Panorama national de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panorama national de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques"

Transcription

1 Panorama national de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques Données Année scolaire 2013 / 2014

2 SOMMAIRE L ESSENTIEL... P. 2 L OFFRE DE FORMATION... P. 4 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS... P. 6 LE PROFIL DES APPRENTIS... P. 16 LE FLUX DES DIPLÔMÉS... P. 19 LES ENTREPRISES DES APPRENTIS... P. 20 L INSERTION PROFESSIONNELLE POST-APPRENTISSAGE EN FÉVRIER P. 23 LE FINANCEMENT DES CFA... P. 26 L ÉQUIPEMENT DES CFA... P. 27 LES PROJETS DES CFA... P. 29 ANNEXES... P. 31 1

3 L ESSENTIEL CONTEXTE Le développement de l apprentissage est un enjeu privilégié par les Industries graphiques pour élever le niveau de qualification, améliorer l insertion des jeunes et répondre aux besoins de recrutement des entreprises. La branche, pleinement investie de ces objectifs, vise à développer une politique de partenariat avec les Centres de formation en apprentissage (CFA) qui préparent aux diplômes du secteur. Comme chaque année, ce Panorama a pour objectif de présenter les tendances et évolutions de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques. Une vision d ensemble du flux de jeunes en formation est ainsi proposée, incluant les jeunes en formation par la voie de l apprentissage et ceux par la voie scolaire. En 2013, un recul des effectifs globaux plus significatif chez les apprentis que les lycéens. Les jeunes lycéens et apprentis ont été moins nombreux qu en 2012 à se former dans la filière de la Communication et des Industries graphiques, secteur d activité fragilisé par ses multiples mutations et un contexte économique défavorable. À la rentrée scolaire 2013, jeunes ont choisi de préparer un des diplômes de la branche (allant du CAP Sérigraphie au Diplôme d ingénieur IG), soit 228 jeunes en moins (- 4,3 %) que l année précédente. Il faut noter cependant que cette baisse est 2 fois moins importante qu en 2012 dans la mesure où les effectifs ne sont plus impactés par la réforme du Bac Pro. L évolution globale des effectifs fait apparaître plusieurs tendances significatives : un recul du flux des entrants (- 5 %) contrairement à l année dernière (+ 3 %) ; une baisse des effectifs apprentis trois fois plus importante cette année (- 10,9 % soit 130 apprentis en moins contre - 3,6 % en 2012 soit 44 apprentis en moins) ; une diminution des effectifs lycéens modérée par rapport à 2012 (- 2,4 % en 2013 soit 98 jeunes en moins contre - 10,2 % en 2012 soit 469 jeunes en moins). En ce qui concerne l apprentissage, ce repli n est pas propre à notre filière. En 2013, le nombre de contrats a reculé de plus de 8 % tous secteurs d activité confondus. Une baisse des effectifs variable selon les diplômes mais un recul conséquent en BTS. une progression très modérée du Bac Pro FPIR ; une légère baisse des effectifs en CAP Sérigraphie ; une faible augmentation des effectifs en Licence professionnelle et un léger recul des jeunes préparant un Diplôme d ingénieur ; un recul des effectifs globaux en BTS ERPG et ERPI contrairement à 2012, notamment dans les effectifs entrants en BTS ERPI. Un repli à surveiller car ces deux sections de BTS restent attractives auprès des employeurs et bénéficient d un taux d emploi plutôt satisfaisant (58 % en BTS ERPI et 70 % en BTS ERPG en 2013 pour les apprentis selon l enquête IPA). L enquête menée auprès des CFA et l analyse de leurs données permettent d expliquer en grande partie cette tendance baissière des BTS IG : le recul du nombre de diplômés en Bac Pro (lié notamment à la réforme de ce diplôme) réduit le flux entrant en BTS. Ce frein est essentiel pour le BTS ERPI dans la mesure où 9 entrants sur 10 préparant ce diplôme sont issus d un Bac Pro PI. Pour le BTS ERPG, ce frein semble moins important puisque le profil des apprentis entrants est plus varié : en 2013, 6 jeunes sur 10 sont issus d un Bac Pro PG et 4 sur 10 proviennent d un Bac Général ou d un autre Bac Pro notamment le Bac Pro AMA option Communication graphique ; un repli de l activité des entreprises issues du cœur de métier (codes Naf 1812Z, 1813Z, 1814Z) qui les conduit à recruter moins d apprentis. L analyse des effectifs montre des évolutions contrastées : une baisse globale des effectifs en Bac Pro PG et PI, plus importante dans la filière Impression que dans celle du Prépresse. La part des apprentis et lycéens préparant un Bac Pro PG ou PI reste cependant majoritaire, ils représentent 68 % des jeunes en formation IG ; 2

4 Un réseau de CFA mobilisé pour proposer une offre de formation complète et adaptée. Malgré les difficultés économiques actuelles, les CFA se mobilisent pour continuer à développer l apprentissage dans notre filière et proposer une offre de formation adaptée : le nombre de sections progresse sur le territoire en 2013 : 4 sections se sont ouvertes cette année dans 4 CFA ; les référentiels des Bac Pro ont été rénovés et seront applicables à la prochaine rentrée scolaire. Ce chantier, conduit par l Éducation nationale en partenariat avec la profession, a été réalisé pour adapter le contenu des formations aux multiples évolutions du secteur d activité. À partir de septembre 2014, les Bac Pro PG et PI se transforment en Bac Pro Réalisation de produits imprimés et plurimédia (RPIP) avec deux options (Productions graphiques et Productions imprimées). Une réforme de l apprentissage en cours et à venir qui touche la branche. Depuis 2013, les pouvoirs publics remettent l apprentissage au cœur du système de la formation tout au long de la vie à travers : la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale ; la volonté de former apprentis à l horizon 2017 ; les recommandations de l IGAS suite au rapport sur «les freins non financiers au développement de l apprentissage». À travers ces projets et réformes, il s agit notamment de mettre l apprentissage au cœur des négociations de branche, de réformer la taxe d apprentissage et simplifier le système de collecte, de faciliter l orientation vers l apprentissage et de développer l apprentissage dans les entreprises. Un accompagnement des apprentis réussi et une insertion professionnelle efficace. Plusieurs indicateurs confirment l accompagnement efficace conduit par les CFA et les bénéfices de l apprentissage pour l insertion professionnelle : pendant le contrat d apprentissage, le taux de rupture reste très faible en 2013 (près de 4 %) par rapport aux tendances nationales (plus de 20 %) ; à l issue du contrat, le taux d emploi (56 %) est quasiment stable par rapport à 2012 mais la part d emploi à durée indéterminée progresse (53 % en 2013 contre 48 % l année antérieure). Chez les lycéens, le taux d emploi est nettement inférieur, il atteint 37 % en 2013 ; la part de jeunes recrutés par leur entreprise d accueil reste satisfaisante : 59 % des apprentis sont embauchés par leur entreprise à l issue du contrat d apprentissage. 3

