Compression de données texte, son, image

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compression de données texte, son, image"

Transcription

1 Compression de données texte, son, image Pierre Jouvelot Centre de recherche en informatique Ecole des mines de Paris (C) M.S. HEC/Mines MSIT

2 Vers le tout numérique... Le nouveau credo «3A»: «Anything Anytime Anywhere» Internet, ou la mémoire immanente (anytime) et omniprésente (anywhere) Du monde réel analogique... au monde virtuel numérique «De digitalis representatio rerum» (anything) Pierre Jouvelot 2

3 Plan 1. Introduction 2. Théorie de l information 3. Compression de texte : 1. Codage entropique 2. Substitution textuelle 4. Compression du son : 1. Codage 2. Quantification 3. Prédiction linéaire 4. MPEG Pierre Jouvelot 3

4 Plan (fin) 5. Compression des images : 1. Codage 2. Fax 3. JPEG 4. MPEG 6. Conclusion Pierre Jouvelot 4

5 Introduction Types de données : analogiques (son, image) digitales (texte) Codage en caractères dans un alphabet : compression : D vers C (< D) décompression : C vers (une approximation de) D Digitalisation/échantillonage/numérisation Applications : stockage, communications Compromis : coût/compression Pierre Jouvelot Introduction 5

6 Volumes et débits Images fixes : 1 Mo (576(l) x 720(p) x 25i/s) 10 Mo (image film 35 mm) 1 Go (film de 1h30) Images mobiles : TV analogique (140 Mb/s) MPEG (5 Mb/s, qualité VHS) Pierre Jouvelot Introduction 6

7 Types de compression Sans perte (lossless) : texte traitement d images (médecine) Avec perte (lossy), pour données analogiques échantillonnées : parole, musique images Performance : 2:1 sans perte jusqu à 1000:1 avec perte (fractal) Pierre Jouvelot Introduction 7

8 Standards ISO IEC CCITT/UIT Interopérabilité accrue Diminution des coûts Implémentations logicielle/vlsi Convergence TPH/TV/Internet Etude de cas : fax CCITT G3 Pierre Jouvelot Introduction 8

9 L information Emetteur (ou source) Canal Récepteur Message (ou suite de caractères) Référentiel (alphabet)... Surprise du message! Pierre Jouvelot Théorie 9

10 Source Modèle stochastique de source Alphabet A = {c 1,... c n } Chaine s = séquence finie de caractères émis p i : probabilité d émission de c i Exemples : constante, p 0 = 1, p i 0 = 0 aléatoire, p i = 1/n Pierre Jouvelot Théorie 10

11 Ordre Prise en compte du contexte : ordre 0 : probabilités indépendantes ordre supérieur Probabilité de «u»? 1% dans un modèle d ordre 0 95% à l ordre 1, après «q» Pierre Jouvelot Théorie 11

12 Mesure d information Claude Shannon (Bell Labs, 1940) : Plus de surprise, plus d incertitude, plus d information, plus de «bits» Test de lecture (Shannon, 1950) : 1 caractère anglais sur 2 est inutile! Application : sources constante et aléatoire Pierre Jouvelot Théorie 12

13 Entropie et codage Source S d ordre 0, en bits : H(S) = - Σ p i log 2 (p i ) Application : sources contante et aléatoire Théorème du codage : Coder un caractère de S nécessite, en moyenne, H(S) nombres binaires Codage optimal : atteindre l entropie pour des chaînes infiniment grandes Pierre Jouvelot Théorie 13

14 Exemple de codage optimal Source S sur A = {a, b, c} Loi de probabilité : ½, ¼, ¼ Codage «à la ASCII» : 00, 01, 10 Entropie : H(S) = 1.5 Codage optimal : 0, 10, 11 Séquence «type» : symboles : abac (biaisé) codes : (aléatoire) Pierre Jouvelot Théorie 14

15 Du codage à la compression Texte Codage Code Codage équiprobable Texte ASCII Compression Pierre Jouvelot Théorie 15

16 Compression de texte Source c Encodeur Compresseur 0/1 Canal Récepteur c Décodeur Décompresseur 0/1 Pierre Jouvelot Texte 16

17 Types de codage off-line on-line temps réel Pierre Jouvelot Texte 17

18 Code (Fonction de) code binaire f : chaîne (0/1) * Exemple : a 1001 b 10 ab abbb 1 VLC = Variable Length Coding Implémentation par dictionnaire : trie, hachage Pierre Jouvelot Texte 18

19 Code sans perte f sans perte si f injectif : décodable de manière unique Introduction de virgules : code unaire, avec 0 comme virgule replacer chaque c par 0c, sauf le dernier, par 1c remplacer w par : ( w -1)*0, 1, w (en unaire) Peu efficace! Pierre Jouvelot Texte 19

20 Codes préfixes Aucun code n est préfixe d un autre Décodable de manière unique Différentes implémentations : Huffman Codage arithmétique (brevets) Performances voisines en pratique Pierre Jouvelot Texte 20

21 Codage d Huffman (1952) Hypothèses : Source d ordre 0 Loi p i connue Algorithme glouton Exemple de construction d arbre : A = {a, b, c, d, e}, p i = {0,5; 0,2; 0,1; 0,1; 0,1} Optimal si p i en puissance de ½ Pierre Jouvelot Texte 21

22 Codage arithmétique (1980) Optimal pour tout p i Chaîne = sous-intervalle de [0,1[ A = {a, b, c}, p i = {0,2; 0,3; 0,5} : a [0; 0,2[ b [0,2; 0,5[ c [0,5; 1[ ac [0,1; 0,2[ bc [0,35; 0,5[ aca [0,1; 0,12[ (envoyer 1, renormaliser) acaa [0,0; 0,4[ Pierre Jouvelot Texte 22

23 Codage d ordre supérieur Méthodes : opérer par blocs de k éléments de S probabilités conditionnelles (statistiques d ordre k) Mémoire importante : S k Souvent utilisé pour Huffman (zip, par blocs : étage 2) Pierre Jouvelot Texte 23

24 Codage adaptatif Source Encodeur/ Compresseur Modifieur de modèle Récepteur Décodeur/ Décompresseur Canal Pierre Jouvelot Texte 24

25 Huffman adaptatif Algorithme dynamique : Initialisation : caractères équiprobables Gestion d une table de fréquences Reconstruction du dictionnaire Codage optimal (à l infini) Synchronisation? Extension à l ordre supérieur adaptatif (context modelling) Pierre Jouvelot Texte 25

26 Codage RLE Run-Length Encoding n caractères identiques (n, c) Applications : fichier core (Unix) souvent utilisé (fax, JPEG) Pierre Jouvelot Texte 26

27 Substitution textuelle Famille d algorithmes Algorithme général : D = init( A ) ; while not( eof()) do { s = input( D ) ; // plus longue chaîne output( code( s, D )) ; update( D, s ) ; } Politiques de gestion de D Pierre Jouvelot Texte 27

28 Dictionnaire glissant (LZ77) Lempel-Ziv (1977) Dictionnaire = input déjà analysé code( s, D ) = (d, l) : d = déplacement arrière l = longueur reconnue maximum init( A )? Optimal au sens de l entropie Utilisations : zip (étage 1), PNG (Portable Network Graphics), Stacker, QIC (Quarter Inch Cartridge) Pierre Jouvelot Texte 28

29 Dictionnaire dynamique (LZ78) Lempel-Ziv (1978) Dictionnaire = chaîne int init( A ) = {a 1 ; b 2} code( s, D ) = D(s) update( D, s ) ::= D + (s+premier caractère non reconnu, D +1) Optimal au sens de l entropie Applications : man pages (Unix), V.42bis, GIF (Graphical Interface Format, LZW) Pierre Jouvelot Texte 29

30 Anticipation (lookahead) Compression = parsing Approche greedy non optimale Exemple : D = {a, b, ab, b n }, input = ab n greedy : ab, n-1 fois b optimal : a, b n Solutions : borner le lookahead, programmation dynamique Pierre Jouvelot Texte 30

31 Résultats comparatifs Codages entropiques voisins Approches par substitution textuelle similaires Anticipation peu utile (qq. %) Pierre Jouvelot Texte 31

32 Codage du son Son analogique = flux continu de données MIDI Codage discret : Temps (échantillonage), en Hz Intensité (quantification), en bits Minimisation de la perte de codage Pierre Jouvelot Son 32

33 Temps Plage audible : 20 Hz 20 khz Théorème Nyquist-Shannon : Echantillonner au double de la fréquence maximum (f s = 2f max ) Problème de l aliasing : Repliement du spectre : f, f s +f, f s -f Sawtooth (f s = khz) : 440, 880, 1760 Oversampling, filtrage passe-bas Pierre Jouvelot Son 33

34 Intensité Echantillonage linéaire de tension Applications (par seconde) : parole 96kb : 8k samples, 12 bits musique CD : 44.1k paires, 16 bits 6 db (= 10log 10 (S/N)) par bit Fréquence plus importante que la résolution Pierre Jouvelot Son 34

35 Codage PCM Pulse Code Modulation : d i Differential PCM : d i -d i-1 Adaptative DPCM : Donnée 16 bits d vers code 4 bits c d i -d i-1 ~ step*value[ c ] «step» adaptatif Standards CCITT bas débit (G.721-3) Fichiers WAV (Microsoft), téléphones DECT «Bunny», PCM, 8 khz, 16b, 128kbps «Bunny», ADPCM, 32kbps Pierre Jouvelot Son 35

36 Quantification Quantization Source essentielle de compression Partitionnement de l espace de représentation R des données : Ensemble de classes {c} Représentant de c : cookbook R ( c ) Problème d optimisation de codage : Trouver R tel d ~ cookbook R ( c ) en minimisant la distorsion Pierre Jouvelot Son 36

37 Quantifications scalaires Linéaire : c = d/step, d = c*step Logarithmique : μ-law, A-Law Sensibilité non-linéaire de l ouie Meilleure quantification à faible niveau, signaux plus probables Utilisation PABX (96kb 64 kb) «CQ», μ-law, 64 kbps Pierre Jouvelot Son 37

38 A-Law 12 bits vers 8 bits : Signe Position du bit de poids fort dans les 7 premiers 11 bits de magnitude 4 bits suivants Exemples : s1wxyzabcdefg s111wxyz s01wxyzabcdef s110wxyz s wxyza s001wxyz Pierre Jouvelot Son 38

39 Quantification vectorielle VQ, Vector Quantization Vaste choix d approches : quantification scalaire par composante apprentissage : Linde-Buzo-Gray, réseaux de neurones clustering (quadtree,...) MCP Pierre Jouvelot Son 39

40 Représentation de la voix LPC (Linear Predictive Coding) Voice coder : source u n et filtre Modélisation du signal s n : s n = Gu n Σ k=1,p a k s n-k Codage par trame d n : Déterminer s n ~ d n minisant la distorsion Algorithme de Durbin (1960) Coder/quantifier G, u, p, {a k } Quantifier le résiduel {s n -d n } Pierre Jouvelot Son 40

41 Normes de compression LPC bien adapté aux faibles débits LPC-10 (DoD) : 2.4 kbps, p = 10, u n = bruit blanc CELP (Code Excited LP) : 4.8 kbps, u n = indice, MPEG-4 GSM (Global System for Mobile) : Données : 8 khz, 13 bits PCM Débit 13 kbps, taux 8 RTE-LTP (Regular Pulse Excitation Long Term Prediction, 6 MIPS) Pierre Jouvelot Son 41

42 MPEG-Audio Motion Picture Expert Group ISO/IEC JTC1/SC29/WG11 Norme audio IS (1991) 3 niveaux (layers) de compression : I 192 à 384 kb/s/canal (DCC) II 128 (DAB) III variable de 32 à 128 (.mp3) Pierre Jouvelot Son 42

43 Hypothèses de codage Assymétrie : décodage aisé Retard de codage borné (<60ms) Performance croissante (I à III) : PCM, 705 kb/s/canal à MP3, 32 kb/s Complexité croissante : taux ~ 1:7 sans perte discernable Codeur non spécifié : MP3, ou une norme de représentation! Pierre Jouvelot Son 43

44 Psychoacoustique Perceptual Coding Effet de masquage fréquentiel Exemple : 1000 Hz (-18 db) ~ (-18 db) (-45 db) ~ 1000 Pierre Jouvelot Son 44

45 Structure du codeur MP3 Flux PCM Filtrage Psychoacoustique #bits/bruit allocation quantification Huffman Données auxiliaires Formatage.mp3 Pierre Jouvelot Son 45

46 Pré-traitement Trames de 1152 samples (.mp3) Découpage fréquentiel : 20 Hz à 20 khz Subband Coding en 32 bandes Largeurs identiques ( AC3) Chevauchement Polyphase Quadrature Filter passebande unique Pierre Jouvelot Son 46

47 Masquage psychoacoustique (1) Modèle perceptuel empirique : Si ( bande de fréquence B, bruit_de_quantification(b) < seuil_de_masquage(b)) alors compression «sans perte» Détermination expérimentale des seuils : prise en compte de la sensibilité auditive Pierre Jouvelot Son 47

48 Masquage psychoacoustique (2) Fréquentiel Temporel (intensité > 40 db) : pré (2 ms), post (100 ms) Tonalité : analyse des formants Couplage entre canaux : (L,R), (L+R,L-R), (L+R, échelles) Adaptativité Pierre Jouvelot Son 48

49 Codage.mp3 Adaptative Spectral Perceptual Entropy Coding 1 trame = [g, {f i }] : gain, 32 facteurs d échelle Calcul itératif fonction du débit: Noise Control Loop (quantification) Rate Loop (codage d Huffman) Watchdog ou adaptation du modèle Pierre Jouvelot Son 49

50 MPEG-2 IS (1994) Plus de fonctionalités : Fréquences de 8 à 96 khz Intervalle de débits plus large (Low Sample Rate : 8 kbps) 5.1 canaux Canaux multilingues ~ 2 fois plus efficace (astuces de codage) Compatible MPEG-1 + Advanced Audio Coding Pierre Jouvelot Son 50

51 MPEG-4 Approche toolbox sonore (1998) : naturelle (voix, musique) synthétique Profils spécifiques : Speech, Synthesis, Scalable, Main Pierre Jouvelot Son 51

52 Sons naturels Débits : 1.2 à 64 kb/s Voix : HVXC (< 4 kb/s) CELP (< 24 kb/s) Audio (et voix à haut débit) : TwinVQ (NTT) AAC Pierre Jouvelot Son 52

53 Sons synthétiques Text-to-Speech (200 b/s à 1.2 kb/s) Structured Audio : Synthèse (WAV, FM, physique) SA Orchestra Language (~ CSound) SA Score Language Fonctionnalités : vitesse (à hauteur constante) hauteur (à vitesse constante) effets (réverb, spatialisation,...) Scalabilité Pierre Jouvelot Son 53

54 Normes industrielles AC-3 (Dolby) : Algorithme et codage propriétaires Compression psychoacoustique Adaptation : bandes (#, largeur) fenêtre temporelle d analyse Utilisation dans la norme DVD US ATRAC (Sony), dans MiniDisk Pierre Jouvelot Son 54

55 Codage des images Picture element (pixel, pel) Espaces de représentation : N&B binaire niveau de gris 8/16 bits couleur : vraie, palette (quantification), dithering Image = tableau de pixels, carré ou non (pel aspect ratio, e.g. 4:3) Pierre Jouvelot Image 55

56 Espaces de couleur Normalisation CIE RGB, YIQ, YUV, LAB, YC 1 C 2,... Découplage achromatique (1) et chromatique (2) Facteur de transparence α Pierre Jouvelot Image 56

57 RGB 3 composantes additives : terminal vidéo I = k V γ (γ ~ 2.3) Peu adapté à la compression Pierre Jouvelot Image 57

58 YUV Luminance (Yellow) Chrominance (U, V) TV PAL et JPEG (RGB) = M.(YUV) Clipping (<235 en Y) Forte corrélation (U,V) avec Y = 0.5 Pierre Jouvelot Image 58

59 YUV Y U V Pierre Jouvelot Introduction 59

60 CCIR 601 (ITU-R BT.601) Codage numérique qualité studio de signaux TV analogiques Compatibilité TV actuelle : US : 525 l/59.94 Hz Eu : 625 l/50 Hz Echantillonage luminance 13.5 MHz Pierre Jouvelot Image 60

61 Paramètres CCIR 601 Couleur : Chrominance Subsampling 4/2/1 YUV 4:2:2 (Y 1.Y 2.Cb.Cr) 8 bits par pel (216 Mb/s) Débits : US : 480 l x 720 pel, 60 field/s (30 i/s non entrelacé) Eu : 576 l x 720 pel, 50 field/s (25 i/s) Pierre Jouvelot Image 61

62 Fax Groupe 3/4 Norme CCITT/SG XIV ITU-T.4 (1980) Transmission numérique (G1/G2 analogiques) sur ligne TPH Représentation : Format A4, N&B Numérisation 200 dpi, 1188 l Débit 4.8 kb/s Extensions : A3, 2D, vitesse Pierre Jouvelot Image 62

63 Compression 1D Codage d Huffman statique d un codage RLE unidimensionnel Tables expérimentales l (b, n) : 0 ( , ) 3 (1000,10) 63 ( , ) Découpage en blocs de taille 64 Taux : 5 à 15 en pratique Pierre Jouvelot Image 63

64 Option 2D Prise en compte de ligne précédente Modified READ (Relative Element Address Designate) : codage des transitions Exemple du mode «pass» : b b 2 a 0 a 0 Code 001, avec a 0 a 0 (~ b 2 ) Pierre Jouvelot Image 64

65 JPEG Joint Photographic Expert Group ISO JTC1/SC29/WG1 ITU-T.81 et ISO/IEC (1992) Objectifs : Images fixes (gris, couleur) Utilisation humaine State of the art, general purpose Paramétrable (format et non algorithme) Peu coûteux Pierre Jouvelot Image 65

66 Codage Indépendant de l espace de couleur Traitement par canal Image f(x,y) : 0 x,y N-1 Modes : séquentiel progressif hiérarchique, pyramidal (sans perte) Pierre Jouvelot Image 66

67 Performances Adapté aux images réelles Meilleur que GIF (sauf dessin) Compression moyenne de 10 à 50 Taux de référence (16 b/p) : 0.08 b/p (reconnaissable) 0.25 b/p (moyen) 0.75 b/p (excellent) 2.25 b/p (quasi identique) Pierre Jouvelot Image 67

68 Spectre (clarinette, Sib) Temps f(x) Fréquence F(a) Pierre Jouvelot Image... et son! 68

69 Discrete Cosine Transform f(x,y) spectre F(a,b), 0 a,b N-1 Intérêts de la DCT : Proche de l optimum (KLT) Moins de discontinuités : DCT(f) = DFT(f+miroir(f)) Calculs en réels, avec mode Fast DCT Inverse DCT Conversion sans perte Algorithme non spécifié dans la norme 25% du temps de codage JPEG! Pierre Jouvelot Image 69

70 Définition de la DCT F(a,b) = C(a)C(b)/4 x=0,n-1 y=0,n-1 f(x,y)cos((2x+1)πa/2n) cos((2y+1)πb/2n) avec : C(0) = 2/ N C(s) = 2 (2/N) Pierre Jouvelot Image 70

71 Définition de l IDCT f(x,y) = a=0,n-1 b=0,n-1 C(a)C(b)/4 F(a,b)cos((2x+1)πa/2N) cos((2y+1)πb/2n) Décomposition sur une base cos(x)cos(y) Pierre Jouvelot Image 71

72 Base de la DCT (N = 8): cos((2x+1)πa/16)cos((2y+1)πb/16) a b Pierre Jouvelot Image 72

73 Exemple de DCT Image 8x8 (shift 128) DCT 8x8 (arrondi) Pierre Jouvelot Image 73

74 Quantification DCT par blocs de taille 8x8 : Localisation des effets de Q Réduction de complexité Matrice de coefficients : DC, 63 AC F(a,b), avec 3 bits de plus que f(x,y) Table Q(a,b), paramètre de quantification vectorielle Pierre Jouvelot Image 74

75 Exemple de quantification Q(a,b) typique F(a,b)/Q(a,b) Pierre Jouvelot Image 75

76 Codage des coefficients DC : DPCM (signe+ difference ) AC : Parcours «zig-zag» RLE adaptatif (# zéros, taille en bits du chiffre suivant) Huffman statique (table en paramètre) Pierre Jouvelot Image 76

77 Chaîne JPEG.bmp Découpage 8x8 DCT tables Q Codage entropique.jpg Pierre Jouvelot Image 77

78 Modes progressif : sélection spectrale (basses fréquences) résolution (n MSB bits seulement) hiérarchique sans perte : Pas de DCT Prédiction / contexte adaptatif Codage entropique de la différence Pierre Jouvelot Image 78

79 JPEG progressif Original DC DC, 1 AC DC, 2ACs DC, 3ACs 7 MSB DC +5 MSB AC +6 MSB AC +7 MSB AC Pierre Jouvelot Image 79

80 Formats pseudo-standards Pas spécifié dans la norme JPEG File Interchange Format (.jpg) TIFF/JPEG Still-Picture Interchange File Format Standard ISO/IUT Multi-formats Pierre Jouvelot Image 80

81 Evolution de JPEG JPEG-2 : inspiration MPEG-2 JPEG-3 : informations de DRM JPEG-LS : LOw COmplexity LOssless COmpression Prédictif avec contexte adaptatif Code de Golomb : ( x/m, x mod m) Codage : (unaire, 0, binaire log 2 (m)) JPEG-2000 : Standard ISO/IEC/ITU (déc. 2000) Fondé sur la décomposition en ondelettes Pierre Jouvelot Image 81

82 JPEG vs. JPEG-2000 : Lena Original 24 bpp JPEG 0.94 bpp JPEG bpp Pierre Jouvelot Image 82

83 MPEG Motion Picture Expert Group ISO/IEC IS (août 1993) Indépendant des applications Approche toolkit Multimédia : Audio, Video, System, Testing Norme de format, pas d algorithme Pierre Jouvelot Image 83

84 Spécifications Accès direct aux images Fast Forward/Reverse Playback arrière Robustesse aux erreurs Temps-réel Séquences éditables Pierre Jouvelot Image 84

85 Principes Opportunités de compression : espace : transformation DCT temps : compensation de mouvement Incompatibilités : fort taux de compression ( inter) accès direct ( intra) Pierre Jouvelot Image 85

86 Compression temporelle Motion Compensation Prediction 3 types de trames : intra (I), key frame prédit (P), DPCM par rapport à (I,P) bidirectionnel (B), interpolé Impact sur les performances : 1.2 b/p intra (Motion JPEG) 0.3 b/p inter Pierre Jouvelot Image 86

87 IBP Ordonnancement des trames Impact sur la taille des buffers : Constrained Parameters Bitstream Une trame I toutes les 12 trames Pierre Jouvelot Image 87

88 Prédiction temporelle (P) Estimation de mouvement Block matching Macroblocs 16x16 de prédiction (Y) Coûteux en temps de calcul : Minimisation de la distortion Préfiltrage passe-bas Algorithme non défini par MPEG Pierre Jouvelot Image 88

89 t-1 t Vecteurs de mouvement (t-1 t) Pierre Jouvelot Image 89

90 Interpolation temporelle (B) I 0 B 1 I 2 Types d interpolation B 1 : intra = 128 Forward_Predicted v (x) = I 0 (x+v) Backward_Predicted v (x) = I 2 (x+v) Average vv = (FP v +BP v )/2 Très fort taux de compression Réduction du bruit (moyennage) Multirésolution temporelle Complexité (calcul, mémoire) Pierre Jouvelot Image 90

91 Image «I» résiduelle (P/B) Pierre Jouvelot Image 91

92 Compression spatiale DCT Quantification vectorielle : Blocs 8x8 Matrice de pas adaptative (par bloc) Distinction I et (P,B) Zig-zag scanning Codage RLE Codage entropique (tables uniques) Pierre Jouvelot Image 92

93 Structure 6 couches fonctionnelles : séquence : accès SMPTE GOP : I...I image : unité de codage slice : resynchronisation macrobloc : MCP bloc : DCT Pierre Jouvelot Image 93

94 MPEG-2 IS (novembre 1994) Vidéo et audio 3-15 Mb/s Du«VHS» au «LaserDisc» CCIR-601 complet, entrelacement Compatible MPEG-1 Pierre Jouvelot Image 94

95 ... De petites améliorations MCP en ½ pel (interpolation) Modes multiples de scanning (entrelacement) Précision variable des DC Quantification non-linéaire des MBs Paramétrage des tables entropiques Images D (Y uniquement) : FF Meilleure gestion des buffers Pierre Jouvelot Image 95

96 Scalability Plusieurs couches de priorité Adaptation à la puissance du récepteur (simulcasting) Quatre modes : spatial, ou multirésolution data partitioning ~ progressif rapport S/N ~ hiérarchique temporel, avec taux de trames différent (e.g., gauche/droite avec prédication L/R) Pierre Jouvelot Image 96

97 Profils et niveaux Profil : Sous-ensemble de caractéristiques Simple, Main (B), Main+, Next Niveau (level): Contraintes sur les paramètres Low, Main, High 1440, High Main : 720x480, 15 Mb/s, CCIR-601 Combinaisons : Profile x Level Applications : Téléconf, CATV, HDTV, DBS Pierre Jouvelot Image 97

98 Extensions MPEG-2 DSM-CC : Digital Storage Media Control Commands Commandes interactives Indépendance du support Audio Non Backward Compatible Vidéo studio 10 bits/plan Pierre Jouvelot Image 98

99 MPEG-3 Objectif : HDTV à Mb/s Remplacé par... MPEG-2 Pierre Jouvelot Image 99

100 MPEG-4 Ensemble de technologies Production, distribution et accès : TV numérique, synthèse, Internet Trois groupes visés : auteurs : DRM ISP : QoS, Delivery Multimedia Integration Framework (~ ftp) utilisateurs : interactivité, mobilité Pierre Jouvelot Image 100

101 Caractéristiques Standard IS (février 1999) Bande large : 5 kb/s 4 Mb/s Vidéophones, multimédia, VR,... Profils vidéo : naturel : Simple, Core, Main,... synthèse : Facial Animation, Scalable Texture. Hybrid,... Techniques agressives : fractals, morphologie, ondelettes,... Pierre Jouvelot Image 101

102 Nouveaux concepts Objets média : Naturels vs. synthétiques Têtes parlantes Description hiérarchique de scènes : spatiale, temporelle, sprites (fond),... QoS : bit rate, taux d erreur, priorité Multiplexage : FlexMux, TransMux Utilisateurs : position, déplacement d objets, langues Pierre Jouvelot Image 102

103 Compression(s) Elements multiples : vidéo, mailles 2D/3D, textures, variations... Compression «classique» : MPEG-2 (+ AVC = DivX) ondelettes Objets synthétiques : Facial Definition Parameter Facial Animation Parameter Body Animation Prédiction de mouvement des objets Pierre Jouvelot Image 103

104 Conclusion : Le futur de la compression Une perpétuelle recherche d améliorations : Texte : Modélisation des sources (langage naturel) Pattern-Matching Burrows-Wheeler Transform Son : Sans perte (Apple Lossless, Shorten) Compression d images : JBIG, Fax JPEG Méthodes fractales Pierre Jouvelot Conclusion 104

105 Un exemple : La compression fractale Transformation affine contractante f Point-fixe par itération de f Similarités Partitioned Iterated Function Systems (1988) Trouver f? Pierre Jouvelot Conclusion 105

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

Chaine de transmission

Chaine de transmission Chaine de transmission Chaine de transmission 1. analogiques à l origine 2. convertis en signaux binaires Échantillonnage + quantification + codage 3. brassage des signaux binaires Multiplexage 4. séparation

Plus en détail

Compression d images format JPEG

Compression d images format JPEG Compression d images format JPEG 1) Introduction (système de compression, les normes) 2) Formats des images (les couleurs, formats 4:2:0, QCIF ) 3) JPEG (schéma de codage, modes de fonctionnement) D après

Plus en détail

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES

Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES Chapitre 5 LA COMPRESSION DES IMAGES NUMÉRIQUES 91 PROBLÈMES TRANSMISSION / STOCKAGE Problèmes : Non compressée (c est-à-dire sous forme d un fichier BMP par exemple), une image couleur (en RVB) haute

Plus en détail

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66

CODEC. (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 CODEC Codage / Décodage (Compression / Décompression) William PUECH Université Montpellier II IUT Béziers 1/66 Introduction Transmission analogique : le procédé reproduit la forme même du signal que l'on

Plus en détail

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4

Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Enseignement (M21) «Numérisation des signaux audio-vidéo, compression et stockage» Cours 1/4 Cette matière fait partie du module M3.21 «Culture scientifique et traitement de l information» (4CM, 2TD, 3TP)

Plus en détail

Compression multimédia

Compression multimédia Compression multimédia 1/21 Compression multimédia Théorie des réseaux nils.schaefer@sn-i.fr Compression multimédia 2/21 Limites de la compression générique Méthodes de compression génériques Aucune connaissance

Plus en détail

Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur

Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 2000) Codage Vidéo. Représentation de la couleur. Codage canal et codes correcteurs d erreur Codage hiérarchique et multirésolution (JPEG 000) Codage Vidéo Représentation de la couleur Codage canal et codes correcteurs d erreur Format vectoriel (SVG - Scalable Vector Graphics) Organisation de

Plus en détail

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes

Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Compression d images et de vidéo: pourquoi, comment? Aline ROUMY Chercheur, INRIA Rennes Octobre 2014 SOMMAIRE 1. Pourquoi compresser une vidéo? 2. Comment compresser? 3. Compression avec pertes 4. Compression

Plus en détail

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable

UV Théorie de l Information. Codes à longueur variable Cours n 5 : UV Théorie de l Information Compression de l information : Codage de source sans distorsion Ex 1 : Code de Shannon Fano Ex 2 : Code de Huffman Ex 3 : Codage par plage Ex 4 : Codage de Lempel

Plus en détail

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson

TI Traitement d'images Semaine 12 : Compression d'images Olivier Losson TI Traitement d'images Semaine : Compression d'images Olivier Losson Master Informatique : http://www.fil.univ-lille.fr Spécialité IVI : http://master-ivi.univ-lille.fr Plan du cours Généralités sur la

Plus en détail

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS

THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS THÉORIE DE L'INFORMATION : RAPPELS 1920 : premières tentatives de définition de mesure de l'information à partir de 1948 : travaux de Shannon Théorie de l'information discipline fondamentale qui s'applique

Plus en détail

SI350 Compression de signaux. G. Richard

SI350 Compression de signaux. G. Richard SI350 Compression de signaux parole et musique G. Richard Merci à Nicolas Moreau pour les transparents 2 Gaël RICHARD SI350 Compression Mai 2010 Contenu Codage de la parole Généralités Organismes de standard,

Plus en détail

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION

PLAN DU COURS. Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION PLAN DU COURS Traitements de données multimédia MI L2 S4 S. CHABRIER ❶ Introduction ❷ La compression Les méthodes de compression La compression du son La compression des images La compression vidéo ❸ La

Plus en détail

Compression d images. Frédéric Dufaux. 26 janvier 2011. Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech. Compression. F.

Compression d images. Frédéric Dufaux. 26 janvier 2011. Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech. Compression. F. d images Frédéric Dufaux Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 26 janvier 2011 1 / 91 Plan 1 sur la compression d images 2 Quantification 3 4 Codage par Transformée 5 2 / 91

Plus en détail

Sommaire. Introduction au codage multimédia et la compression. Forme d un fichier. Introduction

Sommaire. Introduction au codage multimédia et la compression. Forme d un fichier. Introduction Sommaire au codage multimédia et la compression Sebastien.Kramm@univ-rouen.fr IUT SRC Rouen 2012-2013 Codage des images Format matriciel (bitmap) Codage du son Compression de données Compression avec pertes

Plus en détail

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30

Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263. Alain Mérigot. Université Paris sud. A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo I MPEG1, MPEG2, H261, H263 Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (am@ief.u-psud.fr) Compression vidéo I 1 / 30 Compression vidéo Codage de séquence en suite d images JPEG : 25

Plus en détail

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni

Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Réseaux Multimédia 2002 Damien Magoni Toutes les illustrations 2001 Pearson Education Limited Fred Halsall Contenu Représentation des informations multimédia Numérisation Structure d un encodeur Structure

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Standards de compression audio et vidéo

Standards de compression audio et vidéo Standards de compression audio et vidéo Rappels théoriques streaming vidéo Eric Briantais 1 Pourquoi compresser? Vidéo numérique non compressée : 166 Mb/s (15 disquettes par seconde!) TV numérique : en

Plus en détail

Quantification Vectorielle

Quantification Vectorielle Quantification Vectorielle Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 14 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Vectorielle 1/65 Plan Introduction 1 Introduction

Plus en détail

Le son sur le web. S. Natkin

Le son sur le web. S. Natkin Le son sur le web S. Natkin Usage du son Contenus sonores: dialogues, interview Amélioration de l ihm (sons pour les boutons ) Musique de fond Ventes de musique et de contenus sonores Les limites techniques

Plus en détail

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés

Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés Synthèse théorique des méthodes de transmission binaires sur les canaux vocodés I Introduction On cherche à moduler des données binaires dans le but de les transmettre sur des canaux vocodés. Afin de transmettre

Plus en détail

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette

Compression et Transmission des Signaux. Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette Compression et Transmission des Signaux Samson LASAULCE Laboratoire des Signaux et Systèmes, Gif/Yvette 1 De Shannon à Mac Donalds Mac Donalds 1955 Claude Elwood Shannon 1916 2001 Monsieur X 1951 2 Où

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

Ondelettes et compression d images

Ondelettes et compression d images Ondelettes et compression d images Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 30 Octobre 2012 M. Cagnazzo Ondelettes 1/96 Plan Introduction 1 Introduction 2 Bancs de

Plus en détail

Streaming multimedia I

Streaming multimedia I Streaming multimedia I Protection contre les erreurs, resilience et récupération Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (alain.merigot@u-psud.fr) Streaming multimedia I 1 / 40 Applications Multimedia

Plus en détail

Formats d images. 1 Introduction

Formats d images. 1 Introduction Formats d images 1 Introduction Lorsque nous utilisons un ordinateur ou un smartphone l écran constitue un élément principal de l interaction avec la machine. Les images sont donc au cœur de l utilisation

Plus en détail

Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF

Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF Traitement d'images et Reconnaissance des formes TIRF Jonathan Fabrizio LRDE EPITA Cours 6 Compression Images Vidéos TIRF, Cours 06 Compression J. Fabrizio http://jo.fabrizio.free.fr LRDE EPITA SCIA/CSI

Plus en détail

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC

La compression vidéo avec le standard H.264/AVC Nicolas Sertier Emmanuel André Pierre Fritsch Supélec électif Audiovisuel numérique 24 janvier 2005 Plan Présentation générale 1 Présentation générale Origines et historique Caractéristiques 2 50 % de

Plus en détail

Fichiers Audio et Vidéo

Fichiers Audio et Vidéo Fichiers Audio et Vidéo Formats, caractéristiques, compatibilités et conversions Mickaël MARCHAL Téléchargé sur http://www.lesitedemika.org Sommaire Les fichiers audio Concepts Qualité sonore Formats de

Plus en détail

Document de synthèse. La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance.

Document de synthèse. La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance. Document de synthèse La compression vidéo H.264. Nouvelles possibilités dans le secteur de la vidéosurveillance. Table des matières 1. Introduction 3 2. Développement du H.264 3 3. Fonctionnement de la

Plus en détail

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012

Estimation du mouvement. Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Estimation du mouvement Marco Cagnazzo 14 mai 2012 Plan Introduction La représentation du mouvement Les différentes techniques Applications et examples 2 Estimation du mouvement Le mouvement dans les images

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information?

I.2 Comment passer d un signal analogique en un signal numérique sans perdre de l information? I- Chaîne d information I.1 Généralités Dans un ballon-sonde, on trouve des capteurs (température, luminosité, pression ) plus ou moins sophistiqués. Nous allons voir que pour un problème technique identique

Plus en détail

Traitement Numérique de l Image

Traitement Numérique de l Image ESIAL 2A TRS - SIE Traitement Numérique de l Image Numérisation - Mémorisation (MdC 6ème Section) Centre de Recherche en Automatique de Nancy -UMR CNRS 7039- Équipe : SYstèMes de Production Ambiants E.R.T.

Plus en détail

CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO. Timothée Baschet, Benoît Navarret

CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO. Timothée Baschet, Benoît Navarret CRITÈRES D ÉVALUATION DES FORMATS DE COMPRESSION AUDIO Timothée Baschet, Benoît Navarret 1 2 Ce document a pour objet de recenser les différents critères et méthodes permettant d évaluer qualitativement

Plus en détail

Quantification Scalaire et Prédictive

Quantification Scalaire et Prédictive Quantification Scalaire et Prédictive Marco Cagnazzo Département Traitement du Signal et des Images TELECOM ParisTech 7 Décembre 2012 M. Cagnazzo Quantification Scalaire et Prédictive 1/64 Plan Introduction

Plus en détail

Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG

Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG Cours/TD 4 Compression par transformée. Codage JPEG 1 Compression par transformée : transformée, quantification, codage près de l entropie 1.1 Transformées. Bases orthogonales Definition. Soit E un espace

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE

NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISOKEI 10918-3 Première édition 1997-05-01 Technologies de l information - Compression et codage numériques des images fixes à modelé continu: Extensions Informa thon technology -

Plus en détail

Codage de l information et des métadonnées. Gérald Foliot Institut des Sciences de l Homme

Codage de l information et des métadonnées. Gérald Foliot Institut des Sciences de l Homme Codage de l information et des métadonnées Gérald Foliot Institut des Sciences de l Homme Au début était le bit... Au source de l information Le bit l élément de base En informatique l information c est

Plus en détail

École supérieure de Télécommunications

École supérieure de Télécommunications Normes de compression vidéo Riadh ABDELFATTAH École supérieure de Télécommunications riadh.abdelfattahh@supcom.rnu.tnabdelfattahh@supcom rnu tn Objectifs du cours 1. Mode de représentation des données

Plus en détail

Organisation de journée

Organisation de journée Organisation de journée Introduction et principes généraux - contexte et définition des besoins - rappels en théorie de l information Compression sans pertes - codage entropique - codage par plage - algorithme

Plus en détail

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001

Enregistrement et transformation du son. S. Natkin Novembre 2001 Enregistrement et transformation du son S. Natkin Novembre 2001 1 Éléments d acoustique 2 Dynamique de la puissance sonore 3 Acoustique géométrique: effets de diffusion et de diffraction des ondes sonores

Plus en détail

Archivage d'images médicales

Archivage d'images médicales Archivage d'images médicales William Puech LIRMM, CNRS/ University of Montpellier, FRANCE william.puech@lirmm.fr W. Puech (LIRMM CNRS/UM2) Archivage d'images médicales 1 / 32 Outline 1 Introduction 2 Les

Plus en détail

Livrable 2.1 Rapport d analyse et de restructuration de code monothread des modules P, T, Q et F de l encodage MPEG-4 AVC

Livrable 2.1 Rapport d analyse et de restructuration de code monothread des modules P, T, Q et F de l encodage MPEG-4 AVC Groupe des Ecoles des Télécommunications Institut National des Télécommunications Département ARTEMIS Advanced Research & TEchniques for Multidimensional Imaging Systems Livrable 2.1 Rapport d analyse

Plus en détail

Traitement d images. Quelques applications. Vision humaine. Qu est-ce qu une image? Introduction

Traitement d images. Quelques applications. Vision humaine. Qu est-ce qu une image? Introduction Traitement Introduction Plan Introduction et prise en main J Transformations d histogramme Transformations géométriques Convolution Détection de contour Bibliographie Cours de traitement Elise Arnaud -

Plus en détail

Formats d'un film CAP / P.J. 4 juin 2015

Formats d'un film CAP / P.J. 4 juin 2015 4 juin 2015 Historique des formats d'enregistement Format Image numérique Format Audio numérique Balayage progressif ou entrelacé Format Vidéo numérique Standard MPEG Fichiers conteneurs Convertiseur et

Plus en détail

PARI 51 Images Numériques

PARI 51 Images Numériques PARI 51 Images Numériques Cours #4 : Images animées Par : Bernard Besserer Introduction Film : séquence d images Histoire : 1882 : E.J.Marey Chronophotographe 1893-95 : T. Edison Kinetoscope, Lumière Cinématographe

Plus en détail

Principes généraux de codage entropique d'une source. Cours : Compression d'images Master II: IASIG Dr. Mvogo Ngono Joseph

Principes généraux de codage entropique d'une source. Cours : Compression d'images Master II: IASIG Dr. Mvogo Ngono Joseph Principes généraux de codage entropique d'une source Cours : Compression d'images Master II: IASIG Dr. Mvogo Ngono Joseph Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Entropie d'une source 9 II -

Plus en détail

COMPRESSOR. Compressor permet surtout de faire des compressions à la chaîne, ce qui peut se révéler particulièrement pratique.

COMPRESSOR. Compressor permet surtout de faire des compressions à la chaîne, ce qui peut se révéler particulièrement pratique. COMPRESSOR Compressor est un programme de conversion et de compression de fichiers vers un format adapté à leurs exploitations (Blu- Ray, DVD, Internet, IPod, etc.). Il propose des préréglages par défaut,

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

Codage Compression d images

Codage Compression d images Codage Compression d images E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCompression d images 1/1 Une image Une image est un tableau de w h pixels, chaque pixel étant représenté

Plus en détail

Une technique de tatouage «haute-capacité» pour signaux musicaux au format CD-audio

Une technique de tatouage «haute-capacité» pour signaux musicaux au format CD-audio 1ème Congrès Français d Acoustique Lyon, 1-16 Avril 1 Une technique de tatouage «haute-capacité» pour signaux musicaux au format CD-audio Jonathan Pinel 1, Laurent Girin 1,Cléo Baras 1 1 GIPSA-lab, {jonathan.pinel,laurent.girin,cleo.baras}@gipsa-lab.grenoble-inp.fr

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

MPEG 1 et MPEG 2. MSH Paris nord - Plate forme Arts, Sciences, Technologies Philippe GASSER Juin 2005 1 / 20

MPEG 1 et MPEG 2. MSH Paris nord - Plate forme Arts, Sciences, Technologies Philippe GASSER Juin 2005 1 / 20 MPEG 1 et MPEG 2 A partir du milieu des années 80, la vidéo sous une forme numérique commençait à s implanter dans les milieux professionnels : la normalisation suivait son cours et les industriels développaient

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image.

En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. En DV (PAL ou NTSC), la largeur est toujours de 720 pixels, c'est la proportion du pixel qui change la proportion de l'image. Il s agit de la notion de pixels non carrés Cette histoire de pixel non carrés

Plus en détail

Introduction à la compression des images

Introduction à la compression des images Introduction à la compression des images Sylvain Argentieri (ISIR) sylvain.argentieri@upmc.fr Plan Généralités Techniques de compression non-destructives Techniques de compression destructives Compression

Plus en détail

Introduction générale au codage de canal

Introduction générale au codage de canal Codage de canal et turbo-codes 15/9/2 1/7 Introduction générale au codage de canal Table des matières Table des matières... 1 Table des figures... 1 1. Introduction... 2 2. Notion de message numérique...

Plus en détail

Conception de SoPC pour applications multimédia

Conception de SoPC pour applications multimédia Conception de SoPC pour applications multimédia Auteurs : Michael Guarisco, Nicolas Marques, Eric Dabellani, Yves Berviller, Hassan Rabah, Serge Weber Laboratoire d Instrumentation Electronique de Nancy.

Plus en détail

Quatrième Conférence sur le Génie Electrique, le 03-04 Novembre2010, Université de Bechar, Algérie

Quatrième Conférence sur le Génie Electrique, le 03-04 Novembre2010, Université de Bechar, Algérie EVALUATION DES PERFORMANCES DES CODEURS D IMAGES DANS UN CANAL SANS FIL A. Moulay lakhdar 1, Mohammed Beladgham 1, Nasreddine Taleb 2, R. Méliani 2, M. Kandouci 2 1 Université de bechar, rue Kenadza. Béchar

Plus en détail

Chapitre 3 complément : Support Réseau des Accès Utilisateurs. Le codage des sons

Chapitre 3 complément : Support Réseau des Accès Utilisateurs. Le codage des sons SI 2 BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année Chapitre 3 complément : Support Réseau des Accès Utilisateurs Objectifs : Le codage des sons Comprendre les techniques de codage numériques

Plus en détail

!Red/Green/Blue : RGB!Luminance : " réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une. " transporte la "luminosité" (N/B) et la "brillance"

!Red/Green/Blue : RGB!Luminance :  réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une.  transporte la luminosité (N/B) et la brillance Télévision analogique La compression vidéo!red/green/blue : RGB!Luminance : réponse de l'oeil à l'ensemble des longueurs d'ondes d'une source lumineuse transporte la luminosité (N/B) et la brillance!chrominance

Plus en détail

Bases du traitement des images. Transformée de Fourier Avancée - Numérisation

Bases du traitement des images. Transformée de Fourier Avancée - Numérisation Transformée de Fourier Avancée - Numérisation Nicolas Thome 6 octobre 2015 1 / 87 Outline 1 Numérisation Fenetrage Échantillonnage Quantification 2 2 / 87 Principe Du continu au discret Un signal continu

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEM ENT D

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

Compression d images dans des bases d ondelettes

Compression d images dans des bases d ondelettes MADA-ETI, ISSN -673, Vol.1, 1 www.madarevues.gov.mg Compression d images dans des bases d ondelettes Raotomalala M. A. 1, Raotondraina T. E., Raotomiraho S. 3 Laboratoire de Télécommunication, d Automatique,

Plus en détail

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES

SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES SIGNAUX ANALOGIQUES ET NUMERIQUES 1. ANALOGIQUE OU NUMERIQUE? Un signal est la représentation physique d une information qui est transportée avec ou sans transformation, de la source jusqu au destinataire.

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Introduction / Architecture des applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

Outils Mathématiques pour l informatique

Outils Mathématiques pour l informatique Outils Math. pour l info. - Licence 3 - IEM - Année 2015/2016 Université de Bourgogne Labo. Le2i, UMR-CNRS 5158 http://jl.baril.u-bourgogne.fr September 10, 2015 Cours outils Math. pour l info. - Licence

Plus en détail

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia)

Liste non-exhaustive de codec lossless (Wikipedia) 1 2 Avec un sampling rate de Fs samples/s, et k un entier (positif ou négatif), nous ne pouvons pas distinguer les valeurs échantillonnées d une sinusoïde de fréquence F0 Hz de celles d une sinusoïde de

Plus en détail

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert

Recommandations pour la mise en ligne. Luc Debert Recommandations pour la mise en ligne Recommandations pour la mise en ligne Luc Debert Avant de démarrer sont projet de web TV Bien cerner son projet : identifier les objectifs à atteindre Vidéo à la demande

Plus en détail

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem

Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETCD Modem Le Modèle OSI p. 93 Rôle d un modem Les modems assurent la conversion des signaux numériques en signaux analogiques et inversement (modulation/démodulation) ETTD Terminal ETCD Modem Ligne jonction ETTD

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

6. Codage et traitement de la vidéo

6. Codage et traitement de la vidéo Imagerie Numérique Représentation et codage des images 6. Codage et traitement de la vidéo S. Thon E. Remy IUT de Provence 7/01/2003 1. Principe de l animation Une animation est constituée par une suite

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Projet Logiciel en C

Projet Logiciel en C Ensimag Printemps 2011 Projet Logiciel en C Généralités et organisation du projet Description du sujet Auteurs : des enseignants actuels et antérieurs du projet C. 2 Ensimag Printemps 2011 Projet C Généralités

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

RAPPORT SUR LES TECHNIQUES DE TRANSPORT DE FLUX MULTIMEDIA SUR UNE ARCHITECTURE A DIFFERENTIATION DE SERVICES

RAPPORT SUR LES TECHNIQUES DE TRANSPORT DE FLUX MULTIMEDIA SUR UNE ARCHITECTURE A DIFFERENTIATION DE SERVICES IFSIC DEA INFORMATIQUE UNIVERSITE DE RENNES I RAPPORT SUR LES TECHNIQUES DE TRANSPORT DE FLUX MULTIMEDIA SUR UNE ARCHITECTURE A DIFFERENTIATION DE SERVICES Sous la direction de J-M. BONNIN, L. TOUTAIN,

Plus en détail

Numérisation de l information

Numérisation de l information Numérisation de l Une est un élément de connaissance codé à l aide de règles communes à un ensemble d utilisateurs. Le langage, l écriture sont des exemples de ces règles. 1 Comment les s sont-elles transmises?

Plus en détail

Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données

Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données Hyperspectral QI Compression Flexibilité Conclusion Compression des images hyperspectrales et son impact sur la qualité des données Emmanuel CHRISTOPHE Corinne Mailhes, Co-directrice de thèse, TéSA/IRIT

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

Les médias. Le format PBM

Les médias. Le format PBM Jean-Christophe Dubacq IUT de Villetaneuse A 1 / 29 Les images matricielles (bitmap) Les images issues du processus de discrétisation sont décomposés en pixels (souvent rectangulaires). les formats RAW

Plus en détail

note technique &RPSUHVVLRQGHVLPDJHVHWGHVVRQV GHVGRQQpHVIRUWHPHQWFRUUpOpHV Direction de l'ingénierie éducative

note technique &RPSUHVVLRQGHVLPDJHVHWGHVVRQV GHVGRQQpHVIRUWHPHQWFRUUpOpHV Direction de l'ingénierie éducative &RPSUHVVLRQGHVLPDJHVHWGHVVRQV GHVGRQQpHVIRUWHPHQWFRUUpOpHV Une image informatique peut être assimilée à un tableau de pixels, organisé en lignes et colonnes, dont chaque élément a une valeur. La définition

Plus en détail

Cours de Traitement de l Image Licence 3

Cours de Traitement de l Image Licence 3 Cours de Traitement de l Image Licence 3 Jean-Luc Baril Université de Bourgogne - Dépt IEM Laboratoire LE2I - http://vision.u-bourgogne.fr barjl@u-bourgogne.fr http://www.u-bourgogne.fr/jl.baril Lena :

Plus en détail

Serveur de streaming

Serveur de streaming Chapitre 2 Serveur de streaming Exigences du serveur de streaming : Fort traffic de données multimédia Optimisé tant au niveau de : puissance pure, rapidité, et sécurité des transmission Le serveur de

Plus en détail

Partie 0: Rappel de communications numériques

Partie 0: Rappel de communications numériques Partie 0: Rappel de communications numériques Philippe Ciblat Télécom ParisTech, France Introduction (I) Sauf la radio, communications actuelles en numérique - GSM, 3G, TNT, Wifi - ADSL, - MP3, DVD Types

Plus en détail

Plan du cours. Cours de Traitement Du Signal - Transformées discrètes. Transformée de Fourier d un signal numérique. Introduction

Plan du cours. Cours de Traitement Du Signal - Transformées discrètes. Transformée de Fourier d un signal numérique. Introduction Plan du cours Cours de raitement Du Signal - ransformées discrètes 1 guillaume.hiet@rennes.supelec.fr ESACA 17 octobre 2007 2 3 Guillaume HIE Cours de raitement Du Signal - ransformées discrètes 1/38 Guillaume

Plus en détail

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique

Outils permettant la diffusion de l information. Un point sur le droit numérique Technologies de l Information et de la Communication Introduction aux NTE/TICE Présentation des UNR UNT Outils permettant la diffusion de l information Conceptualisation d un module d apprentissage numérique

Plus en détail

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée :

Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : 1. Les codecs Pour pouvoir utiliser les mêmes liaisons que les autres données, sur le réseau du FAI, la voix est multiplexée : Pour être ainsi transportée, sous forme de paquets, la voix doit être numérisée

Plus en détail

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio

Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Comparaison de modèles FFT et Munich pour la compression audio Khalil Abid et Kais Ouni Unité de Recherche Traitement du Signal,Traitement d Images et Reconnaissance de Formes, École Nationale d Ingénieurs

Plus en détail

PhotoFiltre 7 : formats des images

PhotoFiltre 7 : formats des images PhotoFiltre 7 : formats des images L'enregistrement consiste à sauver votre image dans un fichier en utilisant un format de stockage compressé ou non. PhotoFiltre est capable d'enregistrer une image dans

Plus en détail

Théorie de l information

Théorie de l information Théorie de l information Exercices Dpt. Génie Electrique Théorie de l information T. Grenier Exercices A Exercice n A. Dans un processus d'automatisation, une source génère de façon indépendante quatre

Plus en détail

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets.

La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Conclusion La représentation des réels en machine nécessite de choisir la taille mémoire : souvent 4 octets ou 8 octets, des fois 16 octets. Les nombres réels représentables en machine sont en nombre fini,

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

Table des matières. Avant propos. Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES

Table des matières. Avant propos. Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES Table des matières Avant propos Chapitre I NOTIONS SUR LES SYSTEMES 1. Systèmes linéaires 1 2. Systèmes stationnaires 1 3. Systèmes continus 2 4. Systèmes linéaires invariants dans le temps (LIT) 2 4.1

Plus en détail

Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition

Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition MÉMOIRE DE MASTER DE RECHERCHE «ARCHITECTURES LOGICIELLES DISTRIBUÉES» Pré-analyse de plans vidéos Haute Définition Application à l optimisation du codage en flux H.264 Jérôme GORIN 20 Avril 2007 encadré

Plus en détail