Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs. Dr Thomas KERFORNE Service d anesthésie-réanimation cardio-thoracique et vasculaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs. Dr Thomas KERFORNE Service d anesthésie-réanimation cardio-thoracique et vasculaire"

Transcription

1 Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs Dr Thomas KERFORE Service d anesthésie-réanimation cardio-thoracique et vasculaire

2 La coagulation TQ/TP Facteur tissulaire (FT) VIIa X Xa Va II Prothrombine IIa Thrombine

3 La coagulation TCA IX X IXa XIa VIIIa Xa Va II Prothrombine IIa Thrombine

4 La coagulation PL+Ca2+ Facteur tissulaire (FT) VIIa X IX IXa XIa PL+Ca2+ VIIIa Pca/PS PL+Ca2+ Xa Va Pca/PS II Prothrombine IIa Thrombine

5 La coagulation PL+Ca2+ Facteur tissulaire (FT) VIIa X IX IXa XIa PL+Ca2+ VIIIa Pca/PS PL+Ca2+ Xa Va Pca/PS II Prothrombine IIa Thrombine

6 Indications Indication Rivaroxaban Dabigatran étexilate Prévention des ETEV chez les patients bénéficiant d une PTG ou PTH Traitement des TVP et prévention des récidives (TVP et EP) Apixaban Edoxaban Prévention des AVC et embolies systémiques chez les patients atteints de FA non valvulaire Prévention des événements athérothrombotiques suite à SCA avec élévation des bio marqueurs cardiaques

7 PK Caractéristiques pharmacologiques Rivaroxaban Dabigatran étexilate Apixaban Cible Xa IIa Xa Xa Edoxaban Biodisponibilité 80 % 6 % (pro-drogue) 60 % 60% Cmax 2h 3-4 h 1-3h T1/ h h h 9-11h Liaison aux protéines Élimination Rénale (40 %) Hépatique/fécale (60 %) > 90 % 35 % 87 % - Rénale (80 %) Rénale (30 %) Hépatique/fécale (70 %) Rénale (50%) Métabolisation PgP + CytP3A4 PgP PgP + CytP3A4 PgP + CytP3A4 Dialysable on oui on on

8 Inhibiteurs Protéase (VIH, hépatite C) Rifampicine Carbamazepine Phenytoine Principales intéractions médicamenteuses des AODs Verapamil % dose réduite Dabigatran Rivaroxaban Apixaban Adosaban Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication - 35% Interaction faible? + 53% Diltiazem - Interaction faible + 40%? Amiodarone % Interaction faible? - Ketocon-, itracon-, voricon-, posaconazole Contre-indication Contre-indication Contre-indication? Fluconazole? + 42%?? Cyclosporine Tacrolimus Clarithro- Erythromycine Contre-indication + 50%? + 73% % %? + 90% dose réduite Heidbuchel H et al. Europace 2015 Oct;17(10):

9 Inhibiteurs Protéase (VIH, hépatite C) Rifampicine Carbamazepine Phenytoine Principales intéractions médicamenteuses des AODs Verapamil % dose réduite Dabigatran Rivaroxaban Apixaban Adosaban Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication Contre-indication - 35% Interaction faible? + 53% Diltiazem - Interaction faible + 40%? Amiodarone % Interaction faible? - Ketocon-, itracon-, voricon-, posaconazole Contre-indication Contre-indication Contre-indication? Fluconazole? + 42%?? Cyclosporine Tacrolimus Clarithro- Erythromycine Contre-indication + 50%? + 73% % %? + 90% dose réduite Heidbuchel H et al. Europace 2015 Oct;17(10):

10 Modifications des tests d hémostase Tests d hémostase Rivaroxaban Dabigatran étexilate Apixaban Edoxaban TQ/TP TCA Fibrinogène Temps de thrombine Facteurs de la coagulation D-dimères AT

11 Balance entre 2 risques Hémorragie Thrombose

12 Evaluer le risque thrombotique selon le terrain du patient

13 Chirurgies à risque thrombotique

14 Bas de contention+++

15 Prévention des ETEV Rivaroxaban 10 mg x 1/J Pendant 2 semaines (PTG) ou 3 semaines (PTH) Dabigatran étexilate 110 mg x 2/J Pendant 10 jours (PTG) ou 28 à 35 jours (PTH) Apixaban 2,5 mg x 2/J Pendant 10 à 14 jours (PTG) ou 32 à 38 jours (PTH)

16 Geste invasif programmé sous xaban Chirurgie a faible risque hémorragique Cl créat > 30 ml/min J -5 Chirurgie a fort risque hémorragique Dernière prise d AOD Intervention Reprise d AOD H+6 GIHP septembre 2016 J -4 J -3 J -2 J 0 J +1 J +2 J +3 Dernière prise d AOD Intervention Prévention des MTVE si indiquée HBPM ou HF a dose curative puis reprise de l AOD selon risque hémorragique

17 Geste invasif programmé sous dabigatran Chirurgie a faible risque hémorragique Cl créat < 50 ml/min Chirurgie a fort risque hémorragique J -5 J -4 Dernière prise d AOD Dernière prise d AOD Intervention Reprise d AOD H+6 GIHP septembre 2016 J -3 J -2 J 0 J +1 J +2 J +3 Intervention Prévention des MTVE si indiquée HBPM ou HF a dose curative puis reprise de l AOD selon risque hémorragique

18 Geste invasif non-programmé sous Xaban Geste invasif non-programmé sous xaban : dosage anti Xa 30 ng/ml< [AOD] Opérer 30 ng/ml< [AOD]< 200 ng/ml 200 ng/ml< [AOD]< 400 ng/ml Possibilité de retarder I intervention Retarder au maximun l intervention Oui on on Oui Attendre 12 h, puis nouveau dosage Opérer Si saignement anormal, antagoniser Attendre h, puis nouveau dosage 400 ng/ml< [AOD] GIHP septembre 2016 SURDOSAGE risque hémorragique majeur

19 Geste invasif non-programmé sous Dabigatran Geste invasif non-programmé sous dabigatran : dosage anti IIa spécifique Risque hémorragique faible Opérer sans délais Risque hémorragique élevé [dabigatran] 50 ng/ml [dabigatran] >50 ng/ml PEC 8 heures PEC>8 heures Antagonisation Attendre 12 h, puis nouveau dosage Risque hémorragique très élevé GIHP septembre 2016 [dabigatran] > 30 ng/ml [dabigatran] 30 ng/ml

20 Geste invasif non-programmé sous dabigatran ou xaban Geste invasif non-programmé sous dabigatran ou xaban Ratio TCA 1,2 Et TQ 1,2 (TP %) TT sous dabigatran Opérer Ratio 1,2 < TCA 1,5 Ou TQ > 1,2 (TP < %) Possibilité de retarder I intervention Oui on on Attendre 12 h, puis nouveau dosage Opérer Si saignement anormal, antagoniser Ratio TCA > 1,5 GIHP septembre 2016 Retarder au maximun l intervention Oui Attendre h, puis nouveau dosage Si Cockcroft < 50 ml/min, discuter dialyse pour le dabigatran

21 Hémorragie chez un patient sous AOD Dosage AOD Mesure de la créatinine TTT symptomatique Hémorragie organe critique SC, œil, état de choc Réversion immédiate sans attendre de dosage Geste hémostatique efficace= pas de réversion Autre hémorragie grave HAS 2008 Saignement persistant et AOD 50ng/ml= pas réversion Saignement persistant et AOD >50ng/ml= réversion Hémorragie non grave TTT étiologique=pas de réversion Indication de l AOD GIHP septembre 2016

22 Antagonisation Pour le Dabigatran administration de son antidote spécifique: idarucizumab PRAXBID : flacon 2,5 g/50 ml. Dose 5g soit 2 flacons IV lentes de 2,5 g à 15 minutes d intervalles Pour les Xabans administration (ou si idarucizumab n est pas disponible pour dabigatran) de concentrés de complexe prothrombinique (CCP) non activé: Kanokad, Octaplex, Confidex : 50UI/Kg par voie IV lente ou Concentré de complexe prothrombinique (CCP) activé FEIBA : UI Kg IV lente

23 Conclusion Dose fixe, grâce à une biodisponibilité stable et une très large fenêtre thérapeutique ; Pas de nécessité d un monitoring régulier ; Pas d interaction alimentaire ; Connaissance de la pharmacocinétique; Interactions médicamenteuses; Profil efficacité-sécurité équivalent ou supérieur aux AVK dans les principales indications.

24

Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire

Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Anvers 03.12.16 - PLAN Place des anticoagulants oraux directs: Efficacité, sécurité et commodité d emploi Y-a-il

Plus en détail

Prise en charge des hémorragies associées aux anticoagulants oraux. S. Leclerc Anesthésiste IUCT-Oncopole, Toulouse

Prise en charge des hémorragies associées aux anticoagulants oraux. S. Leclerc Anesthésiste IUCT-Oncopole, Toulouse Prise en charge des hémorragies associées aux anticoagulants oraux S. Leclerc Anesthésiste IUCT-Oncopole, Toulouse Conflit d intérêt Aucun Anticoagulants directs par voie orale: AOD Commercialisation depuis

Plus en détail

Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente

Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Gilles Pernod et Pierre Albaladejo, pour le Mise en garde

Plus en détail

Gestion des nouveaux anticoagulants Quelle biologie? Comment réverser? PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille

Gestion des nouveaux anticoagulants Quelle biologie? Comment réverser? PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Gestion des nouveaux anticoagulants Quelle biologie? Comment réverser? PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Cible des nouveaux anticoagulants VII IX TF VIIa IXa IXa- VIIIa/t X Xa

Plus en détail

Gestion périopératoire des patients traités Anticoagulants Oraux Directs (A O D) Pr Alexandre OUATTARA

Gestion périopératoire des patients traités Anticoagulants Oraux Directs (A O D) Pr Alexandre OUATTARA Gestion périopératoire des patients traités Anticoagulants Oraux Directs (A O D) Pr Alexandre OUATTARA Deux familles XABANS (anti-xa) GATRANS (anti-iia) Site d action Rivaroxaban, Apixaban, Edoxaban Lazo-Langner

Plus en détail

2. La réversion des AOD : indications, dosages biologiques et mesures thérapeutiques.

2. La réversion des AOD : indications, dosages biologiques et mesures thérapeutiques. Chapitre 23 Cédric Gangloff 1. Introduction Les anticoagulants directs (AOD) sont actuellement représentés par quatre molécules disposant de l AMM en France : le dabigatran, un inhibiteur du facteur II

Plus en détail

Xabans et Gatran Gestion des AODs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées

Xabans et Gatran Gestion des AODs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées Xabans et Gatran Gestion des AODs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées Dre Fanny Bonhomme Conflits d intérêt aucun en lien avec cette présentation Propositions

Plus en détail

Anticoagulants oraux et Gériatrie. 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie

Anticoagulants oraux et Gériatrie. 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie Anticoagulants oraux et Gériatrie 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie CHA2DS2-VASc Insuffisance cardiaque : 1 point HTA : 1 point Age 75 ans : 2 points Diabète : 1 point

Plus en détail

LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS

LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS Thérapeutique LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS Ph. Hainaut, MD, Ph.D DIRECT ORAL ANTICOAGULANTS (DOACs) Direct oral anticoagulants (DOACs) oer significant benefits for the treatment of nonvalvular atrial

Plus en détail

Anticoagulants oraux Mécanisme d action N 1

Anticoagulants oraux Mécanisme d action N 1 1 Anticoagulants oraux Mécanisme d action N 1 Le Dabigatran ( Pradaxa) agit en inhibant le facteur Xa Faux : c est un anti-thrombine 2 Pharmacocinétique Dabigatran Rivaroxaban Apixaban Pic d activité 2

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Gestion péri-opératoire des anticoagulants oraux directs

Gestion péri-opératoire des anticoagulants oraux directs Gestion péri-opératoire des anticoagulants oraux directs Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation, Fondation Rothschild, Paris INSERM UMRS 1140, faculté de pharmacie, Université Paris Descartes Marrakech

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) Leur but : thrombose = entité univoque le traitement des thromboses n est pas unique - Les antiplaquettaires - Les anticoagulants = antithrombotiques - Les fibrinolytiques

Plus en détail

Session Risque Hémorragique

Session Risque Hémorragique Congrès SFMV Marseille Session Risque Hémorragique Vendredi 17 octobre 2013 (14 à 16 heures) Auteur : Jean-Noël POGGI Populations à risque, facteurs de risque hémorragique, pertinence des scores pronostiques.

Plus en détail

MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ACTUALISATION DES THERAPEUTIQUES RECOMMANDATIONS ACCP 2008

MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ACTUALISATION DES THERAPEUTIQUES RECOMMANDATIONS ACCP 2008 MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ACTUALISATION DES THERAPEUTIQUES RECOMMANDATIONS ACCP 2008 Jean BENTZINGER Assistant Spécialiste CH HAGUENAU REFERENCES Présentation Pr MISMETTI Nouveautés ACCP 2008

Plus en détail

Formation AFS (SFTG) 11 mai NACO ou Anticoagulants oraux directs = A. O. D.

Formation AFS (SFTG) 11 mai NACO ou Anticoagulants oraux directs = A. O. D. Formation AFS (SFTG) 11 mai 2017 NACO ou Anticoagulants oraux directs = A. O. D. Problématique n 1 : les AVK % important de la population sous AVK AVK = classe thérapeutique en 1ère position des hospitalisations

Plus en détail

Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs : Propositions du GIHP

Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs : Propositions du GIHP Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs : Propositions du GIHP Dr Stéphanie Roullet Service Anesthésie Réanimation II CHU Bordeaux Introduction Les premières propositions du Groupe d Intérêt

Plus en détail

Conduite à tenir devant une suspicion de phlébite après 18 heures.

Conduite à tenir devant une suspicion de phlébite après 18 heures. Conduite à tenir devant une suspicion de phlébite après 18 heures. Hôtel Mercure d Évreux le 10 mai 2012 Dr Philippe GALLI Les nouveaux anticoagulants Pourquoi de nouveaux anticoagulants? Héparine : voie

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux «NACO»

Nouveaux anticoagulants oraux «NACO» Nouveaux anticoagulants oraux «NACO» Francis Couturaud EA3878, GETBO, IFR148, CIC INSERM 502 Département de médecine interne et pneumologie CHU Cavale Blanche, Brest Conflitss d intérêt : GSK, BMS, Bayer,

Plus en détail

Les AVK : est-ce la fin?

Les AVK : est-ce la fin? 6 ème congrès national de la SAMEV Hilton 23-25 avril 2015 Les AVK : est-ce la fin? R. Guermaz ACO = 1 seule classe pharmacologique 1940 1950 1980 HNF AVK HBPM 2008 AOD Algérie: 1 seul AVK, 1 seul dosage

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hopital Cochin Paris Table ronde anticoagulants 15 novembre 2013 Conflits

Plus en détail

Quels bénéfices cliniques des nouveaux anticoagulants oraux?

Quels bénéfices cliniques des nouveaux anticoagulants oraux? Quels bénéfices cliniques des nouveaux anticoagulants oraux? Dr Serge Motte Bruxelles 23.11.13 - Nouveaux anticoagulants TF/VIIa X IX VIIIa IXa Rivaroxaban Apixaban Edoxaban Xa AT Fondaparinux Idraparinux

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Les AOD au quotidien en France en 2018

Les AOD au quotidien en France en 2018 Les AOD au quotidien en France en 2018 Je n ai aucun conflit d intérêt Dr Véronique DORMAGEN Cardiologue Hôpital Simone Veil EAUBONNE Thèmes proposés Références Indications, contre indications Produits,

Plus en détail

La prévention de la maladie thrombo embolique : les recommandations de la SFAR vues par un chirurgien orthopédiste-traumatologue (de base!!!!!

La prévention de la maladie thrombo embolique : les recommandations de la SFAR vues par un chirurgien orthopédiste-traumatologue (de base!!!!! La prévention de la maladie thrombo embolique : les recommandations de la SFAR vues par un chirurgien orthopédiste-traumatologue (de base!!!!!) P. Bonnevialle Bases des réflexions Paradigme de prévention

Plus en détail

ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS CAMILLERI Elise EUROMED CARDIO Samedi 16 janvier 2015 LES ANTICOAGULÉS Pas de données exactes sur le nombre d anticoagulés MAIS Le risque de faire une

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants chez le sujet âgé. Pr Olivier Hanon Paris, France

Les nouveaux anticoagulants chez le sujet âgé. Pr Olivier Hanon Paris, France Les nouveaux anticoagulants chez le sujet âgé Pr Olivier Hanon Paris, France il est recommande que tous les patients de 75 ans et plus ayant une FA reçoivent un traitement anticoagulant, en tenant compte

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Quelle place pour les anticoagulants oraux?

Fibrillation auriculaire non valvulaire Quelle place pour les anticoagulants oraux? BON USAGE DU MÉDICAMENT Fibrillation auriculaire non valvulaire Quelle place pour les anticoagulants oraux? Il existe 2 classes d anticoagulants oraux : les anticoagulants oraux antivitamine K (AVK) utilisés

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux

Les nouveaux anticoagulants oraux Les nouveaux anticoagulants oraux Dr Adnan El Jabali, Cardiolgue,CH Bagnols-sur-Cèze Il existe actuellement 3 molécules : - (Pradaxa), inhibiteur direct du facteur IIa (ou de la thrombine). - (Xarelto),

Plus en détail

Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO)

Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO) Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO) MAI 2014 1 SOMMAIRE Quelques données chiffrées Place des NACO dans la Fibrillation Auriculaire Non Valvulaire (FANV)

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants?

Les nouveaux anticoagulants? Les nouveaux anticoagulants? Le 27/05/2011-Hopital Beaujon Première journée des CMVF E de Raucourt Service d Hématologie biologique Hopital Beaujon Nouveaux anticoagulants Enjeu de santé publique La TVP,

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants Oraux

Nouveaux Anticoagulants Oraux Nouveaux Anticoagulants Oraux Octobre 2013 P. HAINAUT Médecine Interne Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1 Antivitamine K Variabilité posologique dépendant facteurs génétiques (VKORC1,

Plus en détail

Actualités en Anticoagulation NOACs (DOACs)

Actualités en Anticoagulation NOACs (DOACs) Actualités en Anticoagulation NOACs (DOACs) Décembre 2015 P. HAINAUT Médecine Interne Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL Nouveaux Anticoagulants Oraux Pharmacocinétique FA et MTEV

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

Médicaments anticoagulants les trouble-fêtes au labo d hémostase

Médicaments anticoagulants les trouble-fêtes au labo d hémostase Médicaments anticoagulants les trouble-fêtes au labo d hémostase Oana BULLA Laboratoire d Hémostase HUG - DMGLP Session ARL Vevey 13.09.2018 Menu du jour Les anticoagulants à disposition en 2018 Mode d

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Mélanie Gilbert, pharmacienne

Les nouveaux anticoagulants oraux. Mélanie Gilbert, pharmacienne Les nouveaux anticoagulants oraux par Mélanie Gilbert, pharmacienne Octobre 2016 CIUSSS de l Estrie - CHUS Déclaration conflits d intérêt Rémunération reçue de: Élaboration du guide sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente

dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Gilles Pernod et Pierre Albaladejo, pour le Mise en garde Ce texte concerne la prise en charge des

Plus en détail

Pr P Michelet. AOD et risque hémorragique

Pr P Michelet. AOD et risque hémorragique Pr P Michelet AOD et risque hémorragique Problématique du risque hémorragique et de l hypothèse interventionnelle Risque Hémorragique Appréciation en évolution constante depuis 4-5 ans Moins de crainte

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur les AODs. Journée scientifique en médecine transfusionnelle 2017 Stéphanie Cloutier Le 8 novembre 2017

Ce que vous devez savoir sur les AODs. Journée scientifique en médecine transfusionnelle 2017 Stéphanie Cloutier Le 8 novembre 2017 Ce que vous devez savoir sur les AODs Journée scientifique en médecine transfusionnelle 2017 Stéphanie Cloutier Le 8 novembre 2017 Conflits d intérêts 2017 Actions de compagnie: Ø Stéphanie Cloutier Consultation

Plus en détail

Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7

Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7 Julien Pineau Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7 novembre) puis sotalol 80 matin et soir.

Plus en détail

Les AOD ont-ils tenu leurs promesses? Laroche Jean Pierre : Médecine Vasculaire, Hôpital Saint Éloi, CHU Montpellier/Médipôle Avignon France

Les AOD ont-ils tenu leurs promesses? Laroche Jean Pierre : Médecine Vasculaire, Hôpital Saint Éloi, CHU Montpellier/Médipôle Avignon France Les AOD ont-ils tenu leurs promesses? Laroche Jean Pierre : Médecine Vasculaire, Hôpital Saint Éloi, CHU Montpellier/Médipôle Avignon France Remarques préliminaires L anticoagulant idéal Mono prise oral

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Gremillet C 1, Bertoletti L 1,2, Chapelle C 2, Mismetti P 1,2, Boissier C 1,2

Gremillet C 1, Bertoletti L 1,2, Chapelle C 2, Mismetti P 1,2, Boissier C 1,2 Gremillet C 1, Bertoletti L 1,2, Chapelle C 2, Mismetti P 1,2, Boissier C 1,2 1. Médecine Vasculaire et Thérapeutique, CHU de St-Etienne 2. Groupe de Recherche sur la Thrombose, Université de St-Etienne

Plus en détail

Dr Véronique Le Cam-Duchez

Dr Véronique Le Cam-Duchez VII ème Journée Normande de Formation en Transfusion et MDS Rouen, le 11 juin 2015 Dr Véronique Le Cam-Duchez UF Hémostase CHU de Rouen Anti-IIa directe par voie orale = prodrogue Inhibiteur direct, puissant

Plus en détail

Mieux connaître les anticoagulants

Mieux connaître les anticoagulants Laboratoires de biologie médicale Novembre 2017 Virginie PEREZ Oriade Noviale GLBM Mieux connaître les anticoagulants SOMMAIRE 1. RAPPELS PHYSIOLOGIQUES DE L HÉMOSTASE 2. LES ANTIVITAMINES K 3. LES HÉPARINES

Plus en détail

IMPACT PHARMACEUTIQUE SUR LA

IMPACT PHARMACEUTIQUE SUR LA IMPACT PHARMACEUTIQUE SUR LA PRESCRIPTION D ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS (AOD) : COMMENT OPTIMISER L ANALYSE PHARMACEUTIQUE ET SÉCURISER LEUR DISPENSATION? CHATRON C (1), DE CHEVIGNY A (1), BANNIE F (1),

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

AOD (OU NACO)* TESTS DE COAGULATION

AOD (OU NACO)* TESTS DE COAGULATION AOD (OU NACO)* TESTS DE COAGULATION OBJECTIFS Décrire les effets des nouveaux anticoagulants directs oraux (AOD) sur les tests de coagulation communément menés en laboratoire : mesure du temps de prothrombine

Plus en détail

ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS ET TESTS USUELS D HEMOSTASE

ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS ET TESTS USUELS D HEMOSTASE ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS ET TESTS USUELS D HEMOSTASE Virginie SIGURET Service d Hématologie biologique Hôpital européen Georges Pompidou (AP-HP) Paris INSERM UMR-S-1140, Faculté des Sciences Pharmaceutiques

Plus en détail

DABIGATRAN (PRADAXA MD )

DABIGATRAN (PRADAXA MD ) DABIGATRAN (PRADAXA MD ) OBJECTIF Donner un aperçu du mode d action, des indications approuvées, des schémas posologiques et des effets indésirables du dabigatran MODE D ACTION Le dabigatran est un inhibiteur

Plus en détail

Guide pour le prescripteur

Guide pour le prescripteur Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Eliquis de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Les NACO vont-ils ou non remplacer les AVK dans le traitement de la MTEV? Dr P leger Clinique Pasteur Toulouse

Les NACO vont-ils ou non remplacer les AVK dans le traitement de la MTEV? Dr P leger Clinique Pasteur Toulouse Les NACO vont-ils ou non remplacer les AVK dans le traitement de la MTEV? Dr P leger Clinique Pasteur Toulouse Oui mais pas pour tous les patients Anticoagulants oraux AVK Anti-vitamine K Demi vie longue

Plus en détail

Suivi biologique des anticoagulants classiques : "AVK et Héparines"

Suivi biologique des anticoagulants classiques : AVK et Héparines Suivi biologique des anticoagulants classiques : "AVK et Héparines" Dr. Olivier Feugeas CRTH, CHU Strasbourg et groupe Bio67/Biosphère Chu de EFS-ALSACE Les AVK Le plus diffusé Coumadine Anticoagulant

Plus en détail

Nouveaux antithrombotiques rôle de la biologie

Nouveaux antithrombotiques rôle de la biologie Nouveaux antithrombotiques rôle de la biologie Isabelle Gouin-Thibault Laboratoire d Hématologie, GH Cochin-Hôtel Dieu-Broca (AP-HP) INSERM U765, Paris Descartes Initiation Voie orale AVK X FT/VIIa IX

Plus en détail

Les NACOs, anti-iia ou anti-xa,

Les NACOs, anti-iia ou anti-xa, Complications hémorragiques : conduite à tenir Les nouveaux anticoagulants (NACOs) ou anticoagulants directs, anti-iia ou anti-xa, remplacent progressivement les antivitamines K (AVK) dans une grande partie

Plus en détail

Antagoniser les anticoagulants. Claire GRANGE Service de médecine interne-médecine vasculaire CHLS

Antagoniser les anticoagulants. Claire GRANGE Service de médecine interne-médecine vasculaire CHLS Antagoniser les anticoagulants Claire GRANGE Service de médecine interne-médecine vasculaire CHLS Conflits d intérêts portola Accidents médicamenteux AINS: 13% Hémorragie digestive = 0,29% des hospitalisations

Plus en détail

Prévention de la thrombose veineuse profonde

Prévention de la thrombose veineuse profonde Définition Prévention de la thrombose veineuse profonde DIU Plaies et cicatrisation Maladie thrombo-embolique veineuse Thrombose veineuse profonde des membres inférieurs et embolie pulmonaire Une seule

Plus en détail

Les AOD : Qu'en est-il du suivi biologique en 2016?

Les AOD : Qu'en est-il du suivi biologique en 2016? Les AOD : Qu'en est-il du suivi biologique en 2016? et menus autres plaisirs Dr. Olivier Feugeas CRTH, CHU Strasbourg et groupe Bio67/Biosphère Chu de Leçons issues des essais sur la FA : Meta-analyse

Plus en détail

Guide de prescription

Guide de prescription Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LIXIANA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

Les AODs (NOACs) 6 ans déjà...

Les AODs (NOACs) 6 ans déjà... Les AODs (NOACs) 6 ans déjà... P. HAINAUT Médecine Interne Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL Anticoagulants Oraux Directs (AODs) Les agents, leurs caractéristiques Dans la fibrillation

Plus en détail

Hémorragies digestives et anticoagulants oraux chez le sujet âgé. C. Boustiere Hopital Saint Joseph Marseille

Hémorragies digestives et anticoagulants oraux chez le sujet âgé. C. Boustiere Hopital Saint Joseph Marseille Hémorragies digestives et anticoagulants oraux chez le sujet âgé C. Boustiere Hopital Saint Joseph Marseille Liens d intérêt Consultant pour Boston-Scientific Intervenant pour Norgine Intervenant pour

Plus en détail

Pharmacocinétique des AOD

Pharmacocinétique des AOD Pharmacocinétique des AOD INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES Philippe Gilbert 22 mars 2019 Conflits d intérêts Philippe Gilbert Présentateur/Comité consultatif: Bayer Présentateur/Comité consultatif: Servier

Plus en détail

Expérience clinique des NACO dans la prévention des AVC chez patients en FA

Expérience clinique des NACO dans la prévention des AVC chez patients en FA Expérience clinique des NACO dans la prévention des AVC chez patients en FA Nicolas Lellouche Fédération de cardiologie Hopital Henri Mondor, Creteil, France Comparatif d études RE LY dabigatran (x 2/J)

Plus en détail

En avril 2014, l Agence nationale de sécurité du médicament et

En avril 2014, l Agence nationale de sécurité du médicament et Editorial Sang Thrombose Vaisseaux 2014 ; 26, n o 5 : 225-9 Rapport de l ANSM sur les anticoagulants en France en 2014 : état des lieux, synthèse et surveillance Report of the French Agency for medicines

Plus en détail

Usage des nouveaux anticoagulants dans la FA non valvulaire au CHR de la Citadelle

Usage des nouveaux anticoagulants dans la FA non valvulaire au CHR de la Citadelle 1. Généralités : Alternative aux AVK surtout si INR instable, risque hémorragique globalement identique aux AVK, éducation nécessaire, pas de contrôle biologique d efficacité nécessaire, par contre contrôle

Plus en détail

ACTUALITE DES ANTICOAGULANTS

ACTUALITE DES ANTICOAGULANTS Faculté de Médecine & Pharmacie Département de Médecine Générale ACTUALITE DES ANTICOAGULANTS Dr Pierrick ARCHAMBAULT JETL 12 janvier 2017 1 Les anticoagulants : Médicaments indispensables et incontournables

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

Cancer et Thrombose: les liaisons dangereuses

Cancer et Thrombose: les liaisons dangereuses Cancer et Thrombose: les liaisons dangereuses PE MORANGE CHU TIMONE INSERM UMR 1062 MARSEILLE Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit, Arch Int Med 2000 Délai diagnostic du cancer et TV Blom, JAMA

Plus en détail

Guide de prescription

Guide de prescription Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LIXIANA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

TRAITEMENTS PAR ANTICOAGULANTS : QUELLE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE? QUELS ANTIDOTES?

TRAITEMENTS PAR ANTICOAGULANTS : QUELLE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE? QUELS ANTIDOTES? TRAITEMENTS PAR ANTICOAGULANTS : QUELLE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE? QUELS ANTIDOTES? Pr Virginie SIGURET Service d Hématologie biologique Hôpital Lariboisière (AP-HP) Paris INSERM UMR-S-1140, Faculté de Pharmacie

Plus en détail

NOVEMBRE 2018 UE 2.11 UE 2.11 LES ANTICOAGULANTS 1- LES ANTICOAGULANTS INJECTABLES

NOVEMBRE 2018 UE 2.11 UE 2.11 LES ANTICOAGULANTS 1- LES ANTICOAGULANTS INJECTABLES Les anticoagulants (ATC) sont utilisés afin de prévenir la formation ou d éliminer les thrombus. Ils sont prescrits dans différentes situations en traitement préventif ou curatif. Ils se présentent sous

Plus en détail

PRADAXA et XARELTO. Des anticoagulants sous surveillance. ANSM Dr Evelyne FALIP Directrice de la Surveillance. 27 novembre 2013

PRADAXA et XARELTO. Des anticoagulants sous surveillance. ANSM Dr Evelyne FALIP Directrice de la Surveillance. 27 novembre 2013 PRADAXA et XARELTO Des anticoagulants sous surveillance ANSM Dr Evelyne FALIP Directrice de la Surveillance 27 novembre 2013 0 Les nouveaux anticoagulants ne sont pas un groupe homogène Dabigatran Pradaxa

Plus en détail

Actualités sur les anticoagulants oraux: Les anciens et les nouveaux

Actualités sur les anticoagulants oraux: Les anciens et les nouveaux Actualités sur les anticoagulants oraux: Les anciens et les nouveaux Delphine Borgel Hôpital Necker Paris Université Paris Sud INSERM 1176 67 ème JPIP 25 Décembre 2016 La coagulation Initiation Amplification

Plus en détail

QUESTION 1. Elle vous dit ne pas supporter les piqûres et vous pensez lui introduire un AOD. Les 3 molécules sur le marché français sontelles

QUESTION 1. Elle vous dit ne pas supporter les piqûres et vous pensez lui introduire un AOD. Les 3 molécules sur le marché français sontelles QUESTION 1 Mme C., 40 ans, obèse et insuffisante veineuse, vous consulte pour une douleur du membre inférieur droit apparue brutalement, avec gonflement modéré associé. Cliniquement, vous suspectez une

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

FANV et insuffisance rénale place des AOD

FANV et insuffisance rénale place des AOD FANV et insuffisance rénale place des AOD Pr. Vincent Esnault Néphrologie, CHU de Nice Liens d intérêts 2010-2017: AMGEN, Astellas, Baxter, Bayer, B Braun, Bellco, BMS, Boehringer-Ingelheim, Fresenius,

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Dr Lotfi Boudali 27/11/2013 Chef pôle produits cardiovasculaire, thrombose, métabolisme et obésité Direction des médicaments en cardiologie,

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Surveillance de l activité anticoagulante des Anticoagulants Oraux Directs (AOD)

Surveillance de l activité anticoagulante des Anticoagulants Oraux Directs (AOD) Surveillance de l activité anticoagulante des Anticoagulants Oraux Directs (AOD) P Sié, Laboratoire d Hématologie, CHU de Toulouse Liens d intérêt: Déclaration de Relations Professionnelles Disclosure

Plus en détail

But de ce matériel (RMA ou Risk Minimisation Activities):

But de ce matériel (RMA ou Risk Minimisation Activities): Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Eliquis de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d une concentration plasmatique élevée?

Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d une concentration plasmatique élevée? Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d une concentration plasmatique élevée? Flore-Anne Mutte To cite this version: Flore-Anne Mutte. Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de

Plus en détail

«Nouveaux anticoagulants» (NACO)= anticoagulants directs (ACD)

«Nouveaux anticoagulants» (NACO)= anticoagulants directs (ACD) «Nouveaux anticoagulants» (NACO)= anticoagulants directs (ACD) Joël Constans, Carine Boulon, Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Pourquoi de nouveaux anticoagulants? AVK= 1 cause

Plus en détail

Les AVK et nouveaux anticoagulants oraux : une iatrogénie évitable si on connaît les particularités pharmacologiques

Les AVK et nouveaux anticoagulants oraux : une iatrogénie évitable si on connaît les particularités pharmacologiques Les AVK et nouveaux anticoagulants oraux : une iatrogénie évitable si on connaît les particularités pharmacologiques Dr Annie-Pierre JONVILLE-BERA (Chef de service Pharmacologie Clinique Centre Régional

Plus en détail

Maladie Thrombo-embolique. Stratégies préventives et curatives

Maladie Thrombo-embolique. Stratégies préventives et curatives Maladie Thrombo-embolique Stratégies préventives et curatives P. Fagnoni 2017-2018 V2.5 / PF 1 Introduction V2.5 / PF 2 1 Hémostase : Chronologie Effraction vasculaire 5 minutes 10 minutes Hémostase primaire

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013 Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale Dr. François PAPON 27 juin 2013 Limites des traitements anticoagulants standards «Nécessité» nouveaux anticoagulants Objectif; se rapprocher de l antithrombotiqueidéal

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

ACTUALITES 2014 DE PHARMACOLOGIE CLINIQUE

ACTUALITES 2014 DE PHARMACOLOGIE CLINIQUE Pharmacologie ACTUALITES 2014 DE PHARMACOLOGIE CLINIQUE Professeur Jean-Louis MONTASTRUC Membre de l Académie Nationale de Médecine Service de Pharmacologie et Clinique Pharmacopôle Midi-Pyrénées Faculté

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs

Les anticoagulants oraux directs Les anticoagulants oraux directs Pr Nadine Ajzenberg Département d hématologie et d Immunologie Biologiques Hôpital Bichat, Paris nadine.ajzenberg@bch.aphp.fr 13 février 2015 Anticoagulants oraux directs

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS 13 novembre 2015 Isabelle Taillon, pharmacienne IUCPQ-ULaval MSc, professeure agrégée de clinique U.Laval Conflit d intérêt Boehringer Ingelheim (Pradaxa md ) Bayer (Xarelto

Plus en détail

Est-ce la fin des AVK?

Est-ce la fin des AVK? Est-ce la fin des AVK? Pr. Atul PATHAK Facteurs de Risque, Insuffisance Cardiaque, Pharmacologie Clinique Pasteur Déclaration de Relations Professionnelles Qui peuvent interferer avec mes propos: Orateur

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail