Lumière Ombres Couleurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lumière Ombres Couleurs"

Transcription

1 Lumière Ombres Couleurs Pourquoi? p.2 Les Savoirs mis en œuvre p. 3 La démarche pédagogique p.4 Les 6 ateliers p.5 à 14 Avant l expérimentation p. 14 Après l expérimentation p.15 Données pratiques p.19 Compléments théoriques p.20 Bibliographie p.25 Fiche d accompagnement nouveaux programmes Groupe de travail : Thierry Capra (enseignant Charnoz) Didier Gillet (titulaire remplaçant) Mireille Jacquinot(PEMF) Jean-Luc Estublier (Conseiller pédagogique) avec la collaboration de Robert Caron (OCCE) et Jean-Claude Blanc(PIUFM) 1

2 Lumière, ombres et couleurs : pourquoi? Le choix de proposer aux classes de cycle 3 un travail autour de la lumière s inspire directement des programmes relatifs à l enseignement des sciences 1. De plus, après le dispositif permettant d étudier les effets de l énergie solaire, il nous paraissait important de proposer des expérimentations autour de cette même lumière. Lumière, ombres et couleurs sont trois notions étroitement liées, en effet : Toute source lumineuse peut créer des ombres lorsqu elle rencontre un objet opaque. La lumière blanche est composée de lumières-couleurs La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie et des lumières qu il absorbe! 1 BO du 14/02/2002 2

3 Les Savoirs Le module Lumière, ombres et couleurs est composé de 6 ateliers permettant d aborder les caractéristiques principales de la lumière, des couleurs et des ombres. 1 La lumière blanche est composée de lumières- couleurs (Certains milieux permettent de séparer et repérer les différentes couleurs de la lumière blanche) 2 En additionnant trois lumières- couleurs primaires on obtient la lumière blanche (Les mélanges des lumières-couleurs sont différents des mélanges des couleursmatières ) 3 La lumière se déplace en ligne droite. (Une image est inversée lorsqu elle apparaît (projetée) après être passée par un petit orifice, cf appareil photographique) 4 La taille d une ombre est proportionnelle à la distance objet- source. (Objets translucides, opaques et transparents se comportent différemment) 5 On peut changer la direction de la lumière par l action de matériaux réfléchissants. 6 Les lentilles modifient le trajet de la lumière qui les traverse en fonction de leurs formes. (La loupe est une lentille convexe) 3

4 Démarche pédagogique 1 Faire décrire aux élèves le matériel (employer le lexique adapté signalé dans la fiche) 2 Représenter, dessiner le dispositif (sur le cahier d expériences) 3 Faire les hypothèses oralement (justifier) puis demander aux élèves de les écrire (sur le cahier d expériences) 4 Réaliser l expérience, remplir les fiches de résultats 5 Ecrire les effets constatés, le savoir élaboré 6 Travail en classe : mise au propre (pour le cahier de Sciences), travail à partir du compte-rendu scientifique 4

5 Atelier 1 : Décomposition de la lumière blanche Connaissances visées : - La lumière blanche est composée de lumières-couleurs, elle se décompose en traversant certaines matières - Lexique : les noms des couleurs, le spectre Variables expérimentales : différents objets traversés par la lumière blanche : cuve vide, cuve pleine d eau, prisme en verre. l orientation des objets. Dispositif témoin : la cuve vide (il y a de l air!) Expérience 1 Effet attendu : Le bac plein d eau et surtout le prisme sont capables de décomposer la lumière blanche. Le bac vide, c est-àdire plein d air, ne décompose pas la lumière car celleci ne change pas de milieu. Explication possible : Il faut que la lumière passe dans deux matériaux différents pour être décomposée. Dans l eau ou le verre, les ondes lumineuses changent de direction en fonction de leur couleur au moment où elles traversent la surface de séparation entre deux matériaux. Ainsi, ces lumières couleurs se retrouvent séparées à la sortie de la cuve ou du prisme et on les voit les unes à côté des autres sur l écran. Dispositif expérimental : - une source de lumière - cuves et prisme - support rotatif - une pochette de feutres Démarche : Faire des hypothèses sur les matériaux qui pourraient décomposer la lumière : Que va-t-il se passer? Que va devenir la lumière blanche? Procéder aux essais : trouver les meilleures dispositions de chaque élément du montage pour obtenir un spectre. Travail sur le vocabulaire : les couleurs de l arc-en-ciel sont : rouge orangé jaune vert bleu indigo violet bien utiliser les termes : spectre ; décomposition ; faisceau = rayon 5

6 Atelier 2 : Synthèse additive des lumières-couleurs Connaissances visées : - En additionnant trois lumières- couleurs on obtient toutes les couleurs de la lumière blanche - les lumières-couleurs primaires sont différentes des couleurs-matières - lexique : lumière blanche ; lumière-couleur Variables expérimentales : 3 filtres deux images colorées Dispositif témoin : un nuancier un écran d ordinateur et une loupe Expérience 1 Effet attendu : rouge + vert = jaune rouge + bleu = cyan bleu + vert = magenta rouge + bleu + vert = blanc Explication possible : Il y a mélange, synthèse additive des couleurslumières. Dispositif expérimental : - une source de lumière - 3 filtres : rouge, vert, bleu - une boîte de crayons - un tableau à double entrée Démarche : s approprier le dispositif faire des hypothèses sur les mélanges de lumières- couleurs mélanger deux à deux les couleurs par changement de filtre remplir le tableau à double entrée hypothèse sur le mélange des trois couleurs mélanger les trois couleurs ; quelle couleur obtient-on? Lien avec le travail en classe : Le système de trichromie utilisé en arts plastiques est différent, il s agit des couleurs-matières. Bien faire remarquer qu il existe deux systèmes, mais ne pas chercher à expliciter les théories. Expérience 2 Effet attendu : Quand on voit un objet rouge c est qu il ne renvoie que de la lumière rouge. Si cet objet est éclairé avec une autre couleur que le rouge, il ne renvoie rien, il est donc noir. Même raisonnement pour le bleu. Explication possible : Les couleurs- lumières sont différentes des couleurs- matières. C est la synthèse soustractive. Dispositif expérimental : - plusieurs dessins de différentes couleurs sur fond noir - utiliser les filtres vert et rouge Démarche : voici des dessins colorés ; que va-t-il leur arriver quand on les éclaire avec une seule lumièrecouleur? faire des hypothèses sur le filtre à utiliser et le résultat attendu Quelles lumières- couleurs utiliser pour modifier le plus possible ces dessins? procéder aux essais 6

7 Fiche de résultats BLEU + ROUGE = BLEU + VERT = VERT + ROUGE = BLEU + ROUGE + VERT = BLEU + ROUGE = BLEU + VERT = VERT + ROUGE = BLEU + ROUGE + VERT = 7

8 Atelier 3 : La chambre noire ou le sténopé Connaissances visées : La lumière se déplace en ligne droite. Lexique : un sténopé, une chambre noire, mise au point, netteté, flou, objectif Variables expérimentales : La taille des trous du sténopé Une lentille convergente La position de l écran coulissant Un feu rouge et une lampe Dispositif témoin : Objet technologique de référence : l appareil photographique. Expérience 1 Effets attendus : L image est inversée sur l écran en papier calque. C est avec le plus petit trou qu on obtient l image la plus nette. Explicitation : La lumière a une trajectoire rectiligne. Les faisceaux lumineux se croisent en passant dans le trou ou dans la lentille.. Facultatif, avec CM1 ou 2 : Explicitation : Si le trou est gros, il y a plusieurs images d un même point ; si le trou est petit, il n y a qu une image du même point. C est la notion de netteté : image floue ou image nette Le sténopé est une modélisation de l appareil photo. Dispositif expérimental : - un sténopé - utiliser le petit trou - un schéma simplifié du dispositif - une règle - de la ficelle Démarche : décrire le matériel, à quoi ressemble cet appareil? A quoi pourrait-il servir? faire des hypothèses sur l image du feu rouge et donc sur le trajet de la lumière, confrontation, modélisation avec la ficelle sur un grand schéma du dispositif au tableau compléter le schéma en traçant des rayons lumineux rectilignes. Dispositif expérimental : - des trous de différentes tailles - une lentille de focale 45 cm environ Démarche : essayer les différents trous, constater la qualité de l image, faire des hypothèses, vérifier grâce à un schéma essayer avec la lentille, voir la variation de la taille d image Passer du modèle à l objet réel : la lentille = objectif ; papier calque = pellicule ; bouger le calque = faire la mise au point 8

9 Atelier 4 : Ombres et lumière(s) Connaissances visées : - Pour obtenir une ombre il faut qu un objet soit placé devant une source de lumière. - La taille de l ombre est proportionnelle à la distance de l objet à la source. Lexique : ombre portée, translucide, opaque, transparent Variables expérimentales : différents objets constitués de matière différentes la distance objet source le nombre de sources Expérience 1 Effet attendu : Explicitation: Puisque la lumière se propage en ligne droite, à l opposé de la source de lumière par rapport à un objet opaque il y a une ombre portée. Expérience 2 Effet attendu : La forme le l ombre change en fonction de la position de l objet par rapport à la source. Notion de proportionnalité pour les CM2. Facultatif : Effet attendu : Il y a autant d ombres que de sources. Dispositif expérimental : - banc avec source de lumière et écran - un verre vide, un verre plein d eau - une gomme - du papier calque - un objet en métal Démarche : trier les objets qui font ou ne font pas d ombre utiliser le vocabulaire adéquat : opaque, transparent, translucide dire des définitions des différents adjectifs valider par l expérience Dispositif expérimental : - utiliser un seul objet opaque Démarche : Mesurer la hauteur de l ombre de l objet en fonction de la distance source objet remplir le tableau puis tracer un graphique Dispositif expérimental : - les trois sources de lumière Démarche : faire des hypothèses sur ce qui se passe quand il y a plusieurs sources de lumière procéder aux essais constater les différences de gris dans les ombres, en déduire une explication 9

10 Fiche de mesures Utilisation du papier millimétré, puis de l ordinateur pour un traitement graphique DISTANCE SOURCE LUMINEUSE OBJET HAUTEUR OMBRE PORTEE 10

11 Atelier 5 : Le miroir réfléchit la lumière Connaissances visées : Certains matériaux peuvent réfléchir la lumière. Variables expérimentales : nombre de miroirs orientation des miroirs Dispositif témoin : néant Expérience 1 Effet attendu : Atteindre la cible Explicitation : La lumière a une trajectoire rectiligne. Tracer les faisceaux lumineux à la règle. Dispositif expérimental : - un banc d essai 9 trous, - un laser - quatre miroirs mobiles à positionner - une cible - une grille type bataille navale - de la ficelle Démarche : des situations problèmes sont proposées aux élèves : 1 / faire arriver le faisceau de lumière dans la cible avec : 1 un miroir, 2 deux miroirs, 3 trois miroirs et 4 quatre miroirs ; remplir le schéma du dispositif en matérialisant le faisceau lumineux ; 2 / dessiner le trajet de la lumière et la position des 4 miroirs sur les grilles. 3 / des positions imposées : trouver l orientation des miroirs avec les quatre miroirs en B1, C2, A3 et B2. Facultatif Les angles d incidence α i et de réflexion α r sont égaux. Attention de bien les mesurer par rapport à la normale : le rapporteur est contre le miroir, la normale est 90, les deux angles α i et α r sont de chaque côté. Démarche : faire placer les ficelles pour visualiser le trajet du faisceau de lumière Pour les CM2 : utilisation d un rapporteur placé contre un miroir, mesurer les angles 11

12 Plans des trajets de la lumière A B C A B C 12

13 Atelier 6 : Le rôle des lentilles Connaissances visées : - une lentille crée l image d un objet. - différencier les familles de lentilles Lexique : loupe, lentille, concave, convexe, image, objet Variables expérimentales : des lentilles qui ont des formes différentes des diapos Dispositif témoin : objet technologique de référence : le projecteur de diapositives Expérience 1 Effet attendu : Une lentille crée une image de l objet inversée et de taille différente ; ceci est vrai pour les lentilles convexes, ça ne marche pas avec la concave. Explicitation : Les lentilles convexes permettent : 1 de mieux voir quelque chose d éloigné verres de lunettes, télescope 2 de voir plus gros les très petites choses loupe, microscope, projecteur diapo Vocabulaire associé : - bords minces = convexe - la lumière converge = la lumière se rassemble en un point ; - bords épais = concave - la lumière diverge = la lumière part en tous sens. Dispositif expérimental : - lentilles convexes et concaves numérotées et loupe - 4 diapos avec un F et un repère à chacune des 4 orientations possibles - autres diapos - fiche de résultats Démarche (trois temps) : 1 manipuler les lentilles faire travailler le vocabulaire associé aux lentilles faire dessiner ce qu on sent au toucher décrire le dispositif ; comment va-t-on s y prendre? 2 avec le jeu de diapos F, obtenir une image identique à l objet de référence, le F droit ; faire des hypothèses sur l orientation de la diapo puis vérification 3 comparer loupe et lentille : au toucher, dans leur utilisation 13

14 Avant l expérimentation Pour introduire le thème de la lumière, il est important de prévoir une séance de recueil des représentations, au cours de laquelle l enseignant fera émerger les savoirs et questions des élèves. Quelques questions à débattre en classe, avant l expérimentation : Qu est-ce que la lumière? (dessine les objets associés à la lumière) Quelle(s) est (sont) les couleurs de la lumière? La nuit y a-t-il de la lumière? Est-ce que la lumière est utile pour les êtres vivants? Est-ce que tout le monde a une ombre dans la classe? Est-ce que l on a toujours la même ombre? Est-ce qu elle fait toujours la même taille? Quelques documents à étudier Photographies d un phénomène courant : l arc en ciel tentatives d explication des élèves En arts plastiques Travail avec les couleurs primaires ( couleurs-matières ) 14

15 Après l expérimentation Sciences : Observer des ombres, produire plusieurs ombres différentes avec un objet Lien avec l astronomie : le jour et le nuit, mesurer des longueurs d ombres en fonction de l heure les saisons, mesurer des longueurs d ombres en fonction de la date, du mois les phases de la lune Décomposer la lumière : avec le principe de la chromatographie et l encre des stylos feutres! (site MAP) avec le montage lumière et miroir dans la cuvette d eau Technologie : Etudier le principe de l appareil photo : fabrication d un sténopé (cf doc en annexe) faire une nomenclature d un appareil photo fabrication d un kaléidoscope fabrication d un théâtre d ombre Arts plastiques : faire un nuancier complet en mélangeant les couleurs primaires faire créer des niveaux de gris travailler sur des thèmes d opposition : lumière ombre couleurs gris et noir couleurs froides chaudes Vocabulaire :Travailler à partir des expressions qui contiennent des couleurs (cf doc en annexe) Musées Lumière à Lyon (cinéma) et Niepce à Dijon (photo)

16 Des questions à débattre : couleurs et environnement Pourquoi le ciel est bleu? Le bleu du ciel est le résultat de la diffusion de la lumière solaire par l'atmosphère. Si celle-ci n'existait pas, on verrait une voûte céleste toute noire et les étoiles seraient visibles en plein jour. La lumière blanche du Soleil est un mélange de toutes les couleurs de l'arc-enciel. La lumière voyage sous forme d'ondes de différentes longueurs. Chaque couleur a sa propre longueur d'onde. La lumière voyage donc en ligne droite jusqu'à ce qu'elle rencontre un obstacle qui la renvoie dans une autre direction. Quand les rayons solaires entrent dans l'atmosphère, ils rencontrent les atomes, les molécules d'air, les gouttes d'eau et la poussière dont est constitué l'atmosphère. Les molécules d'air ont la bonne dimension pour diffuser les plus courtes longueurs d'ondes de la lumière, les violet, indigo et bleu en l'occurrence; les longueurs d'ondes plus longues, telles que les rouges, ne sont à peu près pas diffusées par ces molécules d'air. C'est donc un mélange de violet, d'indigo, de bleu, de vert et une petite fraction des autres couleurs qui étant diffusés dans tout le ciel, lui conférant ce bleu qui l'on connait bien. Pourquoi les nuages sont blancs? Ils sont blancs parce que toutes les couleurs du spectre sont diffusées par les gouttelettes d'eau des nuages. Le mélange de toutes ces couleurs reconstitue la lumière blanche. On remarque que les nuages prennent des teintes de gris lorsque la lumière ne peut les traverser, ou qu'un autre nuage y projette son ombre. Et le Soleil, pourquoi il est jaune? Parce que c'est la couleur qui résulte du mélange de toutes les autres couleurs, sauf le bleu. Dans l'espace, les astronautes affirment que le Soleil est blanc: c'est la couleur que nous observerions nous-mêmes si le bleu n'était pas dispersé dans toutes les directions avant d'atteindre notre oeil. 16

17 Données pratiques La lumière a un trajet rectiligne. La lumière est une onde Nous pouvons voir un objet s il nous renvoie de la lumière qui entre alors dans nos yeux. On peut dévier un faisceau de lumière de deux manières : En le faisant passer dans un trou étroit ; c est la diffraction, En le faisant traverser un autre matériau transparent ; c est la réfraction. L ombre L ombre est une surface où la lumière d une source n arrive pas. Un matériau opaque absorbe une grande partie de la lumière et peut en réfléchir une autre partie. Un matériau transparent laisse passer la lumière sans l altérer. Un matériau translucide laisse passer une grande partie de la lumière et en absorbe un peu. Pour faire une ombre il faut une source de lumière et un objet opaque. Il y a autant d ombres que de sources de lumière. Un objet opaque éclairé par une source de lumière a une partie éclairée et une partie sombre ; on dit que cette partie est à l ombre. Selon sa nature, un objet fait ou ne fait pas une ombre, c est-à-dire qu il transmet ou absorbe ou réfléchit la lumière : Transmission : la lumière traverse l objet, Absorption : la lumière disparaît dans l objet, elle est transformée en chaleur, Réflexion : la lumière rebondit sur l objet. 17

18 Les couleurs La lumière blanche, celle du soleil par exemple, est composée de toutes les couleurs. Les phénomènes observables qui montrent la décomposition de la lumière blanche sont : l'arc-en-ciel, l'irisation à la surface d'une bulle de savon, le reflet sur un CD, c est-à-dire sur une fine couche métallique, l'irisation sur une tache d'essence par terre. La couleur d un objet dépend de la couleur qu il réfléchit, les autres couleurs sont absorbées! Ainsi un objet blanc renvoie toutes les couleurs, un objet noir n en renvoie aucune. Le spectre de la lumière visible représente les couleurs que l œil humain est capable de voir. Il existe d autres lumières que l on ne voit pas, par exemple : après le rouge il y a l infrarouge qui provoque un effet de chaleur et après le violet il y a l ultraviolet auquel la peau est sensible. On peut composer toutes les couleurs possibles avec un système de trois couleurs dites primaires. Il existe deux systèmes pour composer les couleurs avec trois couleurs primaires le magenta, le cyan et le jaune utilisés en peinture et en imprimerie ; le rouge, le vert et le bleu utilisés pour la télévision et les projecteurs couleur. C est ce dernier qui est mis en œuvre dans la salle d expérimentation 18

19 Compléments théoriques Qu est-ce que la lumière? La lumière est une onde qui se déplace dans le vide avec une vitesse très grande, environ km/s. La lumière, dans un milieu transparent, homogène et isotrope 2, se propage en ligne droite tant qu elle ne rencontre pas d obstacle. Quand un faisceau lumineux atteint la surface de séparation de deux milieux différents, une partie de la lumière se réfléchit sur la surface comme sur un miroir : c est la réflexion ; une autre partie se propage dans le second milieu, souvent en changeant de vitesse et donc de direction : c est la réfraction. Le spectre d une lumière est l ensemble des longueurs d onde ou, ce qui revient au même, des fréquences dont elle est constituée. Plus la longueur d onde est grande, plus la fréquence et donc l énergie sont faibles. La lumière, dans son sens général, fait partie de la famille des ondes électromagnétiques qui sont très nombreuses et dont le spectre est très large. La lumière visible n est qu une toute petite partie de ce spectre. Pour parler des ondes électromagnétiques, on utilise parfois le mot lumière, parfois le mot rayon, ou encore le mot onde : - passer sur les ondes - une radio aux rayons X - bronzer avec une lumière aux UV 2 Homogène signifie que le milieu a les mêmes propriétés en tous les points. En optique cela signifie que la lumière a la même vitesse en tous les points dans un milieu homogène. C est le cas de l eau, de l air, du verre Un milieu est isotrope quand il a les mêmes propriétés quelle que soit la direction que suit la lumière. 19

20 Dans le spectre ci-dessous on retrouve tous les types d ondes et des exemples d utilisation courante. (γ : gamma ; UV : ultraviolet ; IR : infrarouge) Chaque longueur d onde appartenant au domaine du visible correspond à une couleur. Le spectre du visible va d environ 400 nm (le violet) à 800 nm (le rouge). L abréviation nm signifie nanomètre, c est-à-dire un milliardième de mètre, 10-9 m. Dans le spectre de la lumière blanche, on reconnaît bien sûr les couleurs de l arc-en-ciel. violet, indigo, bleu, vert, jaune, orangé, rouge. Sans lumière on ne voit pas les objets et encore moins les couleurs. Nous ne voyons les objets que s ils renvoient de la lumière vers notre œil. Et la couleur que nous percevons de ces corps dépend : d une part de la composition de la lumière qu ils nous renvoient ; d autre part, de la réponse de notre système visuel et de l interprétation qu en fait notre cerveau et qui peut être très subjective. 20

21 Interaction de la lumière avec la matière En général, quand la lumière rencontre un corps quel qu il soit, plusieurs phénomènes peuvent avoir lieu simultanément : 1. Une partie de la lumière sera réfléchie, une grande partie si le corps est un miroir ou s il et très brillant. 2. Une partie de la lumière sera diffusée, d autant plus que le corps est clair et mat. Une feuille de papier blanc ou un écran de cinéma diffuse beaucoup de lumière 3. Une partie de la lumière sera absorbée, d autant plus si le corps est opaque et sombre. Un corps opaque noir absorbe beaucoup de lumière, c est-à-dire que l énergie lumineuse qu il reçoit est transformée en une autre énergie : la chaleur ; donc sa température augmente. 4. Une partie de la lumière peut être transmise ou réfractée si le corps est transparent. Les corps opaques ne peuvent que renvoyer (réfléchir et/ou diffuser) une partie de la lumière reçue et absorber le reste. Synthèse des couleurs Il existe deux types de synthèse des couleurs : 1. La synthèse additive qui utilise le système des sources de lumières colorées, dites primaires, (rouge, bleu et vert). On dit que l on réalise une synthèse additive de couleurs-lumières car on envoie les différentes lumières colorées sur un écran blanc qui diffuse entièrement la lumière qu il reçoit, cet écran prend donc la couleur du mélange des lumières colorées. On obtient schématiquement : - lumière verte + lumière rouge = couleur jaune. - lumière bleue + lumière verte = couleur cyan. - lumière bleue + lumière rouge = couleur magenta. - lumières rouge + verte + bleue = couleur blanche. 21

22 jaune vert rouge cyan bleu vert magenta bleu rouge blanc bleu vert rouge 2. La synthèse soustractive utilise un système de couleurs-matières (jaune, magenta, cyan) issu d objets ou de matériaux quelconques qui ne produisent pas de lumière. La couleur de ces matières est due à la présence de pigments qui absorbent une partie de la lumière qu ils reçoivent et renvoient alors une lumière dont le spectre modifié donne la couleur de la matière. On réalise alors une synthèse soustractive en mélangeant ces matières, car c est en absorbant ou soustrayant certaines longueurs d ondes que ces matières mélangées ne laisseront apparaître que la couleur souhaitée. On peut comparer les couleurs matières à des filtres. On obtient les mélanges suivants : - une matière jaune absorbe la lumière bleue, elle renvoie rouge + vert = jaune vert rouge - une matière cyan absorbe la lumière rouge, elle renvoie bleu + vert = cyan ; bleu vert - une matière magenta absorbe la lumière verte, elle renvoie bleu + rouge = magenta. bleu rouge Et ainsi : - un mélange jaune + cyan absorbe les lumières bleue et rouge, il ne reste que le vert ; - un mélange cyan + magenta absorbe les lumières verte et rouge, il ne reste que le bleu : - un mélange magenta + jaune absorbe les lumières bleue et verte, il ne reste que le rouge. 22

23 Mélange de matières colorées jaune + cyan cyan + magenta magenta + jaune bleu vert rouge Les lentilles : Une lentille est un bloc de verre ou de matière transparente limité par deux faces pouvant être de forme convexe, concave ou plane. Le plus souvent, les lentilles ont un axe de symétrie perpendiculaire à la lentille : c'est l'axe optique. On distingue deux grandes familles de lentilles : - les lentilles à bords minces et de forme convexe : ce sont les lentilles convergentes. On les symbolise par un trait fléché aux deux extrémités comme le montre la figure ci-dessous : - les lentilles à bords épais et de forme concave : ce sont les lentilles divergentes. On les symbolise également par un trait fléché mais dont les pointes sont dans le sens opposé à celui des lentilles convergentes : Le foyer image d'une lentille est le point de l'axe optique où des rayons provenant d'une source lumineuse très éloignée ("à l'infini") convergent ou divergent. Plus concrètement, c'est l'endroit où l'image du Soleil se projette sur une feuille de papier au travers d'une lentille est un point lumineux. La distance focale est la distance entre le foyer et le centre de la lentille. Grâce aux lentilles, on peut voir des petits objets (loupe, microscope), voir des objets lointains (jumelles, longue-vue, télescope), corriger la vue (verres correcteurs), fixer des images (appareil photographique, caméscope). 23

24 Bibliographie Gulliver, Sciences et technologies Cycle III niveau 2 et 3, Nathan 1996, p84 Tournesol, Sciences et technologie, Manuel CE2, Hatier, p.44 Tournesol, Sciences et technologie, Cahier d activité CE2, Hatier, p.32 Tavernier, Sciences et technologie CE2, Bordas 1997, p.84 Tavernier, Sciences et technologie CM, Bordas 1997, p.182 Cassette vidéo C est pas sorcier : la lumière Sitographie obswww.unige.ch/~bartho/optic/optic/node2.html www-cal.univ-lille1.fr/~nd/cd/tses/html/these_nv004.html Musées Musée Niepce (Dijon) Institut Lumière (Lyon) 24

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou PARCOURS Ombre et lumière Sébastien Giroux Saïd Baouch,, Didier MérouM rou 0. Introduction Mes coordonnées : - sebastien.giroux@univ-lorraine.fr Parcours : - Google : «lamap grand nancy» - http://espe.univ-lorraine.fr/lamap/index.php

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES PREMIÈRE S THÈME : OBSERVER VISION IMAGE COULEUR DS 0 A 0 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... On prendra soin tout au long du devoir de justifier et de rédiger

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images

Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Représentation visuelle Chapitre 1 : L œil : Système optique et formation des images Ce que vous savez déjà - Dans un milieu transparent et homogène (air de la salle de classe), la lumière se propage en

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

09 LES LENTILLES ET L ŒIL

09 LES LENTILLES ET L ŒIL CH I- 09 LES LENTILLES ET L ŒIL PRESENTATION DES LENTILLES 11- Qu est ce qu une lentille?. Une lentille est formée d une matière transparente (verre ou plastique) délimitée par deux surfaces lisses dont

Plus en détail

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés)

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Exercice 6 page 40 1. Au niveau de la rétine de l œil humain, on trouve des cellules nerveuses en cônes et en bâtonnets. Ce sont les cellules en cônes

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

O3 COULEUR DES OBJETS

O3 COULEUR DES OBJETS O3 COULEUR DES OBJETS Prévoir le résultat de la superposition de lumières colorées et l effet d un ou plusieurs filtres colorés sur une lumière incidente. Utiliser les notions de couleur blanche et de

Plus en détail

Activité Couleur des objets

Activité Couleur des objets Activité Couleur des objets Répondre sur une feuille annexe aux 6 activités en vous aidant des documents. Faites ensuite les exercices correspondants. I. Décomposition de la lumière 1. Décomposition de

Plus en détail

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles L RMTIN DES IMGES PTIQUES Représentation visuelle du monde et 2 Compétences exigibles au C : Reconnaître une lentille convergente ou divergente par une méthode au choix : par la déviation produite sur

Plus en détail

La formation des images par les lentilles

La formation des images par les lentilles Plan Introduction: 1. Deux types de lentilles 2. Les propriétés des lentilles 2.1. Lentille convergente 2.2. Lentille divergente 3. L image d un objet donnée par une lentille convergente 3.1 Rappel : Une

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B QUESTIONNAIRE (Ne pas écrire sur ce document) DOCUMENT

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

Chapitre 1 Lumières et couleurs.

Chapitre 1 Lumières et couleurs. Chapitre 1 Lumières et couleurs. Items Connaissances Acquis Composition de la lumière blanche. Action d un filtre sur la lumière blanche. Synthèse additive. Couleur perçue lorsqu on observe un objet. Lumière

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

Animation du 13 octobre 2010

Animation du 13 octobre 2010 Animation du 13 octobre 2010 objectifs Eclairer les objectifs à poursuivre : faire l inventaire de ce qu il y a à apprendre activités 1) Déballage sur post-it : «Vous êtes dans le projet images fixes,

Plus en détail

L œil ; un système optique

L œil ; un système optique Première L/ES - AP SPC 1 L œil ; un système optique 1/ Des notions à avoir bien comprises Propagation de la lumière : dans un milieu homogène (même propriété en tous points), la lumière se propage en ligne

Plus en détail

De la lentille au miroir.

De la lentille au miroir. De la lentille au miroir. De la lentille au miroir. Qu est ce qu un objectif, qu il soit réfracteur ou réflecteur? De la lentille au miroir. Qu est ce qu un objectif, qu il soit réfracteur ou réflecteur?

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

Séquence 8 : lentilles et œil

Séquence 8 : lentilles et œil Séquence 8 : lentilles et œil Classe de quatrième Objectifs de la séquence 8 : Savoir que : - une lentille convergente permet d obtenir l image d un objet sur un écran - il existe deux types de lentilles

Plus en détail

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente Lentilles I - UT DE L MNIPULTIN La manipulation consiste à déterminer, par différentes méthodes, la distance focale f d'une lentille mince convergente (on admettra que la lentille est utilisée dans les

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

Ch.I. L œil et la vision

Ch.I. L œil et la vision SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 1 : Représentation visuelle Ch.I. L œil et la vision Grille d auto-évaluation des compétences Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les conditions

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces http://www.bauchrie.sscc.edu.lb Les lentilles minces http://mazenhabib.webs.com 1 - Pour commencer... D après les lois de la réfraction, on doit changer de milieu si l on veut changer la direction de la

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

CH 2: LES LENTILLES ( livre ch10 p158-173 173 )

CH 2: LES LENTILLES ( livre ch10 p158-173 173 ) CH 2: LES LENTILLES ( livre ch10 p158-173 173 ) Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous

Plus en détail

Lentilles minces convergentes

Lentilles minces convergentes Lentilles minces convergentes Lors de la rédaction, il est nécessaire de faire des schémas très soignés, au crayon, sur lesquels vous indiquerez avec précision les caractéristiques de la lentille, de l'objet

Plus en détail

obs.1 Lentilles activité

obs.1 Lentilles activité obs.1 Lentilles activité (Lentille mince convergente) 1) première partie : étude qualitative Dans cette manipulation, on va utiliser un banc d optique. On va positionner la lentille de distance focale

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet.

Plus en détail

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée La couleur à l œuvre Correction du Parcours élèves Lycée Département éducation formation Avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris www.palais-decouverte.fr 1 LA COULEUR, FILLE DE LA LUMIERE Quelle est la

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos

OMBRES ET LUMIERE OMBRES ET LUMIERE. Sommaire des séances. Auteur : Marie Ramos OMBRES ET LUMIERE (CYCLE 3) OMBRES ET LUMIERE Auteur : Marie Ramos RESUMÉ : Ce module permet aux élèves de découvrir quelques propriétés physiques de la lumière. Ce module est une version raccourcie d

Plus en détail

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces Lycée rançois Arago Perpignan M.P.S.I. - TD d optique n o Lentilles sphériques minces Exercice - Constructions de rayons émergents. Représenter les rayons émergents correspondants aux rayons incidents

Plus en détail

1 Chemin d un faisceau lumineux

1 Chemin d un faisceau lumineux TD P3 Optique Lentilles sphériques minces Savoir-faire travaillés dans les exercices d application Savoir construire la marche d un rayon lumineux quelconque. Ex. 1 Démontrer la relation de conjugaison

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A

A A. Pour l'œil, placé n importe où et qui observe cette image, la lumière semble provenir de A' et non de A. A A IMAGE FORMEE PAR UN MIROIR PLAN ET PAR UN MIROIR SPHERIQUE CONVERGENT Objectifs: construire l'image d'un objet donnée par un miroir I. COMMENT SE FORME UNE IMAGE DANS UN MIROIR PLAN 1) Symbole du miroir

Plus en détail

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE

NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE PARTIE 1: LA LUMIÈRE A DES COULEURS : NOM: GROUPE: Laboratoire L OPTIQUE Observer les différentes couleurs qui composent la lumière blanche. (OU THÉORIE): Pour votre théorie, définissez une onde électromagnétique,

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION

Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION Exercices Ch.1 p : 28 29 LES MÉCANISMES OPTIQUES DE LA VISION P : 28 n 1 Tester ses connaissances Définissez les mots ou expressions. Accommodation, punctum remotum, punctum proximum, œil réduit, distance

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

Chapitre III : lentilles minces

Chapitre III : lentilles minces Chapitre III : lentilles minces Les lentilles minces sont les systèmes optiques les plus utilisés, du fait de leur utilité pour la confection d instruments d optique tels que microscopes, télescopes ou

Plus en détail

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais

FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. 1. Définition d une lentille. 2. Différents types de lentilles. Lentilles à bords minces. Lentilles à bords épais FICHE 5A LES LENTILLES MINCES. Définition d une lentille Une lentille est un milieu transparent limité par deux dioptres dont l'un au moins est sphérique. D: diamètre d'ouverture. e: épaisseur. Une lentille

Plus en détail

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé 3. Obtention de Lumières colorées xpliquons comment agissent les filtres 1. Je manipule Le matériel Spectroscope, écran blanc, lampes colorées. (6 lumières colorées rouge, verte, bleue jaune, cyan et magenta).

Plus en détail

Les lentilles et la formation des images

Les lentilles et la formation des images Les lentilles et la formation des images I- Les différents types de lentilles. Une lentille est un bloc transparent (en verre ou en matière organique) limité par deux faces planes ou sphériques. Toutes

Plus en détail

I] Les différents types de lentilles

I] Les différents types de lentilles Chapitre II Les lentilles et l œil I] Les différents types de lentilles 1) Quelles catégories de lentilles, les différents bords permettent-ils de distinguer? Comment est la matière constituant une lentille?

Plus en détail

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion. LA VISION DES COULEURS La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie. 1) La décomposition de la lumière blanche : Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.jpg

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Nom et numéro d ordre :. I. Réfraction de la lumière. ( 5 pts ) On donne :

Plus en détail

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane.

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Selon la forme de ses faces d'entrée et de sortie, une

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre Sommaire des séances CE2 Séance 1 Séance 2 CM1 Séance 3 Séance 4 CM2 Séance 5 La Lune a-t-elle toujours la même forme? Pourquoi la Lune change-t-elle

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS

METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS METHODOLOGIE DE CONSTRUCTION D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE EN ARTS VISUELS Tout enseignant est confronté à la question de l apprentissage de ses élèves. Qu est-il opportun qu ils apprennent? Une partie

Plus en détail

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 Les couleurs : dans les objets ou dans nos têtes? A gauche : le dessin originel. Au milieu : ce dessin reproduit par un «daltonien»

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière

Démarche d investigation en classe de cinquième. Visualiser le trajet de la lumière Démarche d investigation en classe de cinquième Visualiser le trajet de la lumière Pré requis : Savoir que pour voir un objet, il faut que l œil reçoive de la lumière Compétences du programme : Connaissances

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir

Question O1. Réponse. Petit schéma : miroir Question O1 Vous mesurez 180 cm, vous vous tenez debout face à un miroir plan dressé verticalement. Quelle doit être la hauteur minimale du miroir pour que vous puissiez vous y voir des pieds à la tête,

Plus en détail

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain.

La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. 3 LES ONDES LUMINEUSES La lumière est une onde électromagnétique transversale visible par l être humain. Caractéristiques : les ondes lumineuses se propagent en ligne droite; lorsqu elles rencontrent un

Plus en détail

Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques

Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques Chapitre 1 Les mécanismes optiques de la vision I : les lentilles optiques 1.1 La vision au fil du temps Lisez l activité p.27 et réalisez un résumé pertinent de l évolution du concept de la vision au

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles?

Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? PENET François LAMARCQ Simon DELAHAYE Nicolas Les lentilles optiques Thème : Modèle et modélisation. Problématique : Comment fonction les lentilles optiques et à quoi servent-elles? Sommaire : Introduction

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

UNE APPROCHE EXPERIMENTALE DE L OPTIQUE GEOMETRIQUE EN 1ERE S

UNE APPROCHE EXPERIMENTALE DE L OPTIQUE GEOMETRIQUE EN 1ERE S UNE APPROCHE EXPERIMENTALE DE L OPTIQUE GEOMETRIQUE EN ERE S Auteurs : Réseau Pygmanip Virginie Albe, ENFA Yves Boussely, Legta de Rodez, Laurent Decayeux, Legta de Ste Livrade dur Lot C. Ducamp, ENFA

Plus en détail

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN

PHYSIQUE. 5 e secondaire. Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Quebec PHYSIQUE 5 e secondaire Optique PHY-5041-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MAI 1999 Direction de la formation générale

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE

CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE PARTIE 1 : OBSERVER- Chapitre 1 : Vision et Image p 1/5 CHAPITRE 1 : VISION ET IMAGE http://pedagogie.ac-toulouse.fr/svt/serveur/lycee/perez/oeil/oeilindex.htm I- MODELE DE L ŒIL REDUIT : 1- Le fonctionnement

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0.

b. L'image est trois fois plus grande que l'objet car en valeur absolue, le grandissement est égal à 3,0. 1. Mots manquants a. grandissement ; l'image ; l'objet b. conjugaison ; l'image ; distance focale c. son image ; la rétine d. déforme ; la rétine ; accommode e. la rétine f. l'objectif ; à la pellicule

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

IMAGES FORMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE Chap n 5 IMAGES FRMÉES PAR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE 1) DÉFINITIN DE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Une lentille est un milieu transparent et homogène limité par deux surfaces sphériques. Elle Une lentille

Plus en détail

Introduction aux aberrations optiques

Introduction aux aberrations optiques Introduction aux aberrations optiques 1 Aberrations Les aberrations sont les défauts d'un système optique simple qui font que l'image d'un point ou d'un objet étendu obtenu par l'intermédiaire de ce système

Plus en détail

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES

X LENTILLES SPHERIQUES MINCES X LENTILLES SPHERIQUES MINCES Exercices de niveau Dans ces exercices vous apprendrez à manipuler correctement les relations de conjugaison et de grandissement, d abord dans des cas très simples puis plus

Plus en détail