L élimination vésicale chez le blessé médullaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L élimination vésicale chez le blessé médullaire"

Transcription

1 L élimination vésicale chez le blessé médullaire 1 Financé par: ANABELLE DULUDE,INFIRMIÈRE FIONA STEPHENSON, INFIRMIÈRE HAITI, MAI 2011 Supporté par:

2 Plan Processus normal de l élimination vésicale Conséquences de la blessure médullaire sur l élimination vésicale Types de vessies neurogène Programme d élimination vésicale Complications, traitements et examens diagnostics Interventions pour les soins vésicaux Préventions Questions et conclusion 2

3 Objectifs Que les participants connaissent les conséquences d une lésion médullaire sur le système urinaire Que les participants connaissent les principes de traitement de la vessie neurogène Que les participants soient capables d appliquer les bonnes méthodes de soins vésicaux Que les participants puissent enseigner aux patients les techniques de soins vésicaux appropriés à leur condition. 3

4 Où se trouve la vessie? chez l homme chez la femme Sa forme La vessie 4

5 2 reins 2 uretères La vessie L urètre Le méat urinaire Le système urinaire et ses fonctions 5

6 Les reins et la vessie 6

7 Chez l homme 7

8 Chez la femme 8

9 Processus normal de l élimination vésicale 1. Les reins : - filtrent le sang - retirent les déchets - fabriquent l urine - drainent l urine vers la vessie par les uretères 9 2. Les uretères propulsent l urine dans la vessie

10 Processus normale de l élimination vésicale 3. La vessie reçoit et emmagasine l urine (capacité normale de 300 ml à 500 ml) 4. L urètre conduit l urine de la vessie à l extérieur 5. Le sphincter interne empêche l écoulement d urine entre les mictions le sphincter externe se relâche volontairement à la demande de la personne pour uriner

11 Conséquences d une lésion médullaire Désorganisation dans la transmission d informations dans : 11 1.la perception(perte)de l envie d uriner 2. le contrôle volontaire de la miction Pour permettre la vidange vésicale

12 2 types de vessie neurogène suite à une lésion médullaire 12 Vessie réflexe : audessus de L2 Certaine capacité à se contracter involontairement Vessie atone : L2 et en-dessous Absence de contraction Accumulation d urine dans la vesie (rétention)

13 Programme d élimination vésicale S assurer d avoir une vessie à basse pression pour éviter les complications urinaires. 13 Comment? Par une gestion adéquate des liquides Par un horaire d élimination vésicale approprié (cathé,sonde) Par la médication ( ditropan,détrol) si nécessaire Par la prévention des infections urinaires

14 Interventions pour les soins vésicaux chez le blessé médullaire Cathétérismes intermittents Sonde à demeure Irrigation vésicale 14

15 Cathétérismes intermittents Fréquence : à tous les 4 à 6 heures 15 Préparer le matériel ( cathé, lubrifiant, contenant de plastique) Se laver les organes génitaux Se laver les mains Insérer le cathéter et receuillir l urine dans le contenant Identifier les caractéristiques de l urine

16 Sonde à demeure Fréquence : à changer tous les mois Même technique propre que le cathétérisme intermittent Glonfler le ballonet de la sonde lorsqu elle est bien insérée dans la vessie 16 Connecter le sac urinaire à la sonde en désinfectant les deux embouts Vider le sac urinaire régulièrement et noter les caractéristiques de l urine Nettoyer le sac urinaire de jour et de nuit : vider 15 ml ou deux cuillères à soupe d eau de javel et remplir le sac urinaire d eau. Faire tremper durant la nuit

17 Irrigation vésicale 17 Objectifs : Nettoyer la vessie Éliminer le mucus et les débris Perméabilité de la sonde Matériel nécessaire : Solution physiologique Serviettes désinfectantes Seringue et un contenant propre

18 Procédure de l irrigation vésicale 1.Se laver les mains 2.Verser de la solution dans un récipient stérile 3.Déposer la seringue à l'intérieur du contenant stérile 4.Débrancher et vider le tube de drainage 5.Désinfecter l embout du sac collecteur et celui de la sonde avec la serviette désinfectante 6.Remplir la seringue de solution physiologique 7. Introduire l'embout de la seringue de la sonde et envoyer lentement la solution. 18

19 Procédure de l irrigation vésicale 8.Retier la seringue et laisser écouler la solution 9.Répéter cinq (5) fois les étapes 10 à 13 ou jusqu'à ce que l'eau de retour soit claire et 1 à 2 fois par jour si nécessaire. 10.Désinfecter et rattacher le tube de drainage à la sonde vésicale 11.S'assurer que la sonde vésicale est bien fixée et que le tube de drainage draine bien 12.Ranger le matériel et se laver les mains 19

20 Vous pouvez préparer vous-même la solution Faire bouillir 1000 ml d eau pendant 10 minutes Placer un contenant de verre, mettre dans le four à 325 pendant 15 minutes 20 Verser l eau bouillie dans le contenant en verre et attendre que le tout soit à la température pièce avant de l utiliser

21 Complications d une vessie neurogène 21 1.Incontinences urinaires 2.Infections urinaires 3.Pyélonéphrite aigue 4.Lithiases vésicale ou rénale 5.Dyssynergie 6.Dysréflexie

22 1. Incontinence urinaire par : 22 Un trop plein : La vessie est remplie d urine à plus de 500 ml, elle peut déborder car son muscle n arrive pas à s étirer suffisament ( cathé 4 à 6 heures et limiter la prise de liquides ) Une infection : Urine infectée Une vessie réflexe : Il se peut que ce soit un retour de contraction de votre vessie après le choc spinal

23 1.Incontinences urinaires par : Insuffisance sphinctérienne : Il s agit d incontinence à l effort, car le muscle du sphincter ne se contracte pas suffisamment. 23

24 Principales causes : 2. Infection urinaire 24 Une vessie qui se vide de facon incomplète à la miction (milieu de reproduction des bactéries) Une mauvais hygiène Une technique de soins inadéquate

25 Symptômes d une infection Urine brouillée Dépôts blanchâtres dans l urine Odeur nauséabonde de l urine Incontinences urinaires Augmentation des spasmes musculaires Frissons avec ou sans fièvre Sudation abondante Plaques rouges au niveau du visage et du thorax 25

26 Traitement de l infection urinaire Augmenter l hydratation tout en ajustant la fréquence des cathéters Faire analyse et culture d urine ( si possible ) Si les symptômes empêchent le fonctionnement du patient ( fièvre, spasmes et incontinences), traiter par antibiotiques ( po ou iv) 26

27 3. Pyélonéphrite aigue : Complications Lithiases vésicales ou rénales

28 Complications 4.Dyssynergie : Le muscle de la vessie se contracte, se crispe en même temps que le sphincter urinaire externe et reste fermé. Les contractions provoquent une de la pression et l urine ne sort plus = Insuffisance rénale 28 5.Hyperactivité du détrusor : Ce sont des contractions réflexes de la vessie avec une pression interne au-delà de 40 mm d eau

29 Dysréflexie 29 6.Dysréflexie : Réaction du système nerveux ( chez les blessés médullaires avec atteinte supérieure ou égale à D6)

30 Les causes de la dysréflexie 30 Distension vésicale Distension intestinale Ongle incarné Infection Plaie Pression sur le pénis Accouchement Stimulation anale ou curage

31 Symptômes de la dysréflexie Élévation subite de la tension artérielle Céphalée intense Plaques érythémateuses Diaphorèse Congestion nasale Nausée Anxiété Chair de poule, froideur, spasticité... 31

32 Quoi faire? Prendre les signes vitaux tous les 5 minutes jusqu à la tension diminue Vérifier l ampoule rectale Vérifier la sonde urinaire (blocage?) Faire un cathéter pour vider la vessie Remobiliser le patient 32 Si les symptômes ne diminuent pas, contacter le médecin

33 Des examens peuvent prévenir les complications La cystocopie : Un examen qui permet à l aide d un tube optique de voir directement dans votre urètre et votre vessie, les anomalies ( lithiases, tumeurs) et votre vessie. Le bilan urodynamique : Un examen qui permet de voir la capacité de retenir et vider votre vessie, l hyperactivité et la dyssynergie entre votre vessie et le spincter. 33

34 Prévention pour éviter les complications Bonne gestion de l hydratation ( 1200 à 1500 ml par jour) Vider la vessie régulièrement ( aux 4 heures ou 6 heures avec cathéter) Être rigoureux dans la technique pour vider la vessie = technique propre Bonne hygiène génitale Se laver les mains Irrigation vésicale au besoin Prise de médications au besoins 34

35 Questions? À votre avis, quelle quantité d urine y-a-t-il dans la vessie lorsque: 1- la sensation d envie se fait sentir? 2- la sensation d urgence se fait sentir? Quels sont les conséquences sur notre système urinaire lorsque l on maintient une trop grande quantité d urine dans notre vessie? Peut-on prévenir les infections urinaires? 35

36 Questions? Lors d une lésion médullaire, qu est-ce qui explique la rétention urinaire. 36 Qu est-ce qui explique la diminution de la quantité d urine excrétée? Quels moyens a-t-on pour faciliter l élimination vésicale?

37 Conclusion Qu est-ce que vous aurez à gagner à être autonome au niveau des soins de la vessie? Augmenter votre autonomie globale Améliorer votre santé et prévenir les complications Reprendre le contrôle sur votre corps et avoir un sentiment de liberté pour faciliter vos activités. Bien éliminer = maintenir notre santé physique et social 37

38 Références Inspiré du document : Institut de réadaptation de Montréal, Clinique externe, Johanne Cadoret et Marie-Claude Duval 38 Inspiré par le guide pratique de soins : L élimination et la sexualité de la personne atteinte d une lésion médullaire. Institut de réadaptation de Montréal Juin 1995

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

Les soins urologiques et intestinaux: un enjeu central de la réadaptation et de l intégration sociale

Les soins urologiques et intestinaux: un enjeu central de la réadaptation et de l intégration sociale Colloque Lésions médullaires 2010 Les soins urologiques et intestinaux: un enjeu central de la réadaptation et de l intégration sociale Julie Genest, infirmière clinicienne, Myélopathie Francine Roy, infirmière

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Système urinaire. Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez

Système urinaire. Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez Système urinaire Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez Le système excréteur (SE) Excréter action de séparer (excrétion) Action par laquelle les déchets de l organismes sont rejetés dehors.

Plus en détail

(SEP) Sclérose en plaques

(SEP) Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie neurologique connue depuis le siècle dernier. Les troubles vésico-sphinctériens ont été très longtemps sousestimés et malheureusement pris en considération en phase

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

1 Prendre soin d un drain après une opération

1 Prendre soin d un drain après une opération Prendre soin d un drain après une opération Au cours des jours ou des semaines à venir, vous devrez vider régulièrement le liquide de votre drain et noter la quantité récoltée. Cette fiche vous rappelle

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Entretien de la sonde vésicale à domicile

Entretien de la sonde vésicale à domicile Entretien de la sonde vésicale à domicile [this pamphlet is a translation of the original English version into French] / Care of the Urinary Catheter at Home [title of the original English version PL-0735]

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus Observatoire Vieillissement et Société Conférencière Une présentation de: Chantale Dumoulin, PT, PhD. Professeure

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA CONTINENCE URINAIRE ET DE LA MICTION

PHYSIOLOGIE DE LA CONTINENCE URINAIRE ET DE LA MICTION Alisée MENEU & Jean-Baptiste HAMONIC 30/11/11 Appareil urinaire Physiologie Mr BEGUE Remarque : Les réflexes ne sont pas à connaître. Le prof à insisté en revanche sur l action des systèmes orthosympathique

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter Cure Medical consacre 10 % de son revenu net à la recherche médicale en vue de la guérison des traumatismes médullaire et des troubles du système nerveux central. Pour plus d informations sur les progrès

Plus en détail

Sondes et Cathéters Urinaires

Sondes et Cathéters Urinaires Sondes et Cathéters Urinaires La sonde urinaire est un instrument médical utilisé pour draîner la vessie en insérant dans la vessie du patient est gouttée sans avoir à déplacer physiquement. Ce procédé

Plus en détail

Le bilan des troubles urinaires

Le bilan des troubles urinaires par le D r Anne BLANCHARD-DAUPHIN Médecin MPR, CHRU Lille DOSSIER Le bilan des troubles urinaires dans la SEP : pourquoi? quand? comment? Une vessie qui fonctionne normalement doit être capable de se laisser

Plus en détail

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent?

Brochure d information destinée au patient. Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Brochure d information destinée au patient Comment pratiquer l auto-sondage intermittent? Sommaire de la brochure Ce guide complète les informations qui vous ont été données par le médecin et l infirmière.

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE?

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? www.urofrance.org Des solutions existent Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre urologue LJCom L INCONTINENCE UNE VESSIE HYPERACTIVE

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Angélique SWIERZEWSKI (Aide soignante) Stéphanie TAGLANG,

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Compétences théoriques P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Deux questions importantes Pour Qui? Et Pourquoi? Pour Qui? Pour le patient bien sûr, Pour son entourage Mais également

Plus en détail

Qu'est-ce que l'incontinence? Pourquoi?

Qu'est-ce que l'incontinence? Pourquoi? Corps du texte 1.Qu'est-ce que l'incontinence? 2.Pourquoi? 3.Quels symptômes et quelles conséquences? 4.Quelques chiffres 5.Traitement 6.Conséquences sur la vie scolaire 7.Quand faire attention? 8.Comment

Plus en détail

FONCTION URINAIRE. Sébastien Kozal. Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris CCA

FONCTION URINAIRE. Sébastien Kozal. Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris CCA FONCTION URINAIRE Sébastien Kozal CCA Service d Urologie Pitié-Salpétrière, Paris Cours IFSI S.Kozal -- Mars 2015 Fonction Urinaire Anatomie Physiologie Fonction infirmière : En urgence En post-opératoire

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

Urologie Pédiatrique Incontinence Anomalies complexes et reconstructions

Urologie Pédiatrique Incontinence Anomalies complexes et reconstructions Urologie Pédiatrique Incontinence Anomalies complexes et reconstructions DIEGO BARRIERAS, MD, FRCSC SERVICE D UROLOGIE CHU SAINTE-JUSTINE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Objectifs Mieux connaître l incontinence

Plus en détail

Entretien du cathéter sus-pubien à domicile

Entretien du cathéter sus-pubien à domicile Entretien du cathéter sus-pubien à domicile [this pamphlet is a translation of the original English version into French] / Care of the Suprapubic Catheter at Home [title of the original English version

Plus en détail

Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie

Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie Traitement chirurgical Les moyens pour diminuer la perte

Plus en détail

Comprendre Les vessies Neurologiques

Comprendre Les vessies Neurologiques CARNET_FRANCE_11_12.qxd 11/12/06 11:39 Page 36 Comprendre Les vessies Neurologiques Contacts LES ASSOCIATIONS : Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous une liste non exhaustive d associations

Plus en détail

Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques

Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques Mme HOARAU CS - Garches Fabienne HOARAU 1 Équipe pluridisciplinaire Équipe médicale Infirmiers, aides soignants et agents Kinésithérapeutes, ergothérapeutes

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Comment apparaît l incontinence urinaire?

Comment apparaît l incontinence urinaire? Comment apparaît l incontinence urinaire? Les pertes involontaires d urine sont liées à un mauvais fonctionnement de la vessie et des muscles du plancher pelvien. Ce chapitre décrit en détail leur fonctionnement.

Plus en détail

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Sclérose en plaques Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Intervention du samedi 26 juin 2010 Introduction La sclérose

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE DÉFINITION L aspiration des sécrétions trachéales consiste à aspirer les sécrétions à l aide d un cathéter dans la canule trachéale. BUTS Dégager les voies

Plus en détail

Calendrier Mictionnel

Calendrier Mictionnel Pour plus d informations sur toutes les sondes LoFric, les services proposés par Wellspect HealthCare, les troubles urinaires et l intérêt de l auto, consultez www.lofric.fr Ce calendrier est également

Plus en détail

Infections Urinaires en 2011 Epidémiologie, Prévention. Dr Thomas Perpoint Maladies Infectieuses et Tropicales GH Nord, Lyon JRFHH, mai 2011

Infections Urinaires en 2011 Epidémiologie, Prévention. Dr Thomas Perpoint Maladies Infectieuses et Tropicales GH Nord, Lyon JRFHH, mai 2011 Infections Urinaires en 2011 Epidémiologie, Prévention Dr Thomas Perpoint Maladies Infectieuses et Tropicales GH Nord, Lyon JRFHH, mai 2011 Plan Définitions Epidémiologie Prévalence, incidence, terrain

Plus en détail

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME Prépare le client et l environnement Salue le client et se présente Expliquer la procédure Assurer le confort et isole le patient Lavage

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL CHU DE LIEGE Direction Médicale Sites : Sart-Tilman N.-D. des Bruyères Ourthe-Amblève Brull Aywaille Titre : Procédure de prise en charge des membres du personnel du CHU suspects de grippe A H1N1v2009.

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

En souvenir du P r Olivier Dizien, décédé le 1 er juillet 2007

En souvenir du P r Olivier Dizien, décédé le 1 er juillet 2007 En hommage au D r Marc Maury, ancien médecin chef du CRM de Fontainebleau et ancien vice-président de l APF, pour son œuvre sur la paraplégie et son action au service du rapprochement associations / médecine

Plus en détail

EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE

EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE Ceci est un outil pour réviser mais surtout pour voir quel est le TYPE DE QUESTIONS que je pourrais vous poser à l examen Dans le vrai examen, il y aura une plus grande

Plus en détail

doivent être limitées au strict minimum, ainsi que la durée d'utilisation.

doivent être limitées au strict minimum, ainsi que la durée d'utilisation. POSE ET ENTRETIEN D UNE SONDE VESICALE A DEMEURE EN PEDIATRIE VERSION N 2 Page 1/10 Date de validation : 11/06/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques et éducatifs permettant d assurer la pose et

Plus en détail

Prévention des IUN. Recommandations. Mesures générales et spécifiques. Introduction. Niveaux de recommandations (HICPAC CDC guidelines 2009)

Prévention des IUN. Recommandations. Mesures générales et spécifiques. Introduction. Niveaux de recommandations (HICPAC CDC guidelines 2009) Recommandations Prévention des IUN Conférence de consensus : IUN de l adulte 2002 SPILF-AFU Guide to the Elimination of Catheter-Associated Urinary Tract Infections (CAUTIs) APIC 2008 Dr Gwenaël Rolland-Jacob

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

PROTECTION DU PLANCHER

PROTECTION DU PLANCHER «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR» PROTECTION DU PLANCHER PELVIEN ET DU DOS PREVENTION DES INCONTINENCES URINAIRES CHEZ LES JEUNES FEMMES ET DES HERNIES INGUINALES CHEZ LES GARCONS. L analyse des statistiques

Plus en détail

LES SOINS À APPORTER À SON DRAIN À LA SUITE D UNE CHIRURGIE MAMMAIRE

LES SOINS À APPORTER À SON DRAIN À LA SUITE D UNE CHIRURGIE MAMMAIRE LES SOINS À APPORTER À SON DRAIN À LA SUITE D UNE CHIRURGIE MAMMAIRE Informations générales Pour vous, pour la vie Suite à une intervention chirurgicale au niveau du sein, il est possible que l on vous

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable.

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable. JUILLET 2014 RAPPORT PUBLIC D EVALUATION BOTOX 50 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 100 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 200 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution

Plus en détail

Les vessies neurologiques

Les vessies neurologiques Les vessies neurologiques Dr Mehdi Jaidane Anatomie et neurophysiologie du bas appareil urinaire Le bas appareil urinaire est une unité fonctionnelle intégr grée e = vessie + urèthre + sphincters + jonction

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

Introduction d'une sonde dans la vessie par l'urètre. Présence d une prothèse endo-urétrale. Problème prostatique. Infection urogénitale.

Introduction d'une sonde dans la vessie par l'urètre. Présence d une prothèse endo-urétrale. Problème prostatique. Infection urogénitale. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE SONDAGE VÉSICAL FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indications Risques Contre-indications Précaution Introduction d'une sonde dans la vessie par

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi

TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi S O I N S D E L I N C O N T I N E N C E P O U R F E M M E S TROUSSE DE DÉMARRAGE POUR SOINS DE L INCONTINENCE Mode d emploi 0120 REF UR208 V.10 JUN20/07 POUR OBTENIR DE L AIDE: 1-866-560-5690 WWW.URESTA.COM

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans

TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN. QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans TRAUMATISMES EN UROLOGIE TRAUMATISMES DU REIN QUI présente ces traumatismes? C est un homme jeune 3 hommes pour 1 femme âge moyen = 25 ans Etiologie des traumatismes du rein Les signes cliniques Signes

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Rétention aiguë d'urine

Rétention aiguë d'urine Rétention aiguë d'urine OBJECTIFS Diagnostiquer une rétention aiguë d'urine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. LIENS TRANSVERSAUX ITEM 156 Tumeurs de la prostate. ITEM

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE 04.11.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE I)Physiopathologie A)La vessie B)Les reins C)L'uretère II)La dysurie & rétention chronique d'urine A)Généralités B)Chez l'homme 1)Adénome

Plus en détail

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée Reconnaître une vessie hyperactive Insufisamment diagnostiquée et traitée Cher confrère La vessie hyperactive est un trouble qui peut être traité mais qui reste actuellement insuffisamment diagnostiqué.

Plus en détail

Incontinence urinaire masculine, oser en parler. Des réponses aux questions essentielles

Incontinence urinaire masculine, oser en parler. Des réponses aux questions essentielles Incontinence urinaire masculine, oser en parler Des réponses aux questions essentielles De quoi parle-t-on? Pourquoi? Vous ne voyagez plus très longtemps. Vous fuyez les invitations. Vous vous inquiétez

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

Fièvre d origine bactérienne

Fièvre d origine bactérienne FIÈVRE EN UROLOGIE Elle est présente dans deux cadres cliniques bien distincts : le plus fréquent est celui de l infection bactérienne d un parenchyme appartenant à l appareil urogénital, à savoir les

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat Professeur Pierre Marès Damien Chavanat collection 10019-PL08593 L incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d urine qui peuvent se produire à tout moment, de jour comme

Plus en détail

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Pendant la grossesse, les muscles du ventre, appelés abdominaux, s étirent beaucoup et perdent souvent de la force. Il est important

Plus en détail

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE Unité de dialyse Pour vous, pour la vie Madame, monsieur, Votre fistule artérioveineuse relie une artère à une veine superficielle de votre bras.

Plus en détail

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT Prostatectomie radicale assistée par ROBOT L intervention qui vous est proposée est destinée à enlever votre prostate qui est atteinte d un cancer. LA PROSTATE La prostate est une glande qui participe

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE CONTEXTE (I) Les précautions standard ont pour but d éviter la transmission des infections nosocomiales à la fois aux patients et aux soignants. Elles

Plus en détail

Questionnaire de symptômes urinaires Urinary Symptom Profile USP

Questionnaire de symptômes urinaires Urinary Symptom Profile USP Questionnaire de symptômes s Urinary Symptom Profile USP Avant de commencer à remplir le questionnaire, merci d'inscrire la date d aujourd hui : / / / / / / Jour Mois Année Les questions suivantes portent

Plus en détail

A.S.B.H. N d agrément : 94 MT 187

A.S.B.H. N d agrément : 94 MT 187 N d agrément : 94 MT 187 A.S.B.H. B.P. 92-3 bis avenue Ardouin - 94420 Le Plessis Trévise Tél. : 0800.21.21.05 (appel gratuit depuis un poste fixe) Fax : 01.45.93.07.32 - Email : spina-bifida@wanadoo.fr

Plus en détail