Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme"

Transcription

1 Mise au point sur l IRM l et les troubles de la statique pelvienne chez la femme V.FAUTH P.MESTDAGH M.COSSON J.P.LUCOT E.PONCELET Service d imagerie d médicalem Hôpital Jeanne de Flandres - CHRU Lille Journées Françaises aises de Radiologie Septembre 2006

2 I. Rappels Épidémiologie Anatomie Sémiologie II. Apport de l IRMl Indications Protocole Sémiologie III. Quiz

3 Epidémiologie du prolapsus génitourinaire Données des Etats Unis d Amd Amérique 30% des femmes ménopausm nopausées Une sur neuf bénéficiera b d une d prise en charge chirurgicale Après s hystérectomie, 16% des femmes ont un prolapsus génitog nito-urinaire B. Deval Clichy

4 Trois compartiments, 3 spécialistes concernés s en pratique courante : urologue, gynécologue et gastro- entérologue Un peu d anatomie.. d Compartiment antérieur «Urinaire» Vessie, urètre Compartiment moyen «Gynécologique» Utérus, col utérin et vagin Compartiment postérieur «Digestif» Péritoine, Rectum, Côlon et Grêle lyon-sud.univ sud.univ-lyon1

5 Le plancher pelvien: Il est composé de muscles striés, s, qui délimitent d 3 étages autour du hiatus urogénital: le diaphragme pelvien, profond le diaphragme uro-génital le périnp rinée e superficiel (dont le sphincter externe de l anus) l

6 Diaphragme pelvien Constitué essentiellement des muscles releveurs de l anus, contractés s en permanence au repos, pour permettre la continence urinaire et fécale. f Ceux-ci comportent deux faisceaux: Portion ilio-coccygienne coccygienne,, latérale, ayant une forme de double coupole à concavité inférieure dans le plan frontal (éventail) et dont les fibres viennent former le sphincter externe de l anus. l Portion pubo-rectale rectale, antéro ro-postérieure,, délimitant d le hiatus urogénital (urètre, vagin, canal anal)

7 Releveur de l anusl Portion iliococcygienne Portion puborectale

8 Sémiologie des prolapsus Définitions cliniques: Colpocèle le antérieure rieure: : bombement postérieur de la paroi vaginale antérieure. Colpocèle le postérieure rieure:bombement antérieur de la paroi vaginale postérieure (élytrocèle? le? rectocèle antérieure?)

9 Compartiment antérieur : cystocèle - Cervicoptose : col vésical v uniquement Sémiologie des prolapsus - Cervicocystoptose : col et base de la vessie - Trigonoptose : col fixe, base de la vessie vers l arril arrière re Compartiment moyen - Hystéroc rocèle : utérus - Trachéloptose : col utérin (dans le cadre d une d hystérectomie subtotale) Compartiment postérieur - Elytrocèle le : cul de sac de Douglas (dissection de la cloison rectovaginale) Le contenu de l él élytrocèle le est variable : +Péritonéocèle: : péritoine p exclusivement +Entérocèle: : intestin grêle +Sigmoidocèle: : côlon sigmoide - Rectocèle Antérieure : bombement antérieur du rectum

10 DIFFERENTS TYPES DE PROLAPSUS Cystocèle : trigonoptose Hystérocèle Elytrocèle : péritonéocèle Rectocèle antérieure

11 Cas particulier : Syndrome du prolapsus rectal Prolapsus muqueux antérieur (PMA) Localisé,, non circonférentiel rentiel Invagination rectale ou intussusception : Circonférentielle, rentielle, sur au moins 1 cm de hauteur -Stade 1 : minime -Stade 2 : Prolapsus rectal interne intra rectal -Stade 3 : Prolapsus rectal interne intra anal -Stade 4 : Prolapsus rectal externe ( stade clinique, extérioris riorisé ) PMA Intussusception L hypotonie globale du plancher pelvien Cette notion se rapproche du terme de périnp rinée e descendant : la jonction ano-rectale se situe bien en dessous de la ligne sous pubo-sacrococcygienne sacrococcygienne. La rectocèle latérale (hernie élévatrice) Il s agit s d une d hernie postéro ro-latérale de la paroi rectale au sein du muscle élévateur de l anus, l au niveau du hiatus urogénital, avec poche de rétentionr L hypotonie globale du plancher pelvien et la rectocèle postérieure restent toutefois des notions dont le caractère re pathologique est discuté.

12 Et l IRM l?

13 Indications de l IRM l pelvienne dynamique Récidive d un d prolapsus chez une patiente multiopérée +++ Colpocèle le postérieure: caractérisation risation du contenu Plus d un d compartiment atteint à l examen clinique (colpocèle le antérieure et postérieure) Bilan pré-op opératoire d une d cure de prolapsus, selon les équipes

14 IRM de statique pelvienne Etude dynamique et morphologique Avantages : 1 seul examen étudiant les 3 compartiments du pelvis, non irradiant, étude dans les 3 axes, rapidité de l examen, l pas d injection d de produit de contraste Inconvénients nients : coopération nécessaire n de la patiente, injection de gel intra- rectal,, position non physiologique CI de l IRM l : pacemaker, certains objets métalliques m (prothèses, clips..)

15 Déroulement de l examen l : Information et motivation de la patiente : il faut évacuer le gel++ (efficacité de la poussée e et visualisation du canal anal) Différencier poussée e progressive et poussée e maximale d embld emblée La rassurer (claustrophobie) Vessie en semi-répl plétion (plutôt vide que trop pleine) Préparation: opacification rétrograde r du rectum et du sigmoide par injection intra-rectale rectale de 300 cc de gel Installation de l antenne l de surface Une personne reste à côté de la patiente pendant l examen l pour la motiver et lui expliquer le déroulement d des séquencess

16 Quelles séquences? s Etude en séquence s T2 : contraste : contraste élevé entre les structures anatomiques (balisage du rectum et de la vessie) Etude morphologique : dans les trois plans type TSE T2 Etude dynamique : séquences rapides type écho de gradient T2 BFFE/BTFE Philips 2D FIESTA G.E. TRUE FISP Siemens 1)Monocoupe épaisse (6 mm) sagittale médiane, m en mode vidéo: 1 coupe toutes les secondes Plus de 3 poussées progressives successives, de 20 secondes chacune (fatigabilité+++) 2)Monocoupe épaisse coronale, dans l axe l du rectum, en mode vidéo Plus de 3 poussées progressives successives, de 20 secondes chacune (fatigabilité+++) 3)Multicoupes dans les 3 plans de l espace, l au repos puis en poussée maximale

17 Intérêt de ces séquencess Statique - Etude du plancher pelvien: structures de soutien (ligamentaires et musculaires) - Recherche d une d cause organique (masse) - Pathologie associée e (fibrome, adénomyose nomyose ) Dynamique - Mise en évidence du prolapsus connu, stadification - Recherche d un d autre trouble de statique associé,, en particulier une élytrocèle le modifiant la prise en charge chirurgicale

18 Plan sagittal Rectum Canal anal Utérus Col utérin Vessie

19 Plan axial Puborectal Urètre Vagin Canal anal

20 Plan coronal Iliococcygien Puborectal Canal anal

21 Classification IRM Dans l axe l crânio-caudal caudal, sur une coupe sagittale médiane m (cystoc( cystocèle, hystéroc rocèle, élytrocèle),la le),la ligne de référence r rence est la ligne SousPubo- SacroCoccygienne (SPSC) Stade I : proche de la ligne SPSC (<1 cm) Stade II : au niveau du vagin, à plus d 1 d 1 cm de la ligne SPSC Stade III : extérioris riorisé,, stade clinique Cystocèle grade II

22 Rectocèle grade I Dans l axe l antéro ro-postérieur : Rectocèle antérieure Caractéristiques: ristiques: -Rétentionniste ou non -Supralévatorienne ou sous lévatoriennne (en pratique, presque toujours sous lévatorienne) Pour la rectocèle antérieure (bombement antérieur), on stadifie par rapport à l axe du canal anal Il s agit s d une d poche rectale avec un bombement supérieur à 20 mm: Stade I entre 2 et 3 cm Stade II entre 3 et 4 cm Stade III plus de 4 cm

23 Asymétrie droite/gauche Désinsertion pubienne Anomalies musculaires Elargissement du hiatus urogénital Aspect discontinu Asymétrie IC Amyotrophie IC Modification de la courbure des portions iliococcygiennes Ballonisation PR Affaissement IC

24 A votre tour

25 Cas n 1n 59 ans Hystérectomie Bilan pré-op opératoire d une d cystocèle

26 Cervicocystoptose grade III 48 mm

27 Cas n 2n 60 ans Hystérectomie Colpocèle le postérieure

28 Rectocèle grade II Sous lévatorienne Rétentionniste 38 mm

29 Cas n 3n 55 ans Incontinence urinaire d effortd Prolapsus extérioris riorisé

30 Cervicocystoptose grade II Hystérocèle grade III

31 Cas n 4n 66 ans Hystérectomie Cystocèle le,, dysurie et résidu r post mictionnel

32

33 36 mm Cervicocystoptose grade III Elytrocèle grade I: sigmoïdocèle Rectocèle antérieure grade II Sous lévatorienne Non rétentionniste Intussusception : stade 2, intra rectal

34 Cas n 5n 54 ans Colpocèle le postérieure Prolapsus muqueux rectal

35 Cervicocystoptose grade II Elytrocèle grade I : péritonéocèle Hystérocèle grade II Rectocèle antérieure grade II non rétentionniste Intussusception : stade 2, intra rectal

36 Cas n 6n 72 ans Hystérectomie Incontinence urinaire d effortd Colpocèle le postérieure

37

38 Cervicoptose grade I Elytrocèle grade III : entérocèle

39 Cas n 7n 54 ans Difficultés s mictionnelles (miction en 2 temps), douleurs pelviennes, dyspareunie Antécédent de cure de prolapsus vésical

40

41 Trigonoptose grade II Hystérocèle grade II Elytrocèle grade II : entérocèle Rectocèle antérieure grade I N.B. : La trigonoptose survient principalement dans les suites des cures chirurgicales de prolapsus avec fixation du col vésical (Richter, TVT)

42 Cas n 8n 32 ans Multipare Cystocèle grade 2 et rectocèle antérieure de grade 3

43

44 Hernie latérale gauche non rétentionniste

45 Cas n 9n 54 ans Colpocèle le postérieure

46

47 Cystocèle grade II Hystérocèle grade II Intussusception : prolapsus rectal intra anal Rectocèle antérieure grade I

48 Cas n 10n 64 ans Antécédent de rectocèle antérieure, opérée e par technique de STARR (résection trans-anale anale agrafée e du rectum ) Contrôle à un an, colpocèle le postérieure. Antécédent d hystd hystérectomie

49 Dynamique Poussée maximale

50 46 mm Elytrocèle grade III : péritonéocèle Récidive de rectocèle antérieure, grade III, rétentionniste, En amont de la fixation chirurgicale

51 BIBLIOGRAPHIE Rouanet,, Anatomie du pelvis féminin, f Sauramps,, 2005 Mestdagh,, IRM des troubles de la statique pelvienne, Journal de Radiologie, 2000 Stoker, Imaginig of the posterior pelvic floor,, 2001 Deval,, Imagerie du prolapsus génitourinaire,, JGOBR, 2003

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique S Novellas,F Dausse,, P Chevallier,, M Fournol,, T Piche,, JN Bruneton Service d imagerie médicale Hopital de l archet

Plus en détail

La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications

La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications M Pouquet (1), M Mathonnet (1), H Caly (1), K Lacheheub (1), P Bouillet (1), JP Rouanet (2), A Maubon (1) (1)Limoges

Plus en détail

IRM DYNAMIQUE PELVIENNE

IRM DYNAMIQUE PELVIENNE IRM DYNAMIQUE PELVIENNE Dr Mina SMITH Dr Sandrine SIRONNEAU Dr Sylvie BERNARD Service d imagerie MSP Bagatelle 1. Avantages de l IDP - Excellent contraste entre les espaces cellulo-graisseux et les muscles

Plus en détail

IRM pelvienne dynamique

IRM pelvienne dynamique IRM pelvienne dynamique Valérie Laurent, Laurent Bresler Service de Radiologie Adultes Hôpital de Brabois CHU - NANCY Introduction Gde fréquence des troubles de la statique pelvienne Diagnostic et traitement

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Marc Papillon ASRCC 2012 Différents troubles de la statique rectale : - Prolapsus extériorisé du rectum - Prolapsus rectal

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

Exploration IRM des troubles de la statique pelvienne

Exploration IRM des troubles de la statique pelvienne Exploration IRM des troubles de la statique pelvienne Dr Pedro FERNANDEZ Service de radiologie Hôpital Bichat, Paris Centre d IRM de l Orangerie, Le Perreux DU urodynamique, 11 janvier 2014 Généralités

Plus en détail

Apport diagnostique de la déféco-irm dans les troubles fonctionnels du périnée postérieur

Apport diagnostique de la déféco-irm dans les troubles fonctionnels du périnée postérieur Apport diagnostique de la déféco-irm dans les troubles fonctionnels du périnée postérieur Céline Savoye-Collet, Edith Koning, Anne- Marie Leroi, Jean-Nicolas Dacher CHU Charles Nicolle Rouen - France Introduction

Plus en détail

Echographie du périnée

Echographie du périnée GE Healthcare Echographie du périnée Apport des modes volumiques dans l évaluation pré-opératoire et post-opératoire de la chirurgie de l incontinence et du prolapsus génital. Jean-Marc LEVAILLANT, Hôpital

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 TRENTE ET UNIÈMES

Plus en détail

Laurent SIPROUDHIS P COULOM

Laurent SIPROUDHIS P COULOM Laurent SIPROUDHIS P COULOM Intérêt des explorations complémentaires dans les troubles de la statique pelvienne - Connaitre les explorations complémentaires dans les troubles de la statique - Connaitre

Plus en détail

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 PLACE de l IMAGERIE TROUBLES IRRITATIFS du VIEILLISSEMENT Ø Distinguer vieillissement physiologique

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA DÉFÉCO-IRM. Hervé Laumonier*, Sébastien Brunot, Hervé Bouin Polyclinique Bordeaux Tondu

RÉSULTATS DE LA DÉFÉCO-IRM. Hervé Laumonier*, Sébastien Brunot, Hervé Bouin Polyclinique Bordeaux Tondu RÉSULTATS DE LA DÉFÉCO-IRM Hervé Laumonier*, Sébastien Brunot, Hervé Bouin Polyclinique Bordeaux Tondu Corrélation clinico-radiologique Approche multi-disciplinaire de «pelvipérinéotologie» indispensable.

Plus en détail

Imagerie des troubles de la statique pelvienne

Imagerie des troubles de la statique pelvienne ABDOMINALE_53.fm Page 1 Mercredi, 28. juillet 2010 9:14 09 Chapitre 53 Imagerie des troubles de la statique pelvienne V. LAURENT Les troubles de la statique pelvienne sont un problème clinique de plus

Plus en détail

RTC 3D CANCER DU RECTUM

RTC 3D CANCER DU RECTUM RTC 3D CANCER DU RECTUM INDICATIONS de la RTE Adénocarcinome du rectum T3-4 ou N+ RT-CT concomitante pré-opératoire Adénocarcinome rectal avec facteur de risque de récidive locale (R1, T4, N+) Mais SANS

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE SEMINAIRE 1 FACULTE DE MEDECINE VERSAILLES / St QUENTIN EN YVELINES Hôpital Ambroise Paré - Boulogne Billancourt (Métro : Boulogne Jean Jaurès, ligne 10)

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

Confrontation examen clinique-irm dans l évaluation des prolapsus génitaux : étude rétrospective à propos de 100 cas

Confrontation examen clinique-irm dans l évaluation des prolapsus génitaux : étude rétrospective à propos de 100 cas Confrontation examen clinique-irm dans l évaluation des prolapsus génitaux : étude rétrospective à propos de 100 cas P. Fouvez*, M. Lernout*, N. Laurent*, C. Rubod**, JP. Lucot**, M. Cosson**, E. Poncelet*

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation?

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation? Examen clinique L examen clinique ne peut être réalisé en une seule fois. La 1 ère séance est explicative : donner des infos (planches anatomiques, examen réalisés ) et cerner la patiente par rapport à

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

Sémiologie en imagerie

Sémiologie en imagerie Sémiologie en imagerie gynécologique et obstétricale Pr Alain Le Blanche Université de Picardie Jules Verne le_blanche.alain@chu-amiens.fr 03 22 66 84 07 Amphithéâtres Sylvius_Riolan lundi 28 septembre

Plus en détail

Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps.

Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps. Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps. Marco Estienne, Piero Glorialanza, Veronica Giasotto, Fabrizio Gandolfo, Marianella

Plus en détail

échographie périnp en pratique clinique

échographie périnp en pratique clinique Intérêt de l él échographie périnp rinéale en pratique clinique F. Pontana ¹ ², E. Poncelet ¹, D. Argatu ², M. Lernout ¹, M. Cosson ³, F. Marcelli ª, L. Lemaitre ² ¹ Service d imagerie de la femme, Hôpital

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme

Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme Rappels anatomo-cliniques élémentaires* Dr Didier CORBERON Gynécologie médicale, Dijon Soirée café-réseau de l Association Réseau Rééducation Périnéale

Plus en détail

IMPLICATION DU MANIPULATEUR EN ELECTRO RADIOLOGIE DANS LA REALISATION D UNE D DYNAMIQUE DU RECTUM

IMPLICATION DU MANIPULATEUR EN ELECTRO RADIOLOGIE DANS LA REALISATION D UNE D DYNAMIQUE DU RECTUM IRM GENERAL ELECTRIC 1,5 T excite IMPLICATION DU MANIPULATEUR EN ELECTRO RADIOLOGIE DANS LA REALISATION D UNE D IRM DYNAMIQUE DU RECTUM LANGARD Laure, LENTHERIC Jean Michel, LIPREAU Xavier, JOYAU Aurélie,

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Femme de 65 ans (75 kg pour 1m65)

Femme de 65 ans (75 kg pour 1m65) Cas clinique 1 Femme de 65 ans (75 kg pour 1m65) Appendicectomie, cholécystectomie, cure de hernie inguinale bilatérale il y a 10 ans. Deux accouchements par voie vaginale (3500 et 3400g) avec épisiotomie

Plus en détail

Troubles de la statique pelvienne : techniques d imagerie et résultats normaux. N.Grenier

Troubles de la statique pelvienne : techniques d imagerie et résultats normaux. N.Grenier Troubles de la statique pelvienne : techniques d imagerie et résultats normaux N.Grenier Explorations - Examen clinique - Examens physiologiques:. bilan uro-dynamique. manométrie ano-rectale Examens radiologiques

Plus en détail

Recommandations de consensus pour la prise en charge chirurgicale des prolapsus génitaux de la femme.

Recommandations de consensus pour la prise en charge chirurgicale des prolapsus génitaux de la femme. 1 Recommandations de consensus pour la prise en charge chirurgicale des prolapsus génitaux de la femme. INDICATIONS OPERATOIRES Le POP-Q réalisé en pré- et post-opératoire peut être considéré comme le

Plus en détail

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me C, Age, OMS 0 Antécédents Métrorragies post ménopausique? Ex complémentaires = hystéroscopie curetage et TDM TAP Chirurgie: hystérectomie

Plus en détail

Muscles et fascias du petit bassin

Muscles et fascias du petit bassin Muscles et fascias du petit bassin Le petit bassin est ouvert au dessus et communique largement avec l'abdomen, dont il est séparé par la limite virtuelle de la ligne terminale, appelée en obstétrique

Plus en détail

PROTOCOLE D EXPLORATION. DES VOIES URINAIRES Date de diffusion :

PROTOCOLE D EXPLORATION. DES VOIES URINAIRES Date de diffusion : Nom et signature des médecins délégants : Docteur Docteur Docteur PROTOCOLE D EXPLORATION Date de Validation : DES VOIES URINAIRES Date de diffusion : Date de révision : MATERIEL Echographe TOSHIBA APLIO

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE Il peut se présenter sous la forme d une tumeur localisée (circonscrite à la prostate) ou sous une forme évoluée, avec des métastases ganglionnaires et osseuses. La prostate est une

Plus en détail

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Bilan d extension locale d une tumeur rectale François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles R. Villet* P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Devant une patiente consultant pour des troubles de l un des étages du plancher

Plus en détail

A. ROCK, E. PONCELET, V. FAUTH, M. LERNOUT, M. COSSON, P. ZERBIB, J.F. QUINTON

A. ROCK, E. PONCELET, V. FAUTH, M. LERNOUT, M. COSSON, P. ZERBIB, J.F. QUINTON A. ROCK, E. PONCELET, V. FAUTH, M. LERNOUT, M. COSSON, P. ZERBIB, J.F. QUINTON Il est communément admis, au regard de la littérature, que la défécographie est l examen de référence le plus performant pour

Plus en détail

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»?

EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? EVALUATION PAR IRM DU CANCER DE L ENDOMETRE : VERS UNE CLASSIFICATION «FIGO-IRM»? I Jammet (1), E Decroisette (1), M Pouquet (1), Y Aubard (1), JP Rouanet (2), A Maubon (1) (1) Limoges France, (2) Montpellier

Plus en détail

CLASSIFICATION ET ANALYSE CLINIQUE DES PROLAPSUS

CLASSIFICATION ET ANALYSE CLINIQUE DES PROLAPSUS DIU Rééducation Périnéale CLASSIFICATION ET ANALYSE CLINIQUE DES PROLAPSUS M A T T H I E U M E Z Z A D R I C H I R U R G I E G Y N É C O L O G I Q U E PRÉVALENCE POP-Q Stade > II : 8,6% Bland. Am J Obst

Plus en détail

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Solution de continuité partielle ou totale d un ou de plusieurs tendons de la coiffe Origine traumatique, micro traumatique ou dégénérative INTERET Fréquence Causes multifactorielles

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département médecins généralistes. L unité de chirurgie gynécologique apporte aux patientes une solution chirurgicale de qualité dans le cadre d une étroite collaboration

Plus en détail

A propos d un cancer du rectum

A propos d un cancer du rectum A propos d un cancer du rectum L Cany B Carles P.E Chémaly J El Kohen L Prié Ph Santoni QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Monsieur R, 56 ans Syndrome rectal depuis trois

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Recommandation pour la pratique clinique

Recommandation pour la pratique clinique Recommandation pour la pratique clinique Quoi de neuf dans le traitement des fibromes Professeur Henri Marret Tours 21/06/2012 Fra Angélico : que la lumière soit Traitement médical des symptômes associés

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

DIAPHRAGME PELVIEN. Pr Mamourou KONE

DIAPHRAGME PELVIEN. Pr Mamourou KONE 1 DIAPHRAGME PELVIEN Pr Mamourou KONE 1 Généralités Le diaphragme pelvien est hamac musculo-tendineux étalé transversalement dans le petit bassin qu il divise en deux étages : l un supérieur pelvien, l

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

Prolapsus vaginal : Pratique au quotidien, qu est-il raisonnable de faire?

Prolapsus vaginal : Pratique au quotidien, qu est-il raisonnable de faire? Prolapsus vaginal : Pratique au quotidien, qu est-il raisonnable de faire? Dr Yannick THIROUARD yannick.thirouard@ch-larochelle.fr Groupe hospitalier La rochelle Ré Aunis Introduction La prévalence du

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Rétention urinaire et personnes âgées

Rétention urinaire et personnes âgées Rétention urinaire et personnes âgées Docteur Anne Marie Mathieu Chef de service Hôpital Corentin Celton AP-HP La rétention urinaire complète est une urgence diagnostique et thérapeutique. Risque vital

Plus en détail

Guide d automassage interne des muscles du plancher pelvien

Guide d automassage interne des muscles du plancher pelvien 110 East 42nd Street, Suite 1504 New York, NY 10017 www.beyondbasicsphysicaltherapy.com Guide d automassage interne des muscles du plancher pelvien By: Amy Stein, DPT, BCB-PMD Author of Heal Pelvic Pain

Plus en détail

Voies excréto-urinaires. Calices - Bassinet Uretères Vessie Urètre

Voies excréto-urinaires. Calices - Bassinet Uretères Vessie Urètre Voies excréto-urinaires Calices - Bassinet Uretères Vessie Urètre I - Généralités Tubes creux à paroi musculaire Présence de sphincters Bordés par un urothélium - écoulement continu petits calices uretère

Plus en détail

! Continence : P. urèthre > P. vésicale. ! La pression urèthrale est développée par le muscle sphincter

! Continence : P. urèthre > P. vésicale. ! La pression urèthrale est développée par le muscle sphincter Evaluation des résistances uréthrales Sphinctérométrie Valsalva Leak Point Pressure P. Raibaut, S Sheikh Ismael, G. Amarenco DU de pelvipérinéologie Paris octobre 12 Définition et intérêt de la sphinctérométrie!

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE

LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE LES INTERVENTIONS EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE Explications et conseils en prévision de votre chirurgie Ce document pourra répondre à plusieurs de vos interrogations et vous aidera en prévision de votre

Plus en détail

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION.

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. ANATOMIE BASSIN OSSEUX ET ARTICULATIONS Séance préparée par Anne G. et Nicolas T. QCM n 1 :C. Après la naissance... Au

Plus en détail

IRM du Cancer du Rectum

IRM du Cancer du Rectum IRM du Cancer du Rectum quels CHOIX TECHNIQUES pour quels OBJECTIFS THERAPEUTIQUES? Frank Boudghène, T. Andre, A. Stivalet, I. Frey, L. Paslaru, V. Ganthier, M. Tassart Hopital Tenon - Université Paris

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau

LE CANCER DU RECTUM. Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau LE CANCER DU RECTUM Quelle stratégie de prise en charge initiale? Théo Martin Moreau RAPPELS SUR LE CANCER DU RECTUM: Incidence: 12000 nouveaux cas par an (1/3 des CCR). Adénocarcinomes dans 95% des cas.

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne Généralités Imagerie du cancer de DES de gynécologie 09 février 2007 Edouard Poncelet, Pr D Vinatier Service d Imagerie médicale, JDF Service de Chirurgie gynécologique, JDF 3 cancer chez la femme (sein,

Plus en détail

UE - Maïeutique. Fiche de cours n 9

UE - Maïeutique. Fiche de cours n 9 UE - Maïeutique Fiche de cours n 9 Anatomie du vagin, organes génitaux externes et filière urinaire Notion tombée 1 fois au concours Notion tombée 2 fois au concours Notion tombée 3 fois ou plus au concours

Plus en détail

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005

Dyschésie traitement chirurgical. Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Dyschésie traitement chirurgical Docteur Christian THOMAS CLAUZEL Groupe hospitalier Diaconesses- Croix St Simon jfpd fmc 2005 Chirurgie de la dyschésie la prise en charge chirurgicale de la dyschésie

Plus en détail

Patiente de 34 ans.algies pelviennes rythmées par le cycle. Forte suspicion clinique d'endométriose

Patiente de 34 ans.algies pelviennes rythmées par le cycle. Forte suspicion clinique d'endométriose Patiente de 34 ans.algies pelviennes rythmées par le cycle. Forte suspicion clinique d'endométriose L. Rivail-Eloy IHN -épaississement marqué de toute la région postéro-supérieure cervicoisthmique de l'utérus

Plus en détail

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés

Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Activité 6 : mettre en œuvre un protocole de dissection pour comparer l organisation de vertébrés Existe-t-il des similitudes à l échelle de l organisme interne? OC : Les vertébrés, malgré une morphologie

Plus en détail

IRM du PELVIS FEMININ et

IRM du PELVIS FEMININ et IRM du PELVIS FEMININ et E-LEARNING CAS CLINIQUES INTERACTIFS J. Lacroix, S. Mérigeaud, D. Hoa, F. Curros Doyon, P. Taourel CHU Montpellier - France OBJECTIFS Revisiter certains aspects de l IRM du pelvis

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Le lambeau vaginal dans la. la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales

Le lambeau vaginal dans la. la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales Le lambeau vaginal dans la préservation de la continence dans la chirurgie des fistules cervico urétrales obstétricales Situation difficile Fréquence 10 à 30 % Résultat parfois décevant et pour le chirurgien

Plus en détail

Prolapsus Rectal. Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil)

Prolapsus Rectal. Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil) Prolapsus Rectal Comment se manifeste t il? Dr Thierry Higuero (Monaco - Nice - Beausoleil) Définition Invagination endoluminale de toute ou partie de la paroi rectale Début à 8 cm de la marge anale

Plus en détail

CONSTIPATION TERMINALE

CONSTIPATION TERMINALE CONSTIPATION TERMINALE Dr El Mekkaoui Amine Service de gastro-entérologie Faculté de médecine et de pharmacie d Oujda (FMPO) Journée du printemps, Programme Scientifiq ue, Vendredi 16 Mai 2014 Hôtel Royal

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

LA DYSURIE PSYCHOGENE

LA DYSURIE PSYCHOGENE LA DYSURIE PSYCHOGENE DEFINITION Le terme de Dysurie est utilisé en France pour désigner une gêne à la miction, avec un jet faible, long à apparaître et à se tarir,et avec la nécessité de pousser pour

Plus en détail

Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens

Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens Dr Cassagneau Pierre Service d imagerie Pr Bartoli-Moulin Hôpital de la Timone - Marseille Place de l imagerie en coupe Très limitée Réservée en principe

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer?

FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer? COMITE MEDICO-SCIENTIFIQUE FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer? Les fiches thématiques élaborées sous l égide du comité médico scientifique ont

Plus en détail

Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie

Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie Traitement chirurgical Les moyens pour diminuer la perte

Plus en détail

Syndrome MRKH. Aspect médical. Dr K. Morcel. Département d Obstétrique Gynécologie et Médecine de la Reproduction CHU Anne de Bretagne, Rennes

Syndrome MRKH. Aspect médical. Dr K. Morcel. Département d Obstétrique Gynécologie et Médecine de la Reproduction CHU Anne de Bretagne, Rennes Syndrome MRKH Aspect médical Dr K. Morcel Département d Obstétrique Gynécologie et Médecine de la Reproduction CHU Anne de Bretagne, Rennes CNRS UMR 6061 «Génétique et développement» Faculté de Médecine

Plus en détail

S KHOURY (1), O HELWEH (1), C KHOURY (1), I DAOU (1), T SMAYRA (1), JN BUY (2), M GHOSSAIN (1) (1) Hôtel-Dieu de France, Beyrouth, Liban,

S KHOURY (1), O HELWEH (1), C KHOURY (1), I DAOU (1), T SMAYRA (1), JN BUY (2), M GHOSSAIN (1) (1) Hôtel-Dieu de France, Beyrouth, Liban, S KHOURY (1), O HELWEH (1), C KHOURY (1), I DAOU (1), T SMAYRA (1), JN BUY (2), M GHOSSAIN (1) (1) Hôtel-Dieu de France, Beyrouth, Liban, (2) Hôtel-Dieu de Paris, Paris - France La caractérisation d une

Plus en détail

accès s de toux avec cyanose chez le nourrisson: le volvulus gastrique

accès s de toux avec cyanose chez le nourrisson: le volvulus gastrique Cause rare d accd accès s de toux avec cyanose chez le nourrisson: le volvulus gastrique C. Hafsa, B. Hmida, R. Salem, MA. Jellali, M. Maatouk, M. Golli Service d imagerie d médicale m CHU Fattouma Bourguiba

Plus en détail

Dilatateurs Amielle Care et Amielle Comfort pour soins personnels après une radiothérapie pelvienne

Dilatateurs Amielle Care et Amielle Comfort pour soins personnels après une radiothérapie pelvienne Informations utiles pour les patientes de radiothérapie pelvienne Dilatateurs Amielle Care et Amielle Comfort pour soins personnels après une radiothérapie pelvienne On vous a prescrit ces dilatateurs

Plus en détail

Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016. Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante

Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016. Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016 Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante 1 Contexte de travail Consommation importante Utilisation pas

Plus en détail

Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques

Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques Zaghouani.H, Braham.R Service d imagerie médicale CHU Fattouma Bourguiba Monastir-Tunisie Pr. Hulusi Behçet en 1937 INTRODUCTION *La myélite

Plus en détail

Yves Gandon CANCER DU RECTUM

Yves Gandon CANCER DU RECTUM Yves Gandon CANCER DU RECTUM Enjeux Problème de santé publique: 2 nd K pays développés, 1/3 des CCR 15000 nouveaux cas/ an en France Mauvais pronostic selon : extension locale T, CRM et lymphonoeuds N

Plus en détail

FICHE DE COURS N 7 : ANATOMIE DE LA VESSIE, DES VAISSEAUX ET DES NERFS PELVIENS

FICHE DE COURS N 7 : ANATOMIE DE LA VESSIE, DES VAISSEAUX ET DES NERFS PELVIENS Paris 7 UE : MAIEUTIQUE FICHE DE COURS N 7 : ANATOMIE DE LA VESSIE, DES VAISSEAUX ET DES NERFS PELVIENS (Thématique abordée en séance 2) Page 1 sur 22 Schéma 1 : Vue latérale de la vessie 1 2 3 7 4 6 5

Plus en détail