Haut Conseil de la santé publique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Haut Conseil de la santé publique"

Transcription

1 AVIS relatif à la révisin de la liste des maladies cntagieuses prtant interdictin de certaines pératins funéraires 27 nvembre 2009 Le Directeur général de la santé a saisi le le 22 avril 2009 afin de réviser la liste des maladies cntagieuses prtant interdictin de certaines pératins funéraires suite à un avis du Cnseil natinal du sida (CNS). Le a été interrgé sur la liste des maladies infectieuses puvant cnduire à une mise en bière bligatire dans un cercueil hermétique u à une interdictin de transprt sur autrisatin du maire. Il lui est également demandé de se prnncer sur la nécessité d avir des restrictins pur les sins de cnservatin à l égard de ces mêmes maladies et d examiner le maintien de l utilisatin de telles listes, le CNS recmmandant l applicatin des précautins universelles, cmme l avait fait le Cnseil supérieur d hygiène publique de France dans sn avis du 16 janvier Préambule Le rappelle que le respect des précautins universelles s adresse aux prfessinnels de santé pur la prise en charge des persnnes malades (nn décédées). La prise de risque infectieux, acceptable lrs de sins à un malade dans des cnditins bien définies, devient dans une perspective bénéfice-risque mins acceptable quand il s agit d une persnne décédée. Sins de cnservatin des crps Les sins de cnservatin des crps nt pur but de suspendre pur une durée de deux à tris semaines à température ambiante, le prcessus de décmpsitin, ffrant ainsi la pssibilité de retarder une inhumatin. Cela cnsiste à injecter dans le système vasculaire de quatre à six litres d un prduit antiseptique et cnservateur (frmaldéhyde le plus suvent) destiné à remplacer la masse sanguine qui est évacuée par drainage veineux. Il y est asscié l évacuatin des liquides et des gaz cntenus dans les cavités thracique et abdminale. Le lieu de pratique des sins de crps n est pas fixe, chambre funéraire u dmicile des défunts (30 % des cas), ce qui a une influence sur les cnditins de leur réalisatin. Les déchets résultant de ces sins snt assimilés aux déchets d activité de sins à risque infectieux (DASRI) et éliminés seln le circuit des DASRI. La pratique de sins de cnservatin est en augmentatin : actes envirn par an en France. Les gestes permettant cette pratique snt les suivants : incisin dans la circulatin sanguine, 1 1/6

2 injectin et aspiratin, évacuatin des liquides et gaz cntenus dans les cavités et les rganes (sang, liquide gastrique, urines, gaz intestinaux), suture des incisins, méchage des rifices naturels, nettyage des instruments : bjets piquants et tranchants. Risques infectieux La survie de la plupart des agents infectieux est très allngée dans les prduits bilgiques et il faut cnsidérer par principe que le risque de cntaminatin est le même chez un patient décédé que chez le malade vivant. Les risques les plus imprtants snt les risques d expsitin au sang (piqûre u cupure) et aux liquides rganiques ainsi que les risques d aérslisatin. Une étude a mntré que le risque d accidents d expsitin liée au sang et aux liquides bilgiques dcumentés était imprtant chez les thanatpracteurs : 15 à 40 % de piqûres dans les six à duze mis précédents. Une infectin acquise prfessinnellement était déclarée chez 17 % (89/539) des thanatpracteurs dnt un tiers par le virus de l hépatite B (VHB). Des bservatins de tuberculse active parfis mrtelle nt été rapprtées chez les thanatpracteurs. La preuve de leur rigine prfessinnelle a été apprtée par les études mléculaires. Il s agissait de sins de crps pur des persnnes décédées dans des tableaux de c-infectin par le VIH et le bacille tuberculeux. Des mesures de précautin pur pratiquer les sins de crps snt définies dans la circulaire DGS/VS 3 n 68 du 31 juillet 1995 relative aux prescriptins applicables aux chambres funéraires. Cette circulaire rappelle les mesures de précautin à prendre lrs des sins de crps, ntamment le prt de tenue imperméable, lavable et désinfectable, u à usage unique de préférence, cmprenant une cmbinaisn, un masque, un calt, des sur-bttes, une paire de lunettes de prtectin et une duble paire de gants. Les mesures à mettre en œuvre en cas d accidents d expsitin liés au sang et aux liquides bilgiques snt également décrites. Du fait : 1. des durées de survie des agents infectieux dans les tissus après le décès d un sujet et du curt délai après le décès dans lequel snt réalisés les sins de cnservatin, l infectisité de ces agents dans les cadavres dit être cnsidérée cmme équivalente à celle rencntrée chez un patient vivant ; 2. des dnnées transcrites dans le rapprt du grupe de travail «Révisin de la liste des maladies cntagieuses prtant interdictin de certaines pératins funéraires» ; 3. des précautins précnisées pur les persnnels de santé pur les sins aux sujets (nn décédés) et pur la manipulatin de ces mêmes agents infectieux dans les labratires de diagnstic médical (nuveau cnfinement pur mycbactéries ) ; 4. des mesures de précautin recmmandées : prt de tenue, vaccinatins bligatires pur les emplyés funéraires, ntamment la vaccinatin hépatite B ; 5. des cnditins de travail des thanatpracteurs avec des différences majeures entre celles ffertes, par exemple, par les funérariums des maisns de santé par rapprt à celles rencntrées au dmicile des persnnes décédées ; 6. du caractère parfis bligatire des sins de cnservatin du crps ; 7. de l absence fréquente de fiabilité des certificats de décès ( 30 %) ; 8. des infectins déjà décrites chez les thanatpracteurs et rapprtées dans la littérature ; 9. de la fréquence des dermites de cntact sur les mains de ces prfessinnels (par la manipulatin répétée de frml, désinfectants) ; 10. de la fréquence des c-infectins, cnnues u nn, pur ces agents pathgènes (exemples : VIH et VHB, VIH et virus de l hépatite C, VIH et mycbacterium tuberculsis) ; 11. de la prise de risque infectieux, acceptable pur un malade dans des cnditins bien définies, mais qui, dans une perspective bénéfice-risque, dit être recnsidérée quand il s agit d une persnne décédée, cmme rappelé en préambule du présent avis, 2/6