5 L OFFRE DE FORMATION L ÉVOLUTION DE L OFFRE DE FORMATION DANS LES CFA EN 2013 Précision méthodologique L offre de formation analysée ici concerne les diplômes de la filière IG, y compris la Sérigraphie et ceux des secteurs connexes. Elle ne comprend pas les diplômes transversaux. L offre de formation Industries graphiques en apprentissage continue à s étendre sur le territoire en Parmi les 20 Centres de formation d apprentis (CFA), 4 proposent une nouvelle section à la rentrée 2013 : - l AFI a ouvert le Bac Pro Façonnage de produits imprimés, routage (FPIR) en région Normandie, - le CFA Vercingétorix en région Auvergne complète son offre avec le Bac Pro Production Imprimée (PI), - de même pour le CFA Le Vigean qui propose les sections de BTS CIG options Étude et réalisation d un produit graphique (ERPG) et Étude et réalisation d un produit imprimé (ERPI) en région Aquitaine, - la SEPR, en partenariat avec le CFA AGEFPI (région Rhône-Alpes) a créé une nouvelle Licence professionnelle Gestion de la production industrielle, spécialité flux numérique, édition et production d imprimés 1. OFFRE DE FORMATION DES CFA PROPOSANT UNE FORMATION DANS LES INDUSTRIES GRAPHIQUES RENNES CFA EN - UFA COETLOGON PARIS CFA GOBELINS, L ÉCOLE DE L IMAGE NANTES CFA DE L ÉCOLE DES MÉTIERS DE L IMPRIMERIE L ISLE-D ESPAGNAC CFA DU GROUPE FORMATION CIFOP - CCI ANGOULÊME EYSINES CFA LE VIGEAN TOULOUSE CFA DÉPARTEMENTAL INDUSTRIEL EN 31 MONT-SAINT-AIGNAN CFA AFI TOURS CFA CARTIF Source : enquête CFA 2013 / 2014 PERPIGNAN CFA INTERPROFESSIONNEL DES PYRÉNÉES ORIENTALES NŒUX-LES-MINES CFA FORMA GROUPE PASSEPORT FORMATION LILLE UFA DU LYCÉE BAGGIO METZ CFA ERNEST MEYER CARPENTRAS CFA VICTOR HUGO ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN CFA GUTENBERG LONGVIC CFA LA NOUE ROMAGNAT CFA DU LYCÉE VERCINGÉTORIX LYON CFA SEPR SAINT-ÉTIENNE LYCÉE PROFESSIONNEL HAUBTMANN POUR LE CFA DE L ACADÉMIE DE LYON SAINT-MARTIN-D HÈRES GRENOBLE - INP PAGORA (CFA AGEFPI) NICE CFA DU LYCÉE DON BOSCO CAP Sérigraphie Bac Pro PI : Bac Pro Production imprimée Bac Pro PG : Bac Pro Production graphique Bac Pro FPIR : Bac Pro Façonnage de produits imprimés, routage BTS CIG ERPI : BTS Métiers de la communication et des Industries graphiques option Étude et réalisation d un produit imprimé BTS CIG ERPG : BTS Métiers de la communication et des Industries graphiques option Étude et réalisation d un produit graphique Licence professionnelle IG : Licence professionnelle Ingénierie et management de projets en communication et Industries graphiques (Île-de-France), Licence professionnelle Flux numériques, édition et production d imprimés (Rhône-Alpes), et Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne (CFA AGEFPI (Rhône-Alpes) en partenariat avec le Lycée Baggio en Nord Pas-de-Calais). Licence professionnelle Gestion de la production industrielle, spécialité flux numérique, édition et production d imprimés (SEPR en Rhône-Alpes en patenariat avec le CFA AGEFPI). Diplôme d ingénieur IG : Sciences du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux - Comme en 2012, l UFA Champollion (CFA EN de l Hérault) à Montpellier et le CFA de l Automobile et des Métiers de l Industrie à Nancy n ont pas ouvert de sections IG, faute d apprentis. - Le CFA Carros a fermé définitivement cette année son pôle Industries graphiques. L offre de formation en apprentissage dans les secteurs connexes aux Industries graphiques est restée identique à Les ouvertures envisagées cette année (Bac Pro Artisanat et métiers d arts option Communication visuelle plurimédia à l AFI, BTS Communication visuelle option Multimédia au CFA Victor Hugo) n ont pas été réalisées, les régions concernées les ont reportées. 1 Cette Licence professionnelle doit permettre aux apprentis d intégrer le secteur des Industries graphiques et de l impression numérique, notamment dans le domaine de la gestion informatique IG, dans un service de reprographie de grande structure (ministères, banques, assurances, automobile ) ou en cabinet de conseil. 4

6 L OFFRE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE D ICI 2015 Rénovation des diplômes dans les Industries graphiques Aucune ouverture de section n a été signalée par les 20 CFA pour les trois prochaines années. En revanche, les établissements devront mettre en œuvre les nouveaux référentiels des Bac Pro PG et PI, dont la rénovation, engagée il y a deux ans, sera effective lors de la rentrée Ce chantier, conduit par l Éducation nationale en partenariat avec la profession, devenait indispensable pour adapter le contenu des formations aux multiples évolutions de notre secteur d activité (diversification dans les procédés d impression, développement des services en amont et en aval de la chaîne graphique ). Ainsi à partir de septembre 2014, le Bac Pro Production graphique se transforme en Bac Pro Réalisation de produits imprimés et plurimédia (RPIP) option Productions graphiques et le Bac Pro Production imprimée devient le Bac Pro Réalisation de produits imprimés et plurimédia (RPIP), option Productions imprimées. La rénovation des BTS est également engagée et sera applicable à la rentrée À noter l ouverture à la rentrée 2014 d une section d apprentissage pour la première fois au sein de l établissement Amigraf (Lille). Ces apprentis prépareront un titre homologué AFPA d «infographiste en multimédia» (niveau II). Projets d ouvertures de sections dans les secteurs connexes Après de nombreuses ouvertures de sections au cours des cinq dernières années, notamment en Graphisme et décor, en Communication visuelle (Bac Pro, BTS, Bac Pro AMA), les CFA signalent moins de projets dans les trois années à venir. Pour la rentrée scolaire 2015, on enregistre deux nouvelles sections : - Bac Pro Artisanat et métiers d arts option Communication visuelle plurimédia au CFA AFI (Mont Saint-Aignan) (prévu en 2013 et reporté) ; - Bac Pro Pilotage de ligne de production 2 à l École des Métiers de l imprimerie (Nantes). L ÉVOLUTION DE L OFFRE DE FORMATION DANS LES LYCÉES EN 2013 OFFRE DE FORMATION DES LYCÉES PROPOSANT UNE FORMATION DANS LES INDUSTRIES GRAPHIQUES Nord P.-d.-C. Pays de la Loire Poitou- Charentes Auvergne Limousin Aquitaine Midi-Pyrénées PACA Alsace Bourgogne Franche-Comté Haute- Normandie Picardie Basse- Normandie Lorraine I.-d.-F. C.-Ardenne Bretagne Centre Languedoc- Roussillon Rhône-Alpes CAP Sérigraphie Bac pro PI : Bac pro Production imprimée Bac pro PG : Bac pro Production graphique Bac pro FPIR : Bac pro Façonnage de produits imprimés, routage BTS CIG ERPI : BTS Métiers de la communication et des Industries graphiques option Étude et réalisation d un produit imprimé BTS CIG ERPG : BTS Métiers de la communication et des Industries graphiques option Étude et réalisation d un produit graphique Diplôme d ingénieur IG : Sciences du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux Corse 2 Les activités principales de ce Bac Pro consistent à préparer la production sur une ligne automatisée ou semi-automatisée, à conduire la ligne de production en coordonnant les opérateurs, à suivre et réguler le processus de production. Le diplôme donne accès à un métier dans les secteurs industriels dont les processus sont plutôt automatisés, coordonnés ou intégrés. 5

7 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS PRÉAMBULE : BILAN DE LA RÉFORME DU BAC PRO ET DE SON IMPACT SUR LES EFFECTIFS ENTRE 2008 ET 2012 Avant d analyser les données de 2013, il nous est apparu important de rappeler l évolution des effectifs entre 2008 et 2012 pour quantifier les effets de la réforme de la voie professionnelle. Amorcée en 2008 avec la disparition progressive du BEP MCIG et la généralisation du Bac Pro en 3 ans, cette réforme a impacté les effectifs lycéens et apprentis jusqu en Évolution des effectifs BEP MCIG + Bac Pro IG chez les lycéens En 2012, on enregistre seulement lycéens en Bac Pro IG contre en 2008 en Bac Pro IG + BEP (- 17 %). Cette baisse a été plus marquée dans les IG que dans d autres secteurs d activité. Tous secteurs confondus, le recul des lycéens dans les sections de Bac Pro + BEP a été de seulement 6 % entre 2008 et Évolution des effectifs BEP MCIG + Bac Pro IG chez les apprentis Dans les CFA préparant aux diplômes des Industries graphiques, les effectifs BEP MCIG + Bac Pro IG ont baissé de près de 36 % entre 2008 et Tous secteurs confondus, le nombre d apprentis a également fortement baissé, en moyenne de 31 % durant cette même période. On constate que l apprentissage a été nettement plus impacté par cette réforme que la voie scolaire. Les entreprises sont en effet réticentes à embaucher des apprentis très jeunes pour une durée de 3 ans. 6

8 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS GLOBAUX, APPRENTIS ET LYCÉENS CUMULÉS jeunes en formation dans les Industries graphiques Comme indiqué en préambule, les effectifs de Bac Pro ne sont plus impactés comme les deux années précédentes par la réforme de la voie professionnelle. En 2013, les effectifs globaux apprentis et lycéens ont baissé de 4,3 %, soit 2 fois moins que l an dernier (228 jeunes en moins contre 513 en 2012). Alors que l année dernière les effectifs lycéens enregistraient une baisse sans précédent, la tendance s inverse cette année. Les effectifs apprentis connaissent une baisse de 10,9 % alors que celle des lycéens est de seulement 2,4 %. À titre comparatif, tous secteurs confondus, le recours à l apprentissage au niveau national a baissé de 8,2 % en 2013 (Source : DARES). ÉVOLUTION DES EFFECTIFS APPRENTIS ET LYCÉENS (en nombre) 2005 / / Des jeunes en formation sur l ensemble du territoire Le nombre de lycéens et apprentis varie selon les régions, quelques bassins prédominent en cohérence avec l activité des Industries graphiques. RÉPARTITION RÉGIONALE DES EFFECTIFS LYCÉENS ET APPRENTIS Aquitaine 289 Midi- Pyrénées 129 Poitou- Charentes Limousin Auvergne 91 Nord P.-d.-C. 266 Haute- Normandie Picardie Basse Normandie Île-de- Lorraine 126 France 143 C.-Ardenne Alsace Bretagne Pays de la Loire Centre 258 Franche- 352 Bourgogne Comté 86 0 Languedoc- Roussillon 142 Rhône-Alpes 586 PACA / / et plus De 300 à 399 De 200 à 299 De 100 à 199 Moins de 100 Corse / / / / / Apprentis Lycéens Source : enquête CFA 2013 / 2014 et Ministère de l Éducation Nationale DEP 7

9 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS Au global, le flux des entrants diminue en 2013 (- 108 jeunes soit- 5 %) contrairement à l année précédente (+ 3 %) Les effectifs de 1 ère année de BTS CIG baissent globalement de 10 % (- 58 jeunes) et la section ERPI est particulièrement touchée avec un recul de 19 % (- 44 jeunes). ÉVOLUTION DU NOMBRE DE LYCÉENS ET APPRENTIS ENTRANTS DANS LE DIPLÔME (en nombre) / / / / CAP Sérigraphie Bac Pro FPIR Bac Pro PG Bac Pro PI BTS CIG ERPG BTS CIG ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Source : enquête CFA 2013 / 2014 et Ministère de l Éducation Nationale DEP Au global, les effectifs diminuent dans toutes les sections sauf pour le Bac Pro FPIR Les Bac Pro PG et PI continuent à reculer en 2013 (- 152 jeunes). Les BTS, dont les effectifs avaient progressé l an passé, enregistrent également une légère baisse (- 42 jeunes). ÉVOLUTION DES EFFECTIFS APPRENTIS ET LYCÉENS PAR DIPLÔMES (en nombre) / / / / / / / / / / / / / / / / / BEP MCIG Bac Pro FPIR (ouvert en 2011) Bac Pro PG Bac Pro PI CAP Sérigraphie Mention complémentaire Finition BTS CIG option ERPG BTS CIG option ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Source : enquête CFA 2013 / 2014 et Ministère de l Éducation Nationale DEP 8

10 Les apprentis représentent 21 % des jeunes en Industries graphiques Globalement, la part d apprentis baisse de 1 point. ÉVOLUTION DE LA PART D APPRENTIS PAR DIPLÔMES (en %) CAP Sérigraphie Bac Pro FPIR Bac Pro PG Bac Pro PI BTS CIG ERPG BTS CIG ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Total / / 2013 Source : enquête CFA 2013 / 2014 et Ministère de l Éducation Nationale DEP ZOOM QUALITATIF Une conjonction de facteurs a conduit à un recul des effectifs entrants en 2013 dans les CFA. La plupart de ces facteurs ont déjà été identifiés par la profession : une baisse régulière du nombre d entreprises (source AGEFOS PME - CGM : - 3,4 % en 2012, - 5,6 % en 2011) 3, une conjoncture économique défavorable avec une baisse de l activité dans les Industries graphiques qui freine l emploi, des diplômes dans les filières Impression et Finition / Routage qui souffrent d un déficit d image auprès des jeunes malgré toutes les actions menées par la profession. En ce qui concerne les BTS, le recul des effectifs s explique en grande partie par l impact de la réforme du Bac Pro. Comme nous l avons précisé dans le préambule, le nombre de diplômés a reculé en Bac Pro et a réduit les flux entrants en BTS. 3 Les entreprises concernées sont les entreprises adhérant à AGEFOS PME - CGM relevant des secteurs d activité de l Imprimerie, la Sérigraphie, de la RBD et du Routage. 9

11 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS APPRENTIS ÉVOLUTIONS DES EFFECTIFS ET DES FLUX ENTRANTS PAR DIPLÔME Le flux des entrants en apprentissage diminue en 2013 (- 50 apprentis soit - 9 %) contrairement à l année précédente (+ 3 %) On peut noter une progression des entrants en Bac Pro PI (+ 13 apprentis). Pour le Bac Pro FPIR, on enregistre seulement 10 apprentis entrants (contre 23 en 2012), malgré l ouverture cette année de cette section à l AFI. Les 4 CFA qui proposent ce diplôme rencontrent des difficultés pour remplir leur classe. D une part, les jeunes ne sont pas attirés par le secteur méconnu et peu valorisé du Façonnage et du Routage. D autre part, les entreprises connaissent des difficultés économiques et freinent le recrutement des jeunes. Certaines entreprises qui étaient favorables au recrutement de jeunes en Bac Pro FPIR il y a 2 ans n ont pas souhaité embaucher d apprentis cette année. En ce qui concerne les BTS, les effectifs entrants baissent globalement (- 35 apprentis soit - 18 %). Il faut noter que cette baisse est plus importante pour la section ERPI (- 21 apprentis) que pour l ERPG (- 14 apprentis). Comme précisé dans le préambule, les effectifs ont reculé en Bac Pro et ont réduit les flux entrants en BTS. ÉVOLUTION DU NOMBRE D APPRENTIS ENTRANTS DANS LE DIPLÔME (en nombre) / / / / CAP Sérigraphie Bac Pro FPIR Bac Pro PG Bac Pro PI BTS CIG ERPG BTS CIG ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Source : enquête CFA 2013 / % des apprentis sont en Bac Pro La répartition des effectifs est strictement la même que celle de Le diplôme le plus préparé reste le Bac Pro (52 % des effectifs) suivi du BTS (34 %). ÉVOLUTION DE LA RÉPARTITION DES APPRENTIS PRÉPARANT UN DIPLÔME DES INDUSTRIES GRAPHIQUES (en %) Mention complémentaire Finition / CAP Sérigraphie (y compris BEP MCIG jusqu en 2009) Bac Pro PG / PI / FPIR BTS ERPG / ERPI Licence professionnelle IG / Ingénieur IG Source : enquête CFA 2013 / / / / / / / / / 2014

12 Les effectifs des Bac Pro et du BTS ERPI reculent, ceux du Bac Pro FPIR et de la Licence professionnelle augmentent faiblement Les effectifs apprentis en Bac Pro PI et Bac Pro PG continuent à reculer (- 74 apprentis soit -12 %), mais dans une moindre proportion par rapport à 2012 (- 15 %). Contrairement à l année dernière, c est le Bac Pro PG qui est le plus impacté par la baisse des effectifs (- 51 apprentis). Le Bac Pro FPIR voit ses effectifs faiblement progresser : + 9 apprentis. Les effectifs du CAP Sérigraphie reculent cette année (- 11 apprentis) contrairement à Les effectifs en BTS ERPI chutent pour les apprentis (- 37 jeunes) alors qu ils enregistrent une hausse pour les lycéens (+ 30 jeunes). Au-delà de l impact de la réforme du Bac Pro, ce recul peut être mis en relation avec la difficulté croissante à trouver une entreprise d accueil pour le jeune malgré l attractivité de ce diplôme pour les entreprises (se reporter à l annexe 4 qui comporte le tableau concernant l attractivité des diplômes). Le nombre d apprentis préparant une Licence professionnelle progresse légèrement (+ 3 apprentis). À noter, la nouvelle Licence professionnelle «Gestion de la production industrielle, spécialité flux numérique, édition et production d imprimés» préparée à la SEPR. Chez les ingénieurs, le nombre d apprentis reste quasiment stable (- 3 apprentis) avec la difficulté croissante à trouver une entreprise d accueil pour le jeune malgré l attractivité de ce diplôme pour les entreprises (se reporter à l annexe 4 qui comporte le tableau concernant l attractivité des diplômes). ÉVOLUTION DES EFFECTIFS APPRENTIS PAR DIPLÔMES / / / / / / / / 2014 BEP MCIG Bac Pro FPIR (ouvert en 2011) Bac Pro PG Bac Pro PI / / / / / / / / / CAP Sérigraphie Mention complémentaire Finition BTS CIG option ERPG BTS CIG option ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Source : enquête CFA 2013 / ZOOM QUALITATIF SUR L APPRENTISSAGE Certains facteurs spécifiques à l apprentissage expliquent le recul des effectifs entrants : la réticence des entreprises à engager un jeune préparant un Bac Pro en 3 ans : l apprenti est jugé trop jeune et les entreprises ne souhaitent pas s engager sur une durée aussi longue, la réduction des aides financières publiques applicables depuis janvier 2014 (indemnité compensatrice forfaitaire, crédit d impôt apprentissage), la difficulté pour les CFA de trouver des entreprises quel que soit le diplôme préparé, la voie de l apprentissage qui reste encore une voie méconnue ou peu valorisée par certaines familles. 11

13 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS LYCÉENS ÉVOLUTIONS DES EFFECTIFS ET DES FLUX ENTRANTS PAR DIPLÔME Le flux des entrants chez les lycéens diminue en 2013 (- 58 jeunes soit- 4 %) contrairement à l année précédente (+ 2 %) C est la filière Impression qui est la plus impactée, notamment le BTS ERPI avec 23 jeunes en moins (- 15 %). Ces diplômes souffrent toujours d un déficit d image auprès des jeunes qui sont davantage attirés par d autres secteurs d activité ou par la filière Prépresse dont les effectifs entrants restent stables. On enregistre également de fortes baisses pour le diplôme d ingénieur (- 14 jeunes) et le Bac Pro FPIR (- 9 jeunes). ÉVOLUTION DU NOMBRE DE LYCÉENS ENTRANTS DANS LE DIPLÔME (en nombre) / / / / CAP Sérigraphie Bac Pro FPIR Bac Pro PG Bac Pro PI BTS CIG ERPG BTS CIG ERPI Ingénieur IG Source : enquête CFA 2013 / % des lycéens sont en Bac Pro Chez les lycéens, la répartition par diplôme évolue peu : la part des effectifs de Bac Pro recule légèrement (- 1 point) au profit de celle des BTS (+ 1 point). ÉVOLUTION DE LA RÉPARTITION DES LYCÉENS PRÉPARANT UN DIPLÔME DES INDUSTRIES GRAPHIQUES (en %) Mention complémentaire Finition / CAP Sérigraphie (y compris BEP MCIG jusqu en 2009) Bac Pro PG / PI / FPIR BTS ERPG / ERPI Licence professionnelle IG / Ingénieur IG / / / / / / / / 2014 Source : enquête CFA 2013 / 2014.

14 Les effectifs du Bac Pro PI reculent (- 68 jeunes), ceux du BTS ERPI augmentent (+ 30 jeunes) Le nombre de lycéens préparant un CAP Sérigraphie diminue dans les mêmes proportions que l année dernière (- 10 jeunes). Les effectifs du Bac Pro PG et du Bac Pro FPIR se maintiennent. Ce sont ceux du Bac Pro PI qui reculent le plus (- 68 jeunes). Le BTS ERPI enregistre une hausse de ses effectifs lycéens grâce au nombre important d entrants en Pour le Diplôme d ingénieur, le nombre de lycéens est en recul par rapport à 2012 (- 11 jeunes). ÉVOLUTION DES EFFECTIFS LYCÉENS PAR DIPLÔMES / / / / / / / / 2014 BEP MCIG Bac Pro FPIR (ouvert en 2011) Bac Pro PG Bac Pro PI / / / / / / / / / 2014 CAP Sérigraphie Mention complémentaire Finition BTS CIG option ERPG BTS CIG option ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Source : enquête CFA 2013 /

15 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS ÉVOLUTION RÉGIONALE DES EFFECTIFS APPRENTIS ET LYCÉENS Une baisse d effectifs généralisée, des impacts différents selon la région ÉVOLUTION RÉGIONALE DES EFFECTIFS APPRENTIS ÉVOLUTION RÉGIONALE DES EFFECTIFS LYCÉENS Nord P.-d.-C. 31 / - 4 Haute- Normandie Picardie Basse- 78 /- 5 0 / 0 Normandie Île-de-France Lorraine 0 / / /- 3 C.-Ardenne Alsace Bretagne 40 / 0 10 / 0 0 / 0 Pays de la Loire Centre 67 /- 1 Franche- 168 / - 13 Bourgogne Comté 21 /- 7 0 / 0 Poitou- Auvergne Charentes 24 / / - 18 Limousin Rhône-Alpes 0 / / - 20 Nord P.-d.-C. 235 / - 20 Haute- Normandie Picardie Basse- 86 / / 0 Normandie Île-de-France Lorraine 126 / / /- 1 C.-Ardenne Alsace Bretagne 195/ / / + 3 Pays de la Loire Centre 191 /-2 Franche- 184 / - 14 Bourgogne Comté 65 /- 1 0 / 0 Poitou- Auvergne Charentes 67 / / - 3 Limousin Rhône-Alpes 89 / / + 2 Aquitaine 46 / + 13 Midi- Pyrénées 41 / - 12 Languedoc- Roussillon 6 / - 7 PACA 52 / - 21 Aquitaine 243/ - 7 Midi- Pyrénées 88 / - 12 Languedoc- Roussillon 136 / + 5 PACA 254 / - 27 Total Corse 0 / 0 Total Corse 0 / 0 Nombre d apprentis pour l année 2013 / 2014 Évolution n / n-1 (en nb) Nombre de lycéens pour l année 2013 / 2014 Évolution n / n-1 (en nb) Source : enquête CFA 2013 / Source : Ministère de l Éducation nationale DEP. Toutes les régions sont touchées par une baisse de leurs effectifs apprentis, à l exception de l Aquitaine qui compte 13 apprentis de plus que l année dernière, grâce à l ouverture d une section BTS. Les régions Île-de-France (- 28 apprentis), PACA (- 21 apprentis) et Rhône-Alpes (- 20 apprentis) connaissent les baisses les plus importantes. - Pour l Île-de-France, il s agit principalement d un recul des effectifs des deux BTS qui perdent chacun 15 jeunes. - En Rhône-Alpes, c est le BTS ERPI (- 12 jeunes) et en PACA, le BAC Pro PG (- 9 jeunes) qui marquent cette baisse d effectifs. En 2013, comme l an dernier, 5 régions ne proposent pas de formations en apprentissage : Franche-Comté, Picardie, Limousin, Corse et Champagne-Ardenne. Rappelons que le CFA de la région Haute-Normandie accueille les apprentis de la région Basse-Normandie de par sa vocation interrégionale. Les effectifs lycéens ont légèrement progressé dans 4 régions mais ont connu un déclin dans 14 autres. Les régions PACA (- 27 lycéens), Nord Pas-de-Calais (- 20 lycéens) et Pays de la Loire (- 14 lycéens) sont les plus touchées. - En PACA, c est la section Bac Pro PG qui connait la baisse la plus importante (- 16 lycéens). - La région Nord Pas-de-Calais voit ses effectifs chuter en Bac Pro PI (- 24 lycéens) et en Bac Pro FPIR (- 9 lycéens). - En Pays de la Loire, la baisse des effectifs du Bac Pro PG (- 10 lycéens) est sensiblement plus importante que celle des autres sections. 14

16 LES RUPTURES DE CONTRAT En 2013, 40 ruptures ont été signalées par 13 CFA, soit un taux de rupture de près de 4 %. Les ruptures touchent tous les niveaux de diplômes mais de façon variable selon les sections et les filières. Le CAP Sérigraphie enregistre un taux de rupture de près de 9 %, les Bac Pro de l ordre de 4 %, de même que les Licences professionnelles et le Diplôme d ingénieur. Les sections BTS enregistrent globalement un taux de rupture plus faible (2 %). La moitié des ruptures interviennent la 1 ère année de formation mais très souvent après la période d essai. Le contrat est rompu dans la majorité des situations d un commun accord. L employeur met fin au contrat dans près de 25 % des cas en évoquant un manque de rigueur, de compétences, de motivation des jeunes. Les CFA continuent à mettre en place des actions pour conserver un faible taux de ruptures. - En amont du contrat, la découverte des métiers des IG et de l apprentissage est proposée aux jeunes par les CFA (stages de découverte...). - Au démarrage du contrat et pendant l apprentissage, le jeune est accompagné : entretien régulier avec l employeur, visite dans l entreprise - Certains CFA identifient une personne attitrée ou une structure particulière pour déceler les difficultés et apporter des solutions adaptées : cellule de veille, médiateur Les chiffres-clés Année scolaire 2013 / 2014 Au global (lycéens et apprentis) jeunes dans les IG Une baisse des effectifs de 4% par rapport à 2012 Moins 5 % d entrants en formation IG 69 % des jeunes préparent un Bac Pro IG et 21 % un BTS IG. Apprentis apprentis dans les IG Une baisse des effectifs de 11 % par rapport à 2012 (- 8 % au national tous secteurs confondus) Moins 9 % d entrants en formation IG 52 % des jeunes préparent un Bac Pro IG et 34 % un BTS IG. 15

17 LE PROFIL DES APPRENTIS LA RÉPARTITION HOMMES-FEMMES La part des femmes apprenties en léger recul Plus le niveau du diplôme est élevé, plus la part de femmes apprenties est importante 36 % des apprentis sont des femmes contre 38 % l an dernier. À titre de comparaison, pour l année , les femmes À noter la progression de la part des femmes préparant représentaient 32 % des apprentis tous secteurs d activité un diplôme d ingénieur (+ 6 points). confondus. Dans les domaines de la production, elles À relever également, les femmes se tournent davantage vers composaient seulement 10 % des effectifs apprentis (source : la filière Production graphique que Production imprimée, Repères et références statistiques, Ministère de l enseignement en BTS (54 % de femmes) et en Bac Pro (38 % de femmes). supérieur et de la recherche, édition 2013). RÉPARTITION HOMMES / FEMMES DES APPRENTIS (en %) ÉVOLUTION DE LA PROPORTION DE FEMMES PARMI LES APPRENTIS (en %) 36 CAP Sérigraphie Bac Pro FPIR Bac Pro PG Femmes Hommes Bac Pro PI Source : enquête CFA 2013 / BTS CIG ERPG BTS CIG ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Total / / 2014 Source : enquête CFA 2013 /

18 LE NIVEAU SCOLAIRE À L ENTRÉE EN APPRENTISSAGE En Bac Pro 3 ans, plus de 7 entrants sur 10 sont issus des classes de 3 ème ou 2 nde générale Cette part est en hausse de 3 points par rapport à l an dernier. La part d entrants titulaire d un diplôme des Industries graphiques est stable (3 %). Ce sont principalement les premières années Bac Pro FPIR qui détiennent déjà un diplôme des Industries graphiques (BEP MCIG ou CAP Sérigraphie). 16 % des nouveaux entrants sont déjà diplômés (CAP / BEP / BAC Pro) dans un autre secteur et ont choisi de se réorienter. L âge moyen des apprentis en première année de Bac Pro est de 18 ans. 3 ÉVOLUTION DU NIVEAU SCOLAIRE À L ENTRÉE DU BAC PRO EN 3 ANS (en %) ÉVOLUTION DU NIVEAU SCOLAIRE À L ENTRÉE DU BTS (en %) , / / 2014 Bac technologique Bac Pro PI / PG Bac général Autres Bac Pro Autres BTS ou autres Bac + 2 Autres Source : enquête CFA 2013 / /3 des entrants en Licence professionnelle sont titulaires d un BTS des Industries graphiques À noter, une progression des titulaires du BTS ERPG qui représentent près de la moitié des effectifs (42 %) et une part croissante d apprentis venant d autres BTS, principalement dans le domaine de la Communication (21 % contre 13 % en 2012) / / 2014 Bac / Bac Pro BEP / CAP IG Autres CAP / BEP 1 re ou Terminale générale ou technologique 3 ème ou 2 de générale Source : enquête CFA 2013 / ÉVOLUTION DU NIVEAU SCOLAIRE À L ENTRÉE DE LA LICENCE PROFESSIONNELLE IG (en %) En BTS, 7 entrants sur 10 sont titulaires d un Bac Pro des Industries graphiques La part des titulaires d un Bac Pro IG baisse de près de 10 points par rapport à l an dernier, et ce au profit de jeunes issus d un Bac général (+ 6 points par rapport à 2012) ou d un autre Bac Pro (+ 5 points par rapport à 2012, avec une majorité de jeunes issus de la formation Bac Pro AMA option Communication graphique). Ainsi, près de 60 % des apprentis en BTS ERPG sont issus d un Bac Pro PG alors qu ils étaient 70 % l an passé. Pour la section ERPI, comme en % des entrants sont issus d un Bac Pro PI / / 2014 Concernant les Ingénieurs, sur 5 apprentis en 1 ère année, 4 sont titulaires d un diplôme de niveau Bac+2 (1 BTS ERPG, 1 BTS ERPI, 1 DUT Mesures physiques, 1 DUT Génie du conditionnement et de l emballage) et 1 élève a un Bac général et 2 années en classe préparatoire BTS CIG ERPI BTS CIG ERPG Autres BTS Autres 17

19 LE PROFIL DES APPRENTIS LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE DES APPRENTIS 8 apprentis sur 10 effectuent leur formation dans leur région de domiciliation Comme les années précédentes, la majorité des déplacements des apprentis entre leur domicile et leur CFA s effectue au sein d une même région. La mobilité s accentue avec l élévation du niveau de diplôme puisque l offre sur les niveaux supérieurs est proposée par 4 établissements seulement (Gobelins - l école de l image, INP PAGORA (CFA AGEFPI), SEPR et INP PAGORA, UFA du lycée Baggio et INP PAGORA). Le Diplôme d ingénieur conserve comme l an dernier un recrutement national avec 64 % des effectifs qui proviennent d une autre région que le CFA. Mais cette année, on constate un léger élargissement de la mobilité des apprentis de niveau V (CAP Sérigraphie : ils sont 29 % à fréquenter un CFA situé dans une autre région administrative que leur domicile alors qu ils n étaient que 18 % l an passé. Le CFA est situé dans le même Le CFA est situé dans la même région, Le CFA est situé dans une autre région département que le domicile du jeune mais dans un autre département administrative que le domicile du jeune (en %) que le domicile du jeune (en %) (en %) Niveau V Niveau IV Niveau III Niveau II Niveau I Total Source : enquête CFA 2013 / Les chiffres-clés Année scolaire 2013 / apprenti sur 3 est une femme. 50 % des élèves Ingénieurs sont des femmes. 81 % des jeunes se forment dans leur région de domiciliation. 73 % des entrants en Bac Pro ont un niveau 3 ème / 2 nde générale. 70 % des entrants en BTS ont un Bac Pro IG. 65 % des entrants en licence sont issus d un BTS IG. 18

20 LE FLUX DES DIPLÔMÉS Évolution du nombre de diplômés 4 Apprentis Apprentis Évolution Juin 2012 Juin / 2013 CAP Sérigraphie BEP MCIG Bac Pro PG Bac Pro PI BTS CIG option ERPG BTS CIG option ERPI Licence professionnelle IG Ingénieur IG Total Source : enquête CFA 2013 / Les effectifs diplômés apprentis diminuent dans les niveaux IV et V : - le CAP Sérigraphie enregistre une baisse notable du nombre de diplômés ; ceux qui ont été présentés à l examen ont été nettement moins nombreux qu en 2012 ; - le Bac Pro PI et PG enregistre également un nombre de diplômés inférieur à l année 2012 ; - en revanche, le nombre de diplômés en BTS ERPG progresse, les effectifs présentés ont été plus nombreux en Le présent rapport ne fait pas mention des effectifs diplômés lycéens en raison d une indisponibilité des données au moment de sa rédaction. 19

21 LES ENTREPRISES DES APPRENTIS L ACTIVITÉ PRINCIPALE DES ENTREPRISES 45 % des entreprises d accueil relèvent du secteur des Industries graphiques (NACE 18.12Z, 18.13Z, 18.14Z) La part des jeunes en apprentissage dans les entreprises relevant de l Imprimerie de labeur et du Prépresse continue à diminuer (respectivement - 2,4 points et - 1,2 points). Elles accueillent 441 jeunes. Près de 2 % des apprentis sont accueillis dans des entreprises relevant du secteur du Routage (Naf 8219Z). L autre moitié des apprentis est recrutée dans des secteurs d activité divers : - comme l an passé et même si l on constate une légère baisse, les secteurs de la publicité et du conseil et celui de la fabrication d articles en papier, carton / articles de papeterie accueillent de nombreux jeunes (178 au total) ; - la part de jeunes recrutés par les administrations et les services des grandes entreprises progresse de près de 4 points. La progression est moindre pour les entreprises de conseil en communication et relations publiques et celles de la photocopie et de la reproduction de documents. Activité principale de l entreprise 2012 / 2013 (en %) 2013 / 2014 ( en %) Imprimerie de labeur (1812Z) 35,9 33,5 Divers 11,6 12,5 Activités de Prépresse (1813Z) 11,3 10,1 Agence et conseil en publicité, gestion de support de publicité (7311Z, 7312Z) 9,9 9,2 Fabrication d articles en papier, carton / articles de papeterie / cartonnage (1712Z, 1729Z, 1723Z, 1721A, 1721B) 9,6 8,4 Administration (8411Z) 4,2 5,9 Services de grandes entreprises 3,1 4,9 Édition de livres, édition de revues et périodiques, édition de journaux, autres activités de l édition (5811Z,5813Z, 5814Z, 5819Z) = 3,4 3,4 Commerce de gros et de détail 3,7 3,2 Conseil en communication et relations publiques (7022Z, 7021Z, 6202A) 1,6 2,0 Photocopies, préparation de documents (8219Z) 1,6 1,9 Emballage (2222Z, 2592Z) 1,1 1,4 Sérigraphie (1330Z) 1,1 1,3 Reliure et activités connexes (1814Z) = 1,0 1,0 Fabrication de textiles (1392Z, 1396Z, 1399Z) 0,8 Activités photographiques, reproduction d enregistrement vidéo, production de films (7420Z, 5911B, 5911C, 1820Z) 0,9 0,5 : évolution entre 2012 et Source : enquête CFA 2013 /

