Congrès Québec Mines le 14 novembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Congrès Québec Mines le 14 novembre 2013"

Transcription

1 Congrès Québec Mines le 14 novembre 2013 Techniques géoscientifiques dans la résolution des défis de l'évaluation des risques environnementaux en aval des mines métalliques : un exemple des milieux récepteurs du site Aldermac en Abitibi, Québec Sam Alpay, Rick J. McNeil, Alain Grenier Commission géologique du Canada

2 Plan Objectif Contexte Défis des pratiques de protection de l'environnement Techniques géoscientifiques Conclusions

3 Objectif Optimiser les outils géoscientifiques pour l évaluation de risque environnemental dans les milieux récepteurs

4 Contexte évaluation de risque environnemental exigences réglementaires héritage de contamination acceptabilité sociale de l'exploitation minière Photo: mai 2012, GCG Photo: sept 2011, CGC Photo:

5 Les rôles essentiels des géosciences stabilité des pentes risques sismiques pergélisol eau souterraine géochimie Photo : juin 2010, CGC

6 Étude de cas Laboratoire naturel : bassin versant en aval d'un gisement commun contamination métallique précédente contaminants de sources multiples développement minier prévisible

7 La mine Aldermac, Image:

8 Milieux récepteurs Baie Perdue Lac Dasserat Lac Larochelle Lac du Monarque Lac Arnoux Rivière Arnoux Rouyn-Noranda Lac Dasserat Lac Demin Site Aldermac Lac Desvaux

9 La restauration lancée en 2008 achevée en 2011 suivi pour évaluer l'atténuation à l'échelle locale Photos : sept 2011, CGC Photo: juin 2010, CGC Photo: June 2010, GSC

10 CGC mai 2012, CGC mai 2012, CGC

11 Défis Contamination 11 espace temps

12 Défis des pratiques de protection de l'environnement Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination La durée de contamination Suivi des effets cumulatifs Dégradation ou récupération des conditions environnementales

13 Techniques géoscientifiques les eaux de surface la géochimie les sédiments de surface les carottes de sédiment lacustre

14 Les eaux de surface Levé instantané Échantillonnage chronologique possible Techniques reconnus et innovantes

15 ph Le ph des eaux de surface, CGC, sept 2011

16 16 Spectromètre à fluorescence X à réflexion totale (TXRF) Photos : S2 Picofox, CGC sept 2011

17 Zn Résultats du TXRF : Zn dans les eaux de surface, CGC, sept 2011

18 Zn

19 TXRF

20 Évaluation eaux de surface Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination La durée de contamination Suivi des effets cumulatifs Dégradation ou récupération des conditions environnementales

21 Évaluation eaux de surface Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination - La durée de contamination - Suivi des effets cumulatifs - Dégradation ou récupération des conditions environnementales

22 Les sédiments de surface - levé Photos : CGC, mai 2012

23 Cu

24 Évaluation sédiments de surface Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination La durée de contamination Suivi des effets cumulatifs Dégradation ou récupération des conditions environnementales

25 Sédiments de surface ou carottes?

26 Les sédiments de surface

27 Les carottes de sédiment lacustre

28 Photo : CGC, sept 2011 Photos : CGC, mai 2012 Photo : CGC, sept 2011

29 Levé des carottes de sédiments lacustres

30 In 30 GSC, Sept 2011

31 Levé élargi In 31 GSC, Sept 2011

32 Sites

33 In 33 Site 134 Lac Arnoux Site 133 Site 131 Site 132 Site 135 confluence N Dasserat B Renault B Perdue

34 Zn

35 Évaluation sédiments de surface Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination La durée de contamination Suivi des effets cumulatifs Dégradation ou récupération des conditions environnementales

36 Évaluation sédiments de surface Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination - La durée de contamination - Suivi des effets cumulatifs - Dégradation ou récupération des conditions environnementales

37 Évaluation carottes de sédiments Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination La durée de contamination Suivi des effets cumulatifs Dégradation ou récupération des conditions environnementales

38 Évaluation carottes de sédiments Géochimie naturelle Conditions environnementales de référence Sources de contamination L étendue spatiale de contamination La durée de contamination Suivi des effets cumulatifs - Dégradation ou récupération des conditions environnementales

39 Comparaison Sédiments de surface Plus de matériel Plus vite Plus simple Levé possible Pas précis Pas d échelle temporelle Carottes de sédiments Échelle temporelle Plus d information possible Plus précis Assez vite Assez simple Levé possible Moins de matériel

40 Spectromètre portable à fluorescence X (pxrf) Innov-X Delta Premium DP-4000 résultats instantanés

41 Cu 41

42 pxrf 42

43 Spectromètre portable à fluorescence X (pxrf) Profondeur Profondeur Résultats CGC, juillet 2011

44 Conclusions Analyse rapide des eaux de surface + Analyse rapide des sédiments + Analyse des carottes de sédiments + Étude multidisciplinaire = Évaluations de risque environnemental plus efficaces et plus complètes Mais il faut continuer la recherche scientifique.

45 45

46 46

47 Questions? Sam Alpay

Restauration des sites miniers. Le 22 septembre 2011

Restauration des sites miniers. Le 22 septembre 2011 Restauration des sites miniers Le 22 septembre 2011 Direction de la restauration des sites miniers La Loi sur les mines (modifications 1995) Sites miniers actifs Sites miniers inactifs en 1995 Projet de

Plus en détail

Considérations sur les eaux souterraines en lien avec l industrie des gaz de shale

Considérations sur les eaux souterraines en lien avec l industrie des gaz de shale Considérations sur les eaux souterraines en lien avec l industrie des gaz de shale AUDIENCE PUBLIQUE SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L'INDUSTRIE DES GAZ DE SCHISTE AU QUÉBEC BUREAU D AUDIENCE PUBLIQUE

Plus en détail

Rapport d activités 2013-2014 Plan d actions 2014-2015

Rapport d activités 2013-2014 Plan d actions 2014-2015 Rapport d activités 2013-2014 Plan d actions 2014-2015 La mission du CRECA En matière de protection de l'environnement, le CRECA assure la mise en œuvre d'une veille stratégique sur le secteur de l'environnement

Plus en détail

Conséquences environnementales et gestion des mines abandonnées et dispersées dans les Alpes françaises. M. Rossi, D. Gasquet

Conséquences environnementales et gestion des mines abandonnées et dispersées dans les Alpes françaises. M. Rossi, D. Gasquet Conséquences environnementales et gestion des mines abandonnées et dispersées dans les Alpes françaises M. Rossi, D. Gasquet Entretiens Jacques Cartier QuébecMines 17-18 Novembre 2014 1 1. Panorama des

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

Recueil des initiatives en science et recherche. La gestion des résidus à Ressources naturelles Canada

Recueil des initiatives en science et recherche. La gestion des résidus à Ressources naturelles Canada Recueil des initiatives en science et recherche La gestion des résidus à Ressources naturelles Canada Recueil des initiatives en science et recherche La gestion des résidus à Ressources naturelles Canada

Plus en détail

ATANOR RECUPYL ECO SOLUTION

ATANOR RECUPYL ECO SOLUTION Axe 2 Améliorer les connaissances scientifiques sur le devenir des dans les milieux aquatiques et gérer cette pollution 2.3 Bâtir un programme de recherche sur les techniques de dépollution 2.3.A Projet

Plus en détail

LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1

LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1 LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1 Déclaration de National Association of State Boards Of Geology National Association of State Boards Of Geology (ASBOG) est une organisation à but non lucratif regroupant

Plus en détail

Rivière Romaine, rivière d eaux vives. André Charest et Yann Troutet

Rivière Romaine, rivière d eaux vives. André Charest et Yann Troutet Rivière Romaine, rivière d eaux vives André Charest et Yann Troutet «Les transformations qui toucheront la Romaine n auront pas d effet notable sur l offre ni sur la pratique d activités de canotage et

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Analyses de sédiments de lacs par ICP-MS

Analyses de sédiments de lacs par ICP-MS Analyses de sédiments de lacs par ICP-MS Disponible à Québec Mines 2012 depuis 2008 - homogénéisation de la base de données nouveaux levés réanalyse d échantillons archivés suite +50 éléments ICP-MS dissolution

Plus en détail

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF

Présenté par : Dr Asmae Nouira. Novembre Hanoi -2007. Journées Scientifiques Inter-Réseaux AUF Efficacité du semis direct à contrer l érosion hydrique en milieu agricole : mise en évidence à l'aide des techniques de radioéléments, de modélisation et de mesures aux champs (MAROC-CANADA) Présenté

Plus en détail

La procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement

La procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement La procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement (Québec méridional) 16 mai 2007 34 e Congrès de l ASDEQ Plan de la présentation Organigrammes Historique Objectifs de la procédure

Plus en détail

Canada. a l'egard de. Compte renqu des deliberations, y compris les motifs de decision. .Demandeur. Energia atomique du Canada limitee.

Canada. a l'egard de. Compte renqu des deliberations, y compris les motifs de decision. .Demandeur. Energia atomique du Canada limitee. Canadian Nuclear Safety Commission Commission canadienne de.sorete nucleaire Compte renqu des deliberations, y compris les motifs de decision a l'egard de.demandeur Energia atomique du Canada limitee Ob

Plus en détail

données géométriques et descriptives

données géométriques et descriptives Échange automatisé et contrôlé de données géométriques et descriptives issues d une modélisation 3D Par Vincent Thomas Eugénie Nyaminani Sous la supervision de Jacynthe Pouliot et Thierry Sous la supervision

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Atelier 13 : Gestion innovante des eaux de ruissellement, des actions originales menées sur le bassin versant Loire Bretagne

Atelier 13 : Gestion innovante des eaux de ruissellement, des actions originales menées sur le bassin versant Loire Bretagne Atelier 13 : Gestion innovante des eaux de ruissellement, des actions originales menées sur le bassin versant Loire Bretagne Sébastien LE COUSTUMER Chargé de mission eau et inondations Conseil général

Plus en détail

Problématique de l évacuation et du traitement des eaux usées des résidences isolées en Abitibi-Témiscamingue

Problématique de l évacuation et du traitement des eaux usées des résidences isolées en Abitibi-Témiscamingue Colloque sur la gestion de l eau en Abitibi-Témiscamingue Samedi le 17 janvier 2004 Problématique de l évacuation et du traitement des eaux usées des résidences isolées en Abitibi-Témiscamingue Annie Bérubé

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec

Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Nouvelles exigences en matière de gestion des eaux pluviales au Québec Denis Martel, ing. M.Sc. Pôle d expertise municipale Direction régionale de l'analyse et de l'expertise Bureau de Montréal Ministère

Plus en détail

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Application à l'exploitation des équipements de production d'électricité Par : Daniel Thériault, B.Urb., M.Sc.A Conférence internationale

Plus en détail

Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne

Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne Version V6 du 16/09/2011 Focus sur les points clés du rapport de surveillance initiale et de la surveillance pérenne Mise en œuvre de la circulaire du 5 janvier 2009 et du courrier du 23 mars 2010 Amandine

Plus en détail

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans :

Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Opérations collectives vers les entreprises, PME/PMI et artisans : Quels intérêts? Stéphanie BOULAY Direction des Rivières Ile-de-France Service Investissements Industries Ile-de-France SIARH - 3 décembre

Plus en détail

La COVADIS et le SANDRE. objectif de qualité des données. et inter-opérabilité des données

La COVADIS et le SANDRE. objectif de qualité des données. et inter-opérabilité des données La COVADIS et le SANDRE objectif de qualité des données et inter-opérabilité des données Auteurs : Bernard Allouche, Laurent Coudercy Première rencontre Cerema/Onema Eau et milieux aquatiques, vers de

Plus en détail

Règlement prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) CA GROBEC11 sept. 2014 Andréanne Paris

Règlement prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) CA GROBEC11 sept. 2014 Andréanne Paris Règlement prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) CA GROBEC11 sept. 2014 Andréanne Paris Plan de présentation Mise en contexte (Walkerton, Mégantic) Grandes lignes du RPEP Catégories Aire de protection

Plus en détail

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais

Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Pascale Biron, Thomas Buffin-Bélanger, Marie Larocque, Joanna Eyquem, Claude Desjarlais Bandes riveraines restreintes, beaucoup de stabilisation Rivière Yamachiche: champ de maïs sans bande riveraine Rivière

Plus en détail

L exploration pour l uranium au Québec

L exploration pour l uranium au Québec L exploration pour l uranium au Québec par Jean-Marc Lulin, Ph.D., géologue 9 septembre 2014 Présentation faite au BAPE, Québec L exploration pour l uranium 1) Où se trouve l uranium au Québec? 2) Quelles

Plus en détail

Rendez-vous sur l eau / ROBVQ-ROBAN

Rendez-vous sur l eau / ROBVQ-ROBAN Rendez-vous sur l eau / ROBVQ-ROBAN Entente sur les ressources en eaux durables du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent Marcel Gaucher Directeur des Politiques de l eau Gouvernement du Québec

Plus en détail

Neuve-et-Labrador. stratégique (EES) Canada-Newfoundland and Labrador Offshore Petroleum Board

Neuve-et-Labrador. stratégique (EES) Canada-Newfoundland and Labrador Offshore Petroleum Board Secteur extracôtier de l Ouest de Terre- Neuve-et-Labrador Le point sur l évaluation environnementale stratégique (EES) Contexte de l EES L Office mène des EES dans le cadre du processus d octroi de droits

Plus en détail

De la recherche à l application

De la recherche à l application Les défis de gestion et de développement d infrastructures de transport en milieu nordique De la recherche à l application Symposium international sur le développement nordique 2015 Atelier H - Infrastructures

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique

Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique Olivier Epelly, directeur,, GE Soleure, le 14 novembre 2013 12.11.13

Plus en détail

Exposition environnementale Produits de protection du bois

Exposition environnementale Produits de protection du bois Exposition environnementale Produits de protection du bois Stéphanie ALEXANDRE FCBA - 08 avril 2014 Evaluation du risque substances EXPOSITION chimiques PEC compartiment PNEC compartiment < 1 Risque acceptable

Plus en détail

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES OFFRE DE 3 PROJETS DE RECHERCHE DE NIVEAU MAÎTRISE AVEC BOURSE D ETUDES (MSc DURÉE 2 ANS) QUÉBEC,

Plus en détail

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud

Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Projet minier Arnaud Plan de restauration préliminaire Projet minier Arnaud Sommaire exécutif Analyse des solutions de rechange pour l entreposage des déchets miniers Rév.03 Août 2015 SOMMAIRE EXÉCUTIF

Plus en détail

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision

Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision Relativement à Demandeur COGEMA Resources Inc. Objet Demande de permis pour la préparation de l emplacement d une mine d uranium pour le

Plus en détail

Équipe 3 : Étudiants : Entrepreneurs : Animateur : Preneur de notes :

Équipe 3 : Étudiants : Entrepreneurs : Animateur : Preneur de notes : IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Équipe 3 : Étudiants : Cédric Drouin, Patrick Dagenais, Isabelle Dame, Mario Alain, Odette Assiba Fagnissè Totin et Karine Désaulniers Entrepreneurs

Plus en détail

Qualité de l eau de l estuaire de la Seine - transfert des connaissances vers les partenaires techniques -

Qualité de l eau de l estuaire de la Seine - transfert des connaissances vers les partenaires techniques - www.seine-aval.fr Cédric Fisson cfisson@seine-aval.fr Qualité de l eau de l estuaire de la Seine - transfert des connaissances vers les partenaires techniques - 1 Séminaire Seine-Aval, Rouen 26-27 novembre

Plus en détail

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les technologies de dépollution : recherche, développement et méthodes d évaluation Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les facteurs principaux de la prise de décision pour le choix d une technique

Plus en détail

Description+de+l équipe+et+d ENvironnement+JEUnesse+

Description+de+l équipe+et+d ENvironnement+JEUnesse+ Mémoiredéposéàlacommissiondel environnementdelacommunautémétropolitainede Montréaldanslecadredelaconsultationpubliquesurleprojetd oléoducénergie

Plus en détail

Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent

Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent L harmonie dans le développement L éthique dans l innovation Eau & Environnement Projet CARDIO Développement durable & Energies Conception d un Assainissement Régulé, Dynamique et Intelligent Gestion des

Plus en détail

Program canadien de contrôle de la salubrité des mollusques - Manuel des opérations

Program canadien de contrôle de la salubrité des mollusques - Manuel des opérations Program canadien de contrôle de la salubrité Appendice V 11/06/2010 Version 1 Protocole d'entente entre l Agence canadienne d inspection des aliments («ACIA») et le ministère des Pêches et des Océans («MPO»)

Plus en détail

LE POTENTIEL GÉOTHERMIQUE DU CANADA AVEC REGARD SUR LE QUÉBEC

LE POTENTIEL GÉOTHERMIQUE DU CANADA AVEC REGARD SUR LE QUÉBEC Jasmin Raymond LE POTENTIEL GÉOTHERMIQUE DU CANADA AVEC REGARD SUR LE QUÉBEC 1 er partie : Rapport de la Commission géologique du Canada sur le potentiel géothermique du pays 2 ème partie : Travaux récents

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Spécificités des eaux de ruissellement

Spécificités des eaux de ruissellement Spécificités des eaux de ruissellement Mardi 9 Avril 2013 CCI du Doubs àbesançon Stéphanie LARDET Chargée de mission Environnement ASCOMADE www.ascomade.org Contenu 1. Comment définir les eaux de ruissellement?

Plus en détail

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES Les Réserves Naturelles Régionales en Région Pays de la Loire Références juridiques Définition Code de l environnement, art. L. 332-1 à L. 332-27, intégrant : Loi n 2002-276 du 27 février 2002 relative

Plus en détail

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS dans le cadre du 9 ème programme de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse Lutter contre la pollution Le 9 ème programme = 14 objectifs phares 2 objectifs

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Compétences en matière de gestion des finances publiques : Les leçons apprises sur le terrain

Compétences en matière de gestion des finances publiques : Les leçons apprises sur le terrain Compétences en matière de gestion des finances publiques : Les leçons apprises sur le terrain Gordon Ferrier, Directeur adjoint (International) Chartered Institute of Public Finance and Accountancy Introduction

Plus en détail

Autres règlements ou actions pour la protection des milieux humides, lacs et cours d eau

Autres règlements ou actions pour la protection des milieux humides, lacs et cours d eau Lotissement 1. Le règlement de lotissement prévoit des superficies de terrain d un minimum de 4 000 mètres à moins de 300 m d un lac et à moins de 100 mètres d un cours d eau. 2. Les superficies des terrains

Plus en détail

RISQUE et GÉOGRAPHIEG

RISQUE et GÉOGRAPHIEG RISQUE et GÉOGRAPHIEG Vulnérabilit rabilité et Assurances Professeur Université PARIS X Inondation en Laonnois SOMMAIRE Définition et histoire du risque (rappel)( La vulnérabilit rabilité Territoires L'ÉMERGENCE

Plus en détail

ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec. DEMANDE D INFORMATION No. 47

ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec. DEMANDE D INFORMATION No. 47 Mars 2015 ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec DEMANDE D INFORMATION NO.1 DEMANDE D INFORMATION No. 47 Le document d analyse des données de surveillance des

Plus en détail

Le soutien à l innovation, l approche MISA. Alain Beauséjour, directeur Groupe MISA

Le soutien à l innovation, l approche MISA. Alain Beauséjour, directeur Groupe MISA Le soutien à l innovation, l approche MISA Alain Beauséjour, directeur Groupe MISA Québec Mines 13 novembre 2013 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION 1. Présentation MISA et réalisations 2. La méthode MISA 3.

Plus en détail

COLLOQUE EN AGROENVIRONNEMENT «Des outils d intervention à notre échelle»

COLLOQUE EN AGROENVIRONNEMENT «Des outils d intervention à notre échelle» COLLOQUE EN AGROENVIRONNEMENT «Des outils d intervention à notre échelle» Le 24 février 2005, Drummondville La gestion par bassin versant au Québec : un nouveau cadre d intervention mis en place dans 33

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

Mémoire de : l Union québécoise pour la conservation de la nature (UQCN)

Mémoire de : l Union québécoise pour la conservation de la nature (UQCN) Mémoire de : l Union québécoise pour la conservation de la nature (UQCN) Présenté dans le cadre : de la Consultation publique sur la gestion de l eau au Québec Préparé par: Luc Vescovi, Ph. D. Consultant

Plus en détail

Explorons pour l avenir

Explorons pour l avenir Explorons pour l avenir SERVICES A L EXPLORATION MINERALE Espace Vaucanson 82 rue Anatole France F 38100 Grenoble T : +336 95 52 13 66 contact@gexplore.fr www.gexplore.fr Ce que nous sommes GexplOre est

Plus en détail

Survol des différentes technologies en géothermie de très basse température

Survol des différentes technologies en géothermie de très basse température Survol des différentes technologies en géothermie de très basse température Philippe Pasquier Département des génies civil, géologique et des mines 7 mars 2012 7 mars 2012 Conférence du GRIES page 1 Plan

Plus en détail

ANTICOSTI LE PÉTROLE D ICI. PAR DES GENS D ICI. POUR ICI.

ANTICOSTI LE PÉTROLE D ICI. PAR DES GENS D ICI. POUR ICI. ANTICOSTI LE PÉTROLE D ICI. PAR DES GENS D ICI. POUR ICI. Réalisation de sondages stratigraphiques Pétrolia a procédé à la réalisation de trois sondages stratigraphiques sur l île d Anticosti à l automne

Plus en détail

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Richard Biancale Conseil Scientifique du GRGS Observatoire de Paris, 10 avril 2008 L état de l art des modèles CHAMP: modèles 50 fois moins précis que

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Page

TABLE DES MATIÈRES Page 1 INTRODUCTION... 1 1.1 Définition et objectifs de la conformité... 1 1.2 Aperçu du contexte réglementaire canadien... 2 1.2.1 Réglementations fédérales... 2 1,2.2 Réglementations provinciales... 3 1.2.3

Plus en détail

La conservation et l Annexe: Un point de vue de l aval. - Présentation lors de la conférence du Conseil des maires des Grands-Lacs

La conservation et l Annexe: Un point de vue de l aval. - Présentation lors de la conférence du Conseil des maires des Grands-Lacs La conservation et l Annexe: Un point de vue de l aval - Présentation lors de la conférence du Conseil des maires des Grands-Lacs Par Harvey Mead le 26 mai 2005 Bienvenue à Québec: L eau salée à l Île

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES. Alejandro MAMIAN GIS Project Manager

CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES. Alejandro MAMIAN GIS Project Manager CARTOGRAPHIE DANS LE CADRE DES ENERGIES RENOUVELABLES SIG pour le développement des projets éoliens Département de Développement International Alejandro MAMIAN GIS Project Manager 1 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

développement d'un Micro- système de mesure

développement d'un Micro- système de mesure Qualité chimique des eaux Application de la DCE développement d'un Micro- système de mesure Ph. Namour, N. Jaffrezic Université de Lyon/Cemagref Micro-capteur Environnementaux Besoins métrologiques Dispositif

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

Dix années de travaux sur la gestion des grands fleuves

Dix années de travaux sur la gestion des grands fleuves Dix années de travaux sur la gestion des grands fleuves Jean Burton Coordonnateur Gestion des grands fleuves Sommet de la Francophonie de Dakar, 1989 Le Canada lance le projet «Gestion des grands fleuves»

Plus en détail

Approche de la région du Pacifique concernant la gestion collaborative : Participation des Autochtones à la gestion des pêches.

Approche de la région du Pacifique concernant la gestion collaborative : Participation des Autochtones à la gestion des pêches. Approche de la région du Pacifique concernant la gestion collaborative : Participation des Autochtones à la gestion des pêches 30 octobre 2014 1 Aperçu But Contexte stratégique (besoins/attentes/progrès/abordabilité)

Plus en détail

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm

Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris. S. Lopez, V. Hamm Géothermie profonde pour la production de chaleur en France l exemple du bassin de Paris S. Lopez, V. Hamm le BRGM > le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) est le service géologique national

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

Annexe 5 TRICASTIN 1

Annexe 5 TRICASTIN 1 Annexe 5 TRICASTIN 1 COMURHEX II et la conversion de l uranium CIGEET- 4 juillet 2008 Pierre BOUZON, Maîtrise d ouvrage TRICASTIN 2 La conversion : un maillon indispensable au cycle du combustible Le minerai

Plus en détail

L Archivage des e-mails : quelles étapes?

L Archivage des e-mails : quelles étapes? COMMISSION ARCHIVES ELECTRONIQUES L Archivage des e-mails : quelles étapes? Groupe PIN Le 17 janvier 2011 DEFINITIONS D UN EMAIL Définition d un e-mail Un e-mail, c est d abord un protocole technique qui

Plus en détail

19 décembre 2011. Présenté au : Gouvernement du Yukon, Environnement C.P. 2703 Whitehorse (Yukon) Y1A 2C6

19 décembre 2011. Présenté au : Gouvernement du Yukon, Environnement C.P. 2703 Whitehorse (Yukon) Y1A 2C6 19 décembre 2011 RAPPORT Document d'orientation - Modèles de bilans hydrique et massique pour l'industrie minière Présenté au : Gouvernement du Yukon, Environnement C.P. 2703 Whitehorse (Yukon) Y1A 2C6

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

École des Ponts ParisTech in 2011. Avril 2010 Direction de la Communication (BF)

École des Ponts ParisTech in 2011. Avril 2010 Direction de la Communication (BF) École des Ponts ParisTech in 2011 Avril 2010 Direction de la Communication (BF) 1 Un institut de recherche et d enseignement supérieur d excellence Membre fondateur du Paris Institute of Technology ( ParisTech)

Plus en détail

Intégration de la problématique des eaux souterraines dans une procédure de contrat de rivière : le cas de l Huveaune

Intégration de la problématique des eaux souterraines dans une procédure de contrat de rivière : le cas de l Huveaune Intégration de la problématique des eaux souterraines dans une procédure de contrat de rivière : le cas de l Huveaune Journée régionale sur les eaux souterraines SIBVH Mardi 8 septembre 2015 Intégration

Plus en détail

Reconnaissance Mutuelle retour d expériences et évolutions

Reconnaissance Mutuelle retour d expériences et évolutions Reconnaissance Mutuelle retour d expériences et évolutions Thierry Mercier, directeur adjoint Direction du végétal et de l environnement Colloque Bilan de la DiVE du 3 juillet 2008 Contexte réglementaire

Plus en détail

LA VALEUR DE LA FORÊT: INDICATIONS FOURNIES PAR L IPV

LA VALEUR DE LA FORÊT: INDICATIONS FOURNIES PAR L IPV LA VALEUR DE LA FORÊT: INDICATIONS FOURNIES PAR L IPV PRÉSENTATION LORS D UN ATELIER DE L ORDRE DES INGÉNIEURS FORESTIERS DU QUÉBEC QUÉBEC LE 20 MARS 2013 HARVEY L. MEAD harveymead.org La forêt, pour construire

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

Chapitre 10. Programme de compensation

Chapitre 10. Programme de compensation Chapitre 10 Programme de compensation Table des matières...10-i Liste des tableaux... 10-ii Liste des photos... 10-ii Liste des cartes... 10-ii 10 Programme de compensation...10-1 10.1 Compensation pour

Plus en détail

ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact. http://reseau-becquerel.in2p3.fr

ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact. http://reseau-becquerel.in2p3.fr ANF Becquerel Stratégie Prélèvement Etude d'impact http://reseau-becquerel.in2p3.fr Les mesures de radioactivité dans l environnement Deux finalités complémentaires mais distinctes Mesures à but réglementaire

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 La géothermie, une énergie adaptée aux besoins des bâtiments Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 Des approches interdépendantes

Plus en détail

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière

CADRE DE FINANCEMENT. Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Mise en œuvre du PDE 2015-2016 (3 e édition) Bassin versant de la rivière Chaudière Comité de bassin de la rivière Chaudière Mai 2015 1. Mise en contexte Le COBARIC met à la disposition des associations

Plus en détail

Financement, la stratégie de Mines Virginia. André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013

Financement, la stratégie de Mines Virginia. André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013 Financement, la stratégie de Mines Virginia André Gaumond, Mines Virginia 2 décembre 2013 Virginia en chiffres 25 projets actifs au Québec Un des plus grands propriétaires de terrain à la Baie-James 16

Plus en détail

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009

Mot de bienvenue. Par: Jean-Yves Poitras Président. Amos Colloque du 12 novembre 2009 Mot de bienvenue Par: Jean-Yves Poitras Président Amos Colloque du 12 novembre 2009 Présentation de SCISA Par: Marc-André Collard Directeur général Amos Colloque du 12 novembre 2009 SCISA? C est un organisme

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

Robert Lapalme EnviroLac Février 2011

Robert Lapalme EnviroLac Février 2011 PROGRAMME DE SUIVI ENVIRONNEMENTAL DU LAC-LA-TORTUE POUR LA SAISON 2010 RAPPORT D ANALYSE DES RÉSULTATS Préparé pour La Ville de Shawinigan Et L association de protection environnementale du Lac à la Tortue

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

Gestion des lixiviats

Gestion des lixiviats Gestion des lixiviats OPTIONS DE GESTION DES LIXIVIATS MÉTHODOLOGIE En tenant compte de la gestion et du traitement des lixiviats qui se font actuellement dans d autres sites d enfouissement des déchets

Plus en détail

SRP-2.01-SP-11NNNN-012

SRP-2.01-SP-11NNNN-012 APPROUVÉ POUR UTILISATION INTERNE Rév. 000 Dossier n o 2.01 E-Docs n o 3407156 PROCÉDURES D EXAMEN POUR LE PERSONNEL : Demande de permis de préparation de l emplacement pour une nouvelle centrale nucléaire

Plus en détail

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires Margaret Herbaux responsable thématique «Risques mouvement de terrain» Session 21 mai 2015 1/28 Plan 1) Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal

Enseignement et Recherche dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal et dans le domaine de l eau à Polytechnique - Montréal Professeurs Guy LECLERC et Musandji FUAMBA RESCIF Écoled étéindien 12 14 octobre 2011, Rabat, MAROC École d ingénieurs 12 programmes au premier cycle

Plus en détail

10 ème programme. Contrats et animations

10 ème programme. Contrats et animations 10 ème programme Contrats et animations Trois contrats types au 10 programme - Contrat de Partenariat - Contrat global d actions - Contrat d animation Le contrat de partenariat permet d assurer une synergie

Plus en détail

SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX

SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX SURVOL DES SYSTÈMES GÉOTHERMIQUES COMMERCIAUX Philippe Pasquier, ing., Ph.D. Département des génies civil, géologique et des mines Polytechnique Montréal Plan de la conférence Généralités Géothermie de

Plus en détail

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne point de vue sur l importance attributaire d un référentiel 1 Plan de la présentation

Plus en détail