3 le recmmande : la mise en bière immédiate dans un cercueil hermétique avec épurateur de gaz et l interdictin des sins de crps pur les persnnes décédées des pathlgies suivantes : Orthpxvirses Chléra Fièvres hémrragiques Peste Charbn la mise en bière immédiate dans un cercueil simple et l interdictin des sins de crps pur les persnnes décédées des pathlgies suivantes : Rage Tuberculse active nn traitée u traitée pendant mins d un mis Tute maladie émergente infectieuse transmissible (SRAS, grippe aviaire ) sur saisine du HCSP la présentatin pssible du crps, sans mise en bière immédiate, suivie d une mise en bière dans un cercueil simple, mais l interdictin de sins de crps pur les persnnes décédées des pathlgies suivantes : Hépatites virales B, C Maladie de Creutzfeldt-Jakb Infectin VIH Tut état septique grave à streptcque A Tut état septique grave sur prescriptin du médecin traitant Le Haut cnseil de la santé publique ne recmmande pas de pratiques particulières pur le mde de transprt des crps des persnnes décédées des pathlgies listées ci-dessus. Tutefis, afin de permettre une autpsie à visée diagnstique, le recmmande que, pur les persnnes décédées et atteintes d une maladie de Creutzfeldt-Jakb, le délai du transprt après le décès puisse être de 72 heures. Par ailleurs, au-delà des sins de cnservatin et dans le cadre de la prtectin des emplyés funéraires, le insiste sur les recmmandatins générales suivantes : Respecter la pratique des vaccinatins prfessinnelles, en particulier la vaccinatin cntre l hépatite B. Respecter de façn stricte les précautins universelles édictées en milieu de sins pur les sujets atteints de ces mêmes pathlgies, en particulier le prt d une prtectin culaire et d une prtectin respiratire avec ntamment un masque FFP1 systématiquement prté et nn pas un simple masque chirurgical : - pur tus les sins de crps, - quelque sit la mentin prtée sur le certificat de décès. Instaurer un mdule spécifique de frmatin aux risques bilgiques et à leur gestin pur l btentin du diplôme de thanatpracteur. Encurager, en cas de décès à l hôpital et si des sins de crps snt envisagés, la réalisatin de ceux-ci en milieu hspitalier et nn pas au dmicile. Encurager, en cas de décès à dmicile, la réalisatin des sins de crps en milieu adapté (entreprise funéraire ffrant des cnditins de travail et d hygiène adaptées). Amélirer la frmatin à la rédactin du certificat de décès lrs du cursus médical et lrs de l exercice médical, afin que sient furnies des infrmatins exactes et pertinentes. 3/6

4 Références Sins de cnservatin des crps Guez-Chaillux M, Puymérail P, Le Bâcle C. La thanatpraxie : état des pratiques et risques prfessinnels. INRS. Dcuments pur le médecin du travail N 104 ; 4ème trimestre 2005 : Risque infectieux Beck-Sagué CM, Jarvis WR, Fruehling JA, Ott CE, Higgins MT, Bates FL. Universal precautins and mrtuary practitiners: influence n practices and risk f ccupatinally acquired infectin. J Occup Med Aug;33(8): Gershn RR, Vlahv D, Farzadegan H, Alter MJ. Occupatinal risk f human immundeficiency virus, hepatitis B virus, and hepatitis C virus infectins amng funeral service practitiners in Maryland. Infect Cntrl Hsp Epidemil Apr;16(4): Turner SB, Kunches LM, Grdn KF, Travers PH, Mueller NE. Occupatinal expsure t human immundeficiency virus (HIV) and hepatitis B virus (HBV) amng embalmers: a pilt serprevalence study. Am J Public Health Oct;79(10): Varile, rthpxvirses Raymnd Bastin. Traité de Maladies infectieuses, tme 2, pages E. Pilly. Maladies infectieuses et trpicales, 2006, page 529. Chléra E. Pilly 2006, pages Raymnd Bastin, Traité de Maladies infectieuses, tme 2, pages Lén Leminr, Michel Veyrn. Bactérilgie médicale. Médecine Science, Flammarin, pages Nelsn E.J. et Cllabrateurs. Chlera transmissin the hst pathgen and bacteriphage dynamic. Nat. Rev. Micrbil ctbre (7-10), Charbn Anthrax in humans and animals. 4th editin OMS Fièvres hémrragiques Haut Cmité de la santé publique. Infectins virales aiguës imprtées hautement cntagieuses et leur prise en charge. Décembre Zaki SR, Shieh WJ, Greer Pw et al. A nvel immunhistchemical assay fr detectin f Eblavirus in skin : implicatins fr diagnsis, spread and surveillance f Ebla hemrrhagic fever. J Infect Dis 1999 ; 179 (suppl 1) : S Investigatin autur d un cas imprté de FH de Crimée-Cng en France, nvembre Bull. Epidemil. Hebd 2005 ; 16 : Peste Smith MD. Plague. In Mansn s Trpical Diseases. 21st editin. Saunders eds 2003, p Carniel E. La Peste. In Menace Terrriste, apprche médicale. Jhn Libbey Eurtext eds 2005, p Rage Dacheux L, Peigue-Lafeuille H, Burhy H. Virus de la rage. EMC Bilgie clinique 2009, Elsevier Massn, pages Rapprt du grupe de travail du Cnseil supérieur d'hygiène publique de France. Recmmandatins relatives à la cnduite à tenir dans l'enturage d'un cas de rage humaine. Rapprt présenté et adpté lrs de la séance du CSHPF du 18 juin Avis du Cnseil supérieur d hygiène publique de France (sectin maladies transmissibles) relatif à la cnduite à tenir dans l'enturage d'un cas de rage humaine (séance du 24 septembre 2004). French multidisciplinary investigatin team. Identificatin f a rabid dg in France illegally intrduced frm Mrcc. Eur Surveill 2008; 13:8066. French and Belgian multidisciplinary investigatin teams. Identificatin f a rabid dg illegally intrduced frm the Republic f the Gambia t Belgium and France. Eur Surveill 2008;13: Burhy H, Rllin PE,Vincent J, Sureau P. Cmparative field evaluatin f the flurescent-antibdy test, virus islatin frm tissue culture, and enzyme immundiagnsis fr rapid labratry diagnsis f rabies. J Clin Micrbil 1989;27: /6

5 Peigue-Lafeuille H, Burhy H, Abitebul D, Astul J, Cliquet F, Gudal M, Lerasle S, Mailles A, Mntagne MC, Mrer I, Rtivel Y, Flret D. Human rabies in France in 2004: update and management. Med Mal Infect Dec;34(12): VIH, VHB, VHC Plan Natinal de Lutte cntre les hépatites B et C DGS-RI2 / 12 janvier Estimatin natinale de la mrtalité assciée et imputable à l hépatite C et à l hépatite B en France métrplitaine en Bulletin Epidémilgique Hebdmadaire 2008 ; 27 : Prévalence des hépatites B et C en France en 2004, Institut de veille sanitaire, 2004, 112 p. BEH thématique 20-21/19 mai Surveillance et préventin des hépatites B et C en France : bilan et perspectives. Cntaminatins prfessinnelles par le VIH, VHB, VHC en France en Rapprt de l Institut de veille sanitaire. Septembre HPA. Occupatinal transmissin f HIV. Data t December March 2005 editin. Hsglu S, Celen MK, Akalin S, Geyik MF, Syral Y, Kara IH. Transmissin f hepatitis C by bld splash int cnjunctiva in a nurse. Am J Infect Cntrl 2003;31: Ipplit G, Pur V, Petrsill N, De Carli G, Michelni G, Maglian E. Simultaneus infectin with HIV and hepatitis C virus fllwing ccupatinal cnjunctival bld expsure. JAMA 1998; 280:28. Sartri M, La Terra G, Aglietta M, Manzin A, Navin C, Verzetti G. Transmissin f hepatitis C via bld splash int cnjunctiva. Scand J Infect Dis 1993;25: Etat septique grave Hawkey PM, Pedler SJ, Suthall PJ. Streptcccus pygenes: a frgtten ccupatinal hazard in the mrtuary. Br Med J Oct 18;281(6247):1058. Healing TD, Hffman PN, Yung SE. The infectin hazards f human cadavers. Cmmun Dis Rep CDR Rev Apr 28;5(5):R61-8. Creutzfeldt-Jakb Brandel J-P, et al. Le réseau de surveillance de la maladie de Creutzfeldt-Jakb, Revue neurlgique (2009). Circulaire DGS/5 C/DHOS/E 2 n du 14 mars 2001 relative aux précautins à bserver lrs de sins en vue de réduire les risques de transmissin d'agents transmissibles nn cnventinnels. Circulaire DGS/DPPR n du 29 mai 2000 relative à diverses mesures cncernant les appareils de désinfectin des déchets d activités de sins à risques infectieux et assimilés. Afssaps. Analyse du risque de transmissin de la vmcj par les prduits de santé d rigine humaine juillet Arrêté du 16 juillet 2007 fixe les mesures techniques de préventin, ntamment de cnfinement,, à mettre en œuvre dans les labratires de recherche, d enseignement, d analyses, d anatmie et cytlgie pathlgiques, les salles d autpsie et les établissements industriels et agricles ù les travailleurs snt susceptibles d être expsés à des agents bilgiques pathgènes. Tuberculse Luciani F, Sissn SA, Jiang H, Francis AR, Tanaka MM. The epidemilgical fitness cst f drug resistance in Mycbacterium tuberculsis. Prc Natl Acad Sci U S A Aug 25;106(34): Epub 2009 Aug 13. Pardini M, Niemann S, Varaine F, Ina E, Meacci F, Orrù G, Yesilkaya H, Jarsz T, Andrew P, Barer M, Checchi F, Rinder H, Orefici G, Rüsch-Gerdes S, Fattrini L, Oggini MR, Bnnet M. Characteristics f drug-resistant tuberculsis in Abkhazia (Gergia), a high-prevalence area in Eastern Eurpe. Tuberculsis (Edinb) Jul;89(4): Epub 2009 Jun 17. Gershn RRM, Vlahv D, Escamilla-Cejud JA, Badawi M, McDiarmid M, Karkashian C, Grimes M, Cmstck GW. Tuberculsis risk in funeral hme emplyees. J Occup Envirn Med 1998; 40: Arrêté du 18 juillet 1994 (JO du 30 juillet 1994), mdifié par les arrêtés du 17 avril 1997 (JO du 26 avril 1997) et du 30 juin 1998 (JO du 22 juillet 1998, fixant la liste des agents pathgènes. Arrêté du 16 juillet 2007 (paru au JO du 4 aût 2007) fixant les mesures techniques de préventin, ntamment de cnfinement, à mettre en œuvre dans les labratires de recherche, d enseignement, d analyses, d anatmie et cytlgie pathlgiques, les salles d autpsie et les établissements industriels et agricles ù les travailleurs snt susceptibles d être expsés à des agents bilgiques pathgènes. 5/6

6 Ussery XT, Bierman JA, Valway SE, Seitz TA, DiFerdinand GT Jr, Ostrff SM. Transmissin f multidrug-resistant Mycbacterium tuberculsis amng persns expsed in a medical examiner's ffice, New Yrk. Infect Cntrl Hsp Epidemil Mar;16(3): Lauzard M, Lee P, Duncan H, Hale Y. Transmissin f Mycbacterium tuberculsis t a funeral directr during rutine embalming. Chest Feb;119(2): Sterling TR, Ppe DS, Bishai WR, Harringtn S, Gershn RR, Chaissn RE. Transmissin f Mycbacterium tuberculsis frm a cadaver t an embalmer. N Engl J Med Jan 27;342(4): Varicelle Paul N, Jacb ME. An utbreak f cadaver-acquired chickenpx in a health care setting. Clin Infect Dis 2006; 43: Avis prduit par la Cmmissin spécialisée Maladies transmissibles Le 27 nvembre avenue Duquesne Paris 07 SP 6/6

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

DCC/DMP : exemple de la valeur ajoutée du DMP pour un exercice en réseau

DCC/DMP : exemple de la valeur ajoutée du DMP pour un exercice en réseau DCC/DMP : exemple de la valeur ajutée du DMP pur un exercice en réseau ASIP Santé Jurnée Natinal des Industriels 23 nvembre 2010 Un parcurs de sins vaste et étendu De multiples dcuments papier et/u dématérialisé

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

Réponses aux questions fréquemment posées concernant la propagation, les symptômes, le traitement et la prévention de la maladie à virus Ebola

Réponses aux questions fréquemment posées concernant la propagation, les symptômes, le traitement et la prévention de la maladie à virus Ebola MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALE, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES DIRECTION GENERALE DE LA SANTE Département des urgences sanitaires Répnses aux questins fréquemment psées cncernant la prpagatin, les

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

Strasbourg, le 09/07/2012

Strasbourg, le 09/07/2012 Directin de la Prtectin et de la Prmtin de la Santé Pôle émetteur : Santé et Risques Envirnnementaux Enjeux sanitaires de la qualité de l air : Nte de synthèse relative à l Impact sanitaire de la pllutin

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

Directive relative au traitement des données de Health Info Net

Directive relative au traitement des données de Health Info Net dnnées de Health Inf Net Le traitement des dnnées persnnelles chez Health Inf Net AG () 1 Dispsitins générales 1.1 But et champ d applicatin Le dmaine de la santé est régi par des dispsitins légales particulièrement

Plus en détail

AVIS. relatif à la définition de l obligation vaccinale dans un cadre indemnitaire. 13 décembre 2011

AVIS. relatif à la définition de l obligation vaccinale dans un cadre indemnitaire. 13 décembre 2011 Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la définitin de l bligatin vaccinale dans un cadre indemnitaire 13 décembre 2011 Le Haut Cnseil de la santé publique a été saisi en date du 31 aût 2011 par

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PARTIE V NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Dssier établi par : Laurent IACHKINE SAUNIER et Assciés 5 Rue de Tilly 14400 BAYEUX Aux dates du : Juin 2011 et aût 2012 Dernière mdificatin : Octbre 2013 Partie

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ET PROCÉDURES

RECUEIL DES POLITIQUES ET PROCÉDURES DESTINATAIRES : ÉMISE PAR : APPROUVÉE PAR : Tutes les directins et unités administratives Tus les usagers La Directin des services techniques La Directin des technlgies de l infrmatin Le cnseil d administratin

Plus en détail

Programme d infrastructures Québec - Municipalités. Ce projet a fait l objet d une aide financière dans le cadre de ce programme

Programme d infrastructures Québec - Municipalités. Ce projet a fait l objet d une aide financière dans le cadre de ce programme Prgramme d infrastructures Québec - Municipalités Ce prjet a fait l bjet d une aide financière dans le cadre de ce prgramme INFRA 2014 Devis nrmalisé BNQ 3680-125 Inspectin télévisée des cnduites et des

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Procédure générale de prélèvement

Procédure générale de prélèvement Jseph Rue des Déprtés, Labratire Prcédure générale de Versin : 06 Prcédure générale de prélèvement 1. Ce qu il faut savir avant une prise de sang Quelques définitins : Anticagulant - prduit chimique utilisé

Plus en détail

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités,

Toulouse, le 14 janvier 2015. La Rectrice de l académie de Toulouse, Chancelière des universités, Tuluse, le 14 janvier 2015 La Rectrice de l académie de Tuluse, Chancelière des universités, à Rectrat Directin des Persnnels Enseignants Mesdames et Messieurs les Directeurs académiques des services de

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Evaluation comportementale

Evaluation comportementale Evaluatin cmprtementale Le dcteur Garnier est inscrit sur la liste préfectrale des vétérinaires puvant prcéder à l évaluatin cmprtementale des chiens catégrisés (article L211-12) sur le département du

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

LE CONSEILLER EN PREVENTION DANS L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE.

LE CONSEILLER EN PREVENTION DANS L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE. LE CONSEILLER EN PREVENTION DANS L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE. NOTE. Paulus jean-luis Cnseiller en Préventin Niveau 2. paulus.jean-luis@htmail.fr 1 La li du 4 aût 1996 sur le Bien-être a mdifié la terminlgie

Plus en détail

AS-AMP SSIAD (Service de Soins Infirmiers A Domicile)

AS-AMP SSIAD (Service de Soins Infirmiers A Domicile) Annexe 3 AS-AMP SSIAD (Service de Sins Infirmiers A Dmicile) Date d Applicatin : 01/01/2013 DD-ADQ-010 Destinataires : IDEC SSIAD, AS SSIAD, AMP SSIAD Mdificatin depuis versin précédente : néant Lieu d'exercice

Plus en détail

Centre de Gestion de la fonction publique territoriale de la Dordogne - Service Hygiène et Sécurité - Infos Prévention n 4 Mai 2006.

Centre de Gestion de la fonction publique territoriale de la Dordogne - Service Hygiène et Sécurité - Infos Prévention n 4 Mai 2006. Centre de Gestin de la fnctin publique territriale de la Drdgne - Service Hygiène et Sécurité - Infs Préventin n 4 Infs SOMMAIRE La signalisatin tempraire lrs de travaux sur la vie publique : Travaux cncernés

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

RISQUES INFECTIEUX EN THANATOPRAXIE. JF Gehanno Service de médecine du travail & des maladies professionnelles CHU de Rouen.

RISQUES INFECTIEUX EN THANATOPRAXIE. JF Gehanno Service de médecine du travail & des maladies professionnelles CHU de Rouen. RISQUES INFECTIEUX EN THANATOPRAXIE JF Gehanno Service de médecine du travail & des maladies professionnelles CHU de Rouen GERES - décembre 12-1 La thanatopraxie Thanatopraxie toilette mortuaire «Soins

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL Questinnaire cnsultatin destiné à tus les habitants : la santé à Bnneuil La ville est engagée, avec l Agence réginale de Santé, sur la mise en place d un Cntrat Lcal

Plus en détail

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR Internatinal Cabinet Cnsultant Jean-Claude VICTOR Outils d apprpriatin pur la mise en œuvre d un système de management intégré à l aide des référentiels ( Nrmes ISO9001 :2000 et ISO14001 :2004, du référentiel

Plus en détail

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité Cnditins auxquelles un médecin dit répndre pur acquérir et maintenir la qualité d'accrédité (Texte appruvé par le Grupe de directin de l accréditatin du 15 février 2006) 1. Médecin bientôt agrée u récemment

Plus en détail

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle.

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle. Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude prtant sur l analyse de la négciatin d entreprise sur l égalité prfessinnelle. Directin Réginale des entreprises, de la cncurrence, de la

Plus en détail

Téléphonie mobile. Rapport du groupe d experts et avis de l Afsse du 7 juin 2005

Téléphonie mobile. Rapport du groupe d experts et avis de l Afsse du 7 juin 2005 Téléphnie mbile Rapprt du grupe d experts et avis de l Afsse du 7 juin 2005 Cadre de l expertise de l Afsse Lettre de saisine des ministères chargés de la santé et de l envirnnement du 3 février 2004 demandant

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Termes de références. Etude de faisabilité. Intégration de solutions de mobilité

Termes de références. Etude de faisabilité. Intégration de solutions de mobilité Termes de références Etude de faisabilité Intégratin de slutins de mbilité Date limite 07/06/2013 Pays : Tunisie Institutin : Secteur : Micrfinance Partenaire : Unin Eurpéenne Date d émissin : 22/05/2013

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Marché public de travaux ***** Travaux de maçonnerie ***** Edification de clôtures

Marché public de travaux ***** Travaux de maçonnerie ***** Edification de clôtures Marché public de travaux ***** Travaux de maçnnerie ***** Edificatin de clôtures Cahier des Clauses Administratives Particulières (C.C.AP.) Date limite de remise des ffres : Lundi 31 ctbre 2011 à 12 heures

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

Groupe de travail «Médecine de la reproduction» du GGOLFB

Groupe de travail «Médecine de la reproduction» du GGOLFB Prise en charge de première intentin du cuple infertile Grupe de travail «Médecine de la reprductin» du GGOLFB Charltte CHERUY, Anne DELBAERE, Annick DELVIGNE, Isabelle DEMEESTERE, Damien DETOURNAY, Michel

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Prix pour les jeunes chercheurs

Prix pour les jeunes chercheurs Prix pur les jeunes chercheurs REGLEMENT DE L EDITION 2016 ARTICLE I. OBJET DU PRIX La Fndatin Bettencurt Schueller, recnnue d utilité publique, a pur but de «participer au maintien et au dévelppement

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

BON DE COMMANDE DEMANDE D AGRÉMENT COMME ENTREPRISE DE SERVICES POUR EFFECTUER DES ACTIVITÉS DANS LE CADRE DES TITRES-SERVICES

BON DE COMMANDE DEMANDE D AGRÉMENT COMME ENTREPRISE DE SERVICES POUR EFFECTUER DES ACTIVITÉS DANS LE CADRE DES TITRES-SERVICES BON DE COMMANDE DEMANDE D AGRÉMENT COMME ENTREPRISE DE SERVICES POUR EFFECTUER DES ACTIVITÉS DANS LE CADRE DES TITRES-SERVICES BON DE COMMANDE DEMANDE D AGRÉMENT COMME ENTREPRISE DE SERVICES POUR EFFECTUER

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015

École Paul-Hubert Rimouski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 Écle Paul-Hubert Rimuski 2014.11.05 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT 2014-2015 PROCÈS-VERBAL de la deuxième réunin régulière du cnseil d établissement de l écle Paul-Hubert, tenue le cinquième jur de nvembre deux

Plus en détail

Le dossier communicant de. service du dossier médical personnel. ASIP Santé 15 octobre 2010

Le dossier communicant de. service du dossier médical personnel. ASIP Santé 15 octobre 2010 Le dssier cmmunicant de cancérlgie, service du dssier médical persnnel ASIP Santé 15 ctbre 2010 L actin 18.3 du Plan Cancer : «partager les dnnées médicales entre les prfessinnels de santé» Le Plan Cancer

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

Biens sans maitre / Biens abandonnés

Biens sans maitre / Biens abandonnés Biens sans maitre / Biens abandnnés Bases juridiques Biens abandnnés : CGCT : L.2243-1 à L.2243-4 Biens sans maître et vacants : Cde civil : art.713 / CGPPP : L.1123-1 et suivants / Circulaire du 8.3.06

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS sur les prjets de décret et d arrêtés relatifs à la prtectin des persnnes cntre le risque lié au radn dans les bâtiments 17 mars 2010 Le a été saisi par la directin générale de la santé le 11 février

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Sessin 2011 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES EPREUVE PRATIQUE Durée : 3 heures Cefficient 7 L'usage de la calculatrice

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT FINANCES Drits de virie, fire à la bricle et turnages de films Tarifs 2014 EXPOSE DES MOTIFS Dans le cadre de l'élabratin du budget primitif 2014,

Plus en détail

Que fait UNAMEC pour le secteur? Que font les membres de UNAMEC en faveur des soins de santé?

Que fait UNAMEC pour le secteur? Que font les membres de UNAMEC en faveur des soins de santé? UNAMEC est l assciatin prfessinnelle belge des fabricants, imprtateurs et distributeurs de dispsitifs médicaux et cmpte plus de 200 firmes, bn pur 80% du marché cncerné. Les membres snt subdivisés en 4

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Partie administrative

Partie administrative CAHIER DES CHARGES FOURNITURE ET POSE DE CLIMATISEURS LABORATOIRE D HYDROLOGIE DE NANCY Partie administrative Les cnditins particulières prévalent sur les cnditins générales. Drit applicable Le présent

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

Grippe H1N1 (grippe porcine chez l être humain) et grippe saisonnière Administrateurs d'école

Grippe H1N1 (grippe porcine chez l être humain) et grippe saisonnière Administrateurs d'école 2009-2010 Numér 1 Grippe H1N1 (grippe prcine chez l être humain) et grippe saisnnière Administrateurs d'écle Table des matières Lignes directrices pur la gestin de la grippe dans les écles.3 Renseignements

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

Institut de Formation Aide-Soignant

Institut de Formation Aide-Soignant Institut de Frmatin Aide-Signant Centre Hspitalier 96 Rue des capucins BP 148 41200 ROMORANTIN LANTHENAY Tél secrétariat : 02-54-88-34-41 emails : ecleas@ch-rmrantin.fr NOTICE EXPLICATIVE CONCOURS AIDE

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs

MSc avec projet supervisé en marketing. Lignes directrices à l intention des étudiants et professeurs MSc avec prjet supervisé en marketing Lignes directrices à l intentin des étudiants et prfesseurs Le prjet supervisé Avec mémire u avec prjet supervisé, la M. Sc. en gestin mène, au chix de chacun, à des

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

1 1 1 1 dnnées sur la fiche nmbre de feuillets Plusieurs feuillets peuvent être nécessaires, ntamment si le détail des expsitins distingue plus de 3 tâches u situatins. fiche mise à jur le infrmatin du

Plus en détail

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV)

ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) Organisme pur la sécurité et la qualité de la chaîne alimentaire P. 1/5 Administratin des Services Vétérinaires ADMINISTRATION DES SERVICES VETERINAIRES (ASV) 1. STRUCTURE ET RESSOURCES HUMAINES Ministère

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE EURORÉGION

DÉVELOPPEMENT DURABLE EURORÉGION DÉVELOPPEMENT DURABLE EURORÉGION APPEL À PROJETS 2014 Ressurce eau Gestin des risques (Inndatins, sécheresse, submersin) Les membres de l Eurrégin Pyrénées-Méditerranée suhaitent faire de l Eurrégin un

Plus en détail

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC)

EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) EQUIPE SUR LE BUDGET ET LES FINANCES 1 COALITION POUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE (CICC) SOUMISSION A LA DOUZIEME SESSION DU COMITE DU BUDGET ET DES FINANCES, 20 AU 24 AVRIL 2009 15 AVRIL 2008 I. Bienvenue

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE

UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE Fnds d incitatin académique Académie de Brdeaux UN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE POUR REUSSIR SA CLASSE DE SECONDE Lycée Bernard Palissy Agen (47) DESCRIPTION DU PROJET Ce prjet, au cœur du prjet d établissement,

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A PROJETS 2014 Mdèles de tumeurs spntanées chez l animal pur la recherche translatinnelle en cancérlgie L'ITMO Cancer de l alliance natinale pur les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) en

Plus en détail

Approbation des comptes administratifs 2012

Approbation des comptes administratifs 2012 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 14 MARS 2013 ============== Etaient présents : tus les cnseillers sauf MM. GEFFROY et LEROUX Apprbatin des cmptes administratifs 2012 Le Cnseil Municipal, réuni sus

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S

REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S REGLEMENT D INTERVENTION FONDS SOCIAL D AIDE AUX APPRENTI-E-S Le dispsitif du Fnds Scial d Aide aux Apprenti-e-s, entre dans le cadre d une véritable stratégie pur la sécurisatin du parcurs des Apprenti-e-s.

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG

PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG PRÉSENTATION DU CONCEPT E-LOSTBAG 1 1- LES CHIFFRES Aujurd hui, 82 000 bagages snt perdus chaque jur dans le mnde, 13 % ne snt jamais retruvés. La première cause de perte est due aux étiquettes arrachées.

Plus en détail

Cadre de référence des Contrats de quartier

Cadre de référence des Contrats de quartier Cadre de référence des Cntrats de quartier Validé par le Cnseil administratif lrs de sa séance du 12 février 2014 Dcument élabré par la directin du Département de la chésin sciale et de la slidarité, sus

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif aux recmmandatins vaccinales cntre la cqueluche 19 mars 2008 Cet avis vient en cmplément de l avis du Cnseil supérieur d hygiène publique de France, sectin

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le bénéfice de l exercice en maison de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Le bénéfice de l exercice en maison de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé Synthèses Nvembre 2014 L Observatire Ecnmique et Scial Le bénéfice de l exercice en maisn de santé pluridisciplinaire sur les dépenses de santé La cnsmmatin de sins ambulatires des patients de plus de

Plus en détail

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014

Indice des prix à la consommation harmonisé - octobre 2014 01/2010 05/2010 09/2010 01/2011 05/2011 09/2011 01/2012 05/2012 09/2012 01/2013 05/2013 09/2013 01/2014 05/2014 09/2014 Inflatin (%) COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 7 nvembre 2014 Indice des prix à

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT

APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT SÉLECTION DE BUREAUX D ETUDES TECHNIQUES PAR LES BÉNÉFICIARES DE FINANCEMENT DE L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT APPEL A MANIFESTATIONS D INTÉRÊT Prgramme d Appui à la Sécurité Alimentaire et Nutritinnelle

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de travail

Modèle de règlement intérieur Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de travail Mdèle de règlement intérieur Cmité d Hygiène, de Sécurité et des Cnditins de travail Janvier 2015 Référence des textes : Le présent règlement intérieur a pur bjet de préciser, dans le cadre des lis et

Plus en détail

PRINCIPES ÉTHIQUES SOUS-JACENTS À L UTILISATION D ŒUVRES D ART POUR DES ACTIVITÉS DE LEVÉE DE FONDS

PRINCIPES ÉTHIQUES SOUS-JACENTS À L UTILISATION D ŒUVRES D ART POUR DES ACTIVITÉS DE LEVÉE DE FONDS Les dns d œuvres d art à fins caritatives Les artistes snt suvent sllicités pur faire dn d une u de plusieurs de leurs œuvres. Ces demandes peuvent prvenir d rganismes caritatifs, muséaux u autres. Un

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique, spécialisatin

Plus en détail

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible Yurcegid CBRH Rendez vtre applicatin cmpatible N04170/71 Web Frmatin Mise à jur 01/12/2015 cncerné Cette frmatin permet de cmprendre les mécanismes de la nrme DSN, et de mettre chacun des prcessus de paie

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail