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 1445 Viualiation à l ordinateur de tenion d un convertieur analogique-numérique et d un convertieur numérique-analogique par Deni GAUTHIER Lycée Bernard Paliy - 47000

Plus en détail

Jean-Louis CAYATTE http://jlcayatte.free.fr/ jlcayatte@free.fr

Jean-Louis CAYATTE http://jlcayatte.free.fr/ jlcayatte@free.fr Jean-Louis CAYATTE http://jlcayatte.free.fr/ jlcayatte@free.fr Chapitre 2 Le nombre es chômeurs Le nombre es chômeurs augmente lorsque les entrées au chômage sont supérieures aux sorties u chômage. Cette

Plus en détail

Commande vectorielle de la MSAP pour l'asservissement en vitesse ou en position

Commande vectorielle de la MSAP pour l'asservissement en vitesse ou en position Commane vectorielle e la MSAP pour l'aerviement en vitee ou en poition Commane vectorielle e la MSAP pour l'aerviement en vitee ou en poition II. Introuction Le éveloppement e nouvelle technologie e emi-conucteur

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique

Intitulée Etude et Synthèse des Caractéristiques de Réseaux d antennes Imprimées Supraconductrices dans la Bande Millimétrique REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI - CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L'INGENIEUR DEPARTEMENT D'ELECTRONIQUE

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Filtres Actifs. Caractéristiques

Filtres Actifs. Caractéristiques Filtre Actif Caractéritique générale é Caractéritique générale Définition C et un réeau électronique qui modifie l amplitude et la phae d un ignal d entrée ou d excitation x(t) pour produire un ignal de

Plus en détail

Devoir n 8 - Correction

Devoir n 8 - Correction CPGE Dupuy e ôme - PC 2012/2013 E. Ourar Deoir n 8 - Correction Problème I - Etrait anque PT 2010 4) En régime forcé, on peut passer en représentation complee. On a alors I Intéraction entre eu spire ae

Plus en détail

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie

Impact de l éolien sur le réseau de transport et la qualité de l énergie 1 Impact de l éolien ur le réeau de tranport et la qualité de l énergie B. Robyn 1,2, A. Davigny 1,2, C. Saudemont 1,2, A. Anel 1,2, V. Courtecuie 1,2 B. Françoi 1,3, S. Plumel 4, J. Deue 5 Centre National

Plus en détail

ACQUISITION ET CONDITIONNEMENT DE DONNEES

ACQUISITION ET CONDITIONNEMENT DE DONNEES TD : CQUIITION ET CONDITIONNEMENT DE DONNEE 1 Introduction Dans de nombreuses applications pour mesurer : une déformation sur une pièce une force ou une masse ou détecter un choc, on utilise des capteurs

Plus en détail

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006

Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 Notes de cours Philippe RAYMOND Novembre 2006 1 Traitement du signal la numérisation Numériser un signal analogique (donc continu), c est le discrétiser sur deux dimensions : le temps et l'amplitude. 2

Plus en détail

TP Échantillonnage Conversion analogique numérique

TP Échantillonnage Conversion analogique numérique TP Échantillonnage Converion analogique numérique I. Intérêt de la converion analogique numérique II. Introduction à l échantillonnage II.1. Principe II.2. Filtre anti repliement II.3. Mouvement apparent

Plus en détail

AMC 120 Amplificateur casque

AMC 120 Amplificateur casque AMC 20 Amplificateur casque Manuel Utilisateur FRANCAIS 2 Rami AMC 20 SOMMAIRE Description... Utilisation... Synoptique... Face avant... Face arrière.... Câblage...... Caractéristiques... Informations...

