INDUSTRIES TECHNIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INDUSTRIES TECHNIQUES"

Transcription

1 Version 2 «Chimiste» Le métier s entend exercé par des femmes et des hommes. L emploi du pronom personnel «il» est donc générique et concerne autant les femmes que les hommes. APPELLATION(S) DU METIER Chimiste Chimiste en laboratoire de photochimie DEFINITION DU METIER Le chimiste est chargé de préparer, maintenir et garantir la qualité constante des bains et process de développement des pellicules traitées par un laboratoire photochimique, quels que soient les délais entre les différentes opérations nécessaires pour obtenir le développement d une pellicule. Il définit et ajuste les dosages des différents produits composant les bains dans lesquels sont plongées les pellicules, en tenant compte de leurs caractéristiques techniques, et s assure de la constance et de la stabilité de chaque mélange par des analyses de prélèvements réguliers. Il surveille la température des bains le remplissage des cuves. Il fait régulièrement l analyse de prélèvements des différents bains. DESCRIPTION DU METIER Chimiste Le chimiste d un laboratoire de photochimie (cinéma) travaille en général pour deux grandes parties d un laboratoire, ayant des objectifs différents : la partie «développement des négatifs issus de tournages» la partie «tirage des copies d exploitation» Pour le premier secteur, le laboratoire peut faire le choix de travailler sur une base d un cahier de charges techniques propre à l entreprise (compositions de bains spécifiques, adaptées à différentes pellicules ou à des demandes clients). Ou bien elle peut décider de travailler à partir d une nomenclature mondialement reconnue et diffusée (un cahier de charge technique mis au point par un fabricant de pellicules) qui définit la liste et les dosages des composantes de différents bains destinés au développement et au tirage de pellicules film exposées, que cela soient des films issus de tournages ou les tirages de copies. Les chimistes et les préparateurs de bains des laboratoires photochimiques utilisent ces cahiers de charge (ou d autres préparations proches dans leur composition chimique) pour préparer différents bains : pré-bain, révélateur, fixage, blanchiment, lavage entre chaque bain. Le chimiste est chargé de déterminer la composition de chaque bain en fonction de critères techniques tels que la sensibilité d une pellicule, la composition chimique. L ensemble des bobines d une même production doit subir un traitement identique, pour un résultat final homogène, la composition de chaque bain doit être stable et constante pour toute la durée des opérations. Le chimiste effectue des contrôles systématiques à fréquence régulière, qui garantissent la sécurité des conditions de traitement de la pellicule. Les composantes des différents bains peuvent parfois également être dosées en fonction d une exigence artistique spécifique d un réalisateur et 1

2 Version 2 de son chef opérateur. Pour obtenir le résultat souhaité, le chimiste effectue un ensemble de tests sensitométriques qui lui donneront les indications chimiques nécessaires pour obtenir ce résultat. Pour une meilleure compréhension du métier, il convient de distinguer les opérations liées au développement de la pellicule (production) et les opérations liées à la copie en série d un film, destiné à l exploitation en salles de cinéma. LES DOMAINES D ACTIVITE PRINCIPAUX Déterminer, ajuster et valider la composition d un bain destiné au développement d une pellicule film (négatif ou copie) Surveiller la stabilité des bains et procéder aux rectifications nécessaires Effectuer des tests sensitométriques sur une pellicule de film LES DOMAINES DE SPECIALISATION OU SPECIFICITES Le chimiste peut effectuer lui-même la préparation des bains et peut également être amené à commander les produits. LES CONDITIONS DE L EXERCICE DU METIER Dans les laboratoires, les machines chargées du développement et du tirage des pellicules fonctionnent pour certains 24 heures sur 24. La présence continue d un chimiste est indispensable, par conséquent, le chimiste peut être amené à travailler de nuit. Le chimiste manipule parfois des produits dangereux, corrosifs, toxiques, irritants. Dans ce cas, il doit travailler équipé de vêtements de protection individuelle (lunettes, masque, gants, chaussures, combinaison ou blouse). Le chimiste exerce son métier dans deux types d environnement différents : d une part, un environnement de bureau lorsqu il surveille et gère la composition des bains à l aide d un ordinateur (fonctionnement des bains, température, cuves), d autre part un environnement de laboratoire lorsqu il procède au dosage et à l analyse des bains. Il peut être amené, en cas de dysfonctionnement, à effectuer des prélèvements directement dans les cuves (produits toxiques, environnement bruyant, consignes de sécurité importantes). Chimiste SES RELATIONS PROFESSIONNELLES Dans l exercice quotidien de son métier, le chimiste travaille en équipe avec des homologues, puisque les machines fonctionnent généralement 24 heures sur 24. Il travaille en collaboration avec les préparateurs de bains et les mécaniciens responsable des machines, le service maintenance, les électroniciens, électromécaniciens et les plasturgistes, a fortiori en cas de panne ou de dysfonctionnement des machines. Il est placé sous la hiérarchie du responsable chimie-sensitométrie et du responsable chimiste process. En amont et pendant le tournage d un film, le chimiste peut être en relation avec un chef opérateur. 2

3 Version 2 SES RESPONSABILITES Le chimiste est responsable du dosage des composantes d un bain, et des effets que produisent les bains sur les pellicules. En particulier les films négatifs issus des tournages ont une valeur souvent importante, par conséquent, au moindre doute sur la composition, la constance, la température et la stabilité d un bain, le chimiste devra interrompre le process de développement. FICHES ROME CORRESPONDANTES FORMATIONS LIEES AU METIER Le chimiste doit avoir a minima un bac professionnel de chimie (maîtrise des connaissances en lien avec la nomenclature des produits chimiques utilisés et leur interaction), voire un bac + 2, DUT chimiste ou bac + 1 (mention complémentaire au bac professionnel. EVOLUTION DU METIER L expérience professionnelle du chimiste peut l amener à occuper le poste de responsable chimie-sensitométrie ou responsable chimiste process. Chimiste En revanche, les laboratoires de photochimie (pellicules de photographie ; supports film pour le cinéma) connaissent l impact de l évolution et du déploiement des prises de vue par des procédés numériques. Déjà largement développées pour la prise de vue photographique, ces nouveaux outils commencent à concurrencer les prises de vue traditionnelles du cinéma (sur support film). A terme, toute la filière risque de connaître un déclin industriel pour la partie «photochimie», remplacée en grande partie par des traitements et procédés numériques (traitements informatiques). Ne risque de persister qu une activité de «sauvegarde du patrimoine» de films, et éventuellement une filière «archives». 3

4 «Chimiste» INTITULE DE L ACTIVITE Déterminer, ajuster et valider la composition d un bain destiné au développement d une pellicule film (négatif ou copie) DESCRIPTION DE L ACTIVITE Les préparateurs de bains combinent les composantes d un bain à partir des indications du chimiste qui lui-même suit une nomenclature (exemple procédure KODAK H24) ou un cahier de charges du laboratoire. Les préparateurs produisent les quantités nécessaires à l ensemble des opérations de traitement de la pellicule. A partir des mélanges standard, le chimiste contrôle et ajuste le volume des différentes composantes en tenant compte de différents critères en lien avec les machines utilisées, les caractéristiques de la pellicule et les indications fournies par le directeur de la photo. Il effectue autant d analyses et d ajustements des doses que nécessaires, avant de remplir une fiche normée validant la composition des mélanges, et engageant sa responsabilité. Chimiste activité 1 COMPETENCES LIEES A L ACTIVITE Valider la composition d un bain destiné au traitement d une pellicule de film exposée et remplir la fiche normée correspondante Procéder à l analyse et au dosage des composantes d un bain destiné au traitement d une pellicule de film exposée Ajuster le dosage d un bain destiné au traitement d une pellicule de film exposée en fonction des critères techniques de la pellicule CONNAISSANCES NECESSAIRES Connaissance parfaite des produits chimiques utilisés: composition, conditions de stockage et d utilisation, interactions, stabilité Maîtrise des indications de dosage spécifiques indiquées par le chef opérateur (vocabulaire technique) SAVOIR-FAIRE TECHNIQUES Maîtrise des outils et ustensiles nécessaires à l analyse et au dosage des produits SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS Travail en équipe, fiabilité des informations transmises 4

5 «Chimiste» INTITULE DE L ACTIVITE Surveiller la stabilité des bains et procéder aux rectifications nécessaires DESCRIPTION DE L ACTIVITE Le chimiste effectue des contrôles systématiques et réguliers pour vérifier la stabilité des bains des développeuses. Le dosage de l ensemble des bains est effectué à intervalles réguliers (en général toutes les 24 heures pour les labos importants). Le dosage des bains négatifs et des tireuses positifs est effectué à chaque changement d équipe. Le dosage du révélateur couleur est effectué toutes les heures. Dans les intervalles, le chimiste surveille à l aide d un outil de contrôle (informatique) les variations des différents bains et en particulier la stabilité de température. Pour effectuer tous ces contrôles, le chimiste prélève des échantillons de liquide et les soumet une analyse à l aide d instruments de mesures spécifiques (PHmètre, titrateur automatique ). Il détermine les corrections nécessaires (ajouts de doses) pour rétablir la qualité des bains qui ne peuvent varier que dans une latitude très étroite. Pendant les opérations de développement ou de tirage d un film, le chimiste envoie (à intervalle régulier) dans la développeuse un échantillon de pellicule qui sera ensuite analysé par un logiciel dédié afin de repérer les écarts de densitométrie. A l issu de ces contrôles, le chimiste, en tenant compte des seuils de tolérance, modifie si nécessaire la composition des bains. Chimiste activité 2 COMPETENCES LIEES A L ACTIVITE Prélever et analyser des échantillons de bains destinés au développement de pellicules film exposées Développer et analyser un échantillon de pellicule pour détecter les écarts (sensitométriques, densitométriques) Procéder aux ajustements du dosage des composantes d un bain destinés au développement ou au tirage de pellicules film exposées pour maintenir constante ses propriétés chimiques CONNAISSANCES NECESSAIRES Connaissance parfaite des différents produits : composition, conditions de stockage, interactions, stabilité Capacité à lire, interpréter et comparer les résultats obtenus à l issue des analyses d échantillons (en sensitométrie/densitométrie en particulier) 5

6 SAVOIR-FAIRE TECHNIQUES Maîtrise des outils de mesure et des outils informatiques nécessaires à l analyse des échantillons SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS Travail en équipe Transmission fiable des informations Chimiste activité 2 6

7 «Chimiste» INTITULE DE L ACTIVITE Effectuer des tests sensitométriques sur une pellicule de film vierge DESCRIPTION DE L ACTIVITE Les fabricants de pellicules photographiques fournissent aux laboratoires des échantillons de pellicule vierges pour permettre aux chimistes de les analyser en amont de la demande de développement d un client utilisant cette même pellicule. Le chimiste soumet la pellicule à des tests de sensitométrie qui permettent d analyser son spectre complet : définition du pied de courbe (voile) et du pôle de courbe (haute densité), la plage d exposition moyenne se trouvant entre ces deux limites. Il définit également la latitude maximale que la pellicule peut accepter, entre le noir le plus profond et le blanc le plus dense. En amont d un tournage, le chef opérateur fournit au chimiste des indications sur la pellicule qui sera utilisée. Le chimiste expose un échantillon à la lumière, selon un processus strictement normé, pour réaliser sur 21 images un dégradé de 21 plages de gris qui serviront de repères au chef opérateur pour le rendu artistique, et au chimiste lors de la phase de développement de la pellicule exposée pour jouer sur la vitesse d développement de la pellicule. Cet échantillon permet également au chimiste de repérer une éventuelle dégradation de la pellicule provoquée par de mauvaises conditions de stockage ou de transport, la vétusté, les écarts de température subis par la pellicule. Ces échantillons sont nommés «coins sensitométriques». Les tests de sensitométrie sont effectués à l aide d un densitomètre et d un logiciel spécifique qui analyse toutes les données et trace les courbes de sensitométrie. Pendant le tournage, le laboratoire réceptionne les pellicules exposées : le chimiste prend en compte les indications de développement fournies par le chef opérateur et notifiées sur les boîtes de bobines. Il ajuste la composition des bains en conséquence. Les coins sensitométriques sont passés dans les machines à développer avant chaque introduction d une bobine du film correspondant. Chimiste activité 3 COMPETENCES LIEES A L ACTIVITE Exposer un échantillon de pellicule film vierge pour obtenir des coins sensitométriques Déterminer et interpréter les courbes sensitométriques d un coin pour obtenir au développement d une pellicule film un résultat conforme aux exigences artistiques du réalisateur 7

8 CONNAISSANCES NECESSAIRES Connaissance des caractéristiques techniques des pellicules film disponibles sur le marché Capacité à lire et interpréter les résultats obtenus à l issue des analyses sensitométriques des coins SAVOIR-FAIRE TECHNIQUES Maîtrise d un logiciel d analyse de sensitométrie et du matériel d analyse (densitomètre) SAVOIR-FAIRE RELATIONNELS Bonne entente avec le chef opérateur compréhension des exigences artistiques Chimiste activité 3 8

FICHE METIER. «Technicien de maintenance vidéo» Technicien de maintenance audiovisuel APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Technicien de maintenance vidéo» Technicien de maintenance audiovisuel APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Technicien de maintenance vidéo Version 1 «Technicien de maintenance vidéo» APPELLATION(S) DU METIER Technicien de maintenance audiovisuel DEFINITION DU METIER Le technicien de maintenance est en charge

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version corrigée juin 2011 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Cadreur DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure - sous la responsabilité d'un

Plus en détail

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Assistant son» Assistant son APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur du son Version 1 «Assistant son» APPELLATION(S) DU METIER Assistant son DEFINITION DU METIER L assistant son aide l ingénieur du son ou le chef opérateur du son, responsable des enregistrements

Plus en détail

FICHE METIER. «Chef opérateur du son» Ingénieur du son (en prise de son) APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chef opérateur du son» Ingénieur du son (en prise de son) APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef opérateur du son Version 1 «Chef opérateur du son» APPELLATION(S) DU METIER Ingénieur du son (en prise de son) DEFINITION DU METIER Le chef opérateur du son assure les prises de son sur les lieux

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Opérateur de prises de vue vidéo. Cadreur. Pointeur vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version 1 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Opérateur de prises de vue vidéo Cadreur Pointeur vidéo DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de production» Chargé de production en télévision APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chargé de production «Chargé de production» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de production en télévision DEFINITION DU METIER Le chargé de production en télévision gère un ou plusieurs projets de production

Plus en détail

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :...

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) Nom :... Prénom : Adresse :......

Plus en détail

Responsable d antenne (de diffusion) DIFFUSION TELE FICHE METIER. «Responsable d antenne» APPELLATION(S) DU METIER. Responsable d antenne

Responsable d antenne (de diffusion) DIFFUSION TELE FICHE METIER. «Responsable d antenne» APPELLATION(S) DU METIER. Responsable d antenne Responsable d antenne (de diffusion) Version APPELLATION(S) DU METIER Responsable d antenne DEFINITION DU METIER Sous l autorité de la Direction d une chaîne de télévision, le responsable d antenne de

Plus en détail

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Chargé de postproduction» Chargé de postproduction. Assistant de postproduction Responsable de postproduction APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Version 1 «Chargé de postproduction» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de postproduction Assistant de postproduction Responsable de postproduction DEFINITION DU METIER Le chargé

Plus en détail

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Documentaliste radio «Documentaliste» APPELLATION(S) DU METIER Documentaliste en radiodiffusion DEFINITION DU METIER Le documentaliste radio exerce trois missions principales : > Il gère le fonds documentaire

Plus en détail

FICHE METIER. «Technicien d exploitation vidéo» Technicien Supérieur d exploitation vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Technicien d exploitation vidéo» Technicien Supérieur d exploitation vidéo APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Technicien d exploitation vidéo Version 1 APPELLATION(S) DU METIER Technicien Supérieur d exploitation vidéo DEFINITION DU METIER Le technicien d exploitation vidéo est en charge des équipements vidéo

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Les transactions immobilières

Les transactions immobilières Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Les transactions immobilières 6 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés

Plus en détail

FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT

FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT DEPARTEMENT DE LA GUYANE REPUBLIQUE FRANCAISE ----- Liberté-Egalité-Fraternité DIRECTION GENERALE de la SOLIDARITE et de la PREVENTION SERVICE LOGISTIQUE FICHE DE POSTE AGENT TECHNIQUE POLYVALENT Domaine

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Publimod. Développement Noir et blanc. Développement Noir et blanc

Publimod. Développement Noir et blanc. Développement Noir et blanc Développement Noir et blanc 1 - Le développement N&B garde, à l Atelier, une particularité qui nous permet de donner à chaque photographe une attention spécifique. En effet, chaque film est inspecté, son

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production Toutes les actions sont à réaliser obligatoirement B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production du candidat Etablissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens Systèmes éoliens du candidat Établissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve E51 : Maintenance corrective d un bien Durée : 6 heures Coefficient 2 E51c Support

Plus en détail

Conseiller technique glisse. Responsable d équipe glisse (location/atelier) Conseiller technique cycle. Responsable d équipe cycle

Conseiller technique glisse. Responsable d équipe glisse (location/atelier) Conseiller technique cycle. Responsable d équipe cycle Responsable d équipe glisse (location/atelier) Conseiller technique cycle Responsable d équipe cycle Métiers spécifiques du commerce Environnement métier Intitulé du métier : Conseiller technique glisse

Plus en détail

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef Maquilleur(euse) + «Chef Maquilleur(euse)» APPELLATION(S) DU METIER Chef maquilleur Maquilleur DEFINITION DU METIER Le chef maquilleur est en charge du maquillage visage et corps, ainsi que de la

Plus en détail

FICHE METIER. «Responsable du planning» Chargé de planning Responsable de planification Responsable ordonnancement APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Responsable du planning» Chargé de planning Responsable de planification Responsable ordonnancement APPELLATION(S) DU METIER Responsable du planning Version 1 «Responsable du planning» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de planning Responsable de planification Responsable ordonnancement DEFINITION DU METIER Le responsable du planning

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : A Dernière modification : 12/03/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Equipier(ère) autonome de production industrielle

Plus en détail

Choix des instruments de mesure

Choix des instruments de mesure Amélioration des processus grâce à une gestion des techniques de mesure L'évaluation des valeurs d un processus est plus qu uniquement l'intégration du capteur et la lecture des indications. Afin de faire

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef d antenne «Chef de chaîne» APPELLATION(S) DU METIER Chef de chaîne DEFINITION DU METIER Chef de chaîne est en charge de la diffusion technique des programmes. Il est garant de la continuité de la

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

AGENT DE SERVICE CLASSIQUE

AGENT DE SERVICE CLASSIQUE AGENT DE SERVICE CLASSIQUE Vérifier que la tenue de travail est conforme aux exigences (habillage) Lire et appliquer les notices et fiches d'entretien et fiches produits Préparer son chariot avec les produits

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien process brassicole production www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Conducteur(trice) de ligne de conditionnement des Industries Chimiques : niveau IV* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence

Plus en détail

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations (Industrie - Plastique / Chimies / Pharmacie) Opérateur / Opératrice sur machine de formage des matières plastiques et des caoutchoucs Définition Surveille et régule une ou plusieurs machines

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education)

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Rôle des Unités d Appui à la Formation (UAF) UAF-FEDELEC comme exemple Abdelaziz HALLEB Vice Président FEDELEC

Plus en détail

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle

Chapitre I. Approche de la maintenance industrielle Chapitre I Approche de la maintenance industrielle 1 Introduction à la maintenance industrielle 1.1 Définition de la maintenance La maintenance est l'ensemble de toutes les actions techniques, administratives

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

H1504 - Intervention technique en contrôle essai qualité en électricité et électronique

H1504 - Intervention technique en contrôle essai qualité en électricité et électronique Appellations Agent / Agente de contrôle en électronique Opérateur / Opératrice de tests en microélectronique Agent / Agente de plates-formes en électromécanique Agent / Agente technique de contrôle de

Plus en détail

FICHE METIER. «Scripte TV» Scripte TV. Scripte du JT Scripte plateau TV APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Scripte TV» Scripte TV. Scripte du JT Scripte plateau TV APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Scripte TV Version annotée avril 11 «Scripte TV» APPELLATION(S) DU METIER Scripte TV Scripte du JT Scripte plateau TV DEFINITION DU METIER Le/La scripte en télévision assiste un/une réalisateur (-trice)

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de systèmes et réseaux informatiques COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Administrateur (trice) / Gestionnaire de

Plus en détail

CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD RONZIER-JOLY

CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD RONZIER-JOLY CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD RONZIER-JOLY Présentation des fiches de poste 1. Secrétaire... page 2 2. Auxiliaire de soins... page 4 3. Aide cuisine...

Plus en détail

CERTIFICATION DU BAC PRO 3 ANS

CERTIFICATION DU BAC PRO 3 ANS CERTIFICATION DU BAC PRO 3 ANS Objectif : Etablir une relation entre les unités constitutives du diplôme. U 11, U12, U 31, U 32, U33. - Les sujets doivent être en lien avec le référentiel et en cohérence

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

Conseiller de vente cabine Niveau 2

Conseiller de vente cabine Niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Conseiller de vente cabine Niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Conseiller de vente cabine NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Les formats de fichiers images

Les formats de fichiers images Les formats de fichiers images Une photo numérique est avant tout un fichier informatique. Votre appareil convertit l'image en données puis l'enregistre. Les formats les plus courants sont le JPEG, le

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Présentation Les matériels agricoles, de travaux publics et de manutention, de parcs et jardins sont de plus en plus complexes et l'évolution de leurs technologies

Plus en détail

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS «Validation méthodologique de l élaboration de scores composites de performance hospitalière» 1.

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN-AUTOMATICIEN

STAGE : ELECTRICIEN-AUTOMATICIEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES LE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE L EAU DES PISCINES ET AUTRES BASSINS ARTIFICIELS

LIGNES DIRECTRICES LE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE L EAU DES PISCINES ET AUTRES BASSINS ARTIFICIELS LIGNES DIRECTRICES LE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE L EAU DES PISCINES ET AUTRES BASSINS ARTIFICIELS PRÉAMBULE Aux termes de l article 23 du Code des professions (L.R.Q. c. C-26) et de l article 5 de la Loi

Plus en détail

DEFINITIONS NORMES. BFN Conseils. EN 13306

DEFINITIONS NORMES. BFN Conseils. EN 13306 BFN Conseils. (Total Production Management) DEFINITIONS NORMES EN 13306 Management de la maintenance (2.2) Toutes les activités des instances de direction qui déterminent les objectifs, la stratégie et

Plus en détail

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Directeur de production» APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Directeur de production activité 1 APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Le directeur de production assume les responsabilités de la préparation, de la gestion budgétaire et du bon déroulement

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

FICHE DE POSTE SIGNALETIQUE DU POSTE

FICHE DE POSTE SIGNALETIQUE DU POSTE Famille : SYSTEMES D INFORMATION Sous-famille : SUPPORT ET EPLOITATION Libellé métier : EPLOITANT(E) RESEAU Code métier : 35L20 INTITULE DU METIER (à partir du RMFPH) Spécificité dans le métier EVENTUELLE

Plus en détail

CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET NIVEAU 1

CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET NIVEAU 1 CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET NIVEAU 1 RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Autres diplômes Domaine ministériel : Hors domaines de formation Présentation PLUS D'INFOS Le Certificat informatique

Plus en détail

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS

SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS SERVICES DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POLITIQUE RELATIVE À LA GESTION DE DOCUMENTS Numéro du document : 0601-08 Adoptée par la résolution : _484 0601 En date du : 5 juin 2001 Signature du directeur général Signature

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques... 1

Table des matières. Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques... 1 Table des matières Chapitre 1 Les films radiographiques et photographiques.......................... 1 1.1 Les composants des films...................................................... 1 1.1.1 Le support............................................................

Plus en détail

OUTILS. Postuler par. télécandidature

OUTILS. Postuler par. télécandidature OUTILS Postuler par Conception Pôle emploi Bretagne Utilisation interne & externe - 02/04/2008 1 La est un service par pole-emploi.fr, qui permet au candidat de se positionner de façon active et rapide

Plus en détail

Consulting Communication des organisations

Consulting Communication des organisations Nicolas Roux Master 2 Ingénierie des Médias Année 2006 / 2007 Consulting Communication des organisations Stage réalisé du 29 janvier au 30 juin 2007 Tuteur de stage : M. Christophe Queval Enseignante tutrice

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques

CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques CQP Agent logistique (H/F) des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une entreprise

Plus en détail

CQP Inter-branches Agent Logistique. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Agent Logistique. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Agent Logistique Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Agent Logistique».

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV*

CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV* CQP Conducteur (trice) d équipement de fabrication des industries chimiques : Niveau IV* Dossier VAE Candidat Nom :... Prénom :... Signature : *LE NIVEAU AUQUEL IL EST FAIT REFERENCE EST CELUI DE LA NOMENCLATURE

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

L animateur doit être capable de captiver son auditoire par sa technique d animation et sa présence.

L animateur doit être capable de captiver son auditoire par sa technique d animation et sa présence. Animateur(trice) radio Version du 25/10 «Animateur(trice) radio» APPELLATION(S) DU METIER Animateur(trice) radio, Personnel d Antenne des Radios Locales PARL DEFINITION DU METIER L animateur radio est

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Visite du laboratoire d'analyses d'issoudun

Visite du laboratoire d'analyses d'issoudun Visite du laboratoire d'analyses d'issoudun Sommaire : Présentation de l'entreprise Accueil et secrétariat Salle de prélèvements Tri Centrifugation L'analyse biochimique et microbiologique et l'hygiène

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz 941.241 du 19 mars 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al.

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

BIL Duo Notre offre conseil

BIL Duo Notre offre conseil banque privée BIL Duo Notre offre conseil FR BIL Duo Notre offre conseil, parce que pour vous il est important de : rester maître de vos investissements ; gérer personnellement votre portefeuille ; dialoguer

Plus en détail

Convention et Charte pour l usage d interfaces numériques dans le cadre de la dématérialisation

Convention et Charte pour l usage d interfaces numériques dans le cadre de la dématérialisation DEPARTEMENT DU GERS COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA TENAREZE Quai Laboupillère 32100 CONDOM Tél : 05 62 28 73 53 Télécopie : 05 62 68 27 41 Convention et Charte pour l usage d interfaces numériques dans le

Plus en détail

À l ère d une GRH en transition 3 e édition

À l ère d une GRH en transition 3 e édition DelasupervisionàlagestiondesRESSOURCESHUMAINES Àl èred unegrhentransition 3 e édition Chapitre4 L analysedespostesetlaplanificationdesressources humaines 1. Parmi les méthodes suivantes, laquelle ne fait

Plus en détail

Page 1 sur 5 FICHE DE POSTE : TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE MEDICAL. Quotité du poste : 100% Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES

Page 1 sur 5 FICHE DE POSTE : TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE MEDICAL. Quotité du poste : 100% Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES Famille : SOINS Métier : SOINS MEDICO-TECHNIQUES Quotité du poste : 100% Rédacteur(s) : N.ZENNAF (CS) C.MOUSSIER (CSS) L.ESTEPA (chef de service) Visa DRH Validé Visa Direction des soins Date de validation

Plus en détail

ANNEXE II Fonction publique territoriale

ANNEXE II Fonction publique territoriale ANNEXE II Fonction publique territoriale Support d entretien annuel d évaluation du personnel départemental pour l année 2011 ENTRETIEN PROFESSIONNEL Bilan de l année 2010 Objectifs de l année 2011 INFORMATIONS

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Management. des processus

Management. des processus Management des processus 1 Sommaire Introduction I Cartographie * ISO 9001 : 2000 * Cartographie - définition * Processus - définition * Identification des processus II Processus * Définitions * Objectifs

Plus en détail

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Missions de l entreprise Risques métier Solutions pragmatiques et adaptées Savoir gérer la différence Adapter à la norme

Plus en détail

Installer des applications Office 2003

Installer des applications Office 2003 ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Installer des applications Office 2003 DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire Introduction...

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN INFORMATIQUE

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN INFORMATIQUE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN INFORMATIQUE PROFIL

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE EFFECTUER UN SOIN VISAGE

SERVICES AUX PERSONNES ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE EFFECTUER UN SOIN VISAGE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 8 SERVICES AUX PERSONNES ORIENTATION D'ETUDES : ESTHETICIEN/ESTHETICIENNE COMPETENCE PARTICULIERE VISEE EFFECTUER UN SOIN VISAGE FORMATION EN COURS DE CARRIERE

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

INDUSTRIE GRAPHIQUE. Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie

INDUSTRIE GRAPHIQUE. Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie SUITES AU 3 e INDUSTRIE GRAPHIQUE 2 e degré Technique de Qualification Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie en 3 e en 4 e Dessin technique 4 4 Technologie 4 4 Travaux

Plus en détail

H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation

H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation Appellations Chef des méthodes en industrie Chef du bureau des méthodes en industrie Chef du service méthodes en industrie Ingénieur / Ingénieure méthodes et process Ingénieur / Ingénieure méthodes-industrialisation

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances

Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Conditions Générales d Utilisation du service de dématérialisation des courriers assurances Sommaire Préambule... 2 Article 1 er : Définitions... 2 Article 2 : Objet de l Espace Assurance Cyberplus...

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... Téléphone : Fax :... Poste occupé dans l entreprise :

I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... Téléphone : Fax :... Poste occupé dans l entreprise : CQP-ih Employé(e) qualifié(e) de restauration I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) Nom :... Prénom : Adresse

Plus en détail