Etat des lieux dans le domaine du diagnostic du VIH : les principaux acteurs, les brevets déposés, les licences et accords entre sociétés.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etat des lieux dans le domaine du diagnostic du VIH : les principaux acteurs, les brevets déposés, les licences et accords entre sociétés."

Transcription

1 Rapport de recherche bibliographique Mars 2003 DESS Réseaux d information et document électronique Etat des lieux dans le domaine du diagnostic du VIH : les principaux acteurs, les brevets déposés, les licences et accords entre sociétés. Domingo REINA Sous la direction de Christine DEGNIROL Juriste - BioMérieux, 376 chemin de l'orme, Marcy l'etoile.

2 Etat des lieux dans le domaine du diagnostic du VIH : les principaux acteurs, les brevets déposés, les licences et accords entre sociétés. Domingo REINA Résumé Depuis 1983, année de la découverte du virus VIH, deux types de diagnostic ont été développés et plusieurs découvertes ont été réalisées. Un état des lieux permettra de déterminer les sociétés qui détiennent les principaux brevets, celles qui détiennent les licences permettant de mettre au point des tests de diagnostic, ainsi que les accords commerciaux entre les sociétés concernées par ce marché. Descripteurs VIH ; HTLV-III ; LAV ; sida ; diagnostic ; test; immuno-essai ; NAT ; licence ; accord. Inventory about the HIV diagnostic market : the main actors, the issued patents, the licenses and agreements between firms. Domingo REINA. Abstract Since 1983, when the virus HIV was discovered, two kinds of diagnostic have been developed, and several inventions have been patented. An inventory will be able to determinate who are the patents' owners, who are the licensed that can develop and market diagnostic tests, and also the agreements between firms interested in this business. Key-words HIV ; HTLV-III ; LAV ; aids ; diagnostic ; test ; immunoassay ; NAT ; license ; agreement. 2

3 Remerciements A Mme Christine DEGNIROL, pour m'avoir proposé ce sujet de recherche bibliographique, pour sa disponibilité, pour avoir pris le temps, lorsqu'il le fallait, de m'accueillir et de me prodiguer les conseils et informations dont j'avais besoin pour mener à bien ce travail. A Mr Philippe CROS, responsable de la propriété industrielle chez BioMérieux, pour ses explications sur le fonctionnement des dépôts de brevets et pour ses conseils. A Mme Laurence BRUNET-MANQUAT, ingénieur documentaliste chez BioMérieux, pour m'avoir aidé et apporté des conseils dans ma recherche de brevets avec Questel Orbit. A Radia CHERIAF, élève en DESS RIDE, pour avoir pris le temps de m'expliquer le fonctionnement de Dialog. Toute reproduction sans accord express de l auteur à des fins autres que strictement personnelles est prohibée. 3

4 Sommaire INTRODUCTION... 6 PARTIE 1 : MÉTHODOLOGIE DÉTERMINATION DES MOTS CLÉS RECHERCHE DES BREVETS L'office des brevets américains Présentation du site Les résultats de la recherche Questel Orbit Présentation de la base Pluspat Les résultats de la recherche Recherche des familles de brevets manquantes Retour sur le site des brevets américains L'Office Européen des Brevets RECHERCHE DES LICENCES ET DES ACCORDS ENTRE SOCIÉTÉS Recherche de bases de données Interrogation de Dialog Sélection des bases de données pertinentes Les bases de données sélectionnées Les résultats de la recherche Recherche sur le Web Les moteurs de recherche Google Altavista Les annuaires Yahoo Recherche sur les sites sélectionnés AIDS Education Global Information System La bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu Les archives du journal "Le Monde" Lexis Nexis ESTIMATION DU COÛT TOTAL DE LA RECHERCHE...18 PARTIE 2 : SYNTHÈSE LES DÉBUTS LA COURSE AUX BREVETS VIH-1 groupe M

5 2.2. VIH-1 groupe O VIH-1 groupe non-m non-o VIH LES LICENCES, LES ACCORDS CONCLUSION...26 BIBLIOGRAPHIE...27 TABLE DES ANNEXES

6 Introduction Depuis la fin des années 1970, le SIDA 1 fait malheureusement partie de notre vie. Initialement limitée à certaines parties du globe et à certaines catégories de la population, cette maladie s'est très vite répandue dans le reste de la population mondiale. La facilité avec laquelle l'agent responsable de la maladie (aujourd'hui connu comme le Virus de l'immunodéficience Humaine ou VIH) se transmettait ainsi que l'épidémie qui s'annonçait ont poussé les laboratoires du monde entier à mettre en place un test de diagnostic afin d'essayer d'endiguer la progression de la maladie : en effet, une des caractéristiques de ce virus est que la maladie chez un individu peut se déclarer bien longtemps après la contamination, et pendant ce laps de temps le porteur, qui ne sent pas les effets de la maladie et se croit donc sain, peut contaminer d'autres individus. Cette situation peut entraîner des drames : on se souvient encore de la triste affaire du sang contaminé en France au milieu des années D'où la nécessité de développer dans le monde des tests de diagnostic. Vingt ans après la découverte du virus 2, et alors que les droits sur les premiers brevets concernant le VIH arrivent à échéance, il est intéressant de faire un état des lieux concernant le domaine du diagnostic du virus afin d'en déterminer les principaux acteurs. C'est le but de cette recherche bibliographique. 1 Syndrome de l'immuno Déficience Acquise 2 En 1983, par l'équipe du professeur Luc Montagnier, de l'institut Pasteur 6

7 Partie 1 : Méthodologie Partie 1 : Méthodologie 1. Détermination des mots clés Afin de m'aider dans la détermination des mots clés que j'utiliserai par la suite dans la recherche des brevets et des licences/accords entre sociétés, Mme DEGNIROL m'avait transmis une série d'articles parus dans la revue Science du 29 novembre 2002, articles retraçant l'historique de la découverte du virus, ainsi qu'un dossier dans lequel étaient indiqués certains brevets et certaines licences couvrant le domaine de ma recherche. La lecture de ces documents s'est avérée très instructive. Aux origines, cette maladie, qui se caractérise par une déficience du système immunitaire chez les patients atteints, ne portait pas de nom mais assez rapidement on lui attribuera celui de SIDA (pour Syndrome de l'immuno Déficience Acquis) ou AIDS en anglais (pour Acquired Immune Deficiency Syndrome). Puis, à quelques mois d'intervalle, deux équipes 3 découvraient le virus responsable de cette maladie. Mais alors que le professeur MONTAGNIER appelait ce virus LAV (pour Lymphadenopathy Associated Virus), le professeur GALLO l'appelait HTLV-III (pour Human T cell Lymphotropic Virus III). Lorsqu'il s'est avéré que les deux virus n'en formaient qu'un, tout le monde se mit d'accord vers 1985 pour appeler celui-ci VIH (pour Virus de l'immunodéficience Humaine) ou HIV en anglais (pour Human Immunodeficiency Virus). La présence de ce virus chez un individu se fait en détectant la présence d'"anticorps" dirigés contre le virus ou d'"antigènes". Au début, les "tests" de dépistage étaients des "immuno-essais". Dans le texte d'un brevet faisant référence à un kit de diagnostic, il est possible de trouver les mots "détecter", "détection", "détectant", "détectable", "détecte". Enfin, Mme DEGNIROL souhaitant que je trouve des brevets déposés en Europe, aux 3 Celle du professeur Luc MONTAGNIER, de l'institut Pasteur en France, en 1983, et celle du professeur Robert GALLO, de l'institut du Cancer aux USA, en

