Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on"

Transcription

1 Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on Etude de l Ins,tut CSA pour l ANRU Janvier 2013

2 Sommaire Fiche technique de l étude p 3 1 La sa*sfac*on à l égard de la vie dans le quar*er et dans la commune p 7 2 La notoriété et la percep*on du projet de rénova*on p 13 3 La percep*on de l ac*on gouvernementale en ma*ère de rénova*on p

3 Fiche technique du sondage n Sondage exclusif CSA / ANRU réalisé : n Par téléphone du 11 au 17 janvier 2013 auprès d un échantillon représentatif de 1004 personnes âgées de 15 ans et plus habitants d un quartier inscrit dans le PNRU et dont la mise en exécution des travaux date de plus de 4 ans, constitué d après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, région). n Par téléphone du 11 au 17 janvier 2013 auprès d un échantillon représentatif de 500 personnes âgées de 15 ans et plus habitants des communes contenant un quartier inscrit dans le PNRU et dont la mise en exécution des travaux date de plus de 4 ans (habitant en dehors du quartier), constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, région). Rappels 2011 : Sondage exclusif CSA / ANRU réalisé : Par téléphone du 16 au 20 mai 2011 auprès d un échantillon représentatif de 801 personnes âgées de 15 ans et plus habitants des 100 premières communes signataires d une convention avec l ANRU, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage). En face à face du 14 au 21 mai 2011 auprès de 502 personnes âgées de 15 ans et plus habitants des 100 premiers quartiers signataires d une convention avec l ANRU, constitué d après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) Rappels 2007 : Sondage exclusif CSA / ANRU réalisé : Par téléphone les 1er et 2 février 2007 auprès d un échantillon représentatif de 803 personnes âgées de 15 ans et plus habitant dans des communes au sein desquelles des travaux de rénovation urbaine étaient en cours depuis au moins un an, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage). En face à face du 30 janvier au 5 février auprès de 418 personnes âgées de 15 ans et plus habitant dans des zones de rénovation urbaine au sein desquelles les travaux de rénovation urbaine étaient en cours depuis au moins un an, constitué d après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) - 3 -

4 Fiche technique du sondage En matière de politique publique la rénovation urbaine apparaît aujourd hui comme un exemple d action emblématique. Le programme est largement soutenu dans l opinion et il constitue pour le gouvernement et les communes engagées un élément de bilan positif aux perspectives valorisées. Pour autant, la rénovation urbaine ne peut pas tout résoudre et laisse des attentes notamment en matière d accès à l emploi. Une rénovation qui favorise la satisfaction à l égard de la vie dans le quartier Les habitants des quartiers bénéficiant depuis plus de 4 ans d un plan de rénovation urbaine se montrent très majoritairement satisfaits de vivre dans leur commune (86%) et dans leur quartier (78%). Cette satisfaction a d ailleurs progressé depuis l engagement des travaux (+7 points par rapport à 2007 pour la commune et +11 points par rapport à 2007 pour le quartier). Eux-mêmes analysent l évolution de la vie au sein de leur quartier de façon positive (59% des habitants des quartiers rénovés ont le sentiment que la vie dans leur quartier a évolué de façon positive, contre 57% des habitants du reste de la commune). Pour autant, ces habitants restent encore sensiblement moins satisfaits que les habitants du reste de la commune (90% de ces derniers sont satisfaits de vivre dans leur commune et 87% dans leur quartier). La politique de la ville ne parvenant pas à lisser toutes les difficultés économiques et sociales. Ces habitants se montrent d ailleurs tout aussi optimistes que les autres habitants de leur commune en ce qui concerne leur propre avenir (98% des habitants des quartiers et 70% des autres habitants), même s ils sont le sont légèrement moins pour l avenir de leur quartier (59% des habitants des quartiers rénovés optimistes pour l avenir de leur quartier, contre 69% des habitants du reste de la commune). De effets positifs attendus sur la qualité de vie, les équipements, la mixité sociale ou le «vivre ensemble» Mis en situation d anticiper la fin des travaux, une large majorité d habitants des quartiers en rénovation et des communes concernées estime que, lorsque les travaux seront terminés, le quartier rénové sera mieux desservi par les transports en commun (72% des habitants des quartiers concernés et 66% des autres habitants) et que la qualité de la vie y sera améliorée (72% et 75%). L amélioration des conditions d accueil des écoles (69% et 68%) est le troisième effet attendu devant l animation et l équipement du quartier (62% et 64%) et les progrès en matière de sécurité (57% pour les deux). Au-delà de ces effets sur les équipements et la qualité de vie, les habitants des quartiers concernés et de leurs communes attendent de la rénovation des effets plus sociologiques : les différentes catégories sociales du quartier rénové vivront mieux ensemble (60% aussi bien pour les répondants des quartiers que des communes), la mixité sociale du territoire (57% et 50%) et l attachement au quartier ou à la commune (59% et 57%) seront améliorés

5 Fiche technique du sondage Des améliorations constatées notamment sur l école et le logement Près d un quart des habitants des quartiers rénovés (23%) dont les travaux ont commencé depuis plus de quatre ans déclarent avoir une école concernée par le projet de rénovation. L impact sur ces écoles est perçu positivement par les habitants concernés : plus de huit sur dix (81%) sont satisfaits des effets du projet de rénovation urbaine sur l école de leur quartier. Les habitants des quartiers rénovés se déclarent également satisfaits de leur logement (82%) et notamment ceux ayant bénéficié d un logement neuf (91%) ou d une logement réhabilité (83%). Une interrogation concernant l impact sur l emploi En revanche, interrogés sur l impact des rénovations en matière d accès à l emploi, les répondants sont plus circonspects ; 44% des habitants concernés et 43% des habitants du reste de la commune anticipent une amélioration de l accès à l emploi à l issue des travaux. Notons que les plus jeunes habitants des quartiers concernés sont plus positifs : 61% des ans pensent que l accès à l emploi sera amélioré. En outre, la clause d insertion associée au programme de rénovation est peu connue ; moins d un quart des répondants de quartier rénové (22%) et de commune concernée (24%) sait que des habitants du quartier ont été embauchés par des entreprises pour la réalisation de travaux dans le cadre du projet de rénovation urbaine. Une réhabilitation de l image des quartiers après rénovation Une réhabilitation qui a un impact sur l attractivité du quartier puisque 65% des habitants concernés et 68% des habitants du reste de la commune conseilleraient à un de leurs proches de venir habiter dans le quartier rénové. Une attractivité qui progresse avec l avancement des travaux aux yeux des habitants des quartiers (+5 points par rapport à 2011). D ailleurs lorsqu on leur demande s ils auraient conseillé ce quartier il y a 5 ans, la proportion chute à 55% pour les habitants des quartiers et 49% pour les habitants du reste de la commune)

6 Fiche technique du sondage Une rénovation qui donne confiance dans l efficacité de l action publique Enfin, dans un contexte de défiance à l égard des institutions politiques, 71% des habitants des quartiers (+1 par rapport à 2011) et 75% des habitants des communes (+1) affirment que «la rénovation urbaine donne confiance dans la capacité des pouvoirs publics à agir efficacement pour améliorer la vie des gens». Dans ce contexte, l amélioration de la situation des quartiers en difficulté doit rester une question importante voire prioritaire pour les habitants de quartier rénové (52% «Prioritaire» et 38% «importante») et les habitants des communes concernées (47% «Prioritaire» et 42% «importante»)

7 I. La sa*sfac*on à l égard de la vie dans le quar*er et dans la commune

8 Un niveau de sa,sfac,on élevé à l égard de la vie dans sa commune Diriez- vous que vous êtes très sa1sfait, plutôt sa1sfait, plutôt pas sa1sfait ou pas sa1sfait du tout de vivre dans votre commune? Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on % 86% % % Rappel Février % % 10 2 Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) % 91% % % 6 3 Rappel Février % % Très sa,sfait Plutôt sa,sfait Plutôt pas sa,sfait Pas sa,sfait du tout Ne se prononcent pas - 8 -

9 Un niveau de satisfaction élevé à l égard de la vie dans son quartier Diriez- vous que vous êtes très sa1sfait, plutôt sa1sfait, plutôt pas sa1sfait ou pas sa1sfait du tout de vivre dans votre quar1er? Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on % 78% 22% % Rappel Février % % 18 Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) % 13% % 12% Rappel Février % 44 11% 7 4 Très sa,sfait Plutôt sa,sfait Plutôt pas sa,sfait Pas sa,sfait du tout Ne se prononcent pas - 9 -

10 Une majorité es,me que la vie dans la commune s est améliorée Avez- vous le sen1ment que, depuis quelques années, la vie dans votre commune a évolué plutôt en bien ou plutôt en mal? Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on Rappel Février Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) Rappel Février Plutôt en bien Plutôt en mal Ne se prononcent pas

11 Une majorité es,me que la vie dans le quar,er s est améliorée Avez- vous le sen1ment que, depuis quelques années, la vie ici dans votre quar1er a évolué plutôt en bien ou plutôt en mal? Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on Rappel Février Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) Rappel Février Plutôt en bien Plutôt en mal Ne se prononcent pas

12 Des habitants op,mistes pour leur avenir et l avenir de leur quar,er Etes- vous très op1miste, assez op1miste, assez pessimiste ou très pessimiste pour? Ensemble des habitants des quar1ers en rénova1on votre propre avenir 20 68% % 7 4 l avenir de votre quar,er 12 59% % 11 4 l avenir de la société française 8 40% 32 Très op,miste Assez op,miste Assez pessimiste Très pessimiste Ne se prononcent pas 41 57% 16 3 Habitants des communes ayant des quar1ers en rénova1on (hors quar1er rénové) votre propre avenir 13 70% % 6 4 l avenir de votre quar,er 11 69% % 5 6 l avenir de la société française 39% % 17 5 Très op,miste Assez op,miste Assez pessimiste Très pessimiste Ne se prononcent pas

13 II. La notoriété et la percep*on du projet de rénova*on

14 La notoriété du projet de transforma,on du quar,er Connaissez- vous le projet de transforma1on du quar1er / de votre quar1er? S/T Oui 49% S/T Oui 42% Non 51% Oui et je vois précisément ce dont il s'agit 29% Oui, mais je ne vois pas précisément ce dont il s'agit 20% Non 58% Oui et je vois précisément ce dont il s'agit 23% Oui, mais je ne vois pas précisément ce dont il s'agit 19% Ensemble des habitants des quar1ers en rénova1on Habitants des communes ayant des quar1ers en rénova1on (hors quar1er rénové)

15 L origine de la notoriété En avez- vous été informé par? Ques4on posée aux habitants qui connaissent le projet de transforma4on de leur quar4er, soit 42% des habitants de communes ayant des quar4ers en rénova4on et 49% des habitants de quar4ers en rénova4on La municipalité Les médias Le voisinage Une réunion de concerta,on Autres 7 7 Ne se prononcent pas 3 3 Habitants des quar,ers en rénova,on Habitants des communes ayant des quar,ers en rénova,on (hors quar,er rénové)

16 Les effets perçus du Programme de Rénova,on Urbaine Selon vous, lorsque les travaux de rénova1on urbaine de votre quar1er / commune seront terminés? Le quar*er rénové sera mieux desservi par les transports en communs La qualité de vie dans le quar*er rénové sera améliorée Les écoles du quar*er rénové accueilleront les enfants dans de meilleures condi*ons Le quar*er rénové sera plus animé et mieux équipé (commerces, équipements spor*fs et culturels...) Les différentes catégories sociales du quar*er rénové vivront mieux ensemble Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) % 60% 66% 72% 75% 69% 68% 62% 72% 60% % % % % % % % % % % Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Ne se prononcent pas

17 Les effets perçus du Programme de Rénova,on Urbaine Selon vous, lorsque les travaux de rénova1on urbaine de votre quar1er / commune seront terminés? Votre a[achement à la commune/ à votre quar*er sera plus fort Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) % 57% % 34% Vous vous sen*rez davantage en sécurité dans votre commune/ votre quar*er Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) % 57% % 33% Il y aura une plus grande diversité de catégories sociales dans le quar*er rénové Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) % 50% % 17 36% L'accès à l'emploi des habitants du quar*er rénové sera amélioré Habitants de quar4ers concernés par un PRU Habitants de communes concernées par un PRU (hors quar4er rénové) 44% 16 43% % 42% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Ne se prononcent pas

18 Un impact posi,f perçu du projet de rénova,on sur les écoles Ensemble des habitants des quar1ers en rénova1on Ques4on posée aux habitants d un quar4er concerné par un PRU qui déclarent avoir une école rénovée dans leur quar4er, soit 23% des l échan4llon Y a- t- il une école concernée par le projet de rénova1on urbaine dans votre quar1er? Êtes- vous sa1sfait de l impact du projet de rénova1on urbaine sur cene école? Non 38% Ne sait pas 39% Oui 23% Pas 9% Pas du tout 5% Plutôt pas 4% Ne se prononcent pas 10% Plutôt 50% Très 31% Sa*sfait 81%

19 Une sa,sfac,on à l égard de son logement Ensemble des habitants des quar1ers en rénova1on Êtes- vous sa1sfait de votre logement? Pas 18% Plutôt pas 8% Pas du tout 10% Plutôt 41% Très 41% Parmi ceux qui ont bénéficié d un logement neuf (8% des habitants des quar1ers) 5% 1% Pas 8% 3% Plutôt 44% Très 47% Parmi ceux qui ont bénéficié d un logement réhabilité (22% des habitants des quar1ers) Pas 17% 7% 10% Très 36% Sa*sfait 91% Sa*sfait 83% Sa*sfait 82% Plutôt 47%

20 Notoriété de l embauche d habitants du quar,er pour la réalisa,on des travaux Selon vous des habitants du quar1er rénové ont- ils été embauchés par des entreprises pour la réalisa1on de travaux dans le cadre du projet de rénova1on urbaine? Ensemble des habitants des quar1ers en rénova1on Habitants des communes ayant des quar1ers en rénova1on (hors quar1er rénové) Ne sait pas 30% Oui 22% Ne sait pas 39% Oui 24% Non 48% Non 37%

21 Un quar,er rénové que l on recommande à ses proches Conseilleriez- vous à un de vos proches de venir habiter dans ce quar1er rénové? 65% 33% Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on % 34% Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) 28 68% 28% % 22% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Ne se prononcent pas

22 Et que l on recommande davantage aujourd hui qu il y a 5 ans L auriez- vous conseillé il y a 5 ans? 55% 38% Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on % 38% Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Ne se prononcent pas

23 Le Programme de Rénova,on Urbaine et la confiance dans la capacité des pouvoirs publics à agir efficacement pour améliorer la vie des gens Etes- vous tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout d accord avec l affirma1on suivante : «la rénova1on urbaine donne confiance dans la capacité des pouvoirs publics à agir efficacement pour améliorer la vie des gens»? (1) 71% 27% Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on % 18% Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) 29 75% 22% % 22% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Ne se prononcent pas

24 III. La percep*on de l ac*on gouvernementale en ma*ère de rénova*on

25 Le souhait du niveau de priorité que le gouvernement devrait accorder à l améliora,on de la situa,on des quar,ers en difficulté L'améliora1on de la situa1on des quar1ers en difficulté doit- elle être pour le Gouvernement prioritaire, importante ou secondaire? Ensemble des habitants des quar*ers en rénova*on Rappel Février Habitants des communes ayant des quar*ers en rénova*on (hors quar*er rénové) Rappel Février Prioritaire Importante Secondaire Ne se prononcent pas

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 Sommaire p. 4 L'image du statut d'autoentrepreneur Présenta)on des résultats - Juin 2010

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les perspectives du portage salarial

Les perspectives du portage salarial Une étude TNS Sofres réalisée pour UMALIS Group Rappel de la méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1052 individus interviewés dont : 952 salariés du privé représentatif de cette population

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE : Avril 2012, le tram a un an.

DOSSIER DE PRESSE : Avril 2012, le tram a un an. DOSSIER DE PRESSE : Avril 2012, le tram a un an. AVRIL 2012 : LE TRAM A UN AN 42 500 voyageurs FréquentaAon esamée du tram un jour de semaine Enquête montées/descentes : février 2012 115 000 CARTES GRAND

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013 Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances Janvier 2013 Fiche technique Sondage effectué pour : La Fédéra;on Française des Sociétés

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Les propositions de Nicolas Sarkozy

Les propositions de Nicolas Sarkozy Les propositions de Nicolas Sarkozy Sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l Institut Montaigne Mars 2015 Etude N 1500259B Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1010

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires :

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires : Note détaillée Le regard des masseurs-kinésithérapeutes sur leur profession Etude Harris Interactive pour L Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA)

Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Note détaillée L image des ambulanciers Etude Harris Interactive pour la Chambre Nationale des Services d Ambulances (CNSA) Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 septembre 2013. Echantillon de 985 personnes

Plus en détail

Observatoire Gleeden de l infidélité

Observatoire Gleeden de l infidélité 16 janvier 2014 N 111 730 Enquêtes auprès d un échantillon national représentatif de 804 Français âgés de 18 ans et plus Contacts : 01 72 34 94 64 / 94 13 François Kraus / Anne-Sophie Vautrey Prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les Organisa+ons Non- Gouvernementales et les réseaux sociaux

Les Organisa+ons Non- Gouvernementales et les réseaux sociaux Les Organisa+ons Non- Gouvernementales et les réseaux sociaux en partenariat avec : Pe1t- déjeuner du 13 janvier 2015 2014 Harris Interac1ve Inc. All rights reserved. SOMMAIRE > Méthodologie d enquête

Plus en détail

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Institut CSA pour Visa Novembre 04 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 980 personnes

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

Notoriété et perception de l IAE

Notoriété et perception de l IAE Sondage grand public Notoriété et perception de l IAE Avril 2009 Sondage AVISE réalisé par Opinionway pour le compte de la Caisse des dépôts, le CNAR IAE, le CNIAE et la DGEFP. Méthodologie L échantillon

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012"

Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France. Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012 Focus sur les pratiques de consolidation des groupes en France Restitution de l étude ESCP-Fidanza 2012" SOMMAIRE 1 Structure de l échan0llon p. 3 4 2 Acteurs comptables p. 5 6 3 Organisa0on et ou0ls de

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée Les Français et le chauffage Résultats de l étude menée par IPSOS pour Via sèva Méthodologie et échantillon METHODOLOGIE : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d un échantillon issu de l

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Cécile BAZIN - Jacques MALET Centre d étude et de recherche sur la Philanthropie Objectifs de l enquête L enquête s adresse exclusivement aux personnes

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Mai 2008 Le Baromètre de l économie BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Les indices de confiance BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Impact de la crise financière internationale sur l attitude

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 / 06 16 97 06 01 frederic.micheau@ifop.com

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Ins6tut Think pour 29/01/13 - Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour l APCE

Plus en détail

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 110529 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et les points de vente connectés Les principaux enseignements Octobre 2012 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

La situation politique et économique après le référendum Grec

La situation politique et économique après le référendum Grec La situation politique et économique après le référendum Grec Sondage réalisé par pour Publié le mardi 7 juillet 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2

Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Baromètre: les Français et la confiance numérique Vague 2 Juin 2014 Contact - BVA Opinion Erwan LESTROHAN, directeur d études erwan.lestrohan@bva.fr - 01 71 16 90 9 Victor CHAPUIS, chargé d études Victor.chapuis@bva.fr

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Baromètre Union des Maisons Françaises

Baromètre Union des Maisons Françaises Baromètre Union des Maisons Françaises Juillet 2010 vague 8 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Sondage public 2012 sur les services policiers

Sondage public 2012 sur les services policiers Sondage public 2012 sur les services policiers 2 Sixième sondage public depuis 1995. Le sondage est conçu pour faire comprendre les perceptions des citoyens sur la criminalité i et la sécurité et mesurer

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE RAPPORT REDIGE PAR INRA (EUROPE) EUROPEAN COORDINATION OFFICE S.A. POUR La Direction Générale Emploi et Affaires sociales Sécurité sociale et intégration sociale Recherche

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail