La cogénération. Annick Lempereur Facilitateur en Cogénération pour la Wallonie.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La cogénération. Annick Lempereur Facilitateur en Cogénération pour la Wallonie."

Transcription

1 La cogénération Annick Lempereur Facilitateur en Cogénération pour la Wallonie.

2 URE? Utilisation Rationnelle de l Energie. Consommer mieux, consommons MOINS! Réduisons nos consommations d énergie (Electricité, Chauffage, transport) Dans un bâtiment, l URE doit devenir une priorité!

3 La cogénération : définition

4 Définition de la cogénération : Théorique : La cogénération est la production thermodynamique simultanée de 2 (ou plusieurs) formes d énergie à partir d une même énergie primaire Pratique : La cogénération est la production combinée d électricité et de chaleur valorisée à partir d une même énergie primaire C est une méthode de production d électricité sur laquelle on va récupérer la chaleur généralement perdue

5 99 kwh (11%) 487 kwh (53%) LA COGENERATION PAR 327 kwh (36%) 913 kwh (gaz naturel)

6 Conditions nécessaires pour être une cogénération de qualité : - Conçue en fonction des besoins de chaleur de l utilisateur et qui réalise une économie d énergie par rapport à la production séparée des mêmes quantités de chaleur et d électricité dans des installations modernes de référence Référence électrique : Centrale TGV - 55% de rendement Référence thermique : 90% ou Rendement global de la cogénération si > 90% - Taux d économie de CO 2 de minimum 10% - Chaleur utilisée en bon père de famille prise en compte dans le calcul des Certificats Verts - Energie fonctionnelle déduite Productions nettes considérées Infos: Code de comptage wallon et

7 Principe de la cogénération Produire chaleur et électricité avec la même machine kwh kwh kwh kwh électricité Turbine Cogen Gaz Vapeur gaz naturel (55%) (40 % élec) Chaudière (45 % therm) chaleur gaz naturel (90 %) 375 pertes 943 Une économie de 568 kwh de gaz naturel (19 %)!

8 De l électricité au prix du combustible kwh kwh kwh kwh électricité Turbine Cogen Gaz Vapeur gaz naturel (55%) (40 % élec) Chaudière (45 % therm) chaleur gaz naturel (90 %) 343 pertes kwh de gaz kwh d électricité 3 à 6 c / kwh gaz << 8 à 21 c / kwh é

9 Exemples Maison communale d Amel 5 kw é 0.9 m Techspace Aero (Liège) 1.3 MW é 1.8 m 3.4 m HOME van HELLEMONT 140 kw é Hôpital Militaire (Bruxelles) 300 kw é

10 La démarche projet : Les 6 étapes à suivre pour réussir son projet : 1. Premiers calculs de rentabilité : étude de pertinence 2. Une étude de faisabilité dans les Règles de l Art 3. Choisir la formule de financement la plus adaptée 4. Aspects administratifs et demande de primes 5. Rédaction du cahier des charges, plans, permis, 6. Comparaison judicieuse des offres

11 1. Premiers calculs de rentabilité : étude de pertinence Sur base des besoins en chaleur, d un profil de consommation, d un tarif électrique et d un coût du combustible On trouve des estimations pour : Taille de l unité de cogénération Productions énergétiques (chaleur et électricité) Coûts : investissement, entretien, surconsommation combustible Gains : réduction facture électrique, certificats verts, Rentabilité : temps de retour «simple», VAN, TRI Précision : +/- 30%

12 1. Premiers calculs de rentabilité : étude de pertinence Les «outils» d aide : Guide de pertinence Outil logiciel : COGENcalc.xls Tous les outils sont disponibles sur le site energie.wallonie.be

13 2. Une étude de faisabilité dans les Règles de l Art Objectifs : Dimensionner l installation Vérifier l intégration technique dans l établissement étudié Proposer la meilleure solution technologique et préciser l impact (énergétique, économique et environnemental) Précision : +/- 10%

14 4- Les aspects administratifs Certificats verts et comptage : Réservation des CV Certification de l installation (par organisme de contrôle) Octroi des certificats verts (ouverture compte et relevés index) Infos sur : et energie.wallonie.be

15 La réservation? Nouveautés : - Arrêté du Gouvernement Wallon du 3 avril En application le 01 juillet 2014, comprend 3 nouvelles dispositions (pour les nouveaux projets) : - Nouveau calcul du nombre de CV octroyé. Pour la cogénération : - Certificats verts octroyés = E enp x k CO2 x k ECO E enp = électricité nette produite exprimée en MWh k CO2 = coefficient de performance réelle CO2 du projet envisagé keco = coefficient économique par filière s appliquant fixé par la CWaPE en concertation avec l Administration, de manière à garantir un niveau de rentabilité de référence déterminé par filière - La garantie de rachat des certificats verts auprès d'elia est automatique pour les nouveaux projets qui ont été réservés et ne nécessite plus l'introduction d'un dossier auprès de l'administration comme auparavant.

16

17 Réservation des CV Maitrise de l offre CV sur le marché Mis en application àpd 01/07/2014 Concerne les nouveaux projets (hors projets avec un permis définitif ou visite de conformité avant le 01/07/2014) Le nombre d années d octroi des CV est fixé par filière (10 ou 15 ans) ; Le producteur doit introduire un dossier de demande à l Administration ; Le Gouvernement définit des enveloppes annuelles de CV par filière.

18 Comment est déterminée l'enveloppe? Enveloppe annuelle globale déterminée par le Gouvernement wallon de manière à atteindre une production de GWh d'électricité renouvelable en Wallonie à l'horizon Cette enveloppe annuelle globale est répartie dans chaque filière de production d'électricité verte selon une trajectoire indicative, également définie par le Gouvernement Wallon. Que se passe-t-il s'il n'y a plus de disponibilité dans l'enveloppe pour mon projet? Le dossier est mis en attente. Le 1 er septembre de l'année en cours, tous les certificats verts qui n'ont pas été réservés sont rassemblés sur une enveloppe «inter-filière» où chaque filière peut en bénéficier à hauteur de 115% de l'enveloppe filière initiale. L'enveloppe «inter-filière» sert à octroyer des certificats verts aux projets qui sont mis en attente et à ceux qui sont introduits après cette date. S'il n'y a plus de disponibilité dans l'enveloppe «inter-filière», le dossier est reporté sur l'enveloppe de l'année suivante. Quand la demande est-elle acceptée? L'Administration dispose de 45 jours à la réception d'un dossier complet au sein de l'administration pour analyser le dossier et vérifier que la demande de certificats verts rentre dans l'enveloppe. Elle notifie alors au demandeur sa décision par courrier. La décision est également transmise à la CWaPE.

19 Aspects administratifs Aides financières Wallonnes Etude de faisabilité Investissements Non commercial UREBA : 30 % UREBA Commercial AMURE 50 % 50 % (75 %) Aides UDE : Aide pour Utilisation Durable de l Energie pour les entreprises. Autres: par exemple aide Infrasport, Primes Fond - Energie 2014 Cogénération de qualité : 20% max

20 5. Rédaction du cahier des charges, plans, permis, Objectifs (si 1 ère formule de financement) : Décrire tous les éléments de l installation de cogénération Prévoir l intégration exacte dans la chaufferie existante Etablir le métré précis du projet Faire les demandes (éventuelles) de permis Les «outils» d aide : CDC : Installer judicieusement une unité de cogénération NEW! Vadémécum REGULATION

21 6. Comparaison judicieuse des offres Objectifs : Choisir la meilleure technologie et le meilleur partenaire! «Outils» d aide : - Référentiel «Négocier sa cogénération» - Liste des acteurs Quels critères de comparaison? PAS le montant de l investissement Mais : la qualité technique (métré, fiches, plans ) rentabilité (GAN, TRS, TRI, VAN) le délai d exécution (entre commande et réception) les garanties (délai intervention, disponibilité, qualité du contrat d exploitation, pénalités )

22 La cogénération de qualité : Retenons que Permet de diminuer la facture énergétique globale d un bâtiment (diminution de la facture d électricité mais augmentation de la facture de combustible du site) Est favorable pour l environnement Sa pertinence et sa faisabilité doivent être étudiées au cas par cas Ne remplace pas les chaudières mais les complète utilement Nécessite un suivi plus important et un investissement complémentaire pouvant être récupéré plus ou moins rapidement Un facilitateur pour vous aider à chaque étape d un projet

23 Questions? Annick Lempereur Service Facilitateur en Cogénération pour la Wallonie ICEDD asbl Bd Frère Orban, 4 à 5000 Namur Tél : :

Beci - Conférence Energie

Beci - Conférence Energie Beci - Conférence Energie Les Certificats Verts en Région de Bruxelles Capitale (RBC) 23/06/2010 Régis Lambert 1 Sommaire Principe des Certificats Verts Calcul du nombre de Certificats Verts Les Certificats

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

La cogénération et PAC

La cogénération et PAC Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable «Remplacement des chaudières dans les immeubles à appartements» La cogénération et PAC Yves LEBBE Spécialiste Cogénération 7 octobre 201

Plus en détail

Service du Facilitateur Bâtiment Durable

Service du Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable La micro-cogénération pour le bâtiment Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Plan de l exposé: micro-cogénération > 1 kwé C est quoi la cogénération,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement La Cogénération dans le bâtiment durable Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Service du Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Négocier sa cogénération

Négocier sa cogénération Négocier sa cogénération CRITERES DE COMPARAISON DES OFFRES Tâche réalisée par le Facilitateur en Cogénération de la Wallonie Opérateur désigné : ICEDD Institut de Conseil et d Etudes en Développement

Plus en détail

Energies nouvelles et cogénération

Energies nouvelles et cogénération Energies nouvelles et cogénération Quand protéger l environnement devient rentable Ismaël Daoud Facilitateur en Cogénération de la Région wallonne COGENSUD asbl & ICEDD asbl ExpoForum Solutions Energie

Plus en détail

Commission wallonne. Ingénieur Technique Gaz

Commission wallonne. Ingénieur Technique Gaz Commission wallonne pour l Energie Le soutien à l injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel en Région wallonne : point provisoire de la situation Thierry COLLADO Ingénieur Technique Gaz Valbiom

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation La cogénération: Principe Technologies disponible Certificats verts Aides Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération pour la Région de Bruxelles Capitale Confédération Construction - Bruxelles le 4 novembre

Plus en détail

Certificats verts et subsides en RBC appliqués à la cogénération

Certificats verts et subsides en RBC appliqués à la cogénération Formation pour responsables énergie dans le secteur tertiaire et logement collectif Certificats verts et subsides en RBC appliqués à la cogénération Baptiste Buxant, responsable certificats verts - IBGE

Plus en détail

COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE

COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE Décision CD-5j18-CWaPE relative à "la définition des rendements annuels d exploitation des installations modernes de référence, définis en application de l article 2,

Plus en détail

COGENERATION : appel d offres, comparaison et choix de l entrepreneur

COGENERATION : appel d offres, comparaison et choix de l entrepreneur A chaque établissement sa cogénération rentable! IBGE, 2009-10-08 COGENERATION : appel d offres, comparaison et choix de l entrepreneur Exemple du Palais de Justice de Bruxelles Régie des Bâtiments ir.

Plus en détail

La cogénération en Wallonie. Le 8 décembre 2015

La cogénération en Wallonie. Le 8 décembre 2015 La cogénération en Wallonie Le 8 décembre 2015 Sommaire Bilan Energétique Wallon Cogénération de qualité Certificats verts Aides Démarches du projet Outils d aide à la décision Bilan énergétique : situation

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA. Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE

ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA. Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE Evolution du coût de l énergie L augmentation incessante du coût de l énergie nous pousse à une réflexion

Plus en détail

R A P P O R T. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs,

R A P P O R T. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 54 000.00, pour le remplacement de la production de chaleur du bâtiment de

Plus en détail

L expérience du Campus de Beaulieu

L expérience du Campus de Beaulieu Réunion ATEE La cogénération L expérience du Campus de Beaulieu Sommaire Les besoins du Campus de Beaulieu et le Projet de cogénération L outil: la turbine Mercury 50 : Caractéristiques et particularités

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Wallonie

Le Photovoltaïque en Wallonie DOSSIER ÉLECTRICITÉ Le Photovoltaïque en Wallonie Rétroactes 2008 : Création du plan Solwatt pour un soutien du petit photovoltaïque wallon = 7 CV/MWh durant 15 ans et 3.500 de prime 2009 : suppression

Plus en détail

Réseaux de chaleur, quel potentiel pour Bruxelles? Quel soutien régional? Bruxelles Environnement. Yves LEBBE

Réseaux de chaleur, quel potentiel pour Bruxelles? Quel soutien régional? Bruxelles Environnement. Yves LEBBE Réseaux de chaleur, quel potentiel pour Bruxelles? Bruxelles Environnement Quel soutien régional? Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Service du Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement soutient

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Commission wallonne pour l Energie Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Séminaire CMS DeBacker Bruxelles, Auditoire FEB, le 20 octobre 2010 Francis GHIGNY Président de la

Plus en détail

Acteo Solutions. Installer des panneaux PV en milieu agricole Aspects règlementaires et financiers. Historique de la filière La RW pionnière du PV

Acteo Solutions. Installer des panneaux PV en milieu agricole Aspects règlementaires et financiers. Historique de la filière La RW pionnière du PV Acteo Solutions Installer des panneaux PV en milieu agricole Aspects règlementaires et financiers Par Xavier Walhin Acteo Solutions Lieu : Assemblée Générale de la FIWAP Date : 9 mars 2010 Gère des projets

Plus en détail

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement?

Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Comment intégrer un grand système de production d énergie renouvelable dans votre établissement? Copropriété La Sauvenière : 250m² de panneaux solaires thermiques combiné à une cogénération à l huile végétale

Plus en détail

Tiers-investissement : une solution pour une installation photovoltaïque?

Tiers-investissement : une solution pour une installation photovoltaïque? Avec le soutien de Tiers-investissement : une solution pour une installation photovoltaïque? Version du 22 novembre 2011 Table des matières 1. CONTEXTE... 2 2. PRINCIPE DU TIERS-INVESTISSEMENT... 2 3.

Plus en détail

Aspects financiers : primes, solutions de montage opérationnel et financier

Aspects financiers : primes, solutions de montage opérationnel et financier Aspects financiers : primes, solutions de montage opérationnel et financier Hôpitaux, 1 er décembre 2010 Namur UNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIAL Sommaire Subsides de la Région Wallonne Subside en Région

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

Mission du facilitateur URE PROCESS

Mission du facilitateur URE PROCESS EFFICACITE ENERGETIQUE Autofinancement de projets Mission du facilitateur URE PROCESS Origine Les CCI wallonnes ont porté le projet EPW Opérateurs privés ou associatifs choisis par la RW pour leurs compétences

Plus en détail

Chaleur verte et réseaux de chaleur: quelle ambition?

Chaleur verte et réseaux de chaleur: quelle ambition? Chaleur verte et réseaux de chaleur: quelle ambition? Jehan Decrop Cellule énergie, cabinet Nollet Programme Chaleur verte: quels objectifs? Mécanismes de soutien actuels Région wallonne: quelles perspectives?

Plus en détail

Cadre réglementaire régissant la production de l électricité à partir des énergies renouvelables et/ou des systèmes de cogénération en Algérie

Cadre réglementaire régissant la production de l électricité à partir des énergies renouvelables et/ou des systèmes de cogénération en Algérie Commission de Régulation de l Electricité et du Gaz لجنة ضبط الكھرباء و الغاز Journée d information organisée par RENAC Berlin le 28 mai 2014 AHK (26 février 2013, Berlin Allemagne) Cadre réglementaire

Plus en détail

Etude de faisabilité : COGENERATION

Etude de faisabilité : COGENERATION Etude de faisabilité : COGENERATION Dans cette partie, nous analysons la pertinence d'une unité de cogénération en lieu et place de la solution actuellement prévue dans le projet, pour satisfaire les besoins

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

L évaluation de la rentabilité d un investissement

L évaluation de la rentabilité d un investissement L évaluation de la rentabilité d un investissement Formation des Responsables Énergie de la RBC Céline Martin ICEDD asbl 22 mars 2007 Situation de départ: le cas du remplacement d une chaudière On désire

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Une filière à promouvoir

Marché des micro et mini-cogénération Une filière à promouvoir Journée micro et mini-cogénération du 29 janvier 2015 Marché des micro et mini-cogénération Une filière à promouvoir Régis Contreau, Chef de Produits Production décentralisée, GrDF Une production décentralisée

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Contexte Augmentation des besoins énergétiques Incertitudes sur l approvisionnement

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Qui peut en bénéficier? Les primes énergie sont ouvertes au bénéfice de toute personne physique ou morale possédant un droit réel ou de location ou de gestion

Plus en détail

www.suez-environnement.fr/innovation-2/ Toute notre énergie pour économiser les vôtres

www.suez-environnement.fr/innovation-2/ Toute notre énergie pour économiser les vôtres www.suez-environnement.fr/innovation-2/ pour économiser les vôtres Résoudre l équation énergie de l eau et des déchets Gilles BIDEUX Direction Ingénierie Environnementale Lyonnaise des Eaux LE CHALLENGE

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-7a16-CWaPE-158 concernant la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

Plus en détail

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie

Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production. Programme Energy Action pour l industrie Efficacité Energétique Diminuez vos coûts de production Programme Energy Action pour l industrie Un programme d économies d énergie. Les solutions Energy Action de Schneider Electric. Des économies d énergie

Plus en détail

1 ères Rencontres du Développement Durable des métiers de l accueil. Energie : état de la situation et quelques solutions!

1 ères Rencontres du Développement Durable des métiers de l accueil. Energie : état de la situation et quelques solutions! 1 ères Rencontres du Développement Durable des métiers de l accueil Energie : état de la situation et quelques solutions! 12 décembre 2012 Jean-Marc Zgraggen Responsable unité Maîtrise de l énergie 26

Plus en détail

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB

KN0WENERGY. Pompes à chaleur. Présentation des services proposés. Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB KN0WENERGY Présentation des services proposés Pompes à chaleur Aides financières en Wallonie Encodage dans le logiciel PEB Guillaume Fallon Février 2014 Présentation de KN0WENERGY Services proposés Certificats

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015

ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015 ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015 CORETEC ENERGY DRIVE YOUR ENERGY Mission & Garantie NOTRE MISSION VOTRE COMPETITIVITE Améliorer la compétitivité de nos clients professionnels

Plus en détail

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif

La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif La micro-cogénération en France Nouvelles perspectives en résidentiel collectif Charles-Emile HUBERT GDF SUEZ - Direction de la Recherche et de l'innovation - CRIGEN Février 2011 Cogénération, mini-cogénération,

Plus en détail

Devis de l installateur. Eléments à fournir

Devis de l installateur. Eléments à fournir Devis de l installateur Eléments à fournir ELEMENTS TECHNIQUES 1. Scénarios de développement d un projet En fonction des différents substrats organiques mobilisables pour l installation, l installateur

Plus en détail

» La ville de GRASSE gère 220 bâtiments communaux:

» La ville de GRASSE gère 220 bâtiments communaux: CoTITA Méditerranée Journée du 14 novembre 2013 Nouvelles solutions économiques et performantes Dans un contexte budgétaire contraint, l efficacité énergétique en bâtiment Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE

Plus en détail

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR)

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Ensemble des missions AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Réaliser les études techniques nécessaires à la mise en oeuvre de nouveaux projets ENR ou à la réhabilitation d installations

Plus en détail

L audit énergétique pour des économies financières. Plan de la présentation. 1. Contexte général

L audit énergétique pour des économies financières. Plan de la présentation. 1. Contexte général L audit énergétique pour des économies financières Conférence Woluwé-Saint-Pierre, 5 décembre 28 Plan de la présentation 2. Contexte 2. Les différents types d audits énergétiques. l audit énergétique agréé

Plus en détail

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants?

Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Concurrence Energie Econométrie Quelles propositions de réforme des politiques publiques françaises pour l efficacité énergétique des bâtiments existants? Yannick Perez 1, Vincent Rious 2 1. Supélec &

Plus en détail

Accord Tarification progressive, solidaire et familiale

Accord Tarification progressive, solidaire et familiale DOSSIER ÉLECTRICITÉ Situation actuelle Le prix unitaire de l électricité baisse au fur et à mesure que la consommation augmente Moins un ménage consomme, plus il paye cher Objectif de la Tarification progressive,

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie

La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie La production d hydrogène : un moyen de stockage de l énergie Philippe BOUCLY Conseiller Spécial à GRTgaz CHERBOURG 1 er Vice Président de l AFHYPAC 26 Mars 2014 1 GRTgaz dispose du plus long réseau de

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE MAINTENANCE

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE MAINTENANCE PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE MAINTENANCE Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450

Plus en détail

Energie : Economie et Politique(s)

Energie : Economie et Politique(s) Energie : Economie et Politique(s) Jean-Pierre Hansen 1 1. À propos de l énergie en général Energie et Environnement Le couple qui influencera le plus nos situations individuelles et collectives dans les

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER FAQ Simulateur CWaPE FAQ SIMULATEUR «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en

Plus en détail

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété Les Certificats d Economies d Energie Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Introduction au dispositif Méconnu du grand public

Plus en détail

COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE

COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE DECISION & AVIS CD-8l23-CWaPE-222 sur la méthodologie à suivre pour les audits destinés à démontrer qu une unité de cogénération n est pas réalisable sur le plan technique

Plus en détail

Opération EDEL. La maîtrise des coûts énergétiques. Energie Durable dans les Entreprises de la Loire. Un partenariat sur l ensemble du département 42

Opération EDEL. La maîtrise des coûts énergétiques. Energie Durable dans les Entreprises de la Loire. Un partenariat sur l ensemble du département 42 Opération EDEL Energie Durable dans les Entreprises de la Loire La maîtrise des coûts énergétiques Un partenariat sur l ensemble du département 42 Soutenu par EDEL : Un accompagnement dans la démarche

Plus en détail

PRIME ÉNERGIE D3 ÉNERGIE ÉOLIENNE, HYDRO- ÉLECTRIQUE, COMBUSTIBLE BIOMASSE, GÉOTHERMIQUE

PRIME ÉNERGIE D3 ÉNERGIE ÉOLIENNE, HYDRO- ÉLECTRIQUE, COMBUSTIBLE BIOMASSE, GÉOTHERMIQUE PRIME ÉNERGIE D3 ÉNERGIE ÉOLIENNE, HYDRO- ÉLECTRIQUE, COMBUSTIBLE BIOMASSE, GÉOTHERMIQUE (hors cogénération) Décision du 24 octobre 2013 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation

Plus en détail

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Site de Battelle 23 mars 2007 André Künzi et team SIG Page -1- Les thèmes 1 L environnement actuel 2 Besoins à couvrir à Genève 3 Stratégie

Plus en détail

ERGDOM. Gestionnaire d énergie auto configurable pour l habitat et le petit tertiaire. Évolution du concept

ERGDOM. Gestionnaire d énergie auto configurable pour l habitat et le petit tertiaire. Évolution du concept ERGDOM Gestionnaire d énergie auto configurable pour l habitat et le petit tertiaire Évolution du concept Lauréat à l appel d offre «Bâtiment 2010» en 2002 1 ERGDOM : Rappel du concept EDF et le LAAS collaborent

Plus en détail

Préparer la fin des tarifs réglementés électricité

Préparer la fin des tarifs réglementés électricité Préparer la fin des tarifs réglementés électricité Les solutions de GDF SUEZ Réunion Allizé plasturgie PACA, 2 Avril 2015 Sommaire GDF SUEZ, producteur d électricité Contexte actuel : la fin des TRV d

Plus en détail

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt Auditeur PAE : Alain Xhonneux Demandeur : Téléphone : 081/85.69.52 Sommaire Généralités 2 1) L audit énergétique

Plus en détail

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy

Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Etudes et propositions énergétiques Salle polyvalente d Etoy Claudio Buccola Ingénieur HES / MAS EPFL claudio.buccola@amstein-walthert.ch 02 avril 2012 Sommaire - 1 ère partie: Introduction - Objectif

Plus en détail

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover

Pôle Performance Industrielle Durable. Page 1 Rencontre SEE Le 20/05/2014 Lille. Innover Page 1 Innover en mécanique Page 2 Rencontre Solutions Energie Entreprises Lille le 20 mai 2014 Atelier : «Audit énergétique obligatoire : quelles sont les entreprises concernées?» Eric SENECHAL-CETIM

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Rentabilité des investissements au sein des grands ensembles Thomas Deville Cenergie Objectif(s) de la présentation Donner quelques notions

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le thermoréseau l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le chauffage à distance est fiable Pensez à long SATOM UN immense chauffage central Le chauffage à distance utilise l énergie

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU GOUX-LES-USIERS 699 habitants 745 m d altitude 3555 DJU ccas La Poste école primaire 1 mairie école maternelle presbytère salle des fêtes école primaire 2 église 100 m 2 bâtiments non raccordés (distance

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ENERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) Dernière révision du document : juillet 2012 CONTEXTE La directive européenne 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments vise la réduction de

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

Les aides et outils financiers et méthodologiques de la Région wallonne en matière d énergie

Les aides et outils financiers et méthodologiques de la Région wallonne en matière d énergie Les aides et outils financiers et méthodologiques de la Région wallonne en matière d énergie Facilitateur tertiaire : Service du Facilitateur Tertiaire - asbl Institut de Conseil et d'etudes en Développement

Plus en détail

Le tiers investissement des projets en économie d énergie

Le tiers investissement des projets en économie d énergie Le tiers investissement des projets en économie d énergie 1. Principes de fonctionnement 2. Conditions de rentabilité 3. Contrat de performance énergétique 4. Cas concrets 1. Principes Tiers-investissement

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Bruxelles Environnement PRODUCTION DE CHALEUR: CARACTERISTIQUES DE SYSTEMES INNOVANTS Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

La date d entrée en vigueur des articles 21, 1er, 4, 22, alinéa 2, 24, 3 et 4, et 28 est stipulée à l article 32. CONSOLIDATION OFFICIEUSE

La date d entrée en vigueur des articles 21, 1er, 4, 22, alinéa 2, 24, 3 et 4, et 28 est stipulée à l article 32. CONSOLIDATION OFFICIEUSE 30 NOVEMBRE 2006. (Arrêté du Gouvernement wallon relatif à la promotion de l électricité produite au moyen de sources d énergie renouvelables ou de cogénération - AGW du 20 décembre 2007, art. 2) (M.B.

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Conception et regulation d installations techniques Bruxelles Environnement PRODUCTION DE CHALEUR: CARACTERISTIQUES DE SYSTEMES INNOVANTS Jonathan FRONHOFFS Cenergie scrl Objectif(s)

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS Présentation générale du cadre juridique européen et régional Thomas HAUZEUR 15 septembre 2011 PEB en UE: Directive 2002/91/CE Premier cadre harmonisé en matière

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz

fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations qui valorisent le biogaz RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement NOR : Arrêté du fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations qui valorisent

Plus en détail

Quel intérêt du photovoltaïque pour les institutions du secteur à profit social?

Quel intérêt du photovoltaïque pour les institutions du secteur à profit social? Quel intérêt du photovoltaïque pour les institutions du secteur à profit social? 20 avril 2010 UNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIAL 2 Sommaire Bénéfice environnemental Fonctionnement Coût & aides financières

Plus en détail

L expérience Energy line en Wallonie NICOLAS FRUY NAMUR, LE 3 JUIN 2010

L expérience Energy line en Wallonie NICOLAS FRUY NAMUR, LE 3 JUIN 2010 L expérience Energy line en Wallonie NICOLAS FRUY NAMUR, LE 3 JUIN 2010 Energy Line I. L électricité verte produite par des panneaux solaires photovoltaïques II. L électricité produite par la cogénération

Plus en détail

La centrale électrique personnelle à la maison.

La centrale électrique personnelle à la maison. La centrale électrique personnelle à la maison. Produisez simultanément de l électricité et de la chaleur. La micro-cogénération s impose de plus en plus et s intègre parfaitement dans pratiquement tous

Plus en détail