8 Partie 1 : Méthodologie USA ou dans le monde, la langue utilisée dans ce cas étant l'anglais la recherche s'effectuera essentiellement dans cette langue. Ce qui m'a amené à élaborer cette première liste de mots clés : LAV ; HTLV-III ; HIV ; AIDS ; detection ou detecting ou detectable ou detect ; test ou tests ; immunoassay ou immunoassays ; antibody ou antibodies ; antigen ou antigens. C'est avec les mots de cette liste, qui est loin d'être pertinente comme on le verra plus loin, que je construirai les équations de recherche permettant de trouver les brevets concernant le diagnostic du VIH. 2. Recherche des brevets Dans un premier temps, avant de lancer la recherche dans une base de données commerciale, j'ai voulu tester les mots clés explicités plus haut avec une base de données gratuite. Mon choix s'est porté sur l'office des brevets américains L'office des brevets américains Le site de cet office est accessible sur le Web à l'adresse Présentation du site La base de données est ouverte à tous, gratuite. On peut y consulter les brevets pour lesquels une demande a été déposée aux USA. L'accessibilité au texte intégral n'est possible que pour les brevets ayant été délivrés depuis En recherche simple, il est possible de rechercher un brevet par différents champs (nom de l'inventeur, nom de la société détentrice, numéro de brevet, date de la demande, date de la délivrance, ) et de coupler ces différents champs. 8

9 Partie 1 : Méthodologie En recherche avancée, il est possible d'élaborer une équation de recherche complexe, en indiquant le champs de la recherche. La troncature droite est possible en utilisant le symbole "$" (troncature illimitée). C'est ce mode que j'ai utilisé Les résultats de la recherche Equation de recherche Réponses Réponses % de obtenues pertinentes bruit abst/((hiv or htlv-iii or lav) and detec$) ,9 abst/((hiv or htlv-iii or lav) and (dont 8 immunoassay$) nouveaux) (in/gallo-robert-c) and (abst/(hiv or htlv-iii or (dont 1 lav)) nouveau) abst/(aids and antibod$ and presence) (dont 11 nouveaux) abst/(hiv or htlv-iii or lav) and (antibod$ and (dont 6 presence) nouveaux) ABST = abstract (recherche dans le résumé) IN = inventor (recherche par nom d'inventeur) 22,6 27,8 6,25 28,2 Cette première partie de la recherche m'a permis de cerner comment coupler les mots clés afin d'élaborer une requête permettant de ramener le plus de résultats pertinents possible. La lecture des premiers résultats m'a montré que certains brevets pouvaient contenir les mots clés dans le titre mais pas dans le résumé. Enfin, certains brevets utilisent simplement le terme "diagnostic" dans le titre ou le résumé ("diagnostic" ou "diagnosis" en anglais). Il s'agit donc d'un mot clé à ne pas négliger. 9

10 Partie 1 : Méthodologie Equation de recherche (abst/((hiv or htlv-iii or lav or aids) and (detec$ or immunoassay$ or (presence and antibod$)))) or (ttl/((hiv or htlv-iii or lav or aids) and (detec$ or immunoassay$ or (presence and antibod$)))) (abst/((hiv or htlv-iii or lav or aids) and (detec$ or immunoassay$ or antibod$ or antigen$))) or (ttl/((hiv or htlv-iii or lav or aids) and ( detec$ or immunoassay$ or antibod$ or antigen$))) (abst/((hiv or htlv-iii or lav or aids) and (detec$ or immunoassay$ or antibod$ or antigen$ or diagnos$))) or (ttl/((hiv or htlv-iii or lav or aids) and (detec$ or immunoassay$ or antibod$ or antigen$ or diagnos$))) TTL = Title (recherche dans le titre) Réponses Réponses obtenues pertinentes (47 nouveaux) (43 nouveaux) (75 nouveaux) % de bruit 41,4 60,7 61,6 L'équation de recherche la plus exhaustive est la dernière, même si le bruit est important 4. A la demande de Mme DEGNIROL, c'est cette équation, ou un dérivé, que j'utiliserai ultérieurement car elle permet de récupérer le plus de brevets pertinents. Estimation du temps passé à la consultation de ce site : 26 heures Suite à cette première étape, une réunion avec Mr CROS et Mme DEGNIROL a permis de redéfinir les axes de la recherche : en ce qui concerne les brevets, il m'est demandé de me limiter aux immuno essais 5. Pour ce type de diagnostic, les 4 ce qui est normal au vu du nombre de mots clés susceptibles d'être utilisés et dont il faut tenir compte dans l'équation 5 il existe en effet un autre type de diagnostic : le diagnostic moléculaire 10

11 Partie 1 : Méthodologie principaux brevets ont été déposés entre 1983 et 1993, et on me demande de surtout chercher les familles de brevets 6. Pour cela, les possibilités sont limitées : il y a l'office Européen des Brevets (OEB), la base 351 (Derwent World Patents Index) de Dialog, et la base Pluspat de Questel Orbit. Dans un premier temps, j'ai voulu tester mon équation de recherche sur le site de l'oeb, qui est gratuitement consultable, mais la recherche d'une famille se fait grâce à l'interrogation de champs spécifiques (inventeur, société, numéro de brevet, numéro de priorité, date de publication, ) et non pas à l'aide de mots clés. Entre les deux bases restantes, le choix s'est porté sur Pluspat Questel Orbit L'utilisation de ce serveur s'est fait au service documentaire de BioMérieux. L'interrogation se fait en utilisant le logiciel Imagination qui présente une interface Telnet. L'interrogation se fait donc par étapes successives Présentation de la base Pluspat La base recense les brevets déposés dans le monde entier. La mise à jour est hebdomadaire. Il y a possibilité de regrouper les brevets trouvés par familles, au sens le plus large 6. Il y a également possibilité de chercher des brevets dans une classe précise 7 : celle concernant les immuno essais est la classe G01N 033. Les opérateurs utilisables : # : pour remplacer un seul caractère dans un mot ; + : troncature droite illimitée ;? : troncature droite pour un seul caractère ; av : opérateur de proximité Les résultats de la recherche Ils sont recensés dans le tableau suivant : 6 brevets reliés entre eux directement ou indirectement par un numéro de priorité 7 tous les brevets sont classés en utilisant une Classification Internationale 8 le moteur recherche les termes côte à côte, dans l'ordre indiqué 11

12 Partie 1 : Méthodologie Les étapes de la recherche Réponses obtenues 1- hiv ou (human av immunodeficien+) ou htlv#3 ou htlv#iii ou (human av t av lymphotropic 2av (iii ou 3)) ou lav ou (lymphadenopathy av associated av virus) ou aids ou (acquired av immunodeficiency av syndrome) 2- (G01N-033/48?:G01N-033/9? ou G01N-035)/ic ou immunoassa? ou bioassay? ou (immuno av (assay? ou test? ou reaction?)) 4-1 et et pd= : fam qu L'étape 5 permet de sélectionner les brevets dont la date de publication est comprise entre le 1 janvier 1983 et le 31 décembre L'étape 6 permet de récupérer brevets regroupés en 380 familles. Coût de la recherche : 1 841,86 euros TTC Après dépouillement des résultats, il y a 221 réponses pertinentes, ce qui fait un bruit de 41,8 %. Le résultat est meilleur que prévu. Sur les 221 références pertinentes, seules 194 seront retenues pour cette recherche. Mais après consultation des documents, il s'est avéré qu'il manquait certains brevets importants dont Mme DEGNIROL m'avait donné les références Recherche des familles de brevets manquantes Retour sur le site des brevets américains A l'aide du numéro de brevet, on accède au texte dudit brevet, ce qui permet de récupérer le numéro de la demande de brevet (pour les brevets américains) ou le numéro de priorité (pour les brevets ayant une priorité à l'étranger). 12

13 Partie 1 : Méthodologie L'Office Européen des Brevets Le site de l'oeb est consultable à l'adresse Les familles de brevets se déterminent grâce à un numéro de priorité. Celui-ci est constitué de deux lettres correspondant au code du pays de dépôt (Ex : DE pour l'allemagne, US pour les Etats-Unis, ) suivis de l'année de la demande (quatre chiffres) et de sept chiffres correspondant au numéro de la demande (si ce numéro est inférieur à sept chiffres, on le fait précéder d'autant de zéros que nécessaire). A l'aide des numéros récupérés sur le site des brevets américains, j'ai pu ainsi acquérir 8 familles de brevets supplémentaires. 3. Recherche des licences et des accords entre sociétés Pour la recherche de documents se rapportant aux licences et accords passés entre sociétés pharmaceutiques, en accord avec Mme DEGNIROL il a été décidé de ne pas se limiter aux immuno-essais mais d élargir la recherche à un second type de diagnostic utilisant la technologie des acides nucléiques (diagnostic de type "biologie moléculaire"). Ceci afin de déterminer la tendance actuelle du marché du diagnostic Recherche de bases de données Comme les informations recensées par les documents cherchés sont de type commerciales, j'ai d'abord cherché des bases de données gratuites susceptibles de répondre à ma requête. Pour cela j'ai consulté le site de l'urfist de Lyon 9, mais malheureusement ma recherche a été infructueuse Interrogation de Dialog Le serveur Dialog possède plus de 600 bases de données, dont certaines sont spécialisées dans les activités des entreprises, tous secteurs confondus Sélection des bases de données pertinentes Il s'agit d'une étape délicate. La lecture des Bluesheets des différentes bases (accessibles depuis le site de l'urfist de Lyon) est une méthode intéressante, 9 13

14 Partie 1 : Méthodologie mais longue, et il n'est pas certain de sélectionner toutes les bases de données intéressantes. J'ai donc préféré utiliser la méthode suivante : sur la page d'accueil du serveur, il y a possibilité de sélectionner des bases de données par thème. J'ai suivi le chemin suivant : Databases/Medicine and Pharmaceuticals/ Industry News/Pharmaceutical ; le serveur propose un certain nombre de bases de données ; pour sélectionner les plus intéressantes, je lance la requête "licens? and agreement??" (l'opérateur "?" correspond à une troncature droite illimitée ; l'opérateur "??" correspond à une troncature droite limitée à un caractère) ; le serveur sélectionne 27 bases; une recherche rapide sur ces 27 bases en fait ressortir 7 proposant un nombre élevé de documents ; pour éviter d'avoir à traiter trop de documents, je n'en sélectionne que 5 (les deux autres bases sont indiquées en annexe 3) Les bases de données sélectionnées Base 16 : Gale Group Promt. Différents documents (dont des communiqués de presse) depuis Accès au texte intégral. Base 20 : Dialog Global Reporter. Articles de journaux depuis mai Accès au texte intégral. Base 148: Gale Group Trade & Industry Database. Articles de journaux et nouvelles d'entreprises depuis janvier Accès au texte intégral. Base 621 : Gale Group New Product Announcements/Plus. Communiqués de presse depuis Accès au texte intégral. Base 636 : Gale Group Newsletter Database. Nouvelles d'entreprises depuis janvier Les 100 plus importantes entreprises mondiales sélectionnées. Accès au texte intégral Les résultats de la recherche L'accès au serveur Dialog se fait par le site Dialogweb. L'interrogation des bases sélectionnées se fait par étapes. 14

15 Partie 1 : Méthodologie Les opérateurs utilisés : (w) : opérateur de proximité. Les mots sélectionnés doivent être côte à côte, dans l'ordre choisi ; (s) : les mots sélectionnés doivent se situer dans le même paragraphe ;? et?? : troncatures. Voir plus haut. La recherche de mots clés peut se limiter au titre, au résumé, ou se faire dans le texte. Il est possible de limiter la recherche sur certaines années. Ce n'est pas ce qui a été choisi ici. Les résultats sont résumés dans le tableau suivant : Etapes de la recherche Réponses obtenues S1 hiv or (human (w) immunodeficiency (w) virus)/tx S2 (htlv (w) (iii or 3)) or (human (w) t (w) cell (w) lymphotropic (w) 456 virus (w) (iii or 3))/tx S3 lav or (lymphadenopathy (w) associated (w) virus)/tx 2629 S4 aids or (acquired (w) immunodeficiency (w) syndrome)/tx S5 s1 or s2 or s3 or s S6 diagnos? or bioassay?? or immunoassay?? or (immuno (w) (assay?? or test?? or reaction??)/tx S7 licens? and agreement??/tx S8 s5 (s) s6 (s) s7 901 S9 rd s8 507 TX : recherche dans le texte La commande "rd" permet d'éliminer les doublons parmi les 901 documents récupérés à l'étape 8. Mais cela n'empêche pas les documents d'origines différentes traitant d'une même nouvelle. Après dépouillement des documents, la recherche a abouti à 131 références pertinentes, ce qui fait un bruit de 74,16 %. Ce bruit est très élevé, mais c'était le risque à prendre afin de récupérer le plus grand nombre possible de documents traitant du sujet de la recherche. 15

16 Partie 1 : Méthodologie Après lecture des documents et élimination de ceux se rapportant à une nouvelle identique, il reste 89 références à traiter. Coût de la recherche sur Dialog : 156 $, soit 156 euros TTC (environ) 3.3. Recherche sur le Web Les moteurs de recherche Google Recherche en mode avancé : Tous les mots suivants : (diagnostic and licence and agreement) and (hiv or htlv-iii or lav or aids) Sans restrictions de dates, ni de documents. Résultats : réponses. L'analyse des premières réponses permet de noter l'adresse de quatre sites intéressants Altavista Recherche en mode avancé : Expression booléenne : ((hiv or (human near immunodeficiency near virus)) or (aids or (acquired near immunodeficiency near syndrome)) or (lav or (lymphadenopathy near associated near virus)) or (htlv near (iii or 3) or (human near t near cell near lymphotropic near virus near (iii or 3)))) and (diagnos* or assay or bioassay or immunoassay or (immuno near (assay or test or reaction))) and (licens* and agreement) ; Dates : du 01/01/1983 au 28/02/2003 ; Dans tous les pays, résultats en anglais/français. Résultats : réponses. L'analyse des premières réponses permet de noter l'adresse de cinq sites supplémentaires intéressants Les annuaires Yahoo La recherche dans les dossiers thématiques n'a pas donné de résultats convaincants. Recherche par mots clés depuis la page d'accueil : Tous les mots suivants : license and agreement and diagnostic and aids ; Partout dans le Web, sans restriction de dates. 16

17 Partie 1 : Méthodologie Résultat : réponses. L'analyse des premières réponses permet de noter l'adresse de trois sites supplémentaires pouvant être intéressants Recherche sur les sites sélectionnés Sur les douze sites sélectionnés, cinq ont été visités et un seul sera retenu pour la recherche. En effet, les autres sites proposent des informations sur les entreprises mais il faut pour cela s'inscrire. Ce sont des sites à caractère commercial. Ils sont détaillés en annexe AIDS Education Global Information System Le site est accessible à l'adresse : Le site est entièrement voué aux informations concernant le SIDA. Il est possible de rechercher des communiqués de presse concernant cette maladie. Requête : license and agreement and diagnostic. Recherche dans tout le site, sans restriction de dates. Résultat : 125 réponses, dont 29 pertinentes. Ce qui fait un bruit de 76,8 %. Sur les 29 réponses pertinentes, seules 7 nouvelles références seront retenues. La lecture de tous les documents récupérés, comparés aux informations dont disposaient Mme DEGNIROL, a montré qu'il manquait 3 documents importants : deux documents concernant l'institut Pasteur et le département de la santé américain (un datant de 1987 et le second se situant après 1992) ; un document concernant un accord de 1986 entre les sociétés Chiron Corps et Ortho Diagnostic Systems Inc La bibliothèque municipale de Lyon Part-Dieu Celle-ci propose des accès à différentes sources en ligne ou sur Cd-Rom Les archives du journal "Le Monde" Elles sont disponibles sous forme de Cd-Rom et remontent à l'année 1987 Recherche 1 : Dates : du 01/01/1987 au 31/12/1989 ; Requête : institut adj pasteur et accord. Résultat : 21 documents, 7 pertinents, 2 documents retenus. Recherche 2 : Dates : du 01/01/1993 au 31/12/1994 ; 17

18 Partie 1 : Méthodologie Requête : institut adj pasteur et accord. Résultat : 27 documents, 9 pertinents, 1 document retenu Lexis Nexis La base de données recense les articles de publications mondiales, dans plusieurs langues, avec un accès vers le texte intégral. Les archives remontent jusqu'à Recherche en mode simple : Caps(chiron) and Caps(ortho) dans tout le texte; toutes les publications internationales ; date : Avant le 31/12/1987. L'opérateur "Caps" recherche le mot indiqué dont la première lettre est en capitale. Résultat : 16 réponses, 2 documents pertinents, 2 documents retenus. 4. Estimation du coût total de la recherche Estimation du temps passé à la réalisation du rapport : Recherche sur Internet 37 heures Recherche sur le serveur Dialog 10 heures Recherche à la B.M. de Lyon 4 heures Dépouillement des résultats 50 heures Réflexion/Concertation 11 heures Rédaction 41 Total

19 Partie 1 : Méthodologie Coût de la recherche : Recherche sur le serveur Dialog Recherche sur le serveur Questel Orbit Connection Internet 10 (37 heures) Temps 11 (153 heures) Total TTC 156 euros 1841,86 euros 39,83 euros 1592,73 euros 3630,42 euros 10 Tarif France Telecom : Coût de la minute pour un appel local : 0,015 euros H.T. 11 Coût de l'heure : 10,41 euros (estimé sur le salaire d'un Ingénieur d'etudes deuxième classe au premier échelon). 19

20 Partie 2 : Synthèse Partie 2 : Synthèse 1. Les débuts En 1983, l'équipe du professeur Luc MONTAGNIER, de l'institut Pasteur de Paris, isole chez un patient atteint du SIDA un virus baptisé LAV (Lymphadenopathy- Associated Virus). Le 15 septembre 1983, une demande de brevet concernant cette découverte et un test de dépistage du virus est déposée en Angleterre. Le brevet qui en découle sera le premier brevet concernant le Virus de l'immunodéficience Humaine (ou VIH). D'autres demandes seront déposées dans le monde par l'équipe Montagnier afin de protéger la découverte, et d'autres brevets issus de celui-ci seront publiés par la suite [32]. Entre-temps, l'équipe du professeur Robert GALLO, de l'institut américain du cancer, dépose aux Etats-Unis une demande de brevet concernant un virus responsable du SIDA et un test de dépistage de ce virus. Le virus en question est baptisé par l'équipe Gallo HTLV-III 12 (Human T-cell Lymphotropic Virus III). [67] Bien que la demande de l'équipe Gallo soit postérieure à celle de l'équipe Montagnier, l'administration américaine privilégiera celle de l'équipe Gallo. Ce premier brevet sera suivi d'autres [69]. Mais la décision de l'administration américaine entraînera un litige entre l'institut Pasteur et l'institut américain du cancer, le premier estimant que les virus découverts séparément n'en font qu'un, le deuxième stipulant que les deux virus sont des souches différentes. Ce litige débouchera sur la signature d'un premier accord [283] entre les deux parties le 31 mars 1987 à Paris. Cet accord détermine une copaternité de la découverte du virus du SIDA par les deux équipes, donc une répartition équitable des redevances issues de la commercialisation de tests couverts par les brevets détenus par les deux Instituts. Mais en 1991, le professeur Robert GALLO reconnaît que la culture utilisée fin 1983 et qui a permis d'isoler le virus HTLV-III 12 L'équipe Gallo avait auparavant découvert deux autres rétrovirus responsables d'autres maladies et baptisés HTLV-I et HTLV-II. 20

21 Partie 2 : Synthèse avait été en fait contaminée par une culture envoyée par l'institut Pasteur et contenant le virus LAV. Cet aveu conduira à la reconnaissance officielle en 1994 de la paternité unique de la découverte du virus VIH à l'équipe Montagnier, et à une redistribution des redevances plus favorable à l'institut Pasteur [284]. 2. La course aux brevets A la suite de la découverte du virus responsable du SIDA (rapidement appelé VIH), les laboratoires du monde entier se sont lancés dans la recherche des caractéristiques de ce virus afin de faciliter sa détection. Il est apparu qu'il existait 3 groupes distincts : le groupe M (le plus répandu), le groupe O (essentiellement présent en Afrique de l'ouest), le groupe non-m non-o. Puis en 1987, l'équipe de Luc MONTAGNIER isole un nouveau virus responsable du SIDA et baptisé VIH-2 [136] (par conséquent le virus déjà connu sera rebaptisé VIH-1).Le virus VIH est caractérisé par sa protéine p24 et plusieurs glycoprotéines 13 : gp160, gp120 et gp41 (ces deux dernières étant issues de la décomposition de la première au cours de la réplication du virus dans l'organisme). La détection du virus chez un individu peut donc se faire de différentes façons : par la détection de la présence d'anticorps dirigés contre le virus, ou par la détection de la protéine p24 ou des glycoprotéines gp120 ou gp41. Ce qui explique l'importance des découvertes sur ce virus réalisées par les laboratoires et des brevets qui ont découlé de ces découvertes VIH-1 groupe M Les premiers brevets concernant la protéine p24 sont détenus par l'institut Pasteur [32] et le département américain de la Santé [67] et [69]. Par la suite, ces déposants feront d'autres demandes de brevets sur cette protéine (voir annexe 1). Bien sûr, d'autres sociétés déposeront des brevets sur la protéine p24 (voir annexe 1) mais la plupart des premiers tests sont couverts par les brevets cités plus haut. En ce qui concerne la glycoprotéine gp120, le premier brevet se rapportant à cette substance a été déposé par l'université de Harvard [57]. D'autres brevets, toujours 13 Substance constituée d'une protéine combinée à un glucide. 21

22 Partie 2 : Synthèse déposés par l'université Harvard, suivront (voir annexe 1). Ces brevets sont capitaux pour tous les tests liés à la détection de cette glycoprotéine. Le premier brevet faisant référence à la glycoprotéine gp41 a été déposé par Genetic Systems [41]. Ce brevet est le plus important pour l'utilisation de tests axés sur la détection de cette substance. D autres procédés mis au point par la société Chiron Corp [6] pour la détection du virus consiste à utiliser des protéines recombinantes 14 (diagnostic par immunoessai), ou à détecter les acides nucléiques (technologie de diagnostic différente des immuno-essais). Par la suite, d'autres sociétés (notamment Hoffman La Roche et Repligen Corp) feront des demandes de brevet pour des tests utilisant une de ces techniques (voir annexe 1). Cela fut à l'origine d'un litige entre les sociétés Chiron et Hoffman (voir le chapitre 3) VIH-1 groupe O La première société a avoir découvert cette nouvelle souche du virus fut Innogenetics NV qui déposa une série de brevets en pensant avoir découvert un nouveau virus responsable du SIDA [45] [46]. Cette nouvelle souche fut initialement baptisée par ses découvreurs ant70 ou VIH-3. De la même façon, quelques années plus tard, en 1992, la société Behringwerke AG (qui deviendra plus tard Dade Behring) déposa plusieurs brevets concernant les caractéristiques d'un nouveau virus baptisé MVP5180 [20] [21] [77]. Il s'avéra par la suite que ces "nouveaux" virus étaient une nouvelle souche du VIH-1 qui sera baptisée groupe O. Les brevets détenus par ces deux sociétés sont primordiaux pour la détection de cette souche VIH-1 groupe non-m non-o Cette nouvelle souche de VIH-1 a été découverte par l'inserm 15. La détection de cette souche se fait sur des séquences d'adn, ce qui ne correspond pas aux immuno-essais. Les brevets en résultant ne seront donc pas traités ici. 14 Obtenues par génie génétique ou résultant d'une recombinaison génétique. 15 Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale 22

LES BREVETS comme moyen d accès. Introduction. http://patentscope.wipo.int/

LES BREVETS comme moyen d accès. Introduction. http://patentscope.wipo.int/ LES BREVETS comme moyen d accès à la TECHNOLOGIE Introduction http://patentscope.wipo.int/ 2 Les brevets constituent une vaste source d informations couvrant chaque domaine de la technologie. Il est facile

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

Modèle d accord de collaboration

Modèle d accord de collaboration Modèle d accord de collaboration GUIDE D UTILISATION Introduction générale : Le présent document a été élaboré par un groupe de travail Ariis/Aviesan dans le cadre de la mesure 1 du CSIS 2012 visant à

Plus en détail

PRINCIPES DIRECTEURS PERMETTANT DE DÉTERMINER L ENDROIT OÙ DOIVENT ÊTRE CLASSÉS LES DOCUMENTS DE BREVET DANS LA CIB

PRINCIPES DIRECTEURS PERMETTANT DE DÉTERMINER L ENDROIT OÙ DOIVENT ÊTRE CLASSÉS LES DOCUMENTS DE BREVET DANS LA CIB PRINCIPES DIRECTEURS PERMETTANT DE DÉTERMINER L ENDROIT OÙ DOIVENT ÊTRE CLASSÉS LES DOCUMENTS DE BREVET DANS LA CIB adoptés par le Comité d experts de l Union de l IPC à sa quarante-deuxième session et

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Réf. : Normes : ST.10/C page : 3.10.3.1 NORME ST.10/C PRÉSENTATION DES ÉLÉMENTS DE DONNÉES BIBLIOGRAPHIQUES. Note du Bureau international

Réf. : Normes : ST.10/C page : 3.10.3.1 NORME ST.10/C PRÉSENTATION DES ÉLÉMENTS DE DONNÉES BIBLIOGRAPHIQUES. Note du Bureau international Réf. : Normes : ST.10/C page : 3.10.3.1 NORME ST.10/C PRÉSENTATION DES ÉLÉMENTS DE DONNÉES BIBLIOGRAPHIQUES Note du Bureau international Le Comité des normes de l OMPI (CWS) a adopté les nouveaux textes

Plus en détail

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets.

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Les brevets Brevets Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Deux fonctions : Se protéger d une exploitation abusive du produit au plan commercial

Plus en détail

Demandeur RONA. Entreprise DÉCISION

Demandeur RONA. Entreprise DÉCISION Dossier : 01 15 48 Date : 20030929 Commissaire : M e Michel Laporte X Demandeur c. RONA Entreprise DÉCISION L'OBJET DEMANDE D EXAMEN DE MÉSENTENTE [1] Le 20 août 2001, le demandeur s adresse à Rona pour

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG

GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG GUIDE METHODOLOGIQUE ETUDE DE GESTION 1 E STMG 1 Calendrier de réalisation de l étude Phases de travail Axes de travail Dates limites Travail à effectuer Collecter des informations sur Phase 1 : les organisations

Plus en détail

PsycINFO / Ebsco. Exemple de référence

PsycINFO / Ebsco. Exemple de référence PsycINFO / Ebsco Domaines Psychologie, aspects psychologiques de la médecine, de la psychiatrie, de la sociologie, des sciences de l'éducation, de la pharmacologie, de la physiologie, de la linguistique,

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA BASE DE DONNÉES EUREKA

GUIDE D UTILISATION DE LA BASE DE DONNÉES EUREKA Source : zeus.fltr.ucl.ac.be GUIDE D UTILISATION DE LA BASE DE DONNÉES EUREKA BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITÉ DE MONCTON, CAMPUS DE SHIPPAGAN AVRIL 2008 La base de données Biblio Branchée a récemment subi des

Plus en détail

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE

LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE LE SIDA: UNE AFFECTION DU SYSTEME IMMUNITAIRE Introduction: Le SIDA, ou syndrome immunodéficience acquise, est une maladie due à un virus, le virus de l'immunodéficience humaine ou VIH (HIV: Human Immunodeficiency

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale ARN du virus de l hépatite C : ARN-VHC ARN-VHC 03VHC1 Novembre 2003 Edité : mars 2006 Annales ARN-VHC 03VHC1 1 / 8 ARN-VHC 03VHC1

Plus en détail

Lille Lecture Jeunesse GUIDE UTILISATEUR

Lille Lecture Jeunesse GUIDE UTILISATEUR Lille Lecture Jeunesse GUIDE UTILISATEUR Sommaire Se créer un compte... 3 A quoi sert ce compte?... 3 Se connecter... 3 J'ai perdu mon mot de passe, comment je fais?... 4 Tableau de bord Wordpress... 5

Plus en détail

Recherche et veille documentaire scientifique

Recherche et veille documentaire scientifique Recherche et veille documentaire scientifique Élodie Chattot BU Médecine Pharmacie juin 2006 Introduction Le but de cet atelier est de vous initier à la méthodologie de recherche documentaire scientifique,

Plus en détail

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES

Adoptés le 27 mars 2015 Date d'entrée en vigueur : 13 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES TARIFS DES SERVICES D'ADRESSAGE FOURNIS PAR L'OPÉRATEUR DU FCR AUX ADMINISTRATEURS DE COMPTE FCR Publiés par l'op3ft, l'organisation à but non lucratif dont l'objet est de détenir, promouvoir, protéger

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SYSTÈME D ACCÈS CENTRALISÉ AUX RESULTATS DE LA RECHERCHE ET DE L EXAMEN (CASE)

DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SYSTÈME D ACCÈS CENTRALISÉ AUX RESULTATS DE LA RECHERCHE ET DE L EXAMEN (CASE) DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SYSTÈME D ACCÈS CENTRALISÉ AUX RESULTATS DE LA RECHERCHE ET DE L EXAMEN (CASE) établies le 1 er mars 2013 Système d accès centralisé aux résultats de la recherche et de l examen

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter)

Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter) Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter) Les compétences seront travaillées de la 6 ème à la 3 ème, la validation se fera à partir de la

Plus en détail

Protéger ses inventions par brevet

Protéger ses inventions par brevet Protéger ses inventions par brevet 1 - Que peut-on protéger par brevet? L objet de la protection Les conditions de brevetabilité Les exclusions à la brevetabilité 2 - Comment protéger votre invention?

Plus en détail

A partir de l écran Presse, vous accédez aux principaux groupes de sources de presse dont :

A partir de l écran Presse, vous accédez aux principaux groupes de sources de presse dont : PRESSE ❶ Cliquez sur Presse Déterminez l emplacement de vos termes de recherche dans l article : N importe où Titre En-tête (titre ou chapeau) En-tête ou indexation Cité au moins 3 fois Indexation Indexation

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

REQUETE AU MINISTRE DE L'ECONOMIE

REQUETE AU MINISTRE DE L'ECONOMIE ROYAUME DE BELGIQUE SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL ECONOMIE, P.M.E., CLASSES MOYENNES ET ENERGIE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA RÉGLEMENTATION ECONOMIQUE OFFICE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE REQUETE AU MINISTRE DE

Plus en détail

Comment se procurer un document dont j ai les références? Elodie Chattot Nicolas Doux BU Médecine Pharmacie 2009

Comment se procurer un document dont j ai les références? Elodie Chattot Nicolas Doux BU Médecine Pharmacie 2009 Comment se procurer un document dont j ai les références? Elodie Chattot Nicolas Doux BU Médecine Pharmacie 2009 Introduction Le but de cette formation est de vous faire découvrir les méthodes pour accéder

Plus en détail

MEDLINE BANQUE DE DONNÉES EN MÉDECINE INTERFACE PUBMED INITIATION

MEDLINE BANQUE DE DONNÉES EN MÉDECINE INTERFACE PUBMED INITIATION MEDLINE BANQUE DE DONNÉES EN MÉDECINE INTERFACE PUBMED INITIATION document préparé par : CSSS-IUGS SERVICE DE BIBLIOTHÈQUE Janvier 2008 INTRODUCTION Medline est une banque de données bibliographique produite

Plus en détail

Site Web de paris sportifs

Site Web de paris sportifs HENAUD Benoît Numéro d auditeur 05-39166 Version V1.2 Date de mise à jour 31/03/2008 1/21 Table des matières 1. Objectif du document... 3 2. Présentation... 3 2.1. Présentation du projet... 3 2.2. Situation

Plus en détail

Qu est-ce qu un catalogue?

Qu est-ce qu un catalogue? Qu est-ce qu un catalogue? Nathalie Piérache Novembre 2008 1 Qu est-ce qu un catalogue? Plan du cours Les catalogues Définition Bref historique des catalogues de bibliothèque Le rôle du catalogue Le catalogue

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

Chapitre II L immunité adaptative

Chapitre II L immunité adaptative Chapitre II L immunité adaptative 1 -I -La réponse adaptative humorale 1) Exemple du virus de la grippe 2 2) Les caractéristiques de cette réponse 3 Conclusion L immunité adaptative n est pas immédiate

Plus en détail

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants :

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants : Décret n 2001-609 du 9 juillet 2001 pris pour l application du 3 ème de l article 27 et de l article 71 de la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 et relatif à la contribution des éditeurs de services de

Plus en détail

LOCAL TRUST SUB. Guide d utilisation Tiers

LOCAL TRUST SUB. Guide d utilisation Tiers LOCAL TRUST SUB Guide d utilisation Tiers Sommaire Principes de l application Guide d utilisation Tous droits réservés 2 Principes généraux L application inclut un module extranet de gestion des aides

Plus en détail

Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse

Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse Politique prudentielle Bruxelles, le 24 octobre 2005 PPB/154 Lettre uniforme aux établissements de crédit et aux sociétés de bourse Madame, Monsieur, Dans sa lettre du 3 juin 2005 (PPB/57), la Commission

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef

Parti libéral du Canada. Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Parti libéral du Canada Procédures d enregistrement au Scrutin pour l élection d un chef Ces procédures sont établies par le Comité sur le scrutin pour l élection d un chef en vertu du paragraphe 63 (2)

Plus en détail

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire

Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Chapitre 2 Les défenses de l organisme : le fonctionnement du système immunitaire Problème n 1 : Comment le corps réagit-il lors d une infection? Rappel : une infection se caractérise par la multiplication

Plus en détail

Petit Guide de Scopus

Petit Guide de Scopus Petit Guide de Scopus Table des matières 1 Page d accueil de Scopus 2 La liste des resultats 3 Pour affiner la recherche 4 Recherche auteur 5 Historique de recherche 6 Affichage plus détaillé des notices

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION INNEO Avocat

GUIDE D UTILISATION INNEO Avocat GUIDE D UTILISATION INNEO Avocat Décembre 2015 SOMMAIRE 1 - Se connecter à.... 3 2 - Vue d ensemble - Page d accueil 4 - L actualité.... 6 3 - Les différents thèmes...... 7 4 - Exploiter les informations.....

Plus en détail

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets

MAB Solut. MABSolys Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de vos projets Mabsolys-2015-FR:Mise en page 1 03/07/15 14:02 Page1 le département prestataire de services de MABSolys de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Références IAS 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs IAS 21 Effets des variations

Plus en détail

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs DEFINITIONS : CONNAISSANCES PROPRES : Toutes les informations et connaissances techniques et/ou scientifiques,

Plus en détail

EP 1 931 091 A1 (19) (11) EP 1 931 091 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.06.2008 Bulletin 2008/24

EP 1 931 091 A1 (19) (11) EP 1 931 091 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.06.2008 Bulletin 2008/24 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 931 091 A1 (43) Date de publication: 11.06.2008 Bulletin 2008/24 (51) Int Cl.: H04L 12/58 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 07291423.7 (22) Date de dépôt: 29.11.2007

Plus en détail

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage

Sage Business Sync. Guide d utilisation. 2012 Sage Sage Business Sync Guide d utilisation 2012 Sage Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Sage est illicite (Loi du 11 Mars 1957 -

Plus en détail

Référencement dans des bases de données

Référencement dans des bases de données Marketing Site web du guide des ressources pour l édition de revues numériques Coordination : Ghislaine Chartron et Jean-Michel Salaun Doctorant en science de l'information La création numérique, ou la

Plus en détail

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Science Direct - Cell Press

Science Direct - Cell Press Science Direct - Cell Press Type Articles en ligne Domaine Biologie Périmètre d'abonnement Abonnement à trois revues : Cell, Biophysical Journal et Molecular cell Public Éditeur Elsevier Langue(s) Anglais

Plus en détail

L encyclopédie des Techniques de l Ingénieur

L encyclopédie des Techniques de l Ingénieur L encyclopédie des Techniques de l Ingénieur Comment y accéder? Les TI sont accessibles depuis les postes publics dans les salles de lecture de la BUPMC et sur certains réseaux (SDI CFA) http://www.techniques-ingenieur.fr/

Plus en détail

Adoptés le 8 avril 2014 Date d entrée en vigueur : 8 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES

Adoptés le 8 avril 2014 Date d entrée en vigueur : 8 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES TARIFS DES SERVICES D ADRESSAGE FOURNIS PAR L OPÉRATEUR DU FCR AUX ADMINISTRATEURS DE COMPTE FCR Publiés par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger

Plus en détail

Michel Abello, LOYER & ABELLO

Michel Abello, LOYER & ABELLO 7ème partie: Contrats de collaboration de recherche avec un volet sur la propriété intellectuelle : recherche parrainée, accord de collaboration et de prestation de service de recherche Michel Abello,

Plus en détail

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie

WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique. Section Technopédagogie WSS Windows Sharepoint Services Guide pratique Section Technopédagogie Août 2007 1. QU EST CE QUE WSS? «Un site WSS SharePoint est un site Web représentant un espace de collaboration et un lieu de stockage

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

http://www.bibliotheques.uqam.ca/ressources/doc_elec/bases.html ou accès direct à : http://webspirs.uqam.ca:8590

http://www.bibliotheques.uqam.ca/ressources/doc_elec/bases.html ou accès direct à : http://webspirs.uqam.ca:8590 RECHERCHE DANS LES BANQUES DE DONNÉES PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les banques de données contiennent des résumés d articles, de chapitre de livres, de livres, de thèses et de rapports divers dans différents

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEE GENERALE DE L OMPI QUESTIONS CONCERNANT LES NOMSDE DOMAINE DE L INT ERNET

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEE GENERALE DE L OMPI QUESTIONS CONCERNANT LES NOMSDE DOMAINE DE L INT ERNET OMPI WO/GA/32/3 ORIGINAL : anglais DATE : 20 juillet 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLEE GENERALE DE L OMPI Trente- deuxième session (17 e session ordinaire) Genève,

Plus en détail

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction

DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL. Introduction DISPOSITIF SECOURS EXCEPTIONNELS ET PRETS à CARACTERE SOCIAL Introduction ANNEXE Dans le cadre de sa politique d'action sociale à destination des personnels, le Conseil Général réaffirme sa volonté de

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS DEPARTEMENT DES YVELINES DIRECTION GENERALE DES SERVICES DU DEPARTMENT DIRECTION DE L ENFANCE, DE L ADOLESCENCE DE LA FAMILLE ET DE LA SANTE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS Entre, d une part, Le département

Plus en détail

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial

Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Java System Application Server Platform Edition 8.2 J2EE Tutorial Sun Microsystems, Inc. 4150 Network Circle Santa Clara, CA 95054 U.S.A. Part No: 819 4709 Copyright 2005 Sun Microsystems, Inc. 4150

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) UNEEM PREMIERE CONNEXION - CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR

NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) UNEEM PREMIERE CONNEXION - CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) UNEEM PREMIERE CONNEXION - CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR SOMMAIRE 1 PREMIERE CONNEXION : ACCEDER A LA PAR 2 2- CREER SON

Plus en détail

Charte des partenariats industriels

Charte des partenariats industriels Charte des partenariats industriels L Assistance Publique Hôpitaux de Paris, acteur majeur de la recherche biomédicale en France, est un partenaire privilégié et naturel des acteurs industriels qui lui

Plus en détail

Plateforme SEO My Ranking Metrics

Plateforme SEO My Ranking Metrics Plateforme SEO My Ranking Metrics https://myrankingmetrics.com Conditions générales d utilisation - CGU Conditions générales de vente - CGV -- Décembre 2014 -- Partie 1 Introduction Voici l ensemble des

Plus en détail

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION WEBORAMA Société Anonyme au capital de 320 577,07 euros Siège social : 15, rue Clavel 75019 PARIS 418 663 894 RCS Paris ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A

Plus en détail

DDT Essonne OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT

DDT Essonne OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT DDT Essonne OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES SERVICES PUBLICS DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT GUIDE POUR LA SAISIE DES DONNEES SUR LE PORTAIL DE L OBSERVATOIRE www.services.eaufrance.fr ----- Contact

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

Le site du Pôle Emploi (www.pole-emploi.fr)

Le site du Pôle Emploi (www.pole-emploi.fr) Le site du Pôle Emploi (www.pole-emploi.fr) Quiconque peut sur le site www.pole-emploi.fr lancer une recherche sur les offres d'emploi disponibles sans pour autant être inscrit. Cependant pour bénéficier

Plus en détail

JMP 9 Guide de l administrateur pour les versions Windows et Macintosh sous licence annuelle

JMP 9 Guide de l administrateur pour les versions Windows et Macintosh sous licence annuelle JMP 9 Guide de l administrateur pour les versions Windows et Macintosh sous licence annuelle La référence bibliographique correcte pour ce manuel est la suivante : SAS Institute Inc. 2010. JMP 9 Guide

Plus en détail

- Termes de Références - Grille d évaluation (annexe 1) - Modèle de lettre de soumission (annexe 2) Cotonou, le 16

- Termes de Références - Grille d évaluation (annexe 1) - Modèle de lettre de soumission (annexe 2) Cotonou, le 16 DOSSIER D APPEL D OFFRES POUR LA SELECTION D UN CABINET CHARGE DE LA REALISATION DE L AUDIT DE GESTION DU FONDS APPA POUR LA PERIODE DE JUILLET 2006 A JUILLET 2015 Contenu du présent dossier : - Termes

Plus en détail

Statistiques sur le prêt :

Statistiques sur le prêt : Table des matières Statistiques sur le prêt : utiliser le menu «Indicateurs d activité» et créer ses propres indicateurs d'activité avec BCDI abonnement Exemple : année scolaire 2008 / 2009 1- Conditions

Plus en détail

Règles de certification de la marque

Règles de certification de la marque N d identification : NF102 N de révision : 10 Date d approbation : 15/06/2012 Date d édition : 29/08/2012 Règles de certification de la marque Validation des méthodes alternatives d analyse Application

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES CONTRATS D'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ D'UN AN ET MOINS INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»),

Plus en détail

Sun ONE Application Server Platform Summary

Sun ONE Application Server Platform Summary Sun ONE Application Server Platform Summary Version 7, Update 3 Part Number 817-5602-10 February 2004 This document provides the specifics on supported platform components for the Sun Open Net Environment

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Manuel d utilisation. Comment interroger la base de données bibliographique NosoBase? http://www.nosobase-biblio.cclin-france.fr/

Manuel d utilisation. Comment interroger la base de données bibliographique NosoBase? http://www.nosobase-biblio.cclin-france.fr/ Manuel d utilisation Comment interroger la base de données bibliographique NosoBase? http://www.nosobase-biblio.cclin-france.fr/ Version 1 Décembre 2012 Sommaire Page d accueil... p.3 Recherche avancée

Plus en détail

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

Compagnie Européenne d Assurances CaseStudy 1

Compagnie Européenne d Assurances CaseStudy 1 Compagnie Européenne d Assurances CaseStudy En cas de sinistre : la GEIDE Depuis juillet 2007, la Compagnie Européenne d Assurances, basée en France, gère les dossiers de ses clients au sein d une archive

Plus en détail

Matheo Patent: recherche, traitement et surveillance des brevets. http://www.matheo-patent.com

Matheo Patent: recherche, traitement et surveillance des brevets. http://www.matheo-patent.com Matheo Patent: recherche, traitement et surveillance des brevets http://www.matheo-patent.com V 28052010 Les brevets, information stratégique La mondialisation et la concurrence internationale ont introduit

Plus en détail

Le Protocole de Madrid (Octobre 1997)

Le Protocole de Madrid (Octobre 1997) MARQUES Le Protocole de Madrid (Octobre 1997) Le Protocole de Madrid : une nouvelle possibilité pour les entreprises françaises de protéger leurs marques à l'étranger Le système de la marque internationale

Plus en détail

Formulaire de demande

Formulaire de demande FORM01FRPUR Valable à partir du 2011-05-09 Formulaire de demande Données administratives du demandeur (voir Article 2) Le soussigné : En son nom propre Au nom de l entreprise : Entreprise à mentionner

Plus en détail

Contrat de Souscription CA CertiPro CONDITIONS GENERALES ANNEXE 1 : GUIDE DE SOUSCRIPTION

Contrat de Souscription CA CertiPro CONDITIONS GENERALES ANNEXE 1 : GUIDE DE SOUSCRIPTION Contrat de Souscription CA CertiPro CONDITIONS GENERALES ANNEXE 1 : GUIDE DE SOUSCRIPTION Pour souscrire le service, le Client doit disposer des logiciels pré-requis indiqués ci-dessous (I) et remplir

Plus en détail

Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET. Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé

Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET. Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé CARPENTIER BTS SIO Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé Phase de définition du projet liée à une définition de la mission La mission

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. OBJET Le présent document, ci-après «Conditions Générales de Vente», s applique à toutes les offres de formations proposées par la société KOOLYA sur son Internet www.koolya.fr

Plus en détail

DOSSIER CONFIDENTIEL DE CANDIDATURE GRAND PRIX CHARLES-HENRI BESNARD

DOSSIER CONFIDENTIEL DE CANDIDATURE GRAND PRIX CHARLES-HENRI BESNARD DOSSIER CONFIDENTIEL DE CANDIDATURE GRAND PRIX CHARLES-HENRI BESNARD Édition 2014 RÉCAPITULATIF DES CONDITIONS D ATTRIBUTION ET DES ÉLÉMENTS À FOURNIR EN LIGNE PRÉAMBULE Le Mécénat Besnard de Quelen est

Plus en détail

Appel à projets 2015. Destiné aux Associations de lutte contre le sida en France métropolitaine & DROM

Appel à projets 2015. Destiné aux Associations de lutte contre le sida en France métropolitaine & DROM Appel à projets 2015 Destiné aux Associations de lutte contre le sida en France métropolitaine & DROM Date de clôture : 04/11/2015 ViiV Healthcare SAS (ci-après ViiV Healthcare) met en place une nouvelle

Plus en détail

Réunion des Référents Numériques janvier 2012

Réunion des Référents Numériques janvier 2012 Réunion des Référents Numériques janvier 2012 Les télé-services dans les EPLE Réunion des référents numériques janvier 2012 Les acteurs Les télé-services s adressent à l ensemble des acteurs mis en relation

Plus en détail

Les bases de données de CSA Illumina

Les bases de données de CSA Illumina Les bases de données de CSA Illumina Artbibliographies Modern ERIC LISA Sociological Abstracts ARTbibliographies Modern en bref Domaines couverts : histoire de l art, décoration, photographie, design,

Plus en détail

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier:

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier: La GEIDE Historique de La GEIDE Anciennement "Archivage électronique", La Gestion électronique de Documents "GED" est apparu dans les années 80. Mais le terme GED paraissait restrictif par rapport à ses

Plus en détail

DU TO7 AU SITE WEB http://ac-versailles.fr/etabliss/matisse_soa École H. Matisse - 95310 St Ouen l'aumône

DU TO7 AU SITE WEB http://ac-versailles.fr/etabliss/matisse_soa École H. Matisse - 95310 St Ouen l'aumône 165 http://ac-versailles.fr/etabliss/matisse_soa École H. Matisse - 95310 St Ouen l'aumône Lors de la mise en place du plan Informatique Pour Tous, la commune de St. Ouen l'aumône a choisi de compléter

Plus en détail

Aide-mémoire: outil d'évaluation en ligne NET-Metrix-Profile

Aide-mémoire: outil d'évaluation en ligne NET-Metrix-Profile Avant-colonne Aide-mémoire: outil d'évaluation en ligne NET-Metrix-Profile Module d'évaluation Tabulation Cet aide-mémoire présente brièvement les différentes possibilités d évaluation proposées pour le

Plus en détail

Logistique. My Post Business Mode d emploi

Logistique. My Post Business Mode d emploi Logistique My Post Business Mode d emploi Août 2012 Bienvenue chez My Post Business En quoi consiste My Post Business? En vous connectant à la plate-forme www.poste.ch/mypostbusiness dédiée aux clients

Plus en détail

3. Comment mener sa recherche

3. Comment mener sa recherche Sommaire 3. Comment mener sa recherche... 1 A. Quelle sera ma démarche documentaire?... 1 B. Savoir utiliser les outils... 1 a) Contenu des ouvrages de référence... 1 b) Quand interroger un catalogue de

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR

CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR SOMMAIRE 1- PREMIERE CONNEXION : ACCEDER A LA PAR... 2 2-CREER SON COMPTE UTILISATEUR SUR LA PAR...

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Institut Paul Lambin Bachelier en chimie Intitulé Biotechnologie 2 C2120 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 5 Nombre

Plus en détail

LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS?

LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS? LE MONDE DE LA GRANDE DISTRIBUTION ET LE REVE, ENFIN REALITE, DE LA VISION 360 DE SES CLIENTS? Soutenance 3 décembre 2012 Auteur : Isabelle Maloizel Directeur de thèse : Monsieur Michel Bellanger Responsable

Plus en détail

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ;

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ; ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacy.fgov.be/ COMMISSION DE

Plus en détail