Les Produits Dérivés de Taux CREDIT LYONNAIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Produits Dérivés de Taux CREDIT LYONNAIS"

Transcription

1 Les Produits Dérivés de Taux CREDIT LYONNAIS 1

2 Sommaire Sommaire 2 Index 4 Introduction Le Crédit Lyonnais et les produits dérivés 5 Présentation de la brochure 6 Organisation du Crédit Lyonnais sur les marchés de produits dérivés 7 Vos contacts dans le monde 8 Partie 1 : Les produits dérivés classiques 9 Les produits dérivés fermes 11 Les swaps de taux 12 Les swaps de devises 19 Change à terme (CAT / CATU) 25 Asset swaps - Issue swaps 30 Forward Rate Agreement (FRA) 43 Les produits dérivés optionnels 45 Option sur FRA 46 Caps et Floors 50 Collar 55 Swaptions européennes 59 Partie 2 : La seconde génération des produits dérivés 65 Les Caps et Floors de Seconde Génération 68 Cap barrière 69 Cap Up and In 70 Cap Up and Out 72 Cap à prime conditionnelle (cap CPO) 74 Cap binaire 76 Caption 78 Floor barrière 81 Floor Down and In 82 Floor Down and Out 84 Floor à prime conditionnelle (floor CPO) 86 Floor binaire 88 Floortion 90 Les Swaps de Seconde Génération 93 Swap Libor décalé (Delayed Libor Swap) 94 Differential swap (Diff Swap) 95 Swap de courbe (Constant Maturity Swap) 98 Swap prorogeable 100 Swap à intéressement à la baisse 102 Swap à intéressement à la hausse 104 Swap participatif à la baisse 106 Swap participatif à la hausse 109 Tunnel participatif 112 Les Swaptions de Seconde Génération 115 2

3 Modified American Swaption 116 Swap de taux annulable receveur du fixe 118 Swap de taux annulable payeur du fixe 121 Swaption à prime conditionnelle (swaption CPO) 124 Option sur swaption 126 Les Produits de Placement Structurés 129 BMTN - EMTN Corridor 130 BMTN - EMTN Digital 133 Reverse Floater 135 Callable - multi-callable 138 Les Produits de référence TEC La référence TEC Les swaps TEC Les titres indexés TEC Partie 3 : Solutions et stratégies 153 La courbe des taux 155 Bâtir une stratégie avec les produits dérivés 161 Tableaux récapitulatifs des stratégies simples 173 Couverture d'emprunt à taux variable - configuration de courbe croissante 175 Couverture d'emprunt à taux fixe - configuration de courbe croissante 178 Couverture d'emprunt à taux variable - configuration de courbe décroissante 180 Couverture d'emprunt à taux fixe - configuration de courbe décroissante 183 Couverture d'un placement à taux variable - configuration de courbe croissante 185 Couverture d'un placement à taux fixe - configuration de courbe croissante 188 Couverture d'un placement à taux variable - configuration de courbe décroissante 191 Couverture d'un placement à taux fixe - configuration de courbe décroissante 193 Les produits dérivés et l'euro : conséquences prévisibles du passage à la Monnaie Unique 195 Annulation - Assignation 201 Partie 4 : Documentation 204 Les spécificités du marché en FRF 206 Calculs financiers : notions de base 219 Théorie des options 226 Aspects juridiques des produits dérivés 232 Principes comptables et fiscaux pour l'entreprise et pour la Banque 234 Risque de contrepartie 240 Annexes 249 Bibliographie 250 Glossaire 253 3

4 Actualisation 225 Actuariel Base actuarielle 221 Calcul des intérêts 219 Marge actuarielle 150 AFB Contrat AFB 232 Norme AFB 221 ALM (gestion actif passif) 16,162 Américaine (option américaine) Définition 226 Swaption américaine 116 Annulable Swap annulable payeur 121 Swap annulable receveur 118 Annulation 201 Anticipés (taux anticipés) 159 Asset swap 30 Assignation 201 Barrière Cap barrière 69 Floor barrière 81 Base (d'un taux) 221 Bibliographie 250 Bilan 16,162 Binaire Cap binaire 76 Floor binaire 88 BMTN - EMTN 129 Bond basis 222 Call 46,226 Callable (titre callable) 138 Cancellable : voir annulable Caps Caps classiques 50 Caps 2 nde génération 68 Cash settlement 59,226 CAT / CATU 25 CMS : vxoir courbe (swap de courbe) Collar : voir tunnel Collatéral 247 Compound option Caption 78 Floortion 90 Option sur swaption 126 Comptabilisation 168,234 Contrats 232 Contrepartie (risque de ) 240 Conversion de taux 222 Cooke (ratio) 245 Corridor (BMTN - EMTN) 130 Courbe Courbe des taux 155 Swap de courbe 98 Courus (intérêts courus) 164 Couverture 168 CPO Cap CPO 74 Floor CPO 86 Swaption CPO 124 Crédit (risque de crédit) 240 Delayed swap 94 Delta 231 Diff swap 95 Digital (BMTN - EMTN) 132 Discounted 32 Echéancier (détermination) 219 EURO 195 Européenne (option européenne) Définition 226 Swaption européenne 59 Index Fermes (produits fermes) 11 Fiscalité 234 Fixing 13 Floors Floors classiques 50 Floors 2 nde génération 68 Following 220 Forwards (taux forwards) 159 FRA 43 Fraption 46 Futures (contrats futures) 44 Gamma 231 Glossaire 253 IMM 44 Impasses de taux 164 Intéressement (swap à intéressement) A la baisse 102 A la hausse 104 Intérêts (calcul des intérêts) 219 ISDA Contrat ISDA 233 Norme ISDA 221 Issue swap 31 Jambe (d'un swap) 12,31 Juridique (aspects juridiques) 232 Levée par anticipation 25 Libor 209 Livraison (risque de livraison) 240 Margining 247 Mark to Market 165 MAS (Modified American Swaption) 115 Mathématiques financières 219 Money Market 221 Monnaie Unique 195 Netting 243 Options Options sur options : voir compound Produits optionnels classiques 45 Théorie des options 226 Pair (montage au pair) 33 Participatif (swap participatif) A la baisse 105 A la hausse 108 Pibor 209 Placement 129,185 Plafond 55 Plancher 55 Preceding 220 Prime (d'une option) 226 Proportionnelle (calcul d'intérêts) 219 Prorogation 25 Prorogeable (swap prorogeable) 100 Put 46,226 Rebate 119,122 Resetting swaps 247 Reverse floater 135 Risque Risque de change 21 Risque de contrepartie 240 Risque de taux 161 Sensibilité 165 Soulte 33,201 Sous jacent 226 Spéculation 173 Step down 122 Step up 119,140 Stratégies Bâtir une stratégie 161 Tableaux de stratégies 173 Strike 226 Swap settlement 59 Swap Swap de devises 19 Swap de taux 12 Swaptions Swaptions classiques 59 Swaptions 2 nde génération 114 Tableau de bord 167 TAM, T4M, TAG, TMP 206 Taux (conversion de taux) 222 TEC10 la Référence TEC10 142,209 Swaps TEC10 145,215 Titres TEC Téléphone (numéros des contacts au CL) 8 THE - TME 210,215 Theta 231 THO TMO 210,215 Trésorerie 162 Tunnel Tunnel classique ou collar 55 Tunnel participatif 112 Vega 231 Zéro coupon 225 4

5 Le Crédit Lyonnais et les Produits Dérivés Depuis 1986 le Crédit Lyonnais a développé des activités de trading sur les swaps et les options de taux permettant ainsi à sa clientèle de disposer de cotations compétitives et d un service de conseil performant. L adaptation constante de nos structures aux marchés et aux attentes de nos clients est représentative de notre volonté de nous maintenir au plus haut niveau international. A ce sujet, nous ne retiendrons que deux exemples : Pour répondre à la demande sans cesse accrue de nos clients pour des produits de couverture ou de placement sur mesure, le Crédit Lyonnais a ouvert trois portefeuilles d opérations spéciales (Paris, New York, Tokyo). En liaison avec les équipes de Recherche et d Ingénierie Financière, ces opérateurs spécialisés proposent à nos clients une gamme de produits et de stratégies adaptés à leurs positions particulières et aux conditions de marché du moment. Certains de ces produits sont décrits dans la partie 2 Seconde Génération des Produits Dérivés. Par ailleurs, nous avons voulu montrer de nombreux exemples d utilisations ainsi que des éléments permettant de choisir le produit le mieux adapté à la situation dans la partie 3 Solutions et Stratégies. L internationalisation croissante des marchés impose une circulation fluide d informations entre les différentes places financières. Le Crédit Lyonnais, au travers de son organisation mondiale, bénéficie de systèmes de gestion performants et homogènes et est ainsi à même d offrir un service efficace à tout instant. Ce document a été rédigé par l'équipe d'ingénierie Financière - Produits Dérivés. Sa rédaction a été achevée en novembre Nous serions heureux de connaître vos remarques et suggestions, dont nous pourrons tenir compte lors des actualisations et des prochaines éditions. Ce document est également disponible en anglais. 5

6 Présentation de la brochure Apparus en 1981, les produits dérivés de taux ont connu depuis quinze ans une formidable expansion sur les marchés, au point que maintenant les volumes traités sur les dérivés dépassent largement ceux des produits de bilan. Parallèlement, les aspects techniques se sont enrichis et complexifiés, répondant par là même à une demande sans cesse accrue en produits de couverture ou de placement sur mesure. De nouvelles techniques de suivi des risques permettent de mieux analyser les comportements d un portefeuille - aussi complexe soit-il - aux variations des taux, du change, de la volatilité, etc. Une présentation de ces produits la plus large possible pour l ensemble des intervenants s imposait. En effet, toute société, quel que soit son domaine d activité (entreprises industrielles ou commerciales, institutions financières, investisseurs, collectivités locales), peut maintenant être amenée à traiter des produits dérivés. De nombreuses personnes collaborant quotidiennement (ou moins régulièrement) avec la salle des marchés doivent également disposer d un document de référence. Cette brochure présente les concepts généraux des produits sur plusieurs de leurs aspects : une présentation des produits, de leurs caractéristiques techniques et de leurs principales utilisations sous forme de fiches. Nous avons regroupé les produits classiques dans la partie 1 (swaps, FRA, caps floors et swaptions) et les produits de seconde génération dans la partie 2. La partie 3 présente quelques approches permettant d aider l utilisateur dans le choix entre plusieurs stratégies possibles. Enfin la partie 4 regroupe quelques notions annexes, telles que des spécificités de marché, des éléments de mathématiques financières, des rudiments juridiques, comptables, l analyse des risques autres que les risques de marché. Une bibliographie propose au lecteur désireux d approfondir ses connaissances un choix d ouvrages plus spécialisés. Enfin, un glossaire donne la signification des termes techniques les plus courants. Bien entendu ce document ne présente pas tous les aspects nécessaires au travail des opérateurs traitant uniquement ces produits, qu ils soient traders ou commerciaux spécialistes. Des notions comme la gestion d un portefeuille, la détermination des prix des opérations ou les procédures administratives ne sont pas abordées, car elles n intéressent qu un public restreint. Nous avons choisi de ne présenter que les produits dérivés de taux de gré à gré - ou produits OTC (Over The Counter). Les produits sur marchés organisés (contrats futures tels que le MATIF Notionnel) ne sont pas abordés. Nous présentons également les swaps de devises, et les Changes à Terme, car ce sont des produits à mi-chemin des produits de change et des produits de taux. Nous espérons que cette brochure pourra servir de référence à tous ceux qui cherchent une information précise sur ces produits ou sur leur utilisation, et qu elle contribuera efficacement au développement de ces opérations. 6

7 Une Structure adaptée au Marché Les Produits Dérivés de Taux sont regroupés au sein d une ligne produits mondiale bénéficiant ainsi d un effet de synergie et d une approche technique et commerciale globale. Pour des raisons pratiques, et notamment d horaires, l activité est regroupée en trois zones géographiques : Europe, Amériques, Asie. Chaque zone dispose d un centre coordinateur : Paris, New York, Tokyo. Schéma Général de l Organisation du Front Office à Paris Marché interbancaire courtiers Recherche TRADING - étude des modèles mathématiques - pricing des opérations de type nouveau, non implémentées dans les systèmes - tenue des positions - cotations permanentes des taux et de la volatilité Commerciaux Interbancaire - opérations standards avec les principaux intervenants Commerciaux Généralistes - conseil à la clientèle sur tous les produits Commerciaux Spécialistes - conseil à la clientèle - cotations d opérations spécifiques Ingénierie Financière - cotations d opérations complexes - formation des opérateurs - conception de nouveaux produits - rédaction de documents techniques spécialisation par secteur d activité clientèle et/ou par zone géographique clients occasionnels sur les produits dérivés - entreprises - investisseurs clients très actifs sur les produits dérivés - grandes entreprises - banques et institutions financières - collectivités locales - grands investisseurs (ne figurent pas sur ce schéma des équipes comme les services administratifs, juridiques, etc. travaillant en étroite collaboration avec le Front Office) 7

8 Vos contacts dans le monde Canada Algeria Austria Czech Republic Australia (1) (514) (33) (0) (43) (1) (420) (2) (61) (2) United States Cameroon Belgium Hungary China (1) (212) (237) (32) (2) (36) (1) (86) (21) Ivory Cost Denmark India Hong Kong (225) (45) (33) (91) (22) (852) (2) Argentina. Egypt Germany Jordan Indonesia (54) (1) (20) (2) (49) (69) (962) (6) (62) (21) Brasilia Gabon Greece Lebanon Japan (55) (11) (241) (30) (1) (961) (1) (813) Chili Madagascar Ireland Poland Korea (56) (2) (261) (2) (353) (1) (48) (22) (82) (2) Colombia Morocco Italy Romania Malaysia (57) (1) (212) (2) (39) (2) (40) (1) (603) Nigeria Luxembourg Russia Philippines (234) (352) (7) (095) (632) Senegal Netherlands Slovakia Singapore (221) (31) (20) (421) (7) (65) South Africa Portugal Turkey Taiwan (27) (11) (351) (1) (90) (212) (886 2) Spain Ukraine Thailand (34) (1) (38) (044) (662) Sweden Vietnam (46) (8) (84 48) Switzerland (41) (22) United Kingdom (44) (171) Vos contacts à Paris Ventes : France (+33) International (+33) Institutionnels (+33) Ingénierie Financière (+33) Conseil Taux et Change (+33) Interbancaire (+33)

9 Partie 1 : Les Produits Dérivés Classiques CREDIT LYONNAIS 9

10 Les Produits Dérivés Classiques Cette partie 1 reprend les produits dérivés classiques traités par le Crédit Lyonnais depuis maintenant plusieurs années. Nous avons choisi une présentation sous forme de fiches, chacune reprenant une description du produit, les caractéristiques que l opérateur doit préciser afin de définir entièrement l opération, et plusieurs exemples d utilisations. Les produits fermes (swaps, FRAs, Change à Terme) ont été rapprochés des produits optionnels (caps, floors, swaptions). En effet ils correspondent à des réponses différentes pour des problèmes identiques que peuvent rencontrer les utilisateurs (couverture, anticipation, etc.). La partie 3 Utilisations des Produits Dérivés donne plusieurs méthodes pour choisir le produit correspondant le mieux au besoin réel, en fonction de critères comme les anticipations du marché, la position initiale sous-jacente, l aversion au risque, etc. Fiches Produits Les Swaps de Taux Les Swaps de Devises Les Asset Swaps Le Change à Terme (CAT/CATU) Le Forward Rate Agreement (FRA) L option sur FRA Les Caps et Floors Le Collar Les Swaptions Européennes 10

11 Les Produits Dérivés fermes CREDIT LYONNAIS 11

12 LES SWAPS DE TAUX (IRS) 1 Présentation Générale 1.1. Définition Un swap de taux d intérêt (ou IRS : Interest Rate Swap) est une opération d échange de flux d intérêts libellés dans une même devise. Il permet, sur une période déterminée, d échanger avec une contrepartie deux échéanciers de flux, un échéancier représentant un endettement et l autre un placement (on parle des deux jambes d un swap). Généralement, une jambe est à taux fixe, l autre à taux variable, mais d autres combinaisons sont possibles (notamment variable/variable, on parle alors de basis swap ) Modalités Lors de la conclusion du contrat de swap de taux d intérêt, les deux parties conviennent : du montant du capital servant de support au contrat. Ce capital est appelé notionnel. Il sert à déterminer le montant des flux financiers à échanger. Le montant du capital peut être totalement quelconque, il existe néanmoins des montants minima suivant la liquidité des différentes devises traitées. Ce montant notionnel peut varier au cours de la vie du swap, il peut croître (swap à tirages) ou décroître (swap amortissable) ; de la durée du contrat ; du rôle de chaque partie : - payeur du taux fixe ; - payeur du taux variable. de la date de valeur (début de la première période d intérêt). C'est en général j+1 pour le FRF, j+2 pour les autres devises. Lorsque le départ du swap est dans le futur, on parle alors de swap à départ décalé ou forward. concernant le taux fixe :. du niveau du taux fixe ;. de la base et du mode de calcul des intérêts (proportionnel ou actuariel) ;. de l échéancier des versements (exemple : paiements annuels, semestriels...) ;. du mode d ajustement des dates. concernant le taux variable :. la référence (Libor, Pibor, TAM...) ;. la fréquence (3 mois, 6 mois...) ;. l échéancier des paiements. Le taux variable est fixé, pour la plupart des devises, deux jours ouvrés avant le début de la période d'intérêts avec paiement en fin de période. Le fixing a lieu le jour même pour le GBP et en J-1 pour le FRF (Pibor). 12

13 Si le swap ne porte pas sur un nombre d années pleines, la période brisée sera en général située au début du swap. Le montant des intérêts sera calculé en fonction de la base utilisée pour l opération Cadre Contractuel et Juridique Lors d une première opération de swap, les contreparties établissent un contrat cadre qui définit : les termes et conditions générales des swaps ; les modalités de paiement ; les modalités de résiliation ; le droit applicable ; la juridiction compétente en cas de litige. Chaque opération fait ensuite l objet d une confirmation qui précise les modalités exactes du swap et se réfère au contrat cadre. Les principaux contrats cadres utilisés sont : le contrat cadre AFB défini par l Association Française des Banques et essentiellement utilisé pour les opérations avec des contreparties résidant en France ; le master swap agreement ISDA établi par l International Swaps and Derivatives Association Exemple Caractéristiques du swap : Soit un swap standard dont les caractéristiques sont les suivantes : capital notionnel : 100 Millions de USD ; taux fixe : % annuel en base monétaire ; taux variable : LIBOR 6 mois ; date de valeur : 29/06/1995 ; durée : 5 ans. Représentation graphique : On représente généralement un swap en symbolisant les flux d'intérêts par des flèches. Une flèche pleine indique un paiement d intérêts à taux fixe, une flèche brisée un paiement à taux variable. Entreprise 10% LIBOR 6 mois Banque Dans le graphe ci-dessus, l entreprise a conclu avec le Crédit Lyonnais un swap dans lequel : elle paye tous les ans des intérêts en USD à un taux fixe de 10 %, soit : 10% x 100 millions x Nbre de jours exact 360 elle reçoit tous les six mois des intérêts à taux variable, soit : LIBOR 6 mois x 100 millions x Nbre de jours exact 360 Ce qui se représente également comme suit : 13

14 1Y 2Y 3Y 4Y 5Y Une flèche au-dessus (au-dessous) de l axe horizontal indique un flux à recevoir (à payer). N.B. : Dans ce schéma, on s est placé du point de vue de l entreprise. Détermination des dates : La première période d intérêt fixe commence à la date de valeur et se termine à la date anniversaire suivante. Si cette date est fériée, on applique généralement la règle de l' adjusted modified following (voir partie 4 : Calculs financiers - notions de base ). La deuxième période d intérêt fixe commence à la date de fin de la première période d intérêt, et la fin de la deuxième période d intérêt correspond au deuxième anniversaire de la date de valeur, avec toujours la règle d ajustement, etc.. La logique est exactement la même pour les périodes d intérêt de la jambe variable, mais la date de valeur est décalée de six mois au lieu d un an. Le fixing de chaque période d intérêt de la jambe variable a lieu deux jours ouvrés avant la date de départ de la période pour le Libor (ce serait 1 seul jour ouvré pour le Pibor FRF). Le paiement des intérêts a systématiquement lieu à la date de fin de période (pour les deux jambes). Les dates obtenues dans notre exemple sont les suivantes : Jambe variable Jambe fixe Fixing Début Fin (= paiement) Début Fin 27/06/95 29/06/95 29/12/95 29/06/95 28/06/96 27/12/95 29/12/95 28/06/96 28/06/96 30/06/97 26/06/96 28/06/96 30/12/96 30/06/97 29/06/98 24/12/96 30/12/96 30/06/97 29/06/98 29/06/99 26/06/97 30/06/97 30/12/97 23/12/97 30/12/97 29/06/98 27/06/98 29/06/98 29/12/98 27/12/98 29/12/98 29/12/ Comparaison entre un Swap et une Combinaison d un Prêt et d un Emprunt Les principales différences entre un swap et la combinaison d un prêt et d un emprunt sont de nature : Juridique : dans un swap, les engagements des deux parties sont connexes, c est-à-dire que si l une des parties se trouve en défaut de paiement, l autre n est plus tenue d effectuer les versements éventuels liés à l opération de swap ; Comptable : le swap sera comptabilisé en hors bilan ; Financière : il n y a pas de versement de capital ni au départ ni à la fin de l opération, puisque cela reviendrait à s échanger un même montant dans une même devise. D autre part, au lieu de verser les intérêts sur les deux jambes du swap, on s échange le plus souvent le solde des flux à verser et des flux à recevoir, dans la mesure où les dates de paiement coïncident. 14

15 2 Utilisations Les swaps permettent essentiellement de changer la nature du taux d une opération de prêt ou d emprunt, pour la rendre plus conforme à ses besoins ou à ses anticipations. On peut les utiliser également pour équilibrer la nature de postes financiers actif/passif d un bilan Gestion Financière Dynamique Généralités : Lorsqu une société considère son endettement à moyen terme, elle doit choisir la répartition entre endettement à taux fixe et endettement à taux variable. un endettement à taux fixe permet à l entreprise de connaître à l avance ses charges financières et de se couvrir contre une éventuelle hausse des taux. L entreprise se prive cependant d'une opportunité en cas de baisse des taux et est le plus souvent soumise à des clauses de remboursement anticipé assez contraignantes ; les avantages et inconvénients d un endettement à taux variable sont exactement symétriques ; l entreprise peut profiter d une baisse des taux mais est dans l impossibilité de connaître au préalable ses charges financières et risque de les voir augmenter en cas de hausse des taux. L entreprise peut tirer parti de ses anticipations concernant l évolution et l allure de la courbe des taux dans son choix entre les différentes possibilités d endettement moyen long terme. Ceci peut lui permettre d optimiser sa rentabilité financière, mais comporte naturellement un risque : celui de se tromper dans ses anticipations. L arbitrage entre taux fixe et taux variable doit également prendre en compte la forme de la courbe des taux. Dans l hypothèse d une courbe des taux plate, l endettement à taux fixe permet de fixer dès l origine le coût d endettement sur toute la période sans coût d opportunité sur la partie courte. Si la courbe est inversée, l endettement à taux fixe permet en outre un gain initial sur les premières périodes. On parle alors de portage positif. Exemple : Une société a contracté un endettement d une durée de 10 ans à un taux fixe de 6,70 %. La courbe des taux est croissante et le trésorier anticipe une translation de l ensemble de la courbe des taux vers le bas. Anticipation du trésorier : courbe actuelle courbe anticipée dans un an La société a donc intérêt à réaliser un swap de taux de manière à avoir un endettement net à taux variable. 15

16 Supposons que le taux de marché d un swap 10 ans soit de 6,50 %, la société paie alors PIBOR 3 mois + 0,20 %. Endettement initial Société X 6,70 % Swap de taux 6,70 % PIBOR 3 mois + 0,20% Banque Supposons que le mouvement anticipé se soit produit et que la société pense que la baisse des taux est désormais terminée. Les taux sur la durée résiduelle,9 ans, étant de 6 %, la société peut alors contracter un nouveau swap en sens inverse, et revenir à un endettement à taux fixe de 6,20 %, d un niveau inférieur au taux initial de 6,70 %. Endettement initial + swap Société X PIBOR 3 mois + 0,20% Swap de taux 6,20% PIBOR 3 mois + 0,20% Banque Dans la pratique, la société peut annuler le swap initialement conclu et concrétiser son gain en recevant une soulte (c est-à-dire la valeur actuelle de la différence entre les flux du swap initial et ceux du swap d annulation). Grâce à de bonnes anticipations, la société a pu réduire le coût de son endettement de 0,50 % sur les 9 années à venir Equilibre des Masses du Bilan L entreprise peut utiliser les swaps de taux dans le but d immuniser son bilan au risque de taux. Les swaps lui permettent dans ce cas d adosser ses actifs à taux fixe à des ressources à taux fixe et ses actifs à taux variable à des ressources à taux variable. Prenons l exemple d une société ayant le bilan suivant : Actif Passif - Immobilisations - Capitaux propres - Crédits court terme (Roll over) Cette société peut souhaiter, pour des raisons d équilibre des flux futurs anticipés, que ses immobilisations (flux fixes) soient financées par des ressources à taux fixe. Elle peut alors swapper son crédit à court terme contre une ressource à taux fixe. Une fois le swap conclu, cette société bénéficiera de ressources à taux fixe qu elle pourra comparer au taux de rendement interne de son investissement. 16

17 2.3. Simplification de la Gestion Financière Prenons l exemple d une société dont les actifs sont censés générer les flux futurs représentés par le schéma suivant : Temps Il est possible que ces flux ne correspondent pas à ses besoins d exploitation. Dans ce cas, la société peut, grâce à un swap, transformer cet échéancier en un autre, plus régulier : ou en toute autre structure de flux qui lui convienne : Temps Temps Un swap peut également permettre de globaliser plusieurs emprunts ayant des dates de paiement d intérêts, des schémas d amortissement et des taux différents en une seule série de flux, assortie d un taux unique. 3 Limites Sur le plan financier : Le swap est un instrument de couverture ferme, qui génère un risque en cas de mauvaise anticipation. Dans le cas d un swap de couverture (d une dette ou d un placement) : Dans une optique de réévaluation en couru : le passage d un taux variable à un taux fixe génère un risque de perte d opportunité, (correspondant au risque de baisse des taux dans le cas d une dette, de hausse dans le cas d un placement) ; le passage d un taux fixe à un taux variable génère un risque financier (correspondant à un scénario de hausse des taux dans le cas d une dette, à un scénario de baisse dans le cas d un placement). Dans une optique de réévaluation en Mark to Market, un swap génère un risque financier : en cas de mouvement défavorable des taux, l entreprise doit enregistrer une perte immédiate. Dans le cas d un swap spéculatif : l opérateur s expose à un risque illimité en cas de mouvement défavorable des taux. 17

18 Un endettement initialement cher le restera même une fois le swap conclu, car celui-ci ne peut agir sur le passé. Exemple : soit un emprunt sur 12 ans contracté à 8 % il y a deux ans. Supposons que le taux de marché sur la durée résiduelle (10 ans) soit 6 %. Si le trésorier anticipe une baisse des taux, il peut passer à taux variable, mais alors il paiera le taux variable + 2 %. Sur le plan comptable : Si le swap vient en adossement d une opération initiale, il est important que l opération initiale et le swap soient réévalués selon la même méthode (en couru ou en Mark to Market). Dans le cas contraire, les comptes de l entreprise pourraient être faussés par l apparition d une plus value ou moins value artificielle. 18

19 Les Swaps de Devises (CIRS) 1 Présentation Générale 1.1. Définition On appelle swap de devises (également appelé Currency Swap, ou CIRS : Currency Interest Rate Swap) un swap dans lequel les deux jambes sont libellées dans deux devises différentes. Il peut s agir d un échange de taux fixe contre taux fixe, de taux fixe contre taux variable, ou de taux variable contre taux variable. Dans ce dernier cas on parle également de basis swap. Contrairement aux swaps de taux, les swaps de devises donnent généralement lieu à des échanges de notionnels en devises au début et à la fin du swap, selon un cours de change déterminé à l avance et constant durant toute la durée du swap. A ce titre, les swaps de devises sont autant des garanties de taux que des garanties de change. On peut cependant rencontrer des swaps de devises sans échange de notionnel au départ de l opération et, plus rarement, sans échange de notionnel à la fin Modalités Lors de la conclusion d un swap de devises, les deux parties conviennent : du montant servant de support au contrat dans l une des devises ; Ce montant (appelé notionnel) peut varier pendant la durée du swap. Dans le cas particulier d un notionnel décroissant on parlera de swap amortissable (de swap à tirages pour un notionnel croissant) ; du cours de change à appliquer pour déterminer la contre-valeur du capital notionnel dans l autre devise ; celui-ci peut refléter le prix de marché du moment (cas le plus fréquent) ou non ; Ce cours de change utilisé dans le swap est parfois appelé cours pivot, par opposition au cours spot, qui est le cours en vigueur sur le marché au moment de la conclusion du contrat ; de l échange ou non des notionnels au début et à la fin de l opération ; de la durée du contrat ; du sens de l opération (payeur des intérêts de la devise 1 / de la devise 2) ; concernant la / les jambes fixes : le niveau, la base et la fréquence des versements ; concernant la / les jambes variables : la référence et la fréquence des taux (ex : Libor 6 mois), la marge fixe éventuelle à appliquer. Modalités standards : Si le contrat démarre immédiatement, la date de valeur est généralement fixée à deux jours ouvrés après la date de transaction. Mais il est bien sûr possible de conclure un swap forward, c est-à-dire avec une date de départ future. Les notionnels sont le plus souvent échangés à la fin de l'opération ainsi qu'à chaque amortissement (sur la base du cours de change pivot), quelle que soit la valeur du cours de change constaté à l'échéance finale. 19

20 1.3. Cadre Contractuel et Juridique Lors d une première opération de swap, les contreparties établissent un contrat cadre qui définit : les termes et les conditions générales des swaps ; les modalités de paiement ; les modalités de résiliation ; le droit applicable ; la juridiction compétente en cas de litige. Chaque opération fait ensuite l objet d une confirmation qui précise les modalités exactes du swap et se réfère au contrat cadre. Les principaux contrats cadres utilisés sont : le contrat cadre AFB défini par l Association Française des Banques et essentiellement utilisé pour les opérations avec des contreparties résidant en France ; le master swap agreement ISDA établi par l International Swaps and Derivatives Association Exemples Soit un swap de devises standard dont les caractéristiques sont les suivantes : capital notionnel : 100 Millions de USD ; cours de change : 1 USD = 5 FRF, soit un capital notionnel en FRF de 500 Millions. On représente généralement un swap en symbolisant les flux d intérêts par des flèches. Une flèche pleine indique un paiement d intérêts à taux fixe, une flèche brisée un paiement d intérêts à taux variable. Dans les graphes suivants, la flèche supérieure de A vers B signifie que A paye des intérêts en USD à B. De même, la flèche inférieure de B vers A signifie que B paye des intérêts en FRF à A. Exemple de CIRS taux fixe contre taux fixe Taux fixe USD 9% MM A B Taux fixe FRF 10% actuariel Exemple de CIRS taux fixe contre taux variable Taux fixe USD 9% MM A B PIBOR FRF 3 mois Exemple de CIRS taux variable contre taux variable (aussi appelé basis swap ) A LIBOR USD 6 mois PIBOR FRF 3 mois B 20

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Pour les investisseurs, le risque de taux d intérêt est celui : - d une dévalorisation du patrimoine - d

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

CALISTO. Présentation détaillée de CALISTO

CALISTO. Présentation détaillée de CALISTO CALISTO Présentation détaillée de CALISTO Afin de donner à l Utilisateur une idée plus précise du contenu de CALISTO, nous éditons ci-après une série de copies d écran commentées, qui concernent des fonctionnalités

Plus en détail

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES 2 - DEFINITIONS DES MARCHES 3 - USAGE DES CONTRATS 4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 51 SECTION 5

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances

relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ ANNEXE A LA NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT N 2002-09 du 12 DECEMBRE 2002 du CRC relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Corrigé des exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3 Exercice 3 :

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Jeudi 17 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest INTRODUCTION Les intervenants peuvent se répartir selon les groupes suivants : * Les industriels ; Ils cherchent àéliminer, ou

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 11 - LES DETTES FINANCIERES COLLEGE. Réunion du mercredi 2 avril 2014

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 11 - LES DETTES FINANCIERES COLLEGE. Réunion du mercredi 2 avril 2014 COLLEGE Réunion du mercredi 2 avril 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 11 - LES DETTES FINANCIERES ET LES INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME NORME N 11 LES DETTES

Plus en détail

Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires

Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3 Exercice 3 : mathématiques et statistiques...

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

Risk Management: TP1

Risk Management: TP1 Risk Management: TP1 Q 1) FRA: Forward Rate Agreement Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/forward_rate_agreement C est un contrat de gré à gré sur un taux d intérêt ou sur des devises, avec un montant

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Charte de bonne conduite SOMMAIRE Préambule - Remarques

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Charte de bonne conduite SOMMAIRE Préambule - Remarques

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

5- Le risque de taux d'intérêt

5- Le risque de taux d'intérêt 5- Le risque de taux d'intérêt Risque de taux d'intérêt : «risque de variation des prix d'un titre de dette (obligations, titres de créance négociables) ou d'un titre composé ou d'un produit dérivé, résultant

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

DELEGATION AU MAIRE AU TITRE DE L'ARTICLE L2122-22 DU CGCT - RECOURS A L'EMPRUNT - GESTION ACTIVE DE LA DETTE

DELEGATION AU MAIRE AU TITRE DE L'ARTICLE L2122-22 DU CGCT - RECOURS A L'EMPRUNT - GESTION ACTIVE DE LA DETTE R E S S O U R C E S DELEGATION AU MAIRE AU TITRE DE L'ARTICLE L2122-22 DU CGCT - RECOURS A L'EMPRUNT - GESTION ACTIVE DE LA DETTE Finances PR/MB CONSEIL MUNICIPAL 5 décembre 2011 Par délibérations des

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE 2013 2014 Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 Dépôts à terme et assimilés

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ODT

GUIDE D UTILISATION ODT GUIDE D UTILISATION ODT Chapitre 1 : Observatoire de la dette I- Données générales sur la dette Chiffre d affaires Indiquer le chiffre d affaires de l EPS. Cette donnée correspond aux recettes générées

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

Budget Général - Gestion active de dette - Recours à divers instruments de couverture du risque de taux

Budget Général - Gestion active de dette - Recours à divers instruments de couverture du risque de taux BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 6571 Budget Général - Gestion active de dette - Recours à divers instruments de couverture du risque de taux M. LE MAIRE, Rapporteur : Afin d assurer le financement

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers CNC Groupe de travail IAS et PME Présentation des normes sur les instruments financiers Concrètement, que sont les instruments financiers dans les comptes consolidés d un groupe industriel ou de service?

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Gestion financière internationale GSF-2104 Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Introduction Partie 1 : les produits financiers des marchés des changes (chapitre

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE DEUXIÈME PARTIE LES RISQUES Les opérations de marché présentent des risques qui doivent être identifiés et mesurés. En matière de finance internationale, on pense d abord au risque de change. Celui-ci

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Produits financiers dérivés. Octobre 2007

Produits financiers dérivés. Octobre 2007 Produits financiers dérivés Octobre 2007 Plan Généralités sur les produits dérivés Les contrats Forward Les contrats Futures Les swaps Les options «plain vanilla» Les options exotiques Page 2 Généralités

Plus en détail

LE MARCHE DES CHANGES

LE MARCHE DES CHANGES LE MARCHE DES CHANGES 1 1. LE CHANGE AU COMPTANT (SPOT)...3 1.1. CARACTERISTIQUES FONDAMENTALES DU CHANGE AU COMPTANT...3 1.2. COTATIONS ET TRANSACTIONS SUR LE MARCHE SPOT...3 1.3. LES COURS CROISES...4

Plus en détail

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012 Isabelle SAPET, Associée Programme 1. Introduction 2. Classification

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

Principales modalités des prêts de la BIRD

Principales modalités des prêts de la BIRD BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT B I R D Principales modalités des prêts de la BIRD DÉPARTEMENT DES PRODUITS ET DES SERVICES FINANCIERS TÉLÉPHONE : +1 202 458 1122 TÉLÉCOPIE

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX 6

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX 6 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX 6 Protéger 100% du capital investi* à l'échéance tout en profitant de la hausse potentielle des taux longs. (*) Hors défaut et/ou faillite de l Émetteur.

Plus en détail

Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014

Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014 Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014 Qu est ce que la gestion active? Définition de Wikipédia La «gestion d'actifs», sous entendu d'actifs financiers (aussi

Plus en détail

(en millions d euros) 2012 2011 2010

(en millions d euros) 2012 2011 2010 D.16. INTÉRÊTS NON CONTRÔLANTS Les intérêts non contrôlants dans les sociétés consolidées se décomposent comme suit : 2012 2011 2010 Intérêts non contrôlants de porteurs d actions ordinaires : BMS (1)

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

Mathématiques Financières

Mathématiques Financières Mathématiques Financières 2 ème partie Marchés financiers en temps discret & instruments financiers classiques Université de de Picardie Jules Verne Amiens Par Par Jean-Paul Jean-Paul FELIX FELIX Cours

Plus en détail

Formation «Comptabilite des produits de rive s»

Formation «Comptabilite des produits de rive s» Formation «Comptabilite des produits de rive s» REFERENCE : 303 1. Objectif général Situer le rôle des marchés de produits dérivés et leur lien avec les instruments au comptant. Expliquer le mécanisme

Plus en détail

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1 LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan Paper Audit & Conseil 1 Sommaire 1. Définition de la relation de couverture 2. Le swap

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Le recours aux produits dérivés dans le cadre de la gestion de la dette publique

COUR DES COMPTES. Le recours aux produits dérivés dans le cadre de la gestion de la dette publique COUR DES COMPTES Le recours aux produits dérivés dans le cadre de la gestion de la dette publique Rapport de la Cour des comptes transmis à la Chambre des représentants Bruxelles, mars 2006 COUR DES COMPTES

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Quelle est l évolution des meilleures pratiques et le développement des instruments de couverture du risque de taux d intérêt à courtterme

Quelle est l évolution des meilleures pratiques et le développement des instruments de couverture du risque de taux d intérêt à courtterme Quelle est l évolution des meilleures pratiques et le développement des instruments de couverture du risque de taux d intérêt à courtterme? Travail de Bachelor réalisé en vue de l obtention du Bachelor

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

En cours d homologation

En cours d homologation 1 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION En cours d homologation REGLEMENT N 2015-05 DU 2 JUILLET 2015 relatif aux instruments financiers à terme et aux opérations de couverture PREAMBULE

Plus en détail

Introduction aux produits de taux d intérêts

Introduction aux produits de taux d intérêts Introduction aux produits de taux d intérêts R&D Banque CPR 8 avril 2002 Plan 1. Notations et préliminaires 2. Euribor, caplets, caps 3. Swaps, swaptions 4. Constant Maturity Swap (CMS) 5. Quelques produits

Plus en détail

Les TURBOS. Division (12pt)

Les TURBOS. Division (12pt) Les TURBOS Division (12pt) Le prospectus d émission des certificats TURBOS a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 3 mai 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi sous

Plus en détail

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison)

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) Université de Lorraine Faculté des Sciences et Technologies MASTER 2 IMOI, parcours AD et MF Année 2013/2014 Ecole des Mines de Nancy LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) 2.1 Un particulier place 500 euros

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES l'ensemble de ces sujets de formations ont été construits sur mesure à la demande de nos clients SOMMAIRE LES MARCHÉS 3 LES MARCHÉS FINANCIERS NIVEAU 1 4 LES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS

28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS 28 PLF 2015 GESTION DE LA DETTE ET DE LA TRÉSORERIE DE L ÉTAT TEXTES CONSTITUTIFS Loi organique n 2001-692 du 1er août 2001 relative aux lois de finances, article 22. Textes pris dans le cadre de l entrée

Plus en détail

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital

Les Turbos. Guide Pédagogique. Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos Guide Pédagogique Produits à effet de levier avec barrière désactivante Produits présentant un risque de perte en capital Les Turbos 2 Sommaire Introduction : Que sont les Turbos? 1. Les caractéristiques

Plus en détail

La vie est faite de hauts et de bas. Nous sommes là dans les deux cas. 2587GS4_210x210BrochureTurbo-FR@1-8.indd 1. Bienvenue chez

La vie est faite de hauts et de bas. Nous sommes là dans les deux cas. 2587GS4_210x210BrochureTurbo-FR@1-8.indd 1. Bienvenue chez La vie est faite de hauts et de bas. Nous sommes là dans les deux cas. 2587GS4_210x210BrochureTurbo-FR@1-8.indd 1 Bienvenue chez 13/11/14 15:43 LES TURBOS DE UNICREDIT Investir avec les Certificats Turbos

Plus en détail

L évaluation des obligations

L évaluation des obligations Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan du chapitre 8 8.1. Flux monétaires, prix et rentabilité des obligations Caractéristiques générales des obligations Obligations zéro-coupon Obligations couponnées

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter les

Indications méthodologiques pour compléter les Indications méthodologiques pour compléter les l annexes sur l état de la dette figurant sur les instructions budgétaires et comptables relatives à l exercice 2013 SOMMAIRE Sommaire 2 Documents de référence

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (56 points) Vous travaillez pour le département de trésorerie d une banque internationale. L établissement bénéficie d une très bonne réputation et peut

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt

5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt 5- Valorisation de la dette et structures des taux d'intérêt Objectif : Présenter : 1.Évaluation d'obligation 2.Rendement actuariel (rendement à l'échéance) 3.Risque de taux 4.Structure par termes des

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Les produits structurés après la crise Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Sommaire Introduction Besoins en placement: un peu d histoire Les produits structurés Fonctionnement Le zéro

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Les options Plan Les options standards (options de 1 ère génération) Les produits de base: calls

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 13 novembre 2014. Gestion de la dette et de la trésorerie pour l'exercice 2015

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 13 novembre 2014. Gestion de la dette et de la trésorerie pour l'exercice 2015 CONSEIL MUNICIPAL 4 Séance du 13 novembre 2014 Gestion de la dette et de la trésorerie pour l'exercice 2015 Direction Financière et Juridique - Budget et Fiscalité Dette et Trésorerie - Rapporteur(s) M.

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Présentation Salle des marchés Centrale Lille Octobre 2007 Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Jérôme CHANE Sales Fixed Income Tel: 03.20.57.50.00 Email: prenom.nom@calyon.com

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX 7

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX 7 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX 7 Protéger 10 du capital investi* à l'échéance tout en profitant de la hausse potentielle des taux longs. (*) Hors défaut et/ou faillite de l Émetteur.

Plus en détail

Document d implémentation - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO

Document d implémentation - Logiciel ModAFi. Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO - Jonathan ANJOU - Maud EYZAT - Kévin NAVARRO Grenoble, 11 juin 2012 Table des matières 1 Avant-propos 3 2 Présentation de l architecture du logiciel 3 2.1 Core..........................................

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Phoenix Prima. Brochure commerciale. Phoenix Prima. L indépendance au service de la performance. Instrument financier à capital non garanti

Phoenix Prima. Brochure commerciale. Phoenix Prima. L indépendance au service de la performance. Instrument financier à capital non garanti Phoenix Prima Instrument financier à capital non garanti Brochure commerciale Phoenix Prima Produit alternatif à un placement risqué de type action Durée d investissement conseillée : 6 ans en l absence

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un fonds à formule? Document non contractuel

Qu'est-ce qu'un fonds à formule? Document non contractuel Qu'est-ce qu'un fonds à formule? THESAURUS 2013 Tous droits de CONFIDENTIEL reproduction réservés Obligation Options 100% Capital garanti Performance 1- Qu est-ce qu un fonds à formule «Un fonds à formule

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11 DU 4 MAI 2001

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11 DU 4 MAI 2001 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11 DU 4 MAI 2001 OBJET : Marché des changes et instruments de couverture des risques de change et de taux. Dans le cadre du renforcement de la libéralisation

Plus en détail

Chapitre 4 Les produits et les marchés dérivés

Chapitre 4 Les produits et les marchés dérivés Chapitre 4 Les produits et les marchés dérivés L incertitude croissante sur les prix des matières premières, les taux d intérêt, les cours de change, les prix des actifs financiers et l'incapacité à gérer

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2011/18 - Le traitement comptable du swap de taux d intérêt (Interest Rate Swap) Avis du 5 octobre 2011

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2011/18 - Le traitement comptable du swap de taux d intérêt (Interest Rate Swap) Avis du 5 octobre 2011 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2011/18 - Le traitement comptable du swap de taux d intérêt (Interest Rate Swap) Avis du 5 octobre 2011 I. Introduction la Commission a décidé de compléter l avis

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11 DU 4 MAI 2001

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11 DU 4 MAI 2001 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2001-11 DU 4 MAI 2001 OBJET : Marché des changes et instruments de couverture des risques de change et de taux. Dans le cadre du renforcement de la libéralisation

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Problèmes de crédit et coûts de financement

Problèmes de crédit et coûts de financement Chapitre 9 Problèmes de crédit et coûts de financement Ce chapitre aborde un ensemble de préoccupations devenues essentielles sur les marchés dedérivésdecréditdepuislacriseducréditde2007.lapremièredecespréoccupations

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques Les options classiques Options sur futures court terme et long terme Mécanismes et Utilisations Valorisation Sensibilités Options sur marché OTC CAP/FLOOR Swaptions Options sur obligations

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

Chapitre 3 Principes d'évaluation

Chapitre 3 Principes d'évaluation Chapitre 3 Principes d'évaluation I Evaluation des actifs postérieurement à leur date d'entrée (PCG) Introduction : Règles générales concernant les dépréciations A Analyse des actifs autres que les immobilisations

Plus en détail

Palladium Securities 1 (LU) Société Générale Interest Linked Bond 2021. Deutsche Bank. Type d investissement. A quoi vous attendre?

Palladium Securities 1 (LU) Société Générale Interest Linked Bond 2021. Deutsche Bank. Type d investissement. A quoi vous attendre? Deutsche Bank AVERTISSEMENT FIGURANT EN PAGE DE COUVERTURE DU PROSPECTUS : Les termes et conditions de ce produit sont complexes. Un investissement dans ce produit ne convient que pour les investisseurs

Plus en détail

LETTRE AUX PORTEURS. Objet : La Française Trésorerie Moyen Terme (FR0010607226 / FR0011468388)

LETTRE AUX PORTEURS. Objet : La Française Trésorerie Moyen Terme (FR0010607226 / FR0011468388) LETTRE AUX PORTEURS Paris, le 10 août 2015 Objet : La Française Trésorerie Moyen Terme (FR0010607226 / FR0011468388) Madame, Monsieur, Vous êtes porteur de part(s) du fonds commun de placement La Française

Plus en détail

BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs

BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs ACTIF Caisse, banques centrales, CCP (note 1) 5 875 222,37 5 951 492,95 Effets publics et valeurs assimilées Créances sur les établissements de crédit (note

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

IV - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE

IV - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE - ANNEXES ELEMENTS DU BILAN - ETAT DE LA DETTE - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE A2.1 Nature (Pour chaque ligne, indiquer le numéro de contrat) A2.1 - DETAIL DES CREDITS DE TRESORERIE (1) Montant des

Plus en détail