Plus en détail

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 SYSTÈMES D IDENTIFICATION CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 CONTRÔLE D ACCÈS SANS FIL RFID Contrôle des portes en temps réel. Fonctionnalités Aperio : le chaînon manquant grâce

Plus en détail

Les deux points les plus proches

Les deux points les plus proches MPSI Option Informatique Année 2001, Deuxième TP Caml Vcent Simonet (http://cristal.ria.fr/~simonet/) Les eux pots les plus proches Lors e cette séance, nous allons nous téresser au problème suivant :

Plus en détail

COURS DE COMMANDE NUMERIQUE

COURS DE COMMANDE NUMERIQUE COURS COMMAN NUMERIQUE PARTIE OPERATIVE D UN AXE NUMERIQUE Marque de référence Ou Strobe Vis à bille Disque de codeur Codeur Table Codeur Vis à bille Moteur à courant continu Dynamo tachymétrique Butée

Plus en détail

Acide formique et hydrogène L équation verte de l énergie du futur

Acide formique et hydrogène L équation verte de l énergie du futur Acide formique et hydrogène L équation verte de l énergie du futur le potentiel d utiliation de l hydrogène comme vecteur d énergie et immene, notamment avec le développement de pile à combutible (Pàc).

Plus en détail

Info Technique. Sonde lambda. Rôle. Fonctionnement

Info Technique. Sonde lambda. Rôle. Fonctionnement Hella KGaA Hueck & Co., Lippstadt 15 décembre 2002 1-5 Sonde lambda Rôle Des normes de plus en plus sévères sont prescrites pour les gaz d'échappement, contraignant l'industrie automobile à réduire les

Plus en détail

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP

SSNV143 - Traction biaxiale avec la loi de comportement BETON_DOUBLE_DP Titre : SSNV14 - Traction biaxiale avec la loi e comport[...] Date : 17/02/2011 Page : 1/14 Manuel e Valiation Fascicule V6.04 : Statique non linéaire es structures volumiques Document V6.04.14 SSNV14

Plus en détail

Circulation thermohaline et variation de la salinité

Circulation thermohaline et variation de la salinité Circulation thermohaline et variation de la alinité Mie en évidence de variation de la concentration de la olution lor du changement d état de l eau de mer à l aide d une meure phyique : celle de la conductimétrie.

Plus en détail

ALIMENTER UNE ARDUINO SANS USB

ALIMENTER UNE ARDUINO SANS USB ALIMENTER UNE ARDUINO SANS USB Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 2 Principe et pré-requis 7 2.1 Alimenter la carte Arduino avec une source de tension 5V.............. 7 2.2 S

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

Mesurer tout type de grandeurs avec tout type de capteurs de 1 à 10000 voies

Mesurer tout type de grandeurs avec tout type de capteurs de 1 à 10000 voies Mesurer tout type de grandeurs avec tout type de capteurs de 1 à 10000 voies Jean-Philippe CHARMET National Instruments, Ingénieur d applications Sommaire Cheminement d une mesure conditionnée Les outils

Plus en détail

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS

Conception de convertisseurs DC/DC à base de MEMS onception de convertieur D/D à bae de MEMS S. Ghandour To cite thi verion: S. Ghandour. onception de convertieur D/D à bae de MEMS. Micro and nanotechnologie/microelectronic. Univerité Joeph-Fourier -

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Electricité. Vérification de la loi de Coulomb. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P3.1.2.2. 0909-Wei. Electrostatique Loi de Coulomb

Electricité. Vérification de la loi de Coulomb. LEYBOLD Fiches d expériences de physique P3.1.2.2. 0909-Wei. Electrostatique Loi de Coulomb Electricité Electrostatique Loi de Coulomb LEYBOLD iches d expériences de physique Vérification de la loi de Coulomb P3... Mesure avec le capteur de force et le newtonmètre Objectifs expérimentaux Mesure

Plus en détail

Acquisition de données avec une carte multi-fonctions sous LabVIEW. Cours LabVIEW ENSPS J2 Serio@unistra.fr V1.04-2011

Acquisition de données avec une carte multi-fonctions sous LabVIEW. Cours LabVIEW ENSPS J2 Serio@unistra.fr V1.04-2011 Acquisition de données avec une carte multi-fonctions sous LabVIEW 1 1 Objectifs de la séance Acquisition de données avec un module d acquisition de données multifonctions (USB 6009) et traitement sous

Plus en détail