22 Les activités principales des entreprises d accueil sont différentes selon la filière de formation de l apprenti En Bac Pro FPIR, 53 % des apprentis ont signé leur contrat avec une entreprise de l Imprimerie de labeur. De la même façon, les jeunes de la filière Impression sont recrutés pour 48 % d entre eux par les Imprimeries de labeur. 15 % se retrouvent dans les entreprises de fabrication d articles en papier / carton, cette part étant sensiblement plus importante parmi les jeunes préparant un Bac Pro (17 %) que chez ceux préparant le BTS (12 %). Dans les sections du Prépresse, 14 % des jeunes sont accueillis dans des entreprises relevant du code NAF 1813Z, cette part étant plus élevée parmi les Bac Pro (19 %) que chez les BTS (9 %). Ils sont 22 % dans des imprimeries de labeur (26 % parmi les BTS et 19 % parmi les Bac Pro) et 17 % se répartissent dans des entreprises de secteurs divers, hors IG (fabrication d appareils d éclairage électrique, programmation informatique, fabrication de parfums et produits pour la toilette ). RÉPARTITION DES ACTIVITÉS PRINCIPALES DES ENTREPRISES D ACCUEIL SELON LA FILIÈRE DE FORMATION DE L APPRENTI (NIVEAU BAC PRO ET BTS) (en %) 3,1 9,4 18,8 12,5 53,1 Routage (Bac Pro FPIR) 3,1 0,8 1,4 4,0 4,2 5,5 10,9 14,5 4,8 17,8 8,4 4,9 22,1 Prépresse 2,1 (Bac Pro PG et BTS ERPG) 0,8 1,4 1,1 5,4 6,2 4,5 7,6 17,3 48,0 Impression 4,0 2,3 (Bac Pro PI et BTS ERPI) Textiles, sérigraphie Photocopies, préparation de documents Conseil en communication et relations publiques Services de grandes entreprises Édition de livres, édition de revues et périodiques, édition de journaux, autres activités de l édition Agence et conseil en publicité, gestion de support de publicité Activités de Prépresse (1813Z) Commerce de gros et de détail Divers Reliure et activités connexes (1814Z) Administration Fabrication d articles en papier, carton / articles de papeterie / cartonnage / emballage Imprimerie de labeur (1812Z) En Licence professionnelle cette année ce sont les services d impression des grandes entreprises qui accueillent le plus de jeunes (19 %), suivi de près par les imprimeries de labeur et les agences de conseil en publicité. La part des secteurs divers gonfle (fabrication d équipements d aide à la navigation, raffinage de pétrole, programmation informatique, vente à domicile ) : ils accueillent 21 % des effectifs de Licence (contre 13 % l an passé). Les ingénieurs sont essentiellement accueillis dans les imprimeries de labeur (36 %) et les entreprises de fabrication d articles en papier / carton (32 % soit une progression de 4 points par rapport à l an passé). Cette répartition est cohérente avec les spécificités du diplôme. 2,3 2,3 2,3 RÉPARTITION DES ACTIVITÉS PRINCIPALES DES ENTREPRISES D ACCUEIL SELON LA FILIÈRE DE FORMATION DE L APPRENTI (NIVEAU LICENCE ET INGÉNIEUR IG) (en %) 4,7 23,3 11,6 14,0 13,6 20,9 14,0 Licence professionnelle IG 2,3 2,3 4,5 4,5 4,6 4,6 31,8 36,4 Ingénieur IG Fabrication de textiles Activités de Prépresse (1813Z) Photocopies, préparation de documents Reliure et activités connexes (1814Z) Conseil en communication et relations publiques Services de grandes entreprises Édition de livres, édition de revues et périodiques, édition de journaux, autres activités de l édition Commerce de gros et de détail Administration Fabrication d articles en papier, carton / articles de papeterie / cartonnage Agence et conseil en publicité, gestion de support de publicité Divers Imprimerie de labeur (1812Z) Source : enquête CFA 2013 /

23 LES ENTREPRISES DES APPRENTIS LA TAILLE DES ENTREPRISES 6 jeunes sur 10 sont en contrat d apprentissage dans une entreprise de 10 salariés et plus La part des entreprises de 10 salariés et plus continue à augmenter par rapport à 2012 (+ 2 points) et notamment celle des 100 salariés et plus (+ 4 points). Il s agit principalement des administrations et des services d impression des grandes entreprises. ÉVOLUTION DE LA RÉPARTITION DES APPRENTIS PAR TAILLES D ENTREPRISES (en %) 21,0 9,0 15,8 24,8 7,6 15,9 Plus le diplôme est élevé, plus les jeunes sont en contrat d apprentissage dans de grandes entreprises La majorité des apprentis préparant un diplôme de niveau IV ou V trouve un contrat d apprentissage dans des entreprises de moins de 20 salariés (61 %). À l inverse, les apprentis de niveau I se retrouvent principalement dans les entreprises de 50 salariés et plus (86 %). ÉVOLUTION DE LA RÉPARTITION DES APPRENTIS SELON LE NIVEAU DE DIPLÔME ET PAR TAILLES D ENTREPRISES (en %) 1,3 1,3 18,7 20,0 5,8 31,4 41,9 11,4 10,9 14,7 15,7 10,9 10,9 16,1 11,6 77,3 42, / , / salariés et plus De 50 à 99 salariés De 20 à 49 salariés De 10 à 19 salariés Moins de 10 salariés 64,0 47,6 10,9 30,8 18,6 7,0 20,9 9,1 9,1 4,5 100 salariés et plus De 50 à 99 salariés De 20 à 49 salariés De 10 à 19 salariés Moins de 10 salariés Source : enquête CFA 2013 / Niveau V (CAP) Niveau IV (Bac Pro) Niveau III (BTS) Niveau II (Licence pro) Niveau I (Ingénieur) Source : enquête CFA 2013 / Les chiffres-clés Année scolaire 2013 / % des entreprises d accueil relèvent du secteur des IG. 61 % des jeunes sont en apprentissage dans une entreprise de 10 salariés et plus. 61 % des apprentis préparant un diplôme de niveau IV ou V sont recrutés dans des entreprises de moins de 20 salariés. 86 % des apprentis de niveau I sont recrutés dans les entreprises de 50 salariés et plus. 22

24 L INSERTION PROFESSIONNELLE POST-APPRENTISSAGE EN FÉVRIER 2013 Cette analyse est réalisée à partir des résultats des enquêtes IPA 5 et IVA 6. Chaque année, les services statistiques des rectorats (SSA) et les établissements de formation interrogent tous les apprentis (du niveau V bis jusqu au niveau I) sur leur situation 7 mois après leur sortie de formation. Cette enquête, pilotée par la Direction de l évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) permet de suivre les conditions de première insertion des jeunes au plan national et régional, par diplômes et groupes de spécialités. Le taux de réponse de l enquête IPA (Insertion par l apprentissage) est de 61 % en 2013 pour les jeunes préparant un diplôme des Industries graphiques 7, contre 46 % l an dernier. Le taux varie selon les diplômes : plus de 50 % de réponses pour les Bac Pro et de 70 % à 80 % selon les BTS). N.B. : Les tableaux analysés ci-après concernent les effectifs apprentis «sortants», c est-à-dire ceux qui ne poursuivent plus leurs études par voie scolaire ou d apprentissage. Un point à souligner : en 2013, 90 % des sortants sont satisfaits ou très satisfaits de la formation suivie pendant le contrat d apprentissage. Le taux d emploi en février 2013 (56 %) reste proche de celui enregistré l année précédente (58 %) Cette stabilité est à souligner compte tenu : - de la situation économique des entreprises de notre secteur d activité qui reste fragile et se ressent sur l emploi ; - de l augmentation du nombre global de diplômés en 2012 par rapport à 2011 (+ 43 apprentis soit + 10 %). Cette progression est particulièrement importante pour le BTS CIG ERPI qui compte 37 % de diplômés en plus par rapport à À titre comparatif, notons que le taux d emploi dans l ensemble du secteur de la production est plus élevé, il atteint 63 % en février L apprentissage reste un atout considérable pour s insérer sur le marché de l emploi ; chez les lycéens, le taux d emploi est nettement inférieur et atteint 37 % en Insertion par l apprentissage. 6 Insertion dans la vie active. 7 À noter que depuis 2 ans, les conditions d insertion des ingénieurs IG sortants ne sont plus analysées, les effectifs étant trop faibles. DONNÉES ÉDITION ANNÉE NATIONALE SCOLAIRE /

25 L INSERTION PROFESSIONNELLE POST-APPRENTISSAGE (EN FÉVRIER 2013) Comme l an dernier, le taux d emploi reste supérieur en BTS. Il est plus favorable pour les sortants de la filière Impression Le niveau d études et la filière restent déterminants dans l insertion des jeunes. Plus le niveau d études est élevé, plus les apprentis ont des chances de trouver un emploi. Ainsi, le taux d emploi est de 65 % pour les deux sections de BTS confondues et de 51 % en Bac Pro IG. Comme en 2012, les sortants de la filière Impression connaissent un taux d emploi supérieur à ceux de la filière Prépresse même si ce taux a diminué cette année, notamment en BTS ERPI. À noter dans la filière Prépresse le faible taux d emploi en Bac Pro PG (38 %), en repli de 10 points par rapport à l an dernier. En Licence professionnelle, le taux d emploi diminue (57 % contre 80 % en 2012). À noter que ce taux ne concerne que la Licence Flux numériques, édition et production d imprimés dispensée à PAGORA / CFA AGEFPI (Rhône-Alpes). L insertion professionnelle des apprentis qui ont suivi la Licence Ingénierie et management de projets en communication et Industries graphiques aux Gobelins - l école de l image (Île-de-France) analysée par l OFEM 8. Pour cette Licence professionnelle, le taux d emploi est de 39 %, le taux de poursuite d études atteint 48 % et les sans emploi sont à 13 %. RÉPARTITION DES APPRENTIS SORTANTS SELON LEUR SITUATION PROFESSIONNELLE (en %) RÉPARTITION DES APPRENTIS EN EMPLOI PAR DIPLÔME (en %) CAP Sérigraphie Bac Pro PG Bac Pro PI CAP Sérigraphie Bac Pro PG Bac Pro PI BTS CIG ERPG Sans emploi et n en recherche pas Sans emploi à la recherche d un emploi En stage de formation En emploi BTS CIG ERPI Licence professionnelle IG* BTS CIG ERPG BTS CIG ERPI * Les résultats concernent uniquement la Licence professionnelle Flux numériques, édition et production d imprimés (INP PAGORA / CFA AGEFPI) 24 8 L OFEM (Observatoire de la formation, de l emploi et des métiers de la Chambre de commerce et d industrie de Paris) analyse les enquêtes d insertion des jeunes réalisées par Médiamétrie pour les écoles de la CCI de Paris. Ces enquêtes concernent les «sortants» mais aussi les apprentis qui poursuivent leurs études.

Tableau de bord national de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques

Tableau de bord national de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques Tableau de bord national de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques PANORAMA Édition 2013 SOMMAIRE L ESSENTIEL... P. 3 L OFFRE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE...

Plus en détail

PANORAMA DE L APPRENTISSAGE DANS LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION ET DES INDUSTRIES GRAPHIQUES. Tableau de bord national

PANORAMA DE L APPRENTISSAGE DANS LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION ET DES INDUSTRIES GRAPHIQUES. Tableau de bord national Tableau de bord national 212 DE L APPRENTISSAGE DANS LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION ET DES INDUSTRIES GRAPHIQUES Institut de développement et d expertise du plurimédia Sommaire L ESSENTIEL... 3 1. L OFFRE

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS 2014... P. 4 L OFFRE DE FORMATION... P. 6 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS... P. 8 LE PROFIL DES APPRENTIS... P. 18

LES CHIFFRES CLÉS 2014... P. 4 L OFFRE DE FORMATION... P. 6 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS... P. 8 LE PROFIL DES APPRENTIS... P. 18 SOMMAIRE L ESSENTIEL... P. 2 LES CHIFFRES CLÉS 214... P. 4 L OFFRE DE FORMATION... P. 6 L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS... P. LE PROFIL DES APPRENTIS... P. 1 LES ENTREPRISES D ACCUEIL POUR LES APPRENTIS... P.

Plus en détail

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés

L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique. Chiffres clés L emploi et la formation dans les Industries de la communication graphique Chiffres clés 2010 ENTREPRISES ET EFFECTIFS ENTREPRISES : 6 664 établissements en 2009 6 000 5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 Évolution

Plus en détail

Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique. Données 2012. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.

Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique. Données 2012. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm. Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique Données Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.fr SOMMAIRE LES ÉTABLISSEMENTS NOMBRE ET CARACTÉRISTIQUES... P. 2 LES SALARIÉS

Plus en détail

1 L offre de formation des Industries graphiques en apprentissage... 4. 2 L évolution des effectifs lycéens et apprentis... 7

1 L offre de formation des Industries graphiques en apprentissage... 4. 2 L évolution des effectifs lycéens et apprentis... 7 Panorama de l apprentissage dans les métiers de la Communication et des Industries graphiques Sommaire L essentiel... 2 1 L offre de formation des Industries graphiques en apprentissage... 4 2 L évolution

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

[Données 2013] Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015

[Données 2013] Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015 Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015 [Données ] Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.fr SOMMAIRE LES ÉTABLISSEMENTS ÉVOLUTION PAR SECTEUR D'ACTIVITÉ

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Activité économique. L activité globale du secteur. Les échanges commerciaux. La production d imprimés entre 2000 et 2010

Activité économique. L activité globale du secteur. Les échanges commerciaux. La production d imprimés entre 2000 et 2010 Activité économique L activité globale du secteur L activité globale pour le secteur de l Imprimerie s élève en 2010 à environ 2,5 millions de tonnes produites, pour un chiffre d affaires que l on peut

Plus en détail

L ESSENTIEL PANORAMA DE L APPRENTISSAGE DANS LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION ET DES INDUSTRIES GRAPHIQUES

L ESSENTIEL PANORAMA DE L APPRENTISSAGE DANS LES MÉTIERS DE LA COMMUNICATION ET DES INDUSTRIES GRAPHIQUES Sommaire 1. L offre de formation en apprentissage 2 2. L évolution des effectifs 4 3. Le profil des apprentis 1 4. Le flux des diplômés 14 5. Les entreprises des apprentis 16 6. L insertion professionnelle

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

NORD PAS DE CALAIS - PICARDIE BRETAGNE STATISTIQUES EMPLOI-FORMATION DANS LES SECTEURS DE LA COMMUNICATION GRAPHIQUE

NORD PAS DE CALAIS - PICARDIE BRETAGNE STATISTIQUES EMPLOI-FORMATION DANS LES SECTEURS DE LA COMMUNICATION GRAPHIQUE NORD PAS DE CALAIS - PICARDIE BRETAGNE STATISTIQUES EMPLOI-FORMATION DANS LES SECTEURS DE LA COMMUNICATION GRAPHIQUE _ ÉDITION 216 DONNÉES 214 SOMMAIRE LES ÉTABLISSEMENTS ET LES SALARIÉS.......................................................

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

PANEL 100. Synthèse. Enquête annuelle. Imprimerie Brochure Dorure

PANEL 100. Synthèse. Enquête annuelle. Imprimerie Brochure Dorure Enquête annuelle PANEL 100 Édition 200 9 Imprimerie Sérigraphie Reliure Brochure Dorure Synthèse L évolution de l emploi et de la formation dans les Industries de la Communication Graphique et du Multimédia

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013

NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013 NI 13/07 poursuites 2012 Rectorat, DEPP, juin 2013 NOTE D INFORMATION N 13/07 de juin 2013 Rectorat Division Evaluation Prospective et Pilotage Les poursuites d études dans le supérieur des bacheliers

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Le supérieur : moteur de la croissance de l apprentissage en 2010 et 2011

Le supérieur : moteur de la croissance de l apprentissage en 2010 et 2011 note d informationoctobre 13.22 Au 31 décembre 2011, les centres de formation d apprentis accueillent 436 300 apprentis, soit une hausse de 2,4 % par rapport à 2010. Cette évolution est la résultante de

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE Photographie Nationale de la Branche Plasturgie Année 2013 PREAMBULE L Observatoire National Paritaire Prospectif des Métiers, des Emplois et des Qualifications de la Plasturgie remercie OPCA DEFI, Organisme

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1

FORM@DOSSIER. L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis. Form@dossier mars 2015 1 FORM@DOSSIER L enquête Région 2014 L Insertion Professionnelle des Apprentis Form@dossier mars 2015 1 SOMMAIRE Enquête IPA 2014... 3 Contexte :... 3 Résultats de l enquête... 3 Situation des alternants

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Ile-de-France. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE

Ile-de-France. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE Ile-de-France Données statistiques des Industries Graphiques Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE SOMMAIRE Introduction......................................................................................

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

LA FORMATION Rapport de branche 2012

LA FORMATION Rapport de branche 2012 N T E R - S E C T E U R S P A P I E R S C A R T O N S I N Production T E R - STransformation E C T E UDistribution R S P A P I E R S C A R T O N S Production Transformation Distribution LA FORMATION Rapport

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA

autofocus L insertion professionnelle des jeunes formés aux métiers de l automobile La lettre de l Observatoire de l ANFA autofocus La lettre de l Observatoire de l ANFA N 55 OCTOBRE 2013 L'EMPLOI DES APPRENTIS REPART DOUCEMENT MALGRÉ UNE TENDANCE à la BAISSe En février 2012, 60% des apprentis sortis de formation automobile

Plus en détail

Haute-Normandie. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE

Haute-Normandie. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE Haute-Normandie Données statistiques des Industries Graphiques Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE SOMMAIRE Introduction......................................................................................

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Rapport de synthèse Secteur des Etudes et du Conseil Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor

La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor La formation continue dans le secteur de la presse écrite en 2009, financée par l OPCA Médiafor Etude statistique des données fournies par Médiafor L observatoire des métiers de la presse réalise une photographie

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Taxe d Apprentissage. Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours. Présentation : DPMA CLOUET Thomas

Taxe d Apprentissage. Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours. Présentation : DPMA CLOUET Thomas Taxe d Apprentissage Un circuit complexe Des chiffres clés Le plan d action Constats et réforme en cours Présentation : DPMA CLOUET Thomas Définition Impôt versé par les entreprises afin de financer le

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE L analyse statistique qui suit a été réalisée par Séverine Penaud-Roux à partir des données brutes issues de la base CLAP

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management en 2007-2008

Les étudiants dans les écoles de management en 2007-2008 note d informationnovembre 08.30 En 2007-2008, 90 800 étudiants suivent une formation dans l une des 207 écoles de management, soit une hausse de 9,0 % par rapport à 2006-2007. Depuis 2000, les effectifs

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1).

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1). L insertion professionnelle s est légèrement améliorée par rapport à l an passé puisque le taux d emploi a progressé de 4 points. Le taux de chômage, en revanche, demeure toujours important avec plus d

Plus en détail

Formation et insertion

Formation et insertion Formation et insertion Plus d un élève sur trois formé dans l industrie A la rentrée 2011, près de 600 élèves suivent une formation professionnelle initiale sur le territoire vitryat. Plus d un tiers se

Plus en détail

L'insertion professionnelle des apprentis altérée par la crise économique

L'insertion professionnelle des apprentis altérée par la crise économique n 56 septembre 2010 ISSN 1967-6158 altérée par la crise économique Insertion dans la vie active des apprentis (Ipa) 2009 issus des centres de formation d'apprentis (Cfa) publics ou privés emploi formation

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

La baisse des sorties sans qualification

La baisse des sorties sans qualification note d information 1.12 AOÛT Les sorties sans qualification n ont cessé de baisser au cours des trente dernières années. En 1975, un quart des élèves d une même génération interrompait ses études au collège

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques

Portrait sectoriel. Le Numérique en Languedoc-Roussillon. Edition 2014 Mars 2014. Service Etudes et Statistiques Edition 204 Mars 204 Portrait sectoriel Direction régionale Languedoc-Roussillon Le Numérique en Languedoc-Roussillon Sommaire Emploi salarié page 2 DPAE page 6 Offres d emploi page 7 Demandeurs d emploi

Plus en détail

Mesure des emplois, métiers et formations de l économie verte

Mesure des emplois, métiers et formations de l économie verte Mesure des emplois, métiers et formations de l économie verte Conseil d orientation pour l emploi 26 mars 2013 (màj au 12/04/2013) Pierre Greffet MEDDE/CGDD/SOeS Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Ministère

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR

La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR La formation continue dans le secteur de la presse écrite de 2004 à 2007, financée par l OPCA MEDIAFOR Etude statistique des données fournies par MEDIAFOR Avant-propos Cette étude a été réalisée par l

Plus en détail

SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008

SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008 Enquête annuelle PANEL 100 Édition 2008 SYNTHÈSE Note méthodologique Pour la huitième année consécutive, l Observatoire Paritaire des Industries de la Communication Graphique et du Multimédia publie les

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Synthèse d enquête terrain pour la Branche Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des Rappel méthodologique Méthodologie employée pour

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Fédération Nationale de CFA - Sport Animation Tourisme - 7, rue de la République - 13002 Marseille Tel : 04 96 11 56 44 -Fax : 04 91 90 88 39 - Email

Fédération Nationale de CFA - Sport Animation Tourisme - 7, rue de la République - 13002 Marseille Tel : 04 96 11 56 44 -Fax : 04 91 90 88 39 - Email BILAN 2015 Sur l activité 2014 des CFA ACTIVITE 2014 DES CFA LES APPRENTIS Nombre d apprentis ayant suivi des heures de formation en 2014 (en nombre de contrat d apprentissage) et total des heures de

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007 StatEA N 08-04 Avril 2008 BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE L enquête 2007 auprès des diplômés BAC PRO sortis en 2003 confirme la finalité

Plus en détail

LA FILIÈRE DE FORMATION DES INDUSTRIES DES PAPIERS & CARTONS

LA FILIÈRE DE FORMATION DES INDUSTRIES DES PAPIERS & CARTONS LA FILIÈRE DE FORMATION DES INDUSTRIES DES PAPIERS & CARTONS CAP CONDUITE DE SYSTÈMES INDUSTRIELS OPTION PAPIERS-CARTONS Vous pouvez accéder au CAP Conduite des systèmes industriels option Papiers-cartons

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Entreprises La réforme de l apprentissage L ACCUEIL DES STAGIAIRES Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières EXPERTS-COMPTABLES La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Approche de la notion par la formation Christophe Sadok / Patrick Lagarrique Direction de la prospective/direction de la

Plus en détail

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique

Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique Panorama des formations post-baccalauréat en Transport et Logistique AFITL - 3 mai 2006 L objectif poursuivi Offrir aux membres de l AFITL (ou à quiconque se promène sur son site Internet) un recensement

Plus en détail

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 «Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 Enquête Réalisée par Nouveaux Armateurs 24 rue Sénac de Meilhan 17000 La Rochelle Page 1 IDENTIFICATION

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE NORD-PAS-DE-CALAIS LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 201- MARS 201 En 201, 0 entreprises du Nord-Pas-de-Calais du secteur privé ont été interrogées, employant 90 salariés dont

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ET DE PRÉVOYANCE BILAN ANNUEL 2014 VOLET PROFESSIONNALISATION

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ET DE PRÉVOYANCE BILAN ANNUEL 2014 VOLET PROFESSIONNALISATION BRANCHE PROFESSIONNELLE DES INSTITUTIONS DE RETRAITE COMPLEMENTAIRE ET DE PRÉVOYANCE BILAN ANNUEL 2014 VOLET PROFESSIONNALISATION Pour les IRC-IP, l année 2014 représente sur la Professionnalisation 36

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 026117 & REPÈRES TENDANCES Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Chiffre d affaires des magasins de plus de 300 m 2........ 4 Profil

Plus en détail

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011

insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 n o 19 2015 insertion professionnelle des titulaires d un DUT 2011 TAUX D INSERTION 77,4 % PART DES EMPLOIS STABLES 67,8% PART DE POURSUITES D ÉTUDES 88,7% SALAIRE NET MENSUEL MOYEN 1 472 O B S E R VATO

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique DOSSIER DE PRESSE 8 mars 2010 Journée des femmes Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique Un dispositif géré par ; UN FONDS DE GARANTIE DESTINÉ AUX FEMMES Grace au FGIF plus

Plus en détail

Fictions TV françaises

Fictions TV françaises Fictions TV françaises REPARTITION GEOGRAPHIQUE DES TOURNAGES EN 2012 Note méthodologique : Productions concernées : Unitaires et séries TV français (COSIP, ou productions françaises ayant au moins une

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management Année 2003-2004

Les étudiants dans les écoles de management Année 2003-2004 note d informationdécembre 04.35 www.education.gouv.fr/stateval En 2003-2004, 80 300 étudiants suivent une formation au sein des écoles de management, soit une hausse de 8 % par rapport à 2002-2003. En

Plus en détail

GFE. Tendances régionales. Techniques de la communication Média. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées.

GFE. Tendances régionales. Techniques de la communication Média. de l emploi, du marché du travail. et de la formation en Midi-Pyrénées. Tendances régionales de l emploi, du marché du travail et de la formation en Midi-Pyrénées Dans les domaines GFE Techniques de la communication Média 19 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Novembre 2006

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Quadrat Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Tél : 01 75 51 42 70 contact@quadrat etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail