PLAN. E-Commerce. Préparé par : Hamza. Encadré par : M.ABOUSSAA D. NAJJAR Soufiane DOUIMI. Université Chouaib Doukkali

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN. E-Commerce. Préparé par : Hamza. Encadré par : M.ABOUSSAA D. NAJJAR Soufiane DOUIMI. Université Chouaib Doukkali"

Transcription

1 D Ddd Université Chouaib Doukkali Faculté Polydisciplinaire d El Jadida Filiére : Management de la Qualité E-Commerce Préparé par : Hamza Sdc NAJJAR Soufiane DOUIMI PLAN Année universitaire : /2012 Encadré par : M.ABOUSSAA D

2 Introduction Chapitre1 : Le commerce électronique A- E-commerce B- Les domaines du commerce électronique C- Atouts du commerce électronique D- L efficacité du commerce électronique E- Commercialisation sur internet Chapitre2: Le commerce électronique au Maroc A- Les protocoles SET et SSL B- Le paiement sécurisé C- Le commerce électronique au Maroc Conclusion INTRODUCTION 2

3 Le commerce électronique, couvre tout ce qui permet d effectuer des opérations commerciales en ligne. Sous sa forme la plus évidente, il vend des produits en ligne aux consommateurs mais, en fait, n importe quel type d affaires effectué par des moyens électronique. Le commerce électronique consiste simplement à créer, à contrôler et à développer des relations commerciales en ligne. 3

4 CHAPITRE1 : Commerce électronique F- E-commerce G- Les domaines du commerce électronique H- Atouts du commerce électronique I- L efficacité du commerce électronique J- Commercialisation sur internet 4

5 A- Le commerce électronique Le commerce électronique représente l achat, le développement, la conception de produits, la production, la vente, le marketing, les services, la coopération entre entreprises, la distribution, la recherche, l information, les forums, l éducation, le divertissement, et probablement d autres sortes d activités.en voici juste quelques exemples : Consommateurs se renseignant sur des produits en ligne avant d acheter chez un revendeur traditionnel ; Consommateurs commandant des produits en ligne et les recevant par des moyens de transport traditionnels ou par Internet directement ; Etudiants participants aux programmes en ligne d éducation pour recevoir une formation professionnelle ; Particuliers effectuant des déclarations administratives en ligne ; Entreprises vendant des produits et des services à des consommateurs ou à d autres entreprises ; Entreprises suivant des projets en ligne ou transférant des fichiers électroniques (images, enregistrements de base de données ou fichiers texte) par l intermédiaire d Internet ; 5

6 Entreprises assurant un service technique ou clientèle 24 heures/24,7 jours/7 ; Promotion d événements ou même création d événement en ligne ; Centres de formations et écoles proposant des cours. B- Les domaines du commerce électronique L expression «commerce électronique» recouvre l utilisation combinée et optimale des technologies de la communication qui permettent d assurer et de développer les transactions d affaires. Il s effectue notamment au moyen du courrier électronique du Web, des revues d information sous forme électronique, des transferts électroniques de fonds, de l échange de données informatisées. Il est d usage de distinguer quatre domaines de commerce électronique : B et A (Business to Administration) : Transaction électronique entre une entreprise et une administration, par exemple pour la transmission d une déclaration ; B to B (Business to Business) : transaction électronique entre deux ou plusieurs entreprises. C est le domaine par excellence du commerce électronique, 98% des échanges dématérialisés se font entre entreprises ; B to C (Business to consumer) : Transaction électronique entre une entreprise et une personne privée, par exemple, un consommateur. C est ce type de commerce dont on parle le plus dans la presse. En 6

7 réalité, le taux d utilisation reste très faible, même si les potentiels de croissance sont très faibles. Les freins sont encore nombreux, en particulier vis-à-vis des moyens de paiement à distance ; A to C (Administration to Consumer) : Transaction électronique entre une administration et une personne privée. Ce domaine reste à explorer. C- Atouts du commerce électronique Pour n importe quel type de négoce, Internet est particulièrement attrayant parce qu il propose des outils marketing avancés et développe l interaction entre une entreprise et ses clients. Les spécificités du réseau en terme de marketing vont de l information au sujet du produit jusqu à la signature des contrats et au service après-vente. En outre, Internet permet deux types de vente : La vente passive : les clients visitent un site après une recherche sur Internet et achètent le produit qu ils convoitaient après avoir pu comparer les prix (50% des acheteurs sur le Web) ; La vente active : les clients potentiels sont sollicités par des , cliquent sur des liens ou des bandeaux publicitaires (32% des acheteurs du Web). Suppression des barrières nationales, nouvelles approches commerciales et marketing, refonte des 7

8 relations clients fournisseurs, le commerce électronique va entraîner un bouleversement radical des habitudes des consommateurs, des entreprises et des pouvoirs publics. Cet espace virtuel, ce «village global» qui ignore la notion de territorialité, permet d élargir la concurrence à un niveau planétaire ou des acteurs internationaux, tant professionnels que privés, fourniront des produits et des services sans tenir compte de la distance à parcourir. La compétition commerciale et le comportement des gens vis à vis des outils multimédia vont amener les entreprises à reconstituer leur marché dans le cadre des nouvelles opportunités offertes par Internet. Pour préparer l avenir, toutes les entreprises doivent songer maintenant à intégrer Internet et ses applications de commerce électronique dans leur stratégie globale. D- L efficacité du commerce électronique L'efficacité du commerce électronique atteint sa pleine maturité lorsque plusieurs des opérations suivantes y sont intégrées : L'information circule du service des ventes à celui des achats et de la production. L'information concernant les ventes est partagée instantanément avec les grossistes, les livreurs, les 8

9 fabricants, les concepteurs, et même les fournisseurs de matières premières. La sécurité des paiements en ligne est assurée par l'utilisation d'un serveur de paiement sécurisé. E-Commercialisation sur internet La raison première pour laquelle les entreprises vendent sur Internet est que celles-ci y voient le moyen de tirer profit d un média de masse. En effet, les marques déjà présentées voient l occasion d étendre leurs opportunités commerciales et de réduire leurs frais de promotion et de marketing. Concernant les PME, celles-ci voient en Internet le moyen de concurrencer des organisations internationales sans augmenter de manière significative leurs investissements. Elles peuvent expérimenter de nouveaux techniques marketings, proposer des services originaux et lancer de nouveaux produits sans courir de trop gros risques financiers. En outre, elles peuvent répondre à des besoins plus spécifiques et s adresser à de petits segments du marché. Chapitre2: 9

10 E-Commerce au Maroc D- Les protocoles SET et SSL E- Le paiement sécurisé F- Le commerce électronique au Maroc A- Les protocoles SET (Secure Electronic Transaction) et SSL (Secure Sockets Layer) 10

11 A-1- Le protocole SET (Secure Electronic Transaction): Le protocole SET est un standard sur Internet et il offre la capacité d'identifier les marchands, les institutions financières et les propriétaires des cartes de crédits qui participent dans une transaction de paiement. L'encryptions des données est ajoutée afin de renforcir la confidentialité et la sécurité de l'intégrité du paiement. Le protocole SET a été développé par MasterCard et Visa pour fournir aux parties des transactions sécuritaires avec une assurance authentique et comparable ou supérieure à une transaction à l'intérieur d'un magasin réel. A-2- Le protocole SSL (Secure Sockets Layer): Le protocole SSL est le plus répandu et accepté pour les transactions sécuritaires sur Internet. Il a été développé par Netscape afin de fournir une communication sécuritaire entre deux parties sur Internet. La communication sécuritaire est permise car l'encryptions des données envoyées et celles-ci peuvent être rassemblées seulement par le site Web spécifié par le messager. 11

12 A-3- Les différences entre SET et SSL: Le protocole SET s'assure de l'origine de la transaction. La configuration des logiciels impliqués assure l'identité du marchand ou du fournisseur des services. Alors, la transaction "SET" crée un "tunnel" et permet l'envoi des informations sur les cartes de crédit directement à l'institution financière sans que le marchand ou le fournisseur des services de paiement en ligne puisse voir ou décoder ces informations sensibles. Contrairement, le protocole SSL quant à lui, encrypte les informations sans pour autant s'assurer de la provenance de la transaction. Le protocole SSL est très sécuritaire en terme d'encryptions et d'interception par une tierce partie. Le risque que la transaction soit altérée est très minime. Généralement, une transaction initialisée par un client sur Internet se fait avec le protocole SSL encryptée entre le marchand et le client. Le protocole SET est toujours utilisé entre Lan SYS Experts-Conseils et l'institution financière Banque Royale pour l'approbation des transactions bancaires. B- Le paiement sécurisé Le paiement sécurisé représente l'aspect prioritaire de tout projet de développement commercial sur 12

13 Internet. La fiabilité du processus transactionnel est requise durant toutes les étapes menant au paiement électronique des biens ou des services pour en assurer la sécurité. Deux possibilités s'offrent aux marchands qui désirent accepter les transactions par Internet, gérer les paiements et communiquer avec leur institution financière. La première possibilité consiste à installer l'infrastructure informatique avec le serveur et les logiciels appropriés, ce qui nécessite un effort et un investissement considérables. Un serveur Web Un magasin électronique Une large bande passante Un logiciel de courriel Un serveur FTP Un serveur de paiement électronique sécurisé Une base de données sécurisée Une certification bancaire 13

14 Un site Web attrayant, et plus encore... La deuxième possibilité consiste à transiger avec un fournisseur de services spécialisés dans la gestion des paiements par Internet, ce qui vous permettra d'être fonctionnel et opérationnel avec sécurité et ce, avec un investissement minimum et l'avantage de profiter d'une équipe de soutien technique certifiée. Les avantages de profiter d'un tel service sont nombreux L'administrateur, via une interface web, peut obtenir les sommaires suivants : Lots Commandes Opérations Statistiques de vente Taxes de vente Relevés C- Le commerce électronique au Maroc Le développement du Maroc repose sur la promotion des exportations et la conquête de nouveaux marchés autres que ceux appartenant à l'union Européenne. Tous les acteurs impliqués, Etat, entreprises, banques s'emploient à promouvoir et développer le 14

15 commerce extérieur que l'omc et la CNUCED considèrent comme le pivot de développement économique. Si le commerce planétaire et le levier d'expansion de notre économie, d'autres instruments d'échange et de vente ont fait leur apparition et pourrait contribuer fortement à la consolidation de l'édifice économique national, à savoir les transactions commerciales numériques ou dématérialisées. Sans doute, L'émergence de ce nouveau mode de commerce entraîne le renouvellement des pratiques commerciales, des stratégies de conquêtes de marchés, des relations entre clients et fournisseurs et des modes d'organisation industrielle. «A l'image de l'inde, de l'irlande, de la Thaïlande qui ont fondé le développement de leurs pays sur les technologies de l'information et des télécommunications et dont la croissance est largement tirée par ces métiers, le Maroc possède des atouts pour être un acteur significatif et compétitif dans le monde à partir du téléphone, de l'internet ou de l'informatique. Et lorsque qu'on parle de l'internet et de l'informatique : cela englobe, certes, à coté des fonctions classiques de ces outils de traitement de l'information, toutes les transactions commerciales qui s'effectuent via le web. 15

16 Au niveau du commerce électronique, on peut signaler que «notre pays présente des écarts par comparaison aux pays développés.ces écarts peuvent être comblés étant donné que le royaume dispose d'un riche potentiel de compétences, principal facteur de développement de ces technologies et que les investissements physiques et financiers que requiert le développement du e-commerce restent relativement peu capitalistiques.» L'innovation majeure dans la structure gouvernementale est la mise en place d'une institution spécialisée pour la gestion du secteur des télécommunications, facteur essentiel du développement du commerce électronique, en l'occurrence le secrétariat d'etat à la poste et aux technologies de l'information. La privatisation du secteur de télécommunications contribue au transfert de technologies et au développement de nouveaux pôles d'activités économiques liés aux technologies de l'information et de la communication. Les utilisations primaires du commerce électronique sont réalisées dans le domaine de 16

