Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale"

Transcription

1 Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains auteurs, ils forment même le segment de la population avec le nombre de caries non obturées le plus élevé. Pour Timmins, une ville isolée au nord-est de l Ontario, le défi est d autant plus important puisqu il y existe peu de ressources en ce qui concerne la santé dentaire communautaire, et aucun dentiste spécialisé dans le traitement de ces enfants n y pratique. Cependant, ces enfants peuvent très bien être traités par des dentistes généralistes empathiques et informés. Nous avons rassemblé dans ce document des informations pour aider les dentistes à relever le défi des soins buccodentaires auprès des enfants ayant une déficience physique et/ou mentale. Les objectifs du document sont: D identifier les barrières à l accessibilité qui existent dans le traitement de ces enfants. D offrir des pistes de solution pour améliorer les services et la santé buccodentaire de ces enfants. Suite à des entrevues informelles auprès des professionnels de la santé buccodentaire de la ville de Timmins, nous avons identifié une liste de barrières à la prestation de soins buccodentaires auprès des ces enfants. En voici une courte synthèse ainsi que quelques pistes de solutions pouvant les atténuer : «Le personnel dans le bureau ressent un certain inconfort, même une anxiété à traiter ces enfants et n étant pas spécialiste dans ce domaine, je ne suis pas en mesure de combler les besoins de cette clientèle.» Les enfants avec une déficience physique et/ou mentale nécessitent une approche adaptée à leur condition. Cependant, ces enfants peuvent très bien être traités et suivis par un(e) dentiste généraliste empathique et informé(e). Pour bien se préparer pour la première visite de l enfant, une rencontre préalable avec le ou les parents s avère primordiale pour établir la confiance dans la triade enfant-parentdentiste. Cette rencontre permet de préciser les besoins de l enfant, faire le bilan de l état de santé général et comprendre les contraintes particulières de sa déficience. Ce genre de consultation permet aussi au personnel et au parent de discuter des techniques de contrôle de comportement efficaces pour cet enfant et, ainsi, d élaborer un «plan de match» pour la rendez-vous de l enfant tout en formant une complicité avec le parent. Le parent est souvent le meilleur guide pour orienter le l équipe dentaire. «Je suis très occupé(e) et traiter ces enfants prend beaucoup de temps. De plus, les problèmes buccodentaires ont tendance à s accumuler et les traitements doivent alors se faire sous anesthésie générale.» L état de santé buccodentaire chez les enfants ayant une déficience mentale et/ou physique est souvent très pauvre. Les causes sont principalement l hygiène insuffisante et une alimentation cariogène, mais elles sont aussi souvent reliées à la

2 déficience comme telle ou à la médication prescrite (xérostomie, hyperplasie gingivale, etc.). Il est vrai que très souvent, l état de la bouche se détériore à un tel point que l intervention requise doit se faire sous anesthésie générale. Pour éviter cette situation : Une approche préventive globale incluant un suivi rigoureux ainsi que des conseils adaptées aux parents doit être proposée et enseignée aux parents. Cette approche devrait être mise de l avant dès la première visite. «Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale consultent moins souvent.» Plusieurs phénomènes entrent en jeu pour expliquer ce phénomène. Les parents d un enfant ayant une déficience physique et/ou mentale doivent consacrer énormément de temps et de travail aux multiples soins que cet enfant requiert. Les parents étant absorbés par les problèmes médicaux et sociaux de leur enfant, la santé buccodentaire de ce dernier est souvent négligée. Dans d autres cas, les parents eux-mêmes comprennent mal l importance d une bonne santé buccodentaire. Ils peuvent aussi ressentir de la honte et de la gêne face à l état de santé buccodentaire de leur enfant. De plus, par crainte de discrimination, ils ne consulteront pas un cabinet dentaire avec leur enfant. Dans toutes les situations mentionnées ci-dessus, il importe que l équipe de santé buccodentaire ne porte pas de jugement et fasse preuve d empathie et de compréhension. Autres pistes de solutions Le dentiste peut aussi chercher à rejoindre cette clientèle ne bénéficiant pas des services dentaires dont elle aurait besoin et avoir ainsi un grand impact sur la barrière psychologique qui existe souvent entre lui et les parents de ces enfants. Par exemple, il pourrait se servir des rencontres organisées par l agence communautaire ayant le mandat de s occuper de la santé générale de ces enfants pour amorcer la discussion avec les parents sur l importance de la santé buccodentaire de ces enfants et se montrer ouvert à les traiter. En fait, traiter ces enfants demande une attitude positive et les mêmes techniques de contrôle de comportement qu avec les enfants n ayant pas de déficiences mais appliquées avec un peu plus de vigueur. Il faut aussi profiter de la présence des parents pour obtenir leur colloboration par rapport à l hygiène et à la nutrition, ainsi que pour découvrir les besoins spécifiques à l enfant. Ces solutions simples simplifie les interventions auprès de ces enfants, permettent de mieux apprécier cette clientèle et surtout, permettent de répondre à des besoins essentiels.

3 Soins buccodentaires chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale Les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale ont souvent un triste état de santé buccodentaire.. Selon certains auteurs, ils forment même le segment de la population avec le nombre de caries non obturées le plus élevé. Pour Timmins, une ville isolée au nord-est de l Ontario, le défi est d autant plus important puisqu il y existe peu de ressources en ce qui concerne la santé dentaire communautaire, et aucun dentiste spécialisé dans le traitement de ces enfants n y pratique. Cependant, ces enfants peuvent très bien être traités par des dentistes généralistes empathiques et informés. Nous avons rassemblé dans ce document des informations pour aider les dentistes à relever le défi des soins buccodentaires auprès des enfants ayant une déficience physique et/ou mentale. Les objectifs du document sont: D identifier les barrières à l accessibilité qui existent dans le traitement de ces enfants. D offrir des pistes de solution pour améliorer les services et la santé buccodentaire de ces enfants. Suite à des entrevues informelles auprès de parents d enfants ayant une déficience physique et/ou mentale de la ville de Timmins, nous avons identifié une liste de barrières à la prestation de soins buccodentaires auprès des ces enfants. En voici une courte synthèse ainsi que quelques pistes de solutions pouvant les atténuer : 1. «Mon enfant a de maintes problèmes de santé qui prennent priorité sur la santé de ses dents. De plus, comme parent d un de ces enfants, je suis déjà surchargé par les nombreux rendez-vous que requiert mon enfant.» L importance de la santé bucco-dentaire chez les enfants ayant une déficience physique et/ou mentale est trop souvent sous-estimée et donc, leur état de santé buccodentaire laisse à désirer. En gros, le maintien d un niveau d hygiène acceptable est difficile, surtout si ce ne fut pas intégré de façon rigoureuse dans la routine quotidienne de l enfant dès un jeune age. Il est aussi difficile de faire comprendre à l enfant l importance d une diète équilibrée. De plus, vos enfants prennent souvent des médicaments qui affectent leur état de santé buccodentaire. Conséquemment, les enfants ayant une déficience sont souvent affligés d une mauvaise santé buccodentaire, ce qui, à court et à long terme, pourrait avoir comme effet des difficultés à s intégrer socialement à cause de l apparence de la bouche et/ou d une mauvaise haleine, des douleurs sérieuses en bouche ainsi qu une perte progressive de leurs dents. Pour l enfant avec une déficience, une douleur en bouche peut avoir des conséquences sérieuses, surtout s il a des difficultés à communiquer ses besoins. La douleur ressentie peut entraîner un changement dans le comportement qui est

4 attribué à un facteur autre qu à la douleur d origine dentaire, une réalité qui est dangereuse pour l enfant. Il peut se retrouver à prendre des nouveaux médicaments qui ne sont pas nécessaires pour contrôler ce comportement ou à être isolé socialement par ses pairs à cause d un comportement jugé agressif ou inacceptable. C est ainsi que le maintien de l hygiène buccale et d un suivi régulier chez un professionnel de la santé buccodentaire minimisera le risque que les problèmes buccodentaires se détériorent jusqu à un tel point. 2. «Je n ai pas les ressources financières pour faire traiter mon enfant.» Les soins buccodentaires sont souvent dispendieux. Cependant, si vous n avez pas accès aux assurances privées pour votre enfant, il existe plusieurs programmes de financement qui vous aideront à payer pour ces soins soit le Ministère des services sociaux et communautaire (avec un s?), des organismes communautaires ou encore des organismes tels Shriners et le Centre de ressources Cochrane-Temiskaming. N hésitez pas non plus à parler avec votre professionnel de santé buccodentaire qui très souvent, est familier avec les différents programmes qui existent. 3. «Le dentiste et son personnel sont réticents à traiter mon enfant à cause de sa déficience.» Pour le personnel de santé bucco-dentaire, l enfant avec une déficience physique et/ou mentale nécessite une approche particulière. L enfant arrive souvent dans le cabinet avec des besoins difficiles à comprendre, des comportements difficiles à gérer et des problèmes de santé buccodentaire difficiles à résoudre. Cependant, le professionnel de santé buccodentaire a aussi la responsabilité de traiter votre enfant. Comme parent vous pouvez jouer un rôle important pour réduire les réticences du personnel de santé buccodentaire. Pour ce faire, demandez une rencontre avant le rendez-vous de l enfant, c est-à-dire sans sa présence. Ce genre de rencontre permet de préciser les besoins de votre enfant, préciser son état de santé général et comprendre les contraintes particulières de sa déficience. Cette consultation permet aussi au personnel et au parent de discuter des techniques de contrôle de comportement qui sont efficaces avec l enfant en question et, ainsi, d élaborer un «plan de match» pour la rencontre avec l enfant tout en formant une complicité avec le professionnel de santé buccodentaire. Vous êtes souvent le meilleur guide pour orienter le personnel. Étant mieux préparé pour le rendez-vous qui suivra, l anxiété et la peur du personnel devant l inconnu que représente votre enfant ayant une déficience seront diminuées. Le professionnel de santé buccodentaire pourra donc approcher votre enfant de façon plus détendue et plus confiante sachant qu il existe une certaine complicité avec vous. Il aura eu le temps de comprendre la situation et donc d intervenir de façon plus réfléchie et empathique. 4. «Mon enfant a peur du dentiste.» L état de santé buccodentaire chez les enfants ayant une déficience mentale et/ou physique est souvent très pauvre, soit à cause d un manque d hygiène, d une mauvaise alimentation ou encore pour des raisons reliées à la déficience comme tel ou à la médication qui leur est prescrite. Très souvent, l état de la bouche se détériore à un tel point que l intervention requise doit se faire sous anesthésie générale en raison de ne pas traumatiser l enfant. Pour éviter cette situation :

5 1. Une approche préventive globale incluant un suivi rigoureux ainsi que des conseils adaptées aux parents doit être proposée et enseignée. 2. Cette approche devrait être mise de l avant dès la première visite. L état de santé buccodentaire de votre enfant reflète aussi sont état de santé général. De plus, une bouche en santé facilite l intégration sociale de votre enfant auprès de ses pairs. C est ainsi que, comme parent d un enfant qui est incapable de maintenir sa propre santé buccodentaire, vous devez prendre la relève. Appliquez vigoureusement les techniques d hygiène adaptées aux besoins de votre enfant et concultez une clinique dentaire qui saura accepter vous et votre enfant comme patient. Un parent motivé et un dentiste empathique formeront un partenariat fort et dynamique et ensemble, vous réussirez à maintenir la santé buccodentaire de votre enfant.

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche?

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Dépôt légal - octobre 2012 Bibliothèque et archives nationales du Québec Bibliothèque et archives

Plus en détail

CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK

CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK CADRE DE TRAVAIL POUR LA GESTION DES PROBLÈMES D EXERCICE DE LA PROFESSION ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU NOUVEAU-BRUNSWICK NOTRE MANDAT L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Prendre soin de vos implants dentaires

Prendre soin de vos implants dentaires Renseignements à l intention du patient sur les soins pour les implants dentaires Prendre soin de vos implants dentaires Plus que des nouvelles dents. Une nouvelle qualité de vie. Félicitations pour votre

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Assurance collective ProAvantages MD Offert par l Assurance collective Manuvie, le programme ProAvantages MD est constitué d un ensemble

Plus en détail

PRINCIPAUX CONSTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS (ESBPN)

PRINCIPAUX CONSTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS (ESBPN) PRINCIPAUX CONSTATS DE L ENQUÊTE SUR LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES PREMIÈRES NATIONS (ESBPN) Raison d être de l ESBPN Avant 2009, aucun portrait complet n existait sur la santé buccodentaire des Premières

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

Mémoire pour le D.I.U de médecin coordonnateur d EHPAD

Mémoire pour le D.I.U de médecin coordonnateur d EHPAD Mémoire pour le D.I.U de médecin coordonnateur d EHPAD «L évaluation de l'hygiène bucco-dentaire et prothétique chez les personnes âgées de plus de 65 ans en EHPAD.» Dr Marie-Ange TEMPLE née le 28 juin

Plus en détail

Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques

Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques Réf ENG: WHO/CDS/IMAI/2004.3 Rev.1 Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE DIRECTIVES PROVISOIRES POUR LES AGENTS

Plus en détail

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction L accompagnement des enseignants en formation professionnelle 5 e congrès biennal du CQJDC 24 avril 2014 Nancy Gaudreau, Ph. D. Geneviève Carrier, B. Ed. Kathleen C. Durand, B. Erg. Objectifs! Présentation

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Intervenir en milieu policier : Enjeux et défis d. au niveau de l intervention et de la prévention. Dr. Normand Martin Ph.D.

Intervenir en milieu policier : Enjeux et défis d. au niveau de l intervention et de la prévention. Dr. Normand Martin Ph.D. Intervenir en milieu policier : Enjeux et défis d au niveau de l intervention l et de la prévention Dr. Normand Martin Ph.D. Psychologue, SPVM Colloque sur l intervention et la prévention en dépendance

Plus en détail

Nous sommes parmi vous, pour vous

Nous sommes parmi vous, pour vous Droits des usagers Nous sommes parmi vous, pour vous Tél. : 514 890-8191 Téléc. : 514 412-7070 www.cuchum.ca info@cuchum.ca Table des matières Droit à l information... 3 Droit aux services..........................................................

Plus en détail

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée L objectif est de repérer des personnes âgées à risque de perte d autonomie. Certains indices observables sont énumérés ici. Un seul critère n est

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD/ 2011-94

Décision du Défenseur des droits n MLD/ 2011-94 Paris, le 13 janvier 2012 Décision du Défenseur des droits n MLD/ 2011-94 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC La Société Radio-Canada/CBC et la Guilde feront tout en leur pouvoir pour éviter des mises à pied involontaires. Ce principe est le fondement

Plus en détail

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement

Prendre soin. de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement Informations aux patients sur les soins post-opératoires des prothèses implanto-portées Prendre soin de vos prothèses implanto-portées. *En faire plus tout simplement * Plus qu une restauration. Une nouvelle

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

Un beau sourire n a pas d âge!

Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Êtes-vous de ceux qui pensent qu à un certain âge, il n est plus nécessaire de prendre soin de ses dents? Si c est le cas, sachez que les soins

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

Conceptualiser et concevoir un programme de formation

Conceptualiser et concevoir un programme de formation Conceptualiser et concevoir un programme de formation Les informations obtenues à partir de l évaluation des besoins de formation vous aideront à concevoir le programme de formation. Ce travail doit s

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Personnalisez votre. régime d assurance collective. avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière

Personnalisez votre. régime d assurance collective. avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière Personnalisez votre régime d assurance collective avec le Compte de dépenses de frais de santé de Desjardins Sécurité financière Quels sont les frais admissibles? Les CDFS comportent une foule de frais

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Services santé et sécurité à la carte

Services santé et sécurité à la carte Services santé et sécurité à la carte Les Services Santé et sécurité du travail offrent des services à la carte aux membres de l AQCPE non membres de la Mutuelle de prévention des CPE. Sans bénéficier

Plus en détail

Offre active et prestation des services en français

Offre active et prestation des services en français Offre active et prestation des services en français 1 Ce projet a été financé par le gouvernement de l'ontario. Les opinions exprimées dans ce document représentent celles des auteures et ne représentent

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures

Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Scénarios sociaux Pour faciliter mon parcours aux études supérieures Ces scénarios sociaux ont été préparés depuis l automne 2008 par Jézabel Parent du Cégep Saint-Hyacinthe, Lyne Picard, du CRDI Normand-Laramée,

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C Lien à la version électronique de le formulaire l Apprentissage à la Pratique : https://www.formrouter.net/forms@cfpc/mainpro_linking_learning_practice_fr.html Relier l apprentissage à la pratique Comment

Plus en détail

Soutien en informatique clinique Un projet pilote

Soutien en informatique clinique Un projet pilote Soutien en informatique clinique Un projet pilote Un appui aux intervenants et aux usagers Debbie Furlotte Chef du programme en déficience visuelle adulte et surdicécité Steeve Mathieu Chef des systèmes

Plus en détail

Santé Bucco-Dentaire. Santé Générale

Santé Bucco-Dentaire. Santé Générale Santé Bucco-Dentaire Santé Générale Dr Etienne ANDRE Grenoble dr.etienne.andre@gmail.com Santé Bucco-dentaire Santé Générale SFT Congrès Toulouse 2015 Dr. E. André 1 Top santé 16 septembre 2015 Santé Bucco-dentaire

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

Nous ne pouvons pas dire légalement que nous sommes les meilleurs avocats au Québec pour contester un testament.

Nous ne pouvons pas dire légalement que nous sommes les meilleurs avocats au Québec pour contester un testament. 1 Nous ne pouvons pas dire légalement que nous sommes les meilleurs avocats au Québec pour contester un testament. Nous ne pouvons pas plus dire que nous sommes spécialisés dans la contestation de testaments.

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Etude réalisée par l intermédiaire du site BETROUSSE.COM

Etude réalisée par l intermédiaire du site BETROUSSE.COM Page 1 sur 7 Etude réalisée par l intermédiaire du site BETROUSSE.COM Effectuée en novembre 2012 OBJECTIF : mesurer la satisfaction des patients dans le cadre de l utilisation du spray dentaire contre

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

CPE La Grande Ourse, Intégration d enfants à besoins particuliers, 2006. Révisée par l administration provisoire, Avril 2011.

CPE La Grande Ourse, Intégration d enfants à besoins particuliers, 2006. Révisée par l administration provisoire, Avril 2011. POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS AVEC DES BESOINS PARTICULIERS OU HANDICAPÉS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA GRANDE OURSE INTÉGRATION D ENFANTS À BESOINS PARTICULIERS Le centre de la petite enfance La

Plus en détail

La vie, ça arrive. Laissez-nous vous aider. PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES

La vie, ça arrive. Laissez-nous vous aider. PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES La vie, ça arrive. Laissez-nous vous aider. PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES Sans frais Les dentistes, le personnel dentaire et les membres de leur famille n ont rien à payer Confidentiel Le PAM est strictement

Plus en détail

L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke. Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté

L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke. Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté 27e Entretiens Jacques Cartier Sherbroke, le 6 octobre 2014 Le suivi intensif dans

Plus en détail

AU VOLANT DE MA SANTÉ

AU VOLANT DE MA SANTÉ AU VOLANT DE MA SANTÉ AÎNÉS, êtes-vous à risque? La conduite automobile est une activité complexe. En fait, plusieurs exigences sont nécessaires pour l exercer, comme de : > bien connaître les règles

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires Comment favoriser la qualité de vie des professionnel-le-s dans les établissements scolaires? Marc Thiébaud Jürg Bichsel But de la présentation Présenter les pratiques développées en Suisse romande pour

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent.

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. Plan de présentation Le Québec c est État des soins palliatifs au Québec. Éléments de réflexion. Les défis qui nous attendent.

Plus en détail

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009 NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence Quatrième étude de cas Comté d Oxford, Ontario Automne 2009 Lancement de la mise en œuvre Avril 2008 Localisation géographique Comté d Oxford,

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante;

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante; Parodontite La parodontite est une maladie inflammatoire qui affecte le parodonte, c'est-à-dire l'ensemble des tissus qui supportent et qui soutiennent les dents. Parmi ces tissus, le parodonte se compose

Plus en détail

de données >> Méthodologies qualitatives

de données >> Méthodologies qualitatives FR Collecte de données >> Méthodologies qualitatives 1 collecte de données >> méthodologies qualitatives page 13 1. L observation page 45 2. l entretien individuel page 73 3. le focus group page 107 4.

Plus en détail

Prenez votre santé bucco-dentaire en main

Prenez votre santé bucco-dentaire en main vous accompagner Prenez votre santé bucco-dentaire en main n Future maman www.msa.fr Les organismes d assurance maladie et les chirurgiens-dentistes ont souhaité placer les femmes enceintes au cœur d un

Plus en détail

PROGRAMME DE PREVENTION DE LA DENUTRITION ET DES CHUTES EN EHPAD. Volet hygiène bucco-dentaire

PROGRAMME DE PREVENTION DE LA DENUTRITION ET DES CHUTES EN EHPAD. Volet hygiène bucco-dentaire PROJET BIEN VIEILLIR EN INSTITUTION PROGRAMME DE PREVENTION DE LA DENUTRITION ET DES CHUTES EN EHPAD Volet hygiène bucco-dentaire CADRE D INTERVENTION Schéma Régional de Prévention(SRP) 2012/2016: Convention

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers 3 principes fondamentaux pour un management efficace : A chaque objectif opérationnel un objectif managérial La motivation des collaborateurs : préoccupation centrale La relation Manager / collaborateur

Plus en détail

Politique de service à la clientèle Services aux personnes handicapées

Politique de service à la clientèle Services aux personnes handicapées Politique de service à la clientèle Services aux personnes handicapées Notre engagement Notre entreprise s efforce en tout temps de dispenser ses services d une manière respectueuse de la dignité et de

Plus en détail

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE

«L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE CSSS 034M C.P. Livre blanc L'autonomie pour tous «L HYGIÈNE DENTAIRE POUR TOUS» MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX SUR L AUTONOMIE POUR TOUS LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION

Plus en détail

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 [ LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012 ] C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 FOCUS SUR LA SANTE BUCCO DENTAIRE DES PATIENTS HOSPITALISES

Plus en détail

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Accès aux soins dentaires d une population précaire Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Relais Georges Charbonnier à Poitiers RGC: Structure à facettes multiples, composée des CCAS: Centre Communal

Plus en détail

ÉQIIP SOL. Pourquoi une équipe d intervention intensive de proximité? 2014-11-13

ÉQIIP SOL. Pourquoi une équipe d intervention intensive de proximité? 2014-11-13 ÉQIIP SOL Équipe d intervention intensive de proximité Pourquoi une équipe d intervention intensive de proximité? Présence d un plateau technique de traitement en santé mentale et en toxicomanie : CHUM

Plus en détail

Programme de gestion des médicaments de spécialité

Programme de gestion des médicaments de spécialité Programme de gestion des médicaments de spécialité SYNONYME D ÉCONOMIES ET DE SANTÉ Votre régime d assurance soins médicaux vise à vous procurer une protection financière, à vous et aux membres de votre

Plus en détail

Éxposé de position de l Association dentaire canadienne (ADC) L accès aux soins buccodentaires pour les Canadiens

Éxposé de position de l Association dentaire canadienne (ADC) L accès aux soins buccodentaires pour les Canadiens Éxposé de position de l Association dentaire canadienne (ADC) L accès aux soins buccodentaires pour les Canadiens Conseil d'administration de l'adc Ratification de la version anglaise: Mai 2010 Préambule

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

MODULE 3 - Gestion Introduction Résultats visés... Fonctions de gestion. Compétences de gestion. Prendre des décisions...

MODULE 3 - Gestion Introduction Résultats visés... Fonctions de gestion. Compétences de gestion. Prendre des décisions... - Introduction 41 Résultats visés... 41 Fonctions de gestion. 42 Compétences de gestion. 43 Prendre des décisions... 44 Rédaction d un CV ou d une biographie. 45 40 Introduction : Le présent module permettra

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote Le nombre de personnes vieillissantes ayant leurs dents naturelles affligées

Plus en détail

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 Une enquête réalisée sur la nutrition en médecine générale * pour l montre que la nutrition est un sujet

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

Le Capitaine de l Equipe

Le Capitaine de l Equipe Le Capitaine de l Equipe Le poste de capitaine de l équipe n est pas très compris par beaucoup d entraîneur. L étude suivante concerne surtout une équipe d adultes ou d adolescents. Notre champs d intervention

Plus en détail

PROFIL DE LA SOCIÉTÉ. Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers

PROFIL DE LA SOCIÉTÉ. Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers PROFIL DE LA SOCIÉTÉ Société indépendante de services profeprofessionnels et financiers BIENVENUE Notre priorité est de comprendre les problèmes et les besoins de nos clients Merci d avoir pris le temps

Plus en détail

La gestion du stress chez le cavalier de compétition

La gestion du stress chez le cavalier de compétition La gestion du stress chez le cavalier de compétition Colloque Fédération Équestre du Québec Madeleine Hallé Psychologue en performance Octobre 2013 Savoir gérer son stress c est Bien le comprendre Bien

Plus en détail

Soins dentaires pour les personnes autistes

Soins dentaires pour les personnes autistes Soins dentaires pour les personnes autistes Les conseils du Magazine Déclic http://www.magazine-declic.com/images/stories/actus/01-09/conseils-hygiene-dentaireautisme.pdf Région Alsace Réseau Handident

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

Guide du superviseur en entreprise

Guide du superviseur en entreprise Service Alternance Travail-Études et Placement Les conditions gagnantes Guide du superviseur en entreprise Pour que l embauche d un stagiaire soit une réussite, les conditions suivantes doivent être remplies

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

A la Clinique de denturologie Bruno Del Papa, nous avons à coeur votre confort et votre satisfaction.

A la Clinique de denturologie Bruno Del Papa, nous avons à coeur votre confort et votre satisfaction. FAQ A la Clinique de denturologie Bruno Del Papa, nous avons à coeur votre confort et votre satisfaction. Voici les questions qui me sont le plus souvent posées. Espérant que ceci répondra aux interrogations

Plus en détail

Contrat mutuel patient-professionnel : Les mots qui nous lient

Contrat mutuel patient-professionnel : Les mots qui nous lient Contrat mutuel patient-professionnel : Les mots qui nous lient Marie-Thérèse Lussier MD, MSc Claude Richard PhD 5 e rendez-vous de la gestion des maladies chroniques Montréal, 2 octobre 2014 Plan Introduction

Plus en détail

PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. Assurance collective Régimes sur mesure Avantages hors pair VIVRE AVEC CONFIANCE.

PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. Assurance collective Régimes sur mesure Avantages hors pair VIVRE AVEC CONFIANCE. PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. Assurance collective Régimes sur mesure Avantages hors pair VIVRE AVEC CONFIANCE. PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. «Notre expérience et nos connaissances en matière de régimes d assurance

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONFERENCE

COMPTE RENDU DE CONFERENCE COMPTE RENDU DE CONFERENCE Maîtrise des effectifs et développement des clubs. Quels enjeux et stratégies motivationnelles? Présentation de Julie Doron et du cadre de son intervention. Elle a la volonté

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Émilie Genin École de Relations Industrielles Université de Montréal Colloque

Plus en détail

GAGNEZ PLUS! VOUS AVEZ TROUVÉ!

GAGNEZ PLUS! VOUS AVEZ TROUVÉ! GAGNEZ PLUS! Quels que soient votre situation professionnelle, votre âge, votre lieu de résidence ou votre niveau d études Si vous êtes à la recherche d une solution fiable, légale, sérieuse et efficace

Plus en détail

Développement. l enfant

Développement. l enfant Développement de l enfant No : 1 Vinaigre ou miel : Dans ce livre, il plaide en faveur de méthodes actives et positives qui favorisent chez l enfant la confiance, l estime de soi et le sentiment de compétence.

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

La Charte Alzheimer, éthique et société 2011

La Charte Alzheimer, éthique et société 2011 Conseil général CIDPA CLIC départemental Centre d Information Départemental Personnes Agées 38 avenue Bollée - 72000 LE MANS 02.43.81.40.40 - Fax : 02.43.76.17.54 cidpa@cg72.fr - Site internet : www.cidpaclic.sarthe.org

Plus en détail