Mise à jour Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise à jour 2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas"

Transcription

1 Mise à jour QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 325 Remplacer l exercice E1, no. 5. par le suivant. E1. Choix multiples 5. Lors de la restructuration d une dette à long terme au moyen de la remise d éléments d actif ou de titres de participation, on constate un gain sur restructuration lorsque la juste valeur des éléments d actif ou des titres de participation remis : a) est supérieure à la valeur comptable de la dette restructurée ; b) est inférieure à la valeur comptable de la dette restructurée ; c) on constate toujours un gain au moment d une telle restructuration ; d) on ne constate jamais un gain au moment d une telle restructuration. 1

2 Mise à jour QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 327 Remplacer l exercice E8 par le suivant. E8. Une opération de refinancement Le 1 er janvier 20X0, la société Refinancée ltée a obtenu la somme de $ lors de l émission de obligations d une valeur nominale de $, permettant ainsi aux obligataires d obtenir un rendement de 9 % sur leur investissement. Ces obligations viennent à échéance dans 10 ans et portent intérêt au taux de 7 % payable le 31 décembre de chaque année. Le 1 er janvier 20X2, la société émet au pair $ de nouvelles obligations venant à échéance dans 15 ans et portant intérêt au taux de 7 % payable le 31 décembre de chaque année. La société émet ces nouvelles obligations aux mêmes obligataires pour rembourser les obligations en circulation qui avaient été émises le 1 er janvier 20X0. Quelles sont les conséquences de ce refinancement pour la société Refinancée ltée? 2

3 Mise à jour QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 327 Remplacer l exercice E10 par le suivant. E10. Les obligations convertibles Le 31 décembre 20X1, la société Convertex ltée a émis obligations convertibles à 98. Ces obligations ont une valeur nominale de $ chacune et viennent à échéance dans 10 ans. Elles portent intérêt à 7 % l an payable semestriellement le 30 juin et le 31 décembre. En vertu du privilège de conversion, pour chaque $ d obligations converties, le détenteur recevra 20 actions ordinaires sans valeur nominale. Après une vérification effectuée auprès d analystes financiers reconnus, il semble que, sans aucun privilège de conversion, l émission se serait faite à 96 seulement. a) Passez une écriture pour enregistrer l émission des obligations convertibles. b) Calculez la charge d intérêts pour l exercice terminé le 31 décembre 20X2. c) Le 2 janvier 20X3, alors que le cours des actions ordinaires de Convertex ltée est de 75 $, un certain nombre d obligataires, détenant 80 % des obligations en circulation, exercent leur privilège de conversion. Passez l écriture requise pour inscrire cette opération. 3

4 Mise à jour QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 329 Remplacer l exercice E16 par le suivant. E16. La restructuration d une dette Le 1 er avril 20X3, la société Déprimay ltée doit $ plus $ d intérêts courus à la société Financetourisk ltée. Il s agit d un effet émis initialement au pair, portant intérêt au taux de 10 % payable le 31 mars de chaque année et venant à échéance aujourd hui même. Puisque la société Déprimay ltée éprouve de sérieuses difficultés financières qui pourraient l obliger à fermer ses portes, la société Financetourisk ltée est prête à faire certaines concessions. Pour chacune des situations suivantes considérée isolément, passez l écriture requise pour inscrire la restructuration de la dette à long terme. a) Financetourisk ltée accepte de reporter la date d échéance au 1 er avril 20X5, à condition que Déprimay ltée paie aujourd hui même les intérêts courus. Les intérêts pour la période de prolongation seront calculés au taux initial de 10 %. b) Financetourisk ltée renonce aux intérêts courus et reporte la date d échéance de deux ans. De plus, le taux de financement est ramené à 4 %, alors que le taux marginal d emprunt de Déprimay ltée est de 12 %. c) En règlement total de ses dettes, Déprimay ltée remet à Financetourisk ltée un terrain ayant une juste valeur de $. Ce terrain avait coûté $ il y a trois ans. 4

5 Mise à jour QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 333 Remplacer le problème P9. par le suivant. P9. Les obligations assorties de bons de souscription (45 minutes moyen) Le 1 er janvier 20X0, la société Souscribond ltée a émis des obligations à $. Les obligations ont une valeur nominale de $, portent intérêt à 10 % l an payable le 31 décembre et viennent à échéance dans cinq ans. Cette émission à prime permet aux obligataires d obtenir un rendement de 7,7 %. Chaque obligation, d une valeur nominale de $, est assortie de 15 bons de souscription. Chaque bon donne droit à l achat d une action ordinaire sans valeur nominale au prix de 28 $. Immédiatement après leur émission, les bons de souscription se transigeaient à 2,50 $ chacun. Des obligations de Souscribond ltée ayant les mêmes caractéristiques, mais sans bons de souscription, auraient pu être émises à 101. Travail à faire a) Passez une écriture pour enregistrer l émission des obligations, en tenant pour acquis que le prix d émission doit être réparti proportionnellement entre les obligations et les bons de souscription, compte tenu de leur juste valeur respective. b) Passez une écriture pour comptabiliser l exercice des droits que confère l ensemble des bons de souscription au prix stipulé à l avance, lorsque l action ordinaire se transige à 35 $. c) En supposant que la société de placement Groupex ltée ait acheté toutes les obligations de Souscribond ltée, passez les écritures requises dans les livres de la société de placement lors de l émission des obligations et lors de l exercice des droits que confèrent les bons de souscription. 5

6 Mise à jour QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 334 Remplacer le problème P11. par le suivant. P11. La restructuration d une dette à long terme (30 minutes difficile) Au début de la vingt-cinquième année d exploitation de la société Dynamique ltée, soit le 1 er septembre 20X3, le bilan de cette société renferme un effet à payer de $ portant intérêt à 10 % payable le 31 août de chaque année et venant à échéance le 1 er octobre 20X3. Puisque la société Dynamique ltée éprouve de sérieuses difficultés financières qui pourraient l obliger à fermer ses portes, la société de crédit Prêtatout ltée envisage de restructurer la dette de la façon suivante : 1. Dynamique ltée devrait transférer immédiatement à Prêtatout ltée un placement à long terme en actions de la société Spéculative inc., en règlement de $ de la dette. Ce placement dans une société satellite acquis au coût de $ figure aux livres à $, tandis que sa juste valeur est de $. 2. Dynamique ltée devrait aussi transférer immédiatement et sans recours à Prêtatout ltée, $ de ses comptes clients, en règlement de $ de la dette. Il existe dans les comptes de la société une provision pour créances douteuses de $ à l égard des comptes transférés, ce qui signifie que leur valeur comptable nette n est que de $. Ce montant correspond également à leur juste valeur. 3. Dynamique ltée devrait rembourser le solde du principal de la dette de $ ( $ $ $) le 1 er septembre 20X8. De plus, Dynamique devrait verser un intérêt annuel de 10 % sur ce solde de $ à compter du 1 er septembre 20X4. Ce taux correspond au taux marginal d emprunt de Dynamique ltée. Travail à faire Supposez que la société Dynamique ltée accepte les conditions de la restructuration proposée par Prêtatout ltée et procède au transfert des éléments d actif en date du 1 er septembre 20X3. Passez les écritures requises pour inscrire cette opération dans les livres des deux sociétés. Vous devez justifier tous les chiffres inscrits dans vos écritures. 6

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas

Mise à jour 2006 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions Exercices - Problèmes - Cas Mise à jour 2006 1 QEPC/maj 2006 MGLBD Page 325 Remplacer l exercice E1, no. 5. par le suivant. E1. Choix multiples 5. Lors de la restructuration d une dette à long terme au moyen de la remise d éléments

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18 Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 18 RSC/MAJ 2008 MGLBD Page 570 Les principales caractéristiques des travaux mis à jour Question N o 17 Exercices 1. Choix multiples 8. Une opération de refinancement 10

Plus en détail

9 Le passif à long terme

9 Le passif à long terme 9 Le passif à long terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments qui composent le passif à long terme 1 Les emprunts obligataires

Plus en détail

8 Le passif à court terme

8 Le passif à court terme 8 Le passif à court terme Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments composant 1 le passif à court terme Les dettes dont le montant

Plus en détail

11 Les résultats et les bénéfices

11 Les résultats et les bénéfices 11 Les résultats et les bénéfices non répartis des sociétés par actions Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les résultats des sociétés par

Plus en détail

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en

plutôt qu immédiatement. Il s agit d un effet à payer en bonne et due forme. Un dividende en 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:21 PM Page 790 5. Le dividende en numéraire constitue la forme la plus courante de dividende. Il s agit d une distribution d argent aux actionnaires. Un certificat

Plus en détail

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9 UNITÉ 3 THÈME 4 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits Cned Site de Lyon Page 1 / 9 Thème 4 Unité 3 Thème 4 UNITÉ 3 THÈME 4...1 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et

Plus en détail

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition RÉSUMÉ DU MODULE 4 La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition Le module 4 porte sur l utilisation de la méthode de l acquisition pour comptabiliser et présenter les filiales entièrement

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE 1- ACTIONS ORDINAIRES Un nombre illimité d actions ordinaires, sujettes aux droits, privilèges, conditions et restrictions suivants. A- Droit de vote

Plus en détail

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise.

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES Objectif(s) : o Pré-requis : Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. o Outils de mathématiques financières

Plus en détail

Série d exercices 4. /s k

Série d exercices 4. /s k ACT-10412 Mathématiques financières Série d exercices 4 1. Un prêt est remboursé à l aide de n paiements annuels égaux. Après n 1 années, le montant total de capital remboursé s élève à 3 955,20. La part

Plus en détail

CHAPITRE 5 Le passif

CHAPITRE 5 Le passif CHAPITRE 5 Le passif Problème 5.1 L existence et l estimation des éléments de passif a) Oui. La partie des articles que la boutique s est engagée à acheter crée un passif au 25 novembre 20X6, puisque ces

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas.

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Questions, exercices, problèmes, cas. Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 8 QEPC/MAJ 2008 MGLBD Page 134 Remplacer l exercice E6 par le suivant. E6. L écriture d ajustement à partir de l information tirée du rapprochement bancaire Le comptable

Plus en détail

Exercice 2.27. La société Jus Frais inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.27. La société Jus Frais inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.27 La société Jus Frais inc. La société Jus Frais inc. (JFI), constituée le 1 er novembre 1990 par Monsieur Léon Kerr, est spécialisée dans l embouteillage, la distribution

Plus en détail

13 Les flux de trésorerie

13 Les flux de trésorerie 13 Les flux de trésorerie Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension L utilité et le contenu de 1, 5 1, 5, 9 b) l état des flux de trésorerie

Plus en détail

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Introduction Au cours de son existence, une société peut être amenée à effectuer différentes opérations sur son capital

Plus en détail

ING-802 Analyse de Faisabilité. Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire

ING-802 Analyse de Faisabilité. Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire ING-802 Analyse de Faisabilité Professeur : Ali Gharbi Automne 2006 Chargé de TP : Adnène Hajji Devoir no. 1 (5%) Solutionnaire Problème no. 1 : Vous venez d acheter une œuvre d art. Le contrat stipule

Plus en détail

10 Le capital d apport des

10 Le capital d apport des 10 Le capital d apport des sociétés par actions Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les composantes des capitaux propres 1, 3 des sociétés

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail

Exercice 2.7. Maison D isabelle. Problèmes et solutions

Exercice 2.7. Maison D isabelle. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.7 Maison D isabelle À l automne 20-6, Isabelle Gilbert a accepté de quitter son poste de travailleuse sociale à l hôpital où elle exerçait sa profession et en contrepartie,

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.23 J ai mon voyage inc. La société J'ai mon voyage inc., une agence de voyages, a été fondée le 1 er juillet 20-0 par Madame Dodo Michel. Le 20 juin 20-3, le comptable de l'entreprise

Plus en détail

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné UBCI 2015» Sans recours à l Appel Public à l Epargne

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné UBCI 2015» Sans recours à l Appel Public à l Epargne Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné UNION BANCAIRE POUR LE COMMERCE ET L INDUSTRIE Société Anonyme au capital de 100.007.645 Dinars Siège Social : 139, Avenue de la Liberté, 1002-Tunis Registre

Plus en détail

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base /16/09 :08 PM Page 19 Chapitre : Les instruments financiers 11. Une entreprise peut modifier la désignation de certains de ses actifs financiers. Ainsi, elle peut transférer

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009»

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE L OBLIGATION SUBORDONNEE SE CARACTERISE PAR SON RANG DE CREANCE CONTRACTUELLEMENT DEFINI PAR LA CLAUSE DE SUBORDINATION VISA du Conseil du Marché Financier

Plus en détail

NORME IAS 17 CONTRATS DE LOCATION

NORME IAS 17 CONTRATS DE LOCATION NORME IAS 17 CONTRATS DE LOCATION UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 17 : CONTRATS DE LOCATION...3 1.1. PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit de la norme...3

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE CRÉDIT. Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de crédit

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE CRÉDIT. Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de crédit GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE CRÉDIT Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de crédit SOYEZ RESPONSABLE Les cartes de crédit sont de puissants outils financiers pour

Plus en détail

Chapitre 2 : Evaluation des obligations Pourquoi évaluer les titres (contrats à revenus fixes) Actualisation d une séquence de flux (rappel)

Chapitre 2 : Evaluation des obligations Pourquoi évaluer les titres (contrats à revenus fixes) Actualisation d une séquence de flux (rappel) Chapitre 2 : Evaluation des obligations Pourquoi évaluer les titres (contrats à revenus fixes) une obligation peut être revendue avant son échéance un emprunt peut être renégocié Actualisation d une séquence

Plus en détail

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH.

L entreprise A.B.C est une société anonyme au capital de 1 200 000 DH. Concours d accès en troisième année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve de Comptabilité Générale & Analytique Durée : 3 heures -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Suites numériques 2. n=0

Suites numériques 2. n=0 Suites numériques 1 Somme des termes d une suite Dans les applications, il est souvent nécessaire de calculer la somme de quelques premiers termes d une suite (ou même de tous les termes, mais on étudiera

Plus en détail

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.3. Conception J.A. inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.3 Conception J.A. inc Le 2 janvier 2001, Jérôme Anderson démarre sa propre entreprise Conception J.A. inc. Jérôme est un informaticien ayant accumulé plus de dix années d expérience

Plus en détail

Emprunt obligataire subordonné UBCI 2012 139, Avenue de la liberté- 1002 Tunis Belvédère.

Emprunt obligataire subordonné UBCI 2012 139, Avenue de la liberté- 1002 Tunis Belvédère. VISAS du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et engage la responsabilité

Plus en détail

Université de Montréal MAT 1240 Département de Math. et Stat. Mathématiques financières. FINAL 24 avril 2007

Université de Montréal MAT 1240 Département de Math. et Stat. Mathématiques financières. FINAL 24 avril 2007 Université de Montréal MAT 1240 Département de Math. et Stat. Mathématiques financières FINAL 24 avril 2007 Vous avez trois heures pour répondre aux questions. Seules les calculatrices appouvées peuvent

Plus en détail

EMPRUNT INDIVIS. alors : a = III. Comment établir un tableau de remboursement d emprunt à amortissements constants?

EMPRUNT INDIVIS. alors : a = III. Comment établir un tableau de remboursement d emprunt à amortissements constants? EMPRUNT INDIVIS Objectifs : - Savoir calculer une annuité de remboursement constante ; - Dresser un tableau d amortissement d emprunt par annuités constantes ou par amortissements constants ; - Calculer

Plus en détail

THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2

THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2 Unité 2 Thème 2 Unité 2 COURS Thème 2 THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2 SÉQUENCE 1... 3 Les opérations de vente complexes et leur comptabilisation...

Plus en détail

AUGMENTATIONS DE CAPITAL. Le financement de l'entreprise pour son développement.

AUGMENTATIONS DE CAPITAL. Le financement de l'entreprise pour son développement. AUGMENTATIONS DE CAPITAL Objectif(s) : o Pré-requis : o o Le financement de l'entreprise pour son développement. Connaissances en droit des sociétés, Maitrise des techniques comptables approfondies. Modalités

Plus en détail

valeur, c est-à-dire que le produit de cession diffère de la juste valeur de l actif, on comptabilise

valeur, c est-à-dire que le produit de cession diffère de la juste valeur de l actif, on comptabilise 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:27 PM Page 601 Chapitre : Les contrats de location 24. La sous-location d un actif loué ne pose selon nous aucun problème particulier : il faut évaluer la substance

Plus en détail

P6C10 Le financement externe de l entreprise

P6C10 Le financement externe de l entreprise P6C10 Le financement externe de l entreprise I. Les emprunts indivis Emprunts indivis : souscrit par une seule personne juridique. Emprunt obligataire : souscrit par plusieurs personnes juridiques (hors

Plus en détail

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE I. Caractéristiques des Obligations A. Définition Les obligations sont des titres matéria lisant une créance représentative d un emprunt émis par une société, une collectivité

Plus en détail

7 Les titres de placement

7 Les titres de placement 7 Les titres de placement Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les caractéristiques 1 des titres de placement de l entreprise Le traitement

Plus en détail

CHAPITRE 20. La Société Anonyme

CHAPITRE 20. La Société Anonyme CHAPITRE 20 La Société Anonyme THEORIE : Formée par trois ou plusieurs personnes physiques ou morales. Le capital-actions de peut être inférieur à 100'000., celui-ci doit être libéré au minimum de 20 %

Plus en détail

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné BIAT 2014» sans recours à l Appel Public à l Epargne

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné BIAT 2014» sans recours à l Appel Public à l Epargne Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE Société Anonyme au capital de 170.000.000 Dinars Siège Social : 70-72, Avenue Habib Bourguiba - Tunis Registre du Commerce

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA.

Les banques font payer certains de leurs services. Il s agit généralement de commissions soumises à TVA. CHAPITRE 4 LES BANQUES I. LES COMMISSIONS ET LES AGIOS SUR DECOUVERT Les entreprises doivent surveiller l évolution de leur solde bancaire. Ce suivi permet de prévenir d éventuelles défaillances qui conduiraient

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

Fonds d investissement Aston Hill

Fonds d investissement Aston Hill Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Fonds d investissement Aston Hill MODIFICATION

Plus en détail

Formules bancaires importantes

Formules bancaires importantes Formules bancaires importantes Ce formulaire sert d ouvrage de référence pour les principales formules en usage dans les opérations bancaires. Chacune des formules présentées est illustrée par un exemple

Plus en détail

LES OBLIGATIONS. Acquisition, évaluation, revenus et cession d'obligations, Exemples. Synthèse. TABLE DES MATIERES

LES OBLIGATIONS. Acquisition, évaluation, revenus et cession d'obligations, Exemples. Synthèse. TABLE DES MATIERES LES OBLIGATIONS Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Opérations relatives aux droits de créances. Connaissances juridiques et financières. Acquisition, évaluation, revenus et cession d'obligations,

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général)

RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) CHAPITRE8 LE PRINCIPE DE PRUDENCE LES DEPRECIATIONS ET LES PROVISIONS RAPPEL : LE PRINCIPE DE PRUDENCE (Article 120-3 du Plan Comptable Général) «La comptabilité est établie sur la base d appréciations

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

Escompte bancaire - Équivalence de capitaux

Escompte bancaire - Équivalence de capitaux Escompte bancaire - Équivalence de capitaux VOUS ALLEZ APPRENDRE À : Calculer un escompte, un agio, un taux réel d escompte. Calculer une valeur actuelle et une valeur nette. Calculer la valeur nominale

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS COMME FORME JURIDIQUE D ENTREPRISE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS COMME FORME JURIDIQUE D ENTREPRISE LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS COMME FORME JURIDIQUE D ENTREPRISE La société par actions est une entité juridique distincte et indépendante de ses actionnaires. LE CLASSEMENT DES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS Une société

Plus en détail

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie.

Avis de la direction : Ces états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet d un examen par les vérificateurs externes de la compagnie. PricewaterhouseCoopers s.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard Laurier, bureau 1700 Sainte-Foy (Québec) Canada G1V 5C2 Téléphone +1 (418) 522 7001 Télécopieur +1 (418) 522

Plus en détail

Economie Monétaire et Financière

Economie Monétaire et Financière Economie Monétaire et Financière Jézabel Couppey- Soubeyran et Bruno Tinel Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne Licence 2 ème année. Dossier de TD n 3 : Taux d intérêt Partie I : Capitalisation et actualisation

Plus en détail

ABC DES CARTES DE DÉBIT

ABC DES CARTES DE DÉBIT GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DES CARTES DE DÉBIT Ce que vous devez savoir sur l utilisation de votre carte de débit UN ACCÈS À VOS FONDS Si une carte de crédit vous permet de «payer plus tard», une

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les obligations Ce document pédagogique ne constitue pas une incitation à investir et n est pas un conseil en investissement. Le Client qui souhaite un conseil en investissement avant

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

L AUGMENTATION DE CAPITAL

L AUGMENTATION DE CAPITAL L AUGMENTATION DE CAPITAL INTRODUCTION Une augmentation de capital peut être effectuée par voie d apports, incorporation de réserves, par incorporation de dettes ou de compte courant ; l impact économique

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F RBC Marchés des Juin 2014 TITRES LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT I SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée

Plus en détail

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 19. Comptabilité Générale COURS 470 Série 19 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

GESTION DE SES AFFAIRES PERSONNELLES - EXERCICES. 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans?

GESTION DE SES AFFAIRES PERSONNELLES - EXERCICES. 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans? INTÉRÊTS SIMPLES 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans? (650 $) 2. Vous prêtez 5 000 $ à un taux d intérêt de 9 % par année, pour 5 ans. Déterminez le gain en intérêt

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ 1. L article 1.1 de la Norme canadienne 44-101 sur le placement de titres au moyen

Plus en détail

Emprunter sur la valeur nette d une maison

Emprunter sur la valeur nette d une maison Série L ABC des prêts hypothécaires Emprunter sur la valeur nette d une maison Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Quelles sont les différentes options?

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS

SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS SEE DOG KAYAK INC. EXEMPLE D ÉTATS FINANCIERS POUR UNE PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (PME) préparé par François BROUARD, DBA, CA Eric Sprott School of Business Carleton University 1125 Colonel By Drive,

Plus en détail

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke

Service des ressources humaines et financières. Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Service des ressources humaines et financières Le sommaire Régime de retraite des employées et employés de l'université de Sherbrooke Votre régime de retraite à l Université de Sherbrooke Modes de prestations

Plus en détail

II. Présentez et analysez les principaux outils d analyse du commerce extérieur

II. Présentez et analysez les principaux outils d analyse du commerce extérieur Partie I : Economie Internationale Concours d accès en 4 ème année du Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve de spécialité Management International & Logistique Durée : 3 heures I.Répondez

Plus en détail

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES POLITIQUE DE RÉCUPÉRATION : VOLET EXPÉRIMENTAL En vigueur en date du 1er avril 2013 1. INTRODUCTION La présente politique s applique à tous les projets qui bénéficient de la participation financière du

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE OLIVIER COLLIER Exercice 1 (2012) Une entreprise veut faire un prêt de S euros auprès d une banque au taux annuel composé r. Le remboursement sera effectué en n années par

Plus en détail

Exercice 1 2.12. Problèmes et solutions. Hypervite ltée 2

Exercice 1 2.12. Problèmes et solutions. Hypervite ltée 2 Date : Août 2004 Exercice 1 2.12 Hypervite ltée 2 Nous sommes le 9 janvier 20-3 et vous êtes invité à dîner chez un de vos meilleurs amis. Au cours du dîner vous commencez à discuter avec son père, Monsieur

Plus en détail

TD 1 : La constitution de la société anonyme

TD 1 : La constitution de la société anonyme TD 1 : La constitution de la société anonyme Cas n 1 La société anonyme «SORAYA» s est constituée le 1 er janvier N, au capital de 900 000 DH composé de 4 500 actions de 200 DH. Parmi les actionnaires,

Plus en détail

CALCULS FINANCIERS. Livret d exercices LICENCE 2 - GESTION

CALCULS FINANCIERS. Livret d exercices LICENCE 2 - GESTION CALCULS FINANCIERS Livret d exercices LICENCE 2 - GESTION «On ne sait que ce que l on pratique» L Esprit des Lois Montesquieu - 1748 Pour mémoire : L utilisation du téléphone portable est interdite pendant

Plus en détail

Examen de baccalauréat 2004,

Examen de baccalauréat 2004, Examen de baccalauréat 2004, Sciences économiques et droit (partie comptabilité et gestion) (durée 4h) Matériel autorisé : calculatrice de poche Structure de l examen durée prévisible points attribués

Plus en détail

1. Objet et champ d application de l avis

1. Objet et champ d application de l avis Avis n 2012 04 du 3 juillet 2012 sur la comptabilisation des dettes financières et des instruments dérivés des entités à comptabilité publique relevant du code général des collectivités territoriales,

Plus en détail

En l absence d option pour le paiement en actions, l actionnaire recevra automatiquement le dividende qui lui revient en numéraire.

En l absence d option pour le paiement en actions, l actionnaire recevra automatiquement le dividende qui lui revient en numéraire. QUESTIONS-REPONSES PAIEMENT DU SOLDE DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR UN PAIEMENT EN ACTIONS TOTAL 1. QU EST-CE QUE LE PAIEMENT DU DIVIDENDE EN ACTIONS? Le dividende peut être payé sous deux formes : la plus

Plus en détail

CHAPITRE 7 La société par actions

CHAPITRE 7 La société par actions CHAPITRE 7 La société par actions Problème 7.1 Les droits et les privilèges liés aux actions ainsi que la déclaration du dividende a) L ordre de distribution du dividende est le suivant : 1. Dividende

Plus en détail

GUIDE DE REDRESSEMENT

GUIDE DE REDRESSEMENT GUIDE DE REDRESSEMENT BASCULEMENT AUX NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) LIÉS PAR UNE CONVENTION AVEC LA SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT (SCHL)

Plus en détail

Chapitre 1. La valeur et le temps. 1 Exercice 01-16. 2 Corrigé rigé de l exercice 01-16

Chapitre 1. La valeur et le temps. 1 Exercice 01-16. 2 Corrigé rigé de l exercice 01-16 Chapitre 1 La valeur et le temps 1 Exercice 01-16 16 Échéance commune de plusieurs effets Définition. L échéance commune de plusieurs effets est l échéance d un effet unique qui, le jour de l équivalence,

Plus en détail

Le coût du capital C H A P I T R E

Le coût du capital C H A P I T R E JOB : mp DIV : 10571 ch04 p. 1 folio : 103 --- 29/8/07 --- 11H4 [ Le coût du capital q Le coût du capital est une notion fondamentale pour les entreprises en matière de politique financière car il est

Plus en détail

un excédent des produits sur les charges (solde de fonds net); une subvention ou une contribution spécialement affectée à cette fin.

un excédent des produits sur les charges (solde de fonds net); une subvention ou une contribution spécialement affectée à cette fin. 2.3.3 L avoir investi en immobilisations L avoir investi en immobilisations correspond à des actifs nets qui ne peuvent servir à d'autres fins, puisqu'ils ont été investis dans des immobilisations. Selon

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

BARÈME ET SEUIL DE DÉCLENCHEMENT

BARÈME ET SEUIL DE DÉCLENCHEMENT DÉCLARATION D ISF 2014 : MODE D EMPLOI 1/8 BARÈME ET SEUIL DE DÉCLENCHEMENT En 2014, le barème de l ISF n a pas été revisité et se trouve toujours composé de six tranches (cf. tableau de synthèse ci-après).

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

Le cadre théorique de la comptabilité

Le cadre théorique de la comptabilité CHAPITRE 1 Le cadre théorique de la comptabilité chap. 1, n o 1 a) Le postulat relatif à la personnalité de l entreprise et le principe du rapprochement des produits et des b) Le postulat relatif à l indépendance

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES

CHAPITRE 5 : CADRE COMPTABLE, LISTE DES COMPTES ET FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES SECTION 4 : FICHES INDIVIDUELLES 230 CLASSE 1 : COMPTES DE TRESORERIE ET D OPERATIONS AVEC LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT ET ASSIMILES 1 - CONTENU DE LA CLASSE 1 La classe 1 enregistre, outre les espèces,

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/5 10T 36 A R Durée : 5 heures OFFICE DU BACCALAUREAT Coef. 6 Téléfax (221) 864 67 39 - Tél. : 824 95 92-824 65 81 E T U D E D E C A S DOSSIER N I : COMPTABILITE ANALYTIQUE

Plus en détail

Sans avoir la prétention d être exhaustif, nous examinerons dans cet article, successivement :

Sans avoir la prétention d être exhaustif, nous examinerons dans cet article, successivement : Les dividendes SigmaConso Allen White Dominique Galloy La problématique de l élimination des dividendes interne en consolidation semble à priori être un sujet relativement simple. En effet, les financiers

Plus en détail

Composants Amortissements Subvention p.18. Participation et le plan d épargne p.19. Composants Amortissements Subvention p.23

Composants Amortissements Subvention p.18. Participation et le plan d épargne p.19. Composants Amortissements Subvention p.23 Cas N 1 Sujet : Pierre Fiduciaire 1 2 3 Composants Amortissements Subvention p.18 Acomptes sur dividendes p.19 Participation et le plan d épargne p.19 Corrigé 1 Composants Amortissements Subvention p.23

Plus en détail

L évaluation des obligations

L évaluation des obligations Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan du chapitre 8 8.1. Flux monétaires, prix et rentabilité des obligations Caractéristiques générales des obligations Obligations zéro-coupon Obligations couponnées

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

Circulaire. Traitement fiscal des prêts consortiaux, reconnaissances de dette, effets de change et sous-participations (janvier 2000)

Circulaire. Traitement fiscal des prêts consortiaux, reconnaissances de dette, effets de change et sous-participations (janvier 2000) Administration fédérale des contributions Division principale de l'impôt fédéral direct, de l'impôt anticipé, des droits de timbre http://www.estv.admin.ch Circulaire Traitement fiscal des prêts consortiaux,

Plus en détail

Attijari bank Siège social : 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis Belvédère-

Attijari bank Siège social : 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis Belvédère- Augmentation de capital Visa du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et

Plus en détail

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion

Concours d entrée en Economie, printemps 2010. Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Concours d entrée en Economie, printemps 2010 Nom: Prénom: Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Points Obtenus Points Maximum Exercice 1 27 Exercice 2 15 Exercice 3 10 Exercice 4

Plus en détail

Ministère des finances Conseil National de la Comptabilité

Ministère des finances Conseil National de la Comptabilité NOTE METHODOLOGIQUE DE PREMIERE APPLICATION DU SYSTEME COMPTABLE FINANCIER «SCF» LES AVANTAGES AU PERSONNEL La présente note vient en appui à l instruction n 2 du 29 octobre 2009 portant première application

Plus en détail