17 l'artisanat et du tourisme où certaines entreprises ont commencé à publier leur produits, tarifs et formulaires de commandes sur Internet (catalogues électroniques) ainsi que le secteur des assurances et des banques, lesquels étaient motivés par la nécessité d'avoir une vitrine institutionnelle ouverte sur l'international, l'obligation d'avoir des informations pratiques et la possibilité de les échanger. Néanmoins, le gouvernement a cherché à promouvoir une stratégie de sensibilisation des opérateurs privés aux multiples avantages du commerce électronique, qui permettent potentiellement à n'importe quelle petite entreprise du Maroc d'être au même niveau, devant les clients, que ses homologues de grande taille. Le commerce électronique est appelé, dès maintenant, à être l'un des moteurs de l'économie nationale. C'est une force positive qui peut modifier l'implication des gens dans la société, que ce soit en tant que citoyens, consommateurs, travailleurs ou entrepreneurs. Par surcroît, le secteur privé- se caractérisant dans les grandes et moyennes firmes - est fortement sollicité pour jouer le rôle de locomotive dans le développement de ce nouveau genre de négoce. 17

18 Conclusion Actuellement le commerce électronique est devenu un moyen très important pour cette vie et surtout pour l aspect économique il est facilité les taches chez les opérateurs et aussi pour les acheteurs et utiliser un moyen moderne et informatisé pour satisfaire des besoins des deux parties. 18

19 19

Dans le présent travail il s agira de la réalisation d une application de commerce électronique en utilisant l ASP.NET.

Dans le présent travail il s agira de la réalisation d une application de commerce électronique en utilisant l ASP.NET. Introduction Dans le présent travail il s agira de la réalisation d une application de commerce électronique en utilisant l ASP.NET. Cette dernière comprend quatre interfaces. La première concerne le client

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

E-commerce. Faculté Des sciences juridiques, économiques et sociales Souissi- Rabat LP- Transport Logistique & SCM

E-commerce. Faculté Des sciences juridiques, économiques et sociales Souissi- Rabat LP- Transport Logistique & SCM Faculté Des sciences juridiques, économiques et sociales Souissi- Rabat LP- Transport Logistique & SCM E-commerce Réalisé par: Ghita Bouayad Chaimae Lahlou Walid Najeb Ismail Regragui Nour El Houda Sellai

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication.

République Algérienne Démocratique & Populaire. Ministère de la Poste et des Technologies. de L information et de la Communication. République Algérienne Démocratique & Populaire Ministère de la Poste et des Technologies de L information et de la Communication Communication «Rôle des TIC dans les transactions électroniques» Présenté

Plus en détail

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS

RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS RÉFLEXION STRATÉGIQUE QUANT À LA MISE EN PLACE D'UN PROJET E-BUSINESS REMARQUES PRÉLIMINAIRES Ces questions ont un double objectif. D'une part, mieux cerner les tenants et aboutissants de votre projet

Plus en détail

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax.

La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. EXERCICE 1 La communication entre le groupe SCCP et ses prestataires, transporteurs des céréales était traditionnellement basée sur un serveur de fax. La multiplication des modes de communication entre

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking Payement électronique Sommaire 1. Les systèmes de paiement électroniques... 1 1.1 E-banking... 1 1.2 Porte-monnaie électronique et porte-monnaie virtuel... 2 1.2.1 Le porte monnaie électronique (e-cash)...

Plus en détail

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

Réalisé par : encadré par : Hind SEBKI. Soukaina TOUMAZE. Zineb ZARDANI. Kaoutar ZANGUI. Semestre 6

Réalisé par : encadré par : Hind SEBKI. Soukaina TOUMAZE. Zineb ZARDANI. Kaoutar ZANGUI. Semestre 6 Réalisé par : encadré par : Naîma IBELAAZI Mr. Mohamad ELHAOUS Hind SEBKI Soukaina TOUMAZE Zineb ZARDANI Kaoutar ZANGUI 1 Introduction I) Historique II) Définition du commerce électronique II) Les différents

Plus en détail

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com

Votre revendeur de confiance www.mercaway.com. Mercaway Time for shopping..com Votre revendeur de confiance www.mercaway.com Time for shopping.com Time for shopping.com Développez votre activité. Vos ventes en lignes sont prises en charge! est la plateforme de commerce en ligne et

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5

Table des matières. Partie I Concevoir le commerce électronique 7. Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Table des matières Liste des études de cas Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9 1. Chiffres-clés et tendances

Plus en détail

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée Plus500 Ltd Politique de respect de la vie privée Politique de respect de la vie privée Déclaration de confidentialité de Plus500 La protection de la vie privée et des informations personnelles et financières

Plus en détail

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Sommaire Comment créer votre propre base d'e-mails B to B?... 2 Comment développer votre base de données existante?... 3 Comment sélectionner

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Le concept FAH (ou ASP en anglais)

Le concept FAH (ou ASP en anglais) Le concept FAH (ou ASP en anglais) Présentation FAH signifie Fournisseur d Application Hébergé ASP signifie Application Service Provider L utilisation d un logiciel de gestion classique peut se révéler

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

OPTIMISER LE SAVOIR DANS LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION. Conseil international

OPTIMISER LE SAVOIR DANS LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION. Conseil international OPTIMISER LE SAVOIR DANS LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION Conseil international des sciences sociales Le savoir (dans quelque domaine que ce soit) donne à ceux qui le créent et le possèdent la capacité de mener

Plus en détail

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence

Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Renforcer un environnement des affaires propice pour les femmes dans les économies arabes Conclusions de la Conférence Beyrouth, Liban, 24 novembre 2010 CONCLUSIONS DE LA CONFÉRENCE «RENFORCER UN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid Al Maghrib: Quelques chiffres Clés: Chiffre d affaires: 1,4 MM DH Collaborateurs: 8000 Nombre d agences 1800 Flotte: ~ 600 véhicules GROUPE

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

Option site e-commerce

Option site e-commerce Option site e-commerce Guide de configuration des modes de paiement en ligne V 1.2 1 Sommaire Paiement par carte bancaire Ouverture d un contrat de vente à distance Configuration du paiement par carte

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 -

Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009 - Guide d information de la bourse du tournoi de golf bénéfice du CLD de la MRC d Antoine-Labelle - APPEL DE PROJETS 2009-1) Objectif de la bourse du golf du CLD Ce fonds constitue, en soi, un incitatif

Plus en détail

1. Le service, en bref 3. 2. Avantages 3. 3. Contexte 3. 4. Clients actuels et cibles 3. 5. Description du service 4 5.1.

1. Le service, en bref 3. 2. Avantages 3. 3. Contexte 3. 4. Clients actuels et cibles 3. 5. Description du service 4 5.1. SERVICE : E-PAYMENT Code Service : e-payment Groupe de services : Web Solutions Publics cibles : Services publics Version du document : V 3.3 Table des matières 1. Le service, en bref 3 2. Avantages 3

Plus en détail

Université De Sousse

Université De Sousse Université De Sousse Travaux Dirigés De Marketing Électronique Enseignant Responsable : BOUBAKER Nobel El Houssine Année Universitaire 2005-2006 LA METHODE DES "6C" La méthodologie des 6 C est une approche

Plus en détail

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante Septembre 2009 Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante par Max Starkov Comme spécialistes du marketing hôtelier en ligne depuis bientôt 15 ans,

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENVIRONNEMENT... 11 M. JANSSENS-UMFLAT

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENVIRONNEMENT... 11 M. JANSSENS-UMFLAT TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS................................................................... 7 PRÉFACE............................................................................ 9 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SAROFOT Impertinent.ph Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SAROFOT Impertinent. au capital de 11433,67 euro dont le siège social

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

MARKETING DIRECT. Solutions Globales de Marketing Direct

MARKETING DIRECT. Solutions Globales de Marketing Direct Solutions Globales de Marketing Direct CE QU EST LE MARKETING Il s agit d un système de commercialisation interactif utilisant un ou plusieurs moyens de communication et distribution directe pour établir

Plus en détail

Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d

Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d Un réseau d'affaires destiné aux acteurs de l économie en Afrique et sur l Océan Indien afin de développer de nouvelles perspectives d affaires et d optimiser leurs réseaux interprofessionnels. GANZATECH

Plus en détail

Les échanges en toute confiance sur internet

Les échanges en toute confiance sur internet Jean-Pierre Roumilhac Éric Blot-Lefèvre Les échanges en toute confiance sur internet, 2003 ISBN : 2-7081-2863-9 Sommaire AVANT-PROPOS... 1 INTRODUCTION... 5 PREMIÈRE PARTIE - LES CONDITIONS DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Rénover l État par les technologies de l information *** Secrétariat du Conseil du trésor

ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE. Rénover l État par les technologies de l information *** Secrétariat du Conseil du trésor ANALYSE D IMPACT RÉGLEMENTAIRE Rénover l État par les technologies de l information *** Stratégie gouvernementale en technologies de l information Secrétariat du Conseil du trésor 15 juin 2015 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Thème 5 : L innovation au service de l excellence de la relation clients

Thème 5 : L innovation au service de l excellence de la relation clients Concours ERDF de l innovation 2015 «Réseaux Electriques Intelligents» Thème 5 : L innovation au service de l excellence de la relation clients 1. Introduction ERDF est à la recherche de solutions innovantes

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

L activité Golden Fashion Pro : Représenter la Centrale d achat des vêtements et accessoires auprès des professionnels de la mode

L activité Golden Fashion Pro : Représenter la Centrale d achat des vêtements et accessoires auprès des professionnels de la mode L activité Golden Fashion Pro : Représenter la Centrale d achat des vêtements et accessoires auprès des professionnels de la mode La Centrale d achat des vêtements & accessoires Vous Les professionnels

Plus en détail

Université Hassan 1er- École Supérieure de Technologie Berrechid La e-logistique & le e- commerce Réalisé par : Ishaq BEKKAR Zakaria IBNOU HAOUA Ali MOUTI Filière : Gestion Logistique et Transport Année

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE.

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. Jacques Picard School of Business Administration, Netanya Academic College École des Sciences de la Gestion, Université du Québec à Montréal I Introduction.

Plus en détail

e-business, fini de jouer?

e-business, fini de jouer? e-business, fini de jouer? André Delacharlerie Hélène Raimond ad@awt.be & hr@awt.be e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-1 I. Petit tour des concepts e-business, fini de jouer? - 29.03.2006-2 les télécoms

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Conditions générales de vente Repro Reptiles

Conditions générales de vente Repro Reptiles Postel Nicolas 28 rue Turgot 27150 Etrepagny 02.32.55.72.43 / 06.20.61.45.20 nico@repro reptiles.com www.repro reptiles.com A Etrepagny, le 01/02/2014 Les présentes conditions de vente sont conclues d'une

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

LuxApps Property Solution

LuxApps Property Solution Solution LuxApps Property Solution LuxApps Property Solution ou LA.P.S. est un outil professionnel permettant la gestion complète d un patrimoine immobilier. La présentation et l ergonomie ont été étudié

Plus en détail

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre HTTPS Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre Définition HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) C'est

Plus en détail

FILIÈRE SCIENCES SOCIALES, COMMERCE ET ADMINISTRATION & FILIÈRE SCIENCES NATURELLES

FILIÈRE SCIENCES SOCIALES, COMMERCE ET ADMINISTRATION & FILIÈRE SCIENCES NATURELLES FILIÈRE SCIENCES SOCIALES, COMMERCE ET ADMINISTRATION & FILIÈRE SCIENCES NATURELLES Diplômes de la filière Sciences sociales, Commerce et Administration Diplômes professionnels de base Diplôme de base

Plus en détail

Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store

Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store L App Store comporte des milliers d apps professionnelles conçues pour améliorer la productivité de votre entreprise. Grâce au Programme

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais

Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les Technologies de l Information et de la Communication dans l artisanat de la région Nord - Pas-de-Calais Synthèse de l étude régionale

Plus en détail

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE!

VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! VENDRE SUR INTERNET : C EST FACILE! e-commerce : des perspectives prodigieuses de croissance! De plus en plus d internautes achètent sur Internet. C est ainsi que le marché du commerce électronique ne

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Formation Continue avril 2009 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue avril 2009 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 Il est attendu des candidats à ce marché

Plus en détail

Pay. By Mail POUR VOUS, NOUS AVONS APPRIVOISE LE E-PAIEMENT

Pay. By Mail POUR VOUS, NOUS AVONS APPRIVOISE LE E-PAIEMENT POUR VOUS, NOUS AVONS APPRIVOISE LE E-PAIEMENT Maroc Telecommerce Espace Jet Business Class - Lot. Attaoufik 16/18 -Sidi Maarouf- Route de Nouaceur 3ème Etage. Casablanca Maroc Tél : (212) 5 22 78 79 79

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel Les domaines d application du marketing Marketing des achats Marketing industriel Ecole Doctorale-Université Pascal Paoli - 1 - Sommaire Introduction I. Analogies entre achat et marketing II. La démarche

