COMMENT ECONOMISER DE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT ECONOMISER DE"

Transcription

1 COMMENT ECONOMISER DE L ENERGIE EN CUISINE CE QUE LES RESTAURATEURS DOIVENT SAVOIR

2 RESTAURATEURS : Les astuces pour consommer moins d énergie Depuis plusieurs dizaines d années, le monde a pris conscience de l importance de préserver la planète, et plusieurs politiques ont été mises en place pour favoriser le développement durable. Dans le milieu de la restauration, cette importance a pris tout son sens puisque certains équipements comme les armoires frigorifiques fonctionnent 24h/24 et 365 jours par an. Avec une augmentation conséquente, depuis 2005, des prix du gaz et de l électricité, les entreprises sont à la recherche d économie d énergie et donc, d une baisse de leur charge. REFRIGERATION : CONSOMMEZ MOINS! Chercher à réduire sa consommation d énergie, c est incontournable. Mais il existe d autre façon de réduire ses factures : UTILISATION DE VOTRE ARMOIRE FRIGORIFIQUE : Où placer votre armoire? Evitez de placer votre armoire frigorifique près des points chauds de la cuisine (type matériel de cuisson), et maintenez-le à l abri des rayons de soleil. Installez votre équipement dans l endroit le plus frais de votre cuisine afin d éviter au compresseur une charge de travail supplémentaire, ce qui augmenterait considérablement la consommation d énergie. Un espace minimum de 50 mm sur les côtés ainsi que 200mm sur le dessus et l arrière de la machine sont nécessaires à une bonne ventilation et circulation de l air. Optimiser l ouverture des portes : Pour éviter que de l air chaud entre dans les armoires frigorifiques, ne n ouvrez pas les portes sans raison. Faites le point sur ce dont vous avez besoin et sortez plusieurs éléments à la fois. Acheter une armoire à plus grande contenance : Si vous envisagez d acheter une 2 ème armoire frigorifique, préférez plutôt l achat d un équipement ayant

3 une plus grande capacité de stockage en remplacement du premier, l opération s avérant moins couteuse que l utilisation de 2 petites armoires. Adapter la température du thermostat : Afin de faire de conséquentes économies, veillez à régler correctement votre réfrigérateur en fonction des produits que vous y stockez. Régler le thermostat sur une température plus froide que nécessaire augmentera le travail du réfrigérateur et donc vous fera consommer plus. Ne pas surcharger votre réfrigérateur : Afin de réaliser de conséquentes économies, veillez à ce que la ventilation et la circulation de l air ne soient pas bloquées par un excès de nourriture stockée. Cela aura pour seule conséquence d augmenter la charge de travail du système de réfrigération et donc, d augmenter les dépenses liées à la consommation d énergie. Utilisation de cellules de refroidissement rapide avant de placer quelconque produit chaud ou brûlant dans votre réfrigérateur ou congélateur. Cela entrainera une augmentation de la température à l intérieur de votre matériel et une débauche d énergie supplémentaire afin de faire redescendre la température. De plus, cette pratique irait à l encontre des lois sur la sécurité alimentaire puisqu elle induirait une prolifération certaine de bactéries. Couvrir tout liquide placé à l intérieur de l armoire frigorifique. Cela empêchera l évaporation du contenu pouvant entraîner la formation de glace. CHOISISSEZ VOTRE REFRIGERATEUR : Acheter un nouveau réfrigérateur doté des dernières technologies en matière d économie d énergie à la place de votre ancien appareil pourrait réduire les émissions de CO₂ (en moyenne 228kg/an) et réduire votre consommation d énergie jusqu à 70%. Assurez-vous que votre fournisseur surveille attentivement les politiques et contrôles de la qualité. Veillez également à ce qu il puisse vous proposer un service de maintenance de l équipement par des techniciens professionnels et qualifiés. Une fuite entrainant la perte de 15% du liquide réfrigérant conduira à une baisse de 50% des capacités de refroidissements et une hausse de 100% de la consommation d énergie!

4 CHOISISSEZ UN EQUIPEMENT PERMETTANT UNE REGULATION DE LA CONSOMMATION D ENERGIE! Orientez vote choix vers un appareil offrant les fonctionnalités suivantes : Contrôle de Température Intelligent (CTI) : Votre réfrigérateur s adapte automatiquement à l usage dont vous en avez. Il ajuste les paramètres de fonctionnement en : Modulant la température de stockage au niveau adéquat Ajustant le fonctionnement du ventilateur Adaptant la période de dégivrage De cela résulte une consommation d énergie optimisée. Le CTI s adapte aux changements de saison pour vous assurez un fonctionnement optimisé 365jours par an. Dégivrage Automatique : Cela assure que votre appareil fonctionne toujours de manière optimale en supprimant automatiquement la glace qui s est formée auparavant. Coupure automatique du ventilateur lorsque les portes sont ouvertes afin d éviter le gaspillage d énergie. Evaporateur à grande capacité assure un refroidissement efficace sans usage superflu de l énergie. Alarme qui alerte l utilisateur lorsque les portes restent ouvertes trop longtemps Fermeture des portes automatiques assure que les portes ne restent pas entrouvertes. SERVICE ET MAINTENANCE SERVICE Pour optimiser l efficacité de votre équipement, vous devez vous assurer qu un frigoriste en contrôle régulièrement l état. La fréquence de ces contrôles dépendra essentiellement de l usage que vous avez de vos appareils. Par exemple, une boulangerie ou un hôpital peu entretenus auront besoin de contrôle plus régulier à cause de la saleté et la poussière accumulées sur?, tout comme les fast-foods où les armoires réfrigérantes sont placées à côté des plan de cuisson, causant une haute accumulation de graisse. Demander à votre frigoriste le nombre de contrôle annuel qu il vous recommande afin d assurer une efficacité certaine ainsi qu une consommation d énergie minimale. Pour

5 une performance continue, nous vous recommandons au moins un contrôle par an. Problèmes Augmentation Consommation Energie Condensateur partiellement bloqué 23% Fuite de liquide réfrigérant à hauteur de 15% 100% Joint de porte défectueux 11% Mauvais paramétrage de la température 6% Ne pas mener de contrôles réguliers sur vos équipements peut engendrer un dysfonctionnement de ces derniers et entraîner le remplacement de certaines pièces maîtresses comme le compresseur ou bien le ventilateur du condensateur. Une maintenance régulière prolonge substantiellement la durée de vie de votre appareil, tout en réduisant le nombre de réparations liées à des pannes qui, quant à elles, ont des répercussions sur l environnement et sur vos frais de fonctionnement. Un contrôle standard de votre équipement devrait inclure : Un nettoyage minutieux de l évaporateur et condensateur, des pales du ventilateur Vérifier que le système d écoulement est en bon état et propre Vérifier le niveau d huile dans le compresseur Vérifier l état des branchements Contrôler le bon fonctionnement du dégivrage automatique Vérifier le bon état des joints, serrures, charnières, et des attaches Vérifier qu il n y ait pas de fuite dans le système de réfrigération Tester la température pendant une activité Vérifier et Recommander un meilleur emplacement pour vos équipements, qui diminuerait vos consommations Contrôler la facilité du chargement

6 MAINTENANCE Vous pouvez minimiser votre consommation d énergie en assurant le contrôle régulier des points suivants : Nettoyage des tuyaux du condenseur chaque mois : Les tuyaux du condenseur permettent au liquide réfrigérant chaud de refroidir. S ils sont recouverts de poussière, cela agira comme de l isolation, ne permettant pas à la chaleur de s échapper. Cela aura pour conséquence une plus haute utilisation du système de réfrigération, entraînant une consommation d énergie supplémentaire à hauteur de 23%. Afin de nettoyer simplement les tuyaux, débrancher l appareil et nettoyer à l aide d une brosse. Dégivrage : La formation de glace réduit la capacité de votre armoire à fonctionner correctement. Vous devriez porter votre choix vers un appareil proposant un dégivrage automatique, ce qui assurera que le dégivrage intervienne au meilleur moment. ASTUCES GENERALE POUR L ECONOMIE D ENERGIE DANS LA CUISINE Le réchauffement climatique est amplifié à cause de l émission de gaz à effet de serre, comme par exemple le dioxyde de carbone, gaz accompagnant toute consommation d énergie. En utilisant de l énergie de manière plus efficace et appropriée, nous pouvons réduire l émission de ce gaz, dans le but de réduire le changement climatique ainsi que les dégâts causés à l environnement. CUISSON Dimensionner correctement la taille de vos pates par rapport au four que vous utilisez. Une taille trop petite ou trop grande entrainera un gaspillage d énergie. Ne faites pas préchauffer votre four plus de 10 minutes pour éviter de consommer trop d énergie inutilement, et l éteindre directement après la fin de l utilisation. Cuisiner plusieurs plats en une même session - utilisez toutes les étagères lorsque vous vous servez de votre four. Evitez d ouvrir inutilement votre four, car cela fait baisser la température d environ 15 C.

7 Lorsque vous faites bouillir des aliments comme les légumes, garder le couvercle par dessus bloquera la vapeur à l intérieur et cuira plus vite vos aliments. Vérifiez que les joints de votre four sont en bon état GENERAL Ne pas laisser un robinet goutter. Vous réaliserez ainsi de grandes économies et participerez à la préservation de la planète. Assurez-vous que les températures de l eau sont paramétrées correctement. Pour la cuisson l eau doit-être chauffée à 60 C pour protéger de la Légionellose. Pour le lavage des mains, l eau devrait être à 43 C. Paramétrez votre thermostat à 19 C en moyenne. Vérifiez que les différents chauffages ne sont pas gênés par quelque mobilier que ce soit (Armoire, table de préparation etc.). En plus de pouvoir engendrer un feu, cela aura pour effet de bloquer la diffusion de la chaleur. S il fait trop chaud pendant l hiver, n ouvrez pas la fenêtre, baisser la température du chauffage en premier. Ne laissez pas tourner votre ventilation d aération toute la nuit et lorsque ce n est pas nécessaire. Ne laissez pas les portes ouvertes lorsque les températures des 2 pièces ne sont pas à la même température. Laissez les fenêtres et portes fermées lorsque l air conditionné est en marche. Lorsque cela est possible, préférez l utilisation de la lumière naturelle plutôt que de l électricité, en s assurant bien sûr que les fenêtres restent propres. Eteindre la lumière lorsque plus personne n est dans la pièce, et faire en sorte que le dernier à quitter les lieux éteigne toutes les lumières avant de partir.

Bienvenue dans votre logement BBC

Bienvenue dans votre logement BBC Bienvenue dans votre logement Ce guide est là pour vous aider à bien utiliser votre appartement. Conservez le précieusement, afin de pouvoir le consulter en cas de doute. SOMMAIRE les points clés L isolation

Plus en détail

REFRIGÉRATEUR ET CONGÉLATEUR COMMERCIAL

REFRIGÉRATEUR ET CONGÉLATEUR COMMERCIAL REFRIGÉRATEUR ET CONGÉLATEUR COMMERCIAL MANUEL D UTILISATION Modèles des réfrigérateurs : CFD-1RR, CFD-2RR, CFD-3RR Modèles des congélateurs : CFD-1FF, CFD-2FF, CFD-3FF VEUILLEZ LIRE LE MANUEL ATTENTIVEMENT

Plus en détail

Mode d emploi Mini vitrine réfrigérée Modèle SC 70 Ref. n 330-1000

Mode d emploi Mini vitrine réfrigérée Modèle SC 70 Ref. n 330-1000 Mode d emploi Mini vitrine réfrigérée Modèle SC 70 Ref. n 330-1000 Sommaire 1. Notice explicative générale 2. Pièces détachées 3. Transport, installation et indications de sécurité 4. Réglage de température

Plus en détail

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie?

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? L ELECTRICITE Le lave-linge Un lavage à 30 C consomme 3 fois moins d énergie qu un lavage à 90 C Les basses températures suffisent la plupart du

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE www.arpe-mip.com BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE NIVEAU POUR UN ÉQUIVALENT T EMEN D ÉCLAIR 4 ampoules classiques de 100 W = 560 * 1 lampe halogène de 300 W = 400 * 4 lampes basse consommation de 20 W = 128

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE A MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE 7 Boulevard Alsace Lorraine 09000 FOIX Tél : 05 34 09 24 82 Mail : contact@maisonhabitat09.fr A Des Gestes Simples pour de Grandes Economies d Energie Des gestes rusés

Plus en détail

Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030

Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030 Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030 Sommaire 1. Indications générales 2. Indications liées à la sécurité 3. Transport et installation 4. Utilisation 5. Nettoyage 6.

Plus en détail

3 x = 1x. l énergie. Préférez les douches plutôt que des bains. GRANd défi. Un bain, c est 150 à 200 litres d eau, une douche,

3 x = 1x. l énergie. Préférez les douches plutôt que des bains. GRANd défi. Un bain, c est 150 à 200 litres d eau, une douche, Préférez les douches plutôt que s bains Un bain, c est 150 à 200 litres d eau, une douche, 3 x = 1x c est seulement 30 à 40 litres, soit 5 fois plus économique qu un bain! 3 E/mois* * Selon le CSTB, le

Plus en détail

TECNOLUX WE1-28T. Mode d emploi

TECNOLUX WE1-28T. Mode d emploi TECNOLUX WE1-28T Mode d emploi MODE D EMPLOI WE1-28 PIECES ET CARACTHERISTIQUES 1. Panneau de contrôle 2. Cavité intérieur 3. Cablage électrique (derrière) 4. Clayettes 5. Rayon pour le vin 6. Pieds réglables

Plus en détail

Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser

Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser Voici quelques petites astuces à mettre en place afin de vous faire économiser Éclairage L'éclairage représente en moyenne 15% d'une facture d'électricité. Pour en diminuer sa charge profitez au maximum

Plus en détail

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au biberon à la maison Ce document est publié par le Département Sécurité sanitaire des aliments, zoonoses et maladies d origine alimentaire,

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques Solide, simple, intelligent. Fiabilité accrue de l air comprimé. facilité D ENTRETIEN facilité D ENTRETIEN Les atouts de notre gamme Installation simple - Conception peu

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

Eco campus Pasteur-lille

Eco campus Pasteur-lille Eco campus Pasteur-lille Mobilisons ensemble nos énergies pour un environnement amélioré et durable Choisissons les éco-gestes : 4 au travail 4 à la maison INSTITUT PASTEUR DE LILLE Fondation reconnue

Plus en détail

2. Inscrivez sur la fiche de travail de l exercice 1.11 l heure du début de l exercice (voir la rubrique «Main d oeuvre»).

2. Inscrivez sur la fiche de travail de l exercice 1.11 l heure du début de l exercice (voir la rubrique «Main d oeuvre»). Exercice 1.12 Pose de l unité de condensation et de l évaporateur Durée : But : 2 heures 30 minutes Apprendre à faire l installation des composants frigorifiques. Préalable : Avoir complété les exercices

Plus en détail

Gestes et achats malins

Gestes et achats malins Gestes et achats malins Sommaire Introduction Gestes de sobriété Petits achats pour grandes économies Introduction Facture d énergie = kwh x Facile d agir Impossible d agir Introduction Argus des prix

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

Produits & Services. Produits & Services. Entreprise d études et d installation des systèmes de climatisation et de réfrigération

Produits & Services. Produits & Services. Entreprise d études et d installation des systèmes de climatisation et de réfrigération Entreprise d études et d installation des systèmes de climatisation et de réfrigération www.airnes-company.com Sommaire : Présentation... Services... Produits... Conseils clients - Climatisation... - Froid...

Plus en détail

TECNOLUX CR-48B. Mode d emploi

TECNOLUX CR-48B. Mode d emploi TECNOLUX CR-48B Mode d emploi REFRIGERATEUR SEMI CONDUCTEUR MODE D EMPLOI PRECAUTIONS DE SECURITE Lisez toutes les instructions avant d utiliser cet appareil. Appliquez toujours les précautions de sécurité

Plus en détail

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 Pannes Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 --- Maintenance Pannes Généralités 2/6 Dans le cadre de la maintenance préventive des installations frigorifiques le technicien

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers Economiser l énergie au quotidien Le Guichet de l énergie de Verviers le guichet de l énergie Economies d énergie Conseils gratuits Isolation Chauffage et régulation Eau chaude sanitaire Energies renouvelables

Plus en détail

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid

Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid Recommandations de gestion des produits de Santé soumis à la chaîne du froid voulant intégrer la vaccination Fièvre Jaune Présentation Dr N.TISSERAND Dr D.ARDILLON PLAN DE LA PRESENTATION Généralités sur

Plus en détail

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie Terre et Baie Habitat Guide de l usager Nov. 2013 GUIDE DES USAGERS Tout savoir sur votre logement Plaine de Balzac à Saint-Brieuc Economies d énergie Des gestes simples pour profiter au mieux de votre

Plus en détail

Petits gestes. Département du Lot. Grandes économies. Trucs et astuces pour faire baisser la facture. Guide écos-gestes p 1

Petits gestes. Département du Lot. Grandes économies. Trucs et astuces pour faire baisser la facture. Guide écos-gestes p 1 Département du Lot Petits gestes Grandes économies Trucs et astuces pour faire baisser la facture Guide écos-gestes p 1 Comment réduire sa facture d eau, d électricité? Est-il vraiment possible d économiser

Plus en détail

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 2 CHOISIR SON ÉCLAIRAGE Pensez aux lampes basse consommation! Elles consomment 5 fois moins que les ampoules ordinaires, elles

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Cuisine et économies d énergie. Mar$n Reeve, Sorane SA ADNV 18 septembre 2013

Cuisine et économies d énergie. Mar$n Reeve, Sorane SA ADNV 18 septembre 2013 Cuisine et économies d énergie Mar$n Reeve, Sorane SA ADNV 18 septembre 2013 Plan de la présenta5on Consomma$on d énergie dans la cuisine U$lisa$on des appareils : les pe$ts trucs Le choix des appareils

Plus en détail

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers

Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers E X P E R T D U D. P. E L O C A T I F Diagnostic de Performance Energétique Pour la location Appartement N 1 T2 DOCUMENT LOCATAIRE Situé au 1, rue du Capitaine Flottes à Pamiers Rapport N 5215022008 réalisée

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue

ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue 1 ACTIVITÉ Domaines Sciences Lecture de tableaux informatifs Maîtrise de la langue Objectif général Sensibiliser l élève à la consommation d énergie au quotidien et aux économies d énergie possibles. Objectif

Plus en détail

Bien régler la température de chauffage

Bien régler la température de chauffage Température de chauffage Baisser la température en cas absence Bien régler la température de chauffage Ne pas gêner la diffusion de chaleur Fermer les volets / rideaux la nuit De même, ne pas mettre de

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Recommandations importantes pour la sécurité

Recommandations importantes pour la sécurité Manuel d utilisation du kit «TOP DRIVE SYSTEM» Version AC Réf. 583301 Recommandations importantes pour la sécurité ATTENTION : pour éviter tout risque de choc électrique ou électrocution Ne démontez pas

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Agréable. et durable

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Agréable. et durable Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Agréable et durable Solior : Préchauffeur : - Installation aisée : cuve + capteur en un seul élément placé sur la toiture - Baisse jusque 40% de

Plus en détail

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com OLEOCLEAN COMPACT FR NL D www.groupeseb.com 1.a 1.b 1.c 1.d 1 2 2.a 2.b RESET 15 5 7 3 3.a 3.b 8 4 6 14 9 11 13 12 12.a 10 12.b 2 Description 1. Couvercle a. Filtre permanent b. Filtre c. Poignée d. Hublot

Plus en détail

LA VENTILATION (source: site internet de l'ademe) www.ademe.fr

LA VENTILATION (source: site internet de l'ademe) www.ademe.fr LA VENTILATION (source: site internet de l'ademe) www.ademe.fr NOUS AVONS TOUS BESOIN D'AIR FRAIS Renouveler l air de la maison est une nécessité vitale : - pour y apporter un air neuf et pourvoir à nos

Plus en détail

Les bons gestes pour faire des économies. Réduire ses factures d énergies et d eau

Les bons gestes pour faire des économies. Réduire ses factures d énergies et d eau Les bons gestes pour faire des économies Réduire ses factures d énergies et d eau Chauffage Faites attention à ne pas trop chauffer vos pièces : ne dépassez pas une température de 19 C dans les pièces

Plus en détail

L action du froid : Les deux grandes familles du Marché du Froid. Les Réfrigérateurs : Les Congélateurs :

L action du froid : Les deux grandes familles du Marché du Froid. Les Réfrigérateurs : Les Congélateurs : L E F R O I D Une technique de conservation efficace L action du froid : Il neutralise le développement microbien. Intense prolifération microbienne. Développement des bacilles. Mise en sommeil des germes.

Plus en détail

Dégivreur de pare-brise pour auto

Dégivreur de pare-brise pour auto Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 01/10 Dégivreur de pare-brise pour auto Code : 856072 Cette notice fait partie du produit. Elle contient des informations importantes concernant son

Plus en détail

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE Un réfrigérateur plein de givre consomme-t-il plus? Vous mettez votre portable à charger. Une fois la batterie pleine, continue-til à utiliser du courant si vous le laissez branché? Si vous laissez le

Plus en détail

Chauffage au mazout et au gaz

Chauffage au mazout et au gaz Chauffage au mazout et au gaz Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre un générateur d air chaud (fournaise) et une chaudière et savoir comment fonctionnent ces deux types d appareils,

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz

02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz 02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz Ce guide, conçu par l Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Répartition individuelle des frais de chauffage Guide d'information à l'usage des occupants LE RÉPARTITEUR ÉLECTRONIQUE TECHEM Compter une énergie précieuse Vos répartiteurs de chauffage

Plus en détail

Économiser l eau et l énergie chez soi

Économiser l eau et l énergie chez soi Économiser l eau et l énergie chez soi Le point sur nos consommations DES CHIFFRES QUI PARLENT Un ménage français consacre, en moyenne et par an, 6,2 % de ses ressources pour se chauffer, se déplacer,

Plus en détail

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ Pour vivre et profiter pleinement du confort offert par le gaz naturel, quelques règles simples de sécurité sont à respecter. Il est important de connaître son installation,

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

consommations d énergie

consommations d énergie Comprendre ses consommations d énergie pour mieux les gérer Boulangers Pâtissiers Consommations maîtrisées dans l Artisanat L épuisement des énergies fossiles entraine une augmentation des coûts de l énergie

Plus en détail

LE GUIDE CLIMATISATION

LE GUIDE CLIMATISATION LE GUIDE CLIMATISATION MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR CRÉATIVE TECHNOLOGIE MIEUX CONNAITRE POUR MIEUX ENTRETENIR LA CLIMATISATION EST UN ÉLÉMENT ESSENTIEL DE VOTRE CONFORT MAIS AUSSI DE VOTRE SÉCURITÉ.

Plus en détail

Matériel et fluides frigorigènes

Matériel et fluides frigorigènes Réfrigération, congélation La production de froid est un poste à ne pas négliger pour les entreprises : il peut représenter des investissements et des coûts de fonctionnement non négligeables. Outre la

Plus en détail

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Les objectifs d'apprentissage : Être familiarisés avec les différents types de systèmes de chauffage à l électricité, Comprendre le fonctionnement

Plus en détail

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN

OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN OPERATIONS D INSTALLATION, DE REPARATION ET ENTRETIEN UNITÉ CLIMATISÉE HORIZONTALE EHW 518, 725, 830, 1036, 1042, 1250, 1657, 2069, 2476, 3097, 35110 SOMMAIRE Consignes de Sécurité... 3 Réception de l

Plus en détail

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION ELECTRIQUE DE VOS MEUBLES FRIGORIFIQUES?

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION ELECTRIQUE DE VOS MEUBLES FRIGORIFIQUES? COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION ELECTRIQUE DE VOS MEUBLES FRIGORIFIQUES? Dans un magasin d alimentation générale, la production de froid liée aux meubles frigorifiques de vente est le poste de dépenses

Plus en détail

Le chauffage. Défi FAEP

Le chauffage. Défi FAEP Le chauffage Défi FAEP Les aspects abordés L impact du chauffage sur les consommations Les bonnes questions à se poser Lutter contre les parois froides Exemple avec une famille moyenne La part du chauffage

Plus en détail

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet des systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage (SRCED) et: Comment

Plus en détail

INSTRUCTION DE MONTAGE

INSTRUCTION DE MONTAGE Société Nouvelle De Climatisation 274, chemin des Agriés 31860 LABARTHE SUR LEZE Tél. : 05 34 480 480 - Fax : 05 34 480 481 AUTAN HD UNITE MONOBLOC DE TOIT Code SNDC VOIR TABLEAU PAGE 2 Ce document est

Plus en détail

comment préparer le biberon à la maison?

comment préparer le biberon à la maison? comment préparer le biberon à la maison? Chers parents Vous venez de quitter la maternité ou le service de néonatologie de l az groeninge avec votre bébé et vous vous demandez peut-être comment bien préparer

Plus en détail

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel Chauffage la température Dormez couvert! 16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. Le saviez-vous? Un degré de moins vous fait économiser

Plus en détail

Bouchers Charcutiers Traiteurs

Bouchers Charcutiers Traiteurs Bouchers Charcutiers Traiteurs I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Réception matières premières Chambre froide positive / réfrigérateur Tour réfrigérée Chambre froide négative/congélateur

Plus en détail

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011 Sensibilisation comportementale Réunion d information Le 30 avril 2011 Espace Info Energie Informer et conseiller Les semaines paires à Pontivy, - 1 rue Henri Dunant de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR VB0106 MODÈLES 90H NOVO+ 190H NOVO+ VEUILLEZ LIRE ET CONSERVER CES INSTRUCTIONS 08001 rév. A À propos de ce guide Ce guide utilise les symboles suivants pour mettre en évidence des

Plus en détail

L énergie dans les établissements scolaires. Des marges de progrès réelles pour les lycées

L énergie dans les établissements scolaires. Des marges de progrès réelles pour les lycées L énergie dans les établissements scolaires Des marges de progrès réelles pour les lycées L énergie dans les établissements scolaires L énergie dans les établissements scolaires Éteignez votre ordinateur

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

STSE Module 4 Conservation de l électricité : la voie de l avenir

STSE Module 4 Conservation de l électricité : la voie de l avenir STSE Module 4 Conservation de l électricité : la voie de l avenir 248 sciences 9 e année : programme d Études Conservation de l électricité : la voie de l avenir Résultats d apprentissage spécifiques :

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES. pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement

GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES. pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement GUIDE PRATIQUE DES GESTES SIMPLES pour maîtriser mes dépenses, bien vivre dans mon logement et préserver l environnement J ai besoin d énergie dans mon logement pour m éclairer, me chauffer, faire fonctionner

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

La Rétroaction en temps réel Votre clé pour réaliser des économies d électricité Les Canadiens dépensent des centaines de dollars

La Rétroaction en temps réel Votre clé pour réaliser des économies d électricité Les Canadiens dépensent des centaines de dollars La Rétroaction en temps réel Votre clé pour réaliser des économies d électricité Les Canadiens dépensent des centaines de dollars par année en électricité pour éclairer leur maison, alimenter les appareils

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE CONSOMMATION D ÉNERGIE GUIDE DES GESTES PERMETTANT D ÉCONOMISER L ÉLECTRICITÉ AU SEIN DE SON HABITATION

MAÎTRISEZ VOTRE CONSOMMATION D ÉNERGIE GUIDE DES GESTES PERMETTANT D ÉCONOMISER L ÉLECTRICITÉ AU SEIN DE SON HABITATION MAÎTRISEZ VOTRE CONSOMMATION D ÉNERGIE GUIDE DES GESTES PERMETTANT D ÉCONOMISER L ÉLECTRICITÉ AU SEIN DE SON HABITATION SERVICE DE L ENERGIE ET DES MINES - www.service - energie.pf RÉPARTITION DE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Guide de l efficacité énergétique en quelques gestes

Guide de l efficacité énergétique en quelques gestes Guide de l efficacité énergétique en quelques gestes Ce guide s attarde aux deux facteurs principaux de l efficacité énergétique résidentielle : l isolation et les appareils énergivores. Il donne également

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE

CONTRAT DE MAINTENANCE Pourquoi prendre notre contrat de maintenance? CONTRAT DE MAINTENANCE 3 TYPES DE CONTRATS DE MAINTENANCE : F1 CONTRAT DE MAINTENANCE «PREVENTIF ET CURATIF + PIECES» F2 CONTRAT DE MAINTENANCE «PREVENTIF

Plus en détail

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine Quelques notions d humidité L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine le degré d humidité d une pièce. La capacité de l air de contenir de la vapeur d eau

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION CAFETIERE ELECTRIQUE 1.25L REF CM4229 230V - 800W - 50Hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION Appareil garanti 1 an sur présentation du ticket

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / /

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / / Grille d évaluation remplie par :......................... date & heure : / / / Coordonnées du bénéficiaire : Nom :........................................ Prénom :................................... Adresse

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Modèle : JT-6016B JT-6016C MODE D EMPLOI

MODE D EMPLOI. Modèle : JT-6016B JT-6016C MODE D EMPLOI MODE D EMPLOI Modèle : JT-6016B JT-6016C MODE D EMPLOI Spécifications Tension nominale : AC220-240V Puissance nominale : 500W Fréquence nominale : 50Hz Temps de travail :

Plus en détail

Guide du monteur Thermostats

Guide du monteur Thermostats Refrigeration and Air Conditioning Controls Guide du monteur R E F R I G E R A T I O N A N D A I R C O N D I T I O N I N G Contenu Page Montage... 3 Thermostat KP avec sonde d ambiance... 4 Thermostat

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

La pompe à chaleur : comment ça marche?

La pompe à chaleur : comment ça marche? La pompe à chaleur : comment ça marche? Le principe d une pompe à chaleur est relativement simple : une pompe à chaleur, composée d un évaporateur, d un générateur à compresseur et d un condensateur, remplace

Plus en détail

SCHOTT Termofrost TM

SCHOTT Termofrost TM HOME TECH FOOD DISPLAY SCHOTT TERMOFROST FRA SCHOTT Termofrost TM le choix clair pour la présentation attrayante des produits réfrigérés et congelés Les portes en première ligne Les portes vitrées de SCHOTT

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

Bien régler l installation de chauffage de votre logement. Guide de bonne gestion en 9 questions

Bien régler l installation de chauffage de votre logement. Guide de bonne gestion en 9 questions Bien régler l installation de chauffage de votre logement Guide de bonne gestion en 9 questions Mai 2015 PREAMBULE BIEN RÉGLER SON INSTALLATION DE CHAUFFAGE PERMET AVANT TOUT DE RÉALISER DES ÉCONOMIES

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé

DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé DIAGNOSTIC THERMIQUE TRES SIMPLIFIE (DTTS) - Numéro de l interviewé : - Adresse du logement: Observations de l enquêteur complétées par des questions à l interviewé 1. Etat apparent du logement 11. Logement

Plus en détail

Gestion Énergétique Responsable. Individualisation des charges Quarouble le 30 septembre 2009

Gestion Énergétique Responsable. Individualisation des charges Quarouble le 30 septembre 2009 Gestion Énergétique Responsable Individualisation des charges Quarouble le 30 septembre 2009 Présentation TR2E Filiale 100 % Gaz de France, Prestataire de services, Spécialisée dans la relève sans dérangement

Plus en détail

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison

SMA Solar Technology AG Avenir Solaire pour les enfants. À la maison À la maison Combien d énergie consommons-nous réellement à la maison? Comment la mesurer? Solarine et L Ourson Soleil vont te donner quelques astuces pour faire des économies d énergie chez toi, afi n

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8

SOMMAIRE. Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 SOMMAIRE Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Utilisation Page 6 Entretien Page 8 Change Page 9 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET ENERGETIQUES Modèle Alimentation Dimension

Plus en détail

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Cette brochure contient des informations visant à vous aider à réaliser des préparations à partir des préparations en poudre pour

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

Le gaz, l énergie. qui respecte l environnement. Elfi, la petite bouteille

Le gaz, l énergie. qui respecte l environnement. Elfi, la petite bouteille Le gaz, l énergie qui respecte l environnement Elfi, la petite bouteille Le Gaz L énergie qui respecte l environnement, qui vous apporte le confort et le bien-être dans toute la maison, mais aussi à l

Plus en détail

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22

Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 Climatisation / Critéres du fonctionnement normal R22 1. Schéma de l installation 2. Critéres du bon fontionnement CONDENSEUR Valeurs de référence Valeurs mesurées Evaporateur à air/condenseur à air θ

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

APERÇU DES PRODUITS. Appareils de chauffage et outils. smart mounting. smart tools

APERÇU DES PRODUITS. Appareils de chauffage et outils. smart mounting. smart tools APERÇU DES PRODUITS Appareils de chauffage et outils smart mounting smart tools Appareils de chauffage simatherm Induction Heater IH 025 Volcano 2 simatherm Induction Heater IH 070 3 simatherm Induction

Plus en détail

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower On parle de «derating» en température lorsque l onduleur réduit sa puissance afin de protéger les composants contre toute

Plus en détail

ZUBA-CENTRALMC. Une technologie inventée par Mitsubishi Electric.

ZUBA-CENTRALMC. Une technologie inventée par Mitsubishi Electric. ZUBA-CENTRALMC Une technologie inventée par Mitsubishi Electric. LA POMPE À CHALEUR CHAUFFE ET CLIMATISE POUR AMÉLIORER VOTRE NIVEAU DE CONFORT À LA MAISON TOUT AU LONG DE L ANNÉE. Éco-énergétique. Facile

Plus en détail

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable

Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Le gaz naturel : un allié pour le développement économique durable Présenté par : Sonia Veilleux, Ambioner 28 avril 2014 Introduction Le principe de base dans la gestion des matières 1. Réduire 2. Réutiliser

Plus en détail

Entretien de votre logement : Qui fait quoi?

Entretien de votre logement : Qui fait quoi? Entretien de votre logement : Qui fait quoi? Entretien de votre logement : Qui fait quoi? L annexe à votre contrat intitulé «Les Réparations Locatives» reprend en détail les parties et installations de

Plus en détail