I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge"

Transcription

1 Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Personnes morales non assujetties disposant d un numéro d identification à la TVA Cette communication concerne uniquement les personnes morales non assujetties qui disposent d un numéro d identification à la TVA précédé des lettres BE parce qu elles ont dépassé le seuil de EUR d acquisitions intracommunautaires de biens ou opté pour la taxation de toutes leurs acquisitions intracommunautaires de biens A partir du 1 er janvier 2010, les règles de base de localisation des prestations de services vont être fondamentalement modifiées 1. De ce fait, en raison du nouveau régime applicable pour les prestations de services, une personne morale non assujettie (comme par exemple une région, une communauté, une province, une commune, d autres organismes de droit public qui n ont pas la qualité d assujettis, un holding passif ) qui dispose d un numéro d identification à la TVA précédé des lettres BE pour la taxation de ses acquisitions intracommunautaires de biens sera soumise à partir du 1 er janvier 2010 à de nouvelles obligations en matière de TVA. Le but de cette communication est de donner un aperçu des nouvelles obligations qui pourraient éventuellement incomber à une personne morale non assujettie qui dispose d un numéro d identification à la TVA précédé par les lettres BE. Il n est cependant pas possible ici de donner une description complète du nouveau régime. I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge A. Prestations de services A partir du 1 er janvier 2010, les nouvelles règles en matière de TVA prévoient qu une prestation de service est, sauf exception, réputée se situer à l endroit où le preneur de services a établi le siège de son activité économique dans la mesure où il a la qualité d assujetti à la TVA 2. La TVA due doit être versée au Trésor par le preneur de services dans la mesure où son prestataire n est pas établi dans le pays 3. Bien qu une personne morale non assujettie n ait pas la qualité d assujetti à la TVA, elle est, pour l application des nouvelles règles en matière de localisation des prestations de services, considérée comme un assujetti dans la mesure où elle dispose d un numéro d identification à 1 Ces modifications découlent de la Directive 2008/8/EC du Conseil du 12 février 2008 modifiant la directive 2006/112/CE 2 Cf. article 44 (modifié) de la directive 2006/112/CE 3 Cf. article 196 (modifié) de la directive 2006/112/CE 1

2 la TVA précédé des lettres BE pour la taxation de ses acquisitions intracommunautaires de biens 4. Cela signifie par conséquent qu à partir du 1 er janvier 2010 une personne morale non assujettie qui dispose d un numéro d identification à la TVA précédé des lettres BE sera redevable au Trésor de la TVA belge à déclarer via une déclaration spéciale pour la plupart des prestations de services qui lui seront fournies par des assujettis qui ne sont pas établis en Belgique. Parmi ces prestations, on peut citer par exemple les locations de longue durée de moyens de transport (location qui excède 30 jours), les transports de biens, les travaux sur biens meubles, les prestations de nature intellectuelle comme celles des comptables ou des sociétés de conseil. B. Acquisitions intracommunautaires de biens Il est rappelé qu une personne morale non assujettie qui dispose d un numéro d identification à la TVA précédé des lettres BE est également redevable de la TVA pour les acquisitions intracommunautaires 5 : - de moyens de transport neufs ; - de produits soumis à accises (huiles minérales, alcool et boissons alcooliques et tabacs manufacturés) ; - de biens autres que des moyens de transport neufs et des produits soumis à accise puisqu elle a au cours de l année civile en cours ou au cours de l année civile précédente dépassé un seuil de EUR d achats ou qu elle a opté pour cette taxation. La personne morale non assujettie qui dispose d un numéro d identification à la TVA précédé des lettres BE est tenue d acquitter la TVA sur toutes les acquisitions intracommunautaires de biens taxables qu elle effectue (y compris les acquisitions intracommunautaires de moyens de transport neuf et de produits soumis à accise) via une déclaration spéciale à la TVA. II. Opérations pour lesquelles la personne morale non assujettie qui dispose d un numéro d identification à la TVA précédé des lettres BE n est en principe pas redevable de la TVA belge Par exception aux nouvelles règles applicables énoncées ci-avant (prestation localisée à l endroit où le preneur de services a établi le siège de son activité), un nombre limité de prestations de services fournies à des personnes morales non assujetties qui sont considérées comme assujetties pour la réception de services, suivent des règles particulières de localisation. Ces prestations qui suivent un régime de localisation propre sont énumérées limitativement ciaprès : 4 Par contre, la personne morale non assujettie qui ne dispose pas d un numéro d identification à la TVA valable pour la taxation de ses acquisitions intracommunautaires de biens n est pas considérée comme un assujetti pour les règles de localisation des prestations de services. 5 Par «acquisitions intracommunautaires de biens», on entend l achat, dans un autre Etat membre de l Union européenne, de biens qui sont transportés en Belgique par le fournisseur, par l acquéreur ou pour leur compte. 2

3 - les prestations relatives à un bien immeuble par nature (tels les travaux immobiliers, les locations immobilières, ), qui sont toujours réputées avoir lieu à l endroit où est situé le bien immeuble; - les prestations de transport de personnes, qui sont localisées à l endroit où est effectué le transport en fonction des distances parcourues; - les prestations ayant pour objet des activités culturelles, artistiques, sportives, scientifiques, éducatives, de divertissement ou similaires, telles que les foires et les expositions, y compris les prestations de services des organisateurs de telles activités et les prestations accessoires à ces activités ainsi que le droit d accès à ce type d activité, qui sont localisées à l endroit où la manifestation ou l activité a effectivement lieu ; - les prestations de services de restaurant et de restauration, qui sont localisées à l'endroit où la prestation de services est matériellement exécutée; dans le cas où ces services sont exécutés matériellement à bord de navires, d'aéronefs ou de trains au cours de la partie d'un transport de passagers effectuée à l'intérieur de la Communauté, ils sont réputés être localisés au lieu de départ du transport de passagers ; - les prestations de location courte durée d un moyen de transport (la possession ou l utilisation continue du moyen de transport pendant une période ne dépassant pas 30 jours, et dans le cas d un moyen de transport maritime, pendant une période ne dépassant pas 90 jours), qui sont localisées à l'endroit où le moyen de transport est mis effectivement à la disposition du preneur. Cela signifie par conséquent qu en ce qui concerne uniquement les prestations de services énoncées ci-avant localisées en Belgique et qui sont fournies à une personne morale non assujettie par un assujetti non établi en Belgique, celui-ci doit en principe se faire identifier à la TVA en Belgique et porter en compte une TVA belge. Si cependant ce prestataire ne porte pas en compte la TVA belge, la personne morale non assujettie devra acquitter la TVA via une déclaration spéciale (sauf si l opération est exemptée) parce qu elle est solidairement tenue au paiement de la TVA belge 6. III. Obligations découlant des nouvelles règles applicables à partir du 1 er janvier 2010 A. Communication du numéro d identification à la TVA La personne morale non assujettie est tenue, à partir du 1 er janvier 2010, de communiquer systématiquement son numéro d identification à la TVA (précédé du code BE) à ses prestataires de services, lorsqu elle est elle est redevable de la TVA belge sur la prestation fournie (prestation fournie par un prestataire non établi en Belgique et qui, suivant les nouvelles règles, est localisée en Belgique à l endroit où la personne morale non assujettie a établi le siège de son activité économique). En ce qui concerne les acquisitions intracommunautaires de biens, la personne morale non assujettie doit communiquer son numéro d identification à ses fournisseurs. B. Dépôt d une déclaration spéciale à la TVA 6 Art. 5 de l arrêté royal n 31 du 2 avril

4 Si, durant un trimestre civil, une personne morale non assujettie a reçu un service pour lequel elle est redevable de la TVA belge (voir point I, A ci-avant), elle est tenue de déposer, auprès de l office de contrôle TVA dont elle dépend, une déclaration spéciale (déclaration n 629) au plus tard le 20 ème jour du mois qui suit le trimestre concerné. Il est rappelé que si la personne morale non assujettie a effectué une acquisition intracommunautaire de biens pour laquelle elle est redevable de la TVA belge (voir point I, B, dernier alinéa ci-avant), elle est également tenue de reprendre cette opération dans sa déclaration spéciale. Dans la mesure où elle n a effectué durant un trimestre aucune opération pour laquelle elle est redevable de la TVA belge, la personne morale non assujettie ne doit pas déposer de déclaration spéciale. IV. Exemples reprenant les nouvelles règles de localisation des services A. Exemple n 1 Une personne morale non assujettie identifiée à la TVA fait appel à un bureau de consultance établi en France. L avis est rendu le 25 février Suivant les nouvelles règles applicables, le prestataire français ne porte pas en compte de TVA à la personne morale non assujettie puisque sa prestation est réputée se situer en Belgique (Etat membre où est établi le preneur de service) et rend donc la TVA belge exigible. La personne morale non assujettie doit communiquer son numéro d identification à la TVA au bureau de consultance. Etant donné que le prestataire n est pas établi en Belgique, la personne morale non assujettie doit reprendre dans la déclaration spéciale du 1 er trimestre 2010 la TVA belge relative à cette opération et verser cette TVA au Trésor belge. B. Exemple n 2 Une personne morale non assujettie identifiée à la TVA prend en location à partir du 1 er juillet 2010 un véhicule pour une période de 3 ans auprès d une société de location établie au Grand-duché de Luxembourg. Le loyer mensuel (400 EUR hors TVA) est payable à l expiration de chaque mois civil. Suivant les nouvelles règles applicables, la société de location luxembourgeoise ne porte pas en compte de TVA à la personne morale non assujettie puisque sa prestation est réputée se situer en Belgique (Etat membre où est établi le preneur de service) et rend donc la TVA belge exigible. La personne morale non assujettie doit communiquer son numéro d identification à la TVA à la société de location. Etant donné que le prestataire n est pas établi en Belgique, la personne morale non assujettie doit reprendre dans la déclaration spéciale du 3 ème trimestre la TVA belge concernant les loyers de juillet, août et septembre et verser cette TVA au Trésor belge. V. Durée de validité du numéro d identification à la TVA Lorsqu une personne morale non assujettie a dépassé au cours d une année civile le seuil de EUR d acquisition intracommunautaire de biens autres que des moyens de transport 4

5 neufs et des produits soumis à accise 7, elle se voit attribuer un numéro d identification à la TVA valable jusqu au 31 décembre de l année qui suit celle où elle a dépassé le seuil. Chaque année civile, le montant d acquisitions intracommunautaires de biens doit être surveillé. Si au cours d une année civile, la personne morale non assujettie opte pour la taxation de toutes ses acquisitions intracommunautaires de biens, elle se voit attribuer un numéro d identification à la TVA valable jusqu au 31 décembre de la deuxième année qui suit celle où elle a exercé l option. Par conséquent, le numéro d identification à la TVA attribué à une personne morale non assujettie reste valable aussi longtemps qu elle dépasse chaque année civile le seuil de EUR. Mais si cette personne morale non assujettie n a plus dépassé le seuil d EUR pendant l année en cours et les années civiles suivantes et qu elle n opte pas pour la taxation de toutes ses acquisitions intracommunautaires en Belgique, il lui incombe de contacter l office de contrôle TVA dont elle dépend si elle souhaite que son numéro d identification à la TVA soit radié. Elle ne sera alors plus considérée comme un assujetti pour les nouvelles règles applicables en matière de localisation des prestations de services (voir point I, A). 7 Voir article 25ter, 1er, 2ème alinéa, du Code de la TVA 5

I. Opérations pour lesquelles un assujetti exempté est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles un assujetti exempté est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Assujettis qui effectuent uniquement

Plus en détail

I. Opérations pour lesquelles l assujetti soumis au régime forfaitaire agricole est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles l assujetti soumis au régime forfaitaire agricole est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1 er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Agriculteurs soumis au régime forfaitaire

Plus en détail

PRESTATIONS DE SERVICES et TERRITORIALITE DE LA TVA

PRESTATIONS DE SERVICES et TERRITORIALITE DE LA TVA LETTRE D INFORMATION ACTUALITE FISCALE MARS 2010 PRESTATIONS DE SERVICES et TERRITORIALITE DE LA TVA (Régime applicable à compter du 1 er janvier 2010) Depuis le 1 er janvier 2010, l imposition à la TVA

Plus en détail

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire L émission d une facture, avant la survenance du fait générateur, n est plus une cause d

Plus en détail

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE INTRACOMMUNAUTAIRE ANALYSE Diffusion des règles

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E N 51306 # 05 N 3517-S NOT-CA12/CA12E @ Internet DGFiP DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E Ce

Plus en détail

Vous êtes concerné par les. Nouvelles dispositions TVA 2015 1. Vous êtes fournisseur. Vous êtes client

Vous êtes concerné par les. Nouvelles dispositions TVA 2015 1. Vous êtes fournisseur. Vous êtes client Vous êtes concerné par les nouvelles dispositions TVA 2015 A - Introduction Au 1er janvier 2015, de nouvelles dispositions légales entrent en vigueur concernant la prise en charge de la TVA. Ainsi, le

Plus en détail

La loi de finances pour 2010 transpose les mesures prises au niveau communautaire regroupant :

La loi de finances pour 2010 transpose les mesures prises au niveau communautaire regroupant : Décembre 2009 Fiche technique PAQUET TVA 2010 : des nouvelles règles de facturation des PRESTATIONS de SERVICES et du REMBOURSEMENT de la TVA intra-communautaire à partir du 1 er janvier 2010 1. Le «Paquet

Plus en détail

Réforme TVA et Déclaration d échange de services

Réforme TVA et Déclaration d échange de services Réforme TVA et Déclaration d échange de services La loi de finances pour 2010 a prévu qu à compter du 1 er janvier 2010, les règles de territorialité de la TVA seraient modifiées et qu un assujetti établi

Plus en détail

Nouvelles règles TVA concernant le «lieu des prestations de services» à partir du 1 er janvier 2010

Nouvelles règles TVA concernant le «lieu des prestations de services» à partir du 1 er janvier 2010 Nouvelles règles TVA concernant le «lieu des prestations de services» à partir du 1 er janvier 2010 Commission des experts-comptables et conseils fiscaux internes Le présent article vise à donner un aperçu

Plus en détail

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours)

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les livraisons de biens entre

Plus en détail

9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Edition 2013 Dépôt légal: D/2005/0719/3 AVANT-PROPOS Dans le

Plus en détail

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE Université de Metz Année Universitaire 2010/2011 UFR Droit - AES TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES Cours de Mme Corinne BOISMAIN TD de Maître Romain LANCIA TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

I. INFORMATION AUX NOTAIRES

I. INFORMATION AUX NOTAIRES Taxe sur la valeur ajoutée. Article 44, 1 er, 1, du Code de la TVA. Soumission à la TVA des prestations des notaires et des huissiers de justice à partir du 1 er janvier 2012. L administration a informé

Plus en détail

Réforme de la loi concernant la taxe sur la valeur ajoutee au 1er Janvier 2010

Réforme de la loi concernant la taxe sur la valeur ajoutee au 1er Janvier 2010 Le «Paquet TVA» Réforme de la loi concernant la taxe sur la valeur ajoutee au 1er Janvier 2010 Base légale communautaire: Directive 2008/8/CE, Directive 2008/9/CE, Directive 2008/117/CE et Règlement 37/2009

Plus en détail

FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui.

FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui. FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui. La présentation se veut générale et pratique et ne pourra pas viser toutes les hypothèses. Dans un premier temps

Plus en détail

Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur

Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur Territorialité de la TVA : vente de spectacles et cession de droits d auteur Principes généraux Depuis le 1er janvier 2011 de nouvelles dispositions doivent être appliquées en matière de territorialité

Plus en détail

LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010?

LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010? LE PAQUET TVA Comment se préparer pour l échéance du 1 er janvier 2010? Henri BITAR CMS Bureau Francis LEFEBVRE Atelier Congrès national ECF Clermont- Ferrand, 17-18- 19 septembre 2009 Le paquet TVA :

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES

DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Fiche Mise en œuvre du «Paquet TVA». Directive 2008/8/CE du 12 février 2008 relative au lieu des prestations de services : obligations d identification des assujettis

Plus en détail

La TVA au Luxembourg et transactions transfrontalières France/Luxembourg. 25 Septembre 2015

La TVA au Luxembourg et transactions transfrontalières France/Luxembourg. 25 Septembre 2015 La TVA au Luxembourg et transactions transfrontalières France/Luxembourg 25 Septembre 2015 1 LA TVA au Luxembourg Environnement législatif : Loi TVA du 12 Février 1979 Règlements Grands Ducaux Circulaires

Plus en détail

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services

D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services D.E.B. - Déclaration d Echange de Biens D.E.S. - Déclaration Européenne de Services La Déclaration d Echange de Biens et la Déclaration Européenne de Services 1 Sommaire : 1 - Préambule 2 - La D.E.B. 3

Plus en détail

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Opérations réalisées en France par l intermédiaire d un établissement stable Définition de l Établissement

Plus en détail

TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES

TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES TVA & TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES Ici ne sont abordés que les situations relatives à un professionnel français, tantôt, tantôt preneur. En qualité de libéral français, donc d, tout professionnel,

Plus en détail

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME 14/10/2011 Lorsqu une entreprise décide de réaliser un investissement dans un nouveau bien destiné à l exploitation, il peut arriver que ce bien soit fabriqué grâce aux

Plus en détail

1. Règle d exigibilité Modification essentielle (3)

1. Règle d exigibilité Modification essentielle (3) - LES MODIFICATIONS 2013 DE LA TVA- Conférence du 27 février 2013 Organisée par Charles Félix PLAN DE LA CONFERENCE 1. Modification des règles d exigibilité de la TVA - 1.1. Modification essentielle -

Plus en détail

Etat récapitulatif relatif aux prestations intra-communautaires de services effectuées à partir du 1 er janvier 2010. Modalités de dépôt

Etat récapitulatif relatif aux prestations intra-communautaires de services effectuées à partir du 1 er janvier 2010. Modalités de dépôt Etat récapitulatif relatif aux prestations intra-communautaires de services effectuées à partir du 1 er janvier 2010 Modalités de dépôt 1. Formulaire «Etat récapitulatif» Les données relatives aux prestations

Plus en détail

1. DÉTERMINATION PROVISOIRE DE LA TVA SUR LES FACTURES D ACOMPTE INTERMÉDIAIRES

1. DÉTERMINATION PROVISOIRE DE LA TVA SUR LES FACTURES D ACOMPTE INTERMÉDIAIRES Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service TVA Taxe sur la valeur ajoutée Décision TVA n E.T.128.691 d.d. 17.08.2015 Electricité Taux de TVA de 21 % à partir du

Plus en détail

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes

Cabinet Philippe de LA CHAISE Expert Comptable Commissaire Aux Comptes Expert Comptable Commissaire Aux Comptes 07/12/2015 Opérations sur les biens Généralités Acquisitions intracommunautaires : L acquisition par un assujetti d un Etat membre, d un bien meuble corporel qui

Plus en détail

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes.

Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Un petit rappel bien utile en cette période ou l administration fiscale a décidé de traquer les documents non conformes. Depuis le 1 er janvier 2013 des modifications ont été apportées, celles-ci pourront

Plus en détail

Taxe sur la valeur ajoutée

Taxe sur la valeur ajoutée Taxe sur la valeur ajoutée Introduction La taxe sur la valeur ajoutée est une des questions incontournables pour une entreprise, qu elle soit starter ou déjà bien établie. La TVA concerne chaque opération

Plus en détail

Fondation d Utilité Publique ASPECTS FISCAUX

Fondation d Utilité Publique ASPECTS FISCAUX ASPECTS FISCAUX Ce document est divisé en deux parties distinctes. Dans la première partie, quelques aspects fiscaux généraux propres à la Fondation Josefa seront exposés. Ensuite, nous examinerons les

Plus en détail

TVA - Les triangulaires intracommunautaires - Perspective luxembourgeoise

TVA - Les triangulaires intracommunautaires - Perspective luxembourgeoise 1 / 27 TVA - Les triangulaires intracommunautaires - Perspective luxembourgeoise Conférence «TVA transfrontalière : quels changements en 2015?» Workshop N 1: «Les fondamentaux de la TVA dans les transactions

Plus en détail

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/08//31 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 Objet : Répartition des charges

Plus en détail

LOI DU 12 FEVRIER 1979 CONCERNANT LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE (TVA)

LOI DU 12 FEVRIER 1979 CONCERNANT LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE (TVA) LOI DU 12 FEVRIER 1979 CONCERNANT LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE (TVA) Texte coordonné 1 er janvier 2013 Texte coordonné de la LOI DU 12 FEVRIER 1979 CONCERNANT LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE telle qu'elle

Plus en détail

Texte coordonné de la LOI DU 12 FEVRIER 1979 CONCERNANT LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE

Texte coordonné de la LOI DU 12 FEVRIER 1979 CONCERNANT LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE Texte coordonné de la LOI DU 12 FEVRIER 1979 CONCERNANT LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE telle qu'elle a été modifiée par la suite, et en dernier lieu par la loi du 18 février 2012 modifiant la loi modifiée

Plus en détail

Adhésion des dix nouveaux Etats membres à l'union Européenne. Conséquences en matière de TVA.

Adhésion des dix nouveaux Etats membres à l'union Européenne. Conséquences en matière de TVA. Adhésion des dix nouveaux Etats membres à l'union Européenne. Conséquences en matière de TVA. Date d adhésion : 1er rnai 2004 Nouveaux Etats membres : Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte,

Plus en détail

Etat récapitulatif prestations 2015

Etat récapitulatif prestations 2015 Etat récapitulatif prestations 2015 Délai légal Il est à noter que le délai légal de dépôt des états récapitulatifs à partir de 2010 est différent selon la voie de transfert : Par voie papier, le délai

Plus en détail

LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE

LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE Par Laurent Pierandrei, Professeur de Comptabilité Internationale, ACE Paris, France (Partie Double 1 er septembre 2006) La TVA au sein de l Union Européenne

Plus en détail

JURIDIQUE. Circulaire d information N 36. 17 juin 2014

JURIDIQUE. Circulaire d information N 36. 17 juin 2014 Circulaire d information N 36 17 juin 2014 JURIDIQUE Les nouveaux délais de prescription des révisions, impayés de loyers et de charges depuis la loi ALUR Pour des informations complémentaires contacter

Plus en détail

64 Présentation du régime

64 Présentation du régime OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES 64 Présentation du régime Les règles applicables en matière de TVA immobilière Règles applicables depuis le 11 mars 2010... 6000 Champ immobilière... 6001 Règles de territorialité...

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 60 4 avril 2013. S o m m a i r e TVA LIEU DES PRESTATIONS DE SERVICES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 60 4 avril 2013. S o m m a i r e TVA LIEU DES PRESTATIONS DE SERVICES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 763 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 60 4 avril 2013 S o m m a i r e TVA LIEU DES PRESTATIONS DE SERVICES

Plus en détail

FAQ n 6 : Le droit à déduction en matière de TVA

FAQ n 6 : Le droit à déduction en matière de TVA FAQ n 6 : Le droit à déduction en matière de TVA Les informations contenues dans cette FAQ sont soumises aux conditions qui figurent sous l onglet «Avertissement» de ce site. Nous vous invitons vivement

Plus en détail

LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES

LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES REGLEMENT RELATIF A LA LOCATION DE LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE WATERLOO 1 TABLE DES MATIERES : 1. LES CONDITIONS D ADMISSION AUX LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS

Plus en détail

Objet: Projet de règlement grand-ducal du...portant modification :

Objet: Projet de règlement grand-ducal du...portant modification : Luxembourg, le 18 décembre 2012. Objet: Projet de règlement grand-ducal du...portant modification : - du règlement grand-ducal modifié du 21 janvier 1980 ayant pour objet de fixer les conditions et modalités

Plus en détail

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com Comptabilité, TVA Nouvelle réglementation et gestion du risque www.vat-solutions.com Gestion du risque en matière de TVA Le risque est l effet de l incertitude sur les objectifs* Les risques en matière

Plus en détail

Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Titre Appréciation Pertinence Maintien

Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Titre Appréciation Pertinence Maintien Elagage du droit de la surveillance Rapport de la Commission fédérale des banques de juillet 2006 Annexe: inventaire des textes examinés par domaines Banques 1 Ordonnance sur les banques Quelle que soit

Plus en détail

SECTION 1 DISPOSITIONS GENERALES

SECTION 1 DISPOSITIONS GENERALES PROJET FINAL POUR ADOPTION PAR LE CONSEIL REGLEMENT NO 4-2009 REGLEMENT SUR LA DELEGATION DE CERTAINES FONCTIONS DEVOLUES AU DIRIGEANT DE L ORGANISME PAR LA LOI SUR LES CONTRATS DES ORGANISMES PUBLICS

Plus en détail

Nouvelles mesures fiscales

Nouvelles mesures fiscales Nouvelles mesures fiscales Le 21 décembre 2012, le Parlement luxembourgeois a adopté une loi (la «Loi») contenant de nouvelles mesures fiscales applicables aux personnes physiques et aux sociétés à compter

Plus en détail

Remarque préalable. Décision TVA n E.T. 126.003 dd. 10.10.2014. Exigibilité de la taxe Régime définitif

Remarque préalable. Décision TVA n E.T. 126.003 dd. 10.10.2014. Exigibilité de la taxe Régime définitif Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service TVA/Procédure de taxation et Obligations Taxe sur la valeur ajoutée Décision TVA n E.T. 126.003 dd. 10.10.2014 Exigibilité

Plus en détail

(IMPOTS) Texte n DGI 06/2011 NOTE COMMUNE N 4/3122

(IMPOTS) Texte n DGI 06/2011 NOTE COMMUNE N 4/3122 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 02/06/2011 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 06/2011 NOTE COMMUNE N 4/3122 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion Livret fiscal du créateur d entreprise Sociétés civiles immobilières de gestion Régime d imposition Les sociétés civiles immobilières (SCI) ont pour objet la gestion d'un patrimoine immobilier. Leur activité

Plus en détail

Prestations de services intra en France

Prestations de services intra en France Juristax présente Prestations de services intra en France Avertissement Le développement d un sujet vaste tel celui abordé aujourd hui entraine obligatoirement de condenser l information et de reprendre

Plus en détail

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 5272 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 15 décembre 2004, 136 e année, n o 50 Partie 2 TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 46 ATTENDU QU il y a lieu de déterminer la date

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/15/11/12-12-65 Projet de loi portant transposition: de l article 4 de la directive 2008/8/CE du Conseil du 12 février 2008 modifiant la directive 2006/112/CE en ce qui concerne le lieu des prestations

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-054

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-054 Montreuil, le 24/06/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-054 OBJET : Entreprises en redressement judiciaire soumissionnaires de marchés

Plus en détail

CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION?

CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION? CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION? Les taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Désormais il existera trois taux différents : 5.5% (maintien) 10% (anciennement 7%)

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE LES SOUSSIGNES : HSBC France, dont le siège social est situé 103, avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS, représenté par Madame

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 7/2014 R E S U M E

NOTE COMMUNE N 7/2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES NOTE COMMUNE N 7/2014 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 34 et 35 de la loi de

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

Le financement des investissements par emprunts

Le financement des investissements par emprunts Le financement des investissements par emprunts Définition Pour bien démarrer I) Les emprunts a) Remboursables par amortissements constants b) Remboursables par échéances constantes c) Conclusion sur les

Plus en détail

11-2014 GUIDE FISCAL ALD COMPANYBIKE & ALD POOLBIKE

11-2014 GUIDE FISCAL ALD COMPANYBIKE & ALD POOLBIKE 11-2014 GUIDE FISCAL ALD COMPANYBIKE & ALD POOLBIKE RÉGIME FISCAL DU VÉLO DE SOCIÉTÉ ALD Automotive offre deux types de solutions proposant un vélo de société : ALD companybike qui permet le financement

Plus en détail

SUJET : REFORME DES PENSIONS DES MANDATAIRES

SUJET : REFORME DES PENSIONS DES MANDATAIRES 001 p. 1 SOMMAIRE 1. LES MANDATAIRES LOCAUX s appliquent-elles également aux mandataires locaux?... 2 Pourquoi la loi du 8 décembre 1976 réglant la pension de certains mandataires et celle de leurs ayants

Plus en détail

Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires

Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires Chapitre 9 : Les obligations des assujettis (Version 2006) Documentation obligatoire : Le code de la TVA Les obligations des contribuables comportent l accomplissement

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF

LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1/6 NOTE JURIDIQUE LE REGIME FISCAL DES ORGANISMES A BUT NON LUCRATIF 1. Les enjeux. En principe, les associations relevant de la loi du 1er juillet 1901, et plus généralement les organismes à but non

Plus en détail

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Section 1 : Les règles générales communes à toutes les entreprises I) Les déclarations Le type de déclaration à déposer, ainsi que la périodicité dépendent

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois

La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois La Société de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) en droit luxembourgeois Sommaire: 1. Introduction page 1 2. Constitution de la SPF page 1 3. Surveillance et contrôle de la SPF page 3 4. Activité et

Plus en détail

La directive 2010/45/UE vient réformer les règles de facturation applicables aux entreprises. Même si l'etat français n a pas encore pris les mesures

La directive 2010/45/UE vient réformer les règles de facturation applicables aux entreprises. Même si l'etat français n a pas encore pris les mesures La directive 2010/45/UE vient réformer les règles de facturation applicables aux entreprises. Même si l'etat français n a pas encore pris les mesures nécessaires pour sa transposition, il est indispensable

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/22 NOTE COMMUNE N 18/2004 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/22 NOTE COMMUNE N 18/2004 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2004/02/09 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2004/22 NOTE COMMUNE N 18/2004 OBJET: Aménagement du taux des intérêts

Plus en détail

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut Arrêté royal du 15 février 2005 relatif à l exercice de la profession de comptable agréé et de comptable-fiscaliste agréé dans le cadre d une personne morale Source : Arrêté royal du 15 février 2005 relatif

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

Décret N 84-289 DU 15 Mars 1984 Relatif au classement, à la forme juridique et aux opérations des établissements financiers

Décret N 84-289 DU 15 Mars 1984 Relatif au classement, à la forme juridique et aux opérations des établissements financiers Décret N 84-289 DU 15 Mars 1984 Relatif au classement, à la forme juridique et aux opérations des établissements financiers PRESENTATION REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 17 NOVEMBRE 2005 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 17 NOVEMBRE 2005 PROPOSITION DE DÉCRET 268 (2005-2006) N 1 268 (2005-2006) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2005-2006 17 NOVEMBRE 2005 PROPOSITION DE DÉCRET portant réduction des tarifs applicables aux donations et aux successions de biens immeubles

Plus en détail

ARTICLES DE LOI RELATIFS AUX SANCTIONS ENCOURUES EN CAS DE RETARD OU DE NON-INTRODUCTION DE DOCUMENTS

ARTICLES DE LOI RELATIFS AUX SANCTIONS ENCOURUES EN CAS DE RETARD OU DE NON-INTRODUCTION DE DOCUMENTS ARTICLES DE LOI RELATIFS AUX SANCTIONS ENCOURUES EN CAS DE RETARD OU DE NON-INTRODUCTION DE DOCUMENTS Le présent document a été conçu dans le but de pouvoir retrouver facilement les articles de loi nécessaires

Plus en détail

Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage

Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage Kluwer Guide des comptes annuels pour le Luxembourg FISCALITÉ Fixation de la valeur de l usufruit, du droit d habitation et du droit d usage DELPHINE DEICHTMANN IF GROUP La circulaire n 767 du 7 avril

Plus en détail

Cumul d activités & protection sociale

Cumul d activités & protection sociale Cumul d activités & protection sociale Avec le soutien financier de EURES Contributeurs CUMUL D ACTIVITéS ET PROTECTION SOCIALE EURES est un réseau européen créé en 1993 par la Commission européenne avec

Plus en détail

FISCALITE APPLICABLE A L ASSURANCE : CAS DE L IMPOSITION A LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA) DES COMMISSIONS DES INTERMEDIAIRES D ASSURANCES Présenté par : Ida ABLOUTAN Inspecteur des Impôts PLAN Introduction

Plus en détail

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER (recommandé par l Union Luxembourgeoise des Consommateurs - ULC) CONTRAT-TYPE DE BAIL Entre les soussignés: Nom: Prénom(s): demeurant à: dénommé(e) ci-après le «bailleur»,

Plus en détail

Annexe A.3 Sociétés d assurances multirisques et sociétés d assurance maritime Entités admissibles

Annexe A.3 Sociétés d assurances multirisques et sociétés d assurance maritime Entités admissibles Notes : 1. Dans la présente annexe, RDRP signifie Règlement sur la dispense des restrictions en matière de placements; RPM signifie Règlement sur les placements minoritaires; société désigne une société

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES Article 1 Sociétés de placement hypothécaire Paragraphe 1(1) Définition de

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Mars 2012 Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le

Plus en détail

Avoirs dormants. L assureur réveille le bénéficiaire

Avoirs dormants. L assureur réveille le bénéficiaire Avoirs dormants L assureur réveille le bénéficiaire 2 Avoirs dormants Table des matières Table des matières... 2 1 Introduction... 3 1.1 Avoirs dormants... 3 1.2 Nouvelle législation... 3 2 Procédures

Plus en détail

A. Titres dématérialisés de la dette publique

A. Titres dématérialisés de la dette publique PPB-2007-4-CPB-2 ANNEXE II : APERCU DE LA REGLEMENTATION RELATIVE A LA TENUE DE COMPTES DE TITRES DEMATERIALISES A. Titres dématérialisés de la dette publique 1 Reconnaissance des teneurs de comptes Etablissements

Plus en détail

Note commune n 20/ 2014 R E S U M E

Note commune n 20/ 2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune n 20/ 2014 Objet : Commentaire des dispositions des articles 5, 6

Plus en détail

COURS DE FISCALITÉ DES AFFAIRES 3ème ANNÉE (LICENCE) Année 2011 / 2012 UNIVERSITÉ GASTON BERGER SÉNÉGAL

COURS DE FISCALITÉ DES AFFAIRES 3ème ANNÉE (LICENCE) Année 2011 / 2012 UNIVERSITÉ GASTON BERGER SÉNÉGAL LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE LE RÉGIME GÉNÉRAL DU MÉCANISME DE DÉDUCTION Section 1 : Généralités sur le droit à déduction I L objet et la portée du droit de déduction D après un des principes fondamentaux

Plus en détail

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Objectif 1 L objectif de la présente norme est d assurer que les états financiers d une entité contiennent les informations nécessaires

Plus en détail

VI. Frais à l occasion de la conclusion ou la modification d un contrat de mariage

VI. Frais à l occasion de la conclusion ou la modification d un contrat de mariage 157 158 VI. Frais à l occasion de la conclusion ou la modification d un contrat de mariage A. Frais en cas de conclusion d un contrat de mariage Les contrats de mariage qui ne contiennent pas de dispositions

Plus en détail

Chapitre 11 : Démarrer son activité

Chapitre 11 : Démarrer son activité Chapitre 11 : Démarrer son activité Lorsque l on démarre une entreprise, les premiers mois sont très chargés : il faut lancer son activité, attaquer la partie commerciale (lorsqu elle n a pas débuté en

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu Article 1 Notes explicatives Propositions législatives concernant l impôt sur le revenu Compagnies d assurance Loi de l impôt sur le revenu 138 L article 138 de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi)

Plus en détail

Calcul de la TVA exigible dans le BTP

Calcul de la TVA exigible dans le BTP Calcul de la TVA exigible dans le BTP Livre blanc Décembre 2012 Éditions Tissot Décembre 2012 Page 1 sur 7 Introduction Quelles sont les bases du calcul de la TVA? TVA collectée, TVA déductible et TVA

Plus en détail

Les logements de fonction

Les logements de fonction Les logements de fonction Mise à jour au 04/10/2013 Références juridiques : Loi n 90-1067 du 28 novembre 1990 relative à la FPT et portant modification de certains articles du Code des Communes, notamment

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 PRODUITS PÉTROLIERS OUVRANT DROIT À DÉDUCTION DANS LES CONDITIONS DE DROIT COMMUN [DB 3L1434]

SOUS-SECTION 4 PRODUITS PÉTROLIERS OUVRANT DROIT À DÉDUCTION DANS LES CONDITIONS DE DROIT COMMUN [DB 3L1434] SOUS-SECTION 4 PRODUITS PÉTROLIERS OUVRANT DROIT À DÉDUCTION DANS LES CONDITIONS DE DROIT COMMUN [DB 3L1434] Références du document 3L1434 Date du document 10/05/96 II. Opérations concernées. Date d'entrée

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FIXANT LES CLAUSES ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CONCESSION DE GRE A GRE DES TERRAINS NUS CONFIES EN GESTION A L ANIREF PREAMBULE

CAHIER DES CHARGES FIXANT LES CLAUSES ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CONCESSION DE GRE A GRE DES TERRAINS NUS CONFIES EN GESTION A L ANIREF PREAMBULE CAHIER DES CHARGES FIXANT LES CLAUSES ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CONCESSION DE GRE A GRE DES TERRAINS NUS CONFIES EN GESTION A L ANIREF PREAMBULE Le présent cahier des charges fixe, conformément aux

Plus en détail

Modification de la loi TVA 2015. Conférence Chambre des Métiers. 20 novembre 2014

Modification de la loi TVA 2015. Conférence Chambre des Métiers. 20 novembre 2014 Modification de la loi TVA 2015 Conférence Chambre des Métiers 20 novembre 2014 1 Remarques préliminaires 1. La présentation ci-après tient compte du projet de loi n 6720 du 15.10.2014 concernant le budget

Plus en détail

RÈGLEMENT 31-102Q SUR LA BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION

RÈGLEMENT 31-102Q SUR LA BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION RÈGLEMENT 31-102Q SUR LA BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION Loi sur les valeurs mobilières (L.R.Q., c. V-1.1, a. 331.1, par. 1 o, 2 o et 26 o ) PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1.1. Dans le

Plus en détail

Annexe A.1 Banques et SPB Entités admissibles

Annexe A.1 Banques et SPB Entités admissibles Notes : 1. Dans la présente annexe, RDAP signifie Règlement sur la dispense d agrément pour certains placements dans des entités de services intragroupes; RDRP signifie Règlement sur la dispense des restrictions

Plus en détail

RESUME NOTE COMMUNE N 19 / 2005

RESUME NOTE COMMUNE N 19 / 2005 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 19 / 2005 OBJET: Commentaire des dispositions des articles 37 et 38 de la loi de

Plus en détail