Plus en détail

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique TABLE Preface iii Préface iii Tutorial Tips xv Avant de commencer v New Perspectives on E-Commerce Tutorials EC 1.01 E-Commerce Tutoriels Read This Before You Begin EC 1.02 Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce

Plus en détail

SPECIALISTE EN COMMUNICATION

SPECIALISTE EN COMMUNICATION Spécial: «Meilleures pratiques digitales» SPECIALISTE EN COMMUNICATION Formation professionnelle de Spécialiste en communication, préparant au Brevet fédéral de Planificateur/trice en communication. 1

Plus en détail

L encadrement juridique d un site de commerce électronique

L encadrement juridique d un site de commerce électronique L encadrement juridique d un site de commerce électronique Avant s intéresser précisément au cadre juridique de la vente en ligne, nous devons nous interroger sur la capacité juridique des OT et CDT à

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business?

Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Fiche de l'awt Qu'est-ce que l'e-business? Que recouvre exactement la notion d'e-business? Les moteurs de l'e-business (gestion orientée client et TIC), proposition de valeur d'une stratégie e-business,

Plus en détail

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41 Notre objectif : Diminuer vos prix d achats Accédez au commerce international et devenez plus compétitifs Comment? L'analyse du marché du meuble en 2007 montre que les grandes enseignes se partagent le

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

Esprit Commerce 15 rue Nationale 85140 L OIE (Vendée-France) Tel : 02 51 65 36 64 Coût d un appel local Du lundi au vendredi 9h-12h et 15h-19h

Esprit Commerce 15 rue Nationale 85140 L OIE (Vendée-France) Tel : 02 51 65 36 64 Coût d un appel local Du lundi au vendredi 9h-12h et 15h-19h Esprit Commerce 15 rue Nationale 85140 L OIE (Vendée-France) Tel : 02 51 65 36 64 Coût d un appel local Du lundi au vendredi 9h-12h et 15h-19h www.espritcommerce.com service.client@espritcommerce.com ESPRITCOMMERCE

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information EEP s Systèmes d information Echanges de Données Informatisés Bertrand Cuissart 1 1 Département GLT, IUT d Alençon, Université de Caen. 7 janvier 2007 Internet EEP nouvelles contraintes nouveaux outils

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Réponses de la Fédération des chambres de commerce du Québec Consultation du Groupe conseil sur l actualisation de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 8 septembre 2009 Préambule

Plus en détail

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise?

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? 1 Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? Réfaat Chaabouni Salon de la création d entreprises Tunis 17-18 Octobre 2008 2 L innovation est synonyme de changement C est au sens large du

Plus en détail

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente

CRM Service. Exemples de secteurs concernés. Fonctionnalités clés. Gestion de l activité quotidienne. Gestion complète de la force de vente CRM Service Exemples de secteurs concernés Société de commerce et de négoce Société de services informatiques Cabinet de formation Cabinet de recrutement Société de sécurité et de nettoyage Société de

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client

CRM Banque. Fonctionnalités clés. Vision complète de la performance de la banque. Optimisation fondamentale de la relation client CRM Banque Fonctionnalités clés Vision complète de la performance de la banque Suivi des indicateurs clés de performance de la banque avec des tableaux de bord en temps réel, des rapports prédéfinis, une

Plus en détail

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB Badr TAHRI Téléphone: +212 522 49 81 01 Adresse mail : b.tahri@bmcek.co.ma Hind HAZZAZ Téléphone: +212 522 49 89 77 Adresse mail : h.hazzaz@bmcek.co.ma Hamza

Plus en détail

Fiche de l'awt Le Business to Consumer (B2C)

Fiche de l'awt Le Business to Consumer (B2C) Fiche de l'awt Le Business to Consumer (B2C) E-Business, présentation du Business to Consumer (B2C ou B to C, c'est-à-dire les activités ayant le consommateur final comme client) et de ses différentes

Plus en détail

Ma Licence à l ESTIM

Ma Licence à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Ma Licence à l ESTIM Livret des études Année universitaire 2010-2011

Plus en détail

OBJECTIF CAMEROUN SMS SOLUTIONS

OBJECTIF CAMEROUN SMS SOLUTIONS . OBJECTIF CAMEROUN RDA N 001116/RDA/JO6/BAPP OBJECTIF CAMEROUN SMS SOLUTIONS (Solution de communication par SMS Simple, Groupé & de Masse) B.P: 2392 (Messa) Yaoundé Tél: 237 99 52 85 93 / 237 22 17 54

Plus en détail

Ecole Privée d'enseignement Technique. Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL

Ecole Privée d'enseignement Technique. Prenez en main. votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL Ecole Privée d'enseignement Technique Prenez en main votre avenir! BTS-DEES-MASTER EUROPÉEN EN INITIAL POURQUOI choisir?? 2? IFOPI est une école privèe d enseignement technique, dynamique et ambitieuse,

Plus en détail

Pla. Introduction n. Conclusion. I. Le logiciel Alfresco. 2. Installation. II. Exemples d utilisation d Alfresco. III. Alfresco vs TeamViewer

Pla. Introduction n. Conclusion. I. Le logiciel Alfresco. 2. Installation. II. Exemples d utilisation d Alfresco. III. Alfresco vs TeamViewer Houij Aida Achour Fahima Messadi Aida 1 Pla Introduction n I. Le logiciel Alfresco 1. Présentation 2. Installation 3.Fonctionnalités II. Exemples d utilisation d Alfresco III. Alfresco vs TeamViewer Avantages

Plus en détail

Annexe 4 Page 1 of 7

Annexe 4 Page 1 of 7 BDS standards pour les créateurs d entreprises et les PME existantes: produits, impact Groupe A : CREATEURS D ENTREPRISE Produits/BDS(3) 1. Germe/TRIE 1 comprendre la relation entre l idée d entreprise,

Plus en détail

FILIÈRE SCIENCES SOCIALES, COMMERCE ET ADMINISTRATION & FILIÈRE SCIENCES NATURELLES

FILIÈRE SCIENCES SOCIALES, COMMERCE ET ADMINISTRATION & FILIÈRE SCIENCES NATURELLES FILIÈRE SCIENCES SOCIALES, COMMERCE ET ADMINISTRATION & FILIÈRE SCIENCES NATURELLES Diplômes de la filière Sciences sociales, Commerce et Administration Diplômes professionnels de base Diplôme de base

Plus en détail

Les échanges transactionnels

Les échanges transactionnels CHAPITRE 1 Les échanges transactionnels Le commerce électronique (ou virtuel) est sans doute le domaine qui offre le plus de potentiel au développement de l'internet. Il constitue également un défi majeur

Plus en détail

Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie?

Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie? Quels sont les leviers et freins de l e-businessl en Belgique et en Wallonie? André Delacharlerie Responsable de l Observatoire des TIC ad@awt.be e-business, fini de jouer? 26.04.2007-1 Au cœur c de l

Plus en détail

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions Présentation ITS Interactive Transaction Solutions ITS Interactive Transaction Solutions Plus de 10 ans d expérience dans les transactions sécurisées et la carte d achat 150 000 transactions / jour 25

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7 Préambule La messagerie électronique est aujourd'hui un moyen de communication fréquemment utilisé par les entreprises pour échanger des informations. Le groupe ALDI NORD demeure, lui aussi, en contact

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AW-IS/BG

FICHE D INFORMATION AW-IS/BG SY DONIA FICHE D INFORMATION AW-IS/BG PRESENTATION DU PROGRAMME SYDONIA Le programme SYDONIA de la CNUCED a été fondé au début des années 80 pour automatiser les opérations de dédouanement. Il est rapidement

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale La vente est devenue actuellement une activité très importante, c est même la force motrice de toute entreprise. Ainsi, une bonne stratégie marketing doit avoir comme vocation : vendre

Plus en détail

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH 5HVVRXUFHVSRXUOHVHQVHLJQDQWVHWOHVIRUPDWHXUVHQIUDQoDLVGHVDIIDLUHV $FWLYLWpSRXUODFODVVH')$ &UpGLW-RHOOH%RQHQIDQW -HDQ/DFURL[ 7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH )LFKHSpGDJRJLTXH $FWLYLWp /HFRPPHUFHHQOLJQH &RPSUpKHQVLRQpFULWH

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail