Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les secrets d une bonne étanchéité à l air"

Transcription

1 Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l air - Quantification de l étanchéité à l air - Choix des matériaux et position de la barrière d étanchéité à l air - Type de raccords - Importance de la coordination Partie 2: Aspect pratique 2 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 2

2 Qu est-ce que l étanchéité à l air? Elle définit la capacité d une construction à empêcher le passage de l air extérieur vers l intérieur du bâtiment et inversement. Elle ne se calcule pas Elle se mesure: un débit de fuite sous un écart de pression de 50Pa 3 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 3 Concrètement... La nature des barrières à l air sont: L enduit intérieur Le pare-vapeur Les menuiseries Le béton coulé in-situ... Les fuites d air peuvent être: Mauvais raccord du pare-vapeur, percements, Boîtes aux lettres, volets roulants, portes de garage,... Hotte, poêle, insert,... Seuil de portes, grilles de ventilation dans les châssis,... Fissures dans le plafonnage,... Passages de conduits mal traités, blochets de prises,... Menuiseries,... Pieds de mur, Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 4

3 Concrètement... Image infrarouge Image sans Blower door Image avec Blower door 5 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 5 Etanchéité à l air des bâtiments influence pratique Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 6

4 3 notions indissociables L étanchéité à l air de l enveloppe fait partie d une stratégie globale pour réaliser un bâtiment de qualité, confortable et peu énergivore. Isolation thermique Etanchéité à l air Ventilation Rendre étanche et ventiler en même temps; contradictoire? Non, c est complémentaire! 7 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 7 Quantification de l étanchéité à l air V50 : Débit de fuite à travers l enveloppe du bâtiment [m³/h] v 50 = V 50 /A test [m³/h.m²] n 50 = V 50 /V int [m³/h.m³] [h 1 ] 8 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 8

5 Etanchéité à l air des parties courantes Choisir des matériauxadaptés 9 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 9 Matériaux Pare/freine vapeur Tape Mastic et étanchéité liquide Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 10

6 Types de jonctions de la barrière à l air 3 types de jonctions 1. Sec-Sec Raccords de lés de la membrane étanche à l air 2. Sec-Humide Raccord d une membrane et d un enduit Raccord entre une menuiserie et un enduit intérieur 3. Humide-Humide Raccord de deux parois enduites 11 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 11 Types de jonctions de la barrière à l air 1. Jonction sec-sec Raccords de lés de pare-vapeurs 12 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 12

7 Types de jonctions de la barrière à l air 2. Jonction sec-humide 2 types de solution Produits collés sur le gros-oeuvre puis enduit Produits noyés dans l enduit treillis d accrochage partie étanche à l air 13 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 13 Types de jonctions de la barrière à l air 3. Raccord Humide-Humide Raccord de deux parois enduites lorsque l enduit intérieur assure l étanchéité à l air 14 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 14

8 Coordination des travaux Les détails doivent être anticipés lors de la conception Certains détails nécessitent des modifications de la succession des tâches; des fiches de chantier constituent un outil intéressant Une bonne communication est un élément clé! 15 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 15 Partie 1: Généralités Partie 2: Aspect pratique - Isolation, sous-toiture, finitions intérieures et écran à l air - En partie courante - Raccords au faitage - Raccords aux pannes - Raccords en pied de versant - Raccords au pignon - Raccords aux murs intérieurs - Raccords aux menuiseries - Gestion des percements - Finitions intérieures Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 16

9 Ce qui ne fait pas l étanchéité à l air Isolation écran à l air Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page Ce qui ne fait pas l étanchéité à l air Sous-toiture écran à l air Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 18 18

10 Ce qui ne fait pas l étanchéité à l air Finitions intérieures écran à l air Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 19 Faîtage et pannes intermédiaires Membrane en attente sur la panne Coorodination des travaux Réalisation au droit de l encastrement des pannes Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 20

11 Autre possibilité pour le faîtage Barrière à l air Facilite la mise en œuvre Limite le volume protégé 21 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 21 Pannes intermédiaires Membrane d étanchéité à l air en attente Coorodination des travaux Réalisation au droit de l encastrement des pannes Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 22

12 Pannes intermédiaires Variante Propreté des supports Difficultés d accès dans certaines zones Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 23 Pieds de versant Membrane d étanchéité intérieure Continuité à assurer Variante applicable uniquement en présence d une poutre de ceinture en béton armé continue Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 24

13 Pieds de versant Isolation du plancher Coordination des travaux plus aisée Traitement étanche de la trappe d accès au grenier Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 25 Toiture Sarking Coordination des travaux Difficilement applicable en rénovation Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 26

14 Raccord Mur pignon Toiture inclinée Source: Isover Prévoir du jeu dans la membrane de manière à ne pas y créer de tension 27 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 27 Raccords au droit des murs intérieurs Isolation thermique et étanchéité à l air - Coordination des travaux la membrane doit être mise en eouvre avant la pose de la chapente - Arraser la tête de mur pour disposer d un support continu Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 28

15 Raccords aux menuiseries Raccord du pare vapeur à la fenêtre au moyen: du dispositif prévu par le fabricant de mastic de tape Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 29 Percements de la barrière à l air Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 30

16 Etanchéifier au passage des techniques Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 31 Passage au droit de conduit de cheminée Les matériaux combustibles doivent être positionnés à une certaine distance des conduits de fumée voir NBN B Classe de conduit Ecart min. au feu T80 Pas d application T mm T> mm Gxx xx mm 32 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 32

17 Gaine technique La gaine technique doit permettre d éviter les percements de la barrière à l air prévoir une gaine de minimum 50 mm d épaisseur et limiter la longueur des vis qui seront utilisées pour fixer les finitions intérieures Source: Isover 33 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 33 Conclusion Quelques points d attention Propreté des supports (poussière + adhésif = problème) Eviter les tensions dans les membranes et surtout dans les jonctions (tape, mastic, ) Afin d obtenir un collage optimal, il y a lieu d appliquer une pression sur le tape disposer d un support suffisamment rigide Construire étanche à l air implique des changement dans la coordination des différents corps de métier impliqué. Une bonne communication et une sensibilisation des différents intervenants permet de limiter de risque de problème. Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 34

18 Conclusion - Des performances élevées exiges : Une conception adaptées Une mise en œuvre soignée - L isolation thermique fait partie d une stratégie globale Isolation thermique Etanchéité à l air Ventilation - Le traitement des nœuds constructifs peut avoir un impact non négligeable sur les performances finales et le développement de moisissures Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 35? Question time? Merci pour votre attention!. Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/ Page 36

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre

Avec SAMSE et ses partenaires. Cetii. Les valeurs à connaitre Coordination du lot transversal d étanchéité à l air : l ingénierie concourante Quelques astuces chantier : Chaque interface entre les lots ou interruption de la continuité d étanchéité, doivent être recueillis

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Compétences Bois. inclinées en rénovation

Compétences Bois. inclinées en rénovation 4 Compétences Isolation des toitures inclinées en rénovation Bois Sommaire 1. Les risques d humidité 2. Notions générales pour isoler une toiture 3. Cas de figures proposés dans le cadre de Compétences

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

Les bonnes pratiques de l isolation. Guide de l étanchéité à l air des combles perdus ou aménagés

Les bonnes pratiques de l isolation. Guide de l étanchéité à l air des combles perdus ou aménagés Les bonnes pratiques de l isolation Guide de l étanchéité à l air des combles perdus ou aménagés Une bonne Une bonne isolation La recherche de la performance énergétique du niveau de la basse consommation

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS DÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LES MURS PAR

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010 Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010 PROGRAMME DE FORMATION Dans le cadre du PROJET PAThB2010 Practical Approach for Thermal Bridges 2010 AVEC

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades protection incendie Ouvrant de façade : Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades ouvrant de façade d amenée d air Avantages Esthétique soignée (grille Cyclades en façade intérieure en option). Bonne isolation

Plus en détail

Rénovation & rétro-isolation: l ensemble des solutions et systèmes

Rénovation & rétro-isolation: l ensemble des solutions et systèmes Rénovation & rétro-isolation: l ensemble des solutions et systèmes I. Isoler votre toit p.6 Isoler une toiture à fermes p.8 Isoler une toiture à pannes p.0 Isoler une lucarne p.2 Isoler autour d une fenêtre

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Rue Knapen 11 100 SCHAERBEEK Superficie brute: 242 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C.

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C. PARIS LE 15/07/2015 mario.marques356@gmail.com http://www.cifidf.fr/ REF. CHANTIER M. Mme LAGRAA 44 RUE DE MARINES 95750 CHARS M. Mme LAGRAA 42 AV. HENRI BARBUSSE 92700 COLOMBES DEVIS N 05873635 TRAVAUX

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

Avis Technique 20/10-195 COMBLISSIMO - FLOCOLENE

Avis Technique 20/10-195 COMBLISSIMO - FLOCOLENE Avis Technique 20/10-195 Annule et remplace l Avis Technique 20/07-118 et l extension 20/07-118*01 Ext Procédé d isolation thermique par soufflage sur planchers de combles. Isolation thermique Thermal

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

Entreprise SGP. de la rénovation à la modernité

Entreprise SGP. de la rénovation à la modernité Entreprise SGP de la rénovation à la modernité Philippe Saint-Ghislain a un maître mot : «De la rénovation à la modernité». Un chantier de rénovation est tellement important, qu il amène votre maison vers

Plus en détail

GITE D'ETAPE "chez Mimile"

GITE D'ETAPE chez Mimile GITE D'ETAPE "chez Mimile" Notre gîte d'étape est en train de voir le jour, après des mois et des années d'études et de recherche de fonds pour sa réalisation. Merci au Conseil Général, à la Région, au

Plus en détail

ISOLATION DES TOITURES EN TUILES ET EN ARDOISES AUX BRUITS AÉRIENS

ISOLATION DES TOITURES EN TUILES ET EN ARDOISES AUX BRUITS AÉRIENS P R A I Q U E IOLAION DE OIURE EN UILE E EN ARDOIE AUX BRUI AÉRIEN Une protection efficace du logement vis-à-vis des nuisances acoustiques, par le biais de la toiture et des façades, est une exigence de

Plus en détail

PDS (Plaque de Distance de Sécurité)

PDS (Plaque de Distance de Sécurité) PDS (Plaque de Distance de Sécurité) La plaque de distance de sécurité est prévue pour respecter la distance règlementaire entre le conduit et son environnement direct. Elle peut être utilisée pour toutes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Cette vous permettra d appréhender les principes fondamentaux du système constructif ossature bois selon les normes et DTU en vigueur. Elle

Plus en détail

Le guide. d isolation. pour toitures & greniers

Le guide. d isolation. pour toitures & greniers Le guide de l pour toitures & greniers Quelle épaisseur d est-il préférable d utiliser? Quels moyens sont les plus efficaces? Quelles primes puis-je recevoir? Quel isolant dois-je utiliser, et où? Que

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

Habillages des combles

Habillages des combles A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages

Plus en détail

L HUMIDITÉ DANS LES BÂTIMENTS

L HUMIDITÉ DANS LES BÂTIMENTS INFORMATIONS TECHNIQUES T 22 Mutuelle des Architectes Français assurances SEPTEMBRE 2011 ANNULE ET REMPLACE LA FICHE T 22 DE NOVEMBRE 1996 L HUMIDITÉ DANS LES BÂTIMENTS Fiche élaborée par Clément Carpentier,

Plus en détail

RENOVATION IMMEUBLE SIEGE BAD COMPTE RENDU DE VISITES DE CHANTIER DU 28/05/2015 ET DU 29/05/2015 VERIFICATION DES CALFEUTREMENTS ET RECOUPEMENTS

RENOVATION IMMEUBLE SIEGE BAD COMPTE RENDU DE VISITES DE CHANTIER DU 28/05/2015 ET DU 29/05/2015 VERIFICATION DES CALFEUTREMENTS ET RECOUPEMENTS Immeuble & avenue Franchet d Esperey Plateau. 01 BP 1230 Abidjan01, COTE D IVOIRE Tel. +225 20 22 95 42 / 50 Fax. +225 20 22 95 49 1 Place des Alpes-P.O. BP2152 CH-1211 Genève 1, SUISSE Tel. +41 22 739

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et Valoriser les combles perdus s Un bâtiment perd de la chaleur par le haut, car la chaleur monte. L isolation de la toiture est donc la priorité. 30

Plus en détail

P R É F E T D É L É G U É D E S A I N T - B A R T H É L E M Y E T D E S A I N T - M A R T I N **********

P R É F E T D É L É G U É D E S A I N T - B A R T H É L E M Y E T D E S A I N T - M A R T I N ********** P R É F E T D É L É G U É D E S A I N T - B A R T H É L E M Y E T D E S A I N T - M A R T I N APPEL D OFFRES OUVERT Marché à procédure adaptée Art. 28 du CMP Marché N : PREF 2012 01 Marché de travaux ACTE

Plus en détail

SANDWICH CHEVRONNÉ Détails de mise en œuvre

SANDWICH CHEVRONNÉ Détails de mise en œuvre SANDWICH CHEVRONNÉ Un système de toiture Détail de toiture avec ferme Poinçon Entrait retroussé Échantignolle Panne faîtière Semelle Panne intermédiaire Arbalétrier 2 Détail de toiture avec mur de refend

Plus en détail

Soumise à l effet du vent, à la différence

Soumise à l effet du vent, à la différence CVC N 871 NOV./DÉC. 2011 13 PROFESSION ÉTUDE Infiltrométrie Vers un résultat d étanchéité à l air des bâtiments La réglementation thermique 2012 impose un niveau élevé d étanchéité à l air des nouveaux

Plus en détail

Soltis Toitures et Isolation Durable

Soltis Toitures et Isolation Durable Soltis Toitures et Isolation Durable Contactez-nous au 02 779 97 12 www.soltis.be info@soltis.be département de Soltis S.A. avenue Général Wahis 16G 1030 Bruxelles Soltis Toitures et Isolation Durable

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

étanchéité à l air www.reseaupro.fr

étanchéité à l air www.reseaupro.fr Guide étanchéité à l air Crédit photo : Maison Air et Lumière - VELUX Model Home 2020 - Architecte : Nomade Architectes - Photographe : Adam Mørk www.reseaupro.fr les pros ont leur reseau Depuis plus de

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS Entreprise certifiée PEFC/10-31-2030 PROMOUVOIR LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT UNE ISOLATION

Plus en détail

UNE IMPERIEUSE NECESSITE CHALONS EN CHAMPAGNE 1 er juillet 2011

UNE IMPERIEUSE NECESSITE CHALONS EN CHAMPAGNE 1 er juillet 2011 ETANCHEITE A L AIR DANS LE BATIMENT UNE IMPERIEUSE NECESSITE CHALONS EN CHAMPAGNE 1 er juillet 2011 Ressources documentaires: bureaux d étude: WIGWAM, ALSATECH, EXPAIR 21, AFORDEX, ENERTECH Contexte général

Plus en détail

Fiche 1.1 : L'étanchéité à l air

Fiche 1.1 : L'étanchéité à l air Rapport technique - Bâtiments exemplaires Architectes et professionnels du secteur de la construction Fiche 1.1 : L'étanchéité à l air Points d attention récurrents en phase de conception pour assurer

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN NOTICE DESCRIPTIVE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1 - INFRASTRUCTURE 1.1.1 - Fondations Les

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Une solution pour chaque application Un panneau IKO enertherm pour chaque solution

Une solution pour chaque application Un panneau IKO enertherm pour chaque solution Une solution pour chaque application Un panneau pour chaque solution ISOLATION 2, systèmes d isolation à hautes performances 3 IKO Insulations 4-5 Contribuer à un monde durable 6-7 Les détails font la

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

Verviers Rue Hurard. 9 Appartements. Cout de chauffage moins de 1 par jour

Verviers Rue Hurard. 9 Appartements. Cout de chauffage moins de 1 par jour Verviers Rue Hurard 9 Appartements Cout de chauffage moins de 1 par jour 1 localisation Immeubles à démolir Rue Hurard à 4800 Verviers City Mall En plein centre-ville et à deux pas du futur centre commercial

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Bien prendre vos dimensions

Bien prendre vos dimensions BRICOLAGE - CONSTRUCTION - DÉCORATION - JARDINAGE Changez vos fenêtres Très facilement! Point essentiel: Bien prendre vos dimensions 1 - la pose en rénovation Pose en laissant l ancien le bâti en place,

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

Notre métier... p 4. Matière première... p 6. Ossature bois... p 9

Notre métier... p 4. Matière première... p 6. Ossature bois... p 9 Notre métier... p Matière première... p Ossature bois... p 9 Éléments constitutifs... p 0 Assemblages... p Performances énergétiques... p Réalisations... p Notre métier Matière première Charpentes Françaises

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation PANNEAUX POLYVALENTS EN FIBROCIMENT Guide d installation Finex : solide par nature Finex inc. est un chef de file dans le domaine de la construction en fibrociment. Finex fabrique et offre une ligne de

Plus en détail

Toitures plates. www.norbord.eu

Toitures plates. www.norbord.eu Toitures plates www.norbord.eu INTRODUCTION Toitures plates Les toitures plates, un marché avec du potentiel pour la construction en bois Les toits plats et les toits plats en pente sont particulièrement

Plus en détail

Villars Modèle de base VILLARS OPTIONS

Villars Modèle de base VILLARS OPTIONS Ces constructions ne sont pas destinées à une habitation permanente mais une fois isolées et doublées, elles sont aussi confortables qu une maison traditionnelle. La technique de l ossature bois permet

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Basé sur l expérience, piloté par l innovation L activation du noyau de béton : un système bien conçu, économe et durable. Construire selon ce principe,

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

Recommandations de pose des pare-vapeur

Recommandations de pose des pare-vapeur Recommandations de pose des pare-vapeur Pose des bandes de pare-vapeur Les exemples de réalisation présentés dans ces pages montrent une toiture en pente avec isolation thermique entre chevrons. Le pare-vapeur

Plus en détail

(4) (1) (3) (2) (5) Notice de pose : Volet roulant rénovation Tirage direct. Vos outils : NOTICE ETAPE 1 : OUVERTURE DU COLIS 1/6. Un crayon.

(4) (1) (3) (2) (5) Notice de pose : Volet roulant rénovation Tirage direct. Vos outils : NOTICE ETAPE 1 : OUVERTURE DU COLIS 1/6. Un crayon. Nous vous conseillons d être 2 Aidez-vous de notre vidéo de pose en scannant ce QR-code avec votre smartphone : ETAPE 1 : OUVERTURE DU COLIS Vous recevez dans votre colis : Pose en applique Pose sous linteau

Plus en détail

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Chauffage individuel 2 9 10 CONNAÎTRE > Chauffage central à eau > Chauffage par pièce > Autres systèmes REGARDER > Energies utilisées > Consommations > Inconforts ENTRETENIR > Contrat de

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Postel 20 Documentation technique

Postel 20 Documentation technique Postel 20 Documentation technique www.monier.be Données techniques Description Le modèle de tuile POSTEL 20 est une tuile céramique, type tuile tempête, fabriquée par MONIER à Signy l Abbaye (France) à

Plus en détail

Ossature - Poteaux-poutres

Ossature - Poteaux-poutres Construction Bois Ossature - Poteaux-poutres 2015 Construction de clos-couverts isolés en ossature bois ou système poteaux-poutres Pionnier de la construction bois dans l Ain, ELCC intègre toutes les compétences

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

DESCRIPTIF DE VENTE. LES BUISSONNETS rue de l'eglise 36 - Rixensart

DESCRIPTIF DE VENTE. LES BUISSONNETS rue de l'eglise 36 - Rixensart DESCRIPTIF DE VENTE LES BUISSONNETS rue de l'eglise 36 - Rixensart La société Osmosis Development S.A. vous propose une résidence de charme de 4 logements neufs :! A côté du Château de Rixensart! Construction

Plus en détail

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Le chalet est conçu selon les techniques utilisées pour les maisons à ossature en bois. DIMENSIONS

Plus en détail

PRIME ÉNERGIE B1 ISOLATION DU TOIT

PRIME ÉNERGIE B1 ISOLATION DU TOIT PRIME ÉNERGIE B1 ISOLATION DU TOIT Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif à l octroi d aides financières en matière

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Entrées d'air hygroréglables

Entrées d'air hygroréglables Entrées d'air hygroréglables Tableaux de sélection p. 22 1. Mise en œuvre en menuiserie 2. Mise en œuvre dans le bâti Entrée d air hygroréglable et acoustique de type p. 24 1. Description 2. Caractéristiques

Plus en détail

Ventilation : Mesure et réglage des débits

Ventilation : Mesure et réglage des débits Ventilation : Mesure et réglage des débits Samuel Caillou Division Climat, Equipements et Performance Energétique CSTC - Pourquoi régler les débits? Pour avoir le bon débit au bon endroit Qualité d air

Plus en détail

description du système

description du système description du système a. conception technique système constructif Le projet proposé est un système modulaire industrialisé d'assemblage d'éléments préfabriqués tridimensionnels. Il est basé sur un module

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

Applications de l isolation en polyuréthanne La solution d aujourd hui aux besoins de demain

Applications de l isolation en polyuréthanne La solution d aujourd hui aux besoins de demain Applications de l isolation en polyuréthanne La solution d aujourd hui aux besoins de demain Applications de l isolation en polyuréthanne La solution actuelle aux besoins de demain De quoi s agit-il?

Plus en détail

Les solutions support d enduit mince avec isolation

Les solutions support d enduit mince avec isolation Les solutions support d enduit avec isolation Th38 SE Th38 SE FM+ Dimensions : Th38 SE : 1200 x 600 x épaisseurs 20 à 300 mm Th38 SE FM+ : 500 x 500 x épaisseurs 60 à 120 mm (autres dimensions sur consultation)

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

RC System - Elegance 52 Façades et verrières. Sapa Building System

RC System - Elegance 52 Façades et verrières. Sapa Building System RC System - Elegance 52 Façades et verrières Sapa Building System Elegance 52 Façades & verrières Elegance 52 est un mur-rideau aux multiples applications qui combine, d une part, technologie et modernité,

Plus en détail

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE LE BRUIT DÉFINITION Niveaux de l ambiance sonore résultant des activités Bruit admissible et confort à l intérieur L ISOLATION ACOUSTIQUE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE PONDÉRÉ

Plus en détail

Vfoyers centraux chauffent

Vfoyers centraux chauffent Fiche technique - Série 9000 LES FOYERS isibles depuis tous les coins de la maison, nos Vfoyers centraux chauffent jusqu'à 1500 pi. car. sans besoin de ventilateurs électriques. Ils dégagent une douce

